Santé publique. Mme Binquet, Mme Lejeune

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Santé publique. Mme Binquet, Mme Lejeune"

Transcription

1 Santé publique Mme Binquet, Mme Lejeune

2 Le Programme Mme Binquet et Mme Lejeune vous feront chacune 5 cours d 1h30. Elles traiteront de l organisation du système de santé, de son financement etc.

3 Système de soins

4 Système de soins Ensemble d organisations et de pratiques mises en place spécifiquement pour la prévention et la prise en charge de la maladie. 4 dimensions : La demande de soins : la population L offre de soins : médecins, kinés, infirmiers, Les financeurs : L Assurance Maladie, les mutuelles, l Etat, L Etat et les pouvoirs publics : partie règlementation et encadrement

5 Système de soins étatique VS libéral : Etatique : L Etat occupe 2 dimensions : régulateur et financeur Financement basé sur l impôt Pas de liberté de choix des professionnels de santé Efficace sur le plan économique et de l équité Libéral : L Etat est régulateur Les Assurances sont les financeurs Financement basé sur des contrats différents Liberté de choix Niveau de protection variable, voire inexistant : inégalités

6 Le système de soin en France : Mixte : L Etat est régulateur et financeur (Assurance Maladie) Financements complétés par assurances privées et mutuelles Payement par cotisations sociales + contrat Libre choix des praticiens + niveau de protection complet

7 L offre de soins

8 Soins de ville Exercés par les professionnels libéraux Soins préventifs et curatifs de premier recours + quelques soins spécialisés, de seconde ligne (ex : radio) Rémunération du professionnel à l acte

9 Soins hospitaliers Exercés par les professionnels salariés Avec hébergement ou sans hébergement (= ambulatoire) Soins plus spécialisés Publics (ex : CHU) ou privés (ex : clinique) Rémunération du professionnel par un salaire

10 Les professionnels de santé

11 Médecins Profession médicale Spécialité médicale (médecine générale, pédiatrie, cardiologie, ), chirurgicale (orthopédie, gynécologie, ) ou autre (santé publique, biologie, ) Exercice libéral (45,5%), salarié (44%) et mixte (10,5%) Liberté d installation Inégalité de répartition déserts médicaux

12 Chirurgiens-dentistes Profession médicale Inscrits à l Ordre chirurgiens-dentistes Exercice libéral, salarié et mixte Liberté d installation Répartition plus homogène que les médecins

13 Pharmaciens Profession médicale Inscrits à l Ordre des pharmaciens Exercice en officine (>70%), sinon en biologie ou en industrie Régulation d installation

14 Sage-femmes Profession médicale Inscrits à l Ordre des sages-femmes Exercice salarié ou libéral 98% de femmes Actes pris en charge à 100%

15 Infirmiers Profession paramédicale Inscrits à l Ordre des infirmiers Exercice salarié (+++) ou libéral Actes variés, spécialisations possibles (bloc, anesthésiste, ) Liberté d installation, régulée par l Ordre >80% de femmes

16 Masseurs-kinésithérapeutes Profession paramédicale Inscrits à l Ordre des kinés Exercice salarié (+++), libéral, ou mixte Rôle important dans la rééducation et la lutte contre la dépendance Liberté d installation, attractivité vers le sud

17 La protection sociale en France

18 La Sécurité Sociale Système d assurance obligatoire Repose sur la solidarité La branche de la Sécurité Sociale qui s occupe des maladies : Assurance Maladie Cotisation en fonction des revenus c est la partie étatique du financement de notre système de soins

19 Assurances complémentaires Maintenant obligatoire Soumise à concurrence Contrôlées par l ACAM : Autorité de Contrôle des Assurances et Mutuelles Mutuelles : Organismes à but non lucratif Conditionnées par l appartenance à une catégorie socio-professionnelle ou à une profession Sous la tutelle du ministère des affaires sociales Uniquement dans la protection sociale Entreprises d assurances privées : Organismes à but lucratif Contrats librement souscrits en France Activité généraliste de protection des biens, des personnes et des responsabilités.

20 Les dépenses de santé

21 Exemple de la consultation chez le généraliste : 23 La sécu : 15 L assurance complémentaire : 7 Le patient : 1

22 Qui paye quoi? C est le patient qui avance les frais, sauf en cas de tiers payant Il se fait rembourser la majorité des frais engagés par l Assurance maladie (70% -1 de participation forfaitaire) et l assurance complémentaire complète le remboursement Ne lui reste que la participation forfaitaire = 1

23 Ticket modérateur, participation forfaitaire et franchise Mesures créées pour responsabiliser le patient, sommes qui restent à la charge du patient. Ticket modérateur : il va varier dans le temps selon les pathologies, les catégories de prestations et les professionnels de santé. Inefficace, car les mutuelles le remboursent Participation forfaitaire de 1 : Somme déduite du remboursement de l Assurance maladie Franchise : Somme déduite des remboursements effectués par la caisse d Assurance Maladie sur les médicaments, les actes paramédicaux et les transports sanitaires (0,5 par boîte de médicaments, 0,5 par acte paramédical, 2 par transport sanitaire)

24 Système de santé VS système de soins Système de soins : ensemble d organisations et de pratiques mises en place spécifiquement pour la prévention et la prise en charge de la maladie. Il est inclus dans le système de santé. Système de santé : ensemble des éléments qui déterminent l état de santé d une population. Il comprend le système de soins, mais aussi le système juridique, le système économique, le système culturel, le système politique et le système social. Le système de santé s étend à toutes les dimensions de la vie sociale et a 3 objectifs : 1. Améliorer la santé de la population desservie. 2. Assurer une protection financière face aux dépenses liées à la santé. 3. Répondre aux attentes des individus en termes de prise en charge et de couverture des soins reçus.

25 Pour résumer : QCM 1 : A. Le système de soins ne comprend pas de volet «prévention», il ne gère que les aspects «soins» du système de santé. B. Le système de soins libéral est basé sur l impôt. C. La France utilise un système de soin mixte. D. Les soins de villes sont réalisés par des professionnels libéraux E. Les soins hospitaliers sont réservés aux soins nécessitant un hébergement

26 Pour résumer : QCM 1 : CD A. Faux. Le système de soins est ensemble d organisations et de pratiques mises en place pour la prévention et la prise en charge de la maladie. B. Faux. Basé sur des contrats avec des assurances privés! C. Vrai. D. Vrai. E. Faux. Il y a aussi des soins sans hébergement : activité ambulatoire

27 Pour résumer : QCM 2 : A. Les médecins exercent majoritairement en exercice salarié. B. La sécurité sociale n est pas obligatoire en France. C. Les complémentaires ont un but lucratif. D. Le ticket modérateur est efficace pour responsabiliser le patient car non remboursé par les mutuelles, contrairement à la participation forfaitaire de 1. E. Le système de soins est inclus dans le système de santé.

28 Pour résumer : QCM 2 : E A. Faux. On retrouve environ les même proportions en salarié et en libéral. B. Faux. Elle est obligatoire! C. Faux. Les mutuelles font partie des complémentaires sans avoir de but lucratif, il n y a que les entreprises d assurances privées qui le sont. D. Faux. C est l inverse! E. Vrai.

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

Chap 2- Accès aux soins en France

Chap 2- Accès aux soins en France Chap 2- Accès aux soins en France 1- Accès aux soins et accessibilité : Définitions Accès : «présence ou à l'absence d'obstacles matériels ou économiques auxquels les populations peuvent se heurter pour

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Michel Vigneul 14 octobre 2015

Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Michel Vigneul 14 octobre 2015 Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction Michel Vigneul 14 octobre 2015 LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE 1. UNE COMPARAISON ENTRE LE MAROC ET LA BELGIQUE

Plus en détail

Le financement des dépenses de santé en France. La base de remboursement de la sécurité sociale?

Le financement des dépenses de santé en France. La base de remboursement de la sécurité sociale? Le financement des dépenses de santé en France La base de remboursement de la sécurité sociale? Déterminée par convention pour chaque acte médical Formé de 3 composantes = TARIF DE CONVENTION OU TARIF

Plus en détail

Le système de santé belge et le rôle de l INAMI. Thomas Rousseau 14 novembre 2016

Le système de santé belge et le rôle de l INAMI. Thomas Rousseau 14 novembre 2016 Le système de santé belge et le rôle de l INAMI Thomas Rousseau 14 novembre 2016 1. INTRODUCTION Les principales caractéristiques du système de soins de santé en Belgique Une assurance universelle, solidaire

Plus en détail

Lexique. le fonctionnement de votre complémentaire santé POUR BIEN COMPRENDRE. Risk Management PREVENTION DES RISQUES. Assurance

Lexique. le fonctionnement de votre complémentaire santé POUR BIEN COMPRENDRE. Risk Management PREVENTION DES RISQUES. Assurance Assurance RISQUE ENTREPRISES Assurance de PERSONNES Assurance INTERNATIONAL Risk Management PREVENTION DES RISQUES Assurance Lexique CREDIT & AFFACTURAGE POUR BIEN COMPRENDRE le fonctionnement de votre

Plus en détail

I - Comment s applique la franchise sur les médicaments?

I - Comment s applique la franchise sur les médicaments? I - Comment s applique la franchise sur les médicaments? Le contexte Les dépenses de médicaments représentent 20,3 milliards d euros en 2006 soit 1/3 des dépenses de soins de ville en France. 2,5 milliards

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire au Gabon : un atout pour le bien être de la population

Assurance Maladie Obligatoire au Gabon : un atout pour le bien être de la population Assurance Maladie Obligatoire au Gabon : un atout pour le bien être de la population Dr Laurent MUSANGO: OMS/Afrique Centrale Dr Aboubacar Inoua: OMS/Gabon Introduction Le Gabon a opté pour la mise en

Plus en détail

Mode de rémunérations des professionnels de santé

Mode de rémunérations des professionnels de santé Mode de rémunérations des professionnels de santé Brigitte Dormont Université Paris Dauphine Séminaire forfait à la pathologie, Paris,14 janvier 2010 Les paiements des fournisseurs de soins : variable

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

LA PREVOYANCE CHEZ SAFRAN RETOUR SUR LES CONTRATS RESPONSABLES

LA PREVOYANCE CHEZ SAFRAN RETOUR SUR LES CONTRATS RESPONSABLES Shutterstock LA PREVOYANCE CHEZ SAFRAN RETOUR SUR LES CONTRATS RESPONSABLES Janvier 2017 A la suite de la mise en place des «contrats responsables», Safran s est mis en conformité avec cette démarche visant

Plus en détail

15 Octobre 2003 Pr.Amor Toumi

15 Octobre 2003 Pr.Amor Toumi 15 Octobre 2003 Pr.Amor Toumi Ratio du PIB alloué à la santé publique Le ratio du produit intérieur brut alloué au secteur de la santé a augmenté de 4.5% à 5,6 % au cours de la période 1987-2000. ANNEE

Plus en détail

VOS GARANTIES SANTÉ INITIALE

VOS GARANTIES SANTÉ INITIALE VOS GARANTIES SANTÉ Vos besoins santé essentiels à tarif accessible et des forfaits médecines complémentaires et prévention Les montants des remboursements sont exprimés en % de la Base de Remboursement

Plus en détail

L Assurance Maladie du Bas-Rhin

L Assurance Maladie du Bas-Rhin L Assurance Maladie du Bas-Rhin 1. La Sécurité Sociale - Les différents régimes 2. L Assurance Maladie - La réforme - Le financement - L organisation 3. La CPAM du Bas-Rhin - Son fonctionnement - Ses objectifs

Plus en détail

Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé

Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé I FSI, UE 1.2 S2 «SANTÉ PUBLIQUE» D r F r é d é r i c D U G U É, C C A, f r e d e r i c. d u g u e @ a p h p. f r D é p a r t e m e n t d

Plus en détail

VOS GARANTIES SANTÉ ÉQUILIBRE

VOS GARANTIES SANTÉ ÉQUILIBRE VOS GARANTIES SANTÉ Votre couverture santé équilibrée avec une prise en charge renforcée des dépassements d honoraires et des médecines complémentaires Les montants des remboursements sont exprimés en

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Edition 2017 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2014 2015 Prévisions 2016 0,7 0,7 0,7-2,7-1,5-2,7-4,6-4,1-5,8-4,2-6,5-7,1-13,2-10,8-1

Plus en détail

Note synthétique d Adéis

Note synthétique d Adéis Note synthétique d Adéis Les 3 décrets d application relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise Degré élevé de solidarité mentionné à l article L912-1 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

Economie de la santé

Economie de la santé Articulation économie et santé Les comptes de la santé Rôle de l état dans l économie de la santé Financement des soins La santé un service spécifique : o Le consommateur n est pas le décideur o Le consommateur

Plus en détail

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie?

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? EHPAD/USLD Table ronde 2ème journée d oncogériatrie du Centre Orléans La Source le 1 er décembre 2016 Dr Karine Barilleau

Plus en détail

Le système de santé belge et le rôle de l INAMI. Thomas Rousseau 7 novembre 2016

Le système de santé belge et le rôle de l INAMI. Thomas Rousseau 7 novembre 2016 Le système de santé belge et le rôle de l INAMI Thomas Rousseau 7 novembre 2016 1. INTRODUCTION Les principales caractéristiques du système de soins de santé en Belgique Une assurance universelle, solidaire

Plus en détail

Les conventions avec les professionnels de santé libéraux. - 1 Echelon régional du service médical PACA Corse pôle RPS - mars 2010

Les conventions avec les professionnels de santé libéraux. - 1 Echelon régional du service médical PACA Corse pôle RPS - mars 2010 Les conventions avec les professionnels de santé libéraux - 1 Echelon régional du service médical PACA Les conventions nationales Elles régissent les relations entre les Professionnels de santé et l assurance

Plus en détail

ALTERNATIVES A L HOSPITALISATION LES CENTRES DE SOINS

ALTERNATIVES A L HOSPITALISATION LES CENTRES DE SOINS ALTERNATIVES A L HOSPITALISATION LES CENTRES DE SOINS Alternatives à l Hospitalisation: Définition Générale Les alternatives à l hospitalisation correspondent à plusieurs formes de prise en charge des

Plus en détail

Thème Santé Social 1

Thème Santé Social 1 Le système de protection sociale est un élément très complexe susceptible de modifications régulières. En effet, la protection sociale évolue en fonction des ressources financières de celle-ci, des besoins

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2012/25 du 24 décembre 2012

NOTE D INFORMATION 2012/25 du 24 décembre 2012 NOTE D INFORMATION 2012/25 du 24 décembre 2012 Financement de la sécurité sociale pour 2013 : adoption définitive de la loi I. Cotisations et contributions A. Indemnités de rupture Les indemnités de rupture

Plus en détail

SECURITE SOCIALE. Historique

SECURITE SOCIALE. Historique SECURITE SOCIALE Historique 1930 Assurances sociales 1932 Allocations familiales 1945 Création par ordonnances du Régime Général de SS 1946 Loi d organisation de la SS 1958 Création de l UNEDIC (assurance

Plus en détail

Contributions de l employeur et du Comité d entreprise aux régimes de complémentaire santé établis avant le 12 janvier 2012

Contributions de l employeur et du Comité d entreprise aux régimes de complémentaire santé établis avant le 12 janvier 2012 Suite à la circulaire n DSS/5B/2009/32 du 30 janvier 2009 Contributions de l employeur et du Comité d entreprise aux régimes de complémentaire santé établis avant le 12 janvier 2012 Conditions d exonération

Plus en détail

Complémentaire Santé. Mieux la comprendre pour bien la choisir

Complémentaire Santé. Mieux la comprendre pour bien la choisir Complémentaire Santé Mieux la comprendre pour bien la choisir Ce document est destiné à vous aider à mieux comprendre ce qu est une complémentaire santé, ses garanties, ses mécanismes de remboursement

Plus en détail

LES SYSTÈMES DE SANTÉ DANS LE MONDE

LES SYSTÈMES DE SANTÉ DANS LE MONDE FACULTE DE MEDECINE DE CONSTANTINE ANNEE UNIVERSITAIRE : 2015-2016 LES SYSTÈMES DE SANTÉ DANS LE MONDE Dr S. AMAROUCHE Maitre assistante en Epidémiologie Université 3 de Constantine I. INTRODUCTION Afin

Plus en détail

Résultats pour la Région Bruxelles Capitale Analyse Dépenses en matière de soins de santé Enquête de Santé, Belgique, 1997

Résultats pour la Région Bruxelles Capitale Analyse Dépenses en matière de soins de santé Enquête de Santé, Belgique, 1997 7.7.1. Introduction Les principes de base du système de santé actuel en Belgique sont les suivants: libre choix du médecin liberté thérapeutique pour le praticien accès aux soins de santé pour tous. Le

Plus en détail

Le système de santé français. IFSI S2 Santé publique V. Halley des Fontaines

Le système de santé français. IFSI S2 Santé publique V. Halley des Fontaines Le système de santé français IFSI S2 Santé publique 2014-2015 V. Halley des Fontaines Rappel des missions de la santé publique Etudier la santé des populations (quels indicateurs, quels déterminants, quelle

Plus en détail

ENTRE BISMARCK ET BEVERIDGE, L AVENIR DE l ASSURANCE MALADIE EN BELGIQUE. Prof. A. De Wever

ENTRE BISMARCK ET BEVERIDGE, L AVENIR DE l ASSURANCE MALADIE EN BELGIQUE. Prof. A. De Wever ENTRE BISMARCK ET BEVERIDGE, L AVENIR DE l ASSURANCE MALADIE EN BELGIQUE PLAN I. Histoire de l Assurance Maladie II. Coût de la Santé 2012 III. Sécurité Sociale IV. Quelles sont les meilleures perspectives

Plus en détail

Complémentaire Santé obligatoire et responsable

Complémentaire Santé obligatoire et responsable Entreprise Édition 2017 Complémentaire Santé obligatoire et responsable Groupe Lourmel vous accompagne dans le choix de votre contrat, au prix juste! Prévoyance, Retraite, Santé, Action Sociale des Industries

Plus en détail

Complémentaire Santé obligatoire et responsable

Complémentaire Santé obligatoire et responsable À COMPTER DU 1 ER SEPTEMBRE Complémentaire Santé obligatoire et responsable Le groupe Lourmel vous accompagne dans le choix de votre contrat au prix juste! Prévoyance, Retraite, Santé, Action Sociale des

Plus en détail

Les comptes de la protection sociale et les régimes de protection sociale

Les comptes de la protection sociale et les régimes de protection sociale Les comptes de la protection sociale et les régimes de protection sociale Les comptes de la protection sociale retracent des données relatives aux dépenses de protection sociale et à leur financement.

Plus en détail

Prestations complémentaires Santé au 1 er janvier 2017

Prestations complémentaires Santé au 1 er janvier 2017 Prestations complémentaires Santé au 1 er janvier 2017 Actes dispensés par des professionnels de santé : Soins... 2 Dentaires... 3 Actes dispensés par des auxiliaires médicaux... 4 Actes de biologie médicale

Plus en détail

L offre de soins en France : les professionnels de santé libéraux et les établissements de santé

L offre de soins en France : les professionnels de santé libéraux et les établissements de santé L offre de soins en France : les professionnels de santé libéraux et les établissements de santé Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département de Santé Publique

Plus en détail

L offre de soins en France : les professionnels de santé libéraux et les établissements de santé

L offre de soins en France : les professionnels de santé libéraux et les établissements de santé L offre de soins en France : les professionnels de santé libéraux et les établissements de santé Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département de Santé Publique

Plus en détail

Le système de santé et la protection sociale. IFSI S2 Santé publique V. Halley des Fontaines

Le système de santé et la protection sociale. IFSI S2 Santé publique V. Halley des Fontaines Le système de santé et la protection sociale IFSI S2 Santé publique 2014-2015 V. Halley des Fontaines En Europe et ailleurs, quelle organisation pour la santé? OMS Europe Conférence de Tallin juin 2008

Plus en détail

Memento Version Janvier Salariés Régime Général

Memento Version Janvier Salariés Régime Général Memento 2008 Version Janvier 2008 Salariés Régime Général CHARGES SOCIALES SUR SALAIRE (Taux au 01/01/2008, en %) TAXES DIVERSES PRÉV. RETRAITES COMPLÉMENTAIRES ASSEDIC SÉCURITÉ SOCIALE / URSSAF Employeur

Plus en détail

AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS

AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS Hôpital de demain : quelles perspectives Venise, 3 décembre 2010 www.anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des

Plus en détail

template biosphoto parti-ecologique-ivoirien.org Marie Desmares

template biosphoto parti-ecologique-ivoirien.org Marie Desmares template biosphoto parti-ecologique-ivoirien.org Observe cette vidéo et ces photographies. Où ont-elles été respectivement prises? Quelles inégalités relèves-tu? Visite d Anthony Lake, directeur général

Plus en détail

Mutuelles des Forces Auxiliaires. REALISATIONS ET ACTIVITES MEDICO-SOCIALES MUTUALISTES Fouad BAJILALI

Mutuelles des Forces Auxiliaires. REALISATIONS ET ACTIVITES MEDICO-SOCIALES MUTUALISTES Fouad BAJILALI Mutuelles des Forces Auxiliaires REALISATIONS ET ACTIVITES MEDICO-SOCIALES MUTUALISTES Fouad BAJILALI Cadre Général La mutualité au Maroc En vertu du dahir n 1-57-187 du 24 joumada II 1383 (12 novembre

Plus en détail

Introduction à la santé publique

Introduction à la santé publique Introduction à la santé publique Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique Santé publique : définition - OMS 1952 «La science et l art de prévenir les maladies, de prolonger la vie et d améliorer

Plus en détail

La dépense courante de santé correspond à la consommation médicale totale :

La dépense courante de santé correspond à la consommation médicale totale : R6 = Dépenses de santé R6 = Dépenses de santé I. Définitions : La dépense courante de santé correspond à la consommation médicale totale : Consommation de soin et de biens médicaux et prévention individuelle

Plus en détail

Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance. 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p La généralisation du tiers payant p.

Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance. 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p La généralisation du tiers payant p. DOSSIER D EXPERT N 2 février 2017 Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance CERTIFIÉ 100 % Expertise Humanis CONFORME humanis.com Au sommaire 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p.

Plus en détail

Le financement des dépenses de santé en France. La place de l Assurance Maladie Complémentaire?

Le financement des dépenses de santé en France. La place de l Assurance Maladie Complémentaire? Le financement des dépenses de santé en France La place de l Assurance Maladie Complémentaire? Objectif de l assurance maladie complémentaire couvrir tout ou partie des frais non remboursés par l Assurance

Plus en détail

PRESENTATION CÔTE D IVOIRE

PRESENTATION CÔTE D IVOIRE PRESENTATION CÔTE D IVOIRE Réunion sur: LA MOBILISATION DES RESSOURCES ET FINANCEMENT DES STRATEGIES NATIONALES D EXTENSION DE LA COUERTURE DU RISQUE MALADIE DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA : ETATS DES

Plus en détail

L installation d un praticien dans une clinique privée

L installation d un praticien dans une clinique privée L installation d un praticien dans une clinique privée Sommaire I. Le secteur hospitalier privé en France Quelques chiffres Les restructurations engagées II. Avant de s installer dans une clinique Vérifier

Plus en détail

60% 80% 30% 110% 80% 20% 100% Néant OUI OUI

60% 80% 30% 110% 80% 20% 100% Néant OUI OUI 9 rue Général Ferrié - BP 42542-38035 Grenoble CEDEX 2 Tél : 04 76 63 35 10 Fax : 04 76 63 35 15 contact@fraternelle.fr www.fraternelledesterritoriaux.fr 2017 (Selon la législation Sécurité Sociale en

Plus en détail

Quelles sont les maladies appelées «

Quelles sont les maladies appelées « J ai une maladie chronique : est-ce une affection de longue durée? Vous avez une affection de longue durée (ALD). Votre médecin va effectuer différentes formalités afin que la réalité de cette maladie

Plus en détail

L offre de soins en France. Béatrice CHEREL 16 février 2017

L offre de soins en France. Béatrice CHEREL 16 février 2017 L offre de soins en France Béatrice CHEREL 16 février 2017 Définition L offre de soins réunit toutes les organisations, institutions et ressources intervenant en matière de santé, de recherche ou de formation

Plus en détail

Stages en Ambulatoire. Propositions de l ANEMF

Stages en Ambulatoire. Propositions de l ANEMF Stages en Ambulatoire Propositions de l ANEMF 0 Introduction Le constat d aujourd hui en démographie médicale est assez simple à faire : les médecins sont suffisamment nombreux, mais ils sont mal répartis.

Plus en détail

L offre de soins, une synergie de tous les acteurs

L offre de soins, une synergie de tous les acteurs 2016 L offre de soins, une synergie de tous les acteurs En France, l offre de soins se compose : de la médecine de ville (dite aussi ambulatoire) constituée des professionnels exerçant en cabinet : médecins

Plus en détail

Quel système de sécurité sociale. Assurance Maladie? Mutuelles? Assurances privées?

Quel système de sécurité sociale. Assurance Maladie? Mutuelles? Assurances privées? Quel système de sécurité sociale pour la RDC : Assurance Maladie? Mutuelles? Assurances privées? Les systèmes de sécurité sociale ou assurances sociales Techniques juridiques originales ayant pour objet

Plus en détail

Introduction : pourquoi une économie de la santé?

Introduction : pourquoi une économie de la santé? Introduction : pourquoi une économie de la santé? L'économie est la science qui a pour objet l'étude de la production, la distribution et la consommation de biens et services marchands et non marchands

Plus en détail

Contexte PROFESSIONNELS DE SANTÉ OFFRE DE SOINS. Dans le thème «Offre de soins» Établissements de santé

Contexte PROFESSIONNELS DE SANTÉ OFFRE DE SOINS. Dans le thème «Offre de soins» Établissements de santé OFFRE DE SOINS PROFESSIONNELS DE SANTÉ Dans le thème «Offre de soins» Établissements de santé Contexte L ensemble des professionnels de santé, qui regroupe les professions médicales (médecins, chirurgiensdentistes,

Plus en détail

République Française NOUVELLE CALEDONIE GOUVERNEMENT DIRECTION DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES SERVICE DE LA PROTECTION SOCIALE

République Française NOUVELLE CALEDONIE GOUVERNEMENT DIRECTION DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES SERVICE DE LA PROTECTION SOCIALE République Française NOUVELLE CALEDONIE GOUVERNEMENT DIRECTION DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES SERVICE DE LA PROTECTION SOCIALE COMPTES DE LA SANTE EN NOUVELLE-CALEDONIE ANNEES 2008 / 2010 1 Présentation

Plus en détail

Quelle alternative de financement de l assurance maladie dans la transition sanitaire en Algérie

Quelle alternative de financement de l assurance maladie dans la transition sanitaire en Algérie Quelle alternative de financement de l assurance l maladie dans la transition sanitaire en Algérie Pr Brahim BRAHAMIA Economiste de la santé Expert Consultant Université Mentouri Constantine E_mail : brahamia@gmail.com

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER LIMOGES

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER LIMOGES ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER 87000 LIMOGES JUIN 2007 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom de

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

L Accès aux Prestataires de soins au Maroc. Dr GREFFT ALAMI ABDEJLIL 17 Juin 2010

L Accès aux Prestataires de soins au Maroc. Dr GREFFT ALAMI ABDEJLIL 17 Juin 2010 L Accès aux Prestataires de soins au Maroc Dr GREFFT ALAMI ABDEJLIL 17 Juin 2010 SOMMAIRE I II Clarification sémantique et conceptuelle Qu entend-on par «Prestataires de soins». Influence de l organisation

Plus en détail

Réduction des cotisations par âge maintenues Pas d augmentation des cotisations pour 2016 à l exception de certains renforts calculés au plus juste

Réduction des cotisations par âge maintenues Pas d augmentation des cotisations pour 2016 à l exception de certains renforts calculés au plus juste Réduction des cotisations par âge maintenues Pas d augmentation des cotisations pour 2016 à l exception de certains renforts calculés au plus juste Contrat culte Prêtres, Religieuses, Religieux BASE HOSPITALISATION

Plus en détail

Quels statuts pour exercer la médecine générale dans les cabinets de groupe? Jacques Olivier DAUBERTON Yannick SCHMITT

Quels statuts pour exercer la médecine générale dans les cabinets de groupe? Jacques Olivier DAUBERTON Yannick SCHMITT Quels statuts pour exercer la médecine générale dans les cabinets de groupe? Jacques Olivier DAUBERTON Yannick SCHMITT La médecine générale ne s exerce qu en libéral. Vrai ou Faux? La médecine générale

Plus en détail

Économie de la santé n 2

Économie de la santé n 2 Économie de la santé n 2 Master 1 Économie Appliquée Thomas BARNAY (barnay@u-pec.fr) et Yann VIDEAU (yann.videau@u-pec.fr) Directeurs du Master 2 Economie de la santé Séance 3 1. Le poids économique de

Plus en détail

tarifs 2017 entreprises TARIFS 2017 INCHANGÉS leralliement.fr Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir

tarifs 2017 entreprises TARIFS 2017 INCHANGÉS leralliement.fr Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir tarifs 2017 entreprises TARIFS 2017 INCHANGÉS Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir , le sens du devoir pour votre santé Une équipe attentive pour une gestion individualisée dans la durée

Plus en détail

Financement solidaire de la santé, quelles pistes pour l avenir? Salle Sorbonne

Financement solidaire de la santé, quelles pistes pour l avenir? Salle Sorbonne Financement solidaire de la santé, Salle Sorbonne Financement solidaire de la santé, Ouverture Léonora TREHEL, présidente de la Mutualité française Ile-de-France Table ronde Joël CHENET, FSU Michel FROGER,

Plus en détail

«Mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale»

«Mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale» «Mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale» Soins de santé Version du 28/04/2015 A- LE DOSSIER MEDICAL GLOBAL B- LE TIERS PAYANT C- LE MAXIMUM A FACTURER D- LA MALADIE CHRONIQUE Version

Plus en détail

Situation au 01/08/2008. Statistiques sur les utilisateurs de

Situation au 01/08/2008. Statistiques sur les utilisateurs de Situation au Statistiques sur les utilisateurs de 1. Croisssance en nombre d utilisateurs DocCheck est le portail Web No 1 pour les professionnels de la santé en Europe. DocCheck est une plateforme de

Plus en détail

Cours 3 Plan. Les organismes assureurs L organisation du système belge de santé: les niveaux de pouvoirs

Cours 3 Plan. Les organismes assureurs L organisation du système belge de santé: les niveaux de pouvoirs Cours 3 Plan Les organismes assureurs L organisation du système belge de santé: les niveaux de pouvoirs Cours 3 Objectifs pédagogiques Expliquer le principe de financement des mutuelles Décrire les compétences

Plus en détail

Avis n 5 du Comité d alerte sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie

Avis n 5 du Comité d alerte sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Comité d alerte sur l évolution des dépenses d assurance maladie Le 29 juin 2007 Avis n 5 du Comité d alerte sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Le Comité d alerte 1 a

Plus en détail

Exercer la médecine générale à Mayotte. Les dispensaires

Exercer la médecine générale à Mayotte. Les dispensaires Exercer la médecine générale à Mayotte Les dispensaires Comment organiser un parcours de soins? pour des patients étrangers à cette notion avec des moyens humains et matériels réduits Les dispensaires

Plus en détail

Premières res rencontres Aquitaine TIC & Santé. Des innovations concrètes au service de la coordination des soins. 20 juin 2008

Premières res rencontres Aquitaine TIC & Santé. Des innovations concrètes au service de la coordination des soins. 20 juin 2008 Premières res rencontres Aquitaine TIC & Santé Des innovations concrètes au service de la coordination des soins 20 juin 2008 Avant propos Un contexte régional favorable au développement des synergies

Plus en détail

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Formation Médico- technique Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Branche du Négoce et Prestations de service dans les domaines Médico-techniques Contexte

Plus en détail

Quoi, pourquoi, comment et qui rémunérer pour une action d éducation thérapeutique en activité libérale?

Quoi, pourquoi, comment et qui rémunérer pour une action d éducation thérapeutique en activité libérale? Quoi, pourquoi, comment et qui rémunérer pour une action d éducation thérapeutique en activité libérale? Yann Bourgueil IRDES Journée IPCEM 10 novembre 2006 Plan L importance des maladies chroniques et

Plus en détail

Consultations médicales : ce qui change en 2017

Consultations médicales : ce qui change en 2017 Consultations médicales : ce qui change en 2017 Consultation du généraliste à 25 euros, passage du contrat d'accès aux soins (Cas) à l option tarifaire maîtrisée (Optam) : voici les principales mesures

Plus en détail

III. COMPTES DE LA SANTÉ

III. COMPTES DE LA SANTÉ III. COMPTES DE LA SANTÉ III.1. Présentation III.2. Le coût de la santé en Nouvelle-Calédonie A RETENIR Années 2008 à 2010 Augmentation de la consommation médicale totale de 2008 à 2010 : + 20,9%. Augmentation

Plus en détail

Quelle place pour la santé dans la présidentielle?

Quelle place pour la santé dans la présidentielle? Quelle place pour la santé dans la présidentielle? De nombreux chantiers devront être lancés en 2012, la présidentielle aidant à remettre certains sujets sur le tapis. Après avoir fait le bilan de l année

Plus en détail

DISPOSITIF DE FINANCEMENT DE LA SANTE ET DE COUVERTURE DU RISQUE MALADIE AU BURUNDI

DISPOSITIF DE FINANCEMENT DE LA SANTE ET DE COUVERTURE DU RISQUE MALADIE AU BURUNDI DISPOSITIF DE FINANCEMENT DE LA SANTE ET DE DU RISQUE AU BURUNDI A TABLEAU DE LA ASSURANCE DES AGENTS PUBLICS ET SECTEUR PRIVE DISPOSITIONS LEGALES Loi n 1/010 du 16 juin 1999 portant Code de la Sécurité

Plus en détail

mutuelle SANté / OFFRE PHARMACIE D OFFICINE / NON CADRES CADRES

mutuelle SANté / OFFRE PHARMACIE D OFFICINE / NON CADRES CADRES mutuelle SANté / OFFRE PHARMACIE D OFFICINE / NON CADRES CADRES PHAR D MAlADIE (1) Consultations, visites généralistes CAS 200 % 250 % Consultations, visites généralistes HORS CAS 130 % 150 % Consultations,

Plus en détail

Facturation en Tiers Payant. A qui et comment? Couverture d Assurance Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C)

Facturation en Tiers Payant. A qui et comment? Couverture d Assurance Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) Couverture d Assurance Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) Si la Carte Vitale n est pas à jour : Présentation d une attestation de droits papier en cours de validité En l absence de la présentation

Plus en détail

CCN FLEURISTES DÉCOUVREZ UNE SOLUTION PRÉVOYANCE ET SANTÉ DÉDIÉE A VOTRE BRANCHE POUR VOS SALARIÉS RÉGIME ALSACE MOSELLE

CCN FLEURISTES DÉCOUVREZ UNE SOLUTION PRÉVOYANCE ET SANTÉ DÉDIÉE A VOTRE BRANCHE POUR VOS SALARIÉS RÉGIME ALSACE MOSELLE CCN FLEURISTES DÉCOUVREZ UNE SOLUTION PRÉVOYANCE ET SANTÉ DÉDIÉE A VOTRE BRANCHE POUR VOS SALARIÉS RÉGIME ALSACE MOSELLE Un accord de branche qui concerne votre activité Vous êtes responsable d un magasin

Plus en détail

DECRET. relatif au Conseil national du développement professionnel continu des professions de santé

DECRET. relatif au Conseil national du développement professionnel continu des professions de santé RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi et de la santé NOR : SASH1017850D DECRET relatif au Conseil national du développement professionnel continu des professions de santé Le Premier ministre,

Plus en détail

OFFRE DEDIEE AUX ADHERENTS DE FAMILLES EN MOUVEMENT

OFFRE DEDIEE AUX ADHERENTS DE FAMILLES EN MOUVEMENT OFFRE DEDIEE AUX ADHERENTS DE FAMILLES EN MOUVEMENT CETTE OFFRE EST RESERVEE EXCLUSIVEMENT AUX ADHERENTS DE FAMILLE EN MOUVEMENT 1 La mutuelle solidaire Groupama pour les adhérents de FAMILLE EN MOUVEMENT

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

Protection sociale régimes complémentaires

Protection sociale régimes complémentaires Protection sociale régimes complémentaires Présentation d Apti Qui sommes-nous? Une association à but non lucratif créée en 1972 par des travailleurs indépendants. Notre volonté : améliorer la protection

Plus en détail

La Direction Centrale du Contrôle Médical

La Direction Centrale du Contrôle Médical La Direction Centrale du Contrôle Médical Dr Mounira ZARRAD Dr Noureddine MEJRI Décembre 2013 1 Plan Organisation du contrôle médical Activité du praticien conseil Les outils du contrôle 2 2 Réforme de

Plus en détail

Correction. vl Histoire du médicament. v Définition, description et statuts des médicaments

Correction. vl Histoire du médicament. v Définition, description et statuts des médicaments 22 janvier 2014 UE 6 : Pharmacologie Correction vl Histoire du médicament v Définition, description et statuts des médicaments E) FAUX, c est pour une préparation artisanale QCM n 1 A) FAUX, tous les médicaments

Plus en détail

Le Développement Professionnel Continu DPC. novembre 15

Le Développement Professionnel Continu DPC. novembre 15 Le Développement Professionnel Continu DPC novembre 15 Origine et actualité du DPC 2006 2008 2009 2011-2012 2014 2015 2016 Rapports IGAS sur la Formation Médicale Continue et l évaluation des pratiques

Plus en détail

Assemblee generale. Loi de sante. Sébastien FOUCHER, Président de l ANEMF Etudiant en DFASM 1 à Créteil Toulouse, 11/02/2015

Assemblee generale. Loi de sante. Sébastien FOUCHER, Président de l ANEMF Etudiant en DFASM 1 à Créteil Toulouse, 11/02/2015 Assemblee generale Loi de sante Sébastien FOUCHER, Président de l ANEMF Etudiant en DFASM 1 à Créteil Toulouse, 11/02/2015 -elle? Septembre 2013 : présentation de la «Stratégie Nationale de Santé», grande

Plus en détail

LA LUTTE CONTRE LES DESERTS MEDICAUX DEPUIS LA LOI HPST : ENTRE ILLUSIONS ET DESILLUSIONS

LA LUTTE CONTRE LES DESERTS MEDICAUX DEPUIS LA LOI HPST : ENTRE ILLUSIONS ET DESILLUSIONS LA LUTTE CONTRE LES DESERTS MEDICAUX DEPUIS LA LOI HPST : ENTRE ILLUSIONS ET DESILLUSIONS Colloque «Les évènements de l année en économie médicale 27 janvier 2012 Guillaume ROUSSET Maître de conférences

Plus en détail

Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier

Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier En 2012, le salaire net en équivalents temps plein (ETP) dans le secteur hospitalier s élève à 26 300 euros d après les déclarations

Plus en détail

TPG - TD 1 et 2 Etudes de cas et exercices : économie, indicateurs de santé et épidémiologie. Livret étudiant

TPG - TD 1 et 2 Etudes de cas et exercices : économie, indicateurs de santé et épidémiologie. Livret étudiant POLE REGIONAL D ENSEIGNEMENT ET DE FORMATION AUX METIERS DE LA SANTE 74, voie du TOEC, TSA 40031 31059 Toulouse cedex 9 INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Téléphone : 05 61 32 41 00 Télécopie :

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PREMIERS RESULTATS DE L ETUDE NATIONALE - DONNEES

DOSSIER DE PRESSE PREMIERS RESULTATS DE L ETUDE NATIONALE - DONNEES PREMIERS RESULTATS DE L ETUDE NATIONALE DE COUTS EN ETABLISSEMENTS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES - DONNEES 2015-14 juin 2017 Communiqué de presse : Une étude présente la composition du

Plus en détail

Note sur les dépassements d honoraires et l avenant n 8 à la convention médicale

Note sur les dépassements d honoraires et l avenant n 8 à la convention médicale Destinataires :. Bureau national. Fédérations. URI. UD. Secrétaires confédéraux Note sur les dépassements d honoraires et l avenant n 8 à la convention médicale Après l accord signé le 25 octobre 2012,

Plus en détail

QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé P. ASSYAG

QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé P. ASSYAG QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé 11.04.2016 P. ASSYAG PLAN Etat des lieux Les jeunes médecins et l installation Les innovations / les nouvelles technologies

Plus en détail