les ZFU 2 dossier EDITO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "les ZFU 2 dossier EDITO"

Transcription

1

2 les ZFU EDITO services c L incertitude ne favorise pas le développement économique. Cela est vrai partout, mais plus encore en zone franche urbaine. Ici, plus qu ailleurs, la dynamique est fragile, notamment en période de crise. La mission d évaluation du dispositif ZFU confiée début 2013 aux députés Henri Jibrayel et Michel Sordi par la commission des affaires économiques de l Assemblée nationale, propose une alternative à la fin programmée du dispositif ZFU au 31/12/2014. Les rapporteurs avancent ainsi quatorze préconisations, dont la poursuite du dispositif pour trois nouvelles années et le retour de la clause d embauche locale à 1 sur 3. Le gouvernement recevra également, pour la mijanvier, les conclusions de la mission d évaluation qu il a confiée au Conseil économique, social et environnemental, dont les membres sont venus rencontrer mi-novembre les associations et chefs d entreprises des ZFU de Marseille. Ces propositions doivent s inscrire dans le cadre de la réforme de la politique de la ville qui prévoit notamment la transformation des différents zonages (CUCS, ZUS, ZRU..) en «Territoires Prioritaires». C est également le sens des propositions que nous avançons dans le cadre du Pacte de sécurité et de cohésion sociale pour Marseille avec la poursuite des ZFU et l amplification des efforts par la création de zones socialement prioritaires. Cela serait un signe encourageant pour la redynamisation de ces quartiers et apporterait des garanties aux acteurs économiques. Eugène Caselli Président de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole Qu ils soient publics, privés, destinés aux salariés ou aux habitants, il est délicat de mesurer avec pertinence l impact des services sur un territoire donné. Les sociétés qui y sont installées n ont pas toujours un effet direct sur le territoire en termes d emplois ou de services rendus à la population. Pour autant, le développement des services sur un territoire donné constitue un signe évident de son attractivité. D un point de vue purement statistique, on constate que le poids des services en ZFU est quasiment le même que pour le reste de la ville : il représentait 67,6 % des établissements au 1 er janvier 2012 à Marseille*, 68 % en ZFU Nord Littoral et 62,1 pour la ZFU 14 e et 15 e Sud. En revanche, les services aux salariés sont sous-représentés dans les zones franches urbaines : 3,5 % des établissements en ZFU Nord Littoral, 4,1 % en ZFU 14 e et 15 e Sud contre 6,6 % pour l ensemble de la ville. Cependant, si les quartiers périphériques en général et le territoire Nord en particulier restent moins bien pourvus que le centre-ville en la matière, on a vu apparaître ces dernières années, souvent au sein de programmes d immobiliers d entreprises, une palette de nouveaux services à la personne : restaurants, crèches, banques... Des services qui s adressent en priorité aux entreprises et à leurs salariés, mais qui bénéficient également aux habitants, participant ainsi à la redynamisation du quartier. C est notamment le cas autour de Station Alexandre et de La Palmeraie du Canet, où un pôle de services est en train d émerger avec restaurants, services de santé, centre de remise en forme, crèche, banque, etc. Autant d atouts pour renforcer l attractivité du quartier pour les entreprises, mais aussi pour la population. 2 dossier LA LETTRE D INFORMATION DES ACTEURS DES ZONES FRANCHES URBAINES * Chiffres fournis par l AGAM (source URSSAF emplois salariés privés)

3 DOSSIER compris LES PETITS CHAPERONS ROUGES une crèche pour les salariés, ouverte aux résidents Le groupe «Les Petits Chaperons Rouges» est le pionnier des crèches d entreprises en France. Il a créé son premier établissement en 2004 et gère aujourd hui 150 crèches (dont une trentaine en région Paca) pour un CA de 100 M et plus de salariés. Arrivé en 2009 à Marseille, le groupe a intégré «Les Crèches du Soleil» qui géraient deux établissements en zone franche urbaine : Pavillon Victor à Station Alexandre, créé en 2006, et Rio Tinto à Saumaty, inauguré en «Notre vocation est d apporter un service complémentaire aux modes de garde existants sur un territoire donné en répondant notamment aux besoins spécifiques des entreprises et de leurs salariés», explique Jean-Marc Bovero, directeur PACA et Languedoc Roussillon pour le groupe. Les deux crèches situées en ZFU proposent au total une centaine de places et accueillent plus de 180 familles. «Certains enfants sont accueillis en temps partiel et cela JEAN MARC BOVERO nous permet de répondre à la demande des familles du quartier, dont beaucoup sont à la recherche d accueil occasionnel». Ainsi, pour Rio Tinto, plus de 30% des familles accueillies résident et travaillent à proximité. Ce taux monte à 50 % pour Pavillon Victor. «C est dans la logique même des zones franches urbaines : s il y a un développement de l économie et que les gens du quartier trouvent du travail ou que d autres viennent travailler ici, la demande de services d accueil pour la petite enfance augmente». Le modèle économique des crèches «Les Petits Chaperons Rouges» est basé sur une réservation de places par les entreprises, administrations et collectivités pour leurs salariés ou leurs administrés. Pour les familles, les tarifs appliqués sont les mêmes que dans une structure d accueil publique classique, la seule différence étant que le «tiers financeur» peut être une entreprise, une collectivité locale ou une administration. «Les entreprises ou les structures qui réservent ces places ne doivent pas forcément être basées dans la zone», précise Jean-Marc Bovero. «Ce service s adresse à toutes les tailles d entreprises. Nous avons des grands comptes comme SFR ou des ministères, mais aussi tout un panel de PME, voire de TPE qui réservent un ou deux berceaux». Jean Marc Bovero Tel : dossier 3

4 DOSSIER les ZFU : services compris INVEXIM «Les services attirent et fixent les entreprises» Conseiller en immobilier d entreprise, Maurice Bodenez est à la fois l initiateur, le commercialisateur exclusif et le gestionnaire de La Palmeraie du Canet. «Avec Marc Donia (investisseur et constructeur de ce programme, NDLR) nous voulions créer un pôle attractif, pas seulement du fait qu il soit situé en zone franche urbaine. D abord parce qu il y a concurrence entre les programmes, mais surtout parce que nous voulons travailler sur le long terme et donc rester attractifs, même si le dispositif ZFU venait à disparaître un jour. Pour cela, il faut pouvoir proposer les services attendus par les entreprises, mais aussi par leurs salariés». Une démarche avant tout pragmatique pour Maurice Bodenez qui a listé les carences et recherché les opérateurs susceptibles de les combler. Petit à petit, La Palmeraie du Canet s est ainsi enrichie d un panel de services de plus en plus large : restaurant, snack, centre de remise en forme, salon de coiffure/institut de beauté... Une démarche qui se poursuit aujourd hui encore. «Nous continuons à privilégier les candidats qui apportent des services nouveaux. MAURICE BODENEZ Nous préparons ainsi l arrivée de la SMC début 2014 et nous travaillons avec La Poste pour l implantation d un Carré Pro d ici l été prochain ; un service concret qui va fortement contribuer à l attractivité du site. Certaines entreprises peuvent venir en ZFU par opportunisme, mais si elles y trouvent des services, un accès facile, des parkings et un environnement de qualité comme c est le cas à La Palmeraie du Canet, elles vont réfléchir à deux fois avant de partir. Les services attirent les entreprises et ils les fixent». Si l ambition de Maurice Bodenez est de proposer un espace de qualité, ce n est certainement pas pour le fermer à son environnement. «Les services proposés ici sont largement ouverts aux habitants et aux salariés du quartier. Le site est physiquement ouvert et facilement accessible pour tous». Une démarche qui, depuis juillet dernier, trouve son prolongement avec la Villa St-Charles située en face de La Palmeraie du Canet. Cet espace de m², initié par Marc Donia et Maurice Bodenez, est destiné aux services médicaux et accueille déjà une pharmacie, un laboratoire et un centre médical. «Mon rêve serait d implanter à proximité une boulangerie, une épicerie, un opticien pour finir de recréer un vrai noyau villageois». Maurice Bodenez Tel : LA LETTRE D INFORMATION DES ACTEURS DES ZONES FRANCHES URBAINES

5 DOSSIER EFL CAFE Les événementiels améliorent le quotidien Contrairement à d autres, l EFL Café, sous la houlette de son patron Laurent Amoroso, a su s installer dans la durée à Station Alexandre, en s adaptant à une demande en constante évolution. «Au départ nous étions un café saladerie, mais petit à petit, nous avons proposé des plats du jour et finalement nous sommes devenus un bistrot/brasserie plus classique». Resté fidèle au concept «légumes frais et desserts maison», l établissement accueille une moyenne quotidienne d une cinquantaine de couverts mais peut, certains jours, monter jusqu à 80 voire 100 repas. «Globalement on ressent une baisse de la fréquentation», note cependant Laurent Amoroso. «Les gens que je voyais chaque jour, je ne les vois plus qu une fois par semaine, voire deux ou trois fois par mois. Avec la crise et la baisse du pouvoir d achat, les salariés recherchent des alternatives plus économiques. De plus en plus d entreprises installent des petits réfectoires avec un micro-ondes et les gens ne viennent plus qu exceptionnellement au restaurant pour déjeuner». Heureusement, pour compenser ce reflux de fréquentation individuelle, l EFL Café bénéficie pleinement de la dynamique événementielle de la Station Alexandre. «Les événementiels entreprises, réunions commerciales et séminaires sont très importants pour nous. Parfois, nous accueillons des groupes pendant toute une journée et certaines semaines, nous avons un groupe chaque jour. Nous avons également une dizaine de soirées culturelles par an qui nous génèrent une activité importante». Laurent Amoroso peut aussi compter sur une clientèle de quartier : «Des couples de jeunes qui viennent déjeuner ou des seniors qui viennent l après-midi pour goûter». S il constate une évolution du quartier plutôt positive, le patron du EFL Café regrette cependant le manque de parkings et souhaiterait des extérieurs mieux entretenus et plus de propreté. «Les gens respectent davantage ce qui est propre et bien entretenu». Mais son inquiétude porte surtout sur l avenir du dispositif ZFU. «Aujourd hui il y a des entreprises qui partent, d autres qui arrivent, mais après 2014 que va-til se passer? Est-ce que des entreprises vont continuer à venir s installer ici si la zone franche urbaine disparaît? LAURENT AMOROSO Laurent Amoroso Tel : HÔTEL B&B MARSEILLE ESTAQUE AZEDINE BOUDARENE «En restant en ZFU, nous sommes cohérents avec nos valeurs» En 2007, après plusieurs expériences dans la restauration, Azedine Boudarene et son épouse prennent en gestion le Village Hôtel de Saumaty Séon. Un an plus tard, l établissement passe sous l enseigne B&B qui souhaite privilégier une clientèle d affaires. «Nous avons refait l aménagement et la décoration des chambres afin de mieux répondre aux attentes de cette clientèle», confie Azedine Boudarene. Un choix apparemment judicieux si l on en juge par la fréquentation de l établissement. «L hôtel fonctionne bien. Nous affichons complet toute la semaine avec une clientèle fidèle qui arrive le lundi et repart le vendredi. Nous sommes très bien situés par rapport aux zones commerciales de Grand Littoral, Vitrolles et Plan de Campagne et nous comptons beaucoup de commerciaux parmi nos clients. Nous travaillons également avec les entreprises de la zone franche urbaine et du port». Un succès qui n est certainement pas étranger au développement de l enseigne B&B sur le territoire environnant avec l ouverture d un établissement à la Joliette, un autre sur Euroméditerranée et un projet sur Arenc. Le B&B Marseille Estaque travaille également avec les habitants du quartier, notamment le week-end. «Cette clientèle fait appel à nous lors des événements familiaux, pour les mariages, les fêtes. Nous accueillons également des touristes, notamment étrangers, mais cela reste très saisonnier». Azedine Boudarene Tel : dossier 5

6 PORTRAIT ILS BOUGENT ZFU NORD LITTORAL ALPINEA SHIPPING Précédemment installée à Aix-en-Provence, Alpinea Shipping est arrivée en ZFU en octobre 2013, au 26 avenue André Roussin (13016). Commissionnaire de transport international spécialisé dans le transport des cuirs et peaux, l entreprise compte deux personnes et entend développer activité et embauches en SUD PRÉVENTION SÉCURITÉ poids lourd de la formation professionnelle Lionel Gargano ECO & COM Après six années passées dans la zone d activités d Aix les Milles, l agence Eco & Com s est installée en septembre 2013 en zone franche urbaine, au 74 rue Rabelais dans le 16 e arrondissement. Spécialisée dans la création de supports de communication print et signalétique, l agence compte 4 salariés et 1 gérant. Antoine Rabuel MB SERVICES INDUSTRIES Société de commerce de gros de fournitures et d équipements industriels spécialisée dans la vente export, MB services industries a rejoint la ZFU en septembre Précédemment à Marignane, elle est aujourd hui installée 145 rue Rabelais dans le 16 e arrondissement et compte 1 salarié en plus de son gérant. Morgane Queralto mbservicesindustrie.com Spécialisée dans la formation aux métiers du transport et de la logistique, Sud Prévention Sécurité forme chaque année personnes. Pour faire face à l évolution de la réglementation des métiers du transport, quatre autoécoles régionales affiliées à l Ecole de conduite française (ECF) se sont regroupées au début des années 90 pour fonder Sud Prévention Sécurité. «Nous sommes un institut de formation professionnelle aux métiers du transport et de la logistique, explique Gilbert Cassar, le directeur général de la société. Nous travaillons dans l ensemble de la région Provence-Alpes-Côte d Azur avec des sites à Toulon, Nice, Brignoles, Avignon, Carpentras et Gap». Sud Prévention Sécurité emploie 80 personnes, dont une dizaine à Marseille et forme quelque personnes chaque année. «Nous proposons des formations dédiées aux professionnels de la route ; à la fois des formations initiales (permis poids lourd ou transports en commun, titres professionnels) et des formations réglementaires de réactualisation des connaissances (FIMO, FCO). Nous formons également les professionnels de la logistique, de la manutention et du levage à travers les différentes familles de Certificats d aptitude à la conduite en sécurité (CACES ). Par ailleurs, près de la moitié des moniteurs d auto-école de la région sortent de nos centres.» Initialement installée à Toulon, la société a migré à Marseille en 1996, puis est venue s implanter en ZFU en «Notre arrivée à Marseille répond à un souhait de plus grande proximité avec nos clients : particuliers, demandeurs GILBERT CASSAR d emploi et entreprises. Nous avons également un plateau technique à Vitrolles et l accès est facile depuis St-Henri. Par ailleurs, le fait d être en ZFU nous a clairement aidés à nous développer et à recruter». Pour accompagner sa croissance et gérer le turn over, la société recrute une dizaine de personnes chaque année. «Nous embauchons des personnes qui viennent du transport et qui ont la connaissance du métier. Nous avons également une part importante de personnel administratif et commercial, issu d horizons divers. Aussi, la formation interne est-elle primordiale et à ce titre, les dispositifs proposés notamment par Pôle Emploi sont précieux (Action de formation préalable au recrutement et Préparation opérationnelle à l emploi). Nos métiers sont très techniques, mais nécessitent aussi de grandes aptitudes dans le rapport à l autre». Gilbert Cassar LA LETTRE D INFORMATION DES ACTEURS DES ZONES FRANCHES URBAINES portrait

7 PORTRAIT PHARMACIE DES ROSIERS le pari gagné de la sous-traitance La pharmacie des Rosiers emploie aujourd hui près d une cinquantaine de personnes, dont trente-cinq pour son activité de sous-traitance de préparations magistrales. ILS BOUGENT ZFU 14 e et 15 e SUD EMILIE JOUVE CREATION Jeune créatrice marseillaise, Emilie Jouve a choisi la zone franche urbaine pour créer sa propre entreprise de styliste en novembre Installée aux Ateliers de la Méditerranée, 87 bd de la Méditerranée dans le 15 e arrondissement, Emilie Jouve Création collabore avec plusieurs marques, notamment dans la grande distribution. La jeune styliste prépare également la création de sa propre marque «Emilie Jouve», annoncée pour le début de l année Emile Jouve DENIS GALLICE Créée en 1985 dans le lotissement Les Rosiers, la pharmacie éponyme a été transférée en 1995 à côté du Casino au 106, bd Moretti dans le 14 e arrondissement. Repris au milieu des années 2000 par Denis Gallice, l établissement a la particularité de développer deux activités complémentaires : une activité classique d officine au rez-dechaussée et une activité de sous-traitance en préparations magistrales au 1 er étage. «Il s agit de toutes les préparations spécifiques sur ordonnance, explique Denis Gallice. Compte tenu de l évolution des normes de traçabilité, des investissements et du personnel que cela nécessite, de plus en plus de pharmaciens soustraitent ces préparations. Nous Denis Gallice ne sommes que vingt-cinq en France à le faire et c est une activité qui est plutôt orientée à la baisse, du fait notamment du déremboursement d un certain nombre de préparations». Une activité qui représente environ 50 % du CA de la pharmacie des Rosiers et trente-cinq personnes sur un effectif total de quarante-huit salariés. Pour développer cette activité de sous-traitance, Denis Gallice a dû consentir des investissements importants. «La ZFU a été une opportunité extraordinaire qui nous a permis, grâce aux exonérations fiscales et sociales, de financer les investissements nécessaires au bon moment. Depuis 2005, nous avons embauché une dizaine de personnes dont cinq résidents en ZUS : des préparateurs, mais aussi des personnes qui travaillent au conditionnement et à la logistique». En 10 ans, Denis Gallice a également constaté une évolution du quartier. «Quand j ai repris la pharmacie, le quartier était très différent et beaucoup moins dynamique. Depuis, Casino s est agrandi, il y a eu la création de Station Alexandre, puis de La Palmeraie du Canet. Les choses évoluent positivement. Il y a également des projets de construction à Ste-Marthe et les gens qui travaillent dans les alentours viennent dans le quartier pour manger à midi ; c est beaucoup plus vivant qu il y a dix ans». portrait 7 MA LISTE SCOLAIRE Christophe Armand a repris en mai 2013 la société «Ma liste scolaire» et le site internet associé «www.malistescolaire. com», créés à l origine en 2006 à Auriol. Il est aujourd hui installé en ZFU au 21, bd Kraemer dans le 14 e arrondissement. La société est spécialisée dans la vente de fournitures scolaires et bureautiques par Internet et téléphone ; elle propose également des achats directs à l entrepôt. Christophe Armand PROP ECO Créée en 2004 dans le 11ème arrondissement, PROP éco est une société de propreté spécialisée dans l entretien courant des bâtiments, avec le souci permanent d une empreinte écologique. Après un passage dans le 7 e arrondissement, elle a rejoint en août 2013 la Station Alexandre, bd Charles Moretti. La société compte aujourd hui 58 salariés. Laurent LESIEUR

8 BRÈVES Pôle Emploi : nouveau directeur L agence Pôle Emploi de Mourepiane a un nouveau directeur depuis septembre dernier. Déjà marseillais, Patrice Bes travaillait préalablement au service «Organisation du travail» de la direction régionale. Ses priorités : mettre en place la nouvelle offre de service Entreprise dans le cadre de Pôle Emploi 2015, mettre en corrélation l offre de service Entreprise avec les demandeurs d emploi gérés par l agence, accompagner les entreprises de la ZFU dans leurs démarches de recrutement en lien avec l ensemble des acteurs de l emploi. Kit mobilité pour les entreprises Pôle emploi de Mourepiane : Mission locale : de nouveaux locaux Après l inauguration, en juillet 2013 à Station Alexandre, de la nouvelle antenne des 13 e et 14 e arrondissements de la Mission locale de Marseille, c est celle des 15 e et 16 e arrondissements qui vient d être officiellement inaugurée en novembre. Ouverte au public depuis mars 2013, elle est installée dans l immeuble Grand Ecran, 15 avenue André Roussin (13016), dans des locaux mis à disposition par la Ville de Marseille. De nouveaux espaces plus adaptés pour accueillir jeunes et entreprises des arrondissements du Nord de Marseille. Pour rappel, les antennes de la Mission locale de Marseille s appuient sur la cellule de recrutement pour accompagner les entreprises dans leur recherche de nouveaux collaborateurs (cf notre article en dernière page du journal ZFU n 14). Horaires d ouverture de ces antennes, toutes les deux implantées en ZFU : du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h, sauf le jeudi de 9h à 12h seulement. Informations au (13 e et 14 e arr) ou (15 e et 16 e arr) et Plate-forme logistique AP-HM Depuis l été 2013, le quartier de Mourepiane accueille la nouvelle plate-forme logistique de l AP-HM. Sont désormais rassemblées sur un seul terrain, chemin du Ruisseau Mirabeau, la majorité des fonctions logistiques de l AP-HM : restauration, blanchisserie, magasins hôteliers et site de stérilisation. Un outil performant pour gérer le soutien logistique des sites hospitaliers marseillais (Nord, Timone, Conception et hôpitaux sud) et assurer la continuité des opérations de production-livraison-distribution. Un ensemble de quatre bâtiments articulés autour d une place centrale, conçue comme un lieu d échange et de convivialité. Un parking souterrain de 130 places a été prévu ainsi que 37 places extérieures. LE KIT MOBILITÉ : UN NOUVEL OUTIL AU SERVICE DE LA PERFORMANCE ET DE L ATTRACTIVITÉ DE VOTRE ENTREPRISE. Afin de pallier les difficultés de mobilité clairement identifiées comme un frein à l emploi, la Maison de l emploi de Marseille met en place un «Kit mobilité», en partenariat avec les acteurs économiques et institutionnels (Collectivités locales, associations d entreprises, Pôle Emploi, RTM etc.) Destiné aux entreprises, cet outil aura pour objectif d améliorer l attractivité et l accessibilité de l entreprise, d augmenter le bien-être des salariés, de développer leur compétence mobilité, de rendre autonome l entreprise et ses salariés sur cette problématique. Il comprendra ainsi des fiches d information sur les solutions de mobilité et de services, un outil d autodiagnostic pour leur donner une photographie de la gestion des déplacements de leurs salariés et futurs salariés, un quizz mobilité, des conseils de bonnes pratiques et des informations sur les aides mobilité disponibles. Mis en œuvre dans un premier temps auprès d une dizaine de chefs d entreprisestémoins, ce kit mobilité est en ligne sur le site www. mdemarseille.fr depuis le mois de décembre Renseignement : Maison de l emploi ou Recrutez en direct Face au succès de l édition de juin dernier, le Pôle Emploi de Mourepiane organise un nouveau forum «Recrutez en direct» le 7 février Le principe : un job dating entre employeurs de la ZFU Nord Littoral et demandeurs d emplois préalablement ciblés à partir des besoins identifiés des entreprises. Le 14 juin dernier, les onze entreprises présentes ont ainsi proposé 30 postes et rencontré 130 demandeurs d emploi dans la journée. Plus d information au LA LETTRE D INFORMATION DES ACTEURS DES ZONES FRANCHES URBAINES

9 PORTRAIT LE FAUBOURG «le Faubourg» ne perd pas le nord QUESTIONS PRATIQUES IMPÔTS Démarches à l implantation Pour rappel : les exonérations fiscales pour les entreprises implantées en zone franche urbaine ne se font pas automatiquement. Pour en bénéficier, l entreprise doit en faire une demande aux impôts, pour partie au moment de son implantation en ZFU. IS/BIC/BNC Pour ce type d impôt, l entreprise n a plus de démarche à faire au moment de son implantation. Le bénéfice de la ZFU se fait désormais au moment du dépôt de la déclaration de résultat qui doit être rendue avant le 30 avril de l année en cours. LILA DONIA Ouvert fin septembre à La Palmeraie du Canet, «le Faubourg» propose salon de coiffure, institut de beauté, barbier et prêt-à-porter. Lila Donia est amoureuse de sa ville. De toute sa ville, du Sud au Nord. Il y a 8 ans, elle créait «le Faubourg», rue Paradis, un nouveau concept de boutique associant salon de coiffure, institut de beauté et prêt-à-porter. En septembre dernier, elle a inauguré une seconde boutique «Le Faubourg» en ZFU, à La Palmeraie du Canet. «Du 8 e au 14 e, il n y a qu un pas, aime-t-elle rétorquer à ceux qui s étonnent de cette implantation. Il ne faut pas s arrêter à la réputation d un quartier ou d un autre, sinon on cloisonne la ville. Quel que soit le quartier, les gens apprécient et respectent la qualité». Comme son aînée de la rue Paradis, la boutique du Canet propose, sur 180 m², des produits haut de gamme en coiffure et en prêt-à-porter hommes et femmes, mais aussi des soins esthétiques, des massages et même un service de barbier. Lila Donia Tel Petit à petit, le concept trouve son public. Parmi les habitants, mais aussi parmi ceux qui viennent travailler dans le quartier, à la Palmeraie, ou à la Station Alexandre toute proche. «Depuis l ouverture, la fréquentation est plutôt bonne. C est un défi ou plutôt un pari sur l espoir de voir tomber les frontières dans cette ville, mais surtout dans la tête des gens», confie Lila Donia qui compte sur le bouche-à-oreille pour attirer une nouvelle clientèle. «Ce qui m effraye le plus, ce n est pas la réputation d un quartier ou son environnement, mais les gens qui partent et surtout l indifférence. Marseille est tellement vivante et cosmopolite. Il ne faut surtout pas gommer cette identité, mais la cultiver car elle nous donne envie de progresser». Outre la déclinaison éventuelle de son concept dans d autres secteurs de la ville, Lila Donia ambitionne d aller encore plus loin dans le rapprochement Nord-Sud avec la création de l association «Le Faubourg bis» qui a vocation à organiser des événements au profit des enfants hospitalisés, en associant notamment les écoles du 8 e et du Canet. CET La contribution économique territoriale (CET) remplace la taxe professionnelle depuis Elle est composée de deux éléments distincts : la cotisation foncière des entreprises (CFE) et la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE). 1. CFE -En cas de création : remplir la déclaration annuelle 1447 C qui doit être déposée avant le 31 décembre. Pensez à bien indiquer le lieu d exploitation, le propriétaire des locaux, la superficie occupée en cas de partage des locaux et demander le bénéfice de l exonération en cochant les cases prévues à cet effet dans la rubrique D. - En cas de reprise, déposer également la déclaration 1447 C en indiquant le nom du prédécesseur. Attention : l application du dispositif se détermine, pour le successeur, au regard des années d exonération déjà obtenues chez le prédécesseur. - En cas de transfert : Remplir la déclaration 1447 C dans les mêmes conditions qu en cas de création. / portrait 9

10 PORTRAIT QUESTIONS PRATIQUES PROTEC LEA traque contre les légionelles IMPÔTS (SUITE) 2. CVAE La déclaration 1330 de CVAE est à souscrire à l établissement principal, en cas de pluri établissement. La déclaration de CVAE permet la prise en compte des établissements en ZFU. Pour bénéficier de l exonération de la CVAE au titre de la ZFU, vous devez cocher comme précédemment la 1447C rubrique D. Il est à noter que c est le dépôt de ces déclarations (1447 C et 1447 M) qui vaut option au bénéfice des exonérations pour la CFE et la CVAE. Rappelons enfin que ces imprimés, formulaires et déclarations sont disponibles sur le site : Pour les renseignements relatifs aux déclarations et au paiement de l impôt : SIE 3 e et 14 e arrondissements finances.gouv.fr SIE 2 e, 15 e et 16 e arrondissements finances.gouv.fr SIE 4 e et 13 e arrondissements finances.gouv.fr Votre correspondant : finances.gouv.fr Direction Régionale des Finances Publiques de PACA et du département des Bouches du Rhône - Division des Professionnels 3 place Sadi Carnot Marseille Cedex 02 Laboratoire spécialisé dans la micro biologie de l eau, Protec LEA est aujourd hui leader dans la région pour la recherche de bactéries légionelles dans les eaux sanitaires. Fondé en 2002 à l initiative de laboratoires d analyses médicales, le LEA (Laboratoire Environnement et Agroalimentaire) est spécialisé dans la micro biologie des eaux et des aliments. En 2003, il est racheté par Protec, un laboratoire basé dans l Essonne qui travaille essentiellement dans le secteur de l hygiène des bâtiments et de l amiante, mais qui s intéresse alors à une niche émergente : l analyse des bactéries légionelles de l eau sanitaire et des tours aéroréfrigérantes. «Les analyses de légionelles constituent notre cœur de métier. Elles ont commencé à être fortement recommandées en 2000 et depuis, la législation n a cessé de se renforcer avec pour effet une progression constante des demandes d analyses», explique Vanessa Blachère, responsable du laboratoire de Marseille et du site de Mougins (06). Sur environ échantillons traités chaque année par Protec LEA, concernent directement la recherche de légionelles dans les eaux sanitaires. Les autres échantillons concernent le domaine alimentaire pour les cantines, les restaurants, la restauration collective. La société, accréditée par COFRAC (Comité français d accréditation) et agréée par le ministère de la Santé, emploie une quarantaine de personnes, dont quatorze à Marseille et cinq à Mougins. «Le reste de l effectif est constitué par les techniciens-préleveurs répartis sur l ensemble du territoire national». Installé dans le village d entreprises de St- Henri depuis sa création, le laboratoire a dû louer des surfaces supplémentaires au fur et à mesure de sa croissance. Aujourd hui, les équipes se retrouvent réparties dans trois bâtiments. «Nous recherchons activement un nouveau site qui permettrait de rassembler toutes nos équipes ainsi qu une unité technique déportée du laboratoire d analyse d amiante que Protec a installé à Marseille et qui ne cesse d accroître ses effectifs. Nous ne bénéficions plus du dispositif ZFU, mais notre direction générale veut rester à Marseille ; le secteur Nord nous convient parfaitement car il bénéficie d une excellente desserte autoroutière et se situe à proximité de l aéroport où arrive une part importante de nos échantillons». VANESSA BLACHÈRE Vanessa Blachère Tel : LA LETTRE D INFORMATION DES ACTEURS DES ZONES FRANCHES URBAINES portrait

11 POINT DE VUE FRANÇOIS RANISE Euromed 2 doit être un levier pour le territoire Nord Pour François Ranise, le nouveau président de Cap au Nord Entreprendre, les efforts engagés sur Euromed 2 doivent irriguer tout le territoire Nord. Président d «Arnavant» depuis 2012, François Ranise est également, depuis avril dernier, le nouveau président de Cap Au Nord Entreprendre (CANE) qui fusionne les associations Entrepreneurs en Zone Franche (EZF) et Arnavant. Avant de fonder son entreprise, il y a une vingtaine d années, il était animateur socioculturel et responsable de maisons de quartier à la Ville de Marseille. Un parcours atypique qui lui donne sans doute un regard particulier sur l évolution des zones dites «sensibles». En 1993, il crée Profil, une société spécialisée dans les travaux en hauteur ayant la corde pour moyen d accès, dans les secteurs du bâtiment, de l industrie ou du génie civil. Aujourd hui, Profil emploie 47 personnes pour un CA de 5,3 M. Comment appréhendez-vous l impact d Euromed 2 sur le territoire de Cap au Nord Entreprendre? François Ranise : Sur le principe, je pense que c est une bonne chose d étendre le territoire d Euroméditerranée vers le Nord qui a besoin d un vrai projet d urbanisme, avec requalification des espaces publics, amélioration de la voirie, de l environnement et des services. Notre souci est de veiller à ce que cela se fasse en cohérence avec l ensemble des territoires Nord et en concertation avec tous les acteurs. Il ne faut surtout pas créer un espace d excellence qui repousserait hors de ses frontières administratives tout ce qui ne correspond pas à son standing. L ensemble du territoire Nord a besoin de cohésion et de continuité avec le reste de la ville. Euromed 2 doit être un levier de développement pour ce territoire, permettant d améliorer le maillage entre habitat, services de proximité, transports, entreprises et commerces. Vous évoquez les transports. Estce aujourd hui encore un point noir pour le développement de ces quartiers? François Ranise : Ce qui est annoncé à moyen terme, notamment le développement du tramway et du métro, va dans le bon sens. Mais c est loin d être suffisant. Ce qui manque, c est une gestion de la desserte fine et des transversales. Bien sûr, cela peut passer par une réflexion sur des solutions alternatives telles que le développement du co-voiturage, la création de navettes ou de voiture électriques en libre-service. Mais si l on veut que cela fonctionne durablement, il faut un maillage de transport public renforcé et surtout en interconnexion avec les transports interurbains vers Aix, l Étang de Berre, Aubagne et La Ciotat. Nous travaillons sur un plan de déplacement inter-entreprises, financé par l ADEME et le FEDER. Un cabinet conseil nous accompagne pour dresser un diagnostic et début 2014, nous ferons des propositions précises aux opérateurs de transport publics et privés. En ce qui concerne les zones franches urbaines, quelle est votre position sur l évolution du dispositif? François Ranise : Nous avons activement milité au travers d EZF depuis 1997, et avec tous nos partenaires, dont MPM, pour que le dispositif soit maintenu et même qu il soit prolongé jusqu en Pour le plus long terme, nous souhaitons FRANÇOIS RANISE engager une réflexion la plus large possible avec d autres associations entrepreneuriales afin de dégager une position commune sur l évolution du dispositif. Vous savez les entreprises du territoire Nord doivent s intéresser plus qu ailleurs à leur environnement urbain et humain car cet environnement les impacte, ne serait-ce qu en terme d attractivité du territoire. Sur la durée, on ne peut avoir des entreprises qui marchent et qui gagnent, sur un territoire qui perd. François Ranise point de vue 11

12 ZOOM TOUR D HORIZON IMMOBILIER En ZFU, l initiative privée est essentielle à la dynamique économique. Petit tour d horizon des dernières opérations immobilières en cours de commercialisation. ZFU NORD LITTORAL ZFU 14 e ET 15 e SUD Journal réalisé par : la direction de Pôle Économie et Attractivité du Territoire de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole. En partenariat avec : l Agam, Pôle Emploi, l association Cap Au Nord Entreprendre, l association Entrepreneurs en Zone Franche, la Chambre de Commerce et d Industrie Marseille Provence, la Chambre de Métiers et de l Artisanat, Initiative Marseille Métropole, la DIRECCTE, la direction régionale des Finances publiques, Marseille Rénovation urbaine, la Maison de l Emploi, Mission Marseille Emploi, la Préfecture, l URSSAF, RSI. Directeur de publication : Béatrice Guenebeaud Photos : MPM, François Moura Maquette : Piquet design Impression : Superplan Contact : Raphaëlle de Souza Service Promotion économique : (50 18) Cap Sud rue Xavier Coste Marseille - Immeuble de bureaux neufs à la location et à la vente m² répartis sur 3 niveaux, lots divisibles à partir de 100 m² - Livraison : septembre 2014 Condorcet 120, Rue Condorcet Marseille - Immeuble de bureaux neufs à la location m² répartis sur 2 niveaux, lots divisibles à partir de 40 m² - livraison : décembre Déjà programmés : deux agences bancaires et un laboratoire d analyses médicales Villa Saint Charles 27 bis, bd Charles Moretti Marseille m² de bureaux neufs à la location : Dont m² déjà loués à une pharmacie et un centre médical ; livraison 1 er trimestre Restent 1 000m² livrables mi-2014 pour des activités médicales. Pôle de services de Malpassé Avenue Raymonde Martin, Marseille - Immeuble de bureaux neufs à la vente (bât B3) m² répartis sur 5 niveaux, lots divisibles à partir de 40 m² - Livraison : fin D INFO Communauté urbaine Marseille Provence Métropole Direction Economie et attractivité du territoire Service Entreprises : Laetitia Weill au DÉJA LIVRÉS La Rotonde 3, place de la Rotonde, Saint Joseph Marseille Reste 4 bureaux à louer (de 26 m² à 44 m²) Traverse du Moulin 51, traverse du Moulin à Vent Marseille Restent 154 m² à louer en 4 lots (de 30 à 110 m²) Palmeraie du Canet 22, bd Charles Moretti Marseille Restent 356 m² à louer en plusieurs lots (de 168 m² à 356 m²).

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Bureau du développement économique et de l emploi Février 2015

Plus en détail

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ZAC ATHELIA V à la CIOTAT. Lancement de la commercialisation Vendredi 13 février 2015 à la Ciotat

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ZAC ATHELIA V à la CIOTAT. Lancement de la commercialisation Vendredi 13 février 2015 à la Ciotat Dossier de presse DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ZAC ATHELIA V à la CIOTAT Lancement de la commercialisation Vendredi 13 février 2015 à la Ciotat Contact Presse Marseille Provence Métropole Marie RIONDEL Tél.

Plus en détail

Zones Franches Urbaines

Zones Franches Urbaines Zones Franches Urbaines mode d emploi Les éditions de la DIV Exonérations en zones franches urbaines (ZFU) Synthèse Exonération de taxe professionnelle (TP) Entreprises employant au plus 50 salariés à

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Résidences Services Seniors DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Paris, le 11 avril 2014 Le groupe DOMITYS, leader des Résidences Services Seniors Nouvelle Génération, est le premier

Plus en détail

Dossier de Presse. 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Pension de Famille «LES PLEIADES»

Dossier de Presse. 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Pension de Famille «LES PLEIADES» Dossier de Presse Pension de Famille «LES PLEIADES» 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Juin 2014 - Construction de la Pension de Famille «LES PLEIADES», Aix-en-Provence (route

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Pépinière d entreprise Cap Nord

Pépinière d entreprise Cap Nord Pépinière d entreprise Cap Nord Nouvel outil d aide à la création d entreprises sur le nord de l agglomération UDossier de Presse 12 décembre 2007 Projet développé dans le cadre de : Mobilisant : EGEE

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI LA MOBILITÉ UN ATOUT POUR L EMPLOI MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI BILAN Première année d activité Juillet 2014 Tmobil : Un service d accompagnement à la mobilité Ce dispositif a pour but d intégrer

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Pôle d échanges de Saint-Antoine à MARSEILLE

Pôle d échanges de Saint-Antoine à MARSEILLE Pôle d échanges de Saint-Antoine à MARSEILLE Un pôle d échanges majeur à l échelle de l agglomération A l échelle de l agglomération, Saint-Antoine est situé dans le couloir d entrée Nord de Marseille.

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Fiche Signalétique Générale Décembre 2010 contact : franchise.multifood@gmail.com

Fiche Signalétique Générale Décembre 2010 contact : franchise.multifood@gmail.com 1 PRESENTATION DE NOTRE PROJET DE DEVELOPPEMENT 2 NOTRE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT : Lancement de la Franchise MultiFood 2-1 CARACTERISTIQUES Nous développons à la fois des implantations de restaurants

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

Guide des aides à l apprentissage

Guide des aides à l apprentissage APPRENTISSAGE Guide des aides à l apprentissage 2015-2016 La Région Languedoc-Roussillon s est engagée à améliorer les conditions de vie des apprentis en participant aux frais liés à leur parcours de formation.

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

La ZONE FRANCHE URBAINE de LILLE

La ZONE FRANCHE URBAINE de LILLE La ZONE FRANCHE URBAINE de LILLE AVIS n 97.01 CDE AVIS de la Commission «DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE» ADOPTE par l ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE du 14 JUIN 1997 La ZONE FRANCHE URBAINE de LILLE - AVIS n 97.01 CDE du

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE COLLECTE 2015 DE LA TAXE D APPRENTISSAGE. 4, rue des Consuls - 13002 Marseille - Tél. 04 96 11 62 70 www.citedesmetiers.

TAXE D APPRENTISSAGE COLLECTE 2015 DE LA TAXE D APPRENTISSAGE. 4, rue des Consuls - 13002 Marseille - Tél. 04 96 11 62 70 www.citedesmetiers. COLLECTE 2015 DE LA TAXE D APPRENTISSAGE TAXE D APPRENTISSAGE 4, rue des Consuls - 13002 Marseille - Tél. 04 96 11 62 70 www.citedesmetiers.fr - & Un lieu labéllisé Avec le soutien de LA TAXE D APPRENTISSAGE,

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles I- LE PARC DES EXPOSITIONS AUJOURD HUI Bien positionné sur les classements internationaux, Paris est une destination phare du tourisme d affaires au niveau

Plus en détail

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine Dossier de Presse Vénissy, Un nouveau quartier se dessine GRAND LYON Marie-Laure OUDJERIT Tel. 04 78 63 40 40 Mél. MOUDJERIT@grandlyon.org SERL - Peggy LECUELLE Tel. 04 72 61 50 39 GSM 06 03 98 55 71 Mél.

Plus en détail

«Les pépinière d activités : un dispositif pour bien démarrer votre activité»

«Les pépinière d activités : un dispositif pour bien démarrer votre activité» «Les pépinière d activités : un dispositif pour bien démarrer votre activité» «Les pépinière d activités : un dispositif pour bien démarrer votre activité» Qu est-ce qu une pépinière d activités? - Une

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle

Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle Analyse des Incidences liées à la mise en œuvre de la réforme de la formation professionnelle pour les ACI et propositions d actions Avril 2015 La loi

Plus en détail

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet :

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Horizon PME Etude des besoins pour la croissance des PME Synthèse Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Quels besoins pour financer leurs activités innovantes? Auteurs :

Plus en détail

Guide de l insertion et de l emploi. Renouvellement Urbain de Marseille. Travailler. Recruter. mode d emploi

Guide de l insertion et de l emploi. Renouvellement Urbain de Marseille. Travailler. Recruter. mode d emploi Guide de l insertion et de l emploi Renouvellement Urbain de Marseille Recruter Travailler mode d emploi Les chantiers de renouvellement urbain à Marseille : travailler ou recruter, mode d emploi A Marseille,

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau?

Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau? Petit Déjeuner de Presse : Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau? Jeudi 30 Juin 2011 Fontainebleau Tourisme 4, rue Royale 77300 Fontainebleau Tél : 01 60 74 99 99 /06 73 54 03 99 remi.dourthe@fontainebleau-tourisme.com

Plus en détail

Gestion et exploitation d un Bar-restaurantcommerce. à LURS

Gestion et exploitation d un Bar-restaurantcommerce. à LURS M A I R I E D E L U R S Hôtel de Ville 04700 - LURS Gestion et exploitation d un Bar-restaurantcommerce multiservices à LURS Cahier des charges M A R C H E P U B L I C E N P R O C É D U R E A D A P T É

Plus en détail

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Alertes sur la dégradation de la situation de l emploi dans les ZUS En juillet 2012, l augmentation du chômage dans

Plus en détail

SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT

SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT SERVICES FINANCIERS SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT DIDIER BERT COLLABORATION SPÉCIALE Tarik Haned est planificateur financier à la Caisse Desjardins des Versants du mont Royal, à Outremont. Il répond à nos

Plus en détail

MARSEILLE PORTRAITS DE TERRITOIRES MARSEILLE NORD Numéro 1 Janvier 2009

MARSEILLE PORTRAITS DE TERRITOIRES MARSEILLE NORD Numéro 1 Janvier 2009 MARSEILLE PORTRAITS DE TERRITOIRES MARSEILLE NORD Numéro 1 Janvier 2009 Source : AGAM Ce recueil d indicateurs socio-économiques les plus récents sur Marseille Nord a pour objectif la réalisation de portraits

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

OBSERVATION DU DISPOSITIF DES «MAISONS DES SAISONNIERS» EN FRANCE

OBSERVATION DU DISPOSITIF DES «MAISONS DES SAISONNIERS» EN FRANCE OBSERVATION DU DISPOSITIF DES «MAISONS DES SAISONNIERS» EN FRANCE ENQUETE 2010-2011 Action menée avec le soutien de la Direction Générale de la Compétitivité, de l Industrie et des Services (Ministère

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Dossier de presse Exemple de crèche réalisée par la société crèche attitude Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Lieu : Ilot M5 - rue d Hozier Marseille (quartier Joliette) - surface 360

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Contribuer à l aménagement du territoire départemental

Contribuer à l aménagement du territoire départemental Contribuer à l aménagement du territoire départemental Point presse 16 octobre 2009 Aube Immobilier en quelques chiffres Au service des collectivités Aube Immobilier gère 9400 logements implantés sur quelque

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

MARSEILLE PORTRAITS DE TERRITOIRES LE CENTRE VILLE Numéro 1 Janvier 2009

MARSEILLE PORTRAITS DE TERRITOIRES LE CENTRE VILLE Numéro 1 Janvier 2009 MARSEILLE PORTRAITS DE TERRITOIRES LE CENTRE VILLE Numéro 1 Janvier 2009 Source : AGAM Ce recueil d indicateurs socio-économiques les plus récents sur le Centre ville de Marseille a pour objectif la réalisation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Ouverture du restaurant citoyen «LA BOUSSOLE» le 16 décembre 2014

DOSSIER DE PRESSE. Ouverture du restaurant citoyen «LA BOUSSOLE» le 16 décembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Ouverture du restaurant citoyen «LA BOUSSOLE» le 16 décembre 2014 1 esplanade Jean Monnet 59410 ANZIN, sur la grand place à côté de la Mairie Un restaurant citoyen associant la une assiette

Plus en détail

Un monde. d opportunités à l étranger. emigration expo 2013 17e édition 9 et 10 février 2013 Pays-Bas Expo Houten

Un monde. d opportunités à l étranger. emigration expo 2013 17e édition 9 et 10 février 2013 Pays-Bas Expo Houten Un monde emigration expo 2013 17e édition 9 et 10 février 2013 Pays-Bas Expo Houten d opportunités à l étranger Le plus grand événement européen pour les émigrants 150 exposants et 10.000 visiteurs se

Plus en détail

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015 MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Bercy Financements Export Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Mardi 17 mars 2015 Contact presse :

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES COMPLEXE DE RESTAURATION ZAC DES GAULNES NOTE DE PRESENTATION DU PROJET

APPEL A CANDIDATURES COMPLEXE DE RESTAURATION ZAC DES GAULNES NOTE DE PRESENTATION DU PROJET APPEL A CANDIDATURES COMPLEXE DE RESTAURATION ZAC DES GAULNES NOTE DE PRESENTATION DU PROJET I. Préambule 2 II. Localisation - Accessibilité 2 III. Organisation 2 Le bâtiment est conçu de la manière suivante

Plus en détail

BRANCHE. Loueurs Courte Durée. La voiture AUTREMENT. DOSSIER de PRESSE 2014. Avril 2014 1

BRANCHE. Loueurs Courte Durée. La voiture AUTREMENT. DOSSIER de PRESSE 2014. Avril 2014 1 BRANCHE Loueurs Courte Durée La voiture AUTREMENT DOSSIER de PRESSE 2014 Avril 2014 1 Dossier de presse Branche Loueurs 2014 Sommaire : 1. L Evolution de la location de courte durée De la location «traditionnelle»

Plus en détail

Taux de pérennité annuel entre le premier et le troisième anniversaire des entreprises créées en 2002 Ages. 2002 2003 2004 2005 Années

Taux de pérennité annuel entre le premier et le troisième anniversaire des entreprises créées en 2002 Ages. 2002 2003 2004 2005 Années Taux de pérennité à 3 ans des créations pures de la génération 2002 Le taux de pérennité à trois ans des entreprises créées (créations pures) en 2002 est de 66 %. Autrement dit, pour 100 entreprises créées

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web

COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web Dossier de presse 2012-2013 Réussite, Dynamisme, Prospérité COMETIK en 3 mots Réussite, proximité et dynamisme REUSSITE Cometik est une agence

Plus en détail

P01 P PLATO PACA PERFORMANCE DURABLE

P01 P PLATO PACA PERFORMANCE DURABLE P01 P Un parcours unique d accompagnement pour la performance durable de PME régionales basé sur le coaching et le tutorat de grandes entreprises P02 P PRGRAMME PLATO PLATO, UNE REPONSE ORIGINALE > NATURE

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

l indépendance en toute sérénité

l indépendance en toute sérénité A P P A R T S E N I O R S N A N T E S S E N g h O R VIVRE à NANTES l indépendance en toute sérénité appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant,

Plus en détail

Dispositif PINEL* Zone A

Dispositif PINEL* Zone A Villa Cirta Nice (06) PROGRAMME IMMOBILIER / Dispositif PINEL* Zone A *Selon les conditions de la Loi de finances LOI no 2014-1654 du 29 décembre 2014 de finances pour 2015 (articles 5, 6 et 82). RÉGION,

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE

SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE Jusqu à la fin des années 90, le parc locatif privé Sisteronnais était essentiellement situé dans les quartiers anciens de la ville, dans des immeubles vétustes.

Plus en détail

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions édito Le Conseil général du Gard s est engagé à travers sa politique d achat dans

Plus en détail

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur,

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur, STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9 2015-006/GD/GL/CL Créteil, le 8 janvier 2015 Département Projets de territoire et collectivités Affaire suivie par Catherine LAINE et Raphaël

Plus en détail

Création de la charte graphique et conception des supports de communication du Centre de Congrès l Etoile

Création de la charte graphique et conception des supports de communication du Centre de Congrès l Etoile MARCHE DE FOURNITURES ET SERVICES Office Municipal de Tourisme de Gréoux-les-Bains 7, Place de l Hôtel de Ville 04800 GREOUX LES BAINS Création de la charte graphique et conception des supports de communication

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE Présentation du contexte et des enjeux du projet - Juin 2009-1 / 7 1 - CONTEXTE DU PROJET [Plan de situation des deux gares] Le site de Besançon Viotte

Plus en détail

2009-2011: une première mission de prospection exogène

2009-2011: une première mission de prospection exogène 2009-2011: une première mission de prospection exogène Le contexte Dès 2007, les acteurs institutionnels (Etat, Conseil Régional d'aquitaine, Conseil Général des Landes, Communautés de Communes d Hagetmau,

Plus en détail

appart séniors une nouvelle solution d habitat

appart séniors une nouvelle solution d habitat appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant. Et mon balcon offre des vues vers la Loire! Ici, je profite des commerces à 150 mètres mais aussi

Plus en détail

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour Plan de déplacements inter-établissements des Vallons de la Tour Comité de pilotage 9 décembre 2013 Les objectifs et attentes du PDIE CONSEIL

Plus en détail

27&28. avec le soutien du :

27&28. avec le soutien du : p a r i s 27&28 septembre 2011 Le salon de tous les acteurs SANITAIRES, SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX avec le soutien du : SANTÉ SOCIAL EXPO à Paris en 2011 Santé Social Expo met en relation, la filière des

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES (Arrondissement de NICE) REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE DRAP SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 Lecture est donnée du

Plus en détail

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard Sommaire La résidence au cœur d un quartier en plein essor P03 plan d accès à la résidence P04 La résidence et les étudiants

Plus en détail

Mutation des territoires d activités économiques à Aulnay-sous-Bois. Une expérience de redynamisation territoriale

Mutation des territoires d activités économiques à Aulnay-sous-Bois. Une expérience de redynamisation territoriale Mutation des territoires d activités économiques à Aulnay-sous-Bois Une expérience de redynamisation territoriale 2 structures : Développer l emploi l entrepreneuriat et l attractivité économique de la

Plus en détail

LOCAL À LOUER. «ZAC SEGUIN RIVES DE SEINE» Quartier du Trapèze Place Jules Guesde BOULOGNE BILLANCOURT Ilot A4 EST B

LOCAL À LOUER. «ZAC SEGUIN RIVES DE SEINE» Quartier du Trapèze Place Jules Guesde BOULOGNE BILLANCOURT Ilot A4 EST B LOCAL À LOUER «Quartier du Trapèze Place Jules Guesde BOULOGNE BILLANCOURT Ilot A4 EST B 152, bd Haussmann 75008 Paris Tél. : 01 53 53 23 23 Email : contact@devim-commercialisation.com PRÉSENTATION SURFACES

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

Cas 1 Les heures supplémentaires, les contreparties

Cas 1 Les heures supplémentaires, les contreparties Cas 0 Testez vos connaissances Les affirmations sont-elles vraies ou fausses? QUESTIONS VRAI FAUX Un compte épargne-temps peut être mis en place sans document écrit Un salarié peut travailler plus de 10

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises Région Haute-Normandie Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises 4 A savoir 5 Parcours simplifié 6 Diagnostic création 7 Coup de Pouce 8

Plus en détail

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020?

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? 28 novembre 2013 Le Tertiaire Supérieur sur Lille Métropole? Les sources? Le Contrat d Etude Prospective

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

Développement hôtelier

Développement hôtelier Développement hôtelier Intervention Master 2 La Sorbonne Paris IV Matthieu Beaugrard 28/03/2012 Présentation Formation en urbanisme IUP Aménagement du territoire (Toulouse) Master Professionnel Urbanisme

Plus en détail

Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012

Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012 Communiqué de presse Février 2012 Promocash drive ouvre à PONTIVY Mardi 6 mars 2012 Promocash inaugure lundi 5 mars un nouveau drive à PONTIVY dans le Morbihan. Ce service répond à l attente des professionnels

Plus en détail

LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES

LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES LE GROUPE CHECKPOINT EXPERTISES un réseau de proximité une culture de l efficacité Rejoignez la 1 ère franchise nationale dans le domaine du contrôle réglementaire et de la prévention des risques professionnels

Plus en détail

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi?

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? Vendredi 23 septembre 2011 à Bordeaux Dossier de presse de la Fédération Nationale des CREPI Contact presse : Guillaume BENOIT 06 19 47 37

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail