UKRAINE. Loisurla responsabilitécivileen m atièrededom m agenucléaire etlesgarantiesfinancièresy afférentes* adoptéele13 décem bre2001

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UKRAINE. Loisurla responsabilitécivileen m atièrededom m agenucléaire etlesgarantiesfinancièresy afférentes* adoptéele13 décem bre2001"

Transcription

1 UKRAINE Loisurla responsabilitécivileen m atièrededom m agenucléaire etlesgarantiesfinancièresy afférentes* adoptéele13 décem bre2001 La présente Loirégitles relations visantla responsabilité civile en matière de domm age nucléaire, établit la procédure d indem nisation d un dom m age causé par un accident nucléaire, et fixe les m odalitésdelagarantiefinancièrecouvrantlaresponsabilitécivileetseslim ites. Chapitre I DISPO SITIONS GÉNÉRALES Article1 Définitionsdesnotions 1. D ans la présente Loi,les notions de «organisation exploitante»,«exploitantde l installation nucléaire» (ci-après dénom m é l exploitant),«installation nucléaire»,«m atière nucléaire», «dom m age nucléaire» sontutilisées au sens quileur estdonné dans la Loide l U kraine sur l utilisation de l énergie nucléaireetlasûretéradiologique D autresnotionsdanslaprésenteloisontutiliséesaveclessignificationssuivantes: «droitsdetirage spéciaux» :unité de com pte établie parle Fondsm onétaire international etutilisée parce dernierpoursestransactionsetaccords; «accord d indem nisation d un dom m age nucléaire» :accord passé entre la personne quia causé le dom m age nucléaire,l exploitantresponsable de sa survenue etl assureur (ou un autregarantfinancier)visantl indem nisation du dom m agenucléaireparl exploitant. * Traduction officieuseétablieparlesecrétariatdel AEN. 1. Letexte de cetteloiestreproduitdansle Supplém entau Bulletindedroitnucléaire n o

2 Article2 Législation applicableà la responsabilitécivileen m atièrededom m agenucléaire età sa garantiefinancière 1. La présente Loi régit les relations visant la responsabilité civile en matière de dommage nucléaire causé par un accident nucléaire ainsi que la garantie financière couvrant cette responsabilité. Les règles de droit civil, de droit nucléaire, de procédure civile et d autres dispositionslégislativesukrainienness appliquentaux relationsnon régiesparlaprésenteloi. 2. La présente Loiestune loispéciale(lex specialis) quil em porte surtoutes les autres lois de l Ukraineapplicablesaux relationsdanscedom aine. 3. A ucune règle dansla présente Loine peutêtre considérée com m e m ettantfin pourl U kraine à lavaliditéd accordsinternationaux en vigueurdontlecaractèreobligatoireaétéapprouvéparle Conseilsuprêm e de l Ukraine.Sidesrèglesautresque cellesfigurantdansla présente Loisont établies par des accords internationaux dont le caractère obligatoire a été approuvé par le Conseilsuprêmedel Ukraine,ce sontcesrèglesquis appliquent. Chapitre II FONDEM ENTSDE LA RESPONSABILITE CIVILE EN M ATIERE DE DOM M AGE NUCLEAIRE Article3 R esponsabilitédel exploitantd uneinstallation nucléaire en m atièrededom m agenucléaire La responsabilité d un exploitant visant un dom m age nucléaire et les raisons de sa survenue sont établies conformémentà la Loi de l Ukraine sur l utilisation de l énergie nucléaire et la sûreté radiologique età la Convention de V ienne relative à la responsabilité civile en m atière de dom m ages nucléaires. Article4 D om m agedonnantlieu à indem nisation etm oded indem nisation 1. A ux term esdelaprésenteloi,un dom m agenucléairedonnelieu àindem nisation. 2. U n dom m agenucléaireestindem nisableexclusivem entsousform epécuniaire. 14

3 Article5 Procédured indem nisation desdom m agesnucléaires 1. U n dom m age nucléaire peut être indem nisé sur la base d un accord d indem nisation d un dom m agenucléaireou d unedécision judiciaire. 2. U n dom m age nucléaire peut être indem nisé par l exploitant conform ém ent à un accord d indem nisation d un dom m age nucléaire passé entre l exploitant et la victim e avec la participation de l assureur (ou d un autre garant financier). U n accord d indem nisation d un dom m agenucléairedoit: répondreaux exigencesdesparagraphes2 à4 del article6 delaprésenteloi; êtrecertifiédevantnotaire,sil unedespartiesàl accord estunepersonnephysique ; nepasporteratteinteaux droitsdesvictim esou d autrespersonnes; être enregistré conformément à la procédure établie par le Cabinet des M inistres de l Ukraine. En concluantun accord d indem nisation d un dom m age nucléaire,une victim e exerce son droit àindem nisation d un dom m agenucléaire. 3. A u casoù lespartiesne parviendraientpasà se m ettre d accord,le litige visantl indem nisation d un dom m age nucléaire est réglé par voie judiciaire. A fin d établir les faits d un accident nucléaire, les faits ayant causé le dom m age nucléaireetlelien de causalitéentre eux,ilest obligatoiredeprocéderà une expertise judiciaire. 4. Les actions en réparation d un dom m age nucléaire peuventêtre introduites devantle tribunal ukrainien de la résidence (du lieu d habitation) du dem andeur,du défendeurou du lieu où le dommageaété occasionné. Article6 Lim itesdela responsabilitécivileen m atièrededom m agenucléaire 1. La responsabilité d un exploitanten m atière de dom m age nucléaire estlim itée à un m ontant équivalant à 150 m illions de droits de tirage spéciaux en m onnaie nationale par accident nucléaire. 2. La responsabilité d un exploitant en cas de décès est limitée à un montant équivalant à foislerevenu m inim al non taxé des citoyens 2 déterminé au m om ent où est prise la décision judiciaire(ou estconclu l accord d indem nisation du dom m age nucléaire)pourchaque décès. 2. À la date du 25 avril2002,le revenu officielm inim alnon taxé étaitde 17 hryvnia ukrainien (UAH),ce quicorrespond àenviron 3,3 USD ou 3,6 EUR. 15

4 3. La responsabilité d un exploitantà l égard de toute victim e d un dom m age causé à la santé est limitéeàunmontant équivalant à foislerevenu m inim al non taxé des citoyens*** déterm iné au m om entoù estprise la décision judiciaire(ou au m om entoù estconclu l accord d indem nisation du dom m age nucléaire),sans toutefois dépasserle m ontantdu dom m age réel causé. 4. La responsabilité de l exploitantà l égard d une personne en casde dom m age causé à sesbiens estlim itée à un m ontantéquivalantà fois le revenu m inim alnon taxé des citoyens*** déterm iné au m om entoù estprise la décision judiciaire(ou au m om entoù estconclu l accord d indem nisation du dom m age nucléaire),sans toutefois dépasserle m ontantdu dom m age réel causé. 5. Lesfraisde justice ne sontpas inclus aux fins du présentarticle etsontpayables en intégralité en supplém entdetoutm ontantd indem nisation susceptibled êtrefixéparletribunal. Chapitre III GARANTIEFINANCIERE VISANT LA RESPONSABILITE CIVILE EN M ATIERE DE DOM M AGE NUCLEAIRE Article7 G arantiefinancièrevisantla responsabilitécivileen m atière dedom m agenucléaire 1. L exploitantesttenu d avoir une garantie financière couvrantsa responsabilité en m atière de dom m age nucléaire lorsqu il sollicite la délivrance ou la prolongation d une autorisation d exploitation d une installation nucléaire, dans les lim ites d un m ontant équivalant à 150 m illions de droits de tirage spéciaux paraccidentnucléaire.la procédure etles m odalités de la garantie financière devantcouvrirla responsabilité de l exploitanten m atière de dom m age nucléairesontétabliesparlecabinetdesm inistresdel Ukraine. 2. La garantie financière visant la responsabilité civile en m atière de dom m age nucléaire est réaliséeparl exploitantau m oyen : d une assurance de la responsabilité civile visant un dom m age nucléaire susceptible d êtrecauséparsuited un accidentnucléaire; de l obtention d autres form es de garantie financière prévues par la législation de l Ukraine. Quantà la partie non couverte pard autres form es de garantie financière,une assurance de la responsabilité civile d un dom m age nucléaire susceptible d être causé par suite d un accident nucléaire estobligatoire. Le Cabinetdes M inistres de l U kraine peutaccorderà l exploitantd une installation nucléaire que l Étatse porte garantde la garantie financière visantla responsabilité civile en m atière de dom m agenucléaire. 16

5 Article8 A ssuranceobligatoirecouvrantla responsabilitéciviledel exploitant d uneinstallation nucléaireen m atièrededom m agenucléaire susceptibled êtrecauséparsuited un accidentnucléaire 1. L assurance obligatoire de la responsabilité civile de l exploitantd une installation nucléaire en m atière de dom m age nucléaire susceptible d être causé parsuite d un accidentnucléaire a pour objet de couvrir les intérêts m atériels de l exploitant liés à la nécessité d indem niser ce dom m age. L obligation de l exploitant visant le paiem ent de quelconques frais de justice et intérêts etdépens fixés par le Tribunalne peutfaire l objetque d une assurance distincte de celle de la responsabilité civile en m atière de dom m age nucléaire.l assurance de telsfraiset intérêts et dépens n est pas obligatoire. Le m ontant de l assurance prévue pour couvrir les intérêts etdépens n estpas considéré com m e une garantie financière visantla responsabilité civile en m atière de dom m age nucléaire aux fins du paragraphe1 de l article7 de la présente Loi. 2. Force exécutoire est conférée à l événem ent assuré, dans le cas de l assurance obligatoire couvrant laresponsabilitécivileenmatière de dom m age nucléaire, par la décision judiciaire visant l indem nisation du dom m age nucléaire, ou par la conclusion d un accord visant l indem nisation du dom m agenucléaire,auquell assureurpertinentestpartie. 3. Le paiem entde l indem nisation par l assurance s effectue dans un délaiquin excède pas un m oisàcom pterdeladatedesurvenuedel événem entassuré. 4. Les m odalités de fixation des tarifs applicables à l assurance obligatoire de la responsabilité civile enmatière de dom m age nucléaire sont déterminées par lecabinet des M inistres de l Ukraine. 5. L assureur quifournitl assurance obligatoire de la responsabilité civile de l exploitantd une installation nucléaire en m atière de dom m age nucléaire susceptible d être causé parsuite d un accident nucléaire est tenu d avoir une autorisation de fournir ce type d assurance conform ém entà la législation de l U kraine etêtre m em bre d un poold assurance nucléaire.les m odalités de création etde fonctionnem entdu poold assurance nucléaire sontrégies par des règlem entsquisontapprouvésparlecabinetdesm inistresdel Ukraine. Article9 Participation d assureursétrangersaux relationsconcernantl assuranceobligatoire dela responsabilitéen m atièrededom m agenucléaire A ux term esdes contratsd assurance de la responsabilité civile en m atière de dom m age nucléaire,les assureurspeuventpasserdescontratsde réassurance avec desassureursnon-résidentsà condition que cesassureursnon-résidentssoientm em bresdepoolsétrangersappropriésd assurancenucléaire. 17

6 Chapitre IV PA RTICIPA TION DE L ETAT A L INDEM NISA TION DESDOM M AGESNUCLEAIRES Article10 Participation del Étatà l indem nisation desdom m agesnucléaires 1. L État accorde des fonds en vue de l indem nisation d un dom m age nucléaire si le titre d exécution visantl indem nisation d un dom m age nucléaire a été retourné au dem andeurparce que le débiteur est dépourvu de biens à partir desquels le recouvrem ent peut être obtenu conform ém entaux m odalitésprescritesparlaloidel Ukrainesurlesprocéduresd exécution. 2. Pour obtenirdel État des fonds en vue de l indem nisation d un dom m age nucléaire, le dem andeursoum età l organism e habilité parle CabinetdesM inistresde l U kraine à procéderà despaiem entsen vuedel indem nisation dedom m agesnucléaires: unedem ande,sousform elibre,d indem nisation du dom m agenucléaire; letitred exécution relatifàl indem nisation du dom m agenucléaire; la décision du service d exécution de l État de retourner le titre d exécution au dem andeur. 3. A u vu desdocum entsénum érésdansleparagraphe2 du présentarticle,l organism e habilitépar le CabinetdesM inistresde l U kraine esttenu,dansun délaid un m ois,de prendre une décision visant le paiem ent des fonds dus au dem andeur concerné en vertu du titre d exécution. Le paiem entestopéréàpartirdesressourcesprévuesparlalégislation. 4. A yantprocédé à l indem nisation du dom m age nucléaire conform ém entau présentarticle,l État acquiertle droitd engagerune action récursoire qu ilexerce en présentantl ordre d exécution pertinentpourexécution en sa faveurdansun délaide cinq ans à com pterde la date à laquelle l indem nisation aétéopérée. Article11 Particularitésdela garantiefinancièrecouvrantla responsabilitécivile del exploitantdel installation nucléaire «C entralenucléairedetchernobyl» L Étatassure la couverture financière de la responsabilité civile en m atière de dom m age nucléaire de l exploitant de l installation nucléaire «Centrale nucléaire de Tchernobyl» selon les m odalités établiesparlecabinetdesm inistresdel Ukraine. 18

7 Chapitre V DISPO SITIONSFINALES 1. La présenteloientreenvigueurà ladate de sa publication. 2. D ans un délaid un an à com pterde l entrée en vigueurde la présente Loi,les exploitants,qui sonttitulairesd une autorisation d exploitation d une installation nucléaire,doiventobtenirune autorisation d exploitation d une installation nucléaire conformeàlaprésenteloi.iln estpas perçu depaiem entpourladélivrancedecetteautorisation. 3. Jusqu à l obtention par les opérateurs d autorisations conform ém entau point2 du ChapitreV «Dispositions finales»,leurs activités m enées conform ém entaux conditions des autorisations obtenuesantérieurem entne sontpasconsidéréescom m e étantnon conform esaux prescriptions de laprésenteloi. 4. Ilestportéam endem entdesloissuivantesdel Ukraine : 1. de la Loide l Ukraine surl assurance (Bulletin du Conseilsuprêm e de l U kraine,1996, n o 18, p.78, tel que m odifié parla Loi de l Ukraine n o 2745-IIIdu 4octobre 2001), article7,paragraphe1,point12,quis énoncecom m esuit: «12. assurance de la responsabilité civile de l exploitantd une installation nucléaire en m atière de dom m age nucléaire susceptible d être causé à la suite d un accident nucléaire»; 2. de la Loide l U kraine sur les procédures d exécution (Bulletin du Conseilsuprêm e de l Ukraine, 1999, n o 24, p.207).l article34 estcomplété par un point9 qui s énonce commesuit: «9. Les paiem ents au débiteur ou à un autre garant conform ém ent à la procédure prévue par lalégislation (y com pris conform ém ent à des accords d indem nisation des dom m agesnucléaires),de fraisd indem nisation d un dom m age nucléaire quisontégaux ou supérieursà la lim ite de responsabilité fixée parla loidansle casde l exploitantd une installation nucléaire.pour le calcul,les frais payés doiventêtre convertis en droits de tirage spéciaux établis par le Fonds m onétaire international, au cours officiel de la Banquenationaled Ukraineàladatedupaiem ent.» ; Au troisièm e alinéa du paragraphe2 de l article 36, les m ots etchiffres «point3 de l article34» doivent être rem placés par les m ots et chiffres «points3 et 9 de l article34». 5. Le Cabinet des M inistres de l Ukraine doit dans un délai de sixmoisàcompter de ladate d entréeen vigueurdelaprésenteloi: 1. élaboreretentérinerconformémentauxprescriptionsde laprésenteloi: des conditions particulières d autorisation des activités liées à l assurance de la responsabilitécivileenmatièrededom m agenucléaire; 19

8 lesstatutsd un poold assurancenucléairedel Ukraine ; un form ulaire type de contrat pour l assurance obligatoire de la responsabilité civileenm atièrededom m agenucléaire; une procédure de calcul des tarifs applicables à l assurance obligatoire de la responsabilitécivileenmatièrededom m agenucléaire; 2. m ettresesactesjuridico-norm atifsen conform itéaveclaprésenteloi; 3. s assurer que les m inistères etautres organism es centraux du pouvoir exécutif m ettent leursactesjuridico-norm atifsen conform itéaveclaprésenteloi. 20

&RXUVGHFRPSWDELOLWpILQDQFLqUH$$

&RXUVGHFRPSWDELOLWpILQDQFLqUH$$ &RXUVGHFRPSWDELOLWpILQDQFLqUH$$ &KDSLWUH/DPpWKRGHHWOHPRGqOHFRPSWDEOH L enregistrem ent des flux économ iques en com ptabilité doit se faire en respectant un principe fondam ental : OHSULQFLSHGHODSDUWLHGRXEOH.

Plus en détail

~~~~~~~ Le taux de transfert et les tem ps de réponses des inform ations à partir de ses serveurs ne sont pas garantis par Planet-Work.

~~~~~~~ Le taux de transfert et les tem ps de réponses des inform ations à partir de ses serveurs ne sont pas garantis par Planet-Work. PLAN ET- W ORK ~~~~~~~ CON DI TI ON S GEN ERALES 1) Accès aux services Planet-Work s engage à rendre ses serveurs et ceux de ses clients accessibles sur I nternet 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, sauf

Plus en détail

Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE

Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE Définitions (1) Les définitions qui suivent s appliquent à la présente règle. Champ d application «demande de réparation» Sont comprises parmi les demandes de réparation

Plus en détail

Textes de référence :

Textes de référence : L'INDEMNISATION DES VICTIMES D'ACCIDENTS LIES AUX ACTES MEDICAUX EN UKRAINE Textes de référence :! Constitution de l Ukraine : articles 3, 27, 49, 50;! Code Civil de l Ukraine du 23. 11. 1966 (avec les

Plus en détail

Il convient de rem arquer que :

Il convient de rem arquer que : Les liens sont inactifs sur cette page Imprimer la page en cliquant ici! Auteur Victor DAVIDOVICI Titre Date De l'utilisation du coefficient de com portem ent Édition novem bre 2001 (I) Il est connu que

Plus en détail

Service d'inform ation des Comités de l'ocde. O LISnet

Service d'inform ation des Comités de l'ocde. O LISnet Service d'inform ation des Comités de l'ocde O LISnet Présentation générale Besoins des utilisateurs Les délégués aux réunions de l OCDE doiventêtre au courantdes travaux en cours au sein des Com ités,des

Plus en détail

Convention internationale pour l unification de certaines règles en matière de transport de passagers par mer

Convention internationale pour l unification de certaines règles en matière de transport de passagers par mer Convention internationale pour l unification de certaines règles en matière de transport de passagers par mer 0.747.355.1 Conclue à Bruxelles le 29 avril 1961 Approuvée par l Assemblée fédérale le 1 er

Plus en détail

POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 7 FORMULE D ASSURANCE EXCÉDENTAIRE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE

POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 7 FORMULE D ASSURANCE EXCÉDENTAIRE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 7 FORMULE D ASSURANCE EXCÉDENTAIRE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE 1 er mars 2001 Aux intéressés : Vous trouverez ci-joint le texte révisé de la police d'assurance

Plus en détail

Evaluation de la SdF des logiciels de contrôle-commande à la RATP Bilan et perspectives

Evaluation de la SdF des logiciels de contrôle-commande à la RATP Bilan et perspectives Evaluation de la SdF des logiciels de contrôle-commande à la RATP Bilan et perspectives Pierre CHARTIER Atelier de Qualification des Logiciels 17 juin 2003 PLAN La sécurité du logicielà la RATP Le processus

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01.2013 Afin de faciliter la lecture des dispositions contractuelles, certaines dénominations concernant des personnes sont au masculin; bien entendu, ces dénominations

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.15/2001/17/Add.3 6 juillet 2001 FRANÇAIS Original: RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHAPITRE 1: CONDITIONS DANS LESQUELLES LE BUREAU LUXEMBOURGEOIS ACCORDE, REFUSE OU RETIRE SON AGREMENT A UN CORRESPONDANT 1.1 Comment remplir la fonction de correspondant

Plus en détail

Convention réglant les rapports judiciaires en matière civile et commerciale entre la Suisse et la Turquie

Convention réglant les rapports judiciaires en matière civile et commerciale entre la Suisse et la Turquie Texte original Convention réglant les rapports judiciaires en matière civile et commerciale entre la Suisse et la Turquie 0.274.187.631 Conclue le 1 er juin 1933 Approuvée par l Assemblée fédérale le 12

Plus en détail

ACTEURS DE L EXÉCUTION

ACTEURS DE L EXÉCUTION Au Luxembourg, le principal acteur de l exécution est l huissier de justice. Muni d un titre exécutoire qui remplit les conditions de son exécution (voir fiche 1), le créancier pourra s adresser à l huissier

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

Manuel du tarif et de la facturation. 6. Dépens et contributions

Manuel du tarif et de la facturation. 6. Dépens et contributions Manuel du tarif et de la facturation 6. Dépens et contributions Aide juridique Ontario Titre : Manuel de tarif et de la facturation Auteur : Les services aux avocats et paiements Dernière mise à jour :

Plus en détail

Projet de loi n o 60 (2009, chapitre 51) Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et d autres dispositions législatives

Projet de loi n o 60 (2009, chapitre 51) Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 60 (2009, chapitre 51) Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et d autres dispositions législatives Présenté le 16 juin 2009

Plus en détail

TEXTE COORDONNE DES DIRECTIVES EUROPEENNES EN MATIERE D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITE CIVILE RESULTANT DE L USAGE DES VEHICULES AUTOMOTEURS

TEXTE COORDONNE DES DIRECTIVES EUROPEENNES EN MATIERE D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITE CIVILE RESULTANT DE L USAGE DES VEHICULES AUTOMOTEURS TEXTE COORDONNE DES DIRECTIVES EUROPEENNES EN MATIERE D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITE CIVILE RESULTANT DE L USAGE DES VEHICULES AUTOMOTEURS Remarques importantes : le texte figurant ci-dessous ne reprend

Plus en détail

MANDAT DE GESTION N (Loi 70.09 du 02-01-70 art. 6 & 7 - Décret 72.678 du 20-07-72 art. 64, 66 et 67 Article 1984 et suivant du Code Civil)

MANDAT DE GESTION N (Loi 70.09 du 02-01-70 art. 6 & 7 - Décret 72.678 du 20-07-72 art. 64, 66 et 67 Article 1984 et suivant du Code Civil) MANDAT DE GESTION N (Loi 70.09 du 02-01-70 art. 6 & 7 - Décret 72.678 du 20-07-72 art. 64, 66 et 67 Article 1984 et suivant du Code Civil) ENTRE LES SOUSSIGNES Nom..... Prénom........ Date de naissance

Plus en détail

Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133

Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133 Parue dans le Moniteur Belge du 28 décembre 2006 Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133 CHAPITRE VI. Fonds d indemnisation des victimes de l amiante Section 1re. Mission et fonctionnement

Plus en détail

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires

Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Commission des pensions Mise à jour #16.1 Révisé Août 2004 Saisie-arrêt des Crédits de Prestations de Pension aux Fins d Exécution des Ordonnances Alimentaires Source: Loi sur les prestations de pension,

Plus en détail

E 4929 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010. le 12 novembre 2009 le 12 novembre 2009

E 4929 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010. le 12 novembre 2009 le 12 novembre 2009 E 4929 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 12 novembre 2009 le 12 novembre

Plus en détail

Conditions générales vente en ligne

Conditions générales vente en ligne Page 1 de 6 Conditions générales vente en ligne Article 1 Introduction 1.1. D une part, les présentes conditions générales règlent l utilisation du site de vente ayant pour url www.jungheinrich.be/webshop

Plus en détail

GARANTIES D ASSURANCES ET FRAIS DE SECOURS. (recherche et secours) souscrites auprès des M.M.A

GARANTIES D ASSURANCES ET FRAIS DE SECOURS. (recherche et secours) souscrites auprès des M.M.A GARANTIES D ASSURANCES ET FRAIS DE SECOURS (recherche et secours) souscrites auprès des M.M.A Page 1 CONVENTIONS SPECIALES N 990 A (Annexe à un contrat n 140) ASSURANCE «Carte Journée Ski» Les présentes

Plus en détail

Turquie. Date d adoption de la Loi : 9 novembre 2007 CHAPITRE 1. Objectif, Champ d application, Définitions et Abréviations

Turquie. Date d adoption de la Loi : 9 novembre 2007 CHAPITRE 1. Objectif, Champ d application, Définitions et Abréviations Turquie Traduction non officielle 1 de la Loi n o 5710 2 relative à la construction et à l exploitation de centrales nucléaires et à la vente de l énergie produite par ces centrales Date d adoption de

Plus en détail

Convention de stage d ingénieur

Convention de stage d ingénieur Convention de stage d ingénieur La présente convention tripartite intervient entre : L entreprise : (entreprise et adresse) représentée par (nom et titre du représentant) (ci-après l «Entreprise») ET L

Plus en détail

Pas d inscription possible (R.532-6)

Pas d inscription possible (R.532-6) 1 er cas : Le créancier dispose d un titre exécutoire (L.511-2) Cas : Décision d une juridiction de l ordre judiciaire ou administratif ayant force exécutoire acte notarié revêtu de la formule exécutoire

Plus en détail

Bienvenue dans l ESPACE ABONNE des PROFESSIONNELS.

Bienvenue dans l ESPACE ABONNE des PROFESSIONNELS. Bienvenue dans l ESPACE ABONNE des PROFESSIONNELS. Le service de paiement en ligne de l acompte de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) sera ouvert à compter du 27 mai 2010 pour le

Plus en détail

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum)

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) En cas de litige découlant de l'interprétation des présentes

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 11 JUIN 2007 C.06.0255.N/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.06.0255.N D. J., Me Paul Wouters, avocat à la Cour de cassation, contre KBC ASSURANCES, société anonyme. I. La procédure devant la Cour

Plus en détail

PROJET. Accord cadre relatif à l activité de portage salarial

PROJET. Accord cadre relatif à l activité de portage salarial PROJET Accord cadre relatif à l activité de portage salarial Préambule Le présent accord cadre a pour finalité de fixer un cadre général de l activité du portage salarial et sera complété, en tant que

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec Page 1 de 6 inc. a droit aux prestations de retraite qui sont régies par la (nom du constituant en caractères d'imprimerie) Loi du, et il désire transférer ces montants dans un Fonds de revenu viager (FRV)

Plus en détail

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX

TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX TRAVAUX RÉGLEMENTAIRES INTERNATIONAUX Agence internationale de l énergie atomique Résolutions adoptées par la Conférence générale de l AIEA (2004)* La 48 ème session de la Conférence générale de l AIEA

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée le 20 juin 2011, présentée pour M. à par Me Guéguen-Carroll ; M. dem ande au tribunal :

Vu la requête, enregistrée le 20 juin 2011, présentée pour M. à par Me Guéguen-Carroll ; M. dem ande au tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CERGY-PONTOISE lv N 1105087 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. M. M erenne M agistrat désigné M me Chavrier R apporteur public AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise

Plus en détail

Art. 2 La police doit satisfaire aux conditions minimales suivantes:

Art. 2 La police doit satisfaire aux conditions minimales suivantes: AVERTISSEMENT Les textes légaux et réglementaires figurant dans ce site ne constituent pas une publication officielle (voir www.moniteur.be) de sorte que l IPI n est pas responsable de leur contenu ni

Plus en détail

N ET ICA. STATUTS AU 15.06.2013 R ÈG LEM ENT INTÉRIEUR au 20-06-2015

N ET ICA. STATUTS AU 15.06.2013 R ÈG LEM ENT INTÉRIEUR au 20-06-2015 STATUTS AU 15.06.2013 R ÈG LEM ENT INTÉRIEUR au 20-06-2015 1 N ET ICA Union natic inale des Experts traducteurs interprètes près les cours d appel Siège : c/o Certex, 31 rue du Rocher - 75008 Paris De

Plus en détail

Manuel des directives - Indemnisation des dommages corporels 1. CHAMP D'APPLICATION

Manuel des directives - Indemnisation des dommages corporels 1. CHAMP D'APPLICATION 1. CHAMP D'APPLICATION Cette directive traite du paiement d intérêts par la Société de l assurance automobile du Québec (la Société). 2. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE Cette directive découle de la Loi sur

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION EASYCART

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION EASYCART CONDITIONS GENERALES DE LOCATION EASYCART ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT Le présent contrat a pour objet la location de véhicules électriques ou thermiques utilisés dans le cadre de manifestations sportives,

Plus en détail

La transaction amiable, Procédures et indemnisation. Brahim KOBBI FTUSA

La transaction amiable, Procédures et indemnisation. Brahim KOBBI FTUSA , Procédures et indemnisation Brahim KOBBI FTUSA Introduction Les préjudices indemnisables Les modes d indemnisation L indemnisation amiable Conclusion 2 Introduction L assurance automobile est désormais

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Article 1 : Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les conditions de mise à disposition par Free au profit d un annonceur

Plus en détail

Dispositions à prendre en cas d accident et d incident

Dispositions à prendre en cas d accident et d incident Dispositions à prendre en cas d accident et d incident En cas d accident ou d incident, les Chefs de Corps et les Commandants d Unité doivent veiller à appliquer certaines procédures, comme la rédaction

Plus en détail

ANNEXE «DOCUMENTS DE GARANTIE»

ANNEXE «DOCUMENTS DE GARANTIE» ANNEXE «DOCUMENTS DE GARANTIE» Au Contrat GRD-Fournisseur Documents associés : Contrat GRD-Fournisseur Résumé : Ce document, annexe au contrat GRD-Fournisseur, définit les déclarations et modèles de documents

Plus en détail

Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS :

Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS : Royaume du Maroc Rabat, le 14 juin 2007 Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires 178 س 2 77 Etrangères et de la Coopération 11/ /08 CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS : - Les

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée le 2 octobre 2010, présentée pour M. dem eurant au par M e G uéguen-carroll ; ande au tribunal :

Vu la requête, enregistrée le 2 octobre 2010, présentée pour M. dem eurant au par M e G uéguen-carroll ; ande au tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1C REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. De Souza D ias M agistrat désigné Le Tribunal adm inistratif de Paris M m e B arrois de Sarigny R apporteur public

Plus en détail

Numéro du rôle : 2174. Arrêt n 65/2002 du 28 mars 2002 A R R E T

Numéro du rôle : 2174. Arrêt n 65/2002 du 28 mars 2002 A R R E T Numéro du rôle : 2174 Arrêt n 65/2002 du 28 mars 2002 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l article 80, 2, de la loi du 9 juillet 1975 relative au contrôle des entreprises d assurances,

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA) Projets de recherche conformément à l'ordonnance relative à la recherche sur l'être humain ORH

Conditions générales d assurance (CGA) Projets de recherche conformément à l'ordonnance relative à la recherche sur l'être humain ORH Conditions générales d assurance (CGA) Projets de recherche conformément à l'ordonnance relative à la recherche sur l'être humain ORH Edition 2014 Conditions générales d assurance, essais non-cliniques

Plus en détail

Décision de la Cour de justice. du 2 juillet 2003

Décision de la Cour de justice. du 2 juillet 2003 VERSION CONSOLIDÉE Décision de la Cour de justice du 2 juillet 2003 établissant le régime applicable aux experts nationaux détachés (telle que modifiée par les décisions de la Cour de justice du 24 septembre

Plus en détail

SOLLICITATION DE COMMENTAIRES

SOLLICITATION DE COMMENTAIRES SOLLICITATION DE COMMENTAIRES En vertu de l article 194 de la Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2), l Autorité publie le projet de Règlement sur la formation continue

Plus en détail

Loi n 24-01 relatives aux opérations de pension.

Loi n 24-01 relatives aux opérations de pension. Loi n 24-01 relatives aux opérations de pension. Bourse de Casablanca Sommaire CHAPITRE PREMIER- DISPOSITIONS GENERALES...3 CHAPITRE II - DES MODALITES DE CONCLUSION DES OPERATIONS DE PENSION...3 CHAPITRE

Plus en détail

Projet de loi n o 72 (2002, chapitre 11)

Projet de loi n o 72 (2002, chapitre 11) DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 72 (2002, chapitre 11) Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection

Plus en détail

ÉTUDES. La réception en droit suisse de la Convention de Paris et de la Convention complémentaire de Bruxelles révisées

ÉTUDES. La réception en droit suisse de la Convention de Paris et de la Convention complémentaire de Bruxelles révisées ÉTUDES La réception en droit suisse de la Convention de Paris et de la Convention complémentaire de Bruxelles révisées par Renato Tami et Sandro Daïna* 1. Situation générale et droit applicable La Loi

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 28 mars 2013 N de pourvoi: 12-17548 ECLI:FR:CCASS:2013:C200477 Publié au bulletin Cassation Mme Flise (président), président Me Balat, SCP Odent

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l établissement et du résident.

CONTRAT DE SEJOUR. Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l établissement et du résident. CONTRAT DE SEJOUR PREAMBULE Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l établissement et du résident. Le présent contrat de séjour a été adopté par le Conseil d Administration du 16

Plus en détail

POLITIQUE MINISTÉRIELLE EN MATIÈRE DE RECOUVREMENT

POLITIQUE MINISTÉRIELLE EN MATIÈRE DE RECOUVREMENT POLITIQUE MINISTÉRIELLE EN MATIÈRE DE RECOUVREMENT 1. CONTEXTE Dans un souci d équité et de saine gestion des fonds publics, le ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale (MESS) se doit de recouvrer

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

Principes directeurs régissant le règlement uniforme des litiges relatifs aux noms de domaine

Principes directeurs régissant le règlement uniforme des litiges relatifs aux noms de domaine Principes directeurs régissant le règlement uniforme des litiges relatifs aux noms de domaine Principes directeurs adoptés le 26 août 1999 Documents d application approuvés le 24 octobre 1999 Traduction

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE TITRES DE TRANSPORT SUR REMONTÉES MÉCANIQUES

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE TITRES DE TRANSPORT SUR REMONTÉES MÉCANIQUES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE TITRES DE TRANSPORT SUR REMONTÉES MÉCANIQUES SOCIETE DES TELEPHERIQUES DE VAL D ISERE (S.T.V.I.) SAS au capital de 2 737 800,00 RCS de Chambéry n 380 241 513 Siège social

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE TITRES DE TRANSPORT SUR REMONTEES MECANIQUES

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE TITRES DE TRANSPORT SUR REMONTEES MECANIQUES CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE TITRES DE TRANSPORT SUR REMONTEES MECANIQUES SOCIETE DES TELEPHERIQUES DE LA GRANDE MOTTE (S.T.G.M) Société Anonyme au capital de 3 240 000,00 SIREN 076 920 024 RCS CHAMBERY

Plus en détail

concernant les émoluments de la Police cantonale

concernant les émoluments de la Police cantonale Ordonnance du 22 décembre 2009 Entrée en vigueur : 01.01.2010 concernant les émoluments de la Police cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 15 novembre 1990 sur la Police cantonale

Plus en détail

Projet de loi n o 103 (2005, chapitre 17) Loi modifiant la Loi sur la justice administrative et d autres dispositions législatives

Projet de loi n o 103 (2005, chapitre 17) Loi modifiant la Loi sur la justice administrative et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 103 (2005, chapitre 17) Loi modifiant la Loi sur la justice administrative et d autres dispositions législatives Présenté le 26 avril 2005

Plus en détail

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA Convention La durée du contrat est fixée aux conditions particulières. Elle ne peut excéder un an. A chaque échéance annuelle, le contrat est reconduit tacitement pour des périodes consécutives d un an.

Plus en détail

CONTRAT-CADRE DE LOCATION DE VEHICULE EQUIPE EN TAXI

CONTRAT-CADRE DE LOCATION DE VEHICULE EQUIPE EN TAXI CONTRAT-CADRE DE LOCATION DE VEHICULE EQUIPE EN TAXI Il est conclu entre : XX XX ci-après dénommé «le loueur», d une part, ET XX XX ci-après dénommé "le locataire" d autre part, PREAMBULE XX et XX appelés

Plus en détail

Conditions générales Waterland Trading SPRL 2009

Conditions générales Waterland Trading SPRL 2009 Conditions générales Waterland Trading SPRL 2009 Article 1 : Définitions 1.1 Est entendu par Waterland Trading, Waterland Trading SPRL, dont le siège social est établi à 3290 DIEST, Industriepark 2, ayant

Plus en détail

CONVENTION DE SECURITE SOCIALE ENTRE LE GOUVERNEMENT DE L ETAT D ISRAEL ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE 1

CONVENTION DE SECURITE SOCIALE ENTRE LE GOUVERNEMENT DE L ETAT D ISRAEL ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE 1 CONVENTION DE SECURITE SOCIALE ENTRE LE GOUVERNEMENT DE L ETAT D ISRAEL ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE 1 Le Gouvernement de l Etat d Israël, et Le Gouvernement de la République Française,

Plus en détail

LYCEE ROTROU. 5 Rue des Marchebeaux BP80209 28104 DREUX cedex. Tel : 02.37.38.90.00 Fax : 02.37.38.90.29

LYCEE ROTROU. 5 Rue des Marchebeaux BP80209 28104 DREUX cedex. Tel : 02.37.38.90.00 Fax : 02.37.38.90.29 LYCEE ROTROU 5 Rue des Marchebeaux BP80209 28104 DREUX cedex Tel : 02.37.38.90.00 Fax : 02.37.38.90.29 Cahier des Clauses Administratives Particulières Vérification et entretien des extincteurs, douches

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain

Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain Conditions générales d assurance (CGA) Essais cliniques dans le cadre de la recherche sur l être humain Edition 2014 Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014, 15.04.2014 page 1/14 Sommaire 1.

Plus en détail

DECRET N 64-013 Portant réglementation générale en matière d opération d énergie électrique à usage public (JO N 334 du 18 janvier 1964, p.

DECRET N 64-013 Portant réglementation générale en matière d opération d énergie électrique à usage public (JO N 334 du 18 janvier 1964, p. DECRET N 64-013 Portant réglementation générale en matière d opération d énergie électrique à usage public (JO N 334 du 18 janvier 1964, p.144) Le Président de la République, Chef du Gouvernement, Vu la

Plus en détail

SESSION DU CIFAF 2013

SESSION DU CIFAF 2013 SESSION DU CIFAF 2013 Présenté Par Maître Maximin CAKPO-ASSOGBA Avocat à la Cour Mardi 03 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Les sûretés sont des techniques juridiques destinées à assurer le règlement des créances

Plus en détail

Convention d établissement et de protection juridique entre la Suisse et la Grèce

Convention d établissement et de protection juridique entre la Suisse et la Grèce Texte original Convention d établissement et de protection juridique entre la Suisse et la Grèce 0.142.113.721 Conclue le 1 er décembre 1927 Approuvée par l Assemblée fédérale le 19 juin 1928 1 Instruments

Plus en détail

ANNEXE 5 «DOCUMENTS DE GARANTIE»

ANNEXE 5 «DOCUMENTS DE GARANTIE» ANNEXE 5 «DOCUMENTS DE GARANTIE» RESUME / AVERTISSEMENT Cette annexe définit les déclarations et modèles de documents nécessaires à l établissement des garanties bancaires nécessaires à l exécution du

Plus en détail

Loi sur l octroi de subsides de formation (LSF)

Loi sur l octroi de subsides de formation (LSF) 1 8.1 18 novembre 00 Loi sur l octroi de subsides de formation (LSF) Le Grand Conseil du canton de Berne, en exécution de l article 5, alinéa de la Constitution du canton de Berne 1), sur proposition du

Plus en détail

Nota : tous les termes rédigés en gras et italiques dans le présent bulletin ont le sens défini au contrat.

Nota : tous les termes rédigés en gras et italiques dans le présent bulletin ont le sens défini au contrat. Nota : tous les termes rédigés en gras et italiques dans le présent bulletin ont le sens défini au contrat. Cette offre a été négociée par le cabinet de courtage Stema-Foujols pour les agents de joueur

Plus en détail

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA Convention La durée du contrat est fixée aux conditions particulières. Elle ne peut excéder un an. A chaque échéance annuelle, le contrat est reconduit tacitement pour des périodes consécutives d un an.

Plus en détail

Conditions générales de vente et de mise en service

Conditions générales de vente et de mise en service Conditions générales de vente et de mise en service Article 1: Applicabilité des conditions générales - Etendue des obligations 1.1 Le simple fait de confier à KSB une commande, un travail ou un service,

Plus en détail

Protocole sur les privilèges et immunités du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme

Protocole sur les privilèges et immunités du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme Texte original Protocole sur les privilèges et immunités du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme 0.192.110.942.9 Conclu à Bruxelles le 11 octobre 1973 Instrument de ratification

Plus en détail

Règlement pour l octroi de prêts complémentaires sous seing privé en vue de la rénovation d habitations

Règlement pour l octroi de prêts complémentaires sous seing privé en vue de la rénovation d habitations p1 Article 1 Règlement pour l octroi de prêts complémentaires sous seing privé en vue de la rénovation d habitations Dans les limites des crédits budgétaires dûment approuvés, un prêt sous seing privé

Plus en détail

Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V.

Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V. Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V. Conditions générales Leeuwenburgh Fineer B.V, sise Raamsdonksveer, Bliek 9-13 (4941 SG) et enregistrée à la Chambre de commerce et d industrie sous

Plus en détail

Doc 9864. ADDITIF N o 1 2013 RÈGLEME DU REGISTRE. Cinquième édition. (Doc 9864). (5 pages)

Doc 9864. ADDITIF N o 1 2013 RÈGLEME DU REGISTRE. Cinquième édition. (Doc 9864). (5 pages) 2013 ORGANISATIONN DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE RÈGLEME ENT ET RÈGLES DE PROCÉDURE DU REGISTRE E INTERNATIONAL CINQUIÈME ÉDITION La structure tarifaire ci-jointe remplace la structure tarifaire

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE, RETRAITE ET PREVOYANCE. Conditions d exonération des charges sociales

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE, RETRAITE ET PREVOYANCE. Conditions d exonération des charges sociales PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE, RETRAITE ET PREVOYANCE Conditions d exonération des charges sociales PARTIE 1 : CONDITIONS D EXONERATION DE CHARGES SOCIALES DES REGIMES DE PREVOYANCE ET RETRAITE La

Plus en détail

1. INFORMATIONS RELATIVES AU SOUSCRIPTEUR

1. INFORMATIONS RELATIVES AU SOUSCRIPTEUR Nota : tous les termes rédigés en gras et italiques dans le présent bulletin ont le sens défini au contrat. Cette offre a été négociée par le cabinet de courtage Stema-Foujols pour les agents de joueur

Plus en détail

0.831.109.518.1 Convention entre la Confédération suisse et le Grand-Duché de Luxembourg en matière d assurances sociales 1

0.831.109.518.1 Convention entre la Confédération suisse et le Grand-Duché de Luxembourg en matière d assurances sociales 1 Texte original 0.831.109.518.1 Convention entre la Confédération suisse et le Grand-Duché de Luxembourg en matière d assurances sociales 1 Conclue le 14 novembre 1955 Approuvée par l Assemblée fédérale

Plus en détail

ACCORD entre l Etat et la collectivité territoriale de Saint-Barthélemy concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale

ACCORD entre l Etat et la collectivité territoriale de Saint-Barthélemy concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale 1 ACCORD entre l Etat et la collectivité territoriale de Saint-Barthélemy concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale Le présent accord précise les modalités d application du 2 du

Plus en détail

Les partenaires du projet EJE, qui réunit les organisations représentatives de la profession

Les partenaires du projet EJE, qui réunit les organisations représentatives de la profession Commentaires sur la Proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil portant création d'une ordonnance européenne de saisie conservatoire des comptes bancaires, destinée à faciliter le recouvrement

Plus en détail

L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES

L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES L ASSURANCE AUTOMOBILE CONSTATS ET PERSPECTIVES QUELQUES CHIFFRES 2004 : 43.177 accidents 4.356 décès 64.714 blessés environ 40 milliards DA coût 600.000 déclarations de sinistres matériels/an 57.000 déclarations

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 17 janvier 2013 N de pourvoi: 11-25265 Publié au bulletin Rejet Mme Flise (président), président SCP Gatineau et Fattaccini, avocat(s) REPUBLIQUE

Plus en détail

C O N T R A T. (ci-après désignée la «GALERIE») (ci-après désigné(e) «l ARTISTE»)

C O N T R A T. (ci-après désignée la «GALERIE») (ci-après désigné(e) «l ARTISTE») C O N T R A T Intervenu entre la Galerie 5 continents Et : Adresse : 14 585 Notre-Dame Est Adresse : Montréal, Qc, Canada, H1A 3T3 Téléphone : 438-397-8680 Téléphone : Courriel : info@galerie5continents.com

Plus en détail

EDITION 2010. PROVITA Conditions générales d assurance (CGA) de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES.

EDITION 2010. PROVITA Conditions générales d assurance (CGA) de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. EDITION 2010 PROVITA Conditions générales d assurance (CGA) de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. Sommaire Page I Généralités Art. 1 Contenu 3 Art. 2 Base

Plus en détail

Comores. Entreprises de crédit différé

Comores. Entreprises de crédit différé Entreprises de crédit différé Loi n 52-332 du 24 mars 1952 [NB - Loi n 52-332 du 24 mars 1952 relative aux entreprises de crédit différé] Art.1.- Sont considérées comme entreprises de crédit différé, toutes

Plus en détail

Cahier des Clauses Particulières

Cahier des Clauses Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Centre Hospitalier du Bois Petit Direction des services économiques, logistique, technique et informatique Services économiques 8 avenue de la Libération

Plus en détail

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen Inutilisable pour NOTE Le présent formulaire ne constitue pas le contrat préliminaire requis par les articles 1785 et suivants du Code civil du Québec la vente d un immeuble par NOTE un constructeur Le

Plus en détail

PRESTATAIRES DE SERVICES EN INFORMATIQUE Bulletin de souscription simplifiée Responsabilité civile

PRESTATAIRES DE SERVICES EN INFORMATIQUE Bulletin de souscription simplifiée Responsabilité civile Cachet et Code de l intermédiaire AXA ENTREPRISES Service destinataire PRESTATAIRES DE SERVICES EN INFORMATIQUE Bulletin de souscription simplifiée Responsabilité civile Le Proposant Nom :. Prénom :.......

Plus en détail

CSSS/04/49. Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour du 17 mars 2004; Vu le rapport de Monsieur Michel Parisse. A. OBJET DE LA DEMANDE

CSSS/04/49. Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour du 17 mars 2004; Vu le rapport de Monsieur Michel Parisse. A. OBJET DE LA DEMANDE CSSS/04/49 DÉLIBERATION N 04/009 DU 6 AVRIL 2004 RELATIVE A UN ECHANGE DE DONNEES SOCIALES À CARACTÈRE PERSONNEL ENTRE LE FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL ET LES ORGANISMES ASSUREURS EN VUE DE L EXÉCUTION

Plus en détail

Année universitaire 2015/2016 CONVENTION DE STAGE

Année universitaire 2015/2016 CONVENTION DE STAGE Année universitaire 2015/2016 CONVENTION DE STAGE STAGE VOLONTAIRE STAGE OBLIGATOIRE Vu la loi n 2014-788 du 10 juillet 2014 tendant au développement, à l'encadrement des stages et à l'amélioration du

Plus en détail

2. OBJET ET ETENDUE DES GARANTIES 2.1 Assurance obligatoire conformément à la loi du 10 avril 1971 sur les Accidents du travail (personnel rémunéré).

2. OBJET ET ETENDUE DES GARANTIES 2.1 Assurance obligatoire conformément à la loi du 10 avril 1971 sur les Accidents du travail (personnel rémunéré). - AD1074 1. GENERALITES 1.1 De quelles garanties se compose cette assurance Gens de maison? 1.1.1 Le personnel rémunéré (Article 2.1.). L assurance obligatoire Gens de maison (personnel salarié) garantit

Plus en détail

Loi sur les noms commerciaux*

Loi sur les noms commerciaux* Loi sur les noms commerciaux* (du 23 novembre 1999) TABLE DES MATIÈRES** Article Chapitre 1 er : Chapitre 2 : Chapitre 3 : Chapitre 4 : Chapitre 5 : Dispositions générales Rapports régis par la présente

Plus en détail

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES Entre les soussignés : - La commune de CLERMONT, Oise représentée par son Maire, Monsieur Lionel OLLIVIER, autorisé par délibération du conseil municipal

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 18/01/2011 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 23 juin 2010 N de pourvoi: 09-14592 Publié au bulletin Cassation M. Charruault, président M. Falcone, conseiller apporteur M. Sarcelet,

Plus en détail

Guide pratique. But. I. Principes. concernant

Guide pratique. But. I. Principes. concernant Guide pratique concernant les conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité en Suisse ou à partir de la Suisse pour les entreprises d assurances dommages avec siège social hors de l Union

Plus en détail

régissant l octroi du brevet fédéral d assistant/assistante en tourisme du 15 janvier 2003

régissant l octroi du brevet fédéral d assistant/assistante en tourisme du 15 janvier 2003 Examen professionnel selon le système modulaire, avec examen final R È G L E M E N T régissant l octroi du brevet fédéral d assistant/assistante en tourisme du 15 janvier 2003 Vu les articles 51 à 57 de

Plus en détail