TD : RESIDENCE U FONDATIONS SUPERFICIELLES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TD : RESIDENCE U FONDATIONS SUPERFICIELLES"

Transcription

1 TD : RESIDENCE U FONDATIONS SUPERFICIELLES OBJECTIF Découvrir la technologie et les différentes phases de réalisation de semelles isolées et de semelles filantes. PRESENTATION Le présent dossier concerne la construction d'un immeuble à usage de bureaux et d'habitation à Courbevoie. Cet immeuble comprend 8 niveaux : - le sous-sol à usage de garages (box fermés), - le rez-de-chaussée est réservé aux locaux communs ainsi qu'aux bureaux, - les niveaux 1 à 6 sont à usage d'habitation (résidence étudiante). Pour ce bâtiment, les principes constructifs sont les suivants : - fondations superficielles par semelles en béton armé. - infrastructure par voiles périphériques en BA (traités par un hydrofuge de masse), voiles intérieurs et poteaux en BA coulés en place. - superstructure par voiles de façade et refends en BA. - toiture terrasse inaccessible (protection par gravillons). DOCUMENTS FOURNIS Un extrait du rapport de sol. Plans d exécution : 1. Vue en plan (partielle) 2. Coupes types Document " Ressources " : Le précis de bâtiment. S. BURST - Lycée Laplace CAEN ; Semelles (Résidence U).doc - Page 1 sur 5

2 EXTRAIT DU RAPPORT DE SOL : Sondage : la campagne de reconnaissance a constitué en l'exécution de : 3 sondages de reconnaissance géologique courts réalisés par ouverture de puits à la pelle hydraulique. 3 essais au pénétromètre dynamique poussé au refus compté à plus de 100 bars. Ces essais ont permis de mesurer en continu la résistance mécanique de chaque couche traversée. Coupe géologique : Sur les 60 premiers cm : terre végétale. Ensuite sur une profondeur de 2 m : sable de Beauchamps. Puis une couche de sol marno-calcaire ayant entraîné le refus au pénétromètre dynamique. Présence d'eau à la cote 5 m. Système de fondations : prévoir des semelles enterrées respectant les conditions suivantes : Etre enterrées, par rapport à l'arase supérieure du dallage, de : - 60 cm pour semelles continues sous voiles cm pour semelles isolées sous poteaux. Etre ancrées de 30 cm dans les sols marno-calcaires en place et non remaniés. Etre coulées à pleine fouille sur cette hauteur. Etre dimensionnées pour une contrainte admissible du sol de 4 bars. Le rattrapage des niveaux d'assise des fondations devra respecter la règle de 3 (base) pour 2 (hauteur). Le fond de fouille des fondations se fera en respectant une cote hors gel de 80 cm par rapport au terrain naturel. Tassements : Moyennant une exécution soignée des fouilles, les tassements théoriques absolus seront négligeables. Par ailleurs, il n'y aura pas lieu de craindre des tassements différentiels sensibles. S. BURST - Lycée Laplace CAEN ; Semelles (Résidence U).doc - Page 2 sur 5

3 TRAVAIL DEMANDE : 1) En utilisant le Précis du bâtiment, rappelez le rôle d'une fondation et les différentes étapes qui mènent au choix d'un type de fondations. 2) D'après le Précis du bâtiment, rappelez la limite à partir de laquelle une fondation ne peut plus être considérée comme une fondation superficielle. 3) Recherchez dans le rapport de sol les deux types de semelles utilisés pour cette construction. 4) Repérez ces deux types de semelles sur la vue en plan fournie et notez leur repérage. 5) A partir des coupes types fournies, vérifiez que les semelles repérées sur le plan entrent bien dans le domaine d'application des fondations superficielles. 6) Semelles filantes non armées : - donnez les dispositions minimales concernant le dimensionnement de la hauteur de ce type de semelle. - vérifiez si la semelle SF3 respecte ces dispositions. - dessinez une coupe de la semelle SF3 (échelle 1/10, cotation complète). 7) Commentez la cinquième condition préconisée par le rapport de sol concernant le système de fondations. Si cette condition n'est pas respectée, que faut-il faire? Comment appelle-t-on un tel dispositif? 8) Sondage effectué au pénétromètre dynamique : définissez sommairement cet engin et son principe de fonctionnement. 9) Recherchez dans le rapport de sol, la contrainte admissible du sol (pression admissible). 10) Sachant que le bureau d'études précise que la descente de charge que doit transmettre la semelle SF3 au sol est de 80 kn/ml, déterminez la pression exercée par la fondation sur le sol (pour 1 ml de semelle). 11) Comparez la valeur de la contrainte admissible du sol à la pression exercée par la semelle SF3. Qu'en concluez-vous? Justifiez le choix d'une largeur de semelle de 40 cm. 12) Semelles isolées à base carrée : - donnez les dispositions minimales concernant le dimensionnement de la hauteur de ce type de semelle. - vérifiez si la semelle S5 respecte ces dispositions. 13) En utilisant votre Précis de bâtiment, le rapport de sol et le plan de fondations, argumentez la disposition constructive concernant les fonds de fouille (FF) des fondations superficielles ainsi que la mise hors gel. S. BURST - Lycée Laplace CAEN ; Semelles (Résidence U).doc - Page 3 sur 5

4 S. BURST - Lycée Laplace CAEN ; Semelles (Résidence U).doc - Page 4 sur 5 VUE EN PLAN

5 S. BURST - Lycée Laplace CAEN ; Semelles (Résidence U).doc - Page 5 sur 5 COUPES TYPES

6 S. BURST - Lycée Laplace CAEN ; Semelles (Résidence U).doc - Page 6 sur 5

1 ) Fonctions des fondations :

1 ) Fonctions des fondations : On appelle fondation, la partie d'un ouvrage reposant sur un terrain d'assise auquel sont transmises toutes les charges permanentes et variables supportées par cet ouvrage. 1 ) Fonctions des fondations

Plus en détail

Les fondations superficielles

Les fondations superficielles Les fondations superficielles SOMMIRE 1- Définition d une fondation superficielle.... a) Les semelles isolées.... b) Les semelles filantes.... c) Profondeur hors gel des semelles de fondation.... - Dimensionnement

Plus en détail

3) Si la nappe d eau est à 1,5 m au lieu de 3 m, est-ce que le facteur de sécurité est modifié? (non).

3) Si la nappe d eau est à 1,5 m au lieu de 3 m, est-ce que le facteur de sécurité est modifié? (non). CHAPITRE 3 : FONDATIONS SUPERFICIELLES : SEMELLES Problème 3.1 1) Pour les conditions du sol, de géométrie et de chargement données à la figure ci-dessous, calculer le facteur de sécurité contre la rupture

Plus en détail

CHAPITRE 2 : FONDATIONS

CHAPITRE 2 : FONDATIONS 1 CHAPITRE 2 : FONDATIONS Plan du chapitre 1. ROLES DES FONDATIONS 2. FONCTIONNEMENT DES FONDATIONS 3. TYPES DE FONDATIONS 4. FONDATIONS SUPERFICIELLES (isolés et continues) 5. RADIERS 6. FONDATIONS PROFONDES

Plus en détail

INBTP_TECHNOBAT LECON_005 TECHNOBAT LECON_005

INBTP_TECHNOBAT LECON_005 TECHNOBAT LECON_005 INBTP_TECHNOBAT LECON_005 GROS ŒUVRE : INFRASTRUCTURE Fondations Murs de soubassement Murs de soutènements INBTP_TECHNOBAT LECON_005 www.inbtpmanlio.altervista.org TECHNOBAT LECON_003 ? inbtpmanlio@gmail.com

Plus en détail

Cours Mr Lemdani EPAU

Cours Mr Lemdani EPAU 1. éfinitions. Les fondations. La fondation d un bâtiment ou d un ouvrage est la partie de ce dernier qui repose sur un terrain ou sol d assise et qui transmet à ce dernier toutes les sollicitations (charges

Plus en détail

LES FONDATIONS 1. FONCTION DE LA FONDATION...2

LES FONDATIONS 1. FONCTION DE LA FONDATION...2 LES FONDATIONS 1. FONCTION DE LA FONDATION...2 2. LA THEORIE GENERALE DE FONCTIONNEMENT DES FONDATIONS...3 2.1 APPROCHE LA THEORIE DU COIN DE TERRE :...3 2.2 LA LIMITE ENTRE SUPERFICIELLES ET PROFONDES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Mission d étude géotechnique pour la construction d un immeuble de bureau pour l Agence Nationale du Médicament Vétérinaire (ANMV) sur le site de Javené près de Fougères. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1. Chapitre 3. Chapitre 2. Chapitre 4. Charges permanentes et d exploitation- Données de base

Sommaire. Chapitre 1. Chapitre 3. Chapitre 2. Chapitre 4. Charges permanentes et d exploitation- Données de base Sommaire 5. Attaque par alternance gel et dégel... 28 6. Classes particulières d exposition... 28 7. Exigences minimales pour les bétons... 29 8. Ouvrages courants et caractéristiques principales du BPE...

Plus en détail

ESSAI PENETROMETRIQUE Norme NF P Norme NF P

ESSAI PENETROMETRIQUE Norme NF P Norme NF P UE3 MODULE G2 Travaux pratiques de géotechnique - Page 1 / 6 ESSAI PENETROMETRIQUE Norme NF P 94-115 Norme NF P 94-114 A. OBJECTIF DE L ESSAI : Le pénétromètre dynamique est un moyen simple, rapide et

Plus en détail

Lot N 01 V.R.D./AMENAGEMENTS EXTERIEURS

Lot N 01 V.R.D./AMENAGEMENTS EXTERIEURS NOTA: L'ensemble selon le plan de masse de l'architecte. L'entreprise devra se rendre compte sur place des travaux à exécuter. Tous les réseaux sont existants sur place. 1 PREPARATIONS 1.1 Installation

Plus en détail

BRGM MAIRIE DE REIMS (MARNE) CONSTRUCTION D'UN GYMNASE AU VAL DE MURIGNY ETUDE GEOTECHNIQUE. P. LEBON et E. SONCOURT. Juin SGN 386 CHA

BRGM MAIRIE DE REIMS (MARNE) CONSTRUCTION D'UN GYMNASE AU VAL DE MURIGNY ETUDE GEOTECHNIQUE. P. LEBON et E. SONCOURT. Juin SGN 386 CHA MAIRIE DE REIMS (MARNE) BRGM CONSTRUCTION D'UN GYMNASE AU VAL DE MURIGNY ETUDE GEOTECHNIQUE P. LEBON et E. SONCOURT Juin 1987 87 SGN 386 CHA BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES ET MINIERES SERVICE GEOLOGIQUE

Plus en détail

Révision sur les Fondations Superficielles

Révision sur les Fondations Superficielles Révision sur les Fondations Superficielles Problème 1 La figure ci-dessous présente les conditions des sols et de la géométrie pour une semelle simple. On vous demande de dimensionner la largeur de cette

Plus en détail

Mastère Génie Civil Européen

Mastère Génie Civil Européen ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES Année 9-21 Mastère Génie Civil Européen Géotechnique 1 Bureau d études ESSAIS EN PLACE Le sol de fondation d un ouvrage a fait l objet d une reconnaissance géotechnique

Plus en détail

Construction d un ensemble immobilier de 20 logements

Construction d un ensemble immobilier de 20 logements RESIDENCE Le Clos des Campinois 88/90, rue de Verdun CHAMPIGNY SUR MARNE NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Construction d un ensemble immobilier de 20 logements 06-04-2011 1 NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE INFRASTRUCTURE

Plus en détail

5 MACONNERIE - GROS ŒUVRE

5 MACONNERIE - GROS ŒUVRE 5 MACONNERIE - GROS ŒUVRE 5.2 OUVRAGES PRELIMINAIRES 5.2.1 Installation de chantier Ens 1 5.2.2 Implantation Ens 1 TOTAL OUVRAGES PRELIMINAIRES 5.3 TERRASSEMENTS 5.3.1 Fouilles en rigoles et/ou en puits

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P.

Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Conseil Général du Calvados DGA Jeunesse Culture Territoires Service des Constructions Scolaires 9, rue Saint Laurent BP 20520 14 035 CAEN CEDEX 1 Tél: 02 31 57 12 32 TRAVAUX

Plus en détail

Projet de lotissement «Le Pré Vert» 81600 GAILLAC

Projet de lotissement «Le Pré Vert» 81600 GAILLAC Projet de lotissement «Le Pré Vert» 81600 GAILLAC ETUDE GEOTECHNIQUE D'AVANT PROJET (mission G12) -ooo- RAPPORT CLIENT SARAMITE APL N DOSSIER A-08-FM-100692 C B A 25 Février 2008 1 ère émission Monsieur

Plus en détail

BUREAU D ÉTUDE GÉOTECHNIQUE : COMPÉTENCES ET SAVOIR FAIRE AU SERVICE DE LA QUALITÉ DE L EXPERTISE

BUREAU D ÉTUDE GÉOTECHNIQUE : COMPÉTENCES ET SAVOIR FAIRE AU SERVICE DE LA QUALITÉ DE L EXPERTISE Master Sciences de la Vie, de la Terre et de l Environnement 1 ère année BUREAU D ÉTUDE GÉOTECHNIQUE : COMPÉTENCES ET SAVOIR FAIRE AU SERVICE DE LA QUALITÉ DE L EXPERTISE Par Simon VIART Université Lille

Plus en détail

Principes Généraux de Construction 1 TECHNOLOGIE DU BATIMENT - GROS OEUVRE LES RADIERS

Principes Généraux de Construction 1 TECHNOLOGIE DU BATIMENT - GROS OEUVRE LES RADIERS Principes Généraux de Construction 1 TECHNOLOGIE DU BATIMENT - GROS OEUVRE LES RADIERS Le radier est une semelle générale étendue à toute la surface du bâtiment en contact avec le sol. Elle comporte parfois

Plus en détail

La municipalité d'ateville a décidé de construire, sur la zone de baignade de la commune, un bâtiment intégrant un sanitaire et un poste de secours.

La municipalité d'ateville a décidé de construire, sur la zone de baignade de la commune, un bâtiment intégrant un sanitaire et un poste de secours. ATTENTION : Détaillez tous vos calculs. La municipalité d'ateville a décidé de construire, sur la zone de baignade de la commune, un bâtiment intégrant un sanitaire et un poste de secours. En votre qualité

Plus en détail

Chauconin Neufmontiers «le Pré Bourdeau»

Chauconin Neufmontiers «le Pré Bourdeau» NOTE RELATIVE A LA GESTION DES EAUX PLUVIALES SUR LES PARCELLES PRIVATIVES «le Pré Bourdeau» 55 b rue Gaston Boulet 76380 Bapeaume les Rouen TEL : 02.32.82.36.81 FAX : 02.35.76.96.50 contact@infraservices.fr

Plus en détail

COURS DE FONDATIONS FONDATIONS SUPERFICIELLES

COURS DE FONDATIONS FONDATIONS SUPERFICIELLES COURS DE FONDATIONS FONDATIONS SUPERFICIELLES 2010 Sommaire -1- SOMMAIRE AVANT PROPOS... 2 FONDATIONS SUPERFICIELLES... 3 1.1 Définitions... 3 1.1.1 Types de fondations superficielles... 3 1.1.2 Capacité

Plus en détail

Messagerie SOGARIS à Créteil (94)

Messagerie SOGARIS à Créteil (94) Messagerie SOGARIS à Créteil (94) Christophe POILPRE X-AM-SOL Développement Serge LAMBERT KELLER Fondations Spéciales XXX 2 1 INTRODUCTION 2 Descriptif du site et de l ouvrage 3 Contexte Géotechnique 4

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 6 MAISONS INDIVIDUELLES AGNEAUX

CONSTRUCTION DE 6 MAISONS INDIVIDUELLES AGNEAUX CONSTRUCTION DE 6 MAISONS INDIVIDUELLES Lotissement «Les Coteaux de la Vire» AGNEAUX (Manche) ************************ Rapport d étude géotechnique étude géotechnique de conception phase d avant-projet

Plus en détail

Projet Villa LISA - Ville de Jacou

Projet Villa LISA - Ville de Jacou Projet Villa LISA - Ville de Jacou Documents A3 du dossier A3 01 Page de garde A3 02 Plan de situation A3 03 Plan de masse A3 0 Plan Rez de chaussée A3 05 Plan de l'etage Coupes du projet A3 07 Façades

Plus en détail

La résistance du sol

La résistance du sol La résistance du sol La résistance des sols est l un des facteurs les plus importants pour la mise en place des fondations de votre maison. Pourquoi calculer la résistance du sol? Calculer la résistance

Plus en détail

SOMMAIRE. Glossaire Réglementation, normes et autres documents de référence Index... 74

SOMMAIRE. Glossaire Réglementation, normes et autres documents de référence Index... 74 SOMMAIRE Avant-propos......................................4 Définition de l installation...........................6 Implantation de l installation........................ 8 Conception.......................................9

Plus en détail

ETUDE D UN SOL DE FONDATION

ETUDE D UN SOL DE FONDATION 1 - INTRODUCTION Dans le cadre d une opération de construction de plusieurs bâtiments, il a été estimé que la charge la plus importante à transmettre au sol est d environ 3000 kn sous un poteau. Une reconnaissance

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES MINIERS DES COMMUNES DE AUBOUÉ, BRIEY, HOMÉCOURT, JOEUF, MOINEVILLE, MOUTIERS ET VALLEROY. RÈGLEMENT ANNEXES 1 ET 2

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES MINIERS DES COMMUNES DE AUBOUÉ, BRIEY, HOMÉCOURT, JOEUF, MOINEVILLE, MOUTIERS ET VALLEROY. RÈGLEMENT ANNEXES 1 ET 2 PREFECTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES MINIERS DES COMMUNES DE AUBOUÉ, BRIEY, HOMÉCOURT, JOEUF, MOINEVILLE, MOUTIERS ET VALLEROY. RÈGLEMENT ANNEXES 1 ET 2 1.Typologie des bâtiments

Plus en détail

LOT n 1 Terrassement Maçonnerie

LOT n 1 Terrassement Maçonnerie DESCRIPTIF QUANTITATIF ESTIMATIF : LOT n 1 Terrassement Maçonnerie Adresse des travaux Centre Montée Technique du Docteur Municipal Odin ZI 42330 GavéSaint Galmier 42330Saint Galmier Réf.affaire : 004.12

Plus en détail

C.C.T.P CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

C.C.T.P CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Centre de Bordeaux-Aquitaine C.C.T.P CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CONCERNANT UN MARCHÉ À PROCÉDURE ADAPTÉE Objet du marché : TRAVAUX DE GENIE CIVIL POUR LA MISE EN ŒUVRE DE RESEAUX SECS

Plus en détail

Thème : Les fondations superficielles

Thème : Les fondations superficielles Lycée du B.T.P. Gaudier Brzeska - Saint Jean de Braye - Orléans page 1 1 - DEFINITION ET FONCTIONS Les fondations d un ouvrage sont les éléments assurant la transmission des efforts de cette structure

Plus en détail

ENTPE année scolaire 2005-2006 Cours de Mécanique des Sols II. Essais in situ et capacité portante des fondations superficielles

ENTPE année scolaire 2005-2006 Cours de Mécanique des Sols II. Essais in situ et capacité portante des fondations superficielles Essais in situ et capacité portance des fondations superficielles p. 1 / 13 ENTPE année scolaire 005-006 Cours de Mécanique des Sols II Essais in situ et capacité portante des fondations superficielles

Plus en détail

Les fondations superficielles

Les fondations superficielles Les fondations superficielles A. EXPERIENCE On applique une force sur l'élément L'élément s'enfonce On place un élément plus large au contact du sable L'élément ne s'enfonce plus Sable représentant un

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels (PPR)

Plan de Prévention des Risques Naturels (PPR) DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Du VAL-D'OISE Plan de Prévention des Risques Naturels (PPR) Glissement de terrain Retrait-gonflement des sols argileux Version pour avis des personnes et organismes

Plus en détail

Construction de 2 pavillons & 2 garages locatifs Allée des Fleurs à DAMPARIS (39 500)

Construction de 2 pavillons & 2 garages locatifs Allée des Fleurs à DAMPARIS (39 500) Construction de 2 pavillons & 2 garages locatifs Allée des Fleurs à DAMPARIS (39 500) Composition du dossier : 01 Plan de masse 02 Plan du rez-de-chaussée des 2 logements. 03 Plan de l étage des 2 logements.

Plus en détail

LES MURS ET LES CLOISONS 1- FONCTIONS DES MURS : ETUDE DES SOLS - UTILITE

LES MURS ET LES CLOISONS 1- FONCTIONS DES MURS : ETUDE DES SOLS - UTILITE Terrassement Ensemble des ouvrages destinés à modifier, provisoirement ou définitivement, les formes naturelles d'un terrain, en vue de la réalisation de travaux. Cette modification du sol est réalisée

Plus en détail

Lot Etat existant Projet Terrassement

Lot Etat existant Projet Terrassement Lot Etat existant Projet Terrassement Superstructure crépis taloché couleur gris. Soubassement crépis bâtard couleur gris pour les côtés et l arriéré du bâtiment, et d un crépi granuleux couleur pierre

Plus en détail

Maître d'ouvrage COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS D'AMBERT AMBERT RESTRUCTURATION DE LA SALLE D'ACTIVITES A CHAMPETIERES. Maîtrise d'oeuvre.

Maître d'ouvrage COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS D'AMBERT AMBERT RESTRUCTURATION DE LA SALLE D'ACTIVITES A CHAMPETIERES. Maîtrise d'oeuvre. Maître d'ouvrage COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS D'AMBERT 63600 AMBERT RESTRUCTURATION DE LA SALLE D'ACTIVITES A CHAMPETIERES D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire DATE : Novembre 2010 LOT

Plus en détail

LES FOUILLES LES FOUILLES

LES FOUILLES LES FOUILLES LES FOUILLES LE PROBLEME En terme d'organisation de travaux, le problème consiste à déterminer le volume de terre à excaver. Ce volume dépend de la forme du terrassement. Or ce terrassement dépend de l'environnement

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 39, Grande Rue- 71340 IGUERANDE Tél. : 06.43.28.22.30. / 03.85.25.94.20. Mail : spancdubrionnais@orange.fr Commune de : Demande d autorisation pour l installation

Plus en détail

REGION LORRAINE Mission Education Services Techniques. Extension du Lycée J. Ferry à SAINT-DIE (88) Reconnaissance de sols.

REGION LORRAINE Mission Education Services Techniques. Extension du Lycée J. Ferry à SAINT-DIE (88) Reconnaissance de sols. REGION LORRINE Mission Education Services Techniques Extension du Lycée J. Ferry à SINT-DIE (88) Reconnaissance de sols Laurent ROUGIEUX 13 Décembre 1989 R 30272 LOR 4S 89 Document non public BUREU DE

Plus en détail

STABIVOILE. Coubert - BP Brie C/Robert cedex - Tél. : Fax :

STABIVOILE. Coubert - BP Brie C/Robert cedex - Tél. : Fax : STABIVOILE B SOTUBEMA QUA LIF-I 1 Préparation de l assise de la fondation du Mur. Lors de l exécution de la fouille, il faut veiller à ce que les deux conditions suivantes soient respectées. Assurer La

Plus en détail

Principes constructifs pour l accessibilité des balcons, des logggias et des terrasses

Principes constructifs pour l accessibilité des balcons, des logggias et des terrasses 1 Principes constructifs pour l accessibilité des balcons, des logggias et des terrasses 3 Avertissement Sommaire L accessibilité des espaces privatifs extérieurs implique une adaptation de plusieurs

Plus en détail

PPR retrait-gonflement des sols argileux - Commune de SAINTE COLOMBE EN BRUILHOIS (Lot-et-Garonne) - REGLEMENT

PPR retrait-gonflement des sols argileux - Commune de SAINTE COLOMBE EN BRUILHOIS (Lot-et-Garonne) - REGLEMENT PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS PREVISIBLES (PPR) MOUVEMENTS DIFFÉRENTIELS DE TERRAIN LIÉS AU PHÉNOMÈNE DE RETRAIT-GONFLEMENT DES SOLS ARGILEUX Commune de SAINTE COLOMBE EN BRUILHOIS (Lot-et-Garonne)

Plus en détail

PROJET DE BATIMENT D ACTIVITES. PLESCOP (Morbihan) ************************ Rapport d étude géotechnique Mission d avant projet

PROJET DE BATIMENT D ACTIVITES. PLESCOP (Morbihan) ************************ Rapport d étude géotechnique Mission d avant projet PROJET DE BATIMENT D ACTIVITES Projet RUBION PLESCOP (Morbihan) ************************ Rapport d étude géotechnique Mission d avant projet ************************ N d affaire indice Rédacteur Date Modifications

Plus en détail

TECHNOLOGIE DU BATIMENT - GROS OEUVRE LES FONDATIONS

TECHNOLOGIE DU BATIMENT - GROS OEUVRE LES FONDATIONS TECHNOLOGIE DU BATIMENT - GROS OEUVRE LES FONDATIONS O- Rappel : Notion de pression. 1) Expérience dans un bac à sable. Posons verticalement sur le sable un piquet en bois de section connue s. Posons sur

Plus en détail

Comportement des structures dans l architecture

Comportement des structures dans l architecture 1 Introduction Les structures porteuses rencontrées dans le domaine de la construction sont principalement de deux types : les bâtiments (à usages individuels ou collectifs) et les ouvrages d'aménagement

Plus en détail

N Q2 =110 KN /ml. Et. Les Valeur de charge N calculer à ELU et à ELS ELU 404,66 502,088

N Q2 =110 KN /ml. Et. Les Valeur de charge N calculer à ELU et à ELS ELU 404,66 502,088 Introduction : Dans le Génie Civil pour toutes les structures, le calcul pour des fondations est obligatoire, parmi les géo textures des fondations on trouve les semelles isolées et les radiers généraux

Plus en détail

DESCENTE DE CHARGE. 4. Architecture Descente de charge. 1 Principe. 2 Les charges. 3 Les pondérations

DESCENTE DE CHARGE. 4. Architecture Descente de charge. 1 Principe. 2 Les charges. 3 Les pondérations DESCENTE DE CHARGE Afin de maîtriser le comportement de l ensemble de la structure, la descente de charge a pour objectif d étudier le transfert des charges dans la structure. L objectif étant de connaître

Plus en détail

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE CONSIGNES AU CANDIDATS NOTA Les DR seront regroupés et agrafés dans une «copie d examen» servant de chemise globale Vous rendrez obligatoirement tous les DR, même si vous n avez pas traité toutes les questions

Plus en détail

PROJET FINAL - Séquence 1. Maison Bioclimatique. Architecture. 1 STI2D option Architecture et Construction 1AC

PROJET FINAL - Séquence 1. Maison Bioclimatique. Architecture. 1 STI2D option Architecture et Construction 1AC Maison Bioclimatique Architecture 1 STI2D option Architecture et Construction 1AC Sommaire 1. Introduction... 2 2. Formalisation du projet architectural... 2 2.1. Documents ressources... 2 2.2. Travail

Plus en détail

LES ETUDES TECHNIQUES LES ETUDES ECONOMIQUES ET FINANCIERES L ORGANISATION DU CHANTIER

LES ETUDES TECHNIQUES LES ETUDES ECONOMIQUES ET FINANCIERES L ORGANISATION DU CHANTIER AVANT METRE Le BUT de cette comptabilité descriptive des quantités, doit permet de préparer : LES ETUDES TECHNIQUES LES ETUDES ECONOMIQUES ET FINANCIERES L ORGANISATION DU CHANTIER avant la réalisation

Plus en détail

REHABILITATION DE LA PISCINE DES AVENIERES

REHABILITATION DE LA PISCINE DES AVENIERES FS131170 MAITRE D OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS REHABILITATION DE LA PISCINE DES AVENIERES DCE - INDICE A Mai 2014 D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Lot n 2 Démolition

Plus en détail

BRGM L'ENTIEMMSE AU SHVICE DE LA TIKE

BRGM L'ENTIEMMSE AU SHVICE DE LA TIKE BRGM L'ENTIEMMSE AU SHVICE DE LA TIKE CONSEIL GENERAL DE LA GUADELOUPE DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES ET DU MATERIEL COLLEGE DE LA DESIRADE - (GUADELOUPE) ETUDE GEOTECHNIQUE DE FONDATION RAPPORT R 34428

Plus en détail

Découverte du métier de constructeur en béton armé

Découverte du métier de constructeur en béton armé Découverte professionnelle module 6 heures Exemple de mise en œuvre Découverte du métier de constructeur en béton armé Lycée LE CORBUSIER, Illkirch, académie de Strasbourg Juillet 2006!eduscol.education.fr/dp

Plus en détail

VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES. Localisation : Commune de MONNETIER-MORNEX. Nature de l étude :

VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES. Localisation : Commune de MONNETIER-MORNEX. Nature de l étude : Localisation : Département : Commune : Département de Haute Savoie Commune de MONNETIER-MORNEX Commanditaire : Nature de l étude : VOLET «EAUX PLUVIALES» NOTICES TECHNIQUES 1 2 3 4 5 Puits d infiltration

Plus en détail

Exercices saturation Magali FREY

Exercices saturation Magali FREY Exercices saturation 2015 Magali FREY Question 1 Deux compartiments, C1 de période 5 et C2 de période 15 saturés à l air en surface (composition de l air : 20 % O 2, 80 %N 2 ) sont exposés pendant 15 minutes

Plus en détail

Fondations de maisons individuelles

Fondations de maisons individuelles Fondations de maisons individuelles Calepins de chantier Fondations de maisons individuelles Plan Europe La mise en place de la directive européenne sur les produits de construction, remplacée par le "Règlement

Plus en détail

Fissures et regard collecteur EU

Fissures et regard collecteur EU Scope of Work Cette visite technique a eu lieu le 04 Juin 2015 et concerne la zone base vie des travailleurs du site de Tasiast. Ce rapport fait suite à un constat d affaissement partiel des dalles supports

Plus en détail

CCTP GENIE CIVIL CENTRE DE RECHERCHE METAFENSCH UCKANGE

CCTP GENIE CIVIL CENTRE DE RECHERCHE METAFENSCH UCKANGE 1 CCTP GENIE CIVIL CENTRE DE RECHERCHE METAFENSCH UCKANGE Révision 0 du 16 septembre 2015 2 1- Contexte du projet METAFENSCH est un nouveau centre de recherche qui va s implanter dans un ancien bâtiment

Plus en détail

Figure 5 : Extrait du PPR Inondation (sans échelle)

Figure 5 : Extrait du PPR Inondation (sans échelle) 10 3.2.2 Risque d inondation Un Plan de Prévention de Risque d inondation a été établi et rentre en compte dans l aménagement de la commune de CONTES. Le terrain est situé en zone BLEUE. Il est noté dans

Plus en détail

STABIVOILE STABIVOILE CONSEIL DE MISE EN ŒUVRE

STABIVOILE STABIVOILE CONSEIL DE MISE EN ŒUVRE SOTUBEMA, entreprise responsable, se doit de répondre aux attentes de ses clients et de la Société en fabricant et commercialisant des produits en béton, esthétiques et fonctionnels qui préservent l environnement.

Plus en détail

ATELIER TUFF FLORAC

ATELIER TUFF FLORAC DEPARTEMENT DE LA LOZERE COMMUNE DE FLORAC ATELIER TUFF 48 400 FLORAC Architecte: Vincent VANEL 13, quartier la croisette 48 400 FLORAC tel. 04 66 65 32 26 Fax. 04 66 31 44 74 E-mail : vincent.vanel@vanel-architecte.fr

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCE. ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé aux épreuves EP1-A et EP2. Il doit être rendu avec le sujet à chaque fin d épreuve.

DOSSIER RESSOURCE. ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé aux épreuves EP1-A et EP2. Il doit être rendu avec le sujet à chaque fin d épreuve. DOSSIER RESSOURCE Composition du dossier : -Dossier de plans : pages 2 à 6 -Extrait du descriptif : page 7 -Documentation technique : pages 8 à 15 N du candidat : ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé

Plus en détail

CHAPITRE 2 - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UD

CHAPITRE 2 - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UD CHAPITRE 2 - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UD Caractère de la zone : Cette zone UD recouvre des secteurs d'habitat peu dense, réservés notamment à l habitat individuel et aux activités compatibles avec

Plus en détail

SOMMAIRE. Le tout est projeté sur un terrain cadastré sous le numéro R 204 et d'une superficie d environ 1099 m².

SOMMAIRE. Le tout est projeté sur un terrain cadastré sous le numéro R 204 et d'une superficie d environ 1099 m². SOMMAIRE La présente notice a pour but de décrire les Prestations réalisées pour les appartements de la Résidence «NAHOMY», au quartier Pointe Lynch, au ROBERT. LES APPARTEMENTS SERONT LIVRES CONFORMEMENT

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Bâtiment

Brevet de technicien supérieur Bâtiment Brevet de technicien supérieur Bâtiment Session 2008 Épreuve U4 : ETUDE DES CONSTRUCTIONS Sous - Epreuve : U. 41 ELABORATION D UNE NOTE DE CALCUL DE STRUCTURES Durée : 4 h Coefficient : 2 Documents du

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA HAYE-DU-PUITS. ALOUANE Architecte DPLG. Construction d un bâtiment technique à la déchetterie de LA HAYE-DU-PUITS (50)

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA HAYE-DU-PUITS. ALOUANE Architecte DPLG. Construction d un bâtiment technique à la déchetterie de LA HAYE-DU-PUITS (50) COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA HAYE-DU-PUITS ALOUANE Architecte DPLG Construction d un bâtiment technique à la déchetterie de LA HAYE-DU-PUITS (50) Etude de sols et de fondations (mission géotechnique G

Plus en détail

Département de la CORSE DU SUD. COMMUNE de GROSSETO PRUGNA

Département de la CORSE DU SUD. COMMUNE de GROSSETO PRUGNA Département de la CORSE DU SUD COMMUNE de GROSSETO PRUGNA Cahier des clauses techniques particulières Marché de Travaux Les Services Techniques Mairie annexe de Porticcio Tel : 04.95.25.29.27 Fax : 04.95.25.06.21

Plus en détail

Mise en œuvre des dispositifs préventifs avant construction

Mise en œuvre des dispositifs préventifs avant construction Mise en œuvre des dispositifs préventifs avant construction Le deuxième décret de la loi termites s applique aux permis de construire postérieurs au 1er novembre 2007 sur : les construction neuves les

Plus en détail

CREATION D UN COMPLEXE EQUIN. DRAGEY - RONTHON (Manche) ************************ Rapport d étude géotechnique Mission d avant projet

CREATION D UN COMPLEXE EQUIN. DRAGEY - RONTHON (Manche) ************************ Rapport d étude géotechnique Mission d avant projet CREATION D UN COMPLEXE EQUIN DRAGEY - RONTHON (Manche) ************************ Rapport d étude géotechnique Mission d avant projet ************************ N d affaire indice Rédacteur Date Modifications

Plus en détail

Domaine d application du guide 9 Fondations 9 Les dallages en béton

Domaine d application du guide 9 Fondations 9 Les dallages en béton SOMMAIRE 7 Domaine d application du guide 9 Fondations 9 1. Sols de fondation 11 2. Dispositions générales et matériaux 13 3. Charges sur les fondations 16 4. Interaction entre fondations 17 5. Fondations

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1/5. Sommaire 1 GENERALITES Généralités 2

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1/5. Sommaire 1 GENERALITES Généralités 2 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1/5 Sommaire 1 GENERALITES 2 1.1 Généralités 2 1.2 Hygiène, sécurité et conditions de travail 2 1.3 Coordination de sécurité 2 1.4 Nota 2 2 DESCRIPTION

Plus en détail

Étude hydraulique. Lotissement de 10 lots. LES MUREAUX (78) 76, rue de la Haye

Étude hydraulique. Lotissement de 10 lots. LES MUREAUX (78) 76, rue de la Haye Étude hydraulique GEOTECHNIQUE OUEST 53, rue du Bois d Amour 86280 SAINT-BENOIT Tel : 05.49.51.24.24 contact86@geotechnique-sas.com Lotissement de 10 lots LES MUREAUX (78) 76, rue de la Haye Maître d'ouvrage

Plus en détail

DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF

DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF I-BATIMENTS : II-V.R.D 1.01- LOGEMENTS 1.02-COMMERCES DEVIS DESCRIPTIF I- BATIMENT :(GROS ŒUVRES ŒUVRES SECONDAIRES et ETANCHEITE) 1.01 LOGEMENTS : I)- PRESENTATION DU PROJET

Plus en détail

Lotissement de 8 lots «Les Coteaux de Pélude» Commune d'auzeville-tolosane (31)

Lotissement de 8 lots «Les Coteaux de Pélude» Commune d'auzeville-tolosane (31) CENTRE INTER REGIONAL TECHNIQUES ESSAIS ROUTIERS 3, Impasse des Papillons 31700 BEAUZELLE Tél. : 05.61.92.76.32 - Fax : 05.61.92.76.40 Dossier W101172 Lotissement de 8 lots «Les Coteaux de Pélude» ETUDE

Plus en détail

Tour CMA-CGM Marseille

Tour CMA-CGM Marseille Journée CFMS 13-10-2010 Tour CMA-CGM Marseille D. FOISSAC, S. LELIEVRE, O. MADEC - VINCI SOMMAIRE 1. Montage de l opération 2. Etudes d avant-projet 3. Etudes de projet et d exécution 4. Suivi d exécution

Plus en détail

ANNEXE 2 : CODIFICATIONS

ANNEXE 2 : CODIFICATIONS ANNEXE 2 : CODIFICATIONS Page 1 sur 5 BARRAGES PRIX DÉSIGNATION Unité CODE SÉRIE 200. TERRASSEMENTS 201 A Débroussaillage et décapage sur une épaisseur de 20 cm 203 Déblai aux engins 204 Déblais manuel

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 9 Composition et fabrication d'un béton

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA TP N 9 Composition et fabrication d'un béton Composition et fabrication d'un béton Introduction L étude porte sur la réalisation d une opération immobilière de 308 logements, et 320 places de parking réparties en huit bâtiments. Les huit bâtiments

Plus en détail

CCTP DCE-A 01 DENOMINATION : GROS-ŒUVRE, VRD LOT N :

CCTP DCE-A 01 DENOMINATION : GROS-ŒUVRE, VRD LOT N : CCTP LOT N : 01 DENOMINATION : GROS-ŒUVRE, VRD DCE-A indice A janvier 2013 Sommaire 0 SPECIFICATIONS TECHNIQUES 3 0.1 GENERALITES 3 0.2 EXECUTION DES TRAVAUX 3 0.3 PRESCRIPTIONS PARTICULIERES 5 1 TERRASSEMENTS

Plus en détail

Chapitre 6 La méthode du sous-détail de prix

Chapitre 6 La méthode du sous-détail de prix Chapitre 6 La méthode du sous-détail de prix 1- DEFINITION Un sous-détail de prix est un ensemble de calculs conduisant à la détermination d un prix de vente unitaire hors taxes: le P.V.U. HT. 2- CONTENU

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES Département de Génie Civil 3 e année Ingénierie de la Construction Géotechnique 1 Martin CYR Jacques LERAU La Géotechnique Union Syndicale Géotechnique http://www.u-s-g.com/

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES ET PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES ET PARTICULIERES OPERATION MONSIEUR SERRES & MADAME SEREYS CONSTRUCTION D'UNE MAISON D'HABITATION Voie Communale n 03 Dite de Cabarrou 65200 GERDE Maître d'ouvrage : MONSIEUR SERRES & MADAME SEREYS 68 Route de Toulouse

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) COMMUNE de : DOSSIER de Mme / Mr : FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME Pour tous renseignements

Plus en détail

MAISON DE FORMATION DES PERES CARMES DECHAUX :R+2

MAISON DE FORMATION DES PERES CARMES DECHAUX :R+2 Installation de chantier, terrassement et fondation RDC (Fbu) I. RDC 0.00 INSTALLATION DE CHANTIER,DEMOLITIONS 0.01 Installation du chantier ff 1,00 900 000 900 000 0.02 Démolitions des murs ff 1,00 1

Plus en détail

DEVIS. Affaire :CREATION D'UN ENTREPOT LOT GO. SRL SALVI France Lotissement Les Portes de la Tapy 84170 MONTEUX Représenté par M.

DEVIS. Affaire :CREATION D'UN ENTREPOT LOT GO. SRL SALVI France Lotissement Les Portes de la Tapy 84170 MONTEUX Représenté par M. 19/01/2015 / INDICE A DPGF LOT GROS OEUVRE / ENTREPOT SALVI / MONTEUX (84) Page 1 sur 9 SRL SALVI France Lotissement Les Portes de la Tapy 84170 MONTEUX Représenté par M. FIORELLA ROSSI, N/réf. : Devis

Plus en détail

LOT N 1 GROS- ŒUVRE SOMMAIRE 1 PRESCRIPTIONS GENERALES A. TERRASSEMENTS B. FONDATIONS C. GROS - ŒUVRE...

LOT N 1 GROS- ŒUVRE SOMMAIRE 1 PRESCRIPTIONS GENERALES A. TERRASSEMENTS B. FONDATIONS C. GROS - ŒUVRE... page n 1-1 LOT N 1 GROS- ŒUVRE SOMMAIRE 1 PRESCRIPTIONS GENERALES... 2 1.1 A. TERRASSEMENTS... 2 1.2 B. FONDATIONS... 3 1.3 C. GROS - ŒUVRE... 3 2 PRESCRIPTIONS PARTICULIERES... 4 2.1 PRESTATIONS GENERALES

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT Commune de NON COLLECTIF DU CLUNISOIS ZA du Pré Saint Germain 16 rue Albert Schmitt 71250 CLUNY Mobile : 06 87 46 98 18 ou 06 37 91 55 09 Tél. : 03 85 59 26 98 Demande d

Plus en détail

TERRASSEMENTS. Fouilles en pleine masse à l'engin mécanique, volume compris entre 500 et 5000 m³

TERRASSEMENTS. Fouilles en pleine masse à l'engin mécanique, volume compris entre 500 et 5000 m³ TERRASSEMENTS Branchements de chantier 2.1.83 Installation et repliement d'une armoire électrique avec compteur, disjoncteur, puissance comprise entre 30 et 160 kva (compris 25 m de câble) U 4,000 140,00

Plus en détail

FONDATIONS SUPERFICIELLES

FONDATIONS SUPERFICIELLES FONDATIONS SUPERFICIELLES Stéphan BERNHARD LRPC de LYON ENTPE MDS 2 1 Sommaire 1. Essais de mécanique des sols in situ Essai pressiométrique Essai au pénétromètre statique Essai au pénétromètre dynamique

Plus en détail

des piliers et des portails en toute sécurité Je pose La pose des piliers 1 La prise des mesures AVEC LES CONSEILS

des piliers et des portails en toute sécurité Je pose La pose des piliers 1 La prise des mesures AVEC LES CONSEILS MA.7 MATÉRIAUX LES OUTILS ET LE MATÉRIEL NÉCESSAIRES À LA POSE DES PILIERS ET PORTAILS Je pose des piliers et des portails en toute sécurité Perceuse (et foret à béton dans le cas où le trou de scellement

Plus en détail

COMPOSITION DU DOSSIER

COMPOSITION DU DOSSIER NOUVELLE-CALEDONIE PROVINCE NORD DIRECTION DE L'AMENAGEMENT SERVICE HABITAT ET AMENAGEMENT DE L'ESPACE B.P. 41 - KONE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE Je soussigné Profession. (Nom, Prénom) Adresse du demandeur

Plus en détail

ETUDES PREALABLES AU LANCEMENT DU PROGRAMME PUCA ADIVBOIS ETUDE VIRTUELLE DE 3 SYSTEMES CONSTRUCTIFS

ETUDES PREALABLES AU LANCEMENT DU PROGRAMME PUCA ADIVBOIS ETUDE VIRTUELLE DE 3 SYSTEMES CONSTRUCTIFS Comité professionnel de Développement des Industries Françaises de l Ameublement et du Bois 120 avenue Ledru-Rollin 75011 Paris ETUDES PREALABLES AU LANCEMENT DU PROGRAMME PUCA ADIVBOIS ETUDE VIRTUELLE

Plus en détail

TPN I : Construction d un mur de clôture. Descriptif : Travail demandé : Solution

TPN I : Construction d un mur de clôture. Descriptif : Travail demandé : Solution TPN I : Construction d un mur de clôture Descriptif : - Construction d un mur de clôture de 5,00m de longueur en briques pleines de 22 x 10,5 x 5,5(cm). - Fouille en rigole de largeur 0,80 cm. - Semelle

Plus en détail

MARCHE D ETUDE DE SOLS COMPLEMENTAIRE G0 + G12

MARCHE D ETUDE DE SOLS COMPLEMENTAIRE G0 + G12 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Commune de GAGNAC/GARONNE - Rue du TERRIAL 31150 GAGNAC/GARONNE Tél: 05-62-22-93-50 MARCHE D ETUDE DE SOLS COMPLEMENTAIRE G0 + G12 Commune de GAGNAC/GARONNE MARCHE N 2011/02 Cahier

Plus en détail

Programme Rénovation et PAREL 2015-2016

Programme Rénovation et PAREL 2015-2016 2010-2011 Programme Rénovation et PAREL 2015-2016 Pekuakamiulnuatsh Takuhikan Approuvé le 15 décembre 2014 Règles d'interprétation INTERPRÉTATION DU TEXTE Il est à noter que le genre masculin est utilisé

Plus en détail

Pouvoir couvrant minimal calculé avec une masse volumique minimale de 30 kg/m3. (kg/m2) 110 88 2.2 3.3 27 24 120 96 2.4 3.6 29 5 130 104 2.6 3.

Pouvoir couvrant minimal calculé avec une masse volumique minimale de 30 kg/m3. (kg/m2) 110 88 2.2 3.3 27 24 120 96 2.4 3.6 29 5 130 104 2.6 3. Epaisseur appliquée (mm) Epaisseur utile après tassement de 20% (mm) Résistance thermique R (m²k/w) Pouvoir couvrant minimal calculé avec une masse volumique minimale de 30 kg/m3 (kg/m2) Nombre minimal

Plus en détail