Proches de vous Un programme pour améliorer l expérience des patients à l hôpital. Point d avancement décembre 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Proches de vous Un programme pour améliorer l expérience des patients à l hôpital. Point d avancement décembre 2013"

Transcription

1 Proches de vous Un programme pour améliorer l expérience des patients à l hôpital Point d avancement décembre 2013.

2 Ambition et Enjeux Ambition : Elever l expérience du patient à l hôpital au même niveau de qualité que la prestation médicale Enjeux: 1. Répondre aux attentes de nos publics et des autorités de santé, 2. Renforcer le sens de nos métiers dans leurs dimensions relationnelles, 3. Soutenir le développement des activités qui sont soumises à une forte intensité concurrentielle, 4. Conforter la réputation de l AP-HP et de ses hôpitaux. 2

3 Quelle expérience voulons nous pour nos patients? Un hôpital qui soit : Accessible, Accueillant, À l écoute, Rassurant. Un parcours qui soit : Respectueux de la personne, Soucieux du confort, de la propreté, et de la tranquillité, Attentif à une bonne préparation de l après-hôpital. Au terme de la démarche, nous attendons: -> de véritables progrès sur ces différents items, qui doivent pouvoir être ressentis et exprimés par les patients et leurs proches -> des valeurs dans lesquelles les professionnels de l AP-HP se reconnaissent 3

4 Les axes et objectifs du programme PROCHES DE VOUS lancé en 2012 Les défis à relever sont organisationnels, mais aussi humains, managériaux, comportementaux, et culturels. C est pourquoi ce programme combine différents axes que l institution veut mobiliser de manière conjointe pour réaliser les sauts qualitatifs attendus. Partage des pratiques et des expériences entre professionnels Mettre toute l AP-HP au niveau des meilleures pratiques Recueil de l avis des patients, des proches, des représentants des usagers, et des médecins Utiliser la qualité perçue comme un outil de management au plus près de l unité de soins Organisation des processus de prise en charge des patients (hors soins) Améliorer la qualité et la continuité de la prise en charge des patients en retravaillant les process structurants Communication avec les patients, leurs proches, et les médecins correspondants Améliorer la lisibilité de notre offre de soin, et offrir une information encore mieux adaptée à nos patients et aux professionnels extra-hospitaliers Hospitalité de nos lieux d accueil Rendre l hôpital plus propre, plus accueillant, plus chaleureux, et continuer à développer l offre culturelle à l hôpital Empathie dans la relation entre les professionnels et les patients et proches Conforter l empathie dans la relation professionnels/patients et proches Soutien et valorisation des équipes Soutenir le travail des équipes et des partenaires (associations ) au quotidien, encourager les initiatives et innovations, et valoriser les résultats obtenus. 4

5 Les 4 Parcours du Patient à l hôpital Urgences Plateaux techniques PATIENT Consultation Hospitalisati on 5

6 Différents moments importants Compte rendu au médecin de Ville Accès Transport et parking RV tel et web Accueil et Orientation Signalétique Sortie du patient Attente salon Retour maison PATIENT Attente A occuper : information et culture Environnement Confort Qualité hébergement patient hospitalisé Hébergeme nt famille Services à disposition payants Restauration Achats divers 6

7 Programme Proche de Vous en plusieurs étapes Un programme d investissement institutionnel lancé en Bornes d orientation : 45 bornes auront été installées d ici la fin Ecrans dynamiques : en cours de déploiement pour une centaine d écrans 3. Formation à l accueil avec un serious game finalisé d ici fin Prise de RV téléphone : confirmation et annulation par mail en test 5. Check list de sortie : à étendre dans tous les sites Le Programme Proche de Vous, a mis en évidence : la difficulté à mettre en œuvre dans les GH, à partir du siège Difficultés dans les méthodes de travail Difficultés lorsqu il n y a pas de choix, les sites étant très différents des sujets de plus en plus essentiels pour le patient et ses proches : l Accueil, l Orientation, l Attente, la Sortie et l Information 7

8 Programme Proche de Vous en plusieurs étapes 2 ème vague lancée en 2013 pour une mise en œuvre en 2014 Pour l avenir, choix de couvrir 3 attentes prioritaires de la part de patients et de leurs proches 1. Orientation 2. Information 3. Espaces Attente et Accueil : aux Urgences et en Sortie d hospitalisation Avec des sites expérimentaux, pour mesurer avant et après faire évoluer le concept grâce à du vécu et de la co-construction, avant de mettre en œuvre le programme dans tous les GH objectif : définir un cadre assez large, permettant aux GH de choisir ce qui est le plus adapté à leurs spécificités locales. 8

9 Orientation, Information et Accueil Orientation : Signalétique Une charte signalétique avec une méthode et des règles : choix de lieux où informer, type d information à donner, taille des caractères, formes et couleurs à utiliser, Accueil aux urgences : 3 sites différents Éléments testés : disposition et ambiance, personne dans l espace attente pour rassurer, informations, logiciel, divers services pour occuper le temps Objectif : faire baisser le niveau de stress à l accueil Salons de sortie : 3 sites différents Objectif : permettre à des patients de quitter leur chambre avant midi et d attendre dans un lieu convivial, le moyen de transport qui leur permettra de rentrer chez eux 9

10 Mise en place d une dynamique structurelle d écoute des patients Etude qualitative sur l expérience des patients Dans les 3 sites d expérimentation, avec un protocole pour être publiée Interviews réalisées par une psychologue clinicienne : à base de récits Objectif : définir des moments clés dans le parcours d un patient Enquête en Ligne pour mesurer la satisfaction des patients Retour d expérience en cours avec 2 pilotes Mise en place dans tous les hôpitaux début 2014 Résultats trimestriels sur web, aux niveaux services, pôles et GH Démarche d accompagnement pour les plans d actions Poursuite de la démarche qualité hôtelière Marque AP Domaines : accueil, information, confort, restauration et propreté Association des représentants d usagers dans le déploiement Référence sur la commande des repas : recueil des aversions 10

11 Valorisation des initiatives Trophées Patients : évènement organisé depuis prix récompensent des initiatives mises en œuvre dans des services : valeur de 4000 par prix Appel à dossiers et comité de sélection À faire évoluer avec un prix par GH dès 2015 Gagnants CARPATIO : Commande Assistée de Repas pour les Patients Aphasiques ou non francophones sur Tablette Informatique Activité physique adaptée au cancer du sein Tournoi de Wii en gériatrie Soulagement de la douleur aux urgences pédiatriques : distraction avec tablettes tactiles 11

> DOSSIER DE PRESSE. Le serious game au service de l éducation thérapeutique de demain. Entrez dans l univers du serious game avec CCCP.

> DOSSIER DE PRESSE. Le serious game au service de l éducation thérapeutique de demain. Entrez dans l univers du serious game avec CCCP. > DOSSIER DE PRESSE Le serious game au service de l éducation thérapeutique de demain. Entrez dans l univers du serious game avec CCCP. CCCP sera présent sur le Salon HIT Paris 2011 STAND H11 Les 17, 18

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction auprès des patients hospitalisés du CHU-Hôpitaux de Rouen du 11 mai 2010

Résultats de l enquête de satisfaction auprès des patients hospitalisés du CHU-Hôpitaux de Rouen du 11 mai 2010 Résultats de l enquête de satisfaction auprès des patients hospitalisés du CHU-Hôpitaux de Rouen du 11 mai 2010 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Les services concernés par l enquête Tous les services d

Plus en détail

Evaluateur du projet : UMR EFTS, Université de Toulouse

Evaluateur du projet : UMR EFTS, Université de Toulouse Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ÉTAPE SUR L EVALUATION AU 31 DÉCEMBRE 2010 RÉDIGÉE PAR

Plus en détail

Journée Régionale Qualité de Champagne-Ardenne 2 décembre 2014. Centre Hospitalier de Mâcon Bertrand Gelly, Ingénieur Qualité

Journée Régionale Qualité de Champagne-Ardenne 2 décembre 2014. Centre Hospitalier de Mâcon Bertrand Gelly, Ingénieur Qualité Journée Régionale Qualité de Champagne-Ardenne 2 décembre 2014 Centre Hospitalier de Mâcon Bertrand Gelly, Ingénieur Qualité 1 Définition et objectifs Définition: Outil de suivi longitudinal de la démarche

Plus en détail

QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. Les Solutions Vie Citoyenne du Groupe Chèque Déjeuner

QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. Les Solutions Vie Citoyenne du Groupe Chèque Déjeuner QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. LE GROUPE CHÈQUE DÉJEUNER N 3 MONDIAL SUR LE MARCHÉ DES SOLUTIONS SOCIALES, CULTURELLES, CADEAUX, ET DES DISPOSITIFS DE STIMULATION

Plus en détail

Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification?

Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification? Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification? 30 septembre 2014 Les ambitions de la V2014 Une certification au service des démarches qualité des ES Une certification continue, mieux

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACM 11-14 ANS Janvier 2015

PROJET PEDAGOGIQUE ACM 11-14 ANS Janvier 2015 PROJET PEDAGOGIQUE ACM 11-14 ANS Janvier 2015 Les pré-ados que nous allons appeler «Jeunes» dans ce document sont au centre de plusieurs enjeux éducatifs (citoyenneté, ), territoriaux (mobilité des jeunes,

Plus en détail

Enquête de satisfaction des usagers des missions locales en région Provence-Alpes-Côte d Azur Association régionale des missions locales

Enquête de satisfaction des usagers des missions locales en région Provence-Alpes-Côte d Azur Association régionale des missions locales Enquête de satisfaction des usagers des missions locales en région Provence-Alpes-Côte d Azur Association régionale des missions locales 1 / Historique de la démarche, contexte et motivations Le but Première

Plus en détail

L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP)

L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP) L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP) Emmanuel GODDAT directeur d hôpital, directeur adjoint aux relations

Plus en détail

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES

Articulation politique régionale RSE. et PRIDES Articulation politique régionale RSE et PRIDES Direction de l Economie Régionale, de l Innovation et de l Enseignement Supérieur (DERIES) Mission PRIDES 3 juin 2015 La Région, convaincue que la RSE constitue

Plus en détail

TRACEUR JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT. Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie

TRACEUR JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT. Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT TRACEUR Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie Pauline Bailleul, Responsable Département Management de la Qualité et de la Gestion des Risques 12 juin

Plus en détail

Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015

Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015 Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015 Réunion des infirmiers(e) hygiéniste CCLIN Paris Nord 1 Certification V 2014 : Procédure d évaluation externe

Plus en détail

Achat du matériel en fin de saison. Formation du Secrétaire pendant les vacances d été.

Achat du matériel en fin de saison. Formation du Secrétaire pendant les vacances d été. ACTION N 1 : Amélioration du pôle secrétariat du club La production de documents de qualité est de plus en plus indispensable pour une association, tant pour la communication vers les adhérents, que pour

Plus en détail

Analyse de résultats Baccalauréat technologique session 2014

Analyse de résultats Baccalauréat technologique session 2014 Analyse de résultats Baccalauréat technologique session 2014 1 Analyse résultats session 2014 Sur l académie de Lyon : 3384 candidats 2981 admis 88.1 % (+6 pts /2013) Dont 11 % d admis au second groupe

Plus en détail

Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes

Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes Dossier de presse Contact presse Rectorat : Laurence Veteau - Tél. : 02 40 37 33 13 -

Plus en détail

C h a r t e E t h i q u e

C h a r t e E t h i q u e Charte Ethique 2 1. Principes généraux Notre charte constitue la fondation des rapports de confiance entre les différents membres partenaires du groupe : les résidents ou les clients, leurs familles, les

Plus en détail

Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité

Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité 1 Contexte : Certification V2014 Objectifs de la 4 ème itération de la certification V2014

Plus en détail

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS

TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS DOSSIER DE PRESSE TRANSPORTS SCOLAIRES EXTENSION DE LA CERTIFICATION ISO 9001 : UN GAGE DE QUALITE SUPPLEMENTAIRE POUR LES USAGERS 2 avril 2012 Ce lundi 2 avril, à l Hôtel du Département à Privas, Pascal

Plus en détail

Les Institutions de la Coiffure présentent le label Développement durable, mon coiffeur s engage

Les Institutions de la Coiffure présentent le label Développement durable, mon coiffeur s engage Une initiative des professionnels de la coiffure Les Institutions de la Coiffure présentent le label Développement durable, mon coiffeur s engage CONTACT PRESSE Marie-Claude GESLIN Tél. : 01 76 60 95 07

Plus en détail

La qualité de service

La qualité de service La qualité de service en chiffres N 11 Mars 2013 Bulletin d information trimestriel sur la qualité de service des transports en Île-de-France 2012 Janvier - décembre Le STIF a choisi de renforcer encore

Plus en détail

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Les missions de la CAPEB (régionale et départementale) Le positionnement de la fonction emploi-rh Le référentiel

Plus en détail

Avec DIGITECH, la dématérialisation de l information devient un outil de pilotage de la Relation Citoyen

Avec DIGITECH, la dématérialisation de l information devient un outil de pilotage de la Relation Citoyen Avec DIGITECH, la dématérialisation de l information devient un outil de pilotage de la Relation Citoyen Dans toutes les organisations, la circulation et le partage de l information sont stratégiques.

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2015

Observatoire des Services Clients 2015 Observatoire des Services Clients 2015 Septembre 2015 Contact BVA : Marie-Laure SOUBILS - marie-laure.soubils@bva.fr 06 20 26 22 50 Contact Viséo Conseil : Ludovic NODIER lnodier@viseoconseil.com 00 33

Plus en détail

Votre avis nous intéresse!

Votre avis nous intéresse! Votre Satisfaction / Votre Expérience à l Hôpital Kirchberg Votre avis nous intéresse! Les professionnels des Hôpitaux Robert Schuman (HRS) sont particulièrement attentifs à la qualité des prestations

Plus en détail

Eco-exemplarité dans les communes wallonnes Salon des Mandataires 2015. Espace Environnement

Eco-exemplarité dans les communes wallonnes Salon des Mandataires 2015. Espace Environnement Eco-exemplarité dans les communes wallonnes Salon des Mandataires 2015 Espace Environnement Déroulé Contexte de la mission de soutien de l écoexemplarité des Pouvoirs publics Activités et services disponibles

Plus en détail

Illustration de compétences transversales

Illustration de compétences transversales Illustration de compétences transversales 1/ Prendre en charge un bilan de la 6 ème année Recueillir et analyser les données de l élève, de ses parents, de la PMI et des enseignants. Synthétiser les données

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001 MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001 PLAN Analyser la situation initiale par rapport à l ISO 9001. Définir l objet de l organisme (finalité, clients internes et externes, attentes?) :

Plus en détail

Les facteurs entravant la mise en place d une démarche qualité au centre Mohamed VI de traitement du cancer

Les facteurs entravant la mise en place d une démarche qualité au centre Mohamed VI de traitement du cancer Les facteurs entravant la mise en place d une démarche qualité au centre Mohamed VI de traitement du cancer Siham ABDELLAOUI, Pr A.BENIDER, Fatima HOUMMANI. CHU Ibn Rochd de Casablanca 1 Plan de présentation

Plus en détail

Dossier de Presse. Défense Mobilité 7 Avril 2011 CONTACTS PRESSE

Dossier de Presse. Défense Mobilité 7 Avril 2011 CONTACTS PRESSE Dossier de Presse Défense Mobilité 7 Avril 2011 CONTACTS PRESSE Défense Mobilité - Séverine Petitgas - 01 57 24 80 95 severine.petitgas@defense.gouv.fr Publicis Consultants - Cécile Draunet - 01 44 82

Plus en détail

Contact. Inscription avant le 15 mai 2015. Pourquoi exposer sur le Salon des Maires et des Collectivités locales?

Contact. Inscription avant le 15 mai 2015. Pourquoi exposer sur le Salon des Maires et des Collectivités locales? Inscription avant le 15 mai 2015 17, 18, 19 novembre 2015 17, 18, 19 novembre 2015 Le saviez-vous? En 2014, le SMCL c est : - 862 eposants - 55 400 m² d eposition - 57 720 visiteurs dont : 37 % d élus

Plus en détail

Centre de formation, de recherche et de développement des biomédicaments et des bioactifs cosmétiques

Centre de formation, de recherche et de développement des biomédicaments et des bioactifs cosmétiques Dossier de presse Dossier de Presse Bio3 Institute Centre de formation, de recherche et de développement des biomédicaments et des bioactifs cosmétiques Avec le soutien du Programme d Investissements d

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

[Diagnostic] Les musiques actuelles, une filière dynamique et structurée en Pays de la Loire

[Diagnostic] Les musiques actuelles, une filière dynamique et structurée en Pays de la Loire DÉCLARATION COMMUNE D INTENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DES MUSIQUES ACTUELLES EN PAYS DE LA LOIRE ÉTAT - DRAC des Pays de la Loire, Région des Pays de la Loire, Centre National de la Chanson des Variétés

Plus en détail

Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier

Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier Sommaire 1. Jidelec 2. Logistique Hospitalière 3. La Traçabilité dans le SIH 4. La Solution Proposée : SITH3000 5. Modalités

Plus en détail

Regroupement des URGENCES sur la Timone 2 et restructuration des filières de soins du secteur Centre

Regroupement des URGENCES sur la Timone 2 et restructuration des filières de soins du secteur Centre De l excellence des soins à notre ambition de demain : un grand pas pour l AP-HM et nos patients Regroupement des URGENCES sur la Timone 2 et restructuration des filières de soins du secteur Centre Dossier

Plus en détail

Tours, le 12 mai 2014. Présidence. Le Président de l université de Tours

Tours, le 12 mai 2014. Présidence. Le Président de l université de Tours Présidence Tours, le 12 mai 2014 Le Président de l université de Tours A Mesdames, Messieurs, les directeurs de composante et responsables administratifs Objet : lettre de cadrage budgétaire pour l année

Plus en détail

CCE du 21 janvier Démarche d accompagnement des agences

CCE du 21 janvier Démarche d accompagnement des agences CCE du 21 janvier 2014 Démarche d accompagnement des agences Nous devons pérenniser en 2014 les évolutions enclenchées en 2012 et 2013 Des avancées importantes ont été réalisées en 2012 et 2013, dans un

Plus en détail

Dossier de presse. 10 décembre 2015. Présentation de l offre solaire eec pour les particuliers. En partenariat avec : Innover pour mieux vous servir

Dossier de presse. 10 décembre 2015. Présentation de l offre solaire eec pour les particuliers. En partenariat avec : Innover pour mieux vous servir Dossier de presse 10 décembre 2015 Présentation de l offre solaire eec pour les particuliers. En partenariat avec : Innover pour mieux vous servir EEC lance une offre solaire pour les particuliers En date

Plus en détail

Dossier de présentation Accueil téléphonique

Dossier de présentation Accueil téléphonique Dossier de présentation Accueil téléphonique Votre interlocuteur : Mme Anne MICHEL-LAZZERINI Tél.: 04 42 938 938 Email : anne.lazzerini@capa-aix.com www.capa-aix.com Brochure de présentation des services

Plus en détail

Le patient traceur. Une méthode d évaluation de la réalité de l activité des établissements de santé. Août 2014 ACC01_F205_B

Le patient traceur. Une méthode d évaluation de la réalité de l activité des établissements de santé. Août 2014 ACC01_F205_B Le patient traceur Une méthode d évaluation de la réalité de l activité des établissements de santé Août 2014 ACC01_F205_B 1 La méthode du patient traceur Définition Méthode d évaluation et d amélioration

Plus en détail

DES PRESTATIONS ADAPTÉES

DES PRESTATIONS ADAPTÉES Tél. : + 33 603 448 920 contact@osez-coach.fr www.osez-coach.fr DES PRESTATIONS ADAPTÉES Pour des prestations adaptées à vos besoins car chaque entreprise ou personne est différente : Stratégie opérationnelle,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LABs 41

DOSSIER DE PRESSE. LABs 41 DOSSIER DE PRESSE LABs 41 Sommaire 1. Introduction 2. La Maison Bleue 41 : un site unique en France à destination de tous les acteurs de l écosystème de l autonomie 2.1 Un espace de démonstration 2.2 Un

Plus en détail

DES TABLETTES AU CHEVET DES RESIDENTS. Mme Morgane KAIL cadre de santé Dr Esther DESMIER Médecin coordonnateur EHPAD Les Jardins de Belleville

DES TABLETTES AU CHEVET DES RESIDENTS. Mme Morgane KAIL cadre de santé Dr Esther DESMIER Médecin coordonnateur EHPAD Les Jardins de Belleville DES TABLETTES AU CHEVET DES RESIDENTS Mme Morgane KAIL cadre de santé Dr Esther DESMIER Médecin coordonnateur EHPAD Les Jardins de Belleville PLAN Introduction Logiciel Tablette : avantages inconvénients

Plus en détail

Une agglomération engagée en faveur du développement universitaire et de la vie étudiante

Une agglomération engagée en faveur du développement universitaire et de la vie étudiante dossier de PRESSE 28 septembre 2012 Une agglomération engagée en faveur du développement universitaire et de la vie étudiante CONTACT PRESSE Agnès BARANGER 03 83 91 84 25 / 06 21 90 53 00 agnes.baranger@grand-nancy.org

Plus en détail

notre responsabilité sociale & environnementale

notre responsabilité sociale & environnementale notre responsabilité sociale & environnementale 2015 Une conscience et une responsabilité sociétale La RSE est désormais au cœur de nombreuses communications. La RSE n est plus un simple phénomène de mode

Plus en détail

ANI : Généralisation de la complémentaire santé Nouveaux contrats responsables

ANI : Généralisation de la complémentaire santé Nouveaux contrats responsables ANI : Généralisation de la complémentaire santé Nouveaux contrats responsables Quels impacts sur le marché de l assurance santé? Quelle place pour les services dans les contrats santé? Quelles offres de

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues du monde et formation appliquée en traitement numérique multilingue de l Institut National des Langues et Civilisations

Plus en détail

Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic. Dossier de presse

Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic. Dossier de presse Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic Dossier de presse Pornic, le 8 juillet 2011 Sommaire I- Un village d artisans TPE à Pornic : un tremplin pour les petites entreprises des secteurs de

Plus en détail

Fonds de Renforcement Organisationnel

Fonds de Renforcement Organisationnel Fonds de Renforcement Organisationnel 1. Objectifs Le fonds de renforcement organisationnel (FRO) a pour objectif d accroître l efficience, le professionnalisme et l adaptation à leur environnement des

Plus en détail

C3Medical «The best care for your health»

C3Medical «The best care for your health» C3Medical «The best care for your health» C3Medical : un partenaire de confiance Fondée en 2011 par un médecin urgentiste, C3Medical est une société spécialisée dans la fourniture de services dans l assistance

Plus en détail

Vendredi 8 avril 2011

Vendredi 8 avril 2011 www.laregion.fr Vendredi 8 avril 2011 La Région et la Banque Européenne d Investissement (BEI) mettent en place le Fonds photovoltaïque régional en partenariat avec trois banques régionales Muriel PIN

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

CONSIGNES : Merci de bien vouloir entourer le chiffre devant la réponse choisie. Une seule réponse est à donner par question.

CONSIGNES : Merci de bien vouloir entourer le chiffre devant la réponse choisie. Une seule réponse est à donner par question. SSR LE TILLET 60660 Cires les Mello VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE Vous avez séjourné dans notre établissement de Soins de Suite et de Réadaptation. Pour nous, la satisfaction des patients est prioritaire et

Plus en détail

REGLEMENT 2015 TROPHEES DU TOURISME LA PROVINCE RECOMPENSE LES TALENTS DU TOURISME

REGLEMENT 2015 TROPHEES DU TOURISME LA PROVINCE RECOMPENSE LES TALENTS DU TOURISME REGLEMENT 2015 TROPHEES DU TOURISME LA PROVINCE RECOMPENSE LES TALENTS DU TOURISME Article 1 : organisation Nouvelle-Calédonie Tourisme Point Sud (NCTPS), immatriculé au RIDET sous le numéro 629618-001

Plus en détail

Dossier de Presse. Soirée du mardi 7 février 2017 Salons du Crédit du Nord à LILLE. «4 projets à la une pour ce 22 ème rendez-vous»

Dossier de Presse. Soirée du mardi 7 février 2017 Salons du Crédit du Nord à LILLE. «4 projets à la une pour ce 22 ème rendez-vous» Page 1 / 9 Dossier de Presse Soirée du mardi 7 février 2017 Salons du Crédit du Nord à LILLE «4 projets à la une pour ce 22 ème rendez-vous» Sommaire 1 LA PLATEFORME INVEST INNOVE 2 LE RENDEZ-VOUS DU 7

Plus en détail

La base de loisirs BL de l UCPA

La base de loisirs BL de l UCPA Étude de cas n 1 La base de loisirs BL de l UCPA 1. Présenter le schéma de gestion du pôle LSP et de la base de loisir BL. En quoi vous paraît-il cohérent avec le plan stratégique de l UCPA? La structure

Plus en détail

Plan d'actions État / Région dans le cadre de la Stratégie Régionale de l'innovation

Plan d'actions État / Région dans le cadre de la Stratégie Régionale de l'innovation Plan d'actions État / Région dans le cadre de la Stratégie Régionale de l'innovation >> 22 février 2010 Stratégie régionale de l innovation Poitou-Charentes - 2010 Oser l innovation En Poitou-Charentes

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

CLINIQUE AMBROISE PARE

CLINIQUE AMBROISE PARE 1 COORDONNEES DE L ETABLISSEMENT Raison sociale SA CLINIQUE AMBOISE PARE Adresse 387, route de Saint-Simon Code postal 31082 Commune Toulouse cedex 1 N FINESS 310 780 382 N SIRET 300 379 765 00021 Représentant

Plus en détail

Mes Périodes de Formation en Milieu Professionnel

Mes Périodes de Formation en Milieu Professionnel BP 90112 83183 Six-Fours les Plages cedex : 04.94.34.80.08 : 04.94.25.47.92 ce0831354w@ac-nice.fr www.ac-nice.fr/coudouliere/ 1 ère Baccalauréat Professionnel Accueil et Relation aux Clients et aux Usagers

Plus en détail

La pénibilité : un objet social mobilisateur pour la prévention dans les collectivités?

La pénibilité : un objet social mobilisateur pour la prévention dans les collectivités? La pénibilité : un objet social mobilisateur pour la prévention dans les collectivités? 9 ème journée santé et sécurité au travail CIG petite couronne Le 9 octobre 2012 Ludovic BUGAND (l.bugand@anact.fr)

Plus en détail

Club Développement Durable Arseg

Club Développement Durable Arseg Club Développement Durable Arseg 17 janvier 2011 1. Sinteo en quelques mots 2. La Française REM en quelques mots 3. Une démarche pionnière entreprise par La Française REM 4. Les principaux résultats de

Plus en détail

Unité Anesthésie Chirurgie Ambulatoire. Chirurgie Ambulatoire. 15 décembre 2011. Facteurs culturels Perspectives de développement à l hôpital Nord

Unité Anesthésie Chirurgie Ambulatoire. Chirurgie Ambulatoire. 15 décembre 2011. Facteurs culturels Perspectives de développement à l hôpital Nord Unité 15 décembre 2011 Facteurs culturels Perspectives de développement à l hôpital Nord 1 Unité 2009 En 2009, le Pôle Tête et Cou NORD disposait de 3 services d hospitalisation complète de 56 lits sur

Plus en détail

ÉDITION 2016 LE PRIX DOSSIER DE PARTICIPATION ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER

ÉDITION 2016 LE PRIX DOSSIER DE PARTICIPATION ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER ÉDITION 2016 LE PRIX DOSSIER DE PARTICIPATION ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER PAROLES DE LAURÉATS «L obtention de ce prix apporte une valorisation, avec le plaisir

Plus en détail

Modalités STAGE 3 Promotion VAN GOGH 2015-2016 IFAS ST QUENTIN S L ENFANT Janvier 2016

Modalités STAGE 3 Promotion VAN GOGH 2015-2016 IFAS ST QUENTIN S L ENFANT Janvier 2016 Modalités STAGE 3 Promotion VAN GOGH 2015-2016 IFAS ST QUENTIN S L ENFANT Janvier 2016 2 DEROULEMENT STAGE DATE: 11 janvier au 5 février 2016 MSP entre le Vendredi 22 février et le 4 février 2016 Mercredi

Plus en détail

INNOVATION RÉUSSIE SE FORMENT & INNOVENT! CHRONIQUE D UNE DÉCOUVREZ LA BOÎTE À OUTILS «PROFESSIONNALISATION» DE LA MOPA :

INNOVATION RÉUSSIE SE FORMENT & INNOVENT! CHRONIQUE D UNE DÉCOUVREZ LA BOÎTE À OUTILS «PROFESSIONNALISATION» DE LA MOPA : CHRONIQUE D UNE INNOVATION RÉUSSIE EN AQUITAINE, OFFICES DE TOURISME & PAYS TOURISTIQUES SE FORMENT & INNOVENT! DÉCOUVREZ LA BOÎTE À OUTILS «PROFESSIONNALISATION» DE LA MOPA : > PROGRAMMES LOCAUX DE FORMATION

Plus en détail

Retail Client Advisor

Retail Client Advisor Certified Retail Client Advisor qualification professionnelle Le client est au centre des préoccupations de toute institution financière. Offrir à ce client le meilleur service possible, le fidéliser,

Plus en détail

Nous vous proposons ici quelques pistes de réfléxions afin de faire de votre projet de mise en place de Google Apps For Work un succès.

Nous vous proposons ici quelques pistes de réfléxions afin de faire de votre projet de mise en place de Google Apps For Work un succès. Dans ce guide Déplacer vos applications dans le Cloud vous offre des bénéfices désormais largement éprouvés : optimisera l efficacité et la performance de votre organisation, en augmentant sa réactivité

Plus en détail

Une priorité de la CME

Une priorité de la CME CME Avril 2014 Qualité de la prise en charge médicamenteuse du patient Une priorité de la CME Pr Béatrice Crickx Responsable Qualité Médicament AP-HP Pr Philippe Lechat Pt COMEDIMS Catherine Montagnier

Plus en détail

Conseil d Administration 2 février 2016

Conseil d Administration 2 février 2016 Office de Tourisme des Vallées d Ax Conseil d Administration 2 février 2016 02/02/2016 1 Ordre du jour Ordre du jour 1) Résumé Bilan du Plan d actions 2015 2) Les projets de développement touristique en

Plus en détail

(LES PRINCIPAUX AXES DU PROJET)

(LES PRINCIPAUX AXES DU PROJET) (LES PRINCIPAUX AXES DU PROJET) Projet Médical : Premier pilier du projet d établissement, les orientations médicales constituent l expression de nos ambitions au service du patient. En voici les points

Plus en détail

Gil Adamy TYKYA 2010 L INNOVATION

Gil Adamy TYKYA 2010 L INNOVATION Gil Adamy TYKYA 2010 L INNOVATION TYKYA Conseil stratégique pour les entreprises qui innovent Notre métier : assurer la croissance par l innovation - Mise en place et pilotage du Processus d innovation

Plus en détail

L infirmier coordinateur de soins : un maillon devenu incontournable. Claudine LEMAIRE Olivier YKMAN

L infirmier coordinateur de soins : un maillon devenu incontournable. Claudine LEMAIRE Olivier YKMAN L infirmier coordinateur de soins : un maillon devenu incontournable Claudine LEMAIRE Olivier YKMAN Plan Le monde du travail s adapte Nos origines Description de la fonction Conclusions Le monde du travail

Plus en détail

Choisir l outil qui vous convient. L avenir de la réservation de voyages d affaires en ligne en 3 questions simples

Choisir l outil qui vous convient. L avenir de la réservation de voyages d affaires en ligne en 3 questions simples Choisir l outil qui vous convient L avenir de la réservation de voyages d affaires en ligne en 3 questions simples Où commence mon déplacement? Où se termine mon déplacement? Quand dois-je être sur place?

Plus en détail

Innovation Process Présentation de la recherche

Innovation Process Présentation de la recherche Innovation Process Présentation de la recherche Présentation du projet Innovation Process Qui fait partie du projet? : Une équipe pluridisciplinaire (sociologie, gestion, psychologie) de l Ulg, active

Plus en détail

Participer à une formation de la Délégation CNFPT Midi-Pyrénées www.cnfpt.fr

Participer à une formation de la Délégation CNFPT Midi-Pyrénées www.cnfpt.fr Fiche 0 mise à jour le 15/09/2014 Participer à une formation de la Délégation CNFPT Midi-Pyrénées www.cnfpt.fr Les formations proposées par le CNFPT s adressent à tous les agents, titulaires, non-titulaires

Plus en détail

CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE

CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE I - CONTEXTE Les membres de l Eurorégion Pyrénées-Méditerranée souhaitent valoriser

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROCESSUS CAVUM

TABLEAU DE BORD PROCESSUS CAVUM Date de Validation : Guillaume HU : TABLEAU DE BORD PROCESSUS CAVUM SOMMAIRE : TABLEAU DE BORD PROCESSUS CAVUM 1 1 - Indicateurs Processus de Management 2 1-1 Management opérationnel du CAVUM 2 1-2 Evaluation

Plus en détail

Un nouvel EHPAD de 77 places

Un nouvel EHPAD de 77 places Un nouvel EHPAD de 77 places Organisé autour d un patio, le nouvel Établissement d hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD) a été conçu par l agence Quadra Architectes. Espaces conviviaux, ateliers

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

CYCLE DE FORMATION. Management pour dirigeants d entreprise

CYCLE DE FORMATION. Management pour dirigeants d entreprise CYCLE DE FORMATION Management pour dirigeants d entreprise Gouvernorat de Monastir Ce cycle de formation managériale s adresse aux dirigeants d entreprise. Il a été conçu en fonction des attentes et des

Plus en détail

Dossier de presse. Favoriser l aménagement numérique du territoire

Dossier de presse. Favoriser l aménagement numérique du territoire Dossier de presse Marianne Fresnais Attachée de presse du conseil général du Calvados 02 31 57 11 20-06 98 96 05 45 - presse@calvados.fr 1 Sommaire Avant-propos p. 3 Les choix stratégiques du Calvados

Plus en détail

Comment puis-je devenir acteur du monde de demain?

Comment puis-je devenir acteur du monde de demain? www.siemens.fr/career Comment puis-je devenir acteur du monde de demain? Pour en savoir +, flashez ce code. www.siemens.fr Osez le demander. La vocation de Siemens, c est de proposer des réponses aux défis

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES TRONC COMMUN POUR L EMPLOI DE LA CLASSIFICATION NATIONALE AIDE-SOIGNANT(E)

REFERENTIEL DE COMPETENCES TRONC COMMUN POUR L EMPLOI DE LA CLASSIFICATION NATIONALE AIDE-SOIGNANT(E) REFERENTIEL DE COMPETENCES TRONC COMMUN POUR L EMPLOI DE LA CLASSIFICATION NATIONALE AIDE-SOIGNANT(E) N.B. : Ce référentiel de compétences tronc commun a été élaboré par un groupe de travail fédéral à

Plus en détail

Retour sur les autres travaux de l ASIP Santé : UNR, HAD et maisons de santé pluri-professionnelles

Retour sur les autres travaux de l ASIP Santé : UNR, HAD et maisons de santé pluri-professionnelles Retour sur les autres travaux de l ASIP Santé : UNR, HAD et maisons de santé pluri-professionnelles Les Rencontres Inter-Régionales de l'asip Santé Jeudi 10 février 2011 Introduction L existence du SI

Plus en détail

Le Centre Pilote La main à la pâte de Metz-Montigny

Le Centre Pilote La main à la pâte de Metz-Montigny Le Centre Pilote La main à la pâte de Metz-Montigny L IMPLANTATION D UN NOUVEAU CENTRE PILOTE Un nouvel élan de la Maison pour la science en Moselle Depuis plus de dix ans, l opération La main à la pâte

Plus en détail

SIT. Nos conseils. Vous allez pouvoir. Nous allons vous aider à. Gérer vos données touristiques (les saisir et les maintenir à jour)

SIT. Nos conseils. Vous allez pouvoir. Nous allons vous aider à. Gérer vos données touristiques (les saisir et les maintenir à jour) SIT Vous êtes sur le point de rejoindre le réseau interrégional. Vous avez un projet de gestion de l information touristique qui s inscrit dans une politique globale de communication et de valorisation

Plus en détail

1- Assurer un accès réciproque aux exportateurs et aux investisseurs des deux pays

1- Assurer un accès réciproque aux exportateurs et aux investisseurs des deux pays Déclaration économique franco-japonaise entre le Premier Ministre de la République française, M. François FILLON, et le Premier Ministre du Japon, M. Yasuo FUKUDA A l occasion du 150 ème anniversaire des

Plus en détail

Gilles GALINDO, IDE aux urgences pédiatriques, Timone enfant Dr Violaine BRESSON, Urgences Pédiatriques, Timone Enfant

Gilles GALINDO, IDE aux urgences pédiatriques, Timone enfant Dr Violaine BRESSON, Urgences Pédiatriques, Timone Enfant Améliorer la prise en charge de la douleur traumatologique chez les enfants pris en charge aux Urgences Pédiatriques, en Radiopédiatrie et en service d orthopédie pédiatrique Gilles GALINDO, IDE aux urgences

Plus en détail

SENIOR INNOV : un nouvel élan pour les cadres seniors Cahier des charges pour un dispositif de formation-action

SENIOR INNOV : un nouvel élan pour les cadres seniors Cahier des charges pour un dispositif de formation-action SENIOR INNOV : un nouvel élan pour les cadres seniors Cahier des charges pour un dispositif de formation-action 29-10-2013 1 SOMMAIRE 1. LES ENJEUX ET FONDAMENTAUX DU PROJET page 3 2. LES OBJECTIFS ET

Plus en détail

Appel à Candidature. Entrepreneur social

Appel à Candidature. Entrepreneur social Appel à Candidature Entrepreneur social «Etude de faisabilité et création d un espace de co-working sur la commune de Tournefeuille» 1) Eléments de contexte Depuis 2006, La Maison de l emploi et de la

Plus en détail

RÈGLEMENT DE L APPEL À CANDIDATURE DE NOVEMBRE 2015

RÈGLEMENT DE L APPEL À CANDIDATURE DE NOVEMBRE 2015 RÈGLEMENT DE L APPEL À CANDIDATURE DE NOVEMBRE 2015 PÉPINIÈRE D ENTREPRISES INNOVANTES Pôle Universitaire Guyanais Campus de Troubiran - BP 90235 97325 CAYENNE Cedex Tel. : 0594 39 24 60 Fax : 0594 37

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.1. Principes cer9fica9ons

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.1. Principes cer9fica9ons Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

Mettre ensemble tous les acteurs

Mettre ensemble tous les acteurs Mettre ensemble tous les acteurs Réponse à l Examen du soutien fédéral de la recherche-développement Ingénieurs Canada* Février 2011 *Ingénieurs Canada est le nom commercial utilisé par le Conseil canadien

Plus en détail

Le projet «Artisan Restaurateur du Terroir wallon (ARTW)» Principes généraux

Le projet «Artisan Restaurateur du Terroir wallon (ARTW)» Principes généraux Dossier de presse Avril 2016 «Artisan Restaurateur du Terroir wallon», un projet de soutien à la valorisation des produits locaux dans la restauration commerciale Une initiative conjointe : de M. Jean-Claude

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL

POLITIQUE D ACHAT LOCAL POLITIQUE D ACHAT LOCAL 1. VISION... 2. PORTÉE... 3. PÉRIODE D'APPLICATION 4. RESPONSABILITÉS 5. PRINCIPES DIRECTEURS 5.1 VITRINE DE CHOIX POUR LES PRODUITS RÉGIONAUX 5.2 PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE ALIMENTS

Plus en détail

LABEL VIGNOBLES ET DÉCOUVERTES

LABEL VIGNOBLES ET DÉCOUVERTES LABEL VIGNOBLES ET DÉCOUVERTES 1 C EST QUOI? En Bref Marque collective Lancé en 2010 Validité 3 ans Attribué par Atout France après recommandation du Conseil Supérieur de l Oenotourisme Encadré par un

Plus en détail

DUT 2 GESTION ADMINISTRATIVE ET COMMERCIALE DES ORGANISATIONS DROIT ÉCONOMIE - GESTION. 172.5 439 54 200 h 1145.5. 199.5 419.

DUT 2 GESTION ADMINISTRATIVE ET COMMERCIALE DES ORGANISATIONS DROIT ÉCONOMIE - GESTION. 172.5 439 54 200 h 1145.5. 199.5 419. Niveau : Domaine : Mention : DUT 2 GESTION ADMINISTRATIVE ET COMMERCIALE DES ORGANISATIONS DROIT ÉCONOMIE - GESTION 2 ème Année DUT2 120 ECTS 172.5 439 54 200 h 1145.5 Volume horaire étudiant : Formation

Plus en détail

Bâtiment Infrastructures

Bâtiment Infrastructures 372 Bâtiment Infrastructures Le domaine fonctionnel Bâtiment Infrastructures regroupe les emplois relatifs à la conception, la maintenance et l exploitation des bâtiments, ouvrages et infrastructures dans

Plus en détail

VENDREDI 4 DÉCEMBRE 2015

VENDREDI 4 DÉCEMBRE 2015 VENDREDI 4 DÉCEMBRE 2015 NOTRE MISSION «Transformer l innovation scientifique en valeur thérapeutique, économique, en processus industriel et en emplois.» Christian Lajoux PRÉSENTATION DE L ÉTUDE NOEMIE

Plus en détail