routière l insécurité PLAISIR et SECURITE ACCIDENTS : STOP! RISQUES MULTIPLES la conduite, SUR LA ROUTE, ON N EST JAMAIS TROP PRUDENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "routière l insécurité PLAISIR et SECURITE ACCIDENTS : STOP! RISQUES MULTIPLES la conduite, SUR LA ROUTE, ON N EST JAMAIS TROP PRUDENT"

Transcription

1 Des mots sur les maux, des avis sur la vie PRIX : 1,52 EUROS NUMERO 50 HAUTE-NORMANDIE A v r i l la conduite, page 6 PLAISIR et SECURITE page 8 UN ESPACE AUX LIBERTÉES & AUX RISQUES MULTIPLES ACCIDENTS : STOP! page 14 SUR LA ROUTE, ON N EST JAMAIS TROP PRUDENT l insécurité routière SOMMAIRE page 2 à 5 page 6 à 15 page 9 à 12 page 16 à 17 page 18 à 19 page 20 Edito, écrits... Dossier : - La conduite, plaisir et sécurité - Un espace aux libertés et aux risques multiples - Accidents : stop! Sur la route, on n est jamais trop prudent Cahier spécial... Asso... Brèves, Agenda Bd, ours, numéros utiles, 3 2 r u e d e F o n t e n e l l e r o u e n

2 2n u m é r o a v r i l Ecrits Pêle-mêle Edito E D I T O E D I T O E D I T O E D I T O EDITO EDITO EDITO EDITO EDITO EDITO EDITO EDITO EDITOEDITO Insécurité et violence routière STOP! Halte-là! Diton ici et là. Sujet extrêmement médiatisé ces derniers mois, à débattre jusqu à ce que les attitudes et les images changent. Enjeu. Accidents de la route et forte mortalité, la France est le mauvais élève de l Europe et le prix payé par les jeunes le week-end est fort. Trop fort et injuste : les jeunes sont l avenir. Ceinture de sécurité non mise, oubli du casque, vitesse excessive ou inadaptée au trajet, prise d alcool, de cannabis ou de médicaments, non-respect des distances de sécurité, refus de priorité, mauvais état des routes, goût du risque, confusion entre plaisir et danger La liste est longue et non exhaustive. Attention à soi, aux autres. Respecter les règles Au pays de la sécurité routière, on veut comprendre. La faute à qui? Les jeunes, les personnes âgées, les rouleurs, les autres? La faute à quoi? L alcool, les voitures surpuissantes? Pourquoi ne fait-on pas attention? Chercher du côté des mentalités Objectif : diminuer les tués et blessés sur la route, se mobiliser et agir sur les comportements. Chercher des réponses à une situation insupportable. Parler du sujet de la violence routière sans stigmatiser. Éviter l écueil de la moralisation. L enjeu était à la hauteur de l urgence : Réfléchir ensemble. Pour ce n 50 de notre journal, Globules s est entouré d experts qui ont voulu ouvrir le débat pour comprendre, et ont souhaité que des jeunes prennent leur part sur un sujet qui les concerne. Que pensent-ils du sujet et comment en parlent-ils? Donner la parole et construire avec eux le journal : rédaction, ateliers photos et reportages. Un regard. Ecouter ceux qui sont la cible des multiples campagnes de prévention. Accepter ce ton «cru», curieux et sincère de nos reporters. Les lycéens de Brémontier-Merval sont d abord allés enquêter du côté du plaisir de conduire. Ils ont rencontré un pilote automobile qui nous parle de sa passion autant que de sécurité et d apprendre à conduire bien. Les reporters de Gaillon ont rencontré un psychanalyste qui nous parlent des états limites entre plaisir et conduites à risques. Enfin, les lycéens de Barentin sont allés au tribunal de Rouen interviewer la substitut du procureur : prévention, sanction? Elle nous parle de vigilance et du besoin de surveillance. Découvrez dans les pages centrales les affiches «choc» réalisées par l atelier photo du lycée de l hôtellerie. Pour parler de la conduite, il fallait un comité de pilotage, ses membres pensent que «l idée d un journal qui laisse des jeunes acteurs, sans les instrumentaliser» est une «initiative positive» «une réponse à l hécatombe du samedi soir» et «un bon outil de formation personnelle et sociale». «On se laisse bousculer par des jeunes qui ne disent pas toujours ce qu on aimerait les entendre dire», et on apprécie la «qualité de leur travail et les messages des affiches». Enfin, «il était nécessaire de parler du plaisir». Un mot-clé : respect, mot clair, citoyen. Pour que chacun modifie son comportement au volant. Bien conduire et bien se conduire Bonne route à tous. Christine Ternat avec Jean Pierre Boulet, Yannick Caurel, David Durand, Marie-Hélène Labat, Jean-claude Pellerin, Mr Pruneta, Jean Pierre Sageot, Bruno Tellier et Louis- Michel Wolf. PELE-MELEPELE-MELEPELE-MELE PELE-MELE PELE-MELE PELE-MELE PELE-MELE PELE-MELE PELE-M Futur Je serai très adroit, savoir regarder à droite et à gauche, connaître le sens de la route et être prudent et je prendrai mes responsabilités. Romuald Vertrez, 3èG Collège Cervantès, Vernon France la La France est réputée pour son manque de civisme d automobiliste à automobiliste mais aussi d automobiliste à piéton, notamment lorsqu il s agit de les laisser traverser. Ce manque de courtoisie n existe pas chez nos voisins anglais ou allemands. J en ai été témoin il y a peu de temps alors que je visitais l Allemagne, je me suis trouvée derrière un automobiliste qui, non seulement s est arrêté comme il se doit pour laisser traverser une personne âgée sur un passage clouté, mais qui est descendu de voiture pour la faire traverser en toute sécurité. Ça m a vraiment impressionnée. Il serait temps que l on prenne modèle sur nos voisins et respecter les autres de quelque façon que ce soit. Catherine, Le Plaît Dire D Ecrire l insécurité La routière, un mot à ne routière pas prendre à la légère La route est un danger permanent. Chaque personne de tout âge trouve la mort chaque jour sur les routes. Une mère de famille fatiguée heurte un arbre sur une nationale, trouve la mort et laisse trois enfants derrière elle. Un jeune diplômé de médecine revient de boite de nuit et n a pas vu le virage, il est tué sur le coup. Il aurait pu lui-même sauver des vies Un ingénieur épuisé n a pas vu le panneau STOP qui lui coûtera la vie. Dire qu il faisait lui même des modifications sur les freins d une voiture qui allait être mise en vente. Car ces personnes ne sont que des exemples, restez vigilants sur les routes, c est une questions de VIE ou de MORT. Julie Kinsman, Collège Cervantes, Vernon

3 n u m é r o 5 0, l i n s é c u r i t é r o u t i è r e ELE P E L E - M E L E 3Ecrits P E L E - M E L E PELE-MELE PELE-MELEPELE-MELE La vitesse La vitesse est un moyen d évasion qui nous permet d oublier tous les problèmes de la vie quotidienne mais tout en sachant qu il faut savoir rester dans le raisonnable et les limites de la loi. Ne pensez-vous pas qu il faudrait plus d espaces créés pour les gens ayant énormément de plaisir pour la vitesse. Conduire = plaisir, évasion, envie, silence et moment de tranquilité. Natacha, Ifsi Croix Rouge Peur Paat & Asem On a vite fait d avoir peur en voiture. On rentrait d une réunion entre amis. On riait encore au souvenir de cette soirée. J ai regardé à gauche avant de tourner à droite sur le boulevard. La seule voiture qui venait avait son clignotant pour signaler son engagement dans le tunnel. Aussi, j ai foncé. La bonne femme a changé d avis et m est rentrée dedans. J avais les cheveux longs. Elle a conclu que j avais fumé un pétard. Elle venait de quitter un restaurant. J ai voulu qu elle appelle la police afin de passer un contrôle d alcoolémie. Les flics au téléphone m ont fait comprendre que si je les dérangeais, je le paierai aussi. Vu ma tête, je me suis dit que c était pas la peine d insister. Petite bourgeoise belle voiture, ou chevelu vieux tacot, j étais perdant sur les apparences. On s est tiré dégoutés après avoir fait le constat. Elle était plus près du 100 que du 50 à l heure, ça aussi ça me dégoûte. La justice n est plus qu un mot. Quelques jours plus tard, sur le même boulevard, j attendais que le feu passe au vert. Une voiture a franchi le terre plein central, défoncé la voiture de devant et atterri à notre droite. Les types en sont sortis et ont disparu en 30 secondes. Juste retour des choses peut être. J ai été jeune et con, je me souviens qu un soir j y ai laissé mon permis. On y pense et on oublie, c est ce qui permet de poursuivre. Eric, Studio GELA, Rouen Témoignage je faisais la route depuis des années... La dernière fois que j ai pris la voiture, c était un samedi matin à 7 h pour me rendre à mon travail. C était au mois de février, il avait gelé mais je faisais la route depuis des années de Duclair à Rouen et rien ne laissait présager de difficultés spéciales ce matin là. Comme d habitude je sors la voiture du garage un peu bruyamment, car il faut remonter la pente et j avais toujours peur de ne pas accélerer assez! J allume l auto-radio et me voilà partie. Pour une fois, je n allais pas être en retard, inutile de foncer. Arrivée à la Vaupalière, une voiture venant de face zigzague devant moi, elle semble ne plus avoir aucune adhérence à la route et c est le face à face. Ensuite, je sens ma voiture faire un demi tour sur elle même. Elle butte sur une haie pour finir sa course dans un abri-bus en ciment. C est le trou noir, je ne me souviens de rien. Depuis, je n ose plus conduire, prendre un volant pour moi c est l angoisse. Cette personne roulait à 100 à l heure sur une route de campagne, sur une chaussée verglacée en roulant à 50 km/h comme moi, le choc aurait été beaucoup moins violent. Inconsciemment, les gens ne pensent qu à leur petite personne, au malus de leur assurance. J espère arriver à surmonter cette peur, car sans voiture c est le manque d autonomie. Christiane, Le Plaît Dire D Ecrire

4 4 n u m é r o a v r i l Ecrits Acrostiches ACROSTICHEACROSTICHE ACROSTICHE ACROSTICHE ACROSTICHE ACROSTICHEACROSTICHE A C R O S T I C H E Changer le destin d un enfant Rouler avec indifférence Imbibé de substances destructrices Mourir sans connaître la vie Espérer que le monde change Savoir respecter les règles Philippe D, Studio GELA, Rouen temps Orage irresponsabilité ceinture Sang Axelle Potor Instinct es-tu là? Naître était facile. Survivre est plus ardu. Engagé sur le passage clouté, la Conne au volant accélère. Utile plus que jamais de se méfier. Regarde avant de traverser même, surtout, au feu vert. Instinct, seras-tu suffisant pour me sauvegarder? Tueur en série au volant de voitures produites en série. Entendrons-nous le moteur de la bête qui nous tuera? Eric, Studio GELA, Rouen Ennemis du volant Dico Paat & Asem La drogue et l alcool sont des ennemis du volant. Conscience et respect de tous. Si vous buvez ne conduisez pas. Où allez vous, si pressé? Carolina, Education et Formation, Rouen Pour moi le permis de conduire c est la liberté de bouger en voiture mais aussi être responsable et respecter le code de la route, mais surtout être vigilant (ne pas boire d alcool avant de conduire). Drucilla, Pioupou, Maëva, Lul et Julo, Collège Cervantès, Vernon billet d humeur Prendre la route «Prendre la route», comme on dit. C est bien ce que certains semblent faire. Ils l ont prise et ne comptent ni la rendre ni en céder le passage. Au volant de leur auto ils ont des tas de mobiles et pas d alibi pour leur divers crimes : refus de priorité, limites dépassées, feux grillés, piétons écharpés. Leur auto-mobile, c est toujours le même : être à l heure, ne pas perdre de temps, aller plus vite. «Zombis» de la route n ayez pas de doute, ils ont oublié la clef de voûte des consignes de sécurité. Ils posent la main sur le volant de leur véhicule et là, c est la fin de tout scrupule. Désincarnés, comme drogués, ils se réveillent que sous le choc. Choc du «poc» sur le carosse. Electrochoc de la mort d un autre. Overdose quand c est la leur en cause. Le petit accident qui ne fait que froisser le métal, ça leur fait pas mal. Ca les froisse eux dans leur moral, pas leur morale. Ce n est pas à eux-mêmes qu ils s en prennent, mais au lambin, au distrait qu ils ont harponné. Celui-là, ils le tiennent, ils le lâcheront pas. Ils vont lui faire cracher le constat à torts partagés, aux torts complets si l on est timoré. Ils hurlent, ils postillonnent et gesticulent, repartent, toujours sûrs de leur bon droit. Valérie, Le Plaît Dire D Ecrire

5 n u m é r o 5 0, l i n s é c u r i t é r o u t i è r e Poèmes POEMESPOEMESPOEMES POEMESPOEMES POEMES POEMES POEMES POEMES POEMES P O E M E S Les autres C était un beau jour de printemps On pensait que l on avait le temps C était sans compter sur les autres! On adorait la moto ensemble, Et soudain quand la terre tremble Celui à qui l on pense c est l autre Ce camion qui a fauché notre amour Et nous l a enlevé pour toujours Juste parce qu il ne regardait pas au bon endroit N a pas été rattrapé par la loi. Tu es parti, moi je reste, Avec le temps qu il me reste, A faire sans toi ce que l on voulait pour nous. C était sans compter sur les autres! Anonyme, Ifsi Croix Rouge Vite, vite... Vite plus une minute à perdre! Osons conduire comme des fous, Ivres de vitesse Tuons, tuons, tarés que nous sommes Urgence il y a Retard moi je connais pas Essence ou gasoil à volonté, Sans gêne même si le sang doit couler. Les cheveux au vent, Au volant d un cabriolet L avait l air moins belle La tête dans le fossé. La voiture, armure moderne La route, champ de bataille Et les hommes au milieu de tout ça. Si fragiles soudain. Eric, Le Plaît Dire D Ecrire «Le silence, les complexes» 1 janv/février, n 49 2 «justice/injustice» 3 4 mai/juin, n 51 «humour, sagesse» 5 septembre/octobre, n Ecrits Slogans Avoir un accident un jour, c est être choqué toute la vie Jérémy 3 ème 1 Collège Louise Michel, Saint Etienne du Rouvray Réduisons ensemble les morts sur la route en respectant les autres Blandine Anderson, 5èA Collège Salmona, Tréport Respectez les autres Soyez plus prudents Berisha Valbona, Education et Formation, Rouen Savoir conduire, c est faire attention à la vie et à la vie d autrui. Hauduc Sylvie, EAS, Ifsi Croix Rouge THEMESTHEMES THEMES THEMES 2003 «L insécurité routière» mars/avril, n 50 «l avenir de la planète» été, n 52 «sida, les sexualités» novembre/décembre, n 54 Appel au suivant Globules, juin 2003 : «Justice & injustice» - n 51 «c est pas juste!» Nous sommes tous sensibles à la justice et à l injustice mais qu est-ce, au juste, que la justice? Jalousie, vengeance, différences ou préférences Des lois écrites et votées par des hommes pour ne pas faire justice soi-même, pour trouver des solutions aux conflits, pour régler les violences et éviter les guerres Une justice pour pouvoir vivre en paix, des lois pour tous pour que la liberté des uns n empiète pas sur celle des autres. Liberté- Egalité-Fraternité. Au pays des Droits de l homme, la Loi doit être la même pour tous. Famille, école, travail, vie sociale et Justice Quelle est la place de la Justice aujourd hui? Qu en pensez-vous? Points de vue, définitions, dico, poèmes, témoignages, humour ou humeur, il y a une rubrique pour vous. A vos crayons Ecrivez, dessinez avant le 20 mai Journal Globules, 32 rue de fontenelle Rouen tél fax

6 6 n u m é r o a v r i l Dossier B r é m o n t i e r M e r v a l la conduite : PLAISIR Des 24h du Mans au Dakar, Jean-Luc Thérier a couru durant 21 ans sur les circuits et dans les rallyes. Après un accident sur le Dakar, Jean-Luc Thérier s occupe aujourd hui de l organisation de rallyes avec son fils. Qui - mieux que lui -, pouvait nous parler tout à la fois du plaisir de conduire et de sécurité? Globules : avez-vous déjà eu peur de la vitesse? Jean-Luc Thérier : en voiture, j ai peur des autres. J ai beaucoup plus de peurs sur la route qu en course. Vous verrez, quand vous conduirez Même si on conduit très bien, il faut conduire en fonction des autres. Si celui qui est devant vous met son clignotant à droite alors qu il va tourner à gauche, et si on doit le doubler, ça peut «cartonner» Je n ai jamais eu peur durant une course. C est vrai qu on peut se donner des frayeurs, qu une fois arrivé, on se dit qu on a vraiment eu chaud, mais attention! La peur nous fait perdre nos réflexes. Il y a aussi des gens qui ne sont pas sérieux, comme ceux qui roulent dans le brouillard (il y en a encore eu ce matin) et qui ne respectent pas les limites de vitesse, il y a les camions qui nous poussent à aller plus vite et qui klaxonnent Ceux-là ne se rendent pas compte! Il faut connaître les distances de freinage et savoir qu à 120km dans le brouillard, il est impossible de s arrêter en 5Om. Moi, quand il y a du brouillard, je sors de l autoroute et je prends la nationale, parce que, sur l autoroute, quand il y en a un qui «tape», ce sont 50 qui «tapent»! Globules : vous est-il arrivé d avoir des accidents (avez-vous déjà fait des tonneaux)? Jean-Luc Thérier : j ai eu un accident grave au cours du Dakar 1985, j étais environ à 220km/h dans le Ténéré, les roues avant se sont bloquées à la réception d une bosse et la voiture est partie en tonneaux par l avant. Mon équipier n a rien eu et moi, après être resté quelques jours dans le coma, j ai eu un grave problème au bras gauche et j ai dû arrêter la compétition. Mais je n ai jamais eu d accidents sur la route. Je pense qu il faudrait des endroits qui permettent aux jeunes de se défouler. Ils verraient qu ils ne sont pas si bons qu ils le croient. J en entends beaucoup dire : «je sais freiner, je sais déraper» et on voit le résultat les lendemains de week-end, dans le journal, il y a beaucoup de jeunes qui font les c. Sur un circuit, ils pourraient apprendre à déraper, ils apprendraient à conduire sur gravillons, à savoir contrôler leur voiture, à mieux conduire A p p r e n d r e a c o n d u i r e b i e n SECURITE & n u m é r o 5 0, Globules : cette expérience vous a-t-elle servi? que diriez-vous à des jeunes? Jean-Luc Thérier : le Dakar dans le désert, à 150km/h, c est immense on roule à la boussole, on est à fond. Je dirais qu on peut faire le Dakar pour s amuser, avec toute la sécurité de l organisation Globules : à votre avis, qu est-ce qu une voiture où l on se sent en sécurité? Jean-Luc Thérier : cela dépend, pour certaines personnes, ce sera une voiture qui tient la route et qui ne dérape pas. Pour moi, le plus important est d être bien assis et d être bien placé par rapport au volant. Il faut se sentir en confiance. Pour être bien, il faut pouvoir avoir le haut du volant bien en main avec le bras presque tendu et être bien dans son dossier que l on ne soit pas obligé d en bouger pour conduire. Il faut, en cas de choc, que l on soit le mieux possible dans sa position, et maintenant, les volants sont réglables et s adaptent au conducteur. Il faut aussi que la ceinture soit bien positionnée, qu elle ne fasse pas mal au cou. Il y a eu beaucoup d évolutions dans les voitures. La position, c est hyperimportant. Il faut être bien Globules : quels risques prend-on lorsqu on roule à 150km/h dans un virage et avec la sono à fond? Jean-Luc Thérier : il ne faut surtout pas mettre la sono à fond, parce qu on perd une partie de sa concentration. Et puis, on ne doit pas rouler à 150km/h, c est interdit. Même sur l autoroute. Il faut pouvoir être attentif. La musique trop forte, c est comme avec le téléphone portable, la personne qui parle va réagir différemment, plus lentement, et en cas d obstacle, elle va freiner trop tard. Globules : quel plaisir avez-vous à conduire une voiture de rallye? Jean-Luc Thérier : comme dans tout sport, il faut aimer ce que l on fait : moi, j aime la vitesse et j aime déraper, je préfère rouler sur la neige ou sur la terre que sur du goudron. Une voiture de rallye est une voiture préparée, avec des freins, une suspension, une caisse et des pneus spécifiques pour améliorer la tenue de route. Mon plaisir, c est d aller vite. Comme dans tout sport de haut niveau, il y a la compétition et mon plaisir c est aussi de battre les autres. Je préfère les rallyes au circuit parce qu on ne passe pas toujours au même endroit. Dans les rallyes, les lieux, les revêtements changent il y a plein de surprises, et on adapte le matériel et la conduite. Globules : avez-vous le même plaisir à conduire une voiture de rallye qu à conduire une voiture ordinaire? pouvez-vous nous expliquer les différences? Jean-Luc Thérier : la conduite n est pas du tout la même. Si je suis sur une nationale et que je roule à 90km/ h, je vais préférer conduire une voiture de série, c est plus «cool», parce qu une voiture de rallye fait beaucoup de bruit, on entend mal, la suspension est plus dure et fait mal au dos. Globules : faut-il avoir de bons réflexes pour conduire? Jean-Luc Thérier : oui, bien sûr. Mais un réflexe, cela se fait tout seul, c est un geste automatique qui se fait sans qu on ait le temps de réfléchir. Il faut avoir appris avant Globules : lorsque vous étiez pilote de course, aviez-vous des préférences de couleur ou de marque de voiture?

7 l i n s é c u r i t é r o u t i è r e n u m é r e p o r t e r s Jean-Luc Thérier : la couleur? non. Quand on est pilote, on ne choisit pas, on prend ce qu on vous donne, c est le sponsor qui décide. On est payé pour conduire, mais on n a rien à dire. Pour le choix de la voiture, cela dépend des rallyes, le choix peut se faire entre 2 roues motrices ou 4 roues motrices, le choix se fait en fonction de la course. En Corse, c est mieux avec une «2 roues» parce que c est plus léger et qu il fait sec. Pour ce qui est de la marque ; c est difficile Les constructeurs font le maximum et les ingénieurs aussi. J ai conduit beaucoup de voitures et chaque voiture a son petit truc. Il n y a pas d auto qui n a pas de défaut Globules : selon vous, qu est-ce qu un très bon moteur? Jean-Luc Thérier : c est une bonne question. Cela dépend du couple moteur, prenez l exemple d un tracteur : à bas régime, le moteur a du couple, il n est pas obligatoirement très puissant mais il peut tirer de lourdes charges. Dans les voitures de course, on est allé jusqu à 7 ou 8 vitesses, les constructeurs ont été obligés de mettre des repères digitaux pour que le pilote sache où il en est. Beaucoup reviennent aujourd hui à une boîte à 5 vitesses. Dans les boîtes séquentielles, on débraye pour la première, après on ne débraye plus, comme sur les motos. Sur les Peugeot, la commande est au volant, comme pour les invalides il y a un anneau au milieu du volant, tu tires et tu changes de vitesse, tu pousses tu rétrogrades. Globules : préférez-vous les petites voitures style «coupé» ou les voitures spacieuses et utilitaires? Jean-Luc Thérier : certains vont préférer les grandes voitures, d autres des plus petites et plus sèches. Moi je préfère les petites voitures puissantes. Mais cela dépend de l utilité que l on en a, si on a 4 enfants, une voiture spacieuse c est mieux Globules : avant, les voitures étaient très solides alors qu aujourd hui elles sont en plastiques. Pourquoi et qu en pensez-vous? Jean-Luc Thérier : ça, c est une idée qui n est pas juste. Avant, les voitures étaient plus lourdes, mais elles n étaient pas plus solides. En cas d accident, le danger est lié au poids : plus la voiture est lourde et plus l inertie joue. Un objet de 4O kg qui s écrase sur un mur créera plus de dégâts qu un objet de 20kg. Aujourd hui, le plastique utilisé pour les voitures dont vous parlez, c est du Kevlard, c est le même matériau qui sert à la construction des bateaux, c est une matière très solide et très légère à la fois, et qui, en cas de choc, est beaucoup moins dangereuse. Ce n est pas du plastique comme celui des bassines, c est une sorte de résine, ce sont des couches de toiles collées les unes sur les autres. Ce qui fait que lorsqu on a un trou, on rebouche. Globules : est-on pilote par plaisir ou pour l argent? Jean-Luc Thérier : certainement pas pour l argent. Et avant que tu gagnes, il faut que tu fasses tes preuves. Très tôt, si vous avez une voiture et que cela vous intéresse, vous pouvez participer à des courses et gagner des prix. Sans voiture, il y a les courses des constructeurs comme le volant Peugeot où - si vous êtes 1er - vous serez pris en charge, avec des prix jusqu au 20 ème. Globules : pensez-vous toujours à mettre votre ceinture de sécurité? Jean-Luc Thérier : toujours. Je mets ma ceinture avant même de mettre mon moteur en route. Il faut la mettre même pour les petits trajets, et la régler à votre taille. Il faut vraiment mettre sa ceinture Aujourd hui, elles sont bien faites et s adaptent à toute personne. Globules : aimez-vous «être bien», comme dans une maison, dans votre voiture personnelle? Jean-Luc Thérier : complètement. La voiture, c est comme une maison, c est «chez moi». Globules : pensez-vous qu on pourrait vivre dans sa voiture? Jean-Luc Thérier : non, ou alors, c est un camping-car. On a plaisir à rouler dans une belle voiture, mais de là à y vivre, non. Après 10h de conduite, on en a marre. La sécurité dit qu il faut s arrêter toutes les 2h pour faire la pause Où se faire plaisir 7Dossier Globules : le confort peut-il être une sécurité? Jean-Luc Thérier : non, le confort n a rien à voir avec la sécurité. On peut avoir une voiture dure qui tienne bien la route et inversement. Par contre, aller vite sur une autoroute avec une voiture «dure» cela devient vite un calvaire! Le confort peut être un grand débat. Je crois que la sécurité c est avant tout de l attention. Je répète que pour se sentir bien il faut être bien assis c est primordial. Aujourd hui, toutes les voitures sont fiables. Globules : les dangers des «rallyes» vous fontils réfléchir pour la conduite sur route? Jean-Luc Thérier : oui, certainement. L expérience que l on a en rallye fait qu on n a plus envie de faire l idiot sur route. Personnellement, je n éprouve pas le besoin de rouler vite en dehors de la compétition et je ne me suis jamais fait retirer un seul point sur mon permis de conduire. Propos recueillis par Emmanuel Angreville, Christophe Brion, Jeffrey Lemonnier, Quentin Martin, Romain Martin, Jean-Charles Monfray, Guillaume Mouquet, Romain Petit, Jean-Baptiste Régentel, David Thillard et Pierre Tranchand, - lycée agricole de Brémontier Merval - P r o j e t e n c o u r s... en toute sécurité! Pour les amateurs de vitesse et de sensations fortes, il est possible de se faire plaisir sur des circuits aménagés. La seule difficulté, c est de les trouver. Voici quelques pistes - à la Fresnaye à côté de Lillebonne en Seine-Maritime, il y a un circuit de compétition et d auto-cross ouvert aux particuliers - vous pouvez téléphoner à Mickaël Vaudry de l Asso.C4 ( ) ou à l Association de Sports Automobiles de Normandie ( ) pour avoir des renseignements - l Association Sportive Automobile des DUCS organise en partenariat avec l Ecole de Pilotage de L Alpes D Huez des stages de pilotage sur les circuits de l Oisan situés à Essay dans l Orne. Renseignements au Un projet de partenariat entre la DRDJS et les circuits de karting de Seine-Maritime est en cours d élaboration. L idée est de proposer des espaces et des temps d exploration (trajectoires, vitesse, dérapages ) précédés de phases d information et de prévention (port du casque, de la ceinture), de connaissance du véhicule, des éléments extérieurs (routes mouillées ). Sur la base d une convention, des lieux identifiés pourraient donc accueillir des groupes de jeunes, des associations, des classes. Pour plus d infos : David Durand, DRDJS, au

8 8 n u m é r o a v r i l Dossier toute drogue, le cannabis a un effet euphorisant qui fait voir à la personne le monde autrement qu il est. Le cannabis transforme la réalité et vous donne de mauvaises informations sur l environnement. Globules : au bout d un moment c est dangereux? Mustapha Meslem : bien sûr, c est dangereux. Depuis le début même une «taffe», c est comme l alcool, même avec un verre, il ne faut pas conduire Globules : parce qu on ne maîtrise plus son corps? Mustapha Meslem : j entends souvent dire : «je me suis éclaté»! Eh bien oui, on éclate ses neurones (les cellules du cerveau) et, AUX RISQUES MULTIPLES Conduire donne des plaisirs multiples qui portent leur part de risques Nos reporters se sont interrogés sur ces «états limites» entre plaisir et situations à risques. Risques pour soi, risques pour les autres, risques provenant des autres. Vitesse, consommations d alcool, de médicaments ou autres produits Autant de questions qui nous interrogent dans nos comportements et que l on a posées à M. Mustapha Meslem, expert auprès des tribunaux, formateur au centre de formation du CHU de Rouen et psychanalyste. Rencontre Globules : quand des jeunes vont en boîte de nuit, ne trouvez-vous pas qu un d entre eux ne doit pas boire du tout? Mustapha Meslem : je suis entièrement d accord avec vous, cela devrait être ainsi. Légalement, le conducteur est responsable parce qu il est dangereux de boire quand on conduit. Mais, à mon avis, il faut aller plus loin, il faut au moins 2 personnes qui n aient pas bu, car que peut faire un conducteur (sobre) seul si les trois personnes qui sont avec lui ont bu? Globules : que fait l effet du cannabis sur un conducteur? Mustapha Meslem : le cannabis a des effets, comme toutes les drogues. La propriété d une drogue est double : c est un médicament et un poison. L alcool - qui est une drogue légale - est un médicament qui peut être utilisé chimiquement pour désinfecter alors, c est un médicament -, comme il peut être également un poison en tant que boisson. Quand on vous opère, on vous donne une drogue pour vous anesthésier. Comme V i v r e l a r o u t e e n s e m b l e G a i l l o n UN ESPACE AUX LIBERTÉES, comme ils ne repoussent pas, l information nerveuse ne passe plus. Quand on prend une drogue, on pense qu on est mieux mais ce n est pas vrai, les garçons restent à 18h30 et les filles comptent les anneaux de rideau, si vous voyez ce que je veux dire. Non, la prise de cannabis ne permet pas d être mieux. On le pense, on le croit, mais le cannabis a des effets insidieux, les analyses de sang montrent qu il reste très longtemps dans le corps. Quand vous passez des examens d embauche, il faut savoir qu on trouve des traces de cannabis dans le sang plusieurs mois après. Globules : à votre avis, pourquoi dépasse-t-on la vitesse limitée? Mustapha Meslem : la vitesse, c est grisant et cela peut être une drogue. Quand on aime la vitesse, on a des poussées d adrénaline et notre organisme crée des endomorphines Quelqu un qui va très vite, et qui doit d un coup ralentir, ressent un effet d endormissement, il va ouvrir sa fenêtre pour prendre de l air et se réveiller. La vitesse, c est du plaisir. Quand on ne peut pas sortir du plaisir, qu on a envie d y rester, il y a problème. Les personnes qui ont du mal à sortir du plaisir ont un problème avec ce que j appelle la Loi intérieure Il y a la Loi extérieure qui est la Loi Sociale - la même pour tous, celle que la société donne. La Loi intérieure est celle qu on a à l intérieur de soi. Quand on sait qu on ne doit pas toucher à quelque chose, on se dit que c est Tabou - ce qui signifie sacré en polynésien - et ce qui est sacré appartient non pas à la religion mais à l homme, à la vie. Dans toutes les grandes religions, comme dans toutes les cultures, l homme doit respecter la vie, il lui est interdit d atteindre à la vie, à la sienne et à celle des autres. Sans respect de la vie, il n y a pas de vie. Les interdits existent bien sûr en fonction des époques et de l Histoire et les interdits (inter-dit) sont également donnés par les parents qui les ont euxmêmes reçus de leurs ancêtres. L enfant qui grandit sans tabou, sans respect de la vie, sans cette loi intérieure, n a pas de limite. Quand il se retrouve devant quelque chose de prohibé (interdit), il ne comprend pas et il n acceptera pas. Les lois extérieures qui limitent nos actes et nos «dires». Conduire, c est utiliser un objet personnel dans un espace commun. Si JE veux faire ce que je veux, si TU veux faire ce que tu veux, et si JE et TU s en tiennent à cette attitude, ils risquent de s entretuer. Alors, IL intervient et dit : «pour utiliser votre objet en toute LIBERTÉ, acceptez d être dans l EGALITÉ, et ainsi, JE pourrai faire ceci, TU pourras faire cela et ILS seront dans la FRATERNITÉ. Je vous ai évoqué le tryptique de la république, LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ sont des notions essentielles. s u i t e

9 n u m é r o 5 0 / a v r i l / n u m é r o 5 0, l i n s é c u r i t é r o u t i è r e Atelier photo Atelier photo Des mots sur les maux, des avis sur la vie [> Affiches réalisées par : Julien Decure, Jordan Levreux, Jennifer Roussel, Julien Korczynski, Alexandra Marssens, Steven Martin, Camille Delos. Lycées de l hotellerie et de la boulangerie de Rouen > Intervenante : Marie-Hélène Labat, photographe > Remerciement : Madame Seguin, infirmière scolaire Atelier photo

10

11 n u m é r o 5 0 / a v r i l / n u m é r o 5 0, l i n s é c u r i t é r o u t i è r e P r o j e t e n c o u r s... Plaisirs & Prévention Mickaël Vaudry, passionné de vitesse et de mécanique, a créé l association Ass.C4 afin de sensibiliser les futurs jeunes conducteurs aux dangers de la route et de la vitesse. Son expérience en tant que participant au Championnat de France de Cross Car D3 (discipline de rallyes cross) l encourage à vouloir organiser des stages «Plateau Auto» qui auraient pour but de montrer qu un véhicule puissant mal contrôlé peut devenir une véritable arme mortelle. Une partie théorique aborderait les notions de sécurité telles que les distances de freinage, l adhérence de la route et des pneus, l évitement, etc.. et une partie pratique (10mn) permettrait de vérifier très rapidement les notions abordées auparavant. Elle pourrait se dérouler sur deux circuits différents au volant de sa voiture de compétition. Contact : Asso.C4, Mickaël Vaudry au ou [> voir en page 13 [> voir en page 20 Atelier photo

12 n u m é r o 5 0 / a v r i l / n u m é r o 5 0, l i n s é c u r i t é r o u t i è r e I n i t i a t i v e... «Nous sommes tous chaque jour concerné par ce problème, quelque soit le mode de déplacement que nous utilisons» Les jeunes du collège Guy de Maupassant de Fleury sur Andelle, se mobilisent depuis la rentrée sur la création d un jeu afin d aborder la sécurité routière de manière ludique. 15 jeunes se réunissent tous les mardis et jeudis midi au club santé du collège et au Point Information Jeunesse, afin de réaliser un jeu de plateau abordant des notions de sécurité, législation et citoyenneté sur la route. Il s agit pour les participants d évoluer à travers leur village en utilisant différents modes de déplacements : «à pied, en vélo, en roller, en scooter, en voiture, et avec les transports en commun.» Il faut bien évidemment répondre aux questions sur ce thème pour avancer, mais aussi pour valider un permis à point. Les collégiens se sont investis sur toutes les phases de création du jeu (forme, règles du jeu, réalisation des questions) avec comme objectif la présentation et l organisation de séances de jeux destinées aux autres jeunes du collège avant la fin de l année scolaire. Quelle belle initiative! Delphine (animatrice du club santé) et Sophie (animatrice du Point Information Jeunesse) Quelques contacts : Atelier photo >Ligues contre la violence routière, Pascal Treffort, représentant Seine-Maritime au et Annie Le Blotan, représentante Eure au >Fédération Française des Motards en Colère de Seine Maritime, 9, rue Jacques Lelieur, Rouen, >Ligue de Roller Skating de Haute-Normandie au >Ligue de cyclotourisme de Haute-Normandie au >Comité Régional de Cyclisme de Haute-Normandie au >Allostop, ou , 3615 ALLO STOP et aussi ou

13 n u m é r o 5 0, l i n s é c u r i t é r o u t i è r e n u m é r e p o r t e r s s u i t e d e l a Dossier Ainsi, la base de la liberté c est la légalité du Nous et du groupe. On ne peut pas être uniquement dans le plaisir. On vit avec le plaisir, oui, mais y rester et ne pas pouvoir en sortir, c est se condamner à la mort. C est raconter dans l histoire de Pinocchio qui arrive dans l île du plaisir Il ne vivra que parce qu il s en sauve. Avalé et recraché par la baleine, il va retrouver ses parents (Gepetto et la fée) et va vivre une renaissance. Il aura compris. Quelqu un, qui ne peut pas accepter le manque, meurt. Globules : certaines personnes s enfuient après avoir provoqué un accident. Pourquoi? Mustapha Meslem : les personnes qui s enfuient sont celles qui veulent échapper à la Loi. Ce sont des gens qui se croient tout-puissants et qui n ont pas cette Loi intérieure dont je vous parle. Globules : à quoi pense cette personne? réaliset-elle, selon vous, qu elle peut être responsable d un crime? Mustapha Meslem : si cette personne réalise ce qu elle a fait c est qu elle a fait du chemin et je dis bravo. Généralement, la Loi dit que c est un homicide involontaire, mais les associations de parents réclament que cela soit reconnu comme homicide volontaire. Reconnaître qu on est responsable, c est déjà un grand effort. Et puis, il y a la personne qui refuse de réaliser ce qu elle a fait, je pense que c est une drôle de maladie Globules : comment va réagir une personne responsable d un accident lorsqu elle va se retrouver au Tribunal face à ses actes et face au Juge? Mustapha Meslem : cela dépend des personnes. Face au Tribunal, soit on prend conscience de ses actes, on veut comprendre ce qui s est passé, soit on se cherche des excuses et on dit «ce n est pas de ma faute». Il est toujours préférable d être de bonne foi, pour les juges, mais aussi pour soi. Globules : a t-on le droit (y a t-il une tolérance) de griller un feu rouge lorsqu on transporte une personne de notre famille qui est en danger? Mustapha Meslem : non. Absolument pas. Vous n avez jamais le droit de griller des feux rouges, et je ne vois pas pourquoi vous le pourriez. Même dans le cas d une femme qui accouche, c est mieux de mettre au monde son bébé dans une voiture que de risquer sa vie en grillant des feux rouges! En ce qui concerne les ambulances, c est juste une tolérance, elles n ont pas ce droit. Globules : quelle peine risque t-on en cas de nonassistance à personne en danger? Mustapha Meslem : si vous assistez à un accident, qu il y a un blessé et que vous le laissez, vous êtes responsable de l avoir laissé sans aide. Vous pouvez être accusé de non-assistance à personne en danger. Si jamais cette personne vient à mourir, vous risquez la cour d assises. Les peines peuvent aller de 2 à 10 ans, de 10 à 20 ans, on ne peut pas savoir à l avance. La peine dépendra de la décision du juge et des jurés. Globules : y a t-il plus d accidents commis par les garçons que par les filles? Mustapha Meslem : oui, les assureurs le savent bien. Les garçons sont à l origine de plus d accidents de la route, c est pourquoi ils payent plus cher leur assurance. Les garçons ont des comportements plus dangereux sur la route que les filles. Les filles sont beaucoup plus prudentes. Globules : pourquoi les garçons prennent-ils plus de risques que les filles? Mustapha Meslem : les femmes donnent la vie, elles savent ce que c est. Cela explique sans doute pourquoi elles agissent différemment. Les garçons qui vont prendre plus de risques sont ceux qui ne sont pas au clair avec la Loi. Ceux qui disent «Moi, je le fais», comme s ils avaient tous les droits. Ce sont des délinquants qui jouent avec la vie des autres. La vitesse concerne plus les garçons que les filles, toujours pour cette raison, parce qu ils veulent rester dans le plaisir. Il y aussi l éducation, on éduque les garçons pour qu ils se dépensent physiquement et les filles moins, alors elles réfléchissent plus. Enfin, la voiture est comme un utérus. C est un espace fermé, clos, un espace où l on s endort, comme l espace utérin (comme le ventre de la mère). C est pourquoi, à mon avis, les garçons sont plus concernés par les voitures. Sur ce sujet, les filles doivent rester des filles et ne doivent pas vouloir ressembler aux garçons. Globules : est-ce que l effet de groupe joue sur les prises de risque? Mustapha Meslem : oui. L individu qui n a pas de Loi intérieure est sous l effet du groupe. II n ose pas agir pour luimême Globules : que pensezvous des garagistes qui acceptent de trafiquer les scooters (pour qu ils aillent plus vite)? Mustapha Meslem : je pense que ces garagistes-là sont des délinquants qui jouent avec la vie des autres. Propos recueillis par Sahida Belkacem, Fanta Fofana, Koria Fofana, Maymouna et Fatoumata Niakaté - espace Condorcet de Gaillon- Animateurs Stéphane Saboya & Fabien Legras. Atelier photo

14 14n u m é r o a v r i l Dossier ACCIDENTS T r i b u n a : l STOP d e R o u e! n SUR LA ROUTE, ON N EST JAMAIS TROP PRUDENT Mlle Vervier est Substitut du Procureur Général près la Cour d Appel de Rouen. C est elle qui a en charge le suivi de l action menée par les procureurs de la république en matière de sécurité routière. Pour Mlle Vervier, si être prudent c est avant tout être vigilant, et respecter les règles, les conducteurs que nous sommes ont besoin d être surveillés et, pour prévenir, la sanction est utile et nécessaire. Elle nous reçoit avec chaleur et répond aux questions de nos reporters Globules : pourquoi fabrique-t-on des voitures de plus en plus puissantes qui engendrent de plus en plus d accidents? Mlle Vervier : je ne pense pas que le danger vienne des voitures, c est le comportement des conducteurs qui provoque les accidents. Si un conducteur conduit correctement, au contraire, une voiture perfectionnée, plus puissante, offre souvent plus de sécurité qu une petite voiture. La puissance d une voiture, à condition que l on ne conduise pas excessivement vite, permet de réagir plus rapidement en cas de danger. Globules : pourquoi n interdit-on pas l alcool au volant? Mlle Vervier : dans certains pays du nord de l Europe, le taux d alcoolémie autorisé au volant est de zéro. Ce sont d autres cultures que la nôtre. Cela ferait-il tomber les chiffres des accidents et des personnes arrêtées en état d ébriété? Déjà, si tous les gens que je vois au Tribunal étaient au taux de moins de 0,50g d alcool dans le sang lors des contrôles, je serai bien contente. Pour les médecins, il semble que le taux de 0,50 représente véritablement un seuil. En France, cela a été envisagé Pourquoi pas? En Suède, c est comme ça et dans une soirée, il y a une personne qui ne boit pas et qui ramène tout le monde. Globules : à votre avis, pourquoi n interdit-on pas de fumer au volant? Mlle Vervier : on peut interdire des tas de choses. Mais on n a pas établi, aujourd hui que le fait de fumer était source d accident ou que cela amoindrissait les réflexes comme l alcool ou le téléphone portable. On a prouvé - en réalisant des expériences - que même avec un kit main libre - la personne qui téléphone est centrée sur ce qu elle entend et perd de la vigilance. L alcool modifie les réflexes et la perception de l environnement alors que ê t r e p r u d e n t, c e s t ê t r e v i g i l a n t le saviez vous : Nouvelles lois : >2 points en moins lorsque vous téléphonez >3 points en moins pour non-port du casque >3 points en moins pour nonport de la ceinture pour le tabac rien n est établi. Dans ces conditions, pourquoi l interdire? Globules : selon vous, y-a-t-il plus de danger à faire des mélanges : alcool, cannabis et médicaments? Mlle Vervier : l alcool diminue les réflexes et rétrécit le champ visuel - notamment la vision latérale. Faire des mélanges, c est rajouter des facteurs d aggravation. L alcool, le cannabis et certains médicaments ont les mêmes effets, leur mélange potentialise leurs effets. Il serait peut-être intéressant d interdire la conduite aux personnes qui ont un traitement médicamenteux lourd et qui ont les mêmes effets que l alcool sauf que personne n en parle. Globules : les routes en mauvais état provoquentelles des accidents (mauvaise visibilité, priorités)? Mlle Vervier : oui et non! Ce qui cause les accidents, ce sont les personnes qui ne ralentissent pas lorsque la route est mauvaise. Sur la route le conducteur n a pas un droit à rouler à 90 km/h ou sur l autoroute à 130km/h! Par contre, des études ont montré que les obstacles le long des routes, comme les arbres des pylones ou des barrières, sont des causes d aggravation des accidents. Globules : pensez-vous que le manque d expérience des jeunes conducteurs peut être cause d accidents? Mlle Vervier : effectivement, cela a été établi. Un jeune conducteur, tant qu il est dans une conduite standard, sait réagir comme il l a appris. Le problème survient quand il se trouve devant une situation inopinée et nouvelle. C est pourquoi la conduite accompagnée est une bien meilleure école parce qu en faisant beaucoup plus de kilomètres, le jeune conducteur acquiert de l expérience. Et c est l expérience qui fait les bons conducteurs, qui apprend les bons réflexes et tout cela ne s apprend pas en quelques leçons de conduite dans une auto-école. Globules : suffit-il d avoir confiance dans les conducteurs pour qu il y ait moins d accident? Mlle Vervier : ah! non. Il est prouvé qu un conducteur qui ne se sent pas surveillé, fait tout ce qu il a envie de faire. Ce qu il faut, c est apprendre à bien conduire, c est avoir - c est vrai - un minimum de confiance en soi et c est qu il y ait beaucoup de surveillance. Vous savez bien que lorsqu on est sur un tronçon de route sans policiers ni gendarmes on se dit : «je peux y aller». Il faut de la surveillance et des sanctions. Et la surveillance est le contraire de la confiance totale. Globules : les règles de conduite sont-elles les mêmes dans les différents pays? Si non, pourquoi? Mlle Vervier : les limitations de vitesse et les grandes règles de conduite sont assez voisines dans les différents pays d Europe. Globules : quel est le prix d une amende pour non respect des distances de sécurité? Mlle Vervier : le non-respect des distances de sécurité est passible d une contravention de 2ème classe (soit 150 euros), mais, aujourd hui, combien sont relevées? Il n y en a pas beaucoup. Ces règles nous sont rappelées régulièrement sur l autoroute. Mais ce sont les mêmes sur la route! Combien de fois voyons-nous des voitures qui se collent à la voiture de devant, sans que personne ne puisse s intercaler? C est cela qui est dangereux. Globules : pourquoi les conducteurs (auto, moto) ne respectent-ils pas les piétons? Mlle Vervier : C est tout simple! Vous mettez la personne la plus gentille du monde derrière un volant et vous verrez son comportement changer. Les conducteurs considèrent que les

15 n u m é r o 5 0, l i n s é c u r i t é r o u t i è r e n u m é r e p o r t e r s piétons les gênent. Mais, parallèlement, je suis frappée par le fait que les piétons ne respectent pas le code de la route, ils traversent les rues sans attendre leur tour et sans respecter la signalisation. Globules : ne pourrait-on pas faire repasser le code gratuitement au bout d un certain temps (+de 20 ans) de permis? Mlle Vervier : ce serait une bonne idée! Avez-vous regardé l émission diffusée sur France 2? Cette émission a proposé, sous forme de jeu, à des personnalités et des membres du public de repasser leur code de la route. Les réponses étaient assez inquiétantes. Seules quelques personnes auraient réussi le code de la route. Moi-même, il y a un ou deux panneaux que je ne connais pas. Pour le citoyen français moyen, son permis lui donne le droit de conduire quand et où il veut. Alors, ce que vous proposez serait une véritable révolution. Cela ne plairait pas à tout le monde, mais c est une bonne idée. Globules : pourquoi ne contrôle-t-on pas l aptitude à conduire des personnes âgées? Mlle Vervier : On en parlait dans le projet de Loi en cours d adoption, mais je crois que cela a été abandonné. À mon avis, ce serait bien utile. Les personnes âgées ont souvent des difficultés à se faire à la conduite rapide d aujourd hui, leurs réflexes sont moins bons et cela peut être dangereux. D un autre côté, elles vont lentement. Globules : l alcool est un danger public, quelle est la plus grosse peine encourue en cas d accident mortel avec un taux d alcoolémie très fort? Mlle Vervier : jusqu à présent, un homicide involontaire est passible d une peine d emprisonnement de 3 ans, s il y a violation manifeste d une obligation particulière de sécurité la peine est portée à 5 ans. En cas de circonstances aggravantes (alcool, délit de fuite etc...), la peine est portée au double soit 10 ans d emprisonnement. En cas de récidive, la peine est doublée. LE MOT DU DR JC PELERIN* Les 18/24 ans dans notre pays et en Normandie représentent 13 % de la population et 26 % des morts morts par an pour non-port de ceinture Les Anglais ont 3500 morts par an, nous en avons 7500 le saviez vous : >Au km parcouru le risque d être tué en cyclomoteur est 14 fois plus élevé qu en voiture. >les ans : 13 % de la population et 26 % des tués. >la route : 40 % des causes de décès des jeunes ans 15p a Dossier g e Globules : pour quelles raisons n y a-t-il pas plus de prévention à la sortie des boîtes de nuit? Mlle Vervier : il y a de la prévention. Dans toute la France, les discothèques ont signé une charte avec les préfectures. On constate que c est hypothétique. D une part, certaines discothèques ne jouent pas le jeu, d autre part, beaucoup de jeunes apportent leur propre boisson qu ils consomment à l extérieur de l établissement. On parle aujourd hui de revoir cette charte et de faire des rappels aux patrons de discothèques. Et puis, il existe les contrôles d alcoolémie à la sortie des boîtes de nuit ou des discothèques. Globules : selon vous, qu est-ce que la prudence au volant? Mlle Vervier : la prudence, c est respecter les règles et conduire en fonction de ses capacités. Ensuite, c est tenir compte du comportement des autres conducteurs. Certains accidents pourraient être évités si on pouvait esquiver les obstacles inattendus. La prudence c est donc anticiper. Enfin, il faudrait que tous les conducteurs aient la même vigilance, la même prudence. Etre prudent, c est être vigilant. Propos recueillis par Steve Derome, Julien Piaia, Maxime Quesney, Fabian Rigault, David Rodrigues et Romuald Vauquelin. Préparation : avec Damien Lecroq, Romain Nicolle, Willy Pelhate, Benoit Racine, Romain Radics, Nicolas Silliard, Joan Tricard Mickael Vallée et Ludovic Villiers, classe de Terminale, lycée Jacquard, Barentin - Le triste record du risque de mourir sur une route française est bien connu d autant qu un culte laïque sous forme de sépultures et de fleurs se développe sur tous les axes. Toutefois, ceci ne fait aucunement régresser le fléau. Faire de la sécurité routière un enjeu National était attendu des associations de victimes et professionnels spécialisés. C est enfin une réalité. Les 18/24 ans dans notre pays représentent 13 % de la population et 26 % des morts. La mortalité routière touche donc davantage les jeunes mais aussi les populations aux niveaux socio éducatifs les plus faibles. C est inacceptable, qui écrase t-on et de quel droit? Chacun y va de son interprétation des chiffres afin de justifier son inconduite. On stigmatise les autres, quitte à les exclure : les jeunes, les vieux, les berlines puissantes, les voitures sans permis, les motards, l infrastructure coupe-gorge, les piétons, les automobilistes etc... Sans oublier l effet des substances psycho-actives (Alcool, cannabis, ecstasy, médicaments...) embrouillant la logique, souvenons-nous de Gérard conversant avec son père dans un sketch de Coluche. Les explications simplistes sont intellectuellement malhonnêtes et criminogènes. Pratiquer l accidentologie c est tenter d identifier les causes d un accident et des blessures puis de proposer des remèdes. L accident est toujours multifactoriel. Certains facteurs sont très largement représentés, les facteurs humains (Alcool, vitesse, ceinture, hypovigilance, casque) sont présents dans 92 % des accidents mortels. Souvent, enlevez un facteur et l accident n est plus mortel (1200 morts par an pour non-port de ceinture, 30 ans après son obligation de port!). Faire reculer l insécurité routière est politiquement faisable et le travail fait depuis quelques mois le prouve. Toutefois, sur le long terme, c est plus difficile car complexe. Les facteurs sont souvent intriqués les uns aux autres.il y a presque autant de morts dans le département de l Eure que dans celui de la Seine Maritime alors que ce dernier est trois fois plus peuplé. L urbanisation plus importante dans ce deuxième département amoindrit le risque en faisant descendre les vitesses pratiquées, d ou des impacts moins violents. La vitesse n est pas limitée sur les autoroutes allemandes et ceux qui fréquentent ces autoroutes savent qu on est tout le temps en embouteillage. Un Français qui roule en Grande-Bretagne double tout le monde: les Anglais ont 3500 morts par an, nous en avons Aurions-nous une culture fataliste? Pourtant, la lutte contre la mort-fatalité nous a fait inventer la fonction de médecin. Lutter contre l insécurité routière passe d abord par le respect de son humanité, par l éducation, par le civisme et par la loi. L aménagement de l environnement n est pas non plus à négliger mais l homme est capable de s adapter, quand il le veut, même aux univers les plus hostiles. Ces champs d intervention ne s excluent pas les uns les autres, tous doivent être pris en considération. Bonne route à tous et longue vie. *le docteur Pelerin est Inspecteur Départemental Sécurité Routière

16 16 n u m é r o a v r i l Infos U n e a i d e p o u r v o s p r o j e t s Label vie Dispositif Des projets LABEL VIE pour changer nos mentalités! Vous voulez réagir face à la violence routière dont les adolescents sont les 1 ères victimes et leur faire prendre conscience des risques liés à la route. Imaginez un projet de sécurité routière et le dispositif Label Vie vous permettra de le concrétiser en apportant un soutien financier pouvant atteindre jusqu à 800 euros. Votre projet peut s appuyer sur des supports variés tels que la musique, le théâtre, la vidéo, les journaux, les expositions, les animations Pour cela, il faut être âgé entre 14 et 28 ans, seul ou en groupe, et surtout recevoir le soutien d une association ou d une structure locale d accueil de jeunes. Cette dernière est indispensable pour la gestion financière. Elle pourra également être un relais vers d autres adolescents et les sensibiliser à votre projet. Un Inspecteur Départemental de la Sécurité Routière, proposé par la Préfecture, apportera son aide pour la rédaction du projet. La fiche d inscription est à retirer à la Préfecture de votre département, auprès du coordinateur sécurité routière. Pour plus de renseignements : Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports, David Durand pour la Seine-Maritime au et Yannick Caurel pour l Eure au ou sur [Echo des antennes globules] «Permis de prendre la route» est un jeu de société qui associe les thèmes de la sécurité routière et des comportements à risques. Pour gagner, il faut atteindre une ville déterminée, sans encombre, c està-dire, pas d accident, pas de suspension de permis, pas d infraction, etc Il se joue avec des pions (pour matérialiser les conducteurs et les voitures) et avec des cartes «santé», «vie», «environnement», «bonus» et «malus» pour s efforcer de coller au maximum à la réalité. C est pourquoi, dés le début de la partie il s agit de passer son permis. Ensuite, le jeu prend en compte l état de santé des joueurs (la fatigue, la faim, la consommation de produits psycho actifs) et les conditions extérieures (météo, état de la route ) annoncées au fur et à mesure de la partie par les cartes. Le gagnant sera, évidement, celui qui aura pris le moins de risques pour se rendre dans la ville de destination.. Actuellement en cours de réalisation, «Permis de prendre la route» est créé à l inititive du Carrefour Santé Jeunes de Bolbec, avec la participation d animateurs de prévention de la CRITS, d un intervenant en toxicomanie (Sébastien Petit) et d un intervenant en santé (Nicolas Papion). Renseignements au [Fil Rouge] Cette tribune est ouverte aux personnes et associations engagées dans la lutte contre le Sida et les Hépatites. La «D.O.S» dispositif de Déclaration Obligatoire de Séropositivité va très prochainement être mise en place par le Ministère de la Santé. Très attendue par les associations de lutte contre le SIDA, cette mesure devrait permettre une meilleure connaissance de l épidémie et la mise en place de stratégies de prévention ciblées. Comment ça se passe? En fait, tout médecin ayant connaissance d un nouveau cas de séropositivité devra le déclarer. L anonymat du patient sera, bien entendu, totalement préservé. Pour plus d info sur les objectifs, les personnes concernées, le déroulement de la D.O.S : 6 mois de sensibilisation à la sécurité routière pour 20 jeunes gonfrevillais! De janvier à août 2002, Julien Gratigny, Julien Soreau (animateurs du Comité d Organisation et d Aide aux Vacances) et Karim Ghersa, (du service jeunesse de la mairie de Gonfreville L Orcher), ont animé un projet de sensibilisation à la sécurité routière avec 20 adolescents dans le cadre du dispositif Label Vie. Le projet consistait à organiser un séjour de vacances dont l activité principale était le karting tout terrain orienté sur la sécurité, la conduite citoyenne et le respect des autres tout en s amusant. Le groupe a organisé son séjour lui-même et mené des actions de sensibilisation vers d autres adolescents : des présentations publiques en lycée et associations de quartier, réunion avec un pompier et une personne de la fondation Anne Cellier, création de scénarios pour le concours sur la sécurité routière de M6. Les participants ont mis en place des opérations de sécurité routière dans le cadre de deux manifestations déjà populaires : le salon du modélisme (stand de présentation des affiches de prévention réalisées par le groupe avec celles de la campagne officielle) et la fête du jeu (sensibilisation de façon ludique avec le test au choc). Renseignements au Service Jeunesse de Gonfreville L Orcher au ou auprès de Julien Soreau sur Des actions sportives en soutien à la lutte contre le sida! Le 6 avril : Rando Roller à Evreux de 15H à 17h avec des animations (percussions, jazz, chorale, cirque, capoera) jusqu à 18h. Le 18 mai : l association JSCLN à la Croix Saint Leufrois (27) organise deux demi-journées de descente de l Eure en canoë. Les bénéfices seront reversés à l association Aster. Le 29 mai : l Association du Golf d Evreux reversera le prix de chaque entrée à l association Aster. Renseignements, Aster, 42 avenue Aristide Briand, Evreux Tel :

17 n u m é r o 5 0, l i n s é c u r i t é r o u t i è r e Tribune des assos... TRIBUNEDESASSOSTRIBUNEDESASSOSTRIBUNE DES ASSOS TRIBUNE DES ASSOS TRIBUNE DES ASSOS T R I B U N E D E S A S S O S 17Assos L association Prévention Routière, créée en 1949, «a pour but d étudier et de mettre en œuvre toutes les mesures et d encourager toutes les initiatives propres à réduire la fréquence et la gravité des accidents de la circulation routière» (art. 1 des statuts). Sa mission essentielle est l éducation routière à tout âge. Elle organise des journées prévention routière en milieu scolaire et milite pour qu elle devienne un enseignement obligatoire dans les programmes scolaires des collégiens et lycéens. En 1992, elle a créé l entité appelée la «prévention routière formation» qui organise des stages pour récupérer les points perdus suite à une infraction au code de la route. Elle intervient également dans les entreprises pour sensibiliser le personnel aux risques routiers car les 2/3 des accidents du travail sont dû à la route. Elle propose aux personnes âgées (clubs du 3 ème âge) des interventions afin d expliquer les derniers changements du code de la route et les risques routiers liés à la baisse des performances physiques et visuelles. Actuellement, elle lutte contre l hécatombe du samedi soir à la sortie des discothèques en mettant en place les opérations «Capitaine de soirée» : celui qui conduit est celui qui ne boit pas. Des jeunes proposent aux conducteurs de leur remettre les clefs de voiture et au moment de partir, ils contrôlent leur taux d alcoolémie avec un alcotest. Le rôle des capitaines de soirée est de montrer qu on peut s amuser sans danger, de valoriser celui qui respecte la route et les autres et surtout, de rentrer en toute sécurité. Comité Départemental de Prévention Routière de Seine-Maritime, M. Prunetta, 18 rue Malouet, Rouen - Tel : Comité Départemental de Prévention Routière de l Eure, Christian Fèvre, 42 rue Joséphine, BP 326, Evreux - Tel : SABINE (Société Amicale pour la Bicyclette en NormandiE), association créée au Havre en 1989, a pour objectif de promouvoir le vélo en milieu urbain et périurbain et de valoriser son utilisation dans trois domaines: la santé, l environnement et la prévention routière. Des chantiers d insertion professionnelle, financés par le Conseil Général de Seine Maritime, mobilise les salariés de l associaiton dans des activités de formation pour personnes bénéficiaires du RMI dont le travail consiste à récupérer, réparer et remettre en état des vélos. SABINE participe à de nombreuses réflexions concernant l aménagement cyclable du Havre et de son agglomération, pour un meilleur partage de la chaussée entre automobile et vélo. Elle a mis en place des services de location en partenariat avec les Bus Océane de la Société des Transports de la Ville du Havre (Vélocéane) et sur le campus de l Université du Havre (Vélocampus) en partenariat avec la Ville du Havre, l Université du Havre et l associaiton étudiante AMEDEE. Concernant la prévention routière, elle met à disposition des vélos pour des actions d information et d apprentissage du code de la route. Actuellement, elle travaille, en partenariat avec la Ville du Havre, sur un projet de ramassage scolaire à vélo afin de diminuer l insécurité routière aux abords de l école et d enseigner aux enfants le code de la route, et de leur faire prendre conscience des dangers de la circulation en ville. SABINE, 102, rue Jean Jacques Rousseau, Le Havre Tel : Pour l agglomération rouennaise, il existe SABINE Agglo, dont l objectif essentiel est également la promotion de l usage de la bicyclette en milieu urbain. SABINE Agglo, 2, rue du Réservoir, Rouen Tel : Q u a n d l e s j e u n e s s e m o b i l i s e n t L association Vivre, créée en 2001 à Mont Saint Aignan, regroupe une dizaine d étudiants, une infirmière et une lycéenne. Leur préoccupation majeure : sensibiliser les jeunes sur les risques de l alcool à la sortie des discothèques en organisant des «soirées du conducteur». Ils ont également réalisé le film «La route, ce n est pas la mort, c est pire», en collaboration avec des pompiers du Nord Pas De Calais, diffusé dans les lycées de Seine-Maritime. Vivre, 1 Parc des deux bois, Appartement 62, Mont Saint Aignan Tel : La route des jeunes, «l association de sécurité routière créée par les jeunes pour les jeunes» regroupe 300 membres âgés de 12 à 25 ans pour qui «la vie est une fête et la route ne doit jamais tuer cette fête». Ils organisent les opérations «Nuits pour la vie» à la sortie des discothèques ainsi que diverses actions visant à lutter contre les accidents par la responsabilisation des jeunes. La route des jeunes, 145 avenue de Suffren, Paris Tel/Fax : La Fondation Anne Cellier Junior, mouvement organisé et dirigé par des adolescents qui souhaitent participer activement à la sécurité routière en organisant des opérations de sensibilisation pour les jeunes. «Pas besoin d attendre d avoir le permis de conduire pour être un usager de la route».

18 18 n u m é r o a v r i l AGENDA Musique >18 avril à 21h, Dionysos + Cyrz pour une soirée «L Héritage des 70 s» à l Abordage, Evreux. Renseignements au Forums >10 mai de 13h30 à 18h, forum des associations orientées vers l intégration sociale des enfants en difficulté, organisé par l association de Psychologie Petite Enfance et Prévention de DESS de Psychologie du Développement de l Université de Rouen. Salle des fêtes de Petit-Quevilly. Renseignements au ou >30 avril à 20h, Festival les femmes s en mêlent à l Abordage d Evreux avec Queenadreena («rock abrasif gothique») et Cobra Killer («duo allemand electropulpcore»). Renseignements au >13 mai à 20h30, «Du coq à l âne» spectacle musical «bêtes de scènes» à la Scène Nationale de Fécamp. Renseignements au >30 mai à 20h30, Idir, interprète Kabyle et artiste engagé et humaniste. A l Espace Philippe Auguste de Vernon. Renseignements au >tous les samedis du mois de juin : concert dans les quartiers de Caudebec Les Elbeufs. Renseignements à L Espace Culturel André Bourvil au Danse >11 avril à 20h30, Black Blanc Beur, compagnie historique du hip-hop présente deux chorégraphies «Défilles» et «Break Quintet» au Rive Gauche de Saint Etienne du Rouvray. Renseignements au >20 mai à 20h30, Ex act par la compagnie Larsen et Stéphanie Aubin au Rive Gauche de Saint Etienne du Rouvray. Renseignements au Cirque >17 mai à 20h30, «Comme neige» par la compagnie de cirque La Clique au Rive Gauche de Saint Etienne du Rouvray, renseignements au >du 22 au 25 mai, Les Arènes du Cirque, pour découvrir deux visages très différents du cirque actuel avec Le Théâtre du Centaure (théâtre équestre) et la compagnie Anomalie (voltige acrobatique), Place du Champ de Foire d Elbeuf. Renseignements au Expositions >du 29 mai au 11 juin, exposition réalisée par Martine Piquel, artiste colleuse, à la galerie Le Lieu-Dit, rue Beauvoisine à Rouen. Renseignements au ou Sports >26/27 avril, championnat de France de musculation à Caudebec Les Elbeufs. Renseignements au Événements «sécurité routière» >16/17/18 avril, «La courtoisie routière sur le chemin des écoliers» organisée par la FNATH 76 à l espace du Palais de Rouen. Renseignements >18 avril, Journée Nationale de La courtoisie au Volant >20 avril, rallye de Neufchâtel en Bray. Renseignements au >10 mai, après midi sécurité routière au Stade Maurice Bacquet de Gonfreville l Orcher avec des professionnels de la route (pompiers, gendarmes, auto-école, assurances) associés au service jeunesse de Gonfreville, au centre aéré, au centre social, à la ludothèque, à l école de musique et école de danse. Renseignements au >23/24 mai, Salon du Transport au Lycée Autmobile Lavoisier au Havre. Renseignements au >31 mai, journée de sensibilisation à la sécurité routière place de la Mairie de Caudebec les Elbeuf avec une piste routière (reproduction d une route avec croisement, Paat & Asem panneau, feu ), l intervention d un Inspecteur Départemental de Sécurité Routière, de la police municipale, de la MACIF et de la voiture tonneau, de l association «Les mains du cœur» (sensibilisation des 3/6 ans avec un mimo-code et un kit pédagogique sur la couleur), un théâtre forum, des artistes peintres et clubs de voiture. Renseignements au Service Jeunesse Education et Sport au >1er juin, Fête Nationale du vélo. Au Havre, locations de vélo, ballades thématiques avec des guides conférenciers, pique-nique et diverses animations sur la plage. Renseignements à l association Sabine du Havre au

19 n u m é r o 5 0, l i n s é c u r i t é r o u t i è r e BREVESBREVESBREVESBREVESBREVESBREVESBREVESBREVESB R E V E S B R E V E S Le Kit «Bougez!» «A pied, en rollers, en voiture J assure!» rassemble de nombreux conseils pour passer son permis de conduire dans de bonnes conditions ; pour être un bon conducteur en voiture, moto, mobylette ; pour savoir comment réagir en cas d accident ; pour circuler sans danger à pied, vélo et roller Ce classeur est aussi une mine d infos pratiques pour se déplacer en Europe et Ile de France à prix réduit, pour voyager dans les meilleures conditions possibles lorsqu on souffre d un handicap Des adresses utiles consultables au Centre Régional d Information jeunesse (CRIJ), 84 rue Beauvoisine à Rouen, ainsi que dans tous les Points Information Jeunesse de Haute-Normandie. «Le roul info» est un service de proximité du Centre Régional Information Jeunesse de Haute-Normandie. Ce véhicule aménagé (de type Kangoo) est doté d un stand (10m 2 ), du fond documentaire info jeunesse, de jeux. Le Roul info, son animatrice, soutiennent le projet d un partenaire.tout organisme (collectivités locales, établissements scolaires, organismes de formation, associations ) peut en faire gratuitement la demande.» Contact : Andrée Morrisset au Une prévention routière ludique! «A pied, en rollers, en voiture J assure!» c est aussi un jeu créé par le CRIJ et les PIJ de Caudebec en Caux et de Sotteville Les Rouen. Les joueurs évoluent sur un plateau en passant du rôle de piéton, roller, cycliste, motard et automobiliste. Pour avancer et gagner, c est simple! Il suffit de bien répondre aux questions portant sur le code de la route, les jeunes conducteurs, les dangers des retours de fêtes Des rubriques concernent également le secourisme et l accéssibilité pour les personnes handicapées. Ce jeu est actuellement en cours de finalisation. Dés cet été, le CRIJ pourra animer ce jeu auprès de structures ayant un projet d action autour de la sécurité routière. «La vie, avec ou sans risque?», créé par le CRIJ et le PIJ de Grand Quevilly, est un jeu de type jeu de l oie qui s adresse aux jeunes à partir de 13 ans. Chaque couleur renvoie à des questions sur l alcool, le tabac, les drogues, la sexualité et la sécurité routière. Et bien sûr, le 1 er arrivé a gagné. Renseignements : Evelyne Jaunault au «Permis de prendre la route», est un jeu créé à l intitiative du Carrefour Santé Jeunes de Bolbec et en partenariat avec des intervenants en toxicomanie et santé et des animateurs de prévention de la Coordination Régionale des Intervenants en Toxicomanie et Santé (CRITS). Lire «Echos des Antennes» p.12. Ecole et sécurité routière : un partenariat de fond! Pour conduire un cyclomoteur ou un QLM (entendez par là, Quadricycle Léger Motorisé), il faut avoir 14 ans et être titulaire du Brevet de Sécurité Routière (BSR) qui comprend l Attestation de Scolaire de Sécurité Routière I (ASSR I), examen passé en milieu scolaire, donc gratuit. Il concerne les élèves de 5 ème et ceux du même âge. En ce qui concerne le permis de conduire de véhicule léger, il faut être en possession de l ASSR II, également obtenue en milieu scolaire par les élèves de 3 ème et ceux du même âge. Ces deux mesures concernent les jeunes qui auront 16 ans à partir du 1 er janvier Les personnes sorties du milieu scolaire sans l obtention des ASSR, pourront passer l Attestation de Sécurité Routière (ASR) par un examen efféctué par des organismes agréés (GRETA). BREVES g e 19p a Le savoir-vivre au volant! Associer les règles de politesse et le respect du code de la route chez les conducteurs, c est «La courtoisie routière sur le chemin des écoliers» organisée par la Fédération Nationale des Accidents du Travail et des Handicapés de Seine-Maritime (Fnath 76). Pour cette 3 ème campagne qui se déroulera les 16, 17, 18 avril à Rouen (Espace du Palais) et dans 20 communes de Seine-Maritime, des enfants et adolescents délivreront un passeport de bonne conduite aux conducteurs. En relation avec la Journée Nationale de la Courtoisie au Volant du 18 avril, ils distriburont également des rubans blancs à chaque véhicule. Contacts : Communic Action Fnath 76, au ou Solidarite! Durant l Armada 2003, la Fnath 76 invite sur son stand des artistes à consacrer du temps à des accidentés de la route. Contacts : Communic Action Fnath 76, au ou A bicyclette «Aménagements cyclables, mode d emploi», une plaquette éditée par SABINE Agglo, pour mieux connaître les panneaux concernant les cyclistes, pour se déplacer en vélo sans danger et pour un meilleur partage de la chaussée. Renseignements à Sabine Agglo (Rouen) au Conducteurs responsables d infractions routières, vous avez la possibilité de reconstituer votre capital de points en participant volontairement à des stages «permis à points». Conducteurs depuis moins de 2 ans, s il vous manque déjà 4 points ou plus sur votre permis, la loi vous impose de participer à l un de ces stages. Susciter la réflexion et faire évoluer les attitudes au volant (par la sensibilisation aux causes et aux conséquences des accidents de la route), tels sont les objectifs. Votre stage durera 2 jours et sera conduit par 2 animateurs dont un psychologue. Sachez également que les procureurs privilégient parfois une action éducative en proposant «un stage d alternative aux poursuites pénales» suite à une infraction. Le but : lutter contre la délinquance routière par une approche pédagogique. Il existe aussi des stages spécifiques pour les infractions liées à l alcool. Pour en savoir plus : association Prévention Routière au en Seine-Maritime ou au dans l Eure. «Accrochez nous à la vie!», pour sensibiliser parents, profesionnels de l enfance et les enfants euxmêmes au port de la ceinture de sécurité et à utiliser le système de retenue le mieux adapté à leur âge et leur taille. Cette association prête aux parents qui le souhaitent des sièges auto enfant 1 er âge, dos à la route. Contact : Maternité du CHRU, Avenue Clémenceau, Caen Tel :

20 PRIX : 1,52 EUROS NUMERO 50 HAUTE-NORMANDIE A v r i l page 6 page 8 SOMMAIRE page 2 à 5 Edito, écrits... page 6 à 11 Dossier : - La conduite, plaisir et sécurité - Un espace aux libertés et aux risques multiples - Accidents : stop! Sur la route, on est jamais trop prudents page 12 à 15 Cahier spécial... page 16 à 17 Asso... page 18 à 19 Brèves, Agenda page 20 Bd, ours, numéros utiles page 14, 3 2 r u e d e F o n t e n e l l e r o u e n 20 n u m é r o a v r i l Globules est édité par l Ecrit-Santé, association loi 1901 Directrice de publication et rédactrice en chef : Christine Ternat Assistante de rédaction : Delphine Ensenat Conseiller scientifique : Dr Jean Thiberville Site Internet : Laurent Lebiez Relations avec les lecteurs : Amelie Sola Anim Globules : Amelie Sola Comité de rédaction et de lecture : Brigitte Weber, Amelie Sola, Delphine Ensenat, Cécile Gillet, Josette Gillot, Laurent Lebiez, Anne Mauconduit, Martine- Fred Nigaud, Christine Ternat, Jean Thiberville, Zabou, Damien Anne, Nora Bouaziz, Emma Gourvil, Dan Ionesco, Christel Ledun, Absa Gassama, Christine Etienne,. Reportages : Emmanuel Angreville, Christophe Brion, Jeffrey Lemonnier, Quentin Martin, Romain Martin, Jean-Charles Monfray, Guillaume Mouquet, Romain Petit, Jean-Baptiste Régentel, David Thillard et Pierre Tranchand, Sahid Belkacem, Fanta Fofana, Koria Fofana, Maymouna et Fatoumata Niakaté, Fabien Legras, Stéphane Saboya, Steve Derome, Julien Piaia, Maxime Quesney, Fabian Rigault, David Rodrigues, Romuald Vauquelin, Damien Lecroq, Romain Nicolle, Willy Pelhate, Benoit Racine, Romain Radics, Nicolas Silliard, Joan Tricard Mickael Vallée, Ludovic Villiers Pilotage : C. Ternat Couvertures : Julien Decure, Jordan Levreux, Jennifer Roussel, Julien Korczynski, Alexandra Marssens, Steven Martin, Camille Delos Illustrations : Paat, Asem Photographe : Marie-helene Labat Atelier photo : Julien Decure, Jordan Levreux, Jennifer Roussel, Julien Korczynski, Alexandra Marssens, Steven Martin, Camille Delos Diffusion : Delphine Ensenat et Christel Ledun Maquette : Laurent Lebiez Stagiaires : Virginie Legrain, Axelle Potor, Blanche Paillart Photogravure : Dru Edition tirée à exemplaires avril 2003 Imprimerie : ETC Yvetot (76) Commission paritaire : n AS ISSN : Dépôt légal : à parution Parution bimestrielle l Ecrit-Santé est une association loi 1901 Agrément Jeunesse et Education Populaire n 76/560 - août 1998 Siège social : 32 rue de Fontenelle à Rouen Globules, 32 rue de Fontenelle, Rouen Tél : Fax : Site de Globules sur le Woueb : Les opinions exprimées dans Globules n engagent que leurs auteurs. Les documents reçus ne sont pas rendus. Leur parution implique l accord de l auteur. Les indications de marques et adresses qui figurent dans les pages rédactionnelles de ce numéro sont données à titre d information sans aucun but publicitaire. La reproduction des textes, dessins et photographies publiées est interdite sans autorisation préalable. [numéros utiles] >Numéros verts (anonymes et gratuits) : Sida Info Service : Sida Info Droit : Ligne de vie : VIH Info Soignants : Ligne Azur en direction des personnes homosexuelles : Rouen, Point Ecoute Jeunes : Pour les «sans- abri «: & 115 Mauvais traitement : 119 Tabac Info Service : SOS Violence à l Ecole Fil Santé Jeunes : SEPIA (Suicide Ecoute Prévention Intervention auprès des Adolescents) : Enfance et partage : PAEJ : Drogues info service : Ecoute enfance maltraité : Allo enfance maltraité : Jeunes ecoute violence : Hépatites info service : Alcool assistance, croix d or : >Numéros utiles : Point écoute : accueil et écoute anonyme et/ou confidentielle Regain La Bouée, Evreux ADISSA, Evreux Lieu d écoute de l espace santé jeunes Fécamp Accueil Ecoute Parents Enfants Parenthèse le Havre Parenthèse Montivilliers Accueil 83, Rouen L entre temps, Elbeuf Maison de l adolescent, Le Havre Centre de Lutte contre l isolement et le suicide SOS suicide phenix La porte ouverte Ecoute ado, Yvetot Ecoute ado, Rouen Ecoute ado, Forges les Eaux Ecoute ado, Neufchatel en Bray Vie libre ASTER AFCCC, Le Havre La Porte Ouverte, Rouen Pôle d accompagnement Psycho-social, Rouen FICOM, Canteleu Inter Santé, Yvetot Ensemble, Elbeuf Atelier photo >Accueil téléphonique SOS Amitié, Rouen SOS Amitié, Le Havre >Centres Médico-Psychologiques : consultations et suivi des personnes en difficultés psychologiques. Centre Hospitalier d Evreux Centre Hospitalier de Bernay Centre Hospitalier de Vernon Centre Hospitalier spécialisé du Rouvray Centre Hospitalier le Havre UMAPPP, Carrefour des solidarités, 49, rue des Augustins, Rouen >POINT ECOUTE JEUNES du lundi au samedi, 14h-22h Un abri pour la nuit : Le Havre : Armée du salut AOFBAS Centre Municipal d Hébergement Nous croyons en toit Rouen : SOHU (Service d orientation pour l hébergement en urgence), 115 Dieppe : Armée du salut, Foyer d accueil, Foyer d Automne, Foyer Duquesne Association, Evreux : Associations Aurore, >Se nourrir : Le Havre : Restaurant du Coeur, Rouen : Restaurant du Coeur, CCAS, La Chaloupe, MERCI! A nos partenaires : Préfecture de Seine-Maritime, DDASS 76, Mutualité de Seine-Maritime, Mutualité Française Eure, Conseil Général 76, DDASS 27, Conseil Régional Haute- Normandie, la DRASS, les CAF d Elbeuf, du Havre et de Rouen, la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports, ville de Rouen. Aux ateliers d écriture : Education et Formation, Collèges Cervantes, Salmona, Louise Michel, le Plaît Dire d Ecrire, Studio Gela et IFSI Croix Rouge... Merci à tous ceux qui nous ont permis, par leurs écrits, leurs illustrations, leurs questions, leurs conseils, leur soutien technique et leurs encouragements, de réaliser ce numéro spécial. Armée du salut, >Se soigner : Le Havre : SAMU, Espace Santé-Thiers, Médecins du Monde, AHAT (Association d aide aux toxicomanes), Alcoolique Anonymes, Rouen : SAMU, 15 Médecins du Monde, Espace santé du carrefour des solidarités, >CDAG(Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit) : Rue de crosne : Rue de Germont : CHU Charles Nicolle >Contre la discrimination : >CODAC Le Havre : Rouen : Dieppe : >Discrimination : 114 >CIDF : >MRAP Rouen : >Planning familial Rouen :

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 480 tests Code de la route Jean-Luc Millard Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 Codoroute - Tendance & Repères S é r i e N 1 À la sortie de ce carrefour, je vais emprunter la rue la plus à gauche,

Plus en détail

ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème

ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème Au collège, les élèves doivent obtenir La partie théorique du BSR (Brevet de Sécurité Routière). Il est important de bien préparer cet

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr twitter.com/routeplussure Délégation à la sécurité et à la circulation routières Place des Degrés Tour Pascal B 92055 LA Défense Cedex DSCR - AVRIL 2013 -

Plus en détail

100 questions sur le livre de code

100 questions sur le livre de code 100 questions sur le livre de code 1)quel poids maximum de matériel peut transporter un véhicule conduisible avec un permis B(3,5 tonnes) 2)citer 3 catégories de conducteurs soumis à une visite médicale

Plus en détail

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes La signalisation /20 > Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes A / Accès interdit aux cyclistes... B / Débouché de cyclistes venant de gauche ou de droite... C / Piste

Plus en détail

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité Introduction: Être responsable de ses actes Vivre en société exige l existence et le respect de règles visant à garantir la liberté des individus qui la composent, 2 mais aussi à les protéger sur les plans

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Campagnes de prévention Information aux enseignants

Campagnes de prévention Information aux enseignants Information aux enseignants 1/6 Ordre de travail Objectif Diverses campagnes ont été réalisées pour augmenter la sécurité routière. En nous appuyant sur l exemple d une campagne actuelle (turbosieste),

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Pour connaître le nombre de points sur votre permis, connectez-vous sur le site : www.interieur.gouv.fr les principales infractions au code de la route et leurs sanctions En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

Plus en détail

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45 L ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE NIVEAU 3 L attestation scolaire de sécurité routière comporte : - une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de premier niveau qui se passe en 5 e

Plus en détail

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits ou réglementés. Cela concerne toutes les drogues illégales,

Plus en détail

Quizz s é c u r i t é

Quizz s é c u r i t é Quizz s é c u r i t é r o u t i è r e Selon vous, le nombre de personnes tuées sur les routes dans le monde chaque année représente environ : A. La population de l Estonie B. C. Les populations des villes

Plus en détail

Alcool au volant. Pour rouler sereinement vers votre avenir. bpa Bureau de prévention des accidents

Alcool au volant. Pour rouler sereinement vers votre avenir. bpa Bureau de prévention des accidents Alcool au volant Pour rouler sereinement vers votre avenir bpa Bureau de prévention des accidents A votre santé! Dans la circulation routière, de nombreux accidents sont causés par des conducteurs alcoolisés.

Plus en détail

Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité sur la route, mais toujours des prises de risque

Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité sur la route, mais toujours des prises de risque Communiqué de presse Mardi 16 septembre 2014 Baromètre AXA Prévention sur le comportement des Français en deux-roues motorisés Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

LA SECURITE ROUTIERE et l ASSR

LA SECURITE ROUTIERE et l ASSR LA SECURITE ROUTIERE et l ASSR Introduction: - Les accidents de la route constituent la première cause de mortalité chez les jeunes de 15 à 24 ans. - C'est entre 14 et 18 ans qu'il y a le plus de cyclomotoristes

Plus en détail

2004 2014 : un risque a chassé l autre

2004 2014 : un risque a chassé l autre 2004 2014 : un risque a chassé l autre En 10 ans, le profil des conducteurs français a évolué, leur rapport à la conduite aussi. Pour autant le poids des bons et mauvais conducteurs est resté stable, de

Plus en détail

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière Plan d action sécurité routière Table ronde contre l insécurité routière Objectif : combattre l insécurité routière durablement Vision Zéro Zéro mort Zéro blessé grave 2 Plan d action «sécurité routière»

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012 J. 121300 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 16 mai 2012 Question 1 Le fait pour un conducteur

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention"

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite EF-SCOOT Prévention Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention" Ce document a été réalisé conjointement par l Inspection

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Première éducation à la route Je suis piéton

Première éducation à la route Je suis piéton séance 1 Première éducation à la route Je suis piéton Je découvre Observe attentivement ce dessin puis décris ce qui se passe dans cette rue. Est-ce que tu as repéré des situations dangereuses? Lesquelles?

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE 1 A. MODALITÉS DE MISE A DISPOSITION DU VÉHICULE RESERVATION 1) Faire la demande auprès du CDH53, définir la date à laquelle vous viendrez chercher le véhicule (hors samedi

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Vitesse et mortalité Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur et

Plus en détail

La Réforme 2010. - Je peux stationner dans une zone de rencontre uniquement sur des emplacements aménagés.

La Réforme 2010. - Je peux stationner dans une zone de rencontre uniquement sur des emplacements aménagés. La Réforme 2010 - La consommation de drogue peut être décelée avec un test salivaire ou urinaire. - La première cause de mortalité des jeunes de 18 à 24 ans au volant est l alcool. - Dans une «zone 30»les

Plus en détail

CODE DE LA ROUTE. Points particuliers à savoir / à retenir :

CODE DE LA ROUTE. Points particuliers à savoir / à retenir : CODE DE LA ROUTE Points particuliers à savoir / à retenir : - Distance écart avec un cycliste ou un piéton que l on double : 1,5 m en campagne, 1 m en ville. - Les lampes bleues dans un tunnel sont des

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

PERMIS À POINTS. Préservez votre capital points L S C O N P R É V E N I O N. www.groupama.fr

PERMIS À POINTS. Préservez votre capital points L S C O N P R É V E N I O N. www.groupama.fr PERMIS À POINTS C O N S E I L S P R É V E N T I O N Préservez votre capital points www.groupama.fr SOMMAIRE 1 Le principe du permis p. 4 2 Le permis probatoire en quelques points p. 4 3 Comment fonctionne

Plus en détail

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités La sécurité du passager dépend pour une grande part du conducteur, mais il a aussi sa part de responsabilité. Des règles spécifiques en fonction du

Plus en détail

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE Les points d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE points En vue d améliorer la sécurité routière au Québec, la Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ) applique depuis 17 un système de points d inaptitude.

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Formation SDIS 14 Page 1-06/09/2010 Adj Thérin

Formation SDIS 14 Page 1-06/09/2010 Adj Thérin Formation SDIS 14 Page 1-06/09/2010 «Les véhicules des services d incendie et de secours et le nouveau code de la route» Le nouveau code de la route, pris en application des décrets du 22 mars 2001 (publiés

Plus en détail

Le printemps de la sécurité routière dans la Somme

Le printemps de la sécurité routière dans la Somme Invitation presse Amiens, le 5 avril 2013 Le printemps de la sécurité routière dans la Somme Du samedi 6 au samedi 13 avril 2013 Conférence de presse du préfet le mardi 9 avril à Amiens M. Jean-François

Plus en détail

Si seulement j avais su. Informations sur les effets de l alcool sur la conduite automobile.

Si seulement j avais su. Informations sur les effets de l alcool sur la conduite automobile. Si seulement j avais su Informations sur les effets de l alcool sur la conduite automobile. Chère lectrice, cher lecteur Consommation d alcool et conduite automobile ne font pas bon ménage. On le sait

Plus en détail

La sécurité routière C est la responsabilité de tous

La sécurité routière C est la responsabilité de tous La sécurité routière C est la responsabilité de tous Excès de vitesse...2 Facultés affaiblies et fatigue...4 Ceintures de sécurité et sièges d auto...6 Distraction du conducteur...8 Excès de vitesse Connaissez

Plus en détail

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement?

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? 1 Concerne : Abords d école limitation 30Km/h Gilet rétro réfléchissant Camions Nouvelles cartes de stationnement - Motards Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? Arrêté Royal

Plus en détail

INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS

INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INTRODUCTION Bienvenue. Cette brochure a pour but de vous donner des conseils pratiques et des informations

Plus en détail

Votre conduite est un exemple pensez-y!

Votre conduite est un exemple pensez-y! Sur la route en famille Votre conduite est un exemple pensez-y! Au volant aussi vous êtes chef de famille! Parents, vous êtes aussi des acteurs de l éducation routière Comme pour beaucoup d autres apprentissages,

Plus en détail

La sécurité routière : un enjeu pour le milieu professionnel, aussi!

La sécurité routière : un enjeu pour le milieu professionnel, aussi! La sécurité routière : un enjeu pour le milieu professionnel, aussi! Accident avec arrêt Accident avec incapacité temporaire Accident avec incapacité permanente 2.000 à 4.000 25.000 86.000 Accident mortel

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

La mobilité en toute sécurité.

La mobilité en toute sécurité. La mobilité en toute sécurité. Mobilité, rapidité, confort et sécurité. Les CFF transportent environ un million de passagers, jour après jour. Car le train est fiable. Car voyager en train, c est pratique

Plus en détail

TABLEAU DES INFRACTIONS ROUTIÈRES ET DE LEURS SANCTIONS. Délits

TABLEAU DES INFRACTIONS ROUTIÈRES ET DE LEURS SANCTIONS. Délits TABLEAU DES INFRACTIONS ROUTIÈRES ET DE LEURS SANCTIONS Délits Délits Article code CR: code de la route CP: code pénal maxi en Retrait de permis Perte de Conduite en état d'ivresse manifeste ou sous l'empire

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

CONDUIRE UNE VOITURE EN ALBERTA

CONDUIRE UNE VOITURE EN ALBERTA CONDUIRE UNE VOITURE EN ALBERTA QUELLES SONT LES CONDITIONS POUR POUVOIR CONDUIRE UNE VOITURE EN ALBERTA? Vous devez être âgé d au moins 16 ans et être détenteur d un permis de conduire valide. Il y a

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012

CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012 N IDENTIFICATION : CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012 AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES DES TRAVAUX PUBLICS DE L'ETAT spécialité «routes, bases

Plus en détail

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 MINISTERE DE L EQUIPEMENT, J. 5242 DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 Question n 1 Un automobiliste arrive à une intersection où est implanté

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ACADEMIE DE MONTPELLIER

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ACADEMIE DE MONTPELLIER MINISTERE E L EUTION NTIONLE EMIE E MONTPELLIER ELEVE Nom :.. Prénom :.. ETLISSEMENT SOLIRE Nom : dresse : Préfecture de la Lozère irection des services départementaux de l éducation nationale - atégorie

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière

Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière Mercredi 1er juillet 2015 Bilan de l accidentologie en Saône-et-Loire Évolution des ATBH 2015/2014 pour la période du 1er janvier au 28 juin Période

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Contrôle routier du 26 juin 2015. Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone

Contrôle routier du 26 juin 2015. Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone Contrôle routier du 26 juin 2015 Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone Contacts presse : Préfecture de région : 04 67 61 61 25 pref-communication@herault.gouv.fr Facebook : facebook.com/prefet34lr

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

PNEUS FREINS ABS ESP HUILE VITESSES

PNEUS FREINS ABS ESP HUILE VITESSES 31. - LA TECHNIQUE PNEUS FREINS ABS ESP HUILE VITESSES LES PNEUS D UNE VOITURE 1. Les pneus doivent être conformes. Ce sont les pneus qui assument le contact de la voiture avec la route. Pour rouler en

Plus en détail

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011 L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Juin 2011 Sommaire 1. La moitié des 8-17 ans connectés à un réseau social p. 4 2. L attitude des parents face à l utilisation des réseaux sociaux par leurs

Plus en détail

Plan de lutte renforcé contre l insécurité routière dans le département du Loiret

Plan de lutte renforcé contre l insécurité routière dans le département du Loiret Plan de lutte renforcé contre l insécurité routière dans le département du Loiret SOMMAIRE I - Bilan de l accidentalité en 2015 : 1-1 les principales données 1-2 les principaux enseignements de l étude

Plus en détail

Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest!

Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest! Communiqué de presse Juin 2009 Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest! AlcooTel, le test d alcoolémie pour mobile le plus performant du marché, simple ergonomique et gratuit est désormais

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

LYCEE PROFESSIONNEL BEL AIR TINTENIAC

LYCEE PROFESSIONNEL BEL AIR TINTENIAC LYCEE PROFESSIONNEL BEL AIR TINTENIAC LUNDI 29 MARS AU VENDREDI 2 AVRIL 2004 La semaine de la Prévention routière organisée au Lycée professionnel Bel Air de Tinténiac dans le cadre du C.E.S.C s est déroulée

Plus en détail

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS»

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS» Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 SÈRIE 2 Comprensió escrita ALERTE AUX «BIG MOTHERS» 1. Oui, leur utilisation augmente progressivement. 2. Pour savoir si sa fille est rentrée à l heure prévue.

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

LA LÉGISLATION ROUTIÈRE

LA LÉGISLATION ROUTIÈRE LA LÉGISLATION ROUTIÈRE LES RÈGLES À APPLIQUER ET LEURS SANCTIONS ALCOOL CONTRAVENTION Conduite avec une alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 g / litre de sang (0,25 et 0,4 mg/ litre d air expiré) Amende

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière mars 2006

Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Le mécanisme d accident Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur

Plus en détail

Rencontre avec Mylène, le 10.03.15

Rencontre avec Mylène, le 10.03.15 Rencontre avec Mylène, le 10.03.15 Mylène : Bonjour, j ai 24 ans. Je suis Asperger. Je l ai découvert il y a deux ans ; le cours «acquisition et dysfonctionnement» m a aidée à en savoir plus. J ai rencontré

Plus en détail

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l'étude GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l étude L association GEMA

Plus en détail

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008 En partenariat avec le Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Les Français et les enjeux de la mobilité durable Août 2008 Méthodologie page 2

Plus en détail

CONDUCTEUR ÂGÉ. Dr Jamie Dow. Medical Advisor on Road Safety Société de l assurance automobile du Québec LLE. Dr Jamie Dow

CONDUCTEUR ÂGÉ. Dr Jamie Dow. Medical Advisor on Road Safety Société de l assurance automobile du Québec LLE. Dr Jamie Dow LLE CONDUCTEUR ÂGÉ Dr Jamie Dow Conseiller médical en sécurité routière Service des usagers de la route Janvier 2011 Dr Jamie Dow Medical Advisor on Road Safety Société de l assurance automobile du Québec

Plus en détail

BEPECASER. Mercredi 13 mai 2015

BEPECASER. Mercredi 13 mai 2015 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Mercredi 13 mai 2015 Question 1 A Tout dépassement est interdit aux traversées de voies ferrées non munies de barrières ou de demi-barrières.

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

Les Français, sommaire. Plus que quelques heures pour choisir comment #RentrerEnVie lors du Réveillon. 30 décembre 2014

Les Français, sommaire. Plus que quelques heures pour choisir comment #RentrerEnVie lors du Réveillon. 30 décembre 2014 Les Français, Le Réveillon et l alcool au volant 30 décembre 2014 Plus que quelques heures pour choisir comment #RentrerEnVie lors du Réveillon sommaire Communiqué de presse - Les Français, Le Réveillon

Plus en détail

Etude Assureurs Prévention - Les Français au volant

Etude Assureurs Prévention - Les Français au volant Etude Assureurs Prévention - Les Français au volant Juillet 2014 Date : juillet 2014 Etude Assureurs Prévention réalisée par OpinionWay Le contexte et les objectifs de l étude Contexte et objectifs Assureurs

Plus en détail

prévoyez un set d ampoules Des ampoules de réserves sont toujours pratiques, et par ailleurs obligatoires en Espagne et aux Pays-Bas.

prévoyez un set d ampoules Des ampoules de réserves sont toujours pratiques, et par ailleurs obligatoires en Espagne et aux Pays-Bas. Les vacances d été 2012 en toute sécurité Beaucoup d entre vous profiteront des mois d été qui se profilent pour prendre quelques jours voire quelques semaines de repos bien mérité. Si vous envisagez de

Plus en détail

LA RESPONSABILITE, LES ASSURANCES, LA SECURITE. MAJ 31/10/13 à la FFRandonnée SV/AT/SD/FV

LA RESPONSABILITE, LES ASSURANCES, LA SECURITE. MAJ 31/10/13 à la FFRandonnée SV/AT/SD/FV LA RESPONSABILITE, LES ASSURANCES, LA SECURITE MAJ 31/10/13 à la FFRandonnée SV/AT/SD/FV La responsabilité, c est quoi? un truc insupportable? on est toujours responsable de tout! un gros mot? si on y

Plus en détail

Le permis de conduire. Préfecture des Bouches-du-Rhône Coordination départementale S.R

Le permis de conduire. Préfecture des Bouches-du-Rhône Coordination départementale S.R Le permis de conduire HISTORIQUE 1893 : Création d un «Certificat de capacité» par le Préfet de police de Paris. 1897 : Duchesse d Uzes Uzes,, première femme à obtenir ce certificat. 1899 : Décret instituant

Plus en détail

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention COMMUNIQUE DE PRESSE Paris - 19 mai 2011 Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Embouteillages, problèmes

Plus en détail

FACULTÉS AFFAIBLIES NE CONDUISEZ PAS! Alcool Drogues Médicaments

FACULTÉS AFFAIBLIES NE CONDUISEZ PAS! Alcool Drogues Médicaments FACULTÉS AFFAIBLIES Alcool Drogues Médicaments NE CONDUISEZ PAS! L alcool, les drogues et certains médicaments affectent votre capacité de conduire. Si vous conduisez avec les facultés affaiblies, vous

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

DF-CORSE. Nous vous demandons de bien vouloir respecter les points essentiels suivants:

DF-CORSE. Nous vous demandons de bien vouloir respecter les points essentiels suivants: Information Bonjour Un grand merci pour votre participation à cet événement. La société PEKO, Peter Koch, offre à nouveau son service de pneus pour les trois jours à Lédenon. Veuillez svp vous adresser

Plus en détail

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Conseil national de la sécurité routière Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Sommaire 27 novembre 2012 : Manuel Valls, ministre de l Intérieur, relance le Conseil national de la sécurité routière (CNSR)

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Liste des délits et infractions Les plus importants : A apprendre!!

Liste des délits et infractions Les plus importants : A apprendre!! Liste des délits et infractions Les plus importants : A apprendre!! Les délits : Conduite en état d'ivresse manifeste ou sous l'empire d'un état alcoolique (>= 0.8 g/l de sang ou 0.4 mg/l d'air expiré)

Plus en détail