LA PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE LES COMMERCES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE LES COMMERCES"

Transcription

1 LA PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE LES COMMERCES

2 DEFINITION «La prévention technique de la malveillance recouvre l'ensemble des mesures d'urbanisme, d'architecture ou techniques visant à prévenir la commission d'actes délictueux ou à les rendre moins profitables» (Loi N du 29 août 2002)

3 «Ne défendez jamais vos biens au péril de votre vie» «UNE VIE A BIEN PLUS DE VALEUR QUE N'IMPORTE QUEL BIEN»

4 QUELLES SONT LES PRINCIPALES MENACES? Les vols avec violences aux personnes ; Les vols avec séquestrations de personnes ; Les vols à main armée ; Les vols avec effraction avec ou sans voiture bélier. Les vols à l'étalage

5 LE DELINQUANT EST UN ETRE RATIONNEL Son objectif est d obtenir un maximum de gain en prenant un minimum de risque LE FACTEUR TEMPS EST DONC ESSENTIEL

6

7 STRATEGIE DE DEFENSE DES MESURES TECHNIQUES DES MESURES HUMAINES DES MESURES D'ORGANISATION

8 LES COMMERCES

9 LES MESURES TECHNIQUES (PERIMETRIE) Recommandations sur le plan mécanique : La structure des locaux : Homogénéité entre les murs, les dormants et les ouvrants. La devanture doit être résistante à l'enfoncement et à l'arrachage. Elle doit être protégée par : - un rideau à lames perforées avec un dispositif anti-dégondage en partie basse avec serrure renforcée ; - un vitrage retardateur à l'effraction ; - des bornes anti bélier (éventuellement). Nota : L'aménagement des vitrines ne doit pas masquer l'intérieur de la boutique. L'entrée principale doit être protégée par : - bloc porte résistant à l'effraction avec serrure trois points au minimum ; - rideau métallique à lames perforées avec un dispositif anti-dégondage en partie basse avec serrure renforcée.

10 LES MESURES TECHNIQUES (PERIMETRIE) Recommandations sur le plan mécanique : Les issues secondaires et l'environnement des locaux. Les portes seront constituées d'un bloc porte de qualité et résistant à l'effraction. Elles doivent être en permanence verrouillées voire contrôlées par alarme sonore. L'ajout d'un judas optique,d'un entrebailleur ou tout autre mode de surveillance (vidéo) avec éclairage sous détection de mouvement est également recommandé. (attention aux poses cigarettes). Recommandations sur le plan électronique et électrique : Adaptation de l'éclairage au dispositif de vidéo et à l'éclairage public La détection d'alarme (détection au choc et à l'ouverture) pour la devanture et les ouvrants et si dispositif sonore = autorisation du maire). La vidéoprotection La vidéoprotection nécessite autorisation préfectorale + normes. La LOPSI II va offrir la possibilité de surveiller les abords immédiats. Peut servir d'aide à la levée de doute aux sociétés de télésurveillance.

11 LES MESURES TECHNIQUES (VOLUMETRIE) Recommandations sur le plan mécanique : La zone de réception et de vente doit être visible depuis la voie publique. Aménagement de la surface de vente pour surveiller en permanence l'intégralité de la marchandise exposée (pour les angles morts penser aux miroirs et à la vidéo). Pour les marchandises de valeur à proximité de la caisse et dans des vitrines protégées résistantes à l'effraction et munies de serrures de sécurité. Les zones techniques ou privées Les zones techniques ou privées (réserve). Préférer un coffre à tirelire implanté dans l'espace le moins exposé avec serrure horaire ou dispositif à ouverture différée. Attention moins de 500kg nécessite d'un scellement au sol et ou d'une fixation à un mur porteur. Information de ce dispositif en plusieurs langues. La temporisation ne doit pas être inférieure à 20mm. Les blocs portes de ce local doivent être résistants à l'effraction.

12 LES MESURES TECHNIQUES (VOLUMETRIE) Recommandations sur le plan électrique, électronique : Eclairage : la zone de vente doit toujours être bien éclairée et visible de puis la voie publique (jour et nuit) La détection d'alarme : En période d'ouverture il est conseillé de disposer d'une alarme silencieuse (fausse pince à billet, bouton panique, pédale...) relié ou non à une société de télésurveillance. En période de fermeture tous les détecteurs devront être activés. Transmission de l'arme doublés téléphone + GSM. Mise en place d'un code sous contrainte pour la mise hors service de l'alarme + système d'écoute conseillé lorsque le système est relié à une société de télésurveillance. La vidéoprotection : Caméras de haute définition et dans tous les locaux, capteurs hémisphériques vision 180 ou 360. Enregistreur des images dans un lieu sécurisé (minimum 07 jours). Plusieurs moniteurs dont un dans bureau responsable... Possibilité d'utiliser les images pour la levée de doute. Les canons à fumées Les canons à fumées : Reliés à la centrale d'alarme permet d'enfumer une pièce en moins de 20 secondes (visibilité < 20cm) (Attention à l'effet panique, déconseillée durant les heures ouvrables) -

13 Le générateur de brouillard Domaines d'applications sensibles aux poussières de fumée : commerce alimentaire, salle informatique, entrepôt de stocks de valeur, local avec coffre-fort, bureaux contenant des documents à forte valeur ajoutée, etc

14 L'HUMAIN ET L'ORGANISATIONNEL Attendre l'arrivée d'une majorité d'employés avant d'ouvrir ou dans le cas contraire prévoir un code de bonne arrivée ; A la fermeture dépêcher un employé en éclaireur et ou recours à une entreprise de gardiennage pour la fourniture et la remise des clés ; Recours à un agent de sécurité durant les heures d'ouverture ; Rondes nocturnes par un agent professionnel privé ; Argent liquide encaissé déposé régulièrement dans un coffre fort à tirelire avec ouverture temporisée ; Sensibilisation du personnel sur le fonctionnement des alarmes ; Habituer les employés à l'observation du milieu environnant ; Faire suivre au personnel des stages de formation à la sécurité ; Vérifier l'application des consignes de sécurité au quotidien ; Définir le rôle de chacun en cas d'agression.

15 LES VOLS A L'ETALAGE

16 PROFILS DES AUTEURS ET MANIERE D'OPERER Les voleurs occasionnels : - sont dans la plupart des clients habituels qui opèrent seuls ; - n'ont pas l'intention au départ de commettre un vol mais passent à l'acte parce que l'occasion se présente à eux ; - agissent en amateur, reconnaissent facilement les faits et n'opposent pas de violence. Les voleurs d'habitude : - ont l'intention de commettre le vol ; - opèrent de manière ponctuelle ; - font preuve d'une certaine adresse. Les mineurs : - commettent les faits pour se lancer un défi et souvent faciliter leur intégration dans un groupe ; - agissent de manière irréfléchie sans prendre en compte les conséquences de leurs actes. Les semi-professionnels Les semi-professionnels : - opèrent souvent en groupe selon un plan d'action réfléchi ; - sont potentiellement agressifs.

17 PROFILS DES AUTEURS ET MANIERE D'OPERER Les professionnels : - vivent des vols qu'ils commettent ; - opèrent souvent en groupes bien organisés rendant leur arrestation difficile, - recherchent des objets chers et faciles à recelés ; - restent généralement calmes et se maîtrisent en cas d'arrestation. Les cleptomanes Les cleptomanes : - ont un penchant irrésistible à voler ; - volent souvent des objets incensés ; -appartiennent à une petite minorité

18 PROFILS DES AUTEURS ET MANIERE D'OPERER Les voleurs occasionnels : - sont dans la plupart des clients habituels qui opèrent seuls ; - n'ont pas l'intention au départ de commettre un vol mais passent à l'acte parce que l'occasion se présente à eux ; - agissent en amateur, reconnaissent facilement les faits et n'opposent pas de violence. Les voleurs d'habitude : - ont l'intention de commettre le vol ; - opèrent de manière ponctuelle ; - font preuve d'une certaine adresse. Les mineurs : - commettent les faits pour se lancer un défi et souvent faciliter leur intégration dans un groupe ; - agissent de manière irréfléchie sans prendre en compte les conséquences de leurs actes. Les semi-professionnels Les semi-professionnels : - opèrent souvent en groupe selon un plan d'action réfléchi ; - sont potentiellement agressifs.

19 ANTICIPER LE VOL A L'ETALAGE Présence visible dans le commerce - Prévoir une répartition stratégique du personnel en leur affectant des zones de surveillance ; - montrer très nettement que le commerce est sécurisé (vidéo, moyens humains...) ; - ne pas hésiter à communiquer en la matière. Contact avec la clientèle - saluer le client et se rendre disponible pour le renseigner ; - éviter que le client entre sans être aperçu ; - être attentif à ceux qui errent et qui n'achètent rien ; - inviter les clients à utiliser les paniers ou chariots mis à disposition ; Instaurer un code de bonne conduite destiné au personnel Instaurer un code de bonne conduite destiné au personnel - penser à associer la lutte contre le vol et l'amabilité envers le client ; - échanger des regards avec les clients ; - maîtriser bien ses droits et ses devoirs afin d'agir avec assurance ; - en cas d'agissement suspect de la part d'un client, lui proposer de déposer l'article en caisse et de continuer ses emplettes, lui demander s'il a besoin d'aide ou ce qu'il recherche ; - en de soupçon de vol rechercher un contact visuel et faire un signe de tête. :

20 COMMENT SE COMPORTER EN CAS D'INTERVENTION? RAPPEL : TOUT CITOYEN QUI CONSTATE UN FLAGRANT DELIT DE VOL A LE DROIT DE PROCEDER A L'ARRESTATION DE SON AUTEUR EN CAS DE FLAGRANT DELIT UNIQUEMENT : - Le vol est considéré comme un délit après le passage en caisse ; - Ne pas intervenir seul ; - Le témoin du vol doit être présent ; - Demander au client s'il n'a pas oublié de présenter un article à la caisse ; - Dans l'affirmative, il peut encore le faire ; - Dans la négative, essayer d'obtenir avec calme une volonté de collaboration ; - Inviter le suspect à vous suivre jusque dans un local d'attente ; - Ne pas perdre le suspect de vue dans lors de ce déplacement, - Ne pas l'autoriser à utiliser des toilettes avant l'arrivée de la gendarmerie LORSQUE LE SYTEME ANTIVOL SE DECLENCHE (client suspecté de vol) : LORSQUE LE SYTEME ANTIVOL SE DECLENCHE (client suspecté de vol) : - Demander au client d'ouvrir son sac s'il en possède un en prétextant qu'il peut s'agir d'une défaillance du dispositif ou d'un article dont l'antivol n'a pas été neutralisé ; - En cas de refus, lui demander d'attendre l'arrivée de la gendarmerie. Le client ne peut pas être retenu. Penser à relever des indices qui permettront de l'identifier.

21 Quelques techniques de vols à l'étalage - Utiliser un sac ou des vêtements doublés d'aluminium ; - Abimer le produit vendu pour avoir droit à une réduction ; - Utiliser la complicité d'un ou plusieurs individus ; - Cacher du matériel dans l'emballage d'un autre produit ; - Utiliser des objets pour voler (poussette, parapluie, chapeau...) - Echanger les étiquettes de prix ; - Neutraliser les protections électroniques par de l'aluminium ou des outils ; - Utiliser les sorties sans achat (passage en compagnie d'un client de bonne foi) ; - Faire voler les enfants et récupérer l'objet volé par la suite

22 EN CAS D AGRESSION Garder son sang froid et ne pas s'opposer à votre agresseur Observez. Noter. Mémoriser. Donnez l alerte NE TOUCHEZ A RIEN Les constatations (relevés d empreintes, d ADN, de traces ) sont absolument nécessaires au bon déroulement de l'enquête.

23 APRES L'AGRESSION LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE DES VICTIMES EST TRES IMPORTANT CAR LES SEQUELLES PEUVENT ETRE DE DIFFERENTS ORDRES - Sentiments de culpabilité - Sentiment d'incompréhension - Contrecoups physiques - Difficultés à se concentrer - Besoin excessif de vigilance...

24 QUESTIONS?

25 Major Dominique AYMOZ Référent sûreté en prévention technique de la malveillance et en vidéoprotection pour la gendarmerie

LA PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE LES COMMERCES

LA PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE LES COMMERCES LA PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE LES COMMERCES DEFINITION «La prévention technique de la malveillance recouvre l'ensemble des mesures d'urbanisme, d'architecture ou techniques visant à prévenir

Plus en détail

Pour défendre votre espace, il convient de mettre en place un dispositif destiné à :

Pour défendre votre espace, il convient de mettre en place un dispositif destiné à : COMMERCANTS YVELINOIS : VOTRE SÉCURITE S C EST CEST AUSSI VOTRE AFFAIRE! Pour défendre votre espace, il convient de mettre en place un dispositif destiné à : Obliger le délinquant à augmenter ses efforts

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Liberté Égalité Fraternité MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DEPARTEMENT PREVENTION COMMUNICATION. Cellule Sécurité du Secteur Economique

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Liberté Égalité Fraternité MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DEPARTEMENT PREVENTION COMMUNICATION. Cellule Sécurité du Secteur Economique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DEPARTEMENT PREVENTION COMMUNICATION Cellule Sécurité du Secteur Economique FICHE CONSEILS A L ATTENTION DES DEBITANTS DE TABAC

Plus en détail

L ANALYSE. Il est important de faire un bon état des lieux de son activité et de ses protections.

L ANALYSE. Il est important de faire un bon état des lieux de son activité et de ses protections. Prévention dans les commerces et les bâtiments professionnels. Prévenir les cambriolages et les actes de malveillance 100% PROS AVEC LES PREVENIR LES CAMBRIOLAGES L ANALYSE Il est important de faire un

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 1/6 FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 2/6 AVERTISSEMENT Le service d information du gouvernement travaille actuellement sur l élaboration d une stratégie de sensibilisation de la population

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DANS LES COMMERCES DE MENDE

DOSSIER DE PRESSE DANS LES COMMERCES DE MENDE COMMUNICATION DOSSIER DE PRESSE LA PREVENTION DES CAMBRIOLAGES DANS LES COMMERCES DE MENDE LUNDI 14 AVRIL 2014 A 15 H 30 En présence de : Guillaume LAMBERT, préfet de la Lozère, Commissaire Christophe

Plus en détail

PRESENTATION I. LES STATISTIQUES NATIONALES II. LES STATISTIQUES LOCALES III. L EVALUATION DES RISQUES IV. LES MESURES DE PROTECTION

PRESENTATION I. LES STATISTIQUES NATIONALES II. LES STATISTIQUES LOCALES III. L EVALUATION DES RISQUES IV. LES MESURES DE PROTECTION 1 PRESENTATION I. LES STATISTIQUES NATIONALES II. LES STATISTIQUES LOCALES III. L EVALUATION DES RISQUES IV. LES MESURES DE PROTECTION V. L'OPERATION TRANQUILLITE ENTREPRISES VI. LES CONSEILS EN CAS DE

Plus en détail

FIL CONDUCTEUR POUR LES ETABLISSEMENTS FINANCIERS

FIL CONDUCTEUR POUR LES ETABLISSEMENTS FINANCIERS FIL CONDUCTEUR POUR LES ETABLISSEMENTS FINANCIERS FIL CONDUCTEUR POUR LA SECURITE DES EMPLOYES AUX GUICHETS DES ETABLISSEMENTS FINANCIERS De quoi s'agit-il? Même si le nombre d'attaques est relativement

Plus en détail

Comment se protéger contre les cambriolages

Comment se protéger contre les cambriolages Le vol dans les habitations Comment se protéger contre les cambriolages Commune d Anderlues 1 En Belgique, le cambriolage fait partie d une des cinq formes de criminalité les plus importantes, ce qui amplifie

Plus en détail

Je contribue. à la sécurité de mon. bureau de tabac

Je contribue. à la sécurité de mon. bureau de tabac Je contribue à la sécurité de mon bureau de tabac Dans le cadre de mon activité quotidienne, mon comportement peut déjà contribuer à la sécurisation de mon commerce. Des gestes simples peuvent me protéger.

Plus en détail

UPEC LAMASTRE 22 avril 2014. Chambre de Commerce et d'industrie Ardèche

UPEC LAMASTRE 22 avril 2014. Chambre de Commerce et d'industrie Ardèche UPEC LAMASTRE 22 avril 2014 Chambre de Commerce et d'industrie Ardèche GENDARMERIE NATIONALE GROUPEMENT DE L ARDÈCHE SÉCURITÉ DES ENTREPRISES COMMERCIALES ET ARTISANALES CE N'EST PAS UNE FATALITÉ! Le commerçant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONTRE LES CAMBRIOLAGES DANS LES COMMERCES

DOSSIER DE PRESSE CONTRE LES CAMBRIOLAGES DANS LES COMMERCES CABINET COMMUNICATION DOSSIER DE PRESSE RAPPEL DES MESURES DE PREVENTION CONTRE LES CAMBRIOLAGES DANS LES COMMERCES MARDI 2 DECEMBRE 2013 A 12 H 00 BUREAU DU PREFET En présence de : Guillaume LAMBERT,

Plus en détail

Solutions de sécurité intégrées pour le retail

Solutions de sécurité intégrées pour le retail Solutions de sécurité intégrées pour le retail Vous connaissez vos besoins, nous avons les solutions Démarque inconnue, vols, agressions, mouvements de forte panique, fraudes, intrusions, dégradations,

Plus en détail

Info Délits Plus Juin 2013 Division prévention criminalité

Info Délits Plus Juin 2013 Division prévention criminalité Cambriolages de cafés, restaurants, hôtels et kiosques Depuis début juin 2013, la Police cantonale déplore plus de quarante cas de cambriolages d'établissements publics et 11 cas de cambriolages de kiosques

Plus en détail

Développer l information entre les différents services intervenants et le public concerné.

Développer l information entre les différents services intervenants et le public concerné. 4 LES FICHES ACTION LUTTE CONTRE L INSECURITE ACTION 1 FICHE ACTION POLICE NATIONALE D ans le cadre de la territorialisation, le site du M.I.N. de Rungis constitue le premier quartier du Secteur de Police

Plus en détail

AUTO FORMATION // PRE REQUIS/AREVCOM.AF.1

AUTO FORMATION // PRE REQUIS/AREVCOM.AF.1 LA SECURITE PRIVEE AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE AGENT DE SECURITE De nos jours, on ne parle plus de vigiles ou gardien mais d'agents de prévention et de sécurité. Cette appellation regroupe plusieurs

Plus en détail

Réglementation relative à la prévention du vol à l étalage 27.05.2014

Réglementation relative à la prévention du vol à l étalage 27.05.2014 Réglementation relative à la prévention du vol à l étalage 27.05.2014 Puis-je refuser l accès au magasin? OUI Magasin = votre propriété Liberté de vendre ou non Uniquement critères objectifs (et pas :

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Lutte contre la délinquance : mise en place d un dispositif de participation citoyenne à Sète

DOSSIER DE PRESSE Lutte contre la délinquance : mise en place d un dispositif de participation citoyenne à Sète PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Lutte contre la délinquance : mise en place d un dispositif de participation citoyenne à Sète Jeudi 17 octobre 2013 Parce que la lutte contre les cambriolages est

Plus en détail

LA LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES

LA LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES LA LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES COMMENT VOUS PROTEGER? Renforcez votre protection Protéger vos fenêtres et ouvertures (clôture, volets, grilles, barreaux, cadenas, entrebailleur). Placez les objets

Plus en détail

magasins solutions de vidéoprotection

magasins solutions de vidéoprotection magasins solutions de vidéoprotection Ce document n engage en aucun cas la responsabilité de CAE Groupe. Il convient pour chaque installation de vidéoprotection de s assurer de sa conformité avec la réglementation

Plus en détail

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas!

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! En moins de quelques secondes, un générateur de fumée Protect remplit une pièce d une fumée

Plus en détail

Conseils de sécurité. en entreprise. Des moyens plus intelligents pour aider à protéger votre entreprise. Plus sûr. Plus intelligent. Tyco.

Conseils de sécurité. en entreprise. Des moyens plus intelligents pour aider à protéger votre entreprise. Plus sûr. Plus intelligent. Tyco. Conseils de sécurité en entreprise Des moyens plus intelligents pour aider à protéger votre entreprise / La Dissuasion / est plus intelligente deterrence Menaces externes Rendez la tâche difficile aux

Plus en détail

CHARTE D'ETHIQUE VIDEO-PROTECTION

CHARTE D'ETHIQUE VIDEO-PROTECTION Préambule : CHARTE D'ETHIQUE VIDEO-PROTECTION La vidéo protection est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de THIERS. Ses objectifs sont de prévenir l'atteinte aux

Plus en détail

ALARME. Evitons les alarmes intempestives!! Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes d alarme

ALARME. Evitons les alarmes intempestives!! Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes d alarme ALARME Evitons les alarmes intempestives!! Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes d alarme L'utilisation de systèmes d'alarme est régie par la loi. L objectif du gouvernement est

Plus en détail

Sécurité : La Cellule Anti-Cambriolage réunie par le préfet de l Aisne

Sécurité : La Cellule Anti-Cambriolage réunie par le préfet de l Aisne Dossier de presse Sécurité : La Cellule Anti-Cambriolage réunie par le préfet de l Aisne Face à l augmentation sensible du nombre de cambriolages, Pierre Bayle, préfet de l Aisne, a décidé de réunir la

Plus en détail

AUTOUR DU LOGEMENT EN SÉCURITÉ!

AUTOUR DU LOGEMENT EN SÉCURITÉ! AUTOUR DU LOGEMENT EN SÉCURITÉ! CONSIGNES DE SÉCURITÉ VOUS TROUVEREZ DANS LE PRÉSENT DOCUMENT DES CONSEILS DE BASE AFIN DE GARANTIR AU MIEUX LA SÉCURITÉ DE VOS BIENS. AUTOUR DU LOGEMENT EN SÉCURITÉ! En

Plus en détail

Point n 3 : désigner un point de contact

Point n 3 : désigner un point de contact Vidéoprotection des lieux publics 10 points pour assurer la sécurité collective dans le respect des libertés individuelles Préambule La libre administration des collectivités locales est un principe constitutionnel

Plus en détail

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché Fabriqué en France Certifié CE Garanti 3 ans Technologie brevetée DomoTAG, grand prix de l innovation 2005, est un système d alarme évolutif

Plus en détail

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas!

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! www.protectfrance.fr En moins de quelques secondes, un générateur de fumée Protect remplit

Plus en détail

Conférence de presse Actions de sécurisation des fêtes de fin d'année

Conférence de presse Actions de sécurisation des fêtes de fin d'année Conférence de presse Actions de sécurisation des fêtes de fin d'année Jeudi 12 décembre 2013 Préfecture de la Haute-Vienne DOSSIER DE PRESSE Limoges, le 12 décembre 2013 COMMUNIQUE DE SYNTHESE Conférence

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Signature de la convention de sécurisation des bijouteries

DOSSIER DE PRESSE. Signature de la convention de sécurisation des bijouteries Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 décembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Signature de la convention de sécurisation des bijouteries Mardi 2 décembre 2014 à 10 h

Plus en détail

VOTRE MUNICIPALITE ET LA POLICE NATIONALE SE MOBILISENT POUR VOTRE SECURITE ENSEMBLE LUTTONS CONTRE LES VOLS

VOTRE MUNICIPALITE ET LA POLICE NATIONALE SE MOBILISENT POUR VOTRE SECURITE ENSEMBLE LUTTONS CONTRE LES VOLS VOTRE MUNICIPALITE ET LA POLICE NATIONALE SE MOBILISENT POUR VOTRE SECURITE ENSEMBLE LUTTONS CONTRE LES VOLS La prévention C est l affaire de tous La protection du voisinage c'est l'ensemble des moyens

Plus en détail

La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. La Réglementation :

La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. La Réglementation : La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. I - Prévention des Incendies. La Réglementation : Sous - Section 1 : Dispositions générales. Article R 232-12 : Les dispositions de la présente

Plus en détail

Coffres Forts Armoires Fortes Rideaux Métalliques Portes Automatiques Portes Blindées Portes Coupe-feu

Coffres Forts Armoires Fortes Rideaux Métalliques Portes Automatiques Portes Blindées Portes Coupe-feu Acteur Majeur dans la Fermeture de Sécurité et Protection Electronique Coffres Forts Armoires Fortes Rideaux Métalliques Portes Automatiques Portes Blindées Portes Coupe-feu CONFORME SELON L ARRÊTÉ DU

Plus en détail

Marché de gardiennage et sécurité passé selon la procédure adaptée prévue par l'article 28 du code des marchés publics (CMP).

Marché de gardiennage et sécurité passé selon la procédure adaptée prévue par l'article 28 du code des marchés publics (CMP). ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D'ARCHITECTURE DE MARNE LA VALLEE Tél. : 01 60 95 84 00 Fax : 01 60 95 84 47 Marché de gardiennage et sécurité passé selon la procédure adaptée prévue par l'article 28 du code

Plus en détail

PREVENTION VOL ET VANDALISME LA FILIALE DE GRAA : S.P.A.R.A. (Ste pour la Prévention et l Amélioration des Risques d Assurance)

PREVENTION VOL ET VANDALISME LA FILIALE DE GRAA : S.P.A.R.A. (Ste pour la Prévention et l Amélioration des Risques d Assurance) PREVENTION VOL ET VANDALISME LA FILIALE DE GRAA : S.P.A.R.A. (Ste pour la Prévention et l Amélioration des Risques d Assurance) STATISTIQUE DE LA DELINQUANCE SUR L ISERE Progression dans la baisse de la

Plus en détail

QUESTIONNAIRE Bijouterie et Commerces

QUESTIONNAIRE Bijouterie et Commerces QUESTIONNAIRE Bijouterie et Commerces TOUS RISQUES ACHAT D OR, BUREAU DE CHANGE, NUMISMATIQUE CACHET COURTIER Affaire Nouvelle Remplacement du contrat n :... Effet du : / / Echéance : / (JJ/MM) COURTIER

Plus en détail

lutte contre les cambriolages, les conseils de la gendarmerie

lutte contre les cambriolages, les conseils de la gendarmerie lutte contre les cambriolages, les conseils de la gendarmerie POURQUOI SE PROTEGER Près de 14000 cambriolages sont constatés annuellement en Région Rhône - Alpes par la gendarmerie 80% des cambrioleurs

Plus en détail

INTRODUCTION PAR EFFRACTION

INTRODUCTION PAR EFFRACTION Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville Protection commerciale http://www.riptb.qc.ca INTRODUCTION PAR EFFRACTION Protégez votre marchandise et vos équipements Ce qui préoccupe le plus les

Plus en détail

DOMOTIQUE Les fonctions d'un système d'alarme

DOMOTIQUE Les fonctions d'un système d'alarme Page 1/4 1. Les principaux éléments d'un système d'alarme 1.1 La centrale d'alarme Elle reçoit les signaux en provenances des détecteurs qu'elle analyse. Elle déclenche l'alarme en mettant en fonctionnement

Plus en détail

Surveillance - Interventions

Surveillance - Interventions MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE DU LANGUEDOC 10, cité des Carmes, 48007 MENDE Cedex MARCHE EN PROCEDURE ADAPTEE ARTICLE 28 C.M.P MAPA N 2013-06-LOG Surveillance - Interventions Code CPV : 79714000-2 CAHIER

Plus en détail

TITRE III DU TRANSFERT DES SUCCURSALES ET DES AGENCES CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2006-05 DU 20 JUIN 2006

TITRE III DU TRANSFERT DES SUCCURSALES ET DES AGENCES CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2006-05 DU 20 JUIN 2006 CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2006-05 DU 20 JUIN 2006 OBJET : Conditions d ouverture, de fermeture et de transfert de succursales, d agences et de bureaux périodiques par les établissements

Plus en détail

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique Ville de Bures sur Yvette Vidéo-protection Charte d éthique La vidéo-protection est un outil au service de la politique de prévention et de sécurité de la Ville de Bures sur Yvette. Ses objectifs sont

Plus en détail

C est l affaire de tous

C est l affaire de tous C est l affaire de tous Il appartient aux élus de la mettre en œuvre avec toutes les difficultés que cela comporte. Attentifs aux préoccupations des citoyens en matière de sécurité des personnes et des

Plus en détail

Principes de base d'une alarme Anti intrusion

Principes de base d'une alarme Anti intrusion Principes de base d'une alarme Anti intrusion 1 Présentation Ce cours a pour but de vous apprendre les principes de base d'une alarme. Toutes les alarmes aussi sophistiquées soit elles utilisent ces principes.

Plus en détail

Conseils à l employeur sur LE RISQUE AGRESSION. Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression

Conseils à l employeur sur LE RISQUE AGRESSION. Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression Fiche n 1 : Evaluer le risque d agression Repérer les situations à risques liées au site : La sécurité doit être intégrée dès la conception des locaux. Il faut repérer et évaluer les vulnérabilités du

Plus en détail

centre commercial solutions de vidéoprotection

centre commercial solutions de vidéoprotection centre commercial solutions de vidéoprotection Ce document n engage en aucun cas la responsabilité de CAE Groupe. Il convient pour chaque installation de vidéoprotection de s assurer de sa conformité avec

Plus en détail

Vous êtes. visé. Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire

Vous êtes. visé. Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire Vous êtes visé Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire Prévenir les vols ou les effets d un vol sur les employés Rôle de la direction de la succursale Désigner un

Plus en détail

CCI RHÔNE-ALPES LES CONSEILS INDISPENSABLES. pour la sécurité des professionnels GUIDE DE PRÉVENTION

CCI RHÔNE-ALPES LES CONSEILS INDISPENSABLES. pour la sécurité des professionnels GUIDE DE PRÉVENTION GUIDE DE PRÉVENTION CCI RHÔNE-ALPES LES CONSEILS INDISPENSABLES pour la sécurité des professionnels SOMMAIRE DÉFINIR UN PLAN DE SÉCURITÉ ADAPTÉ PRÉVENIR LES VOLS PRÉVENIR LES VOLS 3, Définir un plan de

Plus en détail

Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 7 : QCM CQP APS

Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 7 : QCM CQP APS www.formation-agent-securite.net (FAS) Série FAS préparer et réussir son examen Quizz N 7 : QCM CQP APS Dans ce document : Synthèse des questions QCM Feuille de réponses Réponses Ce QCM vous est offert

Plus en détail

GE Security. Aritech Systèmes d'alarme: Gamme confort: CS375 / CS575 / CS875

GE Security. Aritech Systèmes d'alarme: Gamme confort: CS375 / CS575 / CS875 GE Security Aritech Systèmes d'alarme: Gamme confort: CS375 / CS575 / CS875 Installation rapide et esthétique En plus de notre gamme de détecteurs filaires, la gamme confort offre un vaste choix de détecteurs

Plus en détail

TAURUS SECURITY AGENCY

TAURUS SECURITY AGENCY TAURUS SECURITY AGENCY Notre philosophie LES FONDEMENTS DE NOTRE RELATION CLIENT Nos missions sont d assurer la sécurité des personnes et des biens en mettant à disposition de nos clients, des solutions

Plus en détail

Arrêté concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel,

Arrêté concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, Arrêté concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi sur la police cantonale, du 23 mars 1988 1)

Plus en détail

Prévention et lutte contre l incendie

Prévention et lutte contre l incendie Prévention et lutte contre l incendie Voici les principales obligations des établissements de commerce de détail de l habillement en matière de prévention et de lutte contre l incendie. Cette fiche ne

Plus en détail

La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire

La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire LES SERVICES DE L ETAT SE MOBILISENT POUR LUTTER CONTRE LES CAMBRIOLAGES DANS LA LOIRE our ceux qui en sont victimes, un cambriolage est un vrai traumatisme

Plus en détail

TRANQUILLITE PUBLIQUE

TRANQUILLITE PUBLIQUE TRANQUILLITE PUBLIQUE PROTEGEZ-VOUS CONTRE LES CAMBRIOLAGES Groupement de gendarmerie de l'yonne 1 PLAN DE SEANCE - Constat - Mesures mises en place par l'etat - Mesures à adopter par la population au

Plus en détail

La tranquillité est en vous.

La tranquillité est en vous. ( ) TELESECURITE EN LOCAUX PROFESSIONNELS La tranquillité est en vous. SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SANS FIL Une protection vraiment globale de votre entreprise. En tant que dirigeant d entreprise, vous avez à

Plus en détail

La sécurité, c'est l'affaire de tous

La sécurité, c'est l'affaire de tous La sécurité, c'est l'affaire de tous LA TECHNOPREVENTION (néologisme) - Les habitations privées - Les alarmes (loi du 21 mars 2007 MB 31/05/2007) - Les caméras (AR du 25 avril 2007 MB 04/06/2007) - Les

Plus en détail

OUVERTURE D UN COMMERCE

OUVERTURE D UN COMMERCE OUVERTURE D UN COMMERCE Les règles de sécurité d un ERP : Etablissement Recevant du Public Création de la boutique Installation des systèmes de sécurité Ouverture du commerce Photo : La fausse boutique,

Plus en détail

L'alarme Bac Pro SEN Page 1 / 9

L'alarme Bac Pro SEN Page 1 / 9 1 Analyse du système technique: LE SYSTEME DE GESTIONS DES INTRUSIONS 1.1 Expression du besoin: L'augmentation du nombre de cambriolages dans les habitations et les entreprises est un aspect particulièrement

Plus en détail

Le système de détection d intrusion

Le système de détection d intrusion .com Le système de détection d intrusion Protégez vos proches Sécurisez vos biens Gardez un oeil sur votre habitation La solution de sécurisation... pour votre habitat Une installation réalisée par un

Plus en détail

Info Délits Plus Juin 2013 Division prévention criminalité

Info Délits Plus Juin 2013 Division prévention criminalité Cambriolages de cafés, restaurants, hôtels et kiosques Depuis début juin 2013, la Police cantonale déplore plus de quarante cas de cambriolages d'établissements publics et 11 cas de cambriolages de kiosques

Plus en détail

Protégez votre entreprise contre la fraude.

Protégez votre entreprise contre la fraude. Protégez votre entreprise contre la fraude. 1 La fraude aux entreprises Qu est-ce qu il y a dans ce document? 1 La fraude aux entreprises 3 Qu est-ce qu il y a dans ce document? Comment utiliser ce document?

Plus en détail

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10 L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10.1 ESPACE D ATTENTE SÉCURISÉ FOCUS 1 : L'IMPLANTATION PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ L ensemble des usagers doit pouvoir être évacué du bâtiment.

Plus en détail

Un système d alarme se compose de différentes parties : Que nous allons analyser séparément.

Un système d alarme se compose de différentes parties : Que nous allons analyser séparément. L installation Définition d un système d alarme Un système d alarme se compose de différentes parties : La détection La commande La centrale La signalisation La transmission. Que nous allons analyser séparément.

Plus en détail

Entreposage de liquides inflammables dans le local des engins des postes d'attente ainsi que dans le local du matériel des abris spéciaux

Entreposage de liquides inflammables dans le local des engins des postes d'attente ainsi que dans le local du matériel des abris spéciaux OFFICE FÉDÉRAL DE LA PROTECTION CIVILE Division des mesures de construction 3003 Berne, le 27 août 1998 98-108 Hz Rev. 23.05.06 / gfe Annexe à la circulaire n o 9/98-108 / Consignes d'installation Entreposage

Plus en détail

Guide pratique de la Sé curité

Guide pratique de la Sé curité VILLENEUVE-SUR-LOT Guide pratique de la Sé curité A l usage des commerçants et artisans villeneuvois Edité par la mairie de Villeneuve-sur-Lot juillet 2015 Pour mieux vivre votre commerce Disposant souvent

Plus en détail

Gamme de produits 2014

Gamme de produits 2014 Gamme de produits 2014 Dissuader les malfaiteurs en quelques secondes! Rien que 5 secondes pour saturer un environnement complet! Næbula est la nouvelle gamme de canons à brllard pour la sécurité, innovante

Plus en détail

Tous les dispositifs de protection du travailleur isolé

Tous les dispositifs de protection du travailleur isolé Tous les dispositifs de protection du travailleur isolé Définition/Legislation Principe de fonctionnement Choisir son matériel Notre gamme de produits Vidéo explicative Etude/Devis Certains prétendent

Plus en détail

Mobile Vidéo Scopic. Une solution de Vidéoprotection mobile et autonome. IDENTIFIER - INTERPELLER - DISSUADER - INTERVENIR

Mobile Vidéo Scopic. Une solution de Vidéoprotection mobile et autonome. IDENTIFIER - INTERPELLER - DISSUADER - INTERVENIR Mobile Vidéo Scopic Une solution de Vidéoprotection mobile et autonome. IDENTIFIER - INTERPELLER - DISSUADER - INTERVENIR Les différentes solutions pour surveiller un chantier? - Le Gardiennage Traditionnel:

Plus en détail

Système d alarme sans fil. guide SOMFY

Système d alarme sans fil. guide SOMFY Système d alarme sans fil guide SOMFY Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit La motorisation et l automatisation des ouvertures de la maison (volets roulants, porte de

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel BANQUE POPULAIRE ACCORD DU 12 JUILLET 2012 RELATIF À LA SÉCURITÉ NOR

Plus en détail

GEOLOCALISATION Siège social Centre technique OBJECTIFS : surveiller, contrôler, prévenir, assister. 4 rue de Salonique 271, Chaussée Jules César

GEOLOCALISATION Siège social Centre technique OBJECTIFS : surveiller, contrôler, prévenir, assister. 4 rue de Salonique 271, Chaussée Jules César www.vap-securite.com vap Sécurité c est 10 années d expertise au service de sécurisation des biens et des personnes. vap Sécurité c est une équipe de personnes formées, qualifiées dans tous les domaines

Plus en détail

I. Alarme périmétrique pour piscine :

I. Alarme périmétrique pour piscine : FICHE TECHNIQUE BIPROTECT système d alarme par détection périmétrique à infrarouge I. Alarme périmétrique pour piscine : A. Rappel de la loi sur la sécurité des piscines : La loi du 03 janvier 2003 relative

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ORGANISATION D UNE MANFESTATION QUELQUES PETITS CONSEILS A RETENIR!

GUIDE PRATIQUE DE L ORGANISATION D UNE MANFESTATION QUELQUES PETITS CONSEILS A RETENIR! GUIDE PRATIQUE DE L ORGANISATION D UNE MANFESTATION QUELQUES PETITS CONSEILS A RETENIR! AVANT LA MANIFESTATION Demander l'autorisation d'organiser la manifestation par courrier (du président) précisant

Plus en détail

SYSTEMES DE SECURITE ET D ALARME

SYSTEMES DE SECURITE ET D ALARME BAC PRO SEN Tronc commun SYSTEMES DE SECURITE ET D ALARME S0 - Les Systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs S0-1 Les systèmes électroniques de sécurité, malveillance

Plus en détail

Véhicule arrêté = marchandises en danger. Transport routier Comment protéger son véhicule en stationnement?

Véhicule arrêté = marchandises en danger. Transport routier Comment protéger son véhicule en stationnement? Véhicule arrêté = marchandises en danger Transport routier Comment protéger son véhicule en stationnement? Trois quarts des vols de fret terrestre sont commis lorsque le véhicule est à l arrêt selon trois

Plus en détail

ÉVITER LE VOL. r l. \ltsl\l. vos. N 1/2008 Parution irrégulière. vsfzst. Surface approx. (cm²) : 1768. Page 1/5

ÉVITER LE VOL. r l. \ltsl\l. vos. N 1/2008 Parution irrégulière. vsfzst. Surface approx. (cm²) : 1768. Page 1/5 Page 1/5 TOUT SAVOIR SUR LE VOL ÉVITER LE VOL \ltsl\l vos vsfzst Si un voleur «professionnel» déc de de voler votre moto, rien ne l'empêchera de vous la dérober. Mais certains moyens et certaines pratiques

Plus en détail

une centrale ou organe de commande des détecteurs des dispositifs de signalisation d alarme (sirène, alarme lumineuse)

une centrale ou organe de commande des détecteurs des dispositifs de signalisation d alarme (sirène, alarme lumineuse) L ANTI-INTRUSION Comment assurer la sécurité des biens et des personnes? Définitions La détection intrusion a pour finalité principale la détection de personnes qui forcent ou tentent de forcer les protections

Plus en détail

Info Délits Plus Septembre- octobre 2012

Info Délits Plus Septembre- octobre 2012 Vols dans les véhicules grâce à un brouilleur radio La technique de vol est assez simple. Elle ne demande qu'un simple boîtier émetteur diffusant des ondes radio dans la même gamme de fréquences que la

Plus en détail

Solutions pour résidences sécurisées Easy Series pour des projets de villas et d'appartements

Solutions pour résidences sécurisées Easy Series pour des projets de villas et d'appartements Solutions pour résidences sécurisées Easy Series pour des projets de villas et d'appartements 2 Centrale Easy Series Fiabilité et sécurité simplifiée Augmentez la valeur de vos projets immobiliers innovants

Plus en détail

Les Alarmes. Présentation fonctionnelle d un d un système d alarme. Différents types d alarme. technologies. d alarme. Des Des informations

Les Alarmes. Présentation fonctionnelle d un d un système d alarme. Différents types d alarme. technologies. d alarme. Des Des informations Présentation fonctionnelle d un d un système d alarme Les Les deux technologies d alarme Les Alarmes Différents types d alarme Des Des informations sur sur l alarme intrusion Les Les différents éléments

Plus en détail

Le contrôle de sécurité 13 mesures pour un intérieur sécurisé

Le contrôle de sécurité 13 mesures pour un intérieur sécurisé Le contrôle de sécurité 13 mesures pour un intérieur sécurisé Il n y a rien ici! Vérifier la sécurité de votre domicile Les cambrioleurs ont peu de temps. S ils ne parviennent pas à entrer rapidement dans

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEO PROTECTION

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEO PROTECTION CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEO PROTECTION 1 Préambule La ville de Saint Jean de la Ruelle a décidé de procéder à la mise en place d un système de vidéo protection dans un cadre partenarial avec un bailleur.

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail

Exigences concernant les mécanismes de verrouillage de portes CNB 2005 modifié Québec et prochaine version du CNB 2010 modifié Québec (non en vigueur)

Exigences concernant les mécanismes de verrouillage de portes CNB 2005 modifié Québec et prochaine version du CNB 2010 modifié Québec (non en vigueur) Exigences concernant les mécanismes de verrouillage de portes CNB 2005 modifié Québec et prochaine version du CNB 2010 modifié Québec (non en vigueur) Association canadienne de la sécurité 2015 Plan de

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) SÉCURISATION DE DEUX BÂTIMENTS A USAGE SPORTIF: COSEC - CHEMIN SOUS LE FORT SALLE MARCEL RAMILLIER RUE ANDRE GELAS Marché n 14.025T LOT 3 : CONTROLE

Plus en détail

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction des Ressources humaines Veilleur de nuit G VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service : Maison des Enfants POSITIONNEMENT

Plus en détail

Basé sur les codes et les normes!

Basé sur les codes et les normes! Questions Sondage / Quiz METTEZ au DÉFI vos CONNAISSANCES Basé sur les codes et les normes! Question Sondage basé sur le CNB 2005 Des appareils de détection d incendie comme pour les systèmes de gicleurs

Plus en détail

LES ACTES DE MALVEILLANCE AU PREJUDICE DES SENIORS. Groupement de gendarmerie de l'yonne

LES ACTES DE MALVEILLANCE AU PREJUDICE DES SENIORS. Groupement de gendarmerie de l'yonne LES ACTES DE MALVEILLANCE AU PREJUDICE DES SENIORS Groupement de gendarmerie de l'yonne 1 Constat : Vieillissement de la population française. 2000 : + de 75 ans = 4,3 millions 2010 : + de 75 ans = 5,5

Plus en détail

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche 1 Annexe 3 Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche Le plan décrit au sein de chacun de ses 12 domaines : - les objectifs de sécurité

Plus en détail

ASP ALPHA SECURITE PRIVEE

ASP ALPHA SECURITE PRIVEE ASP ALPHA SECURITE PRIVEE ALPHA SECURITE PRIVEE est une SARL de Surveillance et de Gardiennage dont le siège social est situé 7 rue Gustave Serrurier 76620 Le Havre. Créée par un juriste diplômé de l Université

Plus en détail

Directives concernant l'application de l'arrêté du Conseil d'etat concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol

Directives concernant l'application de l'arrêté du Conseil d'etat concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol 28 juillet 1992 Directives concernant l'application de l'arrêté du Conseil d'etat concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol Etat au 1 er août 2013 Le département

Plus en détail

Transporter du cash = risques. Comment se protéger? G4S Cash Solutions - Cobelguard

Transporter du cash = risques. Comment se protéger? G4S Cash Solutions - Cobelguard Transporter du cash = risques. Comment se protéger? G4S Cash Solutions - Cobelguard L importance de l argent liquide Le liquide reste de loin le moyen de paiement le plus utilisé en volume de transactions.

Plus en détail

MAIRIE DE SAINT MARC JAUMEGARDE N 2015-70-DEC- 1-1 DECISION 1/5 OBJET : SALLE DES SPORTS CONTRAT DE TELESURVEILLANCE / IXO

MAIRIE DE SAINT MARC JAUMEGARDE N 2015-70-DEC- 1-1 DECISION 1/5 OBJET : SALLE DES SPORTS CONTRAT DE TELESURVEILLANCE / IXO 1/5 OBJET : SALLE DES SPORTS CONTRAT DE TELESURVEILLANCE / IXO VU le code général des collectivités territoriales, et notamment les articles L.2122-22, L.2122-23, VU la délibération n 2014-43-DELIB-5-6

Plus en détail

PERSONNES AGEES : REAGISSEZ AVANT D ETRE VICTIME

PERSONNES AGEES : REAGISSEZ AVANT D ETRE VICTIME DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA SECURITE PUBLIQUE DE LA SARTHE PERSONNES AGEES : REAGISSEZ AVANT D ETRE VICTIME LA POLICE NATIONALE VOUS OFFRE SES CONSEILS 1 La sécurité, c est l affaire de tous Les personnes

Plus en détail

«La protection est désactivée» Système de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec les périphériques radio RADION

«La protection est désactivée» Système de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec les périphériques radio RADION «La protection est désactivée» Système de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec les périphériques radio RADION 2 La sécurité avant tout Pour garantir la protection de votre habitation ou de

Plus en détail

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION La règle s applique à tous types de sites ou bâtiments quels qu en soit la surface totale et l usage. L avantage d un unique document est d harmoniser les méthodes

Plus en détail

Lignes directrices sur la surveillance vidéo au moyen d appareils non dissimulés dans le secteur privé Mars 2008

Lignes directrices sur la surveillance vidéo au moyen d appareils non dissimulés dans le secteur privé Mars 2008 FEDERAL Commissaire à la protection de la vie privée du Canada PROVINCIAL Commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de l'alberta Commissaire à l'information et à la protection de

Plus en détail

SERRURES & COMBINAISONS

SERRURES & COMBINAISONS SERRURES & COMBINAISONS Serrure A Clé Double Panneton Combinaison Mécanique - 105 - SERRURES ET COMBINAISONS «MECANIQUE» SERRURE : FF07PAG «degré B E A2P» Clé double Panneton, 10 gorges, serrure suivant

Plus en détail