La Smart Grid en Californie : acteurs et enjeux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Smart Grid en Californie : acteurs et enjeux"

Transcription

1 Ambassade de France à Washington Mission pour la Science et la Technologie 4101 Reservoir Road, NW - Washington, DC Tél. : Fax : Mail : Domaine Document Titre Auteur(s) Date ContactSST URL : Réseau de distribution d électricité intelligent Rapport d Ambassade / Consulat Général de France à San Francisco, California La Smart Grid en Californie : acteurs et enjeux Arnaud SOUILLE Novembre 2010 sanfrancisco.org Numéro Mots- clefs Résumé Energie. Energie renouvelable. Réseau. Réseau intelligent. Smart grid. Véhicule électrique. Électricité. Consommation. Transmission. Distribution. Communication. Infrastructure. Stockage énergétique. Régulation. Batterie. Effacement énergétique. Microgrid. Cyber sécurité. La Californie est engagée dans la lutte contre le changement climatique, et cela passe par la modernisation de son infrastructure électrique. L intégration de sources d énergies renouvelables et le déploiement de véhicules électriques vont amener leur lot de perturbations sur un réseau vieillissant et en mauvais état. Mais c est aussi pour cet état qui reste un champion de l efficacité énergétique une formidable opportunité de remettre les compteurs à zéro en installant une infrastructure capable de flexibilité dans la gestion de toutes ces ressources variables. Pour beaucoup d entreprises et de startups c est aussi une occasion unique de se positionner sur un marché gigantesque. On s est donc dans ce rapport attaché à comprendre les particularismes régionaux du déploiement du réseau dit intelligent mais que tout le monde désigne ici par «Smart Grid». NB : Retrouvez toutes nos publications sur bulletins- electroniques.com L accès est libre et gratuit : electroniques.com

2 La Smart Grid en Californie Acteurs et Enjeux Arnaud Souillé ABSTRACT La Californie est engagée dans la lutte contre le changement climatique, et cela passe par la modernisation de son infrastructure électrique. L intégration de sources d énergies renouvelables et le déploiement de véhicules électriques vont amener leur lot de perturbations sur un réseau vieillissant et en mauvais état. Mais c est aussi pour cet état qui reste un champion de l efficacité énergétique une formidable opportunité de remettre les compteurs à zéro en installant une infrastructure capable de flexibilité dans la gestion de toutes ces ressources variables. Pour beaucoup d entreprises et de startups c est aussi une occasion unique de se positionner sur un marché gigantesque. On s est donc dans ce rapport attaché à comprendre les particularismes régionaux du déploiement du réseau dit intelligent mais que tout le monde désigne ici par «Smart Grid». 2 LA SMART GRID EN CALIFORNIE

3 Table des Matières LE PAYSAGE ELECTRIQUE CALIFORNIEN. ETAT ACTUEL DU RESEAU UN RESEAU VIEILLISSANT UNE CONSOMMATION D ELECTRICITE EN AUGMENTATION UNE PRODUCTION ET UNE DISTRIBUTION MULTIPLE REPARTITION DE LA CONSOMMATION LES ORGANISMES DE REGULATION LA CALIFORNIA ENERGY COMMISSION (CEC) LA CALIFORNIAN PUBLIC UTILITY COMMISSION (CPUC) LE CALIFORNIA INDEPENDANT SECURITY OPERATOR (CISO). LA REGULATION ET LA TARIFICATION EN PLACE LE DECOUPLING UNE TARIFICATION REPARTIE EN TRANCHES DE CONSOMMATION AMBITIONS POLITIQUES ET CHALLENGES A VENIR EN CALIFORNIE. UNE POLITIQUE AGRESSIVE EN MATIERE D ENVIRONNEMENT. LE NET- ENERGY METERING (NEM) COMME INCITATION SUPPLEMENTAIRE INTEGRATION DES ENERGIES RENOUVELABLES D UNE PRODUCTION CENTRALISEE VERS UNE PRODUCTION REPARTIE SUR L ENSEMBLE DU TERRITOIRE. LES ENERGIES RENOUVELABLES : UNE SOURCE ENERGETIQUE INSTABLE. INTEGRER LES VEHICULES ELECTRIQUES. REDUIRE OU MAINTENIR LA CONSOMMATION ELECTRIQUE GERER LES PICS DE CONSOMMATION UN PIC DE CONSOMMATION ENTRE 14H ET 18H UN PIC DE CONSOMMATION QUI COUTE CHER LA SMART GRID, UNE REPONSE TECHNOLOGIQUE A CES DEFIS. AMELIORER ET OPTIMISER LE RESEAU ELECTRIQUE STRUCTURE DU RESEAU ELECTRIQUE AMELIORER LE RESEAU DE TRANSMISSION. AMELIORER LE RESEAU DE DISTRIBUTION UN RESEAU DE COMMUNICATION APPOSE AU RESEAU ENERGETIQUE UNE SEGMENTATION DU RESEAU DE COMMUNICATION CALQUE SUR L INFRASTRUCTURE ELECTRIQUE. L INFRASTRUCTURE AMI /FAN LE WAN LE HAN AJOUTER UNE INFRASTRUCTURE DE STOCKAGE. DES SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES ENCORE A L ETAT DE RECHERCHE. LES BENEFICES DU STOCKAGE POUR LES RESEAUX INTELLIGENTS. LES INSTANCES DE REGULATION EN FAVEUR DU STOCKAGE ENERGETIQUE EN CALIFORNIE LA SMART GRID EN CALIFORNIE

4 DEVELOPPER LES INFRASTRUCTURES VE UNE MISE A JOUR DU RESEAU NECESSAIRE POUR SUPPORTER UNE SURCONSOMMATION. DEUX MODELES EN COMPETITION POUR LA RECHARGE DES BATTERIES VERS DE NOUVEAUX MODELES ECONOMIQUES UNE TARIFICATION EN TEMPS REEL OU DU MOINS VARIABLE EN FONCTION DU TEMPS. EFFACEMENT ENERGETIQUE (D.R) LE MODELE LES AGREGATEURS DOMINANT LE MARCHE EN CALIFORNIE FEED IN TARIFF MICROGRID VEHICLE TO GRID REGULATIONS ET STANDARDS IMPORTANCE DE LA REGULATION ET INCIDENCE SUR LE MARCHE. RESEAUX OUVERT OU FERME? UN ARBITRAGE, AU NIVEAU FEDERAL. VERS UNE INTEROPERABILITE ET UNE MISE EN PLACE DE STANDARDS UNE CYBER- SECURITE POUR LE RESEAU ELECTRIQUE. UN MARCHE POTENTIEL ENORME POUR LA CALIFORNIE A SAISIR. UN INVESTISSEMENT MASSIF DES OPERATEURS ELECTRIQUES. UN NOUVEAU MARCHE POUR L'INDUSTRIE INFORMATIQUE. EDUQUER LE CONSOMMATEUR SMART GRID, UN CONCEPT INCONNU DU GRAND PUBLIC LE DEPLOIEMENT DU RESEAU VERSUS LE COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS. DE NOMBREUX PROGRAMMES DE RECHERCHE SUR LE SUJET. LE RESEAU INTELLIGENT, ATTRACTIF POUR LES INVESTISSEMENTS AUX ETATS- UNIS. LA SILICON VALLEY : UN ECOSYSTEME FAVORABLE POUR INVESTIR DANS LA SMART GRID CONCLUSION LA SMART GRID EN CALIFORNIE

5 Liste de Figures Figure 1: Evolution de la consommation d'électricité en Californie (Source : California Energy Commission )... 8 Figure 2 : Provenance de l'énergie consommée en Californie (source : California Energy Commission)... 9 Figure 3 : Production des énergies renouvelables en Californie (source : California Energy Commission)... 9 Figure 4 : Répartition de la consommation électrique par secteur (source :CEC) Figure 5: Modèle de tarification en tranche utilisé en Californie (Source : Southern California Edison) Figure 6: Production du solaire versus le pic de consommation (source : Green Manufacturer- ) Figure 7 : Stabilisation de la consommation électrique par tête en Californie (source CEC) Figure 8: Répartition de la consommation électrique au cours de la journée par secteur économique (source : LBNL) Figure 9: Mix énergétique quotidien Figure 10 Schéma du réseau électrique (Source : J. J Messerly, from Wikipedia - Electrical Grid) Figure 11: Carte des lignes de transmission existantes en Californie (Source CEC) Figure 12 Schéma d'un SCADA (Source Wikipedia : SCADA) Figure 13: Exemple de réseau de communication entre les sous stations (Source : Cisco) Figure 14: les réseaux de communication et leurs applications (GTM Research) Figure 15: Architecture du réseau de communication apposé sur le réseau électrique (GTM Research) Figure 16 : Compteurs intelligents utilisés par PG&E (PG&E) Figure 17: Technologies de communication disponibles pour le WAN/FAN (GTM Research) Figure 18: comparaison entre le BPL et le 4G/WiMAX (Source : Spectrum IEEE) Figure 19 : HAN composé de la technologie Zigbee et CPL (Source : Renesas) Figure 20 : Liste des projets de stockage électrique en Californie Figure 21: Domaines potentiel définis par le NIST, pour la création de standards(source : NIST) Figure 22: La consommation énergétique par appareil dans une maison (Source : kilowatt- house.com) Figure 23: Comparaison des transactions liées au secteur Smart Grid entre Q1 et Q (Source Mercom Capital Group) Figure 24: Détail du capital risque au second trimestre 2010 pour le secteur Smart Grid (Source Mercom Capital Group) Figure 25: les principaux acteurs du secteur Smart Grid par segment de marché (Source GTM Research) LA SMART GRID EN CALIFORNIE 5

6 Remerciements Pour commencer ce rapport, je souhaiterais remercier tout particulièrement Thomas Deschamps, attaché scientifique au consulat de San Francisco. Son aide précieuse pour la prise de contacts, la recherche d information et le travail complémentaire effectué sur ce document ont rendu possible l écriture de ce rapport. Je tiens également à lui témoigner toute ma reconnaissance pour l expérience enrichissante qu il m'a permis de vivre depuis son arrivée dans l'équipe et pour mon initiation aux problématiques actuelles du réseau intelligent. Je souhaiterais également remercier l ensemble du personnel du consulat pour leur générosité et leur gentillesse, et plus particulièrement mes collègues de la mission scientifique: Raegen Salais, Véronique Mini, Myriam Laïc et Marion Franc, pour leur soutien quotidien durant ma mission. Un grand merci enfin a Yvan Castilloux, Antoines Aslanides, Christian Keller et Grégory Vincent, pour leur aide et leurs conseils durant nos différentes entrevues. 6 LA SMART GRID EN CALIFORNIE

7 Introduction Smart Grid est un terme peu connu du grand public. Selon une étude réalisée par Harris Interactive 1, 68% de la population américaine n en a jamais entendu parler et 63% ne saurait décrire un compteur intelligent. Littéralement Smart Grid signifie réseau intelligent, c est à dire un réseau capable de communiquer, d observer et de prendre des décisions en conséquence. La réalité est que le terme Smart Grid a dépassé l aspect technologique pour devenir un concept à part entière incluant, en plus de la composante technologique, une composante économique et sociale. L an dernier, le président Américain avait annoncé un financement de $3.4 milliards dédié au réseau intelligent. Il avait alors comparé cette initiative aux grands travaux lancés par Eisenhower pour construire des autoroutes entre les états : de même qu Eisenhower avait voulu moderniser le transport routier pour relancer l économie et l emploi, Obama veut aujourd hui moderniser le transport de l énergie avec pour ambition de porter les Etats- Unis au rang de leader mondial de cette industrie et relancer ainsi une partie de l économie. Et la Californie dans tout cela? La Californie reconnue à elle seule comme la 8ème puissance mondiale, terre d innovations, ayant connu tour à tour plusieurs révolutions industrielles (or, argent, pétrole, internet), est aujourd hui fragilisée. Surendettée, elle fait face actuellement à un taux de chômage de 12.4% un des plus élevés de son histoire2. Elle a connu ces dernières années de nombreux problèmes énergétiques : En 2001, une énorme coupure de courant avait paralysé pendant plusieurs jours l économie provoquant dans le même temps la faillite de son plus grand opérateur électrique, PG&E. Plus qu une remise à jour de son réseau, la Californie voit dans le réseau intelligent une opportunité pour entrer dans une nouvelle révolution industrielle. «Go Green for Green»tel pourrait être son leitmotiv à l heure actuelle. 1 Engaging your Consumers for Smart Grid Success - Electric Energy Online Magazine, September Evolution du taux de chômage Californien sur Google Public data explorer LA SMART GRID EN CALIFORNIE 7

8 Le paysage électrique californien. Etat actuel du réseau Un réseau vieillissant A l image du réseau électrique américain, le réseau californien est vieillissant, intégrant des technologies et des appareils âgés, parfois de plus de 50 ans. Les disfonctionnements ont coûté et coûtent encore énormément d argent(entre $11 milliards et 18 milliards 3 ) à un état qui est aujourd hui surendetté 4. En 2001 la crise énergétique, surnommée également la Western U.S Energy crisis, représenta une perte de plus de 40 milliards de dollars pour la Californie. Une consommation d électricité en augmentation Alors que la population augmente en Californie la consommation en électricité suit cette tendance (Figure 1). Et selon la California Energy Commission (CEC), ce phénomène ne devrait pas s estomper dans les prochaines années. La Californie doit donc construire chaque année de nouvelles centrales pour assurer la production d électricité ou importer plus d énergie. Figure 1: Evolution de la consommation d'électricité en Californie (Source : California Energy Commission ) Une production et une distribution multiple En 2008, la Californie produisait 73,2% de son électricité alors qu elle en importait 27,8% (Figure 2). La Californie est donc dépendante de ses voisins pour assurer son ravitaillement énergétique. Parmi les sources utilisées pour produire l électricité en 2008, le gaz naturel était le plus utilisé et représentait à lui seul 46.5%. Venaient ensuite le charbon (15.5%) et le nucléaire (14.9%). Les 3 The cost of power disturbances to industrial and digital economy companies EPRI 4 Has the golden state gone bust? San Francisco Gate, February LA SMART GRID EN CALIFORNIE

9 énergies renouvelables représentaient 13.5% et se positionnaient juste devant l hydraulique avec 9.6%. Figure 2 : Provenance de l'énergie consommée en Californie (source : California Energy Commission) Parmi les énergies renouvelables, l éolien et la géothermie sont les deux sources les plus utilisées. A elles deux elles représentent plus de la moitié de la production des renouvelables. Alors que l hydraulique, la biomasse, les biogaz et la géothermie assurent une production stable au cours de la journée, le solaire et l éolien sont plus efficaces respectivement en milieu de journée ou pendant la nuit. La production totale devient donc dépendante de l heure de la journée (Figure 3). Figure 3 : Production des énergies renouvelables en Californie (source : California Energy Commission) Une vingtaine d opérateurs électriques coexistent sur le territoire. Certains comme Sacramento Municipal Utility District (SMUD) sont publics, les autres dont les 3 plus grands Pacific Gas & Electric (PG&E), San Diego Gas & Electric (SD&E) et Southern California Edison (SCE) sont privés. Cependant LA SMART GRID EN CALIFORNIE 9

10 ces derniers sont responsables de plus des ¾de la distribution. Le nombre d opérateurs n est pas fixe, et s ils se partagent géographiquement le territoire, il peut arriver qu un comté ou une municipalité décide de prendre son indépendance et de créer son propre service d électricité. Ce fut le cas en début d année lorsque le comté de Marin créa le Marin Energy Authority 5, prenant alors son indépendance vis- à- vis de PG&E, le plus grand opérateur de Californie. Parmi les autres opérateurs il est bon de citer : Alameda Municipal Power, Azusa Light & Water, City of Palo Alto Utilities, Glendale Public Service Department, Gridley Municipal Utilities, Healdsburg Municipal Electric Department, Los Angeles Department of Water and Power, Pacific Power, Riverside Public Utilities, Santa Clara Electric Department (a.k.a. Silicon Valley Energy), Sierra- Pacific Power, Southern California Public Power Authority, Pasadena Water & Power, Burbank Water & Power, Anaheim Public utilities. 6 Répartition de la consommation L électricité en Californie est consommée pour la plus grande partie par les habitations et les bâtiments commerciaux. Comme on peut le voir sur la courbe ci- dessous (Figure 4) l agriculture et l industrie ne représentent qu un faible pourcentage de l énergie utilisée et ont peu d impact sur la hausse de consommation observée depuis plusieurs décennies. Figure 4 : Répartition de la consommation électrique par secteur (source :CEC) Les organismes de régulation Pour réguler le marché de l électricité et assurer une bonne entente entre les opérateurs, les consommateurs et les tiers acteurs des organismes de régulation ont été mis en place au niveau 5 Marin County Goes Renewable By Establishing Its Own Energy Authority, Planet Green Blog 6 La liste complète sur Wikipedia : 10 LA SMART GRID EN CALIFORNIE

11 californien. A noter également l existence de la Federal Energy Regulation Commission (FERC) qui dicte la politique et la régulation énergétique à l échelle fédérale. La California Energy Commission (CEC) La CEC a pour responsabilité de prévoir les besoins futurs en énergie, de promouvoir l efficacité énergétique à travers la mise en place de standards pour les appareils électriques ainsi que pour le bâtiment, et de supporter les technologies impliquées dans les énergies renouvelables. Sa mission se traduit notamment par l entretien de l historique des données énergétiques, le financement de projets de recherche et la certification des sources d énergies dites renouvelables. La Californian Public Utility Commission (CPUC) Le CPUC joue le rôle d arbitre entre les opérateurs privés et les consommateurs (les opérateurs publics dépendent des municipalités). Le CPUC s assure auprès des consommateurs que le degré de service offert par les opérateurs satisfait suffisamment les requis imposés par la régulation de l état. Il est, entre autres, responsable de fixer en accord avec les opérateurs et les consommateurs le prix de l électricité en fonction des zones géographiques et économiques. Il est également responsable de la mise en application du modèle de «decoupling» utilisé en Californie. Du point de vue des opérateurs, le CPUC veille au bon accomplissement des objectifs imposés par le gouvernement comme par exemple l obligation de produire 20% de son électricité en provenance des énergies renouvelables. Le California Independant Security Operator (CISO). Le California ISO est l organisme en charge d assurer la fiabilité et l efficacité du réseau. Il régule l accès au réseau de transmission et promeut le développement de l infrastructure de transmission. Par ailleurs il fournit régulièrement de l information sur l état du réseau, sur la consommation et la production d électricité. La régulation et la tarification en place Le decoupling Suite à la crise énergétique de 2001, le gouvernement en place a opté pour une régulation renforcée de la filiale énergétique. Le modèle alors choisi par l état Californien a été le «decoupling», encore aujourd hui en place. Ce terme désigne le modèle selon lequel les profits réalisés par les opérateurs sont dissociés de leur vente de l électricité. En conséquence une plus grande quantité d électricité vendue ne rapporte pas plus d argent. Le but est d inciter les opérateurs à réaliser une meilleure efficacité énergétique étant donné qu une baisse de la quantité d électricité vendue n implique aucune réduction des bénéfices. Il permet également de limiter les spéculations, en partie responsables de la crise de Ce schéma s oppose à celui choisi par le Texas qui a opté pour une plus grande dérégulation du marché énergétique. En cas de réussite des objectifs imposés par le CPUC en termes de sauvegarde d énergie, les opérateurs reçoivent des récompenses sous forme de nouveaux fonds. Cependant, en cas de non respect des objectifs et de résultats très éloignés des LA SMART GRID EN CALIFORNIE 11

12 attentes, les opérateurs peuvent recevoir des pénalités jusqu à un montant de $25 millions. Dans les faits ceci ne s est jamais produit. Une tarification répartie en tranches de consommation Du point de vue du consommateur, la tarification appliquée dépend de sa consommation totale. En effet, de façon à pénaliser les gros consommateurs, un système de tranches de tarif a été mis en place 7. Comme le montre le schéma ci- dessous (Figure 5), la première tranche (Tier) est censée représenter la consommation basique comme l éclairage, le chauffage, et les usages quotidiens (réfrigérateurs, cuisine, ). Lorsque la consommation dépasse celle attribuée à la première tranche, la quantité supplémentaire sera facturée au taux donné par la seconde, et ainsi de suite pour les tranches restantes. Ce modèle incite lui aussi à une meilleure efficacité énergétique et à une réduction de la consommation 8. Figure 5: Modèle de tarification en tranche utilisé en Californie (Source : Southern California Edison) 7 Tranches de prix pour PG&E, SCE et SDG&E en juillet 2010 : 8 Getting consumers to rethink cost of solar: it s the electricity, The Solar Home & Business Journal, November LA SMART GRID EN CALIFORNIE

13 Ambitions politiques et challenges à venir en Californie. Une politique agressive en matière d environnement. L Etat de Californie mène une politique agressive en matière d environnement en comparaison de la majorité des autres états américains et est devenu, de fait, l un des meneurs dans ce domaine aux USA. En 2006 le gouvernement californien a voté l Assembly Bill 32 9 (AB32), ordonnant la mise en place d un programme de plusieurs années pour réduire les émissions de gaz à effets de serre. L objectif fixé est le retour du niveau des émissions en 2020 à celui de Comme pour prouver son ambition, le gouvernement californien accéléra en 2006 la mise en place de la Senate Bill 1078, établie en 2002 et donnant naissance au Renewables Portfolio Standard (RPS). Le RPS est l un des plus ambitieux standards du pays et prévoit qu une part de 20% de son électricité soit produite à partir d énergie renouvelable en Ce taux devrait passer à 33% en 2020, bien que cette initiative soit confrontée à une forte opposition 10, 11. Dans les énergies renouvelables, il faut entendre ici le solaire, l éolien, la géothermie, la biomasse et les barrages hydrauliques de petite taille principalement. Le nucléaire et les barrages hydrauliques de grande capacité ne sont pas comptabilisés comme sources d ENR en raison de leur impact sur l environnement. En 2009, les 3 plus gros opérateurs californiens ont affiché un taux moyen de 15% de leur mix énergétique en provenance d ENR. Le détail pour chacun d entre eux est donné ci- dessous : Pacific Gas and Electric (PG&E) % Southern California Edison (SCE) % San Diego Gas & Electric (SDG&E) % Une liste des projets en Californie programmés par les opérateurs privés pour parvenir au 33% RPS est également disponible sur le site du CPUC 12. La California Solar Initiative (CSI) Bien que bénéficiant d'une dizaine d'années d'aides gouvernementales en matière de solaire, la Californie a connu une accélération du développement de son parc grâce au démarrage en 2004 du projet "Million Solar Roof", visant à installer des panneaux solaires sur un million de toits californiens, et posant ainsi les fondations de la California Solar Initiative 13. Disposant d'un budget de $3,3 Milliards sur dix ans (de 2006 à 2016), ce projet modifie radicalement le système d'incitations et d'aides de l'état. Comportant plusieurs volets, notamment un programme d'aide à l'accès au solaire pour les foyers les 9 Assembly Bill 32 website 10 Meg Whitman, Prop 23, and AB 32, Legal Planet Blog, September Meg Whitman Tries to Have it Both Ways With California Climate Change Law, Green Tech Media, Sept Liste au format Excel des projets du CPUC 13 The California Solar Initiative Website LA SMART GRID EN CALIFORNIE 13

14 plus modestes, la CSI a permis la mise en place d'une réelle politique incitative adaptée en fonction de la consommation de l'utilisateur. La première mesure : Expected Performance- Based Buy- Down (EPBB), concerne les installations générant moins de 30 kw avec la possibilité de toucher directement en une fois une aide calculée à partir des performances estimées du système et indexée sur une grille tarifaire particulière en fonction de la catégorie de l'utilisateur. La deuxième mesure : Performance Based Incentive (PBI), s'applique aux installations de plus de 50 kw. Une aide mensuelle étalée sur une durée de cinq ans est versée en fonction des capacités de production de l'installation. Ces deux aides qui constituent à elles seules une réelle avancée sont en plus complétées par un allègement fiscal de 30% du coût total de l'installation réservé aux particuliers et entreprises de négoce (offert par le gouvernement fédéral) 14. Le Net- Energy Metering 15 (NEM) comme incitation supplémentaire Jusqu'en octobre dernier, le système en place ne permettait pas aux utilisateurs de systèmes photovoltaïques de capacité inférieure à 1 MW d'être rémunérés pour leur surproduction redistribuée au réseau. Depuis la directive AB920 approuvée par le Gouverneur Schwarzenegger, il existe désormais une option avantageuse pour ces "clients- producteurs", à la condition d'installer un compteur intelligent permettant d'accéder à l'électricité consommée tout autant que celle produite. Les utilisateurs qui produisent plus qu'ils ne consomment ont la possibilité de se voir racheter leur production excédentaire au tarif de leur catégorie. Cette initiative permet donc aux usagers d'être véritablement acteurs de leur consommation puisqu'ils ont la possibilité d'adapter leur utilisation d'électricité en fonction de l'heure de la journée et de la période de l'année afin d'engranger des bénéfices. En effet, un consommateur qui bénéficie du NEM peut produire de l'électricité pendant les heures "de pointe", électricité qui lui sera rachetée plus cher que le prix qu'il paie en consommant en dehors de ces périodes (Figure 6). Le procédé permet conjointement de diminuer la demande énergétique à ces moments de la journée et donc de faire réaliser des économies aux opérateurs énergétiques. 14 Quelle politique incitative pour le solaire en Californie?, Bulletin Electronique, June California incentives/policies, Database of State Incentives for Renewables and Efficiency website 14 LA SMART GRID EN CALIFORNIE

15 Figure 6: Production du solaire versus le pic de consommation (source : Green Manufacturer- ) Intégration des énergies renouvelables D une production centralisée vers une production répartie sur l ensemble du territoire. En 2006, Arnold Schwarzenegger avait lancé l initiative «Million Solar Roof Plan 16 qui consiste à atteindre un niveau d un million de toits solaires d ici 2018 en Californie. Si les objectifs sont atteints, les opérateurs électriques verront apparaître sur leur réseau une multitude de sources d énergies potentiellement connectables. Ces derniers ont également lancé de nombreux projets de fermes solaires, éoliennes ou géothermiques, multipliant les sources d énergie propre afin de satisfaire les objectifs du RPS. On assiste donc aujourd hui à une décentralisation des moyens de production qu il devient de plus en plus difficile à gérer sur le réseau. En effet, connaître la quantité en temps réel d électricité disponible sur le réseau devient complexe et pose des problèmes pour l ajustement des moyens de production pour suivre la demande. Les énergies renouvelables : une source énergétique instable. Les énergies renouvelables, comme le solaire ou l éolien, posent par ailleurs des problèmes d intermittence et de disponibilité des ressources. Le solaire photovoltaïque sans stockage ne fournit pas d électricité la nuit. De même, un nuage affectera directement la production solaire. Le vent varie en fonction des jours, de l exposition, et n est pas de force constante. Intégrer et relier les énergies renouvelables au réseau demande donc des moyens techniques supplémentaires comme les onduleurs. Les courants sur le réseau sont contrôlés étroitement et leurs caractéristiques comme la phase, la tension et le courant, doivent être parfaitement maîtrisées. Il devient donc nécessaire d ajouter une interface entre l électricité produite et l électricité envoyée sur le réseau. Par ailleurs, pour compenser les surproductions ou les sous productions une infrastructure de stockage devient un outil indispensable. Le Texas par exemple est victime de surproduction en temps de grands vents avec pour résultat un surcroît de stress sur le réseau et une perte énergétique importante Million Solar Roofs website 17 Strong growth but are rocky times coming for wind?, Green Tech Media, August LA SMART GRID EN CALIFORNIE 15

16 Intégrer les véhicules électriques. Du véhicule électrique (VE) ou de l'infrastructure, lequel devrait être construit et déployé en premier? Cette question revient fréquemment lors des discussions sur la pénétration du VE. Cependant la fin du débat pourrait être proche : L'arrivée des V.E est programmée sur le marché d'ici la fin 2010 avec notamment la Nissan Leaf et la Chevrolet Volt 18. Les infrastructures devront donc être prêtes pour accompagner l'arrivée de ces premiers VE. Les véhicules électriques ont reçu de nombreuses aides l'an dernier aux Etats- Unis, avec notamment un investissement fédéral de $2.4 milliards 19. Cependant un déploiement des véhicules électriques à grande échelle nécessite la mise en place d'une infrastructure, en particulier pour recharger les batteries. Plusieurs questions viennent alors à l'esprit : quelle est la taille optimale de l'infrastructure? On peut imaginer que les particuliers auront une station de recharge dans leur garage, mais ils auront aussi besoin d'une station sur le lieu de travail. Qui devra payer pour l'installation? Les entreprises seront- elles prêtes à financer de tels systèmes? La distance moyenne parcourue par jour aux Etats- Unis est d'environ 65 kilomètres (40 miles) par conducteur. Comment recharger sa voiture lorsqu'on part en vacances? Des stations de recharge seront nécessaires sur la route mais il reste à connaître le nombre à installer, leur propriétaire, le modèle économique et financier à appliquer, notamment pour payer l'électricité. Réduire ou maintenir la consommation électrique La consommation d électricité par habitant en Californie est restée stable depuis la moitié des années 70 alors que la moyenne nationale a augmenté d environ 50% (voir Figure 7). Figure 7 : Stabilisation de la consommation électrique par tête en Californie (source CEC) 18 L.A. gets wired with new electric- car charging stations, LA Times, June President Obama Announces $2.4 Billion in Grants to Accelerate the Manufacturing and Deployment of the Next Generation of U.S. Batteries and Electric Vehicles, White House statements & releases, August LA SMART GRID EN CALIFORNIE

17 En 1976, faisant suite à l impossibilité de construire de nouvelles centrales nucléaires, le gouvernement tenta de réduire la consommation. Les dirigeants se sont rendus compte que la consommation des réfrigérateurs à elle seule représentait la construction de 5 centrales. Améliorer l efficacité des réfrigérateurs a permis de répondre aux besoins de nouvelles constructions de centrales. Depuis la Californie n a cessé d adopter de nouvelles mesures pour améliorer l efficacité des appareils électriques et tenter de freiner l augmentation de la consommation. Gérer les pics de consommation Un pic de consommation entre 14h et 18h Comme présentée sous la courbe ci- dessous (Figure 8), la consommation électrique n est pas uniforme au cours de la journée. La nuit, la consommation électrique est très basse, alors qu elle progresse rapidement au cours de la journée formant un pic généralement entre 14h et 18h. L intensité du pic dépend généralement des conditions climatiques et de facteurs extérieurs mais en Californie les plus hauts niveaux atteints se situent pendant l été, lors des journées très chaudes et lorsque les appareils de climatisation fonctionnent à plein régime. De nombreuses études ont été réalisées pour comprendre ce comportement de consommation et il est intéressant de remarquer sur la courbe suivante que le pic de consommation a lieu en fin de journée lorsque la consommation sur le lieu de travail est haute et la consommation à la maison augmente. Le pic est donc lié à la fois à la consommation résidentielle mais également à celle des bâtiments commerciaux. Figure 8: Répartition de la consommation électrique au cours de la journée par secteur économique (source : LBNL) LA SMART GRID EN CALIFORNIE 17

18 Un pic de consommation qui coûte cher Parce qu il faut construire des centrales d appoint onéreuses pour compenser la surconsommation, les pics électriques coûtent très chers aux opérateurs électriques qui répercutent le prix sur les utilisateurs. Ceci est accentué par l augmentation de l intensité des pics dans le secteur résidentiel comme dans le secteur commercial. Par ailleurs, comme il est présenté sur la Figure 9, le gaz naturel - énergie non renouvelable - est utilisé pour l ajustement. En effet les centrales au gaz naturel ont l avantage de pouvoir varier leur production avec un temps de latence réduit permettant une meilleure flexibilité. Les barrages hydrauliques de grande taille, grâce à leur grande capacité de stockage, sont également utilisés en grande quantité pour combler le déficit de production. Cependant ces barrages ne sont pas considérés en Californie comme une énergie propre, en raison des problèmes environnementaux causés, comme la destruction de la faune et de la flore et la dégradation des paysages. Figure 9: Mix énergétique quotidien 18 LA SMART GRID EN CALIFORNIE

19 La Smart Grid, une réponse technologique à ces défis. Améliorer et optimiser le réseau électrique Structure du réseau électrique Le réseau électrique peut être décomposé en 2parties, montrées sur le schéma ci- dessous (Figure 10). Chacune de ces parties correspond à une gamme de voltage différente et induit en conséquence des infrastructures, des fonctions et des technologies différentes. La première partie inclut les tensions élevées voire très élevées, qui sont typiquement supérieures à 110 kv. Elle inclut la production dans le cas des grandes centrales et moyennes centrales, et la transmission. La seconde partie comprend les tensions inférieures à 110kV, qui correspondent à la distribution et aux petites centrales de production. Figure 10 Schéma du réseau électrique (Source : J. J Messerly, from Wikipedia - Electrical Grid) LA SMART GRID EN CALIFORNIE 19

20 Améliorer le réseau de transmission. Situation actuelle Lors du Berkeley Energy Symposium en mars dernier, Philip Moeller, un des cinq représentants à la tête de la Federal Regulatory Energy Commission (FERC), avait rappelé le besoin pour les USA de mettre à jour le réseau des lignes de transmission : "Il est de notoriété publique que nous avons besoin de plus de lignes transmissions... Il n'y a aucun moyen de capter plus d'énergie renouvelable sans transmission». Figure 11: Carte des lignes de transmission existantes en Californie (Source CEC) 20 LA SMART GRID EN CALIFORNIE

La Smart Grid en Californie : acteurs et enjeux

La Smart Grid en Californie : acteurs et enjeux Ambassade de France à Washington Mission pour la Science et la Technologie 4101 Reservoir Road, NW - Washington, DC 20007 Tél. : +1 202 944 6249 Fax : +1 202 944 6219 Mail : publications.mst@ambafrance-us.org

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C «Smart Grid et Compteurs communicants : Quelles conséquences sur la gestion de la consommation et de la production d énergie pour les bâtiments du 21 ème siècle?» Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule

Plus en détail

Q&A. 1.Qu est ce que le Power Clouds. 2.Qu est qu un Cloud. 3.Qu est ce que la Power Share. 4.Combien coûte une Power Share.

Q&A. 1.Qu est ce que le Power Clouds. 2.Qu est qu un Cloud. 3.Qu est ce que la Power Share. 4.Combien coûte une Power Share. 1.Qu est ce que le Power Clouds Le Power Clouds est un ensemble de centrales à énergies renouvelables construites par WOR(l)D NRG dans différents Pays. Le concept de Cloud dérive du fait que les centrales

Plus en détail

Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité

Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité Concours ERDF de l innovation 2015 «Réseaux Electriques Intelligents» Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité

Plus en détail

DS AGILE MAITRISER LE POSTE NUMERIQUE

DS AGILE MAITRISER LE POSTE NUMERIQUE DS AGILE MAITRISER LE POSTE NUMERIQUE La nouvelle génération de Smart Grids Intelligents a besoin de systèmes d automatisation toujours plus sophistiqués permettant aux opérateurs du secteur énergétique

Plus en détail

Pertes d énergie dans les réseaux de distribution d électricité

Pertes d énergie dans les réseaux de distribution d électricité Pertes d énergie dans les réseaux de distribution d électricité Mathias Laffont Juin 2009 NE PAS CITER SANS AUTORISATION Les pertes d énergie dans les réseaux électriques, et dans les réseaux de distribution

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Le marché de l énergie : mode d emploi Le marché de l énergie Un marché concurrentiel avec les garanties du Service Public L énergie

Plus en détail

Efficacité énergétique pour les particuliers : une solution pour le monitoring énergétique

Efficacité énergétique pour les particuliers : une solution pour le monitoring énergétique Efficacité énergétique pour les particuliers : une solution pour le monitoring énergétique Orange Labs Jérôme Descos, Recherche & Développement 13 mars 2012, présentation au Colloque Energ&TIC² travaux

Plus en détail

Production et stockage d énergie local : un réalité! SMA Solar Technology AG

Production et stockage d énergie local : un réalité! SMA Solar Technology AG Production et stockage d énergie local : un réalité! Contenu 1 Perspective du Marché et Motivation 2 Gestion d énergie locale et stockage réseau 3 Les Solutions de SMA 2 Contenu 1 Perspective du Marché

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

Les Enjeux du Smart Water. Eau. Novembre 2013 Fabrice Renault Directeur commercial France. Schneider Electric Fabrice Renault 1

Les Enjeux du Smart Water. Eau. Novembre 2013 Fabrice Renault Directeur commercial France. Schneider Electric Fabrice Renault 1 Les Enjeux du Smart Water Eau Novembre 2013 Fabrice Renault Directeur commercial France Schneider Electric Fabrice Renault 1 Plus les villes grandissent, plus leurs défis augmentent Vieillissement et saturation

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA DÉCISION

SOMMAIRE DE LA DÉCISION Communiqué La Régie de l'énergie rend sa décision relative à la demande de modifier les tarifs de distribution d Hydro-Québec, en appliquant une hausse tarifaire de2,9 % pour l ensemble des tarifs et de

Plus en détail

Une zone des déserts du monde équivalente à un carré juste 300 km X 300 km, couverte de centrales solaires, pourrait produire toute l'électricité que

Une zone des déserts du monde équivalente à un carré juste 300 km X 300 km, couverte de centrales solaires, pourrait produire toute l'électricité que Une zone des déserts du monde équivalente à un carré juste 300 km X 300 km, couverte de centrales solaires, pourrait produire toute l'électricité que nous utilisons aujourd'hui. L'énergie éolienne a le

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

VERS LE MIX ELECTRIQUE

VERS LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE PRODUIRE EN TEMPS REEL CHOISIR LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE De la centrale au consommateur L électricité qui arrive au bout de la prise

Plus en détail

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient Dii Le réseau d entreprises pour l

Plus en détail

s w i s s m a d e p o w e r e al ation rur ectrific solutions pour él FR

s w i s s m a d e p o w e r e al ation rur ectrific solutions pour él FR s o l u t i o n s p o u r é le c t r i f i ca t i o n r u r a le swiss made power FR Système solaire autonome Efficace et simple Un système solaire autonome est une solution d électrification indépendante

Plus en détail

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC?

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Clément Brossard, Clément Joulain, le 10/07/2014 Sommaire 1. Introduction... 2 2. Couplage DC... 2 a) Présentation... 2 b) Fonctionnement et régulation...

Plus en détail

AVIS. 19 décembre 2013

AVIS. 19 décembre 2013 AVIS Projet d ordonnance modifiant l ordonnance du 19 juillet 2001 relative à l'organisation du marché de l'électricité en Région de Bruxelles-Capitale et l ordonnance du 1er avril 2004 relative à l'organisation

Plus en détail

Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau

Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau S é m i n a i r e " M o b i l i t é s " Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau Laboratoire Modélisation, Intelligence, Processus et Systèmes

Plus en détail

LES GRANDES PROBLEMATIQUES D UNE SOCIETE DE DISTRIBUTION

LES GRANDES PROBLEMATIQUES D UNE SOCIETE DE DISTRIBUTION LES GRANDES PROBLEMATIQUES D UNE SOCIETE DE DISTRIBUTION Patrice CAILLAUD 9 septembre 2014 LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AU CŒUR DES DÉBATS DANS DE NOMBREUX PAYS LA PRESSE EN PARLE» Le paradoxe Africain Jeune Afrique

Plus en détail

Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels?

Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels? Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels? Usine + 13 et 14 Novembre 2014 Francois Borghese - Prosumer marketing director Francois2.borghese@schneider-electric.com

Plus en détail

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique Les grands chantiers du Smart Grid français vers une feuille de route technologique Bogdan ROSINSKI pôle S2E2 SMART ELECTRICITY CLUSTER ASPROM Conférence «Maîtrise de l'énergie» Paris 6 avril 2011 Sommaire

Plus en détail

La maîtrise de l énergie par les TIC

La maîtrise de l énergie par les TIC La maîtrise de l énergie par les TIC Les Technologies de l Information et de la Communication au cœur de la production électrique national et de son ajustement en temps réel. Sommaire 1. Notre offre de

Plus en détail

Solutions de recharge EVlink. Facteur clé du succès du véhicule électrique

Solutions de recharge EVlink. Facteur clé du succès du véhicule électrique Solutions de recharge EVlink Facteur clé du succès du véhicule électrique Favoriser la mobilité multimodale Chefs d entreprises, collectivités territoriales, naires de flottes de véhicules, gérants de

Plus en détail

COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique. 5 mars 2014

COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique. 5 mars 2014 COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique 5 mars 2014 Enjeux des smart grids Evolution des prix de l énergie Transition énergétique Sécurité de l alimentation électrique Energies

Plus en détail

Notre avenir énergétique. Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040

Notre avenir énergétique. Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Notre avenir énergétique Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Notre avenir énergétique Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Résumé Contexte La Nouvelle-Écosse

Plus en détail

Référence technique. Énergie verte APERÇU

Référence technique. Énergie verte APERÇU Énergie verte Référence technique APERÇU L Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis définit l'énergie verte comme étant de l'électricité produite à l'aide de ressources renouvelables, comme

Plus en détail

Quelle règlementation pour valoriser le stockage? Michael Lippert

Quelle règlementation pour valoriser le stockage? Michael Lippert Quelle règlementation pour valoriser le stockage? Michael Lippert 24 novembre 2015 Principales applications pour le stockage d énergie Black start Arbitrage Conventional Generation Renewable Distributed

Plus en détail

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Chambre de Commerce et d Industrie de Sfax Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Sfax, 06 mars 2015 Bâtiment Eco-Smart : DEFIS TECHNOLOGIQUES ET REGLEMENTAIRES HASSEN BEN HASSINE EXPERT EN EFFICACITE ENERGETIQUE

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique 19/03/2013 A. Rüdinger -IDDRI / Dr. C. Hey -SRU 1 Les objectifs de la transition

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

Avis de la Chambre des Métiers

Avis de la Chambre des Métiers CdM/09/12/11 87-11 Projet de loi modifiant la loi modifiée du 1er août 2007 relative à l organisation du marché de l électricité Avis de la Chambre des Métiers Par sa lettre du 29 juillet 2011, Monsieur

Plus en détail

TRANSPORT RÉSEAU DE TRANSPORT ET DISTRIBUTION

TRANSPORT RÉSEAU DE TRANSPORT ET DISTRIBUTION RÉSEAU DE TRANSPORT ET DISTRIBUTION CONDUCTION ÉLECTRIQUE DÉFI DU RENOUVELABLE RÉSEAU DE TRANSPORT ET DISTRIBUTION Les centrales qui produisent l électricité sont implantées selon des contraintes géographiques

Plus en détail

L efficacité énergétique dans les bâtiments

L efficacité énergétique dans les bâtiments https://intranet.swe.siemens.com/fr/intra/infrastructure-cities/bt/offre/ssp/buildingautomation/energie/pages/notre-offre.aspx L efficacité énergétique dans les bâtiments siemens.com/answers Kurt Detavernier

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

Le pilotage des RisQues dans Le GRoupe 199

Le pilotage des RisQues dans Le GRoupe 199 Chapitre 5 LE PILOTAGE DES RISQUES DANS LE GROUPE Le changement et l incertitude sont les seuls éléments constants du monde actuel. Le nombre d événements susceptibles d affecter une entreprise et de la

Plus en détail

Smart Grid: Défis et Avenir. Robert Immelé Senior Vice President Strategy & Innovation

Smart Grid: Défis et Avenir. Robert Immelé Senior Vice President Strategy & Innovation Smart Grid: Défis et Avenir Robert Immelé Senior Vice President Strategy & Innovation 1 Au centre du dilemme énergétique Les faits L impératif Demande d énergie en 2050 Demande d électricité en 2030 Source:

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

LES CENTRALES EOLIENNES

LES CENTRALES EOLIENNES LES CENTRALES EOLIENNES FONCTIONNEMENT Les éoliennes utilisent l énergie cinétique du vent (énergie éolienne) pour la transformer en énergie électrique. Elles produisent une énergie renouvelable (et même

Plus en détail

Panneaux photovoltaïques + Stockage : La sélection des 100 participants est lancée!

Panneaux photovoltaïques + Stockage : La sélection des 100 participants est lancée! Février 2014 UNE LONGUEUR D AVANCE POUR LA CORSE Panneaux photovoltaïques + Stockage : La sélection des 100 participants est lancée! N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF Corse 2 avenue

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur.

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Journée GDR ISIS/MACS/SEEDS «Smart Grids : Enjeux Scientifiques» 7 Octobre 2011 Deux thèmes sont développés

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Vers un Reseau Electrique Decentralise et Intelligent Marion Mesnage Accenture Technology Labs

Vers un Reseau Electrique Decentralise et Intelligent Marion Mesnage Accenture Technology Labs Vers un Reseau Electrique Decentralise et Intelligent Marion Mesnage Accenture Technology Labs Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks of Accenture. Plan La vision long terme

Plus en détail

PROCESSUSS D INFORMATION ET ÉCHANGES SUR LA PLANIFICATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT

PROCESSUSS D INFORMATION ET ÉCHANGES SUR LA PLANIFICATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT PROCESSUSS D INFORMATION ET ÉCHANGES SUR LA PLANIFICATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT M. Sylvain Clermont, ing. Montréal, le 12 mars 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1 2 3 4 5 6 7 INTRODUCTION PLANIFICATION CONTEXTE

Plus en détail

Clean Horizon Consulting I Care Environnement

Clean Horizon Consulting I Care Environnement Le stockage d énergie en France : une nouvelle révolution? 16 Mai 2011 Compte rendu Le 16 Mai, Clean Horizon Consulting et I Care Environnement ont eu le plaisir d accueillir 85 personnalités des communautés

Plus en détail

La distribution publique d électricité

La distribution publique d électricité La distribution publique d électricité ERDF, une expertise nationale Pilotage du réseau à partir de 30 «tours de contrôle» Garantie des missions de service public de la distribution d électricité public

Plus en détail

Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME»

Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME» Étude sur les «Pratiques énergétiques des PME» 1. Données sur l entreprise a) Pays : FRANCE b) Nombre d employés : 0 9 10 49 50-99 100-249 250 c) Chiffre d affaires annuel en millions d EUROS : < 2 2-5

Plus en détail

La transition énergétique, comment les réseaux sociaux en débattent sur internet?

La transition énergétique, comment les réseaux sociaux en débattent sur internet? La transition énergétique, comment les réseaux sociaux en débattent sur internet? Quels enseignements en tirer pour la conduite des plans d actions engagés? L expression spontanée sur internet via les

Plus en détail

Nouveaux horizons pour l industrie énergétique. La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux

Nouveaux horizons pour l industrie énergétique. La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux Nouveaux horizons pour l industrie énergétique La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux Industrie énergétique Les solutions logicielles SIG de Geocom : flexibles,

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Présentation 2. Stratégie commerciale 3. Les services à la STEG 4. Efficacité énergétique

SOMMAIRE. 1. Présentation 2. Stratégie commerciale 3. Les services à la STEG 4. Efficacité énergétique Présentée par M.M RAD Nabil Direction Commerciale INC le 21 octobre 2014 SOMMAIRE 1. Présentation 2. Stratégie commerciale 3. Les services à la STEG 4. Efficacité énergétique 2 La STEG A 52 ANS EPIC Créée

Plus en détail

Les Smart Grids. Cette notion de smart grids basés sur l électricité peut être étendue aux réseaux intelligents de chaleur, de froid et de gaz.

Les Smart Grids. Cette notion de smart grids basés sur l électricité peut être étendue aux réseaux intelligents de chaleur, de froid et de gaz. Les Smart Grids A l heure où la gestion centralisée et unidirectionnelle 1 des réseaux de distribution d électricité montre ses limites et où les nouveaux projets prennent en compte la dimension quartier,

Plus en détail

Les évolutions des marchés de l énergie en France

Les évolutions des marchés de l énergie en France Les évolutions des marchés de l énergie en France MTAIR en bref Entreprise de services énergétiques Fondée en 1991 4 M de CA (2013) 32 collaborateurs Entreprise indépendante Siège social Domont (95) 2

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 Hydro-Québec - 1 Plan de la présentation Production d électricité aux États-Unis, au Canada et au Québec Survol historique Bilan financier Structure d Hydro-Québec Orientations

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Journée Futur et Ruptures 2015

Journée Futur et Ruptures 2015 Journée Futur et Ruptures 2015 Vers des réseaux d énergie toujours plus intelligents 5 mars 2015 Contexte énergétique 2 Contexte énergétique France 34% de l énergie produite consommée par l industrie,

Plus en détail

Bilan des Energies et des Fluides 2011

Bilan des Energies et des Fluides 2011 Bilan des Energies et des Fluides 2011 Rapport de synthèse Unibat, Service des Bâtiments et Travaux Georges Berweiler, Efficience, Energie & Habitat Lausanne, le 2 juillet 2012 Introduction Dans le cadre

Plus en détail

Vannes, le mercredi 3 juillet 2013 8h30 10h30

Vannes, le mercredi 3 juillet 2013 8h30 10h30 Atelier Bâtiment intelligent Vannes, le mercredi 3 juillet 2013 8h30 10h30 Ordre du jour 8h45 Tour de table 9h00 - Introduction CCI Morbihan Philippe des Robert Conseiller entreprise Bâtiment durable et

Plus en détail

Application. Efficacité énergétique, autoconsommation et recharge de véhicule électrique

Application. Efficacité énergétique, autoconsommation et recharge de véhicule électrique 2 Technologie pour l'efficacité énergétique électrique www.circutor.fr Application Pere Soria Énergie renouvelable dpt Efficacité énergétique, autoconsommation et recharge de véhicule électrique La recette

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone.

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 01 40 42 46 37 / service-de-presse@edf.fr EDF, ACTEUR ENGAGÉ DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Les prix de l'électricité augmentent Devenez distributeur / installateur d'un produit à fort potentiel

Les prix de l'électricité augmentent Devenez distributeur / installateur d'un produit à fort potentiel Europ ECOENERGY Les prix de l'électricité augmentent Devenez distributeur / installateur d'un produit à fort potentiel Régulateur Electrique Réduire jusqu'à 30% les factures d'électricité et préservez

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27. Résumé en Français

The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27. Résumé en Français The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27 Résumé en Français Project sponsored by Greens/EFA Group in the European Parliament Berlin, January 2011 Berlin, January 2011 Dr. Felix

Plus en détail

Sommaire. 1. Concept Page 3 2. Les données Page 11 3. Exemple Page 14

Sommaire. 1. Concept Page 3 2. Les données Page 11 3. Exemple Page 14 Energie de Nous! 1 Sommaire 1. Concept Page 3 2. Les données Page 11 3. Exemple Page 14 2 1. Concept 3 Energie de Nous Détectez, partagez et faites prospérer vos gisements d énergie! Imaginons qu'on propose

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE Introduction : EDF

LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE Introduction : EDF LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE Introduction : EDF L'électricité circule depuis le lieu où elle est fabriquée jusqu à l endroit où elle est consommée, par l intermédiaire d un réseau de lignes électriques aériennes

Plus en détail

L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public

L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public Joseph Bradley Christopher Reberger Amitabh Dixit Vishal Gupta L Internet of Everything (IoE) permet

Plus en détail

Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement

Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement Juin 2013 Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement (page 1) De nouveaux outils pour offrir davantage d options afin de visualiser les résultats analytiques

Plus en détail

11 juillet 2014. 1. La capacité pour les collectivités de recouvrer les coûts d investissements ;

11 juillet 2014. 1. La capacité pour les collectivités de recouvrer les coûts d investissements ; Contribution de la Caisse des Dépôts à la consultation publique de l ARCEP sur le modèle générique de tarification de l accès aux réseaux en fibre optique jusqu à l abonné en dehors des zones très denses

Plus en détail

TOULON / ERDF : Linky, le compteur nouvelle génération a débarqué à TOULON

TOULON / ERDF : Linky, le compteur nouvelle génération a débarqué à TOULON TOULON / ERDF : Linky, le compteur nouvelle génération a débarqué à TOULON TOULON / La pose du 1er compteur communicant dans le Var s est déroulée, ce mardi 1er décembre au 105 boulevard Eugène Pelletan,

Plus en détail

CONCOURS EPE ENVIRONNEMENT «EAT GREEN» Climat-Energie: Quelle action pour votre commune?

CONCOURS EPE ENVIRONNEMENT «EAT GREEN» Climat-Energie: Quelle action pour votre commune? «EAT GREEN» Climat-Energie: Quelle action pour votre commune? Préparé pour : EPE ENVIRONNEMENT 2014 Préparé par : Alexis Abdelmoula, Abel Barry, Ahmet Ozen, Ahmed Kailan et Hissein Mahmoud 31 mars 2014

Plus en détail

GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie.

GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie. GridSense. L intelligence aux commandes de l énergie. GridSense est la technologie intelligente d avenir permettant d aborder le tournant énergétique. Elle contrôle les appareils électriques tels que les

Plus en détail

Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation

Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation Selon une étude, l ajout de puissantes fonctions de gestion améliorerait de 20 à 40 % les mesures de performances clés.

Plus en détail

Fiche de lecture de PFE Guillaume HEMMERTER

Fiche de lecture de PFE Guillaume HEMMERTER 1. INTRODUCTION Les maîtres d ouvrage ou propriétaires de patrimoine immobilier qui s engagent dans la construction ou la rénovation d installations climatiques veulent avoir la certitude d obtenir le

Plus en détail

Mesurer, collecter et monitorer pour agir

Mesurer, collecter et monitorer pour agir Mesurer, collecter et monitorer pour agir Services de gestion de l'énergie Lausanne, 6 novembre 2014 Antoine Hayek, Energy Management Services Eric Magnin, Energy Management Specialist Michael Grelier,

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Solutions photovoltaïques en site isolé pour une alimentation en énergie indépendante du réseau

Solutions photovoltaïques en site isolé pour une alimentation en énergie indépendante du réseau Solutions photovoltaïques en site isolé pour une alimentation en énergie indépendante du réseau Clean Energy. Anywhere.* *Une énergie propre. Partout. 2 Du courant solaire pour tous En tout lieu et à tout

Plus en détail

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids «Smart grids au carrefour des enjeux technologiques et sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild l'essentiel Milliards d euros de

Plus en détail

D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau.

D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau. e l e c tree D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau le projet : Donnons à l Europe connectée les outils pour réussir

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE ÉTUDE DE BENCHMARKING SUR LES DÉCHETS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES COÛTS ET SUR LES 10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE Type de

Plus en détail

Big Data et Smart Home, le bilan d étape 2013

Big Data et Smart Home, le bilan d étape 2013 Accueil Acteurs & marchés Entreprises Habitants Politiques énergétiques Territoires & projets Energystream Le blog Energie des consultants Solucom Accueil» Éclairage» Big Data et Smart Home, le bilan d

Plus en détail

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Customer success story Juillet 2015 Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Profil Client Secteur : Services informatiques Société : Lexmark Effectifs : 12 000 Chiffre

Plus en détail

TNDB Gestion des réseaux d infrastructures. Tables des matières :

TNDB Gestion des réseaux d infrastructures. Tables des matières : Page 1/18 Tables des matières : 1 Préambule...2 2 Vue générale...3 3 Gestion de réseau...4 4 Calcul Siflow et DACHCZ...6 5 Mesures des charges...9 6 Analyse topologique Rapport d état...11 7 Analyse topologique

Plus en détail

La gestion active des réseaux de distribution: des micro-réseaux aux réseaux intelligents

La gestion active des réseaux de distribution: des micro-réseaux aux réseaux intelligents La gestion active des réseaux de distribution: des micro-réseaux aux réseaux intelligents Yannick Phulpin, email@yphulpin.eu INESC Porto, Portugal Contexte Nouveaux acteurs des systèmes électriques (2020-2050)

Plus en détail