L Ouverture de Capital (IPO) d EDF (IPO: Initial Public Offering)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Ouverture de Capital (IPO) d EDF (IPO: Initial Public Offering)"

Transcription

1 Entretiens Louis le Grand Enseignants de Sciences Economiques et sociales Entreprises Jeudi 30 et vendredi 31 août 2007 L Ouverture de Capital (IPO) d EDF (IPO: Initial Public Offering)

2 Introduction EDF est créée par la loi du 8 avril 1946, sous la forme d un EPIC ou Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial. L entreprise rassemble en une seule société les nombreuses compagnies électriques françaises nationalisées au sortir de la 2 ème guerre mondiale. EDF développe à partir de cette date son parc de production thermique, puis hydraulique. Elle lance sa première unité nucléaire dans les années 1960, pour faire suite à la décision du Gouvernement d assurer l indépendance énergétique de la France par le nucléaire. Durant les années 1990, EDF s implante de manière significative à l étranger, et ce jusqu en La Commission Européenne met en place au même moment l ouverture des marchés de l énergie 1, qui constituera le développement majeur de ces dernières années pour les opérateurs énergétiques. Dès février 1999, 20 % du marché français s ouvre à la concurrence. Le 1er juillet 2004, l ouverture concerne les consommateurs professionnels (PME, artisans, professions libérales et collectivités locales), et le 1er juillet 2007, les particuliers sont eux aussi libres de choisir leur fournisseur d électricité. Parallèlement, et pour garantir un accès non discriminatoire aux acteurs du marché, est créé en 2000 le Réseau de Transport d Electricité (RTE), devenu en 2005 filiale à 100 % d EDF. Une réorganisation similaire des activités de distribution aura lieu par la suite. Le 20 novembre 2004, EDF poursuit sa profonde mue organisationnelle et managériale en devenant une société anonyme. Parallèlement aux nouvelles exigences externes, et dans un contexte de concurrence croissante en Europe, l entreprise va mettre en œuvre un plan industriel pour les années 2006 à Celui-ci inclut des investissements prévisionnels de maintenance et de développement pour un montant de 40 milliards d euros, en France et en Europe. Le gouvernement fait alors le choix de lever les besoins de financement correspondants par la voie du marché, en procédant à une augmentation de capital (voir annexe 1) avant d ouvrir celui-ci au public. 1 Sous l impulsion de la directive «Energie» 96/92/CE 2

3 Cette opération, initiée en octobre 2005, s est avérée exceptionnelle. La plus importante jamais réalisée en France, et la plus grande en Europe depuis 2001, elle a donné lieu à une augmentation de capital de 6,4 milliards d euros, incluant une cession par l Etat aux salariés de titres pour 1,1 milliard d euros. Cette introduction en bourse a par ailleurs été caractérisée par une très large participation des particuliers, comparativement à celle recueillie lors de l ouverture de capital d autres entreprises publiques 2. Enfin le succès fut également au rendez-vous auprès des investisseurs institutionnels. Le caractère exceptionnel de cette opération tient enfin au montant de la capitalisation boursière d EDF, qui se plaçait à la bourse de Paris fin 2005 en troisième position derrière Total et Sanofi-Aventis avec 59,9 milliards d euros. Fin mars 2007, l actionnariat EDF se décomposait de la manière suivante : Public (10,8%) Salariés (1,9%) État (87,3%) Pour mieux appréhender l IPO d EDF (Initial Public Offering), nous étudierons dans un premier temps les raisons qui ont conduit à une augmentation de capital et énoncerons les différentes étapes clés de la procédure. Dans un second temps, nous présenterons les raisons du succès de cette opération auprès des investisseurs, en nous arrêtant sur les motivations des salariés, devenus pour 65% d entre eux des salariés actionnaires. 2 L ouverture de capital de GDF avait donné lieu à un peu plus de 3 millions d ordres. L augmentation de capital de GDF s élevant à 4.5 milliards d euros. 3

4 1. Les raisons de l augmentation de capital d EDF L augmentation de capital d EDF s inscrit dans un contexte économique marqué par le renforcement de la compétition entre les grands industriels producteurs et fournisseurs d énergie, et un environnement sociétal particulièrement sensible aux questions de développement durable. Il convient dès lors de donner les moyens à EDF de s affirmer sur la scène européenne tout en veillant à ce que l entreprise continue à assurer l indépendance énergétique de la France, dans le respect des contraintes environnementales et de ses missions de service public. L augmentation de capital, un moyen de financer le plan industriel d EDF. La croissance soutenue de la demande d électricité a induit pour les énergéticiens des besoins considérables en investissements dans de nouvelles capacités de production en Europe, de l ordre de 600 milliards d euros à investir d ici La satisfaction de ces besoins en énergie s inscrit dans un nouveau contexte de maîtrise des émissions de gaz à effet de serre, avec la production d une énergie propre à un prix compétitif. C est pour répondre à ces nouvelles exigences qu EDF, l un des premiers énergéticiens d Europe, a présenté en 2005 un projet industriel ambitieux sur la période Celuici prévoit un renforcement de sa position européenne autour d'une base compétitive en France, et un développement rentable dans le gaz naturel, les services et les énergies renouvelables. EDF a évalué le montant des dépenses d investissement afférentes dans les secteurs de la production, du transport et de la distribution d électricité, en France et hors de France, à 40 milliards d euros sur la période. L augmentation de capital, pour permettre à EDF de continuer à se développer sur le marché européen tout en préservant sa situation financière. L ouverture du capital apparaît également comme une opportunité de renforcer la position européenne d EDF, qui est aujourd hui le premier énergéticien sur cette zone, avec 36 3 selon l étude European Energy and Transport - Trends to

5 millions de clients. L entreprise y détient de solides positions, avec 95% de son chiffre d affaires réalisé, ( 40% en dehors du marché français). EDF est désormais le premier distributeur au Royaume-Uni avec sa filiale EDF Energy (100% EDF), le troisième énergéticien en Allemagne avec la détention d environ 50% du capital social d EnBW, le deuxième énergéticien en Italie avec la prise de contrôle conjointe avec la société AEM d Edison, producteur et distributeur d électricité et de gaz naturel. Le produit de l augmentation de capital peut ainsi permettre à EDF de ne pas faire appel à l Etat pour financer son développement européen, tout en respectant ses objectifs financiers, notamment celui de stabilisation de sa dette nette. Il faut savoir que jusqu ici EDF a surtout financé ses investissements relatifs à la sécurité d approvisionnement, à l amélioration permanente de ses réseaux, à la recherche et développement etc... par recours à l emprunt et à ses ressources propres. L augmentation de capital pour permettre aux Français d être copropriétaires de l entreprise aux côtés de l Etat. Le texte de loi prévoit que l Etat conserve 70% du capital d EDF du fait du caractère particulier de l électricité. Bien vital et stratégique, l électricité ne se stocke pas. De plus, EDF n est pas une entreprise comme les autres. Elle gère le plus grand parc nucléaire du monde et doit remplir ses missions de service public auxquelles les Français sont très attachés (voir annexe 2). 2. Les étapes clés de la procédure Les étapes préliminaires : des pré requis indispensables. Préalablement, EDF devait clarifier un certain nombre d engagements financiers importants d une part, et répondre à des exigences réglementaires d autre part. Le passage aux normes IFRS au 1 er janvier 2005 a tout d abord conduit EDF à modifier le mode de financement de son régime de retraites en France à partir de cette date. Ceci s est traduit par un adossement au régime public, avec le paiement d une soulte par l entreprise. Il 5

6 a été réalisé en conservant une neutralité financière pour le régime général et les clients français. Cette réforme a permis de réduire significativement le montant des provisions pour retraites enregistrées au passif du bilan du Groupe 4, et ainsi d améliorer sa structure financière. L entreprise détenait par ailleurs des engagements hors bilan de taille significative, liés notamment à sa participation dans la société Edison en Italie. EDF a ainsi mis en œuvre un accord de partenariat au sein de cette société qui lui a permis de clarifier et de réduire ces engagements, qui pesaient plus de 3 milliards d euros à fin Un pré requis réglementaire pour EDF était la mise en œuvre de sa filiale de Réseau de Transport de l Energie (RTE), sous le contrôle de la Commission de Régulation de l Energie. Cette nouvelle entité indépendante a été mise en place pour assurer à tous les fournisseurs d électricité un accès égal et non discriminatoire au réseau. Enfin, dans le cadre des obligations réglementaires de marché liées à sa future cotation en Bourse, l entreprise a déposé auprès de l Autorité des Marchés Financiers le 13 juillet 2005 son premier document de référence, dit document de base. Celui-ci décrivait la situation financière et opérationnelle ainsi que la stratégie et les objectifs financiers du Groupe, selon une information réputée exacte, précise et sincère. Un calendrier d exécution de l opération atypique. Le calendrier d exécution de l ouverture du capital d EDF peut être considéré comme atypique, par comparaison avec celui mis en œuvre par d autres entreprises. En effet un délai de 4 jours seulement s est écoulé entre la décision de lancer l opération et l ouverture du livre d ordres. Une conférence de presse donnée le 24 octobre 2005 a officiellement marqué le début de la procédure, qui s est achevée le 30 janvier 2006 avec le règlementlivraison de l offre réservée aux salariés. Entre ces deux dates, le ministre de l Economie et des Finances a pu fixer la structure de l offre, constituée d un placement global garanti (PGG 5 ) pour 2,2 milliards d euros, d une offre 4 Les provisions pour retraites en France sont passées de plus de 60 milliards d euros au 1 er janvier 2005 (si la réforme n avait pas été mise en place) à environ 9 milliards d euros à fin Placement global garanti Mode d introduction en bourse où une (ou plusieurs) banque organise le marketing et la vente des titres auprès des investisseurs institutionnels grâce à la technique du book-building. Le prix fixé à 6

7 à prix ouvert (OPO) pour 4,1 milliards d euros, et d une offre réservée aux salariés pour 1,1 milliard d euros. La fourchette initiale des prix de vente de l action a été fixée entre 29,5 et 34,1 euros, pour un prix d introduction à 32 euros pour l OPO et à 33 euros pour le PGG. Des tournées d information ont alors été organisées à destination des investisseurs institutionnels et des particuliers, et une présentation interne pour les salariés d EDF a été démultipliée. Pour les particuliers, l axe central de la communication portait sur le slogan «Bienvenue chez vous», qui rappelait la relation de proximité liant EDF à ses clients. L entreprise «préférée» des français (selon un sondage IPSOS réalisé annuellement) mettait également en avant l attractivité d un tel investissement financier. En prenant part au capital d EDF, l actionnaire particulier investissait dans un acteur incontournable de l énergie en Europe ayant un fort potentiel de croissance. Il pouvait enfin bénéficier d une politique de dividendes intéressante (taux de croissance de 50% du résultat net hors éléments non récurrents). Pour les salariés et anciens salariés d EDF, la politique de communication visait à expliquer les objectifs et les enjeux de l ouverture du capital et à rassurer des salariés, pour certains d entre eux inquiets des changements qui allaient affecter leur structure de travail. Il était d autant plus important de mobiliser le corps social qu un mois avant l opération, 2 salariés sur 3 se déclaraient défavorables à l ouverture du capital d EDF. L enjeu n était pas de convaincre «à tout prix» les salariés d acheter des actions c était et cela devait le rester une décision individuelle - mais que 100 % des salariés disposent de toutes les informations nécessaires pour prendre leur décision. La mobilisation du personnel passait par une présentation positive de la constitution de l entreprise en Société Anonyme en les associant au financement de son projet industriel mais aussi en leur permettant de réaliser un bon placement. Parce que ce sont les salariés qui ont contribué à la richesse de l entreprise, l offre préférentielle qui leur était réservée était aussi une façon de les intéresser financièrement au succès du groupe. Même s ils se déclaraient majoritairement contre l ouverture du capital, les salariés ne souhaitait pas que celle-ci soit un échec et étaient prêts à devenir actionnaires à des conditions avantageuses. l issue de la constitution du livre d ordres sert de référence pour la fixation du prix de l offre à prix ouvert. Les autres tranches (employés et particuliers principalement) utilisent d autres méthodes de placement. 7

8 Pour les salariés des filiales françaises et surtout hors de France, l actionnariat salarié était envisagé comme un élément constitutif d une identité et de la construction du groupe EDF. Enfin, le succès de l offre réservée aux salariés et anciens salariés était une manière d adresser au marché un signe fort de la capacité d adhésion et de confiance que les agents avaient en l avenir de leur entreprise. Au-delà du succès auprès des salariés, c était la réussite de l ensemble de l IPO qui était recherchée. 3. Les raisons du succès d une telle opération Des raisons d ordre général. La position d EDF, principal acteur du nucléaire dans le monde, son projet industriel ainsi que les objectifs financiers fixés par l entreprise ont pu convaincre les investisseurs d une progression régulière des résultats sur les années à venir. Concernant les indicateurs de performance, ils faisaient apparaître de 2002 à 2005 une progression de 7,5% en moyenne annuelle de l EBE (Excédent brut d exploitation). EDF s est ensuite fixé pour des objectifs financiers incluant notamment une évolution pluriannuelle moyenne entre 3 et 6 % de l EBITDA (le haut de la fourchette incluant une hypothèse d évolution tarifaire en France proche de l inflation), une évolution pluriannuelle moyenne à 2 chiffres du résultat net (hors éléments non récurrents), et enfin un objectif de niveau de dette à fin 2008 conforme au point de départ, avec un plan d investissement accéléré. Autre atout, essentiel, la position industrielle d EDF fait apparaître l entreprise comme un leader en Europe avec ses 36 millions de clients d électricité, contre 27 millions pour son concurrent EON et environ 10 millions pour Endesa. La diversité de son parc de production, centré sur le nucléaire et l hydraulique (deux sources d énergie bénéficiant de coûts de production indépendants du prix des hydrocarbures) lui permet de produire à 95% en France une électricité qui respecte les contraintes environnementales à savoir la faible émission de CO2. Dans un contexte de hausse du prix du pétrole et du gaz naturel, et d incertitudes sur celui des permis d émission de CO2, EDF gère les différentes composantes de son parc en donnant la priorité aux moyens de production dont les coûts de production sont les plus faibles. 8

9 La combinaison d indicateurs financiers en hausse et d un modèle industriel gagnant dans la nouvelle donne des marchés de l énergie en Europe a ainsi favorisé l appétit des investisseurs pour le titre EDF. Une réussite exceptionnelle auprès des salariés et anciens salariés On a enregistré un volume de 45 millions d actions souscrites pour un montant de 1,2 milliard d euros soit 30 % de plus que ce qui était réservé aux salariés et anciens salariés (34.6 millions). Il a donc fallu réduire la demande, ce qui a été fait en privilégiant l actionnariat populaire et via le plan d épargne groupe EDF. L ensemble des souscripteurs, soit au total, ont été servis, dont en France et à l international. 65% des salariés d EDF maison mère sont devenus actionnaires de leur entreprise. Une analyse plus fine des souscripteurs montre que ces actionnaires salariés se répartissent dans tous les collèges de la manière suivante : o 52% appartiennent à la maîtrise o 29% relèvent de la catégorie cadres o 17% appartiennent au personnel d exécution. Ceci correspond approximativement à la répartition de la population dans les différentes catégories professionnelles. La souscription à des actions d entreprise témoigne-t elle d un attachement simple et sincère à l entreprise, traduit-elle une confiance dans la stratégie industrielle à venir ou est-elle envisagée comme un moyen de faire un placement intéressant, un complément de revenus dans un contexte de maîtrises des coûts y compris salariaux? Est-elle aussi le moyen de réaliser une plus-value confortable au delà de deux années de détention? (En vertu de l application de la loi de 1986 relative aux privatisations, les actions acquises avec décote à l occasion de l ouverture de capital d une entreprise publique ne peuvent être revendues au cours des deux premières années). Les réponses à ces questions sont certainement multiples. Pour certains, la motivation dominante a été essentiellement financière. Pour d autres, l attachement à l entreprise, la confiance en son avenir mais aussi la volonté d établir un nouveau lien, d avoir plus d information auront été déterminants. Enfin, l actionnariat salarié est passé majoritairement par le Plan Epargne Groupe EDF, 80% des actions souscrites par les salariés EDF l ont été dans le cadre du PEG pour 20% hors 9

10 PEG. De façon générale, ce plan Epargne Groupe s inscrit dans ce que l on appelle les Plans Epargne Entreprise (PEE) institués en 1967 par le législateur et permettant aux salariés sous réserve de 3 mois d ancienneté de se constituer un portefeuille de valeurs mobilières. La constitution d un fonds Actions EDF au sein du plan d épargne groupe correspondait pour EDF à un choix stratégique de favoriser un actionnariat de long terme. Ce choix n était pas complètement évident dans un contexte social hostile à l ouverture. Le succès rencontré repose incontestablement sur des offres plus attractives (décote, abondement, levier) que les offres hors plan d épargne mais aussi sur la volonté des salariés de s inscrire dans un actionnariat de moyen et long terme (blocage sur 5 ans au lieu de 2 ans). C est essentiellement par l intermédiaire du conseil de surveillance des FCPE Actions EDF (France et International), que les salariés actionnaires d EDF exercent collectivement leur droit de vote à l assemblée générale. Le conseil de surveillance du FCPE Actions EDF (France) comprend 17 membres. 5 membres sont issus des organisations syndicales représentatives, 6 sont directement élus parmi et par les porteurs de parts et 6 membres sont désignés par la Direction d EDF. Avec 26 millions d actions, il est le 2 ème actionnaire d EDF après l Etat français. On constate alors que par le biais des mouvements associatifs d actionnaires salariés (voir annexe 3), la question du rôle effectif des actionnaires salariés dans la gouvernance de l entreprise peut être posée. Cela peut aussi en partie expliquer la mobilisation des agents dans la souscription d actions de leur entreprise. Conclusion L augmentation de capital d EDF s avère donc un moyen de mobiliser d importants moyens financiers nécessaires à la mise en oeuvre de son projet industriel lui permettant alors de mieux affronter la concurrence. De plus, l accès au marché financier conduit EDF à pratiquer une politique de communication transparente. Les performances économiques réalisées ces dernières années sont encourageantes pour les investisseurs qu ils soient institutionnels, ou particuliers dont salariés. EDF a ainsi enregistré en 2006 un chiffre d affaires de 58,9 milliards d euros. Le niveau de son résultat 10

11 net courant, à 4,23 milliards d euros, lui a permis d offrir cette même année à ses actionnaires un dividende de 1,16 /action, en hausse de 47%, en rémunération de leurs capitaux investis. 11

12 ANNEXES 12

13 Annexe 1 : Ouverture du capital/ augmentation de capital Quelles différences? Il existe deux méthodes pour ouvrir le capital d une société détenue à 100% par l Etat : o par voie de cession d actions, o par augmentation de capital réservée à des tiers et aux salariés. Ouverture du capital par cession d'actions : l'etat vend des actions et perçoit le produit de la cession. Pour ouvrir le capital social d'une entreprise dont l'etat est propriétaire, il peut vendre tout ou partie des actions qu'il détient. C'est de cette manière que l'etat a le plus couramment procédé ces dernières années. Dans le cas d'edf, et conformément au projet de loi tel qu'il a été amendé par la Commission des Affaires économiques de l'assemblée nationale, l'etat peut vendre jusqu'à 30 % du capital de l'entreprise. Dans ce cas, les fonds correspondant à l'achat des actions cédées sont versés à l'etat. Ce mécanisme ne renforce pas les fonds propres de l'entreprise et ne lui permet pas de bénéficier de moyens financiers supplémentaires pour assurer son développement. Autres actionnaires 13

14 Augmentation du capital: les nouveaux actionnaires apportent des capitaux à l'entreprise. C'est la solution choisie par l'etat concernant EDF. Par ce procédé, le capital social de l'entreprise est augmenté par l'émission de nouvelles actions d'edf. Ceux qui achètent ces actions apportent des capitaux supplémentaires qui viennent augmenter les fonds propres de l'entreprise. L'Etat ne perçoit donc aucun produit. Le projet de loi prévoit que l'augmentation du capital social réservée à des tiers ne pourra avoir pour effet de faire passer la participation de l'etat en dessous de 70 % du capital après augmentation. Autres actionnaires 14

15 Annexe 2 : Le contrat de mission de service public signé en 2005 par l Etat et EDF 6 Le Contrat de Service public du 24 octobre 2005 est le premier qu EDF en tant que société anonyme, co-signe avec le Premier Ministre. Plus de 250 engagements sont recensés et regroupés dans un document unique dont voici les 5 mesures phare : o Une attention particulière aux clients en situation de précarité ; o La réaffirmation de la Garantie des Services : dépannage 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 en moins de 4 heures ; o Une hausse de 12 % des investissements sur le réseau de distribution pour la période ; o Un engagement de répondre aux appels d offres pour la construction de nouvelles centrales de production nécessaires à la sécurité de l approvisionnement ; o La garantie d une évolution des tarifs de vente aux particuliers qui ne pourra pas dépasser l inflation pendant les 5 prochaînes années. Extraits du Contrat de Service Public : o «La loi confie à EDF SA la fourniture des clients non éligibles dans ses zones de desserte. Les tarifs de vente de l électricité font l objet d une péréquation nationale.» o «L accès au service public se matérialise par la proximité et la disponibilité des points d accueil du public et la qualité des services rendus aux clients. Les formes de l accès au service public sont diversifiées et leur adaptation dans le temps doit concilier l évolution des attentes des clients et des besoins des collectivités locales avec les évolutions techniques et les objectifs d efficacité économique.» o «En cas de crise sur l équilibre production-consommation en France, l Etat attend par ailleurs de tous les acteurs du système électrique, en particulier au sein du 6 Extraits de documents d information grand public EDF, dont un éditorial de Pierre gadonneix, Président Directeur Général d EDF. 15

16 groupe EDF (dans ses activités de production, transport, distribution, commercialisation) qu ils regroupent leurs moyens humains et techniques pour gérer en synergie la situation et mettre l ensemble de ces moyens à la disposition des cellules de crise, et ce sous la responsabilité des pouvoirs publics.» o «Le présent contrat fixe les principes d évolution des tarifs de vente aux clients non éligibles et aux clients éligibles n ayant pas exercé leur égibilité : dans les 5 prochaînes années, l évolution des tarifs aux particuliers ne sera pas supérieure aux taux de l inflation» 16

17 Annexe 3 : Les associations représentatives des salariés actionnaires 7 Les associations d actionnaires salariés : 8 associations d actionnaires salariés se sont fait connaître. ASEDF (Actionnaires Salariés d EDF) SAGE (Salariés Actionnaires du Groupe EDF) EAS (EDF Actionnariat Salarié) ALIAGE (Association Libre et Indépendante des Actionnaires salariés du Groupe EDF) ACA ( Agents Citoyens Actionnaires d EDF et GDF pour le service public) ADAS (Association de Défense des Actionnaires Salariés des groupes EDF et GDF) PLURI ELLES ACSR (Association des actionnaires Cadres Supérieurs et retraités d EDF L'actionnariat salarié a le vent en poupe. 2,3 millions de salariés actionnaires de leur entreprise, soit environ un tiers des actionnaires individuels et 8 % de la population active : la France est aujourd'hui un des pays où l'actionnariat salarié est le plus développé. Les premiers textes fixant les règles de la participation des salariés aux résultats de leur entreprise remontent à 1967, mais c'est en 1986, avec les premières privatisations d'entreprises publiques, que l'actionnariat salarié a pris ses marques. La France a alors adopté, des dispositions incitatives bénéficiant socialement, fiscalement et financièrement aux entreprises et aux salariés, et faisant du plan d'épargne d'entreprise un véritable plan d'actionnariat. indice de l'actionnariat salarié : meilleur que le CAC 40 Aujourd'hui, l'actionnariat salarié est essentiellement pratiqué par les grandes entreprises (c'est le cas pour environ 20 % des entreprises de plus de salariés), mais aussi par certaines PME innovantes à forte croissance. Parmi les sociétés cotées, celles du CAC 40 représentent la très forte majorité de l'épargne salariale investie en titres de l'entreprise. 7 Extraits de «la lettre aux actionnaires» numéro 1, juin 2006 et numéro 2, octobre

18 Qu est-ce qui motive les entreprises à céder une partie de leur capital à leurs collaborateurs? Tout d'abord l ensemble des études démontrent que lorsque les salariés deviennent actionnaires de leur entreprise, les performances économiques de celle-ci s'en trouvent améliorées. C'est ce que mesure l'indice de l'actionnariat salarié, créé pour mesurer la performance financière de 37 grandes sociétés cotées disposant d'un actionnariat salarié significatif : depuis 15 ans, cet indice a progressé de 420 % alors que, dans le même temps, le CAC 40 croissait de 230 %. La mise en place de plans d'actionnariat salarié permet également de fidéliser les collaborateurs et constitue un moyen de stabiliser le capital des entreprises à cet égard. Pour les salariés, participer à un plan, c'est aussi se constituer un patrimoine à des conditions avantageuses. L'actionnariat salarié pourrait bientôt recevoir un nouvel élan avec la présentation à l'assemblée nationale d'un projet de loi visant à renforcer le dispositif existant. L'actionnariat salarié en Europe. Environ 75% des entreprises européennes cotées en Bourse et 25% des entreprises non cotées déclarent disposer d un actionnariat salarié. Deux pays, le Royaume-Uni et la France, se situent à la pointe des pratiques dans ce domaine. Au Royaume-Uni, par exemple, les entreprises sont tenues, lors d une augmentation de capital, d en réserver une part à leurs salariés. En Belgique, les plans d actionnariat salarié connaissent un large succès grâce à un système juridique inspiré du modèle français. L Allemagne étudie aujourd hui à son tour plusieurs projets de promotion de l actionnariat salarié. 18

Assemblée Générale du 28 avril 2015. Questions écrites posées au Conseil d administration de GDF SUEZ

Assemblée Générale du 28 avril 2015. Questions écrites posées au Conseil d administration de GDF SUEZ Assemblée Générale du 28 avril 2015 Questions écrites posées au Conseil d administration de GDF SUEZ Pour mémoire, les questions écrites, pour être recevables, doivent être adressées au Président-Directeur

Plus en détail

«Cap Orange» Offre réservée au personnel du Groupe en France

«Cap Orange» Offre réservée au personnel du Groupe en France «Cap Orange» Offre réservée au personnel du Groupe en France 13 mai 2014 Orange SA met en œuvre une opération d actionnariat salarié intitulée «Cap Orange», sous la forme d une offre réservée au personnel

Plus en détail

SCISSION DE DIA : QUESTIONS - REPONSES

SCISSION DE DIA : QUESTIONS - REPONSES SCISSION DE DIA : QUESTIONS - REPONSES L Assemblée Générale des actionnaires de Carrefour a adopté la scission de Dia le 21 juin 2011 Les actions Dia ont été distribuées aux actionnaires de Carrefour le

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL RESERVEE AUX SALARIES

AUGMENTATION DE CAPITAL RESERVEE AUX SALARIES COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 6 juin 2008 AUGMENTATION DE CAPITAL RESERVEE AUX SALARIES Une offre d actions réservée aux salariés et anciens salariés du groupe Technip est mise en œuvre dans le cadre

Plus en détail

Succès de l introduction en bourse de Tarkett

Succès de l introduction en bourse de Tarkett Succès de l introduction en bourse de Tarkett Prix de l offre : 29,00 euros par action, correspondant à une capitalisation boursière d environ 1.848 millions d euros Taille totale de l opération : environ

Plus en détail

Lancement de l ouverture du capital et de l introduction en bourse d Aéroports de Paris

Lancement de l ouverture du capital et de l introduction en bourse d Aéroports de Paris Lancement de l ouverture du capital et de l introduction en bourse d Aéroports de Paris Paris, le 31 mai 2006 Aéroports de Paris lance aujourd hui son processus d ouverture de capital et d introduction

Plus en détail

ANNEXE LEGALE ORS. Prix de l Offre Réservée aux Salariés :

ANNEXE LEGALE ORS. Prix de l Offre Réservée aux Salariés : ANNEXE LEGALE ORS Introduction en bourse sur l Eurolist d Euronext Paris Caractéristiques définitives de l Offre Réservée aux Salariés (Visa n 05-743 délivré par l AMF le 27 octobre 2005) Prix de l Offre

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 19 septembre 2006, AXA ANNONCE LE PRIX DE SOUSCRIPTION DES ACTIONS A EMETTRE DANS LE CADRE DE SON OPERATION D ACTIONNARIAT SALARIE 2006 (SHAREPLAN 2006) Le prix de souscription

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

La note d information 3. Les procédures de première cotation 5. Les principales étapes de l Introduction en Bourse 7

La note d information 3. Les procédures de première cotation 5. Les principales étapes de l Introduction en Bourse 7 La note d information 3 Les procédures de première cotation 5 Les principales étapes de l Introduction en Bourse 7 Les avantages de l introduction en Bourse 8 Les conditions d admission et de séjour à

Plus en détail

COUR DES COMPTES SÉCURITÉ SOCIALE

COUR DES COMPTES SÉCURITÉ SOCIALE COUR DES COMPTES LA SÉCURITÉ SOCIALE SEPTEMBRE 2007 137 Chapitre VI L assiette des prélèvements sociaux finançant le régime général 144 COUR DES COMPTES social de l épargne salariale et s est substitué

Plus en détail

Communiqué de presse. Les scores enregistrés par la mise en Bourse de Maroc Telecom dépassent les prévisions :

Communiqué de presse. Les scores enregistrés par la mise en Bourse de Maroc Telecom dépassent les prévisions : Royaume du Maroc Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation Communiqué de presse Les scores enregistrés par la mise en Bourse de Maroc Telecom dépassent les prévisions : - une opération

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général Paris, le 5 juin 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les clients éligibles 15 mai 2002 *** INTRODUCTION par M. Thierry TUOT, Directeur Général Ce deuxième atelier était destiné à permettre aux clients

Plus en détail

Succès de l introduction en bourse de GTT

Succès de l introduction en bourse de GTT Succès de l introduction en bourse de GTT Prix de l Offre : 46 euros par action, correspondant à une capitalisation boursière de GTT d environ 1,7 milliard d euros. Taille totale de l Offre : 13.500.000

Plus en détail

Périmètre et modalités d exercice des votes

Périmètre et modalités d exercice des votes POLITIQUE DE VOTE Périmètre et modalités d exercice des votes > PERIMETRE DE VOTE La politique de vote concerne les émetteurs présents dans les OPCVM et les mandats gérés par les différentes entités du

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE. Investissez. dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine FRUCTIPIERRE

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE. Investissez. dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine FRUCTIPIERRE BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine FRUCTIPIERRE Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine L ordonnance

Plus en détail

Communication sur le Fonds Commun de Placement d Entreprise «EGIS» Ouverture du Capital réservée aux salariés

Communication sur le Fonds Commun de Placement d Entreprise «EGIS» Ouverture du Capital réservée aux salariés Communication sur le Fonds Commun de Placement d Entreprise «EGIS» Ouverture du Capital réservée aux salariés MOT DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL Egis est un acteur de premier plan sur la scène nationale

Plus en détail

Succès de l introduction en bourse d EDF Energies Nouvelles Le prix de l offre est fixé à 28,00 euros par action

Succès de l introduction en bourse d EDF Energies Nouvelles Le prix de l offre est fixé à 28,00 euros par action Succès de l introduction en bourse d EDF Energies Nouvelles Le prix de l offre est fixé à 28,00 euros par action Prix de l offre : 28,00 euros par action Taille totale de l opération : augmentation de

Plus en détail

L'ouverture à la concurrence

L'ouverture à la concurrence [Extrait] CONSOMMATION ET CONCURRENCE RÉGLEMENTATION Services en réseaux L'ouverture à la concurrence Article du bureau Économie des réseaux, de la direction de la Prévision et de l analyse économique.

Plus en détail

AXA COMMUNIQUÉ DE PRESSE

AXA COMMUNIQUÉ DE PRESSE AXA COMMUNIQUÉ DE PRESSE PARIS, 25 AOUT 2015 LANCEMENT DE L OPERATION D ACTIONNARIAT SALARIE 2015 (SHAREPLAN 2015) EMETTEUR AXA, ICB Classification sectorielle : Industrie : 8000, Sociétés financières

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE. Raymond James Asset management international

POLITIQUE DE VOTE. Raymond James Asset management international POLITIQUE DE VOTE Raymond James Asset management international Objectif Les professionnels de la gestion pour compte de tiers représentent à travers les actifs qu'ils gèrent une part significative de la

Plus en détail

Un football professionnel toujours bénéficiaire 5

Un football professionnel toujours bénéficiaire 5 76 I LFP Un football professionnel toujours bénéficiaire 5 5.1 LA TRANSPARENCE FINANCIÈRE DU FOOTBALL FRANÇAIS 5.2 UN FOOTBALL PROFESSIONNEL BÉNÉFICIAIRE QUI INVESTIT DES RÉSULTATS FINANCIERS TOUJOURS

Plus en détail

FCPI. FCPI NextStage CAP 2020. Code ISIN : FR0012086601. Agrément AMF du 23/09/2014 sous le numéro FCI20140033

FCPI. FCPI NextStage CAP 2020. Code ISIN : FR0012086601. Agrément AMF du 23/09/2014 sous le numéro FCI20140033 FCPI FCPI NextStage CAP 2020 Code ISIN : FR0012086601 Agrément AMF du 23/09/2014 sous le numéro FCI20140033 Durée de blocage des parts : 6 ans (sans prolongation) FCPI éligible à la réduction d IR* ou

Plus en détail

COMMUNIQUÉ AUGMENTATION DE CAPITAL 2010 RÉSERVÉE AUX SALARIÉS DU GROUPE CRÉDIT AGRICOLE

COMMUNIQUÉ AUGMENTATION DE CAPITAL 2010 RÉSERVÉE AUX SALARIÉS DU GROUPE CRÉDIT AGRICOLE COMMUNIQUÉ AUGMENTATION DE CAPITAL 2010 RÉSERVÉE AUX SALARIÉS DU GROUPE CRÉDIT AGRICOLE Paris, le 19 juin 2010 Crédit Agricole S.A. annonce ce jour sa décision de procéder à une augmentation de capital

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ. Chapitre 2 : L épargne salariale, un périphérique de rémunération

LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ. Chapitre 2 : L épargne salariale, un périphérique de rémunération Epargne salariale : système d épargne associant un cadre collectif défini au niveau de l entreprise et une initiative individuelle du salarié ; Système de l épargne salariale constitué de plusieurs dispositifs

Plus en détail

GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche

GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires

Plus en détail

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises LES LBO Une technique particulière de financement des entreprises Les LBO («leverage buy-out») font aujourd hui la une de l actualité financière et économique. Plus de 5000 entreprises françaises seraient

Plus en détail

Desjardins et le développement durable

Desjardins et le développement durable Desjardins et le développement durable Congrès ACE Association of Cooperative Educators 31 juillet 2008 patrice.camus@desjardins.com Rôle de l Éco-conseiller Acteur de changement / Mobilisateur Planificateur

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL RESERVEE AUX SALARIES

AUGMENTATION DE CAPITAL RESERVEE AUX SALARIES www.steria.com Communiqué de Presse Paris, France, le 29 août 2013 Etabli en application des articles 212-4-5 et 212-5-6 du règlement général de l'autorité des marchés financiers (AMF), de l'article 14

Plus en détail

Déclaration intermédiaire du conseil d administration 1 er trimestre 2010/2011

Déclaration intermédiaire du conseil d administration 1 er trimestre 2010/2011 Déclaration intermédiaire du conseil d administration er trimestre 200/20 - Augmentation de capital de 67 millions clôturée avec succès le 5 octobre 200, portant la capitalisation boursière à environ 270

Plus en détail

demandez plus à votre Banque Privée

demandez plus à votre Banque Privée demandez plus à votre Banque Privée 2009125E LCL_COUV_brochure.qxd 21/09/09 10:35 Page 2 Nos implantations Lcl Banque Privée Vous êtes unique demandez plus à votre Banque Privée Chez LCL Banque Privée,

Plus en détail

Télévision Française 1

Télévision Française 1 Télévision Française 1 Société anonyme au capital de 42 682 098 RCS Nanterre 326 300 159 TF1 1, quai du Point du Jour 92656 Boulogne Cédex - FRANCE Tél. : (33) 1 41 41 12 34 www.tf1.fr LE GUIDE DE L ACTIONNAIRE

Plus en détail

Projets de résolutions soumis à l Assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 25 avril 2013

Projets de résolutions soumis à l Assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 25 avril 2013 Ipsos Société anonyme au capital de 11 331 646,75 euros 35, rue du Val de Marne - 75013 Paris 304 555 634 RCS Paris Projets de résolutions soumis à l Assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 25

Plus en détail

Idinvest Private Value Europe II

Idinvest Private Value Europe II Fonds Commun de Placement à Risques (FCPR) Idinvest Private Value Europe II www.allianz.fr Avec vous de A à Z Idinvest Private Value Europe II Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises

Plus en détail

Test: Vérification des connaissances logique entrepreneuriale et managériale Cours sur les finalités de l entreprise

Test: Vérification des connaissances logique entrepreneuriale et managériale Cours sur les finalités de l entreprise Sommaire 22.08.2011 AG PME Test: Vérification des connaissances logique entrepreneuriale et managériale Cours sur les finalités de l entreprise Au Delà Du Profit : philosophie d'une entreprise française

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE6 FINANCE D ENTREPRISE - session 214 Proposition de CORRIGÉ 214 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 1 points 1.

Plus en détail

Principales caractéristiques de l augmentation de capital en numéraire réservée aux adhérents du Plan d Epargne d Entreprise du Groupe Accor

Principales caractéristiques de l augmentation de capital en numéraire réservée aux adhérents du Plan d Epargne d Entreprise du Groupe Accor Information Règlementée Paris, 29 Mars 2007 Principales caractéristiques de l augmentation de capital en numéraire réservée aux adhérents du Plan d Epargne d Entreprise du Groupe Accor Accor S.A. a décidé

Plus en détail

LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS S AFFIRMENT COMME UNE PARTIE PRENANTE INCONTOURNABLE DE L ENTREPRISE

LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS S AFFIRMENT COMME UNE PARTIE PRENANTE INCONTOURNABLE DE L ENTREPRISE CONSULTATION CAPITALCOM AUPRES DES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS S AFFIRMENT COMME UNE PARTIE PRENANTE INCONTOURNABLE DE L ENTREPRISE A quelques jours de la 1 ère Edition du «Village

Plus en détail

1946-1996. une tarification au service de la réponse aux besoins

1946-1996. une tarification au service de la réponse aux besoins 1946-1996 Marcel Paul, ministre communiste du gouvernement de Gaulle une tarification au service de la réponse aux besoins Le 8 avril 1946 sous l impulsion de Marcel Paul, ministre communiste du gouvernement

Plus en détail

PRESENTATION DES RESOLUTIONS SOUMISES A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE

PRESENTATION DES RESOLUTIONS SOUMISES A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE PRESENTATION DES RESOLUTIONS SOUMISES A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 30 JUIN 2011 PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION Le présent document a pour objet de présenter les résolutions soumises par le Conseil

Plus en détail

Amplitude Surgical annonce son introduction en bourse sur le marché réglementé d Euronext à Paris

Amplitude Surgical annonce son introduction en bourse sur le marché réglementé d Euronext à Paris Amplitude Surgical annonce son introduction en bourse sur le marché réglementé d Euronext à Paris Offre d un montant de 100,0 millions d euros, pouvant être porté à environ 109,3 millions d euros en cas

Plus en détail

Entretiens Louis le Grand. 26 et 27 octobre 2006

Entretiens Louis le Grand. 26 et 27 octobre 2006 1 Entretiens Louis le Grand 26 et 27 octobre 2006 2 Étude de cas BNP Paribas Fahila Amrouche Lydia Koessler 3 La banque d un monde qui change 4 Le développement de l épargne salariale chez BNP Paribas

Plus en détail

Stock-options et Attributions Gratuites d Actions

Stock-options et Attributions Gratuites d Actions Stock-options et Attributions Gratuites d Actions 1 P remière banque privée en France en termes d actifs sous gestion, BNP Paribas a mis en place une organisation et des équipes totalement dédiées à la

Plus en détail

Epargne salariale et actionnariat : quelques repères

Epargne salariale et actionnariat : quelques repères Epargne salariale et actionnariat : quelques repères Implication des salariés au capital des entreprises : renforcer l épargne salariale par un renforcement des incitations fiscales pour les entreprises

Plus en détail

Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé. Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie

Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé. Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie République Tunisienne Ministère des Finances Atelier sur la stratégie de compétitivité et du Développement du Secteur Privé Mécanismes de financement de l entreprise en Tunisie Zouari Maher Directeur de

Plus en détail

Analyse des coûts de production et de commercialisation d EDF dans le cadre des tarifs réglementés de vente d électricité

Analyse des coûts de production et de commercialisation d EDF dans le cadre des tarifs réglementés de vente d électricité Analyse des coûts de production et de commercialisation d EDF dans le cadre des tarifs réglementés de vente d électricité Synthèse Cadre juridique et objectifs L article L. 337-5 du code de l énergie dispose

Plus en détail

Vendredi 28 mars 2014. Conférence de presse

Vendredi 28 mars 2014. Conférence de presse Vendredi 28 mars 2014 Conférence de presse Point sur 2013 et perspectives pour 2014 Le Crédit Agricole Alsace Vosges : une banque régionale de plein exercice en profonde transformation Page 2-28/03/2014

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Lundi 16 juin 2008

COMMUNIQUE DE PRESSE Lundi 16 juin 2008 COMMUNIQUE DE PRESSE Lundi 16 juin 2008 SUEZ ENVIRONNEMENT 1, rue d Astorg - 75008 PARIS - FRANCE Tél. : +33 (0)1 58 18 52 27 - Fax : +33 (0)1 58 18 51 68 www.suez-environnement.com SUEZ ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

FAQ AUGMENTATION DE CAPITAL THEOLIA

FAQ AUGMENTATION DE CAPITAL THEOLIA 1) Qu est-ce qu une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription? Une augmentation de capital est une opération financière par laquelle une entreprise fait appel au marché

Plus en détail

«Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?»

«Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?» Entreprendre Financer Réussir «Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?» Raphaël Abou Administrateur Délégué Allyum 20 octobre 2010 Forum Financier Mons Introduction Notre métier : Accompagner

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts?

7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts? 7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts? P.S. Des solutions sortant des sentiers battus! 7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE De vraies optimisations fiscales facilement applicables!

Plus en détail

S informer sur. Les obligations

S informer sur. Les obligations S informer sur Les obligations Octobre 2012 Autorité des marchés financiers Les obligations Sommaire Qu est-ce qu une obligation? 03 Quel est le rendement? 04 Quels sont les risques? 05 Quels sont les

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale FISCALITÉ La Fiscalité de l Épargne Salariale Le cadre fiscal et social pour l entreprise A - Les versements dans les dispositifs Pour l entreprise Nature du versement Charges sociales et taxes patronales

Plus en détail

Découvrez l offre qui vous est faite

Découvrez l offre qui vous est faite SHARE FOR YOU 2014 Actionnariat salarié Découvrez l offre qui vous est faite SPIE, l ambition partagée Sommaire Edito...p.3 Une offre avantageuse....p.4 Qui peut participer à l offre?...p.4 La souscription...p.4

Plus en détail

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son patrimoine y investir? Choisir les types de support adaptés à

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Les messages clés. Sommaire. Qu est ce que Link. Link Multiple. Link Classique. Link 2010 : un investissement rentable

Les messages clés. Sommaire. Qu est ce que Link. Link Multiple. Link Classique. Link 2010 : un investissement rentable FRANCE Les messages clés Sommaire Qu est ce que Link Link Multiple Link Classique Link 2010 : un investissement rentable Les modalités de paiement proposées La souscription en 4 étapes clés Le kit de souscription

Plus en détail

Ne pas distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.

Ne pas distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon. Succès de l introduction en bourse de CFAO Le prix de l offre est fixé à 26,00 euros par action Prix de l offre : 26,00 euros par action Montant total de l opération : 806,0 millions d euros (représentant

Plus en détail

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 25 Juin 2014 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2013 RESULTATS ANNUELS 2013 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

HSBC Global Asset Management (France) Politique de vote - Mars 2015

HSBC Global Asset Management (France) Politique de vote - Mars 2015 HSBC Global Asset Management (France) Politique de vote - Mars 2015 Ce document présente les conditions dans lesquelles la société de gestion HSBC Global Asset Management (France) entend exercer les droits

Plus en détail

Communiqué de presse. Succès de l introduction en bourse de SPIE sur Euronext Paris

Communiqué de presse. Succès de l introduction en bourse de SPIE sur Euronext Paris 1 Communiqué de presse Succès de l introduction en bourse de sur Euronext Paris Cergy, le 9 juin 2015 Le montant global de l offre s élève à 939,1 millions d euros (en ce compris l exercice intégral de

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

Article L. 432-1 du Code du travail

Article L. 432-1 du Code du travail Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus et syndicaux. Ce comité assume des attributions

Plus en détail

N 2868 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 2868 ASSEMBLÉE NATIONALE Document mis en distribution le 13 février 2006 N 2868 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l'assemblée nationale le 8 février 2006. RAPPORT

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Patrimoine Sélection PME Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Dans un contexte économique et financier difficile, les investisseurs doivent plus que jamais s'entourer de professionnels aguerris,

Plus en détail

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier + Management Packages Qu ils soient négociés à l occasion d un changement de contrôle ou, dans les

Plus en détail

RESULTATS 2013. BIP annonce un bénéfice global d EUR 33 millions pour l année 2013

RESULTATS 2013. BIP annonce un bénéfice global d EUR 33 millions pour l année 2013 Luxembourg, le 20 février 2014 Communiqué de presse : RESULTATS 2013 BIP annonce un bénéfice global d EUR 33 millions pour l année 2013 Dividende proposé en hausse à EUR 2,60 par action Le Conseil d administration,

Plus en détail

PALATINE IMMOBILIER PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE

PALATINE IMMOBILIER PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE PALATINE IMMOBILIER OPCVM conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN : FR0000437550 Dénomination : PALATINE IMMOBILIER Forme juridique

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL NATIXIS

AUGMENTATION DE CAPITAL NATIXIS AUGMENTATION DE CAPITAL NATIXIS QUESTIONS / REPONSES 1. Pourquoi faire cette augmentation de capital maintenant alors que les marchés financiers sont en crise et le cours de Natixis au plus bas? A quoi

Plus en détail

Conférence de Presse Tendances Epargne & Retraite Entreprises

Conférence de Presse Tendances Epargne & Retraite Entreprises Conférence de Presse Tendances Epargne & Retraite Entreprises 20 septembre 2011 10 ANS Méthodologie! 10 ème édition du baromètre annuel Tendances Epargne et Retraite Entreprises (TE&RE), réalisé conjointement

Plus en détail

FCPI IDINVEST PATRIMOINE N 3 RÉDUCTION ISF 2013 NOTE FISCALE

FCPI IDINVEST PATRIMOINE N 3 RÉDUCTION ISF 2013 NOTE FISCALE FCPI IDINVEST PATRIMOINE N 3 RÉDUCTION ISF 2013 NOTE FISCALE La présente note fiscale (la Note Fiscale ) doit être considérée comme un résumé des aspects fiscaux du Fonds Commun de Placement dans l Innovation

Plus en détail

RENAULT (sa) REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RENAULT (sa) REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RENAULT (sa) REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le présent règlement a pour objet de définir les règles et modalités de fonctionnement du Conseil d administration et de ses comités, ainsi

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION FAS IMESG

PROGRAMME DE FORMATION FAS IMESG PROGRAMME DE FORMATION FAS IMESG Sous Label Assurance Qualité Formation aux Normes ISO 9000 et AFNOR IMESG 28 rue du Plateau 75019 Paris Tél. : 01 44 84 01 26 Fax : 01 44 84 02 95 E-mail : imesg@esg.fr

Plus en détail

GDF SUEZ accélère sa transformation

GDF SUEZ accélère sa transformation COMMUNIQUÉ DE PRESSE 5 décembre 2012 GDF SUEZ accélère sa transformation Stratégie Accélération du développement dans les pays émergents (GNL, production indépendante d électricité) et sur les points forts

Plus en détail

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Résumé: - Les Fonds en Euros des compagnies d assurance assurent un couple sécurité / rendement optimal notamment dans l optique d une épargne en vue de

Plus en détail

Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques

Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques La Bourse Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques Le Marché Financier a un double rôle : apporter les capitaux nécessaires au financement des investissements des agents économiques et assurer

Plus en détail

Augmentation de capital par souscription en numéraire de 37.126 actions au prix de 29,41 Euros chacune

Augmentation de capital par souscription en numéraire de 37.126 actions au prix de 29,41 Euros chacune NOTE D INFORMATION Complétant : Le document de référence du Crédit Lyonnais déposé auprès de la COB le 18 mars 2002 sous la référence D02-122 La note d opération visée par la COB le 12 avril 2002 sous

Plus en détail

GROUPE D OPC AGF. FONDS ÉQUILIBRÉS ET DE RÉPARTITION DE L ACTIF Fonds canadiens 1, 2, 3, 5, 7, 8. FONDS D ACTIONS Fonds canadiens *1, 3, 5, 7, 8

GROUPE D OPC AGF. FONDS ÉQUILIBRÉS ET DE RÉPARTITION DE L ACTIF Fonds canadiens 1, 2, 3, 5, 7, 8. FONDS D ACTIONS Fonds canadiens *1, 3, 5, 7, 8 GROUPE D OPC AGF offrant des titres de la série OPC, de série D, de série F, de série J, de série O, de série Q, de série T, de série V, de série W et de la série Classique (selon les indications) Notice

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

Charte d Engagement Ethique et de Sélection de Projets d ELTYS scrl

Charte d Engagement Ethique et de Sélection de Projets d ELTYS scrl Charte d Engagement Ethique et de Sélection de Projets d ELTYS scrl LES OBJECTIFS D ELTYS La dimension d éthique sociétale, économique et écologique est intégrée dans la coopérative d investissement ELTYS.

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise DOSSIER SPÉCIAL Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de l entreprise

Plus en détail

104 MICHELIN DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2013

104 MICHELIN DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2013 L ILT est différé car il est bloqué et ne pourra être versé qu entre la 5 e et la 9 e année suivant l exercice de référence, sauf révocation de mandat pour faute de gestion. Le coût maximum plafonné de

Plus en détail

Commission de régulation de l énergie

Commission de régulation de l énergie Commission de régulation de l énergie Délibération du 19 juillet 2012 portant avis sur le projet d arrêté relatif aux tarifs réglementés de vente de l électricité NOR : CRER1230117V Participaient à la

Plus en détail

Le Bâtiment Basse Consommation «BBC»

Le Bâtiment Basse Consommation «BBC» L investissement Scellier BBC via une SCPI en contrepartie d'une durée de blocage des parts de 14 ans et d'un risque de perte en capital SCPI Corum Patrimoine Ile-de- France Lyon Marseille Nantes SCPI

Plus en détail

Thales : mise en place d'un plan d'actionnariat salarié

Thales : mise en place d'un plan d'actionnariat salarié Thales : mise en place d'un plan d'actionnariat salarié Neuilly-sur-Seine, 19 avril 2013 Thales (NYSE Euronext Paris : HO, action ordinaire code ISIN : FR0000121329) annonce la mise en place d'un plan

Plus en détail

Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle

Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle Chapitre 1 : Consolidation et image fidèle I -Notion de consolidation et de groupe A - Définition B - Motivation de la consolidation C - Comment la notion de contrôle doit-elle se comprendre? Exemple simplifié

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Marseille 7 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

SG FRANCE PME. Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises. Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014

SG FRANCE PME. Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises. Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014 FONDS PROTÉGÉ EN CAPITAL À HAUTEUR DE 70% À L ÉCHÉANCE SG FRANCE PME Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014 n Ce placement n est pas

Plus en détail

dans le cadre de son introduction en bourse

dans le cadre de son introduction en bourse C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Elior place avec succès environ 847 millions d euros dans le cadre de son introduction en bourse Paris, le 11 juin 2014 Offre souscrite pour un montant global de 847

Plus en détail