Info fédé. Mot du directeur général. Mot du président

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Info fédé. Mot du directeur général. Mot du président"

Transcription

1 Info fédé VOLUME 2 N O 4 M A R S Mot du président 1 Mot du directeur général 1 Rappel du colloque du 21 et 22 février Le Guide des nouveaux arrivants, en ligne et plus facile d utilisation! 3 La direction de la FCPQ vous rend visite! 3 Un bambin de deux ans sauvé par des paramédics membres de la Coopérative des paramédics du Grand-Portage 3 Plus de travail pour la Coopérative des paramédics de l Outaouais 4 Réduisez vos cotisations versées à la CSST! 4 Critères d autorisation d une assignation temporaire 4 Tout le monde gagne avec l assignation temporaire 4 Résultats du sondage sur les ressources spécialisées 4 Forum coopératif et mutualiste Optimiser les avantages fiscaux 5 Portrait des entreprises ambulancières 6 Ententes commerciales 7 Mot du président Mathieu Bourassa Président L exercice fut un exercice axé sur le changement. Tout d abord à la présidence que j occupe depuis le 14 décembre 2010 et surtout sur le changement de perception envers le modèle coopératif. En effet, nous avons mis tous les éléments en place pour que les membres prennent conscience des avantages financiers qu ils retirent à faire partie d une coopérative. Colloque sur le développement, ateliers sur les avantages financiers et développement d outils de simulation ne sont là que quelques exemples des réalisations de la FCPQ pour ses membres. Pour l exercice nous mettront l accent sur la continuité. Maintenant que les membres ont pris conscience de l immense potentiel de développement de leur coopérative, la FCPQ appuiera ses membres dans leur croissance. Que ce soit au niveau des stratégies d acquisition ou stratégies d investissement, votre Fédération vous fournira des outils de qualité vous permettant notamment de prendre des décisions éclairées permettant de rentabiliser au maximum l investissement des membres. En plus, la FCPQ continuera son travail pour que les coopératives de paramédics puissent évoluer et profiter des meilleures conditions possibles en tenant compte de leur réalité et ainsi faciliter leur développement. L année 2012 sera l Année internationale des coopératives. Nous souhaitons que les coopératives de paramédics soient citées comme un modèle d affaires à succès. Vos coopératives sont de belles réussites humaines et financières et vous avez toutes les raisons du monde d en être fiers. Les rencontres que j effectue avec les conseils d administration des coopératives membres de la Fédération ont été, jusqu à maintenant, très enrichissantes. Elles permettent aux administrateurs d en savoir plus sur le rôle et le fonctionnement de leur Fédération, mais ce qui est encore plus enrichissant, ce sont les besoins qui sont exprimés par les administrateurs lors de ces rencontres. Mot du directeur général Cela permettra très certainement d orienter le prochain plan d affaires de la FCPQ. Bien que les besoins identifiés puissent varier d une coopérative à l autre, plusieurs sont souvent répétés. Pour n en citer que quelques-uns, soulignons que le dossier relatif à la Loi, dont l application des articles est fréquemment mentionnée, tout comme les travaux relatifs à la disponibilité d un régime d investissement coopératif fédéral. (suite page 2) J. Benoit Caron Directeur général

2 Page 2 Mot du directeur (suite) La mise en place de réponses aux besoins pour les paramédics en fin de carrière et le développement d outils de planification de retraite, l identification de stratégies de positionnement et d amélioration de l image des paramédics et finalement le développement d un ordre professionnel, sont également des besoins fréquemment exprimés. Nous terminerons dans les prochaines semaines cette tournée des conseils d administration, ce qui permettra d orienter nos travaux pour la prochaine année. Rappel du colloque février 2011 Plus de trente administrateurs et dirigeants de coopératives de paramédics se sont réunis les 21 et 22 février 2011 à l hôtel Delta de Trois-Rivières. Sous le thème «Le développement de ma coopérative et de mon patrimoine», les gens présents ont discuté de différents sujets leur permettant d accroître le rendement des investissements faits par les membres dans leur coopérative. Voici une liste des sujets abordés lors de cette rencontre : Investir dans le développement de sa coopérative Optimiser les avantages fiscaux (RIC et Ristourne à impôt différé) Les aspects légaux et législatifs rattachés au développement Vers une approche proactive du développement Les partenariats financiers disponibles Les stratégies d acquisition d entreprises Réflexions et définitions des orientations à venir Ce qu il faut retenir de ce colloque, c est que les personnes présentes sont de plus en plus sensibilisées par les avantages que leur procure l adhésion à une coopérative et qu ils ont l intention d utiliser au maximum ce véhicule financier pour faire accroître leur patrimoine. Nous tenons à remercier les organismes et leurs représentants : MDEIE, Fondaction CSN, Fonds de solidarité FTQ, Caisse d économie solidaire Desjardins, Investissement Québec, Desjardins Capital de risque La FCPQ tient à remercier ces généreux donateurs qui ont rendu cet évènement possible Évidemment, nos partenaires coopératifs ont également contribué à la tenue de l évènement

3 Page 3 Le guide des nouveaux arrivants, en ligne et plus facile d utilisation! Votre guide du nouvel arrivant est désormais plus facile d utilisation. Il est disponible sur le site Internet de la FCPQ et vous pouvez maintenant vous rendre directement à la section qui vous intéresse et ainsi éviter d avoir à dérouler toutes les pages du document pour trouver l information désirée. Cet outil a été développé pour vous et nous vous suggérons de vous y référer lorsque nécessaire au dans la section outils. Rappelons que ce guide permet aux membres des coopératives de paramédics de se familiariser avec la formule coopérative, ses caractéristiques distinctives, ses avantages ainsi qu'avec le réseau coopératif. Il contribue également à renforcer la connaissance du fonctionnement d'une coopérative et les rudiments de la gestion coopérative. La direction de la FCPQ vous rend visite! Depuis le mois de janvier 2011, J. Benoit Caron, directeur général de la FCPQ a entrepris une tournée des conseils d administration des coopératives membres de la Fédération. L objectif de ces rencontres est de présenter la Fédération et de connaître les attentes des coopératives envers celle-ci. Jusqu à maintenant, votre directeur a rendu visite aux administrateurs de la Coopérative des travailleurs d ambulance de l Estrie (CTAE), de la Coopérative actionnaire les Paramédics d urgence Bois-Francs (CAPBUF) et la Coopérative des ambulanciers de la Mauricie (CAM) et la Coopérative des paramédics de l Outaouais (CPO). Chacun des conseils d administration sera visité d ici les prochaines semaines. Un bambin de deux ans sauvé par des paramédics membres de la Coopérative des paramédics du Grand-Portage Le 27 février dernier, deux paramédics de la Coopérative des paramédics du Grand-Portage se sont illustrés. En effet, la paramédic Anick Bérubé aidée de son coéquipier Serge Caron ont sauvé la vie d un enfant de deux ans en arrêt respiratoire après s être étouffé avec sa nourriture. Madame Bérubé qui enseigne aussi au Cégep de Rivière-du-Loup en techniques de soins préhospitaliers d'urgence a pratiqué des manœuvres de désobstruction avec une grande efficacité. Félicitations à Anick Bérubé et Serge Caron pour leur bon travail!

4 Page 4 Plus de travail pour la Coopérative des paramédics de l Outaouais Le lundi 14 mars 2011, le gouvernement du Québec a annoncé qu'il versera 1,1 million de dollars de plus annuellement à l'agence de la santé de l'outaouais afin de rehausser les services préhospitaliers d'urgence. Cette annonce équivaut à un ajout de 200 heures de service sur une base hebdomadaire, ce qui correspond à cinq plages de dix heures, quatre jours par semaine. Réduisez vos cotisations versées à la CSST! Saviez-vous que la CSST n impute les coûts associés à un accident de travail que lorsque des indemnités de remplacement du revenu sont versées? C est donc dire que, lors de sa visite initiale chez son médecin, un travailleur soumet une proposition d assignation temporaire, on court la chance que l accident de travail n occasionne pas de coûts pour votre entreprise. C est pourquoi, les entreprises soucieuses de réduire leurs cotisations à la CSST ont analysé, à l avance, les possibilités d assignation temporaire et qu elles rendent disponibles à tous les travailleurs, en tout temps, les formulaires de proposition d assignation temporaire requis. Critères d autorisation d une assignation temporaire : Le travailleur est raisonnablement en mesure d accomplir ce travail; Le travail ne comporte pas de danger pour la santé, la sécurité et l intégrité physique du travailleur, compte tenu de sa lésion; Le travail est favorable à la réadaptation du travailleur. Tout le monde gagne avec l assignation temporaire : Le travailleur maintient un lien avec son milieu de travail, continue à se sentir utile en contribuant comme il le peut, et il est rémunéré par son employeur; L entreprise conserve les compétences de son travailleur et limite l imputation de ses coûts à la CSST. Résultats du sondage sur les ressources spécialisées La FCPQ a terminé la compilation des sondages sur les ressources spécialisées. Plus de 100 coopératives de différents secteurs ont eu la possibilité de répondre à un sondage sur la pertinence de mettre en commun des ressources et la faisabilité d offrir différents services professionnels spécialisés. Nous sommes heureux du grand nombre de réponses obtenues et les résultats de cette étude vous seront fournis durant les prochaines semaines. Veuillez prendre note que ce projet a été financé par la Direction des coopératives du ministère du Développement économique, de l Innovation et de l Exportation et par le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité dans le cadre de l Entente de partenariat pour le développement coopératif.

5 Page 5 Les 7 et 8 mars 2011, la FCPQ et quelques coopératives membres ont assisté au Forum coopératif et mutualiste «La fierté de bâtir un Québec coop». En plus de la mise en contact avec plusieurs intervenants du domaine coopératif, la participation à cet évènement a permis d assister à des présentations faites par des coopératives ayant obtenu du succès dans le développement de leurs affaires. L honorable Jean-Pierre Blackburn, ministre des Anciens Combattants et ministre d État (Agriculture) et M. Denis Richard, président du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité M. Denis Richard, président du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité et M. Alain Paquet, député de Laval-des-Rapides et ministre délégué aux Finances Optimiser les avantages fiscaux Le Régime d investissement coopératif (RIC) et la Ristourne à impôt différé (RID) constituent deux mesures fiscales d aide à la capitalisation des entreprises coopératives, mises de l avant par le gouvernement du Québec. Le RIC permet une déduction fiscale représentant 125 % du coût des parts. Quant à la RID, elle représente un report de l imposition d une ristourne versée sous forme de parts. Ces deux mesures visent le même objectif, c est-à-dire favoriser l investissement dans les coopératives, mais utilisent des mécanismes fiscaux fort différents. Bien qu elles soient toutes admissibles à la RID, les coopératives de travail et les CTA, notamment les coopératives de paramédics, utilisent très peu cet outil fiscal. Cette sous-utilisation est sans doute attribuable au fait que la majorité des parts détenues par les membres sont enregistrées dans un REER, situation incompatible avec la RID. Actuellement, 201 coopératives sont inscrites au RIC, dont 8 coopératives de paramédics. Leurs investissements dans le RIC totalisaient 3,8 millions de dollars en 2009, soit 12 % du total des investissements dans le régime. L investissement moyen des coopératives de paramédics se chiffrait à $, soit plus du double de la moyenne. Par contre, l investissement moyen de $ par membre est inférieur de 33 % à la moyenne du programme. À l expiration du délai de détention minimum de 5 ans, la coopérative n est pas obligée de racheter les parts. Pour procéder au rachat des parts, une coopérative doit : Disposer d une réelle capacité financière; Être en mesure de : o Démontrer qu elle peut assumer cette sortie de fonds sans devoir compter sur un réinvestissement par les détenteurs; o Démontrer l authenticité de l opération (conformité des résolutions, pertinence des pièces justificatives); Par la suite, sur une base purement volontaire, les membres qui se qualifient toujours comme «acquéreur admissible» pourront souscrire de nouvelles parts; Toute opération symbolique d écritures comptables est sujette à révision par les autorités compétentes et peut engager la responsabilité des administrateurs.

6 Page 6 Portrait des entreprises ambulancières La FCPQ a terminé la mise à jour du portrait des entreprises ambulancières au Québec. Voici quelques tableaux résultant de cette mise à jour. Ce tableau dénombre les entreprises en fonction du nombre d employés qu elles déclarent au Registre des entreprises. On remarque qu un grand nombre d entreprises (27,2 %) se situent dans la strate 1-5 employés et 6-10 employés. Nous tenons à vous préciser que c est dans cette strate que se retrouvent les entreprises susceptibles d être vendues au cours des prochaines années. Donc, on voit le potentiel d acquisition pour vos coopératives à court terme. Ce tableau dénombre le nombre de permis maximum par zone (ex. : 8 zones permettent un maximum de 3 permis). Ce que l on constate, c est que le ministère de la Santé et des Services sociaux préfère créer de nouvelles zones plutôt que d ajouter des permis dans les zones existantes.

7 Page 7 Ententes commerciales (aussi disponibles au ) Fournisseurs Produits/services Ententes Membres et employés Peinture de 1 re qualité Rabais de 25 % sur tout achat de peinture de première qualité Instruction Fournir le numéro de dossier : Assurance Auto Assurance habitation Tarifs de groupe compétitifs et avantages exceptionnels Fournir le numéro de groupe: Programme 1 Affinité : Installation de système de sécurité résidentiel de base feu/vol Programme 2 Affinité : Installation de système de sécurité résidentielle feu/vol avec bouton de panique mobile Déclic: Service de réclamation 24 heures par jour, 7 jours sur 7 Rabais de 25 % Programme 1 Affinité : Location : 25,50 $/mois Installation : 199,95 $ ou Achat : 15,75 $/mois Installation : 595 $ Programme 2 Affinité : Location : 30,50 $/mois Installation : 275 $ ou Achat : 13,50 $/mois Installation : 749 $ Yves Beauvilliers No.tél. : Abonnements et forfaits annuels Rabais de 15 % Sur tous les abonnements et forfaits à prix régulier Consulter une succursale près de chez vous avec votre carte de membre et la lettre Énergie cardio Vêtements médicaux; Vêtements de travail industriel; Manteaux; Chaussures; Vêtements réguliers et plus encore! Rabais 10 % sur un groupe de produits Présenter la carte émise exclusive de L Équipeur

8 7-8-9 septembre 2011 Des dates à mettre à votre agenda En effet, durant cette période de trois jours se déroulera Le congrès annuel de la Fédération des coopératives de paramédics du Québec. Cette année, la région de l Outaouais aura le plaisir de vous accueillir! Nos partenaires Sous la direction de J. Benoit Caron Directeur général Coordination Jocelyn Grondin Chargé de projets Mise en page et révision Ann-Sophie Vermette Secrétaire administrative Fédération des Coopératives des Paramédics du Québec 5955, rue Saint-Laurent, bureau 203 Lévis (Québec) G6V 3P5 Tél.: Téléc.: Lise Carrier Secrétaire

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour à toutes et à tous, Bonjour à toutes et à tous, Il nous fait un énorme plaisir de vous présenter la 13 e édition de notre journal local. Cet hiver, nous entamerons une fois de plus la nouvelle année sur le thème de la mobilisation.

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

SEPTEMBRE2013 Prise 04

SEPTEMBRE2013 Prise 04 SEPTEMBRE2013 Prise 04 Dans ce numéro Nouvelles heures d ouverture PORTRAIT DE DIRIGEANT CONSEIL FISCALITÉ OT DU IRECTEUR ÉNÉRAL Dans le but de vous offrir une prestation de service correspondant à vos

Plus en détail

(RIC, RID, RÉER-COOP)

(RIC, RID, RÉER-COOP) Plan de présentation 1. Définition et Modèle 2. Objectifs (Capitalisation et Relève PME) 3. Avantages 4. Obligations légales 5. Conditions de succès 6. Entreprise type - future 7. Démarche d implantation

Plus en détail

RESPONSABILITÉS DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RESPONSABILITÉS DU CONSEIL D ADMINISTRATION RESPONSABILITÉS DU CONSEIL D ADMINISTRATION Capital social Remboursement des parts (38) Transfert des parts sociales (39) Émission et caractéristiques des parts privilégiées (46) Émission et caractéristiques

Plus en détail

Une coopérative de travailleurs actionnaire (CTA)

Une coopérative de travailleurs actionnaire (CTA) Une coopérative de travailleurs actionnaire (CTA) pour un nouveau partenariat d affaires employeur - employés 12 Juin 2012 Madame Marie-Claude Boisvert, Chef de l exploitation, Desjardins Capital de risque

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009. Les automobiles et la fiscalité

MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009. Les automobiles et la fiscalité MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009 À propos de l auteur Guillaume Charron, CA, M. Fisc. est Comptable Agréé et détient une Maitrise en Fiscalité de l Université de Sherbrooke. M. Charron est chargé de cours

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009 52%86 264185027452867253 3294097452 264185%02272354926418 548232940927%2 4%3939548$2329272354926 2723%549264185027 850%27452867253%46507 %5272354$9264185%02272 0227235492%641850 452867253465%074%39395

Plus en détail

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante.

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante. Budget fédéral 2015 Le 21 avril 2015, le gouvernement du Canada a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines sont favorables aux entreprises manufacturières, donc aux

Plus en détail

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances Protégez vos employés tout en réalisant des économies Table des matières Protégez vos employés tout en réalisant des économies 1 Qu est-ce qu

Plus en détail

USUN LIFE ENTRER L UNIVERSITÉ SUN LIFE

USUN LIFE ENTRER L UNIVERSITÉ SUN LIFE SUN LIFE Un PORTAIL ÉDUCATIF a été créé spécialement pour vous, et nous souhaitons vous présenter la Financière Sun Life et ses multiples facettes qui vous aideront à développer votre entreprise. Nous

Plus en détail

Les mutuelles de prévention

Les mutuelles de prévention Les modes de tarification de la Commission sur la Santé et Sécurité au Travail (CSST) Annuellement, chaque employeur doit remettre à la CSST une prime dont le montant est calculé selon le taux de prime.

Plus en détail

Coopérer. pour créer l avenir

Coopérer. pour créer l avenir novembre 10 Coopérer pour créer l avenir Depuis 110 ans, chez Desjardins, premier groupe financier coopératif en importance au Canada, la coopération est notre âme et nos membres, notre raison d être.

Plus en détail

J ai des valeurs j investis où ça compte!

J ai des valeurs j investis où ça compte! J ai des valeurs j investis où ça compte! L ÉPARGNE ENTREPRENANTE Avec Fondaction, un fonds de travailleurs socialement responsable, je profite d avantages fiscaux intéressants et je peux épargner plus

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement Votre assurance protection du revenu RBC Assurances reconnaît qu une maladie ou une blessure invalidante peut poser des défis sur les

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

La séance débute à 19 h 20.

La séance débute à 19 h 20. Le 9 décembre 2013. Procès-verbal de la séance ajournée du conseil municipal de Notre-Dame-de-Ham, tenue au 25, rue de l Église à Notre-Dame-de-Ham, lundi le 9 décembre 2013, à 19 heures, à laquelle sont

Plus en détail

RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES

RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES BULLETIN C+G Janvier 2012 Les renseignements et données contenus dans le présent bulletin ont été rédigés par l Ordre des comptables agréés du Québec sous la direction de Monsieur Gilles Chiasson. Ils

Plus en détail

Liste des recommandations

Liste des recommandations RECOMMANDATIONS À TOUS LES MINISTÈRES ET ORGANISMES L EXERCICE DES POUVOIRS DISCRÉTIONNAIRES DE L ADMINISTRATION: Que lorsque, dans l exercice de ses pouvoirs discrétionnaires, l Administration prend une

Plus en détail

SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ

SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ Chacune des étapes de votre vie amène son lot d événements heureux, et parfois, inattendus. Vous venez d avoir un enfant? Vous rêvez à plusieurs

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Une ultime cotisation REER à 71 ans

Une ultime cotisation REER à 71 ans SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIES PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 4 Une ultime cotisation REER à 71 ans La récupération des prestations d État peut influer considérablement

Plus en détail

Le présent budget maintient donc le cap de l équilibre budgétaire et les contribuables continuent de participer activement à l effort.

Le présent budget maintient donc le cap de l équilibre budgétaire et les contribuables continuent de participer activement à l effort. Pour maintenir le cap vers l équilibre budgétaire : les particuliers toujours plus sollicités Bulletin fiscal Budget provincial, 17 mars 2011 Le ministre des Finances du Québec, M. Raymond Bachand, a prononcé

Plus en détail

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers But de la présentation Cette présentation s adresse à vous si vous avez quitté un pays, ou une province ou un territoire du Canada, pour venir vous établir

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Ce matin, tout va encore plus vite que d habitude. Un client vous demande de devancer sa livraison. Mais votre

Plus en détail

INFO FÉDÉ Le bulletin de la Fédération des Coopératives des Paramédics du Québec

INFO FÉDÉ Le bulletin de la Fédération des Coopératives des Paramédics du Québec VOLUME 2 NUMÉRO 3 NOVEMBRE 2010 INFO FÉDÉ Le bulletin de la Fédération des Coopératives des Paramédics du Québec À VOTRE AGENDA 14 ou 15 décembre 2010 - Date à confirmer sous peu - Conseil d administration

Plus en détail

5 éléments essentiels à retenir pour optimiser vos revenus nets après impôt. www.planimedic.com

5 éléments essentiels à retenir pour optimiser vos revenus nets après impôt. www.planimedic.com 5 éléments essentiels à retenir pour optimiser vos revenus nets après impôt 1. Report d impôt 1. L incorporation Un outil de report d impôt Taux d imposition marginal en 2014 d un particulier: 50% Taux

Plus en détail

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE TRAVAIL

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE TRAVAIL Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES G UI D E EMPL YÉ POUR DES RAISONS FINANCIÈRES Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite Dans certaines grandes entreprises, des milliers de Québécois participent déjà à un régime d épargneretraite

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Statut : Titre du supérieur immédiat :, ressources humaines Temps complet Coordonnatrice ou coordonnateur des ressources humaines, de la rémunération et des

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Investir dans l enseignement supérieur Février 1997 «Les Canadiennes et les Canadiens savent qu une meilleur e instruction est synonyme de meilleurs emplois.»

Plus en détail

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation Atelier de la Profession INTERVENANTS Pierre FAUCHER Expert-Comptable Rapporteur en charge du social Henri SCHMELTZ Expert-Comptable

Plus en détail

Si vous désirez conserver vos choix actuels, vous n avez rien à faire durant la campagne.

Si vous désirez conserver vos choix actuels, vous n avez rien à faire durant la campagne. L a campagne de réadhésion pour 2013 et 2014 arrive à grands pas. Vous êtes donc invité à faire vos choix du 19 au 30 novembre 2012. ESSENTIEL DE LA CAMPAGNE DE RÉADHÉSION Durant la campagne de réadhésion,

Plus en détail

VOUS ÊTES TRAVAILLEUR AUTONOME? AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LA FISCALITÉ. revenuquebec.ca

VOUS ÊTES TRAVAILLEUR AUTONOME? AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LA FISCALITÉ. revenuquebec.ca VOUS ÊTES TRAVAILLEUR AUTONOME? AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LA FISCALITÉ revenuquebec.ca VOS RELATIONS AVEC NOTRE ORGANISATION Lors du démarrage et de l implantation de vos activités, vous devez vous assurer

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ)

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) QUESTIONS FRÉQUENTES SECTION 1 : Général 1.1 Qu'est-ce que le RIC? 1.2 Qui peut souscrire au RIC? 1.3 Quel est le montant minimum d'une souscription? 1.4 Peut-on souscrire tout

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013. Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013

Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013. Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013 Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013 Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013 10 décembre 2013 Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013 Nous sommes

Plus en détail

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée SSQ Gestion privée SSQ Groupe financier est une entreprise qui a «Les valeurs à la bonne place» puisqu elle est constituée de gens de valeur, passionnés par leur métier et dont l ambition première est

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. S ASSOCIER AU RÉSEAU SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de l avenir. Ses besoins évoluent. Sa situation financière devient

Plus en détail

Impôts-Express. Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux

Impôts-Express. Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux Impôts-Express Amélie Ferland, Conseillère aux étudiants internationaux sep-international@polymtl.ca Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux Mis à jour : mars 2015 OBJECTIFS DE L ATELIER

Plus en détail

RESPONSABILITÉ DGA SG

RESPONSABILITÉ DGA SG RÈGLEMENT DE LÉGATION DE FONCTIONS ET DE POUVOIRS GÉNÉRAL - DROITS, POUVOIRS ET OBLIGATIONS 1. Adoption de toute mesure jugée appropriée pour pallier temporairement toute situation d urgence et rapport

Plus en détail

CTA et transmission-reprise d entreprise 8 novembre 2012

CTA et transmission-reprise d entreprise 8 novembre 2012 CTA et transmission-reprise d entreprise 8 novembre 2012 1 PLAN de la présentation 1. Qu est-ce qu une CTA? 2. Le RIC-REER 3. Les CTA dans le transfert : un cas actuel 4. Conditions importantes au succès

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Formules pour le calcul des retenues à la source et des cotisations

Formules pour le calcul des retenues à la source et des cotisations Formules pour le calcul des retenues à la source et des cotisations 2010 Ce guide est accessible sur notre site Internet. revenu.gouv.qc.ca En assurant le financement des services publics, Revenu Québec

Plus en détail

UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION

UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION Votre rôle Votre bien-être Notre Société Votre croissance Votre acquis UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION épargne CT CTYourWealth.ca/Savings GUIDE D ADHÉSION UNE ÉTAPE À LA FOIS En tant qu employés de

Plus en détail

ANALYSE DU PROJET DE LOI NO 42

ANALYSE DU PROJET DE LOI NO 42 ANALYSE DU PROJET DE LOI NO 42 Loi regroupant la Commission de l équité salariale, la Commission des normes du travail et la Commission de la santé et de la sécurité du travail et instituant le Tribunal

Plus en détail

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014 Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité 1 Bilan Budget Sources de revenus à la retraite Revenus de sources publiques Revenus de sources privées Revenus

Plus en détail

Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation

Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation Colloque sur la sécurité civile, 15 février 2012 Mariette Trottier Ministère du Développement économique, de l Innovation

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

Association québécoise. des directeurs et directrices d établissement d enseignement. retraités

Association québécoise. des directeurs et directrices d établissement d enseignement. retraités Association québécoise des directeurs et directrices d établissement d enseignement retraités La retraite, pour les ex-membres de la FQDE ou ceux 1 qui ont déjà occupé une fonction à la direction d établissement

Plus en détail

Campagne biennale de réadhésion Programme flexible d assurance collective des contremaîtres syndiqués du 15 au 28 novembre 2014 Bulletin d information

Campagne biennale de réadhésion Programme flexible d assurance collective des contremaîtres syndiqués du 15 au 28 novembre 2014 Bulletin d information Novembre 2014 Campagne biennale de réadhésion Programme flexible d assurance collective des contremaîtres syndiqués du 15 au 28 novembre 2014 Bulletin d information Il est temps de revoir : vos protections

Plus en détail

Questions de retraite

Questions de retraite Questions de retraite Vous entreprenez une nouvelle étape de votre vie : la retraite. Elle sera, nous l espérons, des plus enrichissantes et remplie de nouvelles expériences. Pour cela, il vous faut la

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

Mieux comprendre l assurance avec Generali

Mieux comprendre l assurance avec Generali Mieux comprendre l assurance avec Generali Prévoyance : mieux comprendre ce qu il se passe en cas d invalidité Dans une précédente parution, nous avons abordé le thème de la prévoyance individuelle en

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 Etienne G. Juneau Wojtek Winnicki MOT DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Depuis plusieurs années, le système éducatif québécois s est résolument tourné vers l international,

Plus en détail

Règlement financier de la FFTA

Règlement financier de la FFTA Règlement financier de la FFTA Préambule : Le règlement financier de la Fédération Française de Tir à l Arc (FFTA) s inscrit dans l ensemble des dispositions législatives et réglementaires s appliquant

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec.

ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec. MAR / QUE 3 ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC Demande de prestations du Régime de rentes du Québec Rente de retraite Q-114-RET (10-12) IMPORTANT Aucune prestation

Plus en détail

4. LISTE DES PERSONNES VIVANTS À LA MÊME ADRESSE (ADULTES ET ENFANTS)

4. LISTE DES PERSONNES VIVANTS À LA MÊME ADRESSE (ADULTES ET ENFANTS) (Réservé à l administration) No du dossier : Montant accordé : $ DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE pour l année scolaire 2015-2016 1. IDENTIFICATION DE L ÉLÈVE Document confidentiel Nom de l élève : Adresse :

Plus en détail

Politique administrative

Politique administrative P a g e 1 Politique administrative Titre : Adopté le : 18 octobre 2011 Applicable le : 18 octobre 2011 Responsables de l application : Jessica Langlois, coordonnatrice communication-marketing et Mélissa

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

COOPÉRER POUR RÉUSSIR

COOPÉRER POUR RÉUSSIR Mot du président Jean-Pierre Paradis COOPÉRER POUR RÉUSSIIR Rapport annuel 2009-2010 - Sommaire Je suis très heureux de vous livrer en quelques lignes mon appréciation et ma satisfaction de l année qui

Plus en détail

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ANNEXE 6 Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ÉQUIPE DE PRODUCTION Responsabilité et coordination Nom Titre Organisation

Plus en détail

Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13. Des solutions simples pour vous faciliter la vie!

Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13. Des solutions simples pour vous faciliter la vie! Nos régimes d épargne-retraite collectifs 5057-00F-AOÛT13 Des solutions simples pour vous faciliter la vie! Comment attirer et fidéliser un personnel qualifié dans un marché compétitif. Aux yeux des employés,

Plus en détail

Bulletin d information no 2

Bulletin d information no 2 Société de compensation en assurance médicaments du Québec Bulletin d information no 2 Le 13 décembre 2004 À l attention des assureurs et des administrateurs de régimes d avantages sociaux Le système de

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise 1 Une réduction d impôt sur le revenu est applicable en cas de souscription, avant le 31 décembre 2012, au capital d une petite et moyenne

Plus en détail

Mémoire du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité à la Commission d examen sur la fiscalité québécoise

Mémoire du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité à la Commission d examen sur la fiscalité québécoise de la coopération et de la mutualité à la Commission d examen sur la fiscalité québécoise Déposé le Page 2 de 15 1. Introduction 1.1 Un mouvement créateur de richesse et de valeurs Depuis maintenant plus

Plus en détail

Les employés. de HP font des choses. exceptionnelles. HP Carrière exceptionnelle. Résultats exceptionnels.

Les employés. de HP font des choses. exceptionnelles. HP Carrière exceptionnelle. Résultats exceptionnels. Les employés de HP font des choses exceptionnelles HP Carrière exceptionnelle. Résultats exceptionnels. Chaque jour, des employés de HP des quatre coins du globe font des choses exceptionnelles pour nos

Plus en détail

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc.

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. L arrivée de 2012 nous apporte plusieurs ajustements de taux aux fins fiscales. Voici les principaux ajustements à

Plus en détail

UNE OFFRE SPÉCIALEMENT POUR VOUS

UNE OFFRE SPÉCIALEMENT POUR VOUS UNE OFFRE SPÉCIALEMENT POUR VOUS MA PASSION. MA CARRIÈRE. MA CAISSE. OFFRE EXCLUSIVE À tout le personnel du milieu de l éducation Aux membres des syndicats et associations de l'enseignement Ainsi qu aux

Plus en détail

Créer une entreprise en Espagne en 2011

Créer une entreprise en Espagne en 2011 Créer une entreprise en Espagne en 2011 Qui peut créer une entreprise en Espagne? Depuis l'ouverture des frontières de l'europe en 1993, tout ressortissant européen peut créer une société dans l'état membre

Plus en détail

Formation et perfectionnement du personnel administratif, technique et de service de garde (membres de l APPA)

Formation et perfectionnement du personnel administratif, technique et de service de garde (membres de l APPA) 1 Cahier des orientations, normes et procédures du Comité paritaire de perfectionnement CSDM-APPA Formation et perfectionnement du personnel administratif, technique et de service de garde (membres de

Plus en détail

BUDGET PROVINCIAL 2016

BUDGET PROVINCIAL 2016 BUDGET PROVINCIAL 2016 MESURES IMPACTANT L INDUSTRIE DE LA FABRICATION DE MEUBLES Le gouvernement du Québec a déposé le 17 mars dernier son budget 2016-2017. La lecture du Plan économique du Québec a permis

Plus en détail

Personnalisons la comparaison des avantages des honoraires fixes et du tarif horaire II

Personnalisons la comparaison des avantages des honoraires fixes et du tarif horaire II Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Personnalisons la comparaison des avantages des honoraires fixes et du tarif horaire II Michel Desrosiers Le D r Michel Desrosiers, omnipraticien et avocat,

Plus en détail

Don. d assurance vie. Une stratégie de constitution d un legs. Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie

Don. d assurance vie. Une stratégie de constitution d un legs. Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie Don d assurance vie Une stratégie de constitution d un legs Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie Plusieurs personnes disposent d une partie de revenu qu elles investissent et souhaitent

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Pour un avenir de classe Conçu pour vous aider à financer des études postsecondaires à temps plein ou à temps partiel, le REEE vous donne

Plus en détail

Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH)

Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) Volet Soutien de l emploi du POSPH : Comment se préparer à travailler, trouver un emploi et Le volet Soutien de l emploi du POSPH peut vous

Plus en détail

Résumé du budget du Québec de 2011

Résumé du budget du Québec de 2011 Résumé du budget du Québec de 2011 Le 17 mars 2011 Table des matières RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC DE 2011 Page INTRODUCTION... 1 1. MESURES RELATIVES AUX IMPÔTS... 1 1.1 Instauration d un crédit d impôt

Plus en détail

Programme d infrastructures en entrepreneuriat collectif (PIEC) Guide à l intention des entreprises d économie sociale

Programme d infrastructures en entrepreneuriat collectif (PIEC) Guide à l intention des entreprises d économie sociale Programme d infrastructures en entrepreneuriat collectif (PIEC) Guide à l intention des entreprises d économie sociale Mars 2012 Ce document a été réalisé par le ministère des Affaires municipales, des

Plus en détail

Programme d épargne collectif AGF

Programme d épargne collectif AGF PL ACEMENT S AGF Programme d épargne collectif AGF Simple comme bonjour Guide d administration du promoteur Dans ce guide, vous trouverez les renseignements suivants : À qui vous adresser Accès en ligne

Plus en détail

- 39 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Proposition de loi visant à organiser le recours aux stages. Article 1 er

- 39 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Proposition de loi visant à organiser le recours aux stages. Article 1 er - 39 - TABLEAU COMPARATIF Code de l éducation TROISIÈME PARTIE Les enseignements supérieurs LIVRE VI L organisation des enseignements supérieurs TITRE I ER L organisation générale des enseignements Proposition

Plus en détail

Les rachats de service

Les rachats de service Les rachats de service Table des matières 3 3 5 7 8 9 10 11 12 13 Qu est-ce qu une proposition de rachat? Avez-vous vraiment besoin de racheter du service? Est-ce financièrement avantageux pour vous d

Plus en détail

REER. Spécial. Cette seconde partie de notre spécial. REER qui a débuté le mois dernier dresse un. portrait des sociétés de fonds communs de

REER. Spécial. Cette seconde partie de notre spécial. REER qui a débuté le mois dernier dresse un. portrait des sociétés de fonds communs de Cette seconde partie de notre spécial REER qui a débuté le mois dernier dresse un portrait des sociétés de fonds communs de placement (FCP) dont la direction est située au Québec et dont les produits peuvent

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Table des matières 1. Caractéristiques du RQAP 3 2. Conditions d admissibilité 4 3. Types de prestations offerts 4 4. Moment pour faire une demande de prestations

Plus en détail

La coopérative de travail eurs actionnaire

La coopérative de travail eurs actionnaire La coopérative de travailleurs actionnaire Une coopérative est une entreprise regroupant des personnes qui ont des besoins économiques et sociaux communs et qui, en vue de les satisfaire, s associent pour

Plus en détail

Guide administratif du traitement des absences pour maladie ou accident Chargé de cours 1, 2

Guide administratif du traitement des absences pour maladie ou accident Chargé de cours 1, 2 1 Guide administratif du traitement des absences pour maladie ou accident Chargé de cours 1, 2 Le chargé de cours à forfait bénéficie d une protection salariale en cas de maladie ou d accident, entièrement

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail