IHK INFOS SEPTEMBER 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IHK INFOS SEPTEMBER 2012"

Transcription

1 IHK INFOS SEPTEMBER 2012 (Druckbare Vollversion) INHALT Seite 1. Aus unserem Wirtschaftsbezirk 1.1. Firmengründungen Konkurse 5 2. Kammer-Mitteilungen 2.1. Neue Verrechnungstarife (gültig ab 1. Juli 2012) Neue IHK-Mitglieder Nouvelle structure tarifaire pour les certificats d origine Utilisez votre certificat numérique GlobalSign pour introduire votre déclaration par internet Administration et chambre de commerce appelés à collaborer plus étroitement Gesetzgebungen 4. Veranstaltungen / Messen 4.1. Veranstaltungsreihe «Coaching Energie Salon METAMORPHOSES vom Palais des Congrès, Lüttich Les Caïus de Prométhéa 2012 appel à candidatures National Tender Day journée annuelle des marchés publics Weiterbildung 5.1. Seminare in deutscher Sprache Seminare in französischer Sprache Weiterbildungen des ZAWM Eupen Weiterbildungen des ZAWM St. Vith Wirtschaftsinfos und recht 6.1. Indexentwicklungen Entsendung von Arbeitnehmern nach BE/LUX/D Zusammenfassung Notre système d indexation doit être réformé Arriérés de paiement : Source d exaspération pour les fournisseurs et pour l Europe Réduire sa facture d énergie Sozialgesetzgebung und Tarifpolitik 7.1. Beiträge zum Landesamt für Soziale Sicherheit 3. Quartal L outplacement est un droit et tout patron a des obligations! La crise économique réduit l écart salarial Loi-programme mesures relatives aux pensions complémentaires Bekämpfung des Sozialbetrugs : wichtigste Änderungen des Programmgesetzes 29/3/ Außenhandel 8.1. Weiterbildungen im Bereich Außenhandel Auslandssprechtage der Wallonischen Region Arbeitsmarkt 9.1. Arbeitslosenzahlen der DG per Neue Maßnahmen zur Förderung der Beschäftigung älterer Arbeitnehmer Seminarveranstaltung Zukunftsorientierte Personalpolitik Rückblick 42 IHK-Infos 06/2012 Seite 1

2 10. F&E - Innovation Europäische Innovations- und Technologiebörse Technologiebörsen der deutschen IHK s Steuern / Finanzen / Beihilfen Einstellungs- und Ausbildungsbeihilfen des Arbeitsamtes Le NCP-Wallonie fête ses 10 ans L Europe: un atout pour la recherche wallonne Petit rappel des fondamentaux du régime des aides à l investissement Steuerliche Maßnahmen von Di Rupo I: 2. Maßnahmenwelle in Programmgesetz festgelegt Thin Capitalisation in Belgien : Stand der Dinge Käufe zu einem zu niedrigen Preis: ein (vergiftetes) Geschenk? 53 IHK-Infos 06/2012 Seite 2

3 1. Aus unserem Wirtschaftsbezirk 1.1. Firmengründungen vom bis Firma Straße PLZ - Ort Unternehmens-Nr. Tätigkeit Beschluss vom JAREJO SCS Rue Derrière La Vaulx MALMEDY Uhrmacher/Optik G.I. GOFFINET SPRL Reculemont 4/Bte MALMEDY Viehhandel GARAGE VONHOFF SPRL Verbindungsweg RAEREN Garage/Werkstatt T.D. PGmbH Langenbend KETTENIS Bauunternehmen SERDAM PGmbH Eupener Straße 37/PB A 4731 EYNATTEN Beteiligungsgesellschaft NEW ELEKTRO GRONSFELD PGmbH Moresneter Straße KELMIS Elektroeinzelhandel CONFISOLAR PGmbH Euregio Straße EUPEN Elektroinstallationen MODELS & DESIGN Belgique SPRL Rue de Bosfagne SOURBRODT Werkeartikel/Modellbau SYL.AGRI SNC Rue O stre MALMEDY Handelsvertretung W & S SCS Rue du Pont Neuf MALMEDY Filterung/Entstaubung ECOPHISA SPRL Avenue de Norvège MALMEDY Öffentlichkeitsarbeit LA BOTTEGA SPRL Gospertstraße EUPEN Immobiliengesellschaft FALA PGMBH Herbesthaler Straße EUPEN Tankstelle FOX CAR WASH PGmbH Neudorfer Straße RAEREN Car Wash AUTO PIECES WELKENRAEDT SPRL Rue Mitoyenne 220F 4710 LONTZEN PKW-Ersatzteile PETER MULLENS PGmbH Am Bach LONTZEN Gebäudereinigung FRANCOIS MULLER SPRL Rue La Vaulx MALMEDY Schreinerei BEAUTY-HAUS BY ALINE PGMBH Paveestraße EUPEN Frisörsalon MPJF SPRL Rue des Thuyas WAIMES Geräteeinzelhandel MAGETRA LOGISTICS SA Textilstraße EUPEN Transportunternehmen IHK-Infos 06/2012 Seite 3

4 A.M.M.C. SNC Rue de l église KELMIS Verwaltung/Consulting LIXHE COMPOST AG Peter-Becker-Straße EUPEN Kompostierung MNO SERVICES PGMBH Steinroth EUPEN Unternehmensberatung ASRO CLEAN AG Textilstraße EUPEN Reinigungsunternehmen GANAV SNC Rue de la Promenade HERGENRATH Logistik/Transport SIMPLY GREEN SPRL Chemin de la Source MALMEDY Holzarbeiten ECODIS-GRODENT SPRL Chemin sur le Thier MALMEDY Regionalprodukte GRODENT-THOMAS IMMO SPRL Chemin sur le Thier MALMEDY Immobilienunternehmen IHK-Infos 06/2012 Seite 4

5 1.2. Konkurse vom bis Firma Tätigkeit Datum Motif Konkursverwalter Kommissarischer Richter FANTOMASTER.COM PGmbH Losheimergraben BÜLLINGEN SCHROEDER Marcel c/o Belgique Diffusion Thommen 75 B-4790 BURG-REULAND BELLA ITALIA KELMIS GmbH Lütticher Straße KELMIS VON DER LAHR Achim c/o Restaurant BARESTA Malmedyer Straße 22/C 4780 SANKT VITH SCHAMALITTO PGmbH Pleistraße RAEREN KURLBAUM Heinz-Jürgen Spanisch RAEREN Informatik-Berater Auf Ladung RANSY BAGUETTE Auslieferer Auf Geständnis CHANTRAINE PIEPER Restaurant/Pizzeria Auf Geständnis CHANTRAINE PIEPER Restaurant Auf Geständnis RANSY MÜLLER Einzelhandel Auf Geständnis CHANTRAINE PIEPER Buchhaltung Auf Geständnis CHANTRAINE PIEPER IHK-Infos 06/2012 Seite 5

6 2. Kammer-Mitteilungen 2.1. Neue Verrechnungstarife TARIFLISTE (gültig ab 5. Juli 2012) Dienstleistung Mitgliedsfirma Nicht-Mitglied Beglaubigungen : 1. Ursprungszeugnisse : - pro Kopie 16,00 1,75 idem idem 2. Rechnungen mit oder ohne UZ - Original - pro Duplikat : 40,26 12,65 57,52 17,26 3. Verträge, Bescheinigungen,... - Original - pro Duplikat 51,77 12,65 86,28 17,26 4. Bescheinigung auf IHK-Papier - Original - pro Duplikat 51,77 12,65 86,28 17,26 IHK-Infos 09/2012 Seite 6

7 2.2. Neue IHK-Mitglieder SEPARATION A.G. Gewerbestraße Eynatten Optoelektronische Sortierung von Kunststoffen, Aufbereitung von primären Kunststoffen EASTERN MANAGEMENT GmbH Buchenweg Eupen Wirtschafts- und Unternehmensberatung, Beihilfe zur Gesellschaftsgründung IHK-Infos 09/2012 Seite 7

8 2.3. Nouvelle structure tarifaire pour les certificat d origine entretien avec M. Jean-Marc Delporte, Président du SPF Economie Entretien avec M. Jean-Marc Delporte, Président du SPF Economie À l occasion de la nouvelle structure tarifaire pour les certificats d origine La plate-forme DigiChambers a été lancée au début Trois ans après, pas moins de 40 % des certificats d origine ont été délivrés en ligne, et ce malgré le surcoût. Un bon début? (Jean- Marc Delporte) Assurément, il s agit d un beau résultat. Le surcoût de 3,50 euros par certificat pour l utilisation de DigiChambers est bien entendu proportionnel aux coûts d investissement et de maintenance de l application. Ce coût est par ailleurs sensiblement inférieur à la redevance demandée par les chambres de commerce privées d autres États membres. En outre, en Belgique, il n y a pas de distinction de prix selon qu une entreprise est membre ou non d une chambre. En recourant à DigiChambers, les entreprises peuvent même économiser entre 10 et 40 euros par certificat. Par conséquent, la nouvelle différence de prix entre un certificat papier et un certificat électronique rendra l application électronique encore plus attrayante pour les entreprises Pourquoi cette différence au niveau du montant de la redevance était-elle nécessaire? Quel est l objectif poursuivi? (J-MD) En rendant le certificat électronique moins cher, nous souhaitons créer une dynamique encourageant les entreprises à recourir à DigiChambers. Leur compétitivité s en trouvera stimulée. De même, nous avons l intention d étendre le système à d autres pays, d où l importance de pouvoir démontrer son utilisation à grande échelle par les entreprises en Belgique. La promotion de cette application en ligne marque également un pas supplémentaire vers la dématérialisation des procédures douanières. Qui plus est, le SPF Economie est très attentif à la problématique de la durabilité et du respect de l environnement. DigiChambers constitue le mode de délivrance de certificats le plus écologique qui soit, étant donné que l application évite de nombreux déplacements. Dans ce contexte, la promotion de l utilisation du système traduit la volonté politique de s orienter vers une économie durable. Une autre nouveauté est la possibilité, depuis le 1 er juillet, d utiliser sa carte d identité électronique pour demander des certificats d origine. Était-ce indispensable? (J-MD) DigiChambers constitue déjà un accomplissement en termes d e-governement, comme l a confirmé sa participation à la finale du prix européen pour l administration en ligne (European e- Government Awards) en En offrant également la possibilité de s identifier au moyen de l eid dans DigiChambers, non seulement nous élargissons l éventail des services d administration en ligne mais nous renforçons également l utilisation de l eid pour plusieurs applications dans divers domaines. L intégration de l eid dans DigiChambers entraîne en outre une diminution des coûts pour les petits utilisateurs ainsi qu une simplification de la procédure électronique existante. IHK-Infos 09/2012 Seite 8

9 Comment voyez-vous l avenir de DigiChambers? (J-MD) Nous avons l ambition de ne plus délivrer que des certificats électroniques. Nous examinerons à court terme la possibilité de simplifier la gestion de la délivrance et de la vérification des mandats sur DigiChambers. L une ou l autre collaboration avec la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE) est envisageable. Il devrait être possible d accéder à des applications comparables via DigiChambers (par exemple une application d Arabie saoudite). Comme je l ai déjà dit, nous visons même à étendre DigiChambers à d autres pays. Outre l amélioration des aspects techniques, nous souhaitons également optimaliser le potentiel statistique de DigiChambers afin de pouvoir l utiliser dans des cas concrets. Il convient en outre de rechercher en permanence des moyens de simplifier les formalités administratives. Il pourrait s agir de la procédure pour les vérifications réalisées à la demande de pays tiers ou de l exploitation des informations déjà contenues dans DigiChambers (par exemple cachets et signatures des chambres). De plus, nous devons identifier pour quelles parties il serait intéressant de bénéficier d un accès à DigiChambers (par exemple le SPF Affaires étrangères). Enfin, il y aura également lieu de tenir compte de l incidence de la modernisation du cadre légal sur le système. Encore une dernière question. DigiChambers représente une simplification importante pour les entreprises. Pouvons-nous en déduire que la simplification administrative est pour vous une priorité? (J-MD) À cet égard, je vous confirme que la nouvelle stratégie du SPF Economie, dont j ai l honneur d assurer la direction depuis le 25/06/2012, inscrit parmi ses axes d action prioritaires, à côté de la «protection des consommateurs», du «marché transparent» et de «l économie durable», l axe «économie compétitive». Dans ce cadre, il va sans dire que le SPF Economie, à travers ses divers métiers, et fort de sa mission consistant à créer les conditions d un marché des biens et services concurrentiel, durable et équilibré, contribue aussi à l amélioration de la compétitivité de nos entreprises, non seulement par la promotion de la simplification administrative, dont la réalisation phare est, bien sûr la Banque-Carrefour des Entreprises, mais aussi par l encouragement des nouvelles technologies, l encadrement de la société de l information et de l économie numérique, la promotion de l innovation et l élaboration d une réglementation économique adéquate, garantissant un esprit de dialogue et de concertation. Je voudrais encore ajouter, que conformément à l accord gouvernemental, le gouvernement a récemment adopté un «Plan fédéral de la Simplification administrative » auquel le SPF Economie contribue largement, tant en matière de statistiques, de brevets, d autorisations diverses, de normalisation, de marquage d origine, d énergie, etc. IHK-Infos 09/2012 Seite 9

10 2.4. Utilisez votre certificat numérique pour introduire votre déclaration par internet Êtes vous assujetti à l impôt des personnes morales? Utilisez votre certificat numérique de GlobalSign pour introduire votre déclaration par internet! A partir de l exercice d imposition 2011, les sociétés pouvaient utiliser l application BIZTAX pour l introduction des déclarations à l impôt des sociétés par internet. A partir de l exercice d imposition 2012, BIZTAX peut également être utilisé pour les déclarations à l impôt des personnes morales et à l impôt des nonrésidents. Dans BIZTAX, vous pouvez introduire la déclaration et les annexes online. Ajouter des PDF pour les annexes dont il n y a pas de modèle fixe reste possible. Les déclarations sont sauvegardées centralement, l utilisateur peut les modifier et les compléter à un autre moment. Le calcul de l impôt dû est également possible. Des fichiers conçus par des logiciels externes peuvent être chargés facilement dans BIZTAX. Il n y a pas d enregistrement préalable requis, une carte d identité électronique (eid) ou un certificat digital classe 3 (p. ex. GlobalSign) suffit. Après l introduction de la déclaration, l utilisateur peut la consulter, avec l accusé de réception, les PDF de la déclaration et les annexes, en utilisant le certificat ou son eid. L application BIZTAX reste à votre disposition 24 heures sur 24 afin de vous permettre de déposer votre déclaration lorsque vous le désirez. Pour savoir plus sur les certificats GlobalSign, contacter nous au 087/ ou via IHK-Infos 09/2012 Seite 10

11 2.5. Matières douanières : administration et chambres de commerce appelés à collaborer plus étroitement Avec deux objectifs prioritaires, à savoir L'information et le soutien des entreprises, douanes et chambres de commerce se sont récemment engagées à faire mieux qu'hier au profit de L'ensemble du circuit économique. Dans les faits, elles entendent doper L'efficacité des mécanismes qui existent au profit des entreprises, nos entreprises. Pour Noël Colpin, Administrateur général des Douanes et Accises, comme pour John Stoop, Président de la Fédération des chambres de commerce belges, cosignataires de cet accord de coopération historique, le signal du départ d'une véritable coopération structurelle entre les deux organisations a été donné dans l'intérêt de la communauté des affaires. Coopération structurelle Notons quant à nous déjà que ladite coopération se concentrera dans un premier temps sur trois objectifs précis que sont l'information rapide et adéquate aux entreprises, la constitution de réseaux internationaux de support mutuel, les carnets ATA (exportations temporaires) et certificats d'origine. En s'engageant de la sorte, les chambres entendent évidemment être au plus près de la réglementation douanière dont on connaît le rythme des évolutions sous l'influence de l'europe et sous la contrainte des développements techniques et des questions de sécurité. Le tout, bien entendu, au profit des entreprises qu'il ne restera qu'à informer ou à convaincre de se préparer aux changements douaniers qui les concernent. Collaboration mutuelle Les Douanes ne seront quant à elles pas en reste, elles bénéficieront du réseau des chambres à l'échelle internationale, ces dernières pouvant de leur côté profiter de maillage douanier pour servir les intérêts des entreprises, exportatrices notamment. Faut-il le rappeler, le réseau des attachés douaniers à l'étranger est en l'espèce un socle fort et compétent sur lequel éventuellement s'appuyer pour une série de problématiques précises liées aux exportations vers des pays tiers. De là à entrevoir cette collaboration en termes de relais vers les attachés douaniers? Et pourquoi pas? La collaboration qui devrait naître de l'engagement signé concernera, par exemple aussi, le partage de compétences et leur expérience en matière de carnets ATA et de certificats d'origine, histoire d'optimaliser entre autres l'utilisation de ces instruments commerciaux et douaniers. Notons pour la petite histoire que les chambres de commerce avaient déjà conclu un accord structurel de coopération avec le Service Public Fédéral des Affaires Economiques (renouvelé début 2011, NDLR), ayant pour objectif explicite le soutien de la position internationale de concurrence des entreprises belges. Plus d'infos : ENTREPRENDRE AUJOURD HUI juin/juillet/août 2012 N 142 IHK-Infos 09/2012 Seite 11

12 4. Veranstaltungen / Messen 4.1. Veranstaltungsreihe Coaching Energie INDUSTRIE : COACHING ENERGIE Que ce soit au niveau de la production ou, dans une moindre mesure, pour le bâtiment, le constat est le même : l énergie coûte cher! Pour vous aider à réduire vos coûts, la CCI vous propose un coaching spécialement adapté à l industrie «PMI : Diminuez vos dépenses énergétiques!» Au sein d un groupe de 6 participants, et encadré par notre expert de terrain qui vous donnera les notions de base, vous réaliserez l audit énergétique de votre entreprise. In fine, vous aurez priorisé et chiffré les actions qui vous permettront de diminuer vos factures énergétiques, retour sur investissement à l appui. Résultats : Une comptabilité énergétique adaptée à votre entreprise Un plan d action et des pistes chiffrées d amélioration énergétique Des outils pour sensibiliser votre personnel En pratique : Une visite préalable de vos locaux pour un coaching adapté à vos besoins 5 séances de coaching et partage d expériences, encadrées par un auditeur AMURE agréé par la Région wallonne ; Démarrage fin septembre 2012 Dans les nouveaux locaux de la CCI Connect à Bierset 650 HTVA pour les membres CCI Liège-Verviers-Namur ou IHK Eupen- Malmedy-Saint Vith 750 pour les non-membres Plus d infos : Céline KUETGENS 04/ IHK-Infos 09/2012 Seite 12

13 4.2. Salon «METAMORPHOSES» vom Januar 2013 in Lüttich Vous êtes une PME qui élabore des matériaux innovants? Un Centre de recherche? Une entreprise qui consacre des budgets importants au développement de ces matériaux? Alors venez présenter vos matériaux, vos innovations, votre savoir-faire! «Métamorphoses» est la vitrine des matériaux innovants en Wallonie! Dans la Grande Région et en particulier en Wallonie, de nombreuses entreprises et centres de recherches travaillent sur l élaboration de nouveaux matériaux ou l adaptation de matériaux existants pour de nouvelles applications. Les matériaux couvrent tous les secteurs de l activité économique et leur adaptation est en constante et rapide évolution. La SPI, agence de développement économique de la province de Liège, et ses partenaires, conscients du potentiel économique que représente l'application des nouveaux matériaux, organisent à Liège un salon permettant la rencontre entre les «créateurs de matériaux» et leurs «utilisateurs». La troisième édition du salon Métamorphoses aura lieu les 30 et 31 janvier 2013 au Palais des Congrès de Liège. Une salle de conférences est mise gratuitement à la disposition des exposants. En parallèle, des conférences thématiques ainsi que des rencontres interentreprises seront organisées. Contacts Informations (exposants et visiteurs) Isabelle KRUYTS Bernadette MARCOURT Nathalie DEVREUX IHK-Infos 09/2012 Seite 13

14 4.3. Les Caïus de Prométhéa 2012 appel à candidatures Communiqué de presse Organisé depuis 1989 par Prométhéa, le Concours des Caïus met à l honneur le mécénat culturel et les entreprises qui se distinguent par leur contribution, leur créativité et leur dynamisme en faveur du développement culturel et patrimonial en Belgique. En 23 ans, 91 entreprises ont été récompensées. Au fil des ans, plus de 400 projets ont été présentés par les entreprises mécènes. Les Caïus représentent ainsi la vitrine du mécénat culturel en Belgique. En 2012, quatre prix Caïus seront décernés par le jury indépendant composé de personnalités issues des milieux économique et culturel. La 24e remise des prix Caïus de Prométhéa 2012 aura lieu le 29 novembre 2012 à l Opéra royal de Wallonie à Liège, nouvellement restauré. La cérémonie se tient en alternance à Bruxelles et en Wallonie. A cette occasion, une PME et une grande entreprise recevront un Caïus pour leur action de mécénat exemplaire en faveur de la Culture. Deux autres entreprises se verront quant à elles décerner un Caïus Patrimoine pour leur action menée en faveur du Patrimoine en Wallonie et à Bruxelles. Les Caïus remis aux entreprises lauréates sont des œuvres d art originales réalisées par un artiste de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les dossiers de candidature doivent parvenir chez Prométhéa avant le 28 septembre Le règlement et les documents d inscription sont téléchargeables sur Des informations peuvent être obtenues sur simple demande à ou au 02/ IHK-Infos 09/2012 Seite 14

15 4.4. National Tender Day - journée annuelle des marchés publics 5ème National Tender Day 18 octobre 2012 La journée annuelle des marchés publics Le rendez-vous annuel des administrations et des entreprises concernées par les marchés publics Composez votre programme à la carte: choisissez parmi 30 conférences Découvrez les évolutions et les nouveautés de la nouvelle législation Etablissez des contacts privilégiés avec des professionnels des marchés publics concernés par les mêmes problématiques que vous Inscrivez-vous et recevez gratuitement La Chronique des Marchés Publics Un événement à ne pas manquer Le National Tender Day est aujourd'hui le rendez-vous incontournable des professionnels concernés par les marchés publics, qu'ils soient issus de la sphère publique ou privée. Pourquoi? Depuis 5 ans, cet évènement de qualité permet en un jour de savoir ce qui a changé en un an dans la pratique des marchés publics et d'établir de nombreux contacts professionnels. Un programme étoffé Découvrez les conférences de la journée et constituez votre programme à la carte. De quoi tirer le meilleur parti d'un programme sur mesure. Des orateurs expérimentés Les intervenants de cette journée sont des experts disposant d'une longue expérience dans le domaine des marchés publics. Ils se feront un plaisir de répondre à vos questions. Ils vous informeront notamment sur la nouvelle législation et vous expliqueront comment la mettre en pratique. Sans oublier leurs nombreux conseils et astuces bien utiles. Un cadre raffiné et prestigieux Le Sheraton Airport Hotel vous offrira, cette année encore, tout le confort et la flexibilité nécessaires au bon déroulement des conférences à proximité du foyer central. Restauration de qualité et service irréprochable seront bien sur au rendez-vous. De nombreuses possibilités de contacts Outre un programme bien chargé, cette journée vous offrira d'intéressantes possibilités de networking. Elle rassemblera un public composé d'acheteurs issus des administrations et de professionnels du monde de l'entreprise. Vous pourrez donc échanger un maximum d'informations et nouer de précieux contacts. L'idéal pour vous informer sur les dernières évolutions du marché et pour faire la connaissance des «bonnes» personnes. Réduction Early Booking Inscrivez-vous en ligne avant le 29/06 et profitez de la réduction early booking! 400 au lieu de 450 pour les administrations (exempté de TVA) 495 au lieu de 650 pour les sociétés (HTVA) Pour vous inscrire suivez le lien : IHK-Infos 09/2012 Seite 15

16 5. Weiterbildung - Infoveranstaltungen 5.1. Seminare in deutscher Sprache siehe IHK Webseite Veranstaltungen -> Weiterbildung 5.2. Seminare in französischer Sprache siehe IHK Webseite Veranstaltungen -> Weiterbildung 5.3. Weiterbildungen des ZAWM Eupen : Weiterbildungen des ZAWM St. Vith : IHK-Infos 09/2012 Seite 16

17 6. Wirtschaftsinfos- und -recht 6.1. Indexentwicklungen Nachstehend überreichen wir Ihnen eine Tabelle mit der Entwicklung der Verbraucherpreise, die zum Zeitpunkt der Erstellung des Dokumentes bekannt sind (Quelle : Belgisches Staatsblatt). Ab Januar 1994 wurde seitens der Regierung der sogenannte "Gesundheitsindex" eingeführt, der die Basis für die Einkommenserhöhungen, Mieterhöhungen,... darstellt. Für Fragen stehen wir gerne zur Verfügung. Monat Index Gesundheitsindex Sozialindex August 2012 Juli 2012 Juni 2012 Mai 2012 April 2012 März 2012 Februar 2012 Januar 2012 Dezember 2011 November 2011 Oktober 2011 September 2011 August 2011 Juli 2011 Juni 2011 Mai 2011 April 2011 März 2011 Februar 2011 Januar 2011 Dezember 2010 November 2010 Oktober 2010 September 2010 August 2010 Juli 2010 Juni 2010 Mai 2010 April 2010 März 2010 Februar 2010 Januar 2010 Dezember 2009 November 2009 Oktober 2009 September 2009 August 2009 Juli 2009 Juni 2009 Mai 2009 April 2009 März 2009 Februar 2009 Januar 2009 Dezember ,36 120,83 120,61 120,89 120,93 120,85 120,59 119,88 119,01 118,96 118,49 118,31 117,99 118,09 117,95 117,59 117,20 116,91 116,33 115,66 115,00 114,55 114,41 114,25 113,89 113,82 113,77 113,78 113,33 112,94 112,52 112,05 111,54 111,36 111, ,31 110,97 111,04 111,25 111,33 111,10 111,74 111,36 111,25 119,47 119,21 119,00 119,15 118,99 119,01 118,97 118,25 117,52 117,40 116,96 116,73 116,49 116,61 116,43 115,98 115,57 115,39 115,05 114,38 113,84 113,55 113,46 113,29 112,94 112,86 112,74 112,72 112,34 112,11 111,90 111,36 110,96 110,75 110,64 110,46 110,66 110,48 110,50 110,96 111,17 111,07 111,75 111,45 111,24 119,21 119,09 119,04 119,03 118,81 118,44 118,04 117,53 117,15 116,90 116,70 116,57 116,38 116,15 115,84 115,50 115,10 114,67 114,21 113,81 113,54 113,31 113,14 112,96 112,82 112,67 112,48 112,27 111,93 111,58 111,24 110,93 110,70 110,63 110,56 110,53 110,65 110,78 110,93 111,24 111,36 111,38 111,38 111,27 111,19 IHK-Infos 09/2012 Seite 17

18 6.2. Entsendung von Arbeitnehmern im Grenzraum Belgien, Luxemburg, Deutschland Wir blicken zurück auf die Informationsveranstaltung der Mittelstandsvereinigung vom 19. Juni 2012 in Sankt Vith zum Thema Entsendung von Arbeitnehmern im Grenzraum Belgien, Luxemburg und in Deutschland. Referenten waren Herr Rainer PALM, Rechtsanwalt sowie Herr Frank LENTZ, Rechtsberater bei der Fédération des Artisans in Luxemburg. A. PROBLEMATIK UND KONSEQUENZEN 1. Konsequenzen für den Arbeitnehmer im Falle der Entsendung ins Ausland a) Wohnsitz in Belgien - Anwendung der ausländischen Bestimmungen der öffentlichen Ordnung - Besteuerung im Ausland nach 183 Tagen nach 1. Tag, wenn Arbeitgeber dort etabliert ist - Sozialversicherung nach 24 Monaten b) Wohnsitz im Ausland - Anwendung der ausländischen Bestimmungen der öffentlichen Ordnung - Besteuerung im Wohnsitzland vom 1. Tag an (keine Niederlassung oder feste Betriebsstätte des Arbeitgebers nötig) - Sozialversichert im Wohnsitzland ab dem Moment wo er eine Tätigkeit von mehr als 25% ausübt, die als wesentliche Tätigkeit angesehen wird. Für einen Arbeitnehmer mit Wohnsitz in Belgien könnte dies zu einem Lohnverlust führen: der Steuersatz/soziale Lasten im Ausland die wöchentliche Arbeitszeit 2. Konsequenzen für den Arbeitgeber a) Formalitäten zur Ausübung der Aktivität (Vorabmeldung, TVA) b) Entsendeformalitäten (ab dem 1. Tag) c) Berechnung von Steuern und sozialen Lasten zwecks Abzug vom Lohn und Meldung an die zuständigen Institutionen - Berechnung ausländischer Steuern und Soziallasten - nicht im Lohnprogramm vorgesehen - ausländisches Steuerrecht spezifisch und komplex - Kollaboration mit ausländischem Steuerberater - Kostenexplosion für jeden Lohnzettel - Lohnbescheinigung über den Bruttolohn im Ausland - vom Programm vorgesehen - Arbeitnehmer muss es auf seiner Steuererklärung melden - Arbeitnehmer wird darauf besteuert B. FORMALITÄTEN Die Formalitäten, die rechtzeitig vor jeder Entsendung von Arbeitnehmern in den jeweiligen Ländern zu erledigen sind finden Sie im nachfolgenden Beitrag. 1. Formalitäten in Luxemburg Betrifft jeden Arbeitgeber, der keinen Sitz in Luxemburg hat und der mindestens einen Arbeitnehmer zur Durchführung von Tätigkeiten in Luxemburg entsendet. IHK-Infos 09/2012 Seite 18

19 Falls der Geschäftsführer die Arbeiten alleine durchführt, also ohne Einsatz von Arbeitnehmern, so greift das Arbeitnehmerentsendegesetz nicht! Dauer der Tätigkeit: ist in Luxemburg nicht von Bedeutung (vom 1. Tag an mit einem Maximum von 24 Monaten). Was den permanenten Aufenthalt des Arbeitnehmers im Ausland betrifft, so ist weniger als 3 Monate für einen EU-Bürger ok; mehr als 3 Monate: Ankunftserklärung bei der Gemeinde ggf. Meldung in der Gemeinde (Pass, Arbeitsvertrag + Formular A1) Was ist zu tun? Mitteilung der Entsendung eines Arbeitnehmers (vor jeder Entsendung) der Link zum Formular "Mitteilung zur Entsendung von Arbeitnehmern (MEA)" finden Sie nachfolgend: Die Unterlagen zur eventuellen Kontrolle in Luxemburg müssen bei einer natürlichen Aufbewahrungsperson Ihres Vertrauens in einem verschlossenen Umschlag hinterlegt oder bereitgehalten werden. - Bestätigung des Mittelstandsministeriums über die von Ihnen getätigte Meldung - Bescheinigung A1 aller entsandten Arbeitnehmer - Kopie der Bescheinigung über die luxemburgischen Umsatzsteuernummer - Arbeitsfähigkeitsbescheinigung - ggf. den Werkvertrag zwischen Sub- und Hauptunternehmer - ggf. bei Leiharbeiten bzw. Arbeitnehmerüberlassung sog. Zuverfügungsstellungsverträge, d.h. Verträge zwischen Verleiher und Entleiher (+ die Leiharbeitsfirma benötigt eine spezielle Genehmigung des Arbeitsministeriums). Meldung mit dem vollständigen Entsendeformular. Weitere Meldungen können mit folgenden Minimalangaben erfolgen (Name der Firma, Auflistung der entsandten Mitarbeiter, Dauer der Tätigkeit in Luxemburg sowie Ort der Baustelle). Zuständig für die Durchführung und Kontrolle der Einhaltung des Arbeitnehmerentsendegesetzes ist die Gewerbeaufsicht Luxemburg (Inspection du Travail et des Mines = ITM). Es gelten keine Ausnahmen; dringende und unvorhersehbare Arbeiten für Reparaturen oder Wartungen werden in der Regel nicht von der ITM als Ausnahme betrachtet. 2. Formalitäten in Belgien - vor jeder Entsendung ist eine LIMOSA-Anmeldung erforderlich. Alle Informationen und Durchführung der Anmeldung über Nach der Meldung erhält der Unternehmer eine Empfangsbestätigung, die mitzuführen ist. - Bei einem Auftragsvolumen von > EUR (o. MWSt.) D.U.C. (déclaration unique de chantier) mit Anmeldung der Baustelle via - Achtung: bei Beschäftigung von Sub-Unternehmen muss sich der Auftraggeber des Subunternehmens die LIMOSA-Meldung bestätigen lassen. Bei Nichtabführung von MWSt. und/oder Sozialabgaben droht solidarische Mithaftung. 3. Formalitäten in Deutschland - Meldung bei der Finanzkontrolle Schwarzarbeit in Köln, Bundesfinanzdirektion West, Wörthstraße 1-3, D Köln - Einhaltung der Mindestarbeitsbedingungen (z.b. Mindestlohn) - Bereithaltung der erforderlichen Unterlagen in deutscher Sprache (Bsp.: Arbeitsvertrag, Lohn- und Arbeitszeitnachweise, Beweis Lohnzahlung) - SOKA-BAU (Urlaubs- und Lohnausgleichskasse der Bauwirtschaft): für Belgien besteht ein Abkommen, dass die belgischen Betriebe freistellt. - Sonstige Besonderheiten: Festtage, Jahresurlaub: 24 Tage IHK-Infos 09/2012 Seite 19

20 Nützliche Adressen und Links: Fédération des Artisans 2, Circuit de la Foire internationale L-1016 Luxembourg tél. : Chambre de Commerce du Grand-duché de Luxembourg 7, rue Alcide de Gasperi L-2981 Luxembourg FÖD Wirtschaft, KMB, Mittelstand und Energie Generaldirektion der KMB-Politik Abteilung Unternehmensschalter WTC II, 26. Etage Simon Bolivarlaan B-1000 Brüssel Fax : 02/ LIMOSA Vorübergehende Aufträge in Belgien Tel. : 02/ (Mo. bis Fr bis Uhr) Nachfolgend finden Sie den Link zur LIMOSA-Broschüre in deutscher Sprache: https://www.socialsecurity.be/foreign/de/employer_limosa/infos/documents/pdf/brochure_d.pdf IHK-Infos 09/2012 Seite 20

Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME»

Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME» Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME» 1. Données sur l entreprise a) Pays : FRANCE b) Nombre d employés : 0 9 10 49 50-99 100-249 250 c) Chiffre d affaires annuel en millions d EUROS : < 2 2-5

Plus en détail

Efficacité énergétique de la part des pros

Efficacité énergétique de la part des pros Efficacité énergétique de la part des pros Calcul systématique du potentiel d économies Conventions d objectifs avec la Confédération et les cantons Exemption des taxes sur l énergie et sur le CO 2 Avec

Plus en détail

AVIS. 19 décembre 2013

AVIS. 19 décembre 2013 AVIS Projet d ordonnance modifiant l ordonnance du 19 juillet 2001 relative à l'organisation du marché de l'électricité en Région de Bruxelles-Capitale et l ordonnance du 1er avril 2004 relative à l'organisation

Plus en détail

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME REFLEXIONS DE LA CGPME CONSTAT La Banque Européenne d Investissement (BEI) a été créée par le Traité de Rome pour apporter des financements destinés

Plus en détail

Vitro Paris. Ronde préliminaire Cas en comptabilité. Place à la jeunesse 2012

Vitro Paris. Ronde préliminaire Cas en comptabilité. Place à la jeunesse 2012 Vitro Paris Cas en comptabilité Place à la jeunesse 2012 Nous sommes le 1 er octobre 2012 et vous êtes à votre deuxième semaine de travail chez Vitro Paris. La fin d'année est le 31 juillet 2012 de ce

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Stop clicking now! Découvrez les espaces de travail de Sage. Sage BOB 50 Expert. Sage BOB 50

Stop clicking now! Découvrez les espaces de travail de Sage. Sage BOB 50 Expert. Sage BOB 50 Stop clicking now! Découvrez les espaces de travail de Sage Sage BOB 50 Sage BOB 50 Expert Votre espace de travail Au fil des années, les logiciels de gestion traditionnels ont été enrichis de nouvelles

Plus en détail

Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte

Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte Réduire les coûts - protection climatique bénéficier des

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Table des matières

DOSSIER DE PRESSE Table des matières DOSSIER DE PRESSE Table des matières 1. Résumé... 2 2. Le marché belge de l'énergie... 2 3. Comment Poweo fait-il la différence?... 3 4. Poweo : l offre d électricité la plus compétitive en Wallonie selon

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 La Belgique joue actuellement un rôle de premier plan dans le déploiement de nouvelles technologies pour l internet à très haut débit. Les

Plus en détail

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION Discours de clôture de Clotilde VALTER, Secrétaire d Etat chargée de la Réforme de l Etat et de la Simplification

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE. Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises

UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE. Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE Procédure 2014 d intervention auprès des entreprises 1 OBJECTIFS Permettre aux entreprises de réaliser des investissements dans une démarche globale et structurée comprenant

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

REGION WALLONNE. Les aides à l investissement en faveur de la protection de l environnement et de l utilisation durable de l énergie.

REGION WALLONNE. Les aides à l investissement en faveur de la protection de l environnement et de l utilisation durable de l énergie. REGION WALLONNE Les aides à l investissement en faveur de la protection de l environnement et de l utilisation durable de l énergie. DGEE Direction de l Industrie Place de la Wallonie, 1 Bât II 5100 Jambes

Plus en détail

Sommaire. Présentation du patrimoine bâti du Conseil Général de l Hérault et suivi énergétique Présentation de nos modes d achat de gaz naturel

Sommaire. Présentation du patrimoine bâti du Conseil Général de l Hérault et suivi énergétique Présentation de nos modes d achat de gaz naturel Bienvenue Sommaire Présentation du patrimoine bâti du Conseil Général de l Hérault et suivi énergétique Présentation de nos modes d achat de gaz naturel Choix d un fonctionnement Au travers du P1 des marchés

Plus en détail

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université Les instruments économiques de protection de l environnement Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr Sorbonne Université 1. Introduction 2 «Command and control» Cette approche s appuie sur des

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Conférence de presse «Stimuler l'éco-construction» 8 février 2007 Intervention d Evelyne Huytebroeck

Conférence de presse «Stimuler l'éco-construction» 8 février 2007 Intervention d Evelyne Huytebroeck Conférence de presse «Stimuler l'éco-construction» 8 février 2007 Intervention d Evelyne Huytebroeck Le potentiel d'amélioration environnementale et énergétique des bâtiments en région bruxelloise est

Plus en détail

Le mécanisme de la titrisation au Grand-duché de Luxembourg

Le mécanisme de la titrisation au Grand-duché de Luxembourg Le mécanisme de la titrisation au Grand-duché de Luxembourg La titrisation d actifs est un mécanisme en pleine expansion au Luxembourg, qui consiste à convertir des actifs difficilement commercialisables

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

Les États belge, français et luxembourgeois apportent un soutien fort à Dexia dans la mise en œuvre du plan de restructuration annoncé le 4 octobre

Les États belge, français et luxembourgeois apportent un soutien fort à Dexia dans la mise en œuvre du plan de restructuration annoncé le 4 octobre Information réglementée* Bruxelles, Paris, 10 octobre 2011 5h30 Les États belge, français et luxembourgeois apportent un soutien fort à Dexia dans la mise en œuvre du plan de restructuration annoncé le

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISE CCI Grand Lille, 20 mai 2014 Atelier «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Transposition de l article 8 de la directive européenne

Plus en détail

Deutsche Industrie- und Handelskammer in Marokko - DIHK Chambre Allemande de Commerce et d Industrie au Maroc

Deutsche Industrie- und Handelskammer in Marokko - DIHK Chambre Allemande de Commerce et d Industrie au Maroc TEMPORÄRE EINFUHR VON WAREN UND BETRIEBSANLANGEN IN MAROKKO (Code des Douanes et Impôts Indirects approuvé par le dahir portant loi n 1-77-339 du 9 octobre 1977) I-Waren und Gegenstände Die temporäre Einfuhr

Plus en détail

ECOWAS REGIONAL ELECTRICITY REGULATORY AUTHORITY

ECOWAS REGIONAL ELECTRICITY REGULATORY AUTHORITY ECOWAS REGIONAL ELECTRICITY REGULATORY AUTHORITY ENERGIES RENOUVELABLES ET MARCHÉ DE L'ÉLECTRICITÉ DE LA CEDEAO: PERSPECTIVES DU CADRE RÉGLEMENTAIRE RÉGIONAL Plan 1) Textes et Principes de Base 2) Activités

Plus en détail

Choix d un fournisseur d électricité et de gaz pour les clients résidentiels wallons

Choix d un fournisseur d électricité et de gaz pour les clients résidentiels wallons Commission wallonne pour l Energie Choix d un fournisseur d électricité et de gaz pour les clients résidentiels wallons Chastre, le 13 mars 2007 1. Ouverture du marché 3. Electricité verte Olivier SQUILBIN

Plus en détail

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.7.2014 COM(2014) 520 final ANNEXES 1 to 3 ANNEXES à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL L'efficacité énergétique: quelle contribution

Plus en détail

Statistiques structurelles sur les entreprises

Statistiques structurelles sur les entreprises 1 Statistiques structurelles sur les entreprises - Analyse Statistiques structurelles sur les entreprises Un aperçu de la structure de l'économie belge en 2011 et des possibilités offertes par cette source

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

Evolution du prix d'un compte à vue 01.01.2011 à 01.01.2015

Evolution du prix d'un compte à vue 01.01.2011 à 01.01.2015 Evolution du prix d'un compte à vue 01.01.2011 à 01.01.2015 Table des matières 1. Introduction... 2 2. Evolution du prix d'un compte à vue entre 2011 et 2015... 2 2.1. Méthode... 2 2.2. Résultats... 5

Plus en détail

DECISION (B)150717-CDC-1323G/6

DECISION (B)150717-CDC-1323G/6 Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél.: +32 2 289 76 11 Fax: +32 2 289 76 09 COMMISSION DE REGULATION DE L ELECTRICITE ET DU GAZ DECISION (B)150717-CDC-1323G/6

Plus en détail

L affacturage : trois services

L affacturage : trois services L affacturage : trois services Toute entreprise cherche à optimiser ses résultats. Il est clair que l affacturage y contribue efficacement en proposant des réponses aux 3 principaux besoins générés par

Plus en détail

EN SAVOIR PLUS SUR LA CAMPAGNE «GAZ MOINS CHER ENSEMBLE»

EN SAVOIR PLUS SUR LA CAMPAGNE «GAZ MOINS CHER ENSEMBLE» EN SAVOIR PLUS SUR LA CAMPAGNE «GAZ MOINS CHER ENSEMBLE» Pourquoi l UFC-QUE CHOISIR lance de nouveau la campagne «Gaz moins cher ensemble»?... 2 En quoi la transmission à l ensemble des fournisseurs de

Plus en détail

Communication sur le rôle de la douane dans l'application de la législation et la réglementation commerciales a la lumière de la pratique

Communication sur le rôle de la douane dans l'application de la législation et la réglementation commerciales a la lumière de la pratique Communication sur le rôle de la douane dans l'application de la législation et la réglementation commerciales a la lumière de la pratique La douane a longtemps été assimilée à un «gendarme aux frontières»

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail

Le Microcrédit Relance

Le Microcrédit Relance La Ministre Céline Fremault soutient une nouvelle aide pour favoriser la relance des petites entreprises bruxelloises Le Microcrédit Relance Un partenariat CEd Crédal Conférence de presse du 17 décembre

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

AVIS CG110216-051 CONSEIL GENERAL COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ. relatif

AVIS CG110216-051 CONSEIL GENERAL COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ. relatif Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax : 02/289.76.09 COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ CONSEIL GENERAL AVIS

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Luxembourg Introduction à Altraplan Luxembourg La compagnie Altraplan Luxembourg est une compagnie d assurances créée en 1996, se targuant d une expertise inégalée dans

Plus en détail

Avis de la Chambre des Métiers

Avis de la Chambre des Métiers CdM/09/12/11 87-11 Projet de loi modifiant la loi modifiée du 1er août 2007 relative à l organisation du marché de l électricité Avis de la Chambre des Métiers Par sa lettre du 29 juillet 2011, Monsieur

Plus en détail

Catalogue de formations Coaching énergie

Catalogue de formations Coaching énergie Catalogue de formations Coaching énergie SOMMAIRE Journée de mise en place des indicateurs de suivi...2/7 Formation coaching énergie Type court...3/7 Programme de formation...4/7 Formation coaching énergie

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise. Résultats enquête Energy Time

Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise. Résultats enquête Energy Time Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise Résultats enquête Energy Time 1 Grande enquête Management de l Energie dans l entreprise Le 4 juin prochain, dans le cadre du forum

Plus en détail

Notre avenir énergétique. Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040

Notre avenir énergétique. Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Notre avenir énergétique Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Notre avenir énergétique Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Résumé Contexte La Nouvelle-Écosse

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale moteur expert de simulation paramètres interactifs Comme dans la réalité, la chance existe mais elle n'a pas de rôle prépondérant. Si votre entreprise vend mal, c'est parce que vous

Plus en détail

COM (2015) 289 final

COM (2015) 289 final COM (2015) 289 final ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 22 juin 2015 Enregistré à la Présidence du Sénat le

Plus en détail

COMMISSION EUROPEENNE

COMMISSION EUROPEENNE COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, 12.10.2011 C(2011)7309 final Sujet: Aide d'etat SA.32206 (2011/N) France Prolongation du Régime temporaire de prêts bonifiés pour les entreprises fabriquant des produits

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sommaire

DOSSIER DE PRESSE. Sommaire DOSSIER DE PRESSE Sommaire COMMUNIQUE FICHE 1 : L Etude personnalisée en ligne FICHE 2 : Les services d assistance et de conseil patrimonial pour aller plus loin FICHE 3 : Qui sommes nous? ANNEXES : -

Plus en détail

REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN

REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN REXEL, PARTENAIRE DE VOTRE QUOTIDIEN Chaque jour, Rexel accompagne Quel que soit le secteur d activité, habitat, tertiaire ou industrie, Rexel accompagne les professionnels dans toute la France. Rexel

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

COMPRENDRE LE COMMERCE DU GAZ NATUREL & L INTERET D UN GROUPEMENT D ACHAT

COMPRENDRE LE COMMERCE DU GAZ NATUREL & L INTERET D UN GROUPEMENT D ACHAT COMPRENDRE LE COMMERCE DU GAZ NATUREL & L INTERET D UN GROUPEMENT D ACHAT DOCUMENT 1/3 Ce document a pour but d expliquer le fonctionnement du marché du gaz. Il s agit d une introduction permettant de

Plus en détail

A V I S N 1.608 ----------------------- Séance du mardi 24 avril 2007 -----------------------------------------

A V I S N 1.608 ----------------------- Séance du mardi 24 avril 2007 ----------------------------------------- A V I S N 1.608 ----------------------- Séance du mardi 24 avril 2007 ----------------------------------------- Exécution de l'accord interprofessionnel pour la période 2007-2008 - Congé-éducation payé

Plus en détail

Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification

Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification www.entreprenezenlorraine.fr / Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification Source : Chambre de commerce et d'industrie de Paris - inforeg Date de mise à jour : 04/07/2014 Qu'est-ce

Plus en détail

Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012

Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012 Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012 Depuis 2006, les CCI de Rhône-Alpes, en partenariat avec l ADEME et le Conseil Régional, s attachent à promouvoir la maîtrise

Plus en détail

Conditions des Prêts d études

Conditions des Prêts d études Conditions des Prêts d études (contrat de crédit général - n agrément SPF Economie, P.M.E., Classes Moyennes & Energie Régulation et Organisation du Marché, Crédit et Endettement : 130941) Interventions

Plus en détail

Notre expérience en effi cacité énergétique

Notre expérience en effi cacité énergétique ContratdePerformanceEnergÉtique ContratdePerformanceEnergÉtique Les bâtiments existants représentent 30 à 40 % de la consommation énergétique en France Notre expérience en effi cacité énergétique Grâce

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en Automobile

Profil professionnel. Section : Bachelier en Automobile Section : Bachelier en Automobile Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Classification des risques Rapport d audit Rapport n o 7/14 20 novembre 2014

Classification des risques Rapport d audit Rapport n o 7/14 20 novembre 2014 Classification des risques Rapport d audit Rapport n o 7/14 20 novembre 2014 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière Premier

Plus en détail

P.L.A.G.E. Plan Local d Actions pour la Gestion Energétique. Appel à Candidature 2007 pour le logement collectif

P.L.A.G.E. Plan Local d Actions pour la Gestion Energétique. Appel à Candidature 2007 pour le logement collectif P.L.A.G.E Plan Local d Actions pour la Gestion Energétique Appel à Candidature 2007 pour le logement collectif Candidature à introduire pour le 29 juin 2007 Bruxelles Environnement - IBGE Gulledelle, 100

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-53 DU 20 MAI 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA

DELIBERATION N 2015-53 DU 20 MAI 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA DELIBERATION N 2015-53 DU 20 MAI 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA MODIFICATION DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES

Plus en détail

Charte des fournisseurs d électricité

Charte des fournisseurs d électricité Charte des fournisseurs d électricité dans le cadre de leur relation avec une clientèle professionnelle Depuis le 1er juillet 2004, tous les clients professionnels peuvent choisir librement leur fournisseur

Plus en détail

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge 1. Sécurité d approvisionnement Le taux de dépendance énergétique de la Belgique est plus important que la moyenne européenne. Ainsi en 2011, le taux

Plus en détail

Linke, mon habitat intelligent

Linke, mon habitat intelligent Dossier presse 2015 Linke, mon habitat intelligent Une application mobile pour maîtriser les consommations d'énergie et d'eau 02 Entièrement gratuite, Linke est une application pour mobile qui aide les

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

Signature de convention AREVA - OPPBTP

Signature de convention AREVA - OPPBTP DOSSIER DE PRESSE - 26 avril 2010 Signature de convention AREVA - OPPBTP CONTACT PRESSE José NOYA tel : 04 75 50 72 08 port : 06 71 08 11 54 jose.noya@areva.com 26 avril 2010 AREVA et l OPPBTP s associent

Plus en détail

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle Section : Bachelier en informatique & systèmes Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de

Plus en détail

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence 1 Sommaire Les avantages d une participation WIR Les avantages d une participation WIR page 1 Succès avec WIR page 2 Budget WIR et placement des

Plus en détail

26 mars 2013. @Aula Magna Louvain-La-Neuve. Dossier exposants. www.digiwal.eu

26 mars 2013. @Aula Magna Louvain-La-Neuve. Dossier exposants. www.digiwal.eu 26 mars 2013 @Aula Magna Louvain-La-Neuve Dossier exposants www.digiwal.eu by DIGIWAL vous offre en un seul lieu un concentré d opportunités d affaires et de visibilité sans équivalent une vision Nouveau

Plus en détail

SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS

SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS SOMMAIRE A qui s adresse ce kit?...3 Introduction sur le traitement des commandes...4 Challenges...5 Solution

Plus en détail

KBC-Online for Business

KBC-Online for Business KBC-Online for Business Découvrez KBC-Online for Business. L automatisation ne peut plus être dissociée de la vie quotidienne, ni surtout de la vie économique. KBC prend les devants et met à la disposition

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE Editeur de logiciel pour centre de contacts DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE Violaine BRENEZ : marketing executive Boulevard de la Woluwe, 62 1200 Bruxelles Tel : +32 (0)2.307.00.00 Email : v.brenez@nixxis.com

Plus en détail

ET SI VOTRE ENTREPRISE ÉTAIT TOUJOURS GAGNANTE EN SE LAISSANT GUIDER PAR NOS EXPERTS?

ET SI VOTRE ENTREPRISE ÉTAIT TOUJOURS GAGNANTE EN SE LAISSANT GUIDER PAR NOS EXPERTS? ET SI VOTRE ENTREPRISE ÉTAIT TOUJOURS GAGNANTE EN SE LAISSANT GUIDER PAR NOS EXPERTS? Nos Services : Récupération de la TVA étrangère Automatisation du processus avec T&E-VAT RETRIEVER Aide à la déduction

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES

LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES un réseau de proximité une culture de l efficacité Rejoignez la 1 ère franchise nationale dans le domaine du contrôle réglementaire et de la prévention des risques professionnels

Plus en détail

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Partageons le succès de nos expériences Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Pascal Lesage Directeur Commercial 06 86 68 85 92 01 41 42 33 95 14 Novembre 2014 5 domaines d intervention

Plus en détail

REJOIGNEZ UN RÉSEAU D AGENTS-CO EN IMMOBILIER VRAIMENT INDÉPENDANT!

REJOIGNEZ UN RÉSEAU D AGENTS-CO EN IMMOBILIER VRAIMENT INDÉPENDANT! REJOIGNEZ UN RÉSEAU D AGENTS-CO EN IMMOBILIER VRAIMENT INDÉPENDANT! Présent sur internet depuis 2007 Parce qu e-mobilier.fr existe depuis l origine des réseaux de mandataires en France, nous avons acquis

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE

TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 5 L'ACTIVITÉ DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 9 EN

Plus en détail

Réglementation des implantations commerciales en

Réglementation des implantations commerciales en Réglementation des implantations commerciales en Belgique La réglementation des implantations commerciales, jusqu ici encadrée par la loi «Cadenas» du 29 juin 1975, est désormais soumise à la loi baptisée

Plus en détail

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés.

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. 2 3 E.ON, une dimension internationale Un grand énergéticien privé Né en 2000, le groupe E.ON est devenu

Plus en détail