Guide du participant

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide du participant"

Transcription

1 DISPOSITIF PARTICIPATIF DEPARTEMENTAL Guide du participant S EXPRIMER EVALUER ECHANGER PROPOSER ECOUTER S IMPLIQUER AGIR S ENGAGER PARTICIPER Pôle développement durable Département insertion et économie solidaire

2 Vous avez décidé de participer Participer, c est faire le choix d être acteur de la politique départementale d insertion ; c est à la fois un engagement solidaire vis à vis des personnes qui veulent que leur situation s améliore et l accomplissement d une mission plus générale d utilité sociale. Ce document d information est fait pour vous aider à jouer pleinement votre rôle participatif dans les instances dans lesquelles vous avez décidé de sièger : un comité consultatif et/ou une commission d équipe pluridisciplinaire. Sommaire 1. Le conseil général de l Hérault..p Présentation du RSA...p L offre d insertion.p Questions réponses sur la participation..p Quelques exemples de suites données aux propositions p. 10 Annexes Lexique de l insertion....p. 11 Organisation territoriale du dispositif participatif p. 13 Liste des animatrices.... p. 14 Calcul du RSA (schéma).....p. 15 Exemple de Calcul du RSA.....p. 16 Pour toute remarque ou précision s adresser à : Nadine Renault chargée de mission à la direction de l action territoriale Pôle Développement Durable Département Insertion et Economie Solidaire Direction de l Action Territoriale octobre

3 1 - Le conseil général de l Hérault Le conseil général de l Hérault est composé de 49 conseillers généraux élus pour six ans. Il est renouvelé par moitié tous les trois ans, à l occasion des élections cantonales. Il est une institution présente quotidiennement auprès de tous les habitants, à travers ses nombreux domaines d intervention. Il emploie plus de 5000 agents sur l ensemble du département. Cela représente plus de 200 métiers dans tous les domaines et des qualifications variées, de l agent de service à l ingénieur des routes ou au médecin. Les principales compétences du conseil général sont : - l insertion et économie solidaire (RSA), - l action sociale (enfance, jeunesse, famille, personnes âgées et personnes handicapées), - les collèges, - les transports et les infrastructures routières, - l économie, le tourisme, - le patrimoine et le cadre de vie, - la culture, les sports et les loisirs, - la citoyenneté, la solidarité internationale, - le développement durable et environnement. RSA dans l Hérault - Le découpage des services territorialisés 2

4 2 - Le RSA Le RSA est un revenu minimum pour ceux qui n ont pas trouvé d emploi (RSA socle) et un complément de revenu pour ceux qui travaillent et qui ont de faibles ressources (RSA activité) Les particularités du RSA revenu garanti évolutif Le RSA garantit à toute personne, qu'elle soit ou non en capacité de travailler, de disposer d'un revenu minimum et de voir ses ressources augmenter quand les revenus qu'elle tire de son travail s accroissent. absence de limitation de durée Le complément de revenu (RSA activité) est versé sans limite de durée tant que les ressources de la personne ne dépassent pas le revenu garanti (voir calcul p.4 et annexe p.15). devoir d insertion Les personnes dont les ressources ne dépassent pas un certain plafond (voir calcul p.4) sont tenues d accomplir des démarches d insertion. droit à un accompagnement Les bénéficiaires du RSA ont droit à un accompagnement social et/ou professionnel organisé par un référent unique. aides connexes Les aides connexes ne sont plus soumises exclusivement à la condition de statut de bénéficiaire du RSA mais à des conditions de ressources : «à ressources égales droit égal». participation des bénéficiaires La définition, la conduite et l'évaluation de la politiques départementale d insertion sont réalisées selon des modalités qui assurent une participation effective des personnes intéressées Qui a droit au RSA? Ont droit au RSA N ont pas droit au RSA Les personnes de nationalité française et résidant en France métropolitaine ou titulaires depuis cinq ans d un titre de séjour autorisant à travailler. Les personnes qui bénéficiaient du RMI et de l API. Les moins de 25 ans, sauf s ils ont un enfant à charge (né ou à naître) ou s ils ont accumulé 3214 heures de travail dans les derniers 3 ans. Les étudiants, élèves ou stagiaires (sauf les stagiaires de la formation professionnelle). Les travailleurs percevant des ressources inférieures au revenu garanti. Les travailleurs indépendants qui n emploient aucun salarié et dont le chiffre d affaire ne dépasse pas un certain seuil. - 3

5 2.3 - Le calcul du RSA L allocation RSA est un complément de ressources qui garantit un revenu minimum en fonction de la composition de la famille et des revenus d activité. détermination du revenu garanti : C est la somme : montant forfaitaire (qui dépend de la composition familiale) + 62 % des revenus d activité détermination du montant du RSA : C est la différence entre le revenu garanti et les ressources du foyer RSA = revenu garanti (revenus d activité + aide au logement + prestations familiales + autres revenus) cumul intégral pendant 3 mois : Pendant les 3 premiers mois qui suivent le début ou la reprise d activité, les revenus du travail ne sont pas pris en compte comme ressources dans le calcul du RSA. Ce qui signifie que le RSA est versé à taux plein. Voir schémas et exemple en annexe Quels sont les droits et devoirs des bénéficiaires du RSA? Droits 1. Droit à un accompagnement social et professionnel organisé par un référent unique. 2. Art.R En cas d avis de suspension, droit à faire connaître ses observations écrites ou à demander à être reçu accompagné de la personne de son choix par les équipes pluridisciplinaires, dans un délai qui ne peut excéder un mois. 3. Droit d accès pour les personnes concernées aux établissements d accueil des enfants (Chap. III, article 12). 4. Droit de porter réclamation : «Art. L Toute réclamation dirigée contre une décision relative au revenu de solidarité active fait l'objet, préalablement à l'exercice d'un recours contentieux, d'un recours administratif auprès du président du conseil général. Ce recours est soumis pour avis à la commission de recours amiable». Devoirs 1- Rechercher un emploi, entreprendre des démarches visant la création d activité ou une meilleure insertion sociale ou professionnelle, lorsque les ressources du foyer sont inférieures au montant forfaitaire et que ses revenus d activité sont inférieures à 500 (nuance pour les bénéficiaires de l ex-api). 2- Etablir ou renouveler son contrat dans les délais : 1 mois après l orientation vers un organisme d insertion professionnel (Art. L ) et 2 mois après une orientation vers un organisme d insertion social (Art. L ). 3- Respecter son contrat (dont les obligations liées à l établissement d un contrat (PPAE) avec Pôle Emploi (Art. L ). 4- Etre inscrit sur la liste des demandeurs d emploi (pour les personnes orientées vers Pôle Emploi) Se soumettre aux contrôles prévus par la loi (R ). 5- Se soumettre aux vérifications et contrôles prévus par la loi (Art. L ; Art.R ). Le non respect des obligations liées au contrat expose la personne à une suspension (réduction) de l allocation RSA sur décision du PCG. La fausse déclaration ou l'omission délibérée de déclaration ou de travail dissimulé ayant abouti au versement indu du RSA est passible d'une amende administrative (Art. L ) ou d une une suppression du RSA pour une durée maximale d'un an (Art. L ). 4

6 2.5 - Les motifs de suspension (réduction) de l allocation Le président du conseil général peut suspendre l allocation lorsque : du fait du bénéficiaire, le PPAE ou le contrat d engagement réciproque n ont pas été établis ou renouvelés dans les délais, du fait du bénéficiaire, les dispositions du contrat ne sont pas respectées, le bénéficiaire, accompagné par Pôle Emploi, a été radié de la liste, le bénéficiaire refuse de se soumettre aux contrôles prévus par la loi. 3 - L offre d insertion Deux modalités d accompagnement sont offertes aux bénéficiaires RSA dans le cadre de leur parcours d insertion : par Pôle emploi dans le cadre d un projet personnalisé d accès à l emploi (PPAE) pour les demandeurs d emploi inscrits, par le Département dans le cadre d un contrat d engagement réciproque (CER) pour les autres bénéficiaires. Aussi, afin de construire des réponses adaptées aux besoins des personnes, le conseil général conventionne des associations qui interviennent sur différents volets de l insertion. Accompagnement vers l emploi Les actions de mobilisation vers l emploi (AME) Ces actions s'adressent aux bénéficiaires exprimant la volonté de s engager dans une démarche d insertion professionnelle, pour un accès à l emploi durable à court ou moyen terme. Durée de l accompagnement : 18 mois maximum L accompagnement à la création d activité (ACA) L objectif de l accompagnement est de permettre aux bénéficiaires du RSA de mettre en oeuvre leur projet de création d activité dans des conditions favorisant la pérennité et la viabilité de l entreprise ainsi que l atteinte d une autonomie financière. Toute personne ayant signé un contrat d engagements réciproques, et rencontrant des difficultés faisant obstacle à son projet de création d activité ou de développement et de pérennité de son entreprise, doit se voir proposer un accompagnement adapté. Des outils financiers sont également proposés pour faciliter le démarrage de l activité. Durée de l accompagnement : 12 mois maximum pour la phase de pré-création (diagnostic et de structuration du projet) et 36 mois maximum pour la phase de post-création (développement de l entreprise). L insertion par l activité économique (IAE) L IAE est un parcours de transition qui associe une mise en situation de travail rémunéré dans une structure de l IAE, une formation technique et un accompagnement socioprofessionnel. Ce parcours doit permettre aux personnes de lever des freins sociaux et d acquérir des compétences facilitant leur accès sur le marché du travail. Intervenant dans divers secteurs d activité et métiers, les structures de l insertion par l activité économique comprennent les ateliers et chantiers d insertion, les entreprises d insertion, les associations intermédiaires, les entreprises de travail temporaire d insertion, les groupements d employeurs pour l insertion et la qualification. 5

7 L accompagnement global vers l emploi (AGE) Réservées aux bénéficiaires sans enfant mineur à charge, ces actions proposent une prise en charge globale des problématiques de la personne en regroupant la contractualisation, l aide à la levée des freins sociaux et l insertion professionnelle. Les actions pour lutter contre la fracture numérique : Proposées par les 4 centres numériques emploi et territoires (CNET) et les 27 lieux d accès multimédias (LAM). Les LAM proposent des actions de sensibilisation aux usages de l internet et du multimédia ou de consolidation des acquis et d accès aux certifications informatiques (PIM). L APRE peut être mobilisée en ce sens. L accompagnement social Les actions sociales de remobilisation (ASR) Ces actions s'adressent aux bénéficiaires sans projet d insertion professionnelle et rencontrant des difficultés liées à l'isolement, à la dévalorisation et/ou à des problèmes relationnels, qui les empêchent d accéder de manière autonome à l emploi ou la formation. Durée de l accompagnement : 24 mois maximum L accompagnement santé Ces actions sont regroupées dans 3 types d accompagnement : l accompagnement individualisé infirmier : il s adresse aux personnes ayant exprimé une difficulté de santé empêchant une insertion sociale et/ou professionnelle, une difficulté d accès aux soins, et/ou suivies par un médecin traitant depuis un certain temps, pour lesquelles une redéfinition de contrat est à envisager, l accompagnement de personnes présentant des fragilités psychosociales : il s adresse aux personnes manifestant leur mal être et leur souffrance face à des problématiques variées, parfois cumulées et amplifiées par le contexte économique et social, l accompagnement de personnes en situation d addiction. La mobilité Développées dès 2011, ces conventions permettent une prise en compte des aspects matériels, sociaux et psychologiques liés aux problématiques de mobilité. Divers types d actions sont ainsi mises en place telles que : l accompagnement renforcé et actions préparatoires au permis B (dont une auto-école sociale) les plates-formes mobilité (diagnostic et accompagnement du projet de mobilité individuel intégrant les potentialités des personnes et des territoires en matière de transport), les relais mobilité (location sociale de véhicules). Le logement Le service actions territorialisées logement de la direction de l Espace Logement Hérault conventionne et finance des structures qui mettent en oeuvre des actions aidant les ménages à trouver un logement et/ou à s y maintenir. Ces actions concernent : l accompagnement social lié au logement, les actions de rénovation, les ateliers recherche de logement, le logement temporaire, la médiation pour un logement décent. 6

8 4 - La participation Que dit la loi sur la participation? La loi du 1er décembre 2008 généralisant le RSA et réformant les politiques d insertion dispose que : «Art. L la définition la conduite et l évaluation [de la politique d insertion] sont réalisées selon des modalités qui assurent une participation effective des personnes intéressées» «Art. L Le président du conseil général constitue des équipes pluridisciplinaires composées notamment de professionnels de l insertion sociale et professionnelle, en particulier des agents de [Pôle Emploi] de représentants du Département et des maisons de l emploi ou, à défaut, des personnes morales gestionnaires des plans locaux pluriannuels pour l insertion et l emploi et de représentants des bénéficiaires du revenu de solidarité active. «Les équipes pluridisciplinaires sont consultées préalablement aux décisions de réorientation vers les organismes d insertion sociale ou professionnelle et de réduction ou de suspension qui affectent le bénéficiaire.» et quelle application dans l Hérault? Dans ce cadre, le Département de l Hérault a adopté un modèle de dispositif participatif qui prévoit d une part la représentation des bénéficiaires du RSA dans les équipes pluridisciplinaires, et d autre part, la mise en place de comités consultatifs La commission de l équipe pluridisciplinaire, comment ça marche? Par arrêté du président du conseil général de l Hérault du 5 mars 2010, 11 équipes pluridisciplinaires sont constituées sur le principe d une commission par service insertion RSA. Sont membres à part entière de chaque commission, 2 bénéficiaires du RSA titulaires et 2 suppléants. Qui participe à la commission? - 1 élu du conseil général, - 1 responsable d une agence départementale d insertion du conseil général, - 1 responsable de Pôle Emploi, - 2 bénéficiaires du RSA, - 1 responsable des centre communaux d action sociale (CCAS), - 1 responsable d un organisme d accompagnement, - 1 représentant du PLIE (qui fait de l accompagnement renforcé notamment auprès des bénéficiaires du RSA), - 1 représentant de la Maison de l emploi. Quel est le rôle de la commission? La commission de l EP examine et donne un avis sur : les suspensions (réduction) de l allocation (voir annexe p. 12), les réorientations impliquant un changement de référent unique, le renouvellement d un parcours social exclusif de plus de 12 mois (lorsqu un bénéficiaire n a pas été orienté vers un accompagnement professionnel pendant plus d un an), les reprises de versement et réouverture de droits, 7

9 les demandes d aides financières de plus de 500, lorsqu elles s inscrivent dans un projet d insertion professionnelle ainsi que les demandes d aides à la formation, toute autre situation nécessitant un arbitrage de la commission. Cet avis est soumis à la validation du président de la commission, par délégation du président du conseil général. La commission auditionne les bénéficiaires Les personnes exposées à une suspension (réduction) de leur allocation sont informées de la possibilité de faire connaître leurs observations aux équipes pluridisciplinaires dans un délai d un mois. Elles peuvent donc, si elles le souhaitent, être auditionnées par l équipe pluridisciplinaire. Pour cela, les personnes concernées sont invitées à contacter le service insertion RSA. En cas de demande d audition, le conseiller RSA organise une rencontre entre la personne et les membres de l équipe pluridisciplinaire. Il est chargé d identifier les membres à convier à l audition en fonction de la problématique posée. Où se réunit-elle? Dans chaque service insertion RSA, soit 11 commissions d équipes pluridisciplinaires sur le département. Quand se réunit-elle? ½ journée tous les 15 jours. Comment se passe la participation aux commissions d équipes pluridisciplinaires? Les bénéficiaires du RSA membres des commissions reçoivent une information préalable leur permettant d en comprendre le fonctionnement. Ils siègent en binôme et peuvent se faire remplacer par un suppléant en cas d indisponibilité. Les bénéficiaires du RSA sont membres de la commission à part entière. Ils participent aux débats comme les autres participants et peuvent émettre un avis sur les situations présentées. Le fonctionnement et les missions de la commission de l équipe pluridisciplinaire sont décrits dans le règlement intérieur Un comité consultatif, comment ça marche? Cinq comités consultatifs répartis sur le territoire départemental sont constitués. A titre indicatif, chaque groupe est composé d une quinzaine de personnes au maximum. Le comité consultatif a vocation à faire des propositions visant l amélioration, l adaptation de l offre d insertion et du fonctionnement du dispositif d insertion. Il peut également être consulté par l administration départementale pour contribuer à l élaboration ou l évaluation de projets, d outils, de procédures concernant les usagers du dispositif. Le comité consultatif est animé par un binôme composé d un conseiller RSA et d un référent unique (travailleur social de l agence départementale de la solidarité). Qui participe au comité consultatif? Par principe, tout bénéficiaire du RSA peut participer dès lors qu il est volontaire, disponible et prêt à s engager dans une démarche collective qui s inscrit dans le temps et qui a une utilité sociale. 8

10 Quelles sont les missions du comité consultatif? Concrètement, les participants peuvent : élaborer des propositions, être consultés sur des projets ou des actions du Département. Où se réunit-il? Dans le service insertion RSA ou l agence départementale de la solidarité du territoire. Quand se réunit-il? 2 fois par trimestre. Comment se passe la participation aux comités consultatifs? Le comité consultatif est un lieu d échanges dans lequel chacun peut s exprimer sur les sujets de l ordre du jour. Celui-ci est décidé collectivement. Certains sujets sont proposés par le groupe et d autres par le Département. Les animateurs rédigent un relevé de conclusions soumis à la validation du groupe à la fin de chaque séance. Les relevés de conclusions sont transmis au Département pour être examinés mensuellement par le comité de direction du département de l insertion et de l économie solidaire (DIES) qui a autorité pour décider de la suite à donner. Composition des comités et organisation territoriale Voir carte p. 2 et annexe p A quoi sert la participation? La participation est une manière d associer les usagers à la définition, la conduite et l évaluation de la politique départementale d insertion et dans le cadre des compétences spécifiques dévolues au Département. L introduction de cette forme de démocratie participative dans la politique départementale d insertion est nouvelle. Elle facilite l adaptation de la politique, des dispositifs et des fonctionnements, aux besoins des personnes Quel est l engagement du candidat? il s engage dans une démarche d intérêt collectif, il participe le plus régulièrement possible aux instances auxquelles il a décidé de siéger : - commission de l équipe pluridisciplinaire : 2 demi-journées par mois pendant 9 mois, - comité consultatif RSA : 2 fois par trimestre. Cette participation n est actuellement pas limitée dans le temps ; cependant le renouvellement de ses membres est souhaitable afin de permettre au plus grand nombre de s y exprimer Quel est l engagement du Département? Le Département s engage : à mettre en place des moyens humains et logistiques afin de faciliter l expression des personnes interessées, à examiner les avis et les propositions émanant des groupes dans le cadre d une organisation spécifique soutenue par la volonté des élus, à mettre en œuvre les propositions qui seront considérées comme opportunes et réalisables. 9

11 4.8 - Les participants sont-ils remboursés de leurs frais? Les frais de déplacement pourront être pris en charge lorsque la réunion se tient en dehors de la commune de résidence de la personne et que les transports en commun gratuits ne sont pas mobilisables. Les frais de repas et de garde d enfants pourront également et sous conditions, être pris en charge. 5- Quelques exemples de suites données aux propositions des comités consultatifs «Trouver une dénomination plus valorisante pour les "groupes d'usagers"» : depuis lors on parle de "comités consultatifs", «Accéder gratuitement aux bibliothèques et médiathèques» : des contacts ont été pris avec les établissements qui ne pratiquaient pas la gratuité pour les personnes titulaires de minima sociaux, «Développer, encourager la location de véhicule (électriques notamment) dont la gestion serait confiée à un chantier d'insertion» : le règlement APRE prévoit dorénavant la prise en charge des frais de location de véhicules, «Mettre en place un dispositif de garde d'enfants rapidement mobilisable» : une expérimentation d'une "plate-forme garde d'enfants" associant la CAF, Pôle Emploi et le Conseil général est en cours depuis le 1 er octobre 2012 à Montpellier et à Frontignan (coordination de services, adossée à un service existant à la CAF de Montpellier). Public concerné : bénéficiaires du RSA, isolés ou en couple, avec enfant de moins de 6 ans, «Dans le cadre de l APRE, proposer une prise en charge forfaitaire de l assurance auto» : disposition intégrée dans le règlement de l APRE depuis octobre 2012, «Améliorer l information des personnes allocataires du RSA : - sur le dispositif RSA conception du dépliant «le RSA et moi» par les comités : cette plaquette (ci-contre) est annexée au courrier de demande d'élaboration de CER et diffusée lors des entretiens par les référents uniques, - sur la participation > diffusion du document de promotion «Devenir acteur du dispositif participatif» joint au courrier de validation de CER autant que de besoin (à l appréciation des animatrices référentes des comités consultatifs, lorsqu elles constatent un besoin de recrutement), «Ré-inventer" l'accompagnement : évaluer pour améliorer les actions d'accompagnement» : le service «Evaluation» du DIES a, depuis cette proposition, réalisé une enquête de satisfaction auprès des personnes ayant été accompagnées à la création ou la pérennisation d activité indépendante. Le questionnaire utilisé lors de l enquête a au préalable été testé par les comités consultatifs. Ce type d étude sera effectué régulièrement, «Permettre l'accès des allocataires du RSA à un "RSActus grand public"» : dans un premier temps, la rubrique «Emploi et Insertion» du site Internet du conseil général a été restructurée, enrichie et complétée ; certaines informations demandées par les comités consultatifs y seront intégrées. La participation en quelques chiffres (avril 2010 à juin 2014) Comités consultatifs : 340 personnes impliquées (1209 présences) 9 participants en moyenne par réunion en 2013 (10 en 2012, 8 en 2010 / 2011) 100 propositions émises 94 propositions validées 68% des propositions validées ont fait l objet d une réalisation concrète Commissions d équipes pluridisciplinaires : 55 % de présentéisme. 10

12 ANNEXES Lexique de l insertion ADS : agence départementale de la solidarité ACC : animateur de comités consultatifs AMS : antenne médico-sociale (rattachée à une ADS) ANSA : agence nouvelle de solidarité active L agence nouvelle des solidarités actives est une association à but non lucratif et reconnue d'intérêt général, créée en janvier 2006 pour mettre en oeuvre des actions locales, expérimentales et innovantes de lutte contre la pauvreté, en partenariat avec les collectivités territoriales, l'etat et les entreprises APRE : aide personnalisée au retour à l emploi. Elle est mobilisable dans le cadre d un processus effectif de retour à l emploi. L APRE départementale est financée par le fonds national de solidarité active et gérée par le conseil général de l Hérault. Avis d opportunité : il s agit d une demande du service d ouverture et de fermeture des droits (SOFD) auprès des membres de la commission pluridisciplinaire qui est chargée, après étude et passage en commission, de donner son avis sur le maintien ou pas, d un allocataire dans le dispositif RSA, de la réouverture ou pas des droits suite à une radiation BRSA : bénéficiaire du RSA BDSP : bilan diagnostic socioprofessionnel CER : contrat d engagements réciproques CEP : commission de l équipe pluridisciplinaire (Il y en à 11 dans le département) CEDr : comité d éthique et du droit. Cette instance définit les modalités d application locales de la législation et de la réglementation du RSA. COTECH : comité technique // COPIL : comité de pilotage CRSA : conseiller RSA CAF : caisse d allocations familiales CCAS : centre communal d action sociale CUI : contrat unique d insertion DAD : directeur d agence départementale DAF : demande d aide financière DAT : direction de l action territoriale Démarche CAF : dispositif de développement de la qualité du service public fondé sur une méthode qui repose sur l autoévaluation et une méthode participative. DIES : département de l insertion et de l économire solidaire DODDE : demande d ouverture de droit dérogatoire pour les étudiants DSM : direction de la stratégie et des moyens (PDD/DIES) DTR : déclaration trimestrielle de ressources envoyée à la CAF par l allocataire ETP : équipe technique pluridisciplinaire GENESIS : nom du logiciel des services insertion RSA LAM : Lieu d accès multimédia 0 : terme employé pour indiquer que l allocation RSA n est pas versée par la CAF. Les causes sont multiples, mais la plus courante est l absence de renvoi de la dernière DTR 11

13 OC : organisme conventionné (financé par le conseil général pour accompagner les allocataires du RSA dans leurs démarches d insertion : santé-logement-social-emploi) PDI : plan départemental d insertion (répertoire des actions mises en place pour accompagner les allocataires du RSA dans leurs différentes démarches d insertion) PDS : pôle départemental de la solidarité (service du conseil général auquel sont rattachées les agences de la solidarité départementale) PDD : pôle développement durable (service du conseil général auquel sont rattachés les 11 services insertion RSA) PEC : prise en charge financière POLE EMPLOI : organisme d Etat qui accompagne les demandeurs d emploi dans leur recherche d emploi (fusion de l ASSEDIC et de l ANPE) PAE : projet d accès à l emploi (entretien mensuel d actualisation du PPAE) PPAE : projet personnalisé d accès à l emploi (plan d action élaboré avec le conseiller de Pôle Emploi afin de favoriser le retour à l emploi) RADIATION : clôture du dossier d un allocataire du RSA par la CAF REORIENTATION : changement de référent unique REOUVERTURE : nouvelle demande de RSA suite à une radiation par la CAF REPRISE : reprise du versement de l allocation RSA suite à une suspension par la commission RSA : revenu de solidarité active RSA activité : allocation correspondant à un complément de revenus attribué aux personnes qui travaillent RSA socle : allocation minimum forfaitaire attribuée aux les allocataires qui ne travaillent pas, et calculée en fonction du nombre de personnes vivant au foyer RTAIE : réseau territorial agir pour l insertion et l emploi. (voir la carte p. 3) RTI : responsable d unité territoriale d insertion RU : référent unique (travailleur social qui accompagne les allocataires du RSA afin d élaborer et renouveler leur contrat d engagement réciproque) SAF : service administratif financier du conseil général SIRSA : Service insertion RSA. (voir la carte p. 3) SOFD : service d ouverture et de fermeture des droits SUSPENSION : réduction du montant versé de l allocation RSA suite à un avis de la commission concernant un allocataire qui n a pas élaboré, renouvelé, respecté son contrat d engagements réciproques, qui a été radié de la liste des demandeurs d emploi ou qui a refusé de se soumettre à un contrôle. La suspension ne remet pas en cause le statut de bénéficiaire du RSA. Cependant, au terme de 4 mois de suspension (réduction de 50 % du montant de l allocation) intervient la radiation. 12

14 Organisation territoriale du dispositif participatif Comités consultatifs Piémont biterrois (Béziers) Cœur d'hérault (Clermont l Hérault) Littoral-Garrigues (Jacou) Montpellier Cités maritimes (Sète) TOTAL Service insertion RSA Agence dépt. de la solidarité Service insertion RSA Agence dépt. de la solidarité Service insertion RSA Agence dépt. de la solidarité Service insertion RSA Agence dépt. de la solidarité Service insertion RSA Agence dépt. de la solidarité Services concernés Capestang- Bédarieux Agde Pezenas Piémont Biterrois Piémont biterrois Cœur d'hérault Cœur d'hérault Ganges St- Mathieu Pic St-Loup- Gangeois Terrasses d'orb Lez Salaison Piscénois- Agathois Libron Thongue Mauguio Etang de l'or Sud Biterrois Paul Riquet- Cœur de ville Montpellier Ecusson - CDV Sète Thau - Littoral Les portes de la Mer Frontignan Meze Lunel Du Lunellois Ovalie Pignan Cevennes - las Rebes Paillade - Mosson bassin de Thau Vène et Mosson Nombre de commissions Nbre de brsa dans les commissions (4 par commissions) Nbre de participants dans le comité consultatif Nbre mini de candidatures à recueillir

15 RSA - Animatrices des comités consultatifs Comités consultatifs Montpellier Piémont Biterrois Cités maritimes Littoral Garrigues Cœur d'hérault Conseiller RSA référent Jeanne REVEL Florence STROZYK Claudie LOISY Sandra MOLIERE Florence RENAULT Animateurs de CC Profil Structure REVEL Jeanne CRSA RTAIE Montpellier BUENO CAZEJUST Martine RU ADS Gambetta Remplacement à prévoir STROZYK Florence CRSA RTAIE Piémont Biterrois LAFARGUE Renée CRSA RTAIE Piémont Biterrois CAPARROS Patricia RU ADS Piscenois Agathois Remplacement à prévoir LOISY Claudie CRSA RTI Cités Maritimes DURAN Annie RU ADS Thau Littoral TRUCHE Carole RU ADS Thau Littoral MOLIERE Sandra CRSA RTI Littoral Garrigues GILLERON Cathy RU ADS Etang de l Or HIBERT Sylvie RU ADS Lez-Salaison RENAULT Florence CRSA RTI Cœur d'hérault FLUZIN Sophie RU ADS Cœur d'hérault ROCOPLAN Pascale RU ADS Cœur d'hérault MAJ : octobre

16 Calcul du RSA Ressources totales disponibles Point de sortie du RSA 100 % SMIC pour une personne seule Revenu garanti 1 2 Montant forfaitaire RSA RSA socle Revenu garanti RSA activité Revenus Revenus du travail du travail 60% 62% Revenus du RW travail Montant forfaitaire MF RSA Autre revenus PF Prestations familiales 100% Revenus du travail RW 1/4 SMIC 1/2 SMIC 3/4 SMIC SMIC 15

17 Montant du RSA socle au 1 er septembre montant du RSA après déduction du forfait logement Le forfait logement Nombre d'enfants Personne seule Parent isolé : majoration pour isolement / / 593 (grossesse) Couple 764 / 642 Le calcul du montant du RSA tient compte également : des aides au logement que vous percevez : allocation de logement familial (ALF), allocation de logement sociale (ALS) ou aide personnalisée au logement (APL),ou de l'avantage en nature dont vous bénéficiez si vous occupez un logement gratuitement ou si vous en êtes propriétaire. Ces aides et avantages en nature sont évalués mensuellement et forfaitairement selon le nombre de personnes composant votre foyer : Nombre de personnes au foyer Forfait logement / / / , / / / ,23 Par enfant supplémentaire ou plus 151,26 EXEMPLE DE CALCUL (source : ) Un couple, avec 2 enfants à charge, percevant un salaire mensuel de : le montant minimum de ressources garanti par le RSA est égal à (1 180 x 62 %) ,53 = 1 801,13 le montant du RSA est égal à ce montant minimum garanti moins le salaire perçu : 1 801, = 621,13 Si le couple dispose de ressources autres que des ressources d'activités (allocations chômage, indemnités journalières, aide au logement, allocations familiales ), le montant du RSA effectivement versé est égal à la différence entre le RSA calculé ci-dessus et ces ressources. Par exemple, si le couple dispose d'une aide au logement, le forfait logement est déduit et le montant du RSA effectivement versé est égal à 469,86 (621,13-151,26 ) auquel il faudra soustraire l allocation familiale pour 2 enfants et les autres ressources. En dessous de 6 par mois, le RSA n'est pas versé. 16

Programme Départemental

Programme Départemental Juin 2014 Programme Départemental d Insertion 2014-2017 Pôle développement durable Département insertion et économie solidaire Ce Programme départemental d insertion, adopté par les élus réunis en commission

Plus en détail

Guide. Le Revenu de Solidarité Active. pratique R S A. Les aides. www.cg64.fr

Guide. Le Revenu de Solidarité Active. pratique R S A. Les aides. www.cg64.fr Guide pratique 2014 Le Revenu de Solidarité Active R S A Vos droits Vos devoirs Les aides www.cg64.fr p. 2 L édito du Président du Conseil général Une relation de confiance Le revenu de solidarité active

Plus en détail

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10 mode Notes Sommaire Le RSA, c est quoi? 4 Qui peut en bénéficier? 5 Mes droits l L allocation RSA l L accompagnement Mes obligations et engagements l Mes démarches d insertion l Mes démarches administratives

Plus en détail

RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL RELATIF AUX INDUS DES ALLOCATIONS RMI/RSA ET A L OUVERTURE DE DROIT AU RSA DES SITUATIONS DEROGATOIRES

RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL RELATIF AUX INDUS DES ALLOCATIONS RMI/RSA ET A L OUVERTURE DE DROIT AU RSA DES SITUATIONS DEROGATOIRES Annexe 2 à la convention RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL RELATIF AUX INDUS DES ALLOCATIONS RMI/RSA ET A L OUVERTURE DE DROIT AU RSA DES SITUATIONS DEROGATOIRES TITRE I : GESTION DES CREANCES LIEES AU RMI/RSA 1/

Plus en détail

Direction de la Solidarité Départementale

Direction de la Solidarité Départementale Direction de la Solidarité Départementale PROGRAMME DEPARTEMENTAL D'INSERTION 2014-2017 lozere.fr Dans le cadre de l'actualisation du Programme Départemental d'insertion, j'ai souhaité associer l'ensemble

Plus en détail

La prime d activité INC du 16 septembre 2015

La prime d activité INC du 16 septembre 2015 La prime d activité INC du 16 septembre 2015 1 Le 3 mars 2015, lors de la présentation du plan pluriannuel contre la pauvreté et l inclusion sociale, le Premier ministre a annoncé la création au 1 er janvier

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT Finalité de la prime d activité Article 24 Rédiger ainsi l alinéa 6 : «Art. L. 841-1. La prime d activité a pour objet de soutenir le pouvoir d achat des travailleurs modestes, qu ils soient salariés ou

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 CONSEIL DEPARTEMENTAL DU JURA APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 PON FSE 2014-2020 Axe 3 «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion» Programme Départemental d Insertion 2015 Date de lancement

Plus en détail

APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi

APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi . APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi Règlement d attribution & Mode d emploi Seine-Maritime page 1 Préambule Considérant que les bénéficiaires du RMI avaient parfois besoin d être soutenus financièrement

Plus en détail

Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus

Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus Alain Pelc www.ccmsa.msanet Rappel du dispositif Le revenu de solidarité active (rsa) est entré en vigueur le 1er juin 2009 en

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE ASSURANCE MALADIE, MATERNITÉ, DÉCÈS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION

Plus en détail

Le rsa L Aide Personnalis. Aide Personnalisée de Retour à l Emploi. Préfecture de Seine Maritime

Le rsa L Aide Personnalis. Aide Personnalisée de Retour à l Emploi. Préfecture de Seine Maritime Le rsa L Aide Personnalis 1 Aide Personnalisée de Retour à l Emploi 1 Le rsa ses objectifs : Lutter contre la pauvreté 2 Encourager l exercice l ou le retour à une activité professionnelle Aider à l insertion

Plus en détail

LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE D EMPLOI

LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE D EMPLOI MAI 2013 LA COOPÉRATIVE - William Daniels - Mai 2013 - Réf. 500 LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE POLE-EMPLOI.FR POLE-EMPLOI.FR PÔLE EMPLOI VOUS ACCOMPAGNE DURANT TOUTE VOTRE RECHERCHE Le chômage est une période

Plus en détail

Comité national d évaluation du rsa Annexes

Comité national d évaluation du rsa Annexes Comité national d évaluation du rsa Annexes Annexe 11 La mise en place du Rsa dans les caisses d allocations familiales (*) Pauline Domingo, Stéphane Donné (Cnaf) Décembre 2011 Les documents d études sont

Plus en détail

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS 1 LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS Seuls les locataires définis comme «nouveaux locataires» sont éligibles à ces offres. Notion de «nouveau locataire»

Plus en détail

Appel à projet ACCOMPAGNEMENT SOCIAL DES BENEFICIAIRES DU RSA ANNEE POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE DEPARTEMENTALE D INSERTION

Appel à projet ACCOMPAGNEMENT SOCIAL DES BENEFICIAIRES DU RSA ANNEE POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE DEPARTEMENTALE D INSERTION ANNEE Appel à projet 2 0 1 5 POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE DEPARTEMENTALE D INSERTION ACCOMPAGNEMENT SOCIAL DES BENEFICIAIRES DU RSA 1 Février 2015 LES DOSSIERS COMPLETS (pièces à fournir) DOIVENT

Plus en détail

Guide de l allocation Revenu de solidarité active (RSA)

Guide de l allocation Revenu de solidarité active (RSA) n o i t a c o l l a l ) G ui de de A S R ( e v i t c a é t i r a d i l o s e d u Reven SOMMAIRE P 3 Préambule P 4 P 18 P 28 P 100 1 ère PARTIE CADRE GENERAL DU RSA 1 Qu est-ce que le RSA? 2 A qui s adresse-t-il?

Plus en détail

La loi sur la mobilité des fonctionnaires

La loi sur la mobilité des fonctionnaires MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME DE L ÉTAT La loi sur la mobilité des fonctionnaires De nouveaux outils au service d une vraie carrière collection Ressources

Plus en détail

(article L.441-2-3, III, du code de la construction et de l habitation)

(article L.441-2-3, III, du code de la construction et de l habitation) Ministère chargé du logement Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue de l accueil dans une structure d hébergement, un logement de transition, un logementfoyer ou une résidence

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) INDEMNISATION L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans Pour qui? Pour vous si : vous avez travaillé

Plus en détail

Règlement intérieur du Fonds d aide à l insertion

Règlement intérieur du Fonds d aide à l insertion Règlement intérieur du Fonds d aide à l insertion Annexe 1 - OBJET DE L AIDE : Les aides individuelles facultatives du Fonds d Aide à l Insertion (FAI) sont destinées à accompagner financièrement les bénéficiaires

Plus en détail

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône»

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» APPEL A PROJETS «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» PROJET BENEFICIANT DU CONCOURS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Préalable L appel à projets décrit ci-après

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

L'entreprise d'insertion XX (n SIRET : ) représentée par M., Directeur, dont le siège social est situé,

L'entreprise d'insertion XX (n SIRET : ) représentée par M., Directeur, dont le siège social est situé, Convention-type relative à la mise en œuvre d'une compensation dans le cadre d'un service d intérêt économique général (SIEG) - Entreprise d Insertion - ANNEXE Modèle ENTRE Le Département des Deux-Sèvres,

Plus en détail

REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI. Note de problématiques

REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI. Note de problématiques 12/10/2007 REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI Note de problématiques Les travaux des groupes paritaires de la délibération sociale ont fait

Plus en détail

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale PREMIER MINISTRE PLAN PLURIANNUEL contre la pauvreté et pour l inclusion sociale 3 mars 2015 SYNTHÈSE Adopté à la suite d un comité interministériel de lutte contre l exclusion en 2013, le plan pluriannuel

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques La loi ESS, enjeux et opportunités (Dossier réalisé par Michèle Lorillon, In Extenso) La loi relative à l Economie Sociale et Solidaire (ESS), qui était tant attendue par

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

Lutter contre les exclusions

Lutter contre les exclusions D 2 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Si, globalement, la population vélizienne semble peu exposée au risque d exclusion (taux d emploi élevé, revenu médian moyen,

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU 1 er janvier 2009 L e contrat d avenir vise à faciliter l insertion sociale et professionnelle des bénéficiaires de l allocation de revenu

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYEUR

GUIDE DE L EMPLOYEUR Unité Territoriale de Paris GUIDE DE L EMPLOYEUR Actualisé le 07 août 2013 CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) : 1. CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI (CAE) 2. CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CIE) 3. EMPLOIS

Plus en détail

Nouvelle Loi sur le Volontariat Droits et Devoirs. Elleboudt Laetitia

Nouvelle Loi sur le Volontariat Droits et Devoirs. Elleboudt Laetitia Nouvelle Loi sur le Volontariat Droits et Devoirs 2008 Elleboudt Laetitia La nouvelle Loi relative aux droits des volontaires A qui, à quoi et où s applique la nouvelle loi? Quel traitement fiscal pour

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION DU REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (rsa)

CONVENTION DE GESTION DU REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (rsa) CONVENTION DE GESTION DU REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (rsa) Accusé de réception Ministère de l intérieur Entre : Le Conseil général des Vosges, 8 rue de la Préfecture, 88000 EPINAL, représenté par le Président

Plus en détail

- Attention : les renseignements et les pièces justifi catives citées sont obligatoires sauf quand il est indiqué qu ils sont facultatifs.

- Attention : les renseignements et les pièces justifi catives citées sont obligatoires sauf quand il est indiqué qu ils sont facultatifs. Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue de l accueil dans une structure d hébergement, un logement de transition, un logement-foyer ou une résidence hôtelière à vocation

Plus en détail

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Lexique de la CIMR Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Plus d informations sur 0522 424 888 ou sur www.cimr.ma - www.cimrpro.ma EDITO Pour vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE NOTE D INFORMATION MARS 2008 Mise à jour JUIN 2009 (Annule et remplace la précédente) LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

Le Conseil Municipal des Jeunes Qu est-ce qu un Conseil Municipal des Jeunes? Le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) est une assemblée qui réunit des jeunes Volvicois de la 6 ème à la 4 ème. Il est composé

Plus en détail

Quelles évolutions pour les ACI?

Quelles évolutions pour les ACI? Réforme de l IAE Quelles évolutions pour les ACI? Document élaboré le 23 juin 2014 GARIE 28, avenue Gustave Eiffel 33600 PESSAC Tel : 05 57 89 01 10 Fax : 05 56 36 96 84 www.iae-aquitaine.org 23 Juin 2014

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF A LA PRISE EN CHARGE DES REMUNERATIONS ET DROITS CONNEXES DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

REGLEMENT RELATIF A LA PRISE EN CHARGE DES REMUNERATIONS ET DROITS CONNEXES DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE REGLEMENT RELATIF A LA PRISE EN CHARGE DES REMUNERATIONS ET DROITS CONNEXES DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE (version initiale du 22 juin 2009, version modifiée par les Commissions Permanentes

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Un réseau de partenaires

Un réseau de partenaires Profession Sport 34 Une association départementale spécialisée dans le secteur du sport et de l animation Pour développer, structurer et consolider l emploi Profession Sport 34 Un conseil d administration

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr AIDES SOCIALES 2015 Cocher

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE 1 Préambule Chaque usager doit être conscient des droits et devoirs qu entraîne son inscription et la fréquentation à des activités municipales. Ce règlement intérieur a été adopté en conseil municipal

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

Comment m informer au mieux?

Comment m informer au mieux? Comment m informer au mieux? Pour suivre le versement de ma pension d invalidité, j ouvre mon compte sur JE SUIS ACCOMPAGNÉ EN CAS D INVALIDITÉ L'ASSURANCE MALADIE EN LIGNE Pour en savoir plus sur l information

Plus en détail

Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement

Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement Ministère chargé du logement Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement N 15036*01 (article L. 441-2-3, II, du code de la construction et de l habitation)

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION

ANNEXE A LA DELIBERATION 2 CR 17-10 ANNEXE A LA DELIBERATION 3 CR 17-10 REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE SOCIALE (FRAS) POUR LES ELEVES ET ETUDIANTS INSCRITS EN FORMATION DE TRAVAILLEUR SOCIAL, PARAMEDICALE ET MAÏEUTIQUE Depuis

Plus en détail

La Protection des majeurs

La Protection des majeurs La Protection des majeurs Les mesures de protection juridique des majeurs Les mesures de protection juridique des majeurs sont définies dans le cadre de la loi du 5/03/2007 portant réforme de la protection

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015-2016

APPEL A PROJETS 2015-2016 APPEL A PROJETS 2015-2016 Organisme Intermédiaire des PLIE Sud-Aquitains Programme opérationnel national Fonds Social Européen pour l inclusion et l emploi Axe 3 / Objectif thématique 9 / Objectif spécifique

Plus en détail

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation?

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? LES STAGIAIRES 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? La loi relative à l enseignement supérieur a défini enfin ce qu est un stage en milieu professionnel: il s agit d une «période

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE»

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE» GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier MISSION FORMATION CONTINUE ET APPRENTISSAGE «POLE ALTERNANCE» LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Généralités Le contrat Financement du contrat

Généralités Le contrat Financement du contrat Le Contrat d Avenir Sommaire 2 7 10 Généralités Le contrat Financement du contrat Généralités A qui s adresse le contrat d avenir? Le contrat d avenir s adresse aux personnes sans emploi qui bénéficient

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss

Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss Modalités d attribution des droits connexes au RSA Instaurer une automaticité de fait et non de droit

Plus en détail

Cadre réservé au service

Cadre réservé au service Cadre réservé au service Numéro de dossier : N 14069*02 Le demandeur Monsieur Madame : : Date de naissance : Nationalité : Française Union européenne Hors Union européenne Situation familiale : Célibataire

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FONCTIONNEMENT MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FONCTIONNEMENT MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FONCTIONNEMENT MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE

Plus en détail

Appel à Projets FSE 2015 GIP AGIRE VAL DE MARQUE/OBJET : PLIE

Appel à Projets FSE 2015 GIP AGIRE VAL DE MARQUE/OBJET : PLIE Appel à Projets FSE 2015 GIP AGIRE VAL DE MARQUE/OBJET : PLIE Date Limite de Candidature : pour la réponse au PLIE : 11 mai 2015 pour la réponse dans «Ma Démarche FSE» : 1 juin 2015 Votre Correspondant

Plus en détail

P C ERMIS DE ONDUIRE. Les aides financières d'action sociale

P C ERMIS DE ONDUIRE. Les aides financières d'action sociale P C ERMIS DE ONDUIRE Les aides financières d'action sociale SOMMAIRE PRÉAMBULE GÉNÉRAL... 1 AIDES FINANCIÈRES INDIVIDUELLES AUX FAMILLES PRÉAMBULE AUX AIDES FINANCIÈRES INDIVIDUELLES AUX FAMILLES.. 5 LES

Plus en détail

Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation

Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation Depuis la parution de la circulaire du 23 juillet 2007, le paysage des incitations financières a fortement

Plus en détail

Service Civique. Service civique. Esprit

Service Civique. Service civique. Esprit Service civique Esprit Contact : Nathalie Chaverot servicecivique@la-guilde.org Tel : 01 43 26 97 52 www.la-guilde.org www.service-civique.gouv.fr La loi du 10 mars 2010 a créé l engagement de Service

Plus en détail

CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015

CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015 CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015 1 2 Période de professionnalisation 3 Tutorat 4 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par :

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : REGLEMENT INTERIEUR Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : - le Code Général des Collectivités Territoriales La plupart des règles

Plus en détail

Délibération n 407/CP du 23 mai 1995 relative aux bourses territoriales de formation professionnelles continue

Délibération n 407/CP du 23 mai 1995 relative aux bourses territoriales de formation professionnelles continue Délibération n 407/CP du 23 mai 1995 relative aux bourses territoriales de formation professionnelles continue Historique : Créée par Délibération n 407/CP du 23 mai 1995 relative aux bourses territoriales

Plus en détail

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 décembre 1996 1995 ;

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 décembre 1996 1995 ; Loi n 96-022/ Régissant la mutualité en République du Mali. L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 décembre 1996 1995 ; Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur

Plus en détail

Service juridique. Annexe 47 à la C.O. 949. Annule et remplace l'annexe 47 du 25.05.1999 à la CO 949

Service juridique. Annexe 47 à la C.O. 949. Annule et remplace l'annexe 47 du 25.05.1999 à la CO 949 Rue de Trèves 70 B-1000 Bruxelles Service juridique date 23.02.2005 votre réf. Annexe 47 à la C.O. 949 contact Marthe Didier attaché téléphone 02-237 20 97 02-237 21 12 Annule et remplace l'annexe 47 du

Plus en détail

ES NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL DU SECTEUR NON MARCHAND

ES NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL DU SECTEUR NON MARCHAND L ES NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL DU SECTEUR NON MARCHAND LE CONTRAT D AVENIR Créé par la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale, le contrat d avenir (CA) vise à faciliter

Plus en détail

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012 > familles monoparentales nta prévention du surendettement soutien à la parentalité familles nombreuses des C A ides F ommission > aides aux projets aux F I amilles inancières ndividuelles Guide Cafif

Plus en détail

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOUTIEN AUX EMPLOIS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE 17.12 DESCRIPTIF DE L'INTERVENTION OBJECTIFS Consolider l emploi des entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

POINT REGLEMENTAIRE - Le 15/11/2006

POINT REGLEMENTAIRE - Le 15/11/2006 POINT REGLEMENTAIRE - Le 15/11/2006 I- CMU COMPLEMENTAIRE 1) Calcul des ressources Par un jugement du 20 février 2006, la commission centrale d aide sociale a considéré que "l'allocation de base de la

Plus en détail

Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap

Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap Fiche technique n 96 créée en avril 2013 Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap La conduite d un véhicule n est pas incompatible avec le handicap. Cependant, des aménagements sont parfois

Plus en détail

Habiter. Le travail illégal FICHE 15

Habiter. Le travail illégal FICHE 15 FICHE 15 Habiter Le travail illégal Sont interdits par la loi : > le travail dissimulé : absence de déclarations obligatoires, de remises de bulletin de paie, dissimulation d heures de travail ; > le prêt

Plus en détail

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT)

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT) Le Ministre de la Santé, de la Famille Et des personnes Handicapées A Mesdames et Messieurs les Préfets de région Direction régionales des affaires sanitaires et sociales Mesdames et Messieurs les Préfets

Plus en détail

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Décembre 2010 Rapport sur la mise en œuvre

Plus en détail

SÉCURISATION DE L EMPLOI

SÉCURISATION DE L EMPLOI Accompagner les dirigeants de l ess dans la gestion des ressources humaines DOSSIER JURIDIQUE SÉCURISATION DE L EMPLOI Réalisé par : La Loi sur la sécurisation de l emploi La loi de sécurisation de l emploi

Plus en détail

DISPOSITIFS Aides à la création d'entreprises

DISPOSITIFS Aides à la création d'entreprises DISPOSITIFS Aides à la création d'entreprises JUILLET 2014 ACCRE - AIDE AUX CHÔMEURS CRÉATEURS OU REPRENEURS D'ENTREPRISE Web : http://vosdroits.service-public.fr/pme/r17122.xhtml Type d'aide : Aide à

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Juin 2010

LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Juin 2010 LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Juin 2010 Version v19.00 NOUVELLES NORMES SOCIALES JUIN 2010... 4 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/06/2010... 4 SUPPRESSION DU RACHAT DES

Plus en détail

Méthodologie des jardins d éveil

Méthodologie des jardins d éveil Méthodologie des jardins d éveil Conformément à l engagement du Président de la République, 200 000 offres d accueil du jeune enfant seront crées d ici à 2012 pour répondre aux besoins de l ensemble des

Plus en détail

ALLOCATIONS DE CHOMAGE SECTEUR PUBLIC FICHES PRATIQUES 1 - CONDITIONS D OUVERTURE DES DROITS EN ALLOCATION D AIDE AU RETOUR L EMPLOI

ALLOCATIONS DE CHOMAGE SECTEUR PUBLIC FICHES PRATIQUES 1 - CONDITIONS D OUVERTURE DES DROITS EN ALLOCATION D AIDE AU RETOUR L EMPLOI ALLOCATIONS DE CHOMAGE SECTEUR PUBLIC FICHES PRATIQUES 1 - CONDITIONS D OUVERTURE DES DROITS EN ALLOCATION D AIDE AU RETOUR L EMPLOI 2 - DEMARCHES A SUIVRE POUR ETRE INDEMNISE AU CHOMAGE 3 - OŪ VOUS PROCURER

Plus en détail

Rapport du Gouvernement au Parlement sur les aides aux familles auxquelles ouvre droit la charge de jeunes adultes et celles qui leur sont versées

Rapport du Gouvernement au Parlement sur les aides aux familles auxquelles ouvre droit la charge de jeunes adultes et celles qui leur sont versées Rapport du Gouvernement au Parlement sur les aides aux familles auxquelles ouvre droit la charge de jeunes adultes et celles qui leur sont versées Ministère de l emploi et de la solidarité Avril 2001 Sommaire

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses février 2013 N 008 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L accompagnement des bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) (1)

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est?

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Version n : 1 Dernière actualisation : 13-10-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu un CPAS (Centre Public d Action Sociale)? 3)

Plus en détail

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guyane en janvier 2015

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guyane en janvier 2015 DIECCTE DR Pôle emploi Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en en janvier 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi Catégories A et A, B, C (en cvs) 24

Plus en détail

Le RSA : état des lieux et perspectives

Le RSA : état des lieux et perspectives CIRAC - lundi 7 février «Journée d étude franco-allemande» Le RSA : état des lieux et perspectives Céline EMOND Yannick L HORTY FR CNRS n 3126 WWWbbb 1 Introduction Du RMI au RSA : enjeux et barèmes Une

Plus en détail

STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013

STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013 STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013 Art. 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une Association d Éducation Populaire dénommée :

Plus en détail

LA MOBILITÉ ET LES PARCOURS PROFESSIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE. Questions/réponses

LA MOBILITÉ ET LES PARCOURS PROFESSIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE. Questions/réponses LA MOBILITÉ ET LES PARCOURS PROFESSIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE Questions/réponses QUI EST CONCERNÉ PAR LA LOI DU 3 AOÜT 2009 RELATIVE A LA MOBILITÉ ET AUX PARCOURS PROFESSIONNELS DANS LA FONCTION

Plus en détail

Quel impact sur la pauvreté et l emploi?

Quel impact sur la pauvreté et l emploi? Rsa Quel impact sur la pauvreté et l emploi? 8 L emploi ne protège plus forcément de la pauvreté. Selon différentes études, l extension de la pauvreté laborieuse est le principal facteur d aggravation

Plus en détail

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) -

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) - La mutualité Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 1/10 Table des matières SPECIFIQUES :... 3 I Introduction et historique :... 4 II Objet d une mutuelle :...4

Plus en détail

GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant

GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant Références Courtier Date d effet :... Echéance principale :... UN DEUX TROIS ASSURANCES Nîmes Metropole B.P.18 30320 MARGUERITTES

Plus en détail

La reconnaissance du handicap

La reconnaissance du handicap Information La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

c est facile! Devenir auto-entrepreneur dans le secteur des services à la personne www.liberty-home.fr

c est facile! Devenir auto-entrepreneur dans le secteur des services à la personne www.liberty-home.fr Liberty Home invente le service à la personne équitable Devenir auto-entrepreneur dans le secteur des services à la personne c est facile! www.liberty-home.fr Qui somme nous? Créez votre propre emploi

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail