Cadre d Intervention Régional ASIE Présentation aux parties prenantes Grégory Clémente 04 février 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cadre d Intervention Régional ASIE Présentation aux parties prenantes Grégory Clémente 04 février 2013"

Transcription

1 Cadre d Intervention Régional ASIE Présentation aux parties prenantes Grégory Clémente 04 février 2013

2 1. Une région stratégique pour l avenir de la planète Le «siècle asiatique» 56% de la population mondiale 27% du PIB mondial, 50% en 2050 Une région énergivore 50% de la consommation mondiale d énergie 70% de la demande additionnelle de pétrole d ici à /3 des émissions mondiales de GES Une région sur-vulnérable au CC Une urbanisation inédite Un nombre record de catastrophes naturelles 200 millions de «migrants climatiques» en ,9 Mds d urbains 13 des 23 mégacités du monde 12 des 20 villes à l air le plus pollué Un continent sous tension 14 «Etats fragiles» (BAsD) Plus de 20 conflits armés depuis 2009 Des ressources naturelles menacées 40% des mangroves, 35% des coraux du monde 8 hotspots de biodiversité Le «paradoxe asiatique» Les 2/3 des pauvres de la planète 62% des personnes du monde en risque alimentaire 900 millions de personnes sans accès à l électricité

3 2. Les enjeux pour la France et le mandat qui en découle pour l AFD Les enjeux pour la France Enjeux géopolitiques : - Poids des pays émergents dans les relations internationales - Asie incontournable pour traiter les grands enjeux globaux - Menace d instabilité de certaines régions, impactant la sécurité mondiale - Influence française en Asie Enjeux économiques : - Asie, moteur de la croissance mondiale - Opportunités et menaces pour les entreprises françaises - AFD, vecteur de valorisation de l expertise et des intérêts économiques français Périmètre(s) et mandat(s) de l AFD -Extension de la zone d intervention : de 5 pays en 2004 à18 pays en Modification et unification du mandat : BPM Croissance verte et solidaire -Insistance sur le coût budgétaire limitéde nos interventions en Asie -Importance de l influence française et de la promotion des acteurs français

4 3. Le CIR ASIE : la stratégie Finalités Objectifs opérationnels En % des montants octroyés Activités Pays Cible climat Renforcer l influence française en Asie Limiter l empreinte environnementale d un développement rapide Contribuer aux équilibres régionaux Promouvoir un développement urbain durable Accompagner les pays asiatiques face aux enjeux du changement climatique Favoriser une gestion durable des ressources naturelles Soutenir le secteur productif des pays les moins développés Renforcer la cohésion sociale et le capital humain Valoriser l expertise française et promouvoir les intérêts économiques français 42% 31% 9% 13% 5% Promotion de l efficacité énergétique Amélioration des services collectifs en milieu urbain Développement des énergies renouvelables Appui àla régulation des eaux et prévention des inondations Mise en valeur et protection des écosystèmes forestiers et aquatiques Soutien àla productivité des filières porteuses Renforcement de l accès aux services de base et des activités agricoles génératrices de revenus Tous pays Bangladesh Cambodge Chine Inde Indonésie Laos Philippines Pakistan Sri Lanka Vietnam Vietnam Birmanie Cambodge Laos Afghanistan Arménie Bangladesh Afghanistan Pakistan Birmanie Cambodge Laos Bangladesh 70% des octrois annuels ont une incidence positive sur le climat

5 4. Idée-force : promouvoir l équipe France et développer les synergies L AFD en Asie : acteur de l influence économique de la France 1) proposer l expérience et la vision françaises face aux défis de la région : recenser l offre française et la relier à la demande locale 2) valoriser les compétences des entreprises et le savoir-faire français (FEXTE) 3) créer des opportunités pouvant générer des retombées positives pour les intérêts économiques nationaux 4) informer les entreprises françaises en amont des opportunités liées à nos projets au siège (via Ubifrance, le MEDEF International ou directement avec les entreprises concernées) et localement (via les missions économiques et les chambres de commerce notamment) L AFD et les ONG en Asie : des activités complémentaires 1) Les ONG françaises, vecteur important d influence française dans la région 2) Des actions complémentaires : droits de l Homme, gouvernance, lutte contre la pauvreté - FISONG Afghanistan : 2M - projets pilote énergie, agriculture, éducation - montants des financements : 42 projets financés pour plus de 14 M (+ projets multi-régions) - principaux pays : Afghanistan et Cambodge - principaux secteurs financés : éducation, santé, développement rural, gouvernance 3) Des pays cibles pour le partenariat avec les ONG : Birmanie, Cambodge, Laos, Vietnam, Afghanistan Consolider les partenariats avec les autres bailleurs 1) les partenaires «stratégiques»: BAsD, JICA, UE et bailleurs européens (DFID, KfW) 2) chercher de nouvelles synergies en Asie : Corée du Sud, Australie, Singapour, bailleurs émergents Optimiser les synergies avec les acteurs de la coopération décentralisée 1) Accompagner les collectivités locales asiatiques : un avantage comparatif de l AFD (prêts directs, fonds municipaux, lignes de crédit ) 2) Valoriser et soutenir les initiatives des collectivités locales françaises 3) Mobiliser l expertise reconnue des collectivités françaises et de leurs agences (gestion des eaux et des déchets, transports ) : exemples du partenariat en Chine (Bordeaux), au Laos (Chinon), Vietnam (Brest), STIF et RATP sur l expertise transports

6 Merci

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche Comité de suivi des programmes européens de la période 2007-2013 Dossier de Presse FSE FEDER FEADER FEP Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement

Plus en détail

LA MICROFINANCE Un levier de développement mais à quelles conditions?

LA MICROFINANCE Un levier de développement mais à quelles conditions? LA MICROFINANCE Un levier de développement mais à quelles conditions? Abderrahim BOUAZZA Directeur de la Supervision Bancaire La microcrédit dans la région: un secteur encadré et orienté vers le tissu

Plus en détail

STIC-Asie. www.ict-asia-france.org. Bio-Asie

STIC-Asie. www.ict-asia-france.org. Bio-Asie STIC-Asie Un programme régional de la Coopération Scientifique Française mis en oeuvre par : Le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes Le Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche

Plus en détail

Présentation des terres collectives Définition Importance

Présentation des terres collectives Définition Importance Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Affaires Rurales Division des Systèmes d Information et de la Communication Service de l Information Géographique FIG 2011 Ahmed JKAOUA Présentation

Plus en détail

DÉCISION DE LA COMMISSION. du 9.11.2015

DÉCISION DE LA COMMISSION. du 9.11.2015 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 9.11.2015 C(2015) 7674 final DÉCISION DE LA COMMISSION du 9.11.2015 relative au programme d action annuel 2015 en faveur de la Tanzanie, à financer sur les ressources

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL

POLITIQUE D ACHAT LOCAL POLITIQUE D ACHAT LOCAL 1. VISION... 2. PORTÉE... 3. PÉRIODE D'APPLICATION 4. RESPONSABILITÉS 5. PRINCIPES DIRECTEURS 5.1 VITRINE DE CHOIX POUR LES PRODUITS RÉGIONAUX 5.2 PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE ALIMENTS

Plus en détail

UBIFRANCE. et les Missions économiques VOS PARTENAIRES A L EXPORT

UBIFRANCE. et les Missions économiques VOS PARTENAIRES A L EXPORT UBIFRANCE et les Missions économiques VOS PARTENAIRES A L EXPORT UBIFRANCE Se faire connaitre: www.firmafrance.com AU SERVICE DE VOTRE STRATEGIE EXPORT DANS LE MONDE UN RÉSEAU MULTICULTUREL D HOMMES ET

Plus en détail

charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10

charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10 charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10 www.tourisme.gov.ma 2D DAMA avec bande.indd 1 22/01/2016 14:31:09 Le tourisme est un important vecteur de développement économique,

Plus en détail

FISEA FONDS D INVESTISSEMENT ET DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN AFRIQUE

FISEA FONDS D INVESTISSEMENT ET DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN AFRIQUE FISEA FONDS D INVESTISSEMENT ET DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN AFRIQUE PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L EMPLOI EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Créé en 2009, le Fonds d investissement et de soutien aux entreprises

Plus en détail

Compte-rendu atelier Eco-assainissement

Compte-rendu atelier Eco-assainissement Compte-rendu atelier Eco-assainissement 14 au 16 Septembre 2010 à N Djamena : Atelier d accompagnement des acteurs humanitaires et d échange d expérience «Opérationnalisation des projets d Assainissement

Plus en détail

Lancement du Programme Opérationnel FEDER-FSE Lorraine et Massif des Vosges 2014-2020 5 mars 2015 Hôtel de Région à Metz

Lancement du Programme Opérationnel FEDER-FSE Lorraine et Massif des Vosges 2014-2020 5 mars 2015 Hôtel de Région à Metz Lancement du Programme Opérationnel FEDER-FSE Lorraine et Massif des Vosges 2014-2020 5 mars 2015 Hôtel de Région à Metz INTRODUCTION Jean-Pierre MASSERET, Président du Conseil Régional de Lorraine INTRODUCTION

Plus en détail

L agriculture familiale :

L agriculture familiale : MADAGASCAR Année Internationale de l Agriculture Familiale (AIAF) 2014 et Journée Mondiale de l Alimentation (JMA) 2014 L agriculture familiale : une chance pour la planète et pour Madagascar Sécurité

Plus en détail

Séminaire de sensibilisation 10 mai 2012 à Vientiane Edith Sudre - Magistrate, Adjointe au chef du service de l adoption l Marie-Anne Bloch

Séminaire de sensibilisation 10 mai 2012 à Vientiane Edith Sudre - Magistrate, Adjointe au chef du service de l adoption l Marie-Anne Bloch Le Service de l adoption l internationale Séminaire de sensibilisation 0 mai 0 à Vientiane Edith Sudre Magistrate, Adjointe au chef du service de l adoption l internationale MarieAnne Bloch Magistrate,

Plus en détail

Le travail, entre prescription et réalisation

Le travail, entre prescription et réalisation Journées professionnelles de formation de l Association Nationale des Directeurs de Mission Locale «Direction des Missions Locales : Nouveaux enjeux, nouveaux métiers» 25 et 26 Juin 2015, Rennes Le travail,

Plus en détail

Stratégie économique pour la Francophonie

Stratégie économique pour la Francophonie XV e Conférence des chefs d État et de gouvernement des pays ayant le français en partage Dakar (Sénégal), les 29 et 30 novembre 2014 Stratégie économique pour la Francophonie Préambule : La Francophonie

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN 1. IDENTIFICATION ET COORDONNEES DE VOTRE ORGANISME LOCAL 1.1. Sigle de votre organisme :

Plus en détail

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE»

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» WANG Haiyuing, directeur général adjoint du département de recherches de la China Law Society L énergie est la base matérielle importante pour

Plus en détail

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 Une ambition à 10 ans Le décolletage est l industrie d usinage de pièces de haute précision. Celles-ci sont des

Plus en détail

Algérie - Cadre de résultat détaillé avec indicateurs intermédiaires (milestones) des effets (à revoir en 2012)

Algérie - Cadre de résultat détaillé avec indicateurs intermédiaires (milestones) des effets (à revoir en 2012) Algérie - Cadre de résultat détaillé avec indicateurs intermédiaires (milestones) des effets (à revoir en 2012) NATIONAL PRIORITY OR GOAL: Renforcer la confiance entre gouvernés et gouvernants à travers

Plus en détail

«Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers une stratégie commune pour l Europe» DECLARATION DE NAMUR

«Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers une stratégie commune pour l Europe» DECLARATION DE NAMUR PRÉSIDENCE BELGE DU COMITÉ DES MINISTRES DU CONSEIL DE L EUROPE 6 ÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES DU PATRIMOINE CULTUREL (23-24 AVRIL 2015) «Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers

Plus en détail

Une stratégie nouvelle 2008-2010. «l approche Guichet» «l approche territoriale»

Une stratégie nouvelle 2008-2010. «l approche Guichet» «l approche territoriale» Une stratégie nouvelle 2008-2010 L Agence de Développement Social De «l approche Guichet» à «l approche territoriale» L Approche Guichet Pendant la phase pilote (2001-2002) et jusqu à la fin de l année

Plus en détail

FSP Codéveloppement Mali. Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006

FSP Codéveloppement Mali. Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006 FSP Mali Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006 L immigration malienne en France Quelques ordres de grandeur 4 millions de maliens

Plus en détail

Cadre. 1. Contexte global 2. Secteur e formel et informel : perspectives 3. Sécurité sociale formelle et informelle 4. Conclusions

Cadre. 1. Contexte global 2. Secteur e formel et informel : perspectives 3. Sécurité sociale formelle et informelle 4. Conclusions Cadre 1. Contexte global 2. Secteur e formel et informel : perspectives 3. Sécurité sociale formelle et informelle 4. Conclusions 1.1 Données générales sur la pauvreté 1.2 milliard de gens vivent avec

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES

DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES 1. Structure-Contexte : Ce projet est proposé par le Contrat de Développement Local du Faucigny, en Haute-Savoie. Le CLD est un organe consultatif,

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

World café / Les co-bénéfices des PCET

World café / Les co-bénéfices des PCET World café / Les co-bénéfices des PCET Comment une collectivité peut-elle faire de son Plan climat-énergie territorial (PCET) un projet fédérateur sur le climat et l énergie mais également un outil permettant

Plus en détail

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise?

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? Le 3 avril àlyon La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? François Fatoux Présentation de l ORSE

Plus en détail

ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL

ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL Réaffirmant notre attachement à la troisième République du Mali ; Réaffirmant également notre

Plus en détail

LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA

LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA Eric EKUE Directeur, chargé de la Mission pour la Réglementation et le Développement de la Microfinance (BCEAO) La microfinance

Plus en détail

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE UN LEVIER POUR LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L exemple de la Cuma Ecovaloris et de l association

Plus en détail

Appui aux investissement d efficacité énergétique et d énergie renouvelable en Afrique de l Ouest

Appui aux investissement d efficacité énergétique et d énergie renouvelable en Afrique de l Ouest Appui aux investissement d efficacité énergétique et d énergie renouvelable en Afrique de l Ouest SUNREF Afrique de l Ouest Pour un futur plus vert Septembre 2015 1 Sommaire 1. Qu est ce que SUNREF? 2.

Plus en détail

Séminaire Enseigner à produire autrement 14 novembre 2014

Séminaire Enseigner à produire autrement 14 novembre 2014 Séminaire 14 novembre 2014 Programme régional de l enseignement agricole pour la transition agro-écologique et de mobilisation à cet effet des exploitations agricoles en région Île-de-France 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

les entreprises doivent constamment améliorer leur compétitivité et pour cela, développer une véritable dynamique d innovation.

les entreprises doivent constamment améliorer leur compétitivité et pour cela, développer une véritable dynamique d innovation. Innovation, moteur de la chimie en France 1,64 Mds d à la R&D En 2012, les industries chimiques ont consacré : 32 Pour que l industrie chimique en France garde une place prépondérante sur la scène internationale,

Plus en détail

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE 013-2015 Table des matières M p E 03 Message du président et chef de la direction 04 Contexte 06 Actions 15 Annexe 1 : Tableau synoptique du plan d action de développement

Plus en détail

Index GRI (Global Reporting Initiative)

Index GRI (Global Reporting Initiative) Index GRI (Global Reporting Initiative) RBC a adopté une stratégie à plusieurs volets pour son rapport sur le développement durable et publie son bilan social, environnemental et déontologique à différents

Plus en détail

DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg

DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LA DECENTRALISATION FONDS DE DEVELOPPEMENT LOCAL RAHARINJATOVO HANITRA DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg Décret N 2007-530 du 11 Juin 2007, modifié

Plus en détail

Electrification de. Dossier Projet. l école d Issaogo. La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école

Electrification de. Dossier Projet. l école d Issaogo. La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école Dossier Projet Electrification de l école d Issaogo La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école d Issaogo au Burkina Fasso, projet porté par les élèves et professeurs du

Plus en détail

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020»

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Introduction L Europe est au carrefour de ses propres ambitions. Le choix des voies

Plus en détail

ZANZAN 5/5 V - INFORMATION ET COMMUNICATION. Emissions radiophoniques

ZANZAN 5/5 V - INFORMATION ET COMMUNICATION. Emissions radiophoniques ZANZAN 5/5 Une étude CAP a été réalisée en 2001 ; 15 Animatrices Rurales et leur Coordonnatrice ont été formées à la méthode MARP ; 40 formateurs des ASC membres du personnel de la santé (15 médecins et

Plus en détail

(2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS

(2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS (2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS Dans les 10 premières années de son activité, M&D a concentré toutes ses forces sur les infrastructures villageoises. A la fin des années 90, la question des activités

Plus en détail

Johan VAN OVERTVELDT Ministre des Finances 25.05.2016 Chambre de Commerce et d Industrie du Luxembourg belge

Johan VAN OVERTVELDT Ministre des Finances 25.05.2016 Chambre de Commerce et d Industrie du Luxembourg belge REFORMES FISCALES Impact pour les entreprises Johan VAN OVERTVELDT Ministre des Finances 25.05.2016 Chambre de Commerce et d Industrie du Luxembourg belge I. COUP D OEIL DANS LE RETROVISEUR TAXES ELEVEES

Plus en détail

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rapport de mission Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rwanda du 26 août au 02 septembre 2012 ROPPA avec l appui technique

Plus en détail

VEILLE DOCUMENTAIRE FEVRIER 2012

VEILLE DOCUMENTAIRE FEVRIER 2012 Observatoire VEILLE DOCUMENTAIRE FEVRIER 2012 ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L échelle des salaires est plus resserrée dans le secteur de l économie sociale Pour les 2,3 millions de salariés travaillant

Plus en détail

Le Plan de développement durable : son encadrement légal. par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint

Le Plan de développement durable : son encadrement légal. par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint Le Plan de développement durable : son encadrement légal par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint Présentation à la journée de travail sur l intégration des principes de développement durable dans les

Plus en détail

SYFAAH. Système de Financement et d Assurances Agricoles en Haïti

SYFAAH. Système de Financement et d Assurances Agricoles en Haïti S Conférence régionale sur le développement de la microfinance pour l activité économique Ministère de l Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) Diagramme du Système :

Plus en détail

I. FORMATION DES ARCHITECTES LIBERAUX : LES DISPOSITIFS DE SOUTIEN EXISTANTS

I. FORMATION DES ARCHITECTES LIBERAUX : LES DISPOSITIFS DE SOUTIEN EXISTANTS Le comité stratégique du Plan Bâtiment du Grenelle a réuni les organisations représentant les entreprises du bâtiment, les architectes, les bureaux d études et les grandes écoles du bâtiment, afin de renforcer

Plus en détail

Les Rencontres 2015 Bois-Forêt-Climat de la Francophonie

Les Rencontres 2015 Bois-Forêt-Climat de la Francophonie Sous le Haut Patronage de Monsieur François HOLLANDE Président de la République PARIS du 02 au 04 novembre 2 01 Les Rencontres 2015 Bois-Forêt-Climat de la Francophonie 5 A"Paris" LE 3ème FORUM FRANCO-QUÉBÉCOIS

Plus en détail

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE Objectif général L objectif général de ce programme de développement est d atteindre une production de qualité, de 1000 tonnes de café marchand,

Plus en détail

PLACEMENT SOLIDAIRE CREDIT

PLACEMENT SOLIDAIRE CREDIT Administration Comment mesurer l impact social? PLACEMENT SOLIDAIRE CREDIT UN PLACEMENT SOLIDAIRE Quels moyens? Pour quelle utilisation? 24 millions placés par 2100 coopérateurs 954 crédits solidaires

Plus en détail

«Les objectifs et les enjeux de la RSE» Atelier n 1 07/10/15

«Les objectifs et les enjeux de la RSE» Atelier n 1 07/10/15 «Les objectifs et les enjeux de la RSE» Atelier n 1 07/10/15 Historique et contexte La révision de la norme ISO 26000 débutera en 2016 et portera notamment sur un développement plus précis des étapes de

Plus en détail

CATASTROPHES NATURELLES ET DEVELOPPEMENT DURABLE: LE CAS DU SAHEL.

CATASTROPHES NATURELLES ET DEVELOPPEMENT DURABLE: LE CAS DU SAHEL. CATASTROPHES NATURELLES ET DEVELOPPEMENT DURABLE: LE CAS DU SAHEL. PLAN DE LA PRESENTATION 1. Introduction 2. Les catastrophes naturelles dans le monde et en Afrique 3. Les catastrophes naturelles et le

Plus en détail

LES TIC AU MAROC : UNE OPPORTUNITE HISTORIQUE

LES TIC AU MAROC : UNE OPPORTUNITE HISTORIQUE ROYAUME DU MAROC Ministère de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications LES TIC AU MAROC : UNE OPPORTUNITE HISTORIQUE Aziz RABBAH Chargé d études & Responsable des TIC Tel: + 212 37 763733 Fax:

Plus en détail

1- Assurer un accès réciproque aux exportateurs et aux investisseurs des deux pays

1- Assurer un accès réciproque aux exportateurs et aux investisseurs des deux pays Déclaration économique franco-japonaise entre le Premier Ministre de la République française, M. François FILLON, et le Premier Ministre du Japon, M. Yasuo FUKUDA A l occasion du 150 ème anniversaire des

Plus en détail

Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec

Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec À propos du Plan Nord Le Plan Nord va se déployer sur 25 ans. Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec Territoire concerné: 1,2 millions de km 2 soit 72% du Québec. Le territoire visé se situe au

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE A.C.A. ET APROCA

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE A.C.A. ET APROCA Association Cotonnière Africaine African Cotton Association CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE A.C.A. ET APROCA Dakar, 27 août 2009 Convention de partenariat A.C.A/AProCA, Dakar, 27 août 2009 1 Association

Plus en détail

SESSION 1:ENJEUX ET OPPORTUNITÉS AGRICOLES EN AFRIQUE DE L OUEST

SESSION 1:ENJEUX ET OPPORTUNITÉS AGRICOLES EN AFRIQUE DE L OUEST Afrique Nourricière SESSION 1:ENJEUX ET OPPORTUNITÉS AGRICOLES EN AFRIQUE DE L OUEST La vision des OP ouest-africaines : situation actuelle, défis, contraintes et potentiel de l agriculture africaine Juin

Plus en détail

Groupe Europe du Réseau CTI

Groupe Europe du Réseau CTI Groupe Europe du Réseau CTI Atelier Mesures PME - 2 avril 2007 1 / 27 1 Partie Les Centres Techniques Industriels Atelier Mesures PME - 2 avril 2007 2 / 27 41, Boulevard des Capucines F- 75002 PARIS Tel:

Plus en détail

CONSEIL INTERMINISTÉRIEL DE L OUTRE-MER

CONSEIL INTERMINISTÉRIEL DE L OUTRE-MER PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE CONSEIL INTERMINISTÉRIEL DE L OUTRE-MER MESURES DU CIOM DECLINEES PAR TERRITOIRE POLYNESIE FRANCAISE Palais de l Elysée Vendredi 6 novembre 2009 Conseil Interministériel de

Plus en détail

L Alliance pour l avenir des villes. Projet de texte soumis à la discussion et au débat

L Alliance pour l avenir des villes. Projet de texte soumis à la discussion et au débat Réunion du Groupe consultatif Montréal, Canada - 12-13 juin 2000 CG/2 L Alliance pour l avenir des villes Projet de texte soumis à la discussion et au débat L ALLIANCE POUR L AVENIR DES VILLES L Alliance

Plus en détail

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 10/03/2016 Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment Les politiques publiques de la performance énergétique et environnementale et l innovation José Caire Directeur Villes

Plus en détail

SIMPLEMENT RESPONSABLE

SIMPLEMENT RESPONSABLE SIMPLEMENT RESPONSABLE POLITIQUE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DE L ENTREPRISE S Sommaire Préambule 1 Estime portée aux collaborateurs 2 Gestion responsable de la chaîne d approvisionnement 3 Préservation

Plus en détail

CONTRIBUTION DE L ONG ABC-ECOLOGIE A LA JOURNEE MONDIALE DE LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICTION ET L ANNEE DE L AGRICULTURE FAMILIALE

CONTRIBUTION DE L ONG ABC-ECOLOGIE A LA JOURNEE MONDIALE DE LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICTION ET L ANNEE DE L AGRICULTURE FAMILIALE CONTRIBUTION DE L ONG ABC-ECOLOGIE A LA JOURNEE MONDIALE DE LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICTION ET L ANNEE DE L AGRICULTURE FAMILIALE ASSOCIATION POUR LE BIEN ETRE COLLECTIF ET L ECOLOGIE ONG de Développement,

Plus en détail

Perspectives de l industrie tunisienne à l heure des chaînes de valeur mondiales

Perspectives de l industrie tunisienne à l heure des chaînes de valeur mondiales Perspectives de l industrie tunisienne à l heure des chaînes de valeur mondiales Souhir TAKTAK, Présidente - Directrice Générale de la Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (BFPME)

Plus en détail

L Empreinte de l eau, source de gouvernance

L Empreinte de l eau, source de gouvernance Mémoire L Empreinte de l eau, source de gouvernance Présenté à l Office de consultation publique de Montréal par Aqua Climax inc. 29 août 2013 Mémoire rédigé par : Bastien Guérard Aqua Climax info@aquaclimax.com

Plus en détail

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement TABLE RONDE DE HAUT NIVEAU Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement Gouvernements organisateurs (1) Ministere de l'energie et de l'eau, Mali (2) Gouvernement de la Tunisie 1. Introduction

Plus en détail

FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC

FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC Résolution PC/7/2010/1 Proposition de mesures pour l état de préparation

Plus en détail

le recyclage et la valorisation des déchets, un levier de performance

le recyclage et la valorisation des déchets, un levier de performance recyclage et valorisation France des solutions innovantes pour le recyclage et la valorisation de vos DÉCHETS le recyclage et la valorisation des déchets, un levier de performance Nous sommes engagés dans

Plus en détail

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 17/4 Les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 17/4 Les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 6 juillet 2011 Français Original: anglais A/HRC/RES/17/4 Conseil des droits de l homme Dix-septième session Point 3 de l ordre du jour Promotion et protection

Plus en détail

Les marchés émergents et le secteur minier

Les marchés émergents et le secteur minier Les marchés émergents et le secteur minier Principales tendances pour l avenir Nochane Rousseau Leader, secteur minier, Québec Affaires sans frontières Le 15 novembre 2012 Ville de Québec De nombreux

Plus en détail

vérifiables et quantifiés si possible

vérifiables et quantifiés si possible ANNEXE 1 CADRE LOGIQUE Objectifs globaux Objectif spécifique Logique d'intervention OG 1/ Contribuer à l amélioration du système éducatif dans les cinq pays retenus, afin de participer à la réalisation

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

Restitution de l étude sur la

Restitution de l étude sur la Restitution de l étude sur la dynamique des AOP fromagères C o n s e i l s p é c i a l i s é f i l i è r e s l a i t i è r e s F r a n c e A g r i M e r L e 2 1 j u i n 2 0 1 6 CONTEXTE La dynamique des

Plus en détail

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand

Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Dispositif C : Actions d'intermédiation avec les employeurs du secteur marchand ou non marchand Objectif spécifique 3.9.1.2 Mobiliser des employeurs et des entreprises dans les parcours d insertion La

Plus en détail

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21 en Gironde Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 CDC Villandraut Conseil Départemental des Agenda 21 Locaux 64 collectivités et les partenaires

Plus en détail

Centre d Innovation et de Management Euroméditerranée. Mastère spécialisé MIQE. Soutenance de stage et thèse professionnelle

Centre d Innovation et de Management Euroméditerranée. Mastère spécialisé MIQE. Soutenance de stage et thèse professionnelle Centre d Innovation et de Management Euroméditerranée Mastère spécialisé MIQE Soutenance de stage et thèse professionnelle Thomas Pelletier Lundi 30 janvier 2006 Sommaire I/ Stage Pellenc Selective Technologies

Plus en détail

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective Séquence 19 : La restauration collective Intervenants Introduction : Patrick POUSSARD, Directeur de la restauration municipale de Vertou, Administrateur de l Association Nationale des Directeurs de Restaurants

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE OPERATIONNELLE DE DEVELOPPEMENT DE L AGRO INDUSTRIE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE OPERATIONNELLE DE DEVELOPPEMENT DE L AGRO INDUSTRIE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE OPERATIONNELLE DE DEVELOPPEMENT DE L AGRO INDUSTRIE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST Juillet 2009 INTRODUCTION Les excédents et déficits de campagnes

Plus en détail

SYSTEME INFORMATISE DE SUIVI-ÉVALUATION DE PROJETS ET PROGRAMMES CO-FINANCÉS

SYSTEME INFORMATISE DE SUIVI-ÉVALUATION DE PROJETS ET PROGRAMMES CO-FINANCÉS SYSTEME INFORMATISE DE SUIVI-ÉVALUATION DE PROJETS ET PROGRAMMES CO-FINANCÉS Avenue du Dollar Résidence Sidi Mansour III Bloc A - 1053 Les Berges du Lac, Tunis, Tunisie Tél : (216) 71 195 300- Fax: (216)

Plus en détail

Habitat & Développement

Habitat & Développement Le réseau Habitat & Développement Habitat et développement territorial Architecture et maîtrise d œuvre Gestion locative Ingénierie thématique Retrouvez sur www.habitatdeveloppement.fr Toutes les aides

Plus en détail

PASSEPORT TERRITORIAL SUD-EST SNCF IMMOBILIER ACTEUR DU DÉVELOPPEMENT URBAIN INNOVANT

PASSEPORT TERRITORIAL SUD-EST SNCF IMMOBILIER ACTEUR DU DÉVELOPPEMENT URBAIN INNOVANT SNCF IMMOBILIER ACTEUR DU DÉVELOPPEMENT URBAIN INNOVANT QUI SOMMES-NOUS? NOTRE ORGANISATION TERRITORIALE AU SERVICE DES ACTEURS LOCAUX SNCF IMMOBILIER EN QUELQUES CHIFFRES 12 MILLIONS DE M 2 de bâtiments

Plus en détail

Attirer des jeunes talents pour imaginer la ville de demain

Attirer des jeunes talents pour imaginer la ville de demain Dossier de presse Go Green in the City par Schneider Electric Attirer des jeunes talents pour imaginer la ville de demain Juin 2013, Rueil-Malmaison, France. I. Pourquoi Go Green in the City? Pour la troisième

Plus en détail

Le réseau hydrographique

Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique de la MRC représente un milieu aquatique d environ 600 kilomètres de cours d eau et du double de rives. Le fleuve Saint-Laurent représente le grand collecteur

Plus en détail

Rencontres avec les pôles de compétitivité et clusters de la Région Rhône-Alpes

Rencontres avec les pôles de compétitivité et clusters de la Région Rhône-Alpes www.tenerrdis.fr Rencontres avec les pôles de compétitivité et clusters de la Région Rhône-Alpes Mardi 20 janvier 2009 CCI de Grenoble www.tenerrdis.fr Les pôles de compétitivité Sur un espace géographique

Plus en détail

Politique de développement durable

Politique de développement durable Politique de développement durable Ville de Bécancour Décembre 2013 Ville de Bécancour 1295, Nicolas-Perrot Bécancour (Québec), G9N 1A1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 2 1. DÉVELOPPEMENT DURABLE...

Plus en détail

Le Marketing social dans la lutte contre l obésité et les modes de vie

Le Marketing social dans la lutte contre l obésité et les modes de vie Le Marketing social dans la lutte contre l obésité et les modes de vie L exemple d EPODE Ensemble Prévenons l Obésité des Enfants* Sandrine Raffin, Présidente de LinkUp Ref. N Henley,S Raffin, EPODE (

Plus en détail

Réseau Mixte Technologique «Diagnostic en santé végétale»

Réseau Mixte Technologique «Diagnostic en santé végétale» Le Réseau Mixte Technologique «Diagnostic en santé végétale» VegDiag Labellisé le 13 janvier 2014 pour la période 2014-2018 Issu des réflexions du Réseau français pour la santé végétale RFSV RMT RFSV Séminaire

Plus en détail

Journée du Développement Durable Mardi 29 mai 2007. Bibliothèque HEC

Journée du Développement Durable Mardi 29 mai 2007. Bibliothèque HEC Journée du Développement Durable Mardi 29 mai 2007 Bibliothèque HEC Dans le cadre de la Journée du Développement Durable, nous avons sélectionné pour vous quelques références bibliographiques tels que

Plus en détail

QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. Les Solutions Vie Citoyenne du Groupe Chèque Déjeuner

QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. Les Solutions Vie Citoyenne du Groupe Chèque Déjeuner QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. LE GROUPE CHÈQUE DÉJEUNER N 3 MONDIAL SUR LE MARCHÉ DES SOLUTIONS SOCIALES, CULTURELLES, CADEAUX, ET DES DISPOSITIFS DE STIMULATION

Plus en détail

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=-

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- I BASES REGLEMENTAIRES Le plan de cohésion sociale (programmes 15 et 16) et la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion

Plus en détail

PROPARCO au Maghreb. et au Moyen-Orient

PROPARCO au Maghreb. et au Moyen-Orient PROPARCO au Maghreb et au Moyen-Orient LA MÉDITERRANÉE DES DÉFIS CHIFFRES CLÉS 2007-2009 Les pays des rives sud et est de la Méditerranée ont connu une croissance soutenue ces dernières années autour de

Plus en détail

COLLOQUE AGRICULTURES FAMILIALES ET DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES LA-BAS ET ICI. Dossier de présentation. 27 novembre 2015 LEMPDES

COLLOQUE AGRICULTURES FAMILIALES ET DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES LA-BAS ET ICI. Dossier de présentation. 27 novembre 2015 LEMPDES COLLOQUE AGRICULTURES FAMILIALES ET DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES LA-BAS ET ICI 27 novembre 2015 LEMPDES Dossier de présentation ORGANISE PAR : AVEC LE SOUTIEN DE : CERAPCOOP Centre de Ressources et d

Plus en détail

INTRODUCTION GÉNÉRALE

INTRODUCTION GÉNÉRALE INTRODUCTION GÉNÉRALE La notion de microfinance recouvre une grande diversité de réalité ; aussi, aucune définition n a permis jusqu ici de donner une représentation de cette réalité complexe. En effet,

Plus en détail

PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020)

PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020) 1 EDBI 2016 Nairobi PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020) 2 3 CONTEXTE Superficie : 322.462 km², avec un littoral de 520 km Population : 22.4

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

créer de l emploi dans les territoires

créer de l emploi dans les territoires 3 créer de l emploi dans les territoires 3 Créer de l emploi dans les territoires L Économie sociale et solidaire trouve sa force dans les territoires : quartiers urbains, zones rurales, bassins industriels

Plus en détail

Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France

Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France Lien vers la présentation PowerPoint Impact du changement climatique sur le secteur énergétique en France Bertrand REYSSET Chargé de mission adaptation au changement climatique, Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Le Volontariat national au Burkina Faso. Tous engagés, Tous à y gagner

Le Volontariat national au Burkina Faso. Tous engagés, Tous à y gagner Le Volontariat national au Burkina Faso Tous engagés, Tous à y gagner Plan de la présentation 1. Notre histoire 2. Notre mission et objectif 3. Notre statut 4. La loi sur le volontariat national au Burkina

Plus en détail

Les enjeux énergétiques de la Polynésie française

Les enjeux énergétiques de la Polynésie française Service de l énergie et des mines Les enjeux énergétiques de la Polynésie française Introduction : L énergie en Polynésie française I Etat des lieux -l approvisionnement & dépendance énergétique -Le secteur

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION

FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION DÉMARCHE ET DOCUMENTS À FOURNIR Afin de devenir membre du ROCGÎM, un organisme communautaire autonome doit remplir une demande d'adhésion dûment complétée et adresser cette

Plus en détail

CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES

CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES Depuis plusieurs années, les Professions Juridiques connaissent de profondes mutations. Stratégie, marketing et management font désormais

Plus en détail