} POUR FAIRE RESPECTER LA PROPRIETE INTELLECTUELLE SUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "} POUR FAIRE RESPECTER LA PROPRIETE INTELLECTUELLE SUR"

Transcription

1 OMPI-USPTO/P1/DAK/00/14 ORIGINAL : anglais DATE : juillet 2000 SYMPOSIUM POUR L'AFRIQUE FRANCOPHONE SUR LES NORMES INTERNATIONALES EN MATIERE DE PROTECTION ETDE SANCTION DES DROITS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE A L'ERE DU NUMERIQUE organise par ['Organisation Mondiale de la Propriete Intellectuelle (OMPI) et TOffice des brevets et des marques des Etats-Unis d'amerique (USPTO) le en cooperation avec Gouvemement du Senegal Dakar, juillet 2000 LES PROBLEMES POSES PAR LE RESPECT DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE SUR L'INTERNET a) LES ATTEINTES A LA PROPRIETE INTELLECTUELLE ET L'INTERNET COMMENT SE PRODUISENT-ELLES? W LA MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE SANCTIONS EFFICACES } POUR FAIRE RESPECTER LA PROPRIETE INTELLECTUELLE SUR L'INTERNET c) LES QUESTIONS JURIDICTIONNELLES prepare par Mme Vicky Elaine Allums et Mine Doris Estelle Long, conseilleres juridiques, Bureau des affaires legislatives et internationales (OUA), USPTO \\nswl\dat\orgafr\shared\serykore\dakar sr 2000\documents\docl4.doc

2 page 2 Mise en application des droits de propriete intellectuelle sur Internet - «Le rive des pirates, le cauchemar des detenteurs de propriete intellectuelle» Me Vicki Elaine Allums L'outil de communication du 21eme siecle Augmentation d'utilisation d'internet millions d'utilisateurs des la fin millions d'utilisateurs des Tan millions d'utilisateurs prevus des Plus de 765 millions d'utilisateurs prevus des la fin Janvier ,1 millions d'utilisateurs en Afrique (chiffre croissant) Internet: «Un marche qui ne dort jamais» Commerce electronique Des 2005, force dominante dans les transactions commerciales Internet: «Phenomene de la distribution» Distribution physique comparee a la distribution electronique des oeuvres protegees par droits d'auteur - Musiques, livres, logiciels et films La technologie : principe MISE EN APPLICATION DES DROITS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE SUR INTERNET : COMMENT S'Y PRENDRE? Mise en application des oeuvres sous droits d'auteur sur Internet: un defi de taille pour les detenteurs de propriete intellectuelle et les responsables de l'execution de la loi - Nombre illimite d'utilisateurs - Abolition des frontieres - Vaste - Non reglemente - Faible risque de detection Piratage sur Internet: principe Logiciels Musiques Jeux video Films

3 page 3 Distribution de logiciels pirates Courrier electronique Groupes de discussion Commande par correspondance Activites pour inities («Warez Underground») Distribution de musique piratee Format sonore MPEG (MP3): musique le gitime contre musique piratee Recherche des MP3 - Sites FTP - Pages du World Wide Web - Sites de renseignements - Liaison des sites - Groupes d'informations USENET - Encheres en ligne «L'histoire d'abe». Abe n'avait jamais depense un centime en CD vendus dans le commerce Neanmoins, sa collection de musiques totalise l'equivalent de 50 a 100 CD standard, des MP3 pirates dans diverses archives numeriques. A voir Abe cliquer sur Internet, il est clair que la courbe d'apprentissage d'un collectionneur MP3 chevronne n'est pas tres haute. II vous suffit d'avoir un ordinateur muni d'un lecteur de CD-ROM, d'avoir acces a Internet et de disposer du logiciel requis. Le piratage n'a jamais ete plus facile.» Source: LA Weekly, 26 mars-ler avril 1999 Vnnnrli» Downloading the Future-The MP3 Revolution-The End of the Industry as We Know It, de Jonathan Vankin Napster Une nouvelle menace a la musique sur le Net? Distribution de jeux video Principe - Sites de telechargement gratuits Pirates professionnels - Liaison des sites

4 OMPI-USPTO/PI/DAK700/14 page 4 DEFINITION DE REGLES ANTI-PIRATAGE SUR INTERNET : L'EXPERIENCE DE DETENTEURS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE AMERICAINS. Comparaison des avantages des solutions technologiques et des poursuites judiciaires MERCI DE VOTRE ATTENTION!

5 page 5 DEFIS DE MISE EN APPLICATION DES DROITS DE PROPRIETE TNTFLLECTUELLE SIJR INTERNET Me Doris Estelle Long Creation d'un systeme de mise en application viable Les problemes lies la technologie Reproduction relativement peu cou teuse Distribution internationale facile Aucun bien physique a saisir Internet en tant que «zone de libre-echange d'informations» Le probleme des reflexes culturels vis-a- vis d'internet Interet du consommateur dans des PRIX BAS et une HAUTE QUALITE Manquement d'appreciation de la violation a titre de vol de bien Expansion rapide de l'acces a Internet, y compris des cybercafes Consignes multinationales de mise en application pour Internet Traite de l'ompi sur les droits d 'auteur Traite sur les interpretations et les phonogrammes de l'ompi «[P]our permettre une action efficace contre tout acte de violation des droits couverts par ce traite, y compris des recours expeditifs... et des recours qui constituent un moyen de dissuasion d'une transgression future.» (Articles 14 (WCT) et 23 (WPPT)) Consignes multinationales de mise en application pour Internet (suite) ADPIC Les «regies» portent sur tous les environnements d'utilisation de la propriete intellectuelle, y compris 1'environnement numerique et Internet «[P]our permettre une action efficace contre tout acte de violation... y compris des recours expeditifs... et des recours qui constituent un moyen de dissuasion d'une transgression future.» (Articles 41.1) Approche multidisciplinaire Procedures criminelles contre les «biens» et services pirates et contrefaits Procedures civiles contre toutes les utilisations transgressives

6 page 6 Raisonner de maniere creative le probleme des «biens cybernetiques» Comparaison des biens physiques et des biens abstraits Presence de frontieres et absence de frontieres Saisie de sites Web et saisie de biens physiques Analogies nombreuses aux biens physiques Les biens faisant l'objet de la violation sont toujours distribues, transmis, interpreted ou communiques. Les «biens» doivent toujours etre saisis et detruits. L'utilisation future non autorisee de ces biens doit etre arretee. Le detenteur de la propriete intellectuelle doit toujours recevoir compensation. Mise en application civile : objectifs Depister le contrefacteur Obtenir un redressement dans les plus brefs delais pour limiter le prejudice subi Retirer d'internet les utilisations en violation Dissuader tout acte de violation futur Obtenir compensation Definition d'un acte de violation sur Internet Utilisation, distribution, communication ou interpretation publique non autorisee Neutralisation des mesures technologiques visant a proteger l'ceuvre Alteration ou elimination des informations de gestion des droits Recherche : depistage du contrefacteur Utilisation de moteurs de recherche -Valeur des informations de droits et d'autres informations capables d'etre suivies Determination de 1'identite du proprietaire du site Web Remontee au re seau de distribution Etablissement d'une affaire civile : proble mes de juridiction Ou la violation se produit-elle? Site Web? Fournisseur d'acces Internet? Utilisateur final?

7 page 7 Obtention d'un redressement rapide «et efficace» Les memes regies portant sur les «procedures justes et equitables», le droit a un redressement provisoire et une compensation adequate etc. s'appliquent aussi bien aux affaires liees a Internet qu'aux affaires «traditionnelles» de violation de propriete intellectuelle. Saisies exparte Saisie obligatoire du site Web et d'autres instruments utilises pour effectuer les activites de violation Responsabilite du fournisseur d'acces Internet Preavis et dispositions d'elimination du Web (loi sur les droits d'auteur du millenaire numerique) Injonctions preliminaires et injonctions temporaires Limitation des activites sur le Web par la prise de mesures technologiques Protection des droits du defendant Compensation adequate Preuve du prejudice subi sur Internet Prejudice subi par le detenteur de la propriete intellectuelle Benefices degages par le contrefacteur Dommages-interets legaux pre-etablis Poursuites criminelles : objectifs Trouver les pirates et les contrefacteurs Agir rapidement pour limiter le prejudice subi Eliminer d'internet les biens pirates et contrefaits Dissuader les actes de violation futurs Recherche Utilisation de moteurs de recherche Determination de l'identite du proprietaire du site Web Remontee au reseau de distribution

8 page 8 Poursuites : avancees Piratage de droits d'auteur (y compris des droits connexes) Contrefacon ou trafic de marque de commerce Anti-neutralisation Informations de gestion des droits Piratage de droits d'auteur (y compris des droits connexes) (ADPIC Article 61, WCT, Article 14, WPPT Article 23) Reproduction, distribution ou communication non autoris ee d'oeuvres protegees par droits d'auteur (enregistrements sonores) Volontaire A une echelle commerciale Analogies dans la loi americaine : piratage des droits d'auteur (18 USC 2319) Reproduction, distribution ou communication non autorisee d'osuvres protegees par droits d'auteur (enregistrements sonores) Volontaire A des fins commerciales ou pour degager des benefices financiers prives L'ampleur du piratage determine la severite des sanctions Peines augmentees pour recidivistes Loi contre les vols electroniques (17 USC 506(a)/18 USC 2319) Reproduction, distribution ou communication non autorisee d'oeuvres protegees par droits d'auteur (enregistrements sonores) Volontaire AUCUNE fin commerciale et AUCUN degagement de benefices financiers prives requis L'ampleur du piratage determine la severite des sanctions Peines augmentees pour recidivistes Contrefacon de marque de fabrique (18 USC 2320) Trafic ou tentatives de trafic de biens ou de services Utilisation volontaire d'une marque de contrefacon Contrefacon definie comme etant une «marque falsifiee... identique a ou guere distinguable» d'une autre marque L'ampleur du piratage determine la severite des sanctions Peines augmentees pour recidivistes

9 page 9 Trafic Fixation, transmission ou distribution de l'enregistrement d'une interpretation en direct (18 USC 2319A) Trafic d'etiquettes de contrefacon (18 USC 2318) L'ampleur du piratage determine la severite des sanctions Peines augmentees pour recidivistes Anti-neutralisation (17 USC 1204) Volontaire Neutralisation d'une mesure technologique «Limite efficacement Faeces a une oeuvre» A des fins commerciales ou pour degager des benefices financiers prives Volontaire Fabrication, importation, offre au public, mise a disposition ou autre trafic d'une technologie, d'un produit, d'un service ou d'un dispositif concu ou produit au depart a des fins de neutralisation d'une mesure technologique A des fins commerciales ou pour degager des benefices financiers prives Informations de gestion des droits (17 USC 1204) Elimination ou alteration intentionnelle d'informations de gestion des droits d'auteur Distribution ou importation pour distribution d'oeuvres protegees par des droits d'auteur en sachant que les informations de gestion des droits en ont ete retirees sans autorisation A des fins commerciales ou pour degager des benefices financiers prives Les informations de gestion des droits d'auteur incluent les informations sur l'auteur, le titre, le detenteur des droits, les termes et les conditions d'utilisation et 1' identification des nombres et des symboles qui contiennent de telles informations Utiles pour depister les biens pirates Problemes pratiques d'execution Depistage du criminel Localisation du site des biens illegaux Problemes de juridiction «Saisie» des biens illegaux Blocage d'acces par des mesures technologiques «Destruction» des biens

10 page 10 Prevention des actes futurs de violation Des «mesures efficaces» exigent un moyen de dissuasion. Amendes AMENDES PROPORTIONNELLES A L'AMPLEUR Incarceration Peines augmentees pour recidivistes DE LA PIRATERIE MERCI DE VOTRE ATTENTION

11 page 11 LES DEFIS DE MISE EN APPLICATION DES DROITS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE SUR INTERNET : CREATION D'UN SYSTEME D'EXECUTION VIABLE MISE EN APPLICATION DE DROITS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE SUR INTERNET La plupart des differends impliquant le piratage sur Internet aux Etats-Unis sont resolus par contentieux civil regi par des procedures judiciaires conformes a l'adpic. Des sanctions criminelles peuvent toutefois etre imposees en vertu de diverses lois, y compris la loi contre les vols electroniques («loi NET»), qui criminalise le vol par ordinateur d'oeuvres protegees par droits d'auteur, que le defendant ait degage ou non des profits financiers directs ou tire un avantage commercial des actes en question. En outre, le Ministere americain de la Justice a etabli une section speciale au sein de sa division criminelle appelee Section des crimes informatiques et de propriete intellectuelle (CCIPS), qui traite la poursuite de crimes federaux impliquant le piratage sur Internet (entre autres crimes de propriete intellectuelle et informatiques), y compris les poursuites en vertu de la loi NET. II n'existe actuellement aucun traite multinational qui traite en detail des problemes de mise en application des droits de propriete intellectuelle sur Internet. Le traite sur les droits d'auteur (WCT) et le traite sur les representations et les phonogrammes (WPPT) de l'ompi exigent l'un comme l'autre que ses signataires veillent a ce que des procedures de mise en execution soient disponibles pour permettre une «action efficace» contre les actes de violation inclus, y compris le piratage sur Internet. De telles mesures de mise en application doivent inclure des recours expeditifs pour empecher les violations, de meme que des recours capables de dissuader les transgressions futures. (WCT, Article 14 ; WPPT, Article 23). En outre, les dispositions de mise en application contenues dans la Partie III de 1'Accord sur les aspects des droits de propriete intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC) - avec ses exigences de procedures justes et equitables, ses actions rapides et efficaces de mise en execution et une compensation adequate du detenteur de droits (entre autres) - ne se limitent pas a 1'execution de droits dans un cadre physique (en rapport avec les biens et les services). En fait, ils s'appliquent tout autant aux activites de violation qui se presentent dans l'univers numerique, y compris les actes de piratage sur Internet. Par consequent, le cadre juridique de protection des oeuvres sous droits d'auteur contre le piratage via Internet est mis en place par l'adpic en conjonction avec le WCT et le WPPT. Inclusion du piratage sur Internet a titre d'acte de violation Meme si aucun des termes «Internet» ou «numerique» n'apparait expressement dans l'adpic ou les articles pertinents de la Convention de Berne, qui sont incorpores par

12 page 12 reference dans 1'Article 9 de l'adpic1, les protections effectives qui doivent etre accordees a un detenteur de droits d'auteur dans le cadre du traite incluent la protection contre la reproduction et la distribution d'oeuvres protegees par droits d'auteur via Internet sans l'autorisation du detenteur des droits d'auteur. Ces dispositions effectives exigent qu'un detenteur de droits d'auteur recoive le droit exclusif d'autoriser, entre autres, la reproduction, la traduction et 1'adaptation de leurs oeuvres, ainsi que leur distribution, leur affichage et leur interpretation publics.2 De nombreux pays, y compris les Etats-Unis, se sont rendu a l'evidence que la reproduction et/ou la distribution d'une ceuvre protegee par droits d'auteur via Internet, en tout ou partie, sans la permission du detenteur des droits, entre dans la categorie des violations de droits d'auteur.j Recours en cas de piratage via Internet Les dispositions interaationales les plus completes eu egard a la protection d'ceuvres protegees par droits d'auteur contre le piratage, tous modes d'expression confondus, figurent a la Partie III de l'adpic. Ces dispositions, meme si elles ont ete adoptees dans l'optique du piratage conventionnel, sont neutres d'un point de vue technologique et s'appliquent egalement au piratage sur Internet. Elles exigent que les pays adoptent une approche multidisciplinaire a la mise en application de la propriete intellectuelle. En d'autres termes, l'adpic exige que les pays defmissent des mesures civiles, criminelles et aux frontieres qm servent de moyen de dissuasion efficace contre la violation de propriete intellectuelle. L'ADPIC exige plus specialement que ces mesures soient mises en place «pour permettre une action efficace contre tout acte de violation» des droits accordes dans le cadre du Traite (ADPIC, Article 41). Ces actes de violation incluent les actes de piratage sur Internet. Pour combattre un tel piratage, ADPIC exige que (au minimum): Les procedures visant a combattre ce piratage soient justes et equitables. Elles ne doivent pas etre inutilement compliquees ou couteuses. En outre, ces proce dures ne doivent pas entrainer des delais deraisonnables ou injustifies lors de l'accord d'un redressement (Article 41(2) de l'adpic). L'absence de tels delais est particuherement importante eu egard au piratage sur Internet, lorsque les copies piratees d'une oeuvre peuvent etre diffusees en quelques secondes dans le monde entier. Les detenteurs de droits d'auteur doivent avoir le droit de demander un redressement contre les pirates Internet au moyen de poursuites civiles (ou administratives) (Article 42). Lors de ces actions judiciaires : Les defendants doivent recevoir un preavis ecrit de telles poursuites en temps opportun. Dans les cas ou le redressement est recherche exparte (comme c'est souvent le cas pour les piratages sur Internet), ce redressement pourra etre fourni 1 L'Article 9 de l'adpic incorpore par reference les Articles 1 a 21 de la Convention de Berne, a l'exception de l'article 6bis (la disposition sur les «droits moraux»). 2 Voirplus generalement Convention de Berne, Articles 8, 9, 11, 1 Ibis, 1 lter et Won par ex Playboy Enterprises Inc contre WebbWorld, Inc., 991 F. Supp. 543 (N.D. Tex. 1997) (la distribution sans permission de photographies protegees par droits d'auteur sur Internet«jsI: qualifieede violation de droit? d'auteur) ; Shetland Times Ltd. v. Wills, [1997] FSR 604 (octobre 1996) (la distribution sans permission de titres et d'articles proteges par droits d'auteur sur Internet est qualifiee de violation de droits d'auteur).

13 page 13 suite a l'octroi d'un redressement provisoire. (Voir ci-dessous.) Un tel preavis devra contenir suffisamment de details sur la violation presumee, y compris le fondement des plaintes avancees. (Article 42) Les parties doivent avoir le droit de prouver leurs avancees et de presenter toutes les preuves pertinentes. (Article 42) Les decisions portant sur le bien-fonde doivent etre basees sur les preuves presentees lors de l'affaire par les parties. Ces decisions doivent de preference etre ecrites et indiquer les raisons qui les ont justifiees. (Article 41.4) Les juges doivent etre autorises a ordonner la presentation des preuves necessaires pour soutenir les avancees d' une partie lorsque ladite partie a ete incapable d'obtenir ces preuves de la partie opposee. (Article 43(1)) Les juges doivent egalement pouvoir realiser les procedures suivantes eu egard aux affaires impliquant le piratage sur Internet: Enjoindre un defendant de ne plus commettre d'actes supplementaires de violation sur Internet. (Article 44(1)) Ordonner le versement de dommages pecuniaires par le defendant, d'un montant adequat pour compenser le detenteur des droits d'auteur pour le prejudice subi, y compris les couts et, dans les cas appropries, le recouvrement des benefices et/ou le versement des dommages-interets legaux (Article 45). La diffusion non autorisee d'oeuvres protegees par droits d'auteur sur Internet est en mesure de causer un prejudice grave a un de tenteur de droits d'auteur, meme si le pirate ne fait pas payer l'acces aux oeuvres piratees, dans la mesure oil une telle diffusion non autorisee risque de detruire la valeur commerciale de l'oeuvre protegee en question. Par consequent, les dommages monetaires accordes aux Etats-Unis incluent a la fois une compensation des pertes de benefices essuyees par le detenteur des droits d'auteur, de meme que les benefices du defendant. En outre, la loi americaine autorise le detenteur des droits d'auteur a exiger des dommages-interets legaux (a la place des dommages-interets effectifs), qui peuvent atteindre dollars US par acte de violation volontaire de droits d'auteur. Ordonner la saisie des biens et du materiel en violation et des instruments dont l'utilisation predominate a ete la creation des biens en transgression (Article 46). Lorsqu'il n'existe aucun bien physique a proprement parler, la saisie du site Web et d'autres instruments utilises pour mener les activites de violation pourra etre requise pour eviter les actes futurs de violation. Les juges doivent egalement etre en mesure de decider de 1'elimination de tous les objets, materiels et instruments saisis, en dehors des circuits commerciaux, «d'une maniere qui permette d'eviter tout prejudice au detenteur du droit d'auteur» ou, a la place, de leur destruction, sans compensation pour le contrefacteur (Article 46). Etant dome que le piratage sur Internet n'implique pas generalement des copies physiques des biens, la «destruction» impliquerait generalement 1'elimination du site Web en infraction, ainsi qu'une injonction contre tout acte futur de violation sur tout site Web. Aux

14 page 14 Etats-Unis, ces injonctions sont executees par le pouvoir de la cour d'imposer des amendes et des sanctions si les injonctions ne sont pas respectees. Accorder des injonctions temporaires et un redressement provisoire pour empecher les violations et preserver les preuves. Ce redressement doit etre disponible inaudita alteraparte {ex parte, sans preavis adresse au defendant), en particular en cas de delai susceptible de causer un prejudice irreparable au detenteur du droit ou en presence d'un risque demontrable de destruction des preuves (Articles 50 (1) et (2)). Dans les cas de piratage sur Internet aux Etats-Unis, ces injonctions sont accordees de maniere standard en raison de l'ampleur du prejudice qui risque d'etre cause par la diffusion continue et non autorisee de materiel pirate via Internet. Conformement aux exigences de 1'Article 50(3) de 1'ADPIC, le plaignant doit, bien sur, indemniser le defendant pour tout prejudice subi si le redressement provisoire en question a ete accorde injustement. Exiger que la partie plaignante indemnise la partie defendante si une decision sur le bien-fonde conclut a la non-justification du redressement provisoire ordonne. (Article 50(3)) - Lorsque le redressement est accorde inaudita altera parte {ex parte), les parties concernees doivent etre immediatement avisees d'une telle action et disposer d'un droit de revision et d'audience dans un delai raisonnable apres un tel preavis, que le redressement accorde doive etre modifie, revoque ou confirme. (Article 50(4)) Aux Etats-Unis, toutes ces poursuites civiles sont menees par un personnel judiciaire. Dans les cas ou, toutefois, la mise en application civile de droits de propriete intellectuelle est realisee par des procedures administratives (et non judiciaires), toutes les exigences ci-dessus s'appliquent egalement. (Article 49) Traites de l'ompi sur les droits d'auteur et sur les interpretations et les phonogrammes Outre les dispositions de mise en application de l'adpic, les Etats-Unis sont convaincus que la mise en oeuvre des dispositions Internet du traite de l'ompi sur les droits d'auteur (WCT) et du traite de l'ompi sur les interpretations et les phonogrammes (WPPT) contribue egalement a combattre le piratage sur Internet. Le WCT et le WPPT exigent l'un comme l'autre que ses membres fournissent une protection juridique adequate et des recours legaux efficaces contre la neutralisation de «mesures technologiques efficaces» et le retrait ou ^alteration des informations de gestion des droits. L'Article 11 du WCT exige que ses membres fournissent une «protection juridique adequate et des recours legaux efficaces» contre la neutralisation des mesures technologiques utilisees par les auteurs dans l'exercice de leurs droits, ou utilisees par les auteurs pour restreindre les actes qu'ils n'autonsent pas, tels que la technologie de copie, qui interdit la reproduction non autorisee d'une oeuvre protegee par des droits d'auteur. Le WPPT contient une disposition similaire eu egard aux mesures technologiques utilisees par les interpretes ou les producteurs de phonogrammes. (Article 18) Le WCT exige egalement que ses membres fournissent «des recours legaux adequats et efficaces» contre le retrait ou 1'alteration non autorise «d'informations de gestion des droits» lorsque cette elimination est faite en sachant (pour les recours criminels) ou avec toute bonne raison de penser (pour les recours civils) qu'un tel acte induira, permettra,

15 page 15 facilitera ou masquera la violation d'un droit d'auteur. La distribution, 1'importation, la diffusion et la divulgation de l'oeuvre au public en sachant que les «informations de gestion des droits» ont ete retirees ou altere es sans autorisation doivent egalement etre interdites. (Article 12). Le WPPT contient des dispositions similaires interdisant l'alteration ou le retrait non autorises des informations de gestion des droits de copies d'interpretations et de phonogrammes fixes, telles que la distribution, 1'importation, la diffusion ou la divulgation au public de ces copies et phonogrammes contenant des informations de gestion des droits qui ont ete alterees ou retirees sans autorisation (Article 19). Ces deux traites defmissent les «informations de gestion des droits» comme des informations identifiant l'oeuvre (ou 1'interpretation) en question, l'auteur (ou l'interprete), le detenteur de tout droit dans l'oeuvre, les informations sur les termes ou conditions de toute utilisation de l'oeuvre en question et tout «nombre ou code qui represente ces informations». De fortes interdictions portant sur la neutralisation de la technologie de copie et d'autres mesures technologiques utilisees par les detenteurs de droits d'auteur pour proteger leurs oeuvres d'une utilisation non autorisee sont particulierement utiles dans la lutte contre le piratage sur Internet, dans la mesure ou de nombreux pirates doivent obligatoirement neutraliser ces mesures pour reproduire des logiciels et d'autres produits sur support optique. Les informations de gestion des droits peuvent egalement aider les detenteurs des droits d'auteur a remonter a la source du piratage Internet en leur permettant de suivre toute copie non autorisee de leurs ceuvres. Par consequent, une forte protection contre le retrait ou l'alteration des informations de gestion des droits joue un role utile dans la protection de cet autre outil dont disposent les detenteurs de droits d'auteur pour proteger leurs oeuvres. Comme mentionne plus haut, le WCT et le WPPT incluent l'un comme 1'autre un article general sur la mise en application qui exige des pays-membres qu'ils prennent des mesures d'application efficaces contre tout acte de violation des droits accordes dans le cadre de ces traites respectifs (Article 14 du WCT et Article 23 du WPPT). Ces actes incluent la violation des mesures anti-neutralisation et de protection de l'integrite des informations de gestion des droits mentionnees plus haut. Us incluent par ailleurs (entre autres) les violations du droit exclusif du detenteur de droits d'auteur en matiere de distribution et de divulgation au public de son oeuvre ou de son interpretation4, violations qui interviennent souvent dans les affaires de piratage sur Internet. L'objet de ces dispositions de mise en application etait d'assurer que les recours de l'adpic seraient disponibles pour l'objet traite dans le WCT et le WPPT. Loi americaine sur les droits d'auteur dans le millenaire du numerique La loi sur les droits d'auteur dans le millenaire du numerique (DMCA) contient la loi federate americaine qui donne force a ses obligations dans le cadre du WCT et du WPPT. Cette loi definit des recours a la fois civils et criminels en cas de violation des dispositions anti-neutralisation et d'integrite des informations de gestion des droits de la loi. La batterie complete des recours est disponible dans les poursuites civiles, y compris le redressement par injonction temporaire et permanente, la confiscation de «tout dispositif ou produit qui est a la garde ou sous le controle du contrefacteur presume et que la cour a toute raison de juger 4 Voir plus generalement les Articles 6 et 8 du WCT et les Articles 7 a 15 du WPPT.

16 page 16 implique dans la violation» et la modification corrective ou la destruction de ce dispositif ou de tout dispositif qui n'a pas ete confisque, mais qui intervenait dans la violation et etait a la garde ou sous le controle du contrefacteur, et des dommages pecuniaires (17 U.S.C. 1203). Ces dommages peuvent inclure les couts, les honoraires d'avocat raisonnables, les dommages-interets effectifs (y compris le prejudice subi par le detenteur des droits d'auteur en consequence de la violation et tous benefices degages par le contrefacteur imputables a la violation et non pris en compte dans le calcul des dommages-interets effectifs), ou (au choix de la partie plaignante) des dommages-interets legaux. (17 U.S.C. 1203) Les dommages-interets legaux pour une violation des dispositions anti-neutralisation (contenues dans 17 U.S.C. 1201) ne represented pas moins de 200 dollars US ou plus de dollars US «par acte de neutralisation, dispositif, produit, composant, offre ou execution de service, comme la cour lejugera juste» (17 U.S.C. 1203). Pour les violations des dispositions portant sur l'integrite des informations de gestion des droits (contenues dans 17 U.S.C. 1202), les dommages-interets legaux ne s'elevent pas a moins de dollars US ou plus de dollars US par violation. Si une personne transgresse toute disposition anti-neutralisation ou d'integrite des informations de gestion des droits dans les 3 ans apres un jugement final rendu contre cette personne pour une autre violation, la cour pourra augmenter le montant des dommages de trois fois celui qui aurait ete sinon decerne. La loi prevoit une exemption pour les bibliotheques, les archives et les etablissements scolaires sans but lucratif qui peuvent prouver n'avoir eu aucune raison de croire que leurs actes constituaient une violation. (17 U.S.C. 1203) Les personnes qui violent les dispositions anti-neutralisation ou d'integrite des informations de gestion des droits du DMCA «sciemment et a des fins commerciales ou pour un benefice financier prive» sont sujettes a des peines criminelles en vertu de cette loi. Pour les delinquants primaires, les sanctions vont d'amendes pouvant atteindre dollars US a une incarceration de 5 ans maximum, ou les deux. Pour les recidivistes, les sanctions sont augmentees d'amendes de 1 million de dollars US maximum et d'une incarceration de 10 ans maximum, ou les deux (17 U.S.C. 1204). Loi contre les vols electroniques (NET) La loi contre les vols electroniques («Loi NET») definit des sanctions criminelles pour violation volontaire de droits d'auteur par des moyens electroniques, meme en l'absence de velleite de degagement d'un avantage commercial ou d 'un benefice financier prive. Dans le cadre de cette loi, les personnes qui transgressent sciemment un droit d'auteur par reproduction ou distribution, «y compris par un moyen electronique», d'une ou de plusieurs oeuvres protegees par droits d'auteur ou d'une ou plusieurs copies ou de phonogrammes d'une valeur totale au detail de plus de dollars US durant toute periode del80 jours s'exposent a des peines criminelles (17 U.S.C. 506(a)). Ces peines incluent des amendes de dollars US maximum ( dollars US si le defendant est une entreprise) et une incarceration d'un an maximum, ou les deux. Lorsque au moins 10 copies d'une ou de plusieurs oeuvres protegees par des droits d'auteur sont distributes au cours d'une periode de 180 jours et que leur valeur au detail represente plus de dollars US, les peines sont revues a la hausse : amendes pouvant atteindre de dollars US ( dollars US lorsque le defendant est une entreprise) et incarceration de 3 ans maximum, ou les deux (17 U.S.C. 506 (a); 18 U.S.C. 2319). Pour les recidivistes, les sanctions passent a des amendes de dollars US ( dollars US lorsque le defendant est une entreprise) et a une incarceration de 6 ans maximum, ou les deux (17 U.S.C. 506 (a); 18 U.S.C. 2319).

17 page 17 Lorsque les oeuvres font 1'objet d'une violation volontaire a des fins commerciales ou pour un bene fice financier prive, aucun nombre seuil de copies n'est requis pour que des peines criminelles s'appliquent. Dans le cadre de la loi americaine, un «benefice financier» inclut «la reception ou l'attente de reception d'une valeur quelconque, y compris la reception d'autres oeuvres protegees par des droits d'auteur» (17 U.S.C. 101). Un defendant ne doit pas penser qu'il faut empocher des recettes pour que des sanctions criminelles s'appliquent. Par consequent, ceux qui contribuent au vol d'oeuvres prote gees par des droits d'auteur, mais qui ne tirent aucun benefice financier du vol, pourront egalement faire 1'objet de poursuites. Les peines criminelles pour violation volontaires a des fins commerciales ou benefices financiers sont relativement severes. Quiconque reproduit ou distribue, y compris par un moyen electronique, au moins 10 copies ou enregistrements sonores d'une ou de plusieurs oeuvres protegees par des droits d'auteur d'une valeur au detail superieure a dollars US dans une periode de 180 jours s'expose a des amendes de dollars US maximum ( si le defendant est une entreprise), a une incarceration de 5 ans maximum, ou aux deux. Les peines des recidivistes passent a dollars US maximum d'amendes ( dollars US si le defendant est une entreprise) et a une incarceration de 10 ans maximum, ou les deux (17 U.S.C. 506(a); 18 U.S.C. 2319). Tous les autres actes de violation volontaire a des fins commerciales sont passibles d'amendes de dollars US maximum ( dollars US si le defendant est une entreprise) et d'une incarceration de 1 an maximum, ou des deux (17 U.S.C. 506 (a); 18 U.S.C. 2329). Dommages-interets legaux Outre les dommages-interets legaux decrits ci-dessus, qui peuvent etre decernes pour des violations du DMCA, la loi americaine sur les droits d'auteur prevoit egalement des dommages-interets legaux dans les affaires civiles pour toute violation de droits d'un detenteur de droits d'auteur. Dans le cadre de la loi americaine, le detenteur des droits d'auteur est toujours en droit de recevoir des dommages-interets effectifs. Ces dommages incluent le prejudice subi par le detenteur des droits d'auteur en consequence de la violation, ainsi que les benefices degages par le defendant qui n'ont pas ete pris en compte dans le calcul des dommages effectifs accord es au detenteur (17 U.S.C. 504). En outre, avant qu'une decision finale ne soit rendue, le detenteur des droits d'auteur a le droit de choisir de recevoir des dommages-interets legaux a la place de dommages-interets effectifs. Les dommages-interets legaux vont de 750 dollars US minimum a dollars US par acte de violation (pour violation non volontaire) et jusqu'a dollars US par acte de violation volontaire d'une oeuvre protegee par droits d'auteur. Les tribunaux ont egalement le droit d'exempter la partie gagnante des couts et des honoraires d'avocat raisonnables encourus. Conclusion Le piratage sur Internet est une menace grave pour l'industrie mondiale des droits d'auteur. A mesure que s'eclaircissent les problemes specialises de traitement du piratage des droits d'auteur dans un environnement numerique, il est a prevoir que d'autres normes internationales a ce sujet seront developpees. La loi americaine evolue egalement dans ce domaine en mutation rapide, pour repondre aux demandes posees par 1'assurance que les droits precieux de propriete intellectuelle de leurs detenteurs soient proteges contre les actes abjects des pirates Internet.

18 page 18 LES DEFIS DE MISE EN APPLICATION DES DROITS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE SUR INTERNET : CREATION D'UN SYSTEME D'EXECUTION VIABLE MISE EN APPLICATION DE DROITS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE SUR INTERNET La plupart des differends impliquant le piratage sur Internet aux Etats-Unis sont resolus par contentieux civil regi par des procedures judiciaires conformes a l'adpic. Des sanctions criminelles peuvent toutefois etre imposees en vertu de diverses lois, y compris la loi contre les vols electroniques («loi NET»), qui criminalise le vol par ordinateur d'oeuvres protegees par droits d'auteur, que le defendant ait degage ou non des profits financiers directs ou tire un avantage commercial des actes en question. En outre, le Ministere americain de la Justice a etabli une section speciale au sein de sa division criminelle appelee Section des crimes informatiques et de propriete intellectuelle (CCIPS), qui traite la poursuite de crimes federaux impliquant le piratage sur Internet (entre autres crimes de propriete intellectuelle et informatiques), y compris les poursuites en vertu de la loi NET. II n'existe actuellement aucun traite multinational qui traite en detail des problemes de mise en application des droits de propriete intellectuelle sur Internet. Le traite sur les droits d'auteur (WCT) et le traite sur les representations et les phonogrammes (WPPT) de l'ompi exigent l'un comme l'autre que ses signataires veillent a ce que des procedures de mise en execution soient disponibles pour permettre une «action efficace» contre les actes de violation inclus, y compris le piratage sur Internet. De telles mesures de mise en application doivent inclure des recours expeditifs pour empecher les violations, de meme que des recours capables de dissuader les transgressions futures. (WCT, Article 14 ; WPPT, Article 23). En outre, les dispositions de mise en application contenues dans la Partie III de 1'Accord sur les aspects des droits de propriete intellectuelle qui touchent au commerce (ADPIC) - avec ses exigences de procedures justes et equitables, ses actions rapides et efficaces de mise en execution et une compensation adequate du detenteur de droits (entre autres) - ne se limitent pas a 1'execution de droits dans un cadre physique (en rapport avec les biens et les services). En fait, ils s'appliquent tout autant aux activites de violation qui se presentent dans l'univers numerique, y compris les actes de piratage sur Internet. Par consequent, le cadre juridique de protection des oeuvres sous droits d'auteur contre le piratage via Internet est mis en place par l'adpic en conjonction avec le WCT et le WPPT. Inclusion du piratage sur Internet a titre d'acte de violation Meme si aucun des termes «Internet» ou «numerique» n'apparait expressement dans l'adpic ou les articles pertinents de la Convention de Berne, qui sont incorpores par

19 page 19 reference dans 1'Article 9 de l'adpic *, les protections effectives qui doivent etre accordees a un detenteur de droits d'auteur dans le cadre du traite incluent la protection contre la reproduction et la distribution d'oeuvres protegees par droits d'auteur via Internet sans 1' autorisation du detenteur des droits d'auteur. Ces dispositions effectives exigent qu'un detenteur de droits d'auteur recoive le droit exclusif d'autoriser, entre autres, la reproduction, la traduction et 1'adaptation de leurs oeuvres, ainsi que leur distribution, leur affichage et leur interpretation publics.2 De nombreux pays, y compris les Etats-Unis, se sont rendu a l'evidence que la reproduction et/ou la distribution d' une oeuvre protegee par droits d'auteur via Internet, en tout ou partie, sans la permission du detenteur des droits, entre dans la cate gorie des violations de droits d'auteur. 3 Recours en cas de piratage via Internet Les dispositions internationales les plus completes eu egard a la protection d'oeuvres protegees par droits d'auteur contre le piratage, tous modes d'expression confondus, figurent a la Partie III de l'adpic. Ces dispositions, meme si elles ont ete adoptees dans l'optique du piratage conventionnel, sont neutres d'un point de vue technologique et s'appliquent egalement au piratage sur Internet. Elles exigent que les pays adoptent une approche multidisciplinaire a la mise en application de la propriete intellectuelle. En d'autres termes, l'adpic exige que les pays defmissent des mesures civiles, criminelles et aux frontieres qui servent de moyen de dissuasion efficace contre la violation de propriete intellectuelle. L'ADPIC exige plus specialement que ces mesures soient mises en place «pour permettre une action efficace contre tout acte de violation» des droits accordes dans le cadre du Traite (ADPIC, Article 41). Ces actes de violation incluent les actes de piratage sur Internet. Pour combattre un tel piratage, ADPIC exige que (au minimum): Les procedures visant a combattre ce piratage soient justes et equitables. Elles ne doivent pas etre inutilement compliquees ou couteuses. En outre, ces proce dures ne doivent pas entrainer des delais deraisonnables ou injustifies lors de 1'accord d'un redressement (Article 41(2) de l'adpic). L'absence de tels delais est particulierement importante eu egard au piratage sur Internet, lorsque les copies piratees d'une oeuvre peuvent etre diffusees en quelques secondes dans le monde entier. Les detenteurs de droits d'auteur doivent avoir le droit de demander un redressement contre les pirates Internet au moyen de poursuites civiles (ou administratives) (Article 42). Lors de ces actions judiciaires : Les defendants doivent recevoir un preavis ecrit de telles poursuites en temps opportun. Dans les cas ou le redressement est recherche exparte (comme c'est ' L'Article 9 de l'adpic incorpore par reference les Articles 1 a 21 de la Convention de Berne, a l'exception de l'article 6bis (la disposition sur les «droits moraux»). 2 Voir plus generalement Convention de Berne, Articles 8, 9, 11, 1 Ibis, 1 Her et Voir par ex., Playboy Enterprises Inc contre WebbWorld, Inc., 991 F. Supp. 543 (N.D. Tex. 1997) (la distribution sans permission de photographies protegees par droits d'auteur sur Internet est qualifiee de violation de droits d'auteur); Shetland Times Ltd. v. Wills, [1997] FSR 604 (octobre 1996) (la distribution sans permission de titres et d'articles proteges par droits d'auteur sur Internet est qualifiee de violation de droits d'auteur).

20 page 20 souvent le cas pour les piratages sur Internet), ce redressement pourra etre fourni suite a l'octroi d'un redressement provisoire. (Voir ci-dessous.) Un tel preavis devra contenir suffisamment de details sur la violation presumee, y compris le fondement des plaintes avancees. (Article 42) Les parties doivent avoir le droit de prouver leurs avancees et de presenter toutes les preuves pertinentes. (Article 42) Les decisions portant sur le bien-fonde doivent etre basees sur les preuves presentees lors de 1'affaire par les parties. Ces decisions doivent de preference etre ecrites et indiquer les raisons qui les ont justifiees. (Article 41.4) Les juges doivent etre autorises a ordonner la presentation des preuves necessaires pour soutenir les avancees d' une partie lorsque ladite partie a ete incapable d'obtenir ces preuves de la partie opposee. (Article 43(1)) Les juges doivent egalement pouvoir realiser les procedures suivantes eu egard aux affaires impliquant le piratage sur Internet: Enjoindre un defendant de ne plus commettre d'actes sur Internet. (Article 44(1)) supplementaires de violation Ordonner le versement de dommages pecuniaires par le defendant, d'un montant adequat pour compenser le detenteur des droits d'auteur pour le prejudice subi, y compris les couts et, dans les cas appropries, le recouvrement des benefices et/ou le versement des dommages-interets legaux (Article 45). La diffusion non autorisee d'oeuvres protegees par droits d'auteur sur Internet est en mesure de causer un prejudice grave a un de tenteur de droits d'auteur, meme si le pirate ne fait pas payer l'acces aux oeuvres piratees, dans la mesure ou une telle diffusion non autorisee risque de detruire la valeur commerciale de l'oeuvre protegee en question. Par consequent, les dommages monetaires accordes aux Etats-Unis incluent a la fois une compensation des pertes de benefices essuyees par le detenteur des droits d'auteur, de meme que les benefices du defendant. En outre, la loi americaine autorise le detenteur des droits d'auteur a exiger des dommages-interets legaux (a la place des dommages-interets effectifs), qui peuvent atteindre dollars US par acte de violation volontaire de droits d'auteur. Ordonner la saisie des biens et du materiel en violation et des instruments dont l'utilisation predominante a ete la creation des biens en transgression (Article 46). Lorsqu'il n'existe aucun bien physique a proprement parler, la saisie du site Web et d'autres instruments utilises pour mener les activites de violation pourra etre requise pour eviter les actes futurs de violation. Les juges doivent egalement etre en mesure de decider de 1'elimination de tous les objets, materiels et instruments saisis, en dehors des circuits commerciaux, «d'une maniere qui permette d'eviter tout prejudice au detenteur du droit d'auteur» ou, a la place, de leur destruction, sans compensation pour le contrefacteur (Article 46). Etant donne que le piratage sur Internet n'implique pas generalement des copies physiques des biens, la «destruction» impliquerait generalement 1'elimination du site Web en infraction, ainsi qu'une injonction contre tout acte futur de violation sur tout site Web. Aux

Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise. Institut National Algérien de la Propriété Industrielle

Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise. Institut National Algérien de la Propriété Industrielle Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise et de la Promotionde l Investissement Institut National Algérien de la Propriété Industrielle La contrefaçon dans le domaine des TIC, en vertu

Plus en détail

Contrefaçon en Belgique: comment se défendre?

Contrefaçon en Belgique: comment se défendre? Contrefaçon en Belgique: comment se défendre? Leen DE CORT, Attaché Affaires juridiques et internationales Office de la Propriété intellectuelle SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie Genève, le

Plus en détail

TéOxtr. Conditions Générales d Utilisation

TéOxtr. Conditions Générales d Utilisation TéOxtr Conditions Générales d Utilisation 2 Sommaire CGU de TéOxtr... 3 Conditions d acceptation 3 Propriété intellectuelle, droit d auteur 3 Données personnelles 3 Utilisation du site 4 Cookies 4 Messagerie

Plus en détail

Note d orientation n 8 du T-CY

Note d orientation n 8 du T-CY www.coe.int/tcy Strasbourg, version du 3 décembre 2014 T-CY(2014)20 Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) Note d orientation n 8 du T-CY sur les spams Adoptée lors de la 12 e réunion plénière

Plus en détail

Loi de noms commerciaux, dénominations sociales et enseignes d'établissement

Loi de noms commerciaux, dénominations sociales et enseignes d'établissement EXPOSÉ DES MOTIFS La présente Loi stipule les principes et les critères pour l'adoption et l'utilisation des signes servant à distinguer des établissements, des activités commerciales et des sociétés dans

Plus en détail

Conditions générales d'utilisation Site web gaea21

Conditions générales d'utilisation Site web gaea21 Conditions générales d'utilisation Site web gaea21 Objet Les présentes conditions générales définissent les termes et les conditions générales d utilisation ainsi que les conditions de mise à disposition

Plus en détail

Le co-op broker a assuré la mise en relation entre un Prospect et le Propriétaire d un

Le co-op broker a assuré la mise en relation entre un Prospect et le Propriétaire d un La particularité de ce NDA est son caractère tripartite, signé entre : le prospect, le propriétaire d un business et un broker dit, co-operating broker. Le co-op broker a assuré la mise en relation entre

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE

ORGANISATION MONDIALE ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE Conseil des aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce IP/C/W/488 30 janvier 2007 (07-0416) Original: anglais MOYENS DE FAIRE RESPECTER LES

Plus en détail

Changements apportés à la Loi sur le droit d auteur par suite de l adoption du projet de loi C-11 et s appliquant aux services d archives

Changements apportés à la Loi sur le droit d auteur par suite de l adoption du projet de loi C-11 et s appliquant aux services d archives Changements apportés à la Loi sur le droit d auteur par suite de l adoption du projet de loi C-11 et s appliquant aux services d archives Après plusieurs faux départs et des années de discussion et de

Plus en détail

Conditions générales d'utilisation du service espace FTP:

Conditions générales d'utilisation du service espace FTP: Conditions générales d'utilisation du service espace FTP: Veuillez lire entièrement les conditions générales d'utilisation. Conditions Générales d'utilisation pour les clients ayant opté pour le service

Plus en détail

Comité consultatif sur l application des droits

Comité consultatif sur l application des droits F WIPO/ACE/9/23 ORIGINAL : RUSSE DATE : 20 DÉCEMBRE 2013 Comité consultatif sur l application des droits Neuvième session Genève, 3 5 mars 2014 APPLICATION DES DROITS RELATIFS AUX ŒUVRES AUDIOVISUELLES

Plus en détail

Accord commercial anti-contrefaçon

Accord commercial anti-contrefaçon Accord commercial anti-contrefaçon Les Parties au présent accord, Notant qu un respect des droits de propriété intellectuelle efficace est essentiel pour assurer la croissance économique dans tous les

Plus en détail

Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg

Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg Charte d'usage et de contrôle du Label Hosted in Luxembourg La présente charte a pour objet de définir les conditions et modalités d'exploitation de la marque Hosted in Luxembourg ci-après désignée «Le

Plus en détail

POLITIQUE ET RÈGLEMENTS DU SERVICE DE DIFFUSION DES DONNÉES (SDD MC )

POLITIQUE ET RÈGLEMENTS DU SERVICE DE DIFFUSION DES DONNÉES (SDD MC ) POLITIQUE ET RÈGLEMENTS DU SERVICE DE DIFFUSION DES DONNÉES (SDD MC ) POLITIQUE DU SERVICE DE DIFFUSION DES DONNÉES (SDD MC ) Aperçu du Service de diffusion des données (SDD MC ) L'ACI a créé un Service

Plus en détail

COM (2013) 109 final

COM (2013) 109 final COM (2013) 109 final ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2012-2013 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 19 mars 2013 Enregistré à la Présidence du Sénat le

Plus en détail

Vous ne pouvez pas accéder à ce site si n importe laquelle des conditions suivantes s applique à vous :

Vous ne pouvez pas accéder à ce site si n importe laquelle des conditions suivantes s applique à vous : Termes et Conditions 1 UTILISATION DE CE SITE 1.1 L accès et l utilisation de ce site sont sujets à toutes les lois et tous les règlements applicables à ce site, à l Internet et/ou au World Wide Web, ainsi

Plus en détail

PUBLICITÉ, DOCUMENTATION COMMERCIALE ET CORRESPONDANCE

PUBLICITÉ, DOCUMENTATION COMMERCIALE ET CORRESPONDANCE Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation MCeX CIRCULAIRE Le 3 septembre 2008

Plus en détail

Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT)*

Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT)* (Ce texte remplace celui classé précédemment sous le même numéro de cote.) ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (OMPI) Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT)* (adopté à Genève le

Plus en détail

CONDITIONS D UTILISATION DU FREE FACTORY au 25/11/2015

CONDITIONS D UTILISATION DU FREE FACTORY au 25/11/2015 CONDITIONS D UTILISATION DU FREE FACTORY au 25/11/2015 Article 1 - Définitions Les mots et expressions, ci-après auront, dans le cadre des présentes conditions d utilisation, la signification suivante

Plus en détail

Contre exemple de licence Open Data

Contre exemple de licence Open Data Contre exemple de licence Open Data La licence reproduite dans la suite de ce document est un exemple typique de licence incompatible avec les principes de l'open Data. Au vu de cette incompatibilité et

Plus en détail

Tarif concernant les droits de reproduction Supports audiovisuels non interactifs. destinés à l'usage privé du public

Tarif concernant les droits de reproduction Supports audiovisuels non interactifs. destinés à l'usage privé du public Tarif concernant les droits de reproduction Supports audiovisuels non interactifs destinés à l'usage privé du public 1. Champ d'application 1.1. Ce tarif détermine les conditions auxquelles la Société

Plus en détail

HD-WEBJEUX LICENCE DE SCRIPT. A - Conditions d'utilisation pour une entente de licence d'utilisation commerciale

HD-WEBJEUX LICENCE DE SCRIPT. A - Conditions d'utilisation pour une entente de licence d'utilisation commerciale HD-WEBJEUX LICENCE DE SCRIPT A - Conditions d'utilisation pour une entente de licence d'utilisation commerciale La présente licence exprime l'intégralité des obligations des parties. En ce sens, le titulaire

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières

Commission scolaire des Hautes-Rivières TI 12.02.13-07.01 page 1 Commission scolaire des Hautes-Rivières _ P O L I T I Q U E SERVICE : TECHNOLOGIES DE l INFORMATION CODE : TIP 01 PROCÉDURES : DIRECTIVE : DATE D APPROBATION : 13 mai 2002 RÉSOLUTION

Plus en détail

Politique de lutte contre la corruption

Politique de lutte contre la corruption Politique de lutte contre la corruption Introduction Le RPC Group Plc («la Société») applique la tolérance zéro en matière de corruption dans ses opérations commerciales mondiales, tant dans le secteur

Plus en détail

Ce site appartient à la société PLEXO Inc., (ci-après le «propriétaire du site»).

Ce site appartient à la société PLEXO Inc., (ci-après le «propriétaire du site»). Modalités d utilisation Modalités d utilisation du site web https://sante.plexo.ca IMPORTANT! VOTRE ACCÈS À CE SITE WEB DE PLEXO INC. EST ASSUJETTI À DES CONDITIONS QUI VOUS LIENT JURIDIQUEMENT. VEUILLEZ

Plus en détail

Les présentes conditions d'utilisation du site régissent toute utilisation du site et des services qui y sont proposés.

Les présentes conditions d'utilisation du site régissent toute utilisation du site et des services qui y sont proposés. Les présentes conditions d'utilisation du site régissent toute utilisation du site et des services qui y sont proposés. 1. ACCEPTATION Cette page («la Notice») définit les termes et conditions générales

Plus en détail

1. Rappel de législation

1. Rappel de législation Mis à jour le 17/04/2012 1/6 SYNTHÈSE SUR LES DROITS AUDIOVISUELS EN MÉDIATHÈQUE 1. Rappel de législation Code de la propriété intellectuelle (loi n 92-597 du 1/7/1992) regroupant la Loi du 11/3/1957 sur

Plus en détail

MENTIONS LEGALES EDITEUR DU SITE

MENTIONS LEGALES EDITEUR DU SITE MENTIONS LEGALES Merci de lire attentivement les présentes modalités d'utilisation du présent site avant de le parcourir. En vous connectant sur ce site, vous acceptez sans réserve les présentes modalités,

Plus en détail

Droit d auteur, utilisation équitable et salle de classe

Droit d auteur, utilisation équitable et salle de classe Droit d auteur, utilisation équitable et salle de classe Ce que le personnel enseignant peut faire et ce qu il ne peut pas faire Janvier 2015 Au sujet de cette présentation Cette présentation : 1. explique

Plus en détail

TRAITÉ DE L'OMPI SUR LE DROIT D'AUTEUR. adopté à Genève le 20 décembre 1996. Article 1 Rapports avec la Convention de Berne

TRAITÉ DE L'OMPI SUR LE DROIT D'AUTEUR. adopté à Genève le 20 décembre 1996. Article 1 Rapports avec la Convention de Berne TRAITÉ DE L'OMPI SUR LE DROIT D'AUTEUR adopté à Genève le 20 décembre 1996 Article 1 Rapports avec la Convention de Berne 1) Le présent traité constitue un arrangement particulier au sens de l'article

Plus en détail

Conditions générales de location et d exploitation d images

Conditions générales de location et d exploitation d images Conditions générales de location et d exploitation d images PREAMBULE 1. Aux termes des présentes conditions, la notion de photographie est définie comme "Tout document reproduisant une image sur support

Plus en détail

Apple Computer, Inc. Contrat de licence du logiciel AppleWorks 6 Licence individuelle

Apple Computer, Inc. Contrat de licence du logiciel AppleWorks 6 Licence individuelle Apple Computer, Inc. Contrat de licence du logiciel AppleWorks 6 Licence individuelle LISEZ ATTENTIVEMENT CE CONTRAT DE LICENCE DE LOGICIEL (LA «LICENCE») AVANT DE CLIQUER SUR LE BOUTON "ACCEPTER" CI-DESSOUS.

Plus en détail

CHARTE DE L UTILISATION DES MOYENS ET RÉSEAUX INFORMATIQUES DU DJCE DE RENNES

CHARTE DE L UTILISATION DES MOYENS ET RÉSEAUX INFORMATIQUES DU DJCE DE RENNES CHARTE DE L UTILISATION DES MOYENS ET RÉSEAUX INFORMATIQUES DU DJCE DE RENNES Introduction La Charte a été élaborée à destination des étudiants du DJCE de Rennes. Elle vient compléter la Charte pour l'utilisation

Plus en détail

Représentant les avocats d Europe Representing Europe s lawyers

Représentant les avocats d Europe Representing Europe s lawyers Représentant les avocats d Europe Representing Europe s lawyers Résumé des dispositions de la directive visant à améliorer l accès à la justice dans les affaires transfrontalières par l établissement de

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE CODE DE LA POSTE

REPUBLIQUE TUNISIENNE CODE DE LA POSTE REPUBLIQUE TUNISIENNE CODE DE LA POSTE Publications de l Imprimerie Officielle de la République Tunisienne 2008 Loi n 98-38 du 2 juin 1998 relative au code de la poste (1). Au nom du Peuple, La chambre

Plus en détail

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION A. Objet général TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION Adoptée le 27 octobre 2009 (dernière mise à jour le 6 novembre 2013) L adoption de la présente

Plus en détail

GUIDE DE POCHE SUR LA CYBERCRIMINALITE

GUIDE DE POCHE SUR LA CYBERCRIMINALITE GUIDE DE POCHE SUR LA CYBERCRIMINALITE A/ DEFINITIONS On peut définir la cybercriminalité comme étant l ensemble des infractions pénales susceptibles de se commettre sur les réseaux de télécommunications

Plus en détail

(Traduction du Greffe) Affaire No. 21 Demande d avis consultatif soumis par la Commission sous-régionale des pêches (CSRP)

(Traduction du Greffe) Affaire No. 21 Demande d avis consultatif soumis par la Commission sous-régionale des pêches (CSRP) (Traduction du Greffe) Affaire No. 21 Demande d avis consultatif soumis par la Commission sous-régionale des pêches (CSRP) Exposé écrit présenté par le Secrétaire général de l ONU au Tribunal international

Plus en détail

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE 77 PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Les lois fédérales sur les brevets, le droit d auteur et les marques de commerce assurent la protection de la propriété intellectuelle au Canada. Le Canada a signé l Accord

Plus en détail

Les règles du téléchargement sur le réseau Internet. Conférence du 23 octobre 2008. Intervenants: Dominique et Gladys DAMO

Les règles du téléchargement sur le réseau Internet. Conférence du 23 octobre 2008. Intervenants: Dominique et Gladys DAMO Les règles du téléchargement sur le réseau Internet Conférence du 23 octobre 2008 Intervenants: Dominique et Gladys DAMO médiasion E-Administration et Internet Avant-propos Le présent document est la propriété

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 17 mars 2008 (18.03) (OR. en) 6690/3/08 REV 3. Dossier interinstitutionnel: 2008/0004 (CNS) RC 1 COASI 47

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 17 mars 2008 (18.03) (OR. en) 6690/3/08 REV 3. Dossier interinstitutionnel: 2008/0004 (CNS) RC 1 COASI 47 CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17 mars 2008 (18.03) (OR. en) Dossier interinstitutionnel: 2008/0004 (CNS) 6690/3/08 REV 3 RC 1 COASI 47 PROPOSITION Origine: Commission En date du: 14 janvier

Plus en détail

CADRE JURIDIQUE DU PHOTOGRAPHE. source http://www.upp-auteurs.fr

CADRE JURIDIQUE DU PHOTOGRAPHE. source http://www.upp-auteurs.fr CADRE JURIDIQUE DU PHOTOGRAPHE source http://www.upp-auteurs.fr Droit d'auteur Le droit d'auteur constitue une branche de la propriété littéraire et artistique. Il a pour vocation de fixer un cadre juridique

Plus en détail

Mentions Légales. Propriété du site, accords envers les conditions d utilisation. Contenu. Votre utilisation du site

Mentions Légales. Propriété du site, accords envers les conditions d utilisation. Contenu. Votre utilisation du site Mentions Légales Propriété du site, accords envers les conditions d utilisation Ces termes et conditions d utilisation (les «Conditions d utilisation») s appliquent au site Web de Telelangue localisé à

Plus en détail

Centre International de Formation en Environnement Aéroportuaire CONTRAT DE LICENCE DE L UTILISATEUR FINAL MANIRA-AIRPORT

Centre International de Formation en Environnement Aéroportuaire CONTRAT DE LICENCE DE L UTILISATEUR FINAL MANIRA-AIRPORT CONTRAT DE LICENCE DE L UTILISATEUR FINAL MANIRA-AIRPORT AVIS À L'UTILISATEUR: VEUILLEZ PRENDRE CONNAISSANCE AVEC ATTENTION DU CONTRAT DE LICENCE AVANT D'UTILISER MANIRA-AIRPORT (CI-APRES LE «LOGICIEL»).

Plus en détail

Contrat de licence d utilisation de progiciel

Contrat de licence d utilisation de progiciel Contrat de licence d utilisation de progiciel Date : mercredi 9 avril 2014 Version : V01 SSL Europa - 8 chemin des Escargots - 18200 Orval - France T: +33 (0)9 88 99 54 09 www.ssl-europa.com ENTRE LES

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 3 - Texte adopté par l Assemblée nationale en première lecture. Dispositions en vigueur. Texte du projet de loi

TABLEAU COMPARATIF - 3 - Texte adopté par l Assemblée nationale en première lecture. Dispositions en vigueur. Texte du projet de loi - 3 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi pour une Ré numérique Projet de loi pour une Ré numérique Projet de loi pour une société numérique Amdt COM-81 et ss-amdt COM-413 TITRE I ER TITRE I ER TITRE I ER

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES Loi n 09-04 du 14 Chaâbane 1430 correspondant au 5 août 2009 portant règles particulières relatives à la prévention et à la lutte contre les infractions liées aux technologies de l information et de la

Plus en détail

LE DROIT D AUTEUR, LES NORMES ET INTERNET

LE DROIT D AUTEUR, LES NORMES ET INTERNET LES NORMES ET INTERNET Comment profiter de la disponibilité des normes frança ises, européennes, internationales et étrangères sur Internet, sans tomber dans les pièges de la violation du droit d auteur

Plus en détail

Conditions d utilisation du Service Bureau Virtuel

Conditions d utilisation du Service Bureau Virtuel Page : Page 1 sur 5 PREAMBULE La société PLUG-IT, SARL au capital de 1.315.456,00, est une société de droits français, dont le siège social est situé au 36 bis rue saint Fuscien 80 000 Amiens. ARTICLE

Plus en détail

Note d orientation n 5 du T-CY

Note d orientation n 5 du T-CY www.coe.int/tcy Strasbourg, 5 juin 2013 T-CY (2013)10F Rev Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) Note d orientation n 5 du T-CY sur les attaques DDOS Adoptée lors de la 9 e Réunion Plénière du

Plus en détail

Conditions générales de vente Anne Cauvel

Conditions générales de vente Anne Cauvel Conditions générales de vente Anne Cauvel Définitions Est appelé Anne Cauvel, nous, l auteur Anne Cauvel de Beauvillé, sise 74, rue Lévis, 75017 Paris, France. Est appelé Client la personne physique ou

Plus en détail

FABRICATION ET VENTE DE PRODUITS

FABRICATION ET VENTE DE PRODUITS Fabrication et vente de produits 49 FABRICATION ET VENTE DE PRODUITS Règlements et normes de produits La Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation est entrée en vigueur en 2011. Cette

Plus en détail

0.784.03. Convention européenne sur la protection juridique des services à accès conditionnel et des services d accès conditionnel.

0.784.03. Convention européenne sur la protection juridique des services à accès conditionnel et des services d accès conditionnel. Texte original 0.784.03 Convention européenne sur la protection juridique des services à accès conditionnel et des services d accès conditionnel Conclue à Strasbourg le 24 janvier 2001 Approuvée par l

Plus en détail

Projet de loi. 2. Tout intéressé peut demander l application des mesures visées au paragraphe 1er.

Projet de loi. 2. Tout intéressé peut demander l application des mesures visées au paragraphe 1er. Projet de loi concernant certaines modalités d application et la sanction du règlement (UE) N 995/2010 du Parlement Européen et du Conseil du 20 octobre 2010 établissant les obligations des opérateurs

Plus en détail

Tableau comparatif du statut des agents sportifs

Tableau comparatif du statut des agents sportifs Tableau comparatif du statut des agents sportifs Texte actuel Article L222-5 Les dispositions des articles L.7124-9 à L.7124-12 du code du travail s'appliquent aux rémunérations de toute nature perçues

Plus en détail

1. PREAMBULE. 5. L utilisateur reconnaît disposer de la compétence et des moyens nécessaires pour accéder et utiliser ces applications. 2.

1. PREAMBULE. 5. L utilisateur reconnaît disposer de la compétence et des moyens nécessaires pour accéder et utiliser ces applications. 2. 1. PREAMBULE 1. L Agence de services et de paiement (ASP) a conçu et/ou héberge des applications informatiques au nom et pour le compte de donneurs d ordre permettant à l utilisateur de réaliser des démarches

Plus en détail

Licence d Utilisation des Produits Pléiades attribués à Tarif Préférentiel aux Utilisateurs Institutionnels Autorisés

Licence d Utilisation des Produits Pléiades attribués à Tarif Préférentiel aux Utilisateurs Institutionnels Autorisés Licence d Utilisation des Produits Pléiades attribués à Tarif Préférentiel aux Utilisateurs Institutionnels Autorisés INTRODUCTION Veuillez lire attentivement les termes et conditions de cette Licence

Plus en détail

Note d orientation n 9 du T-CY (projet)

Note d orientation n 9 du T-CY (projet) www.coe.int/tcy Strasbourg, version du 10 octobre 2014 T-CY(2014)20 Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) Note d orientation n 9 du T-CY (projet) sur les spams Proposition établie par le Bureau

Plus en détail

ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES

ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES Préambule La Poste est propriétaire de fichiers informatiques de données géographiques. Lesdits fichiers permettent de

Plus en détail

N 126 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1993-1994. Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1993. PROJET DE LOI

N 126 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1993-1994. Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1993. PROJET DE LOI N 126 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1993-1994 Annexe au procès-verbal de la séance du 29 novembre 1993. PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, portant mise en œuvre de la directive n 91/250/C.E.E.

Plus en détail

Modalités relatives à la soumission de bons de commande et à l achat de produits de la SCHL

Modalités relatives à la soumission de bons de commande et à l achat de produits de la SCHL Modalités relatives à la soumission de bons de commande et à l achat de produits de la SCHL Acceptation La présente entente entre vous et la Société canadienne d hypothèques et de logement (la «SCHL»)

Plus en détail

Contrat de cession de droits d auteur «artiste professionnel»

Contrat de cession de droits d auteur «artiste professionnel» Contrat de cession de droits d auteur «artiste professionnel» entre la Sté SHOOT&PRINT Sarl propriétaire du site www.my-art-book.com RCS Mulhouse TI530 582 170 Siège social : 33, rue de Ranspach 68550

Plus en détail

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum)

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) En cas de litige découlant de l'interprétation des présentes

Plus en détail

Journée géomatique 16/12/2013

Journée géomatique 16/12/2013 Journée géomatique 16/12/2013 Comment garantir le partage de l'information géographique? Maÿlis RIGOT (Juriste) / Elodie GONDRAN (géomaticienne) Qui a le droit d'utiliser, de diffuser les données dans

Plus en détail

Conditions générales d'utilisation. Objet. Mentions légales. Définitions

Conditions générales d'utilisation. Objet. Mentions légales. Définitions Conditions générales d'utilisation Objet Les présentes Conditions Générales ont pour objet de définir les modalités de mise à disposition des services du site Dessertbox.be, ci-après nommé «le Service»

Plus en détail

Termes du contrat de licence d'un logiciel Microsoft

Termes du contrat de licence d'un logiciel Microsoft Termes du contrat de licence d'un logiciel Microsoft Windows XP Embedded Runtime Les présents termes du contrat de licence constituent un contrat entre vous et [OEM]. Lisez-les attentivement. Ils portent

Plus en détail

Preuve de la contrefaçon et propriété scientifique. L exemple du brevet

Preuve de la contrefaçon et propriété scientifique. L exemple du brevet Preuve de la contrefaçon et propriété scientifique L exemple du brevet Disparité entre l approche grand public et les définitions juridiques POUR LE PUBLIC, la contrefaçon est identifiée au commerce d

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

Droit Commercial. Notes personnelles. La Responsabilité. Responsabilité civile. La Responsabilité. Page : 1

Droit Commercial. Notes personnelles. La Responsabilité. Responsabilité civile. La Responsabilité. Page : 1 Responsabilité civile Art 1382 du Code Civil : «Tout fait quelconque de l homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer». La responsabilité civile entraîne

Plus en détail

Pour les besoins de la présente Licence, chacun des termes ci-après définis s entend au sens de la définition qui suit :

Pour les besoins de la présente Licence, chacun des termes ci-après définis s entend au sens de la définition qui suit : LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL ACOUSYS V2 La présente licence d utilisation du Logiciel ACOUSYS V2 est téléchargeable à tout moment et gratuitement sur le site internet ftp://ftp.grenoble.cstb.fr/public/acousys/licences/

Plus en détail

Mémoire du Conseil canadien des archives (CCA) au comité législatif sur le projet de loi C-32 (CC32)

Mémoire du Conseil canadien des archives (CCA) au comité législatif sur le projet de loi C-32 (CC32) Mémoire du Conseil canadien des archives (CCA) au comité législatif sur le projet de loi C-32 (CC32) Fondé en 1985, le Conseil canadien des archivistes est né d une volonté fédéraleprovinciale de favoriser

Plus en détail

Projet de loi Q 6 9 cdmiliétant la loi n 15.95. formant code de commerce

Projet de loi Q 6 9 cdmiliétant la loi n 15.95. formant code de commerce Royaume du Maroc Ministère de l'industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies..: (L C I j

Plus en détail

CONCOURS «LIRE» Règlements de participation

CONCOURS «LIRE» Règlements de participation CONCOURS «LIRE» Règlements de participation 1. Le concours est organisé par Attraction Images Productions inc. (ci-après les «Organisateurs du concours») dans le cadre de l émission «Lire» diffusée à Artv

Plus en détail

Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac : vue d ensemble

Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac : vue d ensemble Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac : vue d ensemble Contexte Le Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac est un traité international visant à éliminer

Plus en détail

PROJET DE LOI ------ EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE LOI ------ EXPOSE DES MOTIFS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la culture et de la communication NOR : MCCX0300082L/B1 PROJET DE LOI relatif au droit d auteur et aux droits voisins dans la société de l information ------ EXPOSE DES

Plus en détail

Lignes directrices de l ACPPU pour l utilisation de documents protégés par le droit d auteur

Lignes directrices de l ACPPU pour l utilisation de documents protégés par le droit d auteur Lignes directrices de l ACPPU pour l utilisation de documents protégés par le droit d auteur avril 2011 Lignes directrices de l ACPPU pour l utilisation de documents protégés par le droit d auteur I PRÉAMBULE

Plus en détail

«L AFFAIRE GOOGLE NEWS»

«L AFFAIRE GOOGLE NEWS» «L AFFAIRE GOOGLE NEWS» Les décisions 1 dans l affaire introduite par Copiepresse 2 contre Google ont déjà fait couler beaucoup d encre et ont été le sujet de très nombreux commentaires et d analyses,

Plus en détail

La protection contre les discriminations

La protection contre les discriminations Accueil > Informations pratiques > Fiches pratiques > Egalité professionnelle / Discrimination Dernière mise à jour le 22 avril 2010 La protection contre les discriminations Synthèse Toute décision de

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES

DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES Réutilisation des informations publiques produites et reçues par les Archives départementales de Tarn-et- Garonne PRÉAMBULE RÈGLEMENT approuvé par

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIEn: INTELLECfUELLE GENEVE

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIEn: INTELLECfUELLE GENEVE -t.:r- OMPI INRICEN/6 ORIGINAL: anglais DATE: 5 decembre 1995 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIEn: INTELLECfUELLE GENEVE COMITE D'EXPERTS SUR UN EVENTUEL INSTRUMENT RELATIF ALA PROTECTION DES DROITS DES

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE D ACCÈS AUX ARCHIVES DU CONSEIL DE LA NATION ATIKAMEKW

POLITIQUE-CADRE D ACCÈS AUX ARCHIVES DU CONSEIL DE LA NATION ATIKAMEKW POLITIQUE-CADRE D ACCÈS AUX ARCHIVES DU CONSEIL DE LA NATION ATIKAMEKW Adoptée le 18 mai 2006 par le Conseil d administration ATTENDU que les archives sont la propriété du Conseil de la Nation Atikamekw

Plus en détail

Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT) Genève (1996)

Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT) Genève (1996) BGBl. III - Ausgegeben am 17. März 2010 - Nr. 22 1 von 7 Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT) Genève (1996) Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WCT) Genève (1996) Table de matiére Préambule

Plus en détail

Exemple de directives relatives à l utilisation du courrier électronique et d Internet au sein de l'entreprise

Exemple de directives relatives à l utilisation du courrier électronique et d Internet au sein de l'entreprise http://www.droit-technologie.org Présente : Exemple de directives relatives à l utilisation du courrier électronique et d Internet au sein de l'entreprise Olivier Rijckaert Avocat au barreau de Bruxelles,

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON DES TRANSPOSITIONS DE LA DIRECTIVE 2001/29/CE

TABLEAU DE COMPARAISON DES TRANSPOSITIONS DE LA DIRECTIVE 2001/29/CE TABLEAU DE COMPARAISON DES TRANSPOSITIONS DE LA DIRECTIVE 2001/29/CE Etat membre Allemagne - Loi du 9 juillet 2003, transposition des dispositions obligatoires du texte) - Adoption d un nouveau projet

Plus en détail

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets Protection de la propriété intellectuelle au Canada En cette période où la recherche scientifique, le domaine technique et les activités commerciales évoluent rapidement, il devient de plus en plus important

Plus en détail

POLITIQUE DE SÉCURITÉ DE L INFORMATION DE TÉLÉ-QUÉBEC

POLITIQUE DE SÉCURITÉ DE L INFORMATION DE TÉLÉ-QUÉBEC POLITIQUE DE SÉCURITÉ DE L INFORMATION DE TÉLÉ-QUÉBEC ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 18 JUIN 2010 / RÉSOLUTION N O 1880 Page 1 de 7 PRÉAMBULE La présente politique est adoptée par le conseil

Plus en détail

SUPPLEMENT TRADING ELECTRONIQUE

SUPPLEMENT TRADING ELECTRONIQUE ActivTrades Plc est autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority SUPPLEMENT TRADING ELECTRONIQUE Ces conditions supplémentaires doivent être lues conjointement avec les Contrats Clients

Plus en détail

Avis de non-responsabilité et conditions applicables au site Web

Avis de non-responsabilité et conditions applicables au site Web Avis de non-responsabilité et conditions applicables au site Web IMPORTANT! VOTRE ACCÈS À CE SITE WEB ET LES RENSEIGNEMENTS ET/OU LE CONTENU QUE VOUS Y SOUMETTEZ SONT ASSUJETTIS AUX PRÉSENTES CONDITIONS

Plus en détail

RÈGLEMENTS DU CONCOURS Gagnez une certification en ligne SMART

RÈGLEMENTS DU CONCOURS Gagnez une certification en ligne SMART RÈGLEMENTS DU CONCOURS Gagnez une certification en ligne SMART 1. DURÉE DU CONCOURS Le concours «Gagnez une certification!» (ci-après le «Concours») est organisé par Marcotte Systèmes (ci-après l «Organisateur»).

Plus en détail

CONCOURS Plein feu sur le gril Printemps 2016

CONCOURS Plein feu sur le gril Printemps 2016 CONCOURS Plein feu sur le gril Printemps 2016 RÈGLEMENT 1) RONA inc. (l «Organisateur») est l organisateur du concours «Plein feu sur le gril!» (le «Concours»). ADMISSIBILITÉ 2) Le Concours débute le 24

Plus en détail

Adoptée le 12 février 2014 En vigueur le 14 mars 2014. Traduction en français mise à jour le 5 septembre 2014 TABLE DES MATIÈRES

Adoptée le 12 février 2014 En vigueur le 14 mars 2014. Traduction en français mise à jour le 5 septembre 2014 TABLE DES MATIÈRES CHARTE DE RÈGLEMENT UNIFORME DES LITIGES POUR LES ADRESSES FROGANS (UDRP-F) Publiée par l'op3ft, l'organisation à but non lucratif dont l'objet est de détenir, promouvoir, protéger et faire progresser

Plus en détail

Conditions de participation à la chanson d'alys «Le Noël de Lupin» (nom provisoire)

Conditions de participation à la chanson d'alys «Le Noël de Lupin» (nom provisoire) Conditions de participation à la chanson d'alys «Le Noël de Lupin» (nom provisoire) Entre VoxWave, SAS 805 316 825 R.C.S Melun (France) Ci-après dénommé «le Cessionnaire» D'UNE PART Et toute personne adressant

Plus en détail

Loi n 98-38 du 2 juin 1998 relative au Code de la Poste

Loi n 98-38 du 2 juin 1998 relative au Code de la Poste Loi n 98-38 du 2 juin 1998 relative au Code de la Poste Au nom du peuple, La chambre des députés ayant adopté. Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : Titre Premier : Dispositions

Plus en détail

Conditions générales pour Polaris Office version 2015

Conditions générales pour Polaris Office version 2015 Conditions générales pour Polaris Office version 2015 Vous devez lire attentivement les Conditions générales d'utilisation avant d'installer le produit. Polaris Office 2015 (ci-après dénommé «Logiciel»)

Plus en détail

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE Introduction La présente Règle établit les règles que les analystes doivent suivre lorsqu ils publient des rapports de recherche

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 36455 FRA Québec, le : 17 février 2015 Membre : Sophie Raymond, commissaire Commission de l équité salariale et 9061 1674 Québec inc. (connue sous le nom

Plus en détail

INTRODUCTION : EVALUATION ET ENREGISTREMENT

INTRODUCTION : EVALUATION ET ENREGISTREMENT Contrat de licence du logiciel «système medissimo» «système medissimo» Version 1.2.1.11 (version française) Copyright 2007 MEDISSIMO. Tous droits réservés. INTRODUCTION : EVALUATION ET ENREGISTREMENT La

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE Pour favoriser la création de nouveaux produits et services et contribuer au développement économique,

Plus en détail

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT)

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) F OMPI PCT/R/2/4 ORIGINAL : anglais DATE : 31 mai 2002 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) COMITÉ SUR LA

Plus en détail