Medias. des. 12h - 13h. 18h30-20h. Le Pouce paie son fût! mardi 16 avril 2013 // PA 13 // // Foy s // Questions Pour un Champion Interassoces

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Medias. des. 12h - 13h. 18h30-20h. Le Pouce paie son fût! mardi 16 avril 2013 // PA 13 // // Foy s // Questions Pour un Champion Interassoces"

Transcription

1

2 Journée 2ème édition de la des Medias mardi 16 avril h - 13h // PA 13 // «Nouveaux traitements de l information : progrès ou dérives?» Laure Belot journaliste au Monde Benjamin Masse-Stamberger journaliste à l'express Alain Auffray service politique de Libération Gilles Biassette journaliste à La Croix 18h30-20h // Foy s // Questions Pour un Champion Interassoces Le Pouce paie son fût! des bons Eyrolles sont à gagner!

3 // L édito du moment // «En avril, ne te découvre pas d un fil». Le dicton n a jamais été aussi vrai. En ce mois d avril, si l hiver semble ne pas vouloir céder sa place au printemps, d autres passations se préparent bel et bien dans les couloirs de l ESSEC. Tradition, tradition. Le mois d avril est celui de la Précamp. Depuis la Décla, Alhambra et Ice Skimo s affrontent, leurs couleurs inondent nos pages Facebook et deux noms sont forcément parvenus à vos oreilles entre deux chorés ou deux partiels : Romain Duboc et Pierre-Emmanuel Saint-Esprit. Le Pouce a rencontré ces deux-là pour tout savoir de nos potentiels futurs vice-prez BDE (eh oui!). C est la PAASSSS! Dans le Gallion aussi, des passations se profilent. Moins de couleurs, plus de sérieux, mais tout autant de questions à poser! Votre journal préféré (n ayons pas peur des mots) a tapé à la porte de Françoise Rey pour saisir l atmosphère à l approche de son départ (été 2013). Mais là où le suspense reste entier, c est dans le bureau A202 où siège le DG du Groupe ESSEC, Pierre Tapie, depuis Qui remplacera Pierre Tapie? La réponse est attendue entre mai et juin, mais la rédac a voulu s avancer un peu. Un numéro spécial Passations de Pouvoirs, en somme. Mais ne soyons pas mono-tâches : d autres articles vous attendent : du foot, beaucoup de foot, La Réunion de Famille, des nouvelles de Singap, tout ça tout ça. Bonne lecture, MZ pour Le Pouce. (ici aussi, une pass se profile lentement) // Au sommaire // l édito les news la suite des news la réu de famille Françoise Rey Habemus Papam interview des listes /6 7/10 11/12 13/ / /25 26/27 28 la JDM le coup de pouce which language do you speak? la tribune d UN vu de Singapour l actu sport l horoscope // ont contribué à ce numéro // Dans le désordre, on a d abord vu passer l inamovible MZ (même si sa pass approche), puis MA, mais aussi Lucile ou encore l ami Charrue. Sans oublier Raphaël, Anthony, le duo jésuite (bienvenue au Pouce les gens), JG- DLE, CI (pour les intimes), Shreyans et Corentin (vice-prez de UN). 1

4 // Les news du mois // //C est la crise // //la grosse tête // //Le parti pirate // 28% des jeunes sortis depuis trois ans des Grandes Écoles seraient ainsi encore en recherche d emploi, selon le 2e baromètre Deloitte/IFOP sur l humeur des jeunes diplômés. Une progression spectaculaire par rapport à l an dernier, puisqu ils n étaient alors que 16%. Cependant, pas de panique non plus : si le taux d insertion baisse, les emplois décrochés sont plus solides et plus épanouissants que ceux de tous les autres jeunes, diplômés ou non : 76% des contrats décrochés sont des CDI contre 67% pour des masters universitaires par exemple. //sus aux prépas // Geneviève Fioraso, la ministre de l enseignement supérieur et de la Recherche, souhaiterait rattacher dès que possible les classes prépas aux universités, ce qui signerait la fin de leur gratuité. La ministre souhaite en effet faire figurer dans son projet de loi sur l enseignement supérieur l obligation pour les étudiants en classes préparatoires de s inscrire parallèlement à l université, soit une taxation de facto pour ces étudiants qui n y mettraient pas les pieds tout en payant des droits d inscription de 181 euros par an, pour une collecte d environ 9 millions d euros par an pour le gouvernement. Ce projet de loi sera t il adopté tel quel? À suivre... Selon une enquête réalisée par le site mediaetudiant.fr, la réponse serait... non. En effet, 52% des étudiants interrogés citent les opportunités d emplois à la sortie comme raison principale de leur choix, contre 8% qui ont choisi une école de commerce pour bénéficier de son prestige. De même, 67% des sondés disent avoir choisi leur école avant tout en fonction de la formation proposée. Ils ne sont que 12% à dire avoir choisi leur école en fonction de leur classement : top 5, sinon rien! //la com 2.0 // Le baromètre digital des écoles de commerce du site marketing-etudiant.fr mesure chaque mois la présence digitale des grandes écoles. Si HEC reste indétrônable, l ES- SEC gagne en mars 3 places pour se classer second au classement général. Le trio de tête HEC-ES- SEC-ESCP est le même pour le baromètre social, qui étudie les actions des écoles sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Viadeo, Youtube, Dailymotion et désormais Pinterest. On espère qu on va continuer comme ça! Ceci n est pas un poisson d avril en retard, le Parti Pirate part à l abordage des Etats-Unis et du Canada. Il a en effet annoncé qu il présentait une candidate à la législative partielle en Amérique du Nord. Et cette candidate, Véronique Vermorel est une ESSEC 2013! On vous jure que c est vrai. //Centrale & Supelec // La tendance aux fusions dans le milieu des grandes écoles se poursuit avec la dernière en date, celle de l école Centrale de Paris et de Supélec : fin Août, Hervé Biausser, président de Centrale, cumulera cette fonction avec celle de directeur de Supélec. Hervé Biausser ménera ainsi la stratégie de rapprochement des deux écoles sous la marque CentraleSupélec. Vers , dans le cadre du prochain projet quinquennal signé avec le ministère de l Enseignement supérieur, les deux écoles se retrouveront en effet à Gif-sur-Yvette, sur le plateau de Saclay, sur des campus proches. Les deux écoles organisent déjà un forum en commun, ont des majeures communes, 25% de leur formation continue et un institut de recherche en commun : la poursuite du rapprochement semblait inévitable. 2

5 // La suite des news // //spécial PI // //Sciences Po // //Les pass // Fleur Pellerin, ESSEC 96 et ministre de l économie numérique, garde un excellent souvenir de son stage de première année. En voyage au Japon en Mars, elle a retrouvé la personne qui lui avait trouvé un stage dans l archipel, Junko Ohmori. «J ai emballé des biscuits et je les ai vendus à la gare d Ueno à Tokyo, c était une expérience formidable,... mais pas facile par 35 C en plein mois d août, nous apprend la ministre. Allez, tout n est pas perdu : même si vous emballez des biscuits pendant six mois, vous pourrez encore faire Sciences Po et l ENA après... //où travailler? // Finalement les étudiants sont de grands conservateurs. Pour la huitième année consécutive, les étudiants d écoles de management ont classé LVMH, n 1 de leurs employeurs préférés, tandis que dans les écoles d ingénieurs, EADS règne sans partage en tête de leurs employeurs idéaux, pour la 12ème année consécutive! Le top 5 pour les écoles de commerce : LVMH, L Oréal, Google, Apple et Canal+. Pour les écoles d ingénieurs : EADS, Google, Dassault aviation, Thalès, EDF. Par contre, le baromètre Happy Trainees donne Heineken et Phillips comme entreprises où les stagiaires sont le splus heureux et apprennent le plus de nouvelles compétences. Presque un an après la mort de Richard Descoings, le nouveau directeur de Sciences Po Paris est enfin connu. Frédéric Mion, 43 ans, ancien secrétaire général de Canal + est le nouveau directeur de Sciences Po. Après de nombreux rebondissements, des candidats étranges, des retournements de dernière minutes, c est finalement, ô surprise, un homme, français, énarque et normalien qui succède à Richard Descoigns à la direction de l IEP. Il avait commencé sa carrière à Sciences Po Paris, en dirigeant de 1996 à 1998 la section service public et la préparation à l ENA à Sciences Po. Il a ensuite été choisi par Jacques Attali comme rapporteur de la commission dédiée à l harmonisation des diplômes en Europe, avant de rejoindre le cabinet de Jack Lang à l Éducation nationale. En 2003 il s oriente vers le privé et intègre le cabinet d avocats d affaires Allen & Overy, puis en 2007 Canal Plus où, comme secrétaire général, il a notamment chapeauté le rachat de D8 et la fusion avec TPS. À la tête de Sciences Po Paris, de nombreux challenges l attendent, à commencer par redorer une image éclaboussée par le décès mystérieux de Richard Descoings et une gestion pour le moins opaque. 3 Parce que le Pouce vous permet aussi de tout savoir sur l ESSEC et ses associations, voici les premiers noms des nouveaux présidents après les traditionnelles passations. Le 13 mars dernier, l association MELT a été l une des premières à organiser la passation, et après un vote à l unanimité, c est Alexis Kremers qui a été élu pour prendre la place de la présidente sortante, Cécilia Göransson. Le 4 avril, c est au tour d ESSE- CLive d élire Marie Samba (pouceuse!) à sa tête, après Maxime Jahangar. Le 5 avril, Caroline Rony a cédé sa place à Lara Chevet au poste de présidente de PAO Bang. Le 8 avril, Ekaterina succède à Marie Paternault à la présidence d ES- SEC Microfinance. Enfin, le 10 avril dernier, Sofyène Lakehal a terminé son mandat de président de la JE avec l élection d Hugo Garnier. Nous pouvons aussi noter que le 22 avril prochain, Dona cèdera son titre de Roi au profit de l une des deux personnes suivantes : Albane Gaubert ou Théophile Combeaud. Les passations vont se multiplier en cette fin d année et nous vous tiendrons bien sûr au courant de tous ces changements. Enfin, de nombreuses associations lanceront prochainement leur recrutement de fin d année, alors préparez vous aux entretiens! Par MA

6 // La réu de famille // Ah, la famille. On en a tous une et en général entre grand-mère qui demande quand est-ce qu on va se marier et Tonton Maurice qui demande si l ESSEC c est pour faire guichetier au Crédit Agricole, les réunions de famille ne sont pas de tout repos. Mais elles sont aussi l occasion de déballer ce qu on a sur le cœur, de laver son linge sale en famille et de repartir sur de bonnes bases.voilà en gros ce qu on a fait le soir du mardi 9 avril, pendant que les listeux goûtaient un repos post-précamp bien mérité. Pour ceux qui n ont pas vécu la première édition de l année dernière, le concept, c est de permettre aux étudiants de poser en face à face leurs question sur des sujets cruciaux au dirigeants du groupe ES- SEC : Pierre Tapie, Françoise Rey, et Vincenzo Esposito-Vinzi, doyen des professeurs. Face à eux cette année, des étudiants membres du CVE, pour parler de sujets qui concernent tous les étudiants. C était presque aussi long qu un repas en famille, mais vous avez de la chance, on l a résumé pour vous. //le financement // L apprentissage 4 C est une des spécificité de l ESSEC et ça permet à de nombreux étudiants de rembourser leur scolarité, l apprentissage reste une valeur sûre. D ailleurs Pierre Tapie rappelle qu en retranchant les étudiants apprentis (qui de facto ne payent pas leur scolarité) l ESSEC devient en moyenne moins chère de 10% par rapport aux autres parisiennes. En 2010,on comptait 429 apprentis, alors qu ils ne sont «que»372 aujourd hui, cette baisse se répercutant principalement sur les étudiants du programme BBA. Mais faut-il pour autant voir dans cette baisse une mort programmée de l apprentissage? Non, car en réalité cette baisse s explique par des facteurs ponctuels qui ne devraient plus jouer à l avenir. En effet, l ESSEC avait pour l année 2010 un «stock» de taxe d apprentissage à écouler à un rythme plus élevé que d habitude. Le nombre d apprentis pour 2010 représentait un pourcentage très important des étudiants en masters. La direction souhaite que ce chiffre reste stable à l avenir plutôt autour de 370 étudiants. Il faut souligner cependant qu aucun étudiant n est refusé en apprentissage, tous ceux qui le souhaitent et qui ont trouvé une entreprise pour les accueillir peuvent partir. A court terme, l avenir de l apprentissage n est donc pas menacé et il n y a pas de volonté de la part de la direction de diminuer le nombre d apprentis. En revanche il faudra composer à l avenir avec les décisions des politiques puisque les législateurs varient beaucoup sur le sujet. En effet, les responsables gouvernementaux sont divisés sur ce point : certains voient dans l apprentissage à ce niveau d études un véritable ascenseur social quand d autres pensent que les efforts sur l apprentissage doivent se concentrer sur les «décrocheurs» du système scolaire, sur des formations courtes de niveau BAC ou BTS. C est d ailleurs ce type de formations que la région choisit de financer en priorité. A cela s ajoute une incertitude sur la collecte de la taxe d apprentissage dont le montant risque de diminuer : pas de panique à très court terme donc mais une vraie réflexion à mener sur le futur à 5 ou 10 ans de l apprentissage. Les frais de scolarité On ne vous cachera pas que le débat a été houleux. Plus d une fois, la rédaction du Pouce a soupiré et levé les yeux au ciel. Les arguments du type «oui, l ESSEC est chère, mais regardez Harvard, ils sont encore plus chers» nous ont furieusement donné envie de demander s il s agissait là d un complot contre l ESSEC,puisque les autres écoles de commerce françaises arrivaient à avoir des frais de scolarité moins élevés. Mais voilà en tout cas ce que nous pouvons nous dire pour l avenir. La fondation ESSEC qui fait ses premiers pas a pour but premier la recherche de fonds privés. Cette nouvelle ressource doit permettre de limiter la hausse des frais de scolarité à moyen terme, mais hélas ne permettra pas de réelle hausse du montant des bourses. Cependant un motif d espoir pour le financement de l ESSEC est la fusion toute neuve des Chambres de Commerce et d Industrie de Versailles et de Paris. En effet, jusque là, HEC, en plus des

7 // La réu de famille // 6,5 millions d euros de ses anciens élèves recevait 16 millions d euros de la CCIP quand l ESSEC ne recevait que 8 millions d euros de la CCIV! La fusion des CCI au niveau régional laisse espérer une répartition plus équitable des financements entre les trois Parisiennes qui dépendent désormais de la même entité. En tout cas, l ESSEC a signé en décembre une convention de cinq ans où la CCIV s engageait à ce que les financements soient au moins identiques d une année sur l autre, sachant que la nouvelle Chambre régionale doit tenir les engagements pris par l ex- CCIV. Pas d inquiétudes à avoir donc. //les classements // Rien de transcendant n a été dit et là encore nous passeront sur les arguments du type «les classements, c est du lavage de cerveau» : certes, mais les préparationnaires choisissent plus souvent que ce que l on veut croire leur école sur le bouche à oreille et ce qu ils trouvent sur internet. Ceci étant dit, les notations sont parfois franchement bizarres (on pense ici au classement du Figaro qui attribuait une note de «prestige» quasi équivalente à l ESSEC et à Rouen Business School), et certains éléments sont indépendants de la volonté de l administration, comme le pourcentage d expatriés.cela peut paraître ubuesque, mais l année dernière les programmes de formation continue de l ESSEC n ont pas pu être pris en compte dans les classements du FT car il manquait un questionnaire pour atteindre le nombre demandé. UN questionnaire. De plus rappelons que le diplôme de la Grande école était encore il y a peu un MBA et qu un temps d ajustement est invariablement nécessaire. //la stratégie // Singapour L ESSEC a fait le choix de s orienter vers l Asie avec Singapour il y a plusieurs années déjà. Le but in fine est de former 1500 personnes par an à Singapour. D ici 2017 l ESSEC espère déjà y doubler ses effectifs. A ceux qui demandent si la possibilité de faire toute sa scolarité à Singapour ne risque pas de faire disparaître l esprit de promo, l ESSEC cite en exemple l Insead implantée depuis longtemps à Singapour. A l avenir, de plus en plus de cours seront dispensés sur ce campus et le but est d y envoyer de plus d étudiants mais pas forcément pour de longues durées, pour 3 mois par exemple. Le recrutement des étudiants asiatiques n est pour le moment pas un problème puisque l ESSEC a déjà deux bureaux dédiés, l un en Chine, l autre en Inde, le problème étant plutôt que les asiatiques souhaitant étudier à l ESSEC prefèrent venir en France. La marque ESSEC. L ESSEC est aujourd hui une grosse machine : 4400 étudiants, 142 professeurs, près de 145 millions d euros de chiffre d affaires, répartis entre de nombreux programmes. Pour Françoise Rey, la question de la cohérence des programmes n est pas nouvelle mais se pose depuis 1976 et la création du BBA, mais, 5 aujourd hui, ni les entreprises ni les étudiants ne font la confusion entre les différents programmes. D ailleurs, ceux-ci participent tous à leur manière au rayonnement de l ES- SEC, des grands noms du CAC 40 étant passés par l executive MBA par exemple. D ailleurs, le Financial Times envisagerait actuellement de prendre en compte les programmes BBA dans le classement des Business Schools. //les défis // La fondation ESSEC Les objectifs de levée de fonds de la nouvelle fondation ES- SEC ne seront atteints que si cela devient naturel pour les alumnis, de donner régulièrement. Par exemple, les 4 millions d euros recherchés par la Fondation pour le Campus de Singapour représentent, après défiscalisation, un don de 5 euros par mois pendant 5 ans par personne. Le problème, c est que les dons sont liés au sentiment d appartenance au groupe ESSEC. Des efforts sont d ores et déjà faits pour développer l esprit de groupe, notamment avec l initiative «#jesuisessec» pendant l accueil des admissibles de l année dernière ou encore l Imagination Week dont le but premier n est pas, en réalité, de nous faire nous pencher sur la problématique de la pêche au thon au Japon mais bien de faire se rencontrer les différentes promos. Les associations ont aussi leur rôle à jouer en acceptant des étudiants venus de tous les programmes. D autres initiatives permettent à la Fondation ESSEC de se développer et de se faire connaître. Par exemple,

8 // La réu de famille // celle-ci décernera en juin un prix à un professeur, les élèves étant invités à voter sur internet ( on vous tient au courant! ). Un prix viendra aussi récompenser le projet de recherche le plus pertinent par rapport au monde de l entreprise. Enfin soulignons le bel effort personnel de Pierre Tapie qui a donné en son nom euros à l ESSEC depuis son arrivée. //essec community // Si vous êtes responsable dans une association, vous aviez été conviés à une réunion très officielle fin 2012 où on vous avait présenté en grande pompe cet outil merveilleux, sponsorisé par Microsoft, qui devait devenir une sorte de Facebook, mais en mieux, et en rien que pour l ES- SEC. On nous l avait promis pour bientôt, mais toujours rien. Pourquoi cet échec? A cause du blocus absolument scandaleux de la Maison des ESSEC, dont la raison d être est aujourd hui de collecter les cotisations des alumnis et de maintenir soigneusement à l écart ceux qui refusent de payer l obole. Ils ont donc mis un veto farouche à ce projet qui prévoyait que tous les ESSEC, alumnis compris, puissent rejoindre gratuitement ce qui avait pour vocation d être un réseau social. ESSEC Community devait venir -enfin!- clarifier la communication digitale de l ESSEC qui est aujourd hui éparpillée en de nombreux sites ( Essec prépas, Essec live, Myessec, etc) et permettre de mettre en lien tous les membres du réseau ESSEC. Ce projet qui devait bénéficier à tous est donc aujourd hui au point mort à cause de la volonté politique de quelques uns qui nuisent à la communauté. On se demande s ils se rendent compte du mal qu ils sont en train de causer à l image de marque de l ESSEC en retardant la mise en œuvre de ce projet ( et on ne parle même pas des euros investis à perte puisque rien n en est sorti). Enfin la rédac s est étonnée de l absence notable des PI à cette réunion 6 qui avait pourtant déchaîné les passions et attiré les foules l année dernière, et qui concernait absolument tout le monde : l ESSEC, c est votre école, c est votre argent, c est votre futur diplôme. Vous avez le droit de poser des questions, de vouloir savoir, de vouloir faire entendre votre voix. A bon entendeur... Par MA

9 // françoise rey // //un parcours, une vision // Racontez-nous votre parcours à l ES- SEC... C est une longue histoire. J ai fait une école de commerce ; ce n était pas l ESSEC puisqu à cette époque l ESSEC n admettait pas les jeunes filles, j ai donc été étudiante à HEC JF (ndlr : HEC Jeunes Filles). Puis j avais embrassé la carrière d expert-comptable, avant de partir un an aux Etats-Unis avec une bourse qui visait à former des jeunes professionnels à devenir professeurs de gestion. C était, à l époque, le début d un corps professoral constitué dans le domaine de l enseignement de la gestion. C est ainsi que j ai été recrutée à l ESSEC comme professeur de comptabilité en L ESSEC était encore Rue d Assas et nous avons vécu des périodes un peu délicates où nous allions d immeuble en immeuble pour donner des cours puisque les capacités de l Institut catholique ne suffisaient pas. Après cela, nous avons connu une période absolument extraordinaire où nous nous sommes dits : «on va quitter la rue d Assas et on va aller à l ouest, comme tous les pionniers, s installer à Cergy-Pontoise en 1973.». Nous étions 26 professeurs prêts à tout faire, tout inventer. Le directeur général de l époque nous avait donné carte blanche pour inventer la nouvelle pédagogie de l ESSEC, dont on vit encore aujourd hui. En effet nous avons mis en place l année commune à tous les étudiants, et à partir de la deuxième année, la possibilité de choisir son cursus. Vous voyez que la flexibilité du cursus remonte à loin! J ai eu beaucoup de chance à l ES- SEC en fait. J ai été professeur de compta jusqu en 1979 que je suis toujours bien que détachée. De 1979 à 1989, j ai été Bd. Sébastopol, en tant que Directeur de la Formation Continue. Je me souviens que ce choix m avait un peu étonnée : vendre des programmes, des formations n était peut-être pas la tasse de thé d une prof de compta ; c était plutôt le domaine d un professeur de marketing. Durant ces 10 années, nous avons créés des programmes importants de la Formation Continue comme le programme «management général international». Ensuite, je suis revenue à Cergy comme Directeur Financier puis Directeur Général Adjoint de l ES- SEC jusqu en 2009, où j ai eu beaucoup de bonheur à devenir Directeur de la Grande Ecole, des Master et des MBA spécialisés. Et depuis, mes fonctions se sont étendues au Dean s for Academic Programmes qui englobe aussi le BBA. Voilà pour mon parcours. Je crois que j ai eu beaucoup de chance. C était à chaque fois des challenges mais quand des personnes vous font confiance, ça vous donne envie de relever le défi. 7 En tant que femme, avoir très tôt de telles responsabilités a-t-il été un défi supplémentaire?pensez-vous avoir rencontré des obstacles du fait que vous êtes une femme? Non. Le milieu de l éducation n est pas un milieu ordinaire d entreprise, c est quand-même beaucoup plus facile puisque vous travaillez avec des personnes dont vous êtes collègue. L essentiel dans une école étant les professeurs, la relation est probablement plus facile car nous partageons le même métier et les mêmes ambitions pour l école ; Par moments, les relations sont également un peu plus compliquées parce qu il n y a pas de relation hiérarchique au sens strict du terme. Qu est ce qui fait la spécificité de l ESSEC? Justement, le fait que les professeurs et tout le personnel partagent les mêmes ambitions pour l ESSEC. On veut que l ESSEC soit la meilleure école, qu elle ait les meilleurs programmes pour les étudiants et qu elle ait les meilleurs étudiants possibles. Je crois que cet attachement constitue une des forces de l ESSEC. C est aussi cet attachement qui est parfois difficile à vivre, car quand il y a beaucoup de passions, il peut y avoir quelques oppositions, parce qu on est toujours très vif dans la façon dont on exprime ses passions, ses amours, ou au contraire ses craintes.

10 // françoise rey // Quelles évolutions avez-vous constaté durant toute votre carrière à l ESSEC? L ESSEC, c était tout petit quand je suis arrivée. Il y avait la Grande Ecole et la formation permanente. L ESSEC avait d ailleurs été l un des pionniers puisque le Centre de Perfectionnement(ndlr : l ancêtre de l ESSEC Executive Education) avait été créé en Depuis l ESSEC s est diversifiée ; très vite nous avons créé de nouveaux programmes, en particulier le BBA, les Masters Spécialisés à partir de 1986 (MS en Finance), les MBA spécialisés en 1981 (le premier : MBA spécialisé en Hôtellerie, dont le responsable est Peter O Connor). En formation continue, nous avons aussi développé beaucoup de programmes. Le nombre de professeurs a accru ; avec pratiquement 140 professeurs aujourd hui, dont beaucoup d internationaux. On a assisté aussi à une diversification des étudiants. Car l ESSEC a été la première à accueillir des Admis Sur Titres. Ça fait partie de la culture de l ESSEC, de mélanger les cultures, ou sens très fort du terme, non seulement en termes de cultures au sens de civilisations, mais également au sens de de formations, de transdisciplinarité. //son bilan // On en vient à la question la plus délicate : Pourquoi quitter l ESSEC maintenant? Vous avez entendu ce que je vous ai dit au début de cette interview? Je suis rentrée à l ESSEC en 1971, donc si vous faites un petit calcul Alors pourquoi maintenant? Il n y a pas de raison factuelle. Je suis à la direction de l Ecole depuis quatre ans. J en suis très contente, c est un métier passionnant, mais je pense aussi qu il y a un moment pour tout et il est peut-être temps que je prenne ma retraite, non? Vous considérez-vous comme responsable de la baisse dans les classements? D abord, n exagérons quand-même pas la baisse. Nous sommes remontés dans le classement du FT ce qui est important, puisque pendant longtemps nous n avons même pas été classés pour des raisons de choix de la part de l ESSEC. Je ne me sens pas responsable de la baisse dans les classements. Nous ne maitrisoons pas les modes de calcul et il y a certainement des éléments qui nous desservent un peu : nous avons beaucoup d étudiants étrangers mais pas autant que l ESCP, et de ce fait moins bien classés que l ESCP dans le FT et cela est pris en compte dans les classements nationaux, Je me sentirais très très mal si je pensais que cette relative baisse (1 point par rapport à l ESCP dans le classement du Point ) était due à une diminution de la qualité du programme 8 ESSEC. Or je crois que nous avons toujours d excellents étudiants, que le programme a toujours ses grandes forces, et ces grandes forces le desservent quelque peu dans les classements car on a choisi une formule un peu complexe et pas toujours simple à expliquer aux journalistes et en classe prépa la grande flexibilité du programme par rapport aux programmes plus standardisés des autres écoles. Nous avons choisi la diversité des parcours et des profils. La question qu on se pose c est «Faut-il changer cela pour être plus dans la norme de façon à être mieux évalués?». C est une vraie question qui m amène à revenir sur ma nomination à la direction de l Ecole en A cette époque, nous étions positionnés MBA. De ce fait, nous étions moins bien classés car les classements MBA prennent en compte l expérience professionnelle avant de rentrer dans le programme, et en vous recrutant en partie sur classe préparatoire on avait du mal à y arriver. Ce fut un moment difficile pour l ESSEC car c était le résultat d un choix fait en 1999 après l accréditation par l AACSB comme première école reconnue hors Etats-Unis, qui déjà faisait débat. En 2010, nous avons donc décidé de repositionner le programme Grande Ecole en Master of Science in Management ce qui permettait de clarifier notre offre avec l international (classement du FT). C était prendre des risques et rejoindre le «commun» des autres écoles et moins afficher notre spécificité (la flexibilité du cursus et l intégration de l expérience professionnelle ; l apprentissage). Cette transformation n a

11 // françoise rey // pas été facile à passer, notamment avec les étudiants et les professeurs,. Mais finalement le jeu en valait la chandelle, de 9 ème à 5 ème au FT aujourd hui et je crois que la question ne fait plus de débat. Nous sommes positionnés correctement, avec néanmoins la difficulté qu on n est pas un programme standard. Et tous nos efforts aujourd hui sont de mieux faire comprendre nos spécificités, les forces de notre pédagogie, par les journalistes afin de changer leur regard et à terme de modifier ou d introduire de nouveaux éléments d appréciation. Et cela prend du temps. //et après? // Et après? Vous nous avez dit que vous allez prendre votre retraite. Est-ce que vous avez d autres projets? Je crois que j ai beaucoup de projets, notamment des voyages. Je suis salariée, cadre autonome de cette maison, et j ai droit à des congés payés. Mais, durant toute ma carrière à l ESSEC, je n ai jamais pris la totalité de mes congés. J ai en réserve des mois et des mois de congés payés à prendre et que je vais prendre sous forme de voyages. Les voyages, c est ma grande frustration : partir seulement deux ou trois semaines pour découvrir un pays, c est juste. Donc j ai beaucoup de voyages en tête.il y en a certains que je ne vais probablement pas faire ou du moins pas comme j aurais souhaité les faire. Par exemple, quand j étais au Mali il y a quelques années, je rêvais de rejoindre Tombouctou et je n avais pas pu le faire. Je crains que je ne puisse jamais voir le Tombouctou que j aurais aimé voir et que j aurais pu voir à cette époque. Pouvez-vous nous présenter votre successeur? (ndlr: Peter O Connor est directeur académique du programme MBA in HospitalityManagement depuis plus de 10 ans) Peter? Un type génial! D abord, il est professeur émérite, il a un Phd d Edimbourg,un master de Dublin Il est irlandais donc, disons, tenace, ambitieux. Il est professeur à l ESSEC en systèmes d informations mais largement appliqués, beaucoup dans le domaine de l hôtellerie et du tourisme. C est un professeur fantastique(j ai en mémoire les cérémonies de graduation du MBA hospitality) extrêmement dynamique, très exigeant. Il prend la responsabilité due Dean for academic programmes, qui couvre l ensemble des programmes académiques de l ESSEC, du BBA aux mastères spécialisés (sauf les Phd). Peter est tout à fait adéquat pour ce poste, puisque c est un passionné de l enseignement, un passionné du conseil En fait, c est un passionné de tout! Il a enseigné dans tous les programmes de l ESSEC donc il connait tous les étudiants de l ES- SEC (BBA, Ms, étudiants de la grande école). Et puis il est international. Je pense qu aujourd hui, dans un groupe qui se positionne à l international comme l ESSEC,c est important pour le Dean for Academic Programme d être «irlandais!» et donc anglophone. Un autre plus, 9 c est un amoureux de la pédagogie et il est très proche des étudiants : ce sont des qualités essentielles. La qualité essentielle, c est d être passionné, et je pense que Peter est un passionné. Quel(s) conseil(s) lui donneriez-vous? Aucun! Je crois que rien n est pire que de donner des conseils. Chacun a sa personnalité. Peter prend l ESSEC à un moment absolument passionnant. Je crois que Peter retrouvera un peu ce que j ai vécu, il y a quelques années, en tant que jeune prof à l ESSEC, quand l école a quitté l Institut catholique pour venir s installer à Cergy-Pontoise. Je pense qu avec Singapour il va vivre ce moment absolument extraordinaire d un nouveau campus dans une zone en plein développement, en pleine activité. C est extraordinaire le travail qui a déjà été fait à Singapour. Le fait de le concrétiser dans un bâtiment de 6500m², c est extrêmement fort, ça veut dire que l ES- SEC devient véritablement bi-continentale. C est un projet absolument fantastique et il a de la chance de s en occuper. A part ce projet, y a t- il d autres chantiers que vous lui confiez? Celui de faire progresser la reconnaissance pour le groupe ESSEC et l ensemble de ses programmes académiques. La reconnaissance des entreprises, elle existe. Hier soir, j étais dans une réunion qui regroupait beaucoup d entrepreneurs : tous disent du bien de nos étudiants, de quelque programme que ce soit, et

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire)

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire) Un BTS ou un DUT, une prépa ou une université, ou bien une école spécialisée? Choisir son orientation après le bac n'est pas toujours facile. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons quelques

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Un nouveau statut pour HEC : entretien avec Pierre-Antoine Gailly, président de la CCI Paris Ile-de-France

Un nouveau statut pour HEC : entretien avec Pierre-Antoine Gailly, président de la CCI Paris Ile-de-France Un nouveau statut pour HEC : entretien avec Pierre-Antoine Gailly, président de la CCI Paris Ile-de-France Mercredi 10 décembre 2014, par Olivier Rollot Le tout nouveau statut d école d'enseignement supérieur

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt?

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt? Y : Cette année, je suis le cours ETIC de sujet MOOC, donc mon prof m a recommandé de vous contacter pour une interview, parce que vous avez fait beaucoup de MOOCs. R : Oui, j ai un peu d expérience. Y

Plus en détail

Première Business School online de France

Première Business School online de France Première Business School online de France Avril 2011 Contact presse RP carrées Vanessa Vazzaz Tel : 03.28.52.07.42 vanessa.vazzaz@rp-carrees.com La première école de commerce en mode XXI ème siècle ENACO,

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

XX IÈME EDITION. Bernard Ramanantsoa Directeur Général d HEC Paris

XX IÈME EDITION. Bernard Ramanantsoa Directeur Général d HEC Paris 3 En 2005, trois étudiants de l école lançaient sur le campus le premier Class Gift des Elèves, illustrant par leur action solidaire l entraide qui fait la force du réseau HEC. Jamais démenti depuis, cet

Plus en détail

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier 30 trucs et astuces à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier Par Olivier Seban, auteur de : TOUT LE MONDE MERITE D ETRE RICHE Ou tout ce que vous n avez jamais appris à l école à propos

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Est. 1978 Rencontre avec un Entrepreneur Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Rencontre avec P. De La Chevasnerie, fondateur de Souscritoo Philippe De La Chevasnerie, 25ans,

Plus en détail

Fiche métier : Le Community Manager

Fiche métier : Le Community Manager Fiche métier : Le Community Manager Le métier de Community Manager, en quoi cela consiste? 1) Un métier neuf La notion de community management étant relativement récente, il n en existe pas de véritable

Plus en détail

TRANSCRIPTION Conseils sur la présentation d une demande de bourse du CRSNG

TRANSCRIPTION Conseils sur la présentation d une demande de bourse du CRSNG TRANSCRIPTION Conseils sur la présentation d une demande de bourse du CRSNG Narration : Lorsque vous présentez une demande de bourse au CRSNG, votre demande doit vous permettre de vous démarquer parmi

Plus en détail

7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents

7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents 7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents Sommaire Conseil n 1 : Soyez créatif dans la description du poste, PAS dans son

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats

Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats Les écoles de la CCI Réunion récompensent leurs lauréats Dossier de presse Remise de diplômes EGC Réunion et Ecole d Ingénieurs BTP Vendredi 28 novembre 2014, Pôle Formation Nord de la CCI Réunion Les

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com DOSSIER DE PRESSE www.vu-du-web.com 1 SOMMAIRE PRESENTATION DE VU DU WEB LES METIERS VU DU WEB Stratégie Web Référencement naturel Autres solutions de référencement Référencement payant Référencement social

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE?

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? Hugo Broudeur 2010/2011 2ieme année Télécom SudParis SOMMAIRE Introduction... 3 A) Des réseaux sociaux pour tout le monde... 4 1)

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

ESSEC BUSINESS SCHOOL, L ESPRIT PIONNIER

ESSEC BUSINESS SCHOOL, L ESPRIT PIONNIER École d été CAP Prépa Du lundi 22 au vendredi 28 août 2015 ESSEC BUSINESS SCHOOL, L ESPRIT PIONNIER 3 CAMPUS : CERGY, PARIS-LA DÉFENSE ET SINGAPOUR 4558 ÉTUDIANTS EN FORMATION INITIALE, ORIGINAIRES DE

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

Le directeur marketing

Le directeur marketing Le directeur marketing Le Directeur marketing occupe un poste clef au sein de l entreprise (souvent au Comité de Direction) et est à la fois un stratège et un manager. Il élabore les plans marketing (analyse

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Parmi les nombreuses expériences qui transforment

Parmi les nombreuses expériences qui transforment DES ÉTUDES À L ÉTRANGER Parmi les nombreuses expériences qui transforment votre curriculum vitae de petit franchouillard en celui de véritable citoyen du monde, le passage par un séjour d études est une

Plus en détail

2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management

2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management 2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management Double-diplôme INSEEC BACHELOR/FACulté DE PHARMACIE Bachelor en Management Un double-diplôme inseec bachelor / faculté de pharmacie CAleNDRieR

Plus en détail

Actualités de l orientation AEFE Zone Asie. Visite de Henri FICHTER, Directeur de CIO chargé de mission à l AEFE :

Actualités de l orientation AEFE Zone Asie. Visite de Henri FICHTER, Directeur de CIO chargé de mission à l AEFE : Novembre 2009 Orient Asie N 14 Editorial Chers lecteurs, Pour ce numéro 14 d Orient Asie, nous commencerons à nous pencher sur les licences sélectives qu elle préparent ou non à un double diplôme. Ces

Plus en détail

TIM S.A., une aventure d Homme

TIM S.A., une aventure d Homme Comité d entreprise 1 Sommaire Edito de M. Hans-Jürgen Hellich, Directeur Général de Tim SA p. 9 Edito de Cyril Terrière, Secrétaire du Comité d Entreprise Tim SA p. 11 Itinéraires croisés d une entreprise

Plus en détail

UN MBA POUR QUI, POURQUOI?

UN MBA POUR QUI, POURQUOI? PARTIE 1 UN MBA POUR QUI, POURQUOI? L e MBA est une formation connue et reconnue dans le monde entier. Cependant, l appellation MBA n est pas un label déposé. Conséquence : l univers des MBA est un monde

Plus en détail

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Cette semaine, Fannie Dagenais, la directrice générale d ÉquiLibre, et Louise Dugas, la rédactrice en chef reportage, culture et style

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement

Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement Introduction A l'issue des séjours d été, Wakanga a lancé une enquête qualité à destination des familles. Cette enquête avait

Plus en détail

Renseignements sur les programmes : Sophie RIGUIER, Responsable communication (sriguier@groupeisc.com)

Renseignements sur les programmes : Sophie RIGUIER, Responsable communication (sriguier@groupeisc.com) MBA spécialisés ISC Paris PIÈCES à JOINDRE IMPÉRATIVEMENT AU DOSSIER DE CANDIDATURE PiÈces administratives Dossier de candidature rempli 2 photographies d identité portant au dos votre nom et votre prénom

Plus en détail

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite Dossier de Presse,,,, Une école indépendante, laïque et gratuite Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole K Une nouvelle chance pour des enfants de pouvoir apprendre dans les meilleures conditions. Ecole

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE http://mastermop.unblog.fr http://sciencespomanagement.unblog.fr Auteur : Lionel Honoré Professeur des Universités en Management Institut d Etupes Politiques de Rennes lionel.honore@sciencespo-rennes.fr

Plus en détail

Cursus scolaire avant le départ

Cursus scolaire avant le départ Depuis sa création en aout 2007, 326 participants sont partis dans le cadre du programme GO CAMPUS. CALVIN-THOMAS a effectué une enquête auprès des participants partis depuis au moins un an. Voici un compte-rendu

Plus en détail

LE CONCEPT. apprendre par et avec les autres! Notre ambition (en 140 caractères!) PAMELA / Professeur des tylisme

LE CONCEPT. apprendre par et avec les autres! Notre ambition (en 140 caractères!) PAMELA / Professeur des tylisme DOSSIER DE PRESSE LE CONCEPT PAMELA / Professeur des tylisme Kokoroe embrasse la tendance du «Co» du «Share sans être Cher». Avec sa plateforme de partage du savoir, Kokoroe se positionne en acteur disruptif

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires :

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : l état des lieux après un an de crise Observation Le baromètre 2009 poursuit la mission engagée l an dernier, à savoir : «comprendre et mesurer les attentes

Plus en détail

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication MÉTHODOLOGIE La partie de l'image avec l'id de relation rid11 n'a pas été trouvé dans le fichier. Phase qualitative

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

Boostez votre management!

Boostez votre management! Boostez votre management! MOTIVATION: Mode d Emploi??? Valérie Francisque Coach Co-Actif accréditée CTI France Sondage Ipsos Selon le baromètre du bien-être publié en Avril 2011: 31% seulement des salariés

Plus en détail

Le rapport des femmes à la beauté

Le rapport des femmes à la beauté 1 Le rapport des femmes à la beauté Etude CSA pour Madame Figaro Rapport d étude octobre 2014 Julie GAILLOT, Directrice de clientèle julie.gaillot@csa.eu / 01 57 00 59 06 Marek KUBISTA Chargé d études

Plus en détail

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com Mastère Spécialisé Marketing, Design et Création www.audencia.com Une année pour faire la différence sur le plan professionnel, tel est l enjeu d un mastère spécialisé. Vous êtes actuellement en cycle

Plus en détail

Nos clients une réussite!

Nos clients une réussite! BULLETIN SARCA Commission scolaire des Premières-Seigneuries Volume 4, n o 3 Juin 2014 CONTENU Au babillard... 1 Nos clients une réussite!... 1 Retourner en classe Moi?.. 2 Démystifier la formation professionnelle...

Plus en détail

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien La présente enquête-métier a pour objet de recueillir des informations pouvant donner en substance, une vision globale d un métier, de son

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE

QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE 1 QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE 4 BIS RUE DE PARIS 94470 BOISSY ST LEGER 01 45 95 42 47 moniqueprudet@aol.com 2 MA GENESE : Je suis devenue assistante sociale non par

Plus en détail

Programme Bourses Diversité et Réussite

Programme Bourses Diversité et Réussite Donner à chacun les meilleures chances de réussir Programme Bourses Diversité et Réussite La Fondation INSA de Lyon Ensemble développons notre vocation L INSA de Lyon tire sa force de l intégration de

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

3Formation. Reims et RMS. à la même enseigne

3Formation. Reims et RMS. à la même enseigne Formation Reims et RMS à la même enseigne Reims Management School est bien plus qu une des meilleures écoles françaises dans sa spécialité. Car au-delà des 500 étudiants présents à Reims, c est surtout

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

L ECOLE DE L ARNAQUE

L ECOLE DE L ARNAQUE L ECOLE DE L ARNAQUE Vous avez tous eu des projets de rénovation ou des projets d améliorations de votre habitation! Voici toutes les techniques de vente, les secrets des commerciaux, les pièges à éviter

Plus en détail

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin Ipsos Public Affairs / GEF Février 2007 Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles Regards croisés hommes/femmes GEF Qui sommes-nous? Créé en janvier 2002, GEF regroupe 9 associations

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours!

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours! Learning by Ear Environnement 06 Energies renouvelables Texte : Richard Lough Rédaction et idée: Johannes Beck Introduction Bienvenue dans notre série d émissions Learning by Ear, consacrée à l environnement.

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guides de Tangerine sur les finances personnelles Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guide pour les Canadiens Les RÉR existent depuis longtemps, mais les CÉLI sont relativement nouveaux,

Plus en détail

MASTER EN MANAGEMENT 2014-2015 LEADERS DE DEMAIN

MASTER EN MANAGEMENT 2014-2015 LEADERS DE DEMAIN MASTER EN MANAGEMENT 2014-2015 LEADERS DE DEMAIN MARIE-PIERRE FENOLL-TROUSSEAU Marie-Pierre Fenoll-Trousseau est professeur de droit au sein d ESCP Europe. Elle coordonne le département Sciences Juridiques,

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Rapport bourse Explora

Rapport bourse Explora 05/09/2011 Rapport bourse Explora Stage de 3 mois au Brésil Raphaël BONSANG raphael.bonsang@ecl2012.ec-lyon.fr Ecole Centrale Lyon 1 Vie pratique - Logement : Lors de ma demande de stage, j ai demandé

Plus en détail

La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio

La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio Institut de psychologie et éducation Faculté des lettres et sciences humaines Espace Louis-Agassiz 1 CH-2000 Neuchâtel La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio Institut de psychologie

Plus en détail

F.A.Q. Toutes les questions et réponses ci-dessous complètent les informations disponibles sur le site internet http://lije.univ-lemans.

F.A.Q. Toutes les questions et réponses ci-dessous complètent les informations disponibles sur le site internet http://lije.univ-lemans. F.A.Q. Toutes les questions et réponses ci-dessous complètent les informations disponibles sur le site internet http://lije.univ-lemans.fr/ et ne peuvent en aucun cas suffire. Ce sont uniquement des compléments

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Copyright 2008 Patrick Marie.

Copyright 2008 Patrick Marie. 2008 Par Patrick Marie et Supply Money En vous procurant cet ebook Supply Money vous donne l'autorisation de le donner uniquement par le moyen de votre choix, à vos abonnés clients etc... A le seul condition

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises

L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises COMMUNIQUE DE PRESSE PAU, le 19 mai 2015 L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises Depuis sa création en 1969, le

Plus en détail

Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM

Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM Etre un homme ou une femme ne fait pas grande différence au fond au regard du projet. Ce qui importe c est l investissement de chacun et la richesse des collaborations.

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des activités hôtelières de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Welcome. un état d esprit

Welcome. un état d esprit * Bienvenue. Welcome * un état d esprit Plus qu un message de bienvenue, Welcome c est la promesse d ouverture que nous faisons à chaque collaborateur, dès son arrivée dans le Groupe et tout au long de

Plus en détail

PARTENARIATS ENTREPRISES

PARTENARIATS ENTREPRISES PARTENARIATS ENTREPRISES Votre entreprise au cœur de l IÉSEG RENCONTRER LES ÉTUDIANTS ET LES DIPLÔMÉS DE L IÉSEG L IÉSEG accompagne ses étudiants dans le développement de leur projet professionnel et dans

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com

DOSSIER DE PRESSE. www.vu-du-web.com DOSSIER DE PRESSE www.vu-du-web.com 1 SOMMAIRE PRESENTATION DE VU DU WEB LES METIERS VU DU WEB Stratégie Web Référencement naturel Autres solutions de référencement Référencement payant Référencement social

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005)

Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005) Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005) Ces résultats correspondent à 18 questionnaires parmi les 26 stagiaires du groupe Amiens. Le total des réponses ne fait pas toujours

Plus en détail

Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement?

Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement? Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement? Ce livret vous a été remis en complément de la vidéo «4 éléments pour travailler plus efficacement». Visitez http://methode-prepa.com pour

Plus en détail

Management Opérationnel. Programme de Management Spécialisé

Management Opérationnel. Programme de Management Spécialisé Management Opérationnel Programme de Management Spécialisé ESSEC Business School Depuis sa création en 1907, l ESSEC cultive un modèle spécifique fondé sur une identité et des valeurs fortes : l innovation,

Plus en détail

L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion.

L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion. www.julienrio.com Introduction: L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion. Cet article s est inspiré de l ouvrage

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon)

Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon) 12/06/2013 Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon) Coop alternatives 47, rue de la Garde 69005 Lyon - 06 48 03 74 14 - contact@coop-alternatives.fr This document

Plus en détail

L endettement chez les jeunes Rapport final

L endettement chez les jeunes Rapport final L endettement chez les jeunes Rapport final Résultats du sondage pour le secteur d Alma L école secondaire Séminaire Marie-Reine-du-Clergé ainsi que le Collège d Alma Remis au : Service budgétaire de Lac-

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail