Metarom conquiert le monde avec ses saveurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Metarom conquiert le monde avec ses saveurs"

Transcription

1 BudgEt Nouveau Informatique Comment réduire ses Passage difficile? Atelier numérique frais généraux? La CCI vous aide Inscrivez-vous! Page 14 Page 15 Page 13 Numéro Octobre 2012 Numéro 226 janvier dossier entreprise actu Dossier Metarom conquiert le monde avec ses saveurs Sup de Co devient France Business School P.8 et 9 Actualités économiques Procter&Gamble valorise ses déchets P.2 Agro-alimentaire Spécialisée dans la création et la fabrication de solutions aromatiques pour l'industrie agro-alimentaire, Metarom poursuit son développement international en ouvrant une dixième filiale à l étranger. Page 5 DÉVELOPPEMENT Une production en hausse chez Nutribio Logistique VFP conforte son site en Haute-Picardie P.5 Sucess story Laporte, médaille d'or des cibles P.7 Éco-activités Kali lance la bûche hypercalorifique P.3 Spécialisée dans la fabrication de poudres et de barres alimentaires, Nutribio enregistre une hausse de 30 % de ses volumes. L'entreprise se dote d'un directeur d'usine et d'un directeur technique pour garantir ces résultats. P.3 Ailleurs : Le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais inscrit à l'unesco P.7 Tendances : Le grand retour du home made P.11 E-cci : les-aides.fr P.13 CCI PRATIQUE : Sous-traitants/donneurs d'ordre : les clés pour une bonne relation P.14 Investissement Intermarché Albert version XXl P.2 La vitrine du mois «Nous visons une clientèle plus jeune et plus citadine» Rédaction : - Service communication - 6, boulevard de Belfort Amiens - Tél Publicité : PMP, 29, rue de la République Amiens - Tél Fax : Directeur de la publication : André Alexandre Rédactrice en chef : Anne Féger Comité éditorial : André Alexandre, Françoise Boulfroy, Daniel Chenal, Daniel Gay, Guillaume Debart, Sylvie Pruvost, Béatrice de Villeneuve Rédaction : Stéphanie Bescond, Isabelle Boidanghein, Anne Canonne, Sophie Desmaret, Kaltoume Dourouri, Matthieu Hérault, Guillaume Lamory, Carole Legris, Eléonore Lelong, Sylvain Parfait, Béatrice Pujebet, Nathalie Saillard, Caroline Sueur, David Vershaeve Secrétariat de rédaction et coordination : Ombeline Chivé Iconographie : Yveline Quillien Conception : Miz enpage - Maquette : La Voix du Nord Impression : IPS ISSN : x Dépôt légal à parution. Jean-Claude Lucet, responsable de la Chapellerie à Amiens

2 actualités économiques INNOVATION Procter & Gamble valorise ses déchets sur site >>Sur l Espace industriel Nord d Amiens, Procter & Gamble et Veolia Propreté ont engagé une démarche vertueuse pour l environnement. Leur objectif commun : optimiser le tri des déchets, depuis les lignes de fabrication jusqu aux produits finis, et mettre en place des filières innovantes de valorisation. «Initié en 2011, le projet d optimisation des déchets générés sur le site Procter & Gamble d Amiens, s est concrètement mis en œuvre en mars dernier avec le partenariat engagé avec Veolia Propreté. Sur le site, nous générons trois types de déchets : les matériaux d emballage, les liquides et les produits finis, explique Sylvain Daugan, responsable logistique amont. Dans le cadre de la politique globale de réduction de notre empreinte écologique, nous souhaitons minimiser le volume Grâce à ces efforts, 60 % des déchets ont été valorisés, contre 35 % à 40 % précédemment Sylvain Daugan, responsable logistique du site de nos déchets sur le site même de production et trouver des filières de valorisation innovantes. C est un enjeu environnemental mais également financier.» Dans un premier temps, le personnel a été sensibilisé sur les lignes de fabrication près de 600 personnes - pour les inciter à trier les plastiques (bouteilles et bouchons) et le carton qui seront valorisés. Les déchets divers seront quant à eux enfouis. «Pour faciliter le tri, nous avons renouvelé le parc de poubelles et avons identifié chaque container. Un compacteur a été installé pour déverser les poubelles contenant du plastique directement au bout du quai. Nous avons également acheté une presse à balles pour compacter le carton. Désormais, les déchets plastiques et cartons qui quittent notre site sont réutilisables en l état par les entreprises de valorisation des déchets», ajoute le responsable. : Procter&Gamble Sur l Espace industriel Nord, le site Procter & Gamble s étend sur 45 hectares. Objectif : 70 % de valorisation Grâce à ces efforts, 60 % des déchets ont été valorisés, contre 35 % à 40 % précédemment. «Notre objectif est d atteindre 70%, grâce à de nouvelles niches. C est par exemple le cas des palettes en bois, qui lorsqu elles sont cassées, sont désormais broyées sur place. Jusqu alors, trois bennes de palettes quittaient le site tous les jours ; aujourd hui, le nombre de rotations est divisé par quatre. La valorisation concerne également les produits finis (en fin de vie ou stocks restants après des opérations commerciales), qui, jusqu à présent, étaient incinérés. Ils sont maintenant déconditionnés en plastique, carton et liquide. Seul le liquide ne sera pas valorisé, il sera évaporé ou incinéré. Là où 4 camions partaient, c est aujourd hui 2 citernes et demi.» Procter & Gamble Rue André Durouchez à Amiens Tél REPÈres Installée depuis 1963 sur l Espace industriel Nord à Amiens, Procter & Gamble fabrique des lessives liquides et des nettoyants ménagers, depuis le soufflage des bouteilles en plastique jusqu au conditionnement. L entreprise emploie 1050 salariés sur le site de production et le centre de distribution. Les marques commercialisées en France sont : Ariel, Lenor, Mr Propre, Febreze, Dash et Gama. 85 % de la production part à l export, dont près de 40 % vers l Angleterre. POINT DE VUE «La formation doit rester une priorité régionale» André Alexandre Directeur général de la DÉMÉNAGEMENT Les Mousquetaires grandissent au Pays du Coquelicot >>Quatre années et 7 millions d euros ont été nécessaires pour déménager l Intermarché d'albert. Depuis un mois et demi, la clientèle découvre son nouveau magasin : ravie! Élever le niveau culturel et de formation des jeunes de notre région relève de notre responsabilité collective. L objet n est pas ici d énumérer la liste de nos faiblesses dans ce domaine mais avouons-le, nos scores demeurent faibles. La formation et tout particulièrement la formation professionnelle est pourtant le fer de lance de l emploi et du développement économique. Il devient très difficile de la financer tant pour les établissements, les familles, les collectivités que pour les entreprises. La crise comprime les budgets, assèche les trésoreries et les marges s érodent. La tentation est alors grande de faire l impasse sur les investissements non immédiatement rentables ou opérationnels. Ce mécanisme affecte directement les budgets formation. Ce n est pas satisfaisant. À l échelle régionale, tous les intervenants, dont la CCI, partagent le même objectif et ont engagé depuis de nombreuses années des efforts substantiels vers la formation. En cette période délicate, nous devons page 2 - Entreprise 80 - Octobre 2012 démultiplier nos efforts et trouver des organisations performantes et inscrites dans la durée. La CCI s est toujours engagée dans la formation des jeunes, des salariés et des dirigeants. Elle se bat au quotidien pour moderniser ses écoles, les faire rayonner et créer des partenariats à la hauteur des enjeux actuels des entreprises. La création de France Business School (FBS) regroupant 4 écoles de commerces, est l illustration de cette volonté de répondre aux exigences de qualité des formations et à l évidente internationalisation de l économie actuelle.le changement d échelle, l innovation pédagogique et le recrutement de nouveaux profils d élèves devront, comme pour FBS, trouver leur voie au sein de l ESIEE-Amiens et d'interfor, centre de formation départemental et consulaire des apprentis. C est l ambition de la CCI de faire des choix en rupture, innovants, au plus proche des entreprises. La CCI fait résolument de l année 2013, l année du changement, l année FBS. Certes, les habitués restés sourds au changement qui s opérait n auront pas à chercher trop loin. Le nouveau magasin n est qu à 300 mètres de l ancien. Ils trouveront ici un édifice élégant, pourvu des derniers éléments identitaires des Mousquetaires. Pour se garer, 440 places donnent de l aisance par rapport aux 260 précédentes. Mais une fois le seuil franchi, le changement prend toute son ampleur. Déjà, les 8 emplacements de la galerie marchande offrent leurs services : le Point Chaud et ses tables, la laveriepressing, le coiffeur, la téléphonie, le cordonnier-serrurier! Et les autres? La présence de 2 enseignes nationales reste à confirmer. Quant au dernier, en novembre ou janvier, il sera dévolu au service à la portière (drive) pour le traitement des commandes des clients internautes. Un espace organisé et optimisé Côté magasin, le regard est aspiré par l ambiance colorée et lumineuse de l espace de vente de m². Le magasin s'étend maintenant sur 4 000m² de surface de vente et optimise également le travail des salariés. Les étals et rayonnages sont très soignés, presque chics. Pour la vente assistée, l appétence des vitrines n a d égale que l accueillante jovialité des poissonniers, fromagers, bouchers et charcutiers. Alors oui, comme diraient Mélanie et Franck Lavalard, les dirigeants, «nous avons des échos positifs, voire très positifs de la clientèle Mais on reste à l écoute.» Il n empêche que le magasin est une belle réussite. Pour la clientèle, on l a vu : m² de plus et en mieux, ça donne plus de choix et plus d envies. Mais pour les salariés aussi puisqu avec un outil tout neuf ; finie la chambre froide à l opposé des rayons! Et pour les livraisons : finis aussi les déchargements au hayon élévateur! Cerise sur le gâteau, l effectif va passer de 85 à 100 salariés en quelques mois! Intermarché Rue du 11 Novembre à Albert Tél

3 Repères du mois ,8% ingénieurs sont diplômés tous les ans en France. Source : Ingénieurs scientifiques de France c est le nombre de «drive» ouverts en France à fin mai Source : Les Échos des entreprises françaises sont des TPE (de 0 à 19 salariés) soit 2,4 millions. Source : Baromètre de TPE entreprises AGRO-ALIMENTAIRE Nutribio augmente sa production >>Basée à Doullens, Nutribio est spécialisée dans la fabrication de poudres et de barres alimentaires qui enregistre une hausse de 30 % de ses volumes. L'entreprise se dote d'un directeur d'usine et d'un directeur technique pour garantir ces résultats. Jacques Laurent est le nouveau directeur de l'usine à Doullens. «2012 aura été une très bonne année! Nous avons continué nos principes d'investissements prévus depuis Nous avons eu deux années consacrées essentiellement à la productivité avec une concrétisation complète des achats VIDÉO sur certaines lignes», explique Anthony Damiens, directeur technique. Plus concrètement, pour développer sa productivité, les nouvelles installations ont été principalement liées aux conditionnements de boîtes. ZYWAK : les films promotionnels en 3D relief >>La société de production audiovisuelle amiénoise innove avec les dernières technologies 3D relief. Les vidéos promotionnelles de ses clients font le spectacle et attirent les foules! Régulièrement, l'entreprise développe, grâce à son laboratoire de recherche et développement, de nouveaux produits, qui d'une année à l'autre varient en quantité, en volume et reste force de propositions pour ses clients. «Nous répondons également à des cahiers des charges spécifiques, poursuit-il. Par exemple, nous avons développé de nouvelles boîtes pour un client.» Un marché à l'international Ses clients? De grandes marques. Lesquelles? La discrétion est maître mot pour les dirigeants, que ce soit sur les installations, le nom des clients, le nom des marques % de l'activité concerne le lait infantile. Le reste de l'activité se complète avec les boissons chaudes, les produits diététiques et les produits sportifs. Une des grandes fiertés pour l'entreprise est de faire partie du groupe Sodiaal qui avec ses producteurs, répartis sur 64 départements, collecte plus de quatre milliards de litres de lait. 75 % de la production va à l'export hors Europe. Autant dire que les certifications font la différence sur le marché international : ISO 9001 (norme reconnue sur un plan international pour la gestion de la qualité des entreprises), BRC5, ISO (autre norme internationale liée à la sécurité alimentaire), IFS5 (standard pour l'industrie alimentaire en Europe), produits biologiques, certification Hallal... «En moyenne, nous avons un audit ou une visite par semaine», confient les dirigeants. 80 % de l'activité de Nutribio concerne le lait infantile : productivité, capacité et sécurité Pour Jacques Laurent, nouvellement nommé directeur d'usine, 2013 sera la suite logique de Avec un premier axe, celui de développer la productivité sur tout ce qui est conditionnement en boîtes, avec ce double objectif, productivité et capacité, afin de continuer de progresser sur leurs marchés. Le deuxième axe, la sécurité des biens et des personnes : «Un audit est actuellement en cours. Il aboutira à des plans d'actions qui seront mis en œuvre tout au long de l'année» précise-t-il. Nutribio Rue de Rouval à Doullens Tél Nutribio en chiffres Deux années ont été consacrées essentiellement à la productivité avec une concrétisation complète des achats sur certaines lignes Anthony Damiens, directeur technique de Nutribio Doullens Née du rapprochement de Sodiaal Industrie et de Cofranlait, les filiales de Sodiaal et d'entremont Alliance en 2008, Nutribio conçoit, fabrique et vend des produits diététiques, des laits infantiles en poudre et des ingrédients laitiers élaborés. L'entreprise compte 300 salariés et peut conditionner tonnes de produits en poudre par an. En 2011, elle a enregistré un chiffre d'affaires de 130 millions d'euros. ÉCO-ACTIVITÉS Kali, la bûche hypercalorifique Ludovic Gallet développe la vidéo en 3D, qui attire de plus en plus les foules. Il est des expériences et des émotions qui ne se refusent pas. Voir une personne sortir la main de l écran pour vous montrer quelque chose en fait partie. C est spectaculaire, c est frappant et, comme on dit en communication, c est formidablement impactant. Quoi de mieux pour les clients de Zywak? Ludovic Gallet, passionné et gérant depuis 13 ans, explique son choix : «Chez Zywak, nous avons choisi la 3D relief et y travaillons depuis 1 an pour maîtriser toutes ses capacités. Au-delà du rendu esthétique, la 3D apporte en plus une dimension ludique qui attire. Les spectateurs jouent à se faire surprendre par des effets de jaillissement et de profondeur. Et non seulement ils se souviennent de cette expérience surprenante, mais en plus ils la partagent. L objectif du film est donc largement optimisé. Nos clients 3D s en sont vite rendu compte sur les salons avec une très forte augmentation de la fréquentation de leur stand.» Et pas seulement de leur stand puisque l entreprise a notamment réalisé le film publicitaire en 3D de la ville de Calais, diffusé 15 jours dans salles de cinéma à Londres et sa banlieue pendant les derniers JO! Le film a impacté plus de 10 millions de spectateurs! Comme quoi, ce n est pas parce que l on est une petite entreprise amiénoise que l on ne peut pas faire de grandes choses! Zywak 18 rue Lamartine à Amiens Tél >> À Méricourt-en-Vimeu, Gilles de Poncins fabrique et commercialise des bûches de bois dur densifié. Elles sont trois à quatre fois plus calorifiques que celles de bois normal. Transformer des morceaux de bois non nobles comme les rebuts ou les houppiers, en bûches de morceaux broyés et pressés, voilà l idée innovante qu a eu Gilles de Poncins. Au final, la quasi totalité d un arbre est exploitée : «La majorité du temps, 50% de la matière était bien valorisée, précise-t-il. Mon geste est donc écologique à plus d un sens.» Dans son usine de Méricourten-Vimeu, les morceaux de bois durs exclusivement - chêne, hêtre, frêne - venus de forêts voisines sèchent de longs mois avant d être broyés en plaquettes. Les plaquettes sèchent aussi avant d être densifiées à haute pression. En bout de chaine sortent des bûches carrées de 8 cm de côté et de 30 cm de long. Elles sont vendues en sacs de 10 kg (5 euros) ou en palettes d une tonne (400 euros livrée). Elles peuvent être introduites dans des poêles traditionnels, des inserts, des cheminées... : «Leur humidité est de 10 à 15 %, explique t-il. Elle est parfaitement stable. Ce bois ne pollue pas, ne salit pas quand il brûle. Le pouvoir calorifique permet une consommation de bûche diminuée.» Gilles de Poncins a reçu des aides remboursables du conseil régional, des subventions du conseil général... Pour le moment, il emploie 2 personnes et pourrait passer à terme à 6. Il dispose de quelques points de vente autour d Amiens mais recherche des personnes pour devenir dépositaire Kali et vendre ses bûches en dépôt. Pour lui, écologie rime aussi avec solidarité. Ce bois ne pollue pas, ne salit pas quand il brûle. La combustion est parfaite. Gilles de Poncins, créateur de Kali Kali Rue du château à Etrejust Tél Octobre Entreprise 80 - page 3

4 entreprises INTERNATIONAL Metarom à la conquête de l'amérique du Sud >>Spécialisée dans la création et la fabrication de solutions aromatiques et de caramels destinés aux industries agro-alimentaires, Metarom poursuit son développement international en ouvrant une nouvelle filiale à l étranger. INDUSTRIE VFP recadre sa logistique dans la Somme >>VFP, fabricant de cadres industriels destinés à la sérigraphie, se développe et devient progressivement la plateforme logistique de l entreprise nationale. Elle exporte dans plus de 40 pays différents. L'entreprise propose des solutions aromatiques naturelles ou synthétiques sous différentes formes. C est en Colombie que le groupe Metarom ouvre sa dixième filiale entreprise à taille humaine. Metarom cherche à être toujours plus proche de ses clients. Elle dispose pour cela de structures de développement et/ou de productions locales en Europe, Amérique, Afrique et Océanie et s appuie sur un large réseau de distributeurs. À Metarom France, Bénélux, Iberica, Suisse, A.S en République Tchèque, Australia, Canada, USA et UMA au Maroc, s ajoute donc Metarom Andina. Céline Hocquet, nouvelle directrice de Metarom France, maintient le cap du développement. Metarom dans notre quotidien Les nouveautés qui arrivent sont liées au marché certes, mais aussi aux pays dans lesquels nous nous implantons Céline Hocquet, directrice de Metarom France Le groupe est né il y a 60 ans avec le père de l actuel PDG, Jean-Loïc Métayer qui regroupera sur le seul site amiénois les différentes entités françaises. Les 124 salariés de Metarom France sont installés sur le pôle Jules-Verne. «L essentiel de la production est faite ici. Nous disposons aussi ici de notre centre de recherche et développement. Les filiales à l étranger sont principalement des bureaux commerciaux. Mais l on y retravaille également certains arômes afin qu ils soient aux goûts spécifiques du pays», explique Céline Hocquet, directrice de Metarom France depuis mars dernier. Les aromaticiens constituent 15 % de l effectif de l entreprise qui consacre également 10 % de son chiffre d affaire à la R&D. «Nous réalisons chaque jour de nouvelles créations d arômes. Les nouveautés qui arrivent sont liées au marché certes, mais aussi aux pays dans lesquels nous nous implantons. Arriver en Colombie par exemple, suppose en effet la découverte de nouveaux produits, nouveaux fruits et donc de nouvelles saveurs», poursuit Céline Hocquet. Metarom a bien compris que s installer physiquement dans un pays avec des collaborateurs issus de celui-ci et qui connaissent bien ses goûts est primordial pour assurer son développement. Une des raisons du choix de la Colombie est la facilité des échanges déjà engagés avec l Espagne où l'entreprise était déjà présente. D autres projets d implantations sont en couveuse pour le groupe Metarom qui réalisait un chiffre d affaires consolidé de 26 millions d euros en 2011 dont 18 millions pour Metarom France. L indicateur de croissance pour 2012 est prometteur. Metarom France Pôle Jules-Verne Rue de l'étoile du Sud à Boves Tél Dès le magasin, dans notre chariot de courses, sans le savoir, une très grande partie des produits que nous consommons sont fabriqués à base d arômes sûrement créés par Metarom France. Produits laitiers, boissons, biscuiterie, glaces, snacks, plats cuisinés... Tout un univers de goûts salés et sucrés. Metarom propose des solutions aromatiques naturelles ou synthétiques sous forme liquide, poudre ou émulsion pour suivre les tendances et offrir des notes plus exotiques ou classiques. Metarom France, c est aussi une large gamme de caramels. Il y a les caramels aromatiques adaptés à l aromatisation des préparations, Caromel qui est une gamme spécifique pour fourrages et nappages puis les caramels colorants. «Nous sommes dans un secteur très concurrentiel. Nous sommes un petit dans notre secteur d activité. Mais notre petite taille est notre force. Car elle nous permet de conserver la créativité du produit et la proximité», conclut Céline Hocquet, qui veille à rester force de propositions et d innovations pour des clients exigeants. Le site de Sailly-Saillisel, plateforme logistique du groupe, exporte les produits dans plus de 40 pays. Le temps où le site VFP de la Somme (anciennement Tripette et Renaud image) fabriquait uniquement des cadres industriels destinés à la sérigraphie semble déjà loin. En l espace de ces deux dernières années, l entreprise située à Sailly-Saillisel (près de Péronne) est devenue l unique plateforme logistique de VFP France. «Depuis la mise en place de la logistique à Sailly-Sallisel, on est passé de six à treize salariés», note Xavier Montay, responsable de site. Et la croissance ne va pas s arrêter en si bon chemin. Pour 2013 : «Si l activité reste bonne, on fera appel à deux ou trois salariés supplémentaires», déclare Arnaud Maquinghen, le directeur général. L avenir est plutôt positif puisque l entreprise vient de signer «un gros contrat de distribution sur l Inde et la Russie». Un succès à l'export Ici, le personnel est polyglotte. Qualité obligatoire puisque des colis partent depuis l entrepôt de la Somme à destination de plus de 40 pays. Sailly-Saillisel est le site historique de l entreprise. L usine était spécialisée dans le tissage industriel avec la fabrication de tamis pour la farine. Depuis, la société s est structurée : la fabrication d appareil de mesures pour la farine, la sérigraphie et la fabrication des encres industrielles une activité qui prend de plus en plus d ampleur sont réalisées sur d'autres sites. Les pots de peintures arrivent ensuite vers l entrepôt de la Somme. «Nous sommes la seule société au monde à proposer des encres pour les cartes de crédit. Ce produit devient notre fer de lance à l international». : Caroline Sueur Au-delà des cartes bleues, on retrouve les encres VFP sur d autres produits du quotidien : bouteilles de shampoing, cartons d emballage, présentoirs, affiches «Nous avons une avance technologique en la matière en utilisant moins de solvants. L avantage de positionner notre plateforme logistique ici est la proximité avec les aéroports internationaux et les ports», poursuit le directeur général. VFP se tourne sur l international et poursuit sa quête de contrats à l étranger. Cette année, VFP a réalisé sept millions de chiffre d affaires. Xavier Montay et Arnaud Maquinghen. VFP Rue du Château à Sailly-Sallisel Tél : Caroline Sueur Octobre Entreprise 80 - page 4

5 Picardie et ailleurs OISE Laporte, médaille d or des cibles >>Laporte est l un des fournisseurs exclusifs des cibles et des lanceurs de ball-trap des jeux olympiques. Alors que ceux de Londres se sont déroulés cet été, la société prépare déjà ceux de Rio. L un de ses deux sites de production en France se trouve à Formerie, dans l Oise. Avec 200 millions de cibles produites et machines par an, l entreprise est le premier fabricant mondial de cibles et lanceurs de ball-trap. : Laporte L entreprise Laporte ball-trap travaille déjà pour les jeux olympiques de Rio de Janeiro qui se dérouleront dans quatre ans. À Londres, Laporte a fourni 51 lanceurs et le «Flash 2012 spécial Londres», produit sur son site de Formerie, qui compte 20 salariés cibles, sur un total d environ 200 millions fabriquées par an, ont été livrées à Londres. «Ce 1 % fait notre notoriété, reconnaît Jean-Michel Laporte, le PDG. Si on est ''médaille olympique'', c est qu on est plus fort que les autres. Ça nous conforte et ça booste déjà l usine de Formerie. Nous avons des investissements prévus et nous allons sans doute passer à une organisation de travail en 5/8. Nous devrions recruter. Cette usine est un bel outil, qui nous permet de vendre des milliers de cibles en Chine.» Le Flash 2012 s est distingué par une précision des trajectoires et une cassabilité au tir irréprochable. Les athlètes ont ainsi pu obtenir les meilleurs scores jamais réalisés : 13 records, 7 olympiques, 3 mondiaux et 2 égalisés. Les cibles ou plateaux sont des disques de couleur orange. Dès qu'elles sont touchées par les plombs, elles libèrent un nuage fluorescent (rose pour les finales, vert pour les qualifications) très visible dans le ciel, ce qui facilite le travail d'arbitrage et permet au grand public de suivre au plus près les compétitions. Fournisseur des JO L histoire de Laporte et des jeux olympiques remontent à Cette année là, grâce à Pierre Laporte, l entreprise devient l un des fournisseurs exclusifs des cibles et des lanceurs de ball-trap. Cette collaboration aux JO résulte en plusieurs décennies de travail, de persévérance et d efforts. Laporte a pour le moment été sélectionné pour sept olympiades. Avant-gardiste, Jean-Michel Laporte est à l origine, dès 1990, des premières cibles en matériaux écologiques et non toxiques. Aujourd hui, l entreprise peut s enorgueillir de ses clients, de ses exportations vers 80 pays répartis sur les cinq continents. Elle a aussi obtenu le "Royal Warrant" (distinction honorifique décernée par la famille Royale d'angleterre, pour l'excellence des produits) et fournit le stand de la famille Royale. Laporte ball-trap enregistre un chiffre d affaires de 15 millions d euros en 2011, dont 80 % sont réalisés à l export. Elle prévoit de diversifier son activité et développe le tir à l arc sur cibles mobiles. : Laporte HISTORIQUE Après 1918, l'entreprise Emile Laporte et Compagnie, implantée à Antibes, est un fabricant et distributeur de matériaux de construction. Pour permettre à ses amis chasseurs de s entraîner lors des périodes de fermeture, Emile Laporte, met au point, en 1927, le premier lanceur à main : le «Projecteur n 1». Il s agit d un lanceur en bois monté sur ressort et actionné manuellement par un bras en métal. Son invention va révolutionner le ball-trap. En 1947, Pierre Laporte conçoit la première machine automatique pour fabriquer des pigeons. Il met ensuite sur le marché le «Rabbit», une cible roulante simulant la trajectoire d un lièvre dans les parcours de chasse. Jean-Michel Laporte prend les rênes de la société en Naissent ainsi au fil des années des lanceurs légendaires comme la «Trap 185» (1985) ou «l Auto-Rabbit» (1987). La société Laporte obtient un contrat unique, avec la célèbre marque de fusils Winchester. L an 2000 marque un tournant avec l implantation de Laporte à Biot, toujours sur la côte d Azur, et le rachat de deux concurrents européens : CLAY PIGEON CY à Bottesford, en Angleterre, et SIVIA, à Formerie. Avec une capacité de production d'environ 200 millions de cibles et de machines par an, l entreprise est le premier fabricant mondial de cibles et lanceurs de ball-trap. Laporte ball-trap Rue de Gaillefontaine à Formerie Siège social à Biot (06) Tél Site internet : NORD-PAS-DE-CALAIS Quand la mine entre au patrimoine mondial de l'humanité >>La reconnaissance par l Unesco donne un nouvel élan au passé de la région. Un témoignage paysager et patrimonial exceptionnel et universel, porteur de sens et de valeurs. Le 21 décembre 1990, la fermeture de la fosse 9 d Oignies mettait fin à près de 300 ans d histoire minière dans le Nord-Pas-de-Calais. À l époque, beaucoup souhaitaient faire table rase du passé. Certains s intéressaient même aux terrils, qu on nommait encore souvent des crassiers pour exploiter les schistes qui les composaient. Mais d autres : Hubert-Bouvet-région-Nord-Pas-de-Calais se sont inquiétés de la disparition de ces montagnes noires. Dès 1988, la création de l association «La chaîne des terrils» marque le démarrage d une nouvelle perception de ce patrimoine industriel. «Il y avait alors plus de 300 terrils, explique Catherine Omiel, directrice de l association bassin minier unifié. On les a tous étudiés pour conserver les plus intéressants en termes d histoire ou de biodiversité». Dans les années 2000, le conseil régional finance une grande étude sur le devenir de quatre sites miniers emblématiques. Il s agissait tout à la fois de reconnaître ce passé comme un véritable patrimoine ayant de la valeur sans pour autant transformer les lieux en musée à ciel ouvert. Fin 2002, l association Bassin Minier L Unesco ne s intéresse pas qu à l histoire des rois. Celle de la mine est bien universelle à l échelle de la planète Catherine Omiel, directrice de l'association BMU Uni (BMU) est créée pour porter ce projet. «Au départ, nous pensions inscrire le bassin minier dans sa totalité mais c était trop ambitieux car il faut présenter à l Unesco un plan de gestion garantissant l intégrité du site.» Seuls hectares sont concernés. Sur 120 kilomètres de long, on trouve 17 fosses, 21 chevalements, 51 terrils, 3 gares, 124 cités, 38 écoles, 26 édifices religieux, des salles des fêtes. En 2009, une campagne de protection couvre les éléments du patrimoine (chevalet, école, etc.). Dans le même temps, une contractualisation est établie avec les deux bailleurs sociaux propriétaires des cités minières pour garantir l intégrité de ces cités même en cas de rénovation. Pas question pour autant de geler le développement économique. : Ph-frutier-Altimage Pourquoi l Unesco a dit oui «Nous sommes considérés comme patrimoine culturel évolutif». Si on trouve le célèbre musée de la mine de Lewarde, d autres lieux emblématiques comme la base 11/19 de Loos-en-Gohelle accueille une scène nationale et un centre de développement d éco-entreprises. L'ancienne fosse Delloye du centre historique minier de Lewarde, où des milliers de mineurs ont travaillé. «Mon site a-t-il une valeur universelle et exceptionnelle?». Telle est la question préalable avant de se lancer dans une démarche d inscription à l Unesco. À ceux qui s étonnent qu un paysage industriel côtoie ainsi les merveilles naturelles ou historiques, Catherine Omiel réplique que «l Unesco ne s intéresse pas qu à l histoire des rois. Celle de la mine est bien universelle à l échelle de la planète». Parallèlement, la mono activité du bassin minier, (exempt notamment d autres activités industrielles), la concentration sur une petite partie du territoire, le patrimoine industriel (fosses, chevalets) et paysagers (terrils) et tous les témoignages bâtis de la culture patronale et sociale minière (cités minières, écoles, dispensaires, etc.) ont été des arguments décisifs pour convaincre d abord le gouvernement français, puis les experts internationaux, puis le jury final à Saint-Pétersbourg le 30 juin Octobre Entreprise 80 - page 5

FRANCE BUSINESS SCHOOL L ÉCOLE DES ENTREPRENEURS DU XXI ème SIÈCLE. 22 Mai 2012

FRANCE BUSINESS SCHOOL L ÉCOLE DES ENTREPRENEURS DU XXI ème SIÈCLE. 22 Mai 2012 FRANCE BUSINESS SCHOOL L ÉCOLE DES ENTREPRENEURS DU XXI ème SIÈCLE 22 Mai 2012 SOMMAIRE INTRODUCTION 01 L HEURE DE LA RENAISSANCE A SONNÉ POUR LES BUSINESS SCHOOLS 1/ Notre vision : entrepreneuriat et

Plus en détail

GUIDE DU TRI. Rentrée 2013 Sur le campus aussi, je trie!

GUIDE DU TRI. Rentrée 2013 Sur le campus aussi, je trie! GUIDE DU TRI Rentrée 2013 Sur le campus aussi, je trie! Édito Vous avez entre les mains le premier Guide du Tri du campus Lyon Ouest Écully. Il concerne les acteurs de l École Centrale de Lyon et d EMLYON

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014

DOSSIER DE PRESSE 2014 DOSSIER DE PRESSE 2014 Evolutions Contact presse : OPTIONS Stéphane Kerdraon Tél. : 01 34 92 20 00 stephane.kerdraon@options.net SOMMAIRE 1. L Edito..... Page 3 2. L Historique de l entreprise Page 4 3.

Plus en détail

UNE NOUVELLE FORMATION POUR DE NOUVELLES CARRIÈRES

UNE NOUVELLE FORMATION POUR DE NOUVELLES CARRIÈRES UNE NOUVELLE FORMATION POUR DE NOUVELLES CARRIÈRES Plus qu une école, une référence. CAMPUS CNPC, des chiffres qui parlent d eux-mêmes : LE CNPC, LE COMMERCE DU SPORT A SON ÉCOLE. Le CNPC, c est quoi?

Plus en détail

Alexia ENGELHARD. Olivier HEMMERY. Chef de produit Glaces et Sorbets. Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire)

Alexia ENGELHARD. Olivier HEMMERY. Chef de produit Glaces et Sorbets. Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire) Alexia ENGELHARD Nom Poste Société Le métier Olivier HEMMERY Chef de produit Glaces et Sorbets Maison Boncolac SAS Groupe 3A (Alliance Agro-Alimentaire) Olivier HEMMERY assure la coordination et le suivi

Plus en détail

La cuisine "fait maison" et sa relation avec le PEM

La cuisine fait maison et sa relation avec le PEM La cuisine "fait maison" et sa relation avec le PEM Sommaire 1. Le «fait maison» un phénomène de masse La cuisine "fait maison" - 2. Les motivations du «fait maison» 10 juin 3. Le plaisir de la cuisine

Plus en détail

Ecole SUPimage. Communication et création graphique prennent du sens Coopération et écologie au cœur des études

Ecole SUPimage. Communication et création graphique prennent du sens Coopération et écologie au cœur des études Dossier de presse 2014 / Press book 2014 Ecole SUPimage Communication et création graphique prennent du sens Coopération et écologie au cœur des études L école-agence : un nouveau concept de coworking

Plus en détail

Fost+ fait ses comptes, IEW aussi!

Fost+ fait ses comptes, IEW aussi! Fost+ fait ses comptes, IEW aussi! Juillet 2006 Avis d IEW quand aux déclarations de FOST+ (Rapport annuel 2005) Table des matières 0. Introduction... 1 1. Cadre légal... 2 2. Qui est FOST+?... 3 3. Objectifs

Plus en détail

Les «commerciaux» dans les Entreprises de Propreté : état des lieux

Les «commerciaux» dans les Entreprises de Propreté : état des lieux Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 9 Synthèse Avril 2015 Les «commerciaux» dans les Entreprises de Propreté : état des lieux Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 9 Synthèse Avril

Plus en détail

COACHING DECO LA DECORATION INTERIEURE A VOTRE PORTEE

COACHING DECO LA DECORATION INTERIEURE A VOTRE PORTEE COACHING DECO LA DECORATION INTERIEURE A VOTRE PORTEE OBJECTIF :ETUDIER L ANTHROPOLOGIE DE L ESPACE ET APPRENDRE LA DECORATION INTERIEURE. SAVOIR DECODER SES DESIRS, APPREHENDER CEUX DES AUTRES ET PROPOSER

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

SOMMAIRE. > Notre premier concurrent. > Notre second concurrent.

SOMMAIRE. > Notre premier concurrent. > Notre second concurrent. SOMMAIRE I. Etude de marché. > Le marché du chocolat en France. > La marque. > Les points forts de la marque. > Les différents produits de la marque. > Les action menées par la marque. II. Etude de la

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE PROMOTION

CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE PROMOTION CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE PROMOTION 2012 MARNE-LA-VALLÉE / PARIS COMMISSION EUROPÉENNE Fonds social européen objectifs Aujourd hui, sous l effet conjugué de la mondialisation

Plus en détail

CONTRIBUTION APPRENTISSAGE ESC CLERMONT

CONTRIBUTION APPRENTISSAGE ESC CLERMONT CONTRIBUTION APPRENTISSAGE ESC CLERMONT 2013 (( Ne parlons plus de taxe quand il s agit de contribuer à la formation et à l avenir des jeunes)) Votre contribution, en 2012, a notamment permis : Un nombre

Plus en détail

Les Parisiennes Dossier de presse - septembre 2013

Les Parisiennes Dossier de presse - septembre 2013 Les Parisiennes Dossier de presse - septembre 2013 Chocolaterie Mathez, l 'esprit de la truffe «à la française» Créée en 1934, la chocolaterie Mathez n a eu de cesse, depuis sa reprise en 1996 par Eric

Plus en détail

PAPETERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PAPETERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PAPETERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PAPETERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PAPETERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PAPETERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PAPETERIE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12

Plus en détail

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Dossier de presse 1 Communiqué de presse Le groupe Casino mise sur la franchise pour accélérer le développement de ses enseignes de proximité Mars

Plus en détail

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE CNIA SAADA Assurance est née de l union de deux grandes forces de l assurance, CNIA Assurance et Assurances Es Saada, qui ont mis en commun leurs compétences humaines

Plus en détail

La FNPL lance une démarche fédératrice pour soutenir le lait des «Eleveurs Laitiers de France»

La FNPL lance une démarche fédératrice pour soutenir le lait des «Eleveurs Laitiers de France» La FNPL lance une démarche fédératrice pour soutenir le lait des «Eleveurs Laitiers de France» Depuis plusieurs années, le secteur laitier subit des crises de plus en plus profondes, conséquences, notamment,

Plus en détail

ENTREPRISE DE NETTOYAGE

ENTREPRISE DE NETTOYAGE ENTREPRISE DE NETTOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN SOMMAIRE LE DOSSIER DE PRESSE Le concept Page 3 Une place de marché pour les passionnés du design Page 3 Nouvelle Vague : une place de marché pour les designers indépendants et les marques avant-gardistes

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

Inventons l avenir ensemble. Fonds de dotation. de l École des Mines de Nantes

Inventons l avenir ensemble. Fonds de dotation. de l École des Mines de Nantes Inventons l avenir ensemble Fonds de dotation de l École des Mines de Nantes Imaginons et construisons l avenir ensemble Dans un monde hautement concurrentiel et globalisé, sujet à de profondes mutations

Plus en détail

Solutions marketing digitales et innovantes. DOSSIER DE PRESSE Avant-première des innovations retail/vad

Solutions marketing digitales et innovantes. DOSSIER DE PRESSE Avant-première des innovations retail/vad Solutions marketing digitales et innovantes DOSSIER DE PRESSE Avant-première des innovations retail/vad Octobre 2013 Sommaire Le mot du président Idées-3Com : agence de communication digitale Smart Catalog

Plus en détail

Qu allez-vous Entreprendre avec

Qu allez-vous Entreprendre avec Educating Entrepreneurs for the World Qu allez-vous Entreprendre avec EMLYON en 2012 B + C de plein droit + A par cumul soit 100% du barème au 29 Février 2012 Taxe d Apprentissage 2012 Programme Grande

Plus en détail

Les programmes de recherche

Les programmes de recherche Les programmes de recherche Définition, dispositifs, organismes Ecoles-entreprises.com, un site de : Les programmes de recherche Les universités et les écoles d ingénieurs ou de commerce cherchent de plus

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE 2011

DOSSIER de PRESSE 2011 DOSSIER de PRESSE 2011 Créateur de portes originales et personnalisables CHAUVAT FABRICANT DE PORTES Sommaire I. Dates et chiffres clés Origines Croissance et production Distribution et commercialisation

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE 5ÈME PROMOTION 2013/2014. COMMISSION EUROPÉENNE Fonds social européen

CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE 5ÈME PROMOTION 2013/2014. COMMISSION EUROPÉENNE Fonds social européen CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE 5ÈME PROMOTION 2013/2014 COMMISSION EUROPÉENNE Fonds social européen Les partenaires du cycle La CGPME 77 est le syndicat du patronat réel de

Plus en détail

26 ème édition EM NORMANDIE CONCOURS DE NEGOCIATIONS 16 ET 17 MARS 2010. Dossier de presse

26 ème édition EM NORMANDIE CONCOURS DE NEGOCIATIONS 16 ET 17 MARS 2010. Dossier de presse 26 ème édition EM NORMANDIE CONCOURS DE NEGOCIATIONS 16 ET 17 MARS 2010 Dossier de presse 26 ème édition EM Normandie Concours de Négociation 16 et 17 mars 2010 Au Normandy Barrière de Deauville Une rencontre

Plus en détail

Dossier de presse. 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées»

Dossier de presse. 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées» Dossier de presse Nantes, le 17/07/2014 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées» SOMMAIRE Communiqué de presse p. 2 Les membres du jury

Plus en détail

AGENCE ÉVÉNEMENTIELLE. ajoutée. valeur HUMAINE. ALTERNACOM est une entreprise du Groupe SOS

AGENCE ÉVÉNEMENTIELLE. ajoutée. valeur HUMAINE. ALTERNACOM est une entreprise du Groupe SOS AGENCE ÉVÉNEMENTIELLE ajoutée à valeur HUMAINE ALTERNACOM est une entreprise du Groupe SOS Une agence au cœur de l innovation sociale Agence de communication événementielle responsable, Alternacom a fait

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Groupe «Hello Service Traiteur» Lieu dit Villemarie 1663, Avenue de l Aérodrome 33260 LA TESTE DE BUCH

DOSSIER DE PRESSE. Groupe «Hello Service Traiteur» Lieu dit Villemarie 1663, Avenue de l Aérodrome 33260 LA TESTE DE BUCH DOSSIER DE PRESSE Groupe «Hello Service Traiteur» SERVICE TRAITEUR Mettez le cap sur de nouveaux horizons Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin! Lieu dit Villemarie 1663, Avenue de l Aérodrome

Plus en détail

Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats

Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats Dossier de presse Remise de diplômes EGC Réunion et Ecole d Ingénieurs BTP Vendredi 28 novembre 2014, Pôle Formation Nord de la CCI Réunion Les

Plus en détail

Inauguration de l extension du centre universitaire de la Citadelle 8 avril 2011

Inauguration de l extension du centre universitaire de la Citadelle 8 avril 2011 DOSSIER DE PRESSE Inauguration de l extension du centre universitaire de la 8 avril 2011 Service Communication 1, Place de l Yser - B.P. 1022-59375 Dunkerque Cedex Tél : 03.28.23.73.59 - Fax : 03.28.23.73.31

Plus en détail

AGENCE ÉVÉNEMENTIELLE. ajoutée. valeur HUMAINE. ALTERNACOM est une entreprise du Groupe SOS

AGENCE ÉVÉNEMENTIELLE. ajoutée. valeur HUMAINE. ALTERNACOM est une entreprise du Groupe SOS AGENCE ÉVÉNEMENTIELLE ajoutée à valeur HUMAINE ALTERNACOM est une entreprise du Groupe SOS Une agence au cœur de l innovation sociale Agence de communication événementielle responsable, Alternacom a fait

Plus en détail

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr OPÉRATION JEUNES-ARTISANAT Spécial entreprises POURQUOI CETTE OPÉRATION? La force économique d un pays, ce sont ses

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

FLEURISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

FLEURISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 FLEURISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU FLEURISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU FLEURISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU FLEURISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU FLEURISTE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

PROMOUVOIR LES USAGES INNOVANTS DU NUMERIQUE, LEVIERS DE COMPETITIVITE DES ENTREPRISES

PROMOUVOIR LES USAGES INNOVANTS DU NUMERIQUE, LEVIERS DE COMPETITIVITE DES ENTREPRISES DOSSIER DE PRESENTATION 2014 2EME EDITION MARS - OCTOBRE 2014 PROMOUVOIR LES USAGES INNOVANTS DU NUMERIQUE, LEVIERS DE COMPETITIVITE DES ENTREPRISES www.crisalide-numerique.fr UNE OPERATON ORGANISEE PAR

Plus en détail

PROMOUVOIR LES USAGES INNOVANTS DU NUMERIQUE, LEVIERS DE COMPETITIVITE DES ENTREPRISES

PROMOUVOIR LES USAGES INNOVANTS DU NUMERIQUE, LEVIERS DE COMPETITIVITE DES ENTREPRISES DOSSIER DE PRESENTATION 2014 2EME EDITION MARS - OCTOBRE 2014 PROMOUVOIR LES USAGES INNOVANTS DU NUMERIQUE, LEVIERS DE COMPETITIVITE DES ENTREPRISES www.crisalide-numerique.fr UNE OPERATON ORGANISEE PAR

Plus en détail

BUSINESS DEVELOPMENT

BUSINESS DEVELOPMENT business development, human adventure BACHELOR BUSINESS DEVELOPMENT 3 ans d études 6 mois de stage 3e année en alternance ou à l étranger 6 doubles cursus à l international P A R IS DUBL IN S H A NGHA

Plus en détail

"les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà...

les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà... 1 sur 5 21/05/2015 11:32 ETUDIANT orientation "les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà..." L excellence

Plus en détail

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance

Mondialisation. Nouvelles technologies. «Nous parlons le même langage que nos clients, Directeurs de la. Course à la performance Et si on rapprochait l Homme de l Entreprise! Mondialisation Nouvelles technologies Guerre des talents Course à la performance Cadre réglementaire Génération Y Nathalie LELONG Directrice du cabinet CO

Plus en détail

Jeudi 24 mai 2007, à Fayet (Saint-Quentin), Boulanger ouvre un magasin "nouvelle génération" Boulanger à Fayet

Jeudi 24 mai 2007, à Fayet (Saint-Quentin), Boulanger ouvre un magasin nouvelle génération Boulanger à Fayet Communiqué de Presse - Mai 2007 Commerce/Économie/Emploi Jeudi 24 mai 2007, à Fayet (Saint-Quentin), Boulanger ouvre un magasin "nouvelle génération" Boulanger à Fayet Aux couleurs du nouveau logo de Boulanger,

Plus en détail

CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque. Dossier de presse (décembre 2014)

CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque. Dossier de presse (décembre 2014) CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque Dossier de presse (décembre 2014) CONTACT PRESSE : Stéphanie Riquet 06 78 15 53 88 stephanieriquet@icloud.com CONDI SERVICES, PRESTATAIRE

Plus en détail

FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, ORFÈVRERIE

FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, ORFÈVRERIE FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE, SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE,... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FABRICATION DE BIJOUX, JOAILLERIE,... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FABRICATION DE BIJOUX,

Plus en détail

2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management

2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management 2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management Double-diplôme INSEEC BACHELOR/FACulté DE PHARMACIE Bachelor en Management Un double-diplôme inseec bachelor / faculté de pharmacie CAleNDRieR

Plus en détail

Prix: Emploi et développement des Hommes Ecole des Ventes Danone Produits Frais France

Prix: Emploi et développement des Hommes Ecole des Ventes Danone Produits Frais France DOSSIER DE CANDIDATURE Prix: Emploi et développement des Hommes Ecole des Ventes Danone Produits Frais France 1 PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L INITIATIVE De quand date cette initiative? La réflexion avec

Plus en détail

Pari réussi : le visitorat en hausse de 10% valide l attractivité d une programmation renouvelée, marquée par :

Pari réussi : le visitorat en hausse de 10% valide l attractivité d une programmation renouvelée, marquée par : # COMMUNIQUE DE PRESSE // 18 septembre 2014 BILAN DE LA 8 ème EDITION DU SALON CREER Avec 16 192 participants contre 14 830 en 2013 : le Salon Créer «nouvelle formule» clôture une 8 ème édition sous le

Plus en détail

SALON DE LA FINANCE. Le Sud s investit SECONDE EDITION. à SKEMA Business School, campus de Sophia Antipolis, les 15 et 16 mars 2013

SALON DE LA FINANCE. Le Sud s investit SECONDE EDITION. à SKEMA Business School, campus de Sophia Antipolis, les 15 et 16 mars 2013 SALON DE LA FINANCE SECONDE EDITION Fédération Sud Finance Le Sud s investit à SKEMA Business School, campus de Sophia Antipolis, les 15 et 16 mars 2013 1 Sommaire Page 3 Présentation de la Fédération

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat

La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat DAROUX Géraldine (7109) La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat Ce texte relate l expérience conduite au sein de l Institut Supérieur des Techniques Productiques

Plus en détail

Master of Science en Sustainable Food Manufacturing Management Un diplôme de Master français

Master of Science en Sustainable Food Manufacturing Management Un diplôme de Master français Master SF2M Sustainable Food Manufacturing Management Présentation aux ENTREPRISES Managers internationaux pour l agroalimentaire Master of Science en Sustainable Food Manufacturing Management Un diplôme

Plus en détail

Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS

Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS Sommaire PRÉSENTATION DE STALAVEN p. 1. Sa production, ses marchés. Chiffre d affaires 2009. Les effectifs. Des investissements

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Sommaire Communiqué de presse... 3 Le Nord-Pas de Calais se mobilise pour réussir la transition écologique de son économie. 5 Economie verte : définition... 5 Economie verte : la région Nord-Pas de Calais,

Plus en détail

Edito. Initiative Menton Riviera tient à exprimer son émotion et sa solidarité face aux intempéries qui ont touché notre département.

Edito. Initiative Menton Riviera tient à exprimer son émotion et sa solidarité face aux intempéries qui ont touché notre département. Edito Initiative Menton Riviera tient à exprimer son émotion et sa solidarité face aux intempéries qui ont touché notre département. Face à l ampleur des catastrophes, l ensemble des partenaires socio-économiques

Plus en détail

Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires

Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires Mastère spécialisé Marketing, communication et ingénieurie des produits alimentaires Rouen, France Mastère spécialisé accrédité par la conférence des grandes écoles en partenariat avec l école de management

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Un univers coloré et vivant

Un univers coloré et vivant Un univers coloré et vivant Qui ne laisse jamais indifférent! Décoration outdoor - Série et Sur-Mesure Design - Conseil - Vente Une Déco + Originale + Bonne humeur + Conviviale + Créative Un Cadeau Qui

Plus en détail

Association ASTUCES MAISON

Association ASTUCES MAISON Association ASTUCES MAISON Une association 1901 qui poursuit deux objectifs complémentaires : Coopération locale : Localiser en milieu rural et urbain ceux qui détiennent encore les savoirs-faire et inciter

Plus en détail

C est quoi C est quoi une entreprise

C est quoi C est quoi une entreprise C EST C est QUOI quoi une entreprise? 2 3 sommaire Bienvenue dans l entreprise 3 Qu est-ce qu une entreprise? 4 Entreprises selon le nombre de salariés 6 Une entreprise, des métiers 8 Comment fonctionne

Plus en détail

PHENOMENE D INTERNATIONALISATION ET E-COMMERCE

PHENOMENE D INTERNATIONALISATION ET E-COMMERCE Montpellier, le Vendredi 4 décembre 29 PHENOMENE D INTERNATIONALISATION ET E-COMMERCE dossier de presse Sommaire Fréquentation touristique : une destination de tourisme urbain qui progresse! p.3 Une fréquentation

Plus en détail

LE CAMPUS TOULOUSAIN DU GROUPE IGS PASSE LA BARRE DES 1 000 INSCRITS

LE CAMPUS TOULOUSAIN DU GROUPE IGS PASSE LA BARRE DES 1 000 INSCRITS COMMUNIQUE DE PRESSE Toulouse, le 02.10.2015 RENTREE 2015 : LE CAMPUS TOULOUSAIN DU GROUPE IGS PASSE LA BARRE DES 1 000 INSCRITS Le Campus IGS Toulouse vient de franchir la barre des 1000 étudiants inscrits.

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

MAstère SPÉCIALISÉ. Marketing, Communication et Ingénierie des Produits Agroalimentaires. ROUEN, France

MAstère SPÉCIALISÉ. Marketing, Communication et Ingénierie des Produits Agroalimentaires. ROUEN, France MAstère SPÉCIALISÉ Marketing, Communication et Ingénierie des Produits Agroalimentaires ROUEN, France MASTÈRE SPÉCIALISÉ ACCRÉDITÉ PAR LA CONFÉRENCE DES GRANDES ÉCOLES En partenariat avec l École de Management

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS

JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS jlb Développement SAS JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS CONCEPTION FORMULATION FABRICATION jlb Développement SAS CONCEPTION FORMULATION FABRICATION PRÉSENTATION Groupe en pleine

Plus en détail

GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES

GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES Avril 2009 Engagement du Président 1 ère Communication sur le progrès Entreprise familiale, AGS-Mobilitas est, depuis sa création en 1974, fidèle à ses valeurs

Plus en détail

Épreuve de Management des Organisations

Épreuve de Management des Organisations Baccalauréat STG Sciences et technologies de la gestion Épreuve de Management des Organisations Oral de contrôle du second groupe Exemples de sujets Ce document peut être utilisé librement dans le cadre

Plus en détail

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container correspondant (vert, bleu ou gris).

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container correspondant (vert, bleu ou gris). Les matériaux Je trie les déchets JE DÉCOUVRE QU EST-CE QU UN DÉCHET? Un déchet est tout ce dont on ne se sert plus et dont on se débarrasse. Les déchets peuvent être solides ou liquides, même gazeux.

Plus en détail

Master Carrières internationales

Master Carrières internationales Master Carrières internationales BAC+5 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Droit public Organisation : Ecole de Droit Lieu de formation : Ecole de Droit, Site Gergovia, Clermont-Ferrand. Niveau

Plus en détail

Le Groupe Sup de Co Business School et l Institut Consulaire de Formation s implantent au sein de Oz Montpellier Nature Urbaine

Le Groupe Sup de Co Business School et l Institut Consulaire de Formation s implantent au sein de Oz Montpellier Nature Urbaine Jeudi 17 janvier 2013 Le Groupe Sup de Co Business School et l Institut Consulaire de Formation s implantent au sein de Oz Montpellier Nature Urbaine Oz Montpellier Nature Urbaine est situé sur les territoires

Plus en détail

Du 2 au 14 juillet 2012 POITIERS, FRANCE. (Dépliant à l intention des jeunes Québécois) Un projet porté par. www.campuscooperatives.

Du 2 au 14 juillet 2012 POITIERS, FRANCE. (Dépliant à l intention des jeunes Québécois) Un projet porté par. www.campuscooperatives. Du 2 au 14 juillet 2012 POITIERS, FRANCE (Dépliant à l intention des jeunes Québécois) Un projet porté par En partenariat avec : www.campuscooperatives.coop En collaboration avec la CDR Estrie, Québec,

Plus en détail

Une planète en danger

Une planète en danger DOSSIER DE PRESSE Une planète en danger 2010 a été proclamée année mondiale de la biodiversité. Accroissement de la population, surconsommation et délocalisation mettent en danger les ressources naturelles

Plus en détail

Rencontrez vos futurs clients

Rencontrez vos futurs clients Rencontrez vos futurs clients www.salons-immobilier.com/lyon #LesSalonsImmo Le plus grand RDV régional dédié à l immobilier et à la maison individuelle Depuis 28 ans, le Salon de l Immobilier Rhône-Alpes

Plus en détail

Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité.

Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité. Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité. Septembre 2011 Contact : Muriel LESAINT, chef de projet. muriel.lesaint@educagri.fr Tel : 03 84 87 21 06 Contenu

Plus en détail

Good Job Good Life Pour tout savoir sur le Bachelor de Toulouse Business School, 18 parcours de diplômés à découvrir en quelques clics

Good Job Good Life Pour tout savoir sur le Bachelor de Toulouse Business School, 18 parcours de diplômés à découvrir en quelques clics COMMUNIQUE DE PRESSE Toulouse, le 13 mai 2013 Good Job Good Life Pour tout savoir sur le Bachelor de Toulouse Business School, 18 parcours de diplômés à découvrir en quelques clics Trouver la bonne orientation

Plus en détail

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE

START UP. Challenge DOSSIER PARTENAIRE START UP Challenge DOSSIER PARTENAIRE Sommaire MBway Start Up Challenge L édition 2015 en chiffres Devenir partenaire Vos contacts MBway Eduservices Fiche Partenaire PAGE 4 PAGE 5 PAGE 8 PAGE 9 PAGE 11

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco DOSSIER DE PRESSE ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB ESCEN.fr Préambule 140 étudiants en 2013 1 secteur d activité

Plus en détail

>> Dossier de presse. Octobre 2014

>> Dossier de presse. Octobre 2014 Octobre 2014 >> Dossier de presse Contact : Estelle Barré, Chargée de communication I Angers Technopole Tel : 02.41.72.14.13 / 06.46.10.14.74 estelle.barre@angerstechnopole.com 2 Au programme 1. > Contexte

Plus en détail

Des immeubles en bois, écologiques et basse consommation

Des immeubles en bois, écologiques et basse consommation Urban Project!: le nouveau développement urbain! Des immeubles en bois, écologiques et basse consommation RendezVous RP Contact Green Project Stéphanie Gentilhomme ou Wendy Roeltgen Eric Guez +33(0)1 45

Plus en détail

Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement

Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement Bachelor de l EME Coordinateur Environnement Bac +3 Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement École des Métiers de l Environnement - Campus de Ker Lann

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

PHOTOGRAPHE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PHOTOGRAPHE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PHOTOGRAPHE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PHOTOGRAPHE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PHOTOGRAPHE... 5 L'ACTIVITÉ DU PHOTOGRAPHE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PHOTOGRAPHE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12

Plus en détail

NOS VALEURS. L atelier des Chefs

NOS VALEURS. L atelier des Chefs NOS VALEURS L atelier des Chefs UNE EXPERIENCE UNIQUE Faites de votre événement un moment gourmand inoubliable La cuisine est un spectacle L atelier des Chefs lui offre une scène au cœur d un lieu innovant

Plus en détail

Master 2 Administration des Entreprises (MAE)

Master 2 Administration des Entreprises (MAE) Master 2 Administration des Entreprises (MAE) BAC+5 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Management Organisation : Ecole Universitaire de Management Lieu de formation : Les cours ont lieu dans

Plus en détail

Santé et Environnement, un cocktail détonnant

Santé et Environnement, un cocktail détonnant Santé et Environnement, un cocktail détonnant Atelier prospectif du 2 décembre 2010 Thématique traitée «Santé et Environnement, un cocktail détonnant» L Economie Sociale et Solidaire refuse de dissocier

Plus en détail

TAKE THE LEAD! * MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT

TAKE THE LEAD! * MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT CYCLE BACHELOR PROFESSIONNEL Accès à Bac, Bac+1, Bac+2/Prépa CYCLE MASTÈRE PROFESSIONNEL ** Accès à Bac+3, Bac+4 Titre certifié par l État niveau II Bac+3

Plus en détail

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 INTRODUCTION ACCUEIL Daniel Boulens Directeur du service des espaces verts de Lyon Membre du jury régional INTRODUCTION LE FORMATEUR Mathieu Battais

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

de cours particuliers à domicile destinés aux élèves préparant les concours d entrée aux grandes écoles

de cours particuliers à domicile destinés aux élèves préparant les concours d entrée aux grandes écoles Cap Enseignement Supérieur, une jeune entreprise préparant les concours d entrée aux grandes écoles Faire savoir est notre Savoir-Faire! En quelques chiffres Depuis sa création, Cap Enseignement Supérieur

Plus en détail

L agriculture, un secteur moderne

L agriculture, un secteur moderne L agriculture, un secteur moderne La modernisation de son agriculture a permis à la France de se propulser au rang de premier producteur européen et de premier exportateur mondial de produits agroalimentaires

Plus en détail

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES Elior Restauration Entreprises Responsable du suivi : Vincent Cossac Fonction : Responsable Développement Durable Adresse : 46/52 rue Albert 75013 Paris : 01

Plus en détail

Par mail Via notre site Internet Par téléphone Par courrier Par fax

Par mail Via notre site Internet Par téléphone Par courrier Par fax www.vog.fr sommaire Vog, un salon à votre image Vog, un groupe à vos côtés 1. 30 ans d expérience au service de votre salon Vog Coiffure 2. Un accompagnement sur tous les terrains 3. Une formation à volonté

Plus en détail

CHAOUI Naïma STRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉS LOBODIS

CHAOUI Naïma STRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉS LOBODIS CHAOUI Naïma P1 TRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉ LOBODI M. Vieille Année Universitaire 008-009 ommaire 1) Bilan.. ) Problème à résoudre.. ) Choix d un positionnement.. ) Objectifs de communication. 5 5)

Plus en détail

Findus optimise sa logistique d entreposage, de repacking et de transport grâce à Sofrilog

Findus optimise sa logistique d entreposage, de repacking et de transport grâce à Sofrilog Retour utilisateur Findus optimise sa logistique d entreposage, de repacking et de transport grâce à Sofrilog Rungis, le 17 octobre 2012 Sofrilog, n 2 de la logistique du froid, accompagne Findus, marque

Plus en détail

AD printemps 2014. Assemblée des délégués FROMARTE jeudi 10 avril 2014 3001 Berne

AD printemps 2014. Assemblée des délégués FROMARTE jeudi 10 avril 2014 3001 Berne AD printemps 2014 Assemblée des délégués FROMARTE jeudi 10 avril 2014 3001 Berne AD printemps 2014 3. Évolution des conditions cadres du marché du lait / Présentation des Priorités 2014 2017 de FROMARTE

Plus en détail

Dynamiser l esprit d entreprise des étudiants MBway avec le start-up Challenge et l incubateur d entreprises

Dynamiser l esprit d entreprise des étudiants MBway avec le start-up Challenge et l incubateur d entreprises Communiqué de presse Angers, Annecy-Chambéry, Caen, Lille, Lyon, Montpellier, Nantes, Nice, Paris, Rennes 12 mars 2015. Focus sur l entrepreneuriat avec la première édition nationale du Start Up Challenge

Plus en détail