Financé par: Membre de:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Financé par: Membre de:"

Transcription

1 Rapport d activités Financé par: Membre de: -

2 «Le mars dernier, j ai eu la chance d avoir une rencontre à vos bureaux (..). Nous avons travaillé une grille de budget et sommes venus à la conclusion que je devais vendre mon condo, car les dépenses en habitation étaient trop élevées. J ai aussi ajusté mon budget suite aux recommandations, vendu mon condo, trouvé un logement moins dispendieux. Ce fut pour moi une lumière au bout du tunnel. Un autre malheur est venu s ajouter à ma liste, j ai perdu mon emploi. Mais grâce aux recommandations de votre part et à mon livret de budget qui me suit mois après mois, je vais survivre à cette nouvelle épreuve. Je voulais simplement vous remercier sincèrement. Je me sens plus en contrôle et j ai maintenant les outils pour continuer.» Courriel d une personne ayant consulté au printemps

3 Table des matières Présentation de l ACEF 4 Message du coordonnateur 5 Priorités Éducation populaire autonome 7 Action politique non partisane 10 Mobilisation sociale 11 Activités de représentation 13 Autres représentations 14 Les projets 16 Vie associative 17 Gestion administrative 18 Portrait de la clientèle 19 Coupures de presse 21 3

4 Présentation de l organisme L'ACEF Montérégie-est est un organisme communautaire de défense des droits des consommateurs. Il intervient dans les domaines du budget, de l'endettement, de la consommation et du logement. L organisme est né en 1974 sous le nom d ACEF de Granby, après plusieurs années de démarches entreprises par le Conseil central de Granby afin d offrir des ateliers sur le budget et un service de consultations budgétaires. En 1977, l ACEF de Granby se retire de la Fédération des ACEF du Québec et fonde, avec trois autres ACEF, la Fédération nationale des associations de consommateurs du Québec, qui deviendra plus tard Action Réseau Consommateur. Celui-ci fusionnera avec la Fédération des ACEF du Québec pour devenir l Union des consommateurs. En 2005, l ACEF de Granby devient l ACEF Montérégie-est dans le but d avoir un nom plus représentatif de son territoire. Le 29 avril 2007, l ACEF Montérégie-est et Prévention Action Consommation des MRC d Acton et Les Maskoutains (PAC) fusionnent leurs activités. L ACEF Montérégie-est dessert cinq MRC : Acton, Brome-Missisquoi, Haute-Yamaska, Les Maskoutains et Rouville. Elle a deux bureaux, à Granby et à Saint-Hyacinthe, pour desservir une population de quelque personnes. Notre mission 1. Regrouper les membres de l ACEF dans la région de Granby, en vue d organiser, de diriger et d encourager toutes formes d activités et réalisations qui visent à : a) Informer, aider et éduquer le consommateur à se réhabiliter dans son fonctionnement économique et social; b) Rechercher et revendiquer pour lui une vie économique valable; c) Travailler à l émancipation économique du consommateur dans l intérêt de la famille. 2. Analyser tout particulièrement la situation concernant la consommation, la publicité, l endettement, etc., dans la région de Granby; établir des programmes d action et créer des services susceptibles de corriger cette situation; 3. Administrer les budgets, et les utiliser en fonction des priorités du milieu, tout en respectant l orientation et les directives générales de l ACEF; 4. Favoriser l éducation coopérative dans le milieu. 4

5 Message du coordonnateur Un coup d œil rapide sur ce rapport annuel permet de constater à quel point nos interventions ont été variées au cours de la dernière année. Parmi les dossiers qui se démarquent, on ne peut passer sous silence l aide sociale. La réforme annoncée par la ministre Agnès Maltais au printemps 2013 nous a interpellé plus particulièrement car les assistés sociaux constituent une partie importante de notre clientèle. Il nous apparaissait inconcevable qu un gouvernement s attaque à cette clientèle vulnérable alors qu il y aurait tant d autres mesures à prendre pour l atteinte du déficit zéro. Nous avons rédigé un mémoire et avons mobilisé nos membres à participer à plusieurs événements. Nous avons aussi proposé d autres mesures pour améliorer le sort des assistés sociaux. Pour nous, l aide sociale est déjà insuffisante et elle ne fait que maintenir les bénéficiaires dans un état de grande pauvreté. Au printemps, la ministre Maltais avait promis une mesure supplémentaire pour les gens seuls qui vivent de l aide sociale. Nous attendons toujours cette annonce. Depuis longtemps, nous savons que les gens seuls sont les plus mal pris de notre société. L ACEF demeure toujours aussi impliquée auprès des organismes de concertation, que ce soit dans la lutte à la pauvreté ou la petite enfance. La concertation est le meilleur moyen pour améliorer le sort des consommateurs de notre région. Les défis qui nous attendent sont nombreux. Le 14 juin dernier, nous avons tenu une journée d orientation stratégique qui se voulait une suite à notre planification stratégique. L objectif était de faire le point sur notre organisme et d identifier des pistes de développement pour le futur. Nous constatons aussi que notre clientèle se diversifie. Les travailleurs sont de plus en plus nombreux à cogner à nos portes, signe que la classe moyenne connaît des difficultés accrues à joindre les deux bouts. Enfin, nos ressources financières demeurent un défi constant. Alors que le soutien à notre mission de base est gelé depuis de nombreuses années, le financement par projets comporte des limites certaines. Nous devrons poursuivre les efforts pour diversifier notre financement afin de maintenir nos services de base. L ACEF entreprend maintenant sa 40 e année d existence. Déjà, nous avons commencé à réfléchir sur les activités visant à souligner cet anniversaire. À titre de coordonnateur, je me dois de remercier chaleureusement toute l équipe de travail pour son dévouement, son expertise et son professionnalisme, ainsi que les membres du Conseil d administration pour sa prévoyance et son soutien. On leur doit les résultats qui suivent. Roger Lafrance. 5

6 Priorités Diversifier la provenance de la clientèle. 2- Relancer la promotion de l organisme. 3- Développer de nouvelles sources de financement. 4- Rédiger une publication sur l épargne. Résultats atteints : 1- Diversifier la provenance de la clientèle. Nous avons cherché un moyen de rejoindre les jeunes consommateurs mais il nous a été impossible de présenter un projet à cet effet. Par contre, notre nouvelle page Facebook nous permet de diffuser notre message auprès d un public plus large. Nous avons fait la promotion de nos ateliers auprès des organismes et des écoles secondaires que nous ne rejoignons pas, notamment auprès des caisses populaires Desjardins de notre territoire. Nous avons aussi produit une publication à l intention des jeunes familles du secteur Les Maskoutains. 2- Relancer la promotion de l organisme. Nous avons relancé la promotion de nos services auprès des organismes du territoire Brome-Missisquoi. La nouvelle page Facebook nous permet d avoir une meilleure visibilité sur le Web. Enfin, l impression couleur de notre bulletin avait pour objectif d améliorer notre image auprès de nos partenaires et de la population. 3- Développer de nouvelles sources de financement. Nous avons déposé une demande à l Autorité des marchés financiers pour une publication sur l épargne mais celle-ci a été refusée. Il s agissait d une première tentative de notre part. Nous avons pensé déposer une demande pour un projet de site Internet pour les jeunes mais nous avons abandonné en cours de route en raison de certaines contraintes liées au programme. 4- Rédiger une publication sur l épargne. Nous avons poursuivi notre recherche sur l épargne et un premier jet a été rédigé au cours de l été. 6

7 Éducation populaire autonome L éducation populaire autonome regroupe toutes les actions qui visent à outiller et à informer les consommateurs face au budget, à l endettement et à leurs droits de consommateurs et de locataires. Elle s appuie sur la prise en charge et l autonomie des personnes. Consultations budgétaires La consultation budgétaire s adresse aux personnes qui vivent des problèmes de budget et/ou d'endettement. La conseillère budgétaire dresse un portrait de la situation et évalue les différentes solutions possibles. Lorsque nécessaire, les personnes rencontrées sont référées vers les autres ressources du milieu et des outils budgétaires leur sont remis. Des suivis budgétaires sont aussi offerts au besoin afin de les soutenir dans leurs démarches de redressement financier. Les consultations budgétaires nous permettent de saisir les problématiques que vivent les consommateurs et d intervenir publiquement ou auprès des instances politiques pour corriger certaines situations Consultations budgétaires Suivis budgétaires Interventions budgétaires Les interventions budgétaires comprennent des interventions qui ne nécessitent pas une analyse complète de la situation budgétaire. Parmi celles-ci, des négociations auprès de certains créanciers de services de base (Hydro- Québec, téléphonie, etc.) ou des démarches pour l obtention d aides financières Interventions budgétaires Interventions en droit des consommateurs Les interventions en droit des consommateurs visent à soutenir les consommateurs qui vivent des situations où ils se sentent lésés. Nous les conseillons dans leurs démarches, leur offrons du support technique et les informations nécessaires pour accélérer le cheminement de leur dossier. Ces interventions nous permettent d identifier les problématiques qui ont cours et d intervenir auprès des instances concernées pour les sensibiliser à certaines situations et demander des changements Droit des consommateurs

8 Interventions en droit des locataires Nos interventions concernant les droits des locataires consistent à les informer sur leurs droits face aux différentes problématiques qu ils vivent et à les soutenir dans leurs démarches. La diminution du nombre de dossiers traités s explique principalement par une nouvelle façon de les comptabiliser. Mentionnons que 48 aînés ont eu recours à ce service durant la dernière année Volet Logement Demandes d informations téléphoniques Chaque jour, des consommateurs s adressent à l ACEF pour obtenir de l information sur le budget, l endettement, la consommation ou le logement Appels téléphoniques Fonds d entraide Desjardins L ACEF Montérégie-est gère deux Fonds d entraide Desjardins en partenariat avec les Caisses populaires Desjardins de son territoire : le Fonds d entraide Montérégien pour les MRC Brome-Missisquoi, Haute-Yamaska et Rouville, et le Fonds d entraide Les Maskoutains-Acton pour ces deux territoires. Les Fonds d entraide permettent d offrir un service de consultations budgétaires aux personnes vivant des difficultés budgétaires momentanées. Si nécessaire, un prêt sans intérêt peut leur être accordé pour résoudre une situation particulière, notamment pour l achat de meubles et d électroménagers, des réparations à un véhicule, des retards de loyer, un déménagement ou des soins médicaux. Montérégien Les Maskoutains-Acton Demandes reçues Prêts accordés Dossiers actifs Ateliers L ACEF propose plusieurs ateliers de formation afin d outiller les consommateurs. Nos ateliers sont offerts dans les organismes, les écoles ou dans nos propres locaux. Sauf pour L accès à la propriété, tous les ateliers sont offerts gratuitement aux participants. Nous offrons actuellement 12 ateliers portant sur différents sujets : le budget, le crédit et les solutions aux dettes, la consommation responsable, le logement, les assurances, le temps des Fêtes, l alimentation ou les droits des consommateurs. 8

9 Deux nouveaux ateliers ont été élaborés au cours de la dernière année : Alimentation, bien-être et porte-monnaie et Les règles du jeu de la consommation. De plus, l atelier sur le budget a été adapté pour les étudiants de 5 e secondaire et pour les adultes avec une présentation PowerPoint. Nous avons aussi relancé la promotion de nos ateliers dans les écoles secondaires et les caisses populaires de notre région Ateliers offerts Personnes rejointes Présentations Au cours de la dernière année, plusieurs présentations ont été effectuées auprès d organismes ou lors d événements publics, notamment auprès des aînés à la suite de la publication de la brochure Mieux s informer avant de choisir une résidence privée Nombre de présentations Personnes rejointes Communications Les activités de communications visent à informer nos membres et la population sur différents sujets touchant la consommation, le budget familial et le logement. Pour ce faire, nous utilisons différents moyens : notre site Internet, des communiqués dans les médias et notre bulletin Attention Consommation diffusé auprès de nos membres et de quelque 300 partenaires sur tout le territoire. Nous avons aussi mis sur pied une nouvelle page Facebook et avons continué notre collaboration au journal du centre de femmes d Acton Vale, Ressources- Femmes. Au cours de la dernière année, nos communiqués ont paru dans les journaux et nous avons donné plusieurs entrevues aux médias (radios, journaux, télés communautaires, sites Internet). Parmi les sujets ont été traités, notons ceux-ci : Le surendettement des ménages ; La consommation responsable durant le temps des Fêtes ; L importance du budget pour débuter la nouvelle année ; Les coupures à l aide sociale ; L achat d une propriété ; L importance de produire ses déclarations de revenus annuelles ; Le logement et les droits des locataires ; Le changement de vocation de certaines résidences privées pour aînés. (voir quelques exemples à la fin de ce document) 9

10 Action politique non partisane On définit l action politique non partisane par les actions visant à analyser les politiques gouvernementales et les projets de loi. Coupures à l aide sociale L annonce par le gouvernement Marois des changements à l aide sociale nous a conduit à étudier l ensemble de ces mesures et à écrire un mémoire à la ministre d Emploi et de la Solidarité sociale, Mme Agnès Maltais, durant la période de consultation du projet de loi. Dans ce mémoire, nous avons analysé les répercussions de ces mesures sur la clientèle visée à l aide sociale et nous avons fait une série de recommandations qui étaient autant de pistes de solution afin de mieux supporter les bénéficiaires. Nous croyons que ce n est pas en réduisant les prestations des assistés sociaux qu on les incitera à revenir sur le marché du travail ou à revenir aux études. Il faut au contraire augmenter les mesures mises en place. Nous croyons aussi que l aide sociale ne permet pas aux bénéficiaires de maintenir les services de base pour vivre décemment et que l État devrait augmenter son soutien financier. Autres dossiers En tant que membre de l Union des consommateurs, nous participons au travail fait par ses nombreux comités : Énergie, Finances personnelles et endettement, Politiques sociales et fiscales, Protection du consommateur, Télécommunications, radiodiffusion et inforoute et Santé. Les conseillères budgétaires de l ACEF ont été actives dans les comités Protection des consommateurs et Santé. Ces deux comités ont abordé entre autres les changements à la Loi de protection du consommateur, la taxe santé et l assurance-médicaments universelle. Nous avons aussi participé à une séance d information du Mouvement Action Chômage de Saint-Hyacinthe sur la réforme à l Assurance-Emploi. 10

11 Mobilisation sociale La mobilisation sociale regroupe les actions qui consistent à faire avancer une cause auprès de la population, des gouvernements ou autres. Coupures à l aide sociale Face au projet de réforme de l aide sociale, nous avons participé et invité nos membres à participer à la manifestation organisée par les groupes communautaires devant la Tour de la bourse à Montréal le 13 mars 2013, ainsi qu à une marche à travers les rues du centre-ville de Saint-Hyacinthe le 3 avril Nous avons communiqué avec chacun des cinq députés qui représentent notre territoire afin de les sensibiliser à la situation des assistés sociaux et aux répercussions de la réforme du gouvernement Marois. Journée mondiale contre la pauvreté Nous avons invité nos membres à participer à la marche organisée pour souligner la Journée mondiale contre la pauvreté qui a eu lieu à Granby le 17 octobre Plus de 200 personnes ont participé à l événement, de même qu une trentaine d organismes locaux. Surendettement des ménages Dans le cadre de la campagne provinciale de sensibilisation à l endettement Dans la marge jusqu au cou!, nous avons transmis des communiqués aux médias sur l endettement et avons tenu des stands dans des institutions scolaires afin de sensibiliser les étudiants aux dangers du surendettement. Autres dossiers Au cours de l année, plusieurs autres causes ont attiré notre attention. Ce fut le cas de la réforme de l Assurance-Emploi où nous avons participé à une manifestation le 11 avril à Boucherville pour dénoncer les mesures mises de l avant par le gouvernement fédéral. Nous avons aussi appuyé l Association des consommateurs pour la qualité de la construction (ACQC) afin de demander un meilleur encadrement des inspecteurs en bâtiment au Québec. Nous avons soutenu les demandes répétées pour un rehaussement du financement de base pour les organismes communautaires, notamment pour les organismes œuvrant en défense de droit. Une lettre a également été transmise à la première ministre Pauline Marois pour réclamer l abolition de la taxe santé. 11

12 Enfin, de façon régulière, nous invitons nos membres à signer les pétitions en ligne afin de faire avancer certaines causes. Ce fut le cas pour les coupures à l aide sociale et l interdiction d imposer des frais pour l envoi des factures par la poste. Nous sommes aussi intervenus à l automne 2012 auprès du Club Optimiste de Granby et d un commerçant local au sujet de la publicité faite auprès des jeunes de 13 ans. Nous avions constaté que lors d une activité organisée dans le cadre de la fête de l Halloween, certaines activités contrevenaient à la Loi sur la protection du consommateur. 12

13 Activités de représentation Les activités de représentation permettent de faire connaître aux autorités gouvernementales notre point de vue sur leurs politiques, orientations, lois, règlements ou autres. Office de protection du consommateur Nous avons participé aux deux rencontres annuelles entre l Office de protection des consommateurs et les ACEF. Ces rencontres ont permis de faire le point sur les différents dossiers de l organisme gouvernemental. Hydro-Québec Nous avons participé à la rencontre régionale entre les responsables du Guichet Recouvrement et les ACEF. Cette rencontre a permis d échanger sur les pratiques de recouvrement et les ententes de paiement que nous pouvons négocier auprès des gens qui nous consultent. Coupures à l aide sociale Nous avons communiqué avec les cinq députés de notre région afin de les sensibiliser aux répercussions de la réforme du gouvernement Marois et leur soumettre notre point de vue. Nous avons aussi rencontré le député de Saint- Hyacinthe, M. Émilien Pelletier, pour échanger avec lui sur cette question. Surendettement et Loi sur la protection du consommateur Dans le cadre de la campagne Dans la marge jusqu au cou!, nous avons rencontré les députés de Saint-Hyacinthe et de Granby pour les sensibiliser à la problématique du surendettement des ménages et à l importance de poursuivre la réforme de la Loi sur la protection du consommateur. Logement Le 13 novembre 2012, nous avons participé à un panel organisé par la députée fédérale de Saint-Hyacinthe-Bagot, Mme Marie-Claude Morin, au sujet de la problématique du logement dans le comté. Cette rencontre réunissait la porte-parole officielle du NPD en matière de logement, l Office municipal d habitation de Saint-Hyacinthe, la Ville de Saint-Hyacinthe et un intervenant du milieu de l itinérance. 13

14 Autres représentations L ACEF se fait un devoir d être un acteur actif dans sa communauté. Avec un territoire composé de 5 MRC, il s agit là d un défi important. Voici la liste des organismes dont nous sommes membres : Union des consommateurs : Membre du Conseil d administration (6 réunions); Comité Protection du consommateur (4 réunions); Comité Santé (2 rencontres); Projet Évaluer pour évoluer (6 rencontres). Corporation de développement communautaire (CDC) Brome- Missisquoi : 2 rencontres; Comité de lutte à la pauvreté (2 rencontres); Corporation de développement communautaire (CDC) Haute- Yamaska : 2 rencontres. Corporation de développement communautaire (CDC) des Maskoutains: 1 rencontre; Conseil d administration (4 réunions). Table Petite Enfance Famille de la Haute-Yamaska : 7 rencontres; Membre du Comité Dispositifs de retenue pour les enfants (2 réunions). Comité intersectoriel de la Petite enfance (CIPE) des Maskoutains : 5 rencontres; Fiduciaire; Comité Accès-Cible (2 rencontres); Comité Prêts d accessoires sécuritaires (2 rencontres); Comité Voyons Don (1 rencontre); Comité Promotion des activités 0-5 ans (11 rencontres). Groupe Actions Solutions Pauvreté (GASP) de la Haute-Yamaska 3 rencontres; Membre du Conseil d administration (10 rencontres); Membre du comité GAL-H (1 rencontre). Solidarité Populaire Richelieu-Yamaska : Membre. Déjeuner des organismes communautaires de Rouville : Membre. Carrefour des groupes populaires de St-Hyacinthe Membre du Conseil d administration (10 réunions). S.O.S. Pauvreté à Saint-Hyacinthe : 4 rencontres. 14

15 Projet Comité Logement pour les MRC Les Maskoutains et Acton : 2 rencontres. 15

16 Les projets Parmi les activités de l ACEF, nous avons aussi géré plusieurs projets au cours de l année. Accès-Cible En partenariat avec le Comité intersectoriel de la petite enfance (CIPE) des Maskoutains, l ACEF a géré le projet Accès-Cible dont l objectif est de fournir un service de transport alternatif auprès des familles à faibles revenus de la MRC Les Maskoutains. Le service de transport est offert par des bénévoles. Pour la période couvrant du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013, les bénévoles ont assuré 335 transports sur le territoire de la MRC Les Maskoutains, principalement pour des raisons psychosociales ou médicales. Prêts d accessoires sécuritaires En collaboration avec le Comité intersectoriel de la petite enfance (CIPE) des Maskoutains, l ACEF gère le projet Attache-Moi. Il s agit de prêts de sièges d autos et de bassinettes pour les familles à faible revenu de la MRC Les Maskoutains. Pour la dernière année du projet, soit du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013, 144 prêts ont été effectués. Je m attache à toi Grâce à un partenariat avec la Table Petite enfance de la Haute-Yamaska, nous avons travaillé à mettre sur pied un projet de prêts de sièges d auto pour les familles à faible revenu de ce secteur. Le lancement du projet Je m attache à toi est prévu en septembre La maltraitance financière chez les aînés, il faut y voir! Grâce à un appui financier de la CRÉ Montérégie-est, nous avons entrepris de rédiger une publication portant sur la maltraitance financière chez les aînés. Cette publication sera lancée à l hiver et comprendra aussi des présentations dans les organismes œuvrant auprès des aînés. Recherche sur l épargne Nous avons poursuivi notre recherche sur l épargne, dans l optique de réaliser une publication sur le sujet. Même si notre demande d aide financière a été refusée à l Autorité des marchés financiers, nous avons poursuivi la rédaction de cette publication qui pourrait prendre la forme d un livre. 16

17 Vie associative Les activités reliées à la vie associative sont essentielles au bon fonctionnement de l ACEF et à son ancrage dans le milieu. Nous retrouvons ici les activités reliées à la vie démocratique de l organisation. Le Conseil d administration Le Conseil d administration s est réuni à huit reprises au cours de L assemblée générale annuelle s est déroulée le 22 octobre 2011, en présence de 19 personnes. Nous avons aussi tenu une journée d orientation stratégique le 14 juin 2013 afin de faire une mise à jour de notre planification stratégique et d identifier les pistes de développement futur pour l organisme. Cette journée a réuni les membres du Conseil d administration et l équipe. De plus, au cours de l année, le Conseil d administration a accueilli un membre stagiaire, M. William Laberge, grâce au programme Jeune Relève C.A. du Forum Jeunesse Montérégie Est. Les membres L'ACEF Montérégie-est regroupait 49 membres (individus et groupes) au 31 juillet Les bénévoles La participation des bénévoles est importante dans la vie associative d un organisme comme l ACEF. En , 12 personnes se sont investies au sein de l ACEF, principalement au Conseil d administration et dans le projet Accès-Cible. Ces personnes provenaient de tous les secteurs du territoire. Pas moins de 820 heures bénévoles ont été consacrées à notre organisme. 17

18 Gestion administrative Personnel et bureaux Au 31 juillet 2013, l ACEF Montérégie-est comptait les employés suivants : Roger Lafrance, coordonnateur; Isabelle Chicoine, consultante budgétaire et responsable du Fonds d entraide Montérégien; Marjorie Disdier, consultante budgétaire et responsable du Fonds d entraide Les Maskoutains-Acton; Hélène Plourde, consultante Volet Logement; Caroline Monette, consultante budgétaire; Sylvie Brouillard, responsable des projets Attache-Moi et Accès-Cible. À la fin du printemps, une réorganisation des effectifs a été effectuée. L abolition du poste d adjointe administrative a permis d augmenter les heures de travail de deux autres postes au bureau de Granby. Au cours de l année, nous avons aussi effectué une mise à jour de nos postes informatiques et avons instauré des agendas électroniques pour tous les membres de l équipe. Formation et perfectionnement Quelques formations ont été suivies par le personnel au cours de la dernière année. Ces formations visaient à mieux outiller le personnel sur plusieurs sujets liés au travail des consultantes budgétaires: Deux conseils généraux de l Union des consommateurs ; Perfectionnement en consultation budgétaire, offert par l Union des consommateurs; Colloque sur la lutte à la pauvreté et l exclusion sociale ; Panel d information sur la clientèle anglophone dans la MRC Brome- Missisquoi ; Rôle et responsabilités d un conseil d administration. Nous avons aussi participé au colloque sur l endettement organisé par la Coalition des associations de consommateurs du Québec en février Le financement Le financement de l ACEF Montérégie-est provient principalement de: Caisses populaires Desjardins, pour les Fonds d entraide Desjardins; Secrétariat à l action communautaire autonome et des initiatives sociales (SACAIS); Centraide Richelieu-Yamaska; Députés provinciaux; Tables de concertation à la Petite enfance; Communautés religieuses. Les différents projets permettent de compléter le financement de base de l organisme. 18

19 Portrait de la clientèle Sauf pour les références, les statistiques qui suivent sont basées sur les consultations budgétaires. Provenance MRC No % Acton 17 6% Brome-Missisquoi 53 18% Haute-Yamaska % Maskoutains 86 29% Rouville 16 5% Autres 8 3% Total % Sexe No % Femme % Homme 89 30% Couple 52 18% Âge No % Moins de 20 ans 3 1% ans 64 18% ans 93 26% ans 79 22% ans 76 21% 60 ans et plus 40 11% État civil No % Célibataire % Couple 83 28% Séparé/Divorcé 73 25% Veuf 9 3% Situation familiale No % Nucléaire 74 25% Monoparentale 65 22% Reconstitué 10 3% Seul % Scolarité No % Primaire 32 10% Sec. non complété 90 28% Sec % DEP 50 15% Collégial 44 13% Université 32 10% Situation actuelle No % Travail % Aide sociale 86 27% Chômage 27 8% Autres bénéficiaires 29 9% Retraite 26 8% Congé parental 3 1% Étudiant 8 2% Sans revenu 23 7% Autres 3 1% Revenu net par ménage No % Moins de $ 31 11% $ % $ 79 27% $ 31 11% $ et plus 37 13% 19

20 Références No % Organismes % Services sociaux 64 20% Caisses populaires 15 5% Gouvernement 10 3% Professionnels 10 3% Parents/Amis 41 13% Médias 23 7% Déjà venus 46 14% Autres 5 2% Solutions proposées Solutions proposées # 1 # 2 Total Réaménagement budgétaires Consolidation de dettes Vente d'actifs Dépôt volontaire Faillite Proposition de consommateurs Négociation créanciers Fonds d'entraide Revenu supplémentaire Rien à modifier Sans avenue Autres Total des personnes jointes Acton B.-M. H.-Y. Mask. Rou. Autres Total Consultations budgétaires Suivis budgétaires Interventions budgétaires Droits des consommateurs Appels Volet logement Ateliers Présentations Total MRC : Acton, Brome-Missisquoi, Haute-Yamaska, Les Maskoutains et Rouville. 20

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE PROJET DE LOGEMENT SOCIAL AVEC SERVICES DE GARDE ET

Plus en détail

Consommation. Attention. Projet de loi 24 : ÇA URGE! Hiver 2014 Volume 29

Consommation. Attention. Projet de loi 24 : ÇA URGE! Hiver 2014 Volume 29 Attention Consommation Hiver 2014 Volume 29 Projet de loi 24 : ÇA URGE! L ÉLECTION DU PARTI QUÉBÉCOIS A MIS SUR LA GLACE LA RÉFORME DE LA LOI DE PROTECTION DU CONSOMMATEUR, QUI ÉTAIT POURTANT SUR LA BONNE

Plus en détail

Consommation. «La solidarité,

Consommation. «La solidarité, Attention Consommation Printemps 2014 Volume 30 Hiver 2015 - Volume 33 Comme organisme d aide budgétaire, nous comprenons l importance de boucler son budget et de rembourser ses dettes. Ce sont des principes

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 NOTE Il faut considérer que le CV est constitué d une petite équipe et de finances limitées. Il faut conserver de l espace

Plus en détail

Le portrait budgétaire

Le portrait budgétaire ACEF du Haut-Saint-Laurent 340 boul. du Havre, bur. 203 Salaberry-de-Valleyfield, Québec J6S 1S6 Téléphone : 450-371-3470 Courriel : acefhsl@hotmail.com Page web : www.acefhsl.org Les bureaux de l ACEF

Plus en détail

La Coalition des associations de consommateurs du Québec

La Coalition des associations de consommateurs du Québec La Coalition des associations de consommateurs du Québec Lauréate du prix 2009 de l Office de la protection du consommateur pour sa campagne de sensibilisation au crédit et à l endettement «Dans la marge

Plus en détail

RAPPORT DES ACTIVITÉS 2010-2011 PRÉSENTÉ À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PAR

RAPPORT DES ACTIVITÉS 2010-2011 PRÉSENTÉ À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PAR RAPPORT DES ACTIVITÉS 2010-2011 PRÉSENTÉ À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PAR L ASSOCIATION DES GRANDS-PARENTS DU QUÉBEC LE 25 SEPTEMBRE 2011 1 Association des grands-parents du Rapport d activités 2010-2011 Monic

Plus en détail

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Des conclusions qui appellent à la mobilisation Rapport du RIOCM sur le sous-financement des organismes communautaires de

Plus en détail

RAPPORT ANN UE L 2014-2015

RAPPORT ANN UE L 2014-2015 RAPPORT ANN UE L 2014-2015 TABLE DES MATIÈRES Mots du président et de la direction... 4 Historique... Mission... Territoire... Présentation de l équipe... 5 6 6 7 Les bénévoles experts Processus d action

Plus en détail

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires,

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires, Édition du printemps 2012 Bulletin d information pour les partenaires de La Personnelle Chers partenaires, Comme annoncé en novembre dernier, notre équipe de la commercialisation a travaillé, au cours

Plus en détail

L accompagnement des étudiants dans la gestion de leur budget. Colloque des services aux étudiants. Université du Québec 28 mai 2014

L accompagnement des étudiants dans la gestion de leur budget. Colloque des services aux étudiants. Université du Québec 28 mai 2014 L accompagnement des étudiants dans la gestion de leur budget Colloque des services aux étudiants Université du Québec 28 mai 2014 Une présence provinciale d associations de consommateur Coalition des

Plus en détail

Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! Portrait économique Une économie diversifiée et positionnée!

Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! Portrait économique Une économie diversifiée et positionnée! 1 Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! La région de la Montérégie Est est bordée au nord par le fleuve St-Laurent, au sud par les États de New York et du Vermont, à l est par

Plus en détail

Une grande équipe. Le conseil d administration. Un travail précieux et sérieux. Le personnel. Les 3 axes d intervention. Rapport annuel 2008-2009

Une grande équipe. Le conseil d administration. Un travail précieux et sérieux. Le personnel. Les 3 axes d intervention. Rapport annuel 2008-2009 Rapport annuel 2008-2009 2009 Une grande équipe Le personnel : www.servicesjuridiques.org Présenté le 2 juin 2009 Le Conseil d administration - 10 citoyen(ne)s - 2 groupes communautaires - 1 représentante

Plus en détail

Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches

Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches Document mis à jour en avril 2014 Table de matière 1. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 3 1.1 PRÉSENTATION DU FONDS RÉGIONAL D INVESTISSEMENT

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

Le traitement des pensions alimentaires pour enfants dans les programmes sociaux: une discrimination envers les enfants les plus pauvres!

Le traitement des pensions alimentaires pour enfants dans les programmes sociaux: une discrimination envers les enfants les plus pauvres! Le traitement des pensions alimentaires pour enfants dans les programmes sociaux: une discrimination envers les enfants les plus pauvres! Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE (si vous ne remplissez pas le formulaire à l écran, veuillez écrire en caractères d imprimerie et à l encre)

FORMULAIRE DE DEMANDE (si vous ne remplissez pas le formulaire à l écran, veuillez écrire en caractères d imprimerie et à l encre) Réservé à l Administration No Critères de participation : Des bourses d études seront octroyées pour un total de 5 000 $ (par caisse) Étudiant(e) à temps plein (CEGEP, Université) Être âgé(e) entre 16

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX CRITÈRES RÉGISSANT L ADMISSION ET L INSCRIPTION DES ÉLÈVES PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE

POLITIQUE RELATIVE AUX CRITÈRES RÉGISSANT L ADMISSION ET L INSCRIPTION DES ÉLÈVES PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE POLITIQUE POLITIQUE RELATIVE AUX CRITÈRES RÉGISSANT L ADMISSION ET L INSCRIPTION DES ÉLÈVES PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE Responsabilité Direction générale adjointe aux affaires administratives Direction

Plus en détail

Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska

Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska, l Unité 5 veut permettre aux personnes vivant des conditions socioéconomiques difficiles d avoir accès à une information

Plus en détail

Le programme de prêts pour les études à temps partiel. Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études

Le programme de prêts pour les études à temps partiel. Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études Le programme de prêts pour les études à temps partiel Avis de la FAEUQEP au Comité consultatif sur l'aide financière aux études Décembre 2001 1 Introduction Une revendication vieille de plus de dix ans

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

APRHQ Rapport annuel de la présidence Année 2010-2011 Montréal, Québec 19 octobre 2011

APRHQ Rapport annuel de la présidence Année 2010-2011 Montréal, Québec 19 octobre 2011 APRHQ Rapport annuel de la présidence Année 2010-2011 Montréal, Québec 19 octobre 2011 C est avec plaisir que je vous présente le rapport d activités de l APRHQ pour l année qui s est terminée le 31 août

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION CDC MRC DE L ASSOMPTION

POLITIQUE DE COMMUNICATION CDC MRC DE L ASSOMPTION 1 Politique de communication Corporation de développement communautaire MRC de L Assomption Introduction Mise en contexte Issue de la Table de concertation des organismes communautaires MRC de L Assomption,

Plus en détail

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby SANTÉ PUBLIQUE POUR DÉBUTANT (CSSS 101) 1 Présenté par: Lorraine Deschênes: Chef des programmes de santé publique et d action communautaire, CSSS de la Haute-Yamaska Noel-André Delisle: Yvon Boisvert:

Plus en détail

Préparation d un Plan de mesures d urgence

Préparation d un Plan de mesures d urgence Préparation d un Plan de mesures d urgence Guide Pour les organismes humanitaires et communautaires Élaboré par: Regroupement des organismes humanitaires et communautaires pour les mesures d urgence à

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 RAPPORT ANNUEL 2010-2011 8 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Mission... 3 Rapport du président... 4 Conseil d'administration 2010-2011... 7 Rapport du trésorier... 8 Rapport de la vérificatrice... 9 Rapport

Plus en détail

Créer son propre emploi

Créer son propre emploi Vous souhaitez voir intervenir, au sein de votre établissement, un de nos conseillers régionaux : prenez contact avec lui pour établir, ensemble, une proposition adaptée à vos besoins et à votre public.

Plus en détail

ATELIERS DE FORMATION

ATELIERS DE FORMATION ATELIERS DE FORMATION «Jeunes consommateurs» Vos droits et obligations L Union des consommateurs, en Les ACEF sont des organismes collaboration avec ses communautaires à but non lucratif membres, a élaboré

Plus en détail

ATTENTION AUX REQUINS!

ATTENTION AUX REQUINS! BESOIN D ARGENT? ATTENTION AUX REQUINS! GUIDE SUR LES INTERMÉDIAIRES FINANCIERS VOUS NE POUVEZ PLUS PAYER VOS DETTES? Vous êtes tenté d aller vers un service qui annonce des solutions miracles? Attention

Plus en détail

La reddition de comptes dans le cadre du soutien à la mission globale

La reddition de comptes dans le cadre du soutien à la mission globale La reddition de comptes dans le cadre du soutien à la mission globale Programme de soutien aux organismes communautaires SERVICES SOCIAUX Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé

Plus en détail

SYNTHÈSE HISTORIQUE VÉCU DE L'AAR PARTIE 2

SYNTHÈSE HISTORIQUE VÉCU DE L'AAR PARTIE 2 ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SYNTHÈSE HISTORIQUE DU VÉCU DE L'AAR PARTIE 2 Par Jacques Guilmain (Membre de l'association des employés retraités de la ville de Montréal et membre du conseil d'administration

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref...

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref... Une vision d avenir Il était deux petits navires Alain Poirier, directeur national de santé publique et sous-ministre adjoint février 200 En bref... Mise en contexte Une mise en contexte Quelques données

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

1. DESCRIPTION DU PROGRAMME 2. MISE EN CONTEXTE

1. DESCRIPTION DU PROGRAMME 2. MISE EN CONTEXTE ENTENTE ADMINISTRATIVE SUR LA GESTION DU FONDS QUÉBÉCOIS D INITIATIVES SOCIALES DANS LE CADRE DES ALLIANCES POUR LA SOLIDARITÉ (MESS-VILLE 2015) GUIDE PRATIQUE 1. DESCRIPTION DU PROGRAMME L Entente administrative

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT COMMISSION DE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Code de la consommation - Livre III - Titre III DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT Cachet du secrétariat de la commission compétente AVEZ-VOUS DÉJÀ DÉPOSÉ UN DOSSIER?

Plus en détail

INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL)

INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL) INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL) TESTEZ VOS CONNAISSANCES SUR L AIDE SOCIALE VRAI ou FAUX? 1. Le ministère de l Emploi

Plus en détail

Portfolio des services du ROHSCO Mot de la direction C est avec un immense plaisir que nous vous remettons ce portfolio; fidèle portrait des services du ROHSCO. Au fil des années le Regroupement s est

Plus en détail

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ Compte-rendu Réunion du 22 octobre 2008 Cette réunion terminait un processus de 3 ans portant sur les cinq propositions pour une meilleure éducation au Québec. D entrée

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

CONCOURS «BOURSES D ÉTUDES GERRY TREMBLAY» TENU PAR LA CAISSE D ÉCONOMIE DES EMPLOYÉS D ALCOA-MANIC-MCCORMICK

CONCOURS «BOURSES D ÉTUDES GERRY TREMBLAY» TENU PAR LA CAISSE D ÉCONOMIE DES EMPLOYÉS D ALCOA-MANIC-MCCORMICK CONCOURS «BOURSES D ÉTUDES GERRY TREMBLAY» TENU PAR LA CAISSE D ÉCONOMIE DES EMPLOYÉS D ALCOA-MANIC-MCCORMICK Objet du concours «Bourses d études» : Encourager l émergence d une relève compétente tout

Plus en détail

L autonomie pour tous : Livre blanc sur la création d une assurance autonomie

L autonomie pour tous : Livre blanc sur la création d une assurance autonomie L autonomie pour tous : Livre blanc sur la création d une assurance autonomie Commentaires à l intention de la Commission de la santé et des services sociaux Novembre 2013 Livre blanc Assurance autonomie

Plus en détail

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT Textes FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT - Code de la consommation. Partie législative : livre III, titre III Traitement des situations de surendettement : articles L330-1 à L333-8. Partie règlementaire : livre

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Vers l adoption d une stratégie nationale pour la littératie financière

Vers l adoption d une stratégie nationale pour la littératie financière Vers l adoption d une stratégie nationale pour la littératie financière Étape 1 : Renforcer la littératie financière des aînés à l'agence de la consommation en matière financière du Canada Juillet 2014

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

Monsieur Yves Chassé, directeur général secrétaire-trésorier.

Monsieur Yves Chassé, directeur général secrétaire-trésorier. CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ SAINTE-FÉLICITÉ Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Sainte-Félicité tenue le 1 er octobre 2012 à 19h00 à la salle Alphonse Simard

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

CANADA VILLE DE POHÉNÉGAMOOK MRC DE TÉMISCOUATA

CANADA VILLE DE POHÉNÉGAMOOK MRC DE TÉMISCOUATA CANADA VILLE DE POHÉNÉGAMOOK MRC DE TÉMISCOUATA PROCÈS-VERBAL de la séance régulière du Conseil municipal de la Ville de Pohénégamook, MRC de Témiscouata, tenue le 3 août 2015, à 20 h, en la salle des

Plus en détail

lautorite.qc.ca Comment faire le point sur vos finances personnelles?

lautorite.qc.ca Comment faire le point sur vos finances personnelles? lautorite.qc.ca Comment faire le point sur vos finances personnelles? Qui sommes-nous? L Autorité des marchés financiers est l organisme de réglementation et d encadrement du secteur financier au Québec.

Plus en détail

Un régime québécois d assurance parentale : pour tous les parents!

Un régime québécois d assurance parentale : pour tous les parents! Un régime québécois d assurance parentale : pour tous les parents! Mémoire présenté à la Commission des affaires sociales dans le cadre des consultations particulières et des auditions publiques sur le

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE BE

RAPPORT ANNUEL DE BE Chaque milieu a sa couleur, sa réalité et son expertise. Bénévoles d Expertise est celui qui favorise le partage, l échange et le transfert des connaissances. Bénévoles d Expertise entend réussir la réalisation

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

4. LISTE DES PERSONNES VIVANTS À LA MÊME ADRESSE (ADULTES ET ENFANTS)

4. LISTE DES PERSONNES VIVANTS À LA MÊME ADRESSE (ADULTES ET ENFANTS) (Réservé à l administration) No du dossier : Montant accordé : $ DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE pour l année scolaire 2015-2016 1. IDENTIFICATION DE L ÉLÈVE Document confidentiel Nom de l élève : Adresse :

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Un crédit d impôt pour l avenir du Québec

Un crédit d impôt pour l avenir du Québec Un crédit d impôt pour l avenir du Québec Mémoire présenté à la Commission d examen sur la fiscalité québécoise Par l Association canadienne de l enseignement coopératif, comité Québec (ACDEC-Québec) En

Plus en détail

RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE

RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE : UN DÉBAT QUI NOUS CONCERNE Position du Regroupement des jeunes gens d'affaires du Québec sur le projet de loi no 140 Loi sur l assurance parentale Document soumis

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

bilan de la distinction coopérative Une caisse près de ses membres et de son milieu.

bilan de la distinction coopérative Une caisse près de ses membres et de son milieu. bilan de la distinction coopérative 2009 Une caisse près de ses membres et de son milieu. Message du président et du directeur général La distinction coopérative, c est ce qui différencie votre caisse

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

Volume 1 Numéro 2 Février 2009

Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Sommaire Lancement du concours Je prends ma place...1 Lancement du concours Je prends ma place Entrevue avec Annie Patenaude, lauréate 2008...2 En collaboration avec le Secrétariat

Plus en détail

Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT

Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT 2011-2012 Symboles % : pourcentage $ : dollars M$ : millions de dollars Le présent document a été produit par le ministère de l Enseignement supérieur, de

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

FORMATION DES ADULTES

FORMATION DES ADULTES La section de la formation des adultes s adresse à toute personne âgée de 16 ans et plus. SERVICE D ACCUEIL, DE RÉFÉRENCE, DE CONSEIL ET D ACCOMPAGNEMENT (SARCA) D abord et avant tout! Cette section vous

Plus en détail

Article 13 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) : Le droit à l éducation

Article 13 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) : Le droit à l éducation Article 13 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) : Le droit à l éducation Observation générale adoptée par le Comité des droits économiques, sociaux et culturels

Plus en détail

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE Ce qui définit «le changement» préscolaire primaire secondaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005-05-00511 ISBN 2-550-45274-7 (version

Plus en détail

DISPARITION DE LA PIÈCE D UN CENT

DISPARITION DE LA PIÈCE D UN CENT Page 1 VOLUME 1, numéro 4 Avril 2013 DISPARITION DE LA PIÈCE D UN CENT Pour des raisons de coût de production excessif, pour des considérations environnementales ainsi que les coûts élevés de la manutention,

Plus en détail

Gérer son crédit. Introduction. Clientèle cible : Élèves des niveaux postsecondaires. Objectifs :

Gérer son crédit. Introduction. Clientèle cible : Élèves des niveaux postsecondaires. Objectifs : Introduction Auteure : Nicole Racette (Équipe de production) Gérer son crédit Objectifs : Atteindre une santé financière afin d avoir une meilleure qualité de vie; Considérer l épargne comme une solution

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Les défis du mandat d une Équipe itinérante : prévenir les glissements

Les défis du mandat d une Équipe itinérante : prévenir les glissements Résumé Les défis du mandat d une Équipe itinérante : prévenir les glissements Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés avec quatre Équipes

Plus en détail

Rapport d activités 2011-2012

Rapport d activités 2011-2012 Rapport d activités 2011-2012 Coordonnées Afin de faciliter l accès à nos services nous pouvons accueillr la population du Centre-de-la-Mauricie et du Haut-Saint-Maurice dans un nouvel emplacement situé

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mai 2013 PRÉAMBULE... 3 1. DISTRIBUER LA BONIFICATION DE 25M$... 4 2. OPTIMISER L AFE... 5 3. AMÉLIORER LA SENSIBILISATION DES

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1.1 Introduction.. 1. 1.2 Profil des familles de Stanstead 2. 1.3 Nature de la politique 3. Volet 1 : Prendre racine à Stanstead

TABLE DES MATIÈRES. 1.1 Introduction.. 1. 1.2 Profil des familles de Stanstead 2. 1.3 Nature de la politique 3. Volet 1 : Prendre racine à Stanstead PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE SOUTIEN AUX FAMILLES DE LA VILLE DE STANSTEAD EN COLLABORATION AVEC LA CAISSE DESJARDINS DE STANSTEAD DANS LE CADRE DE SA POLITIQUE DE BIENVENUE Projet rédigé par : Le

Plus en détail

Mémoire du Front d action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) Présenté à la

Mémoire du Front d action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) Présenté à la FRONT D ACTION POPULAIRE EN RÉAMÉNAGEMENT URBAIN 180, boul. René-Lévesque Est, local 105, Montréal (Québec) H2X 1N6 Téléphone : (514) 522-1010 Télécopieur : (514) 527-3403 Courriel : frapru@cooptel.qc.ca

Plus en détail

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Mise à jour au 28 février 2013 Véronique Bibeau, Conseillère en gestion

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Guide pour une demande de financement. 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux

Guide pour une demande de financement. 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux Guide pour une demande de financement 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux Table des matières 1. PRÉSENTATION... 3 1.1 Le Forum jeunesse de la région de

Plus en détail

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le 19 avril 2013 Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le comité d experts a été formé vers la fin de 2011, et on lui a donné le mandat de formuler des

Plus en détail

Étape 1 : Renforcer la littératie financière des aînés

Étape 1 : Renforcer la littératie financière des aînés Soumission Ottawa 03 juillet 2014 Vers l adoption d une stratégie nationale pour la littératie financière Étape 1 : Renforcer la littératie financière des aînés Entraide budgétaire Ottawa a participé et

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION DU COMITÉ DE GESTION DE LA TAXE SCOLAIRE DE L ÎLE DE MONTRÉAL (Adoptée le 16 décembre 2004 par la résolution 19 par le Comité de gestion de la taxe scolaire de l île de Montréal)

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

ÉTAIENT PRÉSENTS : Madame Louise Forest et messieurs Stéphan Hébert, Réjean Rajotte, Michel Brouillard et madame Hélène Dufault formant le quorum.

ÉTAIENT PRÉSENTS : Madame Louise Forest et messieurs Stéphan Hébert, Réjean Rajotte, Michel Brouillard et madame Hélène Dufault formant le quorum. PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-HÉLÈNE-DE-BAGOT, dûment convoquée et tenue le 8 juillet 2014 à 19h30, à l endroit habituel des séances du conseil sous la présidence de

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale LE CRÉS DU CENTRE-DU-QUÉBEC SE VEUT UN LIEU DE CONCERTATION ET D HARMONISATION, UN LIEU DE PLANIFICATION DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, UN LIEU D INTERFACE ET D ARRIMAGE

Plus en détail

Conditions de renouvellement en vigueur le 1 er janvier 2014

Conditions de renouvellement en vigueur le 1 er janvier 2014 Conditions de renouvellement en vigueur le 1 er janvier 2014 Contrat d assurance avec SSQ Groupe financier Session du conseil fédéral Du 18 au 22 novembre 2013 Hôtel Delta, Sherbrooke Soumis aux délégué-es

Plus en détail

Solidaires face à la violence faite aux femmes

Solidaires face à la violence faite aux femmes Solidaires face à la violence faite aux femmes Femmes de la francophonie en contexte minoritaire : Solidaires face à la violence faite aux femmes Alliance de la francophonie canadienne Table des matières

Plus en détail

Annexe I. Liste de contrôle des documents du dossier en matière familiale. Remarques préliminaires :

Annexe I. Liste de contrôle des documents du dossier en matière familiale. Remarques préliminaires : Annexe I Liste de contrôle des documents du dossier en matière familiale Remarques préliminaires : Il est conseillé d utiliser cette liste dès la première entrevue, en y cochant au fur et à mesure, les

Plus en détail

Les services publics: un outil historique Le SISP, le secteur public et la négociation Avenir du SISP et du SISP-N Une centrale des travailleurs du

Les services publics: un outil historique Le SISP, le secteur public et la négociation Avenir du SISP et du SISP-N Une centrale des travailleurs du Les services publics: un outil historique Le SISP, le secteur public et la négociation Avenir du SISP et du SISP-N Une centrale des travailleurs du secteur public? 2 Les services publics, une réponse aux

Plus en détail

Réponse du Conseil communal à l interpellation no 11-609 du groupe PopVertsSol intitulée «De l argent immédiat pour une dette éternelle»

Réponse du Conseil communal à l interpellation no 11-609 du groupe PopVertsSol intitulée «De l argent immédiat pour une dette éternelle» Réponse du Conseil communal à l interpellation no 11-609 du groupe PopVertsSol intitulée «De l argent immédiat pour une dette éternelle» (Du 5 mars 2012) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Le

Plus en détail

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire Prendre soin de soi À quoi s attendre Que vous travailliez à l extérieur de la maison ou que vous soyez parent au foyer, le cancer du sein pourrait nuire à votre capacité de travailler, ce qui aura inévitablement

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale. Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017

Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale. Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017 Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017 Mise en contexte Au SPVM Environ 18 000 appels de service au 911

Plus en détail

Tableau de bord de l expédition

Tableau de bord de l expédition 2003-2006 Octobre 2004 COMMISSION SCOLAIRE DES HAUTS-BOIS-DE L OUTAOUAIS UNE GRANDE EXPÉDITION 2003-2006 INTRODUCTION GÉNÉRALE 2003-2006 Quelques constats préliminaires Le taux de redoublement a diminué

Plus en détail

Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de l Abitibi-Témiscamingue

Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de l Abitibi-Témiscamingue Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de MÉMOIRE présenté à la Commission nationale d examen sur l assuranceemploi Le 12 juillet 2013 Ce document

Plus en détail

Q1 Quel est votre sexe?

Q1 Quel est votre sexe? Q1 Quel est votre sexe? Répondues : 458 Ignorées : 0 Homme Femme Homme Femme 18,56% 85 81,44% 373 Total 458 1 / 11 Q2 Quel est votre âge? Répondues : 458 Ignorées : 0 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54

Plus en détail

Crédit : Comment vous êtes coté

Crédit : Comment vous êtes coté Crédit : Comment vous êtes coté Comprendre et gérer votre situation à l égard du crédit à titre de consommateur et d entreprise D-IN0440F-0201 Introduction Nous vivons dans un monde en évolution constante

Plus en détail