JEAN-JACQUES LE FRANC, LE BIENFAITEUR DE POMPIGNAN PAR THEODORE E. D. BRAUN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JEAN-JACQUES LE FRANC, LE BIENFAITEUR DE POMPIGNAN PAR THEODORE E. D. BRAUN"

Transcription

1 JEAN-JACQUES LE FRANC, LE BIENFAITEUR DE POMPIGNAN PAR THEODORE E. D. BRAUN Comme vous le savez, Pompignan est une petite commune à mi-chemin entre Toulouse et Montauban, qui compte à peu près habitants aujourd hui, et environ 750 pendant les années Bien des communes rurales dans les décennies précédant la Révolution souffraient de la stagnation économique, du chômage, et de l émigration des jeunes gens vers les villes petites ou grandes où ils trouvaient des emplois et où ils pouvaient échapper à l obligation de la corvée. Pompignan, au contraire, dès les années 1760, avait la bonne fortune d avoir un seigneur prévoyant et généreux qui pourvoyait au bien-être économique, physique, religieux et culturel de ses habitants, et qui a su obvier à ces problèmes de la vie rurale communs à l'époque. Je me propose de retracer ici les efforts et les projets de Jean-Jacques Le Franc, marquis de Pompignan, pour reconstruire le village, l embellir, et enrichir la vie de ses habitants. Je me propose en plus de faire voir que la renaissance de Pompignan était le résultat direct d une planification communale consciente et non le résultat de mesures prises au hasard. Si mon portrait ressemble à une ébauche plutôt qu à une peinture finie, c est que Le Franc a fait beaucoup et que j ai peu de temps pour entrer dans trop de détails. Dès le début de sa carrière de magistrat à la Cour des Aides de Montauban, Le Franc a fait montre d une sorte de vocation d avocat pour ses concitoyens. Il a publié un Discours sur l intérêt public en 1738, dans lequel il a affirmé que les serviteurs de l Etat devraient servir les intérêts du roi et du peuple au lieu de servir leurs propres intérêts. Ce discours a eu le malheur de valoir à son auteur un exil de six mois dans le Massif Central, un exil qu il a eu hâte de comparer à celui d Ovide dans les Tristia. Une vingtaine d années plus tard, Premier Président émérite de la Cour des Aides et Conseiller d honneur au Parlement de Toulouse, il a publié une série de remontrances au roi où il attaquait les nouveaux impôts (le dixième et le vingtième) et les corvées, et il a invité Louis XV à quitter l élégance des cours et à venir voir les souffrances de la France rurale pour comprendre la pauvreté de ses sujets. Pourtant, la première indication de son désir de venir en aide aux Pompignanais date des années Il a dépensé beaucoup d argent pour rebâtir la petite église du village située à côté de son château, et la décorer avec un assez grand nombre de peintures religieuses de maîtres français, italiens et hollandais des 16e, 17e et 18e siècles et d élégants ouvrages en bois ainsi que des calices, ciboires et d autres pièces d orfèvrerie destinées au culte, l ensemble en provenance pour l essentiel des maisons des Jésuites qui étaient en train d être expulsés de France. La consécration de l église a eu lieu en 1762 au cours d un office qui rassemblait tous les habitants du village. Bien qu il lui ait fallu dix ans ou plus pour faire nommer un curé, les villageois ont pu admirer tout d un coup des ouvrages qui leur auraient été inaccessibles. On ne sait pas si ceux-ci

2 ont approfondi leur dévotion, mais il est certain qu ils ont enrichi leur vie culturelle et leur ont apporté un plaisir esthétique que la plupart des Français appauvris de l époque n auraient même pas pu imaginer. Mais il savait que cet apport ne suffisait pas. Il a donc proposé la construction ou l élargissement de certaines routes allant de Pompignan à d autres localités dans la région, et un projet de prévention des inondations. Ainsi lisons-nous dans un Mémoire daté du 9 décembre 1768 que, dans les terres qu il possédait, il a fait faire à ses dépens un chemin fort doux, aussi large qu il a été possible et qui l est assez, lequel part de l entrée du village et... va jusqu au haut de la montagne où devroit commencer celui de Fronton qui n est pas loin. Cette route remplaça un chemin escarpé, inutilisable dans les mauvais temps et dont on voit toujours des traces. La route construite par Le Franc est devenue une rue dans Pompignan, et la route de Fronton est actuellement une route départementale. Il propose encore des réparations et la construction de nouvelles routes, dont une croisant la grande route et reliant certaines routes secondaires, un projet, assure-t-il, qui serait nécessaire à la vie économique de toute la province. D ailleurs, poursuit-il, il ne faudrait qu une courte route de liaison passant par Pompignan. Il note qu il avait déjà fait construire une partie de cette route. Il conclut son mémoire en exprimant son désir de rebâtir le village tout entier, et il propose la construction d une auberge si les Etats de Languedoc exécutent ce projet. Tout cela est exprimé en peu de mots: M. De Pompignan ne néglige rien pour embellir en tout ce qui dépend de lui la grande route de Toulouse à Paris et à Bordeaux dans la partie qui traverse sa terre. Il se propose de faire aligner et rebâtir uniformément les maisons du village, et de le décorer d une belle fontaine à l usage des habitans et des voyageurs. Si les Etats trouvent convenable de rebâtir et de perfectionner les chemins de communication entre Grenade et Villemur, il fera construire aussi un grand cabaret sur le chemin de Toulouse à l endroit où les deux embranchemens proposés se réuniront. Lors d une visite que j ai faite le 3 juin 1975 accompagné de l ancien maire de Pompignan, M. Adrien Rigal, j ai pu constater que tous ces projets avaient été réalisés. Les maisons, toutes avec un étage mais pas uniformes en ce qui concerne leur grandeur, sont unies par leur style architectural. Bien qu on ait modernisé plusieurs de ces maisons, là où on voit le travail en brique et en pierre même un non-expert comme moi reconnaît que la construction en date du 18e siècle. La façade de quelques maisons a été recouverte de ciment au rez-de-chaussée mais les murs de l étage sont restés à leur état original, ce qui en simplifie la datation. Ces maisons sont bien alignées dans toutes les rues du village. Ces rues, même les plus petites, sont assez larges pour laisser se croiser facilement deux carrosses. Près de l endroit où un pont mène aux routes de Grenade et de Villemur, et où la rue qui sert de lien avec la route de Fronton se joint à la route de Toulouse, on voit l auberge, appelée à l époque le Grand Soleil. A côté du terrain du château sur la route de Fronton, pas loin de la grande route il y a une jolie fontaine qui épargnait aux villageois quelque 500 mètres (un kilomètre aller-retour) qu il fallait faire pour retrouver la source de l eau potable dans le parc du château; ce projet avait l avantage de garder 2

3 privé le parc derrière le château. Chaque maison possède un jardin assez grand. Quelques-unes sont pourvues d une porte cochère arrondie, un motif incorporé dans un certain nombre de celles qui ont été remodelées dans les temps modernes. Selon la largeur de chaque bâtiment, il y a deux, trois ou quatre grandes fenêtres à l étage; au rez-de-chaussée on voit répété ce schéma, avec une fenêtre remplacée par une porte. Les plafonds sont assez élevés, à peu près trois mètres de haut. Ces maisons sont spacieuses, symétriques où c est possible, et décorées de corniches et moulures. Pour la plupart, elles sont construites, comme nous l avons indiqué, de briques rouges typiques de la région toulousaine ou de pierre. On dirait que Pompignan ressemble moins à un village rural qu à un quartier de petite ville. Et cela ne devrait pas nous surprendre : on se rappelle que Le Franc grandit dans la petite ville de Montauban, et puis à Toulouse et à Paris où il a fini son éducation et sa formation intellectuelle, et où il resta pendant plusieurs années, fréquentant des salons littéraires et s occupant à écrire des poèmes et des ouvrages pour le théâtre, et qu il finit par épouser une Parisienne. Il voulut sans doute donner au village un air plus urbain. D ailleurs, le village ainsi renouvelé et le grand et élégant château qui le regarde d en haut se complètent parfaitement, chaque élément dépendant de l autre pour son effet esthétique comme il en allait de même pour l'unité économique et sociale : le style architectural liait ensemble dans chaque aspect de la vie tous les habitants de la localité. Il va sans dire que tous ces projets et les travaux sur le château et son parc créèrent beaucoup d emplois pour les Pompignanais pendant les années 1760 et Pourtant, leur occupation principale était l agriculture, surtout la culture du blé. C est pourquoi Le Franc a publié en 1768 une Lettre... sur le commerce des blés, des farines et du pain. Dans ce court document de 47 pages, où il laisse voir l influence des physiocrates sur sa pensée économique, il présente des arguments pour le commerce sans restrictions des blés et des farines, pour une méthode économique de la mouture, et pour la permission sans exceptions de faire du pain à la maison pour la consommation domestique. Le libre-échange, croit-il, assistera et le peuple et les riches, élèvera le standard de la vie en général, encouragera la productivité et aboutira à un développement économique continuel, du moins dans le Languedoc. Les restrictions sur le commerce, dit-il, mènent inéluctablement à la pauvreté, alors que le libre-échange permet l enrichissement du peuple qui peut donc payer l augmentation du prix des denrées. Quels que soient les mérites de cette argumentation, Pompignan se trouvait dans une région agricole riche, où les vignobles et les champs de blé étaient assez vastes. Dans les deux mémoires envoyés à l archevêque de Toulouse en décembre 1768, Le Franc avait proposé des projets de prévention des inondations qui n avaient pas été exécutés en 1787, comme l indique l entrée pour le 13 juin dans les Travels in France (Voyages en France) d Arthur Young. Il note le contraste entre les maisons à Grisolles, qui est à deux kilomètres de Pompignan, et celles de Pompignan ; Young loue les champs de blé dans la région, et vérifie l existence de l auberge que Le Franc avait promis de faire construire. Je m excuse par avance de ma mauvaise traduction. Nous passons par Grisolles, où il y a des chaumières bien bâties [mais] sans verre [aux 3

4 fenêtres], et quelques-unes sans lumière si ce n est ce qui entre par la porte. Nous dînons à Pompignan [Young écrit Pompinion, une transcription de sa façon de prononcer le nom du village], au Grand Soleil, une auberge exceptionnelle. [...] Ici est survenu un orage de tonnerre et d éclairs, avec une pluie que j ai pensé beaucoup plus forte que j en ai jamais connu en Angleterre ; [...] car la destruction qu il avait versé [le calembour vient de Young, pas de ma traduction!] sur la noble scène, qui un moment auparavant souriait d exubérance, était terrible à voir. Maintenant, tout était une scène de détresse; les meilleures cultures de blé [étaient] comme fauchées par terre, de sorte que je ne crois pas qu elles reviennent jamais ; d autres champs si inondés qu on doutait que ce que nous voyions ait été vraiment la terre ou l eau. Les fossés avaient été rapidement remplis de boue, avaient inondé la route, avaient couvert le blé de terre et de rochers. [Mais un peu plus loin] nous traversâmes un des plus beaux champs de blé qu on puisse voir ; l orage n avait donc été que partiel. Le Franc avait décrit les ravages des inondations dans des termes semblables dans son Mémoire. La prévention des inondations n est pas le seul projet que Le Franc n a pas pu réaliser. Un projet proposé dans le même Mémoire, selon lequel les Etats de Languedoc lui donneraient du terrain pour permettre la plantation de mûriers le long d un canal reliant la Garonne au canal latéral, afin d encourager l industrie de soie, ne fut jamais approuvé, probablement parce que la cession de terre publique à un particulier était contraire à la coutume, même si les mobiles du particulier étaient altruistes. Il n y a pas trace de mûriers dans le village, et ni le maire ni son adjoint n avaient jamais entendu parler d une telle culture. Il faut aussi considérer les importants services sociaux que le Marquis initia et soutint au bénéfice des Pompignanais. Une dotation de quelque livres payait les frais d établissement d une école, d une sorte de bureau de charité, et d un petit centre hospitalier, qui comprenait aussi des logements pour les vieillards et pour les orphelins. Ce sont les Soeurs de la Charité qui en assuraient le service, avec Le Franc lui-même en qualité d administrateur. Ces institutions recevaient d autres fonds le cas échéant; par exemple, les dépenses médicales ordinaires ont été payées directement par le châtelain et la châtelaine. Malgré le manque de preuves que M. Carral vient d indiquer, je crois que cette dotation initiale fut doublée après la mort de Le Franc, grâce à la vente de sa bibliothèque. Je m appuie sur des sources secondaires, principalement les panégyristes de Le Franc. Il est vrai que ceux-ci ont l air d exagérer aussi lorsqu ils ne font que rapporter les faits. Bertrand Barère de Vieuzac dit de lui qu il avait fait des choses extraordinaires pour les villageois de Pompignan: il rendit à l agiculture des bras oisifs et des terres négligées. Il fit plus : il ouvrit un asile à l infirmité et à la maladie, un refuge à la vieillesse et à ces enfans infortunés qui n ont d autre père que l Etat. L Abbé Maury, élu à son fauteuil à l Académie Française, dit que Le Franc montra de la piété chrétienne en action, une qualité que l on voit rarement accompagnant un génie littéraire. C est donc peu surprenant que les Pompignanais le considérèrent comme une sorte de dieu tombé des nues selon M. André Hinard, ancien président de l Académie de Montauban (qui fut 4

5 fondée par Le Franc en 1730 comme Société littéraire et qui reçut ses lettres-patentes comme Académie en 1744). Petit à petit, Le Franc de Pompignan projeta et érigea une nouvelle commune, remplaçant complètement l ancienne ; il fournit aux habitants maisons et boutiques, une auberge, une source d eau potable, des routes et des rues, des services médicaux et éducatifs, une église refaite qui servait aussi de petit musée d art. Il coordonna ses propres efforts avec les travaux décidés par la puissance publique. Et ses propres contributions en temps, en argent et en idées furent considérables, et venaient à un moment où les frivolités à Versailles coûtaient des sommes énormes et où le gaspillage de la grande richesse de la nation s accomplissait avec habileté, expertise, et rapidité. Ce qui m amène, comme par hasard, à un épilogue. Après la mort de Le Franc à l âge de 75 ans, la France était au bord d une révolution, seulement cinq ans avant la prise de la Bastille. Les ravages soufferts par les édifices de l Eglise et de l Ancien Régime sont bien connus, et le Midi n en fut pas exempt. Pourtant, rien ne fut détruit à Pompignan : quelques tableaux et d autres objets d art ont été transférés à Toulouse, mais la plus grande partie resta à Pompignan, et l église et le château ne furent pas touchés. D ailleurs, les descendants des gens qui ont bénéficié directement de la philanthropie et de la planification urbaine de Le Franc ne l ont pas oublié : quand il fallut remplacer l ancienne église en 1847, les Pompignanais toujours reconnaissants demandèrent que les restes de leur bienfaiteur et de son épouse soient placés dans la nouvelle église malgré une loi prohibant de telles ré-inhumations. En 1975, quand j ai visité l église pour la dernière fois, on voyait le lieu où étaient enterrés le Marquis et la Marquise de Pompignan à côté du sanctuaire, et tout près une plaque en marbre noir commémorant la vie et les œuvres de cet homme qui avait pris pour sien le nom du village, mais qui lui rendit le centuple. 5

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE Compétence Comprendre l importance de l Église dans la vie des hommes au Moyen Âge. Quelle impression te donne l église dans cette photographie, par rapport aux autres constructions?

Plus en détail

Quelle est situation durant sa vie?

Quelle est situation durant sa vie? Benjamin CHOPARD CM1 Avril 2008 Ecole de saint Blaise Briançon Vincent Van Gogh (1853 1890) Qui est Van Gogh? Vincent Van Gogh est né en Hollande ( au Pays-Bas) en 1853 à Groot- Zundert. C est le fils

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel.

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel. L Hôtel du Châtelet L Hôtel du Châtelet Dès le 18 ème siècle, l Hôtel du Châtelet est considéré comme une des plus belles demeures de Paris par les voyageurs qui en font la description à la fin du siècle.

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte-Sophie se trouve à Istanbul en Turquie. Elle a servi de basilique pendant 916 ans et de

Plus en détail

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois Chapitre 27 Dispositions relatives au noyau villageois Table des matières 27 DISPOSITIONS RELATIVES AU NOYAU VILLAGEOIS...27-3 27.1 CHAMPS D APPLICATION...27-3 27.2 USAGES ET ÉQUIPEMENTS PERMIS DANS LA

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites»

Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites» Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites» Etudier le patrimoine urbain et architectural avec des élèves du secondaire, en relation avec les ressources de la CAPA 1. Sensibiliser

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie Maquette à construire La domus de Vieux Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie 2005 Service Départemental d Archéologie du Calvados, édition 2005. Présentation de la domus de Vieux

Plus en détail

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Hôtel de Caumont Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Ouverture printemps 2015 Un nouveau centre d art au cœur du patrimoine aixois Aix-en-Provence, capitale culturelle de la Provence au rayonnement

Plus en détail

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation publique ou associative, à l exclusion des activités

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Une sobre prestance. Latham & Watkins LE MAGAZINE. Olivier Delattre, managing partner RENDEZ-VOUS À DOMICILE. Ancien siège de la Seita, l immeuble

Une sobre prestance. Latham & Watkins LE MAGAZINE. Olivier Delattre, managing partner RENDEZ-VOUS À DOMICILE. Ancien siège de la Seita, l immeuble Latham & Watkins LE MAGAZINE Une sobre prestance Par Nathalie Bru Ancien siège de la Seita, l immeuble aux lourdes façades qu occupe Latham & Watkins a fière allure sur les bords de la Seine. Tout en lignes

Plus en détail

Communauté d agglomération du Grand-Rodez. Rodez. L immeuble Balard 14 place de la Cité. Inventaire du patrimoine

Communauté d agglomération du Grand-Rodez. Rodez. L immeuble Balard 14 place de la Cité. Inventaire du patrimoine Communauté d agglomération du Grand-Rodez Inventaire du patrimoine Rodez L immeuble Balard 14 place de la Cité Diane Joy Novembre 2010 L immeuble Balard, 14 place de la Cité L immeuble situé au n 14 place

Plus en détail

STYLE En pleine forme!

STYLE En pleine forme! STYLE En pleine forme! Même s il existe des modèles types dans tous les styles, la véranda est de plus en souvent «unique» en ce sens qu elle doit s adapter à la forme et aux dimensions de l habitation

Plus en détail

Couvertures en ardoises rectangulaires

Couvertures en ardoises rectangulaires Couvertures en ardoises rectangulaires Découvrez l esthétique des ardoises naturelles pour le toit et la façade. Ne soyez pas modeste, optez pour l ardoise! LES COUVERTURES EN ARDOISES RECTANGULAIRES UN

Plus en détail

Le Confidentiel. 0 805 405 485 Appel gratuit depuis un poste fixe. LNC.fr

Le Confidentiel. 0 805 405 485 Appel gratuit depuis un poste fixe. LNC.fr Accès en voiture : Par l autoroute A620 / E72 / E9 : Sortie 31B (Les Minimes) A 10 minutes du Capitole EN TRANSPORTS EN COMMUN : Métro : station Barrière de Paris, ligne B Bus : arrêt Amat Massot, bus

Plus en détail

LA LETTRE D UN COACH

LA LETTRE D UN COACH LA LETTRE D UN COACH COACH DIDIER GAGNANT KALIPE N 18 du Dimanche 04 Mai 2014 «Il fallait commencer un peu plutôt ; c'est-à-dire maintenant et résolument.» Un Coach vous enseigne la Méthode qui permet

Plus en détail

Service-conseil à la clientèle en équipement motorisé

Service-conseil à la clientèle en équipement motorisé DEP 5258 Service-conseil à la clientèle en équipement motorisé STAGE DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN MILIEU DE TRAVAIL 359-147 GUIDE DE PRÉPARATION AVANT LE STAGE Tables des matières Introduction...3 Mon

Plus en détail

Dolce vita. Plaisir. à la villa

Dolce vita. Plaisir. à la villa Plaisir D ÊTRE BIEN CHEZ SOI par marie-josée turcotte Dolce vita à la villa À la recherche d une parcelle de campagne en ville? Le Vert Mezzanine pourrait bien être la solution à tous vos souhaits. Visite

Plus en détail

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce?

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce? Devantures commerciales et enseignes Comment mettre en valeur votre commerce? t Votre enseigne est la signature de votre commerce L enseigne est une inscription, une forme, une image ou un signe apposé

Plus en détail

GATINEAU, QUÉBEC, LE 7 MAI 2007. Société d=histoire de l=outaouais C.P. 1007, Succ. Hull Gatineau (Québec) J8X 3X5 michel.prevost@uottawa.

GATINEAU, QUÉBEC, LE 7 MAI 2007. Société d=histoire de l=outaouais C.P. 1007, Succ. Hull Gatineau (Québec) J8X 3X5 michel.prevost@uottawa. MÉMOIRE DE LA SOCIÉTÉ D'HISTOIRE DE L'OUTAOUAIS SOUMIS À LA SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU COMITÉ CONSULTATIF D URBANISME SUR L AVENIR DU CENTRE-VILLE DE GATINEAU GATINEAU, QUÉBEC, LE 7 MAI 2007 Société d=histoire

Plus en détail

*L'écriture en Mésopotamie et en Égypte

*L'écriture en Mésopotamie et en Égypte *L'écriture en Mésopotamie et en Égypte -4000 à -3000 Le calculi L agriculture est une activité économique très importante en Mésopotamie. Cependant, le territoire n est pas riche en ressources naturelles

Plus en détail

Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi

Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi Le canal du Midi, un patrimoine exceptionnel Une vitrine. L inscription par l Unesco en 1996 sur la liste du patrimoine

Plus en détail

LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE

LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE Au I er siècle après Jésus-Christ, la ville romaine d Arles (photo ci-dessous) est entourée de remparts. Elle comporte de grandes rues principales appelées Cardo et Decumanus.

Plus en détail

Arquèves (visite du 04/10/2013) Présents : Fr.Blary / R. Jonvel

Arquèves (visite du 04/10/2013) Présents : Fr.Blary / R. Jonvel Arquèves (visite du 04/10/2013) Présents : Fr.Blary / R. Jonvel Nature du site 1 - Un cellier en pierres de taille voûté en berceau 2 - Une cave en pierres de taille voûtée en berceau 3 - Apparition d

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Georges BORGEAUD La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir Dans Echos de Saint-Maurice, 1966, tome 64, p. 18-22 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Souvenir

Plus en détail

Manucure à la mode. Ronde préliminaire Cas en marketing. Place à la jeunesse 2013

Manucure à la mode. Ronde préliminaire Cas en marketing. Place à la jeunesse 2013 Manucure à la mode Cas en marketing Place à la jeunesse 2013 UNE ÉPIPHANIE ÉLÉGANTE Leila Roussel, 27 ans, est une consultante de style dans une boutique de mode haute-gamme dans la capitale nationale,

Plus en détail

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle Iconographie du template Le jugement dernier, cathédrale de Bourges Ange au sourire, cathédrale de Reims Identifie l enfer

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

Résultats et impacts

Résultats et impacts Résultats et impacts «Creusement d un puits pour une utilisation maraîchère à Fandène, Sénégal» Village de Diayane Localisation: Village de Diayane dans la commune de Fandene, département de Thiès, à 77

Plus en détail

Les églises et chapelles anciennes en voiture

Les églises et chapelles anciennes en voiture I D E E D E V I S I T E VILLE ET CULTURE Les églises et chapelles anciennes en voiture Niederbronn les Bains Reichshoffen Uttenhoffen avec la plus petite église à colombages d Alsace Pfaffenhoffen Bouxwiller

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN A retourner à : Monsieur le Maire de Dannemarie 1 Place de l Hôtel-de-Ville 68210 DANNEMARIE 03 89 25 00 13 mairie@dannemarie.fr

Plus en détail

Des espaces prestigieux pour des instants magiques

Des espaces prestigieux pour des instants magiques Des espaces prestigieux pour des instants magiques Vous recherchez un lieu d exception pour réunir vos collaborateurs ou vos partenaires, les Châteaux de la Drôme vous proposent le dépaysement et la richesse

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

TIM S.A., une aventure d Homme

TIM S.A., une aventure d Homme Comité d entreprise 1 Sommaire Edito de M. Hans-Jürgen Hellich, Directeur Général de Tim SA p. 9 Edito de Cyril Terrière, Secrétaire du Comité d Entreprise Tim SA p. 11 Itinéraires croisés d une entreprise

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

Hôtel du Petit Moulin

Hôtel du Petit Moulin Hôtel du Petit Moulin Au cœur de Paris Dossier de Presse 29/31 rue du Poitou 75003 Paris Tél : 33(0)1 42 74 10 10 Fax : 33(0)1 42 74 10 97 Contact Presse : karol.lor@pdlr.fr www.paris-hotel-petitmoulin.com

Plus en détail

Villa dite Saint-Cloud

Villa dite Saint-Cloud Villa dite Saint-Cloud 54 boulevard Frédéric-Garnier Royan Dossier IA17046390 réalisé en 2014 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel Enquêteur : Suire

Plus en détail

En quittant le Diocèse de Toulouse

En quittant le Diocèse de Toulouse En quittant le Diocèse de Toulouse dont nous venons de rendre compte, nous avons passé dans celui de Montauban, dont nous avons commencé la tournée par la plaine qui est enclavée entre là Garonne & le

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique

NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique Septembre 2015 NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique Les 3 et 4 septembre dernier, le Crédit Mutuel de la Vallée a convié une partie de sa clientèle, officiels et autorités, notamment le

Plus en détail

un lieu d exception pour goûter l art de vivre en bretagne

un lieu d exception pour goûter l art de vivre en bretagne un lieu d exception pour goûter l art de vivre en bretagne le château du grand val accueille séminaires et incentives haut de gamme Le Château du Grand Val, dont les origines remontent au XVème siècle,

Plus en détail

Étudier l histoire des arts

Étudier l histoire des arts Étudier l histoire des arts Une option de détermination en seconde Puis soit une option de spécialité en filière littéraire Soit une option facultative dans toutes les autres filières. Au lycée Fulbert

Plus en détail

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck > Exposition L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck Entretien avec Chandra Rajakaruna de la fondation Mona Bismarck À l occasion des festivités organisées pour le 60 e anniversaire

Plus en détail

MARS/AVR 10 Bimestriel OJD : 131921

MARS/AVR 10 Bimestriel OJD : 131921 Page 1/8 Page 2/8 La magnifique verrière ancienne s élance sur toute la hauteur de I appartement et ouvre sur un balcon ou de grands pots plantes de bambous cachent le vis a vis Afin de renforcer le cote

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

III Les Sumériens ont inventé l écriture

III Les Sumériens ont inventé l écriture Qui a inventé l écriture? III Les Sumériens ont inventé l écriture Au IV e millénaire avant Jésus-Christ, les Sumériens, habitants de Mésopotamie, se mirent à tracer les plus anciens signes d écriture

Plus en détail

Introduction. 1. Les engagements de McGill

Introduction. 1. Les engagements de McGill Introduction L Université McGill remercie le Conseil municipal et l Office de consultation publique de Montréal de tenir des consultations publiques sur le projet du Plan de protection et de mise en valeur

Plus en détail

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Urbanisme 07-002 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour des travaux d entretien des annexes est et ouest du Musée d art et d histoire et pour des travaux de

Plus en détail

ESPACE VIVRE PEDAGOGIQUE A LA ROMAINE L ESPACE PEDAGOGIQUE

ESPACE VIVRE PEDAGOGIQUE A LA ROMAINE L ESPACE PEDAGOGIQUE ESPACE VIVRE PEDAGOGIQUE A LA ROMAINE L ESPACE PEDAGOGIQUE Le musée propose un espace pédagogique à disposition des enseignants et de leurs élèves. Il aborde plusieurs thématiques en relation avec l espace

Plus en détail

VILLAS CONSTRUCTION DE SUPERBES MAISONS ET VILLAS EN CLT. 1. Une conception simple et une modularité dans le temps

VILLAS CONSTRUCTION DE SUPERBES MAISONS ET VILLAS EN CLT. 1. Une conception simple et une modularité dans le temps CONSTRUCTION DE SUPERBES MAISONS ET VILLAS EN CLT TimberTeam construit des superbes maisons et villas en panneaux bois massif contrecollés. Celles-ci peuvent avoir une architecture classique ou au contraire

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

2-1 ére partie : Les Deux Vallées : leur histoire et environnement proche et lointain

2-1 ére partie : Les Deux Vallées : leur histoire et environnement proche et lointain un 2-1 ére partie : Les Deux Vallées : leur histoire et proche et lointain 2.1 Les Deux Vallées : une histoire 2.2 Les Deux Vallées : un Schéma de Cohérence Territoriale des Deux Vallées Rapport de présentation

Plus en détail

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun Miroslav Marcelli Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun «Aujourd hui, le partage évolue vers un nouveau concept le partage citoyen. Audelà des clivages politiques, idéologiques ou religieux,

Plus en détail

L élévateur vertical Cibes A 5000

L élévateur vertical Cibes A 5000 L élévateur vertical Cibes A 5000 L élévateur Cibes facilite l accès à tous les niveaux Découvrez le design élégant du Cibes A 5000 et ses qualités exceptionnelles. Cibes A 5000 est un élévateur vertical

Plus en détail

Philippe Etchebest. A l Hostellerie de Plaisance Relais & Châteaux Hôtel Saint Emilion

Philippe Etchebest. A l Hostellerie de Plaisance Relais & Châteaux Hôtel Saint Emilion Philippe Etchebest A l Hostellerie de Plaisance Relais & Châteaux Hôtel Saint Emilion Grand Chef Relais & Châteaux Maître Cuisinier de France Meilleur Ouvrier de France 2000 Son histoire : Après un parcours

Plus en détail

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402 RUBRIQUE TobDOC : Bienvenue à Versailles! (P. 8 à 13) DOMAINES D ACTIVITÉ Lecture Découverte du monde : structuration du temps Langue orale Compréhension Vocabulaire Pratiques artistiques et histoire des

Plus en détail

Si c était une machine, ce serait un ordinateur génial pour voyager dans le temps et vers les autres continents.

Si c était une machine, ce serait un ordinateur génial pour voyager dans le temps et vers les autres continents. En classe, nous avons imaginé à quoi ressemblerait l école qui nous apprendrait à grandir heureux. Nous avons joué à «si c était» et improvisé, par ce jeu oral, autour du thème de l école de nos rêves

Plus en détail

Gîtes & chambres d hôtes

Gîtes & chambres d hôtes juillet-août 2013 5,50 N 1 en Belgique - 32e année - N 291 Gîtes & chambres d hôtes 10 projets à la loupe Action été Gagnez un séjour à Vielsam, Bruges, Aubel, Bruxelles... fenêtre de toit la pose étape

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

En avril 2006, un citoyen produit sa déclaration de revenus 2005. En septembre de la même année, il constate une erreur dans sa déclaration initiale et produit une déclaration amendée à laquelle il joint

Plus en détail

Immeuble ; hôtel Le Garage

Immeuble ; hôtel Le Garage Immeuble ; hôtel Le Garage 67, 65, 69 avenue Maréchal-de-Saxe 2, 6 rue Le Royer rue Vendôme 27, 29 rue de Bonnel Lyon 3e Dossier IA69006073 réalisé en 2004 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes,

Plus en détail

Les Jardins de Lèze. Book Commercial. St Sulpice-sur-Lèze (31) Résidence EHPAD. St-Sulpice-sur-Lèze (31)

Les Jardins de Lèze. Book Commercial. St Sulpice-sur-Lèze (31) Résidence EHPAD. St-Sulpice-sur-Lèze (31) Résidence EHPAD Book Commercial Les Jardins de Lèze St Sulpice-sur-Lèze (1) St-Sulpice-sur-Lèze (1) La plate-forme dédiée à l investissement immobilier La Résidence Un emplacement privilégié Une situation

Plus en détail

SAINT-PETERSBOURG EN PETIT GROUPE MEILLEUR TARIF GARANTI 2015/2016

SAINT-PETERSBOURG EN PETIT GROUPE MEILLEUR TARIF GARANTI 2015/2016 SAINT-PETERSBOURG EN PETIT GROUPE MEILLEUR TARIF GARANTI 2015/2016 Vous n'aimez pas les voyages en groupe? Le voyage sur mesure vous paraît trop cher? Vous n êtes pas rassurés à l idée de voyager seul?

Plus en détail

Perplex & Duplex O4-005 Version 2014

Perplex & Duplex O4-005 Version 2014 Perplex & Duplex O4-005 Version 2014 ÉNONCÉ PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE CPA CANADA Mise à jour par : MARJOLAINE BEAUDRY, CPA, CA Ordre des comptables professionnels agréés du Québec CPA Canada,

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Que faire pendant la sirène ou une Alerte Rouge ou ( Tsevah Adom )?

Que faire pendant la sirène ou une Alerte Rouge ou ( Tsevah Adom )? Le Commandement de la Défense Passive Le Ministère des Affaires Sociales et des Services Sociaux pour les personnes souffrant de déficiences mentales ou de développement Que faire pendant la sirène ou

Plus en détail

France Provence, près de St. Rémy-de-Provence

France Provence, près de St. Rémy-de-Provence France Provence, près de St. Rémy-de-Provence Luxueuse maison de maître de style provençal situé proche de St. Rémy et les Bauxde-Provence, 3 min dehors d un des villages les plus charmant de la région.

Plus en détail

10 Savoir investir en Bourse avec Internet

10 Savoir investir en Bourse avec Internet INTRODUCTION Avec près de 7 millions de Français actionnaires en 2007, l investissement boursier est devenu depuis quelques années un important moteur de l épargne nationale. Dans un pays relativement

Plus en détail

ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1

ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1 ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1 ÉPARGNER ET PRÉVENIR ÉPARGNER AVEC LE COMPTE D ÉPARGNE Page 3 ÉPARGNER AVEC LE COMPTE D ÉPARGNE 60+ Page 4 ÉPARGNER AVEC LE COMPTE DE PLACEMENT À TERME Page 5 LA PRÉVOYANCE AVEC

Plus en détail

Remplacer la porte de grange LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN. La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne

Remplacer la porte de grange LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN. La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne LES FAÇADES Remplacer la porte de grange 1 1 LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne Une publication de la Fondation rurale de Wallonie Assistance

Plus en détail

Doctrine et Alliances Sections 57-62. Cours de Religion 324 Leçon 11

Doctrine et Alliances Sections 57-62. Cours de Religion 324 Leçon 11 Doctrine et Alliances Sections 57-62 Cours de Religion 324 Leçon 11 Contexte historique JUIL.-AOÛT 1831 : Joseph Smith, le prophète, et Sidney Rigdon se rendent au Missouri et consacrent l endroit comme

Plus en détail

AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter

AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter 1 SOMMAIRE Vues générales des toits 3 Type de charpentes, de la plus simple à la plus sophistiquée quelques coupes transversales

Plus en détail

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON Ziggourat d Ur en Irak aujourd hui (source : internet). PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC Comment sont organisées les premières civilisations

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II MINISTERE DES AFFAIRES ECONOMIQUES INSTITUT NATIONAL DE STATISTIQUE Statistique des permis d'urbanisme Rue de Louvain, 44 1000 Bruxelles Tél : 02/548.62.48 Statistique des permis d'urbanisme Modèle II

Plus en détail

Histoire de charpente

Histoire de charpente Histoire de charpente Le 15 juin 2012 la restauration de la toiture de l église de Murtin a débuté. Malgré sa hauteur honorable, la grue installée sur la place s est retrouvée bloquée par le coq dominant

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

Manuel d utilisation pour l outil lumière du jour MINERGIE-(P-/A-) ECO

Manuel d utilisation pour l outil lumière du jour MINERGIE-(P-/A-) ECO Version: Mars 2014 Manuel d utilisation pour l outil lumière du jour MINERGIE-(P-/-) ECO 1. Introduction e présent document permet de calculer facilement le degré de lumière naturelle pour la demande Minergie-Eco.

Plus en détail

JUILLET AOÛT 2012 FRANCE N 110 4,95 LES PLUS BELLES MAISONS SOUS LE SOLEIL. 3:HIKOKC=VUY^ZX:?k@b@b@k@a; M 04021-110 - F: 4,95 E - RD

JUILLET AOÛT 2012 FRANCE N 110 4,95 LES PLUS BELLES MAISONS SOUS LE SOLEIL. 3:HIKOKC=VUY^ZX:?k@b@b@k@a; M 04021-110 - F: 4,95 E - RD JUILLET AOÛT 2012 FRANCE N 110 4,95 LES PLUS BELLES MAISONS SOUS LE SOLEIL M 04021-110 - F: 4,95 E - RD 3:HIKOKC=VUY^ZX:?k@b@b@k@a; Vue du jardin, une la maison composition se présente comme moderniste.

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

AUTHENTIQUE CHARENTAISE

AUTHENTIQUE CHARENTAISE Réf. 13300 AUTHENTIQUE CHARENTAISE A 10 min de tous commerces A 30 min de l A 10 A 30 min de COGNAC A 50 min d ANGOULEME (TGV) A 1h15 de LA ROCHELLE Bel ensemble architectural pour cette authentique Charentaise

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS

CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS PPU Le Quartier Latin - Îlot Saint-Sulpice CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS NOVEMBRE 2012 LES TERRASES ST-SULPICE PPU Le Quartier Latin - Îlot Saint-Sulpice Plan d actions du Quartier Latin CONSOLIDATION

Plus en détail

Concernant un programme d aide à la rénovation des bâtiments et enseignes commerciales

Concernant un programme d aide à la rénovation des bâtiments et enseignes commerciales PROVINCE DE QUÉBEC MRC MATAWINIE MUNICIPALITE DE SAINT-DONAT RÈGLEMENT NUMÉRO 12-850 Concernant un programme d aide à la rénovation des bâtiments et enseignes commerciales ATTENDU que, dans le cadre de

Plus en détail

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Bruno Pompili Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Nous avions cru que c était vrai, et que les sculptures de Jean-Pierre Duprey étaient définitivement perdues. Un

Plus en détail

Vous songez NOTRE ÉQUIPE DE PROFESSIONNELS SE COMPOSE DE

Vous songez NOTRE ÉQUIPE DE PROFESSIONNELS SE COMPOSE DE NOTRE ÉQUIPE DE PROFESSIONNELS SE COMPOSE DE Technologues Vous songez RÉNOVER? Si vous songez à modifier vos revêtements extérieurs ou à ajouter des couleurs pour donner une meilleure apparence à votre

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

3 place Vauban 75007 Paris

3 place Vauban 75007 Paris 3 place Vauban 75007 Paris Appartement exceptionnel situé au rez-de-chaussée www.immobilier-avocat.com Avertissement Ce document a été préparé dans le seul but de fournir à des acheteurs potentiels des

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 20 L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 21 Besançon : des défenses façonnées par un méandre dominé > 21 27 La citadelle Historique La position stratégique

Plus en détail

Maison, actuellement bureaux

Maison, actuellement bureaux Maison, actuellement bureaux 95 avenue du Grand-Port Chourdy-Pont Rouge Aix-les-Bains Dossier IA73002139 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac Direction des Services Techniques Phase I : DIAGNOSTIC de type «R, X, L» : Ile Fanac Commission Communale d Accessibilité pour les Personnes Handicapées (CCAPH) Réunion n 4 du 13 février 2008 1 ère partie

Plus en détail