Une perspective institutionnelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une perspective institutionnelle"

Transcription

1 Investir dans des infrastructures non cotées: Une perspective institutionnelle PAR Philip Coté, CFA, FRM, Analyste de recherche & Michael McMurray, CFA, Conseiller principal Pavilion Groupe Conseils MC Introduction Les infrastructures constituent une catégorie d actifs relativement nouvelle dont les racines remontent au milieu des années 1990, en Australie. À l époque, le gouvernement australien a mobilisé des fonds dont il avait grand besoin en cédant des biens de l État à des investisseurs privés. Macquarie Bank a été la première institution à acheter de ces actifs publics et à les vendre à des investisseurs par le biais de premiers appels publics à l épargne. Depuis, l investissement dans les infrastructures s est répandu de par le monde et la croissance des sociétés de gestion de placements en infrastructures et de leurs actifs sous gestion témoigne de sa popularité grandissante. En décembre 2003, les actifs sous gestion s élevaient sensiblement à 9 milliards $ US. En juin 2012, 283 sociétés de placement détenaient 210 milliards $ US d actifs 1 Selon l OCDE, il faudra plus de milliards $ US d investissements en infrastructures pour répondre à la demande au cours de la prochaine décennie. Cela représente l équivalent de 2,5 % du PIB mondial par année. Plus de milliards $ US seront nécessaires rien que pour les ports, les aéroports et les principaux axes ferroviaires 2. Étant donné les besoins de revenus de beaucoup d investisseurs institutionnels, les faibles taux d intérêt actuels (qui pourraient augmenter) et la longue durée des engagements des investisseurs institutionnels, les actifs ayant une longue durée de vie, qui rapportent un revenu souvent indexé sur l inflation, sont de plus en plus recherchés. Or, les infrastructures se rangent dans cette catégorie. Leur profil risque-rendement et les avantages de la diversification leur ont valu d être recommandées dans beaucoup d études récentes sur l appariement des actifs et des passifs. Selon une enquête Preqin de 2012, les investisseurs institutionnels injectent des fonds dans les infrastructures par souci de diversification (69 %), de protection contre l inflation (52 %) et de stabilité des portefeuilles (45 %). Les produits d infrastructures cotés investissent dans des actions cotées en bourse de sociétés reliées aux infrastructures et qui ont par conséquent l avantage d être très liquides. Mais, ces fonds ont une corrélation plus grande avec les marchés boursiers que les investissements en infrastructures non cotés. Dans cet article nous nous concentrerons exclusivement sur les infrastructures non cotées 3. Selon Preqin, la majorité des investisseurs institutionnels (72 %) sélectionnent des structures d investissement non cotées auxquelles on accède par des fonds à durée déterminée. Les infrastructures non cotées, dont la performance est mesurée par des évaluations privées, présentent une volatilité mesurée moins grande et moins de corrélations avec les marchés boursiers que les infrastructures cotées. Les investisseurs institutionnels soumis à des évaluations actuarielles périodiques ou devant faire face à d importants retraits annuels apprécient particulièrement de pouvoir éviter la volatilité des placements négociés en bourse. Stratégies d investissement Comme pour les portefeuilles d actions, les stratégies d investissement en infrastructures varient en fonction du style, de la région géographique, du secteur et du mode de mise en œuvre. Nous présentons ci-dessous une explication de chaque stratégie d investissement disponible aujourd hui. Stratégie d investissement Avant d investir dans des fonds d infrastructures, les investisseurs doivent choisir la stratégie qui convient le mieux à leurs besoins. Les investisseurs prudents optent normalement pour des fonds centrés sur des actifs de base (Core) alors que les fonds opportunistes intéressent davantage ceux qui recherchent un rendement plus élevé en se concentrant moins sur le revenu. Habituellement, de nombreux profils risque-rendement sont disponibles sur le marché puisque les gestionnaires investissent souvent dans une combinaison de types d actifs Preqin Global Infrastructure Report 2 Strategic Transport Infrastructure Needs to 2030, publication de l OCDE Des fonds cotés ont leur place dans une structure non cotée. Après avoir été engagés dans un fonds non coté, les placements cotés peuvent être utilisés pour obtenir une exposition à la catégorie d actifs en attendant que le capital soit appelé. De la même manière, les flux de trésorerie et le capital remboursé peuvent être investis dans des fonds cotés en attendant que de nouvelles occasions se présentent. Certains investisseurs ont adopté une approche hybride (combinant les actifs cotés et non cotés) afin de combler leurs besoins de liquidités.

2 2 De base (Core) Concentration sur des actifs essentiels offrant des flux de trésorerie réguliers, souvent visés par des contrats avec les administrations publiques étalés sur de nombreuses années. Les stratégies de base sont principalement centrées sur des actifs existants (parvenus à maturité et en exploitation) qui sont classés à l extrémité basse du spectre des risques. Ils nécessitent peu d investissement à l achat et leur rendement total sera principalement composé de revenus. Exemples: autoroutes à péage, pipelines, transport et distribution d électricité et réseaux d aqueduc et d assainissement des eaux. À valeur ajoutée Cette approche cible les actifs existants à remettre à neuf, ayant besoin de réparations, de mises à niveau et d entretien. Ces actifs continuent de produire des revenus, mais nécessitent aussi des investissements en immobilisations ponctuelles ou continues. Les stratégies à valeur ajoutée peuvent aussi comprendre le remplacement de l équipe de gestion pour améliorer l efficacité opérationnelle. Le rendement total de ces actifs sera composé d une combinaison de revenu et de plus-values produites par les améliorations et les mises à niveau. Opportuniste Cette approche est semblable à celle de la valeur ajoutée, mais insiste particulièrement sur l appréciation du capital par des améliorations opérationnelles ou le développement et l emploi d un plus grand effet de levier. Les stratégies opportunistes peuvent comprendre une concentration sur des projets nouveaux (les actifs en cours d aménagement), la nouvelle construction nécessitant des dépenses en immobilisations initiales, et ne produisant aucun flux de trésorerie avant que l actif soit opérationnel. Ces projets comprennent souvent un élément de risque pendant la conception, la construction et l exploitation de l actif. De plus, cet actif peut être vendu une fois qu il est construit et génère des rentrées d argent. Les gestionnaires qui investissent dans des projets nouveaux ont besoin d équipes plus étoffées ayant une expérience de la négociation, de la construction et de l exploitation. Les rendements de ces actifs sont principalement des gains en capital, le revenu dépendant de la durée pendant laquelle l actif sera détenu après l achèvement de sa construction. Généralement, les stratégies opportunistes sont considérées comme des stratégies à risque plus élevé que les stratégies de base. Mais, le profil de risque dépend toujours des caractéristiques particulières de chaque actif. Diversification géographique Les marchés des infrastructures sont généralement répartis entre les marchés de l OCDE et les marchés en développement. Nous présentons une brève description des principaux marchés ci-dessous tout en notant que normalement, l Australie est aussi incluse dans les portefeuilles d infrastructure mondiale. Europe Le marché européen des infrastructures est composé de types d actifs très diversifiés. Les gouvernements de la région ont une certaine expérience des privatisations et il existe un cadre réglementaire établi. Par exemple, au Royaume-Uni un important mouvement de privatisation des actifs avait commencé pendant l administration Thatcher, dans les années Les fonds d infrastructure européens sont relativement diversifiés sur le plan régional, bien que plus récemment les gestionnaires aient commencé à éviter l Europe du Sud pour des raisons économiques. États-Unis et Canada Aux États-Unis, la privatisation d actifs qui sont perçus comme «publics» par nature se heurte à une certaine résistance politique, et les options existantes d investissement sont principalement reliées au secteur de l énergie (p. ex., production d électricité). Les États-Unis représentent un immense marché d infrastructures potentielles qui en est encore à ses balbutiements; cependant, des progrès limités sur la voie de la privatisation d une gamme plus étendue d actifs ont été constatés. C est le cas par exemple, du programme de privatisation des aéroports de la Federal Aviation Administration qui a commencé en 1997 et a été réautorisé en 2012, et qui permet la privatisation de 10 aéroports. En Virginie, certaines autoroutes ont été privatisées à la fin des années Dans une décision entourée de beaucoup de publicité en 2006, le maire de Chicago a loué le Chicago Skyway pour 99 ans au prix de 1,8 milliard $. L Indiana a aussi privatisé une autoroute en D autres États refusent de mettre en vente leurs réseaux routiers. Le marché des infrastructures canadien est plus exigu que celui des États-Unis, mais il a une capacité bien développée de mise en marché de partenariats public-privé (PPP). Selon Infrastructure Canada, 71 projets PPP ont été lancés entre 2005 et 2011, pour une valeur d environ 33 milliards $ CA. Vue aérienne d un échangeur à Chicago, Illinois (I-290 & I90/94) Marchés en développement Le manque d infrastructures a été signalé comme un des grands obstacles à la croissance économique des marchés en développement. Par conséquent, les projets dans ces pays sont principalement centrés sur la construction de nouveaux actifs plutôt que sur la remise en état d équipements existants comme dans les pays développés. Les fonds centrés sur les marchés en développement visent habituellement des taux de rendement interne (TRI) plus élevés que les fonds centrés sur l OCDE. La plupart des investisseurs institutionnels et les grands gestionnaires d infrastructures sont concentrés dans les marchés développés et les actifs affectés à des mandats mondiaux sont investis en Europe et en Amérique du Nord. La combinaison de fonds régionaux pour créer un portefeuille mondial est aussi un choix fréquent. Un examen de la base de données d infrastructures de Preqin révèle l existence d un grand nombre de petits fonds centrés sur les marchés en développement.

3 3 Type d actifs Les équipements d infrastructure se répartissent entre les secteurs réglementés et les secteurs non réglementés. Les secteurs réglementés sont assujettis à des révisions périodiques des prix établis par l autorité de tutelle. Cela se traduit habituellement par des rendements très stables qui sont moins volatils que ce à quoi on pourrait s attendre autrement. Par conséquent, ces actifs sont moins exposés aux cycles du marché et sont généralement considérés comme des investissements défensifs. Les actifs réglementés comprennent les lignes de transport d électricité, les gazoducs et les oléoducs, les réseaux de distribution d eau et les réseaux de collecte et d épuration des eaux usées. Les prix des secteurs non réglementés s établissent selon les lois du marché et sont beaucoup plus exposés aux cycles économiques et commerciaux. Les infrastructures non réglementées sont par exemple les ports, les autoroutes à péage et les aéroports. Les équipements d infrastructure sont aussi répartis entre diverses branches d activité dont nous donnons une ventilation ci-dessous. Cette liste n est pas exhaustive et d autres sources présentent d autres branches. Communications Ces actifs comprennent les tours de radiodiffusion, les tours de télécommunications sans fil, les réseaux câblés et les réseaux de communication par satellites. Énergie Vaste secteur qui comprend les pipelines, la production d électricité, le transport et le stockage de gaz naturel et d énergie renouvelable (c.-à-d. parcs éoliens, électricité solaire). Les indices d infrastructures cotées comportent souvent une forte pondération de services d électricité cotés publiquement. Le revenu est basé sur les unités d énergie transportées, stockées ou consommées. Parc éolien en Australie. Social Ce secteur assure ou soutient la prestation de services publics, couvre une vaste gamme d équipements et les structures PPP (plus communes en Europe qu aux États-Unis) y sont les plus fréquentes. Les types d actifs sont les hôpitaux, les centres de détention, les tribunaux, les prisons, les écoles et les bâtiments administratifs. Le revenu provient presque entièrement d organismes gouvernementaux. Transport Ce secteur est composé d autoroutes à péage, de tunnels, de ponts, d aéroports et de voies de chemin de fer. Le revenu provient des frais d utilisation, soit directement (autoroutes à péage) soit par d autres prélèvements (aéroports). Gestion des eaux et des déchets Historiquement, ce secteur était géré par l administration publique, mais l impartition (en particulier au Royaume-Uni) est devenue plus commune. Les revenus de ces services proviennent également des frais d utilisation. Investissement dans des fonds d infrastructures éléments à prendre en considération Les plus grandes institutions ont leurs propres équipes internes ce qui leur permet d investir directement dans des actifs d infrastructures, luxe que ne peuvent pas se permettre des petits investisseurs. Étant donné la grande taille des actifs, les complexités juridiques et des importantes équipes spécialisées nécessaires pour investir directement dans des actifs d infrastructures, beaucoup d investisseurs plus petits ou de taille moyenne (voire même grands) choisissent d accéder à cette catégorie d actifs par le biais de fonds. Voici quelquesuns des enjeux à prendre en considération lorsqu on retient les services d un gestionnaire d infrastructures. Durée du fonds Certains investisseurs préfèrent une durée plus longue de 15 à 20 ans ou une structure à durée indéterminée puisqu ils estiment que cela correspond bien à la nature de longue durée des équipements d infrastructure. La durée plus longue ne force pas à vendre prématurément un bon actif parce que le fonds a atteint son terme. Cependant, la plupart des fonds à durée déterminée tiennent compte de ce facteur et sont assortis d options de prolongation par un vote des commanditaires. Certains investisseurs préfèrent la durée traditionnelle de 10 ans parce qu ils peuvent alors récupérer leur capital plus rapidement et estiment que la durée plus courte est un horizon temps plus gérable, avec moins de risque d un changement de direction de la société de gestion des actifs. Fonds à durée déterminée ou indéterminée Certains fonds ont opté pour une structure à durée indéterminée ce qui, dans une certaine mesure, résout le problème de liquidité dans des conditions normales (les fonds peuvent suspendre les rachats); cependant, l investisseur doit acheter ou vendre à une valeur liquidative calculée qui est assujettie à des hypothèses de valorisation. Une structure à durée indéterminée donne au gestionnaire le temps de diversifier le fonds et d être patient. Les fonds à durée indéterminée qui sont établis depuis quelques années offrent aussi l avantage supplémentaire d une diversification instantanée entre les millésimes et les actifs tout en limitant le risque (incertitude quant aux positions futures que détiendra le fonds). Frais Les frais des fonds d infrastructures découlent du modèle des fonds de placement privé dont les frais de gestion sont de 1,5 à 2 % avec un intéressement au rendement (une commission de performance) versé au-dessus d un taux de rendement préférentiel. Une des principales critiques faites au fonds d infrastructures est que les commissions de performance ne

4 4 sont pas bien adaptées aux actifs de base à rendement élevés dont l objectif est de les détenir pendant une longue période et dont le TRI attendu est inférieur à celui des investissements dans des placements privés. Les gestionnaires qui demandent un intéressement au rendement font valoir que cela favorise l alignement des intérêts; cependant, il y a d autres moyens de faire converger les intérêts du commandité et des commanditaires. De préférence, la commission de performance devrait être facturée sur la base du fonds total à la fin de la durée de vie de l actif et non sur la base des actifs individuels. De cette manière, le gestionnaire n aurait aucune incitation à vendre des actifs prématurément afin de gagner une commission de performance. Un des facteurs importants pour l ampleur de la commission de performance du gestionnaire peut être de savoir si oui ou non elle comporte une disposition de rattrapage (commission de performance versée sur tous les rendements supérieurs à 0 % si le taux de rendement préférentiel est atteint). Certains gestionnaires ont adopté des structures de frais ne comportant pas d intéressement au rendement. Les frais réduits sont plus courants parmi les fonds plus récents, qui rivalisent sur la base des frais pour obtenir une place sur le marché. Dans l examen de la structure de frais, il faut prendre en considération le fait que les commissions sont facturées ou non sur les engagements de capital non investi. On peut prétendre que le gestionnaire devrait être rémunéré pendant qu il recherche des actifs et ne pas devoir se précipiter pour investir afin de commencer à toucher des commissions. Cependant, l investisseur doit évaluer si l effet de courbe en J qui résulte du paiement d une commission sur du capital non investi vaut la peine. Rendements attendus La majorité des fonds d infrastructures de base visent aujourd hui un TRI net de l ordre de 9 à 12 %. Certains fonds emploient des approches à valeur ajoutée plus actives ciblant des TRI nets supérieurs à 12 %. Comme les fonds ont des millésimes différents et investissent dans des types d actifs différents, il est difficile de faire une comparaison directe. Par exemple, les millésimes 2006 et 2007 n ont pas été très performants alors que ceux de 2009 et 2010 ont été beaucoup plus productifs. Analyse comparative Il n existe actuellement pas de norme de référence à l échelle de tout le secteur pour les infrastructures non cotées. Quelques grands régimes de retraite ont un indice de référence du rendement absolu ou un indice de référence équivalent à l inflation plus un taux de rendement fixe (IPC pb). D autres ont adopté des indices de référence boursiers ou obligataires comme 50 % d obligations à rendement réel + 50 % de MSCI Monde. Pour suivre la performance d un fonds, il faut aussi prendre en considération la fréquence et les hypothèses d évaluation. Les méthodes d évaluation les plus communément utilisées reposent sur l actualisation des flux de trésorerie, qui est tributaire des hypothèses utilisées dans les modèles de valorisation. Risques Les infrastructures sont souvent perçues comme relativement sûres et stables. Cependant, il y a d importants risques inhérents à l investissement dans des infrastructures. Les principaux risques sont présentés ci-dessous. Risque réglementaire et politique : Le risque réglementaire est un élément important à prendre en considération lorsqu on investit dans des infrastructures, comme l illustre un exemple récent : au début de 2013 la Norvège, qui était considérée comme ayant un environnement réglementaire stable et prévisible, a surpris les investisseurs en annonçant l intention de réduire les tarifs de transport de gaz de 90 %. Le risque politique est lié aux changements des taux d imposition, aux contrats des organismes gouvernementaux et à la déréglementation ou à la nationalisation. Souvent, ces risques peuvent être plus prononcés sur les marchés émergents. Les changements de subventions peuvent aussi créer des risques comme on l a vu dans le secteur de l énergie solaire en Espagne. Après la crise financière de 2008, le gouvernement espagnol a fortement réduit les tarifs d achat et, en 2010, il a rendu les changements rétroactifs aux installations d énergie solaire existantes. Popularité : Malgré l important besoin d infrastructures, les actifs ne sont pas devenus disponibles en volumes suffisants pour soutenir le rythme des capitaux recherchant des placements. Cela a fait baisser les TRI des investissements en infrastructures et a débouché sur des offres concurrentes sur les actifs. Il est important lors de la sélection d un gestionnaire d infrastructures de s assurer qu il ne paiera pas les actifs trop cher dans les enchères, particulièrement les équipements en exploitation parvenus à maturité lorsque le coût du capital est important et alors que les grands fonds de retraite qui investissent directement ont un avantage en raison de leur statut d exonération fiscale. Endettement : Certains actifs d infrastructure emploient un important effet de levier. Les PPP adossés à des contrats d achat gouvernementaux peuvent être endettés à hauteur de 80 à 90 %. Même si les flux de trésorerie sont essentiellement assurés par l administration publique, un tel effet de levier comporte un risque inhérent. Les actifs sensibles au PIB ont généralement un effet de levier moins important de l ordre de 40 à 60 %, mais ils présentent aussi un risque si les emprunts ne sont pas utilisés prudemment. Les conditions du marché du crédit ont une incidence sur le montant, le coût et les conditions du crédit disponible pour des actifs d infrastructure. Les gestionnaires peuvent atténuer ce risque en posant des hypothèses de refinancement prudentes lorsqu ils souscrivent et emploient des emprunts prudemment en quantité, en structure et en durée. La dette ne devrait s appliquer qu au niveau de l actif et non pas du fonds, de cette manière si un actif est en difficulté, cela n aura pas d incidence sur l ensemble du fonds. Montée des taux d intérêt : Les actifs d infrastructure essentiels produisent généralement des flux de trésorerie élevés et stables en raison de l inélasticité de la demande

5 5 et des importantes barrières à l entrée. La hausse des taux peut avoir un effet négatif sur le rendement total puisqu elle entraîne des taux d actualisation plus élevés appliqués aux flux de trésorerie futurs et des évaluations moindres. Cependant, si les taux d intérêt sont déterminés par l inflation en raison d une croissance économique forte ou si le jeu de l offre et de la demande est positif, les infrastructures peuvent dégager un rendement supérieur puisque l inélasticité de la demande permet alors d augmenter les tarifs, les frais, etc. L impact de l augmentation des taux d intérêt dépend largement de l importance de l effet de levier employé. Liquidité : L incertitude quant au moment auquel il est possible de liquider l investissement dans un délai raisonnable et à des conditions favorables augmente le risque de liquidité. Les fonds à durée déterminée n offrent aucune liquidité avant la fin de leur durée et le marché secondaire est encore au début de son développement. Les besoins de liquidité doivent être étudiés attentivement avant d engager des investissements dans des infrastructures non cotées. Conclusion Il existe un besoin mondial important d investissement en infrastructures puisque beaucoup d équipements des pays développés doivent être remplacés ou remis à neuf. En même temps, les pays en développement ont besoin de capitaux pour bâtir de nouvelles infrastructures à mesure que leur population augmente, que leurs économies prennent de l expansion et que le niveau de vie monte. Il existe une conjonction naturelle entre le rendement à long terme et le besoin de revenu des investisseurs institutionnels et les besoins de capitaux des gouvernements du monde. Même si les investissements en infrastructures comportent des risques, le rendement que permet l appariement des dettes, la faible volatilité, la diversification du portefeuille et les rendements élevés sont tout aussi encourageants. Il semble clair que l investissement en infrastructures soit là pour longtemps et pourrait avoir un rôle important à jouter dans beaucoup de portefeuilles institutionnels. Aménagement/Construction : Les projets nouveaux comportent des risques de construction plus élevés et une incertitude de la demande plus grande que les actifs parvenus à maturité. Les investisseurs peuvent choisir d éviter ces risques en n investissant que dans des actifs existants. Beaucoup de fonds d infrastructure de base investissent dans de grands actifs nouveaux parvenus au dernier stade de l aménagement lorsque des protections contre les dépassements de coûts et des délais pendant la construction sont intégrés dans les contrats et que les risques sont assumés par le constructeur. Ceux qui sont disposés à assumer ces risques additionnels peuvent être rémunérés par un TRI plus élevé. Pour tous tous commentaires ou questions concernant cet article, contactez: Philip Cote, CFA, FRM Analyste de recherche Michael McMurray, CFA Conseiller principal

Coninco Master Class. Les investissements en infrastructures

Coninco Master Class. Les investissements en infrastructures Coninco Master Class Les investissements en infrastructures Emmanuel Lejay, CFA, Executive Director, Swiss Life Asset Managers Vevey, 4-5 Novembre 2013 Agenda Définition de la classe d actifs Risques et

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines 5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines Avec toute la volatilité qui règne sur les marchés ces derniers temps, nombreux sont les investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille.

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015 Université d Ottawa Cadre de référence Budget 2014-2015 L Université d Ottawa souhaite communiquer à la communauté universitaire les priorités, les enjeux et les défis auxquels elle fera face pour la préparation

Plus en détail

Fonds équilibré à rendement stratégique Manuvie

Fonds équilibré à rendement stratégique Manuvie Fonds équilibré à rendement stratégique Manuvie Les épargnants d aujourd hui ont deux défis à relever : se procurer un revenu malgré la faiblesse des taux d intérêt et trouver des placements pour faire

Plus en détail

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014 Perspectives des FNB canadiens en 2014 Janvier 2014 Monthly Strategy Report October 2011 Perspectives des FNB canadiens de BMO Gestion mondiale d actifs en 2014 2 Encore une année exceptionnelle pour le

Plus en détail

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012.

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012. SCPI Fructirégions Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIREGIONS est une SCPI régionale détenant des actifs immobiliers représentant une

Plus en détail

PERSPECTIVES d avenir

PERSPECTIVES d avenir PERSPECTIVES d avenir Les rôles changeants des titres à revenu fixe et des actions Bruce Cooper, CFA Vice-président, Actions, Gestion de Placements TD Coprésident, Comité de répartition des actifs de Gestion

Plus en détail

Portefeuilles Symétrie

Portefeuilles Symétrie s Concentrez-vous sur vos priorités du moment Samedi, 14 h 09 Admirer le panorama avec ma famille Votre temps est précieux et, comme la plupart des Canadiens, vous préférez vous concentrer sur vos priorités

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT. Portefeuilles NEI Sélect

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT. Portefeuilles NEI Sélect DES SOLUTIONS DE PLACEMENT Portefeuilles NEI Sélect Des solutions de placement sophistiquées. Une décision de placement simple. CHEZ PLACEMENTS NEI, NOUS VIVONS DANS LE MONDE RÉEL Nous définissons le

Plus en détail

Les comptes d épargne libre d impôt Un excellent incitatif pour épargner

Les comptes d épargne libre d impôt Un excellent incitatif pour épargner Les comptes d épargne libre d impôt Un excellent incitatif pour épargner Discours du budget 2008 De quoi s agit-il? Un compte où les cotisations sont versées en dollars après impôt et les retraits sont

Plus en détail

Mandats Patrimoine privé

Mandats Patrimoine privé GUIDE À L'INTENTION DU CLIENT Mandats Patrimoine privé Tarification préférentielle Mandats Patrimoine privé Mackenzie Conçus pour la gestion et la préservation du patrimoine Conseils Patrimoine privé En

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion de patrimoine. En choisissant

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

Cercle Finance du Québec. La gestion active dans le cadre de la gestion des risques

Cercle Finance du Québec. La gestion active dans le cadre de la gestion des risques Cercle Finance du Québec La gestion active dans le cadre de la gestion des risques Patrick De Roy, FSA, FICA, CFA, FRM, CERA Chef de la pratique des placements et de la gestion des risques Colloque du

Plus en détail

Les comptes d épargne libre d impôt. Une nouvelle façon d épargner

Les comptes d épargne libre d impôt. Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Définition du CELI Un compte où le revenu de placement n est pas imposable Un niveau de cotisation annuelle maximal de 5 000 $ Les montants

Plus en détail

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements Investissement Pour plus de renseignements sur les fonds Jantzi RBC, veuillez vous adresser à votre conseiller ou visiter www.rbc.com/jantzifonds Fonds Jantzi RBC Des choix socialement responsables pour

Plus en détail

Janvier 2008 vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille. L'Illustrateur Hypothétique Morningstar

Janvier 2008 vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille. L'Illustrateur Hypothétique Morningstar Janvier 2008 Livret des rapports Communiquez efficacement vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille L'Illustrateur Hypothétique Morningstar Rapport Illustration hypothétique 4 Sommaire

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

GenCap Croissance FIP

GenCap Croissance FIP GenCap Croissance FIP GenCap Croissance Un fonds d investissement dédié aux PME régionales : L Aquitaine recèle des sphères d activité économique dynamiques avec des pôles industriels d excellence comme

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Aperçu Au cours de la première moitié des années 1990, le Canada était

Plus en détail

Politique de placement de la FCO

Politique de placement de la FCO Politique de placement de la FCO FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE DE PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique ayant pour mandat de subventionner

Plus en détail

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE OFFICE D'INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC (INVESTISSEMENTS PSP) APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE Le 13 novembre 2014 Introduction Le maintien d une culture axée sur la conscience

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

La question de la retraite

La question de la retraite Partie 1 La question de la retraite Introduction............................................................ 3 Les enjeux liés aux caisses de retraite......................... 7 L actualité des questions

Plus en détail

Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite

Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite IMPLEMENTED RISK MANAGEMENT CANADA INC. (GESTION IMPLÉMENTÉE DU RISQUE) Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite Nicholas Ricard, M.A écon. 18 et 19 avril 2013

Plus en détail

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT

DES SOLUTIONS DE PLACEMENT DES SOLUTIONS DE PLACEMENT Des solutions de placement sophistiquées. Une décision de placement simple. CHEZ PLACEMENTS NEI, NOUS VIVONS DANS LE MONDE RÉEL Nous définissons le risque comme toute perte

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier Fonds immobilier de la Canada-Vie (CIGWL) Préparez-vous à faire face à la volatilité des marchés et à la faiblesse des taux d intérêt. Songez à

Plus en détail

évaluations avec date de calcul à compter du 31 décembre 2014 (mais au plus tard le 30 décembre 2015).

évaluations avec date de calcul à compter du 31 décembre 2014 (mais au plus tard le 30 décembre 2015). NOTE DE SERVICE À : De : Tous les actuaires des régimes de retraite Bruce Langstroth, président Direction de la pratique actuarielle Manuel Monteiro, président Commission des rapports financiers des régimes

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE DE PLANIFICATION FINANCIÈRE

MÉTHODOLOGIE DE PLANIFICATION FINANCIÈRE MÉTHODOLOGIE DE PLANIFICATION FINANCIÈRE Les outils de planification MeDirect proposent des solutions de planification d investissement en ligne qui fournissent des projections de votre patrimoine et des

Plus en détail

PALATINE HORIZON 2015

PALATINE HORIZON 2015 PALATINE HORIZON 2015 OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN :

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE M E T T E Z - Y D E L A L U M I È R E GUIDE POUR INVESTISSEURS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROCHE ORIGINALE. MAXIMISEZ VOS RENDEMENTS GRÂCE

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Norme 16 : Risques de garde et d investissement Objectif

Plus en détail

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces :

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces : Solutions d assurance-vie Produits Actifs Occasions Garanties Croissance Capital Protection Revenu Avantage Solutions Options Stabilité PLANIFIER AUJOURD HUI. ASSURER L AVENIR. Transfert du patrimoine

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

Occasions de dividendes. Solutions de dividendes CI

Occasions de dividendes. Solutions de dividendes CI Occasions de dividendes Solutions de dividendes CI Occasions de dividendes Au cours des cinq dernières années, les rendements des produits de revenu traditionnels ont diminué de façon constante alors que

Plus en détail

Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants FINANCIÈRE SUN LIFE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE

Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants FINANCIÈRE SUN LIFE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE MD FINANCIÈRE SUN LIFE Solutions axées sur le revenu créées sur mesure pour les participants RÉSERVÉ AUX PLACEMENTS INSTITUTIONNELS PORTEFEUILLES GÉRÉS REVENU GRANITE

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées Grâce aux Portefeuilles sélect RBC, vous pouvez dormir en paix, en sachant que RBC Gestion mondiale d actifs gère vos placements

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE?

PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE? PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE? AVERTISSEMENT Dans le présent contexte, le terme conseiller financier

Plus en détail

Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux

Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux Bureau du surintendant des institutions financières Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial Institutions Des régimes de retraite mieux financés dans un système équilibré

Plus en détail

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT Message aux détenteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats du premier

Plus en détail

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Le Canada offre des occasions d affaire à ceux qui souhaitent financer une entreprise étrangère au pays et présente tout un éventail

Plus en détail

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Table des matières 1 Cœur-satellite : une méthode de placement efficace 3 Avantages d une gestion indicielle pour le cœur du portefeuille 6 La

Plus en détail

Guide pour investir dans les MLP

Guide pour investir dans les MLP Les MLP*, une catégorie d actif non indexée intéressante pour les investisseurs canadiens à la recherche de revenus et de croissance Guide pour investir dans les MLP Avantages d une MLP Modèles d affaires

Plus en détail

LES INVESTISSEURS EN TITRES À REVENU FIXE ONT DES OPTIONS POUR ACCROÎTRE LES RENDEMENTS ET RÉDUIRE LES RISQUES

LES INVESTISSEURS EN TITRES À REVENU FIXE ONT DES OPTIONS POUR ACCROÎTRE LES RENDEMENTS ET RÉDUIRE LES RISQUES 1 LES INVESTISSEURS EN TITRES À REVENU FIXE ONT DES OPTIONS POUR ACCROÎTRE LES RENDEMENTS ET RÉDUIRE LES RISQUES Par Michael McMurray, CFA Conseiller principal Comme tous les investisseurs le savent, les

Plus en détail

PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée

PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée GESTION DE PATRIMOINE PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée Diversification compte-titres et assurance vie Action de l OPCI Opcimmo PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée

Plus en détail

L investisseur Point de vue

L investisseur Point de vue Aon Hewitt Solutions de retraite L investisseur Point de vue Juillet 2015 Gestion de placements mondiaux Dans cette édition Actions mondiales Quel est l indice de référence? 1 Résumé 1 Quels sont les principaux

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds d actions canadiennes Fonds de croissance de dividendes TD Fonds de valeurs sûres canadiennes TD Fonds d actions canadiennes TD Fonds d actions canadiennes optimal TD

Plus en détail

Assemblée publique annuelle

Assemblée publique annuelle Assemblée publique annuelle Par Paul Cantor, président du Conseil Gordon J. Fyfe, président et chef de la direction Ottawa, le 28 octobre 2010 Paul Cantor Président du Conseil 2 Gordon J. Fyfe Président

Plus en détail

VOTRE RÉFLEXE. octobre. Fonds à formule Présentant un risque de perte en capital

VOTRE RÉFLEXE. octobre. Fonds à formule Présentant un risque de perte en capital Fonds à formule Présentant un risque de perte en capital PEA, compte-titres, assurance-vie (y compris Fourgous), PERP airbag octobre 2015 VOTRE RÉFLEXE ÉPARGNE Commercialisation du 28 septembre au 12 décembre

Plus en détail

Budget fédéral de 2015

Budget fédéral de 2015 Mémoire de l Association canadienne des compagnies d assurances de personnes inc. Budget fédéral de 2015 à l intention du Comité permanent des finances de la Chambre des communes Août 2014 1 RÉSUMÉ L Association

Plus en détail

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse Mardi 23 octobre 2007 Séminaire Schumann-bourse La Bourse : environnement économique et monétaire Définition de la bourse et de son rôle dans l'économie Influence des taux d'intérêts Déterminer les cycles

Plus en détail

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte.

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. Architas (SA) EUROPEAN EQUITY FUND Présentation succincte Dénomination

Plus en détail

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs.

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. En tant qu investisseur, vous êtes unique. Vos objectifs financiers, votre situation financière actuelle, votre expérience en matière de placement et

Plus en détail

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

Primopierre Société Civile de Placement Immobilier

Primopierre Société Civile de Placement Immobilier Primopierre Société Civile de Placement Immobilier IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques L investissement en parts de SCPI est un placement dont la rentabilité

Plus en détail

FONDS DE REVENU SUPREMEX : RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2009

FONDS DE REVENU SUPREMEX : RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2009 COMMUNIQUÉ Source : Contact : Fonds de revenu Supremex Stéphane Lavigne, CA Vice-président et chef de la direction financière (514) 595-0555 FONDS DE REVENU SUPREMEX : RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE

Plus en détail

MASSERAN INNOVATION VII

MASSERAN INNOVATION VII MASSERAN INNOVATION VII INVESTISSEZ DANS DES PME EUROPÉENNES INNOVANTES FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL POURQUOI INVESTIR DANS MASSERAN INNOVATION VII?

Plus en détail

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES V O U S Ê T E S MAÎTRE D E VOTRE ART (et nous aussi) Chaque personne a au moins un talent

Plus en détail

FCPR. Idinvest Private Value Europe

FCPR. Idinvest Private Value Europe FCPR Idinvest Private Value Europe Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises de taille intermédiaire non cotées, assortie d un risque de perte en capital, destinée à des investisseurs

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Publications financières

Publications financières 1/5 L accès à un large éventail d informations en français Nous mettons à votre disposition ce document afin de vous offrir l accès à toute l information que vous recherchez, et ce en français. Vous y

Plus en détail

MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014

MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014 MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014 INVESTISSEZ DANS DES PME EUROPÉENNES INNOVANTES FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL POURQUOI INVESTIR DANS MASSERAN

Plus en détail

Risque ou rendement :

Risque ou rendement : Risque ou rendement : un choix essentiel! 1. Votre profil de risque constitue la pierre angulaire d un bon conseil en investissement. Le service de conseil en investissement personnalisé de KBC se base

Plus en détail

Qu est-ce que l effet de levier?

Qu est-ce que l effet de levier? EMPRUNTER POUR INVESTIR : CE N EST PAS POUR TOUT LE MONDE Qu est-ce que l effet de levier? L effet de levier consiste à investir en empruntant une partie ou la totalité des sommes. De cette façon, vous

Plus en détail

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com Stratégies des comptes en gestion distincte www.mfcglobalsma.com Des avantages uniques pour les conseillers et les épargnants. 1 Les comptes en gestion distincte offrent aux conseillers une méthode de

Plus en détail

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital nouvelle gamme 2011 produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital lance sa gamme de produits éligibles à la réduction ISF 2011 Pour la campagne ISF 2011, Midi Capital, Société de Gestion

Plus en détail

Guide pour les clients

Guide pour les clients Guide pour les clients géré par CI Investments Inc. émis par la Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Gestion de portefeuille de premier ordre et une vaste sélection de placements Ensemble, Gestion

Plus en détail

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS . MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS Objectifs et politique d investissement : Profil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé,

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

Billets de dépôt opportunité mondiale

Billets de dépôt opportunité mondiale Capital protégé à 100 % Billets de dépôt opportunité mondiale www.openskycapital.com SÉRIE 1 ÉCHÉANT LE 6 AOÛT 2013 Faits saillants Accès simple et transparent aux marchés boursiers mondiaux Aucune exposition

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde?

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROCHE ORIGINALE. MAXIMISEZ V O S RENDEMENTS GRÂCE À UNE A P P R O C H E ORIGINALE À

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville L immobilier en centre ville Photos non contractuelles FACTEURS DE RISQUES Vous investissez dans une SCPI fiscale «Déficits fonciers», permettant au porteur de parts de bénéficier du régime fiscal dit

Plus en détail

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion 1 Introduction Gestion patrimoniale mobilière Gestion patrimoniale fonds d investissement Gestion en placements alternatifs Gestion

Plus en détail

L investissement fiscalement avantageux à son meilleur

L investissement fiscalement avantageux à son meilleur L investissement fiscalement avantageux à son meilleur Payer des impôts, ça vous plaît? Si vous investissez à l extérieur d un régime enregistré, les distributions et les transactions pourraient créer

Plus en détail

Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le

Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le Comité consultatif sur le Test du capital minimal Page

Plus en détail

Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants

Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants Les fonds de placement structurés en catégorie de société offrent de multiples avantages

Plus en détail

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt Introduction des comptes d épargne libre d impôt Comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt ont été introduits par le gouvernement fédéral dans le

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

Rapport de Russell sur la gestion active

Rapport de Russell sur la gestion active FÉVRIER 2015 La chute des prix du pétrole entraîne la plus importante variation des rendements des gestionnaires depuis 2008 : au Canada 65 % des gestionnaires canadiens à grande capitalisation ont devancé

Plus en détail

FCPI. Diadème Innovation. Pour concilier innovation et immobilier

FCPI. Diadème Innovation. Pour concilier innovation et immobilier FCPI Diadème Innovation Pour concilier innovation et immobilier Diadème Innovation II, défiscalisation, innovation et immobilier Diadème Innovation II, Fonds Commun de Placement dans l Innovation, a pour

Plus en détail

PLACEMENTS PRIVÉS ATTRAIT POUR LES INVESTISSEURS ET OPPORTUNITÉ QUÉBÉCOISE, LE RÉSEAU HÔTELIER ALT 160 M$ Cercle finance du Québec 4 mai 2015

PLACEMENTS PRIVÉS ATTRAIT POUR LES INVESTISSEURS ET OPPORTUNITÉ QUÉBÉCOISE, LE RÉSEAU HÔTELIER ALT 160 M$ Cercle finance du Québec 4 mai 2015 PLACEMENTS PRIVÉS : ATTRAIT POUR LES INVESTISSEURS ET OPPORTUNITÉ QUÉBÉCOISE, LE RÉSEAU HÔTELIER ALT 160 M$ Cercle finance du Québec 4 mai 2015 Présenté par Michel Lévesque, vice-président aux placements

Plus en détail

LISTE DES RECOMMANDATIONS

LISTE DES RECOMMANDATIONS LISTE DES RECOMMANDATIONS Recommandation 1 Le Comité recommande la présentation en 2005 d un projet de loi qui créerait une nouvelle entité de l État appelée la Commission de l assurance-emploi. Cette

Plus en détail

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE : PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique établie dans le but de subventionner un vaste éventail d activités

Plus en détail

Objectif : surperformer les contrats d assurance-vie en euros jusqu à -50% de baisse du Panier de Référence

Objectif : surperformer les contrats d assurance-vie en euros jusqu à -50% de baisse du Panier de Référence Objectif : surperformer les contrats d assurance-vie en euros jusqu à -50% de baisse du Panier de Référence Obligation de droit français à capital non garanti Produit bénéficiant d'une surperformance assimilable

Plus en détail

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire Fonds Assurance Retraite BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014 Communication à caractère publicitaire Le contrat BNP Paribas Avenir Retraite est géré par Cardif Assurance Vie avec un

Plus en détail