Cours 1 : Les principes de la communication positive

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours 1 : Les principes de la communication positive"

Transcription

1 Université Mohamed Premier Faculté des Lettres et Sciences Humaines Oujda 1 Année universitaire : Master Tourisme et Patrimoine Semestre 2 Cours 1 : Les principes de la communication positive 1 Introduction : les piliers de la communication "positive"... 2 a- L'état d'esprit optimiste... 2 b- Le comportement ouvert... 2 c- le vocabulaire affirmatif L'éthique de la communication la démarche la préparation... 4 a. le contenu... 4 b. les arguments... 4 c. les objections... 4 e. la stratégie d'entrée en communication l'entrée en relation... 5 a. L accueil... 5 b. La présentation des acteurs... 5 c. l'objectif d'adhésion... 5 d. la thématique... 5 e. l ouverture... 5 c. la recherche de convergence l'élaboration du plan d'action La conclusion de la démarche... 6 Bibliographie sommaire Labruffe, Alain, La communication positive, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, Labruffe, Alain, Cycle «communication positive», Document, Labruffe, Alain, Communication et qualité, AFNOR, 2008, 2 édition. 1

2 Introduction : les piliers de la communication "positive" 2 L adjectif «positive» s applique à la méthode en question dans ses 4 volets : état d esprit, comportement, vocabulaire et faits. Elle concerne également l éthique. a- L'état d'esprit optimiste Selon Alain Labruff l état d esprit général qui devrait inspirer l'authentique praticien de la communication est d être optimiste : «il faut et il suffit de décider instantanément d'être positif pour le montrer ensuite, immédiatement, dans son comportement» 1,. Il s agit donc d'avoir une "perception positive de la relation", comme le disait C. Rogers. Pour ce faire, il faut se préparer mentalement, avoir une attitude "positive". b- Le comportement ouvert Pour Alain Bruffe (Ibidem), le comportement est ouvert. Cela consiste en un corps et des gestes ouverts: mains et bras décroisés, visage ouvert et regard droit, articulation posée et rythme lent. Ce qui permet d envoyer un message général d'accueil de l'autre et de satisfaction concernant la rencontre qui s'annonce, surtout si celle-ci est devancée par des antécédents difficiles et un contexte complexe. Là encore il s'agit d'une décision réfléchie alors même que notre affectivité est contrariée et que l'on n'a guère envie d'être conciliant. c- le vocabulaire affirmatif Le vocabulaire favorisant la communication positive consiste en des formulations linguistiques positives (lexique, syntaxe, etc.) un effort constant effectué pour éviter les négatifs absolus qui nous mettent en opposition avec autrui de façon incontrôlée. les négatifs d'autrui transformés méthodiquement en autant de positifs. la nécessité de re - situer constamment à ce niveau de la relation, son interlocuteur (et, partant, soi-même) d- Les faits précis la communication positive se fonde sur des faits précis, sur des faits concrets, non sur des gymnastiques linguistiques et des simulacres verbales. Cette méthode permet de présenter le locuteur à son avantage, «impliquer [son] interlocuteur, exprimer une idée, transmettre une information, convaincre autrui, afin de favoriser des relations harmonieuses, dans tous ces cas où autrui est séparé de nous par un mur apparent d incompréhension» 2 L acte de communiquer exige une volonté déterminée fondée sur une méthode opérationnelle, accessible à tous et notamment utile dans les entretiens de face à face (comme dans les réunions), ainsi que dans les diverses situations exigeantes où autrui ne veut pas, ne sait pas ou dit ne pas pouvoir. La communication positive propose un dispositif élaboré composé de 3 outils: d objectifs pratiques inspirés d une éthique de la relation, sans laquelle la méthode devient manipulation ou est perçue comme telle 1 Alain Labruffe, Communication et qualité, p Alain Labruffe, Communication et qualité,.111 2

3 3 une démarche opérationnelle applicable dans toute relation difficile, à deux ou à plusieurs des principes actifs d'écoute utilisables en toutes circonstances, visant des objectifs pratiques Pour réussir le dialogue, il importe de maîtriser les étapes essentielles et les différents éléments constitutifs de ces étapes, telles qu elles sont présentées dans le schéma élaboré par Alain Labruffe 3 : 1. L'éthique de la communication c est une méthode humaniste, respectueuse de l'autre et authentique. Il s agit de parler vrai et exposer son propre point de vue, tout en acceptant foncièrement celui de l'autre pour examiner son fondement de validité de son point de vue, et non du nôtre, alors même que cet interlocuteur peut paraître résister à notre vérité et à nos arguments, montrer de la mauvaise foi ou s'opposer à nous avec obstination. Ce qui voudrait dire que l'autre est en mesure de nous influencer et d ébranler nos certitudes et nos convictions, d'autant mieux d'ailleurs que : a) nous sommes centrés sur lui; 3 Ibidem, p.120 3

4 4 b) nous faisons un effort tenace de le comprendre et de l'accepter tel qu'il est et non tel que nous voudrions qu'il soit c) nous repartons sans cesse de lui et de ce qu'il nous dit pour progresser dans la communication, d) nous sommes persuadés que l autre a des idées à nous faire partagé, avant de chercher à le convaincre de nos idées, e) nous ignorons a priori l'objectif commun auquel nous parviendrons ensemble et qui est très souvent éloigné de ce que nous avions prévu. Notre prétendue vérité ne représente qu'un aspect de la réalité, que nous soyons commercial, manager ou pédagogue. Il est donc nécessaire de prendre du recul en permanence pour que cette délimitation soit bien précisée, en se posant toujours la question suivante: l'autre gagne-t-il vraiment quelque chose de conséquent et de satisfaisant, dans cet accord qui nous unit? 2. la démarche 2.1. la préparation a. le contenu Le contenu concerne l'information, le message que l'on veut faire passer dans une forme plus ou moins structurée. Il vaut donc mieux lui substituer des idées-force, un plan, des points-clés. Rappelons que l'essentiel est de faire passer le message (convaincre, influencer, faire adhérer, converger, agir ensemble) et de rendre compréhensible ce que l'on dit. b. les arguments Les points forts, les "plus" du contenu constituent les éléments qui doivent être distillés stratégiquement, et de façon redondante, afin qu'ils soient retenus par l'interlocuteur. c. les objections Il faut prendre le temps d'effectuer l'inventaire de toutes les questions, et surtout des objections les plus dures, que notre interlocuteur va nous servir pour nous embarrasser. Pour ces dernières, il suffit de repérer le mot-clé de l'objection qui va alors servir de véritable mot de passe pour rentrer dans le "logiciel mental" de l'interlocuteur. Moyennant un "amortisseur relationnel" et une intonation adaptée grâce à une profonde inspiration, la réponse ainsi produite sert à calmer le jeu. Le silence immédiat est toujours la meilleure des réponses. e. la stratégie d'entrée en communication La stratégie d entrée en communication et les divers scénarios possibles, constituent une étape de préparation incontournable. "Dans quel état vais-je trouver mon interlocuteur, quels sont les coups de théâtre prévisibles, les coups (tout court, sales ou tordus)) et les inflexions probables du dialogue qui s'engage?" Atteindre ce triple objectif nécessite forcément des temps de silence pour permettre l'interaction, voire des interrogations pour susciter des questions qui permettront au fur et à mesure de l'échange de préciser le message. Dans toute communication, nous sommes toujours précédés par une 4

5 5 réputation, des rumeurs, et maintes pensées imaginaires qu'il va falloir prendre en compte pour les transformer en autant de forces positives lors de l'entrée en relation des acteurs de la communication l'entrée en relation (APOTO) L entée en relation comporte cinq points-clés : Accueil, Présentation, Objectif, Thématique, Ouverture (APOTO). Encore une étape capitale dans le dialogue qui s'instaure: se présenter, faire présenter l'autre et présenter la situation qui préside à la relation constituent les trois moments du triangle relationnel dans lequel la communication doit s'inscrire. L'objectif, les enjeux et les thèmes de discussion devront ensuite être précisés, et l'ensemble devra être réfléchi, pour que chaque mot choisi préalablement soit pesé puis, quand la rencontre s'avère difficile, il faudra prendre soin de bien noter les points-clés de ce démarrage. Cette entrée en relation est primordiale. a. L accueil L accueil est la clé de succès de la rencontre. Il se traduit par ce qu on appelle les rituels d interaction tels que bonjour, bonsoir, s il vous plaît, etc., par la poignée de main chaleureuse, un sourire franc, une posture ouverte. En clair «l accueil doit marquer toute l attention et la disponibilité que vous accordez à l Autre, ou aux autres si vous êtes en réunion», A. Labrufe 1997, p.138. b. La présentation des acteurs Statut, rôle, mission, la présentation de la situation : le contexte, les éléments permettant de comprendre la relation présente ainsi que ceux qui président à cette relation, justifient la rencontre. c. l'objectif d'adhésion L objectif d adhésion doit alors entraîner un accord, à distinguer de l'objectif de résultat qui, lorsqu'il est annoncé trop tôt, provoque le blocage de la communication, voire un refus pur et simple de l'interlocuteur. Si l'on veut proposer une difficulté à la réflexion d'autrui, il faut le faire par étapes progressives et commencer par une suggestion facile à accepter. Les formulations qui conditionnent l'adhésion s'énoncent donc ainsi: "j'aimerais avoir votre avis sur ","il faut que vous m'aidiez à comprendre telle chose ","j'aimerais faire le point avec vous sur " d. la thématique Le sujet à l'ordre du jour, selon un plan succinct, est annoncé, assorti d'une estimation du temps à consacrer à chaque point. Il sera utile de mettre en évidence les enjeux de l'information qui s'annonce. e. l ouverture C est la phase où l on doit céder le terrain de la parole à l Autre et où l on devient soi-même récepteur du message. Il faut donc gérer la parole de l Autre en pratiquant les principes de l écoute active. 5

6 6 c. la recherche de convergence C'est la deuxième phase de la démarche : notre écoute active va pouvoir se manifester clairement auprès de notre interlocuteur, en recourant aux principes qui vont faciliter l'expression de l'autre, avec le seul objectif opérationnel de capter et comprendre ce que veut dire l'autre. Ainsi nous obtiendrons de réelles informations, claires, tangibles et crédibles, qui nous feront comprendre l'univers psychologique de notre interlocuteur et accéder à ses mobiles. Mobiliser l'énergie de l'autre et le conduire vers un objectif qui nous agrée à tous deux consiste pour l'essentiel, à travers la démarche proposée, à faire se révéler les mobiles d'autrui en étant attentif à saisir et à reprendre les mots de passe dans leur formulation positive et, conjointement, en envoyant des stimulations positives inconditionnelles (valorisation, encouragement, reconnaissance, écoute active, empathie, bienveillance, chaleur) dans la "zone du plaisir du Moi" de notre interlocuteur l'élaboration du plan d'action La convergence des intérêts de chacun des acteurs ayant fait l'objet d'un accord explicite, il convient de faire exprimer par l'autre une intention que l'on pourra ensuite transformer et élaborer ensemble en véritable plan d'action qui convient aux deux. En regard d'une information que l'on doit transmettre, l'accord préalable ayant engendré suffisamment d'attention manifeste, le message pourra dès lors être transmis avec quelque chance de rétention. Si des manifestations de réticence se font jour, il convient de revenir à la phase précédente La conclusion de la démarche Elle sert essentiellement à consolider les acquis relationnels et factuels de la rencontre qui s'achève, et nécessite une certaine redondance pour: a) résumer les points clés abordés précédemment; b) rappeler l'accord enregistré et ses modalités d'application; c) évaluer positivement la rencontre; d) redonner la parole pour une dernière remarque de notre interlocuteur; a) remercier et se donner rendez-vous pour la prochaine fois. Cette touche finale doit être brève mais formelle, dans la mesure où elle doit solidifier l'engagement qui a été décidé de passer à l'action pour le manager et son collaborateur, d'approfondir un sujet et d'effectuer des exercices ou un travail précis dans un cadre pédagogique. Dans les deux situations des points de contrôle s'avèrent nécessaires pour soutenir la détermination de tous, et il sera toujours utile de rédiger un compte rendu écrit qui servira à rafraîchir des mémoires souvent défaillantes et à rappeler -si besoin- les modalités du plan d'action, aussi bien après un entretien qu'à la suite d'une réunion. 6

Communication non violente

Communication non violente Intervalle coaching formation conseil Communication non violente Il n est pas rare qu un dialogue paisible, que ce soit au travail avec un collègue ou en famille avec ses enfants ou son (sa) conjoint(e),

Plus en détail

Séminaire Webhelp MAROC

Séminaire Webhelp MAROC Séminaire Webhelp MAROC Le métier de Conseiller Client Décembre 2012 1 Pour démarrer POUR DEMARRER, lancer l audio via le bouton : Animé: Abdelhakim Sbai Directeur de Production Bienvenue! Réalisé: Lamya

Plus en détail

Catalogue de formations transversales pour cadres

Catalogue de formations transversales pour cadres Cabinet de Conseil et de formation Agréé par le ministère de la formation et de l enseignement professionnel Catalogue de formations transversales pour cadres 42, Rue MAX MARCHAND GAMBETTA. Oran - Algérie

Plus en détail

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire Sommaire Introduction :... 2 I- Déroulement... 2 II- Qu est-ce qui détermine la qualité d écoute?... 3 III- La reformulation... 3 Conclusion... 4 Bibliographie... 5 1 RECit considère «l écoute» comme une

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

MATINEE RH CCI 18. 30 octobre 2014

MATINEE RH CCI 18. 30 octobre 2014 MATINEE RH CCI 18 30 octobre 2014 2 Qu est-ce que c est? Pourquoi le faire? 3 Qu est-ce c est? C est un outil de management et de gestion des ressources humaines C est un moment de dialogue privilégié

Plus en détail

A2 Certaines informations ont été comprises mais le relevé est incomplet, conduisant à une compréhension encore lacunaire ou partielle.

A2 Certaines informations ont été comprises mais le relevé est incomplet, conduisant à une compréhension encore lacunaire ou partielle. Annexe Fiche d évaluation et de notation pour la compréhension de l oral (LV1) Situer la prestation du candidat à l un des cinq degrés de réussite et attribuer à cette prestation le nombre de points indiqué

Plus en détail

LE RÔLE RELATIONNEL DU DIRECTEUR D'ÉCOLE

LE RÔLE RELATIONNEL DU DIRECTEUR D'ÉCOLE Stage Directeurs d'école du 14 au 18/12/2009 LE RÔLE RELATIONNEL DU DIRECTEUR D'ÉCOLE Jean-Paul BURKIC I.E.N. - LE PORT Les trois grandes missions du directeur Le directeur d'école veille à la bonne marche

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

1- QU EST-CE QUE LE CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE?

1- QU EST-CE QUE LE CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE? 1- QU ST-C QU L CAD UOPÉN COMMUN D ÉFÉNC?!"#$$%"!#%& &!%" '! %"($!%" $!% )*! * ") %% )$+$!, %% ), %!!%"!!#" &!!"'!" %"!%")$$!,-!$+#$!%)!! %%!)%%. %, %" &! ), '!"&!)$$!!## '' ))* "%)!!# %% )!(), %!!#*!'!,

Plus en détail

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste REUSSIR SA FONCTION ASSISTANT(E) 2015 COMMERCIAL(E) DUREE 5 jours (35 Heures) COUT 1290 HT par personne OBJECTIFS Connaître les missions de l Assistant(e) Commercial(e) Savoir communiquer Optimiser son

Plus en détail

Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1.

Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1. Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1. DÉFINITION GÉNÉRALE. La communication est l ensemble des processus physiques et psychologiques par lesquels

Plus en détail

FORMATION DE FORMATEUR

FORMATION DE FORMATEUR FORMATION DE FORMATEUR Finalité : Il s'agit d'amener des formateurs et intervenants occasionnels ayant des missions pédagogiques à développer les compétences humaines et techniques facilitant le développement

Plus en détail

Partie I Apprendre à se ménager pour manager

Partie I Apprendre à se ménager pour manager Partie I Apprendre à se ménager pour manager Ne rien faire est une réelle compétence et ne constitue un paradoxe qu en apparence. Cette compétence consiste essentiellement à savoir maîtriser vos émotions,

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION: ANALYSE SEMANTIQUE II. CONTENU ET ELEMENTS DE LA COMMUNICATION III. PRINCIPALES QUESTIONS A SE POSER

Plus en détail

Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire

Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire Roselyne TABORISKY, chargée de formation au Centre académique d Aide aux Écoles et aux Établissements (C.A.A.E.E.) de l académie de Versailles

Plus en détail

Assistant administratif et comptable niveau 4

Assistant administratif et comptable niveau 4 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Assistant administratif et comptable niveau 4 EVALUATION GDI DU SALARIE Assistant administratif et comptable niveau 4 NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule

Plus en détail

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Année universitaire 20..-20.. Quadrimestre 1 Quadrimestre 2 Nom :... Prénom :... N de matricule :... ULB VUB ISTI Année d étude : BA1 BA2 BA3 MA1 MA2

Plus en détail

Formation. Comm'orale. Se Présenter et Marquer. Savoirs en entreprise Atelier des Communicants. Communication. (Formation pratique) PROGRAMME

Formation. Comm'orale. Se Présenter et Marquer. Savoirs en entreprise Atelier des Communicants. Communication. (Formation pratique) PROGRAMME Communication Formation Savoirs en entreprise Se et Marquer Objectifs Profil stagiaire Profil formateur C o n n a î t r e l e s t e c h n i q u e s d e c o m m u n i c a t i o n o r a l e p o u r s e présenter

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE (CIP)

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE (CIP) COMMUNICATION INTERPERSONNELLE (CIP) COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ÉLÉMENTS DE DÉFINITIONS La communication interpersonnelle est un processus naturel entre deux personnes. Quoiqu il se passe entre deux

Plus en détail

MANAGEMENT 360. Durée de la formation : 21 heures

MANAGEMENT 360. Durée de la formation : 21 heures MANAGEMENT 360 Nous proposons une approche dynamique initiant une logique de compétence fondée sur l identification de ses propres ressources internes et ses points de résistance : Apport sur l intelligence

Plus en détail

FORMATIONS CON.FO.RE SAMUEL DURAND

FORMATIONS CON.FO.RE SAMUEL DURAND 53 FORMATIONS CON.FO.RE SAMUEL DURAND Depuis 2004 Confore accompagne les entreprises à l aide d actions de Conseil et de Formations visant à développer les compétences, accroître le savoir-faire et poursuivre

Plus en détail

LE PROCESSUS DE LA COMMUNICATION

LE PROCESSUS DE LA COMMUNICATION LE PROCESSUS DE LA COMMUNICATION Citation "parler est un besoin, écouter est un art' W.Goethe 'Les mots représentent des ponts entres les hommes' A.Hitler Objectif: L'objectif de ce cours c'est de définir

Plus en détail

NEUROSCIENCES, LEADERSHIP ET EMPATHIE

NEUROSCIENCES, LEADERSHIP ET EMPATHIE NEUROSCIENCES, LEADERSHIP ET EMPATHIE Une approche innovante pour développer un leadership efficace et une véritable empathie grâce aux neurosciences. Nous sommes nombreux à désirer développer des relations

Plus en détail

Formation Vendeurs d excellence

Formation Vendeurs d excellence Formation Vendeurs d excellence Basé sur le concept de la préparation sportive, instrumentale ou théâtrale : Peu de théorie, de l entraînement INTENSIF, l apprentissage des bons réflexes! Le sportif, même

Plus en détail

Préparez votre débat

Préparez votre débat Préparez votre débat L enjeu éducatif d un débat sur des questions portant sur le changement climatique est principalement de permettre : - d éveiller l intérêt des élèves sur le sujet en laissant la pensée,

Plus en détail

Vente. Négociation. Service client

Vente. Négociation. Service client Vente Négociation Service client Sommaire Vente et négociation n Développez vos performances commerciales au téléphone et en face à face P. 1/4 n Déjouez les pièges des acheteurs P. 5/6 n Défendez vos

Plus en détail

INTER-ENTREPRISES 2014

INTER-ENTREPRISES 2014 Votre prochaine formation MANAGEMENT COMMUNICATION ORALE EFFICACITÉ RELATIONNELLE COMMERCIAL RELATION CLIENT TÉLÉMARKETING... AGENDA FORMATION INTER-ENTREPRISES paris - Lyon MANAGEMENT A travailler, même

Plus en détail

Réunions et entretiens

Réunions et entretiens Réunions et entretiens Quelques conseils! Introduction Notre métier de consultant s inscrit essentiellement dans une dynamique relationnelle entre les divers acteurs de l entreprise concernés par les Systèmes

Plus en détail

BIEN COMMUNIQUER AU TÉLÉPHONE

BIEN COMMUNIQUER AU TÉLÉPHONE BIEN COMMUNIQUER AU TÉLÉPHONE (confirmés) 3 jours (débutants) Améliorer sa prospection téléphonique. Améliorer son accueil client au téléphone. Améliorer sa relation client/prospect au téléphone. Savoir

Plus en détail

Manager le changement

Manager le changement Une vraie démarche structurée pour réussir le changement Le changement? Une opportunité mais aussi un risque. Dans un contexte de plus en plus fluctuant, la capacité à bien gérer les transitions est devenue

Plus en détail

M2S. Formation Communication orale. formation. Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication

M2S. Formation Communication orale. formation. Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication Formation Communication orale M2S formation Accueil physique et téléphonique Métier d assistante techniques de communication Accueil téléphonique Etre professionnel au téléphone Développer sa capacité

Plus en détail

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Bien accueillir les enfants et leurs parents est une des clefs essentielle, pour qu à l école maternelle,

Plus en détail

www.caringbe.com Retrouvez nos programmes et dates de formation sur CATALOGUE INTERENTREPRISE 2015 Habilitation FODEFCA 120028.

www.caringbe.com Retrouvez nos programmes et dates de formation sur CATALOGUE INTERENTREPRISE 2015 Habilitation FODEFCA 120028. Habilitation FODEFCA 120028. CATALOGUE INTERENTREPRISE 2015 Adresse : Q. Jéricho, Rue Label Bénin Téléphone 1 : +229 97 56 93 34 Téléphone 2 : +229 95 49 00 72 Email : info@caringbe.com Retrouvez nos programmes

Plus en détail

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement Formation animée par le Dr Pascale Molho, formatrice certifiée par le Centre pour la Communication

Plus en détail

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE MASTER 2 PROFESSIONNEL «ETUDES INTERNATIONALES», SPECIALITE : «ETUDES LATINO-AMERICAINES» Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE Le mémoire de Master 2 Professionnel n'est pas un

Plus en détail

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement.

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. Centre - Pays de Loire CHRU Tours COMMUNICATION «Conflits internes et Cohérence personnelle» SOMMAIRE Introduction page 3 Communication Page 4 Les paramètres d

Plus en détail

ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES

ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES 1. TEXTE DE REFERENCE Bulletin officiel du 17 février 2005 définissant les deux formes de validation (l épreuve ponctuelle et

Plus en détail

Formation professionnelle. Pédagogie perceptive et accompagnement des apprentissages, du changement et des projets (par module)

Formation professionnelle. Pédagogie perceptive et accompagnement des apprentissages, du changement et des projets (par module) Formation professionnelle Pédagogie perceptive et accompagnement des apprentissages, du changement et des projets (par module) Module 1. Comprendre et mettre en œuvre le sens corporel interne en situation

Plus en détail

Conseil et formation

Conseil et formation Conseil et formation Pour répondre efficacement aux sollicitations de nos clients, nous avons bâti une relation «cousue-main» avec une équipe de consultants expérimentés indépendants dont la richesse se

Plus en détail

RECADRER UN COLLABORATEUR

RECADRER UN COLLABORATEUR RECADRER UN COLLABORATEUR Le recadrage du collaborateur s effectue en entretien individuel. Ses objectifs sont nombreux : Il permet au manager d exprimer son désaccord afin de faire évoluer positivement

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Les valeurs de L inis L inis adhère à des valeurs communes qui le guident dans la réalisation de ses projets pédagogiques et artistiques. Reconnaissant que les étudiants sont

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION STONA Laurent ls@bepecaser.org L DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION Évaluer, c est donner une valeur. Puisque toute formation vise des objectifs, tout acte de formation ou de sensibilisation nécessite

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE A partir du mois d Avril, la formation s achève par un stage professionnel obligatoire d une durée minimale

Plus en détail

L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES

L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES Durée : 120H Formateur : Animateur de langue maternelle italienne. Formation linguistique Objectifs : Maîtriser les outils linguistiques indispensables à une bonne

Plus en détail

1. La base de données économiques et sociales : un nouveau support d information

1. La base de données économiques et sociales : un nouveau support d information LOI DE SECURISATION DE L'EMPLOI AVRIL 2014 LA CONSULTATION DU COMITE D ENTREPRISE SUR LES ORIENTATIONS STRATEGIQUES ET LA BASE DE DONNEES ECONOMIQUES ET SOCIALES (BDES) Loi de sécurisation de l emploi

Plus en détail

COMMENT ENSEIGNER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE? EN PARTICULIER LE VOCABULAIRE

COMMENT ENSEIGNER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE? EN PARTICULIER LE VOCABULAIRE COMMENT ENSEIGNER LE LANGAGE ORAL À L ÉCOLE MATERNELLE? EN PARTICULIER LE VOCABULAIRE I. RETOUR SUR LA CONFÉRENCE DE VIVIANE BOUYSSE (le 11 février à Montfort) I.I LANGUE ET LANGAGE À L ÉCOLE 1) Distinguer

Plus en détail

ENTREPRISE. Il n est pas nécessaire de voir le haut de l escalier en entrant, il suffit de prendre la première marche!

ENTREPRISE. Il n est pas nécessaire de voir le haut de l escalier en entrant, il suffit de prendre la première marche! ENTREPRISE Il n est pas nécessaire de voir le haut de l escalier en entrant, il suffit de prendre la première marche! Martin Luther King. www.positive-com.com 1 1 er Institut de Formation et de coaching

Plus en détail

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où :

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où : LES BILANS Les bilans sont pluriels dans la mesure où : Ils peuvent Répondre àdes objectifs différents : définir/valider un projet d évolution, retrouver du sens àson parcours, anticiper un changement

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

Socles de compétences

Socles de compétences Ministère de la Communauté française Administration générale de l Enseignement et de la Recherche scientifique Enseignement fondamental et premier degré de l Enseignement secondaire D/2004/9208/13 D/2010/9208/50

Plus en détail

LA VIE EST PLUS SIMPLE QUAND ON EST BIEN FORMÉ!

LA VIE EST PLUS SIMPLE QUAND ON EST BIEN FORMÉ! Animer ses réunions efficacemment (1 J) Prévenir les RPS (1 J) Mobiliser son intelligence émotionnelle (1 J) Conduire ses 2 entretiens (2 J) Développer son Leadership (1 J) Piloter efficacement une équipe

Plus en détail

L alliance thérapeutique

L alliance thérapeutique L alliance thérapeutique UE 4.2 S3 Le 5 septembre 2012 FC Un peu d histoire (1) Terme employé par FREUD dès 1913: Alliance forte entre patient et thérapeute indispensable dans le cadre d une psychothérapie

Plus en détail

L'introduction de la stratégie SOBANE dans l'entreprise

L'introduction de la stratégie SOBANE dans l'entreprise Plan L'introduction de la stratégie SOBANE dans l'entreprise Prof. J. Malchaire Unité Hygiène et Physiologie du travail UCL La direction La ligne hiérarchique Les syndicats Les travailleurs Le conseiller

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

FORMATIONS ET CALENDRIER 2014

FORMATIONS ET CALENDRIER 2014 FORMATIONS ET CALENDRIER 2014 Recruter Manager Vendre Communiquer Etre efficace ATHENA RH, fondé en 1991, vous propose des formations au sein de ses locaux de SAINT LAURENT DU VAR ou sur site en fonction

Plus en détail

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015 8 formations carrément commerciales Catalogue 2015 8 formations pour : vendre plus et mieux Vendre ses prestations intellectuelles page 4 La relation client dans la gestion de projet page 5 Apprendre à

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

L entretien professionnel

L entretien professionnel CDG 77 - L entretien professionnel COMMENT FAIRE : SE PRÉPARER, LE RÉALISER, L EXPLOITER 10, Points de vue - CS 40056-77564 Lieusaint Cedex www.cdg77.fr L entretien professionnel (comment faire : se préparer,

Plus en détail

ATELIER ANTICIP LR La communication interne : un levier de management

ATELIER ANTICIP LR La communication interne : un levier de management ATELIER ANTICIP LR La communication interne : un levier de management Vendredi 9 octobre 2015 Présentation du dispositif ANTICIP LR Dispositif régional piloté par la Région Languedoc Roussillon en collaboration

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation

Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation Présentation de notre offre de formation managériale Mécénance est un cabinet de conseil en management

Plus en détail

Programme d optimisation. L image de votre entreprise

Programme d optimisation. L image de votre entreprise Programme d optimisation L image de votre entreprise SOMMAIRE L image joue un rôle pondérable dans les pratiques commerciales et est dédiée exclusivement à assurer une représentativité corporative de l

Plus en détail

Comment présenter le livret de compétences aux familles?

Comment présenter le livret de compétences aux familles? Séminaire Évaluation Comment présenter le livret de compétences aux familles? Introduction Dans la perspective d une acquisition effective des compétences attendues à la fin de l école maternelle relatives

Plus en détail

RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013)

RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013) 1 CONCERTATION POUR LE PROJET DE RECONSTRUCTION DE LA LIGNE DE GRAND TRANSPORT D ELECTRICITE ENTRE ARRAS ET LILLE RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013) RAPPEL Le débat public pour ce projet dont

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Sommaire. Le dispositif... 2. Les manches... 2. Le groupe de préparation... 2. Contact... 2. Les objectifs généraux du Rallye Lecture Problème...

Sommaire. Le dispositif... 2. Les manches... 2. Le groupe de préparation... 2. Contact... 2. Les objectifs généraux du Rallye Lecture Problème... Sommaire Le dispositif... 2 Les manches... 2 Le groupe de préparation... 2 Contact... 2 Les objectifs généraux du Rallye Lecture Problème... 3 Adhésion des élèves au projet... 5 Dévolution des épreuves

Plus en détail

FORMATION MANAGEMENT ET ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL. Une formule innovante adaptée aux besoins actuels des managers et des entreprises

FORMATION MANAGEMENT ET ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL. Une formule innovante adaptée aux besoins actuels des managers et des entreprises FORMATION MANAGEMENT ET ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL Une formule innovante adaptée aux besoins actuels des managers et des entreprises Le public concerné et pré requis Cette formule concerne des managers

Plus en détail

Relaxation énergétique de bien être

Relaxation énergétique de bien être Relaxation énergétique de bien être Responsable des ressources humaines et Cadres supérieurs. Apprendre à se relaxer Réduction du stress et des Troubles de santé associées. Régénérer les facultés d attention

Plus en détail

COACHING COACHING. L humain est le capital le plus précieux de votre entreprise FORMATION

COACHING COACHING. L humain est le capital le plus précieux de votre entreprise FORMATION L humain est le capital le plus précieux de votre entreprise FORMATION LE EFFICACE DES COMMERCIAUX Déterminer les compétences clés génératrices de résultats. Identifier les progrès individuels et collectifs

Plus en détail

LA COMMUNICATION DU COMITE D ENTREPRISE

LA COMMUNICATION DU COMITE D ENTREPRISE Fiche Express LA COMMUNICATION DU COMITE D ENTREPRISE Fiche express L'info pratique en droit du travail. AVERTISSEMENT : Ce document ne dispense en rien de consulter un spécialiste pour adapter au besoin

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE Dr Marie Florence PERARD-BAH Bonjour à tous, Pour ceux qui ne me connaissent pas: Je suis le Dr PERARD-BAH Gériatre responsable du pôle gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN

FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN V032013 Code : GESTRELCLI FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN OBJECTIF FINAL Faire prendre conscience au collaborateur des enjeux de la relation client (satisfaction, fidélisation

Plus en détail

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé,

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Diriger une équipe constitue une étape importante au cours d'une carrière. Voici la formation à suivre pour devenir manager. CONTACTEZ NOUS! Marseille

Plus en détail

GUIDE POUR L ENTRETIEN

GUIDE POUR L ENTRETIEN GUIDE POUR L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 1 Ce guide s inscrit dans le cadre du décret du 17 septembre 2007 : il vise à faciliter la réalisation de l entretien professionnel, à la fois pour les agents et pour

Plus en détail

L INTELLIGENCE RELATIONNELLE

L INTELLIGENCE RELATIONNELLE L INTELLIGENCE RELATIONNELLE Une clé fondamentale du succès en entreprise. A travers des parcours de formation adaptés, nous donnons à vos collaborateurs les moyens de participer activement et sereinement

Plus en détail

Sommaire. Le management de la communication globale... 9

Sommaire. Le management de la communication globale... 9 Sommaire Chapitre 1 Le management de la communication globale... 9 1. Penser la communication globale... 10 2. Coordonner les discours... 11 3. Sensibiliser à la communication interculturelle... 12 4.

Plus en détail

DREAL Centre Plan GPRH 2013 Action 3 : Développer les compétences managériales de l'encadrement. Le Chef de projet

DREAL Centre Plan GPRH 2013 Action 3 : Développer les compétences managériales de l'encadrement. Le Chef de projet 1/5 Ce document doit être considéré comme un référentiel générique. Il convient de l'adapter dans chaque service en fonction du contexte et des problématiques rencontrées. Définition du chef de projet:

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION ANGLAIS

PROGRAMME DE FORMATION ANGLAIS PROGRAMME DE FORMATION ANGLAIS Objectifs de la Formation : Approfondir les structures fondamentales de la grammaire anglaise et apprendre à en éviter les pièges, acquérir ainsi des réflexes et développer

Plus en détail

La P N L appliquée à la vente

La P N L appliquée à la vente La P N L appliquée à la vente Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Objectifs : Maîtriser les outils de programmation de la démarche commerciale. Programmer les objectifs de la réussite commerciale.

Plus en détail

ÊTRE PROFESSIONNEL DANS L ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE ET PHYSIQUE

ÊTRE PROFESSIONNEL DANS L ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE ET PHYSIQUE ÊTRE PROFESSIONNEL DANS L ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE ET PHYSIQUE Durée : 2J / 14H Groupe de : 6 max Formateur : Consultant expert en communication et management. Formateur confirmé. Formation à la relation directe

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RELATION CLIENTELE

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RELATION CLIENTELE RELATION CLIENTELE Rendre performant son accueil téléphonique, dynamiser l accueil en face à face et gérer les situations difficiles Traiter les réclamations clients Optimiser vos contacts téléphoniques

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

ACQUERIR LES BASES DU MANAGEMENT

ACQUERIR LES BASES DU MANAGEMENT ACQUERIR LES BASES DU MANAGEMENT Clarifier les différents aspects de la fonction d encadrement Diagnostiquer son propre style de management Acquérir les savoirs facilitant la prise de fonction de manager

Plus en détail

Rym KAMOUN / Sonia GANNAR ISET RADES/TUNISIE

Rym KAMOUN / Sonia GANNAR ISET RADES/TUNISIE Rym KAMOUN / Sonia GANNAR ISET RADES/TUNISIE MISE EN PLACE D UNE PLATEFORME PEDAGOGIQUE POUR UNE MEILLEURE QUALITE D APPRENTISSAGE CAS DU MASTER PROFESSIONNEL CO-CONSTRUIT «COMMERCE ET DISTRIBUTION» DE

Plus en détail

Formation AVS/EVS Adaptation à l Emploi 2013/2014

Formation AVS/EVS Adaptation à l Emploi 2013/2014 Formation AVS/EVS Adaptation à l Emploi 2013/2014 PRÉVENTION/GESTION DES CONFLITS J-L NIGAUD PRÉAMBULE CONFLIT : Un des modes d expression parmi d autres du «Vivre ensemble» dans tout groupe social. Système

Plus en détail

EVALUER LES COMPETENCES DES COLLABORATEURS

EVALUER LES COMPETENCES DES COLLABORATEURS EVALUER LES COMPETENCES DES COLLABORATEURS F r a n ç oi se AD AM P a ge 1 su r 1 7 SOMMAIRE DEFINITIONS LA NOTION DE COMPETENCE LES FACTEURS DETERMINANTS DE LA COMPETENCE LES VERBES D ACTION LA NOTION

Plus en détail

Employé CSP compta fournisseurs

Employé CSP compta fournisseurs LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Employé CSP compta fournisseurs EVALUATION GDI DU SALARIE Employé CSP compta fournisseurs NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien : Préambule

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014

DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014 DU PACTE CIVIQUE JUILLET 2012 DECEMBRE 2014 comportement des personnes, des organisations et des institutions et politiques publiques, changements qui sont devenus indispensable pour faire face à la crise

Plus en détail

Allocution de Michel Fontaine. Journée du personnel d encadrement

Allocution de Michel Fontaine. Journée du personnel d encadrement Allocution de Michel Fontaine Journée du personnel d encadrement Reconnaissance, valorisation et contribution; pour donner une âme à la gestion, pour donner un sens à la gestion Le mercredi 4 juin 2003

Plus en détail

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS Ce document présente la procédure d évaluation des services centraux de l UNIL

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

EXPOSE : La Communication Interpersonnelle

EXPOSE : La Communication Interpersonnelle EXPOSE : La Communication Interpersonnelle Introduction : Tout activité humaine est communication, elle est partout, elle est inévitable. Elle a lieu avec des individus, des groupes, des objets ; à l occasion

Plus en détail