REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE *********** UNITE DIGNITE TRAVAIL AGENCE DE REGULATION DES TELECOMMUNICATIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE *********** UNITE DIGNITE TRAVAIL AGENCE DE REGULATION DES TELECOMMUNICATIONS"

Transcription

1 REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE *********** UNITE DIGNITE TRAVAIL AGENCE DE REGULATION DES TELECOMMUNICATIONS DU SEMINAIRE NATIONAL SUR LA QUALITE DE SERVICE DES RESEAUX GSM EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE RAPPORT FINAL BANGUI du 7 au 11 septembre 2009

2 Du 7 au 11 Septembre 2009, s est déroulé à Bangui, dans la salle de conférence de l hôtel JM RESIDENCE, le Séminaire National sur la Qualité de Service des Réseaux GSM en République Centrafricaine sous l égide de l Agence de Régulation des Télécommunications. Le Séminaire National a été organisé par l ART dans le cadre de sa mission régalienne d animation du marché des télécommunications en RCA et de protection des droits du consommateur. A ce titre, l ART est chargée de veiller, entre autres, au respect par les Opérateurs de leur obligation de maintien de la meilleure Qualité de Service telle que mentionnée à l article 18 de la loi n du 28 décembre 2007 et qui est contenue dans leurs cahiers des charges respectifs. L objectif dudit Séminaire National est de produire un document fédérateur sur la Qualité de Service des Réseaux Mobiles qui permettra, à brève échéance, de mesurer de manière comparative les performances des réseaux des Opérateurs présents en République Centrafricaine. I. CEREMONIE D OUVERTURE La cérémonie d ouverture était présidée par Son Excellence, Monsieur le Ministre des Postes et Télécommunications, Chargé des Nouvelles Technologies. Le Ministre était entouré du Président du Conseil d Administration de l ART, du Directeur Général de l ART et des Directeurs Généraux des entreprises exploitant de réseaux de téléphonie mobile présentes en RCA. Deux allocutions ont été prononcées à cette occasion respectivement par le Directeur Général de l ART, Monsieur Valeri SAI et Son Excellence Thierry Savonarole MALEYOMBO, Ministre des Postes et Télécommunications, chargé des Nouvelles Technologies. II. PARTICIPATION : Outre le Ministère de Tutelle, l Agence de Régulation des Télécommunications, ont pris part à ces travaux, les Opérateurs de téléphonie mobile que sont SOCATEL, TELECEL CENTRAFRIQUE, ATLANTIQUE TELECOM CENTRAFRIQUE, NATIONLINK TELECOM, ORANGE CENTRAFRIQUE, l opérateur de transit international TELSOFT GATEWAY CENTRAFRIQUE, l équipementier HUAWEI, les Associations de consommateurs (OCC, ASCOCA) et de professionnels des télécoms (UCPNT), ainsi que l expert Centrafricain, M. Vincent SAKANGA, Ancien Ministre des Postes et Télécommunications, Ancien Chef de Bureau de l Union Internationale des Télécommunications pour la Zone Afrique Centrale, Consultant Indépendant, et deux Consultants, M. Patrice MICONI de PMI CONSEIL, et M. Guillaume NGUELE MBEGA, Chef de cellule de l évaluation et du contrôle technique de l ART du CAMEROUN. Séminaire sur la QoS des réseaux GSM en RCA Rapport Final Bangui, 7 11 Sept 2009 Page 2

3 III. DEROULEMENT DU SEMINAIRE NATIONAL Le Séminaire National s est déroulé sur un mode participatif comprenant les phases suivantes : - Présentations de l architecture des réseaux GSM et de la gestion de la Qualité de Service par les Opérateurs et un Équipementier ; - Contributions aux débats par les Associations de consommateurs et les Experts ; - Travaux en commissions ; Pour la conduite des travaux de ce Séminaire National, et suivant l usage, les participants ont mis en place un bureau ainsi composé : - Président : M. Vincent SAKANGA, Ancien Ministre, Ancien Chef de Bureau UIT pour la zone Afrique Centrale, Consultant Indépendant ; - Premier Rapporteur : Me. Edgar MAIDOU, consultant juridique de l ART ; Second Rapporteur : M. Gaëtan RENEKOUZOU, Chef de Division Contrôle de Gestion de l ART. 3.1 PRESENTATIONS ET ETUDES DE CAS En prélude à l élaboration du document fédérateur sur les normes de Qualité de Service et pour une édification mutuelle, les participants ont présenté leurs expériences respectives en matière de gestion de la qualité de leurs services ainsi que sur la performance de leurs réseaux de télécommunications. Les Présentations ont porté sur : - «Le concept du réseau cellulaire et l interface radio GSM» (HUAWEI) ; - «Les Protocoles GSM pour l établissement d appels et de session» (ORANGE CENTRAFRIQUE) ; - «Gestion de la Mobilité et du ROAMING national et international» (TELSOFT) ; - «Les enjeux de la qualité de services et les différents exemples internationaux» (PMI CONSEIL). Études de cas : Conformément aux Termes de Référence (TdR) du Séminaire National, les opérateurs ont été invités par l ART à exposer des études de cas d après les critères suivants : - Concepts et Normes de la QoS utilisés ; - Les indicateurs QoS retenus et utilisés conformément aux Normes standard ; - Les Outils et Mesures de la QoS utilisés et leurs procédures d application ; - Le Suivi et les tableaux de bord utilisés ; - Les actions menées en termes d Organisation et l optimisation de la QoS ; - Les difficultés rencontrées (Endogènes et Exogènes) ; - Les Propositions pour améliorer la QoS en R.C.A. Séminaire sur la QoS des réseaux GSM en RCA Rapport Final Bangui, 7 11 Sept 2009 Page 3

4 Ont ainsi présenté des cas d études, les opérateurs ci après : - TELECEL CENTRAFRIQUE ; - NATIONLINK TELECOM ; - ATLANTIQUE TELECOM CENTRAFRIQUE ; - ORANGE CENTRAFRIQUE ; - SOCATEL ; - TELSOFT GATEWAY CENTRAFRIQUE. 3.2 CONTRIBUTIONS DES ASSOCIATIONS DE CONSOMMATEURS ET DES EXPERTS Deux associations de consommateurs ont apporté leurs contributions aux débats, à savoir l Observatoire Centrafricain de la Consommation (OCC) et l Association des Consommateurs de Centrafrique (ASCOCA) : L intervention de l OCC a mis en exergue les problèmes rencontrés relativement aux thèmes suivants : - Transfert de technologie ; - Couverture entre deux destinations ; - Interférences et coupures intempestives ; - Publicités intempestives sur les portables par SMS ; - Interconnexion ; - Approvisionnement de l arrière pays en coupons de rechargement ; - Coupons invalides ; - Vente des Kits de rechargement (carte SIM) sans enregistrement de l identité de l usager. L ASCOCA a mis en avant les propositions suivantes : - Création d un cadre de concertation entre Opérateurs, Consommateurs et le Régulateur. - Association des consommateurs au lancement des produits des Opérateurs. - Organisation de séances de sensibilisation et de formation des Consommateurs par les Opérateurs et l ART. - Mutualisation des infrastructures par les opérateurs. Deux Consultants invités par l ART ont également apporté leurs expertises aux travaux : Le consultant représentant de l ART CAMEROUN a fait une présentation intitulée «Contrôle de la couverture et de la qualité de service des réseaux de téléphonie au Cameroun». Le consultant de PMI CONSEIL a fait une présentation intitulée «Outils, Méthodes et Types de Tests à réaliser pour apprécier la QoS». Séminaire sur la QoS des réseaux GSM en RCA Rapport Final Bangui, 7 11 Sept 2009 Page 4

5 3.3 TRAVAUX EN COMMISSIONS Les différentes prestations et contributions ont été suivies des débats à l issue desquels trois commissions ont été constituées pour approfondir les différents sujets abordés afin de faire des propositions concrètes devant déboucher sur des projets des textes à soumettre à l Autorité compétente pour la gestion des qualités de services des réseaux GSM en RCA. Les Commission étaient composées de la manière suivantes : a. Commission Indicateur QoS - Président : M. MICONI Patrice - Rapporteur : M. NAHOULYA BISSI Lucien - Rapporteur Adjoint : M. POLOKO Romaric Ce comité a eu pour axe de réflexion la définition des indicateurs objectifs et subjectifs qui permettent de mesurer la qualité de service, ainsi que les seuils à respecter. b. Commission Protocole de mesures - Président : M. NGUELE MBEGA Guillaume - Rapporteur : M. KAYA Christophe - Rapporteur Adjoint : M. KOPATI Carl Ce comité a eu pour axe de réflexion la détermination des instruments et méthodes de mesures, de l entité chargée de la collecte des données, et de leur analyse, la fréquence et la périodicité des relevés, et la répartition des coûts entre Opérateurs et Régulateur. c. Commission Communication/Sanction : - Président : Mlle NALIMBI Syntiche - Rapporteur : M. GALAGALAS Hyacinthe - Rapporteur Adjoint : M. NGOUALESSIO Thierry Rupert Ce comité a eu pour axe de réflexion l étude des sanctions et la notation, le classement et la publication des performances des réseaux des Opérateurs aux Consommateurs centrafricains. IV. RAPPORTS DES COMMISSIONS A LA PLENIERE Les différentes commissions ont présenté les conclusions de leurs travaux à la plénière du Séminaire National. Ces conclusions, après débats, ont été adoptées avec amendements. Les indicateurs retenus pour évaluer les services Voix, SMS, Service clientèle sont les suivants : Séminaire sur la QoS des réseaux GSM en RCA Rapport Final Bangui, 7 11 Sept 2009 Page 5

6 A. VOIX 1. Le Taux d appels réussis Définition : Un appel réussi est un appel qui va jusqu au décrochage. Périodicité : Journalière pour l opérateur. Mensuelle pour le Régulateur. Seuil : Minimum 90%, révisable à la première campagne. Zone : Bangui et seize (16) Préfectures Calcul : Le rapport entre le nombre d appels réussis sur le nombre d appels tentés. 2. Couverture Radio Définition : Un point est considéré comme couvert si le niveau de champ mesuré est supérieur ou égal aux niveaux fixés. Seuil : Rxlevel: 90dBm à Bangui outdoor. 95dBm en provinces outdoor. Zones : Bangui et seize préfectures Calcul : Mesure 3. Taux d appels coupés (Call Drop rate) Définition : Un appel réussi, mais coupé pendant la communication. Seuil : 2%. Zone : Bangui et seize (16) préfectures Calcul : Le rapport du nombre des appels coupés sur le nombre des appels réussis. 4. Taux de qualité Auditive parfaite Définition : Une communication parfaite est une communication établie et maintenue durant 2 minutes sans gène pour la conversation. Zones : Bangui et seize préfectures Calcul : Le rapport entre le nombre de communications établies maintenues pendant 2 minutes sans gêne sur le nombre de communications tentées. 5. Taux de Qualité Auditive acceptable Définition : Une communication acceptable est une communication établie et maintenue pendant 2 minutes. Périodicité : Campagne sur le terrain Zone : Bangui et seize préfectures Séminaire sur la QoS des réseaux GSM en RCA Rapport Final Bangui, 7 11 Sept 2009 Page 6

7 Calcul : Le rapport entre la différence entre le nombre de communications établies maintenues pendant 2 minutes et le nombre de communications de qualité parfaite sur le nombre de communications tentées. B. SMS (SHORT MESSAGE SERVICE) 1. Taux de SMS réussis : Définition : Un SMS réussi est un SMS distribué dans le temps de 2mn sans distorsion du message. Seuil : 90% Zone : Bangui et Provinces Calcul : Le nombre de SMS réussis sur le nombre de SMS envoyés. 2. Taux de SMS échoués : Définition : Un SMS échoué est un SMS non reçu ou reçu au delà de 30 minutes. Seuil : 5%. Zones : Bangui et seize préfectures Calcul : Le nombre de SMS non reçus ou reçus au delà de 30 minutes sur le nombre total de SMS envoyés. C. SERVICE CLIENTELE 1. Service d accueil téléphonique (Call center) Objectif : Taux d Accueil Téléphonique satisfaisant Définition : Un accueil téléphonique satisfaisant est un accueil avec une durée d attente inférieure à 2 minutes. Seuil : A définir ultérieurement par l ART en concertation avec les opérateurs Zone : Bangui et seize préfectures Calcul : Rapport entre le nombre d attentes inférieures à 2 minutes sur le nombre d attentes totales. 2. Service Accueil dans les Agences Commerciales Objectif : Taux d Accueil en Agence satisfaisant. Définition : Un Accueil en Agence est satisfaisant si le temps d attente entre l arrivée à l agence et la mise en relation avec un Opérateur ou opératrice est inférieur à 10 minutes. Seuil : A définir ultérieurement par l ART en concertation avec les opérateurs Zone : Bangui et seize préfectures Séminaire sur la QoS des réseaux GSM en RCA Rapport Final Bangui, 7 11 Sept Séminaire sur la QoS des réseaux GSM en RCA Rapport Final Bangui, 7 11 Sept 2009 Page 7

8 Calcul : Rapport entre le nombre d attentes inférieures à 10 minutes sur le nombre d attentes totales. 3. Remplacement de cartes SIM : Objectif : Taux de satisfaction du Service «Remplacement de cartes SIM» Définition : Le Service «Remplacement de cartes SIM» est jugé satisfaisant si l achat de la nouvelle carte s effectue en moins de 10 minutes et l activation de cette nouvelle carte s effectue en moins de 3 heures. Seuil : A définir ultérieurement par l ART en concertation avec les opérateurs Zone : Par Arrondissement de Bangui et chacune des seize préfectures. Calcul : Rapport du nombre de remplacement de cartes en moins de 10 minutes et 3 heures sur le nombre de remplacement de cartes total. D. SERVICE PROXIMITE ACCES CLIENT : Définition : Le nombre d accès clients (agences /distributeurs) par arrondissement sur Bangui et par ville couverte dans les seize préfectures. Seuil : 1 présence par arrondissement sur Bangui et ville couverte en provinces. Zones : Bangui et seize préfectures Calcul : A définir ultérieurement par l ART en concertation avec les opérateurs V. LES RECOMMANDANTIONS Les recommandations retenues sont les suivantes : 1. A l intention des Opérateurs Recommandation 1 : Chaque Opérateur doit élaborer une procédure par rapport au respect de ses offres commerciales et promotionnelles. Il enverra à l ART pour validation 15 jours avant le lancement commercial. L ART dispose de 15 jours dès réception pour réagir, ce délai expiré, la procédure est considérée comme validée. Recommandation 2 : Conformément aux dispositions de la loi N du 28 décembre 2007 prise en son article 18 alinéa 12 qui édicte que le titulaire d une licence est tenu de respecter «les obligations permettant le contrôle du respect du cahier des charges», les Opérateurs se partageront équitablement les coûts relatifs l acquisition des équipements de mesures de la qualité de service. Chaque partie prenant part à la mission de contrôle prendra son personnel en charge. Séminaire sur la QoS des réseaux GSM en RCA Rapport Final Bangui, 7 11 Sept 2009 Page 8

9 2. A l intention des Associations de consommateurs Recommandation 1 : Les participants recommandent aux Associations des consommateurs d effectuer une campagne de sensibilisation auprès de la population afin de restituer les informations partagées à l occasion du Séminaire. 3. A l intention de l ART Recommandation 1 : La mission de contrôle relève de l ART conformément aux dispositions de l Article 18 alinéa 12 de la Loi N du 28 décembre 2007 portant R égulation des Télécommunication en R.C.A. Pour une meilleure mise en application de cette mission, elle doit associer les différents acteurs du secteur. Aussi, seul le Personnel assermenté de l ART participera aux missions de contrôles et de vérifications sanctionnées par un procès verbal signé des parties concernées. Recommandation 2 : La Commission recommande à l ART de se doter des équipements de mesures automatiques. Recommandation 3 : L ART effectuera des visites inopinées pour demander à chaque Opérateur de mettre à sa disposition le journal d appel sur une période. Ce journal doit être accompagné des données de facturation, conformément aux dispositions de l article 18 de la Loi N du 28 décembre L ART a jusqu au 01 janvier 2010 pour élaborer et mettre en place les fiches lui permettant d exploiter les données des Opérateurs. L ART a l obligation de garder la confidentialité de toutes les informations portant mention confidentielle. Recommandation 4 : Après traitement et analyse des données, l ART restituera les résultats en présence de ou des Opérateurs concernés, suivi d une publication officielle. Le cas échéant, les sanctions pourraient être prises à l endroit des opérateurs conformément à la loi en vigueur. Recommandation 5 : Les participants retiennent la nomenclature des sanctions administratives et pénales définies dans la Loi N du 28 Décembre Ils recommandent des actions tant incitatives que contraignantes pour les opérateurs qui n auraient pas observé les seuils minimas arrêtés par le Séminaire. En sus des sanctions existantes, ils proposent préalablement à la mise en demeure : «Le Rappel à l ordre notifié par la Direction Générale de l ART». Ils exigent que toutes les décisions de l ART soient motivées. Les participants recommandent que les pénalités soient infligées par rapport aux grands axes routiers, aux localités mentionnées dans le cahier des charges ; qu il soit tenu compte des autres zones couvertes par les opérateurs non contenues dans le cahier des charges. Ils recommandent que la sanction de 3% soit proportionnelle au degré de couverture de l opérateur (tenir compte de l effort fourni en vue d atteindre les indicateurs QoS). Séminaire sur la QoS des réseaux GSM en RCA Rapport Final Bangui, 7 11 Sept 2009 Page 9

10 Toutefois, les participants recommandent que les opérateurs soient exemptés des sanctions définies en cas de force majeure. Recommandation 6 : Les participants retiennent comme canaux de communication des résultats : - le Journal Officiel, - La Presse écrite et audio visuelle - Le Site web de l ART. Recommandation 7 : Les participants recommandent que le contenu des informations hébergées sur le site web comprenne le détail des indicateurs de chaque opérateur, à savoir : - L Accessibilité aux Réseaux, - La Fiabilité des Réseaux, - La Fiabilité des Service, - Le Ressenti des clients ; - Les graphiques, - La périodicité des enquêtes et les origines Recommandation 8 : Les participants recommandent que le classement des réseaux se fasse par opérateur par ordre de : - Accessibilité aux Réseaux, - Fiabilité des Réseaux, - Fiabilité des Service, - Ressenti des clients ; - Les graphiques, - La périodicité des enquêtes et les origines 4. A l attention de l ART et des opérateurs Recommandation 1 : A la date du 01 janvier 2010, les Directions Commerciales des Opérateurs mettront en place une procédure de traitement des réclamations pour le suivi des plaintes des abonnés. Parallèlement, l ART devra mettre en place dans le même délai, un service interne s occupant des plaintes des Usagers des réseaux des télécommunications. De manière périodique, les Opérateurs transmettront, pour vérification à l ART, les informations relatives aux réclamations des abonnés. L ART pourra de manière inopinée effectuer les visites chez les Opérateurs pour procéder à la vérification desdites informations. Chaque Opérateur mettra en place un numéro vert pour les réclamations. Les opérateurs feront une campagne de sensibilisation des Consommateurs. Séminaire sur la QoS des réseaux GSM en RCA Rapport Final Bangui, 7 11 Sept 2009 Page 10

11 Recommandation 2 : L ART, en concertation avec les Opérateurs, disposera de 3 mois pour élaborer un manuel de procédures de mesures de couverture et de qualité de service englobant : - Les pourcentages de couverture et de qualité de service d une zone - La délimitation des localités visées dans les cahiers des charges - L échantillon de mesures en fonction de la population de la localité visée - La détermination de la vitesse du véhicule sur les axes routiers et à l intérieur des villes - La définition des parcours des mesures - La détermination des périodes (heures chargées, weekend et jours fériés) - La détermination de la durée d une communication - Les autres paramètres seront introduits après l acquisition de l équipement. La procédure ci dessus ainsi que les indicateurs de couverture et de qualité de service serviront de document de base pour permettre d élaborer les Termes de Référence en vue de l acquisition de l équipement de contrôle. Enfin, la procédure, objet de la présente recommandation sera signée par les différentes parties. Recommandation 3 : Chaque Audit de terrain devra être précédé de réunions préparatoires afin d harmoniser les points de vue des différents intervenants. VI. OBSERVATIONS DES PARTICIPANTS Les participants considèrent que les annonces publicitaires erronées sont répréhensibles car la publicité mensongère est un délit pénal. Les annonces publicitaires mensongères quant à la QoS sont frappées de : - Sanctions administratives par le Haut Conseil de la Communication et l ART ; - Sanctions pénales et civiles par les juridictions de l ordre judiciaire. L ART peut sanctionner la concurrence déloyale au même titre que la QoS. Les entités ayant un intérêt à agir sont : - Le Ministère de Tutelle, - L ART, - Les consommateurs. Les Voies de recours : Les participants recommandent que soit accordée aux opérateurs la possibilité de voie de recours contre les décisions de l ART. Séminaire sur la QoS des réseaux GSM en RCA Rapport Final Bangui, 7 11 Sept 2009 Page 11

12 VII. CEREMONIE DE CLOTURE La cérémonie de clôture du Séminaire National sur la Qualité de Service des Réseaux GSM en République Centrafricaine a été présidée par le Représentant du Ministre des Postes et Télécommunications chargé des Nouvelles Technologies, empêché. Il était entouré du Président du conseil d Administration et du Directeur Général de l A.R.T. Fait à Bangui, le 11 Septembre 2009 Le Président des Travaux, M. Vincent SAKANGA Le Premier Rapporteur, M. Edgar MAÏDOU Séminaire sur la QoS des réseaux GSM en RCA Rapport Final Bangui, 7 11 Sept 2009 Page 12

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice AUTORITE DE REGULATION CONSEIL NATIONAL DE REGULATION DIRECTION DES TELECOMMUNICATIONS Contrôle de la qualité de service des opérateurs de

Plus en détail

N 73 Journal Officiel de la République Tunisienne 10 septembre 2013 Page 2629

N 73 Journal Officiel de la République Tunisienne 10 septembre 2013 Page 2629 Arrêté du ministre des technologies de l information et de la communication du 29 juillet 2013, portant approbation du cahier des charges fixant les conditions et les procédures d exploitation des centres

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE D'ACHEMINEMENT DE COMMUNICATIONS FIXES ET MOBILES NUMERO 05-2010 CDG 64 n 05-2010 CCTP Communications téléphoniques 2010 1 1. DEFINITION DES PRESTATIONS

Plus en détail

LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE. Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU

LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE. Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU Paris le 01 Novembre 2007 LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU 1 Introduction Dans le cadre de leur politique de réformes

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et la Loi sur le recouvrement de certaines créances

Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et la Loi sur le recouvrement de certaines créances DEUXIÈME SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 48 Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et la Loi sur le recouvrement de certaines créances Présentation Présenté par M.

Plus en détail

Ministère de la Communication et des Nouvelles Technologies

Ministère de la Communication et des Nouvelles Technologies Ministère de la Communication et des Nouvelles Technologies République du MALI ----------------------- Un peuple-un but-une foi * Comité de Régulation des Télécommunications* ----------------------- GSM

Plus en détail

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL Atelier de planification opérationnelle du Projet COMIFAC-FAO relatif aux «systèmes de surveillance et de MNV nationaux avec une approche régionale pour les pays du Bassin du Congo» Libreville 14 & 15

Plus en détail

Evaluation de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile 2G/3G en Tunisie Période : Février 2015 - Régions : Béja Jendouba

Evaluation de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile 2G/3G en Tunisie Période : Février 2015 - Régions : Béja Jendouba 2015 Evaluation de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile 2G/3G en Tunisie Période : Février 2015 - Régions : Rapport de synthèse des mesures Instance Nationale des Télécommunications Table

Plus en détail

Contrat d'abonnement A l'offre NetBox

Contrat d'abonnement A l'offre NetBox Contrat d'abonnement A l'offre NetBox Identification du Client Personne physique ou professionnelle Non & Prénom M. Mme Mlle Date de naisance Nationalité Pièce d identité (1) CIN Passeport N 0 : Date et

Plus en détail

Audit et Ingénierie de la Qualité des Réseaux Mobiles

Audit et Ingénierie de la Qualité des Réseaux Mobiles SEMINAIRE «AUDIT ET INGENIERIE DE LA QUALITE DES RESEAUX MOBILES» DU 02 AU 06 JUIN 2014 TUNIS (TUNISIE) Audit et Ingénierie de la Qualité des Réseaux Mobiles Objectifs : Permettre aux participants de maîtriser

Plus en détail

Société anonyme au capital de 10 130 830,84 euros Siège social : 8, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS

Société anonyme au capital de 10 130 830,84 euros Siège social : 8, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS Société anonyme au capital de 10 130 830,84 euros Siège social : 8, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS Rapport du Président du conseil d administration sur les conditions de

Plus en détail

PROTOCOLE RELATIF À L ARRANGEMENT DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES

PROTOCOLE RELATIF À L ARRANGEMENT DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES PROTOCOLE RELATIF À L ARRANGEMENT DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES adopté à Madrid le 27 juin 1989, modifié le 3 octobre 2006 et le 12 novembre 2007 Liste des articles du

Plus en détail

L Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes ;

L Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes ; Décision n 2008-1362 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 4 décembre 2008 relative à la publication des mesures d indicateurs de qualité de service fixe

Plus en détail

Sommaire. Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis)... 3

Sommaire. Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis)... 3 FONCTIONNAIRES DE L ÉTAT - STATUT GÉNÉRAL - Télétravail 1 TÉLÉTRAVAIL Sommaire Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis).... 3 Règlement grand-ducal

Plus en détail

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Loi n 19-2005 du 24 novembre 2005 Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi définit les conditions d exercice

Plus en détail

L'Instance Nationale des Télécommunications,

L'Instance Nationale des Télécommunications, Décision de l Instance Nationale des Télécommunications n 58/2012 en date du 05 juillet 2012 fixant les conditions et les modalités de mise en œuvre de la portabilité des numéros fixes et mobiles en Tunisie

Plus en détail

Forum sur la Gouvernance de l'internet en Afrique Centrale : Douala Cameroun, du 29 au 31 Mai 2012

Forum sur la Gouvernance de l'internet en Afrique Centrale : Douala Cameroun, du 29 au 31 Mai 2012 Forum sur la Gouvernance de l'internet en Afrique Centrale : Douala Cameroun, du 29 au 31 Mai 2012 Instruments juridiques de protection des infrastructures et de la vie privée des citoyens contre les cyber

Plus en détail

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi n 91-14 du 11 février 1991 Article Premier Il est institué un Médiateur de la République, autorité indépendante qui reçoit, dans les conditions

Plus en détail

PRESENTATION DE L OPT 17 mai 2013

PRESENTATION DE L OPT 17 mai 2013 Le 17 mai 2013, à 8h, au Château Royal Nouméa, Benjamin Bonnet, chef par intérim de l agence grands-comptes a ouvert la matinée avec pour ordre du jour : la présentation du bilan d activités 2012 et les

Plus en détail

Journal Officiel de la République Tunisienne 10 septembre 2013 N 73. Page 2634

Journal Officiel de la République Tunisienne 10 septembre 2013 N 73. Page 2634 Arrêté du ministre des technologies de l information et de la communication du 29 juillet 2013, portant approbation du cahier des charges fixant les conditions et les procédures de fourniture des services

Plus en détail

Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage

Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage Coordonnées FUTUROSOFT Coordonnées CLIENT Raison Social : FUTUROSOFT Société à responsabilité limitée au capital de 109.763 Euros 8-10

Plus en détail

PLAN. I- Un dossier d appel d offres pour l attribution d une licence; II- Objectifs pris en compte lors de l attribution des licences; Introduction

PLAN. I- Un dossier d appel d offres pour l attribution d une licence; II- Objectifs pris en compte lors de l attribution des licences; Introduction 07/10/2014 1 PLAN Introduction I- Un dossier d appel d offres pour l attribution d une licence; II- Objectifs pris en compte lors de l attribution des licences; Conclusion 07/10/2014 2 PLAN I- Un dossier

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Ordonnance n o 2006-344 du 23 mars 2006 relative aux retraites professionnelles supplémentaires NOR

Plus en détail

(Ordonnance n 109/08) Efficace le 1 septembre, 2008 CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT

(Ordonnance n 109/08) Efficace le 1 septembre, 2008 CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT OBJECTIF CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT Le Code de déontologie («Code») établit les normes minimales que les intermédiaires en gaz naturel doivent respecter lorsqu ils achètent,

Plus en détail

Cahier des Charges Administratives Particulières. Marché public Prestation de nettoyage de locaux extrahospitaliers

Cahier des Charges Administratives Particulières. Marché public Prestation de nettoyage de locaux extrahospitaliers Centre Hospitalier Cahier des Charges Administratives Particulières Marché public Prestation de nettoyage de locaux extrahospitaliers Octobre 2014 1 Article 1 - Objet du marché, procédure et dispositions

Plus en détail

04.95.31.88.85 ou au 06.24.09.93.01

04.95.31.88.85 ou au 06.24.09.93.01 Monsieur, Madame, Mademoiselle L auto-école Cap Conduite est un organisme de formation agréé par la préfecture, pour dispenser des stages de sensibilisation à la sécurité routière. Ces stages, d une durée

Plus en détail

Version consolidée AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ----- Règlement intérieur du Collège. Chapitre 1 er Composition des formations

Version consolidée AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ----- Règlement intérieur du Collège. Chapitre 1 er Composition des formations Version consolidée AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ----- Règlement intérieur du Collège Article 1 er Chapitre 1 er Composition des formations Les membres composant le Collège restreint, les sous-collèges

Plus en détail

PROGRAMME STAGE TECHNIQUE

PROGRAMME STAGE TECHNIQUE ARCKENCIEL SERVICES 189 Avenue Gambetta 75020 Paris / France Tel : 08 71 71 19 31 Fax : 01 46 59 19 16 Site : http://www.arckenciel.fr TECHNOLOGIES INTERNET SOLUTIONS INFORMATIQUES TELECOMMUNICATION VOIE

Plus en détail

conforme à l original

conforme à l original REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail Copie certifiée -------------- conforme à l original DECISION N 020/2012/ANRMP/CRS DU 30 AOÛT 2012 SUR LE RECOURS DE LA SOCIETE MEDICAL PROGRESS

Plus en détail

Du 11 au 22 Juin 2012 Tunis (Tunisie)

Du 11 au 22 Juin 2012 Tunis (Tunisie) SEMINAIRE«SUIVI DE LA QUALITE, PLANIFICATION, OPTIMISATION, DES RESEAUX GSM / GPRS ET PRATIQUE DES DRIVE TESTS» POUR LES REGULATEURS DE RESEAUX TELECOMMUNICATIONS Du 11 au 22 Juin 2012 Tunis (Tunisie)

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Article 1. Enregistrement d un nom de domaine

Article 1. Enregistrement d un nom de domaine Conditions Générales d Utilisation du Service «Nom de domaine pro» Les présentes Conditions Générales d Utilisation ont pour objet de définir les conditions dans lesquelles le Relais Internet, département

Plus en détail

LICENCE D UTILISATION DE LA DO NOT CALL ME LIST : CONDITIONS GENERALES

LICENCE D UTILISATION DE LA DO NOT CALL ME LIST : CONDITIONS GENERALES LICENCE D UTILISATION DE LA DO NOT CALL ME LIST : CONDITIONS GENERALES Introduction Dans les présentes conditions, l'on entend par : - Abonné : toute personne physique ou morale qui utilise un service

Plus en détail

La Voix sur le Réseau IP

La Voix sur le Réseau IP Abossé AKUE-KPAKPO Gestionnaire des Télécommunications Chef Division Internet et Offres Entreprise Abosse.akue@togotel.net.tg BP : 8103 Lomé Tél : +228 221 86 54 Mob : +228 904 01 81 Fax : +228 221 88

Plus en détail

Copie Certifiée Conforme à l original

Copie Certifiée Conforme à l original REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail ------------- Copie Certifiée Conforme à l original DECISION N 010/2015/ANRMP/CRS DU 02 AVRIL 2015 SUR LE RECOURS DE LA SOCIETE KINAN CONTESTANT

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE POUR L EFFICACITÉ DE LA JUSTICE (CEPEJ)

COMMISSION EUROPÉENNE POUR L EFFICACITÉ DE LA JUSTICE (CEPEJ) Strasbourg, le 7 décembre 2007 CEPEJ(2007)15 COMMISSION EUROPÉENNE POUR L EFFICACITÉ DE LA JUSTICE (CEPEJ) LIGNES DIRECTRICES VISANT A AMELIORER LA MISE EN ŒUVRE DE LA RECOMMANDATION SUR LES MODES ALTERNATIFS

Plus en détail

Marquage CE des Granulats

Marquage CE des Granulats REFERENTIEL SECTORIEL POUR LA Page 1 sur 11 MAÎTRISE DE LA PRODUCTION DES GRANULATS (Système d'attestation de conformité 2+) SOMMAIRE : Article 1 Objet et domaine d application Article 2 Intervenants dans

Plus en détail

OFFRE TECHNIQUE ET TARIFAIRE D INTERCONNEXION AU RESEAU MOBILE D IAM ANNEE 2012

OFFRE TECHNIQUE ET TARIFAIRE D INTERCONNEXION AU RESEAU MOBILE D IAM ANNEE 2012 OFFRE TECHNIQUE ET TARIFAIRE D INTERCONNEXION AU RESEAU MOBILE D IAM ANNEE 2012 PREAMBULE La présente offre est publiée par Itissalat Al Maghrib (IAM) conformément aux dispositions : 1- du décret n 2-97-1025

Plus en détail

RAPPORT DE RÉUNION PHOTO DE GROUPE

RAPPORT DE RÉUNION PHOTO DE GROUPE RAPPORT DE RÉUNION Réunion des Organes et Institutions Spécialisées de la CEMAC consacrée à l élaboration des fiches-projets, cadres logiques et stratégies de promotion du Programme Économique Régional

Plus en détail

FIXANT LES CONDITIONS ET MODALITES APPLICABLES AUX OFFRES PROMOTIONNELLES DES OPERATEURS DE TELEPHONIE MOBILE DE NORME GSM

FIXANT LES CONDITIONS ET MODALITES APPLICABLES AUX OFFRES PROMOTIONNELLES DES OPERATEURS DE TELEPHONIE MOBILE DE NORME GSM DECISION N 10 /SP/PC/ARPT/12 du 07 Mars 2012 FIXANT LES CONDITIONS ET MODALITES APPLICABLES AUX OFFRES PROMOTIONNELLES DES OPERATEURS DE TELEPHONIE MOBILE DE NORME GSM Le Conseil de l Autorité de Régulation

Plus en détail

Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) 7 ème Salon Africain de l Invention et de l Innovation Technologique (SAIIT)

Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) 7 ème Salon Africain de l Invention et de l Innovation Technologique (SAIIT) Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) 7 ème Salon Africain de l Invention et de l Innovation Technologique (SAIIT) Bamako Mali, 28 Octobre au 1 er Novembre 2015 TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

(Cotonou, le 18 Juillet 2013)

(Cotonou, le 18 Juillet 2013) République du Bénin ************** Ministère de l Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l Insertion des Jeunes (MESFTPRIJ) **************** Ministère

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION EVENEMENTIELLE

PLAN DE COMMUNICATION EVENEMENTIELLE ORGANISATION AFRICAINE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (OAPI) AFRICAN INTELLECTUAL PROPERTY ORGANIZATION (OAPI) Yaoundé, du 11 au 13 Septembre 2012 TERMES DE REFERENCE PLAN DE COMMUNICATION EVENEMENTIELLE

Plus en détail

LOI N 2006-01 portant Code des Postes

LOI N 2006-01 portant Code des Postes REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi LOI N 2006-01 portant Code des Postes EXPOSE DES MOTIFS Le secteur postal connaît actuellement des mutations liées notamment aux avancées technologiques,

Plus en détail

contrat de concession et de licence

contrat de concession et de licence REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE UN BUT UNE FOI contrat de concession et de licence relatif a l exploitation de plusieurs parties du secteur de l electricite En date du 31 mars 1999 TABLE DES MATIERES :

Plus en détail

Avant projet de texte légal portant régime de l intégration du genre dans les politiques nationales de croissance et de l emploi

Avant projet de texte légal portant régime de l intégration du genre dans les politiques nationales de croissance et de l emploi Avant projet de texte légal portant régime de l intégration du genre dans les politiques nationales de croissance et de l emploi Préambule Le Cameroun a révisé son DSRP i 2003 en lui adressant une direction

Plus en détail

PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE

PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE 1 PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE Les Etats membres de l Union africaine : Considérant que l Acte constitutif a créé la Cour de

Plus en détail

la séparation totale des activités des postes et télécommunications;

la séparation totale des activités des postes et télécommunications; LE CADRE GENERAL D ASSISTANCE PAR CONSULTANTS POUR L ELABORATION ET LA MISE EN OEUVRE D UN CADRE LEGAL APPROPRIE POUR LE SECTEUR DES TELECOMMUNICATIONS CONTEXTE GENERAL Le Gouvernement [PAYS] a adopté,

Plus en détail

La Loi canadienne anti-pourriel. Séance d information 2014

La Loi canadienne anti-pourriel. Séance d information 2014 La Loi canadienne anti-pourriel Séance d information 2014 Avis Cette présentation a été préparée par le personnel de la Commission dans le but de fournir des informations générales à l égard de la Loi

Plus en détail

Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes

Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes Format attendu des dossiers de demande de fréquences dans la bande 2,1 GHz dans les DOM, à Saint-Pierre et Miquelon, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Mayotte en date du 1 er novembre 2007 Selon l article

Plus en détail

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ A chaque campagne agricole dans les zones rurales Camerounaises en particulier et Africaines en générale,

Plus en détail

Ordre du jour provisoire annoté et projet d organisation des travaux

Ordre du jour provisoire annoté et projet d organisation des travaux Nations Unies A/AC.260/1 Assemblée générale Distr.: Générale 25 juin 2001 Français Original: Anglais Réunion du Groupe intergouvernemental d experts à composition non limitée chargé d élaborer un projet

Plus en détail

Règlement de la Cour

Règlement de la Cour Règlement de la Cour 1 er juillet 2014 Greffe de la Cour Strasbourg Instructions pratiques amendées le 29 septembre 2014 Note du greffe Cette nouvelle édition du règlement de la Cour intègre les amendements

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-35 DU 25 MARS 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2015-35 DU 25 MARS 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2015-35 DU 25 MARS 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION

MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION Central African Backbone Communication Infrastructure and Technology CAB CIT Congo Projet N IDA 49740 CG

Plus en détail

Blanchiment d argent : fin de l anonymat des bénéficiaires de sociétés et de fiducies?

Blanchiment d argent : fin de l anonymat des bénéficiaires de sociétés et de fiducies? Blanchiment d argent : fin de l anonymat des bénéficiaires de sociétés et de fiducies? Chantal CUTAJAR Présidente de l OCTFI Directrice du GRASCO (Université de Strasbourg) La Commission des affaires économiques

Plus en détail

CONVENTION PORTANT CREATION D UNE COMMISSION BANCAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE

CONVENTION PORTANT CREATION D UNE COMMISSION BANCAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE CONVENTION PORTANT CREATION D UNE COMMISSION BANCAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE Sur recommandation du Comité Monétaire institué par la Convention de Coopération du 22 novembre 1972, Le Gouvernement de la République

Plus en détail

Décret n 2008-517 du 20 mai 2008

Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 fixant les modalités d organisation et de fonctionnement des Agences régionales de Développement. RAPPORT DE PRESENTATION En application

Plus en détail

Évaluation de QoS 2G/3G et Internet en Tunisie: Objectifs et réalisations

Évaluation de QoS 2G/3G et Internet en Tunisie: Objectifs et réalisations Instance Nationale des Télécommunications Évaluation de QoS 2G/3G et Internet en Tunisie: Objectifs et réalisations Sihem Trabelsi sihem.trabelsi@intt.tn Chef du département Qualité de Service et Internet

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET CONSOMMATION Arrêté du 31 décembre 2013 relatif aux factures des services de communications

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES. Service SMS

CONDITIONS GENERALES. Service SMS CONDITIONS GENERALES Service SMS S.A.R.L. T.R.I.A.D.E. Version 1.6 du 12/09/2007 Le Client souhaite envoyer des SMS (messages courts vers les mobiles) via la solution TRIADE-SMS. 1. DÉFINITIONS Chacun

Plus en détail

SERVICES DE TELECOMMUNICATION FIXE MOBILE INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

SERVICES DE TELECOMMUNICATION FIXE MOBILE INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP SERVICES DE TELECOMMUNICATION FIXE MOBILE INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Etabli en application du Code des Marchés Publics et relatif au service de la téléphonie La procédure

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. MINISTÈRE DE l'emploi ET DE LA SOLIDARITE. Paris, le

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. MINISTÈRE DE l'emploi ET DE LA SOLIDARITE. Paris, le RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE l'emploi ET DE LA SOLIDARITE DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS Sous-direction des professions paramédicales Et des personnels hospitaliers

Plus en détail

Thème : la régulation des Marchés

Thème : la régulation des Marchés FORUM DES MARCHÉS 2014 Thème : la régulation des Marchés Introduction par Monsieur Protais AYANGMA, Directeur Général, Saham Assurance Cameroun Président du Panel Libreville, le 31 Octobre 2014 1 Les Panélistes

Plus en détail

Projet d Actions pour le Renforcement de l Etat de Droit et des Associations (PAREDA) 10ème FED

Projet d Actions pour le Renforcement de l Etat de Droit et des Associations (PAREDA) 10ème FED République du Congo Unité-Travail-Progrès Union Européenne Projet d Actions pour le Renforcement de l Etat de Droit et des Associations (PAREDA) 10ème FED Cérémonie de Lancement de la Plateforme de Publication

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 13 juin 2013 portant orientations sur le cadre de régulation du système de comptage évolué de GrDF Participaient à la séance : Olivier

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

Centre Régional d Assistance Technique pour l Afrique Centrale AFRITAC Centre Libreville, Gabon

Centre Régional d Assistance Technique pour l Afrique Centrale AFRITAC Centre Libreville, Gabon FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL Centre Régional d Assistance Technique pour l Afrique Centrale AFRITAC Centre Libreville, Gabon Termes de référence du séminaire de renforcement des capacités «gestion des

Plus en détail

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union RÈGLEMENTINTÉRIEUR Éditions de l Union TITRE I ADHÉRENTS Article 1 er DEMANDE D ADHÉSION 1. Toute personne physique souscrivant à l objet et aux valeurs du Mouvement peut adresser une demande d adhésion,

Plus en détail

Termes de Références pour la revue des contrats miniers en République de Guinée

Termes de Références pour la revue des contrats miniers en République de Guinée Termes de Références pour la revue des contrats miniers en République de Guinée I. Contexte La République de Guinée est aujourd hui engagée sur la voie de la transparence et de la bonne gouvernance pour

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 27 juin 2014 PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 27 juin 2014 PROPOSITION DE LOI Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 27 juin 2014

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Assistance à maîtrise d'ouvrage pour la passation des marchés de services de télécommunications et le renouvellement du système téléphonique ToIP Marché à procédure

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT RECRUTEMENT D

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Marseille N 09MA02599 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre-formation à 3 Mme FELMY, président M. Dominique REINHORN, rapporteur M. GUIDAL, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Handicap, Dépendance, Invalidité REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT HANDIVIE 1 Boulevard de Compostelle - 13012 Marseille : 04 91 44 07 73 - : 09 70 62 08 48 ssiad-handivie@wanadoo.fr TABLE DES MATIERES I.LE

Plus en détail

CONTRAT DE SOUSCRIPTION «ALERTES par SMS ou e-mail» Compléter les zones grisées, signer et renvoyer à l adresse suivante :

CONTRAT DE SOUSCRIPTION «ALERTES par SMS ou e-mail» Compléter les zones grisées, signer et renvoyer à l adresse suivante : CONTRAT DE SOUSCRIPTION «ALERTES par SMS ou e-mail» Compléter les zones grisées, signer et renvoyer à l adresse suivante : Crédit agricole Centre-est Relation Clients 69541 CHAMPAGNE MONT D OR CEDEX Entre

Plus en détail

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME Version du 17/04/2014 Approuvée par le comité de pilotage de la Marque QUALITE TOURISME Déposée à l'inpi le 07/07/2014 et publiée au BOPI n 2014-32

Plus en détail

Contrat d Assistance Sage

Contrat d Assistance Sage Contrat d Assistance Sage A titre de rappel, il est précisé que les conditions générales d utilisation auxquelles est soumis le client depuis l acquisition des licences restent applicables aux Progiciels

Plus en détail

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS Diffusion contrôlée : - Membres du comité - Examinateurs - Référents techniques page 1/15 O/Préambule Les décisions de certification,

Plus en détail

Contrat de Licence et Services Oracle (OLSA)

Contrat de Licence et Services Oracle (OLSA) Contrat de Licence et Services Oracle (OLSA) A. Définitions contractuelles : «Vous» et «vôtre(s)» désignent la personne physique ou l entité légale qui a signé ce contrat («le contrat») et commandé les

Plus en détail

Conditions de participation campagne WoM BASE B-39

Conditions de participation campagne WoM BASE B-39 Conditions de participation campagne WoM BASE B-39 Les Initiés Mars 2014 La participation à cette campagne est entièrement gratuite mais exige une démarche précise de l'initié: le transfert de votre numéro

Plus en détail

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE CONSIDÉRANT les réels problèmes d accessibilité aux services

Plus en détail

Indicateurs de qualité de l accès aux services fixes

Indicateurs de qualité de l accès aux services fixes Octobre 2014 22013 2013 Indicateurs de qualité de l accès aux services fixes Mesures de la qualité de l accès aux services fixes effectuées par les opérateurs au ISSN : 2258-3106 Sommaire Introduction...

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l Autorité des marchés financiers et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur l Autorité des marchés financiers et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 64 Loi modifiant la Loi sur l Autorité des marchés financiers et d autres dispositions législatives Présentation Présenté par Madame Monique

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT Par le présent contrat, LES TAXIS BLEUS s engagent à traiter les demandes de taxi du client avec un accès prioritaire par rapport au grand public 24h/24 et 7j/7. En sa qualité

Plus en détail

Note d avertissement et d explication sur le SMS

Note d avertissement et d explication sur le SMS Note à l intention des annonceurs envoyant des SMS à leurs clients et prospects en France Métropolitaine : les pratiques interdites vs celles recommandées Rappel du contexte : bien encadrer le marketing

Plus en détail

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 1 sommaire 1 faits marquants 2 résultats opérationnels 3 résultats financiers 4 perspectives 5 annexes 2 1 faits marquants 3 1 faits marquants S1 2010

Plus en détail

CONTRAT DE SOUSCRIPTION OFFRE PUSH-CLASSIQUE

CONTRAT DE SOUSCRIPTION OFFRE PUSH-CLASSIQUE CONTRAT DE SOUSCRIPTION OFFRE PUSH-CLASSIQUE ANNEXE 5 : CONDITIONS SPECIFIQUES AUX APPLICATIONS DE CAT. 3 V7.0 () Bouygues Telecom Société anonyme au capital de 616 661 789.28, immatriculée au RCS Nanterre

Plus en détail

AUX MAISONS DE TRANSFERT AUX AGENTS DE CHANGE

AUX MAISONS DE TRANSFERT AUX AGENTS DE CHANGE AUX MAISONS DE TRANSFERT ET AUX AGENTS DE CHANGE Les présentes lignes directrices résument les principales obligations légales auxquelles sont assujetties les maisons de transfert et les agents de change,

Plus en détail

STRATÉGIE POUR LA MODERNISATION DE L INFRASTRUCTURE DU SYSTÈME DE PAIEMENT EN RÉPUBLIQUE DE GUINÉE

STRATÉGIE POUR LA MODERNISATION DE L INFRASTRUCTURE DU SYSTÈME DE PAIEMENT EN RÉPUBLIQUE DE GUINÉE STRATÉGIE POUR LA MODERNISATION DE L INFRASTRUCTURE DU SYSTÈME DE PAIEMENT EN RÉPUBLIQUE DE GUINÉE La qualité du système de paiement d un pays (ou d une union monétaire et économique) est un bon indicateur

Plus en détail

Conditions générales pour la certification de systèmes de

Conditions générales pour la certification de systèmes de Page : 1 de 5 1 Généralités Le Service de Certification ESCEM propose aux entreprises de certifier leurs Systèmes de Management Qualité (SMQ), Santé Sécurité au travail (SMS) ou Environnement (SME). Les

Plus en détail

QUELLE REGULATION DU PARTAGE D INFRASTRUCTURES CAS DU MALI

QUELLE REGULATION DU PARTAGE D INFRASTRUCTURES CAS DU MALI République du Mali Ministère de la Communication et des Nouvelles Technologies ---------------------------- COMITE DE REGULATION DES TELECOMMUNICATIONS QUELLE REGULATION DU PARTAGE D INFRASTRUCTURES CAS

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE LA MATANIE

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE LA MATANIE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE LA MATANIE Procès-verbal de la séance extraordinaire du comité administratif de la Municipalité régionale de comté de La Matanie tenue le 17

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DU BÉNIN ------------ PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE ----------- PLAN TIC - BÉNIN

RÉPUBLIQUE DU BÉNIN ------------ PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE ----------- PLAN TIC - BÉNIN RÉPUBLIQUE DU BÉNIN ------------ PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE ----------- PLAN TIC - BÉNIN FEUILLE DE ROUTE POUR L ASSAINISSEMENT, LE REDRESSEMENT ET LA DYNAMISATION DU SECTEUR DES TÉLÉCOMMUNICATIONS ET

Plus en détail

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 REQUEST N Termes de Référence Spécifiques Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC 1 ANTECEDENTS : La Communauté

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA REGLEMENTATION ET DE LA LIBERALISATION DES TELECOMMUNICATIONS AU BURUNDI. I. Réglementation des Télécommunications au Burundi

ETAT DES LIEUX DE LA REGLEMENTATION ET DE LA LIBERALISATION DES TELECOMMUNICATIONS AU BURUNDI. I. Réglementation des Télécommunications au Burundi ETAT DES LIEUX DE LA REGLEMENTATION ET DE LA LIBERALISATION DES TELECOMMUNICATIONS AU BURUNDI Pourquoi réglementer? I. Réglementation des Télécommunications au Burundi 1. Le décret-loi n 1/011 du 04 septembre

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES YOUSIGN v1.4 A - CONDITIONS APPLICABLES A TOUTES LES PRESTATIONS YOUSIGN

CONDITIONS GENERALES YOUSIGN v1.4 A - CONDITIONS APPLICABLES A TOUTES LES PRESTATIONS YOUSIGN CONDITIONS GENERALES YOUSIGN v1.4 A - CONDITIONS APPLICABLES A TOUTES LES PRESTATIONS YOUSIGN Article 1. Définitions Les mots écrits en gras dans le présent article (et repris dans le corps du texte avec

Plus en détail

Loi n 2006-19 du 30 juin 2006 relative aux archives et aux documents administratifs 1 EXPOSE DES MOTIFS

Loi n 2006-19 du 30 juin 2006 relative aux archives et aux documents administratifs 1 EXPOSE DES MOTIFS Loi n 2006-19 du 30 juin 2006 relative aux archives et aux documents administratifs 1 EXPOSE DES MOTIFS La loi n 81-02 du 2 février 1981 relative aux archives constituait une avancée significative au moment

Plus en détail

ACCORD PROFESSIONNEL SUR LE REGIME COMPLEMENTAIRE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE PREAMBULE

ACCORD PROFESSIONNEL SUR LE REGIME COMPLEMENTAIRE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE PREAMBULE ACCORD PROFESSIONNEL SUR LE REGIME COMPLEMENTAIRE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE PREAMBULE Le présent accord a pour objet de mettre en place un régime conventionnel complémentaire relatif au remboursement

Plus en détail

STATUTS ET RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA M U D E T

STATUTS ET RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA M U D E T STATUTS ET RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA M U D E T STATUTS PRÉAMBULE - Vu la politique de développement social et culturel entreprise par les autorités nationales ; - Considérant qu il appartient à chacun

Plus en détail