COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 8 SEPTEMBRE 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 8 SEPTEMBRE 2008"

Transcription

1 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LYON COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 8 SEPTEMBRE 2008 Direction des Relations Institutionnelles et Partenariales Service Assemblée COMPTE RENDU DE L'ASSEMBLEE GENERALE DU 8 SEPTEMBRE 2008

2 SOMMAIRE CARNET DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Participants Excusés Prochaine Assemblée Générale AFFAIRES INSTITUTIONNELLES Campus EM Lyon Only Lyon Modernisation de l organisation des services CCI métropolitaine Autres informations VOTES Renouvellement partiel du Bureau Adhésion de la commune de Givors à Rhône pluriel Conseil départemental de la sécurité civile Sous-commission sécurité des infrastructures PRES Université de Lyon Maison de l emploi et de la formation Cluster Lumière Désignation à la SEPR Suppression de poste POLES DE COMPETITIVITE ET CLUSTERS CCI DE LYON - 2 -

3 PARTICIPANTS Madame Elisabeth GOUEDARD COMTE Messieurs Guy MATHIOLON, Bruno TARLIER, Yves MINSSIEUX, Christophe GRUY, Pierre MOSSAZ, Benoît SOURY, Michel ALEXANDRE, Roland BERNARD, Jean- Albin BONNIER, Bertrand BOUIS, Pierre BOUTTAZ, Daniel BOUVARD, Jean CANETOS, Michel CARLES, Patrick CELMA, Jean-Laurent CHAMALY, Bertrand de SAINTE MARIE, Marc DEGRANGE, Jacques DESCOURS, Michel DULAC, Pierre- Emmanuel FANTON, Olivier FINAZ, Jean-Claude GAS, Bertrand GOUAT, Jean-Luc GROLLEAU, Philippe GUERAND, François GUILLON, Philippe HUSSON, Yannick LECOANET, Fabrice LENOIR, Patrice MARTINEZ, Henri MEUNIER, Xavier MOULLIN, Guy PELLET, Yves POMMIER, Philippe PRADEL, Michel RELAVE, François ROYER, Dominique VINAY Madame Blandine PEILLON Messieurs Manan ATCHEKZAI, Didier CHARBONNEL, Jean-Jacques CHARMES, Bernard DOISE, Bernard DUSSURGEY, Bernard GUINET, Philippe L. REYNAUD (Membres Associés) EXCUSES Membres élus excusés et représentés : Mesdames Elisabeth THION, Sophie DEFFOREY-CREPET, Vanessa ROUSSET Messieurs Gilles PARDI, Hervé CHAINE, Jean-Luc CHAPIRON, Jean-Michel COQUARD, Jean-Paul MAUDUY, Paul ROLLAND, Philippe VALENTIN, Membres élus excusés et non représentés : Madame Hélène MAZOYER, Messieurs Philippe CASILE, Philippe A. REYNAUD, Daniel STRAZZERI Messieurs Norbert FONTANEL, Jacques POULAIN, Jean-François RENAUD (Membres Associés) CCI DE LYON - 3 -

4 AFFAIRES INSTITUTIONNELLES Le Président Guy MATHIOLON excuse Monsieur le Préfet de la Région Rhône-Alpes et du département du Rhône, Jacques GERAULT, représenté par M. Philippe NEYMARC, Délégué Régional au Commerce et à l Artisanat. Le Président Guy MATHIOLON est très heureux d annoncer deux événements : la naissance du fils d Elisabeth THION, Victor, et la nomination de Christophe GRUY au grade de chevalier dans l Ordre National de la Légion d Honneur au titre du Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire. L assemblée applaudit. CAMPUS EM LYON Le Président Guy MATHIOLON présente les pistes de travail concernant l évolution du campus d EM Lyon : soit le développer sur le site d Ecully, soit le déplacer sur le site de Gerland dans l esprit d un «quartier latin» à la lyonnaise. Pour continuer à développer l activité formation continue d EM Lyon il conviendrait de créer un bâtiment destiné à cette activité au sein d EM Lyon (investissement de 30 à 40 Millions d euros). Le Président note qu en parallèle à ce projet, le campus mérite une remise à niveau à la fois pour des raisons de vieillissement et des exigences d économies d énergie. Au final le projet de la présence d EM Lyon sur le campus Charles Mérieux est un fort enjeu. L alternative est la suivante : - le coût de maintien à Ecully est évalué à environ 40 Millions d euros sur un foncier CCI (hors executive education et résidences étudiantes fiancés spécifiquement). - le coût de transfert à Gerland est de l ordre de 120 Millions d euros (hors executive education et résidences étudiantes finacés spécifiquement). Le Conseil d Administration d EM Lyon s est donc posé la question de savoir si ces deux investissements devaient se faire à Ecully ou ailleurs. Avec la mise en place du PRES (Pôle de Recherche et d Enseignement Supérieur), grande réforme initiée par Valérie PECRESSE, Ministre de l Enseignement supérieur et de la Recherche, la possibilité de regrouper les universités et les grandes écoles s est alors présentée. Le PRES de Lyon et St Etienne, présidé par Lionel COLLET, Président de Lyon 1, rassemble l ensemble des Ecoles d ingénieurs, des Ecoles de CCI DE LYON - 4 -

5 commerce et des Universités soit étudiants de l enseignement supérieur. A la suite de la création de ces PRES, Valérie PECRESSE a lancé un appel à concours «Le Plan Campus» pour que chacune des universités ou des grandes villes puissent présenter des projets de rénovation de leur campus, plan financé par la vente d un certain pourcentage du capital d EDF (environ 5 Milliards d euros). Lyon, autour de ces deux campus de la DOUA et Charles MERIEUX (qui s étend de Lyon 2 à Gerland), a été l une des six premières villes à être acceptée dans le cadre du Plan Campus. Le Président Guy MATHIOLON précise que la question s est alors posée de savoir si le campus d EM Lyon ne pouvait pas intégrer celui de Charles MERIEUX, qui est aussi un projet de ville qui s intègre dans la rénovation urbaine entre Confluence et le quartier de Gerland. Le foncier se trouve à côté d ENS Lettres. Les deux hypothèses, continuer à investir ou vendre Ecully, ont alors été travaillées mais à ce jour rien n a été tranché. Le Président Guy MATHIOLON précise que l éventuel transfert en centre ville remporte sa préférence puisqu il s agit d un projet pour l agglomération. Ainsi si ce campus est déplacé la dimension de la ville de Lyon pourrait changer. Néanmoins ce projet nécessite un arbitrage financier et un travail de mise en perspective de deux possibilités a donc été fait avec des économistes de la construction et un certain nombre d experts. Le Président Guy MATHIOLON explique que le travail se fait actuellement en parfaite collaboration avec le management d EM Lyon pour que le projet soit à la fois celui d EM Lyon, celui du quartier de Gerland et celui de l agglomération au sens large. Des consultants vont donc apporter leur aide pour préparer l argumentaire que le Président Guy MATHIOLON présentera au Maire de Lyon et aux Présidents des Conseils Régional et Général. Bertrand GOUAT pose la question de l Ecole Centrale qui souhaite elle aussi se déplacer. Le Président Guy MATHIOLON précise que celle-ci a voté récemment de manière unanime pour le maintien à Ecully mais qu à terme, d ici 15 ou 20 ans, le transfert à la DOUA se fera certainement. ONLY LYON Le Président Guy MATHIOLON évoque ensuite Only Lyon comme un projet fonctionnant bien et intéressant de nombreuses villes françaises ou étrangères. Cette opération est née d une collaboration étroite avec le Grand Lyon et a désormais un impact très fort à l international. Elle a vocation à devenir l une des grandes marques qui existent dans le monde. CCI DE LYON - 5 -

6 Le Président Guy MATHIOLON précise que ce projet doit maintenant être amplifié notamment grâce aux budgets importants confiés par Le Grand Lyon à l ADERLY. Il insiste sur le fait que le projet doit permettre d y associer des territoires comme St Etienne, Villefranche ou Roanne. MODERNISATION DES SERVICES Le Président Guy MATHIOLON présente les missions essentielles du nouveau Directeur des relations institutionnelles et partenariales, Jean-Luc BEAL : - relations institutionnelles internes : relation avec les élus, gestion de l agenda et du courrier du Président, préparation des séances, et gestion des affaires électorales - relations institutionnelles externes : gestion des représentations extérieures, relations avec le réseau consulaire, avec le Parlement, le CESR, les collectivités locales, la Préfecture et les organisations professionnelles et interprofessionnelles Pour réaliser ces missions lui sont rattachés : - secrétariat du Président - le pôle courrier/archives - le service relation avec les élus assemblée - le service manifestations / protocole - et un chargé de mission Le Président Guy MATHIOLON présente la réorganisation de la direction de l enseignement et de la formation avec Anne DAMON comme directrice de l enseignement et de l emploi dont les missions essentielles sont : - coordonner l ensemble des activités Enseignement - coordonner la réflexion stratégique globale - piloter le projet de campus EM Lyon - favoriser la transversalité des questions «RH» et formation - gérer opérationnellement l apprentissage : collecte, contrats et information sur les métiers et diplômes Pierre PREUILH assure quant à lui depuis plusieurs mois, outre la direction du Commerce, la direction de CCI Formation à Vaise et, à ce titre, il sera notamment associé à tous les chantiers transversaux coordonnés par la Direction Formation et invité à participer à la Commission formation présidée par Jean Luc GROLLEAU CCI DE LYON - 6 -

7 CCI METROPOLITAINE Le Président Guy MATHIOLON explique la forte actualité sur la métropolisation autour de deux problématiques qui convergent vers un même phénomène. La première est la RGPP, la Révision Générale des Politiques Publiques. A la demande du Président de la République une commande a été faite à l ensemble des Ministres pour faire baisser les charges pesants sur les entreprises. Actuellement un groupe représentant le réseau consulaire, travaille activement avec le Ministère sur la question. Elle pourrait faire l objet d une décision le 15 octobre. L objectif est de réaliser une économie 180 Millions d euros (120 à la charge des CCI et 60 à la charge des Chambres des Métiers) sur le 1,2 Milliard d euros que représente l IATP. En parallèle un mouvement de fond a été initié depuis le début de ce mandat pour faire en sorte que le réseau consulaire se réforme et que l on opère des fusions de Chambres de Commerce pour diminuer le coût global. L ampleur de ce mouvement est jugé insuffisant par le gouvernement. Le Président Guy MATHIOLON présente le livre «XXLille» de M. BONDUELLE, Président de la Chambre de Commerce de Lille qui vient de fusionner avec trois Chambres de Commerce autour de la sienne (Douai, Armentières et Saint Omer) constituant ainsi la CCI du grand Lille. L ouvrage est remis en séance aux participants. Aujourd hui le travail de réflexion se fait de manière dynamique avec les Chambres de Commerce de St Etienne, de Roanne et de Villefranche pour que d ici la fin de ce mandat une Chambre métropolitaine soit créée. Le Président Guy MATHIOLON rappelle qu il s agit d un dossier à fort enjeu. Il faut souligner qu une plus grande Chambre de Commerce s est d abord une Chambre plus proche ; le mot d ordre est donc de faire de la grande proximité comme c est le cas à Tarare depuis le début de ce mandat. Ce projet devrait permettre d avoir un aménagement du territoire qui soit plus conforme aux besoins des entreprises et du monde économique en général. Aujourd hui la Chambre de Commerce de Lyon représente entreprises et avec le territoire de St Etienne, Roanne et Villefranche le nombre passerait à près de entreprises. Cette nouvelle dimension augmenterait le rayonnement international tout en gardant une logique de projet favorisant l ensemble des territoires. CCI DE LYON - 7 -

8 AUTRES INFORMATIONS Le Président Guy MATHIOLON présente la signature d un partenariat avec l Olympique Lyonnais. Beaucoup d autres Chambres de Commerce utilisent le vecteur du football pour communiquer et la Chambre de Lyon était l une des rares à ne pas le faire. A travers les manifestations autour des matchs, il peut se greffer des événements à caractère économique. Dans 80% des cas où l on parle de Lyon dans la presse internationale il s agit de l Olympique Lyonnais. Le partenariat consistera à disposer d une loge au stade de Gerland. Le Président Guy MATHIOLON indique que le Président BERNARDIN a prévu d organiser le 9 décembre à Paris les Etats Généraux des Chambres de Commerce pour mettre en avant l apport du réseau consulaire pendant cette mandature chefs d entreprises sont attendus à Paris et le quota représentatif de Lyon et la Région devra être présente. Le Président Guy MATHIOLON rappelle que le 18 septembre, à EM Lyon, sont organisés les Etats Généraux de l Industrie, entre la Chambre de Commerce de Lyon et la Chambre régionale Rhône Alpes. Jean Paul MAUDUY s est très fortement impliqué dans la préparation de cet événement. Anne LAUVERGEON, Présidente du Directoire d AREVA, viendra parler de l évolution de l industrie en France. Le Président Guy MATHIOLON termine les informations sur l inauguration du vol Lyon / New York dont le taux d occupation est aujourd hui de 75%. Au-delà de ce vol, l évolution de l aéroport de St Exupéry est atypique par rapport à ce qui se passe dans le transport aérien en France en particulier : croissance de +7% en juillet et de +14% au mois d août. La plupart des autres plateformes, pour les meilleures d entre elles, ont des taux de croissance bien en deçà. VOTES RENOUVELLEMENT DU BUREAU Le Président Guy MATHIOLON informe l Assemblée qu à la suite de la démission de Gilles PARDI de son mandat de Vice-président délégué - secrétaire, intervenue pour des raisons personnelles, il est nécessaire de pourvoir à son remplacement au sein du Bureau pour la durée du mandat restant à courir. CCI DE LYON - 8 -

9 Gilles PARDI reste bien entendu membre élu. Dans le cadre du bon fonctionnement de la Chambre, sa démission en tant que Membre du Bureau implique sa démission pour l ensemble des mandats qui en découlent. Le Président Guy MATHIOLON salue le travail très étroit qu il a effectué pendant quelques mois avec Gilles PARDI. Il a été extrêmement positif pour la collectivité. Il lui souhaite de siéger à nouveau le plus tôt possible dans cette Assemblée. Poste de secrétaire Le Président Guy MATHIOLON rappelle que l élection porte sur le poste de secrétaire. La fonction de Vice-président délégué fait l objet, quant à elle, d une décision du Bureau sur proposition du Président conformément à l article 3-4 du règlement intérieur. L assemblée est informée que Benoît SOURY s est porté candidat. Après avoir lancé un appel à l Assemblée, le Président Guy MATHIOLON constate l absence d autre candidature. Il propose que Marc DEGRANGE, en tant que plus jeune Membre de la Chambre, soit le scrutateur de cette élection. Ce dernier accepte. A la demande du Président, Jean Luc BEAL précise que le vote est acquis à la majorité absolue des personnes présentes ou représentées et rappelle les recommandations d utilisation des boitiers pour le vote électronique. Les Membres Elus de l Assemblée votent. Le Président Guy MATHIOLON proclame les résultats : Nombre de présents et représentés : 50 Majorité absolue des Membres en exercice : 28 Bulletins blancs : 10 Benoît SOURY est élu au poste de Secrétaire avec 40 voix. L Assemblée applaudit. CCI DE LYON - 9 -

10 Poste de secrétaire adjoint A la suite de l élection de Benoît SOURY au poste de secrétaire, le Président Guy MATHIOLON indique qu il convient de pourvoir, pour la durée du mandat restant à courir, à la vacance du poste de secrétaire adjoint que celui-ci occupait. L Assemblée est informée que Michel CARLES s est porté candidat. Après avoir lancé un appel à l Assemblée, le Président Guy MATHIOLON constate l absence d autre candidature Les Membres Elus de l Assemblée votent. Le Président Guy MATHIOLON proclame les résultats : Nombre de votants : 50 Majorité absolue des Membres en exercice : 28 Bulletins blancs : 14 Michel CARLES est élu au poste de Secrétaire adjoint avec 36 voix. L Assemblée applaudit. Marc DEGRANGE quitte la tribune et le Président Guy MATHIOLON félicite Benoît SOURY et Michel CARLES. Délibérations relatives aux mandats remis par Gille PARDI En raison de la démission de Gilles PARDI de son mandat de Membre du Bureau, Vice-Président Délégué, Secrétaire, le Président Guy MATHIOLON propose de désigner Benoît SOURY pour les mandats suivants : : - un poste, en qualité de suppléant, au sein de l Assemblée Générale de l ACFCI. - un poste, en qualité de titulaire, au sein de l Assemblée Générale et du Conseil d Administration de l ADERLY. - un poste au sein du Conseil de surveillance des aéroports de Lyon. - un poste, en qualité de titulaire, au sein de l Assemblée Générale de l AESCRA. - un poste, en qualité de suppléant, au sein du schéma départemental d urbanisme commercial. L Assemblée accepte cette proposition à l unanimité CCI DE LYON

11 Pour le poste de titulaire au sein de l Assemblée Générale de la CRCI, Le Président Guy MATHIOLON propose de désigner Daniel BOUVARD. L Assemblée accepte cette proposition à l unanimité. Le Président Guy MATHIOLON propose de désigner Yves MINSSIEUX au sein du Conseil de surveillance de la SEPEL. L Assemblée accepte cette proposition à l unanimité. Délibération relative à l adhésion de Givors à Rhône Pluriel Lors de sa séance du 18 décembre 2007, le Comité Syndical se prononçait à l unanimité pour l adhésion de la Commune de Givors au Syndicat Mixte Rhône Pluriel et demandait à ses structures membres de délibérer sur cette adhésion. Il est précisé que cette adhésion est limitée dans le temps à l engagement, à la réalisation des projets inscrits aux procédures contractuelles et au mandatement des subventions afférentes. Le Président Guy MATHIOLON rappelle que la Communauté de Communes Rhône Sud (Givors et Grigny) est dissoute depuis le 31 décembre La commune de Givors a demandé à réintégrer le Syndicat Mixte Rhône Pluriel via le collège des communes isolées, afin de terminer la procédure en cours. La communauté de communes Rhône Sud disposait de 7 sièges de Titulaires et autant de suppléants, l adhésion se fera via le collège des communes isolées, un élu titulaire et un élu suppléant devront être désignés par Givors. Le Président Guy MATHIOLON propose de se prononcer favorablement pour l adhésion de la commune de Givors au Syndicat Mixte Rhône Pluriel. L Assemblée accepte cette proposition à l unanimité CCI DE LYON

12 Désignation au sein du Conseil départemental de la sécurité civile La loi de modernisation de la sécurité civile fait obligation de la création d un conseil départemental de sécurité civile dans chaque département. Concernant le département du Rhône cette instance sera crée en octobre 2008 par arrêté préfectoral. Ce conseil contribuera à l analyse des risques et à la préparation des mesures de prévention et de gestion des risques. A ce titre il sera associé à la mise en œuvre de l information sur les risques et donne notamment un avis sur les actions à mener pour mieux les connaître, sur les programmes communaux de sensibilisation à la prévention des risques naturels et les autres documents d information élaborés en application de l article L du code de l environnement. Par ailleurs, il dressera le bilan des catastrophes et fera toutes recommandations utiles dans ce domaine. Il aura également pour mission de concourir à l étude et à la promotion du volontariat dans les corps des sapeurs-pompiers et du bénévolat en faveur de la sécurité civile, et facilite leur exercice et de promouvoir la réserve sanitaire. Enfin, il pourra être saisi par le conseil national de la sécurité civile (CNSC) institué par le décret du 8 février 2005, de toutes questions relatives à la protection générale des populations dans le département et de toute demande de concours à ses travaux. Le Président Guy MATHIOLON propose de désigner Michel RELAVE, en tant que Titulaire, et Valérie PALUMBO, en tant que suppléante pour siéger au sein de ce Conseil. L Assemblée accepte cette proposition à l unanimité Désignation au sein de la sous commission sécurité infrastructures Instituée par le décret du 8 mars 1995, la Commission Consultative Départementale de Sécurité et d Accessibilité a reçu compétence en matière de sécurité des infrastructures et systèmes de transport suite à la loi de janvier 2002 et au décret de mai Une sous-commission pour la sécurité des transports a ainsi été créée dans le département du Rhône par arrêté préfectoral en date du 6 octobre 2004 et a fait l objet d un renouvellement en En application des dispositions réglementaires et des arrêtés susvisés, cette sous-commission est présidée par un membre du corps préfectoral et la direction CCI DE LYON

13 départementale de l équipement est chargée d assurer le secrétariat ainsi que l animation. La Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon est associée en tant que membre à titre consultatif. Le Président Guy MATHIOLON propose de désigner Manan ATCHEKZAI, en tant que Titulaire, et Pascal BEAUVERIE, en tant que suppléant pour siéger au sein de cette instance. L Assemblée accepte cette proposition à l unanimité Désignation PRES Université de Lyon Le Président Guy MATHIOLON demande à l Assemblée d entériner sa désignation au nom de la Chambre de Commerce en qualité de personnalité qualifiée au sein du Conseil d Administration du PRES de lyon. L Assemblée accepte cette proposition à l unanimité Désignation Maison de l emploi et de la formation La Maison de l Emploi et de la Formation de Lyon est constituée depuis peu sous forme d un Groupement d Intérêt Public, et a vocation à participer à la coordination des actions d emploi, de formation, d insertion et de création d entreprises sur Lyon, et à développer toute action opportune dans ce champ. Le Président Guy MATHIOLON propose de désigner Jean-Luc GROLLEAU, en qualité de titulaire, pour y siéger. L Assemblée accepte cette proposition à l unanimité Désignation à la SEPR Concernant la SEPR, Le Président Guy MATHIOLON propose de désigner Yves MINSSIEUX, en qualité de titulaire, en remplacement de Christophe GRUY, au sein du Conseil d Administration. L Assemblée accepte cette proposition à l unanimité. Désignation Cluster Lumière Cette décision est ajournée. CCI DE LYON

14 Délibération relative à la suppression d un poste Le Président Guy MATHIOLON explique, qu afin de préparer un certain nombre de chantiers notamment la métropolisation, il a été décidé une réorganisation autour de la Présidence et de la Direction générale de la Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon. Celle-ci implique la suppression du poste de Chef de Cabinet au sein de la Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon, poste occupé par Annie IRASTORZA, à ce jour en attente des propositions de reclassement qui lui seront faites. Le Président Guy MATHIOLON informe l Assemblée dans les formes et conditions prévues par le Statut du Personnel des Chambres de Commerce et d Industrie dans ses articles 35-1 et suivants. L Assemblée accepte cette proposition à l unanimité Le film Agir et Entreprendre est projeté à l Assemblée POLES DE COMPETITIVITE ET CLUSTERS Le Président Guy MATHIOLON souligne que la légitimité de la Chambre de Commerce repose en particulier sur sa capacité à générer de l action collective. Les Pôles de compétitivité et les Clusters sont une illustration de cette spécificité des Chambres de Commerce qui doit être mise en avant. Le Président Guy MATHIOLON estime que cette spécificité peut se décliner de différentes manières. La notion de Cluster ne reflète pas uniquement des projets aussi prestigieux que le Cluster Lumière ou demain le Cluster logistique que la Chambre va mettre en place, mais aussi des Clusters territoriaux qui seraient orientés vers les TPE (exemple du Pôle des confectionneurs à Tarare). Micro-Cluster Une mission a été confiée à Jean CANETOS sur l approche des TPE de la Chambre de Commerce et celle-ci pourrait permettre de développer des micro-clusters pour que les TPE puissent échanger entre elles autour de problématiques communes. Le Président Guy MATHIOLON a demandé à Yves GUYON de porter cette réflexion pour que les services de la DSE, et tous ceux qui sont concernés, puissent réfléchir sur cette notion de micro-cluster. CCI DE LYON

15 Le Président Guy MATHIOLON rappelle qu à travers les Pôles de compétitivité, les Clusters, les Clubs Exports, les associations de commerçants, les associations d industriels et la notion de micro-cluster, la Chambre de Commerce a une place solide à occuper. Le Président Guy MATHIOLON annonce la présentation des actions de la Chambre de Commerce de Lyon et laisse la parole à Jean-Laurent CHAMALY. Ce dernier rappelle que la politique des Pôles de compétitivité a été initiée par le gouvernement français en 2004 et que celle-ci était largement inspirée de la pratique anglo-saxonne des Clusters. L ambition était de doter la France de nouveaux outils pour le développement industriel passant principalement par l innovation et la recherche. Aujourd hui la France compte 71 Pôles qui ont pour vocation de combiner, sur un espace géographique limité, des entreprises, des centres de formation, des unités de recherche publiques et privées qui doivent permettre de dégager des synergies autour de projets communs à caractère innovant. Jean-Laurent CHAMALY rappelle que cinq Pôles existent à Lyon : LUTB, AXELERA, TECHTERA, IMAGINOVE et LYON BIOPOLE. La présentation qui suit permettra de dresser un premier bilan et de pouvoir répondre à trois questions : - le Pôle a-t-il atteint ses objectifs en matière d innovation? - la mobilisation des PME est-elle effective? - quels pourraient être les axes de développement de chacun de ces Pôles pour les années à venir? AXELERA Bruno ALLENET, Président du Pôle AXELERA, le présente comme une conjugaison des thématiques chimie et environnement. Ce groupe regroupe, sur le même espace géographique de la Région Rhône Alpes, des entreprises, des centres de formation et des unités de recherche. AXELERA a été créée en juillet 2005 autour de trois grands groupes industriels (RHODIA, ARKEMA et SUEZ), le CNRS et l IFP pour les centres de recherche. Aujourd hui ce Pôle regroupe 140 adhérents dont 2/3 d industriels et cinquante PME / PMI, 250 personnes sont impliquées. L objectif est d atteindre le Top 3 européen et le Top 5 mondial de la chimie et de l environnement. Bruno ALLENET présente l ambition de ce Pôle d accélérer la mutation vers une filière industrielle et scientifique à vocation internationale. CCI DE LYON

16 AXELERA est le fruit d une triple synergie : - la synergie entre les grands groupes et les PME, - la synergie entre la recherche privée et publique, - et la spécificité de ce Pôle repose sur la synergie entre la chimie et l environnement. Bruno ALLENET précise la position stratégique d AXELERA : dans les deux premières années, mobiliser et fédérer l ensemble des acteurs régionaux, dans une deuxième phase le renforcement et l internationalisation, et, enfin, la troisième partie pour une technologie de rupture. La feuille de route comportait douze projets dont dix ont déjà été lancés plus des projets dits transversaux. Bruno ALLENET rappelle que sur les 71 Pôles de compétitivité français, AXELERA faisait partie des 37 qui ont rempli intégralement leurs objectifs et il a été proposé que le Pôle devienne Pôle mondial. IMAGINOVE Ludovic NOEL, Directeur Général d IMAGINOVE, précise que ce Pôle est une filière un peu particulière puisqu elle regroupe des personnes qui fabriquent des images : le cinéma, l audiovisuel et le jeu vidéo. Sa spécificité repose aussi sur le fait qu IMAGINOVE dispose des deux appellations de Pôle de compétitivité labellisé par L Etat et de Cluster donné par la Région Rhône-Alpes. Ludovic NOEL rappelle que le jeu vidéo est devenu le premier loisir au monde en termes de chiffre d affaires, et que depuis deux ans il est supérieur à celui de l industrie de la musique. IMAGINOVE a été construit et pensé par des patrons de PME et ce sont les grands groupes qui sont ensuite venus rejoindre cette dynamique. Les grands enjeux fondateurs de ce Pôle sont, d une part, la mobilité et, d autre part, la dématérialisation des contenus (utilisation des téléphones portables pour surfer sur Internet, regarder des vidéos...). On remarque l évolution du profil des joueurs de jeu vidéo (féminisation et professionnalisation). IMAGINOVE doit donc pouvoir accompagner les PME tout au long de l évolution de ces usages. Ce Pôle développe un plan global d action avec la recherche et développement, le développement commercial, notamment à l international, et la formation pour garder les talents sur le territoire. A ce jour 25 projets de recherche et développement collaboratifs et 100 projets de développement commercial ont pu être accompagnés par IMAGINOVE, et 1000 heures de formation ont été dispensées. CCI DE LYON

17 Ludovic NOEL répond à la dernière question sur les perspectives des Pôles de compétitivité en rappelant que ces Pôles sont des outils récents, 18 mois pour IMAGINOVE, et qu il convient donc déjà de se concentrer autour des trois axes du plan global pour les renforcer. LUTB Pascal NIEF présente le Pôle Lyon Urban Truck & Bus (transport collectif de personnes et marchandises en site urbain par camions et par bus) qui a été créé dans les locaux de la Chambre de Commerce en octobre 2005 et dont les membres fondateurs sont Renault Trucks, Iribus Bus, l IFP, l INRETS, la Chambre de Commerce et d Industrie et le Grand Lyon. C est une association qui concentre deux thématiques : un Pôle de compétitivité centré sur la Recherche et Développement et le Cluster Automotive Rhône Alpes créé début 2008 pour pallier à l absence d un Pôle de compétitivité dans ce domaine (les grands groupes automobiles se situant surtout dans le Nord et la Région parisienne). Le Cluster Automotive est essentiellement orienté vers un soutien au développement économique à travers trois grands axes : - l international - la performance des systèmes de production - l innovation Pascal NIEF rappelle que le Pôle de compétitivité est un nouvel outil économique qui mêle les entreprises, les organismes de formation, les centres de recherche et dans lequel on retrouve aussi la vision de l Etat, des Régions et des Collectivités. L objectif de LUTB est devenir le Pôle de référence dans les transports collectifs au moins en Europe. Le Pôle travaille avec pour objectif le développement durable mais aussi sur des programmes de sécurité et sûreté, de gestion et modélisation de la mobilité et de formation. Quatre services sont proposés aux adhérents : - En collaboration avec l INPI pour favoriser le diagnostic PI dans les PME - Une veille technologique qui repose sur la surveillance de la législation et des textes de loi auprès de la Commission européenne - Un support d animation avec des rendez vous avec les adhérents - En accord avec la DGE la mise en place d un programme de sensibilisation des PME aux programmes européens CCI DE LYON

18 Le Pôle LUTB a atteint ses objectifs et Pascal NIEF explique qu ils ont sollicité le Gouvernement pour être reconnu Pôle à vocation mondiale (la décision n est pas encore prise). LUTB veut devenir un Pôle offensif pour la recherche, développement et pour les PME régionales. Christophe DUDON précise que le gouvernement a fait un audit sur les 71 Pôles de compétitivité en France au mois de juin dont la conclusion est une reconduction de cette politique essentielle pour le développement industriel, pour l innovation et pour le développement des territoires. Yves GUYON, initiateur de la politique des Clusters à la Chambre de Commerce, présente l historique de l aventure débutée en 1997 à la Chambre de Commerce après une visite à Barcelone et la rencontre d acteurs qui avaient développé une logique économique autour de grappes d entreprises. L idée a alors été diffusée auprès du Grand Lyon et de la Région. Le projet est maintenant de lancer des opérations de cette nature sur le Maghreb et l Afrique francophone. Si l on peut créer ce type d initiative sur ces territoires cela permettra ensuite à ces régions de pouvoir conforter leur développement. Le Président Guy MATHIOLON interviendra fin octobre sur ce thème au Cap à l occasion du «Congrès mondial des Clusters». Gilles GAQUERE présente la politique régionale construite autour de huit Clusters avec des axes de travail qui sont plus larges que ceux des Pôles de compétitivité à savoir : - international et développement commercial - performance industriel - innovation technologique Gilles GAQUERE rappelle le rôle de la Chambre de Commerce : susciter l émergence de nouveaux Clusters, apporter des appuis techniques et une animation. Cluster Lumière Patrick CLERT GIRARD indique que le Cluster Lumière est né en mai 2008 à l initiative forte de la Chambre de Commerce ; il a été inauguré sur le Salon Lumiville. Cette filière est forte en Rhône Alpes, d une dizaine de centres de recherches, 300 PMI, collaborateurs, 1 Milliard et demi de chiffre d affaires. La notoriété, à travers le monde, des compétences de la ville en matière d éclairage est très puissante. Les enjeux importants se trouvent autour de la maitrise d énergie. Le CCI DE LYON

19 Cluster est constitué de quatre collèges : l un issu de la recherche et développement, un collège de fabricants, un d utilisateurs et prescripteurs, et le dernier composé d institutionnels. La Chambre de Commerce de Lyon est, bien entendu, membre du Conseil d administration. L objectif se construit autour de trois grands types de programmes : - un programme «innovation» où le travail va se tourner vers la mise en place d expérimentation et de démonstration - un programme «compétitivité» - et un programme «promotion» avec dans un premier temps la création d un site Internet Benoit SOURY conclut cette présentation des Clusters en insistant sur l aspect historique du rôle de la Chambre de Commerce et sur l importance de son adaptabilité. Le Président Guy MATHIOLON clôt la séance à 17 H 00 LA PROCHAINE ASSEMBLEE GENERALE AURA LIEU LE LUNDI 20 OCTOBRE 2008 A 14 H 00 CCI DE LYON

COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 19 AVRIL 2010

COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 19 AVRIL 2010 COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 19 AVRIL 2010 Direction Générale Service Assemblée Direction Générale Service Assemblée SOMMAIRE CARNET DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Participants......

Plus en détail

COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 15 FEVRIER 2010

COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 15 FEVRIER 2010 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LYON COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 15 FEVRIER 2010 Direction Générale Service Assemblée COMPTE RENDU DE L'ASSEMBLEE GENERALE DU 15 FEVRIER

Plus en détail

COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 26 JANVIER 2009

COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 26 JANVIER 2009 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LYON COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 26 JANVIER 2009 Direction Générale Service Assemblée COMPTE RENDU DE L'ASSEMBLEE GENERALE DU 26 JANVIER

Plus en détail

COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 14 SEPTEMBRE 2009

COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 14 SEPTEMBRE 2009 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LYON COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE DU 14 SEPTEMBRE 2009 Direction Générale Service Assemblée COMPTE RENDU DE L'ASSEMBLEE GENERALE DU 14 SEPTEMBRE

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DE DOLLOT SÉANCE DU 29 MARS 2014

PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DE DOLLOT SÉANCE DU 29 MARS 2014 PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DE DOLLOT SÉANCE DU 29 MARS 2014 Le Samedi Vingt Neuf Mars Deux Mil Quatorze à 10h00, le Conseil Municipal régulièrement convoqué s est réuni en séance publique dans

Plus en détail

Lyon, une métropole attractive. Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011

Lyon, une métropole attractive. Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011 Lyon, une métropole attractive Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011 Lyon, une Métropole européenne LYON, UNE METROPOLE EUROPEENNE Rhône-Alpes > 6.1 millions habitants LE

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

pour une métropole solidaire et attractive

pour une métropole solidaire et attractive pour une métropole solidaire et attractive A l origine de Paris Métropole 5 décembre 2001 : premier débat à la Maison de la RATP o 400 acteurs publics du cœur de l agglomération o réunis pour envisager

Plus en détail

ASSOCIATION NATIONALE DES CONSEILS D ENFANTS ET DE JEUNES, ANACEJ

ASSOCIATION NATIONALE DES CONSEILS D ENFANTS ET DE JEUNES, ANACEJ Statuts de l Anacej Préambule La diversité au cœur de l Anacej L Anacej est née d une volonté d élus locaux, et de militants des fédérations d éducation populaire, de professionnels des collectivités locales

Plus en détail

www.lyon.cci.fr CPCCAF - Le 19 juin 2008, CCI de Rouen, Pierre Bonnet, www.lyon.cci.fr Historique

www.lyon.cci.fr CPCCAF - Le 19 juin 2008, CCI de Rouen, Pierre Bonnet, www.lyon.cci.fr Historique Mise en Place de Clusters, Pôles de Compétitivité: L exemple de la Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon Comment décliner leur mise en place dans les pays francophones? CPCCAF - Le 19 juin 2008, CCI

Plus en détail

COMPTE-RENDU SUCCINT DU CONSEIL MUNICIPAL DE MONTAINVILLE DU 28/03/2008

COMPTE-RENDU SUCCINT DU CONSEIL MUNICIPAL DE MONTAINVILLE DU 28/03/2008 COMPTE-RENDU SUCCINT DU CONSEIL MUNICIPAL DE MONTAINVILLE DU 28/03/2008 Date de convocation : le 25 mars 2008 Date d affichage: le 25 mars 2008 Nombre de Conseillers en exercice : 15 Présents : 14 Votants

Plus en détail

Considérant que pour une commune de moins de 500 habitants, le taux maximal de l indemnité d un adjoint en pourcentage de

Considérant que pour une commune de moins de 500 habitants, le taux maximal de l indemnité d un adjoint en pourcentage de MAIRIE DE MOUAIS LOIRE-ATLANTIQUE REUNION du CONSEIL MUNICIPAL de MOUAIS COMPTE RENDU DU VENDREDI 18 AVRIL 2014 1 Indemnités de fonction du Maire et des Adjoints Le conseil municipal, Vu le code général

Plus en détail

CONSEIL SUPÉRIEUR. de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Conseil supérieur de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE - 2011

CONSEIL SUPÉRIEUR. de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Conseil supérieur de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE - 2011 2 0 1 2 5 CONSEIL SUPÉRIEUR de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Conseil supérieur de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE - 2011 l édito du Président 3 L a fonction publique territoriale, et avec elle «son»

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 8 AVRIL 2014

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 8 AVRIL 2014 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 8 AVRIL 2014 Election des membres du C.C.A.S. Monsieur le Maire indique que le Centre Communal d Action Social (C.C.A.S.) est administré par un Conseil d administration composé,

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance ordinaire du 20 juin 2014 19 heures

CONSEIL MUNICIPAL Séance ordinaire du 20 juin 2014 19 heures Le onze juin deux mille quatorze, convocation du conseil municipal adressée par écrit individuellement à chacun des conseillers pour la session ordinaire qui se tiendra le vingt juin deux mille quatorze.

Plus en détail

M. Robert COMTE, doyen d âge des membres du Conseil de Communauté a présidé la suite de cette séance en vue de l élection du Président.

M. Robert COMTE, doyen d âge des membres du Conseil de Communauté a présidé la suite de cette séance en vue de l élection du Président. REPUBLIQUE FRANCAISE Département du Bas-Rhin Arrondissement de STRASBOURG-CAMPAGNE Nombre de membres Séance du 11 avril 2008 Elus : 16 Date de la convocation Président de séance : A. SCHALL En fonction

Plus en détail

Statuts et Règlement Intérieur de l Union des Associations Suisses de France

Statuts et Règlement Intérieur de l Union des Associations Suisses de France Statuts et Règlement Intérieur de l Union des Associations Suisses de France Article 1 er : Constitution, Dénomination I DEFINITION ET OBJET L Union des Associations Suisses de France est une Union formée

Plus en détail

COMPTE-RENDU COMITE SYNDICAL

COMPTE-RENDU COMITE SYNDICAL COMPTE-RENDU COMITE SYNDICAL Séance du : 14 décembre 2011 Date de convocation : 05 décembre 2011 Nombre de délégués syndicaux en exercice : 23 Nombre de délégués syndicaux présents : 22 Nombre de délégués

Plus en détail

Mutuelle d Entreprises Schneider Electric

Mutuelle d Entreprises Schneider Electric SIREN n 390 820 058, Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité Mutuelle d Entreprises Schneider Electric (MESE) REGLEMENT INTERIEUR APPROUVE PAR L ASSEMBLEE GENERALE MESE du

Plus en détail

- 1 - EPCI : SMEMAC ...

- 1 - EPCI : SMEMAC ... CS du 16 mai 2014 du SMEMAC, PV d élection DÉPARTEMENT SAÔNE ET LOIRE ARRONDISSEMENT AUTUN Effectif légal du conseil syndical 48 Nombre de délégués en exercice 47 par application de l article 5211-8 du

Plus en détail

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot - Vendredi 2014 - Merci Monsieur le Ministre, cher Martin, Monsieur le Sénateur, [Gérard Miquel], Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE -------- Vendredi 30 Novembre 2012

PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE -------- Vendredi 30 Novembre 2012 PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE -------- Vendredi 30 Novembre 2012 Le vendredi 30 novembre de l an 2012 à 15h30, l Assemblée Générale Ordinaire de notre syndicat s est réunie à la Maison

Plus en détail

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité Document n 4 Statuts de la Communauté d universités et établissements Université Sorbonne Paris Cité Version 1-4 de travail du 10/03/2014 Post-CCOU du 06/03/2014 1 L Université Sorbonne Paris Cité regroupe

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE PUBLIQUE DU CONSEIL MUNICIPAL DE PEILLE DU 08 OCTOBRE 2012

PROCES VERBAL DE LA SEANCE PUBLIQUE DU CONSEIL MUNICIPAL DE PEILLE DU 08 OCTOBRE 2012 PROCES VERBAL DE LA SEANCE PUBLIQUE DU CONSEIL MUNICIPAL DE PEILLE DU 08 OCTOBRE 2012 L an deux mille douze et le huit octobre à dix-neuf heures quarante cinq, le Conseil Municipal de PEILLE régulièrement

Plus en détail

SECRETAIRES DE SEANCE : Monsieur BROQUET Didier, Laurence MARTIN-THIMOLEON

SECRETAIRES DE SEANCE : Monsieur BROQUET Didier, Laurence MARTIN-THIMOLEON COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 14 AVRIL 2015 L an deux mil quinze, le 14 avril à 20 h 00, les membres du conseil légalement convoqués se sont réunis en séance ordinaire sous

Plus en détail

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI DECRET N 98-228/P-RM Fixant l organisation et les modalités de fonctionnement de la chambre de commerce et d industrie du Mali. Le Président de la République, Vu la Constitution ; Vu la Loi n 94-009 du

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL D ORIENTATION Compte rendu de la séance du 20 mai 2015

CONSEIL REGIONAL D ORIENTATION Compte rendu de la séance du 20 mai 2015 Flamand CONSEIL REGIONAL D ORIENTATION Compte rendu de la séance du 20 mai 2015 Etaient présents : Michel Désiré, Délégué régional, Maire de Passavant-La-Rochère, Bernard Amiens, titulaire, Maire d Arbois,

Plus en détail

Salle de réunion de la Communauté de Communes de Bernay

Salle de réunion de la Communauté de Communes de Bernay PROCES VERBAL DU COMITE SYNDICAL DU PAYS RISLE-CHARENTONNE VENDREDI 16 MAI 2008 A 17H00 Salle de réunion de la Communauté de Communes de Bernay Etaient présents : Monsieur André ANTHIERENS, Monsieur Christian

Plus en détail

15 avril 2014. Projet de statuts de la COMUE Université de Lyon Document de travail

15 avril 2014. Projet de statuts de la COMUE Université de Lyon Document de travail Projet de statuts de la COMUE Université de Lyon Document de travail CHAPITRE I - Dispositions générales Article 1er Objet La Communauté d'universités et Etablissements "Université de Lyon " de Lyon Saint-Etienne

Plus en détail

L'assemblée générale extraordinaire de la CCIFA a eu lieu dans les salons de la Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon le 17 avril 2014, à 12h.

L'assemblée générale extraordinaire de la CCIFA a eu lieu dans les salons de la Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon le 17 avril 2014, à 12h. Compte-rendu de l Assemblée Générale Extraordinaire de l Association pour la Création de la Chambre de Commerce et d Industrie France Albanie à Lyon (CCIFA) du 17 avril 2014 Personnes présentes : Lionel

Plus en détail

1. AIDE MUNICIPALE POUR LE RAVALEMENT DE FAÇADE M. MYRIAM MICHEL 2. CREATION D UN POSTE D ADJOINT TECHNIQUE AGENT POLYVALENT

1. AIDE MUNICIPALE POUR LE RAVALEMENT DE FAÇADE M. MYRIAM MICHEL 2. CREATION D UN POSTE D ADJOINT TECHNIQUE AGENT POLYVALENT COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 JUIN 2014 L'an deux mille quatorze, le vingt juin, à 19 H 00, le Conseil Municipal de la Commune de Jarnac, dûment convoqué le 13 juin 2014, s'est

Plus en détail

> Rencontrez les pôles

> Rencontrez les pôles Rencontrez les pôles Axelera : chimie, environnement. Pôle et Cluster Imaginove : jeu vidéo, cinéma, audiovisuel, animation, multimédia interactif. Lyonbiopôle : santé (maladies infectieuses, infectiologie,

Plus en détail

Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011. Intervention de M. François BAROIN,

Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011. Intervention de M. François BAROIN, Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011 Intervention de M. François BAROIN, Ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l Etat, Porte-parole du

Plus en détail

STATUTS Fédération Française des Professionnels de la Pierre Sèche (FFPPS)

STATUTS Fédération Française des Professionnels de la Pierre Sèche (FFPPS) STATUTS Fédération Française des Professionnels de la Pierre Sèche (FFPPS) Article 1er Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 LES ENTREPRISES DE dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 Contact presse CCI de Lyon Aurélie Husson 04 72 40 58 39 husson@lyon.cci.fr SOMMAIRE LES ENTREPRISES DE Intelligence économique : le constat Un levier

Plus en détail

ADOPTION DES STATUTS DE LORIENT GRAND LARGE

ADOPTION DES STATUTS DE LORIENT GRAND LARGE Direction générale des services 3 ème réunion juin 2010 ADOPTION DES STATUTS DE LORIENT GRAND LARGE L association Lorient Grand Large a pour mission de : - conforter et développer le pôle course au large

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Cette mesure s articule en deux volets : GPEC : volet A ressources humaines Il s agit de renforcer l accompagnement des politiques dans

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail

STATUTS. Syndicat mixte de Préfiguration du Parc naturel régional de la Sainte-Baume. Version approuvée lors du comité syndical du 5 novembre 2014.

STATUTS. Syndicat mixte de Préfiguration du Parc naturel régional de la Sainte-Baume. Version approuvée lors du comité syndical du 5 novembre 2014. STATUTS. Syndicat mixte de Préfiguration du Parc naturel régional de la Sainte-Baume. Version approuvée lors du comité syndical du 5 novembre 2014. TITRE I : NATURE ET OBJET DU SYNDICAT MIXTE. 2 ARTICLE

Plus en détail

COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2015

COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2015 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E - D É P A R T E M E N T D I N D R E & L O I R E COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2015 L'an deux mil quinze, le seize juin à vingt heures

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

L intercommunalité au cœur de la réforme territoriale. Septembre 2010

L intercommunalité au cœur de la réforme territoriale. Septembre 2010 L intercommunalité au cœur de la réforme territoriale Septembre 2010 Les origines de la réforme Les motivations pour réformer : Période critique pour l intercommunalité 2005-2007, Contexte de crise économique,

Plus en détail

Statuts de l Union des Fédéralistes européens (UEF-France)

Statuts de l Union des Fédéralistes européens (UEF-France) Statuts de l Union des Fédéralistes européens (UEF-France) Article 1 : Dénomination : Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la Loi du 1 er juillet 1901. La dénomination

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE L ENVIRONNEMENT BELP Election des représentants au Parlement européen du 25 mai 2014 N Spécial 7 mai 2014 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE

Plus en détail

ALLIER LES PARTICIPANTS

ALLIER LES PARTICIPANTS COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU VENDREDI 14 FEVRIER 2014 LES PARTICIPANTS Les représentants des communes - Xavier CADORET, maire de Saint-Gérand-le-Puy, président de la communauté de Communes Varennes Forterre,

Plus en détail

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de l Hérault.

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de l Hérault. 2015-10 Séance du 18 mars 2015 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de l Hérault. Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret n 2006-1267 du

Plus en détail

Statuts de l association

Statuts de l association F.A.M. FEMMES D ACTION ET MANAGERS Statuts de l association ARTICLE 1 forme Il est formé entre les fondateurs et toutes autres personnes qui viendraient ultérieurement acquérir cette qualité une association

Plus en détail

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015 Séminaire 2015 - avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes Relevé de conclusions 6 février 2015 Sémaphore - Cébazat sommaire I. Continuité sur la construction du projet stratégique II. Echanges entre

Plus en détail

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 (Assemblée Générale Extraordinaire du 19 Juin 2014) Objet et composition de l association Article 1 : L association dite «Union Sportive Grégorienne

Plus en détail

Propriété industrielle et pôles de compétitivité Organiser un environnement favorable à l utilisation de la PI : la convention INPI/LUTB

Propriété industrielle et pôles de compétitivité Organiser un environnement favorable à l utilisation de la PI : la convention INPI/LUTB Pôle soutenu par Propriété industrielle et pôles de compétitivité Organiser un environnement favorable à l utilisation de la PI : la convention INPI/LUTB Programmes et Projets 5 Programmes collaboratifs

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE LA SAVOIE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL Séance du 4 avril 2014 Nombre de membres titulaires en exercice : 24 Titulaires et suppléants présents : 24

Plus en détail

EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises

EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises Conférence départementale Economie Emploi Formation, Mercredi 27 février

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

COMPAGNIE DES EXPERTS DU BATIMENT, DES TRAVAUX PUBLICS ET DE L INDUSTRIE STATUTS

COMPAGNIE DES EXPERTS DU BATIMENT, DES TRAVAUX PUBLICS ET DE L INDUSTRIE STATUTS COMPAGNIE DES EXPERTS DU BATIMENT, DES TRAVAUX PUBLICS ET DE L INDUSTRIE STATUTS 1- CONSTITUTION 1-1 Régime : La Compagnie des Experts est une association à but non lucratif, régie par la Loi du 1 er Juillet

Plus en détail

LE PREFET DE L'ISERE Chevalier de la Légion d'honneur Chevalier de l'ordre National du Mérite

LE PREFET DE L'ISERE Chevalier de la Légion d'honneur Chevalier de l'ordre National du Mérite ARRÊTE PREFECTORAL portant nomination des membres de la commission locale de l eau chargée de l élaboration, la révision et le suivi de l application du SAGE du Drac et de la Romanche LE PREFET DE L'ISERE

Plus en détail

COMPTE RENDU DES DELIBERES DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 28 mars 2014.

COMPTE RENDU DES DELIBERES DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 28 mars 2014. DEPARTEMENT DE L ESSONNE REPUBLIQUE FRANCAISE Mairie de Leudeville COMPTE RENDU DES DELIBERES DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 28 mars 2014. L an deux mil quatorze, le vingt-huit mars à vingt heures trente

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Lyon (CCI Lyon).

sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Lyon (CCI Lyon). 2014-05 Séance du 5 mars 2014 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Lyon (CCI Lyon). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret n 2006-1267

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du lancement du site aquitain de l IRT Saint Exupéry Bordeaux Lundi 17 novembre 2014 Monsieur le Premier ministre, Monsieur le Président du Conseil Régional

Plus en détail

Compte-rendu de séance comité syndical du lundi 08 février 2010

Compte-rendu de séance comité syndical du lundi 08 février 2010 Compte-rendu de séance comité syndical du lundi 08 février 2010 L an deux mille dix, le 08 février, le comité syndical de l Agence landaise pour l informatique, dûment convoqué, s est réuni au siège du

Plus en détail

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS Règlement intérieur Introduction Document de travail non mis en forme Le 28 juin 2012 a été signé le Projet d agglomération 2012 au travers duquel les partenaires français, genevois et vaudois ont renforcé

Plus en détail

Commune de NOAILLY CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 28 MARS 2014

Commune de NOAILLY CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 28 MARS 2014 CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 28 MARS 2014 L an deux mil quatorze, le vingt-huit mars à 20 heures 30, en application des articles L 2121-7 et L 2122-8 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT),

Plus en détail

C o n s e i l L o c a l d e S é c u r i t é e t d e P r é v e n t i o n d e l a D é l i n q u a n c e V I L L E D E L Y O N

C o n s e i l L o c a l d e S é c u r i t é e t d e P r é v e n t i o n d e l a D é l i n q u a n c e V I L L E D E L Y O N C o n s e i l L o c a l d e S é c u r i t é e t d e P r é v e n t i o n d e l a D é l i n q u a n c e V I L L E D E L Y O N Assurer la complémentarité entre la prévention, la répression et la solidarité

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Département de Seine-Maritime Canton de Caudebec-lès-Elbeuf Commune de TOURVILLE-LA-RIVIERE EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Date de convocation 16 janvier 2012 Date d affichage

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011. COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales)

CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011. COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE Rognes, le 18 février 2011 COMMUNE DE ROGNES CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011 COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Etaient

Plus en détail

STATUTS. Syndicat mixte de Préfiguration du Parc naturel régional de la Sainte-Baume

STATUTS. Syndicat mixte de Préfiguration du Parc naturel régional de la Sainte-Baume STATUTS Syndicat mixte de Préfiguration du Parc naturel régional de la Sainte-Baume Version 09-02-2011 TITRE I : NATURE ET OBJET DU SYNDICAT MIXTE 2 ARTICLE 1 : Création du Syndicat mixte En application

Plus en détail

SEANCE DU 10 JUILLET 2012

SEANCE DU 10 JUILLET 2012 SEANCE DU 10 JUILLET 2012 Convocation du 02 juillet 2012 L an deux mil douze le 10 juillet à 19h30, le Conseil Municipal s est réuni en séance ordinaire, à la Mairie, sous la Présidence de M. Philippe

Plus en détail

Installation de la Commission de la Médiation de la Consommation

Installation de la Commission de la Médiation de la Consommation Installation de la Commission de la Médiation de la Consommation Bercy > mercredi 20 octobre 2010 Hervé NOVELLI Secrétaire d Etat chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et moyennes entreprises,

Plus en détail

CONFÉRENCE SUR LE GRAND PARIS 3 ÈME ÉDITION MARDI 6 OCTOBRE 2015 MAISON DE LA CHIMIE - PARIS LE DÉFI DE LA COMPÉTITIVITÉ ÉCONOMIQUE

CONFÉRENCE SUR LE GRAND PARIS 3 ÈME ÉDITION MARDI 6 OCTOBRE 2015 MAISON DE LA CHIMIE - PARIS LE DÉFI DE LA COMPÉTITIVITÉ ÉCONOMIQUE CONFÉRENCE SUR LE GRAND PARIS 3 ÈME ÉDITION MARDI 6 OCTOBRE 2015 MAISON DE LA CHIMIE - PARIS LE DÉFI DE LA COMPÉTITIVITÉ ÉCONOMIQUE PRÉSIDÉE PAR Alexis BACHELAY Député des Hauts-de-Seine Rapporteur de

Plus en détail

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8

Paris, le 04 novembre 2013. Page 1 sur 8 Charte d Engagement des industries des produits entrant dans la construction pour le développement des formations aux économies d énergie dans le bâtiment et la promotion de la mention RGE «Reconnu Garant

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Seudre

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Seudre Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Seudre Réunion de la CLE n 1 Le 19 mai 2009, de 14h30 à 17h00 Salle Riondet de l Agglomération Royan Atlantique Compte-rendu Document téléchargeable sur

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement intérieur de la Croix-Rouge française adopté par l assemblée générale extraordinaire du 20 janvier 2012 et approuvé par le ministre de l Intérieur RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA

Plus en détail

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE 310 N U M É R O Vendredi 4 juillet 2008 LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE RAPPORTEUR : ANDRÉ MARCON AU NOM DE LA SECTION DES ÉCONOMIES RÉGIONALES ET DE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

SYLABE et Plaine innovation Meeting

SYLABE et Plaine innovation Meeting La Seine Saint Denis, et plus particulièrement le territoire de Plaine Commune concentre un pôle important de compétences tant au niveau des entreprises que de la recherche et des formations pluridisciplinaires

Plus en détail

FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA. Statuts

FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA. Statuts AGE du 23 janvier 2014 FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA Statuts Titre 1 : dénomination, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution Il est fondé entre les organisations professionnelles

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD RELATIF A L EVOLUTION DE LA PROFESSION DE TAXI

PROTOCOLE D ACCORD RELATIF A L EVOLUTION DE LA PROFESSION DE TAXI PROTOCOLE D ACCORD RELATIF A L EVOLUTION DE LA PROFESSION DE TAXI ENTRE : - Le Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales, représentant le Gouvernement et - La Fédération

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012

Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012 Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012 Le 4 février 2012, à l Isle-Adam (95290), Maison de l Amitié, 44, avenue de Paris, les membres de l association «Initiatives et Actions

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE ECOLE SUPERIEURE DES BEAUX ARTS DE NANTES METROPOLE - STATUTS -

ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE ECOLE SUPERIEURE DES BEAUX ARTS DE NANTES METROPOLE - STATUTS - ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE ECOLE SUPERIEURE DES BEAUX ARTS DE NANTES METROPOLE - STATUTS - Vu le code général des collectivités territoriales et notamment ses articles L.1431-1 à L.1431-9

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2014

CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2014 CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2014 NOTE EXPLICATIVE DE SYNTHESE 1. ADMINISTRATION GÉNÉRALE Approbation du compte rendu de la séance du conseil municipal du 25 février 2014. 2. ADMINISTRATION GÉNÉRALE Compte-rendu

Plus en détail

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 L an deux mille Douze, le douze du mois de juillet à 19 heures 30 minutes, le Conseil Municipal

Plus en détail

Cahier des charges pour une mission d étude et d assistance relative à la fusion des CRT Bourgogne et Franche Comté

Cahier des charges pour une mission d étude et d assistance relative à la fusion des CRT Bourgogne et Franche Comté Cahier des charges pour une mission d étude et d assistance relative à la fusion des CRT Bourgogne et Franche Comté Bourgogne tourisme - 5 avenue Garibaldi 21000 DIJON CRT Franche Comté la City 4 rue Gabriel

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU SYNDICAT MIXTE SIZIAF

REPUBLIQUE FRANCAISE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU SYNDICAT MIXTE SIZIAF Convocation adressée aux délégués le : 29 avril 2008 Délégués : En exercice : 46 Présents : 34 Votants : 41 Délibération affichée le : 9 mai 2008 Délibération certifiée exécutoire le : 15 mai 2008 REPUBLIQUE

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE AVAP SUR AGEN

MISE EN PLACE D UNE AVAP SUR AGEN MISE EN PLACE D UNE AVAP SUR AGEN Compte rendu de la 1 ère Réunion CLAVAP en date du 12 Mars 2015 Service Urbanisme 1) LISTE DE PRESENCE Membres de la commission avec voix délibérative : Nom Fonction /Absent

Plus en détail

09h15 - Introduction institutionnelle par Sylvie GUILLET, directrice de l INSET de Dunkerque

09h15 - Introduction institutionnelle par Sylvie GUILLET, directrice de l INSET de Dunkerque Fil rouge et animation de l'atelier : Joseph CARLES, maître de conférences à l'institut d'études politiques de Toulouse et intervenant régulier à l INET (Institut national d études territoriales), adjoint

Plus en détail

Article 4 - MEMBRES. Article 5 - CONDITIONS D ADHÉSION & COTISATION. Article 5 - DÉMISSION / RADIATION

Article 4 - MEMBRES. Article 5 - CONDITIONS D ADHÉSION & COTISATION. Article 5 - DÉMISSION / RADIATION Démarche Précoce d Insertion socioprofessionnelle Direction nationale - 14, rue Colbert - 56100 Lorient Tél. 0297 350828 Fax. 0297350338 direction@cometefrance.com www.cometefrance.com STATUTS DE L ASSOCIATION

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE (mis à jour Assemblée générale extraordinaire du 26 juin 2015) (Conseil d Administration du 8 juin 2015) Article

Plus en détail

Projet de statuts de la COMUE Université de Lyon Document de travail V3 10 juin 2014

Projet de statuts de la COMUE Université de Lyon Document de travail V3 10 juin 2014 Projet de statuts de la COMUE Université de Lyon Document de travail V3 10 juin 2014 Page 1 sur 15 Sommaire CHAPITRE I - Dispositions générales... 3 Article 1 er - Objet... 3 Article 2 Composition... 3

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

STATUTS ADOPTÉS EN ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 20 JANVIER 2012 TITRE I CONSTITUTION

STATUTS ADOPTÉS EN ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 20 JANVIER 2012 TITRE I CONSTITUTION STATUTS ADOPTÉS EN ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 20 JANVIER 2012 ARTICLE 1. FORME-DENOMINATION TITRE I CONSTITUTION Il est formé entre les adhérents aux présents statuts une association à but non

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Statut de la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc

Statut de la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc Statut de la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc TITRE I : DENOMINATION - SIEGE OBJET ET ADHESION A LA F.N.S.P.M. ARTICLE 1 : Dénomination : Conformément au Dahir du 16 Juillet

Plus en détail

STATUTS SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL DE MURET-31-

STATUTS SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL DE MURET-31- STATUTS DU SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL DE MURET-31- TITRE I - CONSTITUTION ET OBJET DE L ASSOCIATION- Article 1 Constitution-Dénomination Entre les personnes physiques ou morales qui adhèrent aux présents

Plus en détail

SÉANCE DU 27 FEVRIER 2015

SÉANCE DU 27 FEVRIER 2015 Convocation du 13 février 2015 SÉANCE DU 27 FEVRIER 2015 Logement communal n 2 : Le Conseil Municipal prend connaissance du courrier de Mr Rémi CRESPIN concernant son souhait d accéder à partir du 02 janvier

Plus en détail

1958 2008 50 ans déjà

1958 2008 50 ans déjà 1958 2008 50 ans déjà 1 Jusqu en 1942 le personnel des services municipaux de la ville de Rouen ne bénéficiait d aucun régime d assurances sociales. Ce n est que le 1 er mars 1942 que fut créé un régime

Plus en détail