I - Première partie : Présentation du service et des éléments de cadrage des activités

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I - Première partie : Présentation du service et des éléments de cadrage des activités"

Transcription

1 I - Première partie : Présentation du service et des éléments de cadrage des activités I.1- Descriptif du service Le SSIAD a ouvert ses portes en La création du service découle d un projet gérontologique innovant intitulé «A la rencontre des personnes âgées» dont l objectif était d ouvrir la maison de retraite de Saint-Amant-Tallende sur l extérieur afin de lutter contre l exclusion et l isolement des personnes âgées. Suite à une étude de besoins menée auprès de la population âgée des cantons de Saint- Amant-Tallende et de Veyre-Monton, a été décidé de créer un Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD). I.1.1 Caractéristiques du service Le SSIAD est un service de l Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Le Montel, dont il constitue un budget annexe. L EHPAD et le SSIAD Le Montel, établissement et service médico-sociaux relèvent de la fonction publique hospitalière, d un même Conseil d administration et d une seule Direction. Le financement du SSIAD est assuré par une dotation globale servie par l assurance maladie via l Agence Régionale de Santé (ARS). I.1.2 Missions et cadre règlementaire Les missions spécifiques du SSIAD sont définies par le Décret n du 25 juin 2004 relatif aux conditions techniques d'organisation et de fonctionnement des services de soins infirmiers à domicile, des services d'aide et d'accompagnement à domicile et des services polyvalents d'aide et de soins à domicile, codifié aux articles D312-1 à D312-5 du Code de l Action Sociale et des Familles. Le SSIAD assure, sur prescription médicale, des prestations de soins infirmiers sous la forme de soins techniques ou de soins de base et relationnels, auprès : a) De personnes âgées de soixante ans et plus, malades ou dépendantes ; b) De personnes adultes de moins de soixante ans présentant un handicap ;

2 c) De personnes adultes de moins de soixante ans atteintes de pathologies chroniques Le SSIAD Le Montel ne dispose pas de places dédiées à l accompagnement de personnes adultes de moins de soixante ans. L autorisation du service porte en effet sur 66 places de personnes âgées dépendantes (2). Au moment de la rédaction du présent rapport, un projet de transformation de 3 places pour personnes en situation de handicap est en cours d instruction auprès des services compétents de l ARS. Cette mission générale se décline autour des objectifs suivants : Evaluer le besoin en soins des personnes Prodiguer des soins spécifiques sur prescription médicale et relevant du rôle propre infirmier Coordonner les interventions médico-sociales réalisées à domicile Prévenir les risques liés à la perte de l autonomie Soutenir les aidants naturels Conseiller et éduquer à la santé Les bénéfices attendus de mise en pratique de ces objectifs a l attention des usagers visent à : - Eviter les hospitalisations lors des phases aiguës d une affection pouvant être traitée à domicile - Faciliter le retour à domicile à la suite d une hospitalisation - Prévenir la baisse d autonomie des personnes et retarder le cas échéant l entrée en services de long séjour ou en EHPAD (2) annexe 1.1 La mission de service public du SSIAD est mise en œuvre par les membres du personnel dans le respect du cadre éthique que ces derniers se sont fixés lors de la rédaction du projet de service : Respect de la personne : les professionnels s attachent à respecter les habitudes de vie, à prodiguer un accompagnement global de l usager tenant compte des besoins

3 en soins mais également des besoins relationnels et sociaux et assurant la préservation et le maintien de l autonomie des personnes. Respect de l environnement de la personne âgée : le lieu de vie et l entourage familial, repères quotidiens de l usager, sont pris en compte par les professionnels dans l exercice de leurs fonctions. Respect du rythme de vie la personne âgée : les professionnels s adaptent au rythme de vie des personnes et demeurent à l écoute de leur besoins en faisant preuve d empathie, de patience voire d indulgence. Respect de la liberté d opinion et des valeurs spirituelles, philosophiques ou politiques : les professionnels demeurent respectueux des différentes pratiques, opinions et croyances des usagers. Le SSIAD évolue dans le cadre réglementaire et législatif propre aux établissements et services médico-sociaux défini à l article L du Code de l Action Sociale et des Familles. I.1.3 Capacité d accueil et secteurs d intervention La capacité d accueil du SSIAD de Saint-Amant-Tallende ainsi que son secteur d intervention se sont progressivement étendus au cours des dix premières années d exercice. Le service est ainsi passé de 30 places desservant deux cantons, à 61 places sur quatre cantons. Un projet d extension de capacité à 66 places, sans augmentation du territoire d intervention et à compter du 1 er janvier 2012, est actuellement en cours d instruction par les services de l ARS. Au regard de l étendue du secteur d intervention du SSIAD, l activité est organisée autour de trois antennes : Saint-Amant-Tallende, Vic-le-Comte et Champeix. L antenne de Saint-Amant-Tallende, située dans les locaux de l EHPAD, regroupe le secteur de deux cantons et constitue le pôle administratif. Le service propose une intervention 7 jours sur 7 sur le créneau horaire 7h/20h.

4 LES PRINCIPES FONDATEURS Pour l ensemble des équipes du SSIAD il s agit avant tout : - De préserver la liberté de communication et d expression de la personne âgée. La personne âgée demeure un adulte, socialement interdépendant et libre de ses pensées. - D assurer un accompagnement de qualité des usagers en préservant leur autonomie et de veiller au respect des personnes et plus spécifiquement celles souffrant de troubles cognitifs. 1 Les valeurs de l équipe et du service Une valeur prioritaire, le respect de la personne âgée Respect de la personne : respecter les habitudes de vie du patient ; celle-ci est accompagnée dans sa globalité, incluant son contexte de vie économique et sociale, sa personnalité, ses aspirations Respect de l environnement de la personne âgée : le soignant s attache à respecter le lieu de vie de la personne, celui-ci ayant une histoire. Le vécu familial est un repère quotidien pour la personne âgée et influence également les pratiques professionnelles. Respect du rythme de la personne âgée : s adapter à son rythme de vie, être à l écoute faire preuve de patience et d indulgence. Il s agit ainsi de rechercher sa participation aux soins, pour qu elle reste actrice de sa vie. Respect des valeurs spirituelles : les soignants s attache sur les différentes pratiques et rituels liés aux croyances de la personne. Respect des valeurs philosophiques et plus généralement de la liberté d opinion. 2 - Les valeurs professionnelles du service Le service s appuie avant tout sur du personnel qualifié et ayant démontré une réelle motivation pour exercer à domicile. Les soins relationnels, en complément des soins techniques, constituent une mission essentielle à laquelle les équipes demeurent attachées. L équipe soignante, peu nombreuse, est soudée et adopte un comportement professionnel axé sur l entraide et le respect entre collègues.

5 Le profil de poste du soignant en S.S.I.A.D. demeure particulier : l aide soignant travaille seul, de façon autonome devant de fait faire preuve de responsabilité, de capacité d adaptation, de confiance en soit, de recul professionnel voire de caractère. Le S.S.I.A.D. s appuie sur une équipe pluridisciplinaire ; Cadre I.D.E, I.D.E. Coordinatrice, Aide Soignant, Aide Médico-Psychologique (A.M.P.). Cette richesse de compétence est positive pour le service et par conséquent pour le patient. C est à travers cette interdisciplinarité que l échange de compétences et le travail en équipe prennent tout leur sens. Le service de soins à domicile est organisé autour de plusieurs antennes (Vic Le Comte, Champeix et Saint Amant Tallende) et de plusieurs tournées. Cette diversité de lieu d intervention contribue également à la richesse du travail exercé par les agents. Si les agents du SSIAD de Saint Amant Tallende demeurent dans leur exercice professionnel des travailleurs «nomades et solitaires», ces derniers ont la volonté de mettre en œuvre une véritable dynamique de groupe au service de l usager.

Livret d accueil de l usager

Livret d accueil de l usager Livret d accueil de l usager Service de Soins Infirmiers A Domicile E.H.P.A.D La Sofiéta 2424, Bd Edouard VII 06230 Villefranche-sur-Mer Téléphone : 04.93.01.66.24 ssiad@ehpadvillef.com Livret d accueil

Plus en détail

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Sixième atelier Référentiel des missions MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et l Orpadam Clic Rappel sur les trois outils du guichet

Plus en détail

D O C U M E N T I N D I V I D U E L D E P R I S E E N C H A R G E : D I P E C. Etabli à.., le 20...

D O C U M E N T I N D I V I D U E L D E P R I S E E N C H A R G E : D I P E C. Etabli à.., le 20... D O C U M E N T I N D I V I D U E L D E P R I S E E N C H A R G E : D I P E C Etabli à.., le 20... NOM : Prénom : Ce document comprend 4 parties : - 1. Objet et Durée du Document Individuel de Prise en

Plus en détail

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie en Haute-Normandie Oissel - 21/09/2012 Contexte : plan Alzheimer 2008-2012 Trois axes prioritaires, 44 mesures portant sur : l amélioration de la qualité de vie des malades et des aidants, la recherche,

Plus en détail

Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez.

Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez. - 2 - Madame, Monsieur, Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez. Le Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) a pour objectif.

Plus en détail

L hôpital Villiers Saint Denis

L hôpital Villiers Saint Denis L hôpital Villiers Saint Denis Etablissement de Santé Publique d Intérêt Collectif qui dépend d une Fondation hospitalière «La Renaissance Sanitaire» qui gère 2 établissements SSR : L hôpital Villiers

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE SOINS INFIRMIERS À DOMICILE DE SAINT-GALMIER SOMMAIRE. Route de Cuzieu SAINT-GALMIER Tél

LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE SOINS INFIRMIERS À DOMICILE DE SAINT-GALMIER SOMMAIRE. Route de Cuzieu SAINT-GALMIER Tél LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE SOINS INFIRMIERS À DOMICILE DE SAINT-GALMIER Route de Cuzieu 42330 SAINT-GALMIER Tél. 04.77.36.05.78 Fax. 04.77.36.05.99 E-mail : ssiad@hopital-saint-galmier.fr SOMMAIRE Le

Plus en détail

LE CONTRAT DE PRISE EN CHARGE

LE CONTRAT DE PRISE EN CHARGE SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE LE CONTRAT DE PRISE EN CHARGE Réactualisé le 22 juillet 2016 et présenté au Conseil de la Vie Sociale du 11 octobre 2016, au Comité Technique d Etablissement du 13

Plus en détail

PÔLE MEDECINE GERIATRIE

PÔLE MEDECINE GERIATRIE LIVRET D ACCUEIL DES STAGIAIRES PÔLE MEDECINE GERIATRIE Service du S.S.I.A.D L équipe vous souhaite la bienvenue dans notre établissement. Ce livret a pour but de faciliter votre intégration dans notre

Plus en détail

Groupement de Coopération Sanitaire «Etablissements publics de santé» de Charente

Groupement de Coopération Sanitaire «Etablissements publics de santé» de Charente Groupement de Coopération Sanitaire «Etablissements publics de santé» de Charente Le mot du Directeur La présentation du service Les droits des usagers Le fonctionnement du service Les personnes à contacter

Plus en détail

PROJET DE SERVICE SSIAD - ESA

PROJET DE SERVICE SSIAD - ESA PROJET DE SERVICE 2014-2018 SSIAD - ESA Résidence «Les Tilleuls» Synthèse PRESENTATION DE LA RÉSIDENCE «LES TILLEULS» D ORAISON Historique La ville d'oraison se situe dans les Alpes de Haute Provence,

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE HOSPITALISATION A DOMICILE Journée du RFClin et CCLIN-Est : prévention du risque infectieux en HAD, Besançon, 8 octobre 2013 MATHIEU Carine Directrice HAD39 Déléguée Régionale FNEHAD 1 Modalités d organisation

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

Conférence territoriale de l autonomie Les schémas départementaux pour personnes handicapées et personnes âgées

Conférence territoriale de l autonomie Les schémas départementaux pour personnes handicapées et personnes âgées Conférence territoriale de l autonomie Les schémas départementaux pour personnes handicapées et personnes âgées 1 Des schémas aux priorités convergentes Personnes âgées Personnes handicapées Structurer

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE SSIAD (service de soins infirmiers à domicile) adresse : code postal et ville : Présidé par Représenté par Ci-après dénommé «SSIAD» d une part, ET L Hospitalisation à

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017

Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017 Dossier de presse Filieris, un groupe de santé ouvert à tous Janvier 2017 CONTENU Une couverture santé globale... 3 Filieris, un opérateur de santé issu d un régime de protection sociale... 4 L offre de

Plus en détail

Le Parcours des 7 Vents

Le Parcours des 7 Vents Le Parcours des 7 Vents Inauguration le 2 juin 2015 Lorsque nous avons commencé en 2010 cette aventure de création de jardin, nous étions loin d imaginer tout ce qui pouvait naître dans les différents

Plus en détail

Service de Soins Infirmiers A Domicile

Service de Soins Infirmiers A Domicile Service de Soins Infirmiers A Domicile 16, rue de la Boutière BP 9 71150 CHAGNY Mot de la direction/3 Mission du service/3 Modalités de prise en charge/3 Le fonctionnement du service/4 Vos droits/5 Les

Plus en détail

Formations Professionnelles

Formations Professionnelles 2016 Formations Professionnelles 40 rue du Rempart Saint-Étienne BP 40401 31004 TOULOUSE CEDEX 6 Tél : 05 61 12 43 43 E-mail : asp.toulouse@free.fr Association Loi 1901 à but non lucratif N SIRET 345 382

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES Profil de la population âgée en Corse Un vieillissement démographique plus important qu

Plus en détail

A Infirmier territorial B / Assistant socio-éducatif (AS, CESF, ES) NOMBRE DE POSTES : 1 BOBIGNY

A Infirmier territorial B / Assistant socio-éducatif (AS, CESF, ES) NOMBRE DE POSTES : 1 BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE ERH4 15-04 POSTE A POURVOIR : EVALUATEUR MEDICO SOCIAL (h/f) DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION POPULATION AGEE ET PERSONNES HANDICAPEES SERVICE PERSONNES

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 PARCOURS PATIENT : L ÉGALITE D ACCES? SOMMAIRE I LES TEXTES - Parcours de soins - Loi du 4 mars 2002 II LE SERVICE SSR SOINS PALLIATIFS -

Plus en détail

TITRE IV LE PROJET D ANIMATION

TITRE IV LE PROJET D ANIMATION TITRE IV LE PROJET D ANIMATION 2011-2015 20. LE PROJET D ANIMATION 2011-2015 I. DES OBJECTIFS QUI DECOULENT DU PROJET D ETABLISSEMENT II. LES ACTIVITES PROPOSEES A. METHODOLOGIE POUR LE CHOIX DES ACTIVITES

Plus en détail

ART. 13 N 2217 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) AMENDEMENT. présenté par le Gouvernement ARTICLE 13

ART. 13 N 2217 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) AMENDEMENT. présenté par le Gouvernement ARTICLE 13 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 mars 2015 SANTÉ - (N 2673) Commission Gouvernement AMENDEMENT N o 2217 Rédiger ainsi cet article : «Le code de la santé publique est ainsi modifié : présenté par le Gouvernement

Plus en détail

Assistante sociale dans le pôle femme enfant

Assistante sociale dans le pôle femme enfant ASSISTANTE SOCIALE Fiche de poste Trame visée : 2010 / v1 Page : 1/3 Intitulé du poste Qualification et quotité de travail Assistante sociale dans le pôle femme enfant Diplôme d Etat d assistant de socio-éducatif,

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE DEPLOIEMENT DES PLATEFORMES TERRITORIALES D APPUI (PTA) EN NORMANDIE

CAHIER DES CHARGES POUR LE DEPLOIEMENT DES PLATEFORMES TERRITORIALES D APPUI (PTA) EN NORMANDIE CAHIER DES CHARGES POUR LE DEPLOIEMENT DES PLATEFORMES TERRITORIALES D APPUI (PTA) EN NORMANDIE 1- Contexte et enjeux des Plateformes Territoriales d Appui (PTA) La loi n 2016-41 du 26 janvier 2016 de

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... - Le Directeur est :... - L infirmière Coordinatrice du SSIAD est :...

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... - Le Directeur est :... - L infirmière Coordinatrice du SSIAD est :... RESSIAD Touraine Groupe de Recherche et d Etudes des Services Soins Infirmiers A Domicile REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... PREAMBULE En vertu du décret n 2003-1095 du 14/11/2003, le règlement

Plus en détail

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer La mise en œuvre du plan Alzheimer dans la région Le diagnostic

Plus en détail

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Formation Médico- technique Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Branche du Négoce et Prestations de service dans les domaines Médico-techniques Contexte

Plus en détail

Générations Mutualistes

Générations Mutualistes Générations Mutualistes Accompagner les familles tout au long de la vie Un réseau de 750 établissements et services mutualistes dans toute la France Un engagement au service du mieux-vivre de la personne

Plus en détail

Bilan Plan Alzheimer Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014

Bilan Plan Alzheimer Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014 Bilan Plan Alzheimer 2008-2012 Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014 Mesure 1a - Accueil de jour Offre de répit pour l aidant, à visée thérapeutique pour le malade, l accueil de jour à vocation à

Plus en détail

CHARTE D ADHESION Réseau de Santé en Gérontologie des 7 Vallées. Préambule : Article 1 - Principes éthiques, finalités et objectifs du réseau :

CHARTE D ADHESION Réseau de Santé en Gérontologie des 7 Vallées. Préambule : Article 1 - Principes éthiques, finalités et objectifs du réseau : CHARTE D ADHESION Réseau de Santé en Gérontologie des 7 Vallées Préambule : Un réseau de santé a pour objet de favoriser l accès aux soins, la coordination, la continuité ou l interdisciplinarité des prises

Plus en détail

Les CPOM valant mandatement dans le champ de l aide à domicile dans le département du Doubs. Mars 2015

Les CPOM valant mandatement dans le champ de l aide à domicile dans le département du Doubs. Mars 2015 Les CPOM valant mandatement dans le champ de l aide à domicile dans le département du Doubs Mars 2015 Une ambition départementale affirmée dès 2004 : le PROJET DOUBS 2017 Garantir le respect de leur choix

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIERE (1)

CAHIER DES CHARGES INFIRMIERE (1) 1. DEFINITION DE LA FONCTION Au service du Projet de Vie Institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel, droit

Plus en détail

Projet Associatif Les Capucins

Projet Associatif Les Capucins PROJET ASSOCIATIF 2014-2018 2 SOMMAIRE Préambule 5 Historique 6 Finalités 8 Missions 9 Valeurs 10 Membres 11 Orientations stratégiques 12 Conclusion 14 Glossaire 3 4 Préambule La nécessité de rendre autonome

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION MANDATAIRE JUDICIAIRE A LA PROTECTION DES MAJEURS Mention mesure judiciaire à la protection des majeurs

PROGRAMME DE FORMATION MANDATAIRE JUDICIAIRE A LA PROTECTION DES MAJEURS Mention mesure judiciaire à la protection des majeurs PROGRAMME DE FORMATION MANDATAIRE JUDICIAIRE A LA PROTECTION DES MAJEURS Mention mesure judiciaire à la protection des majeurs DOMAINE DE FORMATION (DF) DF1 (84h) MODULES INDICATEURS DE COMPETENCES CONTENUS

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support

TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support Dr Antoine Lemaire Responsable de Structure Equipe Mobile de Soins de Support & Palliatifs Chef de Pôle Cancérologie & Spécialités Médicales

Plus en détail

TRAVAILLEUR SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE. Poste de rattachement hiérarchique : Chef du service Coordination Médico-Sociale PAPH

TRAVAILLEUR SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE. Poste de rattachement hiérarchique : Chef du service Coordination Médico-Sociale PAPH Direction des Ressources humaines TRAVAILLEUR SOCIAL I TRAVAILLEUR MEDICO-SOCIAL AU POLE ACCUEIL FAMILIAL ADULTES POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : DGA des Solidarités Service : Service

Plus en détail

Le dispositif MAIA 31 et la gestion de cas. 29 avril

Le dispositif MAIA 31 et la gestion de cas. 29 avril Le dispositif MAIA 31 et la gestion de cas 31 29 avril 2016 1 Contexte Général des MAIA Une politique nationale (plan Alzheimer 2008-2012) Financement Convention entre l ARS et le «porteur» du projet (

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur de jeunes enfants exerce une fonction d accueil des jeunes

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

Service de Soins Infirmiers à Domicile

Service de Soins Infirmiers à Domicile Service de Soins Infirmiers à Domicile Le S.S.I.A.D. est situé dans la Résidence «Le Village» 1 rue de Solferino 78600 Maisons-Laffitte Tél. 01 39 62 56 54 Adresse Email : ssiad@maisonslaffitte.fr Fax

Plus en détail

Le projet spécifique animation, vie sociale

Le projet spécifique animation, vie sociale Le projet spécifique animation, vie sociale Le projet d animation de l EHPAD constitue un des volets du projet institutionnel de l établissement. Il précise les points forts et prioritaires arrêtés par

Plus en détail

1 re structure HAD de province. Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968

1 re structure HAD de province. Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 Présentation 1 re structure HAD de province Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 par le Dr Thielley, Santé Service Bayonne et Région est la 1 re structure d'hospitalisation À Domicile

Plus en détail

Ouverture d un accueil de jour pour personnes âgées DOSSIER DE PRESSE

Ouverture d un accueil de jour pour personnes âgées DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE Ouverture d un accueil de jour pour personnes âgées Signature de la convention de partenariat entre le CCAS de Cahors et l association Agir pour mieux vivre Jeudi 2 mars 2017 à 13h30

Plus en détail

Dossier de presse Marianne Fresnais

Dossier de presse Marianne Fresnais Dossier de presse Marianne Fresnais Attachée de presse du conseil général du Calvados 02 31 57 11 20-06 98 96 05 45 - presse@calvados.fr Sommaire Le Calvados invente l APA en un clic p. 3 L allocation

Plus en détail

1.4 Charte des droits et libertés de la personne accueillie

1.4 Charte des droits et libertés de la personne accueillie 1.4 Charte des droits et libertés de la personne accueillie ARTICLE 1: principe de non-discrimination Dans le respect des conditions particulières de prise en charge et d accompagnement, prévues par la

Plus en détail

Action Sanitaire et Sociale MIDI-PYRENEES SUD

Action Sanitaire et Sociale MIDI-PYRENEES SUD MIDI-PYRENEES SUD LA DECENTRALISATION SOCIALE : 1er volet : Loi du 22 juillet 1983 Cette loi confie aux départements une compétence en matière d aide sociale légale et en matière de prévention sanitaire.

Plus en détail

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT - 15190 1 LE PASA Le Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) est un lieu de vie

Plus en détail

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Comment être aidé lorsque l on aide? Besoin de répit? Certaines structures accueillent de façon temporaire les personnes dépendantes. Elles permettent

Plus en détail

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Objet de la demande Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Conclusion de l instructeur ARS/DOMS/Grille d instruction sur dossier

Plus en détail

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention»

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Congrès du domicile 09 et 10 avril 2015 «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Mérignac Mme BOUFFARD-BERTRAND Directrice Générale de Vie Santé Mérignac Mme Sandra BAYLE Infirmière coordinatrice

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL LE SSIAD LES MARRONNIERS. 24 rue Antonin Raynaud LEVALLOIS-PERRET

LIVRET D ACCUEIL LE SSIAD LES MARRONNIERS. 24 rue Antonin Raynaud LEVALLOIS-PERRET LIVRET D ACCUEIL LE SSIAD LES MARRONNIERS 24 rue Antonin Raynaud 92300 LEVALLOIS-PERRET 01 47 58 64 47 LE MOT DU DIRECTEUR LE DIRECTEUR Mr S. HOUADEC 1 LE SSIAD «LES MARRONNIERS» Le SSIAD (Service de Soins

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES

REFERENTIEL DE COMPETENCES REFERENTIEL DE COMPETENCES Domaine de compétences 1 - Connaissance de la personne 1.1. Situer la personne aux différents stades de son développement 1.2. Situer la personne aidée dans son contexte social

Plus en détail

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Référence : - circulaire DHOS/O3/CNAM n 2007-88 du 2 mars 2007 r elative aux orientations de la DHOS et de la CNAMTS en matière

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. Service de Soins Infirmiers À Domicile (SSIAD) Aube

LIVRET D ACCUEIL. Service de Soins Infirmiers À Domicile (SSIAD) Aube LIVRET D ACCUEIL Service de Soins Infirmiers À Domicile (SSIAD) Aube SOMMAIRE MOT D'ACCUEIL P. 3 PRESENTATION DU SERVICE P. 4 FONCTIONNEMENT P. 7 LE PERSONNEL DU SERVICE P. 10 VOS DROITS ET DEVOIRS P.

Plus en détail

Inter CVS Coderpa 91 18/11/13

Inter CVS Coderpa 91 18/11/13 Inter CVS Coderpa 91 18/11/13 PERSONNES AGES EN PERTE D AUTONOMIE ET DEMOCRATIE SANITAIRE Nouvelles règles à instaurer concernant les CVS Problématique La participation des usagers de la santé et du médico

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

1ères ASSISES WINNCARE SERVICES LYON LE 19 octobre Les attentes d un directeur d EHPAD en matière de prestations de services

1ères ASSISES WINNCARE SERVICES LYON LE 19 octobre Les attentes d un directeur d EHPAD en matière de prestations de services 1ères ASSISES WINNCARE SERVICES LYON LE 19 octobre 2012 Les attentes d un directeur d EHPAD en matière de prestations de services 1 Sommaire Présentation du Groupe ACPPA Etat des lieux Attentes d un directeur

Plus en détail

Visite du foyer d accueil médicalisé. Service d accompagnement médico-social pour adultes handicapés «Le Trait d union»

Visite du foyer d accueil médicalisé. Service d accompagnement médico-social pour adultes handicapés «Le Trait d union» Visite du foyer d accueil médicalisé et du Service d accompagnement médico-social pour adultes handicapés «Le Trait d union» CHRS La Chartreuse, à Dijon Journée internationale des personnes handicapées

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE

CONVENTION CONSTITUTIVE CONVENTION CONSTITUTIVE Entre les établissements signataires Vu les textes législatifs suivants : La loi du 9 juin 1999 visait à garantir l accès aux soins palliatifs pour tous et introduisait l existence

Plus en détail

Dossier de presse. Dispositif Famille Gouvernante. UDAF de Loire-Atlantique. Contact presse : Quentin ROBION Tél

Dossier de presse. Dispositif Famille Gouvernante. UDAF de Loire-Atlantique. Contact presse : Quentin ROBION Tél Dossier de presse Dispositif Famille Gouvernante UDAF de Loire-Atlantique Contact presse : Quentin ROBION Tél. 02.51.80.30.05 info@udaf44.asso.fr www.udaf44.fr L UDAF 44, en général L Union Départementale

Plus en détail

POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE

POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction des Ressources Humaines PUERICULTRICE/INFIRMIERE I PUERICULTRICE - INFIRMIERE AU SERVICE ASE DOMICILE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service :

Plus en détail

La filière gériatrique et les réseaux de soins

La filière gériatrique et les réseaux de soins DU de Médecine des Personnes Agées 2011 La filière gériatrique et les réseaux de soins Pr. François PUISIEUX Pôle de Gérontologie, CHRU de LILLE La filière gériatrique Objet de la filière gériatrique :

Plus en détail

Le réseau Aliénor de Tonneins

Le réseau Aliénor de Tonneins Le réseau Aliénor de Tonneins Le Réseau Gérontologique et Alzheimer Aliénor permet d'optimiser le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes. Une équipe pluridisciplinaire est à votre disposition

Plus en détail

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITÉS DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU)

Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU) SIGLE Pôle Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU) 10 ème Journée Départementale de la Gérontologie 14 novembre 2014 Feytiat (87) Philippe VERGER Directeur de la politique gérontologique CHU de

Plus en détail

2, Boulevard du 19 Mars 1962 BP GONESSE CEDEX

2, Boulevard du 19 Mars 1962 BP GONESSE CEDEX Formation d Aide Soignant La rentrée a lieu la première semaine du mois de septembre. La durée de la formation est de 41 semaines soit 1435 heures d enseignement théorique et clinique en institut de formation

Plus en détail

Prix de journée dans les EHPAD

Prix de journée dans les EHPAD Prix de journée dans les EHPAD Connaître la méthode de tarification dans les EHPAD est indispensable pour comprendre la répartition des coûts et des prises en charge. Le tarif hébergement Le prix de journée

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile HOSPITALISATION A DOMICILE (H.A.D.) Soins palliatifs à domicile Hospitalisation à domicile Dates clés 1945 : Naissance du concept d HAD aux USA 1957: Création du 1 er Ets d HAD en France 1973 : Création

Plus en détail

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion Le projet de soins UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion 2015-2018 Plan 1. Introduction 2. Définition du projet 3. Les projets en structure de soins 4. Le projet de soins individualisé : 4.1. L argumentation

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Annexe de l arrêté du 16 novembre 2005 publié au bulletin officiel du ministère de l'emploi, de la cohésion sociales

Plus en détail

Le Service Public de santé: une ambition pour la France Synthèse de la vision et des propositions de la FHF

Le Service Public de santé: une ambition pour la France Synthèse de la vision et des propositions de la FHF Le Service Public de santé: une ambition pour la France 2012 2017 Synthèse de la vision et des propositions de la FHF 5. «La politique, c est avoir une vision et agir pour qu elle se réalise.» Françoise

Plus en détail

Livret d accueil. Equipe Spécialisée Alzheimer GER-DOC 19 - version 2 du 14/11/2013 / (21/08/2014)

Livret d accueil. Equipe Spécialisée Alzheimer GER-DOC 19 - version 2 du 14/11/2013 / (21/08/2014) Livret d accueil Equipe Spécialisée Alzheimer 02.43.08.28.42 esa@ch-mayenne.fr Page 1 sur 16 Madame, Monsieur, Dans le cadre du plan national Alzheimer 2008/2012, l Agence Régionale de Santé des Pays de

Plus en détail

DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE

DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE S.S.I.A.D 59 RUE ARISTIDE BRIAND 27120 PACY SUR EURE 06.29.73.27.06 Page 1/5 Le Service de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD),

Plus en détail

ARDÈCHE AUBENAS. Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial

ARDÈCHE AUBENAS. Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial AUBENAS Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial ARDÈCHE MAISONS POUR L AUTONOMIE ET L INTÉGRATION DES MALADES ALZHEIMER L objectif des maisons pour l autonomie

Plus en détail

OURGEOIS, Infirmière Référente

OURGEOIS, Infirmière Référente Marie-Colette BOURGEOIS OURGEOIS, Infirmière Référente Vice-Présidente de l Association A.N.I.R.E. Le binôme «IDE Référent(e) Médecin Coordonnateur» Pour un regard éthique du prendre soin 9-10 2008 1 En

Plus en détail

Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie

Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE Organisation B5 Réflexions sur la sédation en phase terminale en gériatrie 1 Définition

Plus en détail

IDE en réanimation Pratiques professionnelles. Collaboration IDE/AS quelles responsabilités?

IDE en réanimation Pratiques professionnelles. Collaboration IDE/AS quelles responsabilités? IDE en réanimation Pratiques professionnelles Collaboration IDE/AS quelles responsabilités? Votre intervenant Didier CHARLES Juriste de la MACSF aux sinistres Hauts Enjeux de Responsabilité Civile Professionnelle

Plus en détail

UNITE D ACCUEIL POUR PERSONNES HANDICAPEES PSYCHIQUES DEFICITAIRES ET VEILLISSANTES

UNITE D ACCUEIL POUR PERSONNES HANDICAPEES PSYCHIQUES DEFICITAIRES ET VEILLISSANTES UNITE D ACCUEIL POUR PERSONNES HANDICAPEES PSYCHIQUES DEFICITAIRES ET VEILLISSANTES 1 LE PROJET Création d une unité d accueil spécifique d EHPAD pour les personnes handicapées psychiques déficitaires

Plus en détail

LES DIRECTIVES ANTICIPEES

LES DIRECTIVES ANTICIPEES LES DIRECTIVES ANTICIPEES Droit des personnes Septembre 2016 La loi n 2016-87 du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie est venue redéfinir le régime

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DE L ACTION SOCIALE DE L ENFANCE ET DE LA SANTE Sous Direction de l Action Sociale Bureau des Actions en direction des Personnes Agées 2013 DASES 623 G: Signature d une convention avec l association

Plus en détail

Auxiliaire de vie sociale

Auxiliaire de vie sociale Auxiliaire de vie sociale Près de chez vous : www.una.fr fiches metier v10.indd 1 23/02/09 08:46 Auxiliaire de vie sociale L auxiliaire de vie sociale intervient auprès des personnes âgées en perte d autonomie,

Plus en détail

Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées

Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées Siadpa Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées Livret d accueil Siadpa 10, rue de la Paix 01 40 85 65 75 Sommaire Votre admission La demande d admission Page 4 Les professionnels du Siadpa

Plus en détail

LA MAISON DE. Un service du Département du Territoire de Belfort

LA MAISON DE. Un service du Département du Territoire de Belfort Un lieu unique et innovant pour les adultes et les enfants en situation de handicap, les personnes âgées et leurs proches LA MAISON DE L AUTONOMIE Un service du Département du Territoire de Belfort La

Plus en détail

16 ACTIONS POUR LE TERRITOIRE DE LA

16 ACTIONS POUR LE TERRITOIRE DE LA DOSSIER DE PRESSE 17 décembre 2015 CONTRAT LOCAL DE SANTÉ ARDENNE RIVES DE MEUSE : 16 ACTIONS POUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES Contacts presse Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse

Plus en détail

SCHEMA DES SENIORS ET DE L AUTONOMIE

SCHEMA DES SENIORS ET DE L AUTONOMIE Présentation Assemblée Départementale 18 Octobre 013 SCHEMA DES SENIORS ET DE L AUTONOMIE 013-017 Assurer la continuité des parcours de vie 1 - Etat des Lieux Bilan Schéma 006-010 Données démographiques

Plus en détail

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile 15 décembre 2016 Santélys Association Association loi 1901 reconnue d utilité publique créée en 1900 Santé

Plus en détail

FICHE DE POSTE GESTIONNAIRE DES CARRIERES ET DES RETRAITES

FICHE DE POSTE GESTIONNAIRE DES CARRIERES ET DES RETRAITES FICHE DE POSTE GESTIONNAIRE DES CARRIERES ET DES RETRAITES Intitulé de l établissement : Centre hospitalier départemental de Bischwiller Adresse de l établissement : 17, Route de Strasbourg BP 90007 67241

Plus en détail

EHESP Formation des inspecteurs contrôleurs

EHESP Formation des inspecteurs contrôleurs Le dispositif d évaluation dans le secteur social et médico social EHESP Formation des inspecteurs contrôleurs des ARS (module f) 21 mars 2012 5 rue Pleyel Bâtiment Euterpe 93200 Saint Denis Tél. : 01

Plus en détail

HAD et EHPA (D) Textes réglementaires. JOURNEES ARS : HAD et EHPAD

HAD et EHPA (D) Textes réglementaires. JOURNEES ARS : HAD et EHPAD HAD et EHPA (D) Textes réglementaires L intervention de l Hospitalisation à Domicile en EHPAD est possible depuis février 2007. Les textes législatifs réglementent prises en charge. et limitent les Bases

Plus en détail

PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE

PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE HDJ Michel ANGE Objet Domaine d application Ce document a pour objet de définir les fonctions de l orthophoniste en pédopsychiatrie. Poste d orthophoniste à 100% Ou : deux

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE. Janvier 2014

PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE. Janvier 2014 PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE Janvier 2014 Sommaire 1. Le territoire de La Mayenne retenu pour le prototype 2. Le schéma global du prototype «Parcours des aînés» 3. La coordination

Plus en détail

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE : le projet en quelques mots La CTA : Coordination Territoriale d Appui Les dispositifs supplémentaires Pilulier électronique Activité Physique Adaptée Interventions d

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Action 2 : Développer l offre médico-sociale en établissements et en services de soins et de bien-être et d écoute adaptée Organiser le

Plus en détail

Inauguration. de l établissement d Hébergement pour Personnes âgées autonomes. Samedi 17 décembre 2011 Rue du frère Scubilion à Sainte-Marie

Inauguration. de l établissement d Hébergement pour Personnes âgées autonomes. Samedi 17 décembre 2011 Rue du frère Scubilion à Sainte-Marie Photos : Daniel Lebon / Bruno Bamba / D.R. Inauguration de l établissement d Hébergement pour Personnes âgées autonomes Samedi 17 décembre 2011 Rue du frère Scubilion à Sainte-Marie Dossier de presse Communication

Plus en détail