Mars Montpellier. 43èmes ENTRETIENS de MEDECINE PHYSIQUE. Programme final. et de READAPTATION. Palais des Congrès - Le Corum

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "4-5 - 6 Mars 2015. Montpellier. 43èmes ENTRETIENS de MEDECINE PHYSIQUE. Programme final. et de READAPTATION. Palais des Congrès - Le Corum"

Transcription

1 43èmes ENTRETIENS de MEDECINE PHYSIQUE et de READAPTATION Pathologie locomotrice, Rééducation neurologique, Médecine orthopédique, Médecine du sport, Neuropsychologie, Appareillage, Pathologies professionnelles, Podologie Mars 2015 Montpellier Palais des Congrès - Le Corum Organisation : Christian Hérisson Vincent Brun Isabelle Laffont Arnaud Dupeyron Jacques Pélissier Association E.R.R.F. Possibilité de validation de programmes de à l occasion des EMPR Programme final

2 Colloques Les colloques Mercredi 4 mars Pratiques ambulatoires en MPR : quel avenir et quelles perspectives? Contention ou mesures de restriction de mobilité en Page Page 4 Toxine botulique et Page 5 Déformations du rachis de l adulte et rééducation Page 6 Jeudi 5 mars La peau en médecine du sport : une interface aux intérêts multiples Page 7 Gestes techniques en Page 8 Actualités sur les orthèses du membre Page 9 Prise en charge de groupe en Page 10 Vendredi 6 mars Pathologies professionnelles et surpoids Page 11 La Page 12 Thérapies manuelles et médecine du sport : le pied et la cheville La cognition spatiale Page 13 Page 14 Les Page 15 2 Publications paraissant dans des ouvrages édités le jour du Communications enregistrées et mises en ligne ultérieurement sur Sessions entrant dans le cadre d un progamme de

3 Mercredi 4 mars 8h40 8h50 9h10 SALLE RONDELET I ACTUALITES et EXPERIENCES en MPR Evaluation de l équilibre dans les troubles morphostatiques du rachis chez le lombalgique chronique. M-H. Elleuch, S. Jribi, A. Yahia, S. Grhoubi (Sfax) Etude pilote d un traitement par immunoglobulines intra-veineuses dans le syndrome post-polio. A. Pellegrin, F. Coroian, Y. Van Raay, M. Julia, R. Morales, I. Laffont (Montpellier) ETP (Education Thérapeutique du Patient) et MPR en 2015 : état des lieux et perspectives. A. Gélis, E. Coudeyre (Montpellier, Clermont-Ferrand) A la recherche d un consensus des indications de cures thermales en pathologie rhumastismale. I. Tavares, E. Thomas (Montpellier) 3 ème Forum CNP-FEDMER des Pratiques Professionnelles en MPR PRATIQUES AMBULATOIRES en MPR : quel avenir et quelles perspectives? Coordonné par J. Pelissier, J-P. Devailly, F. Le Moine, CNP-FEDMER 9h30 Qu est-ce que l ambulatoire? Définition réglementaire, champs d application. Modes d organisation de la Pratique Ambulatoire en MPR. J-P. Devailly (CNP-Fedmer, Syfmer) 9h50 Conditions de la prise en charge en ambulatoire : quels patients? Pour quel objectif? Quelle place dans les parcours? G. Rode (Sofmer) 10h10 Incitations des autorités de santé à la pratique ambulatoire en MPR. H. de Faverges (DGOS) 10h30 Modèles médico-économiques de la Pratique Ambulatoire en MPR. Les limites et les perspectives. J-P. Devailly (CNP-Fedmer, Syfmer) 11h00 L hospitalisation à domicile en MPR (HAD-MPR) : son rôle, son champ d intervention, son modèle économique, perspectives. M. Sevene (Saint-Denis) 11h30 Le cabinet libéral de MPR et la pratique ambulatoire : son rôle, son champ d intervention, son modèle économique, perspectives. G. De Korvin, B. Rousseaux et L. Wiart (Syfmer). 11h50 Cabinet multidisciplinaire de Rééducation et Réadaptation Neurologique : une expérience bordelaise. L. Wiart (Bordeaux) 12h10 14h20 14h50 15h10 15h30 16h00 L hospitalisation à temps partiel en MPR (hôpital de jour ou HJ-SSR) : son rôle, son champ d intervention, son modèle économique, perspectives. J. Pélissier (CNP-Fedmer) Le MCO ambulatoire en MPR : indications, modes d organisation et modèles économiques. P-A. Joseph. (Bordeaux) Financement de l activité libérale en MPR : réalités et perspectives. Y. Allioux (CNAMTS-DACT). La pratique ambulatoire et la formation des jeunes MPR. O. Rémy Neris (Cofemer) avec la participation de l AJMER Quelques exemples d exercice de MPR ambulatoire : AVC (ESD et consultation de suivi). P. Dhote-Burger (DGOS) Soins ambulatoires de rééducation/réadaptation et soins de support en cancérologie. P. Calmels (Sofmer, CNP FEDMER) Table ronde avec les intervenants : Médecins généralistes, médecins spécialistes et acteurs de rééducation et réadaptation libéraux (kinésithérapeutes, orthophonistes): construire la collaboration dans la relation interprofessionnelle. Mercredi 4 3

4 Mercedi 4 Mercredi 4 mars SALLE ANTIGONE CONTENTION ou MESURES de RESTRICTION de MOBILITÉ en MPR Coordonné par N. Kotzki, E. Galano, B. de Wazières Accueil généralités - JUSTIFICATIONS HABITUELLES 8h45 9h00 9h15 9h30 10h30 10h45 10h55 11h10 14h10 14h20 14h30 14h40 15h55 16h00 16h10 16h20 Aspects législatifs de la prescription de contention. B. de Wazières (Nîmes) Facteurs de risques de chutes et évaluation du risques chez la personne âgée. V. Cressot (Bordeaux) Déambulation excessive : pathologies causales. A. Terminet (Montpellier) Agitation, agressivité et altération des fonctions cognitives : échelles d évaluation. K. Bennys (Montpellier) Prescription et surveillance des contentions : conclusions de l EPP du CHU Carémeau de Nîmes. A. Di Castri (Nîmes) population neurologique et PEDIATRIQUE Le patient neurologique : cérébrolésion récente et contention. P. Nicolas (Montpellier) Contention chez l enfant, aspects éthiques. M. Thomaso (Palavas les flots) Contention chez l enfant : indications, objectifs et bénéfices attendus. C. de Lattre (Lyon) positionnement Les différents modes de contention physique et l optimisation du positionnement au lit et au fauteuil. E. Viollet, V. Nouvel (Nîmes) Les DIFFERENTS MODES de CONTENTION La contention chimique. M. Wyart (Nîmes) Contention architecturale. V. Queau (Avignon) conséquences motrices et PSYCHOLOGIQUES Conséquences motrices et fonctionnelles de la contention. M-S. Léglise (Montpelllier) Retentissement psychologique sur le patient. C. Rolland (Montpellier) Charte de la contention : droit et liberté des personnes. J. Touchon (Montpellier) Vécu des familles. O. Cadenne (Montpellier) alternatives à la CONTENTION Alternatives à la contention : approche cognitivo-comportementale. V. Dimanchin (Nîmes) Approche rééducative et occupationnelle. N. Kotzki, E. Galano (Montpellier, Nîmes) Evaluation des effets de la musicothérapie sur les troubles psycho-comportementaux des personnes résidentes en EHPAD. Etude de faisabilité. A. Pons (Montpellier) Jeudi 5 mars 14h -17h salle Rondelet II 4 Analyse des Pratiques Professionnelles Le patient désinhibé en rééducation : les alternatives à la contention

5 Mercredi 4 mars TOXINE BOTULIQUE et DOULEUR SALLE ANTIGONE Coordonné par E. Viel, F. Pellas, P. Dehail, M. Porte Accueil PHYSIOPATHOLOGIE Physiopathologie des douleurs neuropathiques périphériques et mécanismes d action de la toxine botulique. E. Viel (Nîmes) 8h50 Toxine botulique et douleurs neuropathiques : mécanismes d action. D. Bouhassira (Paris) 9h10 Mécanismes et causes de la douleur chez le malade hypertonique (hors douleurs neuropathiques) : raccourcissement et perte d élasticité du complexe musculotendineux, la peau rétractile, l hypertonie elle-même. B. Paratte (Besançon) neuro-orthopédie 9h30 10h30 10h40 10h50 11h00 11h10 14h10 14h20 14h30 14h40 14h50 15h00 15h15 15h30 16h15 16h35 16h55 17h15 Toxine botulique et douleurs neuropathiques. E. Viel (Nîmes) Traitement des hypertonies douloureuses et place de la toxine La paraparésie spastique douloureuse. F. Coroian (Montpellier) Toxine botulique et syndrome du muscle pririforme. D. Prat (Nîmes) Place de la TB dans la PEC complexe d une hypertonie douloureuse d origine neurologique. D. Bensmail, F. Pellas (Garches, Nimes) Syndrome rotulien et spasticité du triceps. C. de Labachelerie (Montpellier) Hypertonie déformante acquise de la personne âgée : place de la toxine botulique. V. Cressot, P. Dehail (Bordeaux) ORTHOPÉDIE Toxine botulique et douleur des troubles musculo-squelettiques (revue). A. Dupeyron (Nîmes) Toxine botulique et tendinite du Psoas. E. Viel (Nîmes) Toxine botulique et épicondylite. A. Creuze (Bruges) Toxine botulique et positionnement : traitement d appoint des installations douloureuses. E. Viollet (Nîmes) Toxine botulique à visée antalgique dans le traitement de la gonarthrose. J. Prezioso (Monaco). Toxine botulique et rachis opéré. S. Bellaiche (Lyon) autres situations douloureuses Toxine botulique et douleurs périnéales. E. Bautrant, K. Rossi-Seignert (Aix en Provence) Toxine botulique et douleurs cutanées : douleurs cicatricielles, syndrome de Raynaud, cicatrisation des ulcères/des escarres. M. Gay (Marseille) Toxine botulique et douleurs faciales : algoneurodystrophies mandibulaires, bruxisme, trismus. A. Huart (Montpellier) TOXINE BOTULINIQUE, DOULEUR ET ENFANT La douleur autour de l injection. M. Porte (Nîmes) Stratégie de coping chez l enfant paralysé cérébral : résultats préliminaires d étude CRF multicentrique. E. Chaleat-Valayer (Lyon) Injection de toxine botulinique et douleur : données du botuloscope (Observatoire des pratiques Françaises). F. Roumanoff-Turcant (Lyon) Chirurgie de l enfant atteint de paralysie cérébrale : place de la toxine en préet post-opératoire. B. Dohin (Saint Etienne) Mercredi 4 5

6 Mercedi 4 Mercredi 4 mars SALLE BARTHEZ DÉFORMATIONS du RACHIS de L ADULTE et RÉÉDUCATION Coordonné par S. Petiot, A. Dupeyron, G. Leblay 9h00 9h25 10h35 Accueil thèmes pédagogiques Les mécanismes sous jacents aux différentes déformations rachidiennes. J-C. le Huec, C. Barrey (Bordeaux) Quand penser à une maladie neuromusculaire? Principaux signes cliniques et bilans. D. Renard (Nîmes) Les bilans complémentaires : Bilans d imagerie des déformations rachidiennes de l adulte. Y. Thouvenin (Montpellier) Détection des scolioses radiologiquement évolutives par la topographie de surface numérisée. G. de Korvin, T. Randriaminahisoa, E. Cugy, L. Cheze, M. de Sèze (Rennes, Lyon, Bordeaux) 10h55 11h15 11h35 14h25 14h50 15h15 16h30 16h40 Stratégies chirurgicales des déformations de l adulte. P. Kouyoumdjan (Nîmes) Place de l appareillage : qu en attendre? prescription, suivi, type d appareillage (corsets rigides, corsets souples). J-L. Tassin, D. Fort (Metz, Nancy) Déformation du rachis de l adulte vieillissant et rééducation : les techniques de rééducation. M. de Seze (Bordeaux) LES GRANDES FAMILLES CLINIQUES EN 5 POINTS CLÉS : dépistage, diagnostic, prise en charge thérapeutique, suivi et perspectives La scoliose de l adulte. D. Fort, J-L. Tassin, A. Ouinez (Nancy, Metz, Berck sur Mer) La cyphose de l adulte. J-C. de Mauroy, A. Journé (Lyon) La camptocormie. A. Dupeyron (Nîmes) Les troubles rachidiens dans les myopathies. V. Tiffreau, V. Milhe de Bovis, M. Preudhomme (Lille, Marseille) Déformations du rachis du sujet âgé. C. Marty Poumarat (Paris) Les dystonies du tronc chez l adulte. F. Coroian, E. Viollet, I. Laffont, A. Dupeyron (Montpellier, Nîmes) Jeudi 5 mars 9h -12h salle Rondelet II 6 Analyse des Pratiques Professionnelles déformations du rachis de l adulte et rééducation

7 Jeudi 5 mars SALLE ANTIGONE I La PEAU en MÉDECINE du SPORT une interface aux intérêts multiples Coordonné par M. Julia, D. Gasq, M. Vaucher, A. Dupeyron, S. Perrey 8h15 GÉNÉRALITÉS Accueil La sensibilité tactile. J-M. Aimonetti, E. Ribot-Ciscar (Marseille) peau et régulation thermique 9h00 9h20 Transpiration : Entrainement en milieu chaud et humide. O. Girard, S. Racinais, J. Périard (Lausanne, Doha) Rôle de la peau dans la thermorégulation lors de l exposition au froid. M. Julia (Montpellier) 9h40 LA PEAU, ORGANE SENSORIEL PROPRIOCEPTIF Les bandes adhésives : outils de stimulation de la peau. T. Thedon (Montpellier) 10h30 10h50 Le système sensoriel tactile : de l encodage périphérique au cortex. S. Perrey (Montpellier) La peau : interface plantaire privilégiée dans le contrôle postural. N. Forestier (Aix les Bains) Jeudi 5 11h10 la peau comme outil et cible thérapeutique La peau : du diagnostic à la thérapeutique. D. Bonneau (Avignon) 11h30 14h30 14h50 15h10 16h15 16h40 Place de la peau dans le massage thérapeutique. M. Willame (Nîmes) Mésothérapie et médecine du sport. D. Laurens (Paris) LA PEAU ET SES TRAUMATISMES Plaies et difficultés de cicatrisation chez le sportif. F. Carbonnel, C. Trial (Montpellier) Dermatoses liées à la pratique des activités physiques et sportives en milieu aquatique. Infections cutanées chez le sportif. J. Bazex (Toulouse) Exposition répétée au risque solaire chez le sportif. C. Conort, O. Galera, N. Meyer (Toulouse) Particularités et gestion des lésions cutanés en Handisport. O. Lopez (Montpellier) 7

8 Jeudi 5 mars GESTES TECHNIQUES en NEURO-ORTHOPÉDIE SALLE ANTIGONE Coordonné par F. Coroian, F. Pellas, I. Laffont, J-Y. Salle Accueil 9h00 9h20 injections de toxine botulique Place de la toxine botulique dans prise en charge de la spasticité : du schéma moteur et de la déformation au choix de la cible thérapeutique. B. Paratte (Besançon) Réalisation pratique des injections de toxine (préparation du produit, repérage musculaire). E. Galano (Nîmes) Aspects organisationnels et valorisation de l activité. P-A. Joseph (Bordeaux) Blocs moteurs et neurolyse chimique Jeudi 5 10h30 10h50 11h10 11h25 14h30 15h00 15h15 15h35 16h15 16h35 16h55 Blocs moteurs sélectifs dans la stratégie thérapeutique des troubles neuro-orthopédiques. F. Boyer (Reims) Les blocs moteurs en pratique : information du patient, choix de l anesthésique, paramètres d électrostimulation, prévention et gestion des complications. E. Viel (Nimes) Neurolyse chimique : indications, aspects pratiques, limites. C. Anquetil (Montpellier) Aspects organisationnels et de valorisation de l activité. C. Terracol (Toulouse) GESTES TECHNIQUES SOUS REPÉRAGE ÉCHOGRAPHIQUE (injection de toxine et blocs moteurs) Indications et limites de l échographie pour injection de toxine botulique et blocs moteurs, aspects pratiques et organisationnels. S. Kocer (Coubert) POMPE A BACLOFÈNE Tests au Baclofène en pratique en service de MPR : précautions, doses, évaluation. C. Leblond (Cerbère) Conduite à tenir devant un renforcement de la spasticité chez un patient porteur d une pompe à Baclofène. J-Y. Salle (Limoges) Aspects organisationnels et de valorisation de l activité. D. Bensmail (Garches) ténotomies per-cutanées Indications, sites. P. Denormandie, A. Schnitzler (Garches) Les ténotomies per-cutanées en pratique : matériel, conditions de réalisation, suites post opératoires. B. Coulet, F. Coroian (Montpellier) TABLE RONDE Acte technique médical ou acte chirurgical? Impact organisationnel, médico-légal, médico-économique. 8 Vendredi 6 mars 9h -12h salle Rondelet II Analyse des Pratiques Professionnelles Maitrise des gestes techniques en neuro-orthopédie

9 Jeudi 5 mars SALLE RONDELET ACTUALITES sur les ORTHESES du MEMBRE INFÉRIEUR Coordonné par M. Maitre, P. Codine, A. Brunon-Martinez, L. Bensoussan Accueil ASPECTS TECHNIQUES 8h45 9h00 9h15 Prescrire une orthèse des membres inférieurs : modalités pratiques. L. Bensoussan (Marseille) Choix des matériaux et des pièces intermédiaires : quoi de neuf? E. Stivala (Montpellier) L exosquelette Wandercraft : une orthèse robotisée comme alternative au fauteuil roulant. A. Boulanger, A. Rehbinder (Paris) Les orthèses inférieures attribuées par les caisses d assurance maladie. R. Thiriat (Nancy) ASPECTS médicaux 10h15 10h30 10h45 11h00 14h30 Les orthèses inférieures dans la paralysie cérébrale de l enfant. C. Mietton (Lyon) Les orthèses dans la gonarthrose. M. Timsit-Bonnet (Aubagne) Les chevillières et les genouillères chez le sportif. M. Genty (Yverdon les Bains) Orthèses de marche pour le paraplégique. C. Fattal (Montpellier) Orthèses du membre inférieur chez le patient poliomyélitique. P. Sautreuil (Paris) Jeudi 5 15h00 15h15 15h30 16h15 16h30 16h45 17h00 Les orthèses dans les paralysies périphériques. E. Pantera (Montrodat) Les orthèses de membre inférieur et hémiplégie. P. Gallien (Rennes) La décharge des pieds diabétiques par des orthèses inamovibles : résultats de 177 cas dans une unité de pied diabétique. G. Ha Van (Paris) RÉÉDUCATION Evaluation du port des orthèses du membre inférieur. A. Brunon-Martinez (Le Grau-du-Roi) Analyse Quantifiée de la Marche et orthèse : revue de la littérature. C. Bichon (Nancy) Evaluation des releveurs en analyse quantifiée de la marche. I. Loiret (Nancy) Effets de la rééducation par le Lokomat sur la marche chez les patients hémiparétiques. C. Bonnyaud (Garches) Mercredi 4 mars 14h -17h salle Rondelet II Analyse des Pratiques Professionnelles Orthèses du membre inférieur : comment prescrire? comment évaluer? 9

10 Jeudi 5 mars SALLE PRISE en CHARGE de GROUPE en MPR Coordonné par H-Y. Bonnin-Koang, J. Froger, P. Bernard Accueil aspects conceptuels 8h45 9h15 9h45 Intérêt et enjeux de la prise en charge de groupe en Médecine Physique et de Réadaptation. J. Pélissier (Nîmes) Apports du groupe dans les interventions non médicamenteuses appliquées à la rééducation, dynamique des groupes restreints dans la rééducation. G. Ninot (Montpellier) Le patient et le groupe de patients : le référentiel de compétence au cœur de la motivation à se rééduquer par l activité physique. C. Gernigon (Montpellier) La cohésion au sein d un groupe : méthodes de mesure. M. Bourbousson (Nantes) ASPECTS PRATIQUES Jeudi 5 10h45 11h05 11h25 14h30 14h50 15h10 15h30 16h15 16h35 16h55 17h15 Retour d expérience sur un groupe d éducation aux relevés du sol. K. Cabuil, L. Scolary (Bobigny) Prise en charge de groupe en gériatrie: exemple d un atelier «équilibre». C. Dargent, G. Vaysse, (Issy-les-Moulineaux) Apport du travail en groupe dans les programmes de restauration fonctionnelle du rachis. C. Palazzo, S. Poiraudeau (Paris) Méthode PEM-ES : prévention de la perte d autonomie par l information et l action - La méthode Posture-Equilibration-Motricité et Education pour la Santé. G. Tallon (Montpellier) Le point de vue de l enseignant en Activité Physique Adaptée en rééducation neurologique centrale, (application du contrat d auto-rééducation guidée). J. Rouch (Le Grau du Roi) Prise en charge de groupe de patients cérébrolésés à partir de la phase d éveil en service de MPR. E. Richer (Bordeaux) Intérêt et limites de la prise en charge en groupe des personnes cérébrolésées adultes à la phase de réadaptation - réinsertion après le retour à domicile : expérience du service AUPRES TC. L. Delepouve, S. Léger-Dangelo (Lille) Apport des focus groupes dans la prise en charge éducative des patients. E. Coudeyre (Clermont-Ferrand) Reprise d activité physique dans la prise en charge des patients obèses : apport du travail de groupe dans un réseau de soin. P. Hovantruc (Hérouville Saint Clair) Utilisation des Activités Physiques Adaptées en réhabilitation respiratoire. M. Courbon (Narbonne) Education thérapeutique dans un programme de rééducation cardio-vasculaire. V. Grémeaux (Dijon) 10

11 Vendredi 6 mars SALLE ANTIGONE I PATHOLOGIES PROFESSIONNELLES et SURPOIDS Coordonné par, B. Fouquet, A. Descatha, A. Roulet, C. Hérisson 8h45 Accueil NOTIONS FONDAMENTALES Introduction Définitions, épidémiologie de l obésité et physiopathologies des obésités. A. Avignon (Montpellier) conséquences fonctionnelles 9h10 Sarcopénie et obésité : conséquences fonctionnelles B. Fouquet, F. Doury-Panchout, S. Molina (Tours) 9h25 Obésité, insulino-résistance et métabolisme musculaire : impacts sur la manutention. F. Doury-Panchout (Tours) 9h40 10h30 10h45 11h00 11h15 11h30 14h15 14h30 14h45 LE TRAVAIL : FACTEUR D OBÉSITÉ Impacts métaboliques du travail. B. Fouquet, J.-C. Métivier, F. Doury-Panchout (Tours) OBÉSITÉ ET APPAREIL LOCOMOTEUR Activités professionnelles, obésité et douleurs musculo-squelettiques : épidémiologie. A. Descatha,T. Despreaux, Y. Roquelaure, A. Petit, N. Fouquet, J. Bodin, A. Aublet-Cuvelier (Garches, Angers, Saint Maurice, Nancy) Obésité et troubles musculosquelettiques Aspects biomécaniques et métaboliques. T. Despreaux, A. Aublet-Cuvelier, Y. Roquelaure, A. Petit, N. Fouquet, J. Bodin, A. Descatha (Garches, Nancy, Angers, Versailles, Villejuif) Obésité : effets biologiques sur les articulations et les tendons. C. Daien, B. Combe (Montpellier) dimensions psychologiques et sociales Compulsion et pulsion. J-M Valtat (Tours) Conséquences psychosociales de l obésité. F. Doury-Panchout (Tours) prévention et éducation L obésité dans le monde du travail (dépistage, éducation, projet professionnel). A. Roulet (Montpellier) APPROCHES THÉRAPEUTIQUES Impacts métaboliques de la restauration fonctionnelle du rachis chez les salariés obèses. F. Doury-Panchout (Tours) Chirurgie bariatrique et conséquences fonctionnelles. F. Doury-Panchout (Tours) Conclusions. B. Fouquet (Tours) Vendredi 6 Vendredi 6 mars 15h -17h salle Rondelet II Analyse des Pratiques Professionnelles Surpoids, obésité en milieu professionnel 11

12 Vendredi 6 mars La FIBROMYALGIE Coordonné par I. Tavares, P. Ginies, P. Olive SALLE ANTIGONE 8h50 Accueil La neuro-imagerie de la fibromyalgie : avancées et doutes. B. Laurent (St Etienne) Aspects diagnostiques et diagnostics différentiels. E. Thomas (Montpellier) 9h10 9h30 Les modèles expérimentaux psychologiques peuvent- ils se rapprocher des éléments biographiques? F. Lorin (Montpellier) De l antalgique au psychotrope et du psychotrope à l antalgique, comment éviter la iatrogénie. P. Olive, F. Lorin (Montpellier) 10h30 10h50 11h10 Médicaments actifs ou de confort? D. Baron (Brest) Place de la rééducation. J-L. Renevier (Mantes la Jolie) Place du thermalisme. H. Desfour, P. Ducamp (Balaruc les Bains, Dax) Vendredi 6 14h20 14h40 Expériences de prise en charge éducative de la fibromyalgie dans les centres anti-douleur de Montpellier et Nîmes. P. Ginies, O. Bredeau (Montpellier, Nîmes) Prise en charge non médicamenteuse: champs électromagnétiques. E. Guedj (Marseille) Associations de patients, leur rôle. M. Chauvin (Montpellier) Vendredi 6 mars 15h -17h salle Antigone III Analyse des Pratiques Professionnelles Face au patient fibromyalgique, les médicaments et les approches non médicamenteuses Les 44 èmes Entretiens de Médecine Physique et de Réadaptation auront lieu les 23, 24 et 25 mars 2016 au Palais des Congrès - Le Corum - Montpellier 12

13 Vendredi 6 mars SALLE RONDELET I THÉRAPIES MANUELLES et MÉDECINE du SPORT : le PIED et la CHEVILLE Coordonné par D. Bonneau, P. Vautravers, C. Hérisson Accueil 8h45 9h10 9h35 Anatomie compréhensive du pied et de la cheville. P. Rabischong (Montpellier) L entorse du ligament latéral externe de la cheville. J-M. Coudreuse, A. Boussuges, J. Duby, C. Brunet (Marseille) Imagerie du pied et de la cheville. C. Cyteval (Montpellier) 10h00 10h50 11h15 11h40 12h05 14h25 Pied du sportif : syndromes canalaires. P. Vautravers (Strasbourg) Chirurgie orthopédique du pied et de la cheville. P. Benichou (Montpellier) Le pied de l enfant. Du normal au pathologique. A. Diméglio, F. Canavese (Montpellier, Clermont-Ferrand) Etude de la fatigue des muscles de la cheville sur le contrôle postural. H. Elleuch, A. Ghram, S. Ghroubi (Sfax Tunisie) Conduite à tenir devant une douleur du pied. D. Bonneau (Avignon) Principes du traitement manuel du pied. D. Bonneau (Avignon) Bilan et techniques non forcées du pied et de la cheville. J.M. Soulier (St Aunès) 14h50 15h10 15h30 Techniques articulaires du pied et de la cheville. D. Bonneau, M. Cataliotti, J. Renzulli (Avignon, Nice, Toulon) Techniques neuro-musculaires du pied et de la cheville basées sur l étirement. D. Bonneau, M. Cataliotti, J. Renzulli (Avignon, Nice, Toulon) Techniques neuro-musculaires du pied et de la cheville basées sur le raccourcissement. D. Bonneau, M. Cataliotti, J. Renzulli (Avignon, Nice, Toulon) Vendredi 6 15h50 16h15 16h40 17h00 Syndromes myofasciaux du pied et de la cheville. D. Silvestre (Brunstatt) Semelles et posture. P. Malafosse (Montpellier) Rééducation du pied du sportif. R. Dolin (Montpellier) Table ronde : Conduite à tenir devant un pied douloureux du sportif. 13

14 Vendredi 6 14 Vendredi 6 mars SALLE pasteur La COGNITION SPATIALE Coordonné par D. Pérennou, G. Rode, Ph. Azouvi, V. Brun 8h45 9h05 9h20 9h35 10h15 10h30 10h45 11h00 11h10 11h25 14h15 14h30 14h45 15h00 15h45 16h00 16h15 16h25 Accueil les BASES SCIENTIFIQUES Attention et cognition spatiale. M. Lunven, P. Bartoloméo (Paris) Grandeur et décadence de la théorie des deux systèmes visuels. Y. Rossetti, L. Pisella (Lyon) Les cadres de références de l orientation spatiale. J. Barra (Paris) La mémoire de travail visuo-spatiale. L. Pisella (Lyon) La représentation du corps et ses troubles : approches de la neuropsychologie et des neurosciences cognitives. C. Lopez, S. Dieguez (Marseille, Fribourg) LA CLINIQUE Formes cliniques de la négligence spatiale unilatérale : dessine-moi une marguerite. G. Rode, S. Jacquin-Courtois, Y. Rossetti, L.Pisella (Lyon) L évaluation écologique des négligences. Ph. Azouvi (Paris) Référentiels spatiaux et troubles de l équilibre. D. Pérennou, M. Jaeger, C. Piscicelli, M. Guerra, J. Barra (Grenoble) Fiabilité et validité des mesures de perception de la verticale en routine. C. Piscicelli, D. Pérennou (Grenoble) L apraxie constructive ou dessine-moi un cube. L. Huchon, G. Rode (Lyon) Evaluation de la négligence dans l espace lointain. P. Pradat-Diehl, D. Aligon, F. Poncet, C. Taillefer, S. Olivier, G. Bensmail, D. Rouat, M. Monperrus, Ph. Azouvi (Paris, Garches, Créteil, Montréal) Dyslexies spatiales acquises. E. Sieroff (Paris) L ataxie optique dans le syndrome de Balint. L. Pisella, Y. Rossetti, G. Rode, A. Vighetto (Lyon) Place du regard dans l exploration des représentations mentales de l espace. M. Fourtassi, G. Rode, L. Pisella (Lyon) la RÉÉDUCATION Rééducation de la négligence spatiale unilatérale : données fondées sur les preuves. Ph. Azouvi (Paris) Rééducation de l héminégligence : principes et méthodes. J. Luauté (Lyon) Rééducation de la négligence spatiale unilatérale : focus sur deux approches thérapeutiques prometteuses. S. Jacquin-Courtois (Lyon) Rééducation des désordres posturaux liés aux troubles des référentiels posturaux. I. Bonan, A. Moulinet-Raillon, S. Leplaideur, L. Chochina, E. Leblong (Rennes) Cognition et navigation spatiale : apports de la simulation sous réalité virtuelle. E. Sorita, M Taillade, A. Tarruella, M. Cogné, H. Sauzéon, B. N Kaoua, P-A. Joseph (Bordeaux) L aide à la navigation apportée par indices environnementaux visuels et/ou auditifs. M. Cogné, E. Klinger, E. Sorita, B. N kaoua, F. Larrue, S. Clarke, P-A. Joseph (Bordeaux)

15 Vendredi 6 mars SALLE XXXVI ème Journée Montpelliéraine de Podologie, Médecine et Chirurgie du Pied Les PLANTALGIES Explorations - Prise en charge conventionnelle et innovante Coordonné par P. Aboukrat, C. Hérisson 8h50 9h10 9h30 10h10 10h30 11h00 Accueil Anatomie et rôle biomécanique de l aponévrose plantaire dans le système suro-achilléo-calcanéo-plantaire. F. Canovas (Montpellier) Démembrement clinique des plantalgies. P. Aboukrat (Montpellier) Exploration échographique et IRM des lésions de l aponévrose plantaire. C. Cyteval (Montpellier) Plantalgies de l enfant et de l adolescent. C. Thémar-Noël (Paris) Plantalgies dues à des syndromes canalaires. M. Bouysset (Villefranche/Saône) Plantalgies et syndromes canalaires du pied. M. Enjalbert (Cerbère) Plantalgies et activités sportives. B. Daum (Nancy) 11h20 Talalgie et fracture de fatigue du calcanéus chez le sportif. J. Rodineau (Paris) Quels soins de kinésithérapie dans les lésions de l aponévrose plantaire. R. Dolin (Montpellier) 14h20 14h40 15h20 15h40 16h00 Apport des Ondes de Choc radiales dans le traitement des lésions de l aponévrose plantaire. M. Julia, D. Hirt (Montpellier) Infiltrations de corticoïdes ou injections de PRP (Plasma Riche en Plaquettes) dans les aponévrosites plantaires : données actuelles. M. Julia, D. Hirt, P. Aboukrat (Montpellier) Que reste il des indications opératoires des plantalgies d origine aponévrotique? F. Canovas (Montpellier) Indication et techniques de confection des orthèses plantaires au cours des plantalgies. T. Bellec, J. Gené (Montpellier) Conclusions Vendredi 6 La bibliothèque NUMÉRIQUE DES EMPR De nombreuses présentations des EMPR ( ) sont accessibles en ligne sur notre site : 15

16 Mercredi 4 mars 11h45 12h15 Mercredi 4 mars 13h15 Jeudi 5 mars 11h45 12h15 Jeudi 5 mars SALLE ANTIGONE III Atelier avec le soutien institutionnel des laboratoires Merz «A propos d utilisations de la toxine botulinique» Table ronde - Cas cliniques E. Viel, F. Pellas (Nîmes) SALLE ANTIGONE I Atelier -Symposium avec le soutien de Invacare-Poirier «Présentation et résultats de l évaluation clinique du dispositif d assistance électrique à la propulsion alber twion en comparaison du Fauteuil Roulant Manuel» Intérêt de l étude clinique (inscription liste LPP). J.-B. Herbaux (Tours) Présentation des intérêts médicaux et intérêt d un dispositif tel que le Twion. Présentation des hypothèses testées et des critères d évaluation. T. Albert (Bobigny) Présentation du protocole de test et des résultats (méthodologie, recrutement, résultats). B. Malafosse (Vélizy) SALLE RONDELET I Symposium avec le soutien de Medimex «L orthèse robotisée et motorisée (Unilatéral Bionic Leg) pour membre inférieur hémiplégique» D. Soares (New York) SALLE ANTIGONE III Symposium avec le soutien des laboratoires Ipsen Vendredi h15 13h15 Jeudi 5 mars 13h15 14h15 «L autorééducation guidée» De l intérêt de l autorééducation dans la prise en charge de la spasticité en association avec la toxine botulinique. P. Marque (Toulouse) Autorééducation et Motivation du patient. S. Poiraudeau (Paris) Autorééducation en pratique quotidienne, la pratique du kinésithérapeute. C. Marsal (Créteil) SALLE ANTIGONE I Symposium avec le soutien des laboratoires Allergan sous la présidence de F. Coroian (Montpellier) «Thérapies adjuvantes à la prise en charge des patients hémiplégiques par BoNTA» Introduction : méthodes classiques de traitements adjuvants: un état des lieux. C. Aymard (Paris) Thérapies adjuvantes en cours de développement et d évaluation Approche par «serious gaming» : Playstation /Nintendo /Kinect. J. Robertson (Nantes) Amélioration de la fonction du membre inférieur chez l hémiplégique traité par BoNTA et autorééducation. N. Roche (Garches)

17 Vendredi 6 mars SALON CITADELLE 11h -15h NIVEAU 3 Le Showroom des EMPR 2015 Vendredi 6 Coordonné par A. Gélis, E. Viollet, M. Maitre, F. Nouvel, V. Leynaert FAUTEUIL ROULANT et TECHNOLOGIES INNOVANTES en MPR Présentations et démonstrations de matériel avec la participation entre autres de : Invacare, G2m, Proteor, Benoit Système, Icare JMB, Permobil, LASC (Metz), Nino Robotics... 17

18 Planning Mercredi 4 mars Antigone I Antigone III Rondelet I Rondelet II Barthez Contention ou mesures de restriction de mobilité en MPR 13h15 Sympo Invacare-Poirier Contention ou mesures de restriction de mobilité en MPR Toxine botulique et douleur 11h45 Atelier Merz Toxine botulique et douleur Actualités et Innovations en MPR 9h30 Forum CNP- FEDMER des Pratiques Professionnelles Forum CNP- FEDMER des Pratiques Professionnelles 14h-17h APP Orthèses Déformations du rachis de l adulte et rééducation Déformations du rachis de l adulte et rééducation Jeudi 5 mars Antigone I Antigone III Rondelet I Rondelet II Barthez La peau en médecine du sport 9h-12h APP Rachis Gestes techniques en neuro-orthopédie Actualités sur les orthèses du membre inférieur Prise en charge de groupe en MPR 13h15 Sympo ALLERGAN 14h30 La peau en médecine du sport 12h15 Sympo IPSEN 14h30 Gestes techniques en neuro-orthopédie 11h45 Sympo MEDIMEX 14h30 Actualités sur les orthèses du membre inférieur 14h-17h APP Contention 14h30 Prise en charge de groupe en MPR Vendredi 6 mars Antigone I Antigone III Rondelet I Rondelet II Pasteur Barthez Pathologies professionnelles et surpoids La fibromyalgie Thérapies manuelles et médecine du sport: le pied et la cheville 9h-12h APP Gest. tech. La cognition spatiale Les plantalgies 18 Pathologies professionnelles et surpoids 15h-17h APP Patho. Prof La fibromyalgie 15h-17h APP Fibromyalgie Thérapies manuelles et médecine du sport: le pied et la cheville 14h La cognition spatiale 14h Les plantalgies

19 Plan du Corum Niveau 0 : Salle Pasteur Niveau 1 : Accès congrès Niveau 2 : Espace Antigone Colloques PLAN Niveau 3 : Salon Citadelle - Showroom Espace Restaurant Les partenaires des EMPR 2015 ALLERGAN, IPSEN, MERZ, INVACARE-POIRIER, MEDIMEX, ALTEOR, ASTELLAS, AXS MEDICAL, BAUERFEIND, BENOIT SYSTEMES, F. S. K, GRÜNENTHAL, G. 2. M, HOLLISTER, LAGARRIGUE, MARCENAC-DUCROS, OTTO-BOCK France, PROTEOR, PROTHIA, SATEL, SCHWA-MEDICO, TAKEDA France 19

20 Renseignements - secrétariat administratif : ERRF - Le Dauphiné - Résidence des Facultés 201, av de la Justice de Castelnau Montpellier Tél Fax E. mail : N Formation Permanente : Site : Organisation Comités L association ERRF Comité directeur: Christian Hérisson, Jacques Pélissier, Isabelle Laffont, Vincent Brun, Arnaud Dupeyron, Karine Patte, Anthony Gélis, Michel Enjalbert, Marc Julia, Lucien Simon Président d honneur Colloques et sessions : Patrick Aboukrat, Huei-Yune Bonnin-Koang, Dominique Bonneau, Anne Brunon-Martinez, Philippe Codine, Flavia Coroian, Jean-Pascal Devailly, Jérôme Froger, Emilie Galano, Marc Julia, Nelly Kotzki, Francis Le Moine, Violaine Leynaert, Marcienne Maitre, Fabrice Nouvel, Patrick Olive, Frédéric Pellas, Sylvie Petiot, Mélanie Porte, Agnès Roulet, Isabelle Tavares, Mathieu Vaucher, Emilie Viollet, Claire Anquetil. Comité scientifique : Philippe Azouvi, Charles Bénaïm, Laurent Bensoussan, Pierre-Eric Bernard, Emmanuel Coudeyre, Patrick Dehail, Alexis Descatha, Bernard Fouquet, David Gasq, Patrick Ginies, Vincent Grémeaux, Pierre-Alain Joseph, Grégoire Leblay, Francis Le Moine, Dominic Pérennou, Stéphane Perrey, Olivier Rémy-Néris, Gilles Rode, Jean-Yves Salle, Philippe Vautravers, Eric Viel, Alain Yelnik. Partenariats

Le Bureau de la SOFMER s est réuni Mercredi 09 MAI 2012 de 18h30 à 20h00 En audioconférence / tel : 01 72 80 58 93

Le Bureau de la SOFMER s est réuni Mercredi 09 MAI 2012 de 18h30 à 20h00 En audioconférence / tel : 01 72 80 58 93 Société Française de Médecine Physique et de Réadaptation Président : Pr Alain YELNIK Sce de MPR, G.H. Lariboisière -F. Widal 200, Rue du Fbg Saint-Denis 75475 Paris Cedex 10 Tél. 01 40 05 42 05 Fax 01

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

RACHIS et MALADIE de PARKINSON Dr Christine Guillet Consultation Rachis Service de Rééducation Hôpital Le Vésinet RACHIS et MALADIE de PARKINSON Glossaire Rachis : colonne vertébrale Extrapyramidal : système

Plus en détail

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ MESURE DE LA FORCE, DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP003 Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP001 NOVEMBRE 2006 Service

Plus en détail

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie 4 Item 53 Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie et l orthophonie Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Argumenter les principes d'utilisation

Plus en détail

HOSPITALISATION DE JOUR EN MEDECINE PHYSIQUE ET DE READAPTATION

HOSPITALISATION DE JOUR EN MEDECINE PHYSIQUE ET DE READAPTATION HOSPITALISATION DE JOUR EN MEDECINE PHYSIQUE ET DE READAPTATION Groupe de travail Rhône-Alpes et FEDMER I. FAYOLLE-MINON, E. CHALEAT-VALAYER, B. ANAJJAR, M.C. d ANJOU, E. BERARD, B. BERGER, F. CHAUVET,

Plus en détail

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Z.OUMLERGUEB L.SEKHRI ZEGGAR A.SEBIA. K.DJERIDA. HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE 19éme Congrès de la SACOT Oran 2012. Définition:

Plus en détail

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Introduction Le rôle du médecin MPR : poser les indications Réflexion pluridisciplinaire Définir les objectifs

Plus en détail

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Le présent document fait partie des documents élaborés par la Société Française (SOFMER) et la Fédération Française

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

FILIERE TRAUMATISMES CRANIENS CEREBRO-LESIONS GRAVES

FILIERE TRAUMATISMES CRANIENS CEREBRO-LESIONS GRAVES Unité Mobile de Coordination Adultes des SSR du Bassin de St Etienne CHU HOPITAL NORD BATIMENT B NIVEAU 1 42055 SAINT ETIENNE cedex 2 Tél : 04 77 1 20316 Fax : 04 77 1 27661 Mail : umcssr@chu-st-etienne.fr

Plus en détail

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement :

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement : DIU de rééducation pelvi-périnéale DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE Responsables de l enseignement : Pr. Gérard AMARENCO (UPMC), Pr. Michel COSSON (CHU Lille), Pr. Gilberte ROBAIN (UPMC) 1. Cible La

Plus en détail

Livret de Présentation (Extrait du livret des patients distribué à leur accueil)

Livret de Présentation (Extrait du livret des patients distribué à leur accueil) Livret de Présentation (Extrait du livret des patients distribué à leur accueil) Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles PASTEUR «Tout faire pour la personne, ne rien faire à sa place»

Plus en détail

La marche de l infirme moteur cérébral enfant et adulte

La marche de l infirme moteur cérébral enfant et adulte La marche de l infirme moteur cérébral enfant et adulte Springer Paris Berlin Heidelberg New York Hong Kong Londres Milan Tokyo Jean-Claude Bernard La marche de l infirme moteur cérébral enfant et adulte

Plus en détail

Isabelle GONZALEZ Orthophoniste - Mérignac

Isabelle GONZALEZ Orthophoniste - Mérignac CURRICULUM VITAE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Isabelle GONZALEZ Orthophoniste - Mérignac http://www.leccom.fr FORMATION Universitaire : - CERTIFICAT DE CAPACITE D ORTHOPHONISTE en 1980, après soutenance d

Plus en détail

Parcours de soins en MPR : «L adulte après traumatisme crânien grave» GROUPE SOFMER FEDMER

Parcours de soins en MPR : «L adulte après traumatisme crânien grave» GROUPE SOFMER FEDMER Parcours de soins en MPR : «L adulte après traumatisme crânien grave» GROUPE SOFMER FEDMER Le présent document fait partie des documents élaborés par la Société Française (SOFMER) et la Fédération Française

Plus en détail

FORMATIONS 2014. Bienvenue à l Invacademy!

FORMATIONS 2014. Bienvenue à l Invacademy! FORMATIONS 2014 Conscient que les besoins dans le domaine du handicap et les réponses à ces besoins sont en pleine évolution, le centre de formations Invacademy vous propose des formations commerciales

Plus en détail

EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE

EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE Docteur Agnès ROULET CCPP MONTPELLIER DU Podologie Janvier 2014 POURQUOI EVALUER LA CAPACITE FONCTIONNELLE LORS D UNE ATTEINTE DU PIED? Proposer

Plus en détail

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies Philippe THOUMIE Centre de référence des maladies neuromusculaires Hôpital Rothschild Troubles de l équilibre et neuropathies Ce dont se plaint

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

I Laffont, E Galano, F Coroian, J Pelissier, J Froger, HY Bonnin. Fédération Hospitalo-Universitaire de MPR Montpellier/Nîmes

I Laffont, E Galano, F Coroian, J Pelissier, J Froger, HY Bonnin. Fédération Hospitalo-Universitaire de MPR Montpellier/Nîmes Fédération Hospitalo-Universitaire de MPR Montpellier/Nîmes 1 - Introduction 2 Evaluation 3 Dépistage des complications 4 Rééducation et réadaptation 5 Suivi 6 Perspectives 1 - Introduction 2 Evaluation

Plus en détail

Préfaces... 6. Introduction... 8

Préfaces... 6. Introduction... 8 Préfaces... 6 Introduction... 8 Comment aborder une problématique musculosquelettique chronique?... 10 Termes importants... 12 La douleur... 14 Repérage anatomique... 24 Les principaux syndromes musculosquelettiques...

Plus en détail

ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT

ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT Communiqué de presse Santé des pieds Le 10 février 2015 ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT L Ordre National des Pédicures-Podologues (ONPP) est le garant de

Plus en détail

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement TITRE DU CONSORTIUM : Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement RESPONSABLES : Alexis Descatha, UMS 011, Villejuif ; Yves Roquelaure, LEEST, Angers ; Bradley Evanoff,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées

Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées OUTIL D ÉVALUATION DES PRATIQUES Avril 2009 Avec le partenariat méthodologique et le concours

Plus en détail

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Lesblessuresdu trailer MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Les BLESSURES du TRAILER Problèmes AIGUS (survenue BRUTALE) Lésions musculaires Entorses de cheville Problèmes CHRONIQUES (début

Plus en détail

Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens

Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens Pr Luc Defebvre Service de Neurologie et Pathologie du Mouvement, CNRS 3291, CHRU, Lille Janvier 2010 Place

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

CAT devant un traumatisme du pied

CAT devant un traumatisme du pied CAT devant un traumatisme du pied Entorse de la cheville du ligament latéral externe (LLE) : Important : Il vaut mieux faire une radio pour rien, que passer à côté d une fracture. Traitement chirurgical

Plus en détail

PRISE EN CHARGE : Le point de vue du chirurgien orthopédiste Dr Nicolas CELLIER Service de chirurgie orthopédique et traumatologique Pr Asencio CHU Carémeau - Nîmes 27 septembre 2012 - Nîmes Indispensable

Plus en détail

La prise en charge du pied tombant : le point de vue du rééducateur

La prise en charge du pied tombant : le point de vue du rééducateur TRANSVERSAL La prise en charge du pied tombant : le point de vue du rééducateur C. Donzé* * Service de médecine physique et réadaptation fonctionnelle, hôpital Saint-Philibert, GH de l Institut catholique

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon LIVRET D INFORMATIONS CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon 04.72.17.26.26 Accès bus : C6, 89, C14, 66, 19 RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE Accès

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Par Pierre Antonietti Chirurgien orthopédiste Clinique Jouvenet, Paris Il existe deux types de scolioses de l adulte : des scolioses de

Plus en détail

L ERGOTHERAPIE EN GERIATRIE Dr S.FARDJAD, Praticien Hospitalier Service de MPR du Professeur J-M.GRACIES CHU Mondor-Chenevier DEFINITION Thérapie utilisant comme moyen l activité (du grec «ergon»): - l

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur A.V.C. Gamme innovante d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Pour une réhabilitation motrice facilitée SYSTÈME DE RÉGLAGE BLOCABLE LIBERTÉ

Plus en détail

Liste des masters de santé publique et apparentés 2011

Liste des masters de santé publique et apparentés 2011 1. Université Aix-Marseille II... 2 2. Université Amiens... 2 3. Université Angers... 3 4. Université Bordeaux II... 3 5. Université de Clermont-Ferrand... 4 6. Université de Dijon... 4 7. Université Grenoble

Plus en détail

Formation à la Méthode Mézières Paris

Formation à la Méthode Mézières Paris Formation à la Méthode Mézières Paris 2015-2016 Les organisateurs Présentation La Méthode Mézières est une méthode de rééducation globale et individuelle conçue et élaborée dès 1947 par Françoise Mézières,

Plus en détail

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Il y a 35 ans Circulaire du 18 octobre 1973 CLI Pas de définition de l infection nosocomiale

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Cruralgie par hématome

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Service d Orthopédie, d de Traumatologie, de Chirurgie Plastique et Reconstructrice et assistance Main Pr OBERT, Pr GARBUIO, Pr TROPET - C.H.U. Jean

Plus en détail

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Syndrome de Déficience Posturale Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Définitions : Posture : position particulière du corps et son maintien (se tenir debout par exemple). Proprioception

Plus en détail

MEDECINE PHYSIQUE- READAPTATION FONCTIONNELLE ET DOULEUR CHRONIQUE. C.Dziri, S.Lebib. Service de MPRF, INOMKassab

MEDECINE PHYSIQUE- READAPTATION FONCTIONNELLE ET DOULEUR CHRONIQUE. C.Dziri, S.Lebib. Service de MPRF, INOMKassab MEDECINE PHYSIQUE- READAPTATION FONCTIONNELLE ET DOULEUR CHRONIQUE C.Dziri, S.Lebib Service de MPRF, INOMKassab I. Introduction. La douleur chronique est un syndrome multifactoriel, ayant un impact important

Plus en détail

Aide kinésithérapeute : une réalité?

Aide kinésithérapeute : une réalité? Aide kinésithérapeute : une réalité? Fabien Launay Cadre supérieur du pôle rééducation CHU de Dijon Dijon (21) Préambule : La fonction d aide-kinésithérapeute n est pas nouvelle. Elle peut être occupée

Plus en détail

CONGRÈS SANTÉ SENIOR 2010

CONGRÈS SANTÉ SENIOR 2010 CONGRÈS SANTÉ SENIOR 2010 II, Mona 010.com Premier Annonce S A N T É S E N I O R LA LETTRE DU PRÉSIDENT Le congrès Santé Senior projeté pour l automne 2010 à Monaco, à l Auditorium Rainier III, est un

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse Nous avons tous un don qui peut sauver une vie D e v e n i r donneur de moelle osseuse Pourquoi s inscrire comme donneur de moelle osseuse? Pour des personnes atteintes de maladies graves du sang, la greffe

Plus en détail

Masseur Kinésithérapeute

Masseur Kinésithérapeute CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai Masseur Kinésithérapeute Le Métier de Masseur Kinésithérapeute Le kinésithérapeute assure la rééducation des personnes atteintes

Plus en détail

Orientation en rééducation après chirurgie des ruptures de coiffe et arthroplasties d épaule

Orientation en rééducation après chirurgie des ruptures de coiffe et arthroplasties d épaule ÉVALUATION ET AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Orientation en rééducation après chirurgie des ruptures de coiffe et arthroplasties d épaule SÉRIE DE CRITÈRES DE QUALITÉ POUR L ÉVALUATION ET

Plus en détail

26 ES RHUMATOLOGIE PRATIQUE CAP 15 JEUDI 2 & VENDREDI 3 FÉVRIER 2012 RENCONTRES DE. www.rhumatologie-pratique.com PARTICIPATION GRATUITE

26 ES RHUMATOLOGIE PRATIQUE CAP 15 JEUDI 2 & VENDREDI 3 FÉVRIER 2012 RENCONTRES DE. www.rhumatologie-pratique.com PARTICIPATION GRATUITE PARTICIPATION GRATUITE 26 ES programme PRÉLIMINAIRE* *sous réserve de modifications RENCONTRES DE RHUMATOLOGIE PRATIQUE JEUDI 2 & VENDREDI 3 FÉVRIER 2012 CAP 15 1-13, quai de Grenelle - Paris 15 e PRÉSIDENT

Plus en détail

«pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus»

«pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus» LE PIED AU TRAVAIL «pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus» 26 os - 31 articulations Des Muscles intrinsèques ++ Des Muscles extrinsèques ++ Les combinaisons sont nombreuses LES LESIONS DU PIED

Plus en détail

LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S

LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S INTRODUCTION La lombalgie est un symptôme fréquent avec une prévalence

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Plan Généralités sur la douleur Les différents publics et leurs spécificités Prévention des douleurs et traumatismes La douleur Classification : 3 types de douleur

Plus en détail

La réhabilitation neuropsychologique: principes généraux et études de cas

La réhabilitation neuropsychologique: principes généraux et études de cas La réhabilitation neuropsychologique: principes généraux et études de cas Alexia FEUILLET Psychologue spécialisée en neuropsychologie Service de neuropsychologie CRRF Sainte Barbe 4 rue d Artois 62740

Plus en détail

La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie

La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie 1.Un peu d'histoire 2.La Médecine thermale 3.La Recherche thermale et les évaluations de l'efficacité d'une cure 4.Les nouvelles formes de prise

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE : DES FORMATIONS POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE - GROUPE SOFT FORMATION 84, Boulevard de la Corderie 13007 Marseille Tél : 04.91.15.71.03 Fax : 04.91.81.52.62 1 NOTRE OFFRE

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro INNOVATION De la rééducation au sport santé LPG crée le Neuro Physical Training! Bouger pour sa santé, une évidence pour les français? Bien que Faire du sport soit, chaque année, une des résolutions prioritaires

Plus en détail

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE La Marche dans les Affections Neurologiques gq Centrales S Injeyan JL Isambert Y Bebin S Le Doze M Cano P Fages W Loisel La Marche Fonction complexe Organisée hiérarchiquement au niveau spinal Contrôlée

Plus en détail

Actions en faveur de la Recherche et de la formation à la Recherche

Actions en faveur de la Recherche et de la formation à la Recherche Assises SFD- Partenaires de l Industrie - 19 juin 2015, Paris Actions en faveur de la Recherche et de la formation à la Recherche Marie Beylot-Barry Présidente du Conseil Scientifique de la SFD Présidente

Plus en détail

Prise en charge orthopédique de la hanche de l enfant IMC. CORINNE GAL A.D.A.P.E.I Mas de Canta Galet NICE

Prise en charge orthopédique de la hanche de l enfant IMC. CORINNE GAL A.D.A.P.E.I Mas de Canta Galet NICE Prise en charge orthopédique de la hanche de l enfant IMC CORINNE GAL A.D.A.P.E.I Mas de Canta Galet NICE Processus de dégradation orthopédique Déséquilibre des forces musculaires Maintient trop prolongé

Plus en détail

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2 LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS Université Lille 2 Master STAPS «Grand Nord» - Entraînement et Optimisation de la Performance Sportive _ option Préparations

Plus en détail

DIPLOMES UNIVERSITAIRES DE PSYCHIATRIE Faculté Médecine Poitiers Année 2002 Professeur J. L. SENON Psychiatrie

DIPLOMES UNIVERSITAIRES DE PSYCHIATRIE Faculté Médecine Poitiers Année 2002 Professeur J. L. SENON Psychiatrie DIPLOMES UNIVERSITAIRES DE PSYCHIATRIE Faculté Médecine Poitiers Année 2002 Professeur J. L. SENON Psychiatrie Accompagnement des Personnes Atteintes de Maladies Génétiques et de leur Famille D.U. - 1

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER Référentiel d activités Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Suzanne Leclerc MD, Ph.D., Diplômée Médecine du Sport (ACMS) et France Brunet Pht. Présenté dans le cadre de la conférence : Mise à jour annuelle

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Troubles de base de la sensibilité cutanée lors de lésions neurologiques : définitions, évaluation & rééducation...30

Troubles de base de la sensibilité cutanée lors de lésions neurologiques : définitions, évaluation & rééducation...30 TABLE DES MATIÈRES Contributeurs...11 Remerciements...12 Préface de cette 2 ème édition : Ronald Melzack...13 Préface de l édition anglaise : A. Lee Dellon...15 Préface de la 1 ère édition : Jean-Pierre

Plus en détail

Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale

Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale Ould Ouali.A, Amari.A, Lyazidi.O, Benbetka.L, Lakrouf.F, Rachedi.M MPR-HMUS-Staoueli 3eme congrès de la

Plus en détail

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE?

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Séminaire Aristote 12 juin 2013 QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Jean-Pierre Blanchère Coordinateur Département «e-santé et domotique» Pôle TES Justifications de la télémédecine

Plus en détail

Rééducation des accidents vasculaires cérébraux

Rééducation des accidents vasculaires cérébraux Module «Système nerveux central et MPR» Septembre 2008 Rééducation des accidents vasculaires cérébraux G. Rode, S. Jacquin-Courtois, A. Yelnik Ce document est le support des cours «AVC» faits lors de la

Plus en détail

SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009

SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009 SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009 La stimulation électrique fonctionnelle chez l enfant marchant atteint de paralysie cérébrale: orthèse active ou éveil proprioceptif? Valérie Achache MK / thèse de doctorat

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil

Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil Cette liste n est pas exhaustive. Le classement est effectué par ordre alphabétique de région (Alsace,

Plus en détail

Historique FEDMER FEDMER FEDMER FEDMER LES COMPOSANTES: Fédération Française de Médecine Physique et de Réadaptation. Fondée en 1982.

Historique FEDMER FEDMER FEDMER FEDMER LES COMPOSANTES: Fédération Française de Médecine Physique et de Réadaptation. Fondée en 1982. DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Cours avancé 2007 : Exercices professionnels : organisation et gestion des activités sanitaires, d enseignement et de recherche en médecine du handicap

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

La douleur chez l'infirme Moteur Cérébral... Dr Victor Liviot - Hôpital La Musse

La douleur chez l'infirme Moteur Cérébral... Dr Victor Liviot - Hôpital La Musse La douleur chez l'infirme Moteur Cérébral... Dr Victor Liviot - Hôpital La Musse Abécédaire... A comme AIE C'est une onomatopée employée pour exprimer la douleur et amener les autres à la reconnaître.

Plus en détail

Prescription d une cure thermale ou la cure thermale en 7 questions

Prescription d une cure thermale ou la cure thermale en 7 questions Prescription d une cure thermale ou la cure thermale en 7 questions Professeur CF ROQUES Université Toulouse Sabatier Lyon Novembre 2014 Quelques éléments clefs Une intervention thérapeutique complexe

Plus en détail

Fracture de côte et kinésithérapie, mythe ou réalité? Étude FRA.CO.NOU

Fracture de côte et kinésithérapie, mythe ou réalité? Étude FRA.CO.NOU Fracture de côte et kinésithérapie, mythe ou réalité? Étude FRA.CO.NOU 13eme CPLF Lyon 18/01/2009 Aline CHAPUIS (KRA-Lyon) Audrey MAURRIC-DROUET (SUK-Paris) Eric BEAUVOIS (CKRF-Lyon) Contexte épidémiologique

Plus en détail

Rééducation gériatrique

Rééducation gériatrique Rééducation gériatrique Conjuguer l art du gériatre et du rééducateur! Formation spécifique de chacun Vision globale du patient Projet de vie tenant compte des fonctions retrouvées et des limitations Dr

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG)

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Filière : SANTE MENTALE Carte d'identité Nom de l'institution : FONDATION DE NANT- SECTEUR PSYCHIATRIQUE DE L EST VAUDOIS Nom du service : UNITE

Plus en détail

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique 1980 2004 P. ABOUKRAT Consultation de podologie. CHU Hôpital Lapeyronie - Montpellier Diagnostic aisé, l origine reste

Plus en détail

Rééducation après accident vasculaire cérébral

Rééducation après accident vasculaire cérébral 17-046-U-10 Rééducation après accident vasculaire cérébral A.-P. Yelnik, I.-V. Bonan, O. Simon, M.-C. Gellez-Leman La rééducation après accident vasculaire cérébral (AVC) est efficace. Elle a pour objectif

Plus en détail

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires 1 Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires Dans la grande majorité des cas, les syndromes fémoro-patellaires (SFP) guérissent avec un traitement médical bien conduit. Pour être efficace,

Plus en détail

RENCONTRE LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT PRESCRIRE. www.rencontreprescrire.com PRESCRIPTEURS VILLES

RENCONTRE LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT PRESCRIRE. www.rencontreprescrire.com PRESCRIPTEURS VILLES RENCONTRE PRESCRIRE LA NOUVELLE ALTERNATIVE AUX SALONS DU BÂTIMENT LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT 2014 40 1200 VILLES PRESCRIPTEURS A ROAD SHOW BY www.rencontreprescrire.com RENCONTRE PRESCRIRE Un

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

EVALUATION DE L IMPACT DE L EDUCATION DU PATIENT SUR L OBSERVANCE DU PORT DE L ORTHESE DE REPOS DE MAIN DANS LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE

EVALUATION DE L IMPACT DE L EDUCATION DU PATIENT SUR L OBSERVANCE DU PORT DE L ORTHESE DE REPOS DE MAIN DANS LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE EVALUATION DE L IMPACT DE L EDUCATION DU PATIENT SUR L OBSERVANCE DU PORT DE L ORTHESE DE REPOS DE MAIN DANS LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE Emilie LEBLONG, Anne-Cécile BARRE, Aleth PERDRIGER, Isabelle BONAN

Plus en détail

DIPLÔME UNIVERSITAIRE

DIPLÔME UNIVERSITAIRE CANCER QUALITE DE VIE Université Montpellier 1 UFR STAPS Montpellier Centre d accueil et de bien-être pour les femmes atteintes de cancer ET DIPLÔME UNIVERSITAIRE Activité physique et nutrition Etincelle

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS

LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS LA TRAUMATOLOGIE DU JOUEUR DE TENNIS Dr Guillaume LEVAVASSEUR Institut régional de médecine du sport Le tennis Sport complet Force Endurance Souplesse Traumatologie Préventive Curative Le coude lien avec

Plus en détail