Indicateurs d'activité CClin-Est Année 2013 A. ORGANISATION CClin EST

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Indicateurs d'activité CClin-Est Année 2013 A. ORGANISATION CClin EST"

Transcription

1 Responsable Responsable Adjoint Indicateurs d'activité CClin-Est Année 2013 A. ORGANISATION CClin EST B. MOYENS RABAUD Christian SIMON Loïc Description des équipes ETP Médecins (PH/ PHC / PA) 1,1 Pharmaciens (PH/ PHC / PA) 1 Paramédicaux (inf/ cadre / CSS) 1,8 Secrétaire 2 Personnel scientifique (chargés d'études, ARC, ingénieur) 1,6 Autres (Technicien, TIM ) 0,8 Crédits alloués Crédits MIG / DGOS Subventions InVS Autres Bilan financier (compte d'emploi) fourni en annexe Oui C. ACTIVITES C1. Coordination Description des filières Etablissement de santé (EtS) 409 Etablissements de santé (nombre de lits) SAE EHPAD : nombre de structures 1087 FAM-MAS : nombre de structures 199 Gestion de l'annuaire Hygiénistes référencés 787 EtS avec "Coordonnateur LIN" référencé 385 ; 95,4 % EtS avec "Responsable Signalement" référencé 398 ; 96,1 % Information / communication Gestion de site (s) Internet CClin ou Arlin : site CClin-Est /an Bulletins d'information Bulletin d actualité, 11 numéros /an Animation - Les cathéters veineux centraux 14 mars Organisation de Journées "autres"(thématiques, scientifiques ) Dijon 149 participants - Prévention du risque infectieux en HAD 8 octobre Besançon 93 participants Contribution aux actions d'information nationales ou européennes destinées aux professionnels/usagers (Hygiène mains, Antibiotique, Sécurité du patient) - Semaine Sécurité du Patient (animation d un stand) - Journée Mondiale Hygiène des mains - Semaine Médicale de Lorraine (animation d un stand du 18 au 22/11/13) : information aux médecins, sensibilisation à l hygiène des mains - Journée européenne de sensibilisation à l usage des antibiotiques : Colloque «le concept «une seule santé» appliqué à l antibiorésistance en médecine humaine et vétérinaire. Communication. - GRHYMM : groupe de réflexion pour la promotion de l hygiène des mains 1

2 C2. Prévention Expertise Assistance technique & demandes de conseils en hygiène (hors surveillance, audits et enquêtes, tableau de bord) Concernent uniquement les demandes passant par le secrétariat o EtS 119 o EHPAD 14 o Ville 3 o Autres (FAM, MAS, usager, libéraux ) 27 - Plaquettes (dépliants): - Diaporama interactif + support écrit : Eduquer Développement ou actualisation d'outils pédagogiques les élèves de 6 ème à la réalisation d un lavage des o affiche mains conforme aux bonnes pratiques o diaporama - Support écrit + plaquette informative : o clips, video Prévention des infections liées à la pose et o fiche pratique l entretien des voies veineuses périphériques o guide - Plaquette informative : Limitons le risque o kit pédagogique infectieux lors de la préparation des médicaments o autres (préciser: serious game ) injectables. - Sets ronds «mission mains propres mission possible) - Information vers les collégiens de Pagny/Moselle (13/03) Thiaucourt (19/03) Nancy (26/03) Thème : Hygiène des mains Coordination/mise en œuvre de campagne ou programme d'actions - Information vers les travailleurs sociaux : Adoma adaptées au contexte local pour l'amélioration des pratiques Essey les Nancy (29/10) Carrefour Santé (13-26/11) : Les travailleurs sociaux : les bonnes pratiques de prévention du risque infectieux en milieu communautaire. Documentation Réponse à des demandes de documentation o EtS o EHPAD o Autres Contribution à la base de données nationale Nosobase (12 articles indexés) : Production d un outil bibliographique Titre : gestion des épidémies associées aux soins (L. Simon ; N. Diguio) 2

3 C3. Evaluation / Expertise Gestion des risques Fiche REX : Clostridium difficile (en cours) Accompagnement d établissements/utilisation d outils GDR : Outil de simulation des plans locaux de gestion d épidémies Outil pour l audit des précautions Audits enquêtes, tableau de bord IN complémentaires (travail du GREPHH) Indicateurs nationaux du tableau de bord : Analyse au sein du CClIN/ARLINs Est des données du BSALIN C4. Signalement & alertes Signalement EtS ayant signalé au moins une fois dans l'année via esin 97 Signalements reçus (mode esin / mode fax) 248 Ratio signalement / lits d'hospit. (SAE) 45,5/10000 lits Actions dans le cadre du signalement Nombre total de visites en établissements de santé (1 ES) 2 Réunions téléphoniques (CH Troyes, CH Chaumont) Déplacements : InVS Raisin, Saint Maurice le 23 janvier 1 CH Colmar, réunion ARLIN Alsace, réseau BHRe, 4 juillet 1 Réunions téléphoniques mensuelles avec l InVS 12 Suivi, réalisation et envoi du tableau recensant les établissements accueillant des patients porteurs de BHRE chaque semaine aux 52 établissements de l inter-région Es Veille épidémiologique dans le cadre du bilan BHRe (remontée vers l InVS) Enquête de satisfaction Web e-sin avril à juin 2013, organisée par les CClins et l InVS Gestion des alertes Cas groupés : choc septique endotoxinique 2 alertes nationales : (réa néonatale) (poche nutrition parentérale) Nouveaux cas d infections à caractère rare : Geotrichum clavatum Suivi épidémiologique d EPC dans l interrégion 1 alerte inter-régionale : = participation au bilan trimestriel réalisé par l InVS + envoi liste EPC ERG hebdomadaire Travaux régionaux : Groupe de travail BHRe Alsace 5. Surveillance Surveillance en réseau (participation année n-1 et SAE n-1) (si connue, + estimation année n) Surveillance en incidence AES EtS o estimation de la participation (année n) o participation et couverture du réseau (année n-1) Surveillance en incidence ATB EtS o estimation de la participation (année n) o participation et couverture du réseau (année n-1) n étab (estimation année n) : 152 n étab., 149 % lits SAE (année n-1) : 56,9% n étab (estimation année n) : 225 n étab., 211 % lits SAE (année n-1) : 70,1% Surveillance en incidence BMR EtS o estimation de la participation (année n) o participation et couverture du réseau (année n-1) Surveillance en incidence ISO service, EtS o estimation de la participation (année n) o participation et couverture du réseau (année n-1) n étab (estimation année n) : 190 n étab., 177 % lits SAE (année n-1) : 67,9 % N étab (estimation année n) : 109 n étab : 104 % étab (année n-1) : 80,0 % 3

4 Surveillance en incidence REA service, EtS o estimation de la participation (année n) o participation et couverture du réseau (année n-1) Surveillance en incidence NEOCAT o Année N : o Année N-1 : Surveillance en incidence DIALIN o Année N : o Année N-1 : o Surveillance en incidence MATER o Année N : Année N-1 : 6. Formation Encadrement de stagiaire Accueil de stagiaires dans l'équipe o autres Encadrement de mémoires, thèses, etc. par l'équipe n services, étab (estimation année n) : 38 n services, étab.,31 % lits SAE (année n-1) : / Nombre d établissement : 2 Nombre d établissement : 1 Nombre d établissement : 1 Nombre d établissement : 0 Nombre d établissement : 4 Nombre d établissement : 3 Elèves infirmiers : 1 pdt 1 mois 1 pdt 2 mois Deux Stagiaires pour Consores pendant 2 mois Mémoire interne de pharmacie :«Consores : Développement de modules de E-Learning pour son utilisation». Cédric Hartard, 12/2013 Guidance TFE étudiante IFSI 3ème année Réunions physiques /27-03/23-05/ H 5 "pourquoi les infirmiers libéraux ne portent pas de gants lors des prélèvements veineux?" Quel est le niveau de connaissance d utilisation et de perception des outils d Antibiolor par les médecins généralistes lorrains? E Dailly. 20/12/13. Evènements indésirables en médecine générale : modalités de l annonce et conséquences. L Ast. 13/12/13. Revue de pertinence sur le bon usage des antifongiques couteux indiqués dans les infections sévères dans la région Lorraine. M Abel Fattah. 21/10/2013. (président) Mise en place d un protocole de détection de transfert d un plasmide au sein du microbiote intestinal murin. 21/10/2013. J Duda. Evaluation des pratiques professionnelles dans la prise en charge des accidents exposant au risque viral dans les hôpitaux Thionvillois. K Moulla. 21/10/13. (président) Facteurs influençant la désescalade antibiotique et impact de cette stratégie en réanimation. L. Gonzalez. 18/10/13. Les comportements des médecins généralistes face aux recommandations de bonne pratique. A. Schneider. 26/9/13 (président) L amélioration des pratiques professionnelles oncologiques dans un service de soins. Expérience du centre hospitalier de Lunéville. N Peter. 12/3/13 Antibiothérapie en pratique de ville : constat et réflexions sur le rôle du pharmacien d officine dans la lutte contre l antibiorésistance. P Fosseprez. 5/7/13 4

5 Contribution à des formations (en tant qu'intervenant) Contribution à des formations (universitaires, DPC, IFCS, formations in situ, autres ) DES de Pharmacie - DES Innovation Pharmaceutique et Recherche : A propos d'un suivi de consommations original - Consores (surveillance de la consommation d'antibiotiques et des résistances) UNIVERSITE LORRAINE : cours d'hygiène aux étudiants DFGS03-D1 3ème année - 26/11/13 : IN et IAS IFSI : Risque Infectieux Associé aux Soins en extrahospitalier - 15/04/2013-1h45 S2 : formation sur les AES - 19/09/2013-1h45 S4 : Gestion Des Risques Concept de base - 20/09/2013-1h30 Brabois : Identitovigilance - 31/10/2013-2h IFSI Laxou : Cartographie des risques - 04/11/2013-2h Ecole de Puériculture Brabois : Hygiène des mains et Précautions standard 03/09/2013-1h30 Institut de formation des auxiliaires de puériculture, Brabois : l hygiène en milieu hospitalier septembre 31 octobre 8 h 30 Faculté dentaire - PS HDM - 25&26/11/2013-4H Organisation de la lutte contre les IN : gestion des risques, traitement des dispositifs médicaux, gestion d une épidémie en collectivité (Ecole d auxiliaires de puériculture). DU Plaies et cicatrisation Organisation de formations continues o secteur Ets Salle de réunion CClin-Est - Formation blocs opératoires (Projet CClin->Arlin) - 02/11/12/16/19 avril ½ journées de 3h30 3 groupes de 10 participants /3 ES CH Château Salins (APFORIASE) - Identito-vigilance (avec N. Jouzeau) - 20 et 21/06/ participants ARH Conseil EPSM Haute Marne - PS/PC/Hygiène des Locaux 06 & 07/11/ participants Formations endoscopie avec l'ars de Champagne Ardenne : entretien (10 personnes 26 et 27 juin) et session gestion maîtrise du risque infectieux spéciale décideurs et cadres (20 personnes 19 juin) o Secteur EMS IFOSEP Reims (APFORIASE)- Formation EHPAD ASH, gouvernantes - RIAS Hygiène des locaux et décembre h 16 personnes IFOSEP Metz (APFORIASE) - Formation EHPAD ASH, gouvernantes - RIAS Hygiène des locaux décembre h 10 personnes IFOSEP Reims (APFORIASE) - Formation GHAD Démarche finalité/gouvernante -16 décembre 7 h Animation - Usagers PAGNY S/MOSELLE THIAUCOURT NANCY - 3 participations journées collèges lorrains - Atelier HDM 13-19&26/03 NANCY - Carrefour Santé Les travailleurs sociaux (avec N. Jouzeau) 12-11/2013-2h : les bonnes pratiques de prévention du risque infectieux en milieu communautaire. 5

6 7. Recherche Articles dans revues avec comités de sélection Nosothème : Gestion des épidémies associées aux soins. Hygiènes Volume XXI N 3 Antibiotiques : la revanche des bactéries. Hygiènes 2013 Volume XXI n 3 Sibel Berger, Corentine Alauzet, Nejla Aissa, Sandrine Hénard, Richard Bonnet, Christian Rabaud, Alain Lozniewski. Characterization of a new blaoxa-48-carrying Plasmid in Enterobacteriaceae. Antimicrob Agents Chemother 2013 ; 57 ; De Carvalho Bittencourt M, Kohler C, Henard S, Rabaud C, Béné MC, Faure GC. Value of HIV patients with regular follow-up as in-house internal controls of flow cytometry measurement of lymphocyte subsets. Cytometry B Clin Cytom 2013; 84 : Pierre Tattevin, Anne-Claude Crémieux, Christian Rabaud, Rémy Gauzit. Efficacy and quality of antibacterial generic products approved for human use: a systematic review. Clin Infect Dis 2013 ; doi: /cid/cit769 C Rabaud, O Rogeaux, O Launay, C Strady, C Mann, O Chassany, D Bouhassira, J Gaillat. Early antiviral treatment fails to completely prevent herpes-related pain. Med Mal Infect ; 43 : C Wagenheim, P Di Patrizio, Ch Rabaud - Evaluation des Pratiques des médecins libéraux sur la gestion des risques professionnels liés à l exposition aux liquides biologiques. Presse Médicale 2013 ; 42 : e Stahl JP, Salmon D, Bruneel F, Caumes E, Freymuth F, Bru JP, Morand P, Roblot F, Schmit JL, Strady C, Timsit JF, Rabaud C. Adult patients hospitalized for measles in France, in the 21st century. Med Mal Infect ; 43 : S. Henard, Ch Rabaud. Antibiotiques la revanche des bactéries. Hygiènes 2013, 21, 3 : 114 SPILF, Ch Rabaud. Réflexion de la SPILF sur les mesures pratiques qui doivent être envisagées pour préserver ce bien inestimable que sont les antibiotiques et lutter contre l extension progressive des résistances bactériennes. Med Mal Infect ; 43 : 97-9 Aubert M, Beytout J, Callamand P, Chave C, Cheymol J, Combadière B, Dahlab A, Rabaud C, et al. Actualités en matière de recherche vaccinale. Compte rendu de la 15ème conférence annuelle sur la recherche vaccinale organisée par la National Foundation for Infectious Diseases. Arch. Pédiatr 2013 ; 20 : D Lepelletier, JC Lucet, P Astagneau, B Coignard, S Vaux, Ch Rabaud, B Grandbastien, Ph Berthelot. Prise en charge des patients suspects ou porteurs de bactéries hautement résistantes aux antibiotiques HygieneS 2013, 21, 2 : 6-9 Ch Rabaud. Juste usage des antibiotiques: un rôle à jouer pour le dosage de la procalcitonine? Editorial. Med Mal Infect ; 43 : HS2 : F Barbut, Ch Rabaud. Actualités de la 32ème RICAI. Editorial. Med Mal Infect ; 42 : HS1 : 1-2 Eliette Jeanmaire, Thierry May, Elisabeth Rouveix, Christian Rabaud, Eric Billaud. Déclinaison du plan national de lutte contre le VIH 2010/2014 au sein des COREVIH. Santé Publique Rapports nationaux (contribution) AES Raisin (coordination) ISO BMR ATB Réanimation Adultes 6

7 Congrès Abstracts acceptés en congrès nationaux, européens internationaux (suite) Sandrine Henard, Elisabeth Rouveix, Christine Katlama, Thomas Huleux, Thierry Prazuck, Hanane Mehawej, David Rey, William Tosini, Elisabeth Bouvet, Christian Rabaud Tolerability of Post-Exposure Prophylaxis (PEP) of HIV Infection with Tenofovir/Emtricitabine and Raltegravir (Truvada + Isentress ) combination. 14th European AIDS Conference/EACS Bruxelles Octobre PE18/1 Ch. Rabaud - Prophylaxie pré et post exposition : où en eston? XXIIIème Congrès de la Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse, Tunis Avril 2013 Ch. Rabaud - Conduite à tenir après accident d exposition au sang ou à des liquides biologiques (AES) XXIIIème Congrès de la Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse, Tunis Avril 2013 Congrès nationaux Ch Rabaud. Atelier Prévention : Moyens de prevention : Arsenal et perspectives. 14ème congrès de la SFLS, Poitiers, Octobre 2013 (communication orale) M Foissac, H Jeulin, A Velay, S Henard, L Boyer, F Goehringer, C Rabaud, T May, E Schvoerer. Résistance à la rilpivirine due à l émergence potentielle d'une souche porteuse de la mutation E138A sur Nancy et sa région. 33ème RICAI, Paris 21-22/11/2012 (communication orale) Manal Abdel Fattah, Sandrine Hénard, Béatrice Demoré, Aurélie Girardeau, Sophie Heit, Thierry May, Christian Rabaud. Revue de pertinence sur le bon usage des antifongiques couteux indiqués dans les infections sévères dans une région française. 33ème RICAI, Paris 21-22/11/2012 (communication orale) Sandrine Henard, Sandrine Boussat, Béatrice Demoré, Sandrine Clément, Thanh Lecompte, Thierry May, Christian Rabaud. Comparaison des bases de données hospitalières de consommation d antibiotiques en France : vers un outil de pilotage unique? 33ème RICAI, Paris 21-22/11/2012 S. Henard, S. Alfandari, J. Robert, B. Garo, JP Bru, R. Gauzit, Ch. Rabaud. Politique antibiotique dans les établissements de soins français : enquête SPILF-ONERBA «SPA4». 14èmes Journées Nationales d Infectiologie, Clermont- Ferrand 2013 (communication orale) Ch. Rabaud. Place de la procalcitonine dans le bon usage des antibiotiques? Plan antibiotique : Quels outils pour favoriser le juste usage. Atelier Intégré Brahms Thermo- Fischer. 14èmes Journées Nationales d Infectiologie, Clermont-Ferrand 2013 (communication orale) Coignard-Biehler H, Alfandari S, Barbosa P, Reynes JM, Nahon M, Rapp C, Rabaud Ch, Leport C et le groupe SPILF- COREB - Yosemite : infection à Hantavirus / France : procédure de prise en charge des personnes exposées. Travail du réseau national de COordination du Risque Epidémique et Biologique (SPILF-COREB). 14èmes Journées Nationales d Infectiologie, Clermont-Ferrand 2013 Ch Rabaud Résultats de l étude SPA4 8ème journée des référents en antibiothérapie Clermont-Ferrand 12/06/2013 (communication orale) HG. Illes, E. Frentiu, N Bellaouad, Ch. Rabaud, T. May. Recherche d amélioration de la couverture vaccinale des adultes hospitalisés. 14èmes Journées Nationales d Infectiologie, Clermont-Ferrand HG. Illes, M. Weber, E. Frentiu, Ch. Rabaud, T. May. Evaluation d un nouveau protocole de vaccination antirabique post-exposition dans un centre antirabique. 14èmes Journées Nationales d Infectiologie, Clermont- Ferrand S. Boussat, S. Clément, S. Hénard, B. Demore, Ch. Rabaud. Déploiement à grande échelle de Consores : retours d expérience. 14èmes Journées Nationales d Infectiologie, Clermont-Ferrand

8 Congrès nationaux (suite) Communications dans des journées scientifiques ou des congrès extérieurs (sans comité de sélection) Ch Rabaud. Maitrise des EBLSE : controle des antibiotiques ou mesures d hygiène renforcée? XXIVème Congrès National de la Société Française d Hygiène Hospitalière, Paris 29-31/05/2012 (communication orale) Ch Rabaud. Comment optimiser l'antibiothérapie en réanimation? Implications pratiques des changements de seuil de sensibilité aux béta-lactamines des entérobactéries. 41ème congrès de la SRLF - Interface SRLF/SPILF - Paris, le 16 Janvier 2013 (communication orale) Ch Rabaud. De l ère pré-antibiotique à l ère post antibiotique. Le renouveau de la Phagothérapie Pourquoi? Comment? Paris 31 Janvier 2013 (communication orale) S Henard, D Nilius, C Rabaud, L Von Muller, JP Frippiat, A Lozniewski, C Alauzet. Evaluation de l impact du stress chronique sur le microbiote intestinal murin. 9 Congrès National de la Société Française de Microbiologie - Lille, 7-8/2/2013 (communication orale) L'actualité sur le coronavirus vue par le Professeur Christian RABAUD du service des maladies infectieuses de Nancy : interview de juin Communication UNIVADIS, 26/07/13 Les antibiogrammes et les tests rapides d'orientation diagnostique en médecine humaine - Colloque des Ministères de l'agriculture et de la Santé du 14/11/13 Pr Rabaud Semaine médicale de Lorraine - Synthèse et perspective - Journée d'échange et de partage 28/11/13 CCLIN/ARLIN : C. Rabaud Le concept "une seule santé" appliqué à l'antibiorésistance en médecine humaine et vétérinaire. Colloque à l'oie / 14 novembre 2013 (Comment diminuer la prescription d'antibiotiques en médecine humaine et vétérinaire?) Votre PLGE est-il opérationnel? Méthode de test clef en main 21èmes Journées Régionales d Hygiène de Lorraine, mai N. Diguio L. Simon Bonnes pratiques autour du sondage urinaire : la clef de la lutte contre la 1ère des IAS, Journées Régionales d hygiène de Lorraine, 16 mai 2013, N. Jouzeau Bonnes pratiques autour de la VVC 21èmes Journées Régionales d Hygiène de Lorraine - 16 mai 2013 Nancy. S. Boussat Le rôle et les actions du référent sur le bon usage des antibiotiques. 30 et 31 mai 2013, Paris - CR SP4 - Session SPILF / Modérateurs : Olivia Keita-Perse, Monaco ; C. Rabaud - XXIVe Congrès National SF2H 2013 Contrôle des antibiotiques ou précautions d'hygiène renforcées? 30 et 31 mai 2013, Paris - Maîtrise des EBLSE : Christian Rabaud, CClin-Est Précautions complémentaires : audit du GREPHH mai 2013, N. Vernier, 21èmes Journées Régionales d hygiène de Lorraine - Recommandations du HCSP relatives à la lutte contre la diffusion des BHRe mai C. Rabaud, 21èmes Journées Régionales d hygiène de Lorraine 8

9 o Représentation dans des groupes de travail nationaux Groupes de travail COSPIN (Commission de Suivi du Plan Infections Nosocomiales), DGOS, Ministère de la Santé DGOS (Ministère de la santé) sur les «Indicateurs du tableau de bord des infections nosocomiales, 2ème génération» Participation à l élaboration de l évaluation du risque infectieux dans les FAM et MAS, Direction Générale des Affaires Sociales, Ministère de la Santé Administrateur de la Société Française d Hygiène Hospitalière Groupe de travail de l InVS sur «l évaluation des mesures de contrôle autour des cas d entérobactéries productrices de carbapénémases» Groupe de travail de la SF2H pour l élaboration des recommandations «Précautions complémentaires de type gouttelette et air» Groupe de travail inter-régional pour l élaboration des «Plan régional de gestion d épidémie et Plan local de gestion d épidémie» avec la participation des ARS et des ARLIN du grand Est. Groupe RAISIN (Réseau d Alerte, d Investigation et de Surveillance des Infections Nosocomiales) Activités liées aux signalements externes. Statistiques des signalements 2013 : Activités liées aux surveillances : cf. rapport OH comité de pilotage de Nosobase : Site national d'information et de documentation réalisé par les cinq Centres de coordination de la lutte contre les infections associées aux soins (CCLIN) pour la gestion du risque infectieux Groupe de travail «endoscopie» du GREPHH Groupe de travail «précautions complémentaires» audit du GREPHH Groupe de travail «annuaire national» Groupe de travail Hygiène des mains «GRHYM» 9

10 Annexe 1 : Données budgétaires et financières Produits (Montants en euros) Produits versés par l'assurance maladie Dotation issue de la MIG (compte 73118) : Subvention INVS : Autres produits Charges (Montants en euros) Autres produits de gestion courante (compte 75) : Charges de personnel Personnel médical, charge en au 31/12 (comptes 642, 6452, 6472) : Personnel non médical, charge en au 31/12 (comptes 641, 6451, 6471) : Charges à caractère général et hôtelier Autres charges externes Achats à caractère général et hôtelier (comptes 60) : Autres charges externes (comptes 61, 62) : Comprend location de locaux Charges d'amortissements, de provisions et dépréciations, financières et charges exceptionnelles Charges exceptionnelles (comptes 67) : Charges d'amortissement, de provisions et dépréciations, financières(compte 68) : Charges indirectes Frais de structure :

Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012

Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012 Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012 Pr Coordonnateur Groupe de Pilotage du Programme National de Lutte contre les Infections Nosocomiales Séminaire National

Plus en détail

Présentation générale du Programme

Présentation générale du Programme Contexte Le Propias fait suite à Plan stratégique national 2009-2013 de prévention des infections associées aux soins Programme national de prévention des infections nosocomiales 2009-2013 (Propin) Programme

Plus en détail

PSDP et usage des pénicillines - ESAC

PSDP et usage des pénicillines - ESAC Plan National d alerte sur les Antibiotiques 2011/2016 Déclinaison régionale Pr Pierre DELLAMONICA CHU de Nice ARS 29/11/12 1 Plans précédents 2001/2005 et 2007/2010 «Menace de santé publique majeure»

Plus en détail

Gestion d une épidémie de KPC : retour d expérience : investigation et gestion de crise

Gestion d une épidémie de KPC : retour d expérience : investigation et gestion de crise Gestion d une épidémie de KPC : retour d expérience : investigation et gestion de crise Dr G. ANTONIOTTI Direction des Risques Coordonnateur Risques Infectieux Générale de Santé, Paris Atelier A5 Société

Plus en détail

patient porteur de BHR en SSR

patient porteur de BHR en SSR Gestion d un d patient porteur de BHR en SSR Centre Mutualiste de RééR ééducation et Réadaptation R Fonctionnelles de Kerpape D. HELGUEN-E. LE CAIGNEC EOHH Journée régionale de formation en hygiène hospitalière

Plus en détail

Les Infections Associées aux Soins

Les Infections Associées aux Soins Les Infections Associées aux Soins Dr Catherine Sartor EOH Conception Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Ecole IFSI, Marseille, 12 septembre 2014 Définitions 2007 Infection Nosocomiale (IN) 1999

Plus en détail

Annexe 4 Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012

Annexe 4 Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012 Annexe Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012 Le document explicite la pondération de chaque item servant au calcul des indicateurs

Plus en détail

ARLIN Nord-pas de Calais

ARLIN Nord-pas de Calais PLAN DE MAITRISE D UNE EPIDEMIE Date : 07/07/11 Page : 1/15 REDACTION VERIFICATION APPROBATION ARLIN Nord-pas de Calais NOM : Fonction : Visa : NOM : Fonction : Visa : NOM : Fonction Visa : I. OBJET Proposer

Plus en détail

Présentation des intervenants et modérateurs

Présentation des intervenants et modérateurs «NOSOPICARD 2015», 20 ème Rencontre d Hygiène Hospitalière, de Prévention et de Lutte contre les Infections Associées aux Soins Présentation des intervenants et modérateurs Roland GORI est : Professeur

Plus en détail

Définition de l Infectiologie

Définition de l Infectiologie Définition de l Infectiologie Discipline médicale clinique Spécialisée. Prise en charge des Maladies Infectieuses et Tropicales. Actuelles, émergentes ou ré-émergentes. Référents dans le cadre d un maillage

Plus en détail

EHPAD» 12 9.1 12 9.2 12 9.3 12 9.4 12 9.5 12 9.6 SFHH

EHPAD» 12 9.1 12 9.2 12 9.3 12 9.4 12 9.5 12 9.6 SFHH CLIN Paris -Nord Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales Nord Pas de Calais Docteur Karine BLANCKAERT, Coordonnateur Antenne Régionale Nord-Pas-de-Calais du CCLIN Paris Nord SOMMAIRE

Plus en détail

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact :

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Un nouvel outil pour les équipes d hygiène Xe JOURNEE REGIONALE DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Yann Ollivier 1 Contexte /

Plus en détail

Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen

Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen Gestion d un cas de portage d entérocoque résistant aux glycopeptides (ERG- ERV) Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen IXème Journée régionale de Prévention des infections associées aux

Plus en détail

ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE

ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE MODULE REGIONAL PORTAGE DIGESTIF EBLSE ET EPC PROTOCOLE www.rhc-arlin.com 1 CONTEXTE La prévalence de la colonisation digestive à EBLSE pour les patients des établissements

Plus en détail

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact GUIDE POUR L ORGANISATION DE L ÉVALUATION ET LE RECUEIL DES DONNÉES Novembre 2011 Composition groupe de travail / Etablissements test : CH Germon

Plus en détail

10 questions sur les BHRe Tout ce que les recommandations du HCSP ne vous disent pas

10 questions sur les BHRe Tout ce que les recommandations du HCSP ne vous disent pas 10 questions sur les BHRe Tout ce que les recommandations du HCSP ne vous disent pas Olivier Baud ARlin Auvergne EOHH CHU Clermont Ferrand Méthode Relecture des recommandations Recherche des questions

Plus en détail

Retour d expérience. Visite de certification V2010

Retour d expérience. Visite de certification V2010 Retour d expérience Visite de certification V2010 www.clinique-lorient.fr PLAN DE L INTERVENTION Organisation de l auto-évaluation Préparation de la visite de certification Programme d action du CLIN répondant

Plus en détail

LES VIGILANCES REGLEMENTAIRES AUX HOSPICES CIVILS DE LYON. Pr Philippe Vanhems Pôle d Activité Médicale Santé, Recherche, Risque et Vigilances

LES VIGILANCES REGLEMENTAIRES AUX HOSPICES CIVILS DE LYON. Pr Philippe Vanhems Pôle d Activité Médicale Santé, Recherche, Risque et Vigilances LES VIGILANCES REGLEMENTAIRES AUX HOSPICES CIVILS DE LYON Pr Philippe Vanhems Pôle d Activité Médicale Santé, Recherche, Risque et Vigilances PAM Santé, Recherche, Risques et Vigilances (S2RV) Créé en

Plus en détail

Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie)

Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie) Travail réalisé à la Résidence St Jean à Laventie (Temps de vie) Cette évaluation s est réalisée sur le mois d aout 2013. Un groupe de travail a été formé avec le médecin coordonateur, l infirmière coordinatrice,

Plus en détail

Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire

Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire Murielle Galas, Gaëlle Dunoyer, Claude Olive, Rafaëlle Théodose, François Lengellé, Patrick Hochedez,

Plus en détail

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Nadège Caillere, Cire Océan Indien Dr Joao Simoes, Cellule de veille, d alerte et de gestion

Plus en détail

BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents

BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents L. Grolier-Bois - Médecin hygiéniste Centre Hospitalier de Bretagne-Sud (56) Centre Hospitalier de Quimperlé (29) ARLIN BRETAGNE Journée Régionale de Formation

Plus en détail

Mise en place de référents grippe au sein d un centre hospitalier

Mise en place de référents grippe au sein d un centre hospitalier Mise en place de référents grippe au sein d un centre hospitalier Sophie FOUCAULT, IDE Hygiéniste, FFC Service ECLIN P.MIR, C.JACOB, Praticiens de Santé au Travail R.HUE, Praticien Hygiéniste, Service

Plus en détail

EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD

EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD Dr. Nathalie MAUBOURGUET Lundi 24 novembre 2008 Ministère de la Santé, Salle Laroque Séminaire National sur l Organisation de la Prévention des Infections

Plus en détail

Détecter les ERV. Pourquoi? Qui? Comment?

Détecter les ERV. Pourquoi? Qui? Comment? Détecter les ERV. Pourquoi? Qui? Comment? P.-Y. Donnio Bactériologie-Hygiène, CHU de Rennes EA 1254 Microbiologie-Risques Infectieux, Université de Rennes 1 CCLIN-Ouest 32 ème Réunion Interdisciplinaire

Plus en détail

Comment devenir référent? Comment le rester?

Comment devenir référent? Comment le rester? Comment devenir référent? Comment le rester? Patrick CHOUTET Service des Maladies infectieuses CHU Bretonneau Tours RICAI décembre 2005 Quels enjeux? autres que le pouvoir Total Outpatient antibiotic use

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS V Faculté Cochin Port Royal. Les bactéries multi-résistantes BMR en HEPAD, mythe ou réalité. Dr LE PAIH LEROY Marie-Françoise

UNIVERSITE PARIS V Faculté Cochin Port Royal. Les bactéries multi-résistantes BMR en HEPAD, mythe ou réalité. Dr LE PAIH LEROY Marie-Françoise UNIVERSITE PARIS V Faculté Cochin Port Royal Les bactéries multi-résistantes BMR en HEPAD, mythe ou réalité Dr LE PAIH LEROY Marie-Françoise DIU de médecin coordonnateur HEPAD Année 2007-2008 1 1 - INTRODUCTION

Plus en détail

Prévention de la transmission croisée des Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes (BHRe)

Prévention de la transmission croisée des Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes (BHRe) Prévention de la transmission croisée des Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes (BHRe) Collection Documents Prévention de la transmission croisée des Bactéries Hautement Résistantes

Plus en détail

Compte rendu PRI EMS OI 2014

Compte rendu PRI EMS OI 2014 Compte rendu PRI EMS OI 2014 Rédacteur(s) : MLC/LL/MA/JBV Objet : Lieu : ½ Journée de formation continue Le Nautile - La Saline les Bains Accueil L ouverture de cette journée a été faite par la responsable

Plus en détail

La vaccination des personnes âgées

La vaccination des personnes âgées La vaccination des personnes âgées et les recommandations du calendrier vaccinal 2009 concernant les personnels et les résidents des EHPAD. Journée du CCLIN Paris Nord du 6 mai 2009 Dr Albert SCEMAMA Vaccination

Plus en détail

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Il y a 35 ans Circulaire du 18 octobre 1973 CLI Pas de définition de l infection nosocomiale

Plus en détail

Bulletin N 47 AU SOMMAIRE BLOC-NOTES ERRATUM. Octobre 2008 - Trimestriel. Bloc-Notes. Erratum. Annuaire web du CCLIN Ouest.

Bulletin N 47 AU SOMMAIRE BLOC-NOTES ERRATUM. Octobre 2008 - Trimestriel. Bloc-Notes. Erratum. Annuaire web du CCLIN Ouest. Bulletin N 47 Octobre 2008 - Trimestriel AU SOMMAIRE Bloc-Notes p. 1 Erratum p. 1 C.CLIN Ouest BLOC-NOTES Nouveautés du site http://www.cclinouest.com - Les résultats de la surveillance des Bactéries Muti-Résistantes

Plus en détail

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Nous contacter : Tél. : 09 69 32 22 72 - Fax : 08 20 56 90 05 - E-mail : formation@alpagroupe.fr Contexte : Afin de prévenir le risque infectieux et maîtriser l hygiène

Plus en détail

Evaluation des pratiques professionnelles sur le comportement et la tenue au bloc opératoire

Evaluation des pratiques professionnelles sur le comportement et la tenue au bloc opératoire Evaluation des pratiques professionnelles sur le comportement et la tenue au bloc opératoire Dr. Aurélie Fourneret-Vivier Praticien hospitalier Equipe Opérationnelle en Hygiène Centre Hospitalier Métropole

Plus en détail

Nouvel audit du grephh : evaluation des précautions complémentaires

Nouvel audit du grephh : evaluation des précautions complémentaires Actualités du CCLIN EST et de ses 5 antennes régionales Décembre 2013 Nouvel audit du grephh : evaluation des précautions complémentaires Dans le prolongement de l audit précautions standard, le Groupe

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D'UN PATIENT ATTEINT OU SUSPECT DE CLOSTRIDIUM DIFFICILE

PRISE EN CHARGE D'UN PATIENT ATTEINT OU SUSPECT DE CLOSTRIDIUM DIFFICILE PRISE EN CHARGE D'UN PATIENT ATTEINT OU SUSPECT DE CLOSTRIDIUM DIFFICILE PG SPI SUR 014 v1 2011 1/5 OBJET Conduite à tenir dans le cadre de l'arrivée d'un patient atteint ou suspect de portage de Clostridium

Plus en détail

Centre de Formation des Professionnels de Santé

Centre de Formation des Professionnels de Santé Centre de Formation des Professionnels de Santé Hôpital de la Cavale Blanche 29609 BREST Cedex CATALOGUE DES FORMATIONS 2014 SOMMAIRE FORMATIONS CONTINUES Responsabilité, législation :...p.3 - Obligations

Plus en détail

Calendrier des formations 2015

Calendrier des formations 2015 Association Nationale de Médecine du Travail et d Ergonomie du Personnel des Hôpitaux Secrétariat : ANMTEPH - 83, Bd Poniatowski - 75012 Paris Tél. : 01 43 41 08 63 - Fax : 01 43 41 04 59 secretariat@anmtph.fr

Plus en détail

Implication des Corevih dans l arrivée des ADVIH: Expérience du Corevih LCA

Implication des Corevih dans l arrivée des ADVIH: Expérience du Corevih LCA Implication des Corevih dans l arrivée des ADVIH: Expérience du Corevih LCA Réunion Icône 2015 STRASBOURG Laurence Boyer - PH -SMIT- CHU Nancy Contexte Plan VIH/Sida/IST- 2010/14: Augmenter le dépistage:

Plus en détail

Université Saint-Joseph

Université Saint-Joseph Université Saint-Joseph Faculté de pharmacie Actuellement, le métier de pharmacien est un métier polyvalent, ouvert à plusieurs activités dans le domaine de la santé individuelle et publique. Mis à part

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

BILLON, C. BURNAT, S.DELLION C. FORTAT, M. PALOMINO O. PATEY

BILLON, C. BURNAT, S.DELLION C. FORTAT, M. PALOMINO O. PATEY Gestion d une épidémie de Klebsiella pneumoniae (Kpn) productrice de carbapénèmase OXA 48 dans un service de Maladies nfectieuses et Tropicales francilien. C. BLLON, C. BURNAT, S.DELLON C. FORTAT, M. PALOMNO

Plus en détail

Patient BMR + : risques de contamination et prévention en préhospitalier et aux urgences

Patient BMR + : risques de contamination et prévention en préhospitalier et aux urgences 52 e congrès national d anesthésie et de réanimation. Infirmiers. Infirmier(e)s d urgence 2010 Sfar. Tous droits réservés. Patient BMR + : risques de contamination et prévention en préhospitalier et aux

Plus en détail

Journée Régionale d Infectiologie Nancy 11 octobre 2014

Journée Régionale d Infectiologie Nancy 11 octobre 2014 Journée Régionale d Infectiologie Nancy 11 octobre 2014 1 J.Birgé S.Hénard Antibiolor Les recommandations Infections Urinaires Communautaires de la SPILF* (adultes, hors femmes enceintes) 31/5/2014 1.

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

S adapter à un nouvel environnement. Historique. Conduite de projet. Choix retenu : cabinet d architecture Brunet Saunier PARIS

S adapter à un nouvel environnement. Historique. Conduite de projet. Choix retenu : cabinet d architecture Brunet Saunier PARIS S adapter à un nouvel environnement Historique Création de groupes de travail 2000. Concours d architectes 2001 : 3 candidats. APS : Avant Projet Sommaire 2002. APD : Avant Projet Détaillé 2003. Premier

Plus en détail

AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence

AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence RESULTATS NATIONAUX FEVRIER 2011 GROUPE DE TRAVAIL THEMATIQUE ELABORATION DE LA METHODOLOGIE ET DE L OUTIL NATIONAL DU GREPHH Daniel ZARO-GONI...Responsable

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Formation en e-learning des professionnels pharmaceutiques hospitaliers La plateforme Onco-TICE

Formation en e-learning des professionnels pharmaceutiques hospitaliers La plateforme Onco-TICE 1 Formation en e-learning des professionnels pharmaceutiques hospitaliers La plateforme Onco-TICE Sophie Henn-Ménétré, pharmacien, CHU NANCY 2 Introduction/Historique 1998 : convention constitutive réseau

Plus en détail

Audit précautions standard. Rapport national 2011

Audit précautions standard. Rapport national 2011 Audit précautions standard Rapport national 211 Octobre 212 COORDONNATEURS DE L AUDIT GIARD Marine, praticien en hygiène hospitalière, CClin Sud-Est LAPRUGNE-GARCIA Elisabeth, cadre supérieur de santé

Plus en détail

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE Chantal DELESTRE, infirmière de Santé au Travail Dr Stéphanie ROCHON EDOUARD, Praticien

Plus en détail

Différentes utilisations sont faites des définitions des infections nosocomiales :

Différentes utilisations sont faites des définitions des infections nosocomiales : HYGIENE HOSPITALIERE INFECTIONS NOSOCOMIALES OU INFECTIONS LIEES OU ASSOCIEES AUX SOINS? Par Monsieur Diène BANE, Ingénieur qualité et Gestion des Risques, Master en Ingénierie des Systèmes de Santé et

Plus en détail

La stratégie de maîtrise des BHRe est-elle coût-efficace? Gabriel Birgand

La stratégie de maîtrise des BHRe est-elle coût-efficace? Gabriel Birgand La stratégie de maîtrise des BHRe est-elle coût-efficace? Gabriel Birgand 1 Quelles questions se poser? 1. La stratégie de maîtrise des BHRe est-elle efficace? 2. Combien coûtent les colonisations/infections

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DES FORMATIONS SPECIFIQUES POUR LES PRATICIENS HOSPITALIERS EN HYGIENE, LES INFIRMIERS ET CADRES HYGIENISTES

ETAT DES LIEUX DES FORMATIONS SPECIFIQUES POUR LES PRATICIENS HOSPITALIERS EN HYGIENE, LES INFIRMIERS ET CADRES HYGIENISTES IMEA - FONDATION INTERNATIONALE LEON MBA Faculté de médecine Xavier Bichat - Dépt. de Santé Tropicale 16, rue Henri Huchard BP 416 75870 PARIS 18 Téléphone : 01 44 85 63 00 - Télécopie : 01 44 85 63 04

Plus en détail

Infections nosocomiales: quelles définitions? L avis du CTINILS

Infections nosocomiales: quelles définitions? L avis du CTINILS XVII ème Congrès national de la Société d Hygiène Hospitalière Nantes 1 er et 2 juin 2006 Infections nosocomiales: quelles définitions? L avis du CTINILS G. Beaucaire, Président du CTINILS Service de gestion

Plus en détail

EQUIPES MOBILES D HYGIENE

EQUIPES MOBILES D HYGIENE EQUIPES MOBILES D HYGIENE Maillage régional de l expertise en hygiène pour les EHPAD en Rhône Alpes Point sur la mise en œuvre des EMH 16 12 2014 Lyon Dr Philippe BURLAT 1 HISTORIQUE EMH A partir de 2007:

Plus en détail

La Pharmacie Clinique en Belgique : Pratique et Formation

La Pharmacie Clinique en Belgique : Pratique et Formation La Pharmacie Clinique en Belgique : Pratique et Formation Céline Michel, pharmacien hospitalier clinicien Charline Artoisenet, pharmacien hospitalier clinicien Université Catholique de Louvain, Cliniques

Plus en détail

Précautions standard d hygiène au cœur de la prévention du risque infectieux

Précautions standard d hygiène au cœur de la prévention du risque infectieux Précautions standard d hygiène au cœur de la prévention du risque infectieux Ivana Novakova, Arlin IDF ivana.novakova@sap.aphp.fr arlin.idf@sap.aphp.fr La vie en EHPAD: modèle de tous les paradoxes et

Plus en détail

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Introduction Réorganisation profonde nécessaire de l offre de soins Organisation hospitalière

Plus en détail

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :...

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Feuille n FICHE ETABLISSEMENT A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Date : / / Nom de l établissement : CCLIN de rattachement Code établissement

Plus en détail

VRE - Hopital - Prise en charge des patients colonisés/infectés par un entérocoque vancomycine résistant (VRE) et des contacts

VRE - Hopital - Prise en charge des patients colonisés/infectés par un entérocoque vancomycine résistant (VRE) et des contacts FICHE TECHNIQUE VRE - Hopital - Prise en charge des patients colonisés/infectés par un entérocoque vancomycine résistant (VRE) et des contacts 1. OBJET Cette instruction de prise en charge a pour objectif

Plus en détail

Le DPC, nouveau format pour la Formation continue des soignants. Hervé Nardias Institut Paoli Calmettes

Le DPC, nouveau format pour la Formation continue des soignants. Hervé Nardias Institut Paoli Calmettes Le DPC, nouveau format pour la Formation continue des soignants Hervé Nardias Institut Paoli Calmettes Définition «Le DPC comporte l analyse par tous les professionnels de santé (PS) de leurs pratiques

Plus en détail

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience

Contribuer à la régulation par la qualité et l'efficience Allocution d ouverture Claude Evin Directeur général, ARS Île-de-France 2 Allocution d ouverture Jean-Luc Harousseau Président, Haute Autorité de Santé 3 Plénière Sécurité du patient, des défis à relever

Plus en détail

Gestion des risques en

Gestion des risques en Gestion des risques en Réseau des Praticiens en Hygiène hospitalière du Rhône 12 novembre 2012 endoscopie B Grisi : PH en Hygiene A Boudilmi : Ingénieur Qualité L hôpital nord ouest Villefranche Région

Plus en détail

Mise au point sur le bon usage des aminosides administrés par voie injectable : gentamicine, tobramycine, nétilmicine, amikacine

Mise au point sur le bon usage des aminosides administrés par voie injectable : gentamicine, tobramycine, nétilmicine, amikacine Mise au point mars 2011 MAP Mise au point sur le bon usage des aminosides administrés par voie injectable : gentamicine, tobramycine, nétilmicine, amikacine Sommaire ~ ~ ~ ~ ~ ~ d un traitement par aminosides

Plus en détail

Hygiène et gestion du risque infectieux en EHPAD

Hygiène et gestion du risque infectieux en EHPAD Hygiène et gestion du risque infectieux en EHPAD Un Enjeu majeur de la prévention de l émergence des BMR C A P A C I T E DE G E R I A T R I E D O C T E U R S T É P H A N E G E R A R D 2 0 / 0 3 / 2 0 1

Plus en détail

Pourquoi faire de la recherche?

Pourquoi faire de la recherche? Pourquoi faire de la recherche? Accès à l enseignement universitaire (MCU, PU) et Hospitalo- Universitaire (AHU, MCU- PH, PU- PH) Carrières industrielles Travail en équipe dans un laboratoire de recherche

Plus en détail

AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON

AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON JOURNEE DU «RESEAU MATER» Jeudi 18 novembre 2010 C. Brunet M.P. Veuillet Sage-femme cadre I.D.E. hygiéniste PRESENTATION DU SERVICE MATERNITE CH MACON niveau 2B PERSONNELS

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois LISTE DES RÈGLES

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois LISTE DES RÈGLES LISTE DES RÈGLES 01 - ADMINISTRATION ADMINISTRATION - GÉNÉRALITÉS 01.01 Document définitif - Fichier informatique 01.02 Document mis à jour - Fichier informatique 01.03 Document préparatoire, document

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

septembre 2014 Surveillance ISO RAISIN 2014 : la date limite de saisie des données est le 01/11/2014 au lieu du 30/09/2014

septembre 2014 Surveillance ISO RAISIN 2014 : la date limite de saisie des données est le 01/11/2014 au lieu du 30/09/2014 Actualités du CCLIN EST et de ses 5 antennes régionales Septembre 2014 poing cogné contre main serrée : modernes contre anciens? Plusieurs articles scientifiques récents ont conseillé d'abandonner la poignée

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

2 ème Journées de prévention des infections nosocomiales 19 et 20 novembre 2008

2 ème Journées de prévention des infections nosocomiales 19 et 20 novembre 2008 2 ème Journées de prévention des infections nosocomiales Québec 19 et 20 novembre 2008 L expérience française au niveau du développement des tableaux de bord des activités de lutte aux infections nosocomiales

Plus en détail

RAPPORT NATIONAL SUR LE TABLEAU DE BORD DES INFECTIONS NOSOCOMIALES

RAPPORT NATIONAL SUR LE TABLEAU DE BORD DES INFECTIONS NOSOCOMIALES Tableau de bord des infections nosocomiales 2006 DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé Bureau qualité

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES Dr Virginie NAEL Service de Santé au travail du personnel hospitalier CHU Nantes 44èmes journées FMC ANMTEPH / SOHF - Lausanne - Septembre

Plus en détail

Lecture critique. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N.

Lecture critique. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N. Marty Lecture critique Monica Attinger - Unité HPCI Forum HH 10 mars 2015 Article

Plus en détail

F. BILLION-REY V. LACROIX

F. BILLION-REY V. LACROIX Centre Hospitalier de Lons le Saunier Service Pharmacie et Stérilisation Centrale Plaidoyer pour le développement de la Pharmacie Clinique au Centre Hospitalier de Lons le Saunier F. BILLI-REY V. LACRIX

Plus en détail

Place des PHA en EHPAD

Place des PHA en EHPAD Place des PHA en EHPAD Prévention du risque infectieux en EHPAD 2 ème Journée inter-régionale de formation et d information Rennes 15 juin 2010 Prévention du risque infectieux en EHPAD Mesures concernant

Plus en détail

Développez vos compétences et votre savoir-faire avec les Formations Continues du CFPP Programme 2015 2016

Développez vos compétences et votre savoir-faire avec les Formations Continues du CFPP Programme 2015 2016 avec les Formations Continues du CFPP Programme 20 2016 CQP Dermo-Cosmétique Pharmaceutique CQP Vente conseil de produits cosmétiques & d hygiène en officine (ouvert aux salariés non diplômés) La Phytothérapie

Plus en détail

Prévention et gestion des risques hospitaliers et politique nationale

Prévention et gestion des risques hospitaliers et politique nationale Prévention et gestion des risques hospitaliers et politique nationale La hiérarchisation des risques, une aide à la décision 2 ème congrès de l Afgris 16 et 17 octobre 2003 Direction de l Hospitalisation

Plus en détail

recommandations Surveiller prévenir les infections associées aux soins 2010 - Volume XVIII - n 4 - ISSN 1249-0075 - 25

recommandations Surveiller prévenir les infections associées aux soins 2010 - Volume XVIII - n 4 - ISSN 1249-0075 - 25 recommandations 2010 - Volume XVIII - n 4 - ISSN 1249-0075 - 25 Surveiller et prévenir les infections associées aux soins Septembre 2010 MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS É T I I sommaire www.hygienes.net

Plus en détail

Gestion des épidémies en FAM et MAS. 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015

Gestion des épidémies en FAM et MAS. 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015 Gestion des épidémies en FAM et MAS 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015 Rappels En EMS, le risque infectieux est présent, avec cumul des différents aspects de ce risque: Infections communautaires:

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Actions de préparation aux examens et concours

Actions de préparation aux examens et concours Actions de préparation aux examens et concours Sommaire Préparations concours et examens... 182 Préparation au diplôme «Préparateur en Pharmacie Hospitalière»... 183 Préparation aux épreuves de sélection

Plus en détail

26, boulevard de Louvain 13285 MARSEILLE Cedex 08 www.hopital-saint Joseph.fr. HAD Saint Joseph. Service d hospitalisation à domicile

26, boulevard de Louvain 13285 MARSEILLE Cedex 08 www.hopital-saint Joseph.fr. HAD Saint Joseph. Service d hospitalisation à domicile 26, boulevard de Louvain 13285 MARSEILLE Cedex 08 www.hopital-saint Joseph.fr HAD Saint Joseph Service d hospitalisation à domicile Sommaire édito 3 édito 4 Présentation du groupe Saint Joseph 6 Qu est

Plus en détail

Coordonnateur CNR-Strep : Laboratoires Associés : Pr Claire POYART claire.poyart@cch.aphp.fr. Paris, le 2 mai 2006. Chers(e) Collègues,

Coordonnateur CNR-Strep : Laboratoires Associés : Pr Claire POYART claire.poyart@cch.aphp.fr. Paris, le 2 mai 2006. Chers(e) Collègues, Coordonnateur CNR-Strep : 27, rue du faubourg Saint Jacques ou (33) 1 58 41 15 44 Laboratoires Associés : Infections à streptocoque du groupe A de l adulte (LA-SGA-A) Pr Anne BOUVET anne.bouvet@htd.aphp.fr

Plus en détail

La gestion des risques en établissement de santé Point de vue de la Société française de gestion des risques en établissement de santé SoFGRES

La gestion des risques en établissement de santé Point de vue de la Société française de gestion des risques en établissement de santé SoFGRES La gestion des risques en établissement de santé Point de vue de la Société française de gestion des risques en établissement de santé SoFGRES Gilbert Mounier 1 La SoFGRES association loi 1901 à but non

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES DIRECTION GENERALE DE LA SANTE- DDASS DE SEINE MARITIME

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES DIRECTION GENERALE DE LA SANTE- DDASS DE SEINE MARITIME Département des situations d urgence sanitaire Personne chargée du dossier : Evelyne FALIP/Nicole BOHIC Tél : 01 40 56 59 65/02 32 18 31 66 evelyne.falip@sante.gouv.fr MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES

Plus en détail

Stratégies de dépistage des bactéries multirésistantes. Qui? Pourquoi? Comment? Après? L exemple des MRSA

Stratégies de dépistage des bactéries multirésistantes. Qui? Pourquoi? Comment? Après? L exemple des MRSA Stratégies de dépistage des bactéries multirésistantes à l hôpital et en MRS: Qui? Pourquoi? Comment? Après? L exemple des MRSA Prof. Dr. Youri Glupczynski Unité d Hygiène hospitalière & Laboratoire de

Plus en détail

formations Catalogue des Formation professionnelle Préparations Cours & tests pour les soignants aux concours paramédicaux pour étudiants infirmiers

formations Catalogue des Formation professionnelle Préparations Cours & tests pour les soignants aux concours paramédicaux pour étudiants infirmiers E-learning pour les soignants Catalogue des formations Formation professionnelle pour les soignants Préparations aux concours paramédicaux Cours & tests pour étudiants infirmiers www.mediformation.com

Plus en détail

La mise en place des précautions «contact»

La mise en place des précautions «contact» La mise en place des précautions «contact» Expérience du CRMPR «Les Herbiers» S. Verfaille, MPR, président du CLIN Les précautions «contact» Quand? En complément des précautions «standard» A chaque fois

Plus en détail

DE LA FORMATION CONTINUE À L OFFICINE

DE LA FORMATION CONTINUE À L OFFICINE Notre mission : Chaque pharmacien est unique, UTIP Innovations propose partout en métropole et dans les DOM les solutions de formation adaptées Notre ambition : Devenir acteur de référence du DPC UTIP

Plus en détail

Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social

Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social 4 juin 2013 1 Déroulement des campagnes PA-PH dans un cadre préservé Progression de l ONDAM médico-social 2013 : Taux le plus élevé des sous objectifs

Plus en détail