COURS 470 Série 10. Comptabilité Générale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COURS 470 Série 10. Comptabilité Générale"

Transcription

1 COURS 470 Série 10 Comptabilité Générale

2 Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE

3 Communauté française de Belgique ENSEIGNEMENT A DISTANCE Série 10 Leçon 10 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE NOTION LE PLAN COMPTABLE 2. PLAN COMPTABLE MINIMUM NORMALISÉ a. Les classes b. La décimalisation 3. EXERCICES RÉSOLUS SYNTHÈSE NOTIONS ESSENTIELLES DE LA LEÇON TEST D AUTOCONTRÔLE TRAVAIL À ENVOYER SOLUTIONS DU TEST D AUTOCONTRÔLE ANNEXE : PCMN.

4 2

5 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 10 Leçon 10 LE PLAN COMPTABLE 1. NOTION Nous avons vu que, en cours d exercice, les opérations comptables de l entreprise doivent être inscrites sans retard et par ordre de dates dans un livre journal. Ces opérations sont alors transposées dans les comptes. Ces comptes sont nombreux. Dès lors, pour que les documents comptables (bilan, compte de Résultats, annexe) puissent être lus et compris par tous, il est nécessaire qu une harmonisation soit réalisée. Toutes les entreprises doivent donc présenter leur comptabilité de la même façon. C est pourquoi, le législateur a prévu une codification des comptes. Le plan comptable est un classement rationnel, méthodologique et nécessaire des comptes qui seront en usage dans la comptabilité de l entreprise. La législation prévoit que les comptes, ouverts par les grandes et moyennes entreprises, doivent être définis dans un plan comptable et que celui-ci doit se conformer au Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) déterminé par la loi. Minimum : le plan comptable imposé légalement doit être considéré comme un classement minimal, il donne un nom à chaque compte mais chaque compte peut être subdivisé selon les besoins de l entreprise (ex. : le PCMN prévoit le compte Clients mais l entreprise peut vouloir distinguer dans sa comptabilité, les clients nationaux des clients du reste du monde). Normalisé : le nom donné à chaque compte doit être le même dans la comptabilité de toutes les entreprises. Cela facilite les comparaisons entre entreprises de même secteur, les appréciations (notamment par les créanciers) et les contrôles fiscaux. Le développement plus ou moins important du plan comptable dépend essentiellement : - de la taille de l entreprise ; - de la complexité de l entreprise. En effet, si l on désire suivre dans les détails l évolution de chaque groupe de marchandises, on devra dans ce cas, subdiviser certains comptes. Exemple : le compte marchandises dans un magasin de vêtements devra être subdivisé comme suit : pantalons, chemises, robes, jupes, etc. Vous trouverez en annexe un Plan Comptable Minimum Normalisé didactique qui vous servira pour la suite du cours. 3

6 2. PLAN COMPTABLE MINIMUM NORMALISÉ Le plan comptable minimum normalisé, PCMN, se caractérise par sa division en classes et par son système de décimalisation. a. Les classes Le PCMN regroupe les comptes en classes suivant leur nature. N CLASSE INTITULÉS EXEMPLES 1 Fonds propres, provisions pour risques et charges et dettes à plus d un an. 10 Capital 13 Réserves 17 Dettes à plus d un an COMPTES DE BILAN 2 Frais d établissement, actifs immobilisés et créances à plus d un an. 3 Stocks et commandes en cours d exécution. 222 Terrains bâtis 241 Matériel roulant 290 Créances commerciales 31 Fournitures 34 Marchandises 4 Créances et dettes à un an au plus 400 Clients 440 Fournisseurs 5 Placements de trésorerie. 550 Banque compte courant 570 Caisse espèces COMPTES DE RÉSULTATS 6 Charges. 7 Produits. 604 Achats de marchandises 61 Services et biens divers 65 Charges financières 66 Charges exceptionnelles 692 Dotations aux réserves 693 Bénéfice à reporter 694 Rémunération du capital 700 Ventes de marchandises 75 Produits financiers 792 Prélèvement sur les réserves 793 Pertes à reporter 4

7 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 10 Leçon 10 CLASSE 1 : La classe 1 du PCMN regroupe les capitaux investis de façon durable dans l entreprise c est-à-dire les fonds propres, provisions pour risques et charges et dettes à plus d un an. Au départ, l entreprise a besoin des ressources dont elle peut disposer à long terme pour affronter les imprévus de la vie des affaires. Une entreprise qui n aurait rien en propre, dont les emplois seraient entièrement la contre-partie des crédits obtenus des fournisseurs et des ses banquiers, ne survivrait pas longtemps. C est pourquoi les ressources à long terme, essentiellement le capital (non exigible) et les dettes à plus d un an (exigible à long terme) qui conditionnent la viabilité de l entreprise, se retrouvent donc tout naturellement dans la classe 1. CLASSE 2 : L entreprise doit s installer quelque part, disposer de matériel, de machines, d installations etc. sans lesquels elle ne pourrait commencer ses activités. Une partie des ressources doit donc être affectée en priorité à des valeurs immobilisées. C est donc le premier emploi obligé des ressources et c est pourquoi on regroupe ces immobilisations dans la classe 2. Par analogie, les créances à plus d un an, c est-à-dire les crédits et prêts octroyés par l entreprise à des clients ou des tiers, sont aussi considérées comme des valeurs immobilisées parce que l entreprise ne peut pas en disposer rapidement. La classe 2 comprend donc les investissements à long terme : les immobilisés en permanence pour permettre l activité commerciale : - immobilisations corporelles - immobilisations incorporelles Les immobilisations financières : - les créances à plus d un an. CLASSE 3 : Une autre partie des ressources doit être utilisée pour la constitution des stocks nécessaires à la vente (comme les marchandises) et à la fabrication des produits finis (comme les matières premières). La classe 3 englobe donc les biens et les services qui interviennent dans le cycle d exploitation de l entreprise pour: - soit être vendus tels quels ou au terme d un processus de production à venir ou en cours ; - soit être consommés au premier usage. 5

8 CLASSE 4 : L activité de l entreprise entraîne des opérations d achats et de ventes. L entreprise va donc accorder des délais de paiement aux clients et les fournisseurs vont lui consentir des crédits d une durée qui n atteint presque jamais un an. La classe 4 exprime les relations avec les tiers et enregistre les opérations telles que dettes et créances à court terme faites avec des tiers : clients, fournisseurs, État. CLASSE 5 : La classe 5 regroupe les comptes qui servent à effectuer ou à recevoir des paiements, c està-dire, les comptes de placement de trésorerie et de valeurs disponibles dans lesquels sont enregistrés les flux monétaires. CLASSE 6 : Elle correspond aux sommes ou aux valeurs versées ou à verser en contrepartie des biens et services consommés par l'entreprise au cours de son activité, c est-à-dire les charges de l entreprise. La distinction suivante est faite : - Charges d exploitation - Charges financières - Charges exceptionnelles CLASSE 7 : Elle correspond aux sommes ou aux valeurs reçues ou à recevoir en contrepartie des activités principales, accessoires ou exceptionnelles réalisées par l'entreprise au cours de son activité, c est-à-dire les produits de l entreprise. La distinction suivante est faite : - Produits d exploitation - Produits financiers - Produits exceptionnels COMPTES CLASSE Comptes de bilan Comptes d actif Comptes de passif 1-4 Comptes de résultats 6-7 Comptes de charges 6 Comptes de produits 7 Remarque : la classe 4 est la seule classe qui regroupe des comptes d actif et des comptes de passif, exemple : les comptes clients et fournisseurs 6

9 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 10 Leçon 10 b. La décimalisation La méthode de classement du PCMN est le classement décimal qui permet de subdiviser à volonté les différentes rubriques du plan comptable. Le plan comptable subdivise les classes en rubriques, qui se subdivisent elles-mêmes en comptes, lesquels peuvent, à leur tour, être subdivisés en sous-comptes. 1 chiffre = 2 chiffres = 3 chiffres = 4 chiffres = 5 chiffres et + = Classe Rubrique Compte Sous-compte Subdivisions du sous-compte Exemple : 4 = La classe comptes de créances et de dettes à un an au plus 40 = Rubrique créances résultant de livraison de biens ou prestations de services 400 = compte clients L entreprise pourra elle-même continuer la subdivision comme par exemple : Subdivision du compte 400 clients : sous-compte 4000 sous-compte 4001 clients belges clients européens subdivision du sous-compte 4000 clients belges : clients bruxellois clients anversois clients namurois subdivision du sous-compte 4001 clients européens clients français clients italiens clients allemands 7

10 Il peut arriver que certains comptes aient le même intitulé par exemple : 173 Établissements de crédit 550 Établissement de crédit un même intitulé pour des classes différentes (1 et 5) Classe 1 : fonds propres et dettes à plus d un an Rubrique 17: dettes à plus d un an 173 Établissements de crédit Compte 173: dettes contractées auprès d un établissement de crédit Classe 1 = compte de PASSIF Classe 5 : comptes financiers Rubrique 55: valeurs disponibles Compte 550: banque compte courant 550 Établissement de crédit Classe 5 = compte d ACTIF AUCUNE CONFUSION N EST DONC POSSIBLE La décimalisation qui est la base du système de classification des comptes permet : - d étendre pratiquement à l infini les possibilités d analyse ; - d organiser les possibilités de synthèse ; - de penser en termes globaux les faits comptables ; - de faciliter les diverses exécutions pratiques du travail comptable. 8

11 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 10 Leçon EXERCICES RÉSOLUS Nous allons examiner ensemble, sur base de quelques exemples, les questions à se poser pour retrouver un numéro de compte dans le PCMN. 1. Achat d une camionnette au fournisseur Garage DU PARC, paiement à 30 jours Opération patrimoniale : achat d un investissement compte d actif : - Les valeurs immobilisées se trouvent dans la classe 2 - En cherchant dans la liste des rubriques et nous trouvons : 24 mobilier et matériel roulant. Une camionnette est bien du matériel roulant. - Sous cette rubrique, nous trouvons le compte 241 matériel roulant Dette envers le fournisseur DU PARC : compte de passif : - Les créances et dettes à un an au plus se trouvent dans la classe 4 - La rubrique indique le type de dette, les dettes commerciales se trouvent sous la rubrique 44 - Comme il s agit d un fournisseur, nous devons choisir le compte 440 fournisseurs 2. Un client, à qui un délai de paiement de 13 mois avait été accordé, vient de payer à l échéance en espèces Créance sur un client à plus d un an : compte d actif : - Les créances à plus d un an se trouvent, avec les actifs immobilisés, dans la classe 2. - La rubrique créances à plus d un an est la rubrique Comme il s agit d un client, nous devons prendre le compte 290 clients. Le compte caisse espèces est mouvementé puisque le client a payé : - Il s agit d un compte d actif, de valeurs disponibles, il nous faut donc chercher dans la classe 5. - La rubrique 57 est la rubrique caisse. - Sous cette rubrique nous trouvons le compte 570 caisse espèces. 9

12 SYNTHÈSE Pour que les documents comptables puissent être lus et compris par tous, le législateur a prévu une codification des comptes. Les comptes doivent être définis dans un plan comptable qui doit se conformer au plan comptable minimum normalisé déterminé par la loi. Dans le plan comptable minimum normalisé, PCMN, les comptes sont regroupés dans des classes en fonction de leur nature. N CLASSE NATURE INTITULÉS COMPTES DE BILAN COMPTES DE RÉSULTATS 1 PASSIF Fonds propres, provisions pour risques et charges et dettes à plus d un an. 2 ACTIF Frais d établissement, actifs immobilisés et créances à plus d un an. 3 ACTIF Stocks et commandes en cours d exécution. 4 ACTIF / PASSIF Créances et dettes à un an au plus 5 ACTIF Placements de trésorerie. 6 CHARGES Charges. 7 PRODUITS Produits. Les classes sont subdivisées en rubriques, comptes et sous-comptes grâce au système de la décimalisation. La décimalisation est un système de classement décimal qui permet de subdiviser à volonté les différentes rubriques du plan comptable et permet ainsi d adapter le plan comptable aux besoins de l entreprise 1 chiffre = 2 chiffres = 3 chiffres = 4 chiffres = 5 chiffres et + = Classe Rubrique Compte Sous-compte Subdivisions du sous-compte 10

13 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 10 Leçon 10 NOTIONS ESSENTIELLES DE LA LEÇON Plan comptable Plan comptable minimum normalisé Codification des comptes Classes Rubriques Comptes Sous-comptes Décimalisation Classement décimal Détermination des intitulés des classes 1 à 7 Détermination de la nature des classes : Comptes de bilan Comptes de résultats Comptes d actif Comptes de passif Comptes de charges Comptes de produits 11

14 TEST D AUTOCONTRÔLE 1) Le plan comptable est identique pour toutes les entreprises. VRAI FAUX 2) Les comptes de la classe 3 sont des comptes de passif. VRAI FAUX 3) Les comptes de la classe 6 sont des comptes de charges. VRAI FAUX 4) Une classe peut contenir aussi bien des comptes d actif que des comptes de passif. VRAI FAUX 5) Quelles sont les classes où sont regroupés les comptes de bilan? 6) Quelles sont les classes où sont regroupés les comptes d actif? 7) Quelles sont les classes où sont regroupés les comptes de passif? 8) Quelles sont les classes où sont regroupés les comptes de résultats? 12

15 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 10 Leçon 10 9) Retrouvez dans le PCMN le n et le nom de la rubrique et du compte dans lesquels les éléments suivants doivent être enregistrés. Eléments N et nom de la rubrique N du compte à utiliser et son intitulé Ordinateur portable Stock de marchandises Prêt à un ouvrier à rembourser dans 6 mois Emprunt à 5 ans auprès d une banque Capital de la société Machines industrielles Outillages Achats de marchandises Salaires des ouvriers à payer Compte à terme à un mois Intérêts perçus sur des valeurs en banque 13

16 TRAVAIL À ENVOYER Enregistrez les opérations suivantes dans le livre-journal en indiquant les numéros des comptes utilisés : 1) Achat de marchandises à Dubois, paiement à trois mois. : ) L entreprise emprunte la somme de à cinq ans auprès d une banque, la banque verse cette somme sur le compte courant. 3) Paiement par virement de la facture d électricité : 200, extrait de compte n 1 4) Vente de marchandises à crédit à Gaston : ) Transfert de la banque à la caisse : Extrait de compte n 2 6) Achat d une camionnette : Paiement fin du mois. 7) Rémunérations du personnel payées par virement bancaire : Extrait de compte n 3. 8) Paiement, par virement bancaire, des marchandises achetées à Dubois : Extrait de compte n 4 9) Paiement des intérêts dus sur l emprunt : 800 par virement bancaire. Extrait de compte n 5 10) Achat d essence pour la camionnette : 40 paiement en liquide. Utilisez le tableau ci-joint. N oubliez pas de joindre la feuille code-barre du travail à envoyer. 14

17 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 10 Leçon 10 TRAVAIL À ENVOYER - SÉRIE 10 N Date N PCMN D C INTITULÉS DES COMPTES MONTANTS Libellés Débit Crédit TOTAUX 15

18 16

19 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 10 Leçon 10 SOLUTIONS DU TEST D AUTOCONTRÔLE 1) La réponse correcte est : FAUX Les entreprises doivent toutes avoir un plan comptable conforme au PCMN mais chaque entreprise peut adapter son plan comptable à ses besoins propres en subdivisant les comptes grâce au système de décimalisation. 2) La réponse correcte est : FAUX Les comptes de la classe 3 sont des comptes d actif. La classe 3 du PCMN regroupe les comptes de stocks et commandes en cours d exécution. 3) La réponse correcte est : VRAI La classe 6 regroupe les comptes de charges. 4) La réponse correcte est : VRAI Seule la classe 4, créances et dettes à un an au plus, contient des comptes d actif et des comptes de passif. 5) Les comptes de bilan sont regroupés dans les classes ) Les comptes de d actif sont regroupés dans les classes ) Les comptes de passif sont regroupés dans les classes 1 4 8) Les comptes de résultats sont regroupés dans les classes

20 9) Réponses question 10 Eléments N et nom de la rubrique N du compte à utiliser et son intitulé Ordinateur portable 24 Mobilier et Matériel roulant 240 Mobilier et Matériel de bureau Stock de marchandises 34 Marchandises 340 Marchandises Prêt à un ouvrier à rembourser dans 6 mois 41 Autres créances 416 Créances diverses Emprunt à 5 ans auprès d une banque 17 Dettes à plus d un an 173 Établissement de crédit Capital de la société 10 Capital 100 Capital souscrit Machines industrielles 23 Installations, machines, outillages 231 Machines Outillages 23 Installations, machines, outillage 232 Outillages Achats de marchandises Salaires des ouvriers à payer 60 Approvisionnement et marchandises 45 Dettes fiscales, sociales et salariales 604 Achats de marchandises 455 Rémunérations Compte à terme à un mois 53 Dépôts à terme 532 Dépôts à terme d un mois au plus Intérêts perçus sur des valeurs en banque 75 Produits financiers 750 produits des immobilisations financières 18

21 Le plan comptable minimum normalisé (1) (mis à jour au ) Classe 1 Fonds propres, provisions pour risques et charges et dettes à plus d un an 10 CAPITAL 100 Capital souscrit ou capital personnel 1000 Capital non amorti 1001 Capital amorti (-) 101 Capital non appelé 109 Compte de l exploitant 1090 Opérations courantes 1091 Impôts personnels 1092 Rémunérations et autres avantages 11 PRIMES D ÉMISSION 12 PLUS-VALUES DE REÉVALUATION 120 Plus values de réévaluation sur immobilisations incorporelles (1) 1200 Plus values de réévaluation 1201 Reprises de réductions de valeur 121 Plus values de réévaluation sur immobilisations corporelles (2) 1210 Plus values de réévaluation 1211 Reprises de réductions de valeur 122 Plus values de réévaluation sur immobilisations financières (2) 1220 Plus values de réévaluation 1221 Reprises de réductions de valeur 123 Plus values de réévaluation sur stocks (1) 124 Reprises de réductions de valeur sur placements de trésorerie (3) 13 RESERVES 130 Réserve légale 131 Réserves indisponibles 1310 Réserves pour actions propres 1311 Autres réserves indisponibles 132 Réserves immunisées 133 Réserves disponibles 1330 Réserve pour régularisation de dividendes 1331 Réserve pour renouvellement des immobilisations 1332 Réserve pour installations en faveur du personnel 1333 Réserves libres 14 BENEFICE REPORTE (ou PERTE REPORTEE (-)) 15 SUBSIDES EN CAPITAL (4) 150 Montants obtenus 151 Montants transférés aux résultats RUBRIQUE CORRESPONDANTE DES COMPTES ANNUELS Schéma complet annexé à l A.R. du tel que modifié par l A.R. du et l A.R. du Bilan Actif Passif I. I.A. I.B. II. III IV. IV.A. IV.B. IV.B.1. IV.B.2. IV.C. IV.D. V. VI. En caractère gras: LE P LAN COMPTABLE MINIMUM NORMALISE LEGAL En caractère ordinaires : la version de ce plan légal pour les entreprises commerciales et industrielles

22 16 PROVISIONS ET IMPOTS DIFFERES (4) 160 Provisions pour pensions et obligations similaires (5) 161 Provisions pour charges fiscales 162 Provisions pour grosses réparations et gros entretien 163 à 165 Provisions pour autres risques et charges (6) - (7) 163 Provision pour rente viagère 164 Provisions pour sûretés personnelles ou réelles constituées à l appui de dettes et engagements de tiers 165 Provisions diverses 1650 Provisions pour engagements relatifs à l acquisition ou à la cession d immobilisations 1651 Provisions pour exécution de commandes passées ou reçues 1652 Provisions pour positions et marchés à terme en devises ou positions et marchés à terme en marchandises 1653 Provisions pour garanties techniques attachées aux ventes et prestations déjà effectuées par l entreprise 1654 Provisions pour autres risques et charges Pour litiges en cours Pour amendes, doubles droits, pénalités Pour propre assureur Pour risques inhérents aux opérations de crédit à moyen ou long terme Provisions pour risque relatif à la partie non appelée d actions détenues (8) Provisions pour charge de liquidation Provisions pour départ de personnel Provisions pour pertes sur titres vendus à terme 166 Provisions pour risque et charges pour exécution de commandes passées ou reçues 168 Impôts différés 1680 Impôts différés afférents à des subsides en capital (4) 1681 Impôts différés afférents à des plus-values réalisées sur immobilisations incorporelles 1682 Impôts différés afférents à des plus-values réalisées sur immobilisations corporelles 1687 Impôts différés afférents à des plus-values réalisées sur titres émis par le secteur public belge 1688 Impôts différés étrangers 17 DETTES À PLUS D UN AN 170 Emprunts subordonnés 1700 Convertibles 1701 Non convertibles 171 Emprunts obligatoires non subordonnés 1700 Convertibles 1701 Non convertibles 172 Dettes de location-financement et assimilées 1720 Dettes de location-financement de biens immobiliers 1721 Dettes de location-financement de biens mobiliers (9) 1722 Dettes sur droits réels sur immeubles 173 Etablissements de crédit 1730 Dettes en compte Banque A Banque B Banque C Banque D Actif Passif VII. VII.A.1. VII.A.2. VII.A.3. VII.A.4. VII.B. VIII. VIII.A.1. VIII.A.2. VIII.A.3. VIII.A.4.

23 1731 Promesses Banque A Banque B Banque C Banque D 1732 Crédits d acceptation Banque A Banque B Banque C Banque D 174 Autres emprunts 175 Dettes commerciales 1750 Fournisseurs : dettes en compte Entreprises apparentées Entreprises liées Entreprises avec lesquelles il existe un lien de participation Fournisseurs ordinaires Fournisseurs belges Fournisseurs C.E.E Fournisseurs importation 1751 Effets à payer Entreprises apparentées Entreprises liées Entreprises avec lesquelles il existe un lien de participation Fournisseurs ordinaires Fournisseurs belges Fournisseurs C.E.E Fournisseurs importation 176 Acomptes reçus sur commandes 178 Cautionnements reçus en numéraire 179 Dettes diverses 1790 Entreprises liées 1791 Autres entreprises avec lesquelles il existe un lien de participation 1792 Administrateurs, gérants, associés 1794 Rentes viagères capitalisées Dettes envers les co-participants des associations momentanées et en participation 1799 Autres dettes diverses 18 COMPTES DE LIAISON DES ETABLISSEMENTS ET DES SUCCURSALES Actif Passif VIII.A.5. VIII.B. VIII.B.1. VIII.B.2. VIII.C. VIII.D. VIII.D.

24 Classe 2 Bilan Frais d établissement, actifs immobilisés et créances à plus d un an Actif Passif 20 FRAIS D ETABLISSEMENT (10) 200 Frais de constitution et d augmentation de capital 2000 Frais de constitution et d augmentation de capital 2009 Amortissements sur frais de constitution et d augmentation de capital 201 Frais d émission d emprunts 2010 Frais d émission d emprunts 2019 Amortissements sur frais d émission d emprunts 202 Autres frais d établissement 2020 Autres frais de premier établissement 2029 Amortissements sur autres frais de premier établissement 203 Intérêts intercalaires (11) 2030 Intérêts intercalaires 2039 Amortissements sur intérêts intercalaires 204 Frais de restructuration 2040 Coût des frais de restructuration 2049 Amortissements sur frais de restructuration 21 IMMOBILISATIONS INCORPORELLES (12) - (13) 210 Frais de recherche et de développement (12) - (14) 2100 Frais de recherche et de mise au point 2101 Intérêts intercalaires y afférents (15) 2108 Plus-values actées avant le 31/12/83 sur frais de recherche et de mise au point 2109 Amortissements sur frais de recherche et de mise au point 211 Concessions, brevets, licences, savoir-faire, marque et droits similaires 2110 Concessions, brevets, licences, savoir-faire, marques, etc Intérêts intercalaires y afférents (15) 2118 Plus-values actées avant le 31/12/83 su concessions, brevets, etc Amortissements sur concessions, brevets, etc. 212 Goodwill 2120 Coût d acquisition (13) 2121 Intérêts intercalaires y afférents (15) 2128 Plus-values actées avant le 31/12/ Amortissements sur goodwill 213 Acomptes versés 214 Surprix afférent à l acquisition d une participation (16) I. II. 22 TERRAINS ET CONSTRUCTIONS (17) - (13) 220 Terrains 2200 Terrains 2201 Intérêts intercalaires y afférents (15) 2202 Frais d acquisition sur terrains 2209 Amortissements et réductions de valeur Amortissements sur frais d acquisition Réductions de valeur sur terrains 221 Constructions 2210 Bâtiments industriels Bâtiments administratifs et commerciaux III.A.

25 2212 Autres bâtiments d exploitation 2213 Voies de transport et ouvrages d art Constructions sur sol d autrui 2216 Intérêts intercalaires y afférents (15) 2217 Frais d acquisition sur constructions 2218 Plus-values actées Sur bâtiments industriels Sur bâtiments administratifs et commerciaux Sur autres bâtiments d exploitation Sur voies de transport et ouvrages d art 2219 Amortissements sur constructions Sur bâtiments industriels Sur bâtiments administratifs et commerciaux Sur autres bâtiments d exploitation Sur voies de transport et ouvrages d art Sur constructions sur sol d autrui Sur frais d acquisition sur constructions 222 Terrains bâtis (17) 2220 Valeur d acquisition (13) Bâtiments industriels Bâtiments administratifs et commerciaux Autres bâtiments d exploitation Voies de transport et ouvrages d art Frais d acquisition sur terrains à bâtir 2221 Intérêts intercalaires y afférents (15) 2228 Plus-values actées Sur bâtiments industriels Sur bâtiments administratifs et commerciaux Sur autres bâtiments d exploitation Sur voies de transport et ouvrages d art 2229 Amortissements sur terrains bâtis Sur bâtiments industriels Bâtiments administratifs et commerciaux Autres bâtiments d exploitation Frais de transport et d ouvrages d art Frais d acquisition des terrains bâtis 223 Autres droits réels sur des immeubles 2230 Valeur d acquisition (13) 2231 Intérêts intercalaires y afférents 2238 Plus-values actées 2239 Amortissements Actif Passif

26 23 INSTALLATIONS, MACHINES ET OUTILLAGES (12) - (13) 230 Installations 2300 Installations bâtiments industriels 2301 Installations bâtiments administratifs et commerciaux 2302 Installations bâtiments d exploitation 2303 Installations voies de transport et ouvrages d art 2304 Intérêts intercalaires y afférents (15) OU 2300 Installation d eau 2301 Installation d électricité 2302 Installation de vapeur 2303 Installation de gaz 2304 Installation de chauffage 2305 Installation de conditionnement d air 2306 Installation de chargement Machines 2310 Division A Division B Division C Intérêts intercalaires y afférents (15) 232 Outillage 2320 Division A Division B Division C Intérêts intercalaires y afférents (15) 233 Pièces de rechange 238 Plus-values actées 2380 Sur installations 2381 Sur machines 2382 Sur outillage 2383 Sur pièces de rechange 239 Amortissements 2390 Sur installations 2391 Sur machines 2392 Sur outillage 2393 Sur pièces de rechange 24 MOBILIER ET MATERIEL ROULANT (12) - (13) 240 Mobilier et matériel de bureau et du service social 2400 Mobilier (-) Mobilier bâtiments industriels Mobilier bâtiments administratifs et commerciaux Mobilier des autres bâtiments d exploitation Mobilier œuvres sociales Mobilier locaux d accueil (18) 2401 Matériel de bureau et de service social Des bâtiments industriels Des bâtiments administratifs et commerciaux Des autres bâtiments d exploitation Des œuvres sociales 2402 Intérêts intercalaires y afférents (15) 2408 Plus-values actées Plus-values actées sur mobilier Plus-values sur matériel de bureau et service social Actif III.B. III.C. Passif

27 2409 Amortissements Amortissements sur mobilier Amortissements sur matériel de bureau et service social 241 Matériel roulant (18) 2410 Matériel automobile (18) Voitures (18) Camions 2411 Matériel ferroviaire 2412 Matériel fluvial 2413 Matériel naval 2414 Matériel aérien 2415 Intérêts intercalaires y afférents 2418 Plus-values sur matériel roulant Plus-values sur matériel automobile (18) Idem sur matériel ferroviaire Idem sur matériel fluvial Idem sur matériel navalt Idem sur matériel aérien 2419 Amortissements sur matériel roulant Plus-values sur matériel automobile (18) Idem sur matériel ferroviaire Idem sur matériel fluvial Idem sur matériel naval Idem sur matériel aérien 25 IMMOBILISATIONS DETENUES EN LOCATION FINANCEMENT ET DROITS SIMILAIRES (12) - (19) 250 Terrains et constructions 2500 Terrains 2501 Constructions 2508 Plus-values sur emphytéose, leasing et droits similaires : terrains et constructions 2509 Amortissements sur constructions en leasing et réductions de valeur sur terrains en leasing 251 Installations, machines et outillage 2510 Installations 2511 Machines 2512 Outillage 2518 Plus-values actées sur installations, machines et outillage pris en leasing 2519 Amortissements sur installations, machines et outillage pris en leasing 252 Mobilier et matériel roulant (18) 2520 Mobilier 2521 Matériel roulant (18) 2528 Plus-values actées sur mobilier et matériel roulant en leasing (18) 2529 Amortissements sur mobilier et matériel roulant en leasing (18) Actif III.D. Passif

28 26 AUTRES IMMOBLISATIONS CORPORELLES (12) - (13) 260 Frais d aménagement de locaux pris en location 261 Maison d habitation 262 Réserve immobilière 263 Matériel d emballage 264 Emballages récupérables 268 Plus-values actées sur autres immobilisations corporelles 269 Amortissements sur autres immobilisations corporelles 2690 Amortissements sur frais d aménagement de locaux pris en location 2691 Amortissements sur maison d habitation 2692 Amortissements sur réserve immobilière 2693 Amortissements sur matériel d emballage 2694 Amortissements sur emballages récupérables 27 IMMOBILISATIONS CORPORELLES EN COURS ET ACOMPTES VERSES (12) 270 Immobilisations en cours 2700 Constructions 2701 Installations, machines et outillage 2702 Mobilier et matériel roulant (18) 2703 Autres immobilisations corporelles 2704 Intérêts intercalaires y afférents (15) 271 Avances et acomptes versés sur immobilisations en cours 28 IMMOBILISATIONS FINANCIERES 280 Participation dans entreprises liées 2800 Valeur d acquisition (20) peut être subdivisé par participation 2801 Montants non appelés (-) peut être subdivisé par participation 2808 Plus-values actées peut être subdivisé par participation 2809 Réductions de valeur actées (-) peut être subdivisé par participation 281 Créances sur des entreprises liées 2810 Créances en compte 2811 Effets à recevoir 2812 Titres à revenu fixe 2817 Créances douteuses 2819 Réductions de valeur actées (-) 282 Participation dans des entreprises avec lesquelles il existe un lien de participation 2820 Valeur d acquisition (20) peut être subdivisé par participation 2821 Montants non appelés (-) peut être subdivisé par participation 2828 Plus-values actées peut être subdivisé par participation 2829 Réductions de valeur actées (-) peut être subdivisé par participation 283 Créances sur des entreprises avec lesquelles il existe un lien de participation 2830 Créances en compte 2831 Effets à recevoir 2832 Titres à revenu fixe 2837 Créances douteuses 2839 Réductions de valeur actées (-) Actif III.E. III.F. IV. IV.A.1. IV.A.2. IV.B.1. IV.B.2. Passif

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

Plan comptable Belgique http://www.portail-compta.com/

Plan comptable Belgique http://www.portail-compta.com/ CLASSE 1. FONDS PROPRES, PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES ET DETTES A PLUS D'UN AN 10 CAPITAL 100 Capital souscrit ou capital personnel 1000 Capital non amorti 1001 Capital amorti 101 Capital non appelé

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions pour risques et charges et dettes à plus d'un an

1. Fonds propres, provisions pour risques et charges et dettes à plus d'un an 1. Fonds propres, provisions pour risques et charges et dettes à plus d'un an 1000 Capital [P] I. 1000 Capital souscrit [P] I.A. 1010 Capital non appelé (-) [P] I.B. 1020 Capital amorti [P] I.A. 1090 Compte

Plus en détail

Plan comptable. Octobre 2005. B.I.B.F. Beroepsinstituut van erkende Boekhouders en Fiscalisten

Plan comptable. Octobre 2005. B.I.B.F. Beroepsinstituut van erkende Boekhouders en Fiscalisten I.P.C.F. Institut Professionnel des Comptables et Fiscalistes agréés B.I.B.F. Beroepsinstituut van erkende Boekhouders en Fiscalisten Plan comptable Octobre 2005 Avenue Legrand 45-1050 BRUXELLES Tél. (02)

Plus en détail

COMPTABILITE DES ONG

COMPTABILITE DES ONG COMPTABILITE DES ONG Table des matières : 1. Avant-propos 2. Considérations d ordre général au sujet de la comptabilité des ONG 3. Adaptation du schéma de comptes annuels 3.1. SCHEMA DU BILAN 3.2. SCHEMA

Plus en détail

PLAN COMPTABLE NORMALISE

PLAN COMPTABLE NORMALISE PLAN COMPTABLE NORMALISE Classe 1 : COMPTES DE CAPITAUX, DE PROVISIONS ET DE DETTES FINANCIERES 10 Capital ou dotation des succursales et comptes de l exploitant 101 Capital souscrit (Sociétés de capitaux

Plus en détail

I.P.C.F. INSTITUT PROFESSIONNEL DES COMPTABLES ET FISCALISTES AGREES

I.P.C.F. INSTITUT PROFESSIONNEL DES COMPTABLES ET FISCALISTES AGREES Plan comptable I.P.C.F. INSTITUT PROFESSIONNEL DES COMPTABLES ET FISCALISTES AGREES PLAN COMPTABLE (*) NOVEMBRE 2009 I.P.C.F. Avenue Legrand 45 1050 BRUXELLES Tél.: 02/626.03.80 Fax: 02/626.03.90 E-mail:

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 FISCALITE DES ENTREPRISES - UF 661 - IMPOT DES SOCIETES 1. Il s agit d une SPRL comptant deux associés gérants dont l un n est pas rémunéré. 2. La société

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

PLAN COMPTABLE MAROCAIN

PLAN COMPTABLE MAROCAIN sommaire PLAN COMPTABLE MAROCAIN Mohammed ABOUTAHIR Professeur de l'enset de Mohammedia Classe 1 : Comptes de financement permanent Classe 2 : Comptes d'actif immobilisé Classe 3 : Comptes d'actif circulant

Plus en détail

BILAN AU 31 DECEMBRE 2012 TABLEAU DES AMORTISSEMENTS AU 31 DECEMBRE 2012 ANNEXE A LA DECLARATION FISCALE DE L'EXERCICE D'IMPOSITION 2013

BILAN AU 31 DECEMBRE 2012 TABLEAU DES AMORTISSEMENTS AU 31 DECEMBRE 2012 ANNEXE A LA DECLARATION FISCALE DE L'EXERCICE D'IMPOSITION 2013 LES AMIS D'ACCOMPAGNER ASBL Rue des Braves, 21 1081 BRUXELLES RPM Bruxelles : BCE BE 0879.434.959 BILAN AU 31 DECEMBRE 2012 TABLEAU DES AMORTISSEMENTS AU 31 DECEMBRE 2012 ANNEXE A LA DECLARATION FISCALE

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes Ce Plan Comptable des Associations est extrait du Plan Comptable Général 1999 et il intègre les nouveaux comptes issus de l'arrêté du 8avril 1999

Plus en détail

2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES

2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES Liste des comptes du plan de référence spécifique à Eglise Evangélique Luthérienne de France (Inspection de Paris) pour l'année 2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES 1021

Plus en détail

LE LE NOUVEAU SYSTEME COMPTABLE FINANCIER (SCF 2010) (SCF 2010) IFRS

LE LE NOUVEAU SYSTEME COMPTABLE FINANCIER (SCF 2010) (SCF 2010) IFRS Abdelaziz HATTAB Diplômé 3 ème cycle du CNAM-INTEC (Paris) Certifié en normes comptables internationales EXPERT COMPTABLE FINALISTE COMMISSAIRE AUX COMPTES & COMPTABLE AGREE LE LE NOUVEAU SYSTEME COMPTABLE

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER REMARQUES PRELIMINAIRES Les ménages n ont pas d obligation de tenir une comptabilité. En revanche, d une part, certaines situations liées à un état de dépendance

Plus en détail

Plan comptable français www.lacompta.org

Plan comptable français www.lacompta.org Plan comptable français www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels CLASSE 1 : www.lacompta.org COMPTES DE CAPITAUX 10. Capital et réserves 101. Capital 1011. Capital souscrit - non

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

AVENANT MODIFICATIF A L INSTRUCTION COMPTABLE N 92-10,

AVENANT MODIFICATIF A L INSTRUCTION COMPTABLE N 92-10, DGUHC SOCIETES ANONYMES, FONDATIONS ET COOPERATIVES D HLM 1 MINISTERE DU LOGEMENT ET DE LA VILLE Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 185 T AVENUE DE FABRON CZ MR GAUTHIER BERNARD COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat Le

Plus en détail

ANNEXE N 7 : Plan comptable M49 développé applicable aux services publics d'assainissement et de distribution d'eau potable.

ANNEXE N 7 : Plan comptable M49 développé applicable aux services publics d'assainissement et de distribution d'eau potable. ANNEXE N 7 : Plan comptable M49 développé applicable aux services publics d'assainissement et de distribution d'eau potable. Nota : en bleu les nouveautés 2014, CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 - DOTATIONS,

Plus en détail

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE Avis portant plan et règles de fonctionnement des comptes et présentation des états financiers des entités d assurances et /ou de réassurances.

Plus en détail

Quelle est la structure d un compte de résultat?

Quelle est la structure d un compte de résultat? LE COMPTE DE RESULTAT Qu est- ce qu un compte de résultat? Quelle est sa structure? Que retrouve- t- on dans les comptes? Et quelles sont les obligations légales?! PCMN! BUDGET FINANCES I. Qu est- ce qu

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

SYSCOHADA : PLAN DE COMPTES

SYSCOHADA : PLAN DE COMPTES SYSCOHADA : PLAN DE COMPTES Page 1 sur 49 SYSCOHADA : Plan de comptes Section 1 : Classement et codification des comptes Les comptes sont identifiés par un numéro auquel est rattaché un intitulé. Ces deux

Plus en détail

CHAPITRE 1 : PLAN DE COMPTES

CHAPITRE 1 : PLAN DE COMPTES 24 CHAPITRE 1 : SECTION 1 : CLASSEMENT ET CODIFICATION DES COMPTES Les comptes sont identifiés par un numéro auquel est rattaché un intitulé. Ces deux identifiants sont nécessaires pour enregistrer et

Plus en détail

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base Fait par Christophe Lemaigre. COMPTABILITE Principes de base Le bilan est une photographie du patrimoine de l'entreprise. Il est formé de l'actif et du passif. Actif : utilisations, emplois de l'entreprise.

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête:

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête: INSTRUCTION N 01/2005 DE LA BANQUE NATIONALE DU RWANDA RELATIVE A LA DIVULGATION PUBLIQUE DE L INFORMATION FINANCIERE APPLICABLE AUX BANQUES ET AUTRES ETABLISSEMENTS FINANCIERS. ===============================

Plus en détail

Exercices. financière. d analyse. 5 e édition 2010-2011. avec corrigés détaillés. Béatrice et Francis Grandguillot

Exercices. financière. d analyse. 5 e édition 2010-2011. avec corrigés détaillés. Béatrice et Francis Grandguillot Exercices d analyse financière avec corrigés détaillés Béatrice et Francis Grandguillot 5 e édition 2010-2011 Béatrice et Francis GRANDGUILLOT sont professeurs de comptabilité-gestion et de fiscalité dans

Plus en détail

N O M E N C L A T U R E 2014 COMPTES DE CAPITAUX 10 DOTATIONS, CAPITAL ET RESERVES

N O M E N C L A T U R E 2014 COMPTES DE CAPITAUX 10 DOTATIONS, CAPITAL ET RESERVES PLAN COMPTABLE M31 AU 1 e r JANVIER 2014 C H A P I T R E CLASSE 1 COMPTES DE CAPITAUX 10 DOTATIONS, CAPITAL ET RESERVES 102 Dotations 102 1021 Dotation initiale 102 1022 Complément de dotation 103 Autres

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

Plan comptable luxembourgeois du Secteur Conventionné

Plan comptable luxembourgeois du Secteur Conventionné Plan comptable luxembourgeois du Secteur Conventionné Plan comptable détaillé et commenté Version du 30 novembre 2007 Plan comptable compilé pour le Ministère d Etat et l Inspection Générale des Finances

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010 COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS Commentaires Note 1: CAISSE RUBRIQUES 2009 Caisse XOF 1,428,933,201 2,054,162,600 625,229,399 44% Caisse EUR 123,667,574 164,363,145 40,695,571 33% Caisse USD 118,203 446,683

Plus en détail

DETTES A PLUS D UN AN

DETTES A PLUS D UN AN COMPTES DES AVOIRS PROPRES, PROVISIONS ET IMPOTS DIFFERES ET 1 DESCRIPTION La rubrique VIII «Dettes à plus d un an» du passif du bilan se compose essentiellement de 4 catégories : Compte n A. Dettes financières

Plus en détail

LES COMPTES DE SITUATION

LES COMPTES DE SITUATION PROGRAMME DETAILLE DE L ARRETE DES COMPTES Contexte législatif et rappel des principes comptables liés à l arrêté des comptes ; Traitement des aspects juridiques, comptables et fiscaux des principaux comptes

Plus en détail

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale COURS 470 Série 17 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

ASSOCIATION F.N.A.S.S.

ASSOCIATION F.N.A.S.S. Comptes annuels ASSOCIATION F.N.A.S.S. 12 RUE DE CAMBRAI - CS80011 59046 LILLE CÉDEX Exercice clos le 31 décembre 2013 SIRET : 783 713 688 00084 ASSOCIATION F.N.A.S.S. Exercice clos le 31 décembre 2013

Plus en détail

Plans comptables. PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif)

Plans comptables. PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif) Plans comptables PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif) ACTIF Actif à court terme Banque opérations 1010 Dépôts à terme 1040 Titres négociables 1050 Placements temporaires obligations

Plus en détail

L AMORTISSEMENT L AMORTISSEMENT

L AMORTISSEMENT L AMORTISSEMENT L AMORTISSEMENT La plupart des actifs immobilisés se déprécient avec le temps, l'usage ou le changement des techniques Ces diminutions de valeur ne peuvent être saisies que globalement une fois par an,

Plus en détail

Liste alphabétique des comptes par classe Comptes de capitaux

Liste alphabétique des comptes par classe Comptes de capitaux Liste alphabétique des comptes par classe Comptes de capitaux Actionnaires : Capital souscrit - non appelé 109000 Amortissements dérogatoires 145000 Autres 131800 Autres 139180 Autres dettes 168700 Autres

Plus en détail

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT 5 CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les mouvements de valeurs en espèces, chèques, ainsi que les opérations faites avec le Trésor, les banques et les établissements financiers.

Plus en détail

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53 BILAN ACTIF ACTIF Eercice N Eercice N-1 20/06/2013 12 20/06/2012 11 Brut Amortissements et Provisions Net Net Ecart N / N-1 Euros % IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement Frais de recherche

Plus en détail

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance Réglementation prudentielle en assurance Principes de comptabilité : comment lire les comptes des entreprises d assurance? Franck Le Vallois Commissaire-contrôleur des assurances Plan - I - Les principes

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN REGIONAL EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE

Plus en détail

Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07

Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07 REGLEMENT N 00-03 DU 4 JUILLET 2000 RELATIF AUX DOCUMENTS DE SYNTHESE INDIVIDUELS DES ENTREPRISES RELEVANT DU COMITE DE LA REGLEMENTATION BANCAIRE ET FINANCIERE Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

Revenus professionnels

Revenus professionnels Revenus professionnels 1. Bénéfices d'exploitations agricoles, industrielles et commerciales Le montant des bénéfices s établit au départ d une comptabilité qui doit être probante vis-à-vis de l Administration.

Plus en détail

Nomenclature M14 2014

Nomenclature M14 2014 2014 10 2014 1 Introduction Les lois de décentralisation ont consacré l élargissement des compétences des collectivités locales, leur montée en puissance économique et la libéralisation de leurs financements.

Plus en détail

11 170.511. 10038 Placements à court terme sur le marché monétaire. en monnaies étrangères

11 170.511. 10038 Placements à court terme sur le marché monétaire. en monnaies étrangères 11 170.511 Annexe 1: Plan comptable: bilan Les groupes de matières de 1 à 4 chiffres ont une portée obligatoire générale. Les groupes de matières de 5 chiffres indiqués ci-dessous sont obligatoires. 5

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Activation des frais de constitution d'une société

Activation des frais de constitution d'une société I. Frais d'établissement Sont portés sous cette rubrique, s'ils ne sont pas pris en charge à un autre titre durant l'exercice au cours duquel ils ont été exposés, les frais qui se rattachent à la constitution,

Plus en détail

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION 1 - DEFINITIONS 2 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL 3 - RESTRUCTURATION DES LOYERS IMPAYES 4 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT Société anonyme au capital de 103 312 500. Siège social : 33, rue du Quatre Septembre, 75002

Plus en détail

Les résultats du premier semestre 2007 sont encore totalement affectés par la situation stratégique antérieure et les charges du passé.

Les résultats du premier semestre 2007 sont encore totalement affectés par la situation stratégique antérieure et les charges du passé. De Rouck Geomatics poursuit la mise en œuvre de son plan de réorientation stratégique. Les résultats du premier semestre sont encore affectés par la situation stratégique antérieure. Au cours du premier

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 749 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 17 octobre 2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011,

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE

DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE 1 INFORMATIONS RELATIVES A L ENTREPRISE REQUERANTE IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE Raison sociale Adresse Activité

Plus en détail

Le Plan Comptable uniforme Comptabilité générale. Vademecum. Page 1

Le Plan Comptable uniforme Comptabilité générale. Vademecum. Page 1 Le Plan Comptable uniforme Comptabilité générale Vademecum Page 1 Sommaire SOMMAIRE... 2 CHAPITRE I MANUEL COMPTABLE... 7 1. INTRODUCTION... 8 1.1 Les 7 classes du PCN... 9 1.2 Représentation des classes

Plus en détail

RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS

RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS INTERMEDIAIRES AU 30 JUIN 2011 Mesdames, messieurs les Actionnaires de La Banque Internationale Arabe de Tunisie BIAT Introduction Nous avons effectué l

Plus en détail

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere AVIS DES SOCIETES Etats Financiers CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere La CITIBANK N.A TUNIS publie ci-dessous, ses états financiers arrêtés au 31 décembre

Plus en détail

Classe 1 - Comptes de capitaux, de provisions et de dettes financières

Classe 1 - Comptes de capitaux, de provisions et de dettes financières Classe 1 - Comptes de capitaux, de provisions et de dettes financières N Libellés 10 Capital ou dotation des succursales et comptes de l'exploitant 101 Capital souscrit (Sociétés de capitaux - Montant

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

COMPTES ANNUELS : schéma complet en milliers d'euros (EUR)

COMPTES ANNUELS : schéma complet en milliers d'euros (EUR) BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE Centrale des bilans COMPTES ANNUELS : schéma complet en milliers d'euros (EUR) Des informations concernant le dépôt des comptes annuels et consolidés sont disponibles sur le

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

Président du Conseil d'administration

Président du Conseil d'administration ! 40! 15/07/2003! 457.006.788! 25! EUR!!-----+--------------------+--------------+-----+-----! ---------------! NAT.! Date du dépôt! N! P.! D.! 03462.1987! C 1.! C O M P T E S A N N U E L S E N M I L L

Plus en détail

PLAN COMPTABLE HOTELLERIE DE PLEIN AIR

PLAN COMPTABLE HOTELLERIE DE PLEIN AIR ANNEXE I Comptes ouverts pour le Plan Comptable Professionnel de l'hôtellerie - Avis de conformité N 27 du 25 janvier 1984 - dont la profession souhaite la création pour son propre compte. - Modifiant

Plus en détail

Actif. B. Actifs incorporels (état n 1) II. Immobilisations incorporelles 2. Autres immobilisations incorporelles

Actif. B. Actifs incorporels (état n 1) II. Immobilisations incorporelles 2. Autres immobilisations incorporelles 36 Accédez à des informations complémentaires via www.integrale2013.be/fr/bilan 07 Actif (x 1.000 ) 2013 2012 B. Actifs incorporels (état n 1) II. Immobilisations incorporelles 2. Autres immobilisations

Plus en détail

REFERENTIEL COMPTABLE DU RESEAU DES CHAMBRES DE METIERS ET DE L ARTISANAT

REFERENTIEL COMPTABLE DU RESEAU DES CHAMBRES DE METIERS ET DE L ARTISANAT REFERENTIEL COMPTABLE DU RESEAU DES CHAMBRES DE METIERS ET DE L ARTISANAT 2012 Version V2 du 07 10 2013 SOMMAIRE PARTIE 1...11 PRINCIPES ET NOMENCLATURE COMPTABLE...11 CHAPITRE 1...12 GENERALITES ET PRINCIPES

Plus en détail

CBFA COMPTES ANNUELS :

CBFA COMPTES ANNUELS : CBFA COMPTES ANNUELS : modèle complet pour établissements de crédit, entreprises d'investissement et sociétés de gestion d'organismes de placement collectif en milliers d'euros (EUR) (à l'exclusion du

Plus en détail

BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG

BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG SOMMAIRE 1. L'ENTREPRISE 2. DESCRIPTION DU PROJET 3. DIAGNOSTIC DE L'ENTREPRISE 4. PLAN DE FINANCEMENT 5. PLAN D'EXPLOITATION PREVISIONNEL

Plus en détail

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX FONCTIONNEMENT DES COMPTES DIVISIONNAIRES

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX FONCTIONNEMENT DES COMPTES DIVISIONNAIRES COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX DES COMPTES DIVISIONNAIRES Directive n 03/11-UEAC-195-CM-22 relative au plan

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: Greenpeace Belgium Association sans but lucratif Adresse: Haachtsesteenweg N : 159 Boîte: Code postal: 1030 Commune: Schaerbeek Pays: Belgique Registre

Plus en détail

DESTINATAIRE = OPE REGION

DESTINATAIRE = OPE REGION DESTINATAIRE = OPE REGION REGION = SUD EST RESTAUMARCHE N 30342 DATE D'OUVERTURE : 29/10/1991 DATE PASSAGE POIVRE ROUGE : SOCIETE : SAS COKEYA VILLE : ALES ADHERENT : M. DEMAZURE CABINET D'EXPERTISE COMPTABLE

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA

CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA La comptabilité générale n est pas seulement nécessaire pour le Chef d entreprise, elle répond aussi à des besoins d informations comptables pour les partenaires,

Plus en détail

Employeurs et autres débiteurs de cotisations

Employeurs et autres débiteurs de cotisations CLASSE 4 COMPTES DE TIERS La classe 4 comprend les comptes de tiers et reprend toutes les opérations du bilan autres que financières (classe 3) avec les tiers et qui se représentent dans le cadre des relations

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Hal, le 11 décembre 2006 RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Par rapport aux chiffres publiés précédemment (le 19

Plus en détail

Documents de synthèse individuels des entreprises relevant du CRBF

Documents de synthèse individuels des entreprises relevant du CRBF CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 00-07 Documents de synthèse individuels des entreprises relevant du CRBF Le Conseil national de la comptabilité réuni en assemblée plénière le 29 mai 2000 approuve

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF

Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF IMMOB. INCORPORELLES 0.00 Concessions, Brevets et Droits Similaires 5 352.10 20532000 LOGICIELS 5 352.10 Amortissements et Provisions Concessions,

Plus en détail