Construire l école numérique de demain

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Construire l école numérique de demain"

Transcription

1 Compte-rendu Petit-déjeuner DU SIPPEREC communications Le compte-rendu du petit-déjeuner du 2 avril est téléchargeable sur le site web : Construire l école numérique de demain Lutter contre la fracture numérique et donner les mêmes chances de réussite à tous les élèves. Les différents usages numériques se développent rapidement dans notre société et l enseignement doit prendre en compte ces évolutions. Tous les élèves doivent pouvoir maîtriser progressivement les outils numériques et disposer de contenus pédagogiques interactifs. Pour les communes, l équipement numérique des écoles primaires et maternelles représente un investissement important. Pour maîtriser les coûts, dans un contexte de fortes restrictions budgétaires, la mutualisation doit être recherchée. Parce que la fracture numérique reste encore trop souvent un obstacle à la réussite scolaire, le comité syndical du SIPPEREC a décidé de s engager aux côtés des communes pour faciliter l accès au numérique à l école et ainsi donner le maximum de chances de réussite à tous les élèves. Le SIPPEREC propose aux collectivités de lancer un appel d offres, dans le cadre du groupement de commandes qu il coordonne, concernant les équipements et services numériques dans les écoles. En mutualisant les achats, il est possible d obtenir, dès le premier trimestre 2014, une large palette d équipements et de services numériques (tableaux interactifs, classes mobiles équipées de tablettes, prestations de maintenance de parc, espaces numériques éducatifs...) à des prix compétitifs. Après une première étape de recensement des besoins auprès des communes adhérentes, le SIPPEREC a engagé un partenariat avec le Ministère de l Éducation et les académies de Créteil et de Versailles pour définir une offre de services complète, qui réponde aux enjeux du numérique et soit adaptée aux attentes du corps enseignant. Catherine Peyge Présidente du SIPPEREC, Maire de Bobigny Je me félicite de cette étroite collaboration qui va se concrétiser par la signature d une convention avec les deux académies et la constitution de groupes de pilotage. Le groupement de commandes pour les services de communications électroniques est l outil idéal pour doter les écoles des meilleurs équipements numériques. Il permettra aux communes d acquérir des prestations à des prix très compétitifs dans un cadre sécurisé, avec toute l attention portée par des fournisseurs à un grand compte. Page 2 Page 5 Les espaces numériques, une priorité pour l éducation Page 8 Services et équipements numériques éducatifs : comment le SIPPEREC peut vous accompagner À retenir

2 Petit-déjeuner 2 avril 2013 Compte-rendu Construire l école numérique de demain Les espaces numériques, une priorité pour l éducation L Éducation nationale lance une série de mesures pour développer les usages du numérique à l école. Dans ce cadre, le SIPPEREC s engage aux côtés des académies de Créteil et Versailles pour accompagner les établissements d enseignement dans leur passage au numérique. Un partenariat qui se traduira par la signature de conventions. Vers un service public du numérique éducatif La loi pour la refondation de l école comprend un important volet consacré au service public du numérique éducatif, dont les objectifs sont de : 1- Mettre à disposition des écoles des services numériques permettant de diversifier et de prolonger l offre des enseignements, mais aussi de faciliter l aide personnalisée aux élèves ; 2- Proposer aux enseignants une offre diversifiée de ressources pédagogiques : des contenus et services contribuant à la formation mais aussi des outils de suivi de leurs élèves et de communication avec les familles ; 3- Assurer l instruction des enfants qui ne peuvent être scolarisés dans une école ; 4- Favoriser les projets innovants visant à développer progressivement le numérique à l école. «Le numérique est une priorité du Ministre de l éducation nationale. La loi d orientation et de programmation aborde le sujet d une manière globale : matériels, formation, recherche, pédagogie. Le numérique aura sa place dans les enseignements, mais prendra également en Gilles Braun Conseiller technique du Ministre de l éducation nationale pour le numérique éducatif, l innovation et l expérimentation, et les relations avec les éditeurs scolaires compte la formation initiale (dans le cadre des ESPE 1 ) et continue des enseignants. Sur ce dernier point, il est prévu 9h par an de formation continue utilisant les ressources numériques pour professeurs des écoles, c est loin d être négligeable! Et la production de ressources sera aussi concernée, impliquant tout particulièrement le Centre National de Documentation Pédagogique (CNDP), le Centre National d Enseignement à Distance (CNED) et l ONISEP Un appel à propositions pour développer des outils et services numériques dans les apprentissages fondamentaux a été lancé par le Commissariat général aux investissements courant avril, pour un montant de 10 millions d euros. Le numérique a un coût. La question de l équipement, qui dépend des communes et de leurs groupements, doit être posée à moyen terme afin d éviter l obsolescence. La question de la gouvernance est essentielle. Elle doit être appréciée au niveau national, en concertation avec les associations d élus, et au niveau local, c est-à-dire au plus près des rectorats. Nous devons tous réfléchir à ce que seront les espaces numériques de travail dans le primaire.» 2 1 ESPE : École Supérieure du Professorat et de l Éducation. > À savoir Pour l élève en difficulté ou qui s ennuie en classe, le numérique permet de maintenir son attention et facilite l acquisition de connaissances. Les élèves passent plus de temps sur leurs écrans qu à l école. Aussi le numérique peut-il prolonger le temps de l enseignement en dehors de l école. Déjà, des enseignants ne se voient plus enseigner avec un tableau noir et une craie. En classe de sixième, un élève sur deux a accès à une tablette à son domicile.

3 Pascal Cotentin Conseiller TICE du recteur de l académie de Versailles Adapter l école aux évolutions du numérique «La société est en train de bouger et l école ne pourra pas résister», affirme Pascal Cotentin, Conseiller TICE 2 du recteur de l académie de Versailles. Ces évolutions liées au numérique imposent de mener une réflexion en profondeur sur l école : «le problème, ce n est pas l intégration des outils numériques, mais la modification profonde que cela implique dans la didactique et la pédagogie. Il nous faut aussi repenser le règlement intérieur, les locaux, les espaces, la manière de travailler.». Il plaide pour un «enseignant scénariste» qui met en scène le cours avec les outils numériques. «98 % des enseignants déclarent utiliser internet ou le numérique pour préparer leurs cours. Mais 35 % seulement l utilisent en classe. Alors qu une majorité d élèves est déjà sur Facebook!» Toutefois, il faut tenir compte de l état d avancement de chacun. «Il y a des enseignants réfractaires, d autres qui n ont pas le temps... Mais, dans certaines villes où il y a eu un équipement massif, on trouve des usages pédagogiques élaborés. Une fois cela acquit, la tendance aura du mal à s inverser...». Les outils numériques permettent d inventer de nouvelles solutions pédagogiques, pour les enseignants comme pour les élèves, par la mutualisation et le partage de documents et de bonnes pratiques. Dans tous ces changements, «les communes ont un rôle d ensembliers». La formation des enseignants pour développer le numérique en classe Dans l académie de Créteil, un vaste plan de formation pour le premier degré et le second degré est en cours. Plus de enseignants sont inscrits. Ils seront formés par famille disciplinaire aux usages du numérique à l école. Grâce à la nouvelle plateforme de formation à distance, les enseignants peuvent bénéficier d une formation continue tutorée et interactive, en complément de l offre de formation déjà existante. Pour la formation, «nous privilégions la notion de parcours afin de ne pas laisser les enseignants seuls face aux outils». Ainsi, il y a actuellement «un vaste plan en cours d expérimentation de l usage des tablettes, notamment dans les zones d éducation prioritaire». L académie de Créteil dispose d un pôle numérique et de deux salons numériques permanents. Ce sont des lieux de rencontre dédiés aux questions du numérique à l école, explique Philippe Roederer, Conseiller TICE adjoint au recteur de l académie de Créteil. Installés dans les Centres Départementaux de Documentation Pédagogique (CDDP) du Val-de-Marne (Champigny) Philippe Roederer Conseiller TICE adjoint au recteur de l académie de Créteil et de Seine-et-Marne (Melun), ces salons font la «promotion en toute indépendance commerciale de ressources numériques, qu il s agisse des matériels ou des services». Dans ces espaces, les enseignants ont accès aux technologies nomades : tableaux interactifs, classes mobiles, tablettes, manuels numériques, 3D, balado-diffusion (c est-à-dire la mise à disposition des élèves de vidéos ou autres ressources ). Un portail de ressources en ligne est également proposé. 2 TICE : Technologies de l Information et de la Communication pour l Enseignement. 3

4 Petit-déjeuner 2 avril 2013 Compte-rendu Construire l école numérique de demain Un partenariat avec les académies de Créteil et Versailles pour développer l usage du numérique Philippe Roederer observe que les besoins en équipement sont très différents selon les communes, d où l intérêt des partenariats, comme la convention qui sera signée avec le SIPPEREC. Le but est de disposer de visibilité, en termes de ressources et d outils, pour favoriser la réussite pédagogique des projets. Questions-réponses Il est prévu 9h de formation par an pour les enseignants, y compris à distance. Que se passe-t-il pour ceux qui n ont pas de connaissances informatiques? Cette formation utilisera les outils numériques mais il y aura un accompagnement et jamais d isolement. L enseignant restera en lien avec son conseiller pédagogique. Notons qu avec internet, la pratique du numérique se généralise. Est-il prévu de mettre en place des programmes pour sensibiliser les enseignants à ne pas utiliser des logiciels sans licence? Et également à suivre les recommandations de la CNIL sur le respect de la vie privée? Il faut suivre la loi et les enseignants sont sensibilisés à ces questions-là. Reste la question de la photo de classe mise en ligne Ça existe. Il existe à la fois une maintenance fonctionnelle et une maintenance technique. Cette dernière est à la charge de ceux qui achètent le matériel. Mais, pour la maintenance fonctionnelle, il faut un échange avec un interlocuteur. Est-ce du ressort de l Éducation nationale? Ce dossier doit être partagé. Le but est d aider à faire le cours. Une part revient à l Éducation nationale, l autre part est du ressort de la gouvernance locale. Ces questions ne se posaient pas sur le bâti mais existent pour le numérique. Il s agit de définir de nouvelles organisations plus près du terrain. Et des questions, comme celle du très haut débit dans les écoles primaires, se posent. «Les écoles seront utilisatrices au quotidien d outils électroniques les plus divers, qu il s agisse d internet ou de tableaux numériques. Les communes ont en charge la gestion de ces écoles et doivent répondre à ces besoins croissants en évitant l obsolescence, en préservant la qualité et l évolutivité, tout en maîtrisant les coûts. José Guntzburger 1 er Vice-président du SIPPEREC La volonté du Ministère de l Éducation nationale de développer des outils numériques à l école et notamment dans l enseignement primaire implique une réflexion globale, à partager entre enseignants et élus. Le SIPPEREC a rencontré divers acteurs pour évaluer l intérêt et les modalités d une action intercommunale répondant à ces attentes : Ministère de l Éducation nationale, rectorats des académies de Créteil et Versailles Une convention entre le SIPPEREC et les deux rectorats actera cette démarche prochainement. Ce travail repose sur la sécurisation et la confiance avec pour objectif premier de veiller à l intérêt des élèves. C est pourquoi le SIPPEREC est dans un processus de co-construction avec l Éducation nationale et tous les autres acteurs publics concernés.» 4

5 Services et équipements numériques éducatifs : comment le SIPPEREC peut vous accompagner Équiper les établissements d enseignement en outils numériques, créer et utiliser des espaces numériques de travail Le SIPPEREC analyse les besoins des écoles et des communes. L objectif? Leur proposer un dispositif complet et opérationnel qui réponde à leurs attentes. Une enquête pour connaître les besoins des communes Le SIPPEREC a missionné un cabinet spécialisé pour rencontrer les communes et recenser leurs besoins, à partir de l examen de cas réels. Un travail de concertation avec les académies de Créteil et Versailles a été mené pour présenter une analyse exhaustive des besoins et des attentes. À chacun son rôle : les écoles définissent leurs ambitions pédagogiques, lesquelles doivent être en cohérence avec les orientations nationales définies par les académies. Avec les communes, elles choisissent ensuite les outils et services numériques pour porter ce travail pédagogique. Le syndicat intervient dans la définition et l organisation des consultations, le choix des prestataires et la passation des marchés. Ce travail est mené en étroite concertation avec les communes, le SIPPEREC valorisant en parallèle les échanges d expérience, dans le cadre d un groupe de travail dédié et ouvert. Le calendrier respectera les besoins et la volonté de chaque commune. Vers une offre plurielle d équipements et de services numériques éducatifs Le SIPPEREC va proposer prochainement aux communes une large palette de services et équipements numériques éducatifs. L objectif est de couvrir tous les besoins : Réseaux et connexions très haut débit ; Achats d équipements (ordinateurs fixes, tablettes, imprimantes, ardoises numériques ) ; Maintenance ; Plates-formes de services (prise en main, formations spécifiques, contenus) ; Assistance à maîtrise d ouvrage pour les projets communaux. «Les dépenses sont importantes et représentent de véritables investissements pour les communes. Il s agit de couvrir tous les besoins en équipement dont on parle aujourd hui, lesquels étant parfois inexistants il y a quelques années. Sylvain Raifaud Responsable du Pôle Communications au SIPPEREC Il y aura un catalogue de services assez large qui proposera plusieurs offres d équipements et de services numériques, pour le primaire comme la maternelle, notamment afin de pouvoir accompagner les expérimentations. Il s agit d être exhaustif dans l offre et sélectif dans les choix». 5

6 Petit-déjeuner 2 avril 2013 Compte-rendu Construire l école numérique de demain Des marchés sur mesure Le groupement de commandes pour les services de communications électroniques (GCSCE) intègre déjà des prestations qui répondent aux besoins des écoles. Certains marchés sont déjà opérationnels et peuvent être utilisés dès à présent : Serveurs répondant aux critères de sécurité de l Éducation nationale, Accès à internet très haut débit, Solution de sécurisation centralisée, Câblage et équipements réseaux S y ajoutera une offre spécifique pour les services et équipements numériques éducatifs. Il n y aura pas d exclusivité : les offres seront multi- constructeurs, et les prix seront renégociés régulièrement. La mise à disposition comme l achat seront analysés car celle-ci peut parfois s avérer rentable lorsqu elle est associée à des services. Il devra y avoir une réflexion concertée sur la sécurité : quels filtres, quels accès? Outre les offres d équipements et de services, il y aura un marché spécifique, pour aider à la gouvernance des projets : quel projet, quel suivi, quelle politique de maintenance, audits éventuels? L enjeu est aussi de permettre à chaque école de choisir son scénario en mesurant les conséquences budgétaires. «Un projet de ce type doit être mené sur plusieurs années. C est la bonne échelle Robert Erpelding de temps pour construire des projets solides, Responsable du groupement qui tiennent compte de la montée en charge de commandes pour les services des besoins et des usages, tout en offrant de communications électroniques (GCSCE) au SIPPEREC à chacun la souplesse de conduire son projet à son rythme Les écoles veulent que ça marche et les communes doivent les y aider, dans un contexte de fortes contraintes budgétaires. Le groupement de commandes, avec son accompagnement à la carte, est un outil adapté à ces besoins. Son offre est modulable et il décharge au maximum la commune du suivi». Les avantages pour les collectivités Des prestations sécurisées, avec des services adaptés à l usage des serveurs dans un environnement scolaire ; Des services et équipements de qualité, avec la mise en place de labels, comme le Label TICE numérique de l académie de Versailles ; Des solutions pour assurer la continuité éducative avec le collège ; Des prix extrêmement compétitifs, avec toute l attention portée à un fournisseur grand compte ; Un service après-vente supérieur à la moyenne, intégrant le maximum de consommables (lampes de vidéoprojecteurs ou batteries des équipements nomades par exemple). 6

7 Questions-réponses Quelles sont les obligations des communes pour la création de services et équipements numériques éducatifs? Si la loi de 1985 est parfois floue en ce qui concerne les Conseils généraux et régionaux, il n y a aucune ambiguïté sur le financement des écoles par les communes. Les services et équipements numériques éducatifs sont donc à leur charge. Elles ont tout intérêt à se regrouper car il s agit d outils coûteux et complexes. Quels sont les objectifs de déploiement? Et quelles sont les contraintes? Le déploiement des technologies numériques dans les écoles est long : commencé en 2003, il est encore loin d être terminé aujourd hui. Les services et équipements numériques ne sont possibles qu avec le recours à des regroupements de communes. Long et complexe aussi car cela doit s accompagner de règles pour se faire en toute sécurité. Exemple : un éditeur scolaire n a pas à savoir ce que fait un élève sur son manuel. Il est primordial de rendre anonymes les relations avec l extérieur. Sécurité, fichiers, CNIL Quelle durée de vie prévoir pour ce qui est stocké? Ces données doivent-elles suivre l élève ou disparaître lorsqu il quitte l école ou la commune? Pour certaines données, une durée de 3 ans est prévue. Mais il y a des informations dont la durée de vie doit aller au-delà de la sortie de l école. Exemple : pour passer son permis de conduire, il faut l attestation de sécurité routière (ASSR). S il y a un soutien scolaire opéré par des sociétés privées, il faut s assurer que les fichiers de suivi des élèves restent anonymes et ne soient pas stockés. Le coût de la sécurité sera de plus en plus important et devra être mutualisé. a b c Quelle sera la répartition des financements? Ne serait-il pas pertinent que les communes prennent en charge les équipements terminaux et que les plateformes de services soient sous la responsabilité de l Éducation nationale? La loi n est pas écrite dans ce sens mais il faut s inspirer de ce qui existe. Aujourd hui, la conception d un établissement scolaire est à la charge de la collectivité car ce n est pas que du bâti, c est également une infrastructure d accueil et un outil pédagogique. La séparation est la suivante : l accueil est du ressort de la collectivité, la pédagogie incombe à l État. 7

8 Petit-déjeuner 2 avril 2013 Compte-rendu Construire l école numérique de demain À retenir Objectif : Mettre à disposition des adhérents du groupement de commandes des marchés leur permettant de doter les établissements d enseignement, les professeurs et les élèves de services et équipements numériques de qualité. Les équipements et services numériques, qui feront l objet de la consultation, sont : Des équipements pour les enseignants et les élèves (ordinateurs, tablettes, tableaux blancs et vidéoprojecteurs interactifs, etc.) ; Des infrastructures de réseaux (accès à internet, serveurs, câblage des bâtiments, etc.) ; Des services numériques, appelés aussi «espaces numériques de travail», permettant une interaction entre les enseignants, les élèves, les parents et la collectivité locale ; La maintenance et le support ; L accompagnement des projets. Calendrier Août 2013 : relecture par les académies et publication de l appel d offres Septembre 2013 : avis des adhérents sur les documents de consultation Décembre 2013 : réception et analyse des offres Février 2014 : notification aux titulaires, puis restitution de l attribution des marchés lors d un petit-déjeuner réservé aux adhérents du groupement de commandes, et mise à disposition des marchés auprès des membres. Vous avez des questions? Contactez le SIPPEREC Robert Erpelding, Responsable du groupement de commandes pour les services de communications électroniques. 8 Directrice de la publication : Catherine Peyge // Comité de rédaction : Frédéric Moreau et service communication SIPPEREC // Réalisation : Sennse 9242 // Photos : Jean-Luc Vallet // pressmaster - Fotolia.com Tour Gamma B 193/197 rue de Bercy Paris Cedex 12 // Tél. : // // // Septembre 2013

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE I. Public cible de l appel à projets Un appel à projets est

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS

VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS Rectorat de Versailles 3, boulevard de Lesseps 78017 Versailles cedex Première académie de France,

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail

Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education

Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education Jeudi 19 décembre 2013 Programme de la présentation interactive Faire entrer l École dans l ère du numérique Introduction de Catherine

Plus en détail

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe de travail n 3 «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe Visio-Accueil 07/02/2014 Ordre du jour Présentation de l étude pour le déploiement d un réseau

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Prestation de formation sur l ENT école

Prestation de formation sur l ENT école Objet de la demande Accompagner et former les utilisateurs de l environnement numérique de travail ouvert pour les écoles de l académie de Montpellier (ENT école). Cette formation ne concerne que les publics

Plus en détail

Service des Systèmes d Informations

Service des Systèmes d Informations Service des Systèmes d Informations Les systèmes d informations représentent les moyens logiciels, matériels, et humains pour permettre aux utilisateurs d'utiliser les ressources informatiques dans le

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

Appel à Projets MEITO CYBER

Appel à Projets MEITO CYBER Appel à Projet 2014 2015 RÈGLEMENT Appel à Projets MEITO CYBER Soumission des propositions Contacts Les dossiers de candidature sont téléchargeables sur le site de la MEITO : www.meito.com Les dossiers

Plus en détail

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION Outil de collecte des données de roulage DATE : 28/10/2015 REFERENCE N VEH09-MOOVE-CDC3 1. INTERLOCUTEURS DU PROJET CHEF DE PROJET : Nom : Annie BRACQUEMOND Tél

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Projet numérique départemental 2012-2013

Projet numérique départemental 2012-2013 Projet numérique départemental 2012-2013 Rappels sur le projet numérique départemental Le projet numérique académique est articulé avec les ambitions du projet académique dont il reprend les objectifs.

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 DOSSIER DE PRESSE Le Service Formation Continue de l Université de Strasbourg, ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 LE

Plus en détail

CHARTE «NETPUBLIC» (Internet pour tous)

CHARTE «NETPUBLIC» (Internet pour tous) CHARTE «NETPUBLIC» (Internet pour tous) Entre l État, représenté par Bernard BENHAMOU, Délégué aux usages de l Internet (Ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche) Et Il est convenu ce qui

Plus en détail

Partenaires de votre soirée

Partenaires de votre soirée Partenaires de votre soirée www.4nmedia.com www.universalis-edu.com www.maskott.com www.biolab.fr www.education. immanens.com www.microsoft.com/france/education www.bic-education.com www.intel.fr/content/www/fr/fr/

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Points clés n Le projet de loi de finances 2014 donne au ministère de l éducation nationale les moyens de mettre en œuvre la

Plus en détail

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo le collège édition 2015 en pratique fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo Édito La réussiste des collégiens est une priorité du Département. Il consacre cette année, malgré des contraintes

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Enseignement de la langue des signes française en milieu scolaire de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Organisation de l informatique au Collège du Management de la Technologie

Organisation de l informatique au Collège du Management de la Technologie ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Document interne Collège CDM Auteur P. Bangerter Version 2.0 Création 04.11.2002 13:05 Modification 19/03/2010 09:34:00 Distribution Sujet Organisation de l'informatique

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Délégation interministérielle à la famille

Délégation interministérielle à la famille Délégation interministérielle à la famille Circulaire Interministérielle DIF/DGAS/DGS/DGESCO/ DGER/DGEFP No 2006-556 du 22 décembre 2006 relative à la mise en place de plates-formes de formation aux métiers

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Annexe 1 - Préfiguration du plan numérique 2015 Identification de l établissement Nom de l établissement: Identifiant : Coordonnées : Académie : Nom du chef d établissement : Courriel : Nom du référent

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france EVOLUTIONS DU LOGICIEL FINANCIER CORIOLIS

Plus en détail

des Produits et des Solutions

des Produits et des Solutions des Produits et des Solutions Le groupe Econocom Notre mission Accompagner nos clients dans la maîtrise et la transformation des infrastructures IT et télécoms pour en garantir l accès en tout lieu et

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil. Projet numérique. Leçon du jour: Le t.n.i.

Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil. Projet numérique. Leçon du jour: Le t.n.i. Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil Projet numérique Leçon du jour: Le t.n.i. Année scolaire 2013-2014 Le collège Jean-Jacques Rousseau en quelques chiffres Le collège est classé en éducation prioritaire

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Projet. Equipement numérique

Projet. Equipement numérique Projet Equipement numérique Service Mécénat Région Ile de France 7 mars 2013 Notre mission NOTRE MISSION Apprentis d Auteuil est une fondation reconnue d utilité publique qui éduque et forme plus de 13

Plus en détail

Espace Numérique de Travail (ENT) Groupe technique informatique Marketing Produits

Espace Numérique de Travail (ENT) Groupe technique informatique Marketing Produits Espace Numérique de Travail (ENT) Groupe technique informatique Marketing Produits L offre UGAP L UGAP a retenu ICONITO CAP-TIC comme titulaire du marché ENT. Numéro de marché : 611310 Mairie ENT Elèves

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

Catalogue de formations. Un programme de

Catalogue de formations. Un programme de Catalogue de formations 2015 Un programme de Présentation des formations d Emmaüs Connect Une expertise capitalisée depuis 5 ans par un travail de terrain Emmaüs Connect est une association du Mouvement

Plus en détail

École Numérique Rurale. Cahier des charges

École Numérique Rurale. Cahier des charges École Numérique Rurale Cahier des charges 1 L Ecole numérique du plan «école numérique rurale» Le terme «Ecole numérique» recouvre les solutions matérielles et logicielles, les services et ressources numériques,

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Tout savoir sur le groupement de commandes organisé par le SDEHG pour l achat d électricité

FOIRE AUX QUESTIONS. Tout savoir sur le groupement de commandes organisé par le SDEHG pour l achat d électricité FOIRE AUX QUESTIONS Tout savoir sur le groupement de commandes organisé par le SDEHG pour l achat d électricité 1. Qui est concerné par la fin des tarifs réglementés de vente de l électricité (TRV)?...

Plus en détail

Poste de rattachement hiérarchique : Responsable Support - Exploitation

Poste de rattachement hiérarchique : Responsable Support - Exploitation Direction des Ressources humaines AVIS DE VACANCE DE POSTE TECHNICIEN DE MAINTENANCE SUR LES MATERIELS ET LOGICIELS DE BASE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Systèmes

Plus en détail

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions 1. Présentation de l ADIE o Qu est ce que l ADIE? o Notre mission o Nos activités 2. Approche e-sénegal o o o Double Approche Approche e-gouvernement Approche e-citoyen 3. Notre approche des formulaires

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES enseignementsup-recherche.gouv.fr Twitter : @MinistereESR «Après l effort exceptionnel qui avait été fait au budget 2013, avec une progression de plus de 7 % pour

Plus en détail

Livre blanc du numérique 1 er degré. Proposition à destination des communes

Livre blanc du numérique 1 er degré. Proposition à destination des communes Livre blanc du numérique 1 er degré Proposition à destination des communes Finalités du Livre Blanc Guider les municipalités dans leurs politiques d équipement informatique des écoles et des classes Décrire

Plus en détail

ENT Réunion. Une expérience académique avec 9 établissements

ENT Réunion. Une expérience académique avec 9 établissements ENT Réunion Une expérience académique avec 9 établissements Rapide historique l Projet lancé avec les 2 collectivités pour tous les EPLE de la Réunion l Préétude terminée en 2009 : l conclusions favorables

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Poitiers, le mercredi 23 septembre 2009 Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Lancée le 19 juin dernier par le ministre de l Éducation nationale, l Académie

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Vous souhaitez vous inscrire à la formation E-Commerce à titre particulier,

Vous souhaitez vous inscrire à la formation E-Commerce à titre particulier, Formation E-COMMERCE Dossier d inscription Vous souhaitez vous inscrire à la formation E-Commerce à titre particulier, vous trouverez dans ce dossier les documents suivant : Le protocole individuel de

Plus en détail

L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin.

L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin. L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin. Sommaire 1. POURQUOI? La transformation digitale des entreprises et des administrations est devenue une nécessité que nul ne peut

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

Compte- rendu de l atelier 1 :

Compte- rendu de l atelier 1 : Journée des ressources numériques et des actions pédagogiques - 19 mai 2014 Compte- rendu de l atelier 1 : De quelles ressources numériques ont besoin les enseignants? Echanges à partir d un bilan de l

Plus en détail

Fiche - projet Comité de programmation 17 septembre 2009. Projet présenté pour programmation. Pôle de Ressources Numériques 2009

Fiche - projet Comité de programmation 17 septembre 2009. Projet présenté pour programmation. Pôle de Ressources Numériques 2009 Fiche - projet Comité de programmation 17 septembre 2009 Date de rédaction de la fiche 17/06/2009 Projet présenté pour programmation Pôle de Ressources Numériques 2009 Maître d'ouvrage : Fiche-action :

Plus en détail

Service des ressources informatiques. Cybersavoir 2.0. Éthique et TIC : Réflexion sur la sécurité dans le Cyberespace

Service des ressources informatiques. Cybersavoir 2.0. Éthique et TIC : Réflexion sur la sécurité dans le Cyberespace Service des ressources informatiques Cybersavoir 2.0 Éthique et TIC : Réflexion sur la sécurité dans le Cyberespace Dernière révision : 23 juin 2010 Responsabilité du Projet Cybersavoir2.0 : Robert Gendron,

Plus en détail

Plan directeur Informatique Mars 2008. Synthèse des propositions fournies par les facultés

Plan directeur Informatique Mars 2008. Synthèse des propositions fournies par les facultés Plan directeur Informatique Mars 2008 Synthèse des propositions fournies par les facultés Ce document dresse un récapitulatif des différents éléments qui ont été suggérés par les facultés, en référence

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

Mise à jour Apsynet DataCenter

Mise à jour Apsynet DataCenter Mise à jour Apsynet DataCenter Dans le cadre de sa stratégie d évolution produit, Apsynet propose à ses clients sous contrat de maintenance une mise à jour majeure annuelle. Celle-ci peut être complétée

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

Convention relative à la mise à disposition de la solution «AmonEcole» dans les écoles

Convention relative à la mise à disposition de la solution «AmonEcole» dans les écoles Convention relative à la mise à disposition de la solution «AmonEcole» dans les écoles Entre Les services académiques de l académie de Versailles, situés 3 boulevard de Lesseps, 78017 Versailles Cedex,

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

Séminaire interconnectés :

Séminaire interconnectés : Séminaire interconnectés : L école numérique, un enjeu de territoire Jeudi 19 mai 2011 - Lyon Programme Quelle est la démarche? Présentation du guide méthodologique «l école numérique un enjeu de territoire».

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

Analyse des résultats des sondages

Analyse des résultats des sondages Année scolaire 2009-2010 ÉVALUATION DE LA PREMIÈRE ANNÉE DE L EXPÉRIMENTATION Analyse des résultats des sondages Direction générale de l enseignement scolaire Sous-direction des programmes d enseignement,

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES DE LA VILLE DE SCEAUX ET DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE SCEAUX

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES DE LA VILLE DE SCEAUX ET DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE SCEAUX CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES DE LA VILLE DE SCEAUX ET DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE SCEAUX La présente convention est établie entre : La ville de Sceaux 122, rue Houdan 92331

Plus en détail

entreprendre à la puissance cisco

entreprendre à la puissance cisco entreprendre à la puissance cisco À un moment donné, vous avez vu quelque chose que personne d autre n avait vu. Il s agissait peut-être d une idée ou d une opportunité. Ce «quelque chose» vous a fait

Plus en détail

Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies?

Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies? Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies? Mutualisations, territorialisation et plateforme de services aux communes claire.vigeant@chora.fr CHÔRA CONSEIL, 6 rue du 8 mai 1945,

Plus en détail

MAITRISER LE BLENDED LEARNING EN 4 ÉTAPES

MAITRISER LE BLENDED LEARNING EN 4 ÉTAPES MAITRISER LE BLENDED LEARNING EN 4 ÉTAPES Comprendre l essor du Blended....3 Un exemple de dispositif Blended.......4 7 7 conseils pour vendre une prestation Blended.......... 9 6 questions / réponses

Plus en détail

L ASCENSEUR NUMERIQUE

L ASCENSEUR NUMERIQUE L ASCENSEUR NUMERIQUE DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Alfortville, le 23 juin 2009 L ascenseur numérique : une innovation mondiale chez un bailleur social à Alfortville pour un Nouveau Vivre ensemble

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

REDACTION DE CONTENU INTERNET

REDACTION DE CONTENU INTERNET Page 1 Dossier suivi par : Caroline MARIE 04.73.31.85.46 contact@gip-massif-central.org GIP Massif central Hôtel de Région 13/15 av. de Fontmaure 63402 Chamalières cedex CAHIER DES REDACTION DE CONTENU

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION Mission d appui à l animation et au développement de la Stratégie Orientation Formation Territoriale (S.O.F.T) sur le Bassin d Emploi

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

130 VPI. RyXéo installe COMMUNIQUÉ DE PRESSE. dans 14 écoles de Pessac 14/02/2014

130 VPI. RyXéo installe COMMUNIQUÉ DE PRESSE. dans 14 écoles de Pessac 14/02/2014 RyXéo installe 130 VPI dans 14 écoles de Pessac 14/02/2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE SOMMAIRE P3 L'appel d'offres P4 VPI Quésaco? L'état des lieux Un VPI comment ça fonctionne? Les usages du VPI P5 Les plus

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail

Préfectures Nouvelle Génération

Préfectures Nouvelle Génération Le plan Préfectures Nouvelle Génération 2 è m e P o i n t d é t a p e Inscrire les préfectures dans l avenir des territoires Que s est-il passé depuis le point d étape du 1 er octobre? Sur la base du plan

Plus en détail

#EcoleNumerique aujourd hui et demain

#EcoleNumerique aujourd hui et demain Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Journée de restitution des résultats Synthèse du thème 4 7/05/2015 Quels moyens mettre en œuvre pour réduire la fracture numérique? Quelles sont

Plus en détail

RESEAU D EDUCATION PRIORITAIRE Collège Jacques PREVERT de BAR-LE-DUC. Contrat

RESEAU D EDUCATION PRIORITAIRE Collège Jacques PREVERT de BAR-LE-DUC. Contrat Année scolaire 2012/2013 RESEAU D EDUCATION PRIORITAIRE Collège Jacques PREVERT de BAR-LE-DUC Contrat entre l Académie de Nancy-Metz, représentée par Mme Béatrice GILLE, Rectrice d académie, Chancelière

Plus en détail

«écosystème» TIC en EPLE

«écosystème» TIC en EPLE «écosystème» TIC en EPLE Séminaire DUNE «Numérique responsable» Académie de Créteil Février 2013 Document publié sous licence D un point de vue C2i2e Domaine A1 «Maîtrise de l'environnement numérique professionnel»

Plus en détail

Après 15 ans d existence, le Prix Intranet devient

Après 15 ans d existence, le Prix Intranet devient DOSSIER DE PARTICIPATION Après 15 ans d existence, le Prix Intranet devient le PRIX DE L ENTREPRISE COLLABORATIVE INTRANETS RH, portails, réseaux sociaux Il y a quinze ans, le Groupe Cegos et le magazine

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mardi 8 septembre 2015 Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mise en œuvre du plan d action pour les écoles de Seine-Saint-Denis Dossier de presse 1 SOMMAIRE - Déplacement de Najat

Plus en détail

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education CENTRES REGIONAUX DES METIERS DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education Unité Centrale de la Formation des Cadres Juillet 2012 Introduction

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP)

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP) Fiche de poste Identification du poste : Intitulé : Chef de projets Applicatifs Affectation : Service Etudes et Projets Cadre d emploi : Ingénieur territorial Rattachement hiérarchique : Chef du service

Plus en détail

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE Direction des Ressources humaines COORDONNATEUR TECHNIQUE H COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : DGA Développement - Direction de l Enseignement Poste

Plus en détail

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES La présente convention est conclue entre : AMILOR Association des Missions Locales de Lorraine 10 rue Mazagran BP 10676 54063 Nancy Cedex Représentée par Gilles DEVRET

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

FRH RESSOURCES HUMAINES

FRH RESSOURCES HUMAINES FRH RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines FRH : Paie et administration du personnel Congés et absences Gestion des talents/gpec : formation, compétences et entretiens Planification, optimisation

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

Personne à contacter : Françoise LE GUERN

Personne à contacter : Françoise LE GUERN Mairie de Guingamp 1 place du Champ-au-Roy BP 50543 22205 GUINGAMP cédex Tél : 02 96 40 64 40 Fax : 02 96 44 40 67 Email : mairie@ville-guingamp.com Personne à contacter : Françoise LE GUERN SOMMAIRE 1

Plus en détail