Définition de l industrie 1/5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Définition de l industrie 1/5"

Transcription

1 Analyse du groupe

2 Définition de l industrie 1/5 Date de création Société en 1952 Métier d origine Activités actuelle Fondateur Slogan Constructeur en Île de France Activité de constructions (bâtiment,travaux publics, immobilier.) Activité de services (la communication, les télécommunications..) Martin Bouygues L esprit Challenger Filiales Bouygues Construction, Bouygues Immobilier, Colas, TF1, Bouygues Telecom Chiffre d affaires net 26,408 Mds (2006)

3 Définition de l industrie 2/5 Les activités de Bouygues

4 Définition de l industrie 3/5 Industrie de Bouygues La construction Comprend la construction, l immobilier et les routes. Le marché de la construction : en plein essor et les professionnels multiplient les programmes de construction. Cinq types de constructions : résidentielle, commerciale, industrielle, travaux publics et Institutionnel.

5 Définition de l industrie 4/5 Industrie de Bouygues Le service Marché du service : en pleine évolution. Comprend la télécommunication et la médiatisation. Les 3 opérateurs leaders : Orange, SFR et Bouygues.

6 Définition de l industrie 4/5 Industrie de Bouygues Les Transports et l énergie

7 Définition de l industrie 5/5 Schéma de la chaîne de valeur de l industrie Télécommunication Fournisseurs Mobile Opérateur Telecom Distributeur Consommateur final Equipement réseau Les fournisseurs de services (Yahoo, Mobilway) Le troisième niveau est celui des distributeurs. L utilisateur final se retrouve au 4ème et dernier niveau de la chaîne de valeur. Ces derniers peuvent être segmentés en deux catégories : les entreprises et les particuliers

8 Analyse général du groupe Découpé en 3 secteurs d activités: Construction: BTP Bouygues Immobilier Colas Télécoms et Médias: TF1 Bouygues Télécoms Energie Transports: Alstom

9 Gouvernance de l entreprise.

10 Définition de l entreprise 1/5 Missions : Mission principale : S étendre au national et à l international et se développer dans de nouveaux secteurs. Mission de Bouygues construction : miser sur l innovation, la réalisation, etc. Bouygues immobilier : Etendre son activité, couvrir le logement, l'immobilier de bureaux Bouygues Telecom-medias : Rester actionnaire du groupe TF1.

11 Définition de l entreprise 2/5 Intention stratégique de l entreprise Bouygues construction, s'articule autour de quatre axes de développement : Electricité/maintenance Partenariats public-privé et concessions Développement immobilier Renforcement des activités en Europe

12 Définition de l entreprise 3/5 Intention stratégique de l entreprise Télécommunication : Le groupe est opérateur dans 4 domaines : Les réseaux de radiocommunication professionnelles 3RP La radiomessagerie La téléphonie fixe La téléphonie mobile

13 Définition de l entreprise 4/5 Intention stratégique de l entreprise Médiatisation : Actionnariat avec la première chaîne de télévision TF1. Depuis 1987, date de sa privatisation et de l'entrée de Bouygues dans le capital de TF1. Bouygues devient actionnaire principal soit 25% et opérateur de la première chaîne de télévision. Ce partenariat permet à l opérateur détendre sa publicité au national.

14 Matrice BCG Le groupe Bouygues est qualifié de conglomérat (activités diversifiées) Il se développe optant pour une stratégie de diversification des métiers. Cette stratégie lui permet d amortir les chocs cycliques liés à certaines activités, de financer des activités en développement rapide par les revenus générés par les activités à maturités.

15 Matrice BCG

16 Matrice BCG

17 Situation fragmentée : il n y a pas de lien direct entre la part de marché et le taux de rentabilité attendu du projet. La stratégie de l entreprise devra donc s adapter au cas par cas après analyse du projet : soit mise en œuvre, soit non réalisation. Cas de Bouygues immobilier et construction Stratégie de spécialisation : les activités vont être rentables si le degré de spécialisation est adapté compte tenu de l avantage concurrentiel de l entreprise par rapport à ses concurrents. La croissance de la part de marché ne doit donc pas être systématiquement retenue. Cas de COLAS

18 Stratégie de domination par les coûts : la conquête de part de marché devient le corollaire de la hausse de rentabilité du projet. L entreprise doit donc mettre en place une stratégie offensive de conquête du marché. Cas de Bouygues Telecom Situation d impasse : la rentabilité ne varie pas quelque soit la part de marché détenue par l entreprise, celle-ci se retrouve donc dans une impasse stratégique ce qui peut l amener à sortir du marché si le niveau de rentabilité observé est inférieur au minimum décidé par l entreprise. Cas de TF1

19 Matrice A.D. Little

20 Matrice A.D. Little Bouygues Construction: concurrent unique (Vinci). Ils se partagent le marché aussi bien en France qu à l international. Bouygues Télécoms: 17,95% des parts de marchés des opérateurs mobiles en France en Derrière SFR et Orange. TF1: premier groupe privée de télévision française. Il a vu sa part d'audience passer de 26,3% à 25,5% entre avril et mai. Un fort recul qui s'est fait au profit de la TNT.

21 Modèle Mc KINSEY Valeur du secteur Faible Moyenne Forte Faible BOUYGUES TELECOM BOUYGUES IMMOBILIER Position concurrentielle Moyenne Forte TF1 COLAS BOUYGUES CONSTRUCTION Colas a une part de marché importante à la fois en travaux routiers et en travaux ferroviaires dans de nombreux pays (France, Royaume-Uni, etc.), ce qui lui permet de relativiser le débat entre les deux modes de transport. L élasticité réelle de report entre eux étant assez faible, l axe de développement de Colas est de faire progresser le bilan de chacun, avec une politique d innovation technique et méthodologique en faveur d une pluri-modalité équilibrée au service d une politique d aménagement du territoire visant à réduire les transports inutiles. Hypothèse : On suppose une croissance du marché de la route en forte augmentation du fait de la demande africaine chinoise et des pays de l Europe du sud qui s ajoute au principaux gros pays Mondiaux consommateur de route (Etats-Unis, France japon etc..)

22 Valeur du secteur Faible Moyenne Forte Faible BOUYGUES TELECOM BOUYGUES IMMOBILIER Position concurrentielle Moyenne Forte TF1 COLAS BOUYGUES CONSTRUCTION Bouygues Construction, filiale du groupe Bouygues, est un des leaders mondiaux dans les domaines du bâtiment, des travaux publics, de l'électricité et de la maintenance. Organisé en grandes entités opérationnelles, il met en œuvre ses savoir-faire en matière de financement, de conception, de construction, de maintenance et d'exploitation pour offrir à ses clients des solutions globales et innovantes. Hypothèse : Bouygues Construction est un spécialiste des activités du bâtiment, des travaux publics et de l'électricité/maintenance. Grâce à la complémentarité des savoir-faire de son réseau d'entreprises et de ses directions fonctionnelles, le Groupe intervient aux trois grandes étapes de la chaîne de valeurs : la conception, la réalisation et l'exploitation. La demande de grosses infrastructures dans le monde est en constante augmentation (stade, gratte-ciel, aéroport) on peut donc dire que le marché de la construction est en forte augmentation.

23 Valeur du secteur Faible Moyenne Forte Faible BOUYGUES TELECOM BOUYGUES IMMOBILIER Position concurrentielle Moyenne Forte TF1 COLAS BOUYGUES CONSTRUCTION Le groupe a vu sa part d'audience passer de 26,3% à 25,5% entre avril et mai. Un fort recul qui s'est fait au profit de la TNT. Hypothèse : le secteur de l audiovisuel reste constant car la plus part des français possèdent un poste de télévision ce secteur n évoluera donc pas en conséquence les chaines doivent sans cesse proposer de nouveaux programmes tout en gardant leurs programmes phares.

24 Valeur du secteur Faible Moyenne Forte Faible BOUYGUES TELECOM BOUYGUES IMMOBILIER Position concurrentielle Moyenne Forte TF1 COLAS BOUYGUES CONSTRUCTION Les parts de marché des opérateurs mobiles en France (Juin 2009) Orange : 25 millions de clients (45,38%) SFR : 20,2 (36,66%) Bouygues Telecom: 9,89 (17,95%) Hypothèse : On suppose que le croissance du marché n augmentera pas beaucoup cette année car le taux de pénétration sur la population française est de 90%, mais un nouveau marché ce dessine et force les consommateurs à avoir un forfait incluant la 3G, internet illimité, Visio etc. Ces différents services engendre bien sur un coût plus élevé des forfaits.

25 Valeur du secteur Faible Moyenne Forte Faible BOUYGUES TELECOM BOUYGUES IMMOBILIER Position concurrentielle Moyenne Forte TF1 COLAS BOUYGUES CONSTRUCTION Bouygues Immobilier fait mieux que le marché. Sa part de marché s établit à 10,1 % pour Hypothèse : le secteur immobilier est à peu près constant notamment dans l émergence de nouvelle infrastructure(maison, immeuble etc.)

26 Cycle de vie des produits Lancement: On veut marquer l arrivée des smart phone comme utilisation personnelle. On investit alors beaucoup sur la publicité en ayant un investissement en communication élevé dû à l innovation technologique. Expansion: La concurrence se fais de plus en plus nombreuse. On reste toutefois dans du haut de gamme pour démarquer les Smartphones des autre téléphones. Le prix varie peu sur le téléphone luimême mais sur les forfaits le proposant.

27 Cycle de vie des produits Maturité: Les différents smartphones se démarquent en fonction de la marque et donc des ristournes et des qualités des connexions du fournisseurs (incluant aussi les «markets»). On reste toujours dans une bonne stratégie d adaptation en fonction de la concurrence Déclin: Certains téléphones se démarquent par une nouvelle technologie, on va alors désinvestir petit à petit dans les produit plus obsolètes pour valoriser les nouveaux et ainsi amener les clients vers la nouveauté.

28 Cycle de vie des produits

29 Métiers et facteurs clés du succès Bouygues télécom : Métier : téléphonie et réseaux Clés du succès : Forfait spécial pour les entreprises (SAV 24/24 : 7/7) et particuliers ave de nombreux forfait illimité comme IDEO avec le forfait internet + le mobile Forfait entreprise et particulier avec tout illimitée Neo, forfait internet et téléphone portable Bbox.

30 Métiers et facteurs clés du succès Colas : Métier : réseaux routier et ferrées Clés du succès : Construction d autoroutes, de voies ferrées, de plateformes multimodales sur l échelle mondiale et tout cela en un temps record Construction d autoroutes, de voies ferrées, de plateforme multimodales sur l échelle mondial.

31 Métiers et facteurs clés du succès Bouygues construction : Métier : Construction de grosse infrastructure Clés du succès : stade, aéroport, gratte-ciel et tout cela en un temps record

32 Métiers et facteurs clés du succès Bouygues immobilier : Métier : construction d immeuble et maison individuelle Clés du succès : Immobilier peut chère et réalisé en un temps record

33 Métiers et facteurs clés du succès TF1 : Métier : Audiovisuel Clés du succès : émission télé réalité, le journal 20h et 13h, cinémas, NJR Music Howard, miss France etc.

34 Economie d échelle Prenons pour exemple L entreprise Bouygues construction. L utilisation du béton est très importante. L achat d un mètre cube de béton coûte en moyenne 200

35 Voici la courbe d évolution du cout unitaire en fonction du volume acheté Coût du béton Coût du béton m3 10m3 100m3 1000m3

36 Synergie, masse critique On parle d effet de synergie lorsque les regroupement de deux activités permet d obtenir un résultat supérieur à la somme des résultats que fourniraient ces deux activités séparément. La synergie dans l entreprise Bouygues se traduit par le rassemblement de ses moyens matériels dans une direction unique, l existence d une structure d achat commune et un centre de formation commun.

37 Résultat net (millions d euros) Alstom Bouygues construction Bouygues immobilier 240 Bouygues telecom Colas TF1

38 Menace de nouveau entrants Les 5 forces de Porter Important besoin en capitaux Le cout élevé d accès au marché (pas seulement financier, ils faut aussi que les clients et les fournisseurs aient confiances). Riposte très forte des firmes du secteur est à prévoir (les 3 firmes qui se partagent le secteur ont déjà assez de concurrences entre elles, elles ne permettront pas l implantation d un nouveau concurrent). Politique gouvernemental malmènent actuellement ce secteur, notamment à cause de la hausse de la TVA. Pouvoir de négociation des fournisseurs Les fournisseurs sont nombreux (facilitent les négociations avec les fournisseurs) Concurrence du secteur Les produits sont tous différents, mais tous les concurrents ont les mêmes produits à proposer Les concurrents sont peu diversifiés les coûts fixes obligent les concurrents à proposer des offres spéciales pour se démarquer des autres.

39 Pouvoir de négociation des clients Il y a beaucoup plus de clients que de firmes. Les quantités achetées sont relativement faibles. Grâce à internet, les clients sont prévenus des dernières innovations, des prix courants et conseillés, ils ont accès à l information. Les prix varient énormément selon les demandes et les besoins des clients. Si une des firmes développent une image de marque, elle obtiendra un avantages sur ces adversaires mais pour l instant ce n est pas le cas ( ou pas : puisque actuellement, par exemple, Bouygues, qui est le seul à prendre en charge la TVA, est celui qui perd le moins de clients et celui qui en gagne le plus.) Menace des produits de remplacement la progression des clients à acheter des produits de remplacement est faible, car il est difficile de produire des téléphones, ou des services téléphoniques à moindres coûts.

40 Menace de nouveau entrants Les 5 forces de Porter Important besoin en capitaux Le cout élevé d accès au marché (pas seulement financier, ils faut aussi que les clients et les fournisseurs aient confiances). Politique gouvernemental impose des restrictions. Pouvoir de négociation des fournisseurs les fournisseurs sont tous différents et proposent de nombreux programmes Concurrence du secteur Les produits sont tous différents. Les concurrents cherchent à ce diversifier. Les coûts fixes obligent les concurrents à proposer des offres spéciales pour se démarquer des autres.

41 Pouvoir de négociation des clients Il y a beaucoup plus de clients que de firmes, ces dernières en profitent pour proposer des services aux clients ( demande de vote, achats, jeux) afin que les clients appellent. Menace des produits de remplacement La progression des clients à acheter des produits de remplacement est faible.

42 Barrières à l entrée : Analyse stratégique : les 5 forces de Porter 1/5 Les économies d échelles : très importantes (coûts de mise en place faibles comparés au prix de vente) L accès à la technologie : assez difficile, il faut en effet avoir des notions dans le domaine des télécommunications. L accès aux canaux de distribution : facile 3 circuits de distribution s offrent à lui. Les actions de l Etat permettant de réguler la concurrence : organisme ART (autorité de régulation des télécommunications). Les barrières à l entrée sont nombreuses et parfois infranchissables.

43 Analyse stratégique : les 5 forces de Produits de substitution : Porter 2/5 La substitution d un service de téléphonie mobile par un autre : assez fort. Les produits de substitution sont-ils équivalents en terme de qualité, de performance et de prix? En général oui. Volonté des acteurs de le substituer? Chaque consommateur aura dès le départ choisi un opérateur pour son prix, sa proximité ou son réseau. S il en change, ce sera pour les mêmes raisons, et généralement parce qu il est mécontent. Menace à la fois importante et peu importante.

44 Analyse stratégique : les 5 forces de Porter 3/5 Pouvoir des fournisseurs : Concentration des fournisseurs. Y a-t-il beaucoup d'acheteurs et peu de fournisseurs dominants? Pas vraiment de pouvoir au niveau des fournisseurs. Ce sont les opérateurs qui fournissent un service aux abonnés, leur seule demande se situera au niveau des réseaux.

45 Analyse stratégique : les 5 forces de Pouvoir des acheteurs : Porter 4/5 La concentration des acheteurs : plutôt faible. Les produits sont-ils différenciés ou normalisés? Les services proposés par les 3 opérateurs sont normalisés (excepté les offres et les prix). Quel est le rôle de la qualité et du service? Sociétés de commercialisation de services Est- il facile pour les acheteurs de remplacer leur fournisseur? Oui, il leur suffit de résilier leur contrat d abonnement et d aller chez le concurrent. Pouvoir des acheteurs très faible.

46 Analyse stratégique : les 5 forces de Rivalité concurrentielle : Porter 5/5 Elaboration du cas Bouygues ( ) : celui-ci n est pas leader sur le marché de la téléphonie mobile. Lancé en 1994, le groupe est le 3e du marché en termes d abonnés ( ), derrière SFR ( ) et France Telecom ( ). SFR, dont la section GSM a été lancée en 1991, et France Telecom sont donc les deux leaders du marché. Rivalité concurrentielle très forte.

47 Tableau opportunités/menaces

48

49 Analyse PEST(EL) de TF1 ENVIRONNEMENT POLITICO-LEGAL: Les différentes lois de 1981 et 1982 relatives à l essor de la diffusion télévisuelle imposent de les faire respecter par le Conseil Supérieur de l Audiovisuel (CSA) qui est chargé de faire respecter la législation ainsi que l honnêteté et la rigueur de l information. Celles-ci ont été modernisées pour intégrer la protection de la télévision personnelle et la télévision haute définition. Le décret du 27 mars 1992 fixe les obligations des éditeurs de services de télévision en matière de publicité, de parrainage et de télé-achat ; il rappelle aussi un certain nombre de règles déontologiques qui doivent être appliquées à l ensemble de la filière publicitaire (non-discrimination, protection de l environnement ). En ce qui concerne les diffusions, la législation fixe, un nombre maximal de 192 films cinématographiques par an, une obligation de diffuser heures de programmes jeunesses et 800 heures de journaux télévisés

50 Analyse PEST(EL) de TF1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE: La redevance audiovisuelle distingue les chaînes publiques qui la perçoivent et celles qui ne la perçoivent pas. C est pourtant un revenu considérable pour les chaînes de télévision ; par exemple elle représente 50 % des flux entrants chez France 2 et elle finance intégralement la chaîne TV5. La redevance audiovisuelle a donc un impact important sur les choix stratégiques que vont devoir prendre les différentes chaînes. La seconde source de financement des chaînes concerne les recettes publicitaires, donc si celles-ci ne sont pas suffisantes, c est tout le secteur qui sera touché. Par exemple, durant les années 2001 à 2003, le marché publicitaire a eu des effets néfastes sur les groupes de médias.

51 Analyse PEST(EL) de TF1 ENVIRONNEMENT SOCIAL: L environnement social est principalement relatif aux intermittents du spectacle. En effet, si les techniciens, les caméramans ou encore même les acteurs se mettent en grève et manifestent, c est toute l industrie audiovisuelle qui sera touchée, cela peut même aller jusqu à l interruption de prime time comme celui de la Star Academy 3 afin d utiliser l audimat pour clamer leurs revendications.

52 Analyse PEST(EL) de TF1 ENVIRONNEMENT TECHNOLOGIQUE: Nous sommes dans une période de bouleversement technologique où le multimédia ne cesse d être amélioré. Ainsi, il est primordial pour les acteurs du secteur de la télévision de s adapter rapidement aux évolutions technologiques pour ne pas se laisser dépasser par le marché (par exemple, la TNT intégrée aux téléviseurs).

53 Analyse PEST(EL) de TF1 ENVIRONNEMENT ETHIQUE : Les règles en matière d éthique sont fixées par le CSA : elles concernent par exemple le contrôle des émissions enfantines par des psychologues, et aujourd hui on voit de plus en plus de campagnes relatives à la protection de l environnement et à la préservation des ressources naturelles, ou encore permettant de lutter contre la malbouffe. Ainsi, certaines chaînes, à l image de TF1, créent des services exclusivement chargés de contrôler en amont l ensemble des programmes avant que ces derniers ne soient diffusés.

54 L analyse Pestel Les forces et faiblesses 1/2 Dimensions politiques et légales Dimensions technologiques Forces - Le marché de la téléphonie mobile est contrôlé par l ART - Années 1980 déréglementation du marché - Bouygues Télécom vend ses services uniquement dans ses propres points de vente Faiblesses - Marché de la téléphonie mobile, pour obtenir des licences d opérateurs il faut obtenir les autorisations auprès du Ministère et de l ART - Téléphonie mobile concurrence forte, pas vraiment de monopole

55 L analyse Pestel Les forces et faiblesses 2/2 Dimensions socio environnementales Dimensions économiques Forces -Développement du phénomène de mode du téléphone portable - Bouygues construction ne cesse d innover. - Colas est le numéro 1 mondial de la route activité très dynamique - Bouygues communication avec TF1 est la première chaîne de télévisons en France Faiblesses - Les utilisateurs de téléphonie mobile se préoccupent de plus en plus des effets des ondes sur la santé - Les circuits de distribution évoluent

56 Stratégie de Bouygues Télévision : Une stratégie de suiveur : TF1 préfère orienter sa stratégie vers le développement de ses fournisseurs plutôt que de suivre une stratégie de meneur : «La stratégie menée par TF1 en matière de droits audiovisuels en 2009 a consisté à renforcer la position du groupe sur les marchés du cinéma et de la vidéo, au travers de partenariats avec UGC Images et Sony Pictures Home Entertainment. Ces partenariats ont également pour objectif d améliorer à terme la rentabilité de ces activités.» Rapport annuel Bouygues

57 Stratégie de Bouygues Telecom : Pendant quelques années, Bouygues Telecom a suivi une stratégie de suiveur face à son concurrent principal : SFR. Cependant, l augmentation de la TVA de ce début d année a entièrement changé la donne. En effet sur les 3 sociétés principales de téléphonie, seul Bouygues prend la TVA à sa charge, alors que les 2 autres (Orange, et SFR) augmentent le prix de leurs forfaits et de leurs abonnements. L apparition de cette nouvelle loi, entraine aussi l apparition d une règles selon laquelle les clients peuvent résilier leurs contrats sans frais. «les demandes de résiliation chez SFR seraient passées de par jour dans le mobile contre 7500 en temps normal!» Le journal du geek. Les clients fuient leurs opérateurs pour se réfugier chez Bouygues qui ne cessent de voir son nombre de clients augmenter. Bouygues prend la tête grâce à une stratégie de meneur bien gérer, et déclenchée au bon moment.

58 Courbe cycle de vie des technologies Il apparaît qu une technologie a un cycle de vie comme un produit : Phase de démarrage : la mise au point de la technologie nécessite de gros investissements et l efficacité est encore à prouver. Phase de croissance : la technologie st de plus en plus maîtrisée, les progrès sont importants et amènent des gains de productivité et des sources de différenciation. Phase de maturité : la limite des performances est atteinte, même de gros investissements en R&D n apportent que peu de gains. Des technologies de substitution apparaissent. Phase de déclin : la firme doit se désengager progressivement et investir dans de nouvelles technologies.

59 Prenons l exemple de l éco goudron pour Colas. Cette technologie suit cette courbe en S et nous nous trouvons dans la phase de lancement. Ce qui signifie que la technologie doit faire ces preuves pour que l entreprise la conserve ou s il elle n est pas concluante, l abandon de la technologie.

60 Matrice Portefeuille de technologies

61 TF1 a continué également d'investir dans le développement d un système de diffusion de très haute qualité pour le pôle Découverte. Ce système permet la gestion automatisée des formats (16/9e, 4/3, etc.) et de la télévision de rattrapage. (Technologie à l état émergente). Bouygues Telecom : Courbe en S Bouygues Telecom et Packard Bell ont informés récemment leurs partenariats. Ce dernier, vise à permettre à Packard Bell d utiliser la technologie GPRS de Bouygues Telecom (qui est une technologie clef en passe de devenir une technologie de base). La technologie LTE, fruit de l'évolution des réseaux mobiles 3G actuels, est également connue sous le terme de 4G. Particularité du projet : Bouygues Telecom va tester la technologie sur la bande des MHz (technologie Embryonnaire). Bouygues Télévision : TF1 et Samsung ont annoncés, il y a peu, leur partenariat afin de créer une nouvelle technologie (encore à l état embryonnaire) : «Les nouveaux postes intégreront des services interactifs inédits en rapport avec les marques et contenus phares de TF1.» Rapport Annuel

62 L analyse des ressources 1/4 1. Les ressources organisationnelles et structurelles Implanté dans 80 pays avec collaborateurs CA = 29,6 milliards d euros dont 8,8 milliards à l international (2008) Forte culture d entreprise 2 principaux pôles : la Construction et les Télécommunications

63 L analyse des ressources 2/4 2. Les ressources technologiques Le e-lab = équipe de recherches et de développements Bouygues Construction possède une organisation autour d un Comité et d un cycle d innovation Bouygues Immobilier est tourné le marketing stratégique et l'élaboration de nouveaux produits La politique de Colas anticiper et répondre aux exigences du clients.

64 L analyse des ressources 3/4 3. Les ressources humaines Le pôle Construction emploie collaborateurs Le pôle Télécoms Médias emploie collaborateurs Le pôle Immobilier emploie collaborateurs L entreprise est en plein essor avec toujours plus de recrutement

65 L analyse des ressources 4/4 4. Les ressources financières Bouygues Télécom s est associé à six partenaires dont trois grands opérateurs. Le groupe Bouygues est l actionnaire majoritaire de Bouygues Télécom, puisqu il en détient 89,5%.

66 L analyse des compétences 1/ Ce que l entreprise fait mieux que ses concurrents. Un acteur de la démocratisation du mobile: premier opérateur à proposer le forfait (en 1996) il offre l accès au répondeur Offre du forfait Néo, premier forfait illimité vers tous les opérateurs le soir. une couverture nationale bien étendue.

67

68 7.2. Ses compétences stratégiques 2/2 axes prioritaires : innovation et facilitation de l usage du mobile pour s adapter aux besoins des consommateurs 7.3. Les compétences qui peuvent évoluer dans le bon ou mauvais sens évolution positive du forfait Néo qui a vu sa gamme s élargir évolution négative : des préjudices envisageables car Bouygues n a pas su prendre au sérieux la technologie 3G.

69 L analyse Balanced ScoreCard (Gestion des performances) 1/ Sa perspective sur les clients. Les trois axes prioritaires de Bouygues Télécom : une assistance de qualité Un bilan personnalisé Une écoute attentive 8.2. Sa perspective financière. Evolution du CA de 39% de 2008 (3.265 milliards d euros) à 2009 (4.539 milliards d euros). Evolution du CA moins significative vers 2007 (4.8 milliards d euros).

70 2/ Sa perspective sur l innovation et l apprentissage. Bouygues Telecom => 2 centres de recherche ( dont un basé sur Tokyo) Mise en place de groupes de scientifiques dans différents domaines d activités Forum annuel pour présentation des innovation et parfois même pour les récompenses.

71 Diagnostic final 1/2 Réflexion sur la situation de l entreprise Actualisation du cas : Bouygues toujours très bien positionné dans chacun de ses secteurs : construction (BTP et Immobilier), Routes. Son groupe TF1, dont il détient 41% des parts est également un des groupes leaders sur le secteur de la communication, en effet il réunit 6 chaînes phares, dont notamment TPS et TF1. Lors du cas Bouygues, en 1997, Bouygues Telecom est encore nouveau sur le marché. Depuis, l opérateur a rassemblé plus de 8, 7 millions d abonnés.

72 Diagnostic final 2/2 Pistes de développement Bouygues immobilier (aujourd hui présent uniquement en Europe) : confirmer sa position de leader et surtout devenir un acteur de référence en Europe. Etendre son activité à l international (Etats-Unis, Chine, Japon ). Bouygues Construction (un leader mondial, présent sur les 5 continents) : développement durable (importantes opportunités et de nombreux enjeux aujourd hui). Pacte Mondial des Nations Unies (Global Compact), en octobre Bouygues Télécom : innover dans ses offres d opérateurs et innover technologiquement en se lançant dans la conception de téléphones mobiles.

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique Marketing stratégique : Du diagnostic au plan marketing stratégique Dossier 2 : Approches et modèles d analyse stratégique Ce dossier présente, en particulier sur un plan méthodologique, des approches

Plus en détail

L économie de la télévision de rattrapage

L économie de la télévision de rattrapage L économie de la télévision de rattrapage Medianalyses Scholè Marketing Sommaire I. SYNTHESE... 4 A. Le succès d audience de la télévision de rattrapage... 5 1. Environ un tiers de la population concernée...

Plus en détail

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise On ne peut concevoir l entreprise comme une entité isolée du milieu dans lequel elle agit. L entreprise

Plus en détail

Etude de marché de la Vidéo à la Demande en France

Etude de marché de la Vidéo à la Demande en France Etude de marché de la Vidéo à la Demande en France Présenté par : Damien Guiavarch Sommaire 1. Introduction... 3 2. Présentation de la VàD... 4 2.1 Technologie de la VàD... 4 2.2 La VàD dans le monde...

Plus en détail

Réunion F2iC CLIFF NYSE Euronext

Réunion F2iC CLIFF NYSE Euronext Réunion F2iC CLIFF NYSE Euronext Paris - 11 juin 2015 CONSTRUIRE L AVENIR, C EST NOTRE PLUS BELLE AVENTURE I - Présentation du Groupe 2 Profil Un groupe industriel diversifié Le groupe Bouygues propose

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

Un grand groupe diversifié. Bouygues. Construction. Trois métiers, une même énergie. Bouygues Construction. Abrégé 2008

Un grand groupe diversifié. Bouygues. Construction. Trois métiers, une même énergie. Bouygues Construction. Abrégé 2008 Énergie - Transport (Participation : 30 %) Télécommunications Télévision Routes Immobilier Pôle Entreprises spécialisées TP www.bouygues-construction.com 53 700 9,5 308 4,1 297 3% 4% 12 % 17 % 16 % collaborateurs

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Evolution des prix des services mobiles en France

Evolution des prix des services mobiles en France 11 janvier 2012 Evolution des prix des services mobiles en France Evolutions 2006-2010 Synthèse L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes rend publics les résultats de l étude

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

1 Introduction à la stratégie 1

1 Introduction à la stratégie 1 Table des matières Liste des illustrations Liste des controverses académiques Liste des schémas et tableaux Crédits photographiques Stratégique : mode d emploi Préface Les auteurs XVII XIX XX XXIII XXIV

Plus en détail

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Afin de mieux comprendre les enjeux liés à la conquête, il est souhaitable de connaître l importance des dépenses réalisées en la

Plus en détail

LA DÉMARCHE STRATÉGIQUE

LA DÉMARCHE STRATÉGIQUE LA DÉMARCHE STRATÉGIQUE La stratégie est une anticipation lucide, la tactique est une réactivité habile. 1 La Stratégie Est la détermination des buts et objectifs à long terme d'une entreprise et le choix

Plus en détail

UE Marketing Stratégique

UE Marketing Stratégique UE Marketing Stratégique Modèles et Méthodes du Marketing Stratégique Les différents modèles et méthodes en Marketing Stratégique Introduction Analyse des besoins (du marché de référence) Analyse d attractivité

Plus en détail

Avec ideo, Bouygues Telecom invente les Tout-en-un le meilleur du mobile et de la box réunis

Avec ideo, Bouygues Telecom invente les Tout-en-un le meilleur du mobile et de la box réunis Boulogne, le 14 mai 2009 Communiqué de presse Avec ideo, Bouygues Telecom invente les Tout-en-un le meilleur du mobile et de la box réunis Le 25 mai, Bouygues Telecom lancera ideo, les Tout-en-un qui proposent

Plus en détail

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009 Résultats du 1er Semestre 2009 31 août, 2009 Groupe Hi-media La plateforme de monétisation leader en Europe Hi-media est le premier groupe de media online en Europe en terme d audience et de part de marché

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel.

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. Sommaire 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. 3. relaxnews : une entreprise qui se développe, recrute,

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Avant de réaliser un diagnostic, il y a une étape préalable à effectuer : une segmentation stratégique. 1) La segmentation stratégique A. Intérêt et définition de

Plus en détail

PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS. PARIS 11 septembre 2002

PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS. PARIS 11 septembre 2002 PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS PARIS 11 septembre 2002 FAITS MARQUANTS PRÉSENTATION DES MÉTIERS PRÉSENTATION DES COMPTES PERSPECTIVES ET OBJECTIFS FAITS MARQUANTS DEPUIS DÉBUT 2002 Forte progression

Plus en détail

TP5 : Stratégie d entreprise

TP5 : Stratégie d entreprise Le groupe Virgin éléments du cas TP5 : Stratégie d entreprise Le groupe Virgin, c est (en 2006) - La plus grosse compagnie privée d Angleterre - Un chiffre d affaire de >8 Mia dollars - Plus de 200 société

Plus en détail

Le diagnostic stratégique

Le diagnostic stratégique Le diagnostic stratégique 1.la segmentation stratégique 2.le diagnostic externe 3.le diagnostic interne 4.la synthèse du diagnostic 1 1. La segmentation stratégique Avant d effectuer un diagnostic sur

Plus en détail

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne?

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne? SYNTHÈSE Le marché des contenus et des services payants en ligne, historiquement fort en France sur la téléphonie fixe autour de Télétel puis d Audiotel s est développé autour de nouveaux canaux de diffusion

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE I. La démarche mercatique globale A. Définition Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE La mercatique est l ensemble des techniques et actions ayant pour objet de prévoir, constater, stimuler, susciter ou renouveler

Plus en détail

Séance 1. diagnostic stratégique des marchés et des entreprises

Séance 1. diagnostic stratégique des marchés et des entreprises Séance 1 Les outils d analyse et de Les outils d analyse et de diagnostic stratégique des marchés et des entreprises La stratégie d entreprise La stratégie => les orientations et décisions de long terme

Plus en détail

Dossier de presse 2014

Dossier de presse 2014 Dossier de presse 2014 Sommaire Le mot du président 3 Recherche & Développement 5 Le Hub 6 Axes de différenciation 7 Crowdfunding 8 Partenaires 9 Contacts presse 11 2 Le mot du président La multiplication

Plus en détail

I) Le diagnostic externe

I) Le diagnostic externe Le diagnostic stratégique est la première étape de la démarche stratégique et consiste à analyser le diagnostic externe et interne de l entreprise. L analyse FFOM (SWOT) résume les conclusions de ces deux

Plus en détail

INTRODUCTION DU PRÉSIDENT

INTRODUCTION DU PRÉSIDENT INTRODUCTION DU PRÉSIDENT PRÉSENTATION DES RÉSULTATS STRUCTURE DU CAPITAL AU 31 DÉCEMBRE 2005 VIVENDI UNIVERSAL 100 % GROUPE CANAL+ CANAL+ S.A 48,5 % SPORT+ 100 % CRÉDIT INDUSTRIEL D ALSACE ET DE LORRAINE

Plus en détail

Etape 2 Diagnostic stratégique. Facteurs clés de succès (FCS) Profil de l'entreprise

Etape 2 Diagnostic stratégique. Facteurs clés de succès (FCS) Profil de l'entreprise 1. INTRODUCTION Chapitre 2 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE D UNE ACTIVITE Une fois la segmentation stratégique conduite et les segments identifiés, la démarche de l analyse stratégique passe à sa deuxième

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de onférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier ours de Master Plan du Module hap.- Les stratégies corporate et les matrices des cabinets de

Plus en détail

o 2 5 Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Rapport d activité 2005

o 2 5 Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Rapport d activité 2005 o o 2 5 Rapport d activité 2005 s o m m a i r e 2 5 oor apport d activité 2005 Introduction 1 Les dates clés 2005 4 Les chiffres clés 2005 6 La Directive Nationale d Orientation 2005 9 La régulation concurrentielle

Plus en détail

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global Historique Les marques existent depuis les premiers échanges commerciaux et servaient essentiellement à authentifier l origine

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement Les due diligences sont un passage obligé pour tout entrepreneur désireux de lever des fonds, d ouvrir son capital ou de vendre sa société. Il s agit surtout d une étape cruciale car elle se situe, juste

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

I. L ART ET LA MÉTHODE

I. L ART ET LA MÉTHODE I. L ART ET LA MÉTHODE Chap I T2 De la rigueur pour une indiscipline intellectuelle Chap II T2 Les ateliers de prospective Chap III T2 Le diagnostic de l entreprise Chap IV T2 La méthode des scénarios

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Nouveau record pour la télévision en ligne Le 07 novembre 2013 Résultats du baromètre de la TV en ligne, septembre 2013 Suresnes, le 07 novembre 2013 Canal+ Régie, France Télévisions

Plus en détail

Contribution des industries créatives

Contribution des industries créatives RÉSUMÉ - Septembre 2014 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes de PIB et d emploi Évolution 2008-2011 2 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes

Plus en détail

Diagnostic stratégique

Diagnostic stratégique Diagnostic stratégique Etape cruciale de la prise de décision stratégique, le diagnostic stratégique nous renseigne sur les orientations stratégiques possibles de l entreprise. Ceci du fait qu il permet

Plus en détail

Décision n 09-DCC-65 du 30 novembre 2009 relative à la prise de contrôle exclusif de Tele2 Mobile par Omer Telecom Limited

Décision n 09-DCC-65 du 30 novembre 2009 relative à la prise de contrôle exclusif de Tele2 Mobile par Omer Telecom Limited RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 09-DCC-65 du 30 novembre 2009 relative à la prise de contrôle exclusif de Tele2 Mobile par Omer Telecom Limited L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

Management Chapitre 4 La Stratégie I) La notion de stratégie A) Caractéristiques

Management Chapitre 4 La Stratégie I) La notion de stratégie A) Caractéristiques L Management Chapitre 4 La I) La notion de stratégie A) Caractéristiques 1) Définition a stratégie : consiste pour une entreprise, à se fixer des objectifs à long terme et à se donner les moyens de les

Plus en détail

Notre objectif est de vous communiquer les meilleures solutions pour que vous puissiez

Notre objectif est de vous communiquer les meilleures solutions pour que vous puissiez Toute action marketing a pour objectif nécessairement de vous permettre de maîtriser votre marché, ses contraintes et ses acteurs pour développer une offre, en adéquation parfaite, avec les attentes de

Plus en détail

Bruxelles le 31 août 2010 -

Bruxelles le 31 août 2010 - RENTABILIWEB Progression record du chiffre d affaires et des résultats au 1 er semestre 2010 Croissance organique très dynamique : CA +39% Excellente progression des performances opérationnelles : EBITDA

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

2.2 Etablir un diagnostic stratégique. Documents annexes au PowerPoint

2.2 Etablir un diagnostic stratégique. Documents annexes au PowerPoint 1 2.2 Etablir un diagnostic stratégique Documents annexes au PowerPoint Document 1 Domaines concernés Exemples Facteurs politiques Politiques fiscales, budgétaire, monétaire, sociale Allègement exceptionnel

Plus en détail

Club Idaho Consulting # 1

Club Idaho Consulting # 1 Club Idaho Consulting # 1 Jeudi 27 octobre 2011 à 19h 20h30 Eclairages et discussion autour de la TV connectée réalité, perspectives et impacts Ordre du jour - Tour de table - Présentation de la synthèse

Plus en détail

Les télécoms vont-ils prendre l eau?

Les télécoms vont-ils prendre l eau? LETTRE CONVERGENCE Les télécoms vont-ils prendre l eau? Deux mondes qui convergent vers les mêmes relais de croissance N 26 To get there. Together. A PROPOS DE BEARINGPOINT BearingPoint est un cabinet

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES RÉSILIATIONS INTERNET

L OBSERVATOIRE DES RÉSILIATIONS INTERNET 8ème édition Pourquoi les internautes ont-ils résilié leur abonnement internet en 2014? L OBSERVATOIRE DES RÉSILIATIONS INTERNET www.ariase.com L observatoire 2 Pourquoi les internautes ont-ils résilié

Plus en détail

Optimisation de réseaux mobiles - PMR; 2, 3, & 4G -

Optimisation de réseaux mobiles - PMR; 2, 3, & 4G - Optimisation de réseaux mobiles - PMR; 2, 3, & 4G - - Par l amélioration de la Qualité de Service (QoS) et la Qualité de l Expérience (QoE) pour une fluidification de votre trafic abonnés, sans ajout d

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 27 août COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES 1 er SEMESTRE BONS RÉSULTATS COMMERCIAUX ET AMÉLIORATION DES RÉSULTATS FINANCIERS DE BOUYGUES TELECOM DYNAMISME DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION À L INTERNATIONAL

Plus en détail

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE SOMMAIRE 1) L étude en quelques mots....p 3 Qui? Quoi? Quand? Comment? Pourquoi? 2) Quid des applications mobiles & des musées..p

Plus en détail

17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES

17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES 17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES Partage des revenus de la musique enregistrée : Les vrais chiffres Pour définir exactement la réalité du partage

Plus en détail

WWW.INVEST.GOV.MA. Réformes et libéralisation des investissements Maroc. Souraya Ouali 26 juin 2007

WWW.INVEST.GOV.MA. Réformes et libéralisation des investissements Maroc. Souraya Ouali 26 juin 2007 Réformes et libéralisation des investissements Maroc Souraya Ouali 26 juin 2007 Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 1 Réformes et libéralisation des investissements au

Plus en détail

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel Sommaire PRESENTATION GENERALE DU MARKETING: Qu est-ce que le Marketing? Introduction et définition

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Pricing : la technique ne suffit pas

Pricing : la technique ne suffit pas Pricing : la technique ne suffit pas Par Frédéric Milgrom Vice President, Estin & Co Optimiser les prix recèle un potentiel d amélioration des résultats significatif et plus aisé à atteindre que des réductions

Plus en détail

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation Master international de Management des Médias à distance Organisation pédagogique de la formation Session 2014/2015 Table des matières Organisation pédagogique... 1 UE 1 : Histoire, économie et mondialisation

Plus en détail

Orange Money un service de paiement et de transfert d argent mobile pour l Afrique

Orange Money un service de paiement et de transfert d argent mobile pour l Afrique dossier de presse 24 novembre 2011 Orange Money un service de paiement et de transfert d argent mobile pour l Afrique Conférence de presse «Orange Money» - 24 novembre 2011-1 Partie 1 L Afrique, un enjeu

Plus en détail

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité AIDE AU CHOIX Opération Chèque 1 er degré Ressources Etat des lieux Numériques : Analyser l existant Avant d arrêter un choix définitif et afin d influencer de manière critique l intégration des ressources

Plus en détail

Internet mobile. Avril 2009

Internet mobile. Avril 2009 Internet mobile & Avril 2009 GroupM : l offre de conseil et d achat média du groupe WPP 2 GroupM à travers le monde N 2 N 1 $22.9 bn $33.2 bn 29% 32.5% N 1 N 1 $6.3 bn 22.9% N 2 $1.1bn 22% $65.3bn 32%

Plus en détail

La différence, notre métier!

La différence, notre métier! La différence, notre métier! NOTRE MISSION Apporter les solutions créative et conceptuelle adéquate à vos fins stratégique NOTRE VISION Le métier de la communication et du design pour lui seul est un levier

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1 Plan du Module 3 Chap.3- Les modèles fondés sur la structure des marchés

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

Dossier de presse. Contacts Presse

Dossier de presse. Contacts Presse Dossier de presse Contacts Presse Oodrive : Mathilde Boudsocq (+33 (0)1 46 22 07 00 m.boudsocq@oodrive.fr) LEWIS PR : Barbara Govaerts & Audrey Liberge (+33 (0) 1 55 31 75 60 oodrivefrance@lewispr.com)

Plus en détail

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Dossier de Presse Février 2011 1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Etude IFOP pour DIRECT ASSURANCE menée du 22 au 30 décembre 2010 auprès d un échantillon national de 1035 Français

Plus en détail

oobservatoire du numérique OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE CHIFFRES CLÉS MAI 2014

oobservatoire du numérique OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE CHIFFRES CLÉS MAI 2014 oobservatoire du numérique OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE CHIFFRES CLÉS MAI 2014 oobservatoire du numérique USAGES DES TIC - ENTREPRISES ÉQUIPEMENT NUMÉRIQUE Utilisation des TIC en 2013 des entreprises France

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»:

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Paris, le 11 juin 2014 Les dernières barrières à l achat

Plus en détail

SAGEMCOM VALORISE SES PARTENAIRES

SAGEMCOM VALORISE SES PARTENAIRES PROGRAMME DE PARTENARIAT SAGEMCOM VALORISE SES PARTENAIRES PROGRAMME DE PARTENARIAT 1 CONNAÎTRE VOTRE ENTREPRISE Sagemcom place ses partenaires commerciaux au centre de son programme. Nous sommes déterminés

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Sciences économiques et sociales - Terminale ES Enseignement de spécialité Economie approfondie Thème n 2 : Stratégies d entreprises et politique

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

Le management des connaissances

Le management des connaissances Le management des connaissances L essentiel du cours I. Définitions et pratiques du management des connaissances A. Définition du management des connaissances Le management des connaissances et des compétences

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

L accès à Internet. Votre fournisseur d accès à Internet 1/2. Box internet. Box internet. Décodeur TV. Décodeur TV. Freebox. Livebox.

L accès à Internet. Votre fournisseur d accès à Internet 1/2. Box internet. Box internet. Décodeur TV. Décodeur TV. Freebox. Livebox. # $ % "!" #! #&!' L accès à Internet Votre fournisseur d accès à Internet 1/2 Freebox Livebox Freebox Révolution Livebox Play Freebox Crystal Neufbox Bbox Boxde SFR / Neufbox Bbox Sensation Box Evolution

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DU GROUPE - 1 -

LES CHIFFRES CLÉS DU GROUPE - 1 - LES CHIFFRES CLÉS DU GROUPE - 1 - LA PUBLICITÉ DIGITALE LE PAIEMENT EN LIGNE EXPERTISES INNOVATIONS & SYNERGIES 3 Présent dans Emploie environ Un chiffre d affaires 8 pays européens HIMEDIA GROUP 470 personnes

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

Dispositif d'accompagnement

Dispositif d'accompagnement PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des s, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Pôle 3E Service développement économique-innovationentreprises

Plus en détail

Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail

Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail 2012 Financial Breakthroughs - Ver-2012-02-06 - Document sous licence CC-BY-NC-ND I FICHE RESUME DE CE LIVRE BLANC... 1 II INTRODUCTION...

Plus en détail

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile BAROMOBILE EDITION 2011 Le baromètre de l internet mobile «Le monde change» Alors que les smartphones poursuivent leur envolée, le trafic de données sur le téléphone mobile explose. Il devrait être multiplié

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web

Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web www.cometik.com 2010-2011 SOMMAIRE CARTE D IDENTITE COMETIK GROUP COMETIK GROUP EN QUELQUES MOTS p 2 p 3 De deux associés à plus de 120 collaborateurs,

Plus en détail

Gestion de la virtualisation et de l automatisation CA : Construisez votre pratique de la virtualisation et accélérez les initiatives de vos clients

Gestion de la virtualisation et de l automatisation CA : Construisez votre pratique de la virtualisation et accélérez les initiatives de vos clients Gestion de la virtualisation et de l automatisation CA : Construisez votre pratique de la virtualisation et accélérez les initiatives de vos clients Progrès de la virtualisation La virtualisation des serveurs

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

OBservatOire du numérique. chiffres clés 2013. oobservatoire du numérique

OBservatOire du numérique. chiffres clés 2013. oobservatoire du numérique OBservatOire du numérique chiffres clés 2013 oobservatoire du numérique oobservatoire du numérique usages des tic - entreprises équipement NUMéRIQUE Utilisation des TIC en 2012 des entreprises * Enquête

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE La croissance mondiale des investissements publicitaires se poursuit : les achats publicitaires devraient croître de 4,8% en 2012. Un chiffre en légère progression par rapport aux

Plus en détail

sse de pre er ossi in 2014 D Ju

sse de pre er ossi in 2014 D Ju Dossier de presse Juin 2014 Fiche d identité Date de création : 1999 Chiffres clés : Chiffre d affaires 2013 : 14,6 millions d euros Base clients : 250 000 Base clients active : 100 000 Nombre de salariés

Plus en détail

Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique?

Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique? Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique? La chaîne d approvisionnement ne saurait plus fonctionner sans EDI. L enjeu est à présent d accélérer

Plus en détail

CONTENUS NUMÉRIQUES ÉTUDE NOV. 2014

CONTENUS NUMÉRIQUES ÉTUDE NOV. 2014 CONTENUS Le partenariat entre Industries Culturelles et opérateurs télécoms doit être redynamisé afin de faire face aux enjeux posés par la numérisation et le développement des usages. L accès aux œuvres,

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur La force de l engagement MD ÉTUDE TECHNIQUE Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur Les entreprises de commerce

Plus en détail

Orange donne une nouvelle dimension à sa stratégie entreprise

Orange donne une nouvelle dimension à sa stratégie entreprise Orange donne une nouvelle dimension à sa stratégie entreprise Trente mois après le lancement d Orange Business Services, qui a renforcé sa position dominante sur le segment B2B et affiche une croissance

Plus en détail

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise TIC (Technologies de l'information et de la communication) Panorama L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise La taille du marché (en PIB réel) des technologies

Plus en détail