RIAL. m i s s i o n N agents au service de notre mémoire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RIAL. m i s s i o n N 40-2013. 20 agents au service de notre mémoire"

Transcription

1 N m i s s i o n Archives Bulletin d information des Archives départementales du Lot ÉDIT RIAL 20 agents au service de notre mémoire Le travail d archivage a largement évolué ces dernières années parallèlement au développement des outils informatiques. Ceux-ci constituent en effet une opportunité inespérée pour la conservation de documents souvent fragiles et pour leur accessibilité, notamment grâce à des outils de recherche perfectionnés et à la mise en ligne de documents toujours plus nombreux sur le site : «archives.lot.fr». Les nombreux chantiers entamés représentent un travail complexe qui demande de véritables compétences archivistiques. Cette publication vous permettra d avoir une vision globale des différents travaux réalisés ces derniers mois et vous incitera - je l espère - à venir consulter sur place ces documents dont l intérêt est à la fois historique, administratif, scientifique et culturel. Ce 40 ème numéro de «Mission Archives» est l occasion de féliciter Hélène Duthu-Latour, à la tête des Archives départementale pendant plus de 13 ans, pour le travail accompli. Elle aura largement contribué à la qualité et au rayonnement de cette entité qui a vu sa fréquentation croître de façon très significative ces dernières années. Je salue également l arrivée de son successeur, Etienne d Alençon, qui poursuivra avec talent la modernisation de nos Archives départementales. Gérard Miquel Président du Conseil général

2 \ // Actualités Une assise solide Ce bulletin est l occasion pour moi de revenir sur plus de treize années à la tête des Archives en dressant un bref récapitulatif des principales actions menées : l informatisation générale du service commencée dès 2001 le lancement des opérations de numérisation à partir de 2005 l ouverture du site Internet des Archives en 2011 l accompagnement de la réflexion sur le projet de restructuration et d agrandissement des archives départementales la publication de nombreux ouvrages le renforcement de l équipe des archives avec des agents formés à l archivistique la rédaction de notices historiques sur les études notariales du département la réalisation d un Dictionnaire de géographie historique Ces travaux ont monopolisé les forces vives du service. Bien sûr, toutes les envies de départ n ont pu être réalisées, des priorités ont dû être dégagées En cours de route, des souhaits et des nécessités nouvelles sont venus s adjoindre au programme. L ajustement entre les objectifs et leur réalisation concrète a guidé mes pas, dans le souci de donner une assise solide au service, De nombreux chantiers restent ouverts, d autres sont à imaginer. Mon successeur, Etienne d Alençon, aura donc à reprendre le flambeau, avec un œil neuf et l enthousiasme dont on fait preuve quand on arrive dans un nouveau service, avec aussi, certainement, des méthodes différentes. Mais je ne doute pas de son engagement au service des Archives, pour en accroître le rayonnement et le service à la population du Lot, département qu il affectionne particulièrement. Hélène Duthu-Latour, ancienne directrice des Archives Étienne d Alençon, un passionné du Lot Amoureux du Lot, Etienne d Alençon, 54 ans, est le nouveau directeur des Archives départementales du Lot, à la tête d une équipe de 20 agents. Il est des vocations qui naissent tôt : Etienne d Alençon a décidé d être archiviste alors qu il n était qu en classe de 4ème! Ce quinquagénaire a passé l essentiel de sa carrière en Corrèze, pour le compte de la ville de Brive, marquée par une belle et passionnante parenthèse au Bénin. Ces 6 dernières années, il les a mises au service d un projet de nouvelle annexe des Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, à Bayonne. La Côte basque aurait pu le retenir jusqu à sa retraite. Mais quand il apprit que le poste de directeur des Archives départementales du Lot se libérait, il s est alors souvenu de ses très fréquentes balades dominicales le long des berges de la Dordogne lotoise, sur le causse Huit siècles en héritage ou en Bouriane, alors qu il vivait en Corrèze: j ai toujours eu une attirance forte pour le département du Lot, avoue Etienne d Alençon. Si ce directeur, détaché de l Etat, souhaite marcher humblement dans les pas de son prédécesseur, Hélène Duthu-Latour, il a aussi l intention d apporter sa propre touche à ce service. Ainsi, audelà des missions traditionnelles que sont la conservation et la valorisation des archives, il ne manquera pas, avec son équipe, de se tourner vers les autres services de la collectivité départementale pour construire des projets transversaux en dévoilant une parcelle de l immense richesse que recèle ce superbe écrin de mémoire de la rue des Cadourques. Les Archives départementales ont été créées en 1796, un peu après les départements, pour recueillir les archives des administrations, juridictions et établissements d Ancien Régime nationalisés. Elles ont vu leur rôle se développer au cours des XIX ème et XX ème siècles. Rattachées aux ministères de l Intérieur jusqu en 1885, de l Instruction publique puis de l Education nationale jusqu en 1959, enfin des Affaires culturelles, les Archives ont été transférées aux Départements à compter du 1er janvier Installées au chef-lieu du département à Cahors et logées depuis 1921 dans l ancien couvent des Capucins (1867), les Archives du Lot, à travers 100 millions de documents provenant de fonds publics et privés, dont le plus ancien date de 1217, conservent la mémoire locale, du Moyen Age à nos jours. Dernier superbe bébé des Archives départementales : le site Internet, archives.lot.fr, passionnant. Un vrai régal pour les passionnés d histoire, du Lot et de généalogie. 2 Archives

3 Actualités \ // instruments de recherche commentés Lors de la fermeture annuelle de 2012, les travaux réalisés se sont inscrits dans le cadre du projet de service et des objectifs à réaliser pour 2012, mais également dans la perspective du départ à la retraite de la directrice du service. Ils se sont déclinés en trois axes majeurs : élaborer un état précis et commenté de tous les instruments de recherche produits depuis le XIX eme siècle quels que soient leur degré d achèvement (provisoire ou définitif), leur nature (bordereau de versement, état sommaire, inventaire sommaire, répertoire numérique détaillé ou méthodique) et leur forme (manuscrit, tapuscrit, fichier bureautique, application informatique) : instruments de recherche commentés à ce jour sur les et quelques existants. poursuivre la campagne de conservation préventive : 102 documents préparés pour la restauration ; 773 liasses ou registres dépoussiérés et conditionnés. faire face à la saturation du bâtiment par le biais du traitement de fonds ou collections dont le classement a permis des éliminations et par la réorganisation matérielle de fonds dont le rangement a pu être optimisé (9,48 mètres linéaires éliminés et 40,85 mètres linéaires d espace gagné). Les registres matricules du recrutement de la première guerre mondiale sont consultables /// Numérisation des plans cadastraux feuilles du plan cadastral napoléonien ont été numérisées. Cette numérisation intervient dans un souci de conservation des originaux de grands formats, difficilement manipulables. Les fichiers numériques offrent par ailleurs un meilleur confort de consultation que les microfilms réalisés précédemment. Les plans cadastraux numérisés sont consultables en salle de lecture. Au terme du développement d une application de visualisation, ils seront prochainement accessibles sur le site Internet. Une dérogation générale pour la consultation des registres matricules du recrutement militaire de la Première Guerre mondiale est paru au Journal officiel du 3 janvier 2013 (arrêté du 20 décembre 2012). Sont ainsi librement communicables les registres matricules des classes La dérogation ne vaut pas reproduction systématique (interdiction de photographier dans le cadre de mention à caractère médical). Les tables des registres matricules sont consultables en ligne sur notre site, ou en salle de lecture. «La fiche signalétique et des états de service militaire» d une personne contenue dans le registre matricule est consultable en salle de lecture, ou sur demande par courrier. Archives 3

4 \ // DOSSIER Les bureaux de l Enregistrement : un peu! Chiffres 520 mètres linéaires d archives 30 instruments de recherche dont 27 avant 1969 et 3 après unités de description (registres ou liasses) 954 communications en salle de lecture en 2012 Les bureaux de l Enregistrement dépendent de l administration fiscale. Ils sont les héritiers des bureaux du contrôle des actes des notaires (créé en 1693) et du contrôle des actes sous seing privé (créé en 1705). À partir de 1790, les droits, désormais perçus au profit de l Etat, sont transformés en une taxe unique, le droit d enregistrement. L Enregistrement consiste à contrôler la légalité des actes passés devant un notaire (actes notariés), des actes sous seing privé (entre personnes privées, sans notaire), des baux, des actes judiciaires, extrajudiciaires, des mutations par décès et à faire payer le droit d enregistrement correspondant. Autrement dit, la formalité de l enregistrement a une double fonction, juridique et fiscale : la transcription sur le registre de formalités donne une valeur juridique à l acte, l administration perçoit une taxe. Les bureaux de l Enregistrement ont été chargés de copier (intégralement ou par extraits) ces actes dans des registres de l administration fiscale appelés registres de formalités et de conserver les actes déposés. Au XIX ème siècle, le périmètre d un bureau de l Enregistrement est généralement le canton. L administration fiscale a, par la suite, réduit les bureaux en effectuant des regroupements. Le fonds de l Enregistrement présente un intérêt historique certain et constitue une source précieuse pour l histoire sociale, économique et financière que nous ne détaillerons pas ici. Sachez qu il permet dans le cadre de recherches généalogiques de trouver traces d un ancêtre lorsque les sources classiques (état civil, actes notariés ) sont lacunaires. 4 Archives

5 DOSSIER \\ / d histoire Les instruments de recherche présentant les fonds de l Enregistrement sont modifiés Durant l année 2012, les archives de l Enregistrement ont fait l objet d une réorganisation permettant de mettre à disposition des lecteurs des instruments de recherche aussi complets, clairs et précis que possible. Cette réorganisation répond à deux objectifs : intégrer les archives versées entre 1993 et 2011, respecter la coupure historique liée à la réforme de 1969 suivant les préconisations de la circulaire de 1998 de la direction des Archives de France portant instruction sur le classement et les cotations des archives. Sont à présent à votre disposition en salle : 27 instruments de recherche pour la période antérieure à la réforme de 1969 correspondant aux vingt-sept bureaux ayant existé, 3 instruments de recherche pour la période postérieure à cette date correspondant aux trois centres des impôts (Cahors, Figeac, Gourdon). Chacun d eux est présenté selon un même ordonnancement : une première partie regroupe la documentation ; viennent ensuite les clés d accès aux registres de formalités et actes déposés : avant 1865, multiples tables thématiques ; à partir de 1865, répertoire général, fichier général et fichier décédés, tables de successions et absences ; à partir de 1969, fiches de décès ; suivent enfin les registres de formalités et actes déposés euxmêmes. Ce travail a permis de mieux identifier le contenu de chaque unité de description et de vérifier les dates extrêmes des archives décrites. Il a en outre rendu possible la réalisation d un nouvel outil facilitant la recherche : un historique des bureaux dont les ressorts ont largement fluctué jusqu en Ainsi, pour pouvoir identifier le bureau où rechercher, vous pourrez désormais consulter : «La liste alphabétique des communes avec indication du bureau de rattachement et des périodes de rattachement» qui aide à déterminer à quel bureau appartient telle commune. «Les schémas de fermeture et de rattachement des bureaux» offrent, quant à eux, une possibilité de visualiser plus synthétiquement les fermetures, réouvertures et rattachements de bureaux. Archives 5

6 \\ / Paléographie Codicille au testament de Jean-Jacques du 20 avril messes basses de requiem pour le repos de l âme du testateur Les explications Le 15 avril 1784, Jean-Jacques Lefranc, marquis de Pompignan, seigneur de Caïx et du Touron, dicte son testament en son château de Caïx en Quercy devant Guilhou, notaire royal : «dangereusement malade quoique sain de ses sens ainsi qu il a paru à nous, notaire et témoins, nous a dit vouloir faire son testament». Après avoir recommandé son âme à Dieu selon l usage, le marquis lègue à chacun de ses domestiques, servantes et cuisinier, une somme d argent et/ou une pension viagère. En outre, tous ses gens de maison - tant de Pompignan que de Caïx - devront être nourris pendant un mois après son décès «aux dépens de sa succession». Les pauvres, de leur côté, se verront distribuer le jour du décès là encore selon l usage une somme d argent. Enfin et surtout, Lefranc de Pompignan nomme et institue son héritier universel et général «messire Jean George Louis Marie Lefranc de Pompignan», son fils, à la charge pour lui de «faire dire trois mille messes basses de requiem» pour le repos de son âme «dans l an de son décès, savoir mille à Pompignan, mille à Caïx et mille au Touron». Dans le codicille établi cinq jours plus tard, le 20 avril, le marquis de Pompignan confie à son frère, archevêque de Vienne, la tâche de purger sa bibliothèque «de tout ce qui pourrait être contraire à la religion et aux bonnes mœurs» avant de la remettre à son fils héritier. Son secrétaire se voit également attribuer une pension viagère. A peine six mois plus tard, Lefranc de Pompignan s éteint en son château de Pompignan, le 1 er novembre Archives

7 Paléographie \ // Lefranc de Pompignan LA TRANSCRIPTION l avoir / purgée de tout ce qu il pourroit être contraire à la religion et aux bonnes mœurs ; Plus a dit ledit / seigneur testateur qu il donne et lègue au sieur Royer, / son secrétaire, la somme de cinq cent livres de pention / viagère payable en la forme de droit, de quoy et de / tout ce dessus ledit seigneur testateur m a requis luy / rettenir le présent codicille que je luy ay concédé, / leu et récité mot à mot dans tout son entier ; présentz à ce M. Me Barthélémy Silvestre, prebtre et vicaire / de Douelle, le sieur Pierre Pons, maître en chirurgie du lieu / de Calamane, le sieur François Belalbre, chirurgien // à Caïx, Me Me Antoinne David, vicaire de Parnac, / y habitant, le sieur Joseph Lacombe, bourgeois dudit lieu / de Parnac, et Guilahume Marmié, filz à Antoinne, / mettayer dudit seigneur signés après ledit seigneur testateur / de ce requis et moy. Le Mis de Pompignan / Silvestre, prêtre / David, prêtre / Lacombe / Pons / Belalbre / Marmié / Guilhou, notaire royal L an mil sept cens quatre vingtz quatre et le vingtième / avril au chasteau de Caïx en Quercy, après midy, devant / le notaire royal et témoins soussignés, feut présent haut et / puissant seigneur messire Jean Jacques Lefranc, marquis / de Ponpignan, seigneur de Caïx et du Touron, entien premier / présidant de la Cour des Aides de Montauban, conseiller / d honneur au Parlement de Toulouse et l un des quarante / de l Académie françoise, habitant du présent lieu, lequel / se trouvant dangereusement malade quoique sain de / tous ses sens ainsy qu il a pareu à nousdit notaire et témoins / nous a dit avoir fait son testament devant nousdit notaire / et témoins le quinzième du courant, contenant sa dernière / volonté et disposition de ses biens qu il confirme et / et désirant codiciller à icelluy, ledit seigneur testateur / nous a dit qu il donne et lègue à Monseigneur / l archevêque de Vienne, son frère, sa bibliothèque de / Pompignan, à la charge par ledit seigneur archevêque / de la remettre à l héritier du testateur après III Éléments bibliographiques Jean-Jacques Lefranc, dit de Pompignan, était né le 10 août 1709 à Cahors. Après des études à Paris au collège Louis-le-Grand, Lefranc de Pompignan fut avocat général près la cour des aides à Montauban, avant de succéder à son père dans les fonctions de président. Il mena la campagne de diffamation contre l intendant de Montauban, Lescalopier, accusé d irrégularités budgétaires et dont il finit par obtenir le déplacement. En 1745, il fut nommé conseiller d honneur au Parlement de Toulouse mais, s étant attiré les réprimandes du pouvoir royal pour une harangue contre les abus, il démissionna peu après pour se consacrer exclusivement à la littérature. Lefranc de Pompignan étonne par la diversité de ses écrits. Odes, poésies sacrées et profanes, épîtres, traduction des Géorgiques, ouvrages en prose lui ouvrent, après les portes de l Académie des Jeux floraux (1740), celles de l Académie française (1759). Il passe pour être le fondateur (1730) de la Société littéraire (de Montauban) qui deviendra, par lettre patente de Louis XV du 19 juillet 1744, l Académie de Montauban puis «Société des sciences, belles-lettres et arts de Tarnet-Garonne». Ce grand bibliophile, partageant sa vie entre Pompignan (Tarn-et-Garonne) et Caïx (commune de Luzech), fit acquérir pour sa collection quelque volumes dont partitions musicales : ce fonds est aujourd hui conservé à la Bibliothèque de Toulouse. Archives 7

8 \\ / NOUVELLES ENTRÉES Les Archives départementales ont bénéficié de versements et dépôts dont voici quelques références. Leur communication au public est soumise au traitement de ces archives et à la législation en vigueur sur les délais de communicabilité des archives publiques. Vous pouvez vous renseigner auprès du personnel de la salle de lecture. Archives contemporaines Préfecture du Lot Versement de dossiers de la mission communication interministérielle du Bureau du Cabinet ( ). Cote : 1519 W. Versement de registres du Bureau de l identité nationale et des usagers de la route ( ). Cote : 1542 W. Direction départementale de l agriculture et de la forêt du Lot. Observatoire de l eau : Versement des dossiers d études ( ) et de recherches d eau ( ) pour les secteurs de la vallée de la Dordogne ( ) et de la vallée du Lot ( ). Cote : 1489 W. Direction départementale des finances publiques du Lot. Centre des impôts fonciers de Cahors : Versement des microfiches du plan cadastral rénové ( ). Cote : 1541 W. Direction départementale des territoires du Lot. Délégation de Figeac : Versements des dossiers de permis de construire de la compétence Etat ( ) classés par subdivision. Cote : 1509 W à 1513 W, 1521 W, 1523 W à 1530 W, 1535 W à 1538 W. Conseil général du Lot. Versement des conventions et contrats signés par la collectivité ( ) ainsi que de la collection des arrêtés du président ( ) et ses registres d enregistrement ( ). Cote : 1502 W. Versement des délibérations de la Commission permanente et de l Assemblée départementale ( ). Cote : 1517 W. Versement des registres d enregistrement des marchés publics ( ). Cote : 1493 W. Maison d arrêt de Cahors. Versements effectués dans le cadre de la fermeture de l établissement : Archives du greffe ( ). Cote : 1504 W. Archives de la direction ( ). Cote : 1507 W. Tribunal de Grande instance de Cahors. Versement de minutes des décisions ( ). Cote : 1514 W. Versement de registres et de répertoires des affaires civiles et pénales ( ). Cote : 1515 W. Versement de dossiers du Civil ( ) et de juridictions spécialisées ( ). Cote : 1531 W. Versement du Service du Doyen ( ) et du contentieux pénal ( ). Cote : 1533 W. Versement de 22 dossiers de Cour d assises ( ). Cote : 1534 W. Tribunal de commerce de Cahors. Versement de procédures collectives (dossiers et registres) ( ). Cote : 1518 W. Versement du registre du commerce et des sociétés ( ) et des minutes de décisions ( ). Cote : 1522 W. Tribunal des affaires de sécurité sociale du Lot. Versement de minutes, registres et dossiers ( ). Cote : 1518 W. ARCHIVES NOTARIALES Versement de l étude Imbert-Decaux. La société civile professionnelle a versé un ensemble d archives notariales du ressort de Saint-Céré concernant Maîtres Descamps, Miramon, Bruel, Pougade, Darnis, Lavaisse, Ayroles, Landes. Ces archives couvrent la période pour les plus récents et représentent 19 ml d archives. Cote : 3 E Classement en cours. Archives privées Don de Christiane du Mazaubrun. Documents rassemblés par son grand-père le Docteur Georges Cadiergues ayant servi pour ses articles et publications sur l histoire de Lacapelle-Marival et de ses environs. Cote : 83 J. Classement à venir. Archives communales Commune de Saint-Félix. Archives de la commune : délibérations du conseil municipal ( ), délibérations du bureau de bienfaisance ( ), état civil de Saint-Félix an IX- 1911, budgets et comptes XIXe et XXe siècles, recensements de population , construction d un groupe scolaire ( ), recensement de classes du XIXe siècle. Cote : EDT 266. Consulter l instrument de recherche détaillé en salle de lecture. Commune de Saint-Jean-Mirabel. Registres de l état civil (an X-1834). Cote : EDT 272 E 1-2. Bulletin d information des Archives départementales du Lot 218 rue des Cadourques Cahors Tel : Courriel : Horaires d ouverture Lundi : 13h-17h. Mardi au vendredi : 8h30-12h et 13h-17h Directeur de publication : Etienne d Alençon. Coordination : Fabienne Chabert Rédaction : E. d Alençon, H. Duthu-Latour, F. Chabert, E. Maury, C. Bourrières, C. Courtat Photographies : Nelly Blaya. Mise en page : Agnès Simon-Picquet ISSN : Archives

Service Intercommunal d Aide au Classement et à la Valorisation des Archives FICHE INFORMATIVE N 2 L A COMMU N IC AT I O N DES AR C HIVES

Service Intercommunal d Aide au Classement et à la Valorisation des Archives FICHE INFORMATIVE N 2 L A COMMU N IC AT I O N DES AR C HIVES Département des Alpes -de-haute-provence CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Rue de Font de Lagier - BP 9-04130 VOLX - Tél. 04 92 70 13 00 - Fax. 04 92 70 13 01 E-Mail : courrier@cdg04.fr

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

Formation complète à la généalogie professionnelle

Formation complète à la généalogie professionnelle 47 rue d Auvergne 41000 Blois 2014 Formation complète à la généalogie professionnelle Formation complète 9 semaines 47 rue d Auvergne 41000 Blois www.formation-genealogie.com Téléphone : 09 52 39 57 67

Plus en détail

Précis de généalogie foncière... Retracer l histoire d un bien immobilier

Précis de généalogie foncière... Retracer l histoire d un bien immobilier Pour en savoir plus : Archives départementales d Eure-et-Loir Esplanade Martial Taugourdeau Pont de Mainvilliers - 28026 CHARTRES cedex www.archives28.fr Conception : Conseil général d Eure-et-Loir - Archives

Plus en détail

Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource

Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource Matières concernées : Histoire-Géographie, Lettres, Latin, Arts, Biologie. Enseignements d'exploration : Patrimoine,

Plus en détail

Code du Patrimoine. Loi du 15 juillet 2008. Décembre 2009. Archives courantes

Code du Patrimoine. Loi du 15 juillet 2008. Décembre 2009. Archives courantes FICHE ARCHIVES N 2 LE CLASSEMENT DES ARCHIVES COURANTES Archives courantes Conseils en matière de classement (principalement pour les communes) 1. Choisir le bon conditionnement 2. Quelques conseils de

Plus en détail

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014. Pôle ressources & développement Email : rbudzinski@cdg54.fr Tél. : 03.83.67.48.21 Archives REFERENCES : PRINCIPE : RECOLEMENT DES ARCHIVES COMMUNALES SUITE AUX ELECTIONS MUNICIPALES DES 23 ET 30 MARS 2014.

Plus en détail

Plan d accès. 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères

Plan d accès. 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères Plan d accès 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères Archives : Le terme s emploie toujours au pluriel pour désigner un ensemble de documents, produits ou reçus par toute personne physique ou

Plus en détail

Qu'est ce qu'une archive?

Qu'est ce qu'une archive? Qu'est ce qu'une archive? Par Frédérique Bazzoni, directrice des Archives et du patrimoine mobilier de l Essonne Avant-propos Qu est-ce que l information? Qu est-ce qu une archive? L approche donnée ci-après

Plus en détail

Recherches à Paris Racines, 2010

Recherches à Paris Racines, 2010 Recherches à Paris Recherches à Paris 1. Particularités parisiennes 2. Les Archives de Paris 3. L état civil parisien 4. Autres sources 5. Quelques cas pratiques 6. Bibliographie Particularités parisiennes

Plus en détail

Archives du Parti communiste français. Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J

Archives du Parti communiste français. Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J Conseil général de la Seine-Saint-Denis Archives du Parti communiste français Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J Répertoire numérique réalisé par Pascal Carreau sous la direction de Guillaume Nahon, directeur

Plus en détail

Une nouvelle organisation pour les services publics d'archives en France Hervé Lemoine, directeur chargé des archives de France

Une nouvelle organisation pour les services publics d'archives en France Hervé Lemoine, directeur chargé des archives de France Une nouvelle organisation pour les services publics d'archives en France Hervé Lemoine, directeur chargé des archives de France Introduction Le Service interministériel des Archives de France définit,

Plus en détail

LES METIERS DES ARCHIVES

LES METIERS DES ARCHIVES , Juillet 2011 LES METIERS DES ARCHIVES Un document réalisé par le SIOU Campus Croix-Rouge SIOU-BAIP - Rue Rilly-la-Montagne 51100 REIMS 03.26.91.87.55 mail : siou.campuscroixrouge@univ-reims.fr Sommaire

Plus en détail

Vu le code général des Collectivités Territoriales, articles L. 2321 2, L. 1421 1 7 à 11 et articles R 317 1 à R 317 4 sur les archives communales,

Vu le code général des Collectivités Territoriales, articles L. 2321 2, L. 1421 1 7 à 11 et articles R 317 1 à R 317 4 sur les archives communales, Arrêté Règlement de la salle de lecture des Archives Municipales d Amboise Le Maire de la ville d Amboise, Vu le code général des Collectivités Territoriales, articles L. 2321 2, L. 1421 1 7 à 11 et articles

Plus en détail

DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES TABLEAU D ARCHIVAGE GESTION DU PERSONNEL

DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES TABLEAU D ARCHIVAGE GESTION DU PERSONNEL DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES TABLEAU D ARCHIVAGE GESTION DU PERSONNEL Dossiers des agents titulaires 90 ans à compter de la date de naissance

Plus en détail

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux archivistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en archives pour des

Plus en détail

Pièces à fournir ou renseignements à donner

Pièces à fournir ou renseignements à donner Aide sociale CIAS Justificatif de ressources Attestation d accueil Autorisation de sortie du territoire Certificat d immatriculation Carte nationale (durée de validité : 10 ans) Carte d électeur Célébration

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. conseil général CONSEIL GÉNÉRAL. départementales DE LA HAUTE-GARONNE. Archives Départementales. de la Haute-Garonne

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. conseil général CONSEIL GÉNÉRAL. départementales DE LA HAUTE-GARONNE. Archives Départementales. de la Haute-Garonne RÈGLEMENT INTÉRIEUR archives départementales conseil général Archives Départementales de la Haute-Garonne CONSEIL GÉNÉRAL DE LA HAUTE-GARONNE Archives Départementales EDITO SOMMAIRE Service public culturel

Plus en détail

Tableau d archivage des EPLE

Tableau d archivage des EPLE Tableau d archivage des EPLE Délais de conservation et traitement des archives produites par les collèges et lycées Réalisé par les archives départementales de la Vienne en collaboration avec la cellule

Plus en détail

Biens vacants et sans maitre, biens en état d abandon manifeste. Comment récupérer du foncier pas cher et lutter contre vacance et friches urbaines.

Biens vacants et sans maitre, biens en état d abandon manifeste. Comment récupérer du foncier pas cher et lutter contre vacance et friches urbaines. Biens vacants et sans maitre, biens en état d abandon manifeste Comment récupérer du foncier pas cher et lutter contre vacance et friches urbaines. Bouche Double - dec 2012 Biens vacants et sans maitre

Plus en détail

N 15.1456 OBJET : CONVENTION D ADHESION AU SERVICE D ARCHIVAGE DU DEPARTEMENT DE LA MARNE

N 15.1456 OBJET : CONVENTION D ADHESION AU SERVICE D ARCHIVAGE DU DEPARTEMENT DE LA MARNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Date de convocation 16 Juin 2015 CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 24 JUIN 2015 A 20 H 30 Date d'affichage 16 Juin 2015 Nombre de conseillers En exercice

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement intérieur de la Croix-Rouge française adopté par l assemblée générale extraordinaire du 20 janvier 2012 et approuvé par le ministre de l Intérieur RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA

Plus en détail

Les archives... c est quoi?

Les archives... c est quoi? Brochures de recommandations et de conseil 5 Les archives... c est quoi? Archiver... pourquoi? Archiver... comment? Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les Provinces Section Surveillance,

Plus en détail

Les paroles s envolent les écrits restent

Les paroles s envolent les écrits restent Les paroles s envolent les écrits restent COMMENT S Y RETROUVER CONCERNANT LA PROCURATION LE MANDAT EN CAS D INAPTITUDE LE TESTAMENT Avril 2008 INTRODUCTION TABLE DES MATIÈRES NTRODUCTION...... 1 DÉFINITION

Plus en détail

CONVOCATION A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DES ACTIONNAIRES

CONVOCATION A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DES ACTIONNAIRES CONVOCATION A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DES ACTIONNAIRES Le Conseil d Administration a l honneur de convoquer les actionnaires de la Société à l Assemblée Générale Ordinaire annuelle le lundi 07 Juillet

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU MEDECIN

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU MEDECIN JURIDIC ACCESS Le droit pour les professionnels de santé Organisation du cabinet Fiscalité, comptabilité, patrimonialité F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU Auteur : Nora Boughriet, docteur en droit

Plus en détail

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité (adopté par le Conseil d administration du 8 octobre 2014) * Chapitre 1. Dispositions électorales communes aux instances de gouvernance Article 1.

Plus en détail

GESTION DES ARCHIVES

GESTION DES ARCHIVES GESTION DES ARCHIVES Principes et législation NOTIONS FONDAMENTALES D ARCHIVISTIQUE Définition de l archive Définition du producteur d archives Les outils de gestion des archives Principes Outils fondés

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]»

CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]» CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]» ENTRE LES SOUSSIGNES, Le Département des Yvelines Sis à l Hôtel du Département, 2 place André Mignot,

Plus en détail

MAIRIE DE L ÎLE D YEU (VENDEE) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DES 1977-2010 ARCHIVES DES AFFAIRES SOCIALES DE LA COMMUNE

MAIRIE DE L ÎLE D YEU (VENDEE) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DES 1977-2010 ARCHIVES DES AFFAIRES SOCIALES DE LA COMMUNE MAIRIE DE L ÎLE D YEU (VENDEE) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE DES ARCHIVES DES AFFAIRES SOCIALES DE LA COMMUNE 1977-2010 Réalisé par Anne-Gaëlle Cusey et Rémy Galinat Février 2013 1 Introduction Archives

Plus en détail

Forum associatif Coulounieix Chamiers 7 septembre 2013 Aspects juridiques et droit des associations

Forum associatif Coulounieix Chamiers 7 septembre 2013 Aspects juridiques et droit des associations Forum associatif Coulounieix Chamiers 7 septembre 2013 Aspects juridiques et droit des associations Centre de Ressources et d Information des Bénévoles Ce que l on va aborder Propos introductifs : l esprit

Plus en détail

72 J. Fonds de la société scolaire de secours mutuels et de retraite de la circonscription d Aydoilles (1833-1933)

72 J. Fonds de la société scolaire de secours mutuels et de retraite de la circonscription d Aydoilles (1833-1933) ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DES VOSGES 72 J Fonds de la société scolaire de secours mutuels et de retraite de la circonscription d Aydoilles (1833-1933) Répertoire numérique détaillé établi par Mireille-Bénédicte

Plus en détail

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

G uide M éthodologique

G uide M éthodologique MESURES DE PROTECTION DES MINEURS Suivez le guide!!! AVRIL 2015 G uide M éthodologique Document actualisé le 07 avril 2015 par Le Service en charge des Mesures de Protection des Mineurs de l UDAF de la

Plus en détail

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété.

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété. CONVENTION D ASSISTANCE ADMINISTRATIVE, INFORMATIQUE, TECHNIQUE ET FINANCIERE SOUMISE A L ASSEMBLEE GENERALE DES COPROPRIETAIRES, EN CAS DE CHARGES IMPAYEES, APRES MISE EN DEMEURE PAR LE SYNDIC ARTICLE

Plus en détail

Comores. Décret sur les dessins et modèles. Titre 1 - Formalités du dépôt

Comores. Décret sur les dessins et modèles. Titre 1 - Formalités du dépôt Comores Décret sur les dessins et modèles Décret du 26 juin 1911 [NB - Décret du 26 juin 1911 portant règlement d administration publique pour l exécution de la loi du 14 juillet 1909 sur les dessins et

Plus en détail

Société française des intérêts des auteurs de l écrit

Société française des intérêts des auteurs de l écrit Société française des intérêts des auteurs de l écrit Le droit de prêt La rémunération pour copie privée numérique La retraite complémentaire des écrivains et des traducteurs L action culturelle Les livres

Plus en détail

4.1. Faire une page de titre 4.2. Rédiger l introduction

4.1. Faire une page de titre 4.2. Rédiger l introduction Nous présentons ici le détail de la présentation générale d un instrument de recherche papier, y compris tous les éléments complémentaires comme la bibliographie et les sources complémentaires (suite du

Plus en détail

Sommaire. Présentation de la société Doparchiv. Des constats des solutions. L archivage papier : traitements intellectuel et matériel

Sommaire. Présentation de la société Doparchiv. Des constats des solutions. L archivage papier : traitements intellectuel et matériel Sommaire Présentation de la société Doparchiv Des constats des solutions L archivage papier : traitements intellectuel et matériel L informatisation, progiciel, numérisation, accès Internet Photos Références

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Modèles prêts à l emploi sur CD-Rom www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U N O T A I R E S OUVERTURE DE SUCCESSION LISTE DES PIECES A FOURNIR AU NOTAIRE Concernant le défunt : - Deux extraits de son acte de décès, - Livret de famille et

Plus en détail

SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. À TOUTES LES ÉTAPES DE LA PROCÉDURE ET SUR TOUTES LES QUESTIONS LIÉES À LA LIQUIDATION DU RÉGIME

SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. À TOUTES LES ÉTAPES DE LA PROCÉDURE ET SUR TOUTES LES QUESTIONS LIÉES À LA LIQUIDATION DU RÉGIME Le Divorce LA LOI DU 26 MAI 2004 RÉFORMANT LE DIVORCE EST ENTRÉE EN VIGUEUR LE 1 ER JANVIER 2005. CETTE LOI SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. ELLE RENFORCE LE RÔLE DU NOTAIRE. CE DERNIER PEUT INTERVENIR

Plus en détail

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ;

Docteur François KOMOIN, Président du Tribunal ; KF/AE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ------------------- COUR D APPEL D ABIDJAN --------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 1392/2013 ------------ JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 07/11/2013

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS POLITIQUE N o 11 POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS Adoptée le 14 juin 2005 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration : 14 juin 2005 (CA-05-06-14-19) Cégep de Drummondville 960,

Plus en détail

2 PP. Contributions directes

2 PP. Contributions directes 2 PP Contributions directes 2 PP 1-5 Evaluation des propriétés non bâties. Etat des observations présentées à la suite de la communication des résultats aux intéressés (1) 1911-1912 1 Arr. de Dieppe 2

Plus en détail

GUIDE DE L'ARCHIVAGE OCTOBRE 2012

GUIDE DE L'ARCHIVAGE OCTOBRE 2012 GUIDE DE L'ARCHIVAGE OCTOBRE 2012 SOMMAIRE - Introduction Page 1 - Coordonnées du service d Archives de l INSERM Page 2 - Glossaire Page 3 - Les archives dans les bureaux Page 4 - Les archives administratives

Plus en détail

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée La loi n 2010-658 du 15 juin 2010 relative à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) : l essentiel à retenir pour procéder au dépôt de la déclaration d affectation du patrimoine auprès

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

Attention, lors de la rédaction, aux vices de forme et de fonds : n hésitez pas à demander conseil auprès de votre notaire, avant de vous lancer.

Attention, lors de la rédaction, aux vices de forme et de fonds : n hésitez pas à demander conseil auprès de votre notaire, avant de vous lancer. LUNDI Quelles sont les différentes formes de testament? Tout d abord, Le testament olographe Il doit être entièrement écrit de la main du testateur, daté et signé. Il ne peut être ni dactylographié, ni

Plus en détail

LA TENUE DES ARCHIVES

LA TENUE DES ARCHIVES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU BAS-RHIN Mise à jour : Avril 2013 GUIDE PRATIQUE POUR LA TENUE DES ARCHIVES RAPPEL DES NOTIONS ET PRINCIPES Tous les documents produits par un service constituent, quelle que

Plus en détail

1 - Les bonnes règles du classement des documents papier

1 - Les bonnes règles du classement des documents papier Dans cette FICHE PRATIQUE, retrouvez : 1. Les bonnes règles du classement des documents papier 2. Les bonnes règles du classement informatique 3. Les durées légales d archivage 1 - Les bonnes règles du

Plus en détail

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS DELIBERATIONS L'an deux mil quatorze, le cinq août à dix huit heures trente, le Conseil municipal de la Commune de PORT- SAINTE-FOY-et-PONCHAPT, dûment convoqué, s'est réuni en session ordinaire, à la

Plus en détail

PREFECTURE DE L OISE. Beauvais, le 2 mai 2006. Objet : modification du régime juridique des biens vacants sans maître

PREFECTURE DE L OISE. Beauvais, le 2 mai 2006. Objet : modification du régime juridique des biens vacants sans maître PREFECTURE DE L OISE Direction des Relations avec les Collectivités Locales Bureau de l'urbanisme, des affaires foncières et scolaires Affaire suivie par : M. ABDELLATIF Mme LENGLIN Tel : 03 44 06 12 76/

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER

LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2014 SEPTEMBRE N 752 LOI ALUR TROISIEME PARTIE : COPROPRIETE Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre Droit immobilier Droit de la construction

Plus en détail

Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public :

Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public : Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public : Le dossier d un fonctionnaire ou d un agent public enseignant ou non enseignant Composition - Tenue Accès - Archivage Les textes applicables : - Loi

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BENIN. Fraternité Justice Travail PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE SECRETARIAT PERMANENT DU CONSEIL PRESIDENTIEL DE L INVESTISSEMENT

REPUBLIQUE DU BENIN. Fraternité Justice Travail PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE SECRETARIAT PERMANENT DU CONSEIL PRESIDENTIEL DE L INVESTISSEMENT REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE SECRETARIAT PERMANENT DU CONSEIL PRESIDENTIEL DE L INVESTISSEMENT REFORMES DU GOUVERNEMENT DU BENIN VISANT L AMELIORATION DU CLIMAT

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 1 er juin 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 8 sur 152 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

Les mentions et abréviations employées se lisent donc de la façon suivante :

Les mentions et abréviations employées se lisent donc de la façon suivante : CIRCULAIRE AD 94-2 DU 18 JANVIER 1994 Tri et conservation des archives des établissements publics de santé : documents produits après 1968 par les services administratifs chargés de la gestion des hospitalisations

Plus en détail

NOTICE RELATIVE AU CHANGEMENT DE NOM

NOTICE RELATIVE AU CHANGEMENT DE NOM NOTICE RELATIVE AU CHANGEMENT DE NOM I- QUI PEUT DEMANDER À CHANGER DE NOM?...3 II - COMMENT CONSTITUER UN DOSSIER?...3 III - QUELS SONT LES MOTIFS JUSTIFIANT LE CHANGEMENT DE NOM?...7 IV - OÙ DÉPOSER

Plus en détail

ORGANISATION DE LA DGI

ORGANISATION DE LA DGI ORGANISATION DE LA DGI La Direction Générale des Impôts (DGI) est une structure centrale du ministère chargé des finances. Elle est chargée de l élaboration et de l application de la législation fiscale

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

COUR PENALE INTERNATIONALE

COUR PENALE INTERNATIONALE ICC-01/04-01/06-917 30-05-2007 1/10 EO PT COUR PENALE INTERNATIONALE Original : Français No : Date de dépôt : 29 mai 2007 LA CHAMBRE PRELIMINAIRE 1 Composée comme suit : M. le Juge Claude Jorda Mme la

Plus en détail

Justice, quels métiers?

Justice, quels métiers? Justice, quels métiers? Justice, quels métiers? Guide pratique genevois Les métiers du Palais de justice 2 Edition et réalisation Groupe Communication-information du Palais de justice Collaboration Office

Plus en détail

L ENREGISTREMENT DU COURRIER

L ENREGISTREMENT DU COURRIER FICHE ARCHIVES N 13 L ENREGISTREMENT DU COURRIER Pourquoi l enregistrer? 1. Qui et Quand? 2. Référencer 3. Communicable, Eliminable? Le courrier électronique? Actualités Pourquoi l enregistrer? Instruction

Plus en détail

Introduction : Droit commerciale Pr Abdelaziz SQUALLI page : 20 année 2004-2005 2. Répertoire numérique de Dalloz 1

Introduction : Droit commerciale Pr Abdelaziz SQUALLI page : 20 année 2004-2005 2. Répertoire numérique de Dalloz 1 Introduction : L entreprise est une entité économique qui implique la mise en œuvre des moyens humains et matériels en vue de la production ou de la distribution des richesses. Certes, étant une structure

Plus en détail

ANNEXE 2. Exemple de procès-verbal de décharge et de prise en charge des archives communales

ANNEXE 2. Exemple de procès-verbal de décharge et de prise en charge des archives communales ANNEXE 2 Commune de VILLE Exemple de procès-verbal de décharge et de prise en charge des archives communales Le 30 septembre 2014, Nous, M. Prénom NOM, profession Demeurant adresse, code postal VILLE maire

Plus en détail

OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES ET STATUTAIRES DES ASSOCIATIONS ET FONDATIONS RECONNUES D UTILITE PUBLIQUE

OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES ET STATUTAIRES DES ASSOCIATIONS ET FONDATIONS RECONNUES D UTILITE PUBLIQUE OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES ET STATUTAIRES DES ASSOCIATIONS ET FONDATIONS RECONNUES D UTILITE PUBLIQUE Les associations et fondations reconnues d utilité publique sont soumises à plusieurs obligations de

Plus en détail

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants Élections municipales de 2014 Communes de moins de 1000 habitants Introduction présentation générale de la réforme Importantes modifications du code électoral introduites par la loi du 17 mai 2013 et son

Plus en détail

Association SYNADEC. Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC

Association SYNADEC. Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC Association SYNADEC Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, le décret du 16

Plus en détail

GUIDE DES BONNES PRATIQUES D ARCHIVAGE A L USAGE DES COMPOSANTES

GUIDE DES BONNES PRATIQUES D ARCHIVAGE A L USAGE DES COMPOSANTES SECRETARIAT GENERAL BUREAU DES ARCHIVES GUIDE DES BONNES PRATIQUES D ARCHIVAGE A L USAGE DES COMPOSANTES Université Paris Diderot-Paris 7 Responsable du Bureau des archives : Charlotte Maday (charlotte.maday@univ-paris-diderot.fr,

Plus en détail

CIRCULAIRE AD 94-11 DU 20 OCTOBRE

CIRCULAIRE AD 94-11 DU 20 OCTOBRE RULAR AD 94-11 DU 20 OTOBR 1994 Tri et conservation des documents produits après 1968 par les établissements publics de santé : archives de l administration générale de l établissement (Série L de l instruction

Plus en détail

Comment être un bon conseil syndical?

Comment être un bon conseil syndical? Comment être un bon conseil syndical? Association des Responsables de Copropriétés www.unarc.asso.fr Comment être un bon conseil syndical? 3 Introduction Nous n oublierons jamais que le député qui a introduit

Plus en détail

Ressources. APIE Agence du patrimoine immatériel de l état. La comptabilisation des logiciels et bases de données. l immatériel. Pour agir.

Ressources. APIE Agence du patrimoine immatériel de l état. La comptabilisation des logiciels et bases de données. l immatériel. Pour agir. Ressources de l immatériel APIE Agence du patrimoine immatériel de l état La comptabilisation des logiciels et bases de données En bref L administration consacre des moyens financiers et humains considérables

Plus en détail

SOCIETE DE SECOURS MUTUEL DES COMPTABLES DE LA VILLE DU MANS

SOCIETE DE SECOURS MUTUEL DES COMPTABLES DE LA VILLE DU MANS ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA SARTHE Sous-série 32 J SOCIETE DE SECOURS MUTUEL DES COMPTABLES DE LA VILLE DU MANS Répertoire numérique par M. TERMEAU et C. GUENERIE 1992 La société de secours mutuels

Plus en détail

Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV

Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV sous la direction de M. Philippe DELMAS SAINT-HILAIRE Professeur à l Université Montesquieu - Bordeaux

Plus en détail

Annexe n 1 Modèle de procès-verbal. Procès-verbal de décharge et de prise en charge des archives de la commune de xxx

Annexe n 1 Modèle de procès-verbal. Procès-verbal de décharge et de prise en charge des archives de la commune de xxx Annexe n 1 Modèle de procès-verbal Procès-verbal de décharge et de prise en charge des archives de la commune de xxx M(me)..., (nom, prénoms, profession et domicile), maire sortant, M(me)..., (nom, prénoms,

Plus en détail

Succession L un de vos proches est décédé

Succession L un de vos proches est décédé Succession L un de vos proches est décédé Qui hérite? Dans quelle proportion? Quel en est le coût? Votre notaire est là pour vous aider et vous assister dans les opérations successorales que vous aurez

Plus en détail

LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS

LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS ANJEU-TC juin 2008-1 - PETIT GUIDE PRATIQUE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS Dès 18 ans, le jeune est légalement capable de tous les actes de la vie civile et ses parents ne peuvent plus agir pour son

Plus en détail

LA LISTE D'ATTENTE COMMUNALE (art. L. 3121-5 du code des transports)

LA LISTE D'ATTENTE COMMUNALE (art. L. 3121-5 du code des transports) LA LISTE D'ATTENTE COMMUNALE (art. L. 3121-5 du code des transports) MODIFICATIONS INTRODUITES PAR LA LOI N 2014-1104 DU 1 er OCTOBRE 2014 RELATIVE AUX TAXIS ET AUX VOITURES DE TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR

Plus en détail

Contrat d association entre médecins-dentistes Sans mise en commun des honoraires

Contrat d association entre médecins-dentistes Sans mise en commun des honoraires Page 1 Contrat d association entre médecins-dentistes Sans mise en commun des honoraires Entre le... X... m é d e c i n - d e n t i s t e, m a t r i c u l e..., d o m i c i l i é à.... r u e... N o....

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE MISSIONS

POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE MISSIONS Direction des Ressources humaines Service : Archives Départementales management AVIS DE VACANCE CHARGÉ DES INTERVENTIONS DANS LES SERVICES ADMINISTRATIFS POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction

Plus en détail

Nos honoraires de référence sont de 19 /lot (appartement)/mois, TVA de 21% non appliquée.

Nos honoraires de référence sont de 19 /lot (appartement)/mois, TVA de 21% non appliquée. Nos honoraires sont donnés à titre indicatif car le travail requis pour un immeuble neuf ou vétuste, avec ou sans ascenseur, avec ou sans chauffage commun,... n'est pas identique. Les honoraires d'un syndic

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail

Comores Décret relatif aux marques

Comores Décret relatif aux marques Comores Décret relatif aux marques Décret n 65-621 du 27 juillet 1965 [NB - Décret n 65-621 du 27 juillet 1965 portant application de la loi du 31 décembre 1964 sur les marques de fabrique, de commerce

Plus en détail

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC//BR/DS/PP/DSA/N 12-04 Danielle SOULAT 01 43 93 84 77 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHEF DE PROJET ARCHIVAGE ET SYSTEME D

Plus en détail

Royaume du Maroc ... A..., le / / / / / / / / / / / Cachet et signature :

Royaume du Maroc ... A..., le / / / / / / / / / / / Cachet et signature : Royaume du Maroc Modèle n ADC062F/08E TAXE PROFESSIONNELLE TAXE DE SERVICES COMMUNAUX DECLARATION DES ELEMENTS IMPOSABLES A souscrire au plus tard le 31 Janvier (1)(2) Articles 13 et 38 de la loi 47-06

Plus en détail

La collecte des archives

La collecte des archives Initiation à l'archivistique : découverte des fondamentaux Vincent Lacorde Septembre 2014 La collecte des archives Introduction Les missions des services d Archives publics Conseil Collecte Classement

Plus en détail

Archives départementales de l Isère

Archives départementales de l Isère ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE L'ISERE SOUS-SERIE 4 E (dépôts des communes) 4 E 3 LA FERRIERE-d ALLEVARD Aurélie BOUILLOC, attachée de conservation du patrimoine 1990 SOMMAIRE ARCHIVES ANCIENNES ET REVOLUTIONNAIRES

Plus en détail

Les archives. On conserve ces documents pour faire des recherches historiques, administratives ou généalogiques.

Les archives. On conserve ces documents pour faire des recherches historiques, administratives ou généalogiques. Les archives Les Archives sont : les documents les administrations qui conservent ces documents les bâtiments dans lesquels sont conservés les documents. Tous les documents produits par les services municipaux

Plus en détail

Créteil, le 30 octobre 2014. L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne

Créteil, le 30 octobre 2014. L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne Créteil, le 30 octobre 2014 L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne à Mesdames et Messieurs les chefs d établissements du second

Plus en détail

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles LE DIVORCE Vie à deux LA PRESTATION COMPENSATOIRE www.notaires.paris-idf.fr Vie à deux LE DIVORCE - LA PRESTATION COMPENSATOIRE Au fil du temps, le divorce a été simplifié et pacifié.

Plus en détail

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ Circulaire n 24/2006 Cl. C 477 Colmar, le 29 juin 2006 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68000 COLMAR 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr

Plus en détail

Le Président, Bordeaux, le 15 septembre 2011

Le Président, Bordeaux, le 15 septembre 2011 Le Président, Bordeaux, le 15 septembre 2011 Références à rappeler : CM/JPR/RODII/064 036 931 Monsieur le Directeur, Par lettre du 21 janvier 2011, vous avez été informé que la chambre régionale des comptes

Plus en détail

L acte de naissance permet au greffier de vérifier si les futurs partenaires sont majeurs ou non.

L acte de naissance permet au greffier de vérifier si les futurs partenaires sont majeurs ou non. 04/2012 Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France concernant la conclusion d un PACS (Pacte civil de solidarité) - note d information rédigée en concertation avec

Plus en détail

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 29 Septembre 2014 à 20 H Convocation du 22 Septembre 2014 L'an deux mil quatorze et le vingt-neuf septembre

Plus en détail

développe les solidarités le guide de l adoption

développe les solidarités le guide de l adoption développe les solidarités le guide de l adoption Sommaire LA PROCéDURE D AGRéMENT 4 La demande d agrément 4 La réunion d information 4 La confirmation avec renvoi du questionnaire 5 Les investigations

Plus en détail

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904)

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) ARCHIVES MUNICIPALES DE NANCY 3 Z FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE THIBAUD PETER SOUS LA DIRECTION DE DANIEL PETER, CONSERVATEUR, NANCY 2008 2 FICHE DESCRIPTIVE CHAMP DESCRIPTION

Plus en détail

Archivage des dossiers

Archivage des dossiers 137 Chaque édifice proposé pour une protection monument historique donne lieu à l'établissement de deux dossiers : - un dossier de protection subdivisé lui-même en un dossier historique et un dossier administratif,

Plus en détail

Affaire suivie aux Archives de Paris par : Statut du service versant : [indiquer ici l un des types de services proposés par la DAF]

Affaire suivie aux Archives de Paris par : Statut du service versant : [indiquer ici l un des types de services proposés par la DAF] N de versement Intitulé et adresse du service versant : BORDEREAU DE VERSEMENT D ARCHIVES A LA DIRECTION DES SERVICES D ARCHIVES DE PARIS 18 boulevard Sérurier 75019 Paris Tél. : 01 53 72 41 23 Fax : 01

Plus en détail