L AQUITAINE. > Portrait économique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L AQUITAINE. > Portrait économique"

Transcription

1 L AQUITAINE en chiffres > Portrait économique 2011

2

3 édito Terre d accueil privilégiée, l Aquitaine offre de longue date aux hommes et aux femmes qui l habitent un cadre de vie préservé exceptionnel. Cette image traditionnelle s est peu à peu transformée : ses compétences scientifiques sont désormais mondialement reconnues, ses filières de formations attirent des étudiants de plus en plus nombreux, des activités innovantes à fort potentiel s y développent. Ce nouveau dynamisme constitue un réel atout dans un contexte économique de crise. Fruit du partenariat entre nos deux institutions, cet outil d information s adresse à tous ceux qui désirent mieux connaître l économie régionale, dans son environnement national et européen. Statistiques, graphiques et analyses synthétiques dressent un portrait d ensemble fidèle, étayé de nombreuses informations précises, que nous sommes heureux de mettre à votre disposition. L AQUITAINE EN CHIFFRES 40 e région européenne pour le PIB 02 4 e région française par la croissance de sa population + 42,9 % forte hausse du trafic Ter 3 e région exportatrice française dans la construction aéronautique et spatiale Alain ROUSSET Président du Conseil régional d Aquitaine Laurent courbu Président de la Chambre de commerce et d industrie de région Aquitaine 5 e région pour la création d entreprises 3/4 de la valeur ajoutée dans le commerce et les services ÉCONOMIE GÉNÉRALE 1 re région européenne pour la glisse 10 PIB en milliards d euros courants (2009) Établissements (31/12/2008) Emplois (31/12/2008) dont emplois salariés Taux de chômage trimestriel localisé (1 er trimestre 2011) * Part Aquitaine/ métropolitaine (%) 85,7 4, , ,9 4,8 9,3 % / 1 re région française pour le nombre d exploitations agricoles labellisées 4 e et 5 e en : des universités bien classées Plus de emplois salariés ont été créés entre 1998 et 2008, soit une hausse de 13,2 % supérieure à celle de la métropolitaine (11,1 %). L Aquitaine est aujourd hui la 1 re région française pour la création d emplois verts. L Aquitaine est la 4 e région française par la croissance du PIB entre 2000 et 2009 (37,4 %). * métropolitaine : 9,2 %. Sources : Insee - Conseil régional d Aquitaine. 1,144 milliard d euros pour la recherche 3 filières industrielles leaders et 4 pôles de compétitivité 13 14

4 L AQUITAINE EN EUROPE Région frontalière et maritime, l Aquitaine bénéficie d une ouverture et d une position stratégique au sein de l Europe. Sa situation lui permet de jouer un rôle d interface entre l Europe du Sud et l Europe du Nord. 40 e région européenne pour le PIB Union européenne : 27 pays, 271 régions. : 26 régions. * SPA : standard de pouvoir d achat. En exprimant le PIB en SPA, Eurostat élimine les différences de prix entre les pays. Les calculs par habitant permettent de comparer des économies présentant d importantes différences de taille. Source : Eurostat - Données Aquitaine Rang Europe Europe des 27 PIB (milliards de SPA*) 76, e 40 e PIB/habitant (SPA*) e 136 e SUÈDE FINLAN Helsinki Stokholm EST Riga LE DANEMARK Copenhague LITUA Viln PIB PAR HABITANT EN SPA > < 50 Données non disponibles Source : Eurostat. EuroGeographics Association, for the administrative boundaries. Cartography : Eurostat - GISCO, 03/2009. Dublin Dublin IRLANDE AQUITAINE GRANDE- BRETAGNE Londres Bordeaux Bruxelles Paris FRANCE Amsterdam PAYS-BAS BELGIQUE LUXEMBOURG Luxembourg ALLEMAGNE Berlin Prague RÉP. TCHÈQUE Vienne AUTRICHE SLOVÉNIE Ljubljana POLOGNE Varsovie SLOVAQUIE Bratislava Budapest HONGRIE PORTUGAL Madrid ITALIE Rome Lisbonne ESPAGNE MALTE 4

5 +11% Une croissance démographique supérieure à la moyenne européenne 20 e région européenne par la superficie et 37 e région par la population. Aquitaine métropolitaine Europe des 27 Superficie (km 2 ) Population (01/01/2010) Densité de la population (hab. / km 2 ) Évolution de la population (%) +11,0 +7,3 +4,0 Population < 25 ans (%) 28,7 30,9 27,9 Population > 65 ans (%) 19,2 16,7 17,2 Source : Insee - Eurostat DE Tallinn ONIE TTONIE NIE ius L emploi tertiaire plus important que dans la moyenne des régions européennes Avec 1,3 million d emplois au 1 er janvier 2009, l Aquitaine se situe au 42 e rang des 271 régions européennes. La part relative de l agriculture et de l industrie-construction est inférieure à la moyenne communautaire. Celle du tertiaire est plus élevée, à l image des grandes régions européennes dynamiques. Répartition de l emploi par secteur Agriculture (%) Industrie- Construction (%) Tertiaire (%) Hambourg (Allemagne) 0,5 16,5 83,0 Hesse (Allemagne) 1,1 24,9 74,0 País Vasco (Espagne) 1,4 31,0 67,6 Navarra (Espagne) 4,5 37,0 58,5 Aragón (Espagne) 4,9 29,0 66,1 Emilia-Romagna (Italie) 3,9 34,1 62,0 Wielkopolskie (Pologne) 16,6 35,0 48,4 Aquitaine 4,0 23,5 72,4 Midi-Pyrénées 5,7 22,4 72,0 Poitou-Charentes 6,2 24,6 69,2 2,9 22,2 74,9 Europe des 27 5,1 25,9 69,0 ROUMANIE Bucarest BULGARIE GRÈCE Athènes CHYPRE Source : Eurostat - Données au 01/01/2009. L Aquitaine, actrice de la construction européenne L Aquitaine développe depuis de nombreuses années des partenariats étroits avec 8 régions de l Union Européenne : Euskadi, Navarre et Aragon en Espagne, Emilie-Romagne en Italie, Hesse et Hambourg en Allemagne, Wielkopolska en Pologne, Galati en Roumanie. Ces coopérations favorisent de nombreux échanges et un enrichissement mutuel en matière de formation et d éducation, de recherche et d innovation, d industrie aéronautique, espace et agro-alimentaire en particulier d agriculture et de viticulture, de produits d origine et de qualité, d infrastructures de communication, d environnement et de développement durable Source : Conseil régional d Aquitaine. 5

6 la Démographie Au 1 er janvier 2010, l Aquitaine est la 6 e région la plus peuplée de avec 3,2 millions d habitants. En onze ans, la population s est accrue de 11,0 %, soit un taux supérieur à celui de la métropolitaine (7,3 %). Elle fait partie des régions françaises les plus attractives et les plus dynamiques sur le plan démographique. Une croissance démographique supérieure à la moyenne nationale L Aquitaine se place au 4 e rang des régions françaises par la croissance de sa population entre 1999 et 2010 Nord-Pas-de- Calais ,7 % métropolitaine ,3 % Haute-Normandie ,0 % Picardie ,0 % Basse-Normandie Bretagne ,9 % ,6 % Ile-de ,7 % Champagne- Ardenne ,6 % Lorraine ,7 % Alsace ,0 % Pays de la Loire ,7 % Centre ,3 % Bourgogne ,0 % Franche-Comté ,0 % TAUX DE CROISSANCE ENTRE (%) ,6 Poitou- Charentes ,1 % Limousin 746 4,9 % Auvergne ,8 % Rhône-Alpes ,0 % Aquitaine ,0 % Midi-Pyrénées ,4 % Languedoc- Roussillon ,7 % Provence-Alpes- Côte d Azur ,9 % Dans 30 ans Selon les projections de l Insee, l Aquitaine compterait 3,9 millions d habitants en 2040, soit une progression de 20,2 % par rapport à 2010 et habitants supplémentaires par an. La population de la métropolitaine augmenterait de 12,6 %. Sources : Insee - Modèle OMPHALE. 6 Population estimée au 01/01/10 Région Taux de croissance Source : Insee - Estimations de population au 1 er janvier Unité : milliers d habitants. Corse ,4 %

7 Une région très attractive En onze ans, la région a gagné près de habitants, une évolution très largement portée par les migrations alors que l accroissement naturel de la population reste modeste. Elle serait au 1 er rang des régions françaises pour le solde migratoire annuel moyen attendu sur la période ( personnes). Plus de la moitié des nouveaux aquitains ont entre 30 et 59 ans et arrivent avec leurs enfants. Variation relative annuelle Taux de variation annuel moyen (%) dû au solde naturel dû au solde migratoire Aquitaine 1,0 0,1 0,9 métropolitaine 0,6 0,4 0,2 Rang de l Aquitaine en métropolitaine 4 e 17 e 4 e Source : Insee - Estimations de population au 1 er janvier De fortes disparités territoriales L Aquitaine présente une densité de 78 habitants par km 2 (contre 115 pour la métropolitaine), en raison de l importance des superficies boisées qui occupent 43 % du territoire. Près des 3/4 des Aquitains vivent en milieu urbain et périurbain. Une pyramide des âges caractéristique des régions du Sud de la Les jeunes de moins de 20 ans sont moins nombreux que les plus de 60 ans. Ils représentent 22,6 % des Aquitains contre 25,5 % pour les seniors. A l inverse, en ils représentent près du quart de la population (24,6 %) contre 22,4 % pour les plus de 60 ans. Pyramide des âges de l Aquitaine au 01/01/2009. Âges Hommes Femmes Habitants au km ou plus de 290 à moins de 690 de 144 à moins de 290 de 80 à moins de 144 de 48 à moins de 80 de 23 à moins 48 moins de Effectif de chaque âge pour 1000 habitants Source : Insee - Estimations localisées de population. Habitants au km ou plus de 290 à moins de 690 de 144 à moins de 290 Unités Population en Evolution urbaines 2007* de 80 à moins de (%) 144 Bordeaux de 48 à moins de 80 de 237,5 à moins 48 Bayonne moins de 23 7,6 Pau ,2 Agen ,0 Périgueux ,2 Bergerac ,3 La Teste - Arcachon ,3 Villeneuve-sur-Lot ,4 Dax ,9 Mont-de-Marsan ,4 *Dans la délimitation de Source : Insee - Recensements de population 2007 (unités urbaines) et 2008 (densité). 5 Départements Dordogne : habitants Gironde : habitants Landes : habitants Lot-et-Garonne : habitants Pyrénées-Atlantiques : habitants Source : Insee - Estimations de population au 1 er janvier

8 LES infrastructures de communication Les infrastructures de communication de l Aquitaine connaissent un fort développement. Les six aéroports, le TGV Sud Europe Atlantique, le réseau de trains express régionaux (Ter), les ports de Bayonne et de Bordeaux et le réseau autoroutier facilitent les déplacements et les échanges. L équipement en technologies de l information et de la communication (TIC) continue de progresser tant auprès des ménages que des entreprises. + 42,9 % Un trafic passagers en plein essor Entre 2003 et 2009, la fréquentation des Ter a progressé de 42,9 % contre 41,0 % en. Les lignes Bordeaux-Hendaye et Bordeaux-Pau-Tarbes ont enregistré les plus fortes évolutions. Entre 2005 et 2010, le trafic aérien de voyageurs s est accru en Aquitaine de 14,8 % contre 8,2 % en métropolitaine. Trafic voyageurs Aéroports* Trafic total Bordeaux-Mérignac Biarritz-Anglet- Bayonne Pau-Pyrénées Bergerac- Dordogne-Périgord Agen-La-Garenne Périgueux-Bassillac TGV** Aquitaine-Ile-de Ter *** Aquitaine 524,5 V.km Des projets d envergure 20 millions de voyageurs La LGV Tours-Bordeaux mettra la capitale régionale à 2 heures de Paris en 2017, avec un trafic attendu de 20 millions de voyageurs dès sa mise en service. Elle sera prolongée à l horizon 2020 vers l Espagne et vers Toulouse. Une nouvelle ligne entre Poitiers et Limoges permettra d améliorer la desserte ferroviaire de Périgueux. L ouverture de la liaison autoroutière entre Pau et Bordeaux en décembre 2010 complète le réseau routier aquitain. * Y compris transit - Aéroports ** Estimation SNCF *** En millions de voyageurs kilomètres (nombre de voyageurs x nombre de km parcourus) - SNCF - Conseil régional d Aquitaine Une région bien connectée La filière TIC compte plus de entreprises et près de emplois en Aquitaine. Celle-ci est la 1 re région française pour les activités TIC - santé avec près de la moitié du chiffre d affaires du secteur. 48 % du territoire aquitain sont couverts par du haut débit : 2 Mbit/s et plus 63 % du territoire aquitain sont couverts en téléphonie mobile 3G 688 points d accès publics à Internet (+ 58 % par rapport à 2008) 92 % des PME connectées à Internet en Aquitaine et 95 % en (contre respectivement 89 % et 95 % en 2008) Source : Aquitaine Europe Communication Une ouverture maritime Le Grand port maritime de Bordeaux est le 5 e site portuaire français, le port de Bayonne le 11 e pour le trafic maritime de marchandises. Ports En milliers de tonnes - Ports Bordeaux Bayonne

9 Le commerce international En 2010, l Aquitaine occupe la 11 e place des régions exportatrices françaises avec 13,3 milliards d euros d exportations et 11,4 milliards d euros d importations. Son commerce extérieur se caractérise par une forte spécialisation sectorielle autour de quelques grands pôles industriels : industries alimentaires, construction aéronautique et spatiale, produits chimiques et pharmaceutiques. 3 e région française exportatrice pour la construction aéronautique et spatiale *, l Aquitaine est aussi la 1 re région française pour les exportations de produits du travail du bois et la 2 e pour les ventes à l étranger de boissons, de papier-cartons et de produits à base de légumes. * Les statistiques fournies sont minorées par la non-comptabilisation du secteur de la défense (confidentiel) et par l importance de la soustraitance dont la production entre dans la fabrication de produits exportés par d autres régions. Une forte spécialisation sectorielle L Aquitaine représente 3,4 % des exportations françaises en Les six premiers produits exportés représentent 60 % du total régional, alors que cette part est atteinte avec onze produits en. Ils reflètent la spécialisation sectorielle de l industrie régionale. EXPORTATIONS PAR SECTEUR D ACTIVITES Industries alimentaires* Construction aéronautique, spatiale et navale Produits pharmaceutiques Produits chimiques Bois, papiers et cartons Equipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique Culture et élevage Produits métallurgiques Industrie automobile 2,1 % 11,1 % 10,8 % M 6,9 % 9,4 % M 11,9 % 7,4 % 981 M 6,9 % 9,3 % 920 M 6,5 % 857 M 3,4 % 634 M 4,8 % 7,5 % 518 M 3,9 % 9,9 % 19,7 % 19,1 % 19,3 % M M Part du secteur dans le total en Aquitaine Part du secteur dans le total en 637 millions d euros d exportations vers le Brésil, la Russie, l Inde et la Chine (BRIC) Les exportations de l Aquitaine vers les BRIC ont augmenté de 76,8 % entre 2006 et 2010 et représentent 4,8 % des exportations régionales (respectivement +132,1 % et 6,0 % pour la ). Source : Douanes. Total exportations (milliards d euros) Aquitaine : 13,3 : 392,8 *Y compris boissons. Source : Douanes Nb : Les importations aquitaines ne sont pas présentées dans ce document. La présence de plates-formes ou d équipements logistiques sur le territoire régional entraîne des importations destinées non seulement à l Aquitaine mais aussi à d autres régions françaises. En raison de la présence d une plate-forme logistique de transports sur le port de Bayonne, l industrie automobile représente ainsi 10 % des importations régionales. Exportations par pays L Europe et les États-Unis, des partenaires privilégiés 41,3 % 15,3 % 14,2 % 4 e L Aquitaine est la 4 e région française exportatrice vers les Etats-Unis, 4,0 % 7,5 % 8,0 % 9,7 % avec 14,2 % du montant total de ses ventes : produits de la construction aéronautique et spatiale, instruments à usage médical, optique et équipements pour automobiles. L Espagne est le 1 er client (2 milliards d euros, 15,3 %) et fournisseur (1,9 milliard d euros, 17,3 %) de la région. L Union européenne est le principal marché de l Aquitaine avec 57,4 % des exportations et 58,9 % des importations régionales. Espagne Royaume-Uni Etats-Unis Belgique 530 Allemagne Autres Italie Source : Douanes - M. 9

10 La création d entreprises Avec créations d entreprises en 2010, soit 5,5 % du total national, l Aquitaine occupe le 5 e rang des régions françaises. Elle enregistre une hausse de 87 % entre 2008 et 2010, en lien avec la mise en place du statut d auto-entrepreneur qui a fortement accéléré la création d entreprises, en Aquitaine comme en. 59 % des créations se sont faites sous ce nouveau statut en e région pour le nombre de créations d entreprises Le taux de création (nombre de créations d entreprises d une année rapporté au stock d entreprises au 1 er janvier de la même année) s élève à 17,9 % en 2010, identique à la moyenne des régions de province (18,1 % pour la métropolitaine). Haute-Normandie Nord-Pas-de- Calais Picardie Bretagne Basse-Normandie Ile-de Champagne- Ardenne Lorraine Alsace Pays de la Loire métropolitaine DENSITÉ DE CRÉATION pour hab Centre Bourgogne Franche-Comté hors Ile-de Poitou- Charentes Limousin Rhône-Alpes Création d entreprises Région Densité de création pour hab. Aquitaine Auvergne Le tertiaire domine la création d entreprises avec créations d entreprises soit 77,7 % du total. Cette part, comparable à celle de la province (78,4 %), est inférieure à celle de la métropolitaine (80,2 %). L industrie et la construction comptent respectivement 5,6 % et 16,8 % des créations d entreprises. Des créations plus pérennes dans l industrie que dans le tertiaire 64, 7 % des entreprises créées en 2006 existaient toujours en Les chances de survie sont plus élevées chez les repreneurs que chez les créateurs, dans l industrie que dans le reste de l économie. Midi-Pyrénées Languedoc- Roussillon Champ : Ensemble des activités marchandes non agricoles Source : Insee - APCE De jeunes entreprises créatrices d emplois Provence-Alpes- Côte d Azur Corse Tous secteurs d activités confondus, les entreprises créées en 2006 encore actives en 2009 employaient alors personnes, dont salariés. Leurs effectifs se sont accrus de 28,7 % depuis leur démarrage. Source : Insee Enquêtes SINE 2002 et 2006, donc antérieures à la création du statut d auto-entreprise. 10

11 Le tertiaire Le secteur tertiaire aquitain génère les 3/4 de la valeur ajoutée régionale. Ses principales activités - administration publique, santé, action sociale, commerce de détail et éducation - concentrent près de la moitié des salariés du secteur, en Aquitaine comme en. Le tertiaire marchand contribue à plus de la moitié (51,5 %) de la valeur ajoutée du secteur, situant l Aquitaine au 7 e rang des régions françaises. CHIFFRES CLÉS Part dans le total aquitain (%) Part Aquitaine / métropolitaine (%) Valeur ajoutée (milliards d euros ) 59,3 76,8 4,4 Établissements* (31/12/2008) ,4 5,4 Emplois (31/12/2008) dont emplois salariés * L établissement est une unité de production géographiquement individualisée, mais juridiquement dépendante de l entreprise. Source : Insee. 75,6 77,7 Créations d entreprises (2010) ,6 5,2 Une croissance de l emploi salarié supérieure à celle de la créations d emplois salariés en 10 ans, soit une croissance de 17,1 %, supérieure à celle de la métropolitaine (16,0 %). 4,8 4,7 Le commerce % Chiffres clés tertiaire aquitain Établissements (31/12/2008) ,8 Emplois salariés (31/12/2008) ,5 Créations d entreprises (2010) ,3 Commerce ; réparation d automobiles et de motocycles Administration publique Hébergement médico-social et social et action sociale sans hébergement Enseignement Activités pour la santé humaine Activités de services administratifs et de soutien Transports et entreposage Hébergement et restauration Activités des ménages en tant qu employeurs Activités financières et d assurance Activités juridiques, comptables, de gestion, d architecture, d ingénierie, de contrôle et d analyses techniques Autres activités de services Arts, spectacles et activités récréatives Autres activités spécialisées, scientifiques et techniques Activités immobilières Activités informatiques et services d information Recherche-développement scientifique Télécommunications Édition, audiovisuel et diffusion Activités extra-territoriales 283 Effectifs salariés 17,5 % 5,1 % 15,2 % 4,8 % 10,7 % 6,0 % 9,0 % 4,9 % 8,1 % 5,0 % 7,6 % 4,4 % 6,7% 4,4 % 4,6 % 4,6 % 3,9 % 6,3 % 3,6 % 3,8 % 3,5 % Les activités de commerce de 3,5 % détail, celles des ménages, 2,3 % l action sociale et la Recherche & 3,8 % Développement scientifique ont un poids supérieur à leurs poids 1,4 % 4,7 % respectifs en. 1,3 % 4,7 % 1,2 % 4,5 % 1,0 % 2,7 % 1,0 % 5,8 % 0,8 % 4,5 % Part du tertiaire en Aquitaine (%) 0,5 % Aquitaine / (%) 2,0 % NS 1,4 % NB : La répartition des secteurs a été modifiée avec l adoption de la Nomenclature d activités française rév. 2 en Les comparaisons avec les chiffres de l édition précédente ne sont pas possibles. Source : Insee - estimations d emploi localisées au 31/12/2008. De 1998 à 2008, le commerce a créé emplois salariés en Aquitaine soit une croissance de 16 % contre 12 % en. L Aquitaine est la 6 e région par la surface de vente en grande distribution. Les services aux entreprises* % Chiffres clés tertiaire aquitain Établissements (31/12/2008) ,4 Emplois salariés (31/12/2008) ,4 Créations d entreprises (2010) ,1 *Activités juridiques, comptables, de gestion, d architecture, d ingénierie, de contrôle et d analyses techniques, recherche-développement scientifique, autres activités spécialisées, scientifiques et techniques, activités de services administratifs et de soutien. Les activités de soutien aux activités générales des entreprises (location, sécurité, nettoyage ) occupent plus de la moitié des salariés du secteur. Les services aux particuliers* % Chiffres clés tertiaire aquitain Établissements (31/12/2008) ,5 Emplois salariés (31/12/2008) ,2 Créations d entreprises (2010) ,2 *Hébergement et restauration, arts, spectacles et activités récréatives, autres activités de service, activités des ménages en tant qu employeur. Les hôtels, cafés, restaurants et les services personnels et domestiques occupent respectivement 46,2 % et 30,4 % des salariés du secteur. 11

12 le Tourisme L Aquitaine, avec 95,7 millions de nuitées* en 2010 (dont 85 % générées par les touristes extra-régionaux), est la 5 e région française pour la fréquentation touristique. Des sites d exception concourent à son attractivité, au même titre qu une offre variée de sports et de loisirs : surf, voile, randonnée ou rafting... Des sites d exception 270 km de littoral atlantique, le Parc national des Pyrénées, les Parcs naturels régionaux des Landes de Gascogne et du Périgord Limousin, le Pays Basque, le Périgord, le Bassin d Arcachon, les vignobles de Bordeaux, cinq sites classés au Patrimoine mondial de l UNESCO : Bordeaux, Blaye, la Vallée de la Vézère, berceau de l humanité (les Eyzies, la grotte de Lascaux ), Saint-Émilion, les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle L Aquitaine est la 3 e région française en termes d agritourisme, avec plus de exploitations agricoles adhérentes à un réseau de qualité. Source : Conseil régional d Aquitaine. 1 re région européenne pour la filière glisse 80 % du chiffre d affaires européen 400 entreprises et emplois 125 spots répartis sur le littoral Implantation des plus grandes marques de surfwear : Quiksilver, Billabong, Ripcurl, Oxbow, Volcom, O Neill 1 cluster : EuroSIMA 7,3 % du PIB régional Évaluée à près de 6,3 milliards d euros, la consommation touristique intérieure place l Aquitaine au 5 e rang des régions françaises. Les activités liées au tourisme emploient, directement ou indirectement, salariés dont emplois directs, soit près de 6 % de l emploi salarié aquitain. Près des deux tiers relèvent de la restauration et de l hébergement. Situés principalement sur le littoral, ils se caractérisent par une forte saisonnalité. Source : Comité régional de tourisme. Source : Ministère du tourisme - 31/12/ re région en termes d Ecolabel Européen, avec 27 hébergements labellisés. Les professionnels engagés dans cette démarche inscrivent leur développement sur le long terme en préservant les ressources naturelles et l environnement exceptionnel dans lequel ils évoluent. Source : Afnor re région thermale française curistes en e région par le nombre d établissements. Dax, qui accueille plus de 60 % des curistes des 12 stations thermales régionales, est aussi la 1 re station française 1 cluster : Aqui o thermes Source : Conseil national des exploitants thermaux. Une offre d hébergement diversifiée En termes de capacité d accueil, l Aquitaine est la 2 e région française pour les campings et la 3 e pour les résidences de tourisme et villages de vacances. 29 % de la clientèle des hôtels et des campings d Aquitaine est étrangère (42 % en ). Néerlandais, Allemands et Britanniques en représentent les trois quarts. Source : Insee - Ministère du tourisme * Une nuitée = une nuit d un touriste en Aquitaine. 12

13 L agriculture, la sylviculture et la pêche L agriculture et la forêt, avec 80 % du territoire, occupent une place majeure dans l économie régionale. En termes de valeur ajoutée, l Aquitaine est au 2 e rang des régions agricoles françaises derrière Champagne-Ardenne. Elle est la 1 re région pour les exportations et pour la qualité de son agriculture, attestée par le nombre de ses productions labellisées. CHIFFRES CLÉS Valeur ajoutée (milliards d euros ) Emplois (31/12/2008) dont emplois salariés Exploitations agricoles* (enquête structure 2007) Surface agricole utilisée* (ha ) * L exploitation agricole est une unité de production atteignant un seuil minimal en superficie, production ou nombre d animaux. Source : Insee, Agreste - Statistique agricole annuelle. Part dans le total Aquitain (%) Part Aquitaine / métropolitaine (%) 2,4 3,1 8, Des positions de leader 1 re forêt cultivée d Europe 4,6 2,3 8,9 11, , ,3 1 re région boisée de, certifiée par le «Programme for the Endorsement of Forest Certification schemes» (PEFC) : 1,8 million d hectares dont 60 % de conifères Suite à la tempête Klaus en janvier 2009 : 14,8 millions de m 3 récoltés (59 % pour le bois d œuvre, 39 % pour le bois d industrie et 2 % pour le bois-énergie) 1 er maillon d une filière industrielle et de service majeure 2,5 milliards d euros de chiffre d affaires pour l ensemble de la filière 1 re région viticole mondiale en vins d appellation hectares (en production) de vignes à raisin de cuve, dont 96 % d AOC 2 e région pour la production de vins de qualité, 1,7 milliard d euros 2 e région exportatrice avec 1,5 milliard d euros de ventes (2010) 1 re région maïsicole d Europe Maïs grain : 2,9 millions de tonnes, soit 1/5 e de la production nationale Maïs doux : 85 % de la production nationale Maïs semence : 28 % de la production nationale hectares, soit plus de 20 % de la surface agricole utilisée 1 er producteur mondial de palmipèdes gras Près de la moitié de la production nationale de canards gras (17,1 millions de têtes), d oies grasses (0,3 million de têtes) et de foies gras de canards et d oies 1 re région piscicole de Pêche : 4,4 % de la production nationale en valeur 20 % de la production nationale de salmonidés Conchyliculture : tonnes d huîtres. 1 re région française pour la production de naissains Une production agricole aux deux tiers végétale, dominée par les vins. Le total de la production agricole s élève à 4,77 milliards d euros. 3,6% 5,3% 5,5% 8,8% 9,0% 13,0% 35,8% 10,9% 8,1% Source : Agreste - Données Estimation de la production agricole en valeur hors sylviculture et pêche. L Aquitaine produit aussi plus de 90 % de la production nationale de prunes d ente, plus de la moitié de celle de kiwis et noisettes et plus du tiers de celle de fraises. Une agriculture de qualité 1 re Vins d appellation Maïs Fruits et légumes Autres produits végétaux Gros bovins Volailles et œuf Lait et produits laitiers Autres produits animaux Services région française pour le nombre d exploitations labellisées exploitations en agriculture biologique et 200 millions d euros de chiffre d affaires en Appellations d origine contrôlée (AOC), 14 Indications géographiques protégées (IGP), 54 Labels rouges Sources : Draaf Aquitaine - Conseil régional d Aquitaine - Insee - Données Source : Agreste

14 l Enseignement et la Formation L Aquitaine offre un large choix de formations pour favoriser la réussite et l insertion professionnelle des jeunes et pour renforcer la compétitivité et l attractivité de son territoire, au sein d une économie du savoir en pleine mondialisation. L Université de Bordeaux fait partie des universités françaises les mieux classées par l Agence d évaluation de la recherche et de l enseignement supérieur. Un taux de réussite au bac supérieur à la moyenne nationale La part des candidats admis au baccalauréat professionnel et plus encore au baccalauréat technologique est nettement supérieure à celle de l ensemble national. Plus de étudiants, dont les deux tiers inscrits à l université Cet effectif a progressé de 4,6 % entre 2005 et 2010 contre 3,2 % pour la. En 2009, la proportion d étudiants provenant d une autre région ou de l étranger (25,8 %) est supérieure à celle observée au niveau national (22,6 %). 89 % 88,2 % 86,1 % 82,3 % 87,1 % 87,9 % 86,5 % 83,6 % Effectifs % Total Universités* dont instituts universitaires de technologie dont institut universitaire de formation des maîtres ,3 5,0 1,3 Ecoles d enseignement supérieur ,9 Sections de technicien supérieur ,1 Classes préparatoires aux grandes écoles ,7 * Université de Bordeaux et Université de Pau et des Pays de l Adour. Nombre de lauréats aquitains Général Technologique Professionnel Total Source : Académie de Bordeaux /2011. des universités d excellence Taux de réussite en Aquitaine Taux de réussite en métropolitaine Source : Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche (MESR) session Plus de élèves ingénieurs Leur effectif, toutes formations confondues, s est accru de plus de 70 % en dix ans. L Institut d Optique Graduate School (IOGS) ouvrira une antenne en Aquitaine à la rentrée Elle accueillera à terme 100 élèves ingénieurs et 50 élèves de Master. Source : MESR - rentrée licences de l Université de Bordeaux se sont vues attribuer la note A+, délivrée par l Agence d évaluation de la recherche et de l enseignement supérieur (AERES) : économie et gestion, sociologie et psychologie. Les universités de Bordeaux-Montesquieu (droit, sciences économiques et de gestion) et Victor Segalen (sciences de la vie, sciences de la santé, sciences de l homme) se placent respectivement aux 4 e et 5 e rangs des universités françaises par le nombre de notes A+ et A (très bien) obtenues par leurs licences. Source : AERES - Juin Deux centres de formation aquitains lauréats du programme «Investissements d avenir» sur les quatre dossiers nationaux retenus : l Aérocampus de Latresne (Gironde) et la résidence jeunes travailleurs à Bordes (Pyrénées-Atlantiques). Ils concernent les formations en alternance et l hébergement des apprentis dans les métiers industriels de l aéronautique. Source : Conseil régional d Aquitaine Du CAP au BTS, un jeune sur quatre en formation professionnelle a choisi la voie de l apprentissage 87 lycées professionnels et lycéens apprentis (5 e région française) 60 centres de formation d apprentis conventionnés par le Conseil régional d Aquitaine 40 unités de formation des apprentis 25 sections d apprentissage 53 % des apprentis en formation de niveau V (CAP - BEP) Source : Rectorat d académie - Conseil régional d Aquitaine PLAN CAMPUS L Université de Bordeaux a été retenue dans le cadre de l opération nationale «Plan Campus» qui vise à créer en 12 pôles universitaires d excellence d envergure internationale. 14

15 la Recherche et l innovation L Aquitaine bénéficie de compétences de haut niveau en matière scientifique, technologique et de formation. Celles-ci lui confèrent une notoriété, une attractivité et des capacités d innovation importantes qui bénéficient aux entreprises régionales. Les acteurs aquitains de la recherche et de l innovation se sont en particulier mobilisés avec succès dans le cadre du programme «Investissements d avenir». 1,144 Md Plus d un milliard d euros pour la recherche En 2008, les dépenses intérieures de recherche et développement (DIRD) s élèvent à 1,144 milliard d euros, hors secteur de la défense qui constitue un domaine important de recherche en Aquitaine. Près des deux tiers sont réalisés par les entreprises. L Aquitaine représente 2,8 % de la DIRD nationale et 5,1 % de celle des régions de province. La recherche emploie plus de personnes (7 e rang) Les seuls chercheurs en représentent plus de 60 % soit près de Plus de la moitié exerce dans des entreprises. La recherche privée repose essentiellement sur les industries de l aéronautique civile, de la chimie et de la santé. une région d innovation Les entreprises innovantes aquitaines ont bénéficié en 2010 de 17,7 millions d euros d aides attribuées par Oséo Innovation et de 17,0 millions d euros d aides à l innovation attribuées par le Conseil régional d Aquitaine. Aquitaine Rang en métropolitaine Province Entreprises bénéficiaires du crédit d impôt recherche en e Projets incubés* entre e Entreprises créées issues des projets incubés* entre Taux de création (%) 69 71,1 7 e 4 e , ,4 Nombre de thèses CIFRE** e Nombre de structures de diffusion technologique labellisées*** au 01/01/ e * Un incubateur est une structure ayant pour but de soutenir les créations d entreprises valorisant la recherche publique. ** Convention industrielle de formation par la recherche : accueil de doctorants par des entreprises ou des laboratoires. *** 8 centres de ressources technologiques, 2 cellules de diffusion technologique et 2 plates-formes technologiques. PROGRAMME «INVESTISSEMENTS d AVENIR» L Aquitaine et l Université de Bordeaux obtiennent l un des meilleurs taux de succès Cet appel à projets national vise à renforcer l excellence de la recherche française et à développer des synergies entre recherche publique et privée. 5 LabEx et 4 partenariats Les projets de laboratoires d excellence retenus portent sur l environnement, l imagerie médicale, l archéologie, les matériaux et les neurosciences. Projet de nature pédagogique et scientifique, il vise à une réorganisation des moyens de recherche et d enseignement et à une rénovation des locaux universitaires. Source : MESR. RECHERCHE : PRINCIPAUX DOMAINES D EXCELLENCE Chimie - matériaux Optique - lasers Sciences de la santé (neurosciences, cancérologie, cardiologie) Sciences de l environnement (bois, vigne et vin, eau - littoral) Sciences et technologies de l information Sciences humaines et sociales (archéologie, économie - innovation, étude de l Afrique) 7 e région de par le nombre de brevets déposés : 400 Source : INPI Equipex (3 e région française) Les projets d équipements scientifiques retenus concernent la biologie-santé, l énergie-laser, les nanotechnologies et les sciences de l environnement. L Aquitaine participe aussi au réseau national dans le domaine de la robotique. 1 IDEX (Initiative d excellence) Objectif : faire émerger des pôles de recherche et d enseignement supérieur de rang mondial. L Université de Bordeaux compte parmi les trois premiers lauréats. 1 IHU (Institut hospitalo-universitaire) Le projet de l Institut de rythmologie et modélisation cardiaque, emmené par l Université de Bordeaux et sa fondation, est l un des 6 lauréats. Source : Université de Bordeaux - juin

16 L industrie et la construction L industrie aquitaine se caractérise par la présence de filières puissantes et d activités nouvelles à forte valeur ajoutée en plein essor. Aux filières de haute et moyenne technologie (aéronautique, espace et défense, chimie, pharmacie et matériaux) et traditionnelles (agroalimentaire, bois-papier) s ajoutent des activités innovantes à fort potentiel : laser, biotechnologies, énergies nouvelles, matériaux composites et nanostructuraux... L INDUSTRIE * L établissement est une unité de production géographiquement individualisée, mais juridiquement dépendante de l entreprise. Source : Insee. CHIFFRES CLéS Valeur ajoutée (milliards d euros ) Établissements* (31/12/2008) Emplois (31/12/2008) dont emplois salariés Créations d entreprises (2010) Part dans le total aquitain (%) Part Aquitaine / métropolitaine (%) 9,3 12,1 4, ,4 5, ,2 13,1 4,3 4, ,6 6,1 L industrie aquitaine résiste mieux que la moyenne nationale, au mouvement général de repli des effectifs industriels. En 10 ans, elle a perdu 4,7 % de ses salariés contre 11,7 % en métropolitaine emplois créés par les investissements étrangers en 4 ans 5 e région française par le nombre d emplois créés ou repris (8 027) entre 2007 et 2010 : 6,3 % du total national et 8,7 % du total des régions de province 7 e région par le nombre d investissements étrangers en 2010 : 4 % du total national Principaux secteurs investis en 2010 : équipements médicaux, énergie-recyclage, conseil-ingénierie Source : Agence française pour les investissements internationaux. Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac Fabrication de matériels de transport Travail du bois, industries du papier et imprimerie Autres industries manufacturières ; réparation et installation de machines et d équipements Métallurgie et fabrication de produits métalliques à l exception des machines et des équipements Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique ainsi que d autres produits minéraux non métalliques Production et distribution d eau ; assainissement, gestion des déchets et dépollution Production et distribution d électricité, de gaz, de vapeur et d air conditionné Industrie chimique Fabrication de machines et équipements Fabrication de produit informatique, électronique et optique Fabrication de textiles, industries de l habillement, industrie du cuir et de la chaussure Industrie pharmaceutique Industries extractives Fabrication d équipements électriques Cokéfaction et raffinage 39 4,7 % 4,7 % 5,3 % 7,1 % 2,9 % 6,5 % 3,0 % 6,3 % 5,2 % 5,0 % 4,6 % 4,6 % 4,3 % 4,0 % 2,6 % 3,1 % 3,0 % 2,9 % 3,2 % 2,5 % 4,3 % 1,9 % 1,5 % 1,7 % NS 0,3 % 8,5 % 9,8 % 10,4 % 11,8 % 11,4 % 20,1 % En Aquitaine, les industries agroalimentaires, la construction aéronautique et navale, les industries du bois-papier, la production et distribution d eau et d énergie ont un poids supérieur à leurs poids respectifs en. Part de l industrie en Aquitaine (%) Aquitaine / (%) Effectifs salariés NB : La répartition des secteurs a été modifiée avec l adoption de la Nomenclature d activités française rév. 2 en Les comparaisons avec les chiffres de l édition précédente ne sont pas possibles. Source : Insee - Estimations d emploi localisées au 31/12/

17 3 filières leaders emploient plus de la moitié des salariés de l industrie 1 re région française pour la production agroalimentaire sous signe de qualité et / ou d origine salariés en 2008, 20 % du total régional. 20 % des exportations régionales en Une grande diversité de productions : viandes, poissons (pêche, conchyliculture et salmoniculture) et boissons (vin en particulier). Source : Insee. Leader national du bois, papier, ameublement salariés pour l ensemble de la filière en 2008, dont la moitié dans l industrie et un quart dans la construction. 981 millions d exportations soit 7,4 % des exportations régionales en re région pour l exploitation forestière, le sciage et le parquet, la pâte à papier, le papier et le carton. Source : Draaf Aquitaine - Insee. 3 e bassin aéronautique et spatial français salariés dont plus de chez les constructeurs et donneurs d ordres en e région d implantation des industries de l armement avec salariés. Leader mondial en turbines pour hélicoptères, trains d atterrissage, avions d affaires haut de gamme, batteries d aéronefs. Leader européen en lanceurs et propulsion, radars et systèmes aéroportés, systèmes de cockpit, avions militaires, matériaux composites hautes performances, simulation et essais sol-vol, technologies de rentrée atmosphérique. 15 clusters Un cluster est un groupement d entreprises et d institutions proches géographiquement et collaborant dans un même secteur d activité. Clusters labellisés : Aqui o thermes Eskal Eureka : éco-construction Eurosima : glisse Fruits et Légumes / Nutrition - Santé Inno vin TOPOS : géolocalisation Uztartu : agroalimentaire Autres clusters : AETOS : services et systèmes de drones Aquitaine Wind Industry Cluster : éolien CREAHd : éco-construction Goazen : tourisme Pôle E-Business Aquitaine Adour Prod Innov : nutrition et santé Sysolia : systèmes solaires industriels en Aquitaine TIC Santé Source : CCIR Aquitaine - juin Source : Conseil régional d Aquitaine - Insee (enquête annuelle déc. 2010). 4 pôles de compétitivité labellisés Aerospace Valley Aéronautique, espace et systèmes embarqués. Pôle mondial commun à l Aquitaine et à Midi-Pyrénées. Premier pôle aéronautique et spatial d Europe. Avenia Géosciences, énergie. Pour un usage du sous-sol à des fins de diversification énergétique et de responsabilité environnementale. Xylofutur Produits et matériaux des forêts cultivées. Vers de nouvelles utilisations du bois-matériau dans la construction et l énergie. Route des lasers Lasers, photonique et applications. Le plus grand laser du monde : le laser Mégajoule, et la construction d une filière complète de la recherche à l industrie. Les pôles de compétitivité regroupent sur un même territoire, autour de projets d innovation, des entreprises, des centres de formation et des unités de recherche et de transfert de technologie. LA CONSTRUCTION * L établissement est une unité de production géographiquement individualisée, mais juridiquement dépendante de l entreprise. Source : Insee. CHIFFRES CLéS Part dans le total aquitain (%) Part Aquitaine / métropolitaine (%) Valeur ajoutée (milliards d euros ) 6,1 8,0 5,7 Établissements* (31/12/2008) ,6 6,2 Emplois (31/12/2008) dont emplois salariés ,6 6,8 Créations d entreprises (2010) ,8 6,1 5,5 5,2 17 Source : Conseil régional d Aquitaine. L Aquitaine est : 2 e région française par le nombre de bâtiments construits aux normes de haute qualité environnementale (HQE) 4 e région par le nombre d éco-prêts à taux zéro (6 140) accordés entre avril 2009 et mars 2010

18 14, rue François-de-Sourdis Bordeaux cedex Tél. : Fax : aquitaine.fr 185, cours du Médoc BP Bordeaux cedex Tél. : Fax : aquitaine.cci.fr Document imprimé sur papier issu de forêts gérées durablement parkeretparker.fr

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Vous pouvez répondre à ce questionnaire en vous connectant sur Internet avec le code ci-contre : http://enquetes.u-bordeaux.fr/orpea/lp2012/questionnaire.htm

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

information note d Un déficit d effort de recherche des entreprises françaises? Comparaison France - Allemagne 12.09

information note d Un déficit d effort de recherche des entreprises françaises? Comparaison France - Allemagne 12.09 note d information Enseignement supérieur & Recherche 12.9 JUILLET L réalise davantage de recherche et développement que ne le fait la. Cet écart relève d une différence d échelle entre les deux pays.

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Région Haute-Normandie Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Novembre 2013 ! "# $"% &%'' $ (')#!*+,*'-#&+,./ 0 $1&/2+,(.'1&/2+,(.'' 3,/,// 4 (553 5#+' 2 '+ 0 6 #

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

En 2011, l investissement corporel brut

En 2011, l investissement corporel brut 4.1 Investissement En 211, l investissement corporel brut hors apport des entreprises des secteurs principalement marchands non financiers et non agricoles s élève à 196 milliards d euros. Il s est redressé

Plus en détail

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France!

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! Édition avril 2014 Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS 2014 Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! éditorial L artisanat du bâtiment demeure cette année encore

Plus en détail

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Claire de Kermadec* Les habitudes culturelles, la taille et la dynamique des marchés modèlent le paysage du commerce de détail en Europe.

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

La Région Poitou-Charentes, Repères économiques

La Région Poitou-Charentes, Repères économiques La Région Poitou-Charentes, Repères économiques Décembre 2006 Poitou-Charentes en France et en Europe 26 000 km² (4,7 % de la superficie française) 1,69 millions d habitants (2,8 % de la population française)

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012 27 JUIN 2013 ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012 EN COOPERATION AVEC L ACOSS-URSSAF ET LA CCMSA Cécile BAZIN Liza MARGUERITTE Noël TADJINE Guillaume PREVOSTAT - Jacques MALET L économie sociale,

Plus en détail

Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps.

Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps. Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps.be Des informations communales sont également disponibles sur le

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

édition 20 11 Aquitaine chiffres clés

édition 20 11 Aquitaine chiffres clés édition 20 11 Aquitaine chiffres clés Aquitaine chiffres clés Chiffres clés 1 Population 2 Établissements 3 Industrie 4 Construction, BTP 7 Agriculture 8 Tertiaire 9 Création d entreprise 10 Formation

Plus en détail

2014-2015 AUBE CCI CHAMPAGNE ARDENNE

2014-2015 AUBE CCI CHAMPAGNE ARDENNE 2014-2015 CCI CHAMPAGNE ARDENNE TERRITOIRE ET POPULATION Aube Superficie totale : 6 004 km², soit 23,4 % de l espace régional Superficie agricole utilisée : 372 211 ha Superficie bois et forêts : 148 821

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

La région Nord-Pas-de-Calais

La région Nord-Pas-de-Calais La région Nord-Pas-de-Calais A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La région Nord-Pas-de-Calais en France 1 2 Les chiffres-clés de la région Nord-Pas-de-Calais Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan)

Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan) Vue aérienne de la zone sud (hôtel d'entreprises, restaurant inter entreprises au dernier plan, usine Turboméca au premier plan) Le site AEROPOLIS : L'objectif d'aeropolis est de mettre à disposition du

Plus en détail

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

ATTRACTIVITÉ ET EMPLOI CADRE EN POITOU-CHARENTES ZOOM SUR LES ZONES D EMPLOI

ATTRACTIVITÉ ET EMPLOI CADRE EN POITOU-CHARENTES ZOOM SUR LES ZONES D EMPLOI ATTRACTIVITÉ ET EMPLOI CADRE EN POITOU-CHARENTES ZOOM SUR LES ZONES D EMPLOI LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-22 JANVIER 2015 Cartographie de l emploi régional. Concentration des cadres du secteur privé.

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

FAITS ESSENTIELS. L intensité du savoir croissante des économies de la zone

FAITS ESSENTIELS. L intensité du savoir croissante des économies de la zone FAITS ESSENTIELS La présente édition du Tableau de bord de la science, de la technologie et de l industrie indique que l intensité du savoir des économies de la zone OCDE a poursuivi sa progression ces

Plus en détail

La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves

La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves Que peut-on acheter pour dix euros? Et si, avec cet argent, vous pouviez acheter deux maxi CD

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Bilan 2013 des investissements exogènes, français et étrangers, créateurs d emplois en Aquitaine

Bilan 2013 des investissements exogènes, français et étrangers, créateurs d emplois en Aquitaine Bilan 2013 des investissements exogènes, français et étrangers, créateurs d emplois en Aquitaine 21 Mars 2014 2014/03/18-ACE-33-a SOMMAIRE Introduction, p.3 L attractivité de la France : Bilan 2013 des

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

Management des centres de remise en forme et de bien-être par l eau

Management des centres de remise en forme et de bien-être par l eau LICENCE PRO Management des centres de remise en forme et de bien-être par l eau Carte d identité de la formation Diplôme Licence professionnelle Spécialité Management des centres de remise en forme et

Plus en détail

Différents types d organisation et de centres de décision

Différents types d organisation et de centres de décision Les groupes régionaux occupent une place importante dans l emploi du Nord-Pas-de-Calais et contrôlent de nombreux salariés dans les autres régions françaises. Ce fort rayonnement se concentre essentiellement

Plus en détail

Taux de réussite au BEP, CAP et BTS

Taux de réussite au BEP, CAP et BTS Note d information n 30 Juin 2014 au BEP, CAP et BTS EN BREF En Champagne-Ardenne, à la session 2013, 3 315 candidats se sont présentés à l examen du BEP, 4 991 au CAP et 3 070 candidats au BTS, hors examens

Plus en détail

Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur

Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur 1 Le Fonds JEREMIE PACA : l histoire La Région PACA s est dotée d outils majeurs de soutien aux entreprises, mais sa gamme ne permettait pas de faire face aux

Plus en détail

MWQ/Mesurer/ Baromètre Qualité/ Rapport : Les certifications ISO 9001 et ISO 14001 en Union Européenne/ Octobre 2009 1

MWQ/Mesurer/ Baromètre Qualité/ Rapport : Les certifications ISO 9001 et ISO 14001 en Union Européenne/ Octobre 2009 1 LES CERTIFICATIONS ISO 9001 ET 14001 EN UNION EUROPEENNE Via son «Baromètre Qualité», le MWQ s est donné pour mission d entre autres répertorier l ensemble privé, public et associatif des organismes wallons,

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

REGION BASSE-NORMANDIE

REGION BASSE-NORMANDIE Évaluation des effets d une fusion de la Région Haute-Normandie et de la Région Basse-Normandie REGION BASSE-NORMANDIE Évaluation des effets d une fusion de la région Haute-Normandie et de la région Basse-Normandie

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains Alexandre Bertin NOTE STRATEGIQUE Note stratégique réalisée par

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise Bilan 2008 & perspectives 2009 Surmonter la crise, préparer la reprise Dossier de presse 3 0 j u i n 2 0 0 9 Contacts presse - Agence Hopscotch Marion Paisant T : 01 58 65 00 45 mpaisant@hopscotch.fr Pauline

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par :

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par : Les bons critères pour choisir son lieu d implantation Animé par : Laurent LETHOREY Agnès CAVART Pierre-Yves LE BRUN Laurent GAUDICHEAU Les critères de choix : Le couple projet/lieu d implantation 1. La

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle

I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle Appellations Chargé / Chargée de la sous-traitance en maintenance industrielle Ingénieur / Ingénieure de support technique maintenance industrielle Chef de service d'entretien et de maintenance industrielle

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

La création d entreprise en milieu rural

La création d entreprise en milieu rural La création d entreprise en milieu rural Une définition du milieu rural Définir le monde rural à partir de la taille des communes nous paraît insuffisant. En effet, il est important de prendre en compte

Plus en détail

Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur

Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Panorama élaboré à partir d une étude Ernst & Young pour la MDER mai 2004 Sommaire Organisation de la filière en PACA p. 3 Chiffres clés p. 4 Productions

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie

Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie L'enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO) de Pôle emploi mesure les intentions de des employeurs pour l année à venir,

Plus en détail

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~ SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE AQUITAINE ANNEE 2010 Note dee conjoncture TNS SOFRES-CRTA Suivi de la Demande touristique 2010 CRTAA DIRECCTE Aquitaine TNS T SOFRES 1 ~ SOMMAIRE AVERTISSEMENT METHODOLOGIQUE...

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

VINGT ANS DE RECOMPOSITION ÉCONOMIQUE EN RÉGION NORD - PAS-DE-CALAIS

VINGT ANS DE RECOMPOSITION ÉCONOMIQUE EN RÉGION NORD - PAS-DE-CALAIS VINGT ANS DE RECOMPOSITION ÉCONOMIQUE EN RÉGION NORD - PAS-DE-CALAIS Direccte Nord - Pas-de-Calais 1 VINGT ANS DE RECOMPOSITION ÉCONOMIQUE EN RÉGION NORD - PAS-DE-CALAIS Directrice de la publication :

Plus en détail

Définitions et méthode

Définitions et méthode Définitions et méthode C ontour des activités métropolitaines supérieures (AMS) Le périmètre des activités métropolitaines supérieures s appuie sur une nomenclature des secteurs d activités en treize regroupements

Plus en détail

Arrêté du. fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR :

Arrêté du. fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Arrêté du fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR : La ministre de l enseignement

Plus en détail

Les Marnières Nouvelle place des enseignes dans le Grand Besançon

Les Marnières Nouvelle place des enseignes dans le Grand Besançon Les Marnières Nouvelle place des enseignes dans le Grand Grand créateur d avenir Capitale de la Franche-Comté Oslo NORVEGE SUEDE Stockholm 1 270 000 habitants Dublin IRLANDE N ROYAUME-UNI Nantes Londres

Plus en détail

Dares. Analyses L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS

Dares. Analyses L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS Dares Analyses SEPTEMBRE 2011 N 066 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS En vingt-cinq ans,

Plus en détail

Le tableau de bord. dans les entreprises

Le tableau de bord. dans les entreprises Le tableau de bord des TIC dans les entreprises novembre 2010 oc Tableau de bord des TIC dans les entreprises - novembre 2010 Le tableau de bord des TIC dans les entreprises NOVEMBRE 2010 1 Le tableau

Plus en détail

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Octobre 2012 RESULTATS DE L ANALYSE DES COUPLES PAYS/SECTEURS PORTEURS EN FAVEUR DU COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE SOMMAIRE Résumé 2

Plus en détail

Observatoire. des parcours scolaires. Taux de pression dans les filières sélectives. Sommaire. Publications de l Observatoire. 1.

Observatoire. des parcours scolaires. Taux de pression dans les filières sélectives. Sommaire. Publications de l Observatoire. 1. Observatoire des parcours scolaires Juin 2013 Sommaire Publications de l Observatoire Taux de pression en BTS p. 03 Taux de pression en BTS en apprentissage p. 05 Taux de pression en DUT p. 06 Taux de

Plus en détail

BANQUE JUDICIAIRE NEWSLETTER

BANQUE JUDICIAIRE NEWSLETTER Edito Sommaire Madame, Monsieur, Aujourd hui, l économie va très vite. Tout change, avance, évolue sans cesse. Certaines décisions politiques ou économiques peuvent avoir un impact fort sur l évolution

Plus en détail

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4 Bovins viande Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013 Chif Régions Nbre de Nbre de Nbre de troupeaux troupeaux troupeaux adhérents adhérents suivis en en VA4 en VA0 engraissement Nbre de troupeaux

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne 6 804 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Les diplômes. Session 2008

Les diplômes. Session 2008 note d informationdécembre 09.28 À la session 2008, 444 0 diplômes de l enseignement professionnel des niveaux IV et V ont été délivrés en France par le ministère de l Éducation nationale. Ce nombre atteint

Plus en détail

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique AFITL - 3 mai 2006 L objectif poursuivi Offrir aux membres de l AFITL (ou à quiconque se promène sur son site Internet) un recensement

Plus en détail

Une situation de plus en plus complexe dominée par le fermage

Une situation de plus en plus complexe dominée par le fermage Extrait de la revue Pour, décembre 2013 (http://www.grep.fr/pour/) Un essai de synthèse statistique sur le foncier agricole en France Une situation de plus en plus complexe dominée par le fermage Maurice

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion de la Production Industrielle spécialité Animateur Qualité Activités Tertiaires

Licence Professionnelle Gestion de la Production Industrielle spécialité Animateur Qualité Activités Tertiaires Enquête sur la promotion 00-00 réalisée entre Décembre 009 et Avril 00 iche n Gestion de la Production Industrielle spécialité Animateur Qualité Activités Tertiaires diplômés sur 0 ont répondu à l enquête.

Plus en détail

52 53 L état de l Enseignement supérieur et de la Recherche n 4 [édition 2010]

52 53 L état de l Enseignement supérieur et de la Recherche n 4 [édition 2010] 21 Le financement de la recherche nationale par des crédits budgétaires absorbe en 0,75 % des moyens budgétaires de l État à travers les établissements publics de R&D et les mesures d aide et d incitation

Plus en détail

Quelle image avez-vous de la Belgique?

Quelle image avez-vous de la Belgique? Quelle image avez-vous de la Belgique? Saviez vous que?. Sont d origine belge. Le saxophone. La marque de montres Ice watch. La chaine de fast food Quick. l ile de Porquerolles au large de Toulon appartenait

Plus en détail

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES Des formes sociétaires globalement en progression En 2010, le statut individuel d exploitant agricole demeure la forme juridique choisie par 70 % des exploitations.

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

D E V E N E Z C E N T R A L i e n É C O L E C E N T R A L E P A R I S. l e a d e r, e n t r e p r e n e u r, i n n o v a t e u r

D E V E N E Z C E N T R A L i e n É C O L E C E N T R A L E P A R I S. l e a d e r, e n t r e p r e n e u r, i n n o v a t e u r É C O L E C E N T R A L E P A R I S l e a d e r, e n t r e p r e n e u r, i n n o v a t e u r D E V E N E Z C E N T R A L i e n I n g é n i e u r d e h a u t n i v e a u s c i e n t i f i q u e e t t e

Plus en détail

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Préambule Aujourd hui à travers l activité de «Recherche-Développement» l application technologique des acquis de la science est devenue non seulement l équivalent d une

Plus en détail

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à :

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à : Le Manitoba en bref Le Manitoba : Province du Canada depuis 1870. Manitoba signifie «lieu où vit l Esprit» dans les langues des peuples autochtones de la province. Chef politique : Premier ministre (Greg

Plus en détail

P H A E T O N A S S I S TA N C E, L A S É R É N I T É G A R A N T I E.

P H A E T O N A S S I S TA N C E, L A S É R É N I T É G A R A N T I E. Pou r join d re P haeton Assistance P H A E T O N A S S I S TA N C E, L A S É R É N I T É G A R A N T I E. Composez le 3220 et dites Phaeton PHAETON Groupe Volkswagen France s.a. Direction Pièces et Service

Plus en détail

Votre Conseiller ZECIBLE by NOTE BLEUE : Julie PERISSE julie@zecible.fr 05 61 91 30 40 BP 4 31370 RIEUMES www.zecible.fr

Votre Conseiller ZECIBLE by NOTE BLEUE : Julie PERISSE julie@zecible.fr 05 61 91 30 40 BP 4 31370 RIEUMES www.zecible.fr Zecible Location et Achat de Fichiers Décideurs, B2B & B2C Votre Conseiller ZECIBLE by NOTE BLEUE : Julie PERISSE julie@zecible.fr 05 61 91 30 40 BP 4 31370 RIEUMES www.zecible.fr VOTRE CONSEILLER ZECIBLE

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Année 2014 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2014... 3 Pilotes d'installations lourdes des industries de transformation...3

Plus en détail

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal.

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal. Indicateur Quels sont les domaines d études les plus attractifs pour les étudiants? Les femmes sont majoritaires dans l effectif d étudiants et de diplômés dans la quasi-totalité des pays de l OCDE, et

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 3- Secteur agricole Présentation générale Le couvert forestier du Gabon couvre 22 millions de ha (FAO

Plus en détail

Enquête Contrat de Professionnalisation FPSPP - 2014. Rapport OPCALIM. Enquête Contrat de Professionnalisation FPSPP 2014 Rapport OPCALIM TNS

Enquête Contrat de Professionnalisation FPSPP - 2014. Rapport OPCALIM. Enquête Contrat de Professionnalisation FPSPP 2014 Rapport OPCALIM TNS Enquête Contrat de Professionnalisation FPSPP - 0 Rapport Introduction Contacts Client : FPSPP Karine Dartois Ambroise Bouteille et Associés Ambroise Bouteille Elodie Cassignol Le FPSPP a décidé la mise

Plus en détail

Observatoire Régional du Tourisme. Les Chiffres Clés. du Tourisme. Édition 2013. www.ort-poitou-charentes.com

Observatoire Régional du Tourisme. Les Chiffres Clés. du Tourisme. Édition 2013. www.ort-poitou-charentes.com Observatoire Régional du Tourisme Les Chiffres Clés du Tourisme Édition 2013 www.ort-poitou-charentes.com Carte d identité du Poitou-Charentes Population : 1 770 363 habitants (INSEE 2010) Superficie :

Plus en détail

Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010

Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010 Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010 Opportunités de croissance ou créations d entreprise, plus de 44 000 commerces ou industries

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail