MINISTÈRE DE LA DÉFENSE. Armée de Terre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MINISTÈRE DE LA DÉFENSE. Armée de Terre"

Transcription

1 MINISTÈRE DE LA DÉFENSE Armée de Terre

2 Sommaire éditorial Actu en bref 2 Enjeux dossier La supply chain, un levier d efficience Le plan d approvisionnement : une expression de besoin maîtrisée La fonction de l opérateur logistique du SMITer Le cross-docking au sein du MCO-T Le 13 e groupement approvisionnement activités à savoir Histoire 50 In memoriam 54 Vie associative 56 Portrait 64 Directeur de publication GBR COQUEBLIN, commandant les écoles militaires de Bourges et l école du Matériel Rédacteur en chef LTN (F) GANZ Conception PAO GSBdD BGA - PAO Impression / Diffusion / Routage EDIACAT ST-ETIENNE Comité de rédaction : GDI GÉRARD (2S), LCL (er) SAINT-MARC (ANAMAT), COL GUGLIELMINOTTI (SMITer), LTN DAVICCO (SIMMT), CDT Alain SIGUIER OSA (2 e RMAT), CNE ROSSI (3 e RMAT), CNE HERNANDEZ OSA (4 e RMAT), CNE DUPUIS OSA (6 e RMAT), CNE CIMETTA OSA (7 e RMAT), CNE TIBOURCE OSA (8 e RMAT), ADJ CLEMENCON (5 e BSMAT), TSEF DENIZOT (12 e BSMAT), CDT PITOIS (13 e BSMAT), CNE PEREIRA-DE-ABREU (15 e BSMAT), CNE DUPONT (CEDIMAT), MAJ FABRE (9 e BSAM). Crédits photos : SIMMT, EMB, SMITer, RMAT (S), BSMAT (S), BMAT (S), SIMu, CEDIMAT, SCAM, SIRPA TERRE, ECPAD, CFT Division Maintenance. Ce numéro de Matériel et Technique est également mis en ligne sur internet à cette adresse : Ainsi que sur le site intranet des écoles militaires de Bourges à cette adresse : Cellule communication des écoles militaires de Bourges Quartier Carnot - BP Bourges Cedex fax :

3 édito Général Thierry COQUEBLIN Commandant l école du Matériel Ce numéro de «Matériel & Technique» est le deuxième dont la réalisation est assurée par la cellule de communication des écoles militaires de Bourges. Comme le précédent il arrive malheureusement avec du retard. Je comprends l impatience de notre lectorat et je voudrais vous en expliquer les raisons non sans vous avoir présenté mes excuses pour ce désagrément. La cause principale réside non dans la gouvernance de notre magazine, ni dans l implication de l équipe de rédaction mais dans le goulot d étranglement constitué par les services en charge de la reprographie devenus interarmées. Leur plan de charge a augmenté simultanément à une contraction des ressources budgétaires et humaines. Leur seule bonne volonté, qui est grande, ne peut suffire. Pour rester optimiste, je relève que notre revue demeure et sort malgré tout. Lors du premier comité directeur de «MAT & TECH» qui s est tenu à la fin de l année dernière, il a été décidé d arrêter à la fois les échéances de parution mais aussi les thèmes récurrents permettant à nos lecteurs de retrouver des informations selon un cycle annuel, au côté de sujets événementiels et de dossiers thématiques. C est dans cet esprit que le premier numéro de l année est désormais consacré aux traditions de notre arme, en particulier, la célébration de notre saint-patron Éloi. Vous verrez que cette tradition demeure vivace et cimente les liens entre les membres civils et militaires de notre arme. «La culture d arme implique la transmission dynamique, de génération en générations, des faits et des savoirs. Cette dynamique constitue la tradition.» Général Bachelet. Elles sont aussi pour le matériel l affirmation d appartenance à une communauté ouverte aux autres et fédérée par l esprit de service. Si nos traditions demeurent vivaces, ce dont nous pouvons nous réjouir, elles ne peuvent à elles seules suffire à nourrir notre cohésion. En tant que «Père» de l arme, je voudrais aborder un sujet qui m est cher à savoir les relations intergénérationnelles et le patrimoine. Nous sommes tous héritiers de nos devanciers et transmetteurs d un patrimoi- ne matériel ou immatériel. Nous sommes les maillons d une chaîne continue forgée lors de la création de notre arme à l aube du second conflit mondial. Nous devons donc chacun individuellement mais aussi collectivement être attaché à pérenniser ce lien. Comment, alors que notre arme a subit un nombre incalculable de réorganisations depuis bientôt 70 ans? Ce n est pas simple, je vous l accorde. J ai écris il y a quelques mois à nos chefs de corps sur ce délicat sujet. Je profite de cet éditorial pour les solliciter à développer les amicales régimentaires et de les rapprocher de celles affiliées à l ANAMAT. Ainsi, nous pourrons développer la cohésion interne mais aussi nourrir le lien filial avec nos anciens. Vous trouverez dans ce numéro la liste de celles-ci. Je les invite également à faire adhérer massivement à l association des amis du musée du Matériel. C est notre musée nous devons en être fier et le soutenir car il est le gardien de notre patrimoine. C est pourquoi vous trouverez dans ce numéro de «MAT & TECH» toutes les informations nécessaires, dont un bulletin d adhésion. J aurai, je l espère, plaisir à revenir prochainement vers vous pour faire un point de situation sur les actions entreprises et les adhésions enregistrées. Je sais pouvoir compter sur vous. Et par Saint-Éloi, vive le Matériel! Bonne lecture. 1

4 ACTU EN BREF ERRATUM Après publication du n 176, la 13 e BSMAT nous a fait remarquer que l article «la 13 e BSMAT s adapte au 5S» (p.34) ne faisait apparaître aucune photographie montrant le travail après aménagements. C est chose faite désormais. L article, signé M. Bernard Boudot (IEF de la 13 e BSMAT), mettait en valeur le travail du groupe d opérateurs ayant travaillé sur ce projet. Avant - l agencement et les couloirs de circulation font défaut. Après - une travée conforme à la démarche 5S. Visite aux EMB du major general Hodge Le 16 novembre dernier, les écoles militaires de Bourges ont reçu la visite d une délégation américaine conduite par le major general Hodge, commandant général du Combined Arms Support Command (CASCOM) et du Sustainment Center of Excellence de fort Lee. Il s est notamment fait expliquer les atouts techniques et opérationnels du système FELIN. Enfin le major Jeanselme a proposé une visite du musée du Train afin de faire découvrir au major general l histoire de cette Arme. Après avoir assisté à plusieurs présentations telles que celles du soutien des opérations par voie aérienne ou celles de l enseignement à distance dans le domaine de la maintenance, le général Hodge s est rendu à la DTEA (division technique électronique armement) pour découvrir le simulateur de diagnostic Leclerc et les différents matériels de l école du Matériel. 2

5 Matériel et Technique - n 177 Inauguration et baptêmes au 3 e RMAT Le 14 octobre 2011, deux importantes inaugurations ont eu lieu au sein de la portion centrale du 3 e régiment du Matériel à Muret (31). La première concernait deux bâtiments d hébergement flambant neufs mis à disposition des engagés volontaires de l armée de Terre du régiment. Possédant une capacité de 136 lits, les soldats seront à présent logés à deux par chambre dans un environnement moderne et agréable et surtout à proximité immédiate du régiment. Ce n était pas le cas jusqu à présent puisque la zone vie était située à 30 km dans la périphérie de Toulouse au quartier Balma Ballon. C est donc avec une joie non dissimulée que nos EVAT ont pris possession de leur nouvel environnement. La cérémonie officielle s est déroulée en deux temps, tout d abord le chef de corps s est adressé à l assemblée en rappelant la rapidité exceptionnelle d étude et de conception par le service infrastructure de la défense (SID) et de réalisation par les entreprises de ce projet. Puis les deux bâtiments ont été baptisés : la première plaque découverte est au nom du brigadier-chef Maldonado, mécanicien de la 75 e compagnie de réparation divisionnaire (75 e CRD), mort pour la France en Algérie. À l issue de la lecture de ses états de service, c est son compagnon d armes, le major (ER) Righi de la 75 e CRD qui était brigadier-chef à l époque, qui a dévoilé avec émotion cette plaque commémorative. Le second baptême a mis à l honneur le brigadier-chef Estival, ancien du 3 e régiment du Matériel, section de maintenance détachée à Tarbes, qui était un engagé volontaire représentatif des maintenanciers parachutistes, très apprécié de ses chefs et de ses pairs, toujours jovial et dynamique. Il est décédé à 31 ans après avoir lutté courageusement contre la maladie. La seconde inauguration a été réalisée par monsieur Mandement, maire de Muret et le général de brigade Lauzier qui ont coupé le ruban de l atelier 3S «Sécurité, Sauvetage, Survie» nouvellement réalisé pour un montant de 4 millions d euros. Unique atelier en France, moderne et fonctionnel, il regroupe 21 techniciens formés sur la maintenance des matériels de sécurité, sauvetage et survie utilisés principalement par les plongeurs et le personnel navigant de l aviation légère de l armée de Terre. Le 3 e RMAT réalise aujourd hui le soutien national 3S. Le régiment a également reçu, au cours du mois passé ou très récemment, un chenil avec 7 courettes, une déchetterie de type industriel et un parking technique d une capacité de stockage d environ 500 véhicules. En parallèle, les travaux viennent de commencer dans la partie ouest du quartier pour livrer au mois d octobre 2012 un bâtiment de maintenance d une surface d un peu moins de m 2. M. Mandement, maire de Muret accompagné par le général Lauzier, coupe le ruban tricolore, inaugurant ainsi l atelier 3S national. 3

6 ACTU EN BREF Visite d une délégation qatarie à la 5 e BSMAT La 5 e BSMAT a reçu du 5 au 9 décembre 2011 une délégation de trois officiers supérieurs du Qatar. Cette visite, organisée par la SIMMT avec l aval du SMI- Ter, avait pour but la présentation de la maintenance des VBCI, des CAESAR, mais aussi des chars Leclerc. Ainsi la 5 e BSMAT a présenté ses savoir-faire à la délégation pilotée par l ADC Wilczewski (SIMMT/RI) selon le programme suivant : - 5 décembre : arrivée et présentation de la 5 e BSMAT par le chef de corps. - 6 décembre : présentation et visite du dispositif maintenance sur Canjuers : la cellule conduite maintenance du BMOI sur site, les 14 et 15 groupements multitechniques. À cette occasion les officiers étrangers ont notamment pu découvrir le VBCI et sa maintenance. Ils ont par ailleurs rendu une visite rapide à Nexter Systems qui, dans le cadre du contrat SSPP, réalise les opérations de maintenance sur les chars Leclerc du PE Provence. - 7 décembre : la matinée a été consacrée à la découverte de l atelier CAESAR implanté sur Draguignan, alors que l après-midi était laissée libre pour la découverte de la ville de Cannes. - 8 décembre : la journée était dédiée au soutien des chars Leclerc sur Carpiagne. - 9 décembre : synthèse et retour sur Paris. Les prestations ont été très appréciées de nos hôtes qui ont remercié le chef de corps au travers de la remise traditionnelle d un cadeau de remerciement. En conclusion, cette visite a permis à nos groupements de mettre en exergue les capacités de soutien mises en œuvre au sein du SMITer, mais aussi la passion qui anime le personnel civil et militaire de la 5 e BSMAT. TOUR DU LAC D AURON DE BOURGES C est sous un soleil des plus radieux que coureurs, dont plusieurs lieutenants des divisions d application (DA) du Matériel et du Train, se sont donnés rendez-vous le dimanche 20 novembre 2011 pour participer au traditionnel Tour du Lac d Auron de la ville de Bourges. En effet, cette course de 5 à 11 km se déroule chaque année au mois de novembre depuis 24 ans. Mise en place par des bénévoles de l ASAB (association sportive athlétique du Berry), elle est soutenue par l Amicale du Val d Auron. Deux circuits sont proposés. Un premier, qui représente un tour du lac, avec une longueur de 5,5 km, et un second de deux tours, soit 11 km. La participation des lieutenants de l école du Matériel a été appréciée par les organisateurs, ravis de voir les militaires prendre part aux activités sportives traditionnelles de Bourges. Si l équipe des coureurs à pied du Matériel a trusté les premières places (notamment le sergent-chef Lauret, 1 er au scratch sur 5,5 km, le capitaine Pack, 1 er au scratch 11 km, et le lieutenant Golfier, 1 re au scratch 11 km féminin), les lieutenants n ont pas démérité. Nous citerons notamment le lieutenant Grégory Guillemin de la DA Train, classé 3 e, le lieutenant Fabien Hourbette de la DA Matériel, classé 8 e et le lieutenant Élise Le Corroler de la DA Matériel, classée 3 e féminine. 4

7 Matériel et Technique - n 177 Comment avez-vous fêté Saint-Éloi en 2011? Réponse avec un tour d horizon des différentes célébrations au sein des unités...déguisement, défis sportifs, bonne humeur et bien sûr tradition étaient les mots d ordre de cette édition 2011! 5

8 ACTU EN BREF La Saint Éloi 2011 au 3 e RMAT à Muret Les 1 er et 2 décembre 2011 se sont déroulées au sein du quartier commandant Montalègre, les célébrations traditionnelles de notre patron «Saint Éloi». Ces célébrations furent de deux types : l une officielle a débuté le jeudi 1 er décembre à 17 heures et comprenait une messe et une prise d armes en nocturne suivie d un vin d honneur. La seconde, qui se déroulait le lendemain, revêtait un caractère plus ludique et festif. Le père Kalka, aumônier de la 11 e brigade parachutiste, nous a fait l honneur de célébrer la messe de la Saint Éloi. Nos prières et nos pensées sont allées à nos morts et nos blessés en Afghanistan, à leurs familles, ainsi qu à tous les morts du Matériel. Comme chaque année, un grand nombre d élus, d associations patriotiques et d invités nous ont rejoints pour participer à la prise d armes nocturne. Lors de la cérémonie, le lieutenantcolonel Lionel Odeyer, chef de corps du 3 e RMAT a remis deux décorations importantes : l adjudant Kaczinsky de la 2 e compagnie de maintenance mobilité s est vu conférer la médaille militaire, puis le commandant (ESR) Souillard rattaché au DMD 31 a été fait chevalier de l ordre national du mérite. Le chef de corps a ensuite mis à l honneur le brigadier-chef Armagnac de la 2 e compagnie de maintenance mobilité en faisant lecture d un témoignage de satisfaction reçu suite à sa projection en Afghanistan au sein du bataillon logistique Niel. Le chef de corps a ensuite rappelé dans son ordre du jour, les priorités de 2012 : l année à venir sera encore placée sous le signe de la maintenance en métropole et en opérations, il nous faudra continuer, dans la difficulté, nos efforts pour créer le parc de gestion, condition indispensable à la réussite de la politique d emploi et de gestion des parcs. Parallèlement, le régiment armera deux groupements de maintenance adaptés au théâtre en Afghanistan et au Liban où je sais que vous aurez à cœur de montrer vos compétences de «soldat maintenancier». Enfin une gerbe a été déposée au monument érigé à la mémoire des héros et martyrs du réseau de camouflage du Matériel. La seconde journée dédiée aux activités ludiques et sportives a débuté par un petit déjeuner et par le baptême des nouveaux arrivants dans la grande confrérie des forgerons. À l issue, un challenge sportif de la Saint Éloi s est déroulé avec des jeux parfois surprenants. En parallèle, le CSA du 3 e RMAT et les bénévoles de l amicale ont organisé plusieurs activités dont un concours de pétanque, un parcours en vélo toutterrain et un concours de belote. Le repas de corps, qui réunissait 600 personnels, fut ponctué de nombreux chants et sketchs relatant les aléas de l année écoulée. Après avoir remis les coupes aux gagnants des différents jeux et concours, le trophée du challenge de Saint Éloi a été remis au capitaine Souadji, commandant la 2 e compagnie de maintenance mobilité. Le chef de corps a alors accueilli pour une seconde fois Saint Éloi accompagné par un Occuli particulièrement remonté et généreux en G409 et une sainte Solange «à croquer» afin de terminer les baptêmes qu ils avaient commencés le matin même. En parallèle, compte tenu de l importante élongation, le détachement de Vayres a organisé des festivités comparables, preuve que Saint Éloi possède un vrai don d ubiquité. Et par Saint Éloi! Vive le matériel! 6

9 Matériel et Technique - n 177 Le 8 s engage dans la guerre des étoiles Arrivé au régiment encadré de ses fidèles ministres, l Empereur nous apprend la nouvelle : «nous sommes en guerre». L ordre de bataille donné, la mise en place de la rame s effectue sous les feux de l ennemi. Le coup d envoi est lancé. Nos chefs s engagent alors dans des combats acharnés. La lutte est difficile et a pour conséquence de lourdes pertes Déplorant la disparition de leurs vaisseaux, les hommes ont continué les combats au sabre laser avec une totale abnégation. À la fin des affrontements, sous le regard de leurs parrains et par le marteau d Occuli, les postulants de notre Saint Patron ont été baptisés et intronisés dans la famille des forgerons. Après les traditionnelles festivités, une cérémonie s est déroulée sous la présidence du colonel Fournier, cérémonie marquée par une remise de décoration militaire avec citation, une remise de médailles de travail et l adieu aux armes de l adjudant-chef Debar qui quitte l institution aux termes de 37 années bien remplies au service de l armée de Terre et de son pays. Nous lui souhaitons bonne chance dans sa nouvelle vie. SAINT Éloi À LA 5 e BSMAT Rendez-vous incontournable pour les orfèvres et apprentis de la 5 e BSMAT, cette année la Saint-Éloi a été organisée les 30 novembre et 1 er décembre. Cette commémoration traditionnelle a débuté fin novembre par une messe célébrée par le «Padre» de la base, Jean Lafontaine, dans la chapelle des écoles militaires de Draguignan. La tragédie des inondations du 15 juin 2010 a en particulier été évoquée à cette occasion, nous rappelant avec émotion les disparitions de madame Danielle Jambois et des parents de monsieur Milesi. Le lendemain a laissé place aux festivités sous le haut patronage de notre Saint Patron. Elles ont débuté avec le challenge sportif humoristique organisé par les groupements et coordonné avec aisance, par l équipe des sports du BMOI. La matinée s est poursuivie avec les baptêmes dans l ordre des orfèvres, du personnel de la base n ayant jamais été intronisé. À 11 heures la cérémonie militaire pouvait débuter sous un soleil radieux et des températures clémentes typiquement provençales. Le repas de corps, animé par des volontaires, toujours émérites, sous le thème de la conquête de l Ouest, a rassemblé les invités et tout le personnel de la 5 e BSMAT. Chacun a souligné une nouvelle fois l excellente prestation culinaire préparée par l équipe de la cantine du GSBdD malgré des contraintes financières de plus en plus prégnantes. Au terme d une journée empreinte de bonne humeur et de cohésion, la 5 e BSMAT peut être fière d avoir ainsi honoré Saint Éloi afin que tous puissent, pendant la prochaine année, continuer à «soutenir sans faillir», comme l impose la devise de la 5. 7

10 ACTU EN BREF GUERRE DES BOUTONS À LA 13 e BSMAT C est par un temps clément et chaleureux que Saint-Éloi a posé cette année ses valises à la 13 e base de soutien du matériel de Clermont-Ferrand. Placé sous le thème de «la Guerre des boutons», culottes courtes et bretelles étaient de rigueur pour le chef de corps et sa garde d officiers. Après un tour de base à vélo, le colonel Valnet a donc été accueilli par Saint-Éloi et très vite convié à relever les défis fomentés par la section réparation mobilité. Plusieurs équipes (une par service) se sont alors affrontées lors d épreuves ludiques, mais non moins techniques, dont le bureau maintenance soutien est ressorti grand vainqueur. Après cette lutte, le petit-déjeuner était bienvenu. Cette année, une présentation de matériels avait lieu en parallèle ; ainsi, chacun a pu découvrir le PVP mais surtout le VBCI armé pour l occasion par un équipage du 92 e régiment d infanterie. Changement de tenue pour la prise d armes au cours de laquelle le colonel Valnet a témoigné toute la satisfaction qu il avait à commander un personnel particulièrement compétent ; une compétence mise en valeur par une remise de médailles du travail à plusieurs ouvriers. Il a également exhorté chacun à relever les défis futurs qui attendent les formations du SMITer. Changement de décor pour la suite puisque la cantine s était transformée en village retranché gaulois, résistant à un envahisseur dont nous tairons ici le nom. C est donc avec un banquet gargantuesque et son chaudron de potion magique que Panoramix a accueilli l ensemble des convives. Saint- Éloi a alors fait son entrée et, après son traditionnel point de situation de la base et de ses chefs, a baptisé les jeunes impétrants de l Arme du Matériel en présence de leurs parrains. D ailleurs, selon leurs dires, la potion a été particulièrement appréciée. Puis Saint-Éloi s en est allé, invitant chacun à profiter des victuailles et animations offertes ce jour. Toute bonne chose ayant une fin, la journée s est achevée en début de soirée laissant à chacun des souvenirs emprunts de convivialité et de joie. La 15 e BSMAT a honoré Saint Éloi Le mercredi 30 novembre 2011, à 7h30, Saint Éloi, accompagné des personnels civils et militaires de la portion centrale de la 15 e BSMAT se sont rendus au domicile du colonel Berrier, leur chef de corps. Après un copieux petitdéjeuner, ce dernier, vêtu du traditionnel tablier de forgeron, a été conduit au quartier La Horie où l attendait Occuli. Le maître de cérémonie avait proposé à la confrérie ainsi rassemblée que le colonel Berrier et le capitaine Rimlinger, commandant le GCS, montrent qu ils n avaient rien perdu de leur habileté à travailler l acier. C est dans la bonne humeur qu ils ont démontré leur dextérité en réalisant, à partir de barres de fer, les lettres de St Éloi qu ils ont alors soudées sur un support. Après s être quelque peu restauré, la troupe s en est allée, car il fallait se préparer pour la prise d armes. C est en présence des élus locaux de la région, du commandant de la BDD, des commandants en second du 1 er RHC et du 1 er RI et d invités civils et militaires que le chef de corps a rappelé combien il était important de célébrer la fête du Saint Patron de l Arme du Matériel. Il n a pas manqué de se souvenir de tous ceux qui ont œuvré et qui œuvrent encore aujourd hui pour le soutien des forces. Après la lecture de la vie de Saint Éloi, le colonel Berrier a été nommé chevalier de l ordre national du Mérite. La 15 e BSMAT n a pas non plus failli à la tradition, en remettant, à des personnels civils, la médaille du travail dans l échelon correspondant à leur ancienneté. Après avoir rendu les honneurs au fanion, l ensemble des participants était convié au vin d honneur, moment particulièrement privilégié, pendant lequel se prennent ou s entretiennent les contacts entre les uns et les autres. Mais la fête n aurait pas été complète sans le traditionnel repas de corps et évidemment le discours, tant attendu mais redouté, de Saint Éloi. C est avec une tête remplie de souvenirs et sur un «au revoir, à l année prochaine» que les uns et les autres se sont quittés. 8

11 Matériel et Technique - n 177 Le 9 fête son Saint Patron Saint-Éloi a donné lieu, cette année encore, à de nombreuses activités festives pour célébrer dignement, dans le respect des traditions, l habile orfèvre et Saint Patron de tous ceux dont le métier exige dextérité et probité. Les montalbanais peu habitués au tapage nocturne ont donc été réveillés en sursaut aux bruits de cris, pétards, cornes de brume ou autres klaxons de véhicules militaires de collection. Ce défilé dans les rues de la cité d Ingres a été apprécié par les jeunes et les moins jeunes qui avaient bien voulu s enquérir de la situation provoquée par ce vacarme inhabituel. De son côté, le colonel Rossi et ses proches collaborateurs n avaient pas été oubliés par le groupe de trublions formé par les lieutenants. Un petit-déjeuner rapidement ingurgité, une séance de grimage, un déguisement quelque peu loufoque et les voilà fin prêts à affronter le verdict de la masse populaire qui les attend avec impatience sur la place d armes du quartier. Effet réussi notamment lors de l arrivée du Superman «de service» qui malgré un atterrissage quelque peu délicat, nous a rejoint en un seul morceau, officier sécurité des vols oblige. La journée entamée sous les meilleurs auspices a été suivie par de nombreuses activités de cohésion, comptant pour le challenge sportif, et regroupant l ensemble du personnel autour de jeux ludiques où joie et bonne humeur étaient de mise. 11h30, retour au calme et au sérieux. Nos invités sont arrivés et la place d armes a retrouvé toute sa quiétude et la solennité qui sied à une prise d armes. Cet événement lui aussi bien ancré dans la tradition a voulu mettre à l honneur le travail des hommes et des femmes, civils et militaires du bataillon, qui se sont tout particulièrement investis dans le cadre du soutien des unités aéromobiles engagées ces derniers mois dans l opération «HARMATTAN». Après un court déplacement vers le cercle mess, place au repas. Un haut moment festif ouvert par le colonel Rossi et marqué par la présence de Saint-Éloi et de son fils Occuli qui ont procédé comme il se doit au baptême de leurs nouveaux disciples issus essentiellement d armes ou armées différentes. Un déjeuner rythmé par les divers jeux et chants qui n avaient pour but que de renforcer la cohésion. Objectif atteint! Cette année 2011 marquait également l ultime célébration de notre Saint Patron par le colonel Rossi qui quittera le commandement du 9 e bataillon de soutien aéromobile en juin prochain. 9

12 ACTU EN BREF Une Saint-Éloi burlesque! Incroyables talents 2011! C est ainsi que le CEDIMAT a choisi le thème des spectacles du cirque pour sa Saint-Éloi. Aux aurores, le chef de corps, le lieutenant-colonel Guidat, vit arriver chez lui la parade d un petit cirque composé de tous les saltimbanques amateurs que pouvait compter le CE- DIMAT et un clown triste - le lieutenant-colonel Guidat - entra en piste! Après une scène de facétieuse ripaille, l auguste aréopage rejoignit son humble chapiteau dressé au quartier Auger-Carnot. Le personnel du CEDIMAT l y attendait. Alors sans plus de délai, le spectacle commença : jonglage, équilibre, clownerie... La journée se poursuivit, placée sous la présidence de l ingénieur général de l armement Roujansky, par une cérémonie d hommage aux morts du Matériel. Elle fut aussi l occasion de décorer de la médaille d argent de la défense nationale l adjudant Ledy et de remettre la médaille d honneur à 7 personnels civils. Tout le monde se retrouva autour d un repas animé par les lieutenants du cadre et durant lequel notre Saint Patron baptisa ses nouvelles ouailles. Quelques autorités nous ont fait l honneur d être présentes, ainsi que quelques anciens civils et militaires du CEDIMAT. Une Saint Éloi dignement schtroumpfée aux écoles militaires de Bourges Les célébrations de Saint Éloi ont débuté dès le jeudi 8 décembre lorsqu un hommage solennel a été rendu aux morts du Matériel. Cette cérémonie, présidée par le général Coqueblin, commandant l école du Matériel, était suivie d un office religieux à la chapelle Sainte Jeanne. Une célébration ensuite festive s est jouée le lendemain dans l enceinte du quartier Auger Carnot. Pour cette édition 2011 de la fête de Saint-Éloi, les militaires de l école du matériel des EMB n ont, encore une fois, pas manqué d imagination. Le thème de cette année, les Schtroumpfs, a donné lieu à des jeux de rôles et des mises en scènes, et à des rencontres étonnantes entre Saint-Éloi, le grand Schtroumpf, Gargamel ou encore la Schtroumpfette. Lors des différentes étapes de cette matinée, Saint-Éloi, accompagné de son fidèle Occuli, a procédé à de nombreux baptêmes. Chaque visite d ateliers a mis particulièrement à l épreuve le général Coqueblin, mais également le général Etienne, commandant l école du Train, qui se sont prêtés au jeu des défis proposés par chaque division de l école du Matériel, défis exigeant adresse, force et surtout autodérision! En fin de matinée, une célébration plus solennelle s est déroulée sur la place d armes des EMB. À cette occasion, 5 personnels militaires et 4 personnels civils ont été décorés et récompensés. La fête du patron du Matériel et de la maintenance s est ensuite terminée par un déjeuner de gala, donnant lieu lui aussi à différents sketchs des personnels de l école du Matériel et des lieutenants de la division d application du Matériel. Une Saint-Éloi qui fut donc cette fois encore célébrée dans la bonne humeur, tout en ayant à cœur de rendre hommage aux hommes et aux traditions de l Arme. 10

13 Matériel et Technique - n 177 À LA DCMAT, LA Saint-Éloi ON CÉLÉBRA. À LA SIMMT, ON LA CÉLÉBRERA! À vocation interarmées, la SIMMT a été confrontée à de nombreuses interrogations quant au maintien de la célébration de la Saint-Éloi, saint patron de l Arme du Matériel. La SIMMT n exerce, en effet, aucune responsabilité de commandement vis-à-vis des formations du Matériel et les diverses activités dont elle était décisionnaire (magazine «Matériel & Technique», Journée du Souvenir) sont désormais du ressort de l École du Matériel. Malgré cela, les raisons de maintenir cette tradition se sont tout naturellement imposées. Le général de corps d armée Verna, directeur central, l a d ailleurs souligné dans l éditorial de l Info SIMMT de décembre, en rappelant «la force des traditions en tant que moteur de la cohésion» surtout en cette période de réformes et «la force de l exemple» que représente ce type de célébration. Organisée conjointement avec le SMI- Ter, la Saint-Éloi a eu lieu le jeudi 8 décembre. La matinée a débuté par les activités de tradition proposées par le club des lieutenants (petit-déjeuner, stands ), déguisés cette année sur le thème de la «Télévision», et ponctuée par la venue de Saint-Éloi suivi de son fidèle forgeron, Occuli, afin de procéder au baptême des nouveaux arrivants dans l Arme du Matériel. La prise d armes qui a suivi, fut coprésidée par le directeur central de la SIMMT et le directeur du SMITer, le GDI Vandenbussche. Après la revue des troupes, une gerbe fut déposée au monument aux morts. À l issue de la prise d armes, tous les personnels de la SIMMT se sont retrouvés autour du traditionnel repas. Lors de ce dernier, tous ont pu apprécier une pièce de théâtre intitulée «Histoire sans parole» interprétée par la troupe de la Saint-Éloi, soulignant les liens forts entre la SIMMT et le SMITer, ainsi qu un film réalisé et produit par les lieutenants, lequel a remporté un franc succès. Sainte-Barbe, sainte patronne des artificiers Habituellement célébrée le 4 décembre, c est avec quelques jours de retard que les artificiers du service interarmées des munitions (SIMu) ont traditionnellement fêté Sainte-Barbe le 15 décembre dernier. Réveil traditionnel du général : 6h du matin. Deux Dodge Command Car attendent devant le domicile du général Ovaere. Les lieutenants déguisés en Batman, Robin, Wonderwoman, Batgirl et Spiderman sont en position. Pour lui, ce sera un déguisement de Superman! Au programme de cette journée cohésion : réveil traditionnel du général à son domicile, séance de sport collectif, prise d armes sur le camp des Matelots, baptêmes des nouveaux arrivants dans la confrérie et déjeuner de cohésion au cercle mess des Maréchaux. Cette journée a permis à certains de découvrir cette tradition et à d autres de se retrouver. La Sainte-Barbe est aussi l occasion de retrouver les artificiers partis à la retraite ou dans d autres services. C est donc dans la joie et la bonne humeur que s est déroulée cette première Sainte-Barbe du Service interarmées des munitions. Et par Sainte-Barbe Vive les artificiers! 11

14 ACTU EN BREF Saint Éloi 2011 fêtée par l AMAT/Alpes-Méditerranée La St Éloi des Anciens de Gresswiller C est le 9 décembre 2011 à Collobrières dans le Var, haut site touristique, capitale de la châtaigne, que l AMAT/Alpes- Méditerranée a décidé de fêter la Saint Éloi. Vers 10 heures, accueillis par notre président le lieutenant-colonel (ER) Yves Mathis, nous commençons la journée par la visite de la Chartreuse de La Verne, joyau de l architecture du douzième siècle, niché au coeur du massif des Maures. Les cinquante adhérents présents se sont ensuite retrouvés vers 13 heures pour déguster une daube de sanglier au cours d un repas animé par un chanteur, conteur, poète et musicien provençal. À l issue du repas, une visite s imposait au «musée du Santon», riche de plus de pièces venues du monde entier. Nous nous sommes séparés en milieu d après-midi en nous donnant rendez-vous pour l assemblée générale en mars L amicale Ile de France reçoit le GCA Verna pour la Saint Éloi Les membres de l amicale Île-de -France se sont réunis le 6 décembre au cercle-mess du quartier de Croy à Versailles, pour fêter la Saint Éloi. Juste avant l apéritif, l assemblée nombreuse s est montrée attentive au discours d accueil prononcé par le président Jean Guillemot, en présence du général de corps d armée Verna, directeur de la structure intégrée de maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres (SIMMT). Le général Verna nous a fait l honneur et le plaisir de répondre positivement à notre invitation et de partager un moment convivial avec nous. Le général (2s) Gérard, président de l ANAMAT, invité, était lui aussi présent. Tous les ans à l occasion des festivités de la Saint Éloi, le chef de corps du 6 e RMAT, le colonel Gasançon et le chef de détachement de Gresswiller, le lieutenant-colonel Vitry, invitent les membres de l amicale des Anciens qui ont connu l ERM puis l ETAMAT à revenir sur les lieux de leurs «anciennes turpitudes» pour y participer. Il faut souligner que c est grâce à la bienveillance de ces autorités, que l amicale, forte d une centaine de membres d anciens personnels civils et militaires peut exister et profiter occasionnellement des installations du régiment. Cette année encore, ils se sont retrouvés au quartier Chassepot pour tenir leur assemblée générale statutaire, avec bien sûr la visite de Saint Éloi en leur docte assemblée, lequel n oublie pas ses ouailles vieillissantes. Ragaillardis par les paroles du saint homme qui nous demande de persévérer, nous avons assisté à la cérémonie œcuménique et à la cérémonie militaire avec remise de décorations ponctuée d une vibrante Marseillaise. Place maintenant aux agapes régimentaires mettant les petits plats dans les grands. Les Anciens y avaient une place d honneur! Et par St Éloi, ce fut une belle journée! Vive le Matériel! 12

15 Matériel et Technique - n 177 Saint-Éloi à Coëtquidan pour le groupe Bretagne- Maine-Anjou de l ANAMAT C est le mardi 29 novembre dernier qu une cinquantaine d adhérents du groupe Bretagne Maine Anjou a convergé vers Guer, site des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan et de la base de défense de Coëtquidan-Vannes. Après un accueil «café-croissants» au mess De Lattre, l ensemble du groupe a rejoint la salle de cinéma pour assister à deux exposés, l un par le lieutenant-colonel Cols, chef du bureau maintenance logistique, suivi d une information sur les formations dispensées à l école spéciale militaire, l école militaire interarmes et l école d administration militaire par le colonel directeur général de la formation et l autre par M. Oellers, commandant le groupement de soutien de la base de défense. Les participants se sont ensuite dirigés vers le prestigieux musée de l officier dont la visite s est déroulée sous l égide de son conservateur, le commandant Leroy. La matinée s est terminée au cercle mess où un apéritif a été servi en présence des représentants du Matériel affectés aux écoles, suivi d un excellent repas pris dans le salon Napoléon. L après-midi fut consacrée à la visite des installations de la maintenance, pilotée par le commandant Cols, où tous les Anciens se sont penchés avec émotion sur un camion de dépannage de type Wrecker datant de 1937, restauré par les ateliers locaux. Bénédiction du drapeau de l AMAT-BA : St Éloi du 1 er décembre 2011 à Vayres L Amicale du Matériel Bordeaux Aquitaine a été chaleureusement conviée le 1 er décembre 2011 à la Saint Éloi du détachement du 3 e RMAT à Vayres, pour la 2 e année consécutive, suite à la dissolution de la DIRMAT de Bordeaux en juin Cette journée a débuté par une messe organisée dans la salle d honneur du détachement. À cette occasion, le nouveau drapeau de l AMAT-BA a été béni par l aumônier régional et l aumônier de Vayres. Ce drapeau, qui porte la devise de l association nationale «Réunir-Soutenir-Servir», a été remis à l amicale par le président de l ANAMAT, lors de la prise d armes du 12 mai 2011, à Vayres, dans le cadre de l assemblée générale nationale. La bénédiction a ensuite donné lieu à une magnifique prise d armes sous un beau soleil. Le club des passionnés du SIMAT fête la St Éloi à l issue de son assemblée générale Le vendredi 9 décembre 2011, le club des passionnés du SIMAT a tenu sa deuxième assemblée générale annuelle au siège de la société ITNI, à St Denis. Comportant 24 membres et une quarantaine de sympathisants, ce jeune groupe de l ANAMAT a pu ainsi recevoir un point de situation à chaud des travaux en cours sur le déploiement du devenu système référent du MCO des matériels terrestres. Avec un bilan moral et financier des activités 2011 et la planification de ses activités pour 2012, en particulier dans le domaine de l aide à la reconversion des informaticiens, le club a décidé de développer son site internet (http://passionnes.du.simat.free.fr) qui comportera une partie ouverte à tous et une partie réservée aux seuls membres. Il sera aussi lié au site de l ANAMAT (http://anamat.free.fr) et à de nombreux autres sites d information. À l issue de cette réunion studieuse, le club a fêté la Saint Éloi, dédiée aussi aux informaticiens qui de tout temps ont largement participé aux succès du Matériel. Après un déjeuner de grande qualité, notre hôte, Jean Marie Tawil, nous a fait la surprise d une visite de la basilique royale de Saint Denis pour ceux qui n avaient pas d obligations professionnelles. 13

16 ACTU EN BREF Un officier du Matériel parmi les Charitables de Saint Éloi d HINGES (62232) La compagnie des charitables est fondée par deux maréchaux-ferrants En 1188, une épidémie de peste dévaste l Artois et les Flandres. Par peur de la contagion, personne ne souhaite ni soigner les malades, ni enterrer les morts. Les habitants s amassent dans les églises et prient le protecteur local, Saint éloi, dernier recours imaginé pour arrêter la progression de la maladie. C est alors que deux maréchaux-ferrants, Gautier et Germon, respectivement habitant de Béthune et de Beuvry, voient apparaître Saint Éloi dans leur songe. Il leur demande de se rencontrer à la source de Quinty, située à la limite des deux communes, le jour de la Saint Mathieu (le 21 septembre) afin de fonder une «karité» (charité ou confrérie). La confrérie des charitables de Saint- Éloi est alors fondée grâce au soutien de Robert V de Béthune et du moine Rogon. Elle se charge de donner du pain aux pauvres, des soins aux malades, de consoler les mourants, d ensevelir les morts et de leur donner une sépulture. Gautier et Germon sont bientôt épaulés par des habitants des deux villes et bien que la peste disparaisse grâce à leur action, les Karitaules décident de continuer leur mission. Saint-Éloi Bien que le patron de la ville soit Saint Vaast, les Béthunois ont toujours invoqué Saint Éloi en temps de peste qui était censé protéger des maladies contagieuses. Ce personnage bien réel, a fini par devenir un héros de légende. Les maréchaux-ferrants et les forgerons le prirent comme saint patron en affirmant qu il avait exercé ces métiers avant d être orfèvre. De même, Saint Éloi qui était prié à l origine pour guérir les chevaux (les maréchaux-ferrants donnaient les premiers soins aux animaux) est par glissement devenu le saint protecteur contre les épidémies. Reconnaissances Les Charitables ont reçu le soutien du roi Louis XIV, des Présidents de la République Sadi Carnot, Raymond Poincaré, Albert Lebrun, Vincent Auriol, du Président du Conseil Georges Clémenceau, du Président du Sénat Alain Poher, et du Chef de l état français, Philippe Pétain. Ils ont également reçu des Indulgences des Papes Grégoire XIII, Clément VIII, Urbain VIII et des lettres de Pie XII et de Jean-Paul II. La Confrérie des Charitables a également reçu plusieurs Couronnes Civiques et Médailles d Honneur de la Société Nationale d Encouragement au Bien. Pour leur dévouement lors de la première guerre mondiale, les Charitables ont été cités à l Ordre de l Armée le 9 février 1917, à l Ordre de la Nation le 14

17 Matériel et Technique - n octobre 1918, reçu une lettre de félicitations du Ministre de l Intérieur le 8 avril 1921 et la médaille de la Reconnaissance Française le 4 janvier Les Confréries de Charitables de St- Éloi sont régies selon la loi de 1901 et sont toujours actives en assurant notamment le service des enterrements. Ses membres sont placés sous la protection de Saint éloi qui les a rassuré : «Le fléau n approchera point de vous, ni même de vos demeures!». La légende veut que, depuis son origine, cette protection ait toujours sauvegardé les Charitables et leur famille. La devise de la confrérie est : «Exactitude Union Charité». C est vraisemblablement le plus ancien mouvement associatif civil de France et peut-être d Europe. L arrondissement de Béthune compte 32 communes qui ont une confrérie Un officier du Matériel «Charitable» Un de nos officiers du Matériel est membre de la Confrérie des Charitables de sa commune, HINGES, dans le Pas-de-Calais qui compte habitants. Cette confrérie est composée de 2 sections de 17 membres dénommées «Hinges», en gants, pull et cravate noirs et «Hingettes» en gants, pull et nœud papillon blanc. La confrérie est présidée par un «Doyen» qui est le Charitable le plus ancien. L actuel est Charitable depuis 60 ans. Le Doyen est secondé dans chaque section, par ordre d ancienneté, par un «Prévôt», quatre «Mayeur», puis un trésorier et un secrétaire parmi les nouveaux Charitables. Le Lcl (er) JP PAKULA président de l AMAT LILLE est le secrétaire de la section d Hingettes (au premier rang à gauche de la photo). Il est entré dans la Confrérie des Charitables en 2006 en succédant au doyen précédent décédé dont il a hérité de la tenue. Il vient de recevoir le 1 er décembre 2011 la médaille de bronze de la Société d Encouragement Au Bien pour 5 années de service, avec entre 20 et 30 enterrements par an. 15

18 ENJEUX Le soutien FELIN à l atelier optronique du 6 e RMAT, détachement de Gresswiller : Le programme FELIN (Fantassin à Équipement et Liaison Intégrés) est passé depuis octobre 2010 dans sa phase de perception avec le premier régiment Félinisé qu est le 1 er RI en vue de sa projection future sur le théâtre afghan en En même temps, l atelier NTI2 optique du 6 e RMAT est donc le premier NTI2 à commencer le soutien de ce système révolutionnaire et tant attendu qu est le FELIN. La prise en compte et la montée en puissance de ce dernier va se réaliser rapidement car dès la fin 2011 nous aurons dans notre zone d influence près de équipements répartis principalement dans 3 régiments d infanterie. Le plan de soutien FELIN de l atelier NTI2 optique de Gresswiller, comporte 7 principaux régiments soutenus (le 1 er RI, 16 e BC, 35 e RI, 1 er Tir, 152 e RI, RMT, 110 e RI) avec une dotation de 711 équipements chacun et des régiments du Génie, de la Cavalerie et de l Artillerie alignés à 30 équipements. Nous aurons à terme le tiers du programme à soutenir, faisant ainsi du NTI2 optique du 6 e RMAT le plus important au niveau national. Lunettes FRF2 : 245 Lunettes IL FAMAS : 2128 Lunettes IR FAMAS : 896 Lunettes IR MINIMI :

19 Matériel et Technique - n 177 Un soutien novateur : C est la première fois que la spécialité optique est chargée directement du soutien d un système dans sa globalité (les quantités indiquées seront celles soutenues au terme de la livraison). Le soutien des caméras : JVN MINIE : 2667 Optique de Vision Déportée : 2821 Jumelles JIM MR : 378 Le soutien des équipements électroniques : Postes radio RIF : 5210 Écrans IHM : 5210 Gilets électronique : 5210 Chargeurs de batterie : 775 Boîtiers calculateurs BCB : 5210 Systèmes SIT :

20 ENJEUX Les moyens : Des moyens infra : L atelier s étend aujourd hui sur une surface de près de 600 m² dont 400 répondent aux normes techniques draconiennes qu imposent les nouvelles technologies, grâce à un investissement d environ 350 k consenti par le régiment et la DCMAT (maintenant SMITer). Les travaux réalisés ont porté sur : - la régulation en température et en hygrométrie de l air - la mise en place de sols antistatiques - la filtration des particules dans l air dans 400 m² de salles «grises» et création d une salle blanche de 40 m². À noter qu une salle blanche est une pièce où la concentration particulaire est maîtrisée afin d y minimiser l introduction, la génération et la rétention de particules, généralement dans un but industriel spécifique ou de recherche. Les paramètres tels que la température, l humidité et la pression relative sont également maintenus à un niveau précis (définition selon la norme ISO ). Les salles grises quant à elles possèdent des normes moins drastiques que les salles blanches. Des moyens de maintenance NTI2 : Bancs de maintenance électronique : 2 bancs de maintenance électronique NTI2 pour gilets et chargeurs Banc de maintenance optique : Banc NTI2 lunettes FAMAS IL & IR Banc NTI2 JVN MINIE Réalisation innovante d un ensemble d interfaces permettant de simuler le montage des moyens optiques de l équipement FELIN sur l armement : Ce montage permet de réaliser les différents tests de fonctionnement sans l armement. L atelier optronique en liaison avec l atelier mécanique générale du 11 e GMT/6 e RMAT détachement de Gresswiller a réalisé un jeu d interfaces qui prend en compte les différentes versions du FAMAS et du FRF2 FELIN. - L interface «simu armes» permet de brancher les caméras FIL et FIR sur la poignée MFM FAMAS du FELIN outillage et d en contrôler les différentes fonctions en mode connecté ainsi que de visualiser la qualité d image restituée par les caméras et d en vérifier les principaux réglages (focalisations, harmonisations des voies ). Ce montage assure une ergonomie du poste travail proche de l utilisateur et permet d assurer la mise en sécurité des caméras reliées au FE- LIN outillage. À l origine, les caméras étaient posées à même le plan de travail ce qui pouvait engendrer des risques de chutes. - L interface «mini-trépied» permet les interventions sur les caméras à partir du plan de travail du technicien et d en contrôler le bon fonctionnement à partir d une image stable du paysage. La réalisation initialisée par M. Faure, chef d atelier optronique, a mobilisé deux personnels durant une semaine, M. Stordeur de l atelier optronique et M. Tremmel de l atelier mécanique générale. La matière première utilisée est de l aluminium, de l acier amagnétique, et les assemblages sont réalisés par vis et écrous donc facilement démontables. Les usinages sont réalisés sur fraiseuse. Le mini-trépied est nomenclaturé ( ) et le grand trépied est codifié EMAT8 : CLAIR : TREPIED OPT SP-331A. Le coût estimatif est de 300 et 20h00 de travail par jeu d interfaces. 18

RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES

RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES Ouagadougou, LES 21 ET 22 NOVEMBRE 2013 novembre 2013 Les jeudi 21 et vendredi 22

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré!

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! Avec le Défi de la Nuit de l Eau, contribuez à améliorer l accès à l eau potable aux enfants du Togo! Le Défi est une nouvelle approche

Plus en détail

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE Capitaine de vaisseau Ndome Faye, Conseiller Militaire à la Mission Permanente du Sénégal auprès des Nations unies à New York Dans certains

Plus en détail

Information presse 15 juin 2015

Information presse 15 juin 2015 Le vendredi 12 juin, le PEC a ouvert ses portes Inauguration officielle du Porsche Experience Center Le Mans (PEC) A la veille du départ de la 83 éme édition des 24 Heures du Mans, s est ouvert officiellement

Plus en détail

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC Vendredi 30 janvier 2015 Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Président de la PAC Monsieur le Président du Sénat, Cher Gérard

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

L importance du volet comptable de la loi organique

L importance du volet comptable de la loi organique Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Journée d études des trésoriers-payeurs-généraux, relative à la nouvelle fonction comptable - 3 octobre 2003 - Mesdames et

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

1 350 bénévoles MERCI! 1350

1 350 bénévoles MERCI! 1350 Voici la dernière gazette de cette 8ème édition avant de vous retrouver l année prochaine. Mais avant de penser à l année prochaine, l équipe d organisation souhaite vous adresser ses plus sincères remerciements.

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

Discours d Abdel Achache Adjoint aux sport. représentant Thierry Philip, Maire du 3 e arrondissement. Samedi 14 novembre 2009

Discours d Abdel Achache Adjoint aux sport. représentant Thierry Philip, Maire du 3 e arrondissement. Samedi 14 novembre 2009 Discours d Abdel Achache Adjoint aux sport représentant Thierry Philip, Maire du 3 e arrondissement Samedi 14 novembre 2009 Congrès départemental du Comité du Rhône de la Fédération sportive et culturelle

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Chef de groupe de réparation des matériels mobilités terrestres Chef d atelier de réparation des matériels mobilités

Plus en détail

Petit Saint Louis ÉDITO. Une année pleine de surprises, de nouveautés, d innovations et de convivialité partagée qui s achève. Une de plus!

Petit Saint Louis ÉDITO. Une année pleine de surprises, de nouveautés, d innovations et de convivialité partagée qui s achève. Une de plus! DECEMBRE 2015 JOURNAL Petit Saint Louis ÉDITO Une année pleine de surprises, de nouveautés, d innovations et de convivialité partagée qui s achève. V. PEREZ Directrice de la Résidence Saint Louis Une de

Plus en détail

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005)

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (SEA) est un service interarmées relevant du Chef d Etat Major des armées et doté d un compte

Plus en détail

Engagement «Enduro 2014»

Engagement «Enduro 2014» Engagement «Enduro 2014» Le service de l aide à la conduite AIC a prêté main forte à l académie de police de Savatan du dimanche 28 septembre au vendredi 3 octobre 2014 pour animer la régie mise en place

Plus en détail

Vous présente. Féria. Du jeudi 3 juillet au dimanche 6 juillet. 10 ème édition. Féri a

Vous présente. Féria. Du jeudi 3 juillet au dimanche 6 juillet. 10 ème édition. Féri a Vous présente Féria 10 ème édition Féri a Du jeudi 3 juillet au dimanche 6 juillet Edito Féria Edito Chers Jacoumardes, chers Jacoumards Pendant quatre jours, nous allons vibrer au son des peñas et vivre

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour la signature de l accord-cadre Défense / Sport A Paris, mardi 04 mars 2014 [validé] Seul le prononcé fait foi Page 1

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

Cours de Master 2 Management & ressources humaines. Module III La gestion de la ressource IIIB des salariés professionnels

Cours de Master 2 Management & ressources humaines. Module III La gestion de la ressource IIIB des salariés professionnels Cours de Master 2 Management & ressources humaines Module III La gestion de la ressource IIIB des salariés professionnels Plan du cours Partie I : La fonction RH Partie II : Les déterminants d un management

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

TOLEDE PRESTIGE 911. 15, 16 & 17 mai 2015. 1 ère Edition

TOLEDE PRESTIGE 911. 15, 16 & 17 mai 2015. 1 ère Edition TOLEDE PRESTIGE 911 15, 16 & 17 mai 2015 1 ère Edition SOMMAIRE 1. Présentation de l évènement...pages 3 à 6 2. Nos clients Porsche.....page 7 3. Nos formules de partenariats...pages 9 à 11 4. Le Village

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant Cour d honneur des Invalides, le 1 er octobre 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

14ème Championnat de France

14ème Championnat de France Dossier de présentation 14ème Championnat de France TREKKING 20 et 21 mai 2016 en Provence Infos /Contact : Charles MOURALIS Tel : 06.82.06.64.99 13king.udsp@gmail.com Connectez-vous sur : Championnat

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 1954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ

DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 1954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ 7 COM CLT-/7.COM/CONF.0/5 Paris, le 7 novembre 0 Original anglais DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ COMITÉ POUR

Plus en détail

Championnat de France Canoë-Kayak

Championnat de France Canoë-Kayak Championnat de France Canoë-Kayak 8 au 12 juillet 2015 Lac de Gérardmer Site internet : www.gerardmer-canoekayak.com Buvette et Restauration sur place Editos C est avec un immense plaisir que Gérardmer

Plus en détail

Dossier de sponsoring

Dossier de sponsoring Dossier de sponsoring Soutenez l équipe d ISIBOT L Institut Supérieur d Informatique, de Modélisation et de leurs Applications est l une des écoles publiques d ingénieurs les plus dynamiques de la région

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Entamé fin mai, le mouvement contre le décret de mai 2012

Entamé fin mai, le mouvement contre le décret de mai 2012 L INFORMATION DE L OFFICE PUBLIC AUX LOCATAIRES LaLettreJ U I L L E T 2 0 1 5 DES LOCATAIRES LA PAROLE À MOBILISATION «NE TOUCHEZ PAS À NOS GARDIENS» GAGNANTE! Entamé fin mai, le mouvement contre le décret

Plus en détail

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc Débat du Conseil de Sécurité Sur Le Maintien de la paix multidimensionnel Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki Ambassadeur Representant du Maroc New York, 21 Janvier 2013 Prière de vérifier à l audition

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova. Moscou 26 ami 2014

Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova. Moscou 26 ami 2014 Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova Moscou 26 ami 2014 Discours de M. Jean-Maurice Ripert Ambassadeur de France en Russie Chère Elena

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

LETTRE DE MISSION DU COMITÉ DE PILOTAGE DES JEUX DES ILES LE CROS

LETTRE DE MISSION DU COMITÉ DE PILOTAGE DES JEUX DES ILES LE CROS LETTRE DE MISSION DU COMITÉ DE PILOTAGE DES JEUX DES ILES LE CROS La préparation efficiente des équipes de la Réunion devant participer aux jeux des îles de l OI est une préoccupation essentielle du CROS

Plus en détail

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014 Intervention de Thierry BRAILLARD Clôture du Forum sur l intégrité du sport Université de la Sorbonne Paris le 15 mai 2014 Mesdames, Messieurs, Chers amis du sport, Depuis que j'ai été nommé secrétaire

Plus en détail

CEREMONIE DE LANCEMENT DU TOURNOI DE FOOTBALL DE L UEMOA

CEREMONIE DE LANCEMENT DU TOURNOI DE FOOTBALL DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------- La Commission CEREMONIE DE LANCEMENT DU TOURNOI DE FOOTBALL DE L UEMOA ALLOCUTION DE M. SOUMAÏLA CISSE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA Mardi

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE missiontice.ac-besancon.fr/college_mont_miroir 6, Rue de l Europe, 25120 Maîche Téléphone : 03 81 64 09 23 L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE SOMMAIRE Le collège L internat

Plus en détail

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER.

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER. Journée de restitution des Travaux relatifs a la Reforme du Marché Financier Intervention du Directeur National du Projet de la Reforme du Marché Financier en Algérie Messieurs les ministres, les PDG des

Plus en détail

SYLVIA PINEL. Jeudi 9 janvier 2014

SYLVIA PINEL. Jeudi 9 janvier 2014 SYLVIA PINEL MINISTRE DE L ARTISANAT, DU COMMERCE ET DU TOURISME Discours Discours Vendredi 10 janvier 2014 N 340 Discours de Sylvia PINEL ministre de l Artisanat, du Commerce et du Tourisme lors de la

Plus en détail

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE COURRIER DU GROUPE LA POSTE? Alix LEGRAND ESG MANAGEMENT

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

CSE Mobilité. En 2010, l AVF Nancy aura le plaisir d organiser. l Assemblée Générale Régionale courant juin.

CSE Mobilité. En 2010, l AVF Nancy aura le plaisir d organiser. l Assemblée Générale Régionale courant juin. En 2010, l AVF Nancy aura le plaisir d organiser l Assemblée Générale Régionale courant juin. Participeront à cet événement 18 antennes de la région Alsace-Lorraine. C est l opportunité pour chacun de

Plus en détail

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com 8 rue des 2 communes 94300 Vincennes, France Fax : +33 (0)1 70 70 21 30 SC-2 accompagne les entreprises textiles en leur apportant ses compétences multiples et significatives acquises au sein d enseignes

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

LIGUE DE PICARDIE DE HANDBALL. 13 juin 2015

LIGUE DE PICARDIE DE HANDBALL. 13 juin 2015 1 LIGUE DE PICARDIE DE HANDBALL 2 En 2014 La ligue de Picardie de Handball a fêté ses 50 ans. La ligue a souhaité lancer à cette occasion une nouvelle dynamique dans ses relations avec vous, les clubs

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire

ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire Il existe différentes façons pour votre école de participer au programme des Fêtes du patrimoine du Nouveau-Brunswick. Idéalement, votre

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE OFFRE DE FORMATION CONTINUE 205-206 GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE SOMMAIRE THÉMATIQUE COORDINATION Le Groupe d Appui Départemental (GAD) du Gard, instance

Plus en détail

Editorial. Effet retro sur la fin d année 2007

Editorial. Effet retro sur la fin d année 2007 http://www.noeux- Editorial La huitième année de ce XXIème siècle commence C est la période des vœux Pour ne pas faillir à cette tradition fort sympathique, le Président, les directeurs et les membres

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com DÉFENSE & SÉCURITÉ sdv.com SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité auprès de tous nos clients

Plus en détail

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2014-033015 Orléans, le 16 juillet 2014 Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263

Plus en détail

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans)

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Introduction Depuis plus de 50 ans, le «Camp du Tom» propose aux ados, âgés de 12 à 17 ans, de partir

Plus en détail

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA CEREMONIE D OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA SIXIEME SESSION DE

Plus en détail

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT:

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX

Plus en détail

Les Entreprises Familiales

Les Entreprises Familiales Les Entreprises Familiales Paris, le 5 Fevrier 2008 Les Entreprises Familiales Centenaires sont en France 1400 (présentes dans presque tous les secteurs) dont 400 dans le secteur des Vins et Spiritueux.

Plus en détail

NUMÉRO DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE

NUMÉRO DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE NUMÉRO 86 AOÛT 2012 DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE M le Hommage anonyme des Maîtres de Chiens Guides Même si le chien guide est une aide précieuse et efficace pour nos déplacements,

Plus en détail

L entretien professionnel annuel (EPA)

L entretien professionnel annuel (EPA) INSTRUCTION n 2012-43 du 21 février 2012 L entretien professionnel annuel (EPA) Emetteurs : DGA RH Direction gestion des carrières et politique de rémunération Correspondants : Marie BALLAND Isabel IBANEZ

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

TOLEDE PRESTIGE 911. 15, 16 & 17 mai 2015. 1 ère Edition

TOLEDE PRESTIGE 911. 15, 16 & 17 mai 2015. 1 ère Edition TOLEDE PRESTIGE 911 15, 16 & 17 mai 2015 1 ère Edition SOMMAIRE 1. Présentation de l évènement...pages 3 à 6 2. Nos clients Porsche.....page 7 3. Nos formules de partenariats...pages 9 à 11 4. Avantages

Plus en détail

Destinataires d'exécution

Destinataires d'exécution Information Secrétariat général Service des ressources humaines Sous-direction du développement professionnel et des relations sociales 78, rue de Varenne 75349 PARIS 07 SP 0149554955 Note de service SG/SRH/SDDPRS/2015-206

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Dossier de Presse Inauguration Crématorium de Besançon

Dossier de Presse Inauguration Crématorium de Besançon Dossier de Presse Inauguration Crématorium de Besançon 17 octobre 17h30 Rillieux- la-pape, le 29 septembre 2014 Atrium Mairie de Besançon 355 rue des Mercières 69140 Rillieux-la-Pape 2 Rue Mégevand - 25000

Plus en détail

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Terres Romanes en Pays Catalan est porteur, en partenariat avec le Pnr

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités. progiciels 2 0

Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités. progiciels 2 0 Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités La planification Pour être un succès, un acte de production doit être préparé A long terme A moyen terme A court terme octobre, Les systèmes

Plus en détail

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE PETROLE AFRICAINS (APPA) 30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA CEREMONIE D OUVERTURE SOLENNELLE DES TRAVAUX Discours de Son excellence ETIENNE DIEUDONNE

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

GROUPE CGI INC. ÉTUDE DE CAS

GROUPE CGI INC. ÉTUDE DE CAS ÉTUDE DE CAS GROUPE CGI INC. Fondé en 1976, le Groupe CGI inc. est l une des plus grandes firmes internationales indépendantes à œuvrer dans le secteur des technologies de l information et des processus

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI)

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) AIX-EN-PROVENCE LILLE LYON ORSAY POITIERS RENNES SÉLESTAT TOULOUSE TOURS CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) le musicien intervenant (MI) dumiste, acteur du

Plus en détail

Un lieu original pour votre séminaire d entreprise

Un lieu original pour votre séminaire d entreprise Un lieu original pour votre séminaire d entreprise QUI SOMMES-NOUS? 2 Mon Atelier En Ville, un concept d ateliers urbains à louer à l heure pour créer, customiser ou réparer Aujourd hui, dans les villes,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015 PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4 INSTRUCTION N 3543/DEF/DCSEA/CAB fixant l'organisation et les attributions

Plus en détail

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL APIRAF La mobilité DRH - Grand Lyon Irène GAZEL une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la

Plus en détail

RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise

RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise Equinox vous aide à mobiliser les énergies qui feront de l évènement un jalon clé dans la vie de votre entreprise. Nous assurons une maîtrise

Plus en détail

STATUTS FÉDÉRAUX FÉDÉRATION DE

STATUTS FÉDÉRAUX FÉDÉRATION DE STATUTS FÉDÉRAUX FÉDÉRATION DE Rattachée à l Association nationale "SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS" dont le siège est à Paris 3ème au 9 11 rue Froissart, qui est agréée d éducation populaire par arrêté du

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir!

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! DOSSIER DE PRESSE Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! 11 novembre 1934 11 novembre 2014 80 ans

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

DOMAINE FONCTIONNEL RIME. Poste vacant Poste susceptible d être vacant Création. Direction de programme SIRHEN

DOMAINE FONCTIONNEL RIME. Poste vacant Poste susceptible d être vacant Création. Direction de programme SIRHEN MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE FICHE DU POSTE N PMO FINANCES IDENTIFICATION DU POSTE P SCHILLINGER INTITULE DU POSTE : RESPONSABLE DU PILOTAGE FINANCIER

Plus en détail

PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE SEMINAIRE DE FORMATION A L ATTENTION DES DIRECTEURS GENERAUX DES CENTRALES D ACHATS MEMBRES DE L ACAME

PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE SEMINAIRE DE FORMATION A L ATTENTION DES DIRECTEURS GENERAUX DES CENTRALES D ACHATS MEMBRES DE L ACAME Association Africaine des Centrales d Achats de Médicaments Essentiels 01 BP 4877 Ouagadougou Burkina Faso Tel : 226 50 37 91 75 Fax : 226 50 37 37 57 Contact@acame.org PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION 4 avril 2006 ATTENTION, TRAVAUX! LE THÉÂTRE, LIEU D ÉCHANGE Attention, travaux! est une pièce de théâtre, écrite, mise en scène et jouée pour les 20 000 collaborateurs

Plus en détail

Voici le programme prévisionnel et le dossier d inscription au Congrès des 50 Ans!

Voici le programme prévisionnel et le dossier d inscription au Congrès des 50 Ans! Présentation Chères Amies, Chers Amis, Vous l attendiez! Voici le programme prévisionnel et le dossier d inscription au Congrès des 50 Ans! Toute l équipe de la Protection Civile de Paris se réjouit d

Plus en détail

Site Web : www.adiaconseil.fr

Site Web : www.adiaconseil.fr NOS PRESTATIONS ECOLES FACILITER LE MOUVEMENT DES COMPETENCES 11 rue de la République 69001 LYON Tél : 04.72.98.04.20 Site Web : www.adiaconseil.fr DE L EXPERIENCE A L EXPERTISE Plus de 50 Grandes Ecoles,

Plus en détail