ETUDE PRATIQUE DES PINOPHYTES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ETUDE PRATIQUE DES PINOPHYTES"

Transcription

1 ETUDE PRATIQUE DES PINOPHYTES I. Les Conifères : Etude du Pin sylvestre. Le pin sylvestre est l arbre forestier le plus répandu d Europe. Relativement indifférent à la nature du terrain, croissant rapidement même dans des sols pauvres, tolérant des climats très divers, il pousse de la Scandinavie au sud de l Espagne et s élève jusqu à 1700 m d altitude dans les Alpes et les Pyrennées. Il se reconnaît assez bien à son écorce rougeâtre, à ses courtes aiguilles groupées par deux et à ses cônes ( les «pommes de pin») de quelques centimètres seulement. 1. Appareil végétatif a. Morphologie le tronc Le tronc est dressé, plus ou moins rectiligne, revêtu d un liège épais et crevassé. L allongement est monopodial et la ramification aboutit à un port pyramidal (au moins chez les jeunes arbres, les pins âgés ayant un port plus tourmenté). les rameaux Ils sont de deux sortes : Les rameaux longs ou auxiblastes. Ils présentent des entrenœuds allongés et portent : Un bourgeon terminal qui permet un allongement ultérieur éventuel. Des feuilles membraneuses, réduites à des écailles non chlorophylliennes mais avec un bourgeon axillaire à leur aisselle ; ces bourgeons permettent une éventuelle ramification ultérieure. Les rameaux courts ou brachyblastes. Ils présentent des entrenœuds très courts et portent

2 : À leur base, des feuilles réduites à des écailles. À leur extrémité, deux longues feuilles particulières : les aiguilles. Dépourvus de bourgeons, ils ne participent ni à la croissance ni à la ramification. Ils sont d ailleurs caducs et ne restent en place que 2 à 3 ans ; leur chute entraîne celles des aiguilles qui tombent donc ainsi toujours par deux. Le renouvellement des aiguilles étant progressif, l arbre reste toujours vert. les aiguilles Coriaces et de forme très allongée, les aiguilles ont une section semi-circulaire. On les interprète, non comme de véritables feuilles, mais comme les deux moitiés d un rameau qui aurait été fendu en long. les racines L appareil racinaire est de type pivotant avec de nombreuses racines latérales horizontales qui ancrent l arbre dans les couches superficielles du sol et assurent la prospection de l eau. Les ramifications ultimes s associent à des myceliums de champignons pour former des mycorhizes.

3 2. Anatomie-histologie a. organisation de de la tige et des racines Elles présentent une structure primaire et une structure secondaire très comparables à ce que l on observe chez les Dicotylédones ligneuses. Les principales différences tiennent à l organisation du bois et à la nature des canaux sécréteurs. les tissus conducteurs Chez le pin, le xylème secondaire est constitué presque exclusivement de trachéides de type aréolé qui jouent à la fois un rôle de conduction et de soutien : on dit que le bois est homoxylé. Le bois contient également des cellules parenchymateuses ; il s agit surtout de parenchyme horizontal constituant les rayons ligneux. La croissance en épaisseur se traduit par l existence de cernes annuels : les trachéides du bois de printemps sont de plus fort calibre que celles du bois d automne. les canaux sécréteurs de résine Présents dans tous les tissus, ils forment des lumières assez larges, et sont bordés de nombreuses cellules sécrétrices b. organisation de l aiguille Les aiguilles sont de forme semi-circulaire et présentent, de l extérieur vers l intérieur : un épiderme à cuticule épaisse. Les cellules épidermiques ont une paroi si épaisse que la cavité cellulaire est très réduite. Cet épiderme présente des stomates sur les deux faces de l aiguille, enfoncés en dessous de la surface au fond d une cavité stomatique ; l ostiole donne accès à une chambre sous stomatique creusée dans l hypoderme. un hypoderme. Il est forméde plusieurs assises de cellules sclérifiées (de type sclérenchyme)

4 un parenchyme chlorophyllien Il est constitué de cellules isodiamétriques dont les parois dessinent de nombreux replis et s écartent çà et là pour former des lacunes. Il est parcouru par de nombreux canaux résinifères. un endoderme Il présente des cellules à parois radiales lignifiées une zone centrale On y trouve un tissu de transfusion constitué de cellules parenchymateuses (vivantes, donc) et de trachéides aréolées isolées, et deux massifs de tissus conducteurs (essentiellement bois et liber séparés par un cambium). 3. Appareil reproducteur Le Pin Sylvestre est monoïque. Les appareils reproducteurs n apparaissent que sur les arbres agés d au moins une dizaine d années. a. les cônes mâles et le pollen L appareil reproducteur mâle est constitué de cônes groupés en épis à la base de certaines pousses de l année. les rameaux fertiles mâles Ces jeunes pousses de quelques centimètres de long sont garnies de cônes sur la moitié inférieure de leur longueur, tandis que la moitié supérieure porte des feuilles courtes plaquées contre l axe. organisation du cône Chaque cône, d un peu moins d un centimètre de longueur, est formé d un axe portant des écailles assez serrées les une contre les autres et disposées en hélice. La face externe (= inférieure) de chaque écaille porte deux longs sacs polliniques qui s ouvrent à maturité le long d une fente longitudinale, par le jeu d une assise mécanique.

5 les grains de pollen Dans les sacs polliniques, des cellules mères de grain de pollen subissent la méiose et engendrent ainsi des microspores haploïdes. Chaque microspore évolue via des mitoses en une structure à quatre cellules : le grain de pollen. Le grain de pollen est enveloppé d une intine et d une exine mais cette dernière se délamine et forme deux ballonets pleins d air qui allègent le grain et favorisent sa dispersion par le vent. On trouve à l intérieur quatre cellules superposéees : Deux cellules prothalliennes aplaties qui dégénèrent par la suite lorsque le pollen parvient à maturité. Une cellule anthéridiale qui donnera ultérieurement les gamètes mâles. Une cellule végétative dont la croissance sera à l origine du tube pollinique. Ces grains de pollen sont libérés à la fin du printemps ; ils sont suffisamment protégés et déshydratés pour être dispersés fort loin en état de vie ralentie. b. les cônes femelles L appareil reproducteur femelle est constitués de cônes qui se forment par paire à l extrémité de certaines pousses de l année en cours. Cependant, la biologie des cônes femelles s étudie sur l ensemble de leur évolution qui s étale sur plusieurs années (voir illustration page 2). les rameaux fertiles femelles Les jeunes rameaux (= de l année) femelles sont porteurs de feuilles courtes et étroites (comme les rameaux mâles). À leur extrémité, juste au-dessous du bourgeon terminal du rameau, un ou deux cônes se développent. Leur évolution se poursuivra sur trois années. organisation du cône femelle Cônes de première année Ils sont insérés juste sous le bourgeon terminal. De couleur rouge violacé, ils mesurent environ un centimètre de long. Chaque cône est constitué par un ace sur lequel sont fixées des bractées (= feuilles modifiées). À l aisselle de chaque bractée, on trouve une écaille rougeâtre qui porte, à la face supérieure, près de l axe, deux ovules nus (gymnospermie). Les écailles ovulifères, très développées, cachent complètement les bractées axillantes. Alors que, dans le cône mâle, l écaille fertile s insère directement sur l axe et a la valeur d une feuille modifiée, ici l écaille ovulifère s insère à l aisselle d une bractée et a donc la valeur d un rameau. Cette considération, ajoutée à des considérations d ordre embryologique et paléontologique, fait homologuer l écaille fertile à une fleur réduite à un carpelle unique. Le cône femelle est donc une inflorescence, un épi de fleurs femelles, alors que le cône mâle est une fleur.

6 Cônes de seconde année L évolution des cônes ne se poursuit que s il y a pollinisation et fécondation. Le cône de deuxième année est beaucoup plus volumineux que celui de première année. Ses écailles sont vertes et étroitement appliquées les unes contre les autres. L ovule fécondé a augmenté de volume. Des réserves s y sont accumulées. Cônes de troisième année Le cône de troisième année est un peu plus volumineux que celui de seconde année. Ses écailles ont bruni et se sont desséchées : on peut alors bien observer leur insertion le long d hélices. Elles finissent par s écarter, ce qui permet la libération des graines qu elles portent maintenant et qui proviennent de la maturation des ovules fécondés. les ovules et les graines L ovule de première année Il est intimement lié à l écaille fertile et présente : un tégument épais à micropyle ouvert en direction de l axe du cône un nucelle une masse ovoïde constituée par un tissu haploïde ; c est le prothalle femelle (= mégaprothalle) dans lequel on observe deux ou trois archégones formés chacun par un col, une volumineuse oosphère et une cellule ventrale du col située sous le col, contre l oosphère. L ovule de seconde année On observe une forte augmentation de volume du prothalle femelle qui a accumulé des réserves et est devenu ce que l on appelle un endosperme. À l intérieur de l endosperme, on observe au moins un embryon en voie de différenciation.

7 La graine : résultat, en troisième année, de l évolution de l ovule Sa taille est beaucoup plus grande que celle de l ovule de deuxième année. Le tégument a subi une importante lignification. Le nucelle a disparu. L endosperme (ancien prothalle femelle) a continué d accumuler des réserves ; il est volumineux et occupe tout l espace disponible. L embryon, totalement inclus dans l endosperme présente : une radicule courte prolongée par une coiffe formée par un vestige du suspenseur un hypocotyle (tigelle) terminé par un méristème (gemmule non encore développée) une couronne de cotylédons portés par l hypocotyle (6 à 12). La graine qui est passée à l état de vie ralentie reste solidaire d un lambeau de l écaille ovulifère, formant ainsi une aile ; la dissémination par le vent est ainsi facilitée.

8 la germination des graines Les graines tombent sur le sol. Quand les conditions sont favorables, elles germent : la racidule se développe l hypocotyle s allonge les cotylédons s épanouissent, ce qui provoque la chute du tégument la gemmule s organise à partir du méristème apical II. Autres conifères 1. Sapin et Epicea Une seule sorte de rameaux portant de chaque côté une rangée d aiguilles. Cônes allongés dressés vers le haut chez le Sapin et perdant leurs écailles une à une. Cône également allongé chez l Epicea, mais pendant vers le bas et ne perdant pas leurs écailles. Sapin : Abies alba Epicea : Picea excelsa

9 2. Cèdre et Mélèze Rameaux courts et rameaux longs. Aiguilles portées par les rameaux courts sur lesquels elles sont groupées en touffes ; coriaces chez le Cèdre, tendres et caduques chez les Mélèzes. Cône volumineux et régulièrement ovoïde chez le Cèdre (écailles très serrées donnant un aspect lisse au cône). Chez le Mélèze, les cônes sont plus petits. Cèdre de l atlas : Cedrus atlantica Mélèze d europe : larix europea 3. Cyprès Une seule sorte de rameaux. Cône sphérique, les écailles sont en écussons. 4. Genévrier Feuilles en aiguilles. Cônes femelles dont l ensemble bractées-écailles devient charnu et entoure les graines : «baies» du genièvre. Cyprès : Cupressus sempervirens Genévrier : Juniperus communis

10 5. If Une seule sorte de rameaux. Fleur femelle réduite à un ovule orthotrope et nu (pas de cône), entouré d un petit bourrelet annulaire qui se développe chez la graine pour former un revêtement charnu et rouge : l arille. If: Taxus III. Une autre Coniférophyte : le Ginkgo biloba 1. Appareil végétatif a. Tige et rameaux Le Ginkgo biloba est une espèce arborescente qui vit, à l état spontané dans une région montagneuse située à l ouest de Shangaï en Chine, dans une aire assez réduite, puisqu elle ne couvre qu un cercle de 100km de diamètre. C est donc une espèce relique qui n est connue hors de son site de végétation naturelle que par les plantations que l Homme en a faites, dans les parcs et jardins et les avenues des villes. C est une espèce dioïque. Le port est légèrement différent entre les deux sexes. Le Ginkgo, qui peut atteindre 40 m de haut, est un arbre dont les ramifications sont de deux sortes : les unes, les pousses longues ou auxiblastes, possèdent des entrenœuds allongés, les autres, les pousses courtes ou mésoblastes, ont des entrenœuds très courts. Les deux sortes de pieds diffèrent par leur port et leur mode de ramification. Les pieds mâles ont des ramifications dressées et sont plus élancés que les pieds femelles qui, plus trapus, ont une cime plus large que celle des pieds mâles. La structure du tronc et des branches présente des formations secondaires où le bois tient une place prépondérante. Ce bois est homoxylé ; il est uniquement formé

11 de trachéides portant sur leurs faces radiales des ponctuations aréolées disposées par paires. L écorce et la moelle des jeunes tiges contiennent de nombreuses poches à mucilage b. Les feuilles Les feuilles, pétiolées, ont un limbe en forme d éventail souvent (mais pas toujours) partagé en deux lobes par une échancrure médiane. Le pétiole est parcouru par deux faisceaux de tissus conducteurs qui, parvenus dans le limbe, se divisent dichotomiquement de nombreuses fois. Les feuilles du Ginkgo sont caduques ; les pieds mâles perdent leurs feuilles plus tôt que les pieds femelles. Avant de tomber, les feuilles prennent une belle couleur dorée qui justifie le nom donné au Ginkgo : «l arbre aux quarante écus». 2. Appareil reproducteur mâle a. Les étamines Au début du printemps, on peut observer sur certains rameaux courts des pieds mâles, à l aisselle de feuilles peu échancrées, des axes portant de nombreuses étamines. L ensemble formé par un axe et les étamines qu il porte constitue une fleur mâle. Chaque étamine présente un court filet supportant deux sacs polliniques. La déhiscence de l étamine libère un pollen abondant disséminé par le vent.

12 b. Les grains de pollen Chaque grain de pollen, qui mesure de 25 à 30 micromètres, est entouré d une intine et d une exine, et contient quatre cellules superposées : une cellule basale et une cellule pied (cellules prothaliennes), une cellule gamétogène (qui donnera deux spermatozoïdes ultérieurement) et une cellule végétative. Chaque grain de pollen est dérivé d une microspore, elle-même produit d une méiose d une cellule mère du pollen. 3. Appareil reproducteur femelle a. les rameaux fertiles femelles Les appareils reproducteurs femelles se forment sur des rameaux courts, comme les appareils mâles et à la même époque. Sur ces rameaux, à l aisselle des feuilles, se trouve un axe ou pédicelle qui porte à son sommet deux ovules bordés à leur base par un léger bourrelet ou cupule. Ces ovules, de petite taille au moment de leur apparition (début du printemps), subissent une croissance importante pendant le printemps et l été. Lorsque cette croissance est achevée, à la fin de l été, l ovule est mûr et son organisation est complètement réalisée. b. l ovule L ovule présente : Un tégument vascularisé unique mais épais, formé de 3 couches histologiquement bien distinctes : la sarcotesta, épaisse de 5 à 6 mm, est un parenchyme contenant de nombreuses poches à mucilage. La sclerotesta, épaisse de 0,5 mm est dure car fortement sclérifiée. Enfin, l endotesta est une enveloppe fine et parcheminée plaquée contre la sclerotesta. Le nucelle, de 0,3 mm d épaisseur, blanc ivoire, est un constituant charnu, parenchymateux, bien distinct du tégument, du moins dans la partie supérieure de l ovule. Dans la partie inférieure, il n est pas franchement individualisé.

13 Le prothalle femelle (ou endosperme) qui est une masse ovoïde de 1 cm sur 1,3 cm, de couleur verte (car chlorophyllienne), que l on isole aisément du nucelle et du tégument. L endosperme ets un parenchyme chlorophyllien, bien que formé à l obscurité, qui, de plus, contient d abondantes réserves sous la forme de grains d amidon et de lipides ; ces réserves sont constituées avant même une éventuelle fécondation. Au sommet de l endosperme, on observe les cols de deux archégones. Chaque archégone est formé d une énorme oosphère, gamète femelle.

14 Le cycle du Pin sylvestre

COMMENT LA FLEUR ASSURE-T-ELLE LA REPRODUCTION DES SPERMAPHYTES?

COMMENT LA FLEUR ASSURE-T-ELLE LA REPRODUCTION DES SPERMAPHYTES? COMMENT LA FLEUR ASSURE-T-ELLE LA REPRODUCTION DES SPERMAPHYTES? A certaines périodes de l année, on observe des fleurs puis des fruits sur les plantes. Les fruits contiennent des graines qui après germination

Plus en détail

Biologie Organismes Végétaux SVT- S2- TP N 1 Embryophytes

Biologie Organismes Végétaux SVT- S2- TP N 1 Embryophytes Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences de Rabat 2014-2015 Biologie Organismes Végétaux SVT- S2- TP N 1 Embryophytes Par Hikmat TAHIRI ORGANISATION DES APPAREILS VEGETATIF ET REPRODUCTEUR DES

Plus en détail

SVT- S2- TP N 3 Embryophytes

SVT- S2- TP N 3 Embryophytes Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences de Rabat 2013-2014 Biologie Végétale SVT- S2- TP N 3 Embryophytes Par Hikmat TAHIRI ORGANISATION DES APPAREILS VEGETATIF ET REPRODUCTEUR DES ANGIOSPERMES

Plus en détail

IDENTIFIER LES DIFFÉRENTES PARTIES DE L ARBRE

IDENTIFIER LES DIFFÉRENTES PARTIES DE L ARBRE IDENTIFIER LES DIFFÉRENTES PARTIES DE L ARBRE Sommaire I. Définition... 2 II. La terminologie de l arbre... 2 III. Le port de l arbre... 4 IV. Les éléments de l arbre... 5 V. L anatomie de l arbre... 6

Plus en détail

BIOLOGIE VÉGÉTALE BIOLOGIE

BIOLOGIE VÉGÉTALE BIOLOGIE BIOLOGIE VÉGÉTALE BIOLOGIE Tiphaine Audic Voyons de quoi est constitué le monde végétal Monocotylédone et dicotylédone Cotylédon : Organe embryonnaire commun à toutes les espèces de plantes à graines,

Plus en détail

Le développement et les plans d organisation des végétaux

Le développement et les plans d organisation des végétaux Organisation du Vivant Végétal Eric BONCOMPAGNI Site enseignement : http://sites.unice.fr/eb Le développement et les plans d organisation des végétaux 2015-2016 I. Introductions aux Angiospermes L appareil

Plus en détail

Morphologie et Anatomie de l appareil végétatif des Spermaphytes Tige

Morphologie et Anatomie de l appareil végétatif des Spermaphytes Tige BIOLOGIE VEGETALE 2014/2015 MORPHOLOGIE ET ANATOMIE DE LA TIGE 1 Morphologie et Anatomie de l appareil végétatif des Spermaphytes Tige I- Morphologie : 1- Définition : La tige est l organe généralement

Plus en détail

Les structures et cellules impliquées dans la reproduction sexuée

Les structures et cellules impliquées dans la reproduction sexuée Partie II - L organisme Les structures et cellules impliquées dans la reproduction sexuée Capacités exigibles (extrait du programme) Etude des organes reproducteurs et des cellules reproductrices : Localisation

Plus en détail

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Tissus et Architecture de la Plante Grandes fonctions de la Plante Méristèmes

Plus en détail

ANATOMIE DE L APPAREIL VEGETATIF DES SPERMAPHYTES

ANATOMIE DE L APPAREIL VEGETATIF DES SPERMAPHYTES ANATOMIE DE L APPAREIL VEGETATIF DES SPERMAPHYTES Les méristèmes Groupe de cellules non différenciées, dont les divisions actives permettent la formation d organes et la croissance en longueur et en épaisseur.

Plus en détail

Tissus conducteurs primaires

Tissus conducteurs primaires BIOLOGIE VEGETALE 2014/2015 HISTOLOGIE VEGETALE 1 Tissus conducteurs primaires 1- Introduction : Les tissus conducteurs sont des tissus spécialisés dans le transport des sèves au sein du végétal. On en

Plus en détail

La nutrition des végétaux

La nutrition des végétaux La nutrition des végétaux Besoins nutritifs des végétaux chlorophylliens (végétaux verts) : couleur verte due à la présence de chlorophylle dans les tissus. Nutrition végétale : ensemble des processus

Plus en détail

DOCUMENTATION. Je vous propose quelques définitions pour votre usage personnel, afin d étoffer vos préparations.

DOCUMENTATION. Je vous propose quelques définitions pour votre usage personnel, afin d étoffer vos préparations. DOCUMENTATION Je vous propose quelques définitions pour votre usage personnel, afin d étoffer vos préparations. LES ARBRES: Un arbre est un être vivant, qui se nourrit, respire, grandit, se reproduit et

Plus en détail

LA REPRODUCTION SEXUÉE CHEZ LES SPERMAPHYTES

LA REPRODUCTION SEXUÉE CHEZ LES SPERMAPHYTES LA REPRODUCTION SEXUÉE CHEZ LES SPERMAPHYTES Les Spermaphytes, anciennement appelés phanérogames, sont les plantes qui produisent des graines. ou Spermatophytes, Spermatophyta, Chez les plantes à graines

Plus en détail

Plan. 1. Embranchement des Spermaphytes: Sous -embranchement: Gymnospermes

Plan. 1. Embranchement des Spermaphytes: Sous -embranchement: Gymnospermes Université HADJ LAKHDAR-Batna Faculté de Médecine Département de Pharmacie Laboratoire de Botanique Médicale Plan : 1. Embranchement des Spermaphytes: Généralités Notion de la graine Notion de la fleur

Plus en détail

Eléments de botanique Cours 8 Spermatophytes, Gymnospermes 24/03/2016

Eléments de botanique Cours 8 Spermatophytes, Gymnospermes 24/03/2016 Eléments de botanique Cours 8 Spermatophytes, Gymnospermes 24/03/2016 Bac1 sciences pharmaceutiques et sciences biologiques Denis Michez Denis.michez@umons.ac.be 1 Cours 1-2 Introduction générale Caractéristiques

Plus en détail

Le règne végétal: une longue histoire. François Munoz

Le règne végétal: une longue histoire. François Munoz Le règne végétal: une longue histoire François Munoz (francois.munoz@cirad.fr) Le règne végétal: une longue histoire 1. La lignée verte 2. Des embryophytes aux plantes à graines 3. Plantes à graines 4.

Plus en détail

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Tissus et Architecture de la Plante Grandes fonctions de la Plante 2. Système

Plus en détail

Botanique. Photo: Balade Écrins PA270107_web. Plante rencontrée à : Refuge des Souffles. Octobre 2009

Botanique. Photo: Balade Écrins PA270107_web. Plante rencontrée à : Refuge des Souffles. Octobre 2009 PA270107_web Botanique Plante rencontrée à : Refuge des Souffles Octobre 2009 Cet arbre est le Mélèze Spermaphyte Gymnospermes Famille : Pinacées Genre : Larix Espèce : Larix decidua (ou Larix europaea)

Plus en détail

L'arole, sa biologie et sa distribution

L'arole, sa biologie et sa distribution L'AROLE, TOUT LÀ-HAUT 13 juillet 2012 Orsières(VS) L'arole, sa biologie et sa distribution Jean-Paul Theurillat Centre alpien de Phytogéographie Fondation Jean-Marcel Aubert Champex-Lac Identité Nom français:

Plus en détail

SVT- S2 - TP N 2 Embryophytes

SVT- S2 - TP N 2 Embryophytes Biologie Végétale SVT- S2 - TP N 2 Embryophytes Par Hikmat TAHIRI - LES FORMATIONS SECONDAIRES - HISTOLOGIE ET ANATOMIE DE LA FEUILLE Les formations secondaires Il existe 2 types de méristèmes secondaires:

Plus en détail

Morphologie et Anatomie de l appareil végétatif des Spermaphytes Racine

Morphologie et Anatomie de l appareil végétatif des Spermaphytes Racine BIOLOGIE VEGETALE 2014/2015 MORPHOLOGIE ET ANATOMIE DE LA RACINE 1 Morphologie et Anatomie de l appareil végétatif des Spermaphytes Racine I- Morphologie : 1- Définition : La racine est l organe de la

Plus en détail

Tissus de revêtements primaires

Tissus de revêtements primaires BIOLOGIE VEGETALE 2014/2015 HISTOLOGIE VEGETALE 1 Tissus de revêtements primaires 1- Définition et origine : Ils recouvrent les parties de la plante en contact avec le milieu extérieur. Ils dérivent de

Plus en détail

Reproduction sexuée des Embryophytes

Reproduction sexuée des Embryophytes Reproduction sexuée des Embryophytes B5 Plant feuillé de Polypode Face inférieure d une feuille Sores nus Fronde Nervure principale Détail d un sore 100 µm 2 mm Déhiscence d un sporange 100 µm 100 µm 10

Plus en détail

==> ==> ) 2 2 = CRPE

==> ==> ) 2 2 = CRPE LE FONCTIONNEMENT DU VIVANT REPRODUCTION SEXUEE LA FLEUR Fleurs = organes reproducteurs des végétaux. Transformation progressive des fleurs fécondées en fruits contenant des graines. Une fois semées, transformation

Plus en détail

LA MORPHOGENESE VEGETALE ET L ETABLISSEMENT DU PHÉNOTYPE

LA MORPHOGENESE VEGETALE ET L ETABLISSEMENT DU PHÉNOTYPE CHAPITRE II -A- LA MORPHOGENESE VEGETALE ET L ETABLISSEMENT DU PHÉNOTYPE 1 Malgré les importantes transformations de la biosphère, le règne végétal a colonisé tous les milieux du globe, à l exception des

Plus en détail

La lignée verte à travers les temps géologiques. Cours du 10/03/2016 Présentation et conception : Hugo FONTES

La lignée verte à travers les temps géologiques. Cours du 10/03/2016 Présentation et conception : Hugo FONTES La lignée verte à travers les temps géologiques Cours du 10/03/2016 Présentation et conception : Hugo FONTES Notion de plante ou végétal Caractéristiques communes : Notion de plante ou végétal Caractéristiques

Plus en détail

Le règne végétal: une longue histoire. François Munoz

Le règne végétal: une longue histoire. François Munoz Le règne végétal: une longue histoire François Munoz (francois.munoz@cirad.fr) Le règne végétal: une longue histoire Le vocabulaire savant, c est compliqué? Quelques automatismes Mots en phytes: qualifient

Plus en détail

GLOSSAIRE. Bois : tissu hétérogène constitué de xylème secondaire et de tissu de soutien. Le bois conduit la sève minérale.

GLOSSAIRE. Bois : tissu hétérogène constitué de xylème secondaire et de tissu de soutien. Le bois conduit la sève minérale. GLOSSAIRE Aubier : bois fonctionnel situé à la périphérie des troncs et des tiges ligneuses. Bois : tissu hétérogène constitué de xylème secondaire et de tissu de soutien. Le bois conduit la sève minérale.

Plus en détail

2.1 L épiderme. Livret d autoformation BPREA : Les tissus végétaux. BPREA agri/viti UCG2 OI 21 LIVRET : Les tissus végétaux

2.1 L épiderme. Livret d autoformation BPREA : Les tissus végétaux. BPREA agri/viti UCG2 OI 21 LIVRET : Les tissus végétaux BPREA agri/viti UCG2 OI 21 LIVRET : Les tissus végétaux Dans les organes des plantes, comme dans ceux des animaux, les cellules sont réparties en populations spécialisées, ou tissus. Il s'agit donc d'un

Plus en détail

Clé de détermination de feuillus au Parc de Rouelles

Clé de détermination de feuillus au Parc de Rouelles Clé de détermination de feuillus au Parc de Rouelles (feuilles ni en aiguilles ni en écailles) ou composées ou opposées Bords des feuilles Description de la feuille fruits écorce nom Feuilles opposées

Plus en détail

Angiospermes. I. Caractères Généraux. Appareil Végétatif II. 1. Racines: Rappels. 2. Tige

Angiospermes. I. Caractères Généraux. Appareil Végétatif II. 1. Racines: Rappels. 2. Tige Chapitre V Angiospermes I. Caractères Généraux Du grec Angio-: Récipient et -sperme: graine Les Angiospermes sont des plantes évoluées à fleurs et à graines enfermées dans un fruit. On les retrouve dans

Plus en détail

LA TIGE. I/ L apex caulinaire.

LA TIGE. I/ L apex caulinaire. LA TIGE La tige est impliquée dans le transport des minéraux et à un rôle de soutien du végétale, elle est constituée d une succession d unités métamériques (phytomères) : bourgeon axillaire, nœud et entre-nœud.

Plus en détail

Nous vous présentons quelques arbres

Nous vous présentons quelques arbres Nous avons observé les arbres pendant toutes cette année. Nous en connaissons quelques uns. Nous avons appris qu ils étaient vivants, fragiles et qu il fallait les protéger. Nous avons appris aussi qu

Plus en détail

Légumes feuilles ne formant pas de «pommes» Feller et al., 1995 a

Légumes feuilles ne formant pas de «pommes» Feller et al., 1995 a (épinard = Spinacia oleracea L., laitue non pommée = Lactuea sativa var. crispa, chou-vert = Brassica oleracea var. sabellica) Stade principal 0: germination, bourgeonnement 00 semence sèche 01 début de

Plus en détail

Chapitre 1 Les cernes du bois

Chapitre 1 Les cernes du bois Chapitre 1 Les cernes du bois La croissance en hauteur et la croissance en largeur Le cambium et la formation des tissus conducteurs Le phellogène et la formation des tissus protecteurs Les cernes annuels

Plus en détail

REPRODUCTION CHEZ LES SPERMAPHYTES

REPRODUCTION CHEZ LES SPERMAPHYTES REPRODUCTION CHEZ LES SPERMAPHYTES SPERMA = GRAINE PHYTE = PLANTE REPRODUCTION CHEZ LES GYMNOSPERMES REPRODUCTION CHEZ LES ANGIOSPERMES REPRODUCTION CHEZ LES GYMNOSPERMES GYNKGOPHYTES CYCADOPHYTES PINOPHYTES

Plus en détail

Valérie Boutin Jean-François Fogelgesang Jean-François Beaux Françoise Ribola. ATLAS de BIOLOGIE VÉGÉTALE

Valérie Boutin Jean-François Fogelgesang Jean-François Beaux Françoise Ribola. ATLAS de BIOLOGIE VÉGÉTALE Valérie Boutin Jean-François Fogelgesang Jean-François Beaux Françoise Ribola ATLAS de BIOLOGIE VÉGÉTALE Les auteurs souhaitent remercier Didier Grandperrin et Ludmila Beaudoin pour leur aimable contribution.

Plus en détail

La tige. L anatomie : Structure secondaire : Etymologie. Tige vient de caule ; acaule = sans tige.

La tige. L anatomie : Structure secondaire : Etymologie. Tige vient de caule ; acaule = sans tige. La tige Etymologie. Tige vient de caule ; acaule = sans tige. La tige est généralement aérienne. Présence de nœuds et d entre nœuds. Pas de coiffe. L anatomie : Le phloème est à l extérieur du xylème et

Plus en détail

atlantica / atlantica 'glauca' Cèdre de l'atlas / Cèdre bleu 6 variétés à port ou couleur variés

atlantica / atlantica 'glauca' Cèdre de l'atlas / Cèdre bleu 6 variétés à port ou couleur variés Cèdre de l'atlas CEDRUS atlantica / atlantica 'glauca' Cèdre de l'atlas / Cèdre bleu 6 variétés à port ou couleur variés 40m jusqu'à 500 ans / 100 à 120 ans Afrique du nord Sols calcaires, bien drainés

Plus en détail

Intercalaire n 2: 2 partie: le peuplement du milieu

Intercalaire n 2: 2 partie: le peuplement du milieu Intercalaire n 2: 2 partie: le peuplement du milieu Le retour de Perséphone d'après LEIGHTON ( Leeds City Art Gallery) Brève biographie de l auteur : http://mythologica.fr/grec/d emeter.htm http://mythologica.fr/grec/pe

Plus en détail

Dossier pédagogique. G. Bessire, 2005

Dossier pédagogique. G. Bessire, 2005 Les arbres du Sentier Auguste Quiquerez d'après les feuilles Nom : Prénom :.. Classe :. Dossier pédagogique G. Bessire, 2005 Objectif à atteindre Le but de ce travail est de te donner l'occasion d'apprendre

Plus en détail

Biologie de la reproduction chez les phanérogames

Biologie de la reproduction chez les phanérogames BIOLOGIE VEGETALE 2015/2016 BIOLOGIE DE LA REPRODUCTION 1 Biologie de la reproduction chez les phanérogames 1- Introduction : Après un temps de végétation dont la durée est caractéristique de chaque espèce,

Plus en détail

Reproduction végétale

Reproduction végétale Reproduction végétale Remise à niveau / Biologie / Chapitre 15 I) Plante 5 parties distinctes racines tige feuilles fleurs fruits A) Structure générale de la plante B) Cycle de vie des plantes Plantes

Plus en détail

A la découverte du vivant : les végétaux

A la découverte du vivant : les végétaux A la découverte du vivant : les végétaux le vocabulaire de la plante La fleur = pour se.. porte souvent les organes qui permettront à la plante de se reproduire. Les fleurs fécondées donneront des fruits

Plus en détail

Système racinaire pivotant. Zea mays (Poacées) Système racinaire fasciculé

Système racinaire pivotant. Zea mays (Poacées) Système racinaire fasciculé Système racinaire pivotant Zea mays (Poacées) Système racinaire fasciculé Racine d angiosperme dicotylédone Rhizoderme Parenchyme cortical de réserve Phloème primaire Xylème primaire Endoderme

Plus en détail

Le peuplement d un milieu par les végétaux

Le peuplement d un milieu par les végétaux Chapitre 3: Le peuplement d un milieu par les végétaux Problème: Comment les végétaux colonisent ils un nouveau milieu? Comment peuvent-ils s installer dans ces nouveaux milieux? I- Peuplement d un milieu

Plus en détail

Morphologie du chêne vert

Morphologie du chêne vert FLBI 608 Morphogénèse et Architecture des Plantes Morphologie du chêne vert Quercus ilex, Fagaceae Yves Caraglio, Avril 2013 (1) La partie apicale de la tige Bourgeon apical Ecaille Bourgeon latéral Bourgeon

Plus en détail

LES ORGANES VÉGÉTATIFS ET DE FRUCTIFICATION DES FRUITIERS A PEPINS

LES ORGANES VÉGÉTATIFS ET DE FRUCTIFICATION DES FRUITIERS A PEPINS 4 LES ORGANES VÉGÉTATIFS ET DE FRUCTIFICATION DES FRUITIERS A PEPINS LES ORGANES VÉGÉTATIFS ET DE FRUCTIFICATION Coursonne Charpentière Tronc Point de greffe Un tronc plus ou moins court ou plus ou moins

Plus en détail

Révision : fleurs et cycle de la nutrition : CORRIGÉ

Révision : fleurs et cycle de la nutrition : CORRIGÉ Révision : fleurs et cycle de la nutrition : CORRIGÉ 1. Quelles sont les 4 modes de reproduction asexuée? Les 4 modes de reproduction asexuée sont : la division cellulaire, le bourgeonnement, le marcottage

Plus en détail

L ÉQUILIBRE HYDRO-MINÉRAL (1)

L ÉQUILIBRE HYDRO-MINÉRAL (1) L ÉQUILIBRE HYDRO-MINÉRAL (1) Circuler dans un végétal (1) Les voies empruntées Il y a, dans l absolu, trois manières de circuler au sein d un végétal. (a) : en traversant les cellules et les parois. C

Plus en détail

Chapitre V Organisation des plantes à fleurs et vie fixée

Chapitre V Organisation des plantes à fleurs et vie fixée Chapitre V Organisation des plantes à fleurs et vie fixée Problème: en quoi l organisation des plantes à fleurs est-elle adaptée à leur vie fixée à l interface entre le sol et l atmosphère? 1 -I -Les plantes

Plus en détail

Le développement de l embryon : une grande diversité

Le développement de l embryon : une grande diversité Le développement de l embryon : une grande diversité Dans un oeuf Chez les animaux ovipares, l embryon se développe dans un œuf disposant de réserves en dehors du corps de la femelle. De nombreuses espèces

Plus en détail

R. Blanchard, O. Taugourdeau : Le Ginkgo biloba L. Annexes

R. Blanchard, O. Taugourdeau : Le Ginkgo biloba L. Annexes Matériel et Méthodes : page 2 Ecologie et répartition : page 6 Monographie : page 7 Paléobotanique : page 31 Remarque : Les photographies de coupes sont prises au microscope ont été faites au grossissement

Plus en détail

La croissance des végétaux.

La croissance des végétaux. Préparation à l Agrégation Interne 2010 2011 Séances des 02 octobre et 06 octobre 2010 La croissance des végétaux. Document 1 : La croissance apicale chez une algue : le fucus. La cellule apicale est parallélépipédique

Plus en détail

Activité 2 : quelles sont les grandes étapes de la vie d une plante et quelles sont les conditions nécessaires à sa croissance?

Activité 2 : quelles sont les grandes étapes de la vie d une plante et quelles sont les conditions nécessaires à sa croissance? Activité 2 : quelles sont les grandes étapes de la vie d une plante et quelles sont les conditions nécessaires à sa croissance? Atelier 1 Au cours des saisons, certains végétaux semblent avoir disparus

Plus en détail

La vie fixée chez les plantes.

La vie fixée chez les plantes. La vie fixée chez les plantes. Comment font les plantes pour se développer, vivre et se reproduire alors qu elles sont fixées à leur support? Comment assurent-elles leur nutrition, la reproduction de leur

Plus en détail

A) Matériel o Des pinces fines o Des ciseaux o Une lame de rasoir o Du scotch ou de la colle o Des fleurs o Une loupe simple, ou binoculaire

A) Matériel o Des pinces fines o Des ciseaux o Une lame de rasoir o Du scotch ou de la colle o Des fleurs o Une loupe simple, ou binoculaire Diagramme floral Il existe sur Terre des millions d espèces d arbres, de fleurs, d algues et de végétaux en tous genres. Les plantes que tu rencontres le plus souvent font partie de la famille des Angiospermes

Plus en détail

Augmentation de la surface racinaire

Augmentation de la surface racinaire Introduction (10pts) Un être vivant, quel qu il soit, a besoin d énergie pour assurer son fonctionnement et son développement. Les végétaux terrestres utilisent la matière minérale dans leur environnement

Plus en détail

Chap 3 : Organisation d'une plante

Chap 3 : Organisation d'une plante Chap 3 : Organisation d'une plante I. L'appareil végétatif : C'est l'ensemble des organes d'une plante (racine, tige, feuille) qui assurent sa croissance. Il s'oppose à l'appareil reproducteur. L'appareil

Plus en détail

Soja Munger et al., 1997

Soja Munger et al., 1997 (Glycine max L. Merr.) Stade principal 0: germination 00 000 semence sèche 01 001 début de l imbibition de la graine 03 003 imbibition complète 05 005 la radicule sort de la graine 06 006 élongation de

Plus en détail

Classification de Raunkiaer des types biologiques. Les Angiospermes et le rythme des saisons 1

Classification de Raunkiaer des types biologiques. Les Angiospermes et le rythme des saisons 1 Classification de Raunkiaer des types biologiques Les Angiospermes et le rythme des saisons 1 Les Angiospermes et le rythme des saisons 2 Méristèmes et potentiel végétatif Point végétatif caulinaire Point

Plus en détail

ETUDE PRATIQUE DES FILICOPHYTES

ETUDE PRATIQUE DES FILICOPHYTES ETUDE PRATIQUE DES FILICOPHYTES Les Ptéridophytes constituent un groupe paraphylétique de plantes dont les plus connues sont les Fougères ou Filicinées. On connait de nombreuses Fougères fossiles arborescentes

Plus en détail

DES POUSSES ET DES BOURGEONS

DES POUSSES ET DES BOURGEONS DES POUSSES ET DES BOURGEONS L article qui suit est la traduction en français de l article de : W.Kawollek paru, en allemand, dans la revue : Journal Bonsai n 2,60-63, (1986) Revue qui n existe plus. Dans

Plus en détail

Graine ou fruit? L échantillon dérive d un ovule C est une graine

Graine ou fruit? L échantillon dérive d un ovule C est une graine Fruits et graines Graine ou fruit? L échantillon dérive d une fleur C est un fruit L échantillon dérive d un ovule C est une graine http://biologie.ens-lyon.fr/ressources/biodiversite/documents/la-plante-du-mois/la-primevere-une-des-premieresfleurs-du-printemps/images/primevere_officinale-fruit.jpg?lang=en

Plus en détail

La multiplication végétative naturelle des Angiospermes

La multiplication végétative naturelle des Angiospermes La multiplication végétative naturelle des Angiospermes Introduction : La reproduction est une fonction fondamentale car elle permet la prenennité de l espèce Chez les végétaux il y a deux modalités de

Plus en détail

Nom : groupe : Le maintien de la vie et la perpétuation des espèces

Nom : groupe : Le maintien de la vie et la perpétuation des espèces Nom : groupe : Le maintien de la vie et la perpétuation des espèces 1. Reliez les caractéristiques d un être vivant données dans la colonne de gauche avec les énoncés correspondants de la colonne de droite.

Plus en détail

Anatomie, Morphogenèse et Développement des végétaux pluricellulaires

Anatomie, Morphogenèse et Développement des végétaux pluricellulaires Anatomie, Morphogenèse et Développement des végétaux pluricellulaires Introduction I. Anatomie générale des organes végétaux A/ Les principaux organes végétaux Racines, tiges et feuilles B/ Les catégories

Plus en détail

Le bois, formation et structure

Le bois, formation et structure 27/10/2004 - Par Roger Prat, Professeur physiologie végétale Le bois, formation et structure Le bois est un matériau naturel issu des arbres utilisé dans le chauffage, la construction, l'ameublement, la

Plus en détail

REPRODUCTION CHEZ LES SPERMAPHYTES

REPRODUCTION CHEZ LES SPERMAPHYTES REPRODUCTION CHEZ LES SPERMAPHYTES INTRODUCTION : Beaucoup de végétaux possèdent des et fleurs des graines et sont appelés Phanérogames («mariage visible»). La graine étant l organe caractéristique, on

Plus en détail

Biologie - Partie IID - Ontogenèse et reproduction. Travaux pratiques La multiplication végétative

Biologie - Partie IID - Ontogenèse et reproduction. Travaux pratiques La multiplication végétative Biologie - Partie IID - Ontogenèse et reproduction Travaux pratiques La multiplication végétative Organisation d une angiosperme 2 1. Modalités de la multiplication végétative naturelle 3 Fragmentation

Plus en détail

Partie 5 : Organisation, fonctionnement. et amélioration des plantes. Chapitre 1 : Relations entre organisation et mode de vie chez les plantes

Partie 5 : Organisation, fonctionnement. et amélioration des plantes. Chapitre 1 : Relations entre organisation et mode de vie chez les plantes Partie 5 : Organisation, fonctionnement et amélioration des plantes Chapitre 1 : Relations entre organisation et mode de vie chez les plantes I. L'organisation générale d'une plante et ses relations avec

Plus en détail

Arbres et fruits d Automne

Arbres et fruits d Automne Les Rendez-vous de l Automne Du 19 au 27 octobre 2013 Arbres et fruits d Automne Ce livret appartient à :... L invention des arbres Au début du monde, il n y avait pas de plantes, pas d animaux, juste

Plus en détail

LES ARBRES(CROISSANCE DENDROCHRONOLOGIE...)

LES ARBRES(CROISSANCE DENDROCHRONOLOGIE...) 16/07/12-ArbreCroissDendrochronoEtc.odt-Djl-Page: 1 / 6 1. CROISSANCE DES ARBRES : La croissance de l'arbre se réalise de manière concentrique, de l'extérieur vers l'intérieur. Elle est assurée par le

Plus en détail

Identifier des arbres au Jardin Lecoq

Identifier des arbres au Jardin Lecoq Identifier des arbres au Jardin Lecoq Fiche enseignant Collège : 6 ème Références au programme Partie transversale : diversité, parentés et unité des êtres vivants Objectifs scientifiques Découvrir et

Plus en détail

Spermatophytes : Gymnospermes

Spermatophytes : Gymnospermes Spermatophytes : Gymnospermes Plantes à ovules nus Plantes ligneuses (arbres ou arbustes) Type biol.? Cycle de vie lent Rameaux : longs, moyens et nains Feuilles : -- en aiguilles ou en écailles -- alternes,

Plus en détail

ENTRETIEN DES JEUNES VERGERS

ENTRETIEN DES JEUNES VERGERS TAILLE ET ENTRETIEN DES JEUNES VERGERS Pierrevelcin Mario CFP Roville-aux-Chênes Février 2012 Février 2012 «Beaucoup coupent du bois peu savent tailler» Jean Baptiste de La Quintinie, jardinier de Louis

Plus en détail

Eléments de botanique Cours 9 Spermatophytes, Angiospermes 30/03/2017

Eléments de botanique Cours 9 Spermatophytes, Angiospermes 30/03/2017 Eléments de botanique Cours 9 Spermatophytes, Angiospermes 30/03/2017 Bac1 sciences pharmaceutiques et sciences biologiques Denis Michez Denis.michez@umons.ac.be 1 Cours 1-2 Introduction générale Caractéristiques

Plus en détail

Lycée Saint Joseph Izmir. Biologie végétale. Introduction...p.2. I. Organisation structurelle des végétaux...p.3. I.1 L'origine des plantes...p.

Lycée Saint Joseph Izmir. Biologie végétale. Introduction...p.2. I. Organisation structurelle des végétaux...p.3. I.1 L'origine des plantes...p. Lycée Saint Joseph Izmir Biologie végétale Table des matières Introduction...p.2 I. Organisation structurelle des végétaux...p.3 I.1 L'origine des plantes...p.3 I.2 Les cellules et les tissus végétaux...p.4

Plus en détail

Les Parties Frappantes des Plantes

Les Parties Frappantes des Plantes Les Parties Frappantes des Plantes 8 Activité 2 Sommaire: Étudier les parties des plantes et leurs fonctions en utilisant des cartes-éclair. Matériel : Cartes-éclair, crayons, matériel à dessin et carnet

Plus en détail

Croissance et développement

Croissance et développement Croissance et développement Auteur : Frédéric Puech Formateur SVT ESPE de Bretagne Objectifs Ce cours en ligne vous apportera une information de base, richement illustrée, concernant la thématique «Croissance

Plus en détail

Relation structure propriétés Variabilité des propriétés dans une branche. Jana Dlouhá

Relation structure propriétés Variabilité des propriétés dans une branche. Jana Dlouhá Relation structure propriétés Variabilité des propriétés dans une branche Jana Dlouhá Propriétés mécanique structure du bois Paramètres explicatifs: quantité + organisation 1) DENSITE = QUANTITE DE LA

Plus en détail

La multiplication végétative des Angiospermes

La multiplication végétative des Angiospermes http://jeandler.blog.lemonde.fr/2008/06/19/tableau-diris/ http://www.visoflora.com/photos-nature/photo-de-lalentille-d-eau-des-fougeres-d.html http://www2.aclyon.fr/enseigne/biologie/photossql/photos.php?rollid=im

Plus en détail

BV5 - Graines et germinations d'angiospermes

BV5 - Graines et germinations d'angiospermes BV5 - Graines et germinations d'angiospermes La graine de Ricin Chalaze Raphé Tégument externe Hile 5 mm Vue externe Caroncule (recouvrant le micropyle) La graine de Ricin Tégument interne Albumen Tégument

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Centres étrangers BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

Plus en détail

Identifier des arbres au jardin Lecoq

Identifier des arbres au jardin Lecoq Identifier des arbres au jardin Lecoq Fiche enseignant Cycle 3 Objectifs - Favoriser l observation des arbres - Identifier des êtres vivants à l aide d une clé dichotomique. - Première approche de la notion

Plus en détail

Étude de la biodiversité locale Compte rendu de la sortie

Étude de la biodiversité locale Compte rendu de la sortie Étude de la biodiversité locale Compte rendu de la sortie Sommaire : 1- écosystème ripisylve 2- écosystème lagunaire Et leurs différentes zones ATTENTION Dans notre compte-rendu, dans la partie sur la

Plus en détail

Des clés pour nous identifier

Des clés pour nous identifier Des clés pour nous identifier Mes feuilles sont doublement dentées et sans poils exception du dessous de mes nervures.je suis Carpinus betulus, famille des Bétulacées Mon tronc est de couleur blanc argenté

Plus en détail

Relisez ce document, la correction définitive se fera au cours de Sciences

Relisez ce document, la correction définitive se fera au cours de Sciences Version de base susceptible de modifications. Sciences : Définitions Relisez ce document, la correction définitive se fera au cours de Sciences Agrumes : nom générique donné aux fruits tels que l'orange,

Plus en détail

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale

Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie Végétale Tissus et Architecture de la Plante Grandes fonctions de la Plante Les tissus

Plus en détail

La reproduction animale et végétale

La reproduction animale et végétale La reproduction animale et végétale Le coq produit des spermatozoïdes et la poule, des ovules. Les spermatozoïdes du mâle, produits par les testicules, parviennent jusqu'au cloaque (orifice commun des

Plus en détail

THEME 1A Génétique et évolution TP10 L organisation de la fleur

THEME 1A Génétique et évolution TP10 L organisation de la fleur THEME 1A Génétique et évolution TP10 L organisation de la fleur La vie fixée implique l impossibilité de se déplacer pour coloniser un milieu ou pour la reproduction. Les Angiospermes (plantes à fleur)

Plus en détail

CONNAITRE L ARBRE module de biologie végétale pour les arboristes grimpeurs. Chapitre 4 : LA CROISSANCE DE L ARBRE PARTIE 1

CONNAITRE L ARBRE module de biologie végétale pour les arboristes grimpeurs. Chapitre 4 : LA CROISSANCE DE L ARBRE PARTIE 1 CONNAITRE L ARBRE module de biologie végétale pour les arboristes grimpeurs Chapitre 4 : LA CROISSANCE DE L ARBRE PARTIE 1 1 41 Les arbres et la matière élaborée lors de la photosynthèse 411 Que font les

Plus en détail

ARBRES, ARBUSTES et ARBRISSEAUX : Essai de clés d identification des genres.

ARBRES, ARBUSTES et ARBRISSEAUX : Essai de clés d identification des genres. ARBRES, ARBUSTES et ARBRISSEAUX : Essai de clés d identification des genres. d après C.J. Humphries, J.R. Press et D.A. Sutton (1982) ; modifié. Système de clés dichotomiques : Ces clés fonctionnent par

Plus en détail

Identifier des arbres au jardin Lecoq

Identifier des arbres au jardin Lecoq Identifier des arbres au jardin Lecoq Objectifs : - Favoriser l observation des arbres. - Identifier des êtres vivants à l aide d une clé dichotomique. Durée : 1 heure Lieu : jardin Lecoq Matériel : Prêtés

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE NUTRITION DES VÉGÉTAUX.

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE NUTRITION DES VÉGÉTAUX. LE DÉVELOPPEMENT DURABLE NUTRITION DES VÉGÉTAUX. I. LES VÉGÉTAUX CHLOROPHYLLIENS : GÉNÉRALITÉS. Définition : plantes contenant de la chlorophylle (pigment concentré dans les chloroplastes organites cellulaires)

Plus en détail

L ARBRE EST UN. ÊTRE VIVANT Arbres

L ARBRE EST UN. ÊTRE VIVANT Arbres L ARBRE EST UN ÊTRE VIVANT Arbres fiche n 03 Il respire, il transpire, il photosynthétise, il fait des réserves, il produit des défenses physiques et chimiques (antibiotiques) s il est agressé. Il grandit,

Plus en détail

EMILIE REVERCHON, STAGIAIRE M2 MAÎTRE DE STAGE : CYRILLE RATHGEBER INRA NANCY-LERFOB CAQ AVIGNON, 5 AVRIL 2011

EMILIE REVERCHON, STAGIAIRE M2 MAÎTRE DE STAGE : CYRILLE RATHGEBER INRA NANCY-LERFOB CAQ AVIGNON, 5 AVRIL 2011 DYNAMIQUE INTRA-ANNUELLE DE LA CROISSANCE ET DE LA FORMATION DU BOIS CHEZ TROIS ESPECES DE CONIFERES (EPICEAS, SAPINS, ET PINS SYLVESTRES) DANS LES VOSGES DU NORD EMILIE REVERCHON, STAGIAIRE M2 MAÎTRE

Plus en détail

CROISSANCE & DENDROCHRONOLOGIE

CROISSANCE & DENDROCHRONOLOGIE CROISSANCE & DENDROCHRONOLOGIE LA CROISSANCE DES ARBRES Comme la plus part des végétaux, la croissance des arbres dépend de nombreux facteurs environnementaux dont l élément déterminant est le climat.

Plus en détail

Chapitre 17 Reconnaissance des résineux à l échelle microscopique

Chapitre 17 Reconnaissance des résineux à l échelle microscopique Chapitre 17 Reconnaissance des résineux à l échelle microscopique Des clés, des tableaux, des atlas Les informations données par la coupe transversale Les informations données par la coupe radiale Les

Plus en détail