Info fédé. Mot du directeur général. Mot du président

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Info fédé. Mot du directeur général. Mot du président"

Transcription

1 Info fédé VOLUME 2 N O 4 M A R S Mot du président 1 Mot du directeur général 1 Rappel du colloque du 21 et 22 février Le Guide des nouveaux arrivants, en ligne et plus facile d utilisation! 3 La direction de la FCPQ vous rend visite! 3 Un bambin de deux ans sauvé par des paramédics membres de la Coopérative des paramédics du Grand-Portage 3 Plus de travail pour la Coopérative des paramédics de l Outaouais 4 Réduisez vos cotisations versées à la CSST! 4 Critères d autorisation d une assignation temporaire 4 Tout le monde gagne avec l assignation temporaire 4 Résultats du sondage sur les ressources spécialisées 4 Forum coopératif et mutualiste Optimiser les avantages fiscaux 5 Portrait des entreprises ambulancières 6 Ententes commerciales 7 Mot du président Mathieu Bourassa Président L exercice fut un exercice axé sur le changement. Tout d abord à la présidence que j occupe depuis le 14 décembre 2010 et surtout sur le changement de perception envers le modèle coopératif. En effet, nous avons mis tous les éléments en place pour que les membres prennent conscience des avantages financiers qu ils retirent à faire partie d une coopérative. Colloque sur le développement, ateliers sur les avantages financiers et développement d outils de simulation ne sont là que quelques exemples des réalisations de la FCPQ pour ses membres. Pour l exercice nous mettront l accent sur la continuité. Maintenant que les membres ont pris conscience de l immense potentiel de développement de leur coopérative, la FCPQ appuiera ses membres dans leur croissance. Que ce soit au niveau des stratégies d acquisition ou stratégies d investissement, votre Fédération vous fournira des outils de qualité vous permettant notamment de prendre des décisions éclairées permettant de rentabiliser au maximum l investissement des membres. En plus, la FCPQ continuera son travail pour que les coopératives de paramédics puissent évoluer et profiter des meilleures conditions possibles en tenant compte de leur réalité et ainsi faciliter leur développement. L année 2012 sera l Année internationale des coopératives. Nous souhaitons que les coopératives de paramédics soient citées comme un modèle d affaires à succès. Vos coopératives sont de belles réussites humaines et financières et vous avez toutes les raisons du monde d en être fiers. Les rencontres que j effectue avec les conseils d administration des coopératives membres de la Fédération ont été, jusqu à maintenant, très enrichissantes. Elles permettent aux administrateurs d en savoir plus sur le rôle et le fonctionnement de leur Fédération, mais ce qui est encore plus enrichissant, ce sont les besoins qui sont exprimés par les administrateurs lors de ces rencontres. Mot du directeur général Cela permettra très certainement d orienter le prochain plan d affaires de la FCPQ. Bien que les besoins identifiés puissent varier d une coopérative à l autre, plusieurs sont souvent répétés. Pour n en citer que quelques-uns, soulignons que le dossier relatif à la Loi, dont l application des articles est fréquemment mentionnée, tout comme les travaux relatifs à la disponibilité d un régime d investissement coopératif fédéral. (suite page 2) J. Benoit Caron Directeur général

2 Page 2 Mot du directeur (suite) La mise en place de réponses aux besoins pour les paramédics en fin de carrière et le développement d outils de planification de retraite, l identification de stratégies de positionnement et d amélioration de l image des paramédics et finalement le développement d un ordre professionnel, sont également des besoins fréquemment exprimés. Nous terminerons dans les prochaines semaines cette tournée des conseils d administration, ce qui permettra d orienter nos travaux pour la prochaine année. Rappel du colloque février 2011 Plus de trente administrateurs et dirigeants de coopératives de paramédics se sont réunis les 21 et 22 février 2011 à l hôtel Delta de Trois-Rivières. Sous le thème «Le développement de ma coopérative et de mon patrimoine», les gens présents ont discuté de différents sujets leur permettant d accroître le rendement des investissements faits par les membres dans leur coopérative. Voici une liste des sujets abordés lors de cette rencontre : Investir dans le développement de sa coopérative Optimiser les avantages fiscaux (RIC et Ristourne à impôt différé) Les aspects légaux et législatifs rattachés au développement Vers une approche proactive du développement Les partenariats financiers disponibles Les stratégies d acquisition d entreprises Réflexions et définitions des orientations à venir Ce qu il faut retenir de ce colloque, c est que les personnes présentes sont de plus en plus sensibilisées par les avantages que leur procure l adhésion à une coopérative et qu ils ont l intention d utiliser au maximum ce véhicule financier pour faire accroître leur patrimoine. Nous tenons à remercier les organismes et leurs représentants : MDEIE, Fondaction CSN, Fonds de solidarité FTQ, Caisse d économie solidaire Desjardins, Investissement Québec, Desjardins Capital de risque La FCPQ tient à remercier ces généreux donateurs qui ont rendu cet évènement possible Évidemment, nos partenaires coopératifs ont également contribué à la tenue de l évènement

3 Page 3 Le guide des nouveaux arrivants, en ligne et plus facile d utilisation! Votre guide du nouvel arrivant est désormais plus facile d utilisation. Il est disponible sur le site Internet de la FCPQ et vous pouvez maintenant vous rendre directement à la section qui vous intéresse et ainsi éviter d avoir à dérouler toutes les pages du document pour trouver l information désirée. Cet outil a été développé pour vous et nous vous suggérons de vous y référer lorsque nécessaire au dans la section outils. Rappelons que ce guide permet aux membres des coopératives de paramédics de se familiariser avec la formule coopérative, ses caractéristiques distinctives, ses avantages ainsi qu'avec le réseau coopératif. Il contribue également à renforcer la connaissance du fonctionnement d'une coopérative et les rudiments de la gestion coopérative. La direction de la FCPQ vous rend visite! Depuis le mois de janvier 2011, J. Benoit Caron, directeur général de la FCPQ a entrepris une tournée des conseils d administration des coopératives membres de la Fédération. L objectif de ces rencontres est de présenter la Fédération et de connaître les attentes des coopératives envers celle-ci. Jusqu à maintenant, votre directeur a rendu visite aux administrateurs de la Coopérative des travailleurs d ambulance de l Estrie (CTAE), de la Coopérative actionnaire les Paramédics d urgence Bois-Francs (CAPBUF) et la Coopérative des ambulanciers de la Mauricie (CAM) et la Coopérative des paramédics de l Outaouais (CPO). Chacun des conseils d administration sera visité d ici les prochaines semaines. Un bambin de deux ans sauvé par des paramédics membres de la Coopérative des paramédics du Grand-Portage Le 27 février dernier, deux paramédics de la Coopérative des paramédics du Grand-Portage se sont illustrés. En effet, la paramédic Anick Bérubé aidée de son coéquipier Serge Caron ont sauvé la vie d un enfant de deux ans en arrêt respiratoire après s être étouffé avec sa nourriture. Madame Bérubé qui enseigne aussi au Cégep de Rivière-du-Loup en techniques de soins préhospitaliers d'urgence a pratiqué des manœuvres de désobstruction avec une grande efficacité. Félicitations à Anick Bérubé et Serge Caron pour leur bon travail!

4 Page 4 Plus de travail pour la Coopérative des paramédics de l Outaouais Le lundi 14 mars 2011, le gouvernement du Québec a annoncé qu'il versera 1,1 million de dollars de plus annuellement à l'agence de la santé de l'outaouais afin de rehausser les services préhospitaliers d'urgence. Cette annonce équivaut à un ajout de 200 heures de service sur une base hebdomadaire, ce qui correspond à cinq plages de dix heures, quatre jours par semaine. Réduisez vos cotisations versées à la CSST! Saviez-vous que la CSST n impute les coûts associés à un accident de travail que lorsque des indemnités de remplacement du revenu sont versées? C est donc dire que, lors de sa visite initiale chez son médecin, un travailleur soumet une proposition d assignation temporaire, on court la chance que l accident de travail n occasionne pas de coûts pour votre entreprise. C est pourquoi, les entreprises soucieuses de réduire leurs cotisations à la CSST ont analysé, à l avance, les possibilités d assignation temporaire et qu elles rendent disponibles à tous les travailleurs, en tout temps, les formulaires de proposition d assignation temporaire requis. Critères d autorisation d une assignation temporaire : Le travailleur est raisonnablement en mesure d accomplir ce travail; Le travail ne comporte pas de danger pour la santé, la sécurité et l intégrité physique du travailleur, compte tenu de sa lésion; Le travail est favorable à la réadaptation du travailleur. Tout le monde gagne avec l assignation temporaire : Le travailleur maintient un lien avec son milieu de travail, continue à se sentir utile en contribuant comme il le peut, et il est rémunéré par son employeur; L entreprise conserve les compétences de son travailleur et limite l imputation de ses coûts à la CSST. Résultats du sondage sur les ressources spécialisées La FCPQ a terminé la compilation des sondages sur les ressources spécialisées. Plus de 100 coopératives de différents secteurs ont eu la possibilité de répondre à un sondage sur la pertinence de mettre en commun des ressources et la faisabilité d offrir différents services professionnels spécialisés. Nous sommes heureux du grand nombre de réponses obtenues et les résultats de cette étude vous seront fournis durant les prochaines semaines. Veuillez prendre note que ce projet a été financé par la Direction des coopératives du ministère du Développement économique, de l Innovation et de l Exportation et par le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité dans le cadre de l Entente de partenariat pour le développement coopératif.

5 Page 5 Les 7 et 8 mars 2011, la FCPQ et quelques coopératives membres ont assisté au Forum coopératif et mutualiste «La fierté de bâtir un Québec coop». En plus de la mise en contact avec plusieurs intervenants du domaine coopératif, la participation à cet évènement a permis d assister à des présentations faites par des coopératives ayant obtenu du succès dans le développement de leurs affaires. L honorable Jean-Pierre Blackburn, ministre des Anciens Combattants et ministre d État (Agriculture) et M. Denis Richard, président du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité M. Denis Richard, président du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité et M. Alain Paquet, député de Laval-des-Rapides et ministre délégué aux Finances Optimiser les avantages fiscaux Le Régime d investissement coopératif (RIC) et la Ristourne à impôt différé (RID) constituent deux mesures fiscales d aide à la capitalisation des entreprises coopératives, mises de l avant par le gouvernement du Québec. Le RIC permet une déduction fiscale représentant 125 % du coût des parts. Quant à la RID, elle représente un report de l imposition d une ristourne versée sous forme de parts. Ces deux mesures visent le même objectif, c est-à-dire favoriser l investissement dans les coopératives, mais utilisent des mécanismes fiscaux fort différents. Bien qu elles soient toutes admissibles à la RID, les coopératives de travail et les CTA, notamment les coopératives de paramédics, utilisent très peu cet outil fiscal. Cette sous-utilisation est sans doute attribuable au fait que la majorité des parts détenues par les membres sont enregistrées dans un REER, situation incompatible avec la RID. Actuellement, 201 coopératives sont inscrites au RIC, dont 8 coopératives de paramédics. Leurs investissements dans le RIC totalisaient 3,8 millions de dollars en 2009, soit 12 % du total des investissements dans le régime. L investissement moyen des coopératives de paramédics se chiffrait à $, soit plus du double de la moyenne. Par contre, l investissement moyen de $ par membre est inférieur de 33 % à la moyenne du programme. À l expiration du délai de détention minimum de 5 ans, la coopérative n est pas obligée de racheter les parts. Pour procéder au rachat des parts, une coopérative doit : Disposer d une réelle capacité financière; Être en mesure de : o Démontrer qu elle peut assumer cette sortie de fonds sans devoir compter sur un réinvestissement par les détenteurs; o Démontrer l authenticité de l opération (conformité des résolutions, pertinence des pièces justificatives); Par la suite, sur une base purement volontaire, les membres qui se qualifient toujours comme «acquéreur admissible» pourront souscrire de nouvelles parts; Toute opération symbolique d écritures comptables est sujette à révision par les autorités compétentes et peut engager la responsabilité des administrateurs.

6 Page 6 Portrait des entreprises ambulancières La FCPQ a terminé la mise à jour du portrait des entreprises ambulancières au Québec. Voici quelques tableaux résultant de cette mise à jour. Ce tableau dénombre les entreprises en fonction du nombre d employés qu elles déclarent au Registre des entreprises. On remarque qu un grand nombre d entreprises (27,2 %) se situent dans la strate 1-5 employés et 6-10 employés. Nous tenons à vous préciser que c est dans cette strate que se retrouvent les entreprises susceptibles d être vendues au cours des prochaines années. Donc, on voit le potentiel d acquisition pour vos coopératives à court terme. Ce tableau dénombre le nombre de permis maximum par zone (ex. : 8 zones permettent un maximum de 3 permis). Ce que l on constate, c est que le ministère de la Santé et des Services sociaux préfère créer de nouvelles zones plutôt que d ajouter des permis dans les zones existantes.

7 Page 7 Ententes commerciales (aussi disponibles au ) Fournisseurs Produits/services Ententes Membres et employés Peinture de 1 re qualité Rabais de 25 % sur tout achat de peinture de première qualité Instruction Fournir le numéro de dossier : Assurance Auto Assurance habitation Tarifs de groupe compétitifs et avantages exceptionnels Fournir le numéro de groupe: Programme 1 Affinité : Installation de système de sécurité résidentiel de base feu/vol Programme 2 Affinité : Installation de système de sécurité résidentielle feu/vol avec bouton de panique mobile Déclic: Service de réclamation 24 heures par jour, 7 jours sur 7 Rabais de 25 % Programme 1 Affinité : Location : 25,50 $/mois Installation : 199,95 $ ou Achat : 15,75 $/mois Installation : 595 $ Programme 2 Affinité : Location : 30,50 $/mois Installation : 275 $ ou Achat : 13,50 $/mois Installation : 749 $ Yves Beauvilliers No.tél. : Abonnements et forfaits annuels Rabais de 15 % Sur tous les abonnements et forfaits à prix régulier Consulter une succursale près de chez vous avec votre carte de membre et la lettre Énergie cardio Vêtements médicaux; Vêtements de travail industriel; Manteaux; Chaussures; Vêtements réguliers et plus encore! Rabais 10 % sur un groupe de produits Présenter la carte émise exclusive de L Équipeur

8 7-8-9 septembre 2011 Des dates à mettre à votre agenda En effet, durant cette période de trois jours se déroulera Le congrès annuel de la Fédération des coopératives de paramédics du Québec. Cette année, la région de l Outaouais aura le plaisir de vous accueillir! Nos partenaires Sous la direction de J. Benoit Caron Directeur général Coordination Jocelyn Grondin Chargé de projets Mise en page et révision Ann-Sophie Vermette Secrétaire administrative Fédération des Coopératives des Paramédics du Québec 5955, rue Saint-Laurent, bureau 203 Lévis (Québec) G6V 3P5 Tél.: Téléc.: Lise Carrier Secrétaire

INFO FÉDÉ Le bulletin de la Fédération des Coopératives des Paramédics du Québec

INFO FÉDÉ Le bulletin de la Fédération des Coopératives des Paramédics du Québec VOLUME 2 NUMÉRO 3 NOVEMBRE 2010 INFO FÉDÉ Le bulletin de la Fédération des Coopératives des Paramédics du Québec À VOTRE AGENDA 14 ou 15 décembre 2010 - Date à confirmer sous peu - Conseil d administration

Plus en détail

Formules pour le calcul des retenues à la source et des cotisations

Formules pour le calcul des retenues à la source et des cotisations Formules pour le calcul des retenues à la source et des cotisations 2010 Ce guide est accessible sur notre site Internet. revenu.gouv.qc.ca En assurant le financement des services publics, Revenu Québec

Plus en détail

(RIC, RID, RÉER-COOP)

(RIC, RID, RÉER-COOP) Plan de présentation 1. Définition et Modèle 2. Objectifs (Capitalisation et Relève PME) 3. Avantages 4. Obligations légales 5. Conditions de succès 6. Entreprise type - future 7. Démarche d implantation

Plus en détail

Une coopérative de travailleurs actionnaire (CTA)

Une coopérative de travailleurs actionnaire (CTA) Une coopérative de travailleurs actionnaire (CTA) pour un nouveau partenariat d affaires employeur - employés 12 Juin 2012 Madame Marie-Claude Boisvert, Chef de l exploitation, Desjardins Capital de risque

Plus en détail

COOPÉRER POUR RÉUSSIR

COOPÉRER POUR RÉUSSIR Mot du président Jean-Pierre Paradis COOPÉRER POUR RÉUSSIIR Rapport annuel 2009-2010 - Sommaire Je suis très heureux de vous livrer en quelques lignes mon appréciation et ma satisfaction de l année qui

Plus en détail

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour à toutes et à tous, Bonjour à toutes et à tous, Il nous fait un énorme plaisir de vous présenter la 13 e édition de notre journal local. Cet hiver, nous entamerons une fois de plus la nouvelle année sur le thème de la mobilisation.

Plus en détail

RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES

RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES BULLETIN C+G Janvier 2012 Les renseignements et données contenus dans le présent bulletin ont été rédigés par l Ordre des comptables agréés du Québec sous la direction de Monsieur Gilles Chiasson. Ils

Plus en détail

Programme d infrastructures en entrepreneuriat collectif (PIEC) Guide à l intention des entreprises d économie sociale

Programme d infrastructures en entrepreneuriat collectif (PIEC) Guide à l intention des entreprises d économie sociale Programme d infrastructures en entrepreneuriat collectif (PIEC) Guide à l intention des entreprises d économie sociale Mars 2012 Ce document a été réalisé par le ministère des Affaires municipales, des

Plus en détail

GESTION DES ABSENCES DES EMPLOYÉES ET EMPLOYÉS ET PARAMÈTRES DE REMPLACEMENT

GESTION DES ABSENCES DES EMPLOYÉES ET EMPLOYÉS ET PARAMÈTRES DE REMPLACEMENT Page 4010-1 1.0 BUT Assurer une gestion uniforme des absences des employées et employés du territoire de la Commission scolaire de l Estuaire. 2.0 OBJECTIF Permettre aux gestionnaires de connaître l encadrement

Plus en détail

REER. Spécial. Cette seconde partie de notre spécial. REER qui a débuté le mois dernier dresse un. portrait des sociétés de fonds communs de

REER. Spécial. Cette seconde partie de notre spécial. REER qui a débuté le mois dernier dresse un. portrait des sociétés de fonds communs de Cette seconde partie de notre spécial REER qui a débuté le mois dernier dresse un portrait des sociétés de fonds communs de placement (FCP) dont la direction est située au Québec et dont les produits peuvent

Plus en détail

Actions de la FTQ et du Fondaction

Actions de la FTQ et du Fondaction Photo : SuperStock Quels sont les différents moyens de réduire les revenus que l on déclare? Quels abris fiscaux sont particulièrement avantageux? De quelles déductions peut-on profiter? La fiscaliste

Plus en détail

RESPONSABILITÉS DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RESPONSABILITÉS DU CONSEIL D ADMINISTRATION RESPONSABILITÉS DU CONSEIL D ADMINISTRATION Capital social Remboursement des parts (38) Transfert des parts sociales (39) Émission et caractéristiques des parts privilégiées (46) Émission et caractéristiques

Plus en détail

Le présent budget maintient donc le cap de l équilibre budgétaire et les contribuables continuent de participer activement à l effort.

Le présent budget maintient donc le cap de l équilibre budgétaire et les contribuables continuent de participer activement à l effort. Pour maintenir le cap vers l équilibre budgétaire : les particuliers toujours plus sollicités Bulletin fiscal Budget provincial, 17 mars 2011 Le ministre des Finances du Québec, M. Raymond Bachand, a prononcé

Plus en détail

J ai des valeurs j investis où ça compte!

J ai des valeurs j investis où ça compte! J ai des valeurs j investis où ça compte! L ÉPARGNE ENTREPRENANTE Avec Fondaction, un fonds de travailleurs socialement responsable, je profite d avantages fiscaux intéressants et je peux épargner plus

Plus en détail

Mieux investir pour accumuler davantage en vue de la retraite

Mieux investir pour accumuler davantage en vue de la retraite Mieux investir pour accumuler davantage en vue de la retraite Recherche et rédaction Julien Michaud, B.Sc. Act., ASA (Autorité des marchés financiers) Concepteurs et collaborateurs Catherine Hamel, M.

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ)

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) QUESTIONS FRÉQUENTES SECTION 1 : Général 1.1 Qu'est-ce que le RIC? 1.2 Qui peut souscrire au RIC? 1.3 Quel est le montant minimum d'une souscription? 1.4 Peut-on souscrire tout

Plus en détail

Conditions de renouvellement en vigueur le 1 er janvier 2014

Conditions de renouvellement en vigueur le 1 er janvier 2014 Conditions de renouvellement en vigueur le 1 er janvier 2014 Contrat d assurance avec SSQ Groupe financier Session du conseil fédéral Du 18 au 22 novembre 2013 Hôtel Delta, Sherbrooke Soumis aux délégué-es

Plus en détail

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante.

Voici le résumé des mesures favorisant les entreprises manufacturières. Le détail suivra à la page suivante. Budget fédéral 2015 Le 21 avril 2015, le gouvernement du Canada a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines sont favorables aux entreprises manufacturières, donc aux

Plus en détail

Guide d instruction - Version provisoire

Guide d instruction - Version provisoire Guide d instruction - Version provisoire Objet : Ligne directrice sur la divulgation des renseignements des régimes de retraite à cotisations déterminées Date : Septembre 2009 Introduction La présente

Plus en détail

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité

Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014. Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité Colloque - Question Retraite 2 octobre 2014 Simon Beauchemin, CPA, CA Consultant en fiscalité 1 Bilan Budget Sources de revenus à la retraite Revenus de sources publiques Revenus de sources privées Revenus

Plus en détail

NOUVEAU RÉGIME D'INVESTISSEMENT COOPÉRATIF - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - RISTOURNE À IMPÔT DIFFÉRÉ

NOUVEAU RÉGIME D'INVESTISSEMENT COOPÉRATIF - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - RISTOURNE À IMPÔT DIFFÉRÉ NOUVEAU RÉGIME D'INVESTISSEMENT COOPÉRATIF - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - RISTOURNE À IMPÔT DIFFÉRÉ Guide d'information sur les mesures fiscales destinées aux coopératives et aux fédérations

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009 52%86 264185027452867253 3294097452 264185%02272354926418 548232940927%2 4%3939548$2329272354926 2723%549264185027 850%27452867253%46507 %5272354$9264185%02272 0227235492%641850 452867253465%074%39395

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 Etienne G. Juneau Wojtek Winnicki MOT DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Depuis plusieurs années, le système éducatif québécois s est résolument tourné vers l international,

Plus en détail

CTA et transmission-reprise d entreprise 8 novembre 2012

CTA et transmission-reprise d entreprise 8 novembre 2012 CTA et transmission-reprise d entreprise 8 novembre 2012 1 PLAN de la présentation 1. Qu est-ce qu une CTA? 2. Le RIC-REER 3. Les CTA dans le transfert : un cas actuel 4. Conditions importantes au succès

Plus en détail

Procède à la codification de la paie pour l ensemble du personnel du Centre André-Boudreau.

Procède à la codification de la paie pour l ensemble du personnel du Centre André-Boudreau. DESCRIPTION DE POSTE Titre : Technicienne en administration Numéro : 220 Page : 1 de 4 Supérieur immédiat : Chef du service des ressources financières et informationnelles Poste : Permanent temps complet

Plus en détail

Régie des rentes du Québec 2006. En cas

Régie des rentes du Québec 2006. En cas Régie des rentes du Québec 2006 En cas Profitez de nos services en ligne Le relevé de participation au Régime de rentes du Québec ; SimulRetraite, un outil de simulation des revenus à la retraite ; La

Plus en détail

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers

Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers Nouveaux arrivants au Canada Étudiants étrangers But de la présentation Cette présentation s adresse à vous si vous avez quitté un pays, ou une province ou un territoire du Canada, pour venir vous établir

Plus en détail

Mieux investir pour accumuler davantage en vue de la retraite

Mieux investir pour accumuler davantage en vue de la retraite Mieux investir pour accumuler davantage en vue de la retraite Recherche et rédaction Julien Michaud, B.Sc. Act., ASA (Autorité des marchés financiers) Concepteurs et collaborateurs Catherine Hamel, M.

Plus en détail

FERR RRQ CRÉDITS D IMPÔT

FERR RRQ CRÉDITS D IMPÔT FERR Fonds enregistré de revenu de retraite RRQ Régime de rentes du Québec SV Programme fédéral de la Sécurité de la vieillesse CRÉDITS D IMPÔT FERR. Page 03 RRQ....Page 06 SV...Page 13 Crédits d impôts..

Plus en détail

DEMANDE DE RÉDUCTION DE LA RETENUE D IMPÔT

DEMANDE DE RÉDUCTION DE LA RETENUE D IMPÔT TP-1016 2001-02 DEMANDE DE RÉDUCTION DE LA RETENUE D IMPÔT Ce formulaire s adresse à tout particulier qui demande au ministère du Revenu d autoriser son employeur (ou le payeur) à réduire sa retenue d

Plus en détail

Sur la photo : M mes Sonia Mongrain, agente à l affectation, Béatrice Héon Fréchette, directrice générale et Ginette Tremblay, commis comptable.

Sur la photo : M mes Sonia Mongrain, agente à l affectation, Béatrice Héon Fréchette, directrice générale et Ginette Tremblay, commis comptable. Portrait d une coopérative membre de la CDR L Interville, coop de solidarité en soins et services - 12 ans d existence - Ce fût un honneur pour moi de rencontrer M me Béatrice Héon Fréchette, directrice

Plus en détail

6. TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE DÉBUTER. Revenu Québec : www.revenuquebec.ca/documents/fr/publications/in/in-189%282012-12%29.

6. TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE DÉBUTER. Revenu Québec : www.revenuquebec.ca/documents/fr/publications/in/in-189%282012-12%29. ` COMPTABILITÉ Que vous soyez reconnue à titre de RSG ou que vous offriez des SGMF privés, vous êtes considérée, au sens de la loi, comme étant une travailleuse autonome ou une travailleuse indépendante.

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009. Les automobiles et la fiscalité

MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009. Les automobiles et la fiscalité MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009 À propos de l auteur Guillaume Charron, CA, M. Fisc. est Comptable Agréé et détient une Maitrise en Fiscalité de l Université de Sherbrooke. M. Charron est chargé de cours

Plus en détail

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes Faire le bon choix Aide-mémoire à l intention des employeurs Solutions d épargne-retraite collective Appuyés

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Statut : Titre du supérieur immédiat :, ressources humaines Temps complet Coordonnatrice ou coordonnateur des ressources humaines, de la rémunération et des

Plus en détail

Impôts-Express. Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux

Impôts-Express. Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux Impôts-Express Amélie Ferland, Conseillère aux étudiants internationaux sep-international@polymtl.ca Service aux étudiants Bureau des étudiants internationaux Mis à jour : mars 2015 OBJECTIFS DE L ATELIER

Plus en détail

SEPTEMBRE2013 Prise 04

SEPTEMBRE2013 Prise 04 SEPTEMBRE2013 Prise 04 Dans ce numéro Nouvelles heures d ouverture PORTRAIT DE DIRIGEANT CONSEIL FISCALITÉ OT DU IRECTEUR ÉNÉRAL Dans le but de vous offrir une prestation de service correspondant à vos

Plus en détail

Bureaux régionaux de la CSST

Bureaux régionaux de la CSST salaire horaire minimum en vigueur au, du nombre () J9P 6B1 () G5L 7P3 () G6W 7P7 () G4R 1Y1 () G4Z 2Z4 () J1J 2C3 163, boulevard de () G4X 2V1 () H5B 1H1 () J6E 7N2 () J7Y 3R8 () H7S 2G6 () J4K 5B7 MAURICIE

Plus en détail

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Page1 Volume 4, numéro 3 Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Mario Tremblay, Vice-président aux affaires publiques et corporatives, et secrétaire

Plus en détail

Formulaire d ouverture d un groupe Fondaction 2015-04

Formulaire d ouverture d un groupe Fondaction 2015-04 Formulaire d ouverture d un groupe Fondaction 2015-04 Étapes d ouverture d un groupe Fondaction (GF) Employeur Fondaction Employés Le responsable du groupe doit remplir le formulaire d ouverture de GF

Plus en détail

Sommaire des dispositions

Sommaire des dispositions Sommaire des dispositions INFORMATION GÉNÉRALE Mise en place du régime Le 1 er février 1989 Texte refondu Entrée en vigueur le 1 er avril 2007 Législations applicables Loi sur les régimes complémentaires

Plus en détail

Faire le bon choix. Desjardins & Cie SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes

Faire le bon choix. Desjardins & Cie SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes Desjardins & Cie Faire le bon choix Aide-mémoire à l intention des employeurs Produits d épargne-retraite collective

Plus en détail

DOCUMENT D'INFORMATION À L'INTENTION DES EMPLOYEURS Technologie du génie civil

DOCUMENT D'INFORMATION À L'INTENTION DES EMPLOYEURS Technologie du génie civil DOCUMENT D'INFORMATION À L'INTENTION DES EMPLOYEURS Technologie du génie civil Pour toute demande d information, veuillez contacter : Thierry de Rouville Conseiller ATE 418 589-5707 / 1 800-463-2030, poste

Plus en détail

Du collectif à l individuel Avantage Retraite MC est là pour vous!

Du collectif à l individuel Avantage Retraite MC est là pour vous! Du collectif à l individuel Avantage Retraite MC est là pour vous! Vous êtes à la retraite? Souscrivez l assurance maladie et l assurance vie facultative d Avantage Retraite, sans preuves d assurabilité.

Plus en détail

Les rachats de service

Les rachats de service Les rachats de service Table des matières 3 3 5 7 8 9 10 11 12 13 Qu est-ce qu une proposition de rachat? Avez-vous vraiment besoin de racheter du service? Est-ce financièrement avantageux pour vous d

Plus en détail

NOTE D INTERVENTION DE L

NOTE D INTERVENTION DE L NOTE D INTERVENTION DE L Numéro 40/Février 2015 Les fonds de travailleurs au Québec (Fonds de solidarité FTQ, Fondaction CSN) offrent un RÉER qui est assorti d un crédit d impôt en plus de la déduction

Plus en détail

(P)-RM-2006-07. Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006. Amendement : Section 07

(P)-RM-2006-07. Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006. Amendement : Section 07 (P)-RM-2006-07 Santé et sécurité au travail Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006 Amendement : Politique de santé et sécurité au travail 1. But de la politique La

Plus en détail

LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE

LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE BULLETIN n O HE 002 Publié en juin 2000 Révisé en août 2014 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE RÉMUNÉRATION Le présent bulletin aidera les employeurs à déterminer

Plus en détail

LES RÉGIMES D ASSURANCE COLLECTIVE NÉGOCIÉS DANS LES CONVENTIONS COLLECTIVES AU QUÉBEC. par Mélanie Laflamme

LES RÉGIMES D ASSURANCE COLLECTIVE NÉGOCIÉS DANS LES CONVENTIONS COLLECTIVES AU QUÉBEC. par Mélanie Laflamme LES RÉGIMES D ASSURANCE COLLECTIVE NÉGOCIÉS DANS LES CONVENTIONS COLLECTIVES AU QUÉBEC par Mélanie Laflamme Direction des données sur le travail Ministère du Travail septembre 5 INTRODUCTION Cette étude

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Vous pouvez vous inscrire en ligne. (voir les détails à la dernière page)

Vous pouvez vous inscrire en ligne. (voir les détails à la dernière page) La formation syndicale Nom de l'organisation SCFP 2 0 1 5 Vous pouvez vous inscrire en ligne (voir les détails à la dernière page) TABLE DES MATIÈRES La déléguée et le délégué syndical... 4 Leadership...

Plus en détail

Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper!

Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper! Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper! Recherche et rédaction Julien Michaud (Autorité des marchés financiers) Collaborateurs Vincent Ardouin (Cégep Marie-Victorin) Marylaine

Plus en détail

Formulaire d ouverture

Formulaire d ouverture Formulaire d ouverture Groupe Fondaction Page 1 Étapes d ouverture d un groupe Fondaction (GF) Employeur Fondaction ou SSQ (1) Employés Le responsable du groupe doit remplir le formulaire d ouverture de

Plus en détail

Les mutuelles de prévention

Les mutuelles de prévention Les modes de tarification de la Commission sur la Santé et Sécurité au Travail (CSST) Annuellement, chaque employeur doit remettre à la CSST une prime dont le montant est calculé selon le taux de prime.

Plus en détail

Du collectif à l individuel Avantage Retraite MC est là pour vous!

Du collectif à l individuel Avantage Retraite MC est là pour vous! Du collectif à l individuel Avantage Retraite MC est là pour vous! Vous prenez votre retraite? Souscrivez l assurance maladie et l assurance vie facultative d Avantage Retraite, sans preuves d assurabilité.

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE Décembre 2013 RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE Article Page 1 Gestion financière de la Caisse nationale de grève...1 2 Définition du terme «grève»...1 3 Droit aux indemnités de la Caisse nationale

Plus en détail

Consultation du Conseil du patronat du Québec sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail

Consultation du Conseil du patronat du Québec sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail Consultation du Conseil du patronat du Québec sur le Régime québécois de santé et de sécurité du travail Rapport du comité de travail sur la surindemnisation à la CSST Janvier 2008 1010, rue Sherbrooke,

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION

INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION FICHE TECHNIQUE #38 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION L efficacité en prévention passe inévitablement par l implication et la concertation

Plus en détail

STRATÉGIE DE LA COPROPRIÉTÉ. Aidez les propriétaires d entreprise à protéger leur avoir commercial et personnel tout en maximisant leur épargne!

STRATÉGIE DE LA COPROPRIÉTÉ. Aidez les propriétaires d entreprise à protéger leur avoir commercial et personnel tout en maximisant leur épargne! STRATÉGIE DE LA COPROPRIÉTÉ Aidez les propriétaires d entreprise à protéger leur avoir commercial et personnel tout en maximisant leur épargne! La situation Jacques Robichaud et Richard Larivée sont actionnaires

Plus en détail

LA FAILLITE. revenuquebec.ca

LA FAILLITE. revenuquebec.ca LA FAILLITE revenuquebec.ca La faillite entraîne un processus à la suite duquel une personne est libérée du paiement de la plupart de ses dettes en vertu de la Loi sur la faillite et l insolvabilité. Cependant,

Plus en détail

LA GESTION FINANCIÈRE DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF

LA GESTION FINANCIÈRE DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF LA GESTION FINANCIÈRE DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF OBLIGATIONS LÉGALES À CONNAÎTRE ET À RESPECTER JOSÉE BEAUCAIRE, MBA, CPA AUDITRICE, CA DIRECTRICE GÉNÉRALE TABLE DES MATIÈRES Responsabilités des

Plus en détail

Caisse qui se passe. Nous souhaitons à tous nos membres: BONNES VACANCES! À ne pas manquer

Caisse qui se passe. Nous souhaitons à tous nos membres: BONNES VACANCES! À ne pas manquer Juin 2011 Caisse qui se passe Le magazine des membres de la Caisse Desjardins du Sud de Lotbinière Nous souhaitons à tous nos membres: BONNES VACANCES! À ne pas manquer 2 Un mot de votre DG 3 Du sang neuf

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Loi sur la Société de l assurance automobile du Québec (chapitre S-11.011) Le

Plus en détail

Parlons assurance. Taux de prime

Parlons assurance. Taux de prime Parlons assurance Taux de prime 2010 La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) fournit un service d assurance essentiel aux entreprises établies au Québec. Cette assurance obligatoire

Plus en détail

Statistiques fiscales des particuliers

Statistiques fiscales des particuliers Statistiques fiscales des particuliers ANNÉE D IMPOSITION 1996 Édition 1999 Quebec Avant-propos Ce document présente les statistiques fiscales en matière d impôt sur le revenu des particuliers pour l année

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9 MÉMOIRE DÉPOSÉ AUPRÈS DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PORTANT SUR LA SUPPRESSION PROGRESSIVE DES CRÉDITS D IMPÔT ATTACHÉS AUX FONDS DE TRAVAILLEURS CAP finance appuie les fonds

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Régime de rentes du Québec Pour en savoir plus sur les prestations d invalidité du Régime de rentes du Québec. Ce document n a pas force de loi. En cas de conflit d interprétation,

Plus en détail

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Ce matin, tout va encore plus vite que d habitude. Un client vous demande de devancer sa livraison. Mais votre

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2012

Bulletin fiscal. Novembre 2012 Bulletin fiscal Novembre 2012 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l

Plus en détail

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES Le 12 novembre 2014 Mise à jour des projections économiques et budgétaires Fédéral LP TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt

Plus en détail

Les centres. MASKA OUVerts JUSQU À 20 H DU LUNDI AU JEUDI!

Les centres. MASKA OUVerts JUSQU À 20 H DU LUNDI AU JEUDI! grand LE MAGAZINE DES MEMBRES DE LA CAISSE DESJARDINS DE SAINT-HYACINTHE SEPTEMBRE 2011 LE MAGAZINE DES MEMBRES DE LA CAISSE DESJARDINS DE SAINT-HYACINTHE SEPTEMBRE 2011 VOLUME 01 NUMÉRO 03 Les centres

Plus en détail

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances Protégez vos employés tout en réalisant des économies Table des matières Protégez vos employés tout en réalisant des économies 1 Qu est-ce qu

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

STRATÉGIE DE COPROPRIÉTÉ

STRATÉGIE DE COPROPRIÉTÉ STRATÉGIE DE COPROPRIÉTÉ FAISANT APPEL À L ASSURANCE MALADIES GRAVES SUN LIFE Aidez vos clients propriétaires d entreprise à fidéliser leurs meilleurs employés. Stratégie de copropriété faisant appel à

Plus en détail

Absences motivées : madame Francine Doucet, messieurs André Couture et Jacques Pineault.

Absences motivées : madame Francine Doucet, messieurs André Couture et Jacques Pineault. PROCÈS-VERBAL de la première (09-01) assemblée régulière de l année 2009 du Conseil d administration du Collège de Rimouski tenue le mardi 27 janvier 2009, à 17 h, au local G-130 du Cégep de Rimouski.

Plus en détail

PRÉSENTATION SOMMAIRE

PRÉSENTATION SOMMAIRE PRÉSENTATION SOMMAIRE Conçu spécifiquement pour les Représentants indépendants. Recherche et développement par l équipe multidisciplinaire de G.N.S. SERVICE inc. Utilisation simple, rapide et performante!

Plus en détail

Le RREGOP : Saviez-vous que

Le RREGOP : Saviez-vous que Le RREGOP : Saviez-vous que Session nationale sur la sécurité sociale 8 et 9 avril 2015 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale, CSQ-Québec Quelques notions de base Passif d un régime de retraite (engagements)

Plus en détail

Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation

Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation Colloque sur la sécurité civile, 15 février 2012 Mariette Trottier Ministère du Développement économique, de l Innovation

Plus en détail

SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT. Aide-mémoire

SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT. Aide-mémoire SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT Aide-mémoire 1 Solutions de la Banque Manuvie pour des contrats d assurance permanente donnés en garantie

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Plan de classification des documents

Plan de classification des documents Plan de classification des documents Octobre 2013 DOCUMENTS DE GESTION 1000 COORDINATION ET GESTION DE L'ORGANISATION 1100 ORGANISATION ET GESTION ADMINISTRATIVE 1110 CONSTITUTION 1111 Historique 1112

Plus en détail

PLACEMENT PERMANENT PROSPECTUS SIMPLIFIÉ LE 8 JUILLET 2015

PLACEMENT PERMANENT PROSPECTUS SIMPLIFIÉ LE 8 JUILLET 2015 Les titres décrits dans le présent prospectus simplifié ne sont offerts qu aux résidents du Québec. Ils ne peuvent être proposés que par des personnes dûment habilitées par l Autorité des marchés financiers.

Plus en détail

Entrée en vigueur le : 7 mai 2015. TITRE : Procédure relative à la gestion des retours au travail et maintien au travail

Entrée en vigueur le : 7 mai 2015. TITRE : Procédure relative à la gestion des retours au travail et maintien au travail Code : PR-DRH-505-05 PROCÉDURE Instance responsable : Direction des ressources humaines Approuvée (ou adoptée) au comité de direction le : 7 mai 2015 Adoptée par le conseil d administration le : s. o.

Plus en détail

Les autorités fiscales du monde entier, les ministres des finances du G20 et

Les autorités fiscales du monde entier, les ministres des finances du G20 et NUMÉRO 2015-06 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL CHANGEMENTS RÉCENTS TOUCHANT LES PRIX DE TRANSFERT À CONSIDÉRER Les autorités fiscales du monde entier, les ministres des finances du G20 et l Organisation de

Plus en détail

INVENTAIRE DES FICHIERS DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS. Direction des affaires corporatives et du secrétariat général

INVENTAIRE DES FICHIERS DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS. Direction des affaires corporatives et du secrétariat général INVENTAIRE DES FICHIERS DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Direction des affaires corporatives et du secrétariat général Juillet 2010 PRÉSENTATION La Commission de la santé et de la sécurité du travail (la Commission)

Plus en détail

ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES»

ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES» ENTENTE DE RETRAITE PROGRESSIVE «QUESTIONS RÉPONSES» Vous songez à signer une entente de retraite progressive ou vous bénéficiez déjà d une entente. Il est important de connaître les avantages de cette

Plus en détail

Ce que vous devez savoir... www.csst.qc.ca

Ce que vous devez savoir... www.csst.qc.ca Mutuelles de prévention Ce que vous devez savoir... www.csst.qc.ca Ce guide répond aux questions des employeurs qui prévoient se regrouper pour faire de la prévention. Ce document est réalisé par le Service

Plus en détail

L assurance de l industrie de la construction. Janvier 2014. Pour plus de renseignements. English copy available on request

L assurance de l industrie de la construction. Janvier 2014. Pour plus de renseignements. English copy available on request Pour plus de renseignements Vous pouvez communiquer avec votre représentant syndical ou patronal, ou encore avec le service à la clientèle de la CCQ : Abitibi-Témiscamingue Tél.: 819 825-4477 Bas-Saint-Laurent-Gaspésie

Plus en détail

Revenu de retraite. RentÀvie Rente viagère différée 100 % garantie à vie

Revenu de retraite. RentÀvie Rente viagère différée 100 % garantie à vie Revenu de retraite RentÀvie Rente viagère différée 100 % garantie à vie RentÀvie Conservez votre niveau de vie à la retraite Si vous avez entre 40 et 60 ans et que la planification de votre revenu de retraite

Plus en détail

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

Guide sur l agrément des organismes formateurs, des formateurs et des services de formation

Guide sur l agrément des organismes formateurs, des formateurs et des services de formation Guide sur l agrément des organismes formateurs, des formateurs et des services de formation Règlement sur l agrément des organismes formateurs, des formateurs et des services de formation ÉDITION NOVEMBRE

Plus en détail

Mesures fiscales concernant les pourboires. revenuquebec.ca

Mesures fiscales concernant les pourboires. revenuquebec.ca Mesures fiscales concernant les pourboires revenuquebec.ca Table des matières 1 Introduction 5 1.1 À qui s adresse cette brochure?... 5 1.2 Contenu... 5 1.3 Définitions... 5 2 Déclaration des pourboires

Plus en détail

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... I APERÇU... 1 DÉFINITIONS... 1 ADMISSIBILITÉ... 2 ADHÉSION... 2 RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES... 3 ACTIONS... 4 FRAIS...

Plus en détail