Cours 1 : Les principes de la communication positive

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours 1 : Les principes de la communication positive"

Transcription

1 Université Mohamed Premier Faculté des Lettres et Sciences Humaines Oujda 1 Année universitaire : Master Tourisme et Patrimoine Semestre 2 Cours 1 : Les principes de la communication positive 1 Introduction : les piliers de la communication "positive"... 2 a- L'état d'esprit optimiste... 2 b- Le comportement ouvert... 2 c- le vocabulaire affirmatif L'éthique de la communication la démarche la préparation... 4 a. le contenu... 4 b. les arguments... 4 c. les objections... 4 e. la stratégie d'entrée en communication l'entrée en relation... 5 a. L accueil... 5 b. La présentation des acteurs... 5 c. l'objectif d'adhésion... 5 d. la thématique... 5 e. l ouverture... 5 c. la recherche de convergence l'élaboration du plan d'action La conclusion de la démarche... 6 Bibliographie sommaire Labruffe, Alain, La communication positive, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, Labruffe, Alain, Cycle «communication positive», Document, Labruffe, Alain, Communication et qualité, AFNOR, 2008, 2 édition. 1

2 Introduction : les piliers de la communication "positive" 2 L adjectif «positive» s applique à la méthode en question dans ses 4 volets : état d esprit, comportement, vocabulaire et faits. Elle concerne également l éthique. a- L'état d'esprit optimiste Selon Alain Labruff l état d esprit général qui devrait inspirer l'authentique praticien de la communication est d être optimiste : «il faut et il suffit de décider instantanément d'être positif pour le montrer ensuite, immédiatement, dans son comportement» 1,. Il s agit donc d'avoir une "perception positive de la relation", comme le disait C. Rogers. Pour ce faire, il faut se préparer mentalement, avoir une attitude "positive". b- Le comportement ouvert Pour Alain Bruffe (Ibidem), le comportement est ouvert. Cela consiste en un corps et des gestes ouverts: mains et bras décroisés, visage ouvert et regard droit, articulation posée et rythme lent. Ce qui permet d envoyer un message général d'accueil de l'autre et de satisfaction concernant la rencontre qui s'annonce, surtout si celle-ci est devancée par des antécédents difficiles et un contexte complexe. Là encore il s'agit d'une décision réfléchie alors même que notre affectivité est contrariée et que l'on n'a guère envie d'être conciliant. c- le vocabulaire affirmatif Le vocabulaire favorisant la communication positive consiste en des formulations linguistiques positives (lexique, syntaxe, etc.) un effort constant effectué pour éviter les négatifs absolus qui nous mettent en opposition avec autrui de façon incontrôlée. les négatifs d'autrui transformés méthodiquement en autant de positifs. la nécessité de re - situer constamment à ce niveau de la relation, son interlocuteur (et, partant, soi-même) d- Les faits précis la communication positive se fonde sur des faits précis, sur des faits concrets, non sur des gymnastiques linguistiques et des simulacres verbales. Cette méthode permet de présenter le locuteur à son avantage, «impliquer [son] interlocuteur, exprimer une idée, transmettre une information, convaincre autrui, afin de favoriser des relations harmonieuses, dans tous ces cas où autrui est séparé de nous par un mur apparent d incompréhension» 2 L acte de communiquer exige une volonté déterminée fondée sur une méthode opérationnelle, accessible à tous et notamment utile dans les entretiens de face à face (comme dans les réunions), ainsi que dans les diverses situations exigeantes où autrui ne veut pas, ne sait pas ou dit ne pas pouvoir. La communication positive propose un dispositif élaboré composé de 3 outils: d objectifs pratiques inspirés d une éthique de la relation, sans laquelle la méthode devient manipulation ou est perçue comme telle 1 Alain Labruffe, Communication et qualité, p Alain Labruffe, Communication et qualité,.111 2

3 3 une démarche opérationnelle applicable dans toute relation difficile, à deux ou à plusieurs des principes actifs d'écoute utilisables en toutes circonstances, visant des objectifs pratiques Pour réussir le dialogue, il importe de maîtriser les étapes essentielles et les différents éléments constitutifs de ces étapes, telles qu elles sont présentées dans le schéma élaboré par Alain Labruffe 3 : 1. L'éthique de la communication c est une méthode humaniste, respectueuse de l'autre et authentique. Il s agit de parler vrai et exposer son propre point de vue, tout en acceptant foncièrement celui de l'autre pour examiner son fondement de validité de son point de vue, et non du nôtre, alors même que cet interlocuteur peut paraître résister à notre vérité et à nos arguments, montrer de la mauvaise foi ou s'opposer à nous avec obstination. Ce qui voudrait dire que l'autre est en mesure de nous influencer et d ébranler nos certitudes et nos convictions, d'autant mieux d'ailleurs que : a) nous sommes centrés sur lui; 3 Ibidem, p.120 3

4 4 b) nous faisons un effort tenace de le comprendre et de l'accepter tel qu'il est et non tel que nous voudrions qu'il soit c) nous repartons sans cesse de lui et de ce qu'il nous dit pour progresser dans la communication, d) nous sommes persuadés que l autre a des idées à nous faire partagé, avant de chercher à le convaincre de nos idées, e) nous ignorons a priori l'objectif commun auquel nous parviendrons ensemble et qui est très souvent éloigné de ce que nous avions prévu. Notre prétendue vérité ne représente qu'un aspect de la réalité, que nous soyons commercial, manager ou pédagogue. Il est donc nécessaire de prendre du recul en permanence pour que cette délimitation soit bien précisée, en se posant toujours la question suivante: l'autre gagne-t-il vraiment quelque chose de conséquent et de satisfaisant, dans cet accord qui nous unit? 2. la démarche 2.1. la préparation a. le contenu Le contenu concerne l'information, le message que l'on veut faire passer dans une forme plus ou moins structurée. Il vaut donc mieux lui substituer des idées-force, un plan, des points-clés. Rappelons que l'essentiel est de faire passer le message (convaincre, influencer, faire adhérer, converger, agir ensemble) et de rendre compréhensible ce que l'on dit. b. les arguments Les points forts, les "plus" du contenu constituent les éléments qui doivent être distillés stratégiquement, et de façon redondante, afin qu'ils soient retenus par l'interlocuteur. c. les objections Il faut prendre le temps d'effectuer l'inventaire de toutes les questions, et surtout des objections les plus dures, que notre interlocuteur va nous servir pour nous embarrasser. Pour ces dernières, il suffit de repérer le mot-clé de l'objection qui va alors servir de véritable mot de passe pour rentrer dans le "logiciel mental" de l'interlocuteur. Moyennant un "amortisseur relationnel" et une intonation adaptée grâce à une profonde inspiration, la réponse ainsi produite sert à calmer le jeu. Le silence immédiat est toujours la meilleure des réponses. e. la stratégie d'entrée en communication La stratégie d entrée en communication et les divers scénarios possibles, constituent une étape de préparation incontournable. "Dans quel état vais-je trouver mon interlocuteur, quels sont les coups de théâtre prévisibles, les coups (tout court, sales ou tordus)) et les inflexions probables du dialogue qui s'engage?" Atteindre ce triple objectif nécessite forcément des temps de silence pour permettre l'interaction, voire des interrogations pour susciter des questions qui permettront au fur et à mesure de l'échange de préciser le message. Dans toute communication, nous sommes toujours précédés par une 4

5 5 réputation, des rumeurs, et maintes pensées imaginaires qu'il va falloir prendre en compte pour les transformer en autant de forces positives lors de l'entrée en relation des acteurs de la communication l'entrée en relation (APOTO) L entée en relation comporte cinq points-clés : Accueil, Présentation, Objectif, Thématique, Ouverture (APOTO). Encore une étape capitale dans le dialogue qui s'instaure: se présenter, faire présenter l'autre et présenter la situation qui préside à la relation constituent les trois moments du triangle relationnel dans lequel la communication doit s'inscrire. L'objectif, les enjeux et les thèmes de discussion devront ensuite être précisés, et l'ensemble devra être réfléchi, pour que chaque mot choisi préalablement soit pesé puis, quand la rencontre s'avère difficile, il faudra prendre soin de bien noter les points-clés de ce démarrage. Cette entrée en relation est primordiale. a. L accueil L accueil est la clé de succès de la rencontre. Il se traduit par ce qu on appelle les rituels d interaction tels que bonjour, bonsoir, s il vous plaît, etc., par la poignée de main chaleureuse, un sourire franc, une posture ouverte. En clair «l accueil doit marquer toute l attention et la disponibilité que vous accordez à l Autre, ou aux autres si vous êtes en réunion», A. Labrufe 1997, p.138. b. La présentation des acteurs Statut, rôle, mission, la présentation de la situation : le contexte, les éléments permettant de comprendre la relation présente ainsi que ceux qui président à cette relation, justifient la rencontre. c. l'objectif d'adhésion L objectif d adhésion doit alors entraîner un accord, à distinguer de l'objectif de résultat qui, lorsqu'il est annoncé trop tôt, provoque le blocage de la communication, voire un refus pur et simple de l'interlocuteur. Si l'on veut proposer une difficulté à la réflexion d'autrui, il faut le faire par étapes progressives et commencer par une suggestion facile à accepter. Les formulations qui conditionnent l'adhésion s'énoncent donc ainsi: "j'aimerais avoir votre avis sur ","il faut que vous m'aidiez à comprendre telle chose ","j'aimerais faire le point avec vous sur " d. la thématique Le sujet à l'ordre du jour, selon un plan succinct, est annoncé, assorti d'une estimation du temps à consacrer à chaque point. Il sera utile de mettre en évidence les enjeux de l'information qui s'annonce. e. l ouverture C est la phase où l on doit céder le terrain de la parole à l Autre et où l on devient soi-même récepteur du message. Il faut donc gérer la parole de l Autre en pratiquant les principes de l écoute active. 5

6 6 c. la recherche de convergence C'est la deuxième phase de la démarche : notre écoute active va pouvoir se manifester clairement auprès de notre interlocuteur, en recourant aux principes qui vont faciliter l'expression de l'autre, avec le seul objectif opérationnel de capter et comprendre ce que veut dire l'autre. Ainsi nous obtiendrons de réelles informations, claires, tangibles et crédibles, qui nous feront comprendre l'univers psychologique de notre interlocuteur et accéder à ses mobiles. Mobiliser l'énergie de l'autre et le conduire vers un objectif qui nous agrée à tous deux consiste pour l'essentiel, à travers la démarche proposée, à faire se révéler les mobiles d'autrui en étant attentif à saisir et à reprendre les mots de passe dans leur formulation positive et, conjointement, en envoyant des stimulations positives inconditionnelles (valorisation, encouragement, reconnaissance, écoute active, empathie, bienveillance, chaleur) dans la "zone du plaisir du Moi" de notre interlocuteur l'élaboration du plan d'action La convergence des intérêts de chacun des acteurs ayant fait l'objet d'un accord explicite, il convient de faire exprimer par l'autre une intention que l'on pourra ensuite transformer et élaborer ensemble en véritable plan d'action qui convient aux deux. En regard d'une information que l'on doit transmettre, l'accord préalable ayant engendré suffisamment d'attention manifeste, le message pourra dès lors être transmis avec quelque chance de rétention. Si des manifestations de réticence se font jour, il convient de revenir à la phase précédente La conclusion de la démarche Elle sert essentiellement à consolider les acquis relationnels et factuels de la rencontre qui s'achève, et nécessite une certaine redondance pour: a) résumer les points clés abordés précédemment; b) rappeler l'accord enregistré et ses modalités d'application; c) évaluer positivement la rencontre; d) redonner la parole pour une dernière remarque de notre interlocuteur; a) remercier et se donner rendez-vous pour la prochaine fois. Cette touche finale doit être brève mais formelle, dans la mesure où elle doit solidifier l'engagement qui a été décidé de passer à l'action pour le manager et son collaborateur, d'approfondir un sujet et d'effectuer des exercices ou un travail précis dans un cadre pédagogique. Dans les deux situations des points de contrôle s'avèrent nécessaires pour soutenir la détermination de tous, et il sera toujours utile de rédiger un compte rendu écrit qui servira à rafraîchir des mémoires souvent défaillantes et à rappeler -si besoin- les modalités du plan d'action, aussi bien après un entretien qu'à la suite d'une réunion. 6

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation

RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation DEVELOPMENT CENTER Damien xxx Poste cible : Entreprise : Assesseurs Evaluesens : Responsable

Plus en détail

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE MONOLOGUE SUIVI

Plus en détail

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE FICHE MEDIAS N 1 REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE A l'attention des enseignants des cycles II et III Initiative de sensibilisation au handicap mental l'écolensemble Objectifs pédagogiques

Plus en détail

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement.

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. Centre - Pays de Loire CHRU Tours COMMUNICATION «Conflits internes et Cohérence personnelle» SOMMAIRE Introduction page 3 Communication Page 4 Les paramètres d

Plus en détail

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e)

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e) OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager Assistant(e) secrétaire commercial(e) Référentiel d activités+analyse d activités Référentiel de compétences Référentiel

Plus en détail

DYNAMISER SON MANAGEMENT D ÉQUIPE

DYNAMISER SON MANAGEMENT D ÉQUIPE 1 2 3 4 Développer sa posture managériale : s affirmer dans tous les rôles de manager Définition du rôle et fonction du manager : donner du sens, épauler, accompagner, écouter... Encadrer plus efficacement

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste REUSSIR SA FONCTION ASSISTANT(E) 2015 COMMERCIAL(E) DUREE 5 jours (35 Heures) COUT 1290 HT par personne OBJECTIFS Connaître les missions de l Assistant(e) Commercial(e) Savoir communiquer Optimiser son

Plus en détail

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Prospection commerciale Contexte de formation 2 Objectifs de formation

Plus en détail

Table des matières 1 APPROCHE DE LA STRATÉGIE DE FORMATION AXÉE SUR LES ASSISTANTS JUNIORS... 4

Table des matières 1 APPROCHE DE LA STRATÉGIE DE FORMATION AXÉE SUR LES ASSISTANTS JUNIORS... 4 STRATEGIE DE FORMATION PROGRAMME JUNIOR 2015-2019 Juin 2015 Table des matières 1 APPROCHE DE LA STRATÉGIE DE FORMATION AXÉE SUR LES ASSISTANTS JUNIORS... 4 2 LES ACTIVITÉS DE FORMATION DU PROGRAMME JUNIOR

Plus en détail

Catalogue de formations transversales pour cadres

Catalogue de formations transversales pour cadres Cabinet de Conseil et de formation Agréé par le ministère de la formation et de l enseignement professionnel Catalogue de formations transversales pour cadres 42, Rue MAX MARCHAND GAMBETTA. Oran - Algérie

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Thématique de l appel à projets 2014. Favoriser les liens entre les générations pour lutter contre les solitudes

CAHIER DES CHARGES. Thématique de l appel à projets 2014. Favoriser les liens entre les générations pour lutter contre les solitudes CAHIER DES CHARGES Thématique de l appel à projets 2014 Favoriser les liens entre les générations pour lutter contre les solitudes Fondation Alsace Personnes Agées 4 rue de la Houblonnière 68000 COLMAR

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION

MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION Fiche de lecture : MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION I. PRESENTATION GENERALE «Management situationnel Vers l autonomie et la responsabilisation» (nouvelle édition enrichie),

Plus en détail

Marketing - Relation commerciale - Communication Exemples de formation

Marketing - Relation commerciale - Communication Exemples de formation Marketing - Relation commerciale - Communication Exemples de formation Marketing - Le marketing dans la stratégie d'entreprise - Bâtir son plan d'action marketing Vente - Techniques de vente en face à

Plus en détail

AT & PNL au service de la NEGOCIATION

AT & PNL au service de la NEGOCIATION COMMUNICATION ANALYSE AT & PNL au service de la NEGOCIATION Par COMPORTEMENT NEGOCIATION Plan: L analyse transactionnelle (AT) Définition Les états du moi L AT pour contrôler les difficultés nous empêchant

Plus en détail

Portefeuille. Bénévolat. de compétences. Modes d emploi pour. Tout bénévole Les jeunes Les actifs Les responsables d associations

Portefeuille. Bénévolat. de compétences. Modes d emploi pour. Tout bénévole Les jeunes Les actifs Les responsables d associations Bénévolat Portefeuille de compétences Modes d emploi pour Tout bénévole Les jeunes Les actifs Les responsables d associations Tout bénévole Votre mode d emploi Le Portefeuille de compétences vous aide

Plus en détail

RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION

RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION Dernière révision du document : juillet 2012 Voici en 4 étapes clé quelques conseils à respecter afin de réaliser une campagne de sensibilisation efficace en matière

Plus en détail

Guide manager pour l entretien professionnel

Guide manager pour l entretien professionnel - 1/14 - Guide manager pour l entretien professionnel Le présent guide a pour objet de faciliter la mise en œuvre de l entretien professionnel et, pour cela, de rappeler pour chacune des étapes les activités

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Guide pour l élaboration du bilan nominatif du volontaire en Service Civique

Guide pour l élaboration du bilan nominatif du volontaire en Service Civique Guide pour l élaboration du bilan nominatif du volontaire en Service Civique Sommaire 1. Objectif du bilan nominatif de Service Civique...2 2. Méthode d élaboration du bilan nominatif de Service Civique...2

Plus en détail

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Management consultant Contexte de formation... 2 Objectifs de formation

Plus en détail

FORMATION MANAGEMENT ET ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL. Une formule innovante adaptée aux besoins actuels des managers et des entreprises

FORMATION MANAGEMENT ET ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL. Une formule innovante adaptée aux besoins actuels des managers et des entreprises FORMATION MANAGEMENT ET ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL Une formule innovante adaptée aux besoins actuels des managers et des entreprises Le public concerné et pré requis Cette formule concerne des managers

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Titre 2 - Offres de prêt / notices d'information des banques au sujet de la résiliation/ substitution d assurance emprunteur en cours de prêt

Titre 2 - Offres de prêt / notices d'information des banques au sujet de la résiliation/ substitution d assurance emprunteur en cours de prêt Titre 2 - Offres de prêt / notices d'information des banques au sujet de la résiliation/ substitution d assurance emprunteur en cours de prêt Dans cette partie sont étudiés les dispositifs contractuels

Plus en détail

CONCOURS DE CONSEIL JURIDIQUE

CONCOURS DE CONSEIL JURIDIQUE CONCOURS DE CONSEIL JURIDIQUE Présentation du concours : Le Concours de conseil juridique organisé par l'association MediaDroit a pour but de placer ses participants dans le rôle d'un conseiller juridique.

Plus en détail

Liste des formations : Développement personnel

Liste des formations : Développement personnel Liste des formations : Développement personnel Gamme de formation 06 LES 5 OUTILS ESSENTIELS DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL POUR... 7108 DEVELOPPER SA PRESENCE POUR MIEUX COMMUNIQUER http://www.cegos.fr/formation-ameliorer-ses-relationsprofessionnelles/p-0106-

Plus en détail

LE MANDAT DE MELBOURNE Un appel à l'action pour accroître la valorisation de la gestion des relations publiques et des communications

LE MANDAT DE MELBOURNE Un appel à l'action pour accroître la valorisation de la gestion des relations publiques et des communications LE MANDAT DE MELBOURNE Un appel à l'action pour accroître la valorisation de la gestion des relations publiques et des communications FORUM MONDIAL SUR LES RELATIONS PUBLIQUES NOVEMBRE 2012 Le mandat des

Plus en détail

La charte de l'a.r.c.h.e.

La charte de l'a.r.c.h.e. La charte de l'a.r.c.h.e. Ethique Conscients de disposer de clefs d'accès efficaces aux ressources de l'inconscient et de la responsabilité de promouvoir une définition et une perception originales des

Plus en détail

Plus d'infos sur www.demai.fr

Plus d'infos sur www.demai.fr Plus d'infos sur www.demai.fr L'Administration des Ventes au Service du Client 3 jours (24 heures) Comprendre les nouveaux enjeux de l'adv ; développer les compétences du service commercial grâce à la

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

Conseiller relation client à distance - Titre Professionnel Agrément JS n 1393-011. Sommaire

Conseiller relation client à distance - Titre Professionnel Agrément JS n 1393-011. Sommaire Conseiller relation client à distance - Titre Professionnel Agrément JS n 1393-011 Sommaire Cadre de la formation... 2 1. L entretien d'achat vente... 3 2. Préparation de l'entretien de vente... 3 3. Les

Plus en détail

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB Durée : 2J / 14H Groupe de : 6 max Formateur : Consultant expert en relation client et management commercial. Formateur confirmé. Formation à la vente Objectifs

Plus en détail

Séquence de découverte de SparkAngels Logiciel d entraide numérique

Séquence de découverte de SparkAngels Logiciel d entraide numérique Contributeurs : GUILLEZ Frédéric BANDINI Gérard DENIGOT Michaël FOLCH Janine PERILLAUD Stéphanie PLATEL Carl REANT Franck I. Matériel et préparation Pré requis matériel et logiciel : Ordinateur avec connexion

Plus en détail

LE TELEPHONE COMMERCIAL

LE TELEPHONE COMMERCIAL Mini CATALOGUE LE TELEPHONE COMMERCIAL SOMMAIRE Les relations téléphoniques performantes 2 La prise de rendez-vous en prospection 3 La négociation commerciale 5 La vente en émission d appel 6 Rebond et

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

Coaching Formation - Consulting

Coaching Formation - Consulting Révélateur de ressources Coaching Formation - Consulting LA PROCESS COM : MIEUX COMMUNIQUER POUR MIEUX TRAVAILLER ENSEMBLE 1) Situer son type de personnalité et adapter ses comportements 2) Anticiper et

Plus en détail

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Introduction Ce document est un complément au Code d Éthique et de Conduite Professionnelle

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

RAPPORT FONCTION COMMERCIALE Philippe Dupont 30/10/13 Toute l information contenue dans ce rapport est confidentielle.

RAPPORT FONCTION COMMERCIALE Philippe Dupont 30/10/13 Toute l information contenue dans ce rapport est confidentielle. RAPPORT FONCTION COMMERCIALE Toute l information contenue dans ce rapport est confidentielle. Gordon - Exclusive Rights ECPA. SOSIE is a trademark of ECPA in France and/or other countries. INTRODUCTION

Plus en détail

MNG360 Rapport 360. de M. John DOE

MNG360 Rapport 360. de M. John DOE MNG360 Rapport 360 de M. John DOE Evaluation réalisée MNG360 Date de création vendredi 19 juin 2009 12:23 Date de début vendredi 19 juin 2009 12:31 Date de fin vendredi 19 juin 2009 12:45 Temps de passation

Plus en détail

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35)

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35) FORMATION ORMATIONS EVS EVS Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB Des modules de deux jours pour valoriser des compétences et acquérir des connaissances complémentaires Compétences et métiers de l aide

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

Sommaire Module téléphone

Sommaire Module téléphone Sommaire Module téléphone I. Programme 1 page 3 II. Programme 2 page5 III. Programme 3 page 7 IV. Programme 4 page 9 1 Exemple de programme de formation Toutes nos informations sont réalisées sur-mesure.

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33

Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33 Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33 Entrée en scène: Acteur et trac Transpiration, rougeurs, gorge nouée Peur: trou de mémoire, bafouiller Le trac nécessaire? A gérer! CORPS Respect Révision

Plus en détail

FICHE S PEDAGOGIQUE S. Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi

FICHE S PEDAGOGIQUE S. Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi FICHE S PEDAGOGIQUE S Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi 2 TABLE DES MATIERES PREMIERE PHASE : BILAN 1. Organisation de la phase de bilan 5 2. Fiches relatives à l'expression orale

Plus en détail

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Audit qualité Programme de formation Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

Conseiller en Bilans de Compétences : un métier exigeant.

Conseiller en Bilans de Compétences : un métier exigeant. Conseiller en Bilans de Compétences : un métier exigeant. Par Myriam Bousselet Directrice de CBC, formatrice et coach mai 2008 Les conseillers bilans sont pour partie des psychologues, mais les centres

Plus en détail

Comment bien manager?

Comment bien manager? Comment bien manager? A/ Les 5 piliers du manager : Être cadre : Le manager est garant du cadre et des règles qu il faut suivre. Il est l encadrant. Il donne une cohérence et un sens au travail de chacun.

Plus en détail

Formation : Prospecter et gagner de nouveaux clients

Formation : Prospecter et gagner de nouveaux clients Formation : Prospecter et gagner de nouveaux clients Professionnaliser son activité commerciale Les entreprises perdent en moyenne 50 % de leurs clients tous les cinq ans et leurs clients existants ne

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 Introduction : Questions/réponses : Qu est-ce que pour vous un bon recrutement? Cela dépend de quoi? Qu est-ce qui est sous votre contrôle?

Plus en détail

SKRIVA vous présente, avec l intervention de M. Tony BEERDEN (ALCOBE) des cycles de formation sur ces thèmes dans la région Aquitaine.

SKRIVA vous présente, avec l intervention de M. Tony BEERDEN (ALCOBE) des cycles de formation sur ces thèmes dans la région Aquitaine. SKRIVA FORMATION CONTINUE Vous avez du mal à gérer votre temps et à vous organiser? Vous avez à gérer des relations avec des personnes «difficiles»? Vous êtes confrontés au stress dans votre vie professionnelle

Plus en détail

Accord-cadre pour la collaboration intercantonale assortie d'une compensation des charges

Accord-cadre pour la collaboration intercantonale assortie d'une compensation des charges Accord-cadre pour la collaboration intercantonale assortie d'une compensation des charges (Accord-cadre, ACI) du 24 juin 2005 I. Dispositions générales 1. Principes Art. 1 But et champ d'application 1L'Accord-cadre

Plus en détail

Influencer avec intégrité

Influencer avec intégrité Influencer avec intégrité 1 Les objectifs généraux d une communication. Aider (conseils, directives) Apprendre (acquérir habiletés, connaissance de soi et du monde) Créer des liens (amitiés, formation

Plus en détail

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010)

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Les associations, souvent financées par des fonds publics doivent aujourd hui faire face à une diminution

Plus en détail

1. La base de données économiques et sociales : un nouveau support d information

1. La base de données économiques et sociales : un nouveau support d information LOI DE SECURISATION DE L'EMPLOI AVRIL 2014 LA CONSULTATION DU COMITE D ENTREPRISE SUR LES ORIENTATIONS STRATEGIQUES ET LA BASE DE DONNEES ECONOMIQUES ET SOCIALES (BDES) Loi de sécurisation de l emploi

Plus en détail

Unité 2.2.a Qu est-ce que l écoute active? Pourquoi la qualité d écoute du tuteur est-elle importante?

Unité 2.2.a Qu est-ce que l écoute active? Pourquoi la qualité d écoute du tuteur est-elle importante? Unité 2.2.a Qu est-ce que l écoute active? Pourquoi la qualité d écoute du tuteur est-elle importante? Durée Compétence A l'issue de la formation, les tuteurs: 45-75 minutes Compétence 10 : Capacité à

Plus en détail

AVIS RENDU EN VERTU DE L'ARTICLE 228 DU TRAITÉ CE. Prise de position de la Cour

AVIS RENDU EN VERTU DE L'ARTICLE 228 DU TRAITÉ CE. Prise de position de la Cour AVIS RENDU EN VERTU DE L'ARTICLE 228 DU TRAITÉ CE Prise de position de la Cour Sur l'admissibilité de la demande d'avis 1 Les gouvernements irlandais et du Royaume-Uni, mais aussi les gouvernements danois

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

La P N L appliquée à la vente

La P N L appliquée à la vente La P N L appliquée à la vente Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Objectifs : Maîtriser les outils de programmation de la démarche commerciale. Programmer les objectifs de la réussite commerciale.

Plus en détail

Marion LE STRAT 2011-2012. Utiliser les techniques de coaching auprès de vos collaborateurs

Marion LE STRAT 2011-2012. Utiliser les techniques de coaching auprès de vos collaborateurs Bénédicte BELISSON IUT Lumière Natacha JEANTET LP CGRH Marion LE STRAT 2011-2012 Utiliser les techniques de coaching auprès de vos collaborateurs Thierry LE VAN Psychosociologie Sommaire Sommaire... 2

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE GÉNÉRALE MONOLOGUE SUIVI : décrire l'expérience MONOLOGUE SUIVI : argumenter

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360

Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360 Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360 Comptes rendus experts des compétences et guide de développement Paul Durand 21 Boulevard Haussmann 75009 PARIS T 01 80956881 I www.groupehumanmobility.fr

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Manager leader Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme

Plus en détail

Cohésion d Equipe - Team Building

Cohésion d Equipe - Team Building Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Cohésion d Equipe - Team Building Objectifs : Comprendre les mécanismes de fonctionnement d une équipe. Comprendre les rôles de chacun et le rôle de l encadreur.

Plus en détail

Préparer ses entretiens de prospection et de vente

Préparer ses entretiens de prospection et de vente Préparer ses entretiens de prospection et de vente Les entretiens de prospection et de vente sont les moments clés du commercial. Cependant la préparation de ces moments est essentielle : se connaître,

Plus en détail

La formation professionnelle l'esprit tranquille. ème

La formation professionnelle l'esprit tranquille. ème La formation professionnelle l'esprit tranquille ème 2 semestre 2015 GUIDE DES FORMATIONS GRATUITES 66, rue Jules Favre - - Tél : 05 57 51 99 61 - Fax : 05 57 51 06 02 - e-mail : cegal33@wanadoo.fr - site

Plus en détail

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation?

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation? THÈME DE L INDIVIDU À L ACTEUR L organisation, que ce soit une association, une administration ou une entreprise, ne peut pas fonctionner sans la mise en œuvre de processus de gestion assurant la coordination

Plus en détail

1 De la logique de l entreprise au projet managérial

1 De la logique de l entreprise au projet managérial De la logique de l entreprise au projet managérial Caisse à outils du manager en quête de performances managériales!. Rappel de ce qu est la logique de l entreprise Une entreprise se définit comme la somme

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION 2014 Formations en image professionnelle, en efficacité relationnelle, en développement personnel 1 SOMMAIRE Image professionnelle Page 3 Valoriser son image et sa communication

Plus en détail

Compte-rendu des ateliers

Compte-rendu des ateliers FORUM DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL LOCAL 2010 2 E rencontre citoyenneté Compte-rendu des ateliers La 2e rencontre du Forum a abordé le thème de la citoyenneté. Cette rencontre s'est déroulé en suivant en partie

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale PLAN D ÉTUDES école fondamentale Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau, Vu la loi du 6 février 2009 portant organisation de l enseignement fondamental; Notre Conseil d État entendu; Sur le

Plus en détail

Fiche Juridique CRÉATION ET FONCTIONNEMENT D'UNE ASSOCIATION LOI DU 1ER JUILLET 1901!

Fiche Juridique CRÉATION ET FONCTIONNEMENT D'UNE ASSOCIATION LOI DU 1ER JUILLET 1901! Fiche Juridique CRÉATION ET FONCTIONNEMENT D'UNE ASSOCIATION LOI DU 1ER JUILLET 1901 Cette fiche à vocation pédagogique a été conçue pour vous initier au droit des associations, tout en vous présentant

Plus en détail

Bibliothèque des Compétences clés

Bibliothèque des Compétences clés Bibliothèque des Compétences clés Modules Jours Heures S exprimer oralement 3 21 S exprimer à l écrit 4 28 Manipuler les chiffres et les ordres de grandeur 5 35 Utiliser les principaux outils bureautiques

Plus en détail

Quel management dans un collectif de travail en télétravail?

Quel management dans un collectif de travail en télétravail? Quel management dans un collectif de travail en télétravail? Le passage au télétravail s accompagne de transformations importantes en termes d organisation et de pratiques. Comment faire évoluer le management

Plus en détail

La conduite de réunion

La conduite de réunion La conduite de réunion 1.0 LUCIE SOLTYSIAK - ENSEIGNANTE EN ÉDUCATION SOCIOCULTURELLE - AVIZE VITI CAMPUS Table des matières Objectifs 5 I - La communication au sein d'une équipe 7 A. Exercice : Une équipe

Plus en détail

Comment rédiger correctement le courrier électronique?

Comment rédiger correctement le courrier électronique? Comment rédiger correctement le courrier électronique? Courriel, Mail, Mél Quel terme employer? Si tous ces termes vous sont connus, la commission de Terminologie (qui fixe les termes que l administration

Plus en détail

ACCORD EUROPÉEN RELATIF AU TRANSPORT INTERNATIONAL DES MARCHANDISES DANGEREUSES PAR ROUTE (ADR)

ACCORD EUROPÉEN RELATIF AU TRANSPORT INTERNATIONAL DES MARCHANDISES DANGEREUSES PAR ROUTE (ADR) ACCORD EUROPÉEN RELATIF AU TRANSPORT INTERNATIONAL DES MARCHANDISES DANGEREUSES PAR ROUTE (ADR) LES PARTIES CONTRACTANTES, DÉSIREUSES d'accroître la sécurité des transports internationaux par route, SONT

Plus en détail

Dossier complémentaire pour l analyse de cas

Dossier complémentaire pour l analyse de cas Niveaux d analyse Les facteurs à prendre en compte : L institution Les valeurs de l Institution sont éloignées/proches des valeurs de l étudiant L enseignant pense qu il est possible de faire évoluer les

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Informateur social/informatrice sociale (23111 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Informateur social..............................................

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre pédagogique «La motivation des étudiant e s à l Université» 23 avril 2013

Compte rendu de la rencontre pédagogique «La motivation des étudiant e s à l Université» 23 avril 2013 Compte rendu de la rencontre pédagogique «La motivation des étudiant e s à l Université» 23 avril 2013 Participant e s : Nathalie Janz (Adjointe Enseignement et Affaires étudiantes), Marie-Paule Charnay

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

COMMENT RECONNAITRE SON STYLE DE MANAGEMENT PREFERENTIEL?

COMMENT RECONNAITRE SON STYLE DE MANAGEMENT PREFERENTIEL? COMMENT RECONNAITRE SON MANAGEMENT PREFERENTIEL? Les différents contextes professionnels et le caractère souvent hétérogène des individualités au sein d une même équipe supposent, pour le dirigeant ou

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve relative aux enseignements technologiques transversaux, épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité et épreuve d'enseignement technologique en langue

Plus en détail

COACHING POSITIF. (Re)Trouvez du Sens. Confiance en soi et affirmation de soi par la communication non violente (CNV) Mars 2013.

COACHING POSITIF. (Re)Trouvez du Sens. Confiance en soi et affirmation de soi par la communication non violente (CNV) Mars 2013. 2 0 1 2-2 0 1 3 COACHING POSITIF (Re)Trouvez du Sens Confiance en soi et affirmation de soi par la communication non violente (CNV) COACHING POSITIF, spécialiste de l'accompagnement, vous propose son service

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement

13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement 13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement Objectifs : - Savoir identifier les propositions douteuses. - Connaître les critères d'évaluation d'un prestataire de référencement sérieux

Plus en détail