UKRAINE. Loisurla responsabilitécivileen m atièrededom m agenucléaire etlesgarantiesfinancièresy afférentes* adoptéele13 décem bre2001

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UKRAINE. Loisurla responsabilitécivileen m atièrededom m agenucléaire etlesgarantiesfinancièresy afférentes* adoptéele13 décem bre2001"

Transcription

1 UKRAINE Loisurla responsabilitécivileen m atièrededom m agenucléaire etlesgarantiesfinancièresy afférentes* adoptéele13 décem bre2001 La présente Loirégitles relations visantla responsabilité civile en matière de domm age nucléaire, établit la procédure d indem nisation d un dom m age causé par un accident nucléaire, et fixe les m odalitésdelagarantiefinancièrecouvrantlaresponsabilitécivileetseslim ites. Chapitre I DISPO SITIONS GÉNÉRALES Article1 Définitionsdesnotions 1. D ans la présente Loi,les notions de «organisation exploitante»,«exploitantde l installation nucléaire» (ci-après dénom m é l exploitant),«installation nucléaire»,«m atière nucléaire», «dom m age nucléaire» sontutilisées au sens quileur estdonné dans la Loide l U kraine sur l utilisation de l énergie nucléaireetlasûretéradiologique D autresnotionsdanslaprésenteloisontutiliséesaveclessignificationssuivantes: «droitsdetirage spéciaux» :unité de com pte établie parle Fondsm onétaire international etutilisée parce dernierpoursestransactionsetaccords; «accord d indem nisation d un dom m age nucléaire» :accord passé entre la personne quia causé le dom m age nucléaire,l exploitantresponsable de sa survenue etl assureur (ou un autregarantfinancier)visantl indem nisation du dom m agenucléaireparl exploitant. * Traduction officieuseétablieparlesecrétariatdel AEN. 1. Letexte de cetteloiestreproduitdansle Supplém entau Bulletindedroitnucléaire n o

2 Article2 Législation applicableà la responsabilitécivileen m atièrededom m agenucléaire età sa garantiefinancière 1. La présente Loi régit les relations visant la responsabilité civile en matière de dommage nucléaire causé par un accident nucléaire ainsi que la garantie financière couvrant cette responsabilité. Les règles de droit civil, de droit nucléaire, de procédure civile et d autres dispositionslégislativesukrainienness appliquentaux relationsnon régiesparlaprésenteloi. 2. La présente Loiestune loispéciale(lex specialis) quil em porte surtoutes les autres lois de l Ukraineapplicablesaux relationsdanscedom aine. 3. A ucune règle dansla présente Loine peutêtre considérée com m e m ettantfin pourl U kraine à lavaliditéd accordsinternationaux en vigueurdontlecaractèreobligatoireaétéapprouvéparle Conseilsuprêm e de l Ukraine.Sidesrèglesautresque cellesfigurantdansla présente Loisont établies par des accords internationaux dont le caractère obligatoire a été approuvé par le Conseilsuprêmedel Ukraine,ce sontcesrèglesquis appliquent. Chapitre II FONDEM ENTSDE LA RESPONSABILITE CIVILE EN M ATIERE DE DOM M AGE NUCLEAIRE Article3 R esponsabilitédel exploitantd uneinstallation nucléaire en m atièrededom m agenucléaire La responsabilité d un exploitant visant un dom m age nucléaire et les raisons de sa survenue sont établies conformémentà la Loi de l Ukraine sur l utilisation de l énergie nucléaire et la sûreté radiologique età la Convention de V ienne relative à la responsabilité civile en m atière de dom m ages nucléaires. Article4 D om m agedonnantlieu à indem nisation etm oded indem nisation 1. A ux term esdelaprésenteloi,un dom m agenucléairedonnelieu àindem nisation. 2. U n dom m agenucléaireestindem nisableexclusivem entsousform epécuniaire. 14

3 Article5 Procédured indem nisation desdom m agesnucléaires 1. U n dom m age nucléaire peut être indem nisé sur la base d un accord d indem nisation d un dom m agenucléaireou d unedécision judiciaire. 2. U n dom m age nucléaire peut être indem nisé par l exploitant conform ém ent à un accord d indem nisation d un dom m age nucléaire passé entre l exploitant et la victim e avec la participation de l assureur (ou d un autre garant financier). U n accord d indem nisation d un dom m agenucléairedoit: répondreaux exigencesdesparagraphes2 à4 del article6 delaprésenteloi; êtrecertifiédevantnotaire,sil unedespartiesàl accord estunepersonnephysique ; nepasporteratteinteaux droitsdesvictim esou d autrespersonnes; être enregistré conformément à la procédure établie par le Cabinet des M inistres de l Ukraine. En concluantun accord d indem nisation d un dom m age nucléaire,une victim e exerce son droit àindem nisation d un dom m agenucléaire. 3. A u casoù lespartiesne parviendraientpasà se m ettre d accord,le litige visantl indem nisation d un dom m age nucléaire est réglé par voie judiciaire. A fin d établir les faits d un accident nucléaire, les faits ayant causé le dom m age nucléaireetlelien de causalitéentre eux,ilest obligatoiredeprocéderà une expertise judiciaire. 4. Les actions en réparation d un dom m age nucléaire peuventêtre introduites devantle tribunal ukrainien de la résidence (du lieu d habitation) du dem andeur,du défendeurou du lieu où le dommageaété occasionné. Article6 Lim itesdela responsabilitécivileen m atièrededom m agenucléaire 1. La responsabilité d un exploitanten m atière de dom m age nucléaire estlim itée à un m ontant équivalant à 150 m illions de droits de tirage spéciaux en m onnaie nationale par accident nucléaire. 2. La responsabilité d un exploitant en cas de décès est limitée à un montant équivalant à foislerevenu m inim al non taxé des citoyens 2 déterminé au m om ent où est prise la décision judiciaire(ou estconclu l accord d indem nisation du dom m age nucléaire)pourchaque décès. 2. À la date du 25 avril2002,le revenu officielm inim alnon taxé étaitde 17 hryvnia ukrainien (UAH),ce quicorrespond àenviron 3,3 USD ou 3,6 EUR. 15

4 3. La responsabilité d un exploitantà l égard de toute victim e d un dom m age causé à la santé est limitéeàunmontant équivalant à foislerevenu m inim al non taxé des citoyens*** déterm iné au m om entoù estprise la décision judiciaire(ou au m om entoù estconclu l accord d indem nisation du dom m age nucléaire),sans toutefois dépasserle m ontantdu dom m age réel causé. 4. La responsabilité de l exploitantà l égard d une personne en casde dom m age causé à sesbiens estlim itée à un m ontantéquivalantà fois le revenu m inim alnon taxé des citoyens*** déterm iné au m om entoù estprise la décision judiciaire(ou au m om entoù estconclu l accord d indem nisation du dom m age nucléaire),sans toutefois dépasserle m ontantdu dom m age réel causé. 5. Lesfraisde justice ne sontpas inclus aux fins du présentarticle etsontpayables en intégralité en supplém entdetoutm ontantd indem nisation susceptibled êtrefixéparletribunal. Chapitre III GARANTIEFINANCIERE VISANT LA RESPONSABILITE CIVILE EN M ATIERE DE DOM M AGE NUCLEAIRE Article7 G arantiefinancièrevisantla responsabilitécivileen m atière dedom m agenucléaire 1. L exploitantesttenu d avoir une garantie financière couvrantsa responsabilité en m atière de dom m age nucléaire lorsqu il sollicite la délivrance ou la prolongation d une autorisation d exploitation d une installation nucléaire, dans les lim ites d un m ontant équivalant à 150 m illions de droits de tirage spéciaux paraccidentnucléaire.la procédure etles m odalités de la garantie financière devantcouvrirla responsabilité de l exploitanten m atière de dom m age nucléairesontétabliesparlecabinetdesm inistresdel Ukraine. 2. La garantie financière visant la responsabilité civile en m atière de dom m age nucléaire est réaliséeparl exploitantau m oyen : d une assurance de la responsabilité civile visant un dom m age nucléaire susceptible d êtrecauséparsuited un accidentnucléaire; de l obtention d autres form es de garantie financière prévues par la législation de l Ukraine. Quantà la partie non couverte pard autres form es de garantie financière,une assurance de la responsabilité civile d un dom m age nucléaire susceptible d être causé par suite d un accident nucléaire estobligatoire. Le Cabinetdes M inistres de l U kraine peutaccorderà l exploitantd une installation nucléaire que l Étatse porte garantde la garantie financière visantla responsabilité civile en m atière de dom m agenucléaire. 16

5 Article8 A ssuranceobligatoirecouvrantla responsabilitéciviledel exploitant d uneinstallation nucléaireen m atièrededom m agenucléaire susceptibled êtrecauséparsuited un accidentnucléaire 1. L assurance obligatoire de la responsabilité civile de l exploitantd une installation nucléaire en m atière de dom m age nucléaire susceptible d être causé parsuite d un accidentnucléaire a pour objet de couvrir les intérêts m atériels de l exploitant liés à la nécessité d indem niser ce dom m age. L obligation de l exploitant visant le paiem ent de quelconques frais de justice et intérêts etdépens fixés par le Tribunalne peutfaire l objetque d une assurance distincte de celle de la responsabilité civile en m atière de dom m age nucléaire.l assurance de telsfraiset intérêts et dépens n est pas obligatoire. Le m ontant de l assurance prévue pour couvrir les intérêts etdépens n estpas considéré com m e une garantie financière visantla responsabilité civile en m atière de dom m age nucléaire aux fins du paragraphe1 de l article7 de la présente Loi. 2. Force exécutoire est conférée à l événem ent assuré, dans le cas de l assurance obligatoire couvrant laresponsabilitécivileenmatière de dom m age nucléaire, par la décision judiciaire visant l indem nisation du dom m age nucléaire, ou par la conclusion d un accord visant l indem nisation du dom m agenucléaire,auquell assureurpertinentestpartie. 3. Le paiem entde l indem nisation par l assurance s effectue dans un délaiquin excède pas un m oisàcom pterdeladatedesurvenuedel événem entassuré. 4. Les m odalités de fixation des tarifs applicables à l assurance obligatoire de la responsabilité civile enmatière de dom m age nucléaire sont déterminées par lecabinet des M inistres de l Ukraine. 5. L assureur quifournitl assurance obligatoire de la responsabilité civile de l exploitantd une installation nucléaire en m atière de dom m age nucléaire susceptible d être causé parsuite d un accident nucléaire est tenu d avoir une autorisation de fournir ce type d assurance conform ém entà la législation de l U kraine etêtre m em bre d un poold assurance nucléaire.les m odalités de création etde fonctionnem entdu poold assurance nucléaire sontrégies par des règlem entsquisontapprouvésparlecabinetdesm inistresdel Ukraine. Article9 Participation d assureursétrangersaux relationsconcernantl assuranceobligatoire dela responsabilitéen m atièrededom m agenucléaire A ux term esdes contratsd assurance de la responsabilité civile en m atière de dom m age nucléaire,les assureurspeuventpasserdescontratsde réassurance avec desassureursnon-résidentsà condition que cesassureursnon-résidentssoientm em bresdepoolsétrangersappropriésd assurancenucléaire. 17

6 Chapitre IV PA RTICIPA TION DE L ETAT A L INDEM NISA TION DESDOM M AGESNUCLEAIRES Article10 Participation del Étatà l indem nisation desdom m agesnucléaires 1. L État accorde des fonds en vue de l indem nisation d un dom m age nucléaire si le titre d exécution visantl indem nisation d un dom m age nucléaire a été retourné au dem andeurparce que le débiteur est dépourvu de biens à partir desquels le recouvrem ent peut être obtenu conform ém entaux m odalitésprescritesparlaloidel Ukrainesurlesprocéduresd exécution. 2. Pour obtenirdel État des fonds en vue de l indem nisation d un dom m age nucléaire, le dem andeursoum età l organism e habilité parle CabinetdesM inistresde l U kraine à procéderà despaiem entsen vuedel indem nisation dedom m agesnucléaires: unedem ande,sousform elibre,d indem nisation du dom m agenucléaire; letitred exécution relatifàl indem nisation du dom m agenucléaire; la décision du service d exécution de l État de retourner le titre d exécution au dem andeur. 3. A u vu desdocum entsénum érésdansleparagraphe2 du présentarticle,l organism e habilitépar le CabinetdesM inistresde l U kraine esttenu,dansun délaid un m ois,de prendre une décision visant le paiem ent des fonds dus au dem andeur concerné en vertu du titre d exécution. Le paiem entestopéréàpartirdesressourcesprévuesparlalégislation. 4. A yantprocédé à l indem nisation du dom m age nucléaire conform ém entau présentarticle,l État acquiertle droitd engagerune action récursoire qu ilexerce en présentantl ordre d exécution pertinentpourexécution en sa faveurdansun délaide cinq ans à com pterde la date à laquelle l indem nisation aétéopérée. Article11 Particularitésdela garantiefinancièrecouvrantla responsabilitécivile del exploitantdel installation nucléaire «C entralenucléairedetchernobyl» L Étatassure la couverture financière de la responsabilité civile en m atière de dom m age nucléaire de l exploitant de l installation nucléaire «Centrale nucléaire de Tchernobyl» selon les m odalités établiesparlecabinetdesm inistresdel Ukraine. 18

7 Chapitre V DISPO SITIONSFINALES 1. La présenteloientreenvigueurà ladate de sa publication. 2. D ans un délaid un an à com pterde l entrée en vigueurde la présente Loi,les exploitants,qui sonttitulairesd une autorisation d exploitation d une installation nucléaire,doiventobtenirune autorisation d exploitation d une installation nucléaire conformeàlaprésenteloi.iln estpas perçu depaiem entpourladélivrancedecetteautorisation. 3. Jusqu à l obtention par les opérateurs d autorisations conform ém entau point2 du ChapitreV «Dispositions finales»,leurs activités m enées conform ém entaux conditions des autorisations obtenuesantérieurem entne sontpasconsidéréescom m e étantnon conform esaux prescriptions de laprésenteloi. 4. Ilestportéam endem entdesloissuivantesdel Ukraine : 1. de la Loide l Ukraine surl assurance (Bulletin du Conseilsuprêm e de l U kraine,1996, n o 18, p.78, tel que m odifié parla Loi de l Ukraine n o 2745-IIIdu 4octobre 2001), article7,paragraphe1,point12,quis énoncecom m esuit: «12. assurance de la responsabilité civile de l exploitantd une installation nucléaire en m atière de dom m age nucléaire susceptible d être causé à la suite d un accident nucléaire»; 2. de la Loide l U kraine sur les procédures d exécution (Bulletin du Conseilsuprêm e de l Ukraine, 1999, n o 24, p.207).l article34 estcomplété par un point9 qui s énonce commesuit: «9. Les paiem ents au débiteur ou à un autre garant conform ém ent à la procédure prévue par lalégislation (y com pris conform ém ent à des accords d indem nisation des dom m agesnucléaires),de fraisd indem nisation d un dom m age nucléaire quisontégaux ou supérieursà la lim ite de responsabilité fixée parla loidansle casde l exploitantd une installation nucléaire.pour le calcul,les frais payés doiventêtre convertis en droits de tirage spéciaux établis par le Fonds m onétaire international, au cours officiel de la Banquenationaled Ukraineàladatedupaiem ent.» ; Au troisièm e alinéa du paragraphe2 de l article 36, les m ots etchiffres «point3 de l article34» doivent être rem placés par les m ots et chiffres «points3 et 9 de l article34». 5. Le Cabinet des M inistres de l Ukraine doit dans un délai de sixmoisàcompter de ladate d entréeen vigueurdelaprésenteloi: 1. élaboreretentérinerconformémentauxprescriptionsde laprésenteloi: des conditions particulières d autorisation des activités liées à l assurance de la responsabilitécivileenmatièrededom m agenucléaire; 19

8 lesstatutsd un poold assurancenucléairedel Ukraine ; un form ulaire type de contrat pour l assurance obligatoire de la responsabilité civileenm atièrededom m agenucléaire; une procédure de calcul des tarifs applicables à l assurance obligatoire de la responsabilitécivileenmatièrededom m agenucléaire; 2. m ettresesactesjuridico-norm atifsen conform itéaveclaprésenteloi; 3. s assurer que les m inistères etautres organism es centraux du pouvoir exécutif m ettent leursactesjuridico-norm atifsen conform itéaveclaprésenteloi. 20

&RXUVGHFRPSWDELOLWpILQDQFLqUH$$

&RXUVGHFRPSWDELOLWpILQDQFLqUH$$ &RXUVGHFRPSWDELOLWpILQDQFLqUH$$ &KDSLWUH/DPpWKRGHHWOHPRGqOHFRPSWDEOH L enregistrem ent des flux économ iques en com ptabilité doit se faire en respectant un principe fondam ental : OHSULQFLSHGHODSDUWLHGRXEOH.

Plus en détail

Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE

Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE Définitions (1) Les définitions qui suivent s appliquent à la présente règle. Champ d application «demande de réparation» Sont comprises parmi les demandes de réparation

Plus en détail

Convention réglant les rapports judiciaires en matière civile et commerciale entre la Suisse et la Turquie

Convention réglant les rapports judiciaires en matière civile et commerciale entre la Suisse et la Turquie Texte original Convention réglant les rapports judiciaires en matière civile et commerciale entre la Suisse et la Turquie 0.274.187.631 Conclue le 1 er juin 1933 Approuvée par l Assemblée fédérale le 12

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE, RETRAITE ET PREVOYANCE. Conditions d exonération des charges sociales

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE, RETRAITE ET PREVOYANCE. Conditions d exonération des charges sociales PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE, RETRAITE ET PREVOYANCE Conditions d exonération des charges sociales PARTIE 1 : CONDITIONS D EXONERATION DE CHARGES SOCIALES DES REGIMES DE PREVOYANCE ET RETRAITE La

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.15/2001/17/Add.3 6 juillet 2001 FRANÇAIS Original: RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

~~~~~~~ Le taux de transfert et les tem ps de réponses des inform ations à partir de ses serveurs ne sont pas garantis par Planet-Work.

~~~~~~~ Le taux de transfert et les tem ps de réponses des inform ations à partir de ses serveurs ne sont pas garantis par Planet-Work. PLAN ET- W ORK ~~~~~~~ CON DI TI ON S GEN ERALES 1) Accès aux services Planet-Work s engage à rendre ses serveurs et ceux de ses clients accessibles sur I nternet 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, sauf

Plus en détail

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum)

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) En cas de litige découlant de l'interprétation des présentes

Plus en détail

2. OBJET ET ETENDUE DES GARANTIES 2.1 Assurance obligatoire conformément à la loi du 10 avril 1971 sur les Accidents du travail (personnel rémunéré).

2. OBJET ET ETENDUE DES GARANTIES 2.1 Assurance obligatoire conformément à la loi du 10 avril 1971 sur les Accidents du travail (personnel rémunéré). - AD1074 1. GENERALITES 1.1 De quelles garanties se compose cette assurance Gens de maison? 1.1.1 Le personnel rémunéré (Article 2.1.). L assurance obligatoire Gens de maison (personnel salarié) garantit

Plus en détail

Pas d inscription possible (R.532-6)

Pas d inscription possible (R.532-6) 1 er cas : Le créancier dispose d un titre exécutoire (L.511-2) Cas : Décision d une juridiction de l ordre judiciaire ou administratif ayant force exécutoire acte notarié revêtu de la formule exécutoire

Plus en détail

POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 7 FORMULE D ASSURANCE EXCÉDENTAIRE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE

POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 7 FORMULE D ASSURANCE EXCÉDENTAIRE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 7 FORMULE D ASSURANCE EXCÉDENTAIRE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE 1 er mars 2001 Aux intéressés : Vous trouverez ci-joint le texte révisé de la police d'assurance

Plus en détail

Turquie. Date d adoption de la Loi : 9 novembre 2007 CHAPITRE 1. Objectif, Champ d application, Définitions et Abréviations

Turquie. Date d adoption de la Loi : 9 novembre 2007 CHAPITRE 1. Objectif, Champ d application, Définitions et Abréviations Turquie Traduction non officielle 1 de la Loi n o 5710 2 relative à la construction et à l exploitation de centrales nucléaires et à la vente de l énergie produite par ces centrales Date d adoption de

Plus en détail

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Commission des pensions Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Source: Loi sur les prestations de pension,

Plus en détail

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHAPITRE 1: CONDITIONS DANS LESQUELLES LE BUREAU LUXEMBOURGEOIS ACCORDE, REFUSE OU RETIRE SON AGREMENT A UN CORRESPONDANT 1.1 Comment remplir la fonction de correspondant

Plus en détail

Service d'inform ation des Comités de l'ocde. O LISnet

Service d'inform ation des Comités de l'ocde. O LISnet Service d'inform ation des Comités de l'ocde O LISnet Présentation générale Besoins des utilisateurs Les délégués aux réunions de l OCDE doiventêtre au courantdes travaux en cours au sein des Com ités,des

Plus en détail

Projet de loi n o 103 (2005, chapitre 17) Loi modifiant la Loi sur la justice administrative et d autres dispositions législatives

Projet de loi n o 103 (2005, chapitre 17) Loi modifiant la Loi sur la justice administrative et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 103 (2005, chapitre 17) Loi modifiant la Loi sur la justice administrative et d autres dispositions législatives Présenté le 26 avril 2005

Plus en détail

JORF n 0138 du 16 juin 2013. Texte n 1. LOI LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécur isation de l emploi

JORF n 0138 du 16 juin 2013. Texte n 1. LOI LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécur isation de l emploi JORF n 0138 du 16 juin 2013 Texte n 1 LOI LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécur isation de l emploi L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Vu la décision du Conseil constitutionnel

Plus en détail

14.040 n Loi sur l'assurance suisse contre les risques à l'exportation (LASRE). Modification

14.040 n Loi sur l'assurance suisse contre les risques à l'exportation (LASRE). Modification Session d'automne 04 e-parl 8.09.04 4:4 - - 4.040 n Loi sur l'assurance suisse contre les risques à l'exportation (LASRE). Modification Projet du Décision du du mai 04 du 8 septembre 04 Adhésion au projet

Plus en détail

Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133

Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133 Parue dans le Moniteur Belge du 28 décembre 2006 Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133 CHAPITRE VI. Fonds d indemnisation des victimes de l amiante Section 1re. Mission et fonctionnement

Plus en détail

ACCORD entre l Etat et la collectivité territoriale de Saint-Barthélemy concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale

ACCORD entre l Etat et la collectivité territoriale de Saint-Barthélemy concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale 1 ACCORD entre l Etat et la collectivité territoriale de Saint-Barthélemy concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale Le présent accord précise les modalités d application du 2 du

Plus en détail

LES FONDS LIES AU SECTEUR DES ASSURANCES. Création d'un Fonds de Garantie des Assurés

LES FONDS LIES AU SECTEUR DES ASSURANCES. Création d'un Fonds de Garantie des Assurés LES FONDS LIES AU SECTEUR DES ASSURANCES Création d'un Fonds de Garantie des Assurés Loi n 2000-98 du 31 décembre 2000 portant loi de finances pour l année 2001 (1). Article 35 Est crée un fonds intitulé

Plus en détail

Convention de stage d ingénieur

Convention de stage d ingénieur Convention de stage d ingénieur La présente convention tripartite intervient entre : L entreprise : (entreprise et adresse) représentée par (nom et titre du représentant) (ci-après l «Entreprise») ET L

Plus en détail

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF L ASSOCIATION : Construction humaine, Construction juridique. RAPPEL Un cadre législatif fondamental - article 1 loi du 1 juillet 1901 : «l association

Plus en détail

0.741.619.163 Accord entre la Suisse et l Autriche relatif aux transports internationaux par route

0.741.619.163 Accord entre la Suisse et l Autriche relatif aux transports internationaux par route Traduction 1 0.741.619.163 Accord entre la Suisse et l Autriche relatif aux transports internationaux par route Conclu le 22 octobre 1958 Entré en vigueur le 4 avril 1959 Le Conseil fédéral de la Confédération

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Article 1 : Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les conditions de mise à disposition par Free au profit d un annonceur

Plus en détail

ASSURANCE AUTO : POINT IMPORTANTS

ASSURANCE AUTO : POINT IMPORTANTS La convention RDR et d expertise ASSURANCE AUTO : POINT IMPORTANTS Le but de la convention est d accélérer les règlements de sinistre. Ainsi les frais de gestion sont diminués et les assurés sont contents.

Plus en détail

REGLEMENT DE LA VILLE DE FRIBOURG CONCERNANT L IMPOT COMMUNAL SUR LES CHIENS (du 18 janvier 1993) *

REGLEMENT DE LA VILLE DE FRIBOURG CONCERNANT L IMPOT COMMUNAL SUR LES CHIENS (du 18 janvier 1993) * REGLEMENT DE LA VILLE DE FRIBOURG CONCERNANT L IMPOT COMMUNAL SUR LES CHIENS (du 18 janvier 1993) * Le Conseil général de la Ville de Fribourg Vu 1 la loi du 25 septembre 1980 sur les communes (LCo, RSF

Plus en détail

E 4929 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010. le 12 novembre 2009 le 12 novembre 2009

E 4929 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010. le 12 novembre 2009 le 12 novembre 2009 E 4929 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 12 novembre 2009 le 12 novembre

Plus en détail

Manuel des directives - Indemnisation des dommages corporels 1. CHAMP D'APPLICATION

Manuel des directives - Indemnisation des dommages corporels 1. CHAMP D'APPLICATION 1. CHAMP D'APPLICATION Cette directive traite du paiement d intérêts par la Société de l assurance automobile du Québec (la Société). 2. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE Cette directive découle de la Loi sur

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 11 JUIN 2007 C.06.0255.N/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.06.0255.N D. J., Me Paul Wouters, avocat à la Cour de cassation, contre KBC ASSURANCES, société anonyme. I. La procédure devant la Cour

Plus en détail

GARANTIES D ASSURANCES ET FRAIS DE SECOURS. (recherche et secours) souscrites auprès des M.M.A

GARANTIES D ASSURANCES ET FRAIS DE SECOURS. (recherche et secours) souscrites auprès des M.M.A GARANTIES D ASSURANCES ET FRAIS DE SECOURS (recherche et secours) souscrites auprès des M.M.A Page 1 CONVENTIONS SPECIALES N 990 A (Annexe à un contrat n 140) ASSURANCE «Carte Journée Ski» Les présentes

Plus en détail

concernant les émoluments de la Police cantonale

concernant les émoluments de la Police cantonale Ordonnance du 22 décembre 2009 Entrée en vigueur : 01.01.2010 concernant les émoluments de la Police cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 15 novembre 1990 sur la Police cantonale

Plus en détail

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS/INSTITUTIONS

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS/INSTITUTIONS LE MEDECIN ET LES Depuis la loi du 4 mars 2002 dite «loi KOUCHNER» relative au droit des malades et à la qualité du système de santé, tout professionnel de santé doit obligatoirement souscrire une responsabilité

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2010 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

CONVENTION D HONORAIRES

CONVENTION D HONORAIRES CONVENTION D HONORAIRES Le, à Evere, au cabinet de l avocat Olivier DUPONT, sis rue Frans Pepermans, n 14, Entre Et ci-après dénommés conjointement «le client», Maître Olivier DUPONT, dont le cabinet est

Plus en détail

Traité entre la Principauté de Liechtenstein la Confédération suisse sur la protection conférée par les brevets d invention

Traité entre la Principauté de Liechtenstein la Confédération suisse sur la protection conférée par les brevets d invention Traité entre la Principauté de Liechtenstein la Confédération suisse sur la protection conférée par les brevets d invention (Traité sur les brevets) Conclu à Vaduz le 22 décembre 1978 Entré en vigueur

Plus en détail

SOLLICITATION DE COMMENTAIRES

SOLLICITATION DE COMMENTAIRES SOLLICITATION DE COMMENTAIRES En vertu de l article 194 de la Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2), l Autorité publie le projet de Règlement sur la formation continue

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01.2013 Afin de faciliter la lecture des dispositions contractuelles, certaines dénominations concernant des personnes sont au masculin; bien entendu, ces dénominations

Plus en détail

Comité permanent du droit des marques, des dessins et modèles industriels et des indications géographiques

Comité permanent du droit des marques, des dessins et modèles industriels et des indications géographiques F SCT/31/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JANVIER 2014 Comité permanent du droit des marques, des dessins et modèles industriels et des indications géographiques Trente et unième session Genève, 17 21 mars

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Projet de décret d application de la loi n 24-09 relative à la sécurité des produits et des services et complétant le dahir du 9 ramadan 1331 (12 aout 1913) formant code des

Plus en détail

Arrest van 15 december 2003 in de zaak A 2002/1. Arrêt du 15 décembre 2003 dans l affaire A 2002/1 FONDS COMMUN DE GARANTIE AUTOMOBILE

Arrest van 15 december 2003 in de zaak A 2002/1. Arrêt du 15 décembre 2003 dans l affaire A 2002/1 FONDS COMMUN DE GARANTIE AUTOMOBILE COUR DE JUSTICE BENELUX GERECHTSHOF ~ A 2002/1/10 Arrest van 15 december 2003 in de zaak A 2002/1 Inzake : JOORIS tegen MOTORWAARBORGFONDS Procestaal : Nederlands Arrêt du 15 décembre 2003 dans l affaire

Plus en détail

Annexe 2. A la Résolution d Ensemble sur la Facilitation des Transports Routiers (R.E.4)

Annexe 2. A la Résolution d Ensemble sur la Facilitation des Transports Routiers (R.E.4) Annexe 2 A la Résolution d Ensemble sur la Facilitation des Transports Routiers (R.E.4) Adoptée à la 94 ème Session du Groupe de Travail des Transports Routier (S.C.1) de la Commission Economique pour

Plus en détail

CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA

CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA DEUXIEME EDITION 2001 L assureur est tenu, avant la conclusion du contrat de fournir une fiche d information sur le prix, les garanties et les exclusions.

Plus en détail

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007 DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES Gildas Rostain September 2007 INTRODUCTION Le rôle de l expert Les différentes missions d expertise La définition de l expertise judiciaire

Plus en détail

«FLOTTE AUTOMOBILE & AUTO-MISSION» 2010 2012

«FLOTTE AUTOMOBILE & AUTO-MISSION» 2010 2012 Flotte Automobile & Auto-mission 2010 2012 REPUBLIQUE FRANCAISE VILLE DE SAINT GALMIER «FLOTTE AUTOMOBILE & AUTO-MISSION» 2010 2012 CAHIER DES CHARGES PERSONNE PUBLIQUE CONTRACTANTE : Ville de SAINT GALMIER

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3110 Convention collective nationale IDCC : 2247. ENTREPRISES DE COURTAGE

Plus en détail

ACTEURS DE L EXÉCUTION

ACTEURS DE L EXÉCUTION Au Luxembourg, le principal acteur de l exécution est l huissier de justice. Muni d un titre exécutoire qui remplit les conditions de son exécution (voir fiche 1), le créancier pourra s adresser à l huissier

Plus en détail

Fiche pratique Les délais de prescription

Fiche pratique Les délais de prescription Fiche pratique Les délais de prescription La prescription désigne la durée au-delà de laquelle une action en justice, civile ou pénale, n est plus recevable. La prescription est un mode légal d acquisition

Plus en détail

CHAPITRE I ER. Créer de nouveaux droits pour les salariés. Section 1. De nouveaux droits individuels pour la sécurisation des parcours.

CHAPITRE I ER. Créer de nouveaux droits pour les salariés. Section 1. De nouveaux droits individuels pour la sécurisation des parcours. Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 4 avril 2013

Plus en détail

Décret exécutif n 04-103. Du 15 Safar 1425. Correspondant au 5 avril 2004. Portant création et fixant les statuts du. Fonds de Garantie Automobile.

Décret exécutif n 04-103. Du 15 Safar 1425. Correspondant au 5 avril 2004. Portant création et fixant les statuts du. Fonds de Garantie Automobile. JOURNAL OFFICIEL N 21 DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE Du 7 avril 2004 Décret exécutif n 04-103 Du 15 Safar 1425 Correspondant au 5 avril 2004 Portant création et fixant les statuts du Fonds de Garantie Automobile.

Plus en détail

La transaction amiable, Procédures et indemnisation. Brahim KOBBI FTUSA

La transaction amiable, Procédures et indemnisation. Brahim KOBBI FTUSA , Procédures et indemnisation Brahim KOBBI FTUSA Introduction Les préjudices indemnisables Les modes d indemnisation L indemnisation amiable Conclusion 2 Introduction L assurance automobile est désormais

Plus en détail

ÉTUDES. La réception en droit suisse de la Convention de Paris et de la Convention complémentaire de Bruxelles révisées

ÉTUDES. La réception en droit suisse de la Convention de Paris et de la Convention complémentaire de Bruxelles révisées ÉTUDES La réception en droit suisse de la Convention de Paris et de la Convention complémentaire de Bruxelles révisées par Renato Tami et Sandro Daïna* 1. Situation générale et droit applicable La Loi

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2015 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

ANNEXE «DOCUMENTS DE GARANTIE»

ANNEXE «DOCUMENTS DE GARANTIE» ANNEXE «DOCUMENTS DE GARANTIE» Au Contrat GRD-Fournisseur Documents associés : Contrat GRD-Fournisseur Résumé : Ce document, annexe au contrat GRD-Fournisseur, définit les déclarations et modèles de documents

Plus en détail

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA Convention La durée du contrat est fixée aux conditions particulières. Elle ne peut excéder un an. A chaque échéance annuelle, le contrat est reconduit tacitement pour des périodes consécutives d un an.

Plus en détail

STAGES OBLIGATOIRES REALISES HORS DU TERRITOIRE NATIONAL. Principes juridiques

STAGES OBLIGATOIRES REALISES HORS DU TERRITOIRE NATIONAL. Principes juridiques STAGES OBLIGATOIRES REALISES HORS DU TERRITOIRE NATIONAL Principes juridiques STAGES OBLIGATOIRES HORS DU TERRITOIRE NATIONAL Formalisme et durée des conventions de stage : -Emargement obligatoire par

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Mairie de Grimaud - Service des marchés publics Hôtel de Ville 83316 GRIMAUD Tél: 0494556913 FOURNITURE ET INSTALLATION D EQUIPEMENTS FUNERAIRES Mairie

Plus en détail

Règlement relatif aux taxes d exploitation sur les débits de boissons alcooliques à l emporter, aux émoluments de surveillance des établissements, à

Règlement relatif aux taxes d exploitation sur les débits de boissons alcooliques à l emporter, aux émoluments de surveillance des établissements, à Règlement relatif aux taxes d exploitation sur les débits de boissons alcooliques à l emporter, aux émoluments de surveillance des établissements, à la délivrance d autorisations d exploitation et de permis

Plus en détail

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 4.5.2015 COM(2015) 194 final 2015/0101 (NLE) Proposition de DÉCISION DU CONSEIL relative à la conclusion, au nom de l'union européenne, du protocole pour éliminer le

Plus en détail

Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS :

Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS : Royaume du Maroc Rabat, le 14 juin 2007 Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires 178 س 2 77 Etrangères et de la Coopération 11/ /08 CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS : - Les

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

POLITIQUE MINISTÉRIELLE EN MATIÈRE DE RECOUVREMENT

POLITIQUE MINISTÉRIELLE EN MATIÈRE DE RECOUVREMENT POLITIQUE MINISTÉRIELLE EN MATIÈRE DE RECOUVREMENT 1. CONTEXTE Dans un souci d équité et de saine gestion des fonds publics, le ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale (MESS) se doit de recouvrer

Plus en détail

Loi sur les noms commerciaux*

Loi sur les noms commerciaux* Loi sur les noms commerciaux* (du 23 novembre 1999) TABLE DES MATIÈRES** Article Chapitre 1 er : Chapitre 2 : Chapitre 3 : Chapitre 4 : Chapitre 5 : Dispositions générales Rapports régis par la présente

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT)

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) à partir du 1 er août 2014 Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1 Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX 09, et,

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 301 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 17 février 2010 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, visant à améliorer l'indemnisation des victimes de

Plus en détail

LES AP INVEST CONDITIONS GÉNÉRALES. Référence IT26-05/2005 QUELLE SIGNIFICATION ACCORDONS-NOUS AUX NOTIONS SUIVANTES?

LES AP INVEST CONDITIONS GÉNÉRALES. Référence IT26-05/2005 QUELLE SIGNIFICATION ACCORDONS-NOUS AUX NOTIONS SUIVANTES? LES AP INVEST CONDITIONS GÉNÉRALES Référence IT26-05/2005 Article 1 QUELLE SIGNIFICATION ACCORDONS-NOUS AUX NOTIONS SUIVANTES? 1. Qu entendons-nous par «NOUS»? Les AP, une marque et un nom commercial de

Plus en détail

Il convient de rem arquer que :

Il convient de rem arquer que : Les liens sont inactifs sur cette page Imprimer la page en cliquant ici! Auteur Victor DAVIDOVICI Titre Date De l'utilisation du coefficient de com portem ent Édition novem bre 2001 (I) Il est connu que

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. entre L'OBSERVATOIRE DE PARIS L'ORGANISME D'ACCUEIL. ci-après désigné :

CONVENTION DE STAGE. entre L'OBSERVATOIRE DE PARIS L'ORGANISME D'ACCUEIL. ci-après désigné : CONVENTION DE STAGE entre L'OBSERVATOIRE DE PARIS et L'ORGANISME D'ACCUEIL ci-après désigné : en vue de l'organisation des STAGES OBLIGATOIREMENT INCLUS dans la formation conduisant au MASTER DE RECHERCHE

Plus en détail

Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs

Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs Instruction COSOB n 03-03 du 21 décembre 2003 relative au modèle de convention d ouverture de compte conclue entre les teneurs de compteconservateurs habilités et leurs clients Article 1er. En application

Plus en détail

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA Convention La durée du contrat est fixée aux conditions particulières. Elle ne peut excéder un an. A chaque échéance annuelle, le contrat est reconduit tacitement pour des périodes consécutives d un an.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

Centre international d études pédagogiques

Centre international d études pédagogiques Centre international d études pédagogiques 92318 Sèvres Cedex Tél. : 33 (0)1 45 07 60 22 - Fax : 33 (0)1 45 07 60 31 Site Internet : www.ciep.fr MARCHE DE SERVICES DE COMMUNICATIONS MOBILES VOIX ET DONNEES

Plus en détail

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES Entre les soussignés : - La commune de CLERMONT, Oise représentée par son Maire, Monsieur Lionel OLLIVIER, autorisé par délibération du conseil municipal

Plus en détail

Evaluation de la SdF des logiciels de contrôle-commande à la RATP Bilan et perspectives

Evaluation de la SdF des logiciels de contrôle-commande à la RATP Bilan et perspectives Evaluation de la SdF des logiciels de contrôle-commande à la RATP Bilan et perspectives Pierre CHARTIER Atelier de Qualification des Logiciels 17 juin 2003 PLAN La sécurité du logicielà la RATP Le processus

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES APPLIQUÉES PAR LA BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE EN MATIÈRE DE CRÉANCES PRIVÉES LORSQU ELLE AGIT EN

CONDITIONS PARTICULIERES APPLIQUÉES PAR LA BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE EN MATIÈRE DE CRÉANCES PRIVÉES LORSQU ELLE AGIT EN CONDITIONS PARTICULIERES APPLIQUÉES PAR LA BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE EN MATIÈRE DE CRÉANCES PRIVÉES LORSQU ELLE AGIT EN QUALITÉ DE BCC ET DE BANQUE APPORTANT SON CONCOURS Conditions particulières appliquées

Plus en détail

Internet - Contrat d'hébergement d'un site web

Internet - Contrat d'hébergement d'un site web Internet - Contrat d'hébergement d'un site web ENTRE : [ci-après le " client "] ET : la Société AZUR MULTIMEDIA SOLUTIONS, SIRET 50881874700026 au RCS de NICE [ci-après «l hebergeur»] 1. Objet 1.1. L Hébergeur

Plus en détail

Conditions Générales de Service

Conditions Générales de Service Conditions Générales de Service Les présentes conditions générales de service (ci-après les «CGS») s appliquent aux services fournis par la société ONBOOJE (ci-après «ONBOOJE») à sa clientèle de particuliers

Plus en détail

Numéro du rôle : 4525. Arrêt n 83/2009 du 14 mai 2009 A R R E T

Numéro du rôle : 4525. Arrêt n 83/2009 du 14 mai 2009 A R R E T Numéro du rôle : 4525 Arrêt n 83/2009 du 14 mai 2009 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 7, 13, alinéa 2, de l arrêté-loi du 28 décembre 1944 concernant la sécurité sociale

Plus en détail

CONVENTION D EXPLOITATION D UN SERVICE PUBLIC DE TRANSPORT A LA DEMANDE PAR TAXI

CONVENTION D EXPLOITATION D UN SERVICE PUBLIC DE TRANSPORT A LA DEMANDE PAR TAXI CONVENTION D EXPLOITATION D UN SERVICE PUBLIC DE TRANSPORT A LA DEMANDE PAR TAXI ENTRE La Communauté de Communes du Secteur d Illfurth agissant en vertu d une délibération du Conseil de Communauté du 7

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Note du 24 février 2015 de présentation des dispositions du décret n 2014-1502 du 12 décembre 2014 relatif aux demandes d aide juridictionnelle en cas de prise en charge par un dispositif de protection

Plus en détail

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Assurance dommages Entreprises d assurance avec

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté de Communes du Pays Granvillais - Service des Marchés publics 197 Avenue des Vendéens BP 231 50402 Granville Cedex Tél: 02 33 91 38 60 ACHAT

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

Règlement concernant les frais, dépens et indemnités fixés par le Tribunal administratif fédéral

Règlement concernant les frais, dépens et indemnités fixés par le Tribunal administratif fédéral Règlement concernant les frais, dépens et indemnités fixés par le Tribunal administratif fédéral (FITAF) 173.320.2 du 21 février 2008 (Etat le 1 er avril 2010) Le Tribunal administratif fédéral, vu l art.

Plus en détail

Paris, le 24 février 2015

Paris, le 24 février 2015 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Paris, le 24 février 2015 SERVICE DE L ACCÈS AU DROIT ET À LA JUSTICE ET DE L AIDE AUX VICTIMES LE CHEF DE SERVICE LA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE à POUR ATTRIBUTION Monsieur

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU TELEPAIEMENT DES IMPOTS, DROITS, TAXES, CONTRIBUTIONS ET REDEVANCES. Il a été convenu ce qui suit :

CONVENTION RELATIVE AU TELEPAIEMENT DES IMPOTS, DROITS, TAXES, CONTRIBUTIONS ET REDEVANCES. Il a été convenu ce qui suit : CONVENTION RELATIVE AU TELEPAIEMENT DES IMPOTS, DROITS, TAXES, CONTRIBUTIONS ET REDEVANCES Entre : L Etat du Sénégal représenté par le Directeur général des Impôts et des Domaines, d une part ; «BANQUE»,

Plus en détail

REGLEMENT SUR L OCTROI DE LA PROTECTION JURIDIQUE

REGLEMENT SUR L OCTROI DE LA PROTECTION JURIDIQUE REGLEMENT SUR L OCTROI DE LA PROTECTION JURIDIQUE Toutes les désignations de personnes utilisées dans ce règlement sont applicables par analogie aussi bien aux personnes de sexe masculin que féminin. Le

Plus en détail

Convention de stage d ingénieur

Convention de stage d ingénieur Convention de stage d ingénieur Art. 0 Champ d application La convention règle les rapports entre les différentes parties pour un stage d ingénieur obligatoire qui s inscrit dans le cursus de formation

Plus en détail

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Décret n 2008-355 du 11 Février 2008, relatif à l organisation et au fonctionnement de la caisse de prévoyance Et de retraite des avocats

Décret n 2008-355 du 11 Février 2008, relatif à l organisation et au fonctionnement de la caisse de prévoyance Et de retraite des avocats Décret n 2008-355 du 11 Février 2008, relatif à l organisation et au fonctionnement de la caisse de prévoyance Et de retraite des avocats Le Président de la République; Sur proposition du ministre des

Plus en détail

Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève

Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève «Task Force LAMat» AMat Etat au 1 er janvier 2010 Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève Rapport avec le droit fédéral En date du 1 er juillet 2005, la législation fédérale sur les allocations

Plus en détail

Les cantons, vu les art. 15, 16 et 34 de la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels du 8 juin 1923 1, arrêtent:

Les cantons, vu les art. 15, 16 et 34 de la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels du 8 juin 1923 1, arrêtent: Convention intercantonale sur la surveillance, l autorisation et la répartition du bénéfice de loteries et paris exploités sur le plan intercantonal ou sur l ensemble de la Suisse adoptée par la Conférence

Plus en détail

PRINCIPES DE DROIT EUROPÉEN DE LA FAMILLE CONCERNANT LES RELATIONS PATRIMONIALES DES ÉPOUX

PRINCIPES DE DROIT EUROPÉEN DE LA FAMILLE CONCERNANT LES RELATIONS PATRIMONIALES DES ÉPOUX PRINCIPES DE DROIT EUROPÉEN DE LA FAMILLE CONCERNANT LES RELATIONS PATRIMONIALES DES ÉPOUX PREAMBULE Reconnaissant que, malgré les diversités existant entre les systèmes nationaux de droit de la famille,

Plus en détail

N 26 MINISTÈRE DES FINANCES. de l Institut Belgo-Luxembourgeois. du Change

N 26 MINISTÈRE DES FINANCES. de l Institut Belgo-Luxembourgeois. du Change Mémorial du Grand-Duché de Luxembourg 553 Memorial des Großherzogtums Luxemburg. Lundi, le 19 mai 1958. N 26 Montag, den 19. Mai 1958. MINISTÈRE DES FINANCES. Institut Belgo-Luxembourgeois du Change Décision

Plus en détail

L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES

L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES QUELQUES CHIFFRES 2004 : 43.177 accidents 4.356 décès 64.714 blessés environ 40 milliards DA coût 600.000 déclarations de sinistres matériels/an 57.000 déclarations

Plus en détail

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE MARITIME DES CORPS DE NAVIRES DE MER CONTRE LES RISQUES DE GUERRE, DE PIRATERIE, DE TERRORISME

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE MARITIME DES CORPS DE NAVIRES DE MER CONTRE LES RISQUES DE GUERRE, DE PIRATERIE, DE TERRORISME Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES. Référence : 12008

CONDITIONS GÉNÉRALES. Référence : 12008 Assurance PROSPECTION CONDITIONS GÉNÉRALES SOMMAIRE Préambule 3 Article 1 Objet du contrat 4 Article 2 Dépenses garanties 4 Article 3 Durée du contrat 4 Article 4 Etablissement du compte d amortissement

Plus en détail

Peut-on envisager un effet direct?

Peut-on envisager un effet direct? Les implications de la convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées sur la législation de l UE concernant le handicap Peut-on envisager un effet direct? Peut-on envisager

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1)

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2, a. 200, 1 er al., par. 1, 2, 3,

Plus en détail

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg Arrangement administratif relatif aux modalités d application de la convention entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg sur la sécurité sociale En application du paragraphe (2), a) de

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/38 NOTE COMMUNE N 25/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/38 NOTE COMMUNE N 25/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/04/15 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/38 NOTE COMMUNE N 25/2002 O B J E T: Commentaire des dispositions

Plus en détail