APPROCHE GÉOPOLITIQUE DE L INTERNET

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPROCHE GÉOPOLITIQUE DE L INTERNET"

Transcription

1 Charlotte XIAOTAO WANG APPROCHE GÉOPOLITIQUE DE L INTERNET EN CHINE Avec près de 500 millions d internautes en 2011, l internet a encore un taux d accessibilité relativement peu élevé (30%) en Chine par rapport à celui des pays occidentaux. Les usagers de ce nouveau média sont essentiellement jeunes, citadins et aisés, malgré une massification progressive qui atténue peu à peu ces caractéristiques. Le développement de l Internet est linéaire sauf la connexion sur les téléphones portables qui connaît une croissance exponentielle. L E-commerce, les jeux en ligne et la publicité sont les sources principales de revenus sur la Toile. Face à cette nouvelle technologie qui représente un enjeu économique fondamental, les Autorités de Pékin sont prêtes à tout pour garder leur contrôle, tant sur le plan économique que sur le plan politique et culturel. Non seulement, le gouvernement protège les entreprises chinoises contre leurs concurrents étrangers, mais encore, il emploie d importants moyens pour surveiller la Toile. Il va jusqu à tenter de siniser les noms de domaines en idéogrammes. En effet, une opinion publique est en train de naître en Chine et c est l Internet qui donne aux Chinois la possibilité de s exprimer. Enfin, l apparition d une nouvelle catégorie de jeunes qui n existent que virtuellement, facilement mobilisable et qui n ont pas connu le maoïsme rend l Internet encore plus dangereux que jamais aux yeux du PCC. With nearly 500 million Internet users in 2011, Internet still has access rates relatively low (30%) in China compared with Western countries. Users of this new medium are mainly young, urban, affl uent, despite a progressive massification that reduces gradually these characteristics. The development of the Internet is linear unless the connection on mobile phones which is growing exponentially in China. E-commerce, online gaming and advertising are the main sources of income on the web. Facing to this new technology, which represents a fundamental economic issue, the authorities of Beijing try desperately to keep their control both economical and political. Not only the government protects Chinese companies against foreign competitors, but still, it uses significant resources in monitoring the Web. He even tries to transform existing domain names in Chinese ideograms. Indeed, a public opinion is arising in China and Internet gives a significant weight to the Chinese citizens. Finally, the emergence of a new category of young people who exist only virtually, who are easily mobilized and never knew Maoism makes Internet more dangerous than ever to the CCP opinion. 205 Géo n 33.indd /11/11 19:09

2 Approche géopolitique de l Internet en Chine GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e در سال 2011 اينترنت حدودا 500 ميليون کاربر دارد اما هنوز ميزان دسترسی به ا ن در چين (%30) در مقايسه با کشورهای غربی پايين است. کاربران اين رسانه نوين بيشتر جوانان شهرنشينان مر فه هستند گرچه اين فناوری به تدريج در اختيار توده بيشتری از مردم قرار گرفته از حالت اختصاصی خارج شده است. پيشرفت اينترنت به صورت خطی است به استثنای اتصال از طريق تلفن همراه که رشدی سريع داشته است. تجارت الکترونيک بازی های ا ن-لاين و تبليغات جمله منابع اصلی درا مد روی اين شبکه است. در مقابل اين فناوری جديد که مسي له اقتصادی اساسی شده است دولت مرکزی پکن مراقب است که ا ن را چه در زمينه اقتصادی چه در زمينه سياسی و فرهنگی تحت کنترل بگيرد. دولت نه تنها از شرکت های چينی در مقابل رقبای خارجی حمايت می کند بلکه شبکه را از طرق مختلف تحت کنترل دارد. حتی تا ا نجا پيش رفته است که نام دامنه ها را نيز چينی کرده است. در واقع در چين عقيده ای عمومی در حال پيدايش است و اينترن به چينی ها اين امکان را می دهد که حرفشان را بزنند. بالاخره اينکه پيدايش طبقه جديدی از جوانان که فقط وجود مجازی دارند به سادگی جابه جا می شوند و مکتب ماي و را نمی شناسند جلو اينترنت را در نظر حزب کمونيست چين از هميشه خطرناکتر می سازد. يرتفع عدد مستخدمي الا نترنت نحو 500 مليون في عام 2011 لا يزال منخفضا نسبيا (30 ) في الصين مقارنة مع الدول الغربية. مستخدمي هذه الوسيلة الجديدة هم الشباب ا ساسا قاطنين في المناطق الحضرية و الثرية رغم التكتل الشعبي الذي يقلل تدريجيا هده الخصاي ص. تطور الانترنت الخطي لا يتزايد مثل الانترنت على الهاتف المحمول الذي يتطور باطراد. التجارة الا لكترونية والا لعا عبر الا نترنت والا علان هي المصادر الري يسية للدخل على شبكة الا نترنت. تعتبر هده التكنولوجيا قضية اقتصادية ا ساسية وسلطات بكين في حاجة ماسة للحفاظ على سيطرتها سواء اقتصاديا سياسيا وثقافيا. ليس فقط بحماية الشركات الصينية ضد المنافسين الا جانب ولكن باستخدام موارد كبيرة لمراقبة الشبكة حيث يحاول كتابة بالصينية ا سماء المواقع. يظهر را ي عام جديد في الصين و الانترنت هو اعطاء فرصة للصينيين للتعبير. ا خيرا ظهور في ة جديدة من الشباب التي توجد ا لا عبر المواقع تتمركز بسهولة ولم تعرف الماوية والتي تجعل الانترنت ا كثر خطورة من ا ي وقت مضى في نظر الحزب الشيوعي الصيني. Il est devenu une évidence que l Internet a envahi aujourd hui la totalité du champ d action des hommes. La Chine, malgré sa tradition de fermeture mentale et la censure qu exerce encore le Parti communiste sur la circulation des idées, n échappe pas à la contagion occidentale en la matière. Bien plus, l exemplarité du printemps arabe dans ce domaine a fait trembler les autorités de Pékin qui ont réagi assez brutalement contre les dangers que constituent les réseaux sociaux. Cette brutalité semble avoir remporté les succès escomptés, même si, ici et là, s expriment des formes de mécontentement plus nombreuses et d une plus grande intensité qu auparavant. Il n empêche que l internet qui constitue indéniablement un retour 206 Géo n 33.indd /11/11 19:09

3 GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e La Chine à la croisée des chemins vers l image et le son dans le pays des idéogrammes n est pas pour les jeunes chinois, confucianisme oblige, le même outil de liberté que pour les jeunes occidentaux. En même temps et de manière contradictoire, la Chine a un avenir qui dépend peut-être plus de l utilisation de l Internet que d autres pays car son décollage économique est directement lié à l utilisation de plus en plus poussée des NTIC. La preuve en est dans les encouragements multiples prodigués ces cinq dernières années par les autorités chinoises pour leur vulgarisation rapide. Le revers de la médaille est la réactivité de l Internet, sa rapidité, sa capacité de mobiliser un nombre important de personnes. Jusqu alors, les autorités chinoises, grâce à des policiers internautes ont réussi à contrôler la Toile et tentent de la siniser de sorte d éviter de livrer le flanc à la cyber-diplomatie américaine dont on a vu les conséquences dans bien des parties du monde. Certes, une opinion publique est en train d émerger en Chine à l échelle nationale. Mais elle n est pas pour l instant capable de canaliser, à la même échelle, des formes de contestation trop embryonnaires, très spécifiques ou encore très localisées. Plus encore, la sinisation de l Internet et le retour au Confucianisme semblent des moyens efficaces d abaisser la dangerosité politique de ce moyen révolutionnaire de communication. 450 millions d internautes chinois! Il semblerait tout d abord qu il y ait aujourd hui environ 450 millions d internautes en Chine, car selon un rapport récent du CNNIC (China Internet Network Information Center), association étatique sous la tutelle du ministère de l Industrie d Information (MII), leur nombre atteignait déjà 420 millions en juin C est-à-dire que plus du tiers des ménages chinois ont accès à la Toile contre 83 % en Suède, 70 % en France et 50 % en Italie. Si le taux d accessibilité est encore bas, près de 98 % des internautes chinois bénéficient néanmoins d une connexion «à haut débit». Mais dans la pratique, le débit moyen de connexion en Chine n est que 0,86 mbp/s, ce qui est largement inférieur à la moyenne de la France (17,6 mbs) ou celle des Etats-Unis (4,8 mbs). Faut-il rappeler qu en cette matière, la première place est occupée par le Japon (60 mbs), suivi par la Corée du sud (46mbs), la Finlande (22 mbs) et la Suède (18,2 mbs). 207 Géo n 33.indd /11/11 19:09

4 Approche géopolitique de l Internet en Chine GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e L'évolution de l'accès à l'internet en Chine ( ) 0,35 0,3 0,25 0,2 0,15 0,1 0, ,80% ,90% ,60% % 210 8,50% ,50% juil-02 juil-03 déc-04 déc-05 déc-06 déc-07 déc-08 déc-09 juin Acces à l'internet (en %) Nombre d'internautes (en millions) Source : schéma établi par l auteure à partir des données fournies par Ensuite, comme partout ailleurs, l internet est le média favori des jeunes. En juin 2010, 59 % d internautes chinois avaient moins de 30 ans, près de 85 % moins de 40 ans. De plus, les internautes chinois étaient plus souvent des hommes (55 %) et citadins (73 %). Néanmoins, le nombre d internautes chinois ayant plus de 30 ans étaient proportionnellement plus important (41 %) qu avant. Cela a fait légèrement grimper leur âge moyen. Parallèlement, le pourcentage des internautes ayant le niveau d éducation supérieur à Bac+3 a baissé. De même, c étaient chez les personnes assez pauvres (dont le revenu moyen est inférieur à 2000 yuans/mois) que le taux de connexion s est accu le plus rapidement en Les indicateurs de ces dernières évolutions prouvent que l Internet est en train de se massifier en profondeur en atteignant de plus en plus de personnes moins jeunes, moins éduquées et moins riches. En revanche, l internet mobile a enregistré une très forte croissance depuis trois ans, grâce, en particulier, aux usagers citadins. En 2010, 277 millions de personnes avaient l accès à l internet sur leur téléphone portable, alors qu ils n étaient que 155 millions en Selon certaine estimation, la croissance du nombre d abonnés à l internet mobile continuerait d être très forte dans les quelques années à venir. D ici 2012, le nombre de personnes qui utilisent l internet mobile serait même plus important que celui d internautes via l ordinateur. Pour l instant, 44 % des internautes chinois se connectent uniquement avec un ordinateur contre 9 % qui surfent exclusivement sur la Toile avec un téléphone mobile. 48 % utilisent les deux supports de connexion. 208 Géo n 33.indd /11/11 19:09

5 GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e La Chine à la croisée des chemins Pour ce qui concerne la durée d utilisation de l internet en Chine, elle était de 19,8 heures par semaine en juin 2010 contre 18,7h en décembre Mais, le temps que les internautes chinois 1 avaient passé sur la Toile montrait aussi qu ils étaient plus oisifs qu en Occident. Car seulement 33 % des internautes étaient en ligne lorsqu ils étaient au bureau. Près de 70 % d entre eux n utilisaient en effet l internet que pendant leurs heures de liberté (hors travail). Avec l augmentation de l accessibilité de l internet, de plus en plus d internautes se branchent désormais chez eux (88 %), alors qu il y a toujours 34 % des internautes qui continuent d aller dans les cybercafés malgré la diminution du nombre de ces derniers. Selon certains sondages, les activités auxquelles les internautes chinois consacraient le plus de temps étaient respectivement : écouter de la musique, regarder des vidéos, jouer en ligne, se livrer au chat, consulter des sites d actualité, utiliser des moteurs de recherche et vérifier des s. Par rapport aux internautes des pays européens, les Chinois cherchent encore plus le divertissement sur la Toile que l information. La réalité est que l image et le son sont plus prisés que la lecture. Néanmoins, ce comportement s est peu ou prou modifié depuis le début de l année 2010, car l utilisation du courriel et l achat en ligne sont devenus des activités presqu aussi fréquentes qu en Occident. L essor économique du secteur de l Internet en 2010 A en croire les derniers statistiques du CNNIC, le secteur de l Internet a atteint une croissance de 54 % alors que celle du PIB chinois se situait autour de 10 % en 2010 Par rapport aux années précédentes, la grande nouveauté du secteur est que l ecommerce est devenu en 2010 le secteur le plus important en dépassant les jeux en ligne qui, eux, continueraient de voir leur part de marché se rétrécir. 148 millions de personnes, soit 30,8 % des internautes chinois (contre 28,4 % en 2009) ont aussi expérimenté l achat en ligne en Quant au chiffre d affaires de l e-commerce chinois (B2C + C2C), il a enregistré un taux de croissance de 89,4 %. Le montant total s élevait à 500 milliards de yuans, ce qui représentait environ 3,2 % la vente au détail des biens de consommation fin 2010 sur le marché chinois. Ce chiffre devrait atteindre les 5 % en En revanche, les jeux en ligne auraient connu une baisse continuelle pour ce qui concerne les parts de marché après Cela prouve que le marché des jeux en ligne, après une dizaine d années de développement, est aujourd hui le premier 209 Géo n 33.indd /11/11 19:09

6 Approche géopolitique de l Internet en Chine GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e secteur arrivé à maturité et qu il serait près de son point de saturation. Pour ce qui concerne le marché publicitaire sur Internet, il est en train de se stabiliser, avec de légères augmentations au niveau du chiffre d affaires. Sa part de marché, quant à elle, demeurerait autour de 10 % dans les trois ans à venir. Il n empêche qu en ce début d année 2011, l internet a dépassé la presse écrite pour devenir en Chine le deuxième support publicitaire derrière la télévision. Mais c est sans aucun doute l internet mobile qui aura l essor le plus rapide d ici Il atteindrait en trois ans, selon certaines estimations, 25 % des parts de marché. En effet, après quelques années de préparation, tous les acteurs du secteur que ce soit les fabricants de téléphones portables, les opérateurs de télécommunication ou encore les fournisseurs de services sont prêts à réaliser une économie d échelle en offrant divers produits à des prix abordables aux consommateurs chinois. Les ventes en ligne, les jeux portables et la publicité connaîtront les croissances les plus fortes. Les parts de marché internet par secteur en Chine ( ) 100% 90% 80% 70% 9,5% 9,0% 9,3% 9,0% 7,9% 7,4% 6,6% 7,1% 7,1% 7,3% 6,9% 6,6% 6,7% 6,8% 17,0% 15,8% 13,4% 15,9% 19,7% 22,6% 25,0% 60% 17,0% 14,0% 14,0% 12,3% 10,9% 10,4% 10,3% 50% 40% 30% 29,5% 27,5% 21,6% 15,1% 10,4% 7,7% 5,9% 20% 10% 19,3% 25,8% 33,5% 39,8% 43,6% 44,3% 44,5% 0% (est.) 2012 (est.) 2013 (est.) 2014 (est.) E-commerce Jeux en ligne Publicité Internet mobile Moteurs de recherche Paiement en ligne Autres Source : 210 Géo n 33.indd /11/11 19:09

7 GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e La Chine à la croisée des chemins En quelques mots, l E-commerce et l internet mobile seront les vraies niches du marché avec les plus fortes croissances du secteur dans les trois années à venir. La baisse des parts de marché des jeux en ligne témoigne de la fin d une époque où la Toile chinoise n était jusqu alors un océan de distractions pour des centaines de millions d internautes. La multiplication des services et leurs décollages récents prouvent que l internet joue un rôle de plus en plus complexe qui touche aujourd hui tous les aspects de la vie courante des habitants du pays. L e-commerce chinois est en expansion rapide Quand les média du monde entier nous répètent encore tous les jours que la Chine est l usine du monde à bas prix pour des produits de basse qualité, cela est en réalité de plus en plus faux car la situation avait d ores et déjà commencé à changer il y a juste quelques années. La crise mondiale de 2008, la réévaluation du Yuan, l inflation, l augmentation des salaires des ouvriers migrants, etc. constituent un ensemble d éléments qui avait rendu la Chine de moins en moins compétitive à l exportation. C est alors que les entreprises chinoises ont pris conscience que les nouvelles technologies, une meilleure qualité de produits et le marché intérieur seraient désormais les éléments clés de leur survie. Conscient de l énorme enjeu des nouvelles technologies dans l économie nationale, le gouvernement chinois renforce sa politique d encouragement à l industrie des NTIC qu il avait mise en place dès les années Il incite désormais les PME chinoises à se mettre en ligne. Dans ce contexte, l économie du secteur d internet a pu s accroître fortement, en particulier pour ce qui concerne l e-commerce, et ce, depuis le milieu des années Dès lors, l e-commerce chinois enregistre des taux de croissance de 20 % au minimum chaque année. En 2010, elle s élevait même à plus de 89 % pour ce qui concernait le B2C et le C2C. Malgré cette croissance fulgurante, le chiffre d affaires global de l e-commerce chinois (36,6 milliards de dollars en 2009) reste nettement inférieur à celui des Etats-Unis (128,8 milliards de dollars en 2009) et représente à peine plus que celui de la France (33 milliards de dollars en 2009). Le groupe Alibaba constitue le véritable géant du marché B2B. Créé Par Jack Ma il y a une dizaine d années, le site emploie 4400 salariés, avec 25 millions de membres inscrits dans près de 200 pays du monde. De l automobile à l agriculture, le site présente de nombreux produits selon leurs catégories et fournit gratuitement une liste de fabricants des produits recherchés. L acheteur peut envoyer ensuite via le site des messages à des fournisseurs. Sur chaque transaction réalisée, le site prend une commission. Depuis que la Chine est devenue «l Atelier du monde», le B2B 211 Géo n 33.indd /11/11 19:09

8 Approche géopolitique de l Internet en Chine GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e en ligne est aujourd hui un intermédiaire quasi incontournable des imports-exports. De plus, le gouvernement chinois a mis en place, depuis 2008, une série d aides pour inciter les PME à se lancer dans l e-commerce B2B sur internet. Le chiffre d affaires du B2B des PME chinoises a connu ainsi une augmentation plus forte en 2010 que dans les années précédentes, même si son chiffre d affaires reste encore faible (253 millions de yuans en 2010). Néanmoins, le potentiel pourrait être grand et certains parlent de plus de 1,2 milliards de yuans de chiffre d affaires en Pour l instant, le site Alibaba a continue de monopoliser le marché B2B en oc- cupant plus de 57 % des parts de marché. Il est suivi par global sources (10%), hc360 (4 %) et made-in-china.com (3%) et Globalmarket (3 %). En 2010, le groupe Alibaba a racheté deux sites américains d e-commerces B2C et a développé sur sa plateforme un système de paiement international. Ces deux rachats ont permis donc au géant chinois de l e-commerce d établir une chaîne de fonctionnement B2B2C qui s étend jusqu à des consommateurs américains. Néanmoins, le B2B se limite jusqu aujourd hui à des ventes d un montant restreint. La réalisation de grosses ventes se fait toujours de manière plus traditionnelle. La faible sécurité du paiement en ligne demeure un obstacle difficile à surmonter, du moins pour l instant. Quant aux ventes B2C, elles sont en pleine expansion, et ce, en ce début La concurrence la plus rude se fera désormais dans le domaine B2C, compte tenu du grand nombre d entreprises qui continuent d y investir. On peut également noter des améliorations des services, de même qu une meilleure sécurité du paiement en ligne, un plus grand confort visuel lors des achats, un meilleur suivi des ventes, etc. Parmi les innombrables produits vendus en ligne, les produits touristiques (réservation de chambres d hôtel et de billets d avion, etc.) sont les premiers à cumuler une taille suffisante pour que cette niche du marché soit déjà arrivée à maturité. Pour ce qui concerne le C2C, Taobao est le principal site des ventes en ligne. Mis en service en 2003, il est utilisé par plus de sept millions de Chinois et fait partie du groupe Aligroup qui possède le fameux site Alibaba. Taobao est classé 18 ème mondial. Les transactions avoisinent un volume de 9,7 milliards de Yuan (1,22 milliard d USD). Les utilisateurs peuvent passer par le système de paiement AliPay, similaire au système PayPal utilisable sur ebay. 59% des achats entre particuliers en Chine se font au travers de Taobao. Enfin, il semble bon de rappeler que la sécurité en ligne reste encore assez préoccupante dans son ensemble en Chine, d autant que le piratage de toutes sortes de 212 Géo n 33.indd /11/11 19:09

9 GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e La Chine à la croisée des chemins logiciels est très courant. Pendant les 6 premiers mois de l année 2010, plus de 60 % des internautes ont été attaqués par des virus. Pire encore, 30 % des e-consommateurs ont eu leurs comptes en ligne piratés. Selon un sondage récent, près de 90 % des consommateurs de l e-commerce ont avoué d être inquiets de l insécurité du paiement en ligne. Cela gênera sans aucun doute le développement de l e-commerce qui possède pourtant un potentiel très prometteur. L internet : un média sous le contrôle étroit du Parti Il existe en Chine comme ailleurs différents types de sites web. Mais, en tant que nouveau média, les informations circulent principalement au travers de quatre genres de sites : les portails, les moteurs de recherche, les blogs et le micro-blogging. Les portails sont les sites d actualité les plus lus en Chine. Ils sont entièrement sous le contrôle étroit du Parti et se contentent de reprendre des informations telles qu elles ont été diffusées dans les média traditionnels. Les journalistes des sites d information doivent d ailleurs subir les mêmes contraintes de censure que leurs confrères des média traditionnels. Quant aux moteurs de recherche, l affaire «Google» de 2010 montre combien le PCC tient à contrôler ce domaine. Il fait d ailleurs tout pour privilégier le développement de Baidu, le plus grand moteur de recherche chinois contre ses concurrents étrangers. Il est donc naturellement soumis à la censure et subit un filtrage au travers d une longue liste de «mots-clés» établie par le gouvernement. C est en effet le fameux système «Great Firewall» qui permet un filtrage assez efficace. D autres mesures telles que l obligation aux internautes de présenter une carte d identité dans les cybercafés facilitent, eux également, la tâche des quelque policiers en ligne en charge d identifier les émetteurs de «messages nuisibles». Si les sites d actualité et les moteurs de recherche sont sous la maîtrise parfaite du gouvernement chinois, les blogs et le micro-blogging sont plus dangereux aux yeux du Parti. D abord parce que ce sont là où les internautes s expriment «librement» sur pratiquement tous les sujets. Ensuite, parce qu ils forment des réseaux sociaux qui ont une grande capacité de mobilisation donc de nuisance. Enfin, parce que les blogs et en particulier le micro-blogging accentuent la volatilité des opinons. Le spectre du printemps arabe hante le PCC. Contrairement à l Occident où il y a de grandes plateformes spécialisées pour héberger les blogs, en Chine, ce sont les portails qui sont les plus grands hébergeurs. 213 Géo n 33.indd /11/11 19:09

10 Approche géopolitique de l Internet en Chine GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e Cela provient d abord de l intérêt économique que les blogs pourraient apporter aux portails. En effet, à part l enrichissement du contenu des sites, les blogs permettent également aux portails d augmenter le nombre de visites, de quoi faire payer plus cher les annonceurs publicitaires. Ensuite, c est le résultat de la volonté politique qu a le gouvernement de mieux contrôler les blogs. En 2010, il y avait environ 100 millions de blogs en Chine pour 420 millions d internautes. Les hébergeurs de blogs les plus populaires sont Sina, Sohu, Netease, Tecent, Ifeng, etc. Les bloggeurs ont en théorie le droit d écrire ce qu ils veulent, à condition de pratiquer une autocensure suffisante. Tout acte dépassant la limite autorisée risque tout simplement d attirer des ennuis à son auteur. Par ailleurs, les militaires chinois sont privés du droit de créer des blogs. Par rapport aux blogs qui sont plus ou moins bien contrôlés, c est le micro-blogging que le gouvernement craint le plus. Son expansion récente est d ailleurs spectaculaire. En fin 2010, sur 300 millions d utilisateurs de téléphones mobiles, il y avait environs 100 millions qui fréquentaient des sites du micro-blogging. Son taux de croissance aurait atteint 800 % en Les professionnels prévoient 150 millions d utilisateurs courant On ne peut éviter de parler de Twitter lorsqu on aborde le sujet du micro-blo- ging. C est Twitter qui a offert un spectacle d effets «boule de neige» en Occident depuis sa création en juin Cette nouvelle star du web assure aujourd hui un flux de 90 millions de messages en circulation par jour et commence depuis peu à transformer son succès en rentabilité financière. Conscient de la potentialité du marché chinois, Twitter s y est rapidement positionné dès sa création. Mais c est seulement en 2009 que Twitter a pu accumuler une certaine quantité de clients. Néanmoins, au moment même où Twitter espérait un vrai décollage en Chine, il s est vu définitivement bloqué par le «Great Firewall» instauré par le PCC un jour d hiver Face à cet incident, contrairement à Google qui a toujours su négocier avec le gouvernement chinois, Twitter a choisi une réponse frontale. Le 21 janvier 2010, la Secrétaire d Etat, Hilary Clinton a appelé dans un discours sur internet toutes les entreprises américaines, et pas seulement celles de l industrie virtuelle, à refuser la censure chinoise. Quelques jours plus tard, Twitter est monté au créneau lors du Forum économique international de Davos. Ainsi, dans cette épreuve de force, la Chine semble avoir perdu puisqu elle est désormais isolée du reste des réalités économiques et idéologiques du monde. 214 Géo n 33.indd /11/11 19:09

11 GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e La Chine à la croisée des chemins Pourtant, une étrange coïncidence s est produite par la suite. Après le blocage de Twitter, les portails chinois se sont mis à explorer successivement le micro-blogging dans le pays à partir de l automne Sans pour autant pouvoir être sûr de l encouragement politique du PCC en la matière, on peut observer une série de faits intéressants. Le fameux journal «le Quotidien du peuple» a ouvert au début de 2010 son site de micro-blogging. Le Président Hu Jintao y a même fait sa première expérience de twitting. Mieux encore, en mars 2010, lors de la dernière Assemblée nationale populaire, les députés ont été incités à «twitter» afin de communiquer avec le public En réalité, en ce début 2011, le micro-blogging devient incontournable. Tout le monde, que ce soit des portails, des sites d échanges sociaux, des sites de télévision ou encore des sites économiques spécialisés, s y engouffre. Mais, comme dans beaucoup d autres domaines, le micro-blogging chinois montre ses caractéristiques spécifiquement chinoises. Différent de Twitter américain, il s adapte aux habitudes chinoises. Trois points méritent d être notés selon un spécialiste chinois du web. D abord, les messages qui circulent sur le micro-blogging sont généralement plus longs (140 idéogrammes), certains sites allongeant la limite jusqu à 163 voire 188 idéogrammes pour les VIP. Ensuite, des vidéos font partie intégrante du flux. Enfin, des fonctions supplémentaires telles que «répondre» ou «transmettre» ont été créées pour faciliter l utilisation du système. Comme dans le cas des blogs, les sites du micro-blogging sont hébergés par les grands sites de portails. Pour l instant, Tecent, Sina, 360, Sohu, baidu, QQ, Renren, etc. sont les plus grands hébergeurs. En fin janvier 2011, Tecent aurait réussi à avoir près de 80 millions d usagers, en dépassant Sina qui occupait jusqu alors la première place. Mais, ce classement des premiers est extrêmement éphémère et peut être bouleversé à tout moment. Les hébergeurs chinois du micro-blogging sont encore dans une étape d investissement massif et cherchent encore à explorer leur rentabilité. C est en effet LE sujet d actualité le plus discuté par les professionnels du métier. C est sans doute pour de multiples raisons que le Parti tolère l expansion du micro-blogging dans le pays (enjeu économique, peur de la colère des internautes, pression de l opinion internationale, etc.). Mais outre une surveillance permanente, de gigantesques opérations de contrôle y sont exercées régulièrement. Elles ont provoqué d ailleurs plusieurs dysfonctionnements simultanés sur plusieurs sites hébergeurs pendant quelques jours en Ces contrôles se sont révélés efficaces. La dernière expérience chinoise lors du printemps arabe en témoigne. C est ainsi par exemple que TV5 monde a été bloqué 215 Géo n 33.indd /11/11 19:09

12 Approche géopolitique de l Internet en Chine GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e en février 2011 lors d une émission concernant l effet domino dans le monde arabe. Par ailleurs, même si l appel à une manifestation a été lancé sur le micro-blogging par un anonyme le dimanche 20 février dans 13 villes chinoises pour suivre l exemple en Chine de la révolution du «jasmin» en Tunisie, peu d internautes ont répondu à cet appel. Dans la capitale politique, Pékin, seulement quelques centaines d internautes se sont rassemblées avant qu une dizaine de personnes n aient été arrêtées par la police. Ces faits montrent que si certains Chinois rêvent d une démocratie à l occidentale, ils ont encore un long chemin à parcourir pour y accéder, à moins que de violentes révoltes ne se transforment en une insurrection générale du fait de facteurs pour l instant imprévisibles. La sinisation de l internet est une affaire stratégique! Le gouvernement chinois considère que les «domaines» sur internet ont une forte connotation avec l identité nationale et à la souveraineté du pays. L ambition des dirigeants chinois serait de libérer définitivement la Toile dans ce pays de l emprise américaine ou européenne. C est la raison pour laquelle le gouvernement chinois avait encouragé dès le milieu des années 1990 des ingénieurs et techniciens chinois à se lancer dans la recherche de noms de domaines inscrits en idéogrammes chinois. Cette recherche s est révélée longue et onéreuse. C est seulement en avril 2010 que la Chine a pu enfin obtenir auprès de l ICANN l autorisation de mettre en service cinq domaines en idéogrammes 2. Depuis cette date, les inscriptions des sites offrant un domaine en idéogrammes n ont cessé d augmenter. C est ainsi par exemple que près de la totalité des organismes gouvernementaux et de nombreuses entreprises chinoises ont acheté leurs adresses en idéogrammes, même si les internautes devront encore attendre pour pouvoir les utiliser. Théoriquement, pendant la période de transition, le gouvernement chinois souhaite que les sites possédant les extensions «.com.cn», «.net.cn» se transforment automatiquement pour ne paraître qu en idéogrammes. Néanmoins, il semble que les difficultés techniques que cela induit y restent non négligeables pour l instant. En effet, l ampleur des travaux est assez importante, vu le nombre de sites existant. Malgré une légère baisse depuis 2 ans, il y a encore quelque 2,8 millions de sites en fin 2010, parmi lesquels 65 % sont «.cn» ; 30 % «.com» et près de 5 % «.net». Par rapport à il y a cinq ans, les sites «.cn» sont en constant accroissement alors que les sites «.com» sont en diminution. C est là le résultat d une volonté politique qui a privilégié la création des sites «.cn» au détriment de ceux «.com». Il est sûr que la conversion progressive des «.com» en «.cn» s inscrivait déjà dans la logique de pouvoir réaliser enfin le passage définitif de l internet chinois en idéogrammes. 216 Géo n 33.indd /11/11 19:09

13 GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e La Chine à la croisée des chemins En effet, dans l hypothèse où les Chinois réussiraient à faire fonctionner valablement les domaines en idéogrammes, il y aurait un vrai schisme structurel de l Internet dans le monde. Pékin serait l unique maître des espaces virtuels installés sur le territoire chinois. Son exemple pourrait donner envie à d autres pays d en faire autant. Autrement dit, des frontières virtuelles qui n existent pas jusqu alors, sauf à être linguistiques ou relevant de la censure, pourraient être instaurées selon la volonté des gouvernements. Contrairement à ce que les démocrates occidentaux pourraient ou voudraient croire, les intellectuels chinois sont aujourd hui des bénéficiaires du régime et les dissidents sont très peu nombreux parmi eux. Leur vie confortable et leur manière confucéenne de penser dictent leurs opinions, en particulier en matière politique. De plus, leur pouvoir d influence en tant que leaders d opinion est encore assuré via les médias traditionnels, notamment au travers de la presse écrite. En effet, média de l élite, elle continue d être le moyen le plus efficace pour transmettre ses idées à un grand nombre de personnes. L internet, en particulier les sites des médias traditionnels, ne servent qu à élargir l accessibilité de leur support. A l inverse, l Internet et les micro-blogs fournissent un espace de création pour ceux qui ont quelque chose à dire mais qui n arrivent pas à se faire entendre par les média traditionnels. Il arrive souvent que des personnes complètement inconnues dans la vie réelle jouissent d une grande notoriété sur l Internet sous l identité de pseudonymes qu ils ont choisis. Ce sont eux les leaders d opinion sur la Toile. Leur niveau de connaissance parfois trop bas et leur degré de spécialisation souvent trop faible sur les sujets qu ils abordent ne leur procurent pas la même fiabilité que celle accordée aux média traditionnels. En un mot, les relais d opinion sur la Toile ne se superposent pas exactement à ceux des média traditionnels. Cela veut dire que les intellectuels et les dissidents ne présentent pas des dangers aussi menaçants que le PCC pourrait le craindre. La censure chinoise est en réalité une vraie réussite pour le PCC qui, jusqu à présent, a très bien verrouillé l Internet. L échec de la charte 08 et l emprisonnement de l écrivain Liu Xiaobo, l un des rédacteurs de cette charte 08 en est la preuve. Néanmoins, l Internet est vraiment capable, comme les autres média traditionnels (notamment les média locaux), de s impliquer dans les affaires sociales. Il est même assez efficace pour ce qui concerne les problèmes volontairement négligés ou occultés par les média traditionnels. Ce fut le cas de l Affaire des Fangmin (pétitionnaires en chinois), ces plaignants qui viennent de loin pour se rendre à Pékin pour demander justice auprès des Autorités concernées. Leurs causes sont diverses 217 Géo n 33.indd /11/11 19:09

14 Approche géopolitique de l Internet en Chine GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e mais leur point commun est qu ils vivent dans la misère dans la capitale quand ils y séjournent et qu ils s y font même maltraiter. C est en fait l Internet qui leur a permis d apercevoir une lueur d espoir. C est ainsi par exemple que Liu Anjun, simple internaute et qui n est absolument pas un intellectuel a lancé sur internet un appel au secours en octobre Pour la première fois, avec force détails, le sort pitoyable des pauvres pétitionnaires a été révélé sur un site spécialement créé par les premiers bénévoles qui ont répondu l appel de Liu Anjun. Tout à coup, des dons sont arrivés en abondance, les rangs des bénévoles ont grossi et cette opération de secours a fini par attirer l attention des «libéraux» pékinois. C est alors que des avocats sont allés jusqu à fonder une association de soutien aux pétitionnaires. Quinze mille pétitionnaires ont pu en bénéficier. De nos jours, les jeunes Chinois qui ont grandi dans «l économie socialiste de marché» n ont pas connu pour la plupart la pauvreté. Ils ne sont donc pas aussi contestataires que l étaient leurs aînés qui ont aujourd hui la quarantaine ou à la cinquantaine. Toutefois, ces jeunes qui passent beaucoup de temps sur la Toile présentent en réalité une menace potentielle plus importante pour le régime que n importe quelle autre génération. Primo, ils sont plus «libéraux» et plus «réalistes». Secondo, le taux de chômage qui atteint 30 % en 2010 pourrait accentuer leur mécontentement envers un gouvernement qu ils considèrent comme idéologiquement «démodé» et donc «illégitime». Tertio, ils sont plus dynamiques que leurs ainés et moins peureux parce que n ayant pas connu la révolution culturelle, les répressions, ni l explosion de Tiananmen. Ils sont donc plus faciles à mobiliser. Le PCC en est conscient. 218 Géo n 33.indd /11/11 19:09

15 GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e La Chine à la croisée des chemins ANNEXES 3 Quelques chiffres clés sur l internet en Chine - juin 2010 Nombre d internautes : 420 millions Taux de pénétration : 31,8 % Taux de croissance de la pénétration : 2,9 % Taux de connexion à haut débit : 98 % des internautes Nombre d abonnés de l Internet mobile : 277 millions Taux de croissance de l internet mobile : 18,6 % Nombre d internautes en zone rurale : 115 millions (27,4 % des internautes) Taux de croissance d internautes en zone rurale : 7,7 % La moyenne de la durée de connexion : 19,8 heures par semaine La moyenne du débit de connexion : 0,86 mbps L âge moyen des internautes : 85 % ont moins de 40 ans Nombre de domaines enregistrés : 11,21 millions Nombre de sites en fonction : 2,79 millions Pourcentage des sites ayant le domaine «.cn» : 73,7 % Activités en ligne Activités en ligne des internautes chinois Taux d utilisation en 12/2009 Taux d utilisation en 06/2010 Classement 12/2009 Classement 06/2010 Changement de classement Musique 83.5% 82.5% 1 1 Actualités 80.1% 78.5% 2 2 Moteurs de recherche 73.3% 76.3% 3 3 Dialogue instantané 70.9% 72.4% 4 4 Jeux 68.9% 70.5% 5 5 Vidéos 62.6% 63.2% % 56.5% 8 7 Blogs 57.7% 55.1% 7 8 E-meeting 45.8% 50.1% 9 9 Littérature en ligne 42.3% 44.8% Achats en ligne 28.1% 33.8% Forum/BBS 30.5% 31.5% Paiements en ligne 24.5% 30.5% E-banque 24.5% 29.1% Géo n 33.indd /11/11 19:09

16 Approche géopolitique de l Internet en Chine GÉOSTRATÉGIQUES N 33 4 e Activités en ligne Taux d utilisation en 12/2009 Taux d utilisation en 06/2010 Classement 12/2009 Classement 06/2010 Changement de classement E-bourse 14.8% 15.0% Réservations 7.9% 8.6% Touristiques Notes Sources : tableau établi par l auteur à partir des données fournies sur le site 1. CF : Annexe «Activités en ligne des internautes chinois» Les taux de croissance sont calculés l sur la base des statistiques de fin juin 2010 en comparaison avec ceux de fin décembre Géo n 33.indd /11/11 19:09

Chapitre 1 : Le marché de l internet chinois

Chapitre 1 : Le marché de l internet chinois Chapitre 1 : Le marché de l internet chinois I. Les chiffres clés du marché chinois... 13 Quelques repères sur le marché de l Internet chinois... 13 Une connexion de plus en plus rapide, le développement

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Dossier de Presse Février 2011 1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Etude IFOP pour DIRECT ASSURANCE menée du 22 au 30 décembre 2010 auprès d un échantillon national de 1035 Français

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Symposium international sur les services bancaires postaux John Anderson 613-290-0016 andersjs1@gmail.com «Ils sont des millions à ne pas avoir

Plus en détail

Country factsheet - Juin 2014 Singapour

Country factsheet - Juin 2014 Singapour Country factsheet - Juin 2014 Singapour Sa superficie s étend sur quelques 700 km² et sa population ne dépasse que de peu les 5 millions d habitants, mais du point de vue de la compétitivité et de la modernité,

Plus en détail

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Eric Lee En novembre 2011, les militaires au pouvoir aux Fidji ont jeté en prison deux des plus importants dirigeants syndicaux du

Plus en détail

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction Introduction La nature, pour être commandée, doit être obéie.» Francis Bacon, peintre anglo-irlandais. En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, soit un quart de la population

Plus en détail

Le marketing digital

Le marketing digital François SCHEID Renaud VAILLANT Grégoire DE MONTAIGU Le marketing digital Développer sa stratégie à l ère numérique, 2012 ISBN : 978-2-212-55343-7 Introduction Bienvenue dans un monde connecté et interactif!

Plus en détail

Equipements multimédias et réseaux sociaux les tendances clés à travers le monde

Equipements multimédias et réseaux sociaux les tendances clés à travers le monde Powering Informed Decisions Equipements multimédias et réseaux sociaux les tendances clés à travers le monde En 2015 l écosystème du digital continue d évoluer rapidement. Mais les annonceurs comprennent-ils

Plus en détail

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Investissements

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

Country factsheet - Mars 2015. Japon

Country factsheet - Mars 2015. Japon Country factsheet - Mars 2015 Japon Le pays du Soleil-Levant a une économie en ligne des plus attractives et sa maturité ne fait qu accentuer cette attractivité. Les quelques chiffres clés suivants permettent

Plus en détail

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté 18 ans après le référendum de 1995 Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté présenté par Marcel Leblanc, économiste pour le comité de travail sur la souveraineté

Plus en détail

Créer un site internet?

Créer un site internet? WebexpR Communication digitale des PME 249 rue Irène Joliot Curie 60610 La Croix Saint Ouen contact@webexpr.fr Créer un site internet? Qui? Quoi? Pour qui? Pourquoi? Quand? Comment? Combien? Rédaction

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

Communication, relations publiques et relations médias à l heure des réseaux sociaux

Communication, relations publiques et relations médias à l heure des réseaux sociaux Communication, relations publiques et relations médias à l heure des réseaux sociaux Dans un univers médiatique en profonde et constante mutation, la communication, les relations publiques et les relations

Plus en détail

Irrigation Marketing. >1 : Un nouveau concept : l irrigation marketing

Irrigation Marketing. >1 : Un nouveau concept : l irrigation marketing Irrigation Marketing C est un fait, Internet ne connaît pas la crise! Fort de sa souplesse et des capacités de tracking en temps réel, et offrant un avantage économique reconnu, Internet est aujourd hui

Plus en détail

FORMATIONS FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE LE CATALOGUE DE

FORMATIONS FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE LE CATALOGUE DE FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE CENTRE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES CONTINUES LE CATALOGUE DE FORMATIONS NUMÉRIQUES POUR DÉVELOPPER DE MEILLEURES

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes Etude JAMES 2012 Utilisation des médias électroniques par les jeunes Données privées: les jeunes plus prudents Chez les jeunes, le besoin de se présenter dans les principaux réseaux sociaux reste inchangé:

Plus en détail

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS Magdalena Grębosz Jacek Otto Ecole Polytechnique de Lodz, Pologne L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS L Introduction L Internet est actuellement le plus grand réseau

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014 Les internautes français et la confiance numérique Lundi 7 avril 2014 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1007 individus âgés de 15 ans et plus. La représentativité de l échantillon

Plus en détail

Économie et réseaux sociaux

Économie et réseaux sociaux Économie et réseaux sociaux Forum financier belge Louvain-la-Neuve 23/10/2012 Économie et réseaux sociaux Olivier de Wasseige @defimedia.be Plus de 7 internautes sur 10 sont membres d au moins un réseau

Plus en détail

COMMENT GERER SA E-REPUTATION?

COMMENT GERER SA E-REPUTATION? Il y a encore quelques années, l image d une entreprise s appuyait principalement voire essentiellement - sur une communication institutionnelle, construite par le biais de médias traditionnels. Internet

Plus en détail

Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives

Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives RÉSUMÉ Mars 2010 Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives de l UE TERA Consultants L étude a été réalisée par TERA Consultants, un cabinet de conseil indépendant

Plus en détail

LA STRATÉGIE ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE

LA STRATÉGIE ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE Christophe REVEILLARD Chercheur à l Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), il est directeur du séminaire de Géopolitique au Collège interarmées de Défense (CID-Ecole militaire). LA STRATÉGIE ÉCONOMIQUE

Plus en détail

DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution

DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution DU Paris II Modèle de l économie numérique Commerce électronique et conflits de canaux de distribution Introduction La notion de canaux de distribution : => réseaux de distribution propre : automobiles,

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour INTRODUCTION Je remercie la région Rhône-Alpes pour m avoir permis d effectuer ce stage dans de bonnes conditions, grâce au soutien non négligeable qu a représenté la bourse Explor

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne?

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne? SYNTHÈSE Le marché des contenus et des services payants en ligne, historiquement fort en France sur la téléphonie fixe autour de Télétel puis d Audiotel s est développé autour de nouveaux canaux de diffusion

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

Comment générer des revenus en Affiliation

Comment générer des revenus en Affiliation Comment générer des revenus en Affiliation Apprenez comment vous créer un système pour faire de l argent sur Internet Version 6 Programme Affiliation Entreprise Nexika Inc www.marketing-affiliation.com

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE

MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE 2015 Résumé Le niveau et la dynamique de développement du transport aérien suisse sont analysés et évalués dans le cadre d un vaste monitoring

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile

IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile IAB France Études fil rouge Vague 2 Internet et la téléphonie mobile Rapport d étude quantitative De : Nicolas SAINTAGNE / Azyadée BAKA A : IAB FRANCE Contexte & Objectifs Contexte & Objectifs Fort d une

Plus en détail

Un point de vue technique sur la loi Internet et création

Un point de vue technique sur la loi Internet et création Un point de vue technique sur la loi Internet et création Fabrice Le Fessant Expert des systèmes distribués et des réseaux pair-à-pair Chercheur à l INRIA Saclay - Île-de-France (Institut National de Recherche

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

Maria Mercanti- Guérin Maître de conférences CNAM PARIS. Nouvelles tendances du e-marketing et nouveaux métiers du Web

Maria Mercanti- Guérin Maître de conférences CNAM PARIS. Nouvelles tendances du e-marketing et nouveaux métiers du Web Maria Mercanti- Guérin Maître de conférences CNAM PARIS Nouvelles tendances du e-marketing et nouveaux métiers du Web L actualité d Internet ou plutôt quelques faits marquants LE E-G8 LA GUERRE TOTALE

Plus en détail

Les performances des banques en ligne chinoises en 2010 par Arthur Hamon - Asia Pacific Area Manager & Alain Petit - Responsable Benchmarks & Etudes

Les performances des banques en ligne chinoises en 2010 par Arthur Hamon - Asia Pacific Area Manager & Alain Petit - Responsable Benchmarks & Etudes Les performances des banques en ligne chinoises en 2010 par Arthur Hamon - Asia Pacific Area Manager & Alain Petit - Responsable Benchmarks & Etudes L empire du milieu est le pays qui compte le plus grand

Plus en détail

LE DOLLAR. règne en maître, par défaut

LE DOLLAR. règne en maître, par défaut LE DOLLAR règne en maître, par défaut Les arrangements monétaires internationaux sont examinés à la loupe depuis la crise financière mondiale Eswar Prasad LE DOLLAR a été la principale monnaie mondiale

Plus en détail

La payement par Carte Bancaire sur Internet

La payement par Carte Bancaire sur Internet Une documentation Côtière Informatique Mise à jour du 06/11/2012 Sommaire : La payement par Carte Bancaire sur Internet 1) Préambule page 1 2) Historique page 1 3) Une situation actuelle anormale page

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES

COMMENTAIRE. Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES COMMENTAIRE Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES Dans le contexte d une diminution continue des taux d intérêt depuis le milieu des

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

HighQ accélère les performances des applications Cloud dynamiques jusqu à 2 000%, en améliorant la collaboration mondiale des consommateurs

HighQ accélère les performances des applications Cloud dynamiques jusqu à 2 000%, en améliorant la collaboration mondiale des consommateurs TÉMOIGNAGE CLIENT HighQ accélère les performances des applications Cloud dynamiques jusqu à 2 000%, en améliorant la collaboration mondiale des consommateurs Synthèse Société HighQ Siège Londres, Royaume-Uni

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2011

RESULTATS ANNUELS 2011 RESULTATS ANNUELS 2011 22 Mars 2012 Une vision claire et constante depuis 2003 : les contenus digitaux ne peuvent pas être 100% gratuits I LE POSITIONNEMENT Aider les media et les services en ligne à bâtir

Plus en détail

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise?

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? 78 % des entreprises affirment que les réseaux sociaux sont essentiels à leur croissance 80 % des internautes préfèrent se connecter avec

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 8 Du 20 heures à Twitter : Les réseaux sociaux bousculent l info n 1101347 Octobre 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul

Plus en détail

Incidence des tendances de marketing

Incidence des tendances de marketing Incidence des tendances de marketing La publicité au Canada joue un rôle important dans l économie canadienne avec des dépenses qui devraient atteindre plus de 23,3 milliards de dollars en 211. Dépenses

Plus en détail

Cartes sur table. Pour une justice. sociale. et fiscale. Quatre propositions concrètes

Cartes sur table. Pour une justice. sociale. et fiscale. Quatre propositions concrètes Cartes sur table Pour une justice sociale et fiscale Quatre propositions concrètes AVERTISSEMENT La mission de la Fondation Jean-Jaurès est de faire vivre le débat public et de concourir ainsi à la rénovation

Plus en détail

Pourquoi disposer d un site Internet mobile n est qu un début

Pourquoi disposer d un site Internet mobile n est qu un début Edition Spéciale 2 Intelligence Applied 1 Avoir un site «responsive design» ou adapté aux mobiles constitue un grand pas en avant. Il ne doit cependant pas être considéré comme le substitut à une véritable

Plus en détail

Baromètre Gemalto - TNS Sofres. Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique

Baromètre Gemalto - TNS Sofres. Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique Baromètre Gemalto - TNS Sofres Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique Amsterdam, 12 mars 2008 Gemalto (Euronext NL0000400653 GTO),

Plus en détail

Coup d œil sur les inégalités de revenus au

Coup d œil sur les inégalités de revenus au Coup d œil sur les inégalités de revenus au Québec L expression «nous les 99 %», qui avait servi de cri de ralliement des mouvements Occupy, résume les préoccupations que soulève la tendance mondiale à

Plus en détail

La publicité sur Internet, un gage de réussite

La publicité sur Internet, un gage de réussite 1 La publicité sur Internet, un gage de réussite mondiales, qui, plus encore qu à travers leur langue, ont le pouvoir de faire ou défaire une marque en un clin d oeil. Peu onéreuse, rapide, réactive, polyvalente,

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

Simplicité ET Sécurité: Le m-commerce, attention au décollage

Simplicité ET Sécurité: Le m-commerce, attention au décollage Simplicité ET Sécurité: Le m-commerce, attention au décollage François Jeanne, journaliste et éditorialiste atelier-media@atelier.fr www.atelier.fr 1- L envol des smartphones - En Août 2010, 15% des abonnés

Plus en détail

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL :

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : UN PARTENARIAT POUR BÂTIR DES COLLECTIVITÉS PLUS FORTES, PLUS PROSPÈRES ET PLUS DYNAMIQUES Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine

Plus en détail

Introduction. 2012, Pearson France, Christine Balagué et Loïc Bodin, Les succès du web à la française

Introduction. 2012, Pearson France, Christine Balagué et Loïc Bodin, Les succès du web à la française Introduction 1 Introduction Cessons de croire que les réussites économiques sur Internet sont l apanage des seuls Américains! Il se crée aussi dans notre Hexagone des entreprises qui connaissent un grand

Plus en détail

La publication, au second

La publication, au second Les entreprises industrielles françaises de plus en plus impliquées dans les NTIC Malgré l adoption accélérée des différents outils des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC)

Plus en détail

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Avner Levin * * Professeur agrégé et directeur, Privacy and Cyber

Plus en détail

Signaux mitigés en provenance de la Fed?

Signaux mitigés en provenance de la Fed? Signaux mitigés en provenance de la Fed? La semaine dernière fut particulièrement intense sur les marchés, avec plusieurs thèmes centraux pour les opérateurs boursiers. Une fois ces thématiques relativement

Plus en détail

Rapport sur le travail dans le monde 2012

Rapport sur le travail dans le monde 2012 Rapport sur le travail dans le monde 2012 De meilleurs emplois pour une économie meilleure Résumé ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL INSTITUT INTERNATIONAL D ÉTUDES SOCIALES Comment sortir du piège

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde?

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité?

L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité? 1 L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité? Prof. Gérard CLIQUET Président de la CIDEGEF IGR-IAE, Université de Rennes 1, FRANCE L année

Plus en détail

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires 1 Fiche technique Le quatrième baromètre et a été réalisé par Calysto

Plus en détail

Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni

Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni Les revenus engendrés par l e-commerce représentent 109 milliards d euros. Les superlatifs servant à qualifier l e-commerce du Royaume-Uni ne manquent pas

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Innovation & Internationalisation (I²)

Innovation & Internationalisation (I²) Partenariats d intérêt mutuel bien compris, tout azimut Les inter-pme panafricaines et internationales réalisées massivement Innovation & Internationalisation (I²) L Afrique se tire elle-même du marécage

Plus en détail

résumé un développement riche en emplois

résumé un développement riche en emplois ne pas publier avant 00:01 Gmt le mardi 27 mai 2014 résumé un développement riche en emplois Rapport sur le Travail dans le Monde 2014 Un développement riche en emplois Résumé ORGANISATION INTERNATIONALE

Plus en détail

Les médias en quelques statistiques

Les médias en quelques statistiques Les médias en quelques statistiques Daniel Giroux Secrétaire général, Centre d études sur les médias, Université Laval Avec la collaboration de Sébastien Charlton Le fait que les Québécois passent de plus

Plus en détail

Notre planète mobile : Canada

Notre planète mobile : Canada Notre planète mobile : Canada Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2012 1 LES TÉLÉPHONES INTELLIGENTS ONT TRANSFORMÉ LE COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS 2 Le téléphone intelligent représente

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France Focus sur les politiques publiques de l épargne en France T. Mosquera Yon Banque de France 1 En France, les pouvoirs publics ont, dès 1818, souhaité mettre en place des dispositifs visant à encourager

Plus en détail

Énergie et Mondialisation

Énergie et Mondialisation Énergie et Mondialisation Il est fréquent d affirmer que de nombreuses questions énergétiques ou environnementales ne peuvent être posées correctement qu au niveau mondial. Résolument ancré dans le réseau

Plus en détail

Utilisation et usage d Internet

Utilisation et usage d Internet 1 résultats Utilisation et usage d Internet Internet s est imposé Quelque soit leur âge ou leur sexe, près de neuf jeunes sur dix déclarent utiliser Internet. Cette imposante proportion indique indubitablement

Plus en détail

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue?

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? 28 avril 2015 Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? Beaucoup d espoir repose sur les entreprises du centre du pays pour permettre à la croissance économique de

Plus en détail

Comment bien positionner son activité en ligne et inciter le client à acheter en ligne?

Comment bien positionner son activité en ligne et inciter le client à acheter en ligne? Comment bien positionner son activité en ligne et inciter le client à acheter en ligne? Olivier de Wasseige Administrateur délégué Defimedia SA Consultant RENTIC 21 février 2008 Conférence e-commerce AWT

Plus en détail

Votre cloud est-il net?

Votre cloud est-il net? Votre cloud est-il net? Avril 2012 greenpeace.fr Mettre en marche une révolution énergétique 03 2 Votre cloud est-il net? Frank van Biemen / EvoSwitch / Greenpeace Greenpeace Votre cloud est-il net? Résumé

Plus en détail

Communiquer efficacement en toute simplicité.

Communiquer efficacement en toute simplicité. Grandes Entreprises Communiquer efficacement en toute simplicité. Inbound & Interactive Services solutions pour une gestion parfaite des appels. Atteindre ses objectifs plus rapidement Faites de votre

Plus en détail

Comment choisir son smartphone?

Comment choisir son smartphone? + Comment choisir son smartphone? Sommaire Ø Critère n 1 : l ergonomie Ø Critère n 2 : le système d exploitation Ø Critère n 3 : les capacités techniques Ø Critère n 4 : la connectivité Ø Critère n 5 :

Plus en détail

dans le peloton européen

dans le peloton européen 1 résultats européens La Belgique : dans le peloton européen L enquête Mediappro, menée parallèlement dans neuf pays européens (Belgique, Danemark, Estonie, France, Grèce, Italie, Pologne, Portugal et

Plus en détail

La «M-Démocratie» ou le téléphone mobile au service de la démocratie

La «M-Démocratie» ou le téléphone mobile au service de la démocratie DEMOCRATIE ET NTCI >> Projet E-démocratie La «M-Démocratie» ou le téléphone mobile au service de la démocratie Par Chedly Ben Salem * Dans notre nouvelle ère digitale, le Web s est affirmé comme un tournant

Plus en détail

Le Moteur de Recherche du Voyageur

Le Moteur de Recherche du Voyageur Le Moteur de Recherche du Voyageur Contacts presse : Kalima 01 44 90 02 36 Gersende Facchini : gfacchini@kalima-rp.fr Tygénia Saustier : tsaustier@kalima-rp.fr L EDITO Faciliter la recherche de voyages

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

Langage et Communication

Langage et Communication Jean-Eric PELET MSTC 2 Daniel JACOBI Langage et Communication Titre du mémoire : Publicité en ligne : vers la rationalisation? Contexte L objet de cet exposé est de rendre compte, durant cette année 2000,

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1 Plan du Module 3 Chap.3- Les modèles fondés sur la structure des marchés

Plus en détail

Qu est-ce que la e-réputation?

Qu est-ce que la e-réputation? Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Le développement du numérique a fait de la e-réputation un enjeu permanent, global et stratégique pour toutes les entreprises et tous les entrepreneurs, depuis l

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SUR MOBILE : RETOURS D EXPERIENCE

LES RESEAUX SOCIAUX SUR MOBILE : RETOURS D EXPERIENCE PROGRAMME Il y a quelques mois, Facebook annonçait une croissance exceponnelle de ses résultats sur terminaux mobiles, laissant entendre que le réseau social avait enfin compris comment générer des revenus

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

PERSPECTIVES ET TENDANCES DES MEDIAS POUR 2013. Novembre 2012, Lausanne

PERSPECTIVES ET TENDANCES DES MEDIAS POUR 2013. Novembre 2012, Lausanne PERSPECTIVES ET TENDANCES DES MEDIAS POUR 2013 Novembre 2012, Lausanne INTRODUCTION La bascule numérique a eu lieu dans l ensemble des média, bouleversant la donne, brouillant les repères. Elle a poussé

Plus en détail

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes SOMMAIRE LES CONSTATS... 3 LA METHODOLOGIE... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 Google? Oui, mais pas que...4 Connectés, même en vacances!...4

Plus en détail

L EXTERNALISATION. Quels sont les enjeux stratégiques de l externalisation pour l entreprise actuellement?

L EXTERNALISATION. Quels sont les enjeux stratégiques de l externalisation pour l entreprise actuellement? L EXTERNALISATION Au sein des entreprises, l'heure est à la rationalisation des coûts. Pour parvenir à cet objectif, les stratégies sont nombreuses. Parmi elles, l externalisation est aujourd'hui considérée

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/15

Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/15 Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/15 SOMMAIRE A PRÉSENTATION DE L ÉTUDE OLFEO... 3 A.1 LES OBJECTIFS... 3 A.2 LE CONTEXTE... 3 A.3 LA MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE...

Plus en détail