A quoi sert le Vide?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A quoi sert le Vide?"

Transcription

1 A quoi sert le Vide? Après Aristote, les hommes ont, pendant près de vingt siècles, voulu croire que la nature avait horreur du vide. Au XVII e siècle quelques esprits éclairés, dont Blaise Pascal, qui joua un rôle déterminant avec entre autres sa fameuse expérience du Puy de Dôme, réussirent à ébranler cefe croyance en mefant en évidence le rôle de la pression atmosphérique. Aujourd'hui nous savons que le vide n'est pas l'excephon mais que, bien au contraire, c'est l'atmosphère qui est l'excephon. ExcepHon heureuse certes, puisqu'elle permet la vie, mais excephon quand même. Que l'on se tourne vers l'infiniment grand, le cosmos dans lequel le vide est la règle, ou vers l'infiniment peht, l'atome dans lequel les distances entre noyau et électrons sont très grandes devant la taille de ces parhcules, c'est le vide qui prédomine. Mais de quoi parlons- nous quand on évoque ''Le Vide''? Pour y voir plus clair, il est essenhel de se référer à notre milieu normal : l'atmosphère. L'atmosphère qui nous entoure est conshtuée d'un nombre considérable de molécules de gaz puisqu'il y a, au niveau de la mer, environ 27 milliards de milliards de molécules (2,7 x ) dans chaque cenhmètre cube de l'air que nous respirons. CeFe densité de molécules, qui peut paraître très élevée, est toutefois loin de remplir tout l'espace disponible. Si l'on pouvait juxtaposer toutes les molécules sans espace entre elles, elles n'occuperaient qu'un peu plus du millième du volume qui leur est offert. On conçoit, dans ces condihons, qu'il leur reste de l'espace pour se mouvoir ; et c'est ce quelles font Elles se déplacent sans cesse dans toutes les direchons à des vitesses importantes (environ 470 m/s pour l'azote, 1700 m/s pour l'hydrogène à la température ambiante). Il faut donc imaginer autour de nous ce grouillement permanent de parhcules qui s'agitent dans tous les sens, s'entrechoquent entre elles et soumefent toutes les surfaces à un bombardement conhnuel. Si ce milieu dans lequel nous sommes immergés ne nous est pas habituellement percephble et ne contrarie pas nos mouvements, il n'en est pas de même pour un certain nombre de processus mis en œuvre dans la recherche et l'industrie. C'est pour cefe raison que, pour le fonchonnement de ces processus, il va falloir ''faire le vide'', c'est- à- dire réduire le nombre de molécules présentes. Réduire le nombre de molécules, c'est aussi réduire la pression qu'elles exercent. On va donc quanhfier le niveau de vide obtenu, soit en terme de densité moléculaire, soit en terme de pression. CeFe dernière est la grandeur la plus fréquemment uhlisée, elle s'exprime en Pascals ou, plus fréquemment dans la prahque, en mbar ou hpa (1 mbar = 100 Pa). La pression atmosphérique normale qui correspond à la densité moléculaire de 2,7x10 19 molécules par cm 3 est Pa (1013 mbar). Faire le vide dans un volume, c'est donc parhr de la pression atmosphérique et en évacuer les molécules, ce qui fait baisser la pression. Le niveau de vide recherché dépend de l'applicahon: de quelques mbar pour la manutenhon sous vide à moins de mbar (10-9 Pa) pour les accélérateurs de parhcules ou les analyses de surfaces. Notons au passage que le vide ''parfait'' n'existe pas et qu'à une pression de Pa qui n'est pas si facile à obtenir, il reste encore molécules par cm 3. Le vide est largement uhlisé dans la recherche et dans l'industrie. Ses applicahons sont très nombreuses et peuvent se ranger sous quatre thèmes principaux. 1

2 On ''fait le vide'' pour : - UHliser la force mécanique de la pression atmosphérique - Déplacer un équilibre thermodynamique - Réduire la concentrahon en Oxygène - PermeFre le passage de parhcules légères On fait le vide pour u4liser la force mécanique de la pression atmosphérique L'atmosphère qui nous entoure exerce sur toutes les surfaces une pression ; celle- ci équivaut environ à 1 kg par cenhmètre carré. C'est d'ailleurs en uhlisant ce phénomène que OFo de Guericke a démontré en 1654 la "Force du Vide" lors de sa célèbre expérience de Magdebourg en mefant sous vide deux demi- sphères de 80 cm de diamètre que 8 chevaux afelés de chaque côté n'ont pu séparer. De la même façon on va, de nos jours, uhliser cefe force pour manuten4onner des vitres, des sacs et tous objets sur lesquels on pourra appliquer des ventouses reliées à une pompe à vide. Il n'y a pas pour cela besoin d'un vide très poussé, une centaine de mbar (10 4 Pa) suffisent, la capacité de levage dépendant surtout de la surface de la ou des ventouses uhlisées. On peut aussi évoquer le mainhen d'objets sur une machine. Si l'on a affaire à des surfaces lisses, une série de trous reliés à une pompe à vide permefra de maintenir en place une pièce sans devoir recourir à des mâchoires de fixahon pouvant l'endommager ou marquer la surface. On fait le vide pour déplacer un équilibre thermodynamique En se basant sur le fait qu'un corps peut exister sous trois formes Solide Liquide Gaz et que le passage d'une phase à l'autre dépend de la température et de la pression on pourra provoquer un changement de phase en jouant sur le couple Pression / température. Ainsi, pour évaporer de l'eau à température ambiante, il suffit de la mefre sous vide, à une pression de 23 mbar (0,23 Pa). De nombreuses applicahons uhlisent ce phénomène : pour sécher des surfaces ou des poudres sans les chauffer, par exemple sécher une gaine électrique enterrée après réparahon. On pourra également uhliser le vide pour dis4ller une substance fragile à basse température de façon à éviter une dégradahon chimique de la molécule. En combinant vide et chauffage, il est possible d'accélérer le séchage de circuits complexes tels que circuits frigorifiques ou certains circuits d où l'eau doit être bannie. Citons aussi la lyophilisa4on qui consiste à éliminer l'eau contenue dans une substance en la congelant puis en éliminant l'eau par sublimahon sous vide. L'eau solide se transforme ainsi directement en vapeur sans jamais repasser par la phase liquide. CeFe opérahon s'effectue à des pressions de l'ordre du cenhème de mbar (1 Pa). Laurentiu lordache - Fotolia.com Se rangent également dans la catégorie des équilibres déplacés par le vide les nombreuses applica4ons de débullage et de dégazage de liquides, de pâtes ou de métaux en fusion. Il s'agit là d'éliminer les gaz occlus dans le matériau. Ces gaz, lors du refroidissement, forment des 2

3 microbulles qui peuvent nuire aux propriétés des résines ou des métaux (fusion et coulée sous vide). Dans ce dernier cas qui concerne la métallurgie, le vide permet aussi d'éviter l'oxydahon. On fait le vide pour réduire la concentra4on en oxygène Il y a 21% d'oxygène dans l'air atmosphérique. Cet oxygène nous est indispensable pour vivre mais il favorise le développement de certaines catégories de bactéries, il est également source d'oxydahon et de combushon ; à ce Htre il y a de mulhples raisons de vouloir l'éliminer, ou du moins de vouloir réduire sa concentrahon. L'industrie agroalimentaire fait largement a p p e l a u v i d e p o u r a m é l i o re r l a conserva4on des aliments car, en réduisant la teneur en oxygène, on freine le développement des bactéries, on limite également les réachons d'oxydahon. L'emballage sous vide permet de conserver plus longtemps la fraicheur des denrées organiques. Dans certains cas, la mise sous vide est parfois suivie d'une réinjechon de gaz, on parle alors d'atmosphère contrôlée. L'absence d'oxygène évite également les réachons d'oxydahon ainsi que la combushon, c'est ainsi que l'on met sous un vide inférieur à 10-4 mbar (10-2 Pa) les enceintes contenant un filament chauffé tels que : tubes électroniques, tubes cathodiques, cellules spectrométriques, ampoules électriques On évite ainsi de bruler le filament. Comme évoqué précédemment les uhlisahons du vide sont fréquentes en métallurgie et traitement des métaux, nombre d'entre elles ont pour but de protéger le métal en fusion de l'oxydahon. On fait le vide pour permeere le passage de par4cules légères C'est sans doute l'uhlisahon la plus féconde du vide, celle qui donne naissance au plus grand nombre d'applicahons dans la recherche comme dans l'industrie. Il est impossible, dans le cadre de cet arhcle, de les citer toutes; nous nous limiterons donc à quelques exemples. Un vide très poussé est requis dans les accélérateurs de par4cules de façon à ce que les parhcules légères qui sont accélérées ne soient pas freinées par des collisions fréquentes avec les molécules de gaz, on a alors recours à des vides extrêmes mefant en jeu des pressions inférieures à mbar (10-8 Pa), c'est là le domaine de l'ultravide. CERN. 3

4 Sont aussi concernés les dépôts de couches minces sous vide et la physique des plasmas. On a écrit des quanhtés considérables d'ouvrages sur ces sujets et il serait vain de vouloir les résumer ici en quelques lignes. Disons simplement que les applicahons prahques recouvrent tous les domaines : cela va de la microélectronique, qui fait largement appel au vide, jusqu'à cubais - Fotolia.com la décorahon des bouchons de parfum en passant par les miroirs à hautes performances, les réflecteurs de phares ou d'éclairage public, les CD, les tubes cathodiques ou à rayons X, les canons à électrons, le traitement des verres de luneees ou des verres architecturaux et bien d'autres Le vide est également essenhel au fonchonnement des appareils d'analyse mefant en jeu des faisceaux d'ions; comment en effet collecter et analyser ces ions si le chemin leur est barré par les molécules de gaz de l'atmosphère? Il y a bien d'autres applica4ons du vide qui mefent en jeu plusieurs des processus menhonnés ou ne rentrent pas strictement dans les cadres ci- dessus. C'est le cas par exemple de la simula4on spa4ale ; on teste au sol les satellites et équipements avant de les envoyer dans l'espace. Citons également le domaine de la cryogénie ; le vide y est uhlisé comme isolant thermique. L'analyse des surfaces, quant à elle, se prahque sous ultravide pour éviter que les molécules gazeuses ne recouvrent trop rapidement les échanhllons et ne faussent ainsi les observahons. Tout en m'excusant auprès des prahciens pour toutes les applicahons qui n'ont pu être citées ici, il ne me semble pas exagéré de dire que le vide est omniprésent dans notre vie de tous les jours. Sans que nous en soyons toujours conscients, nous uhlisons quohdiennement de nombreux objets et produits qui, à un stade ou un autre de leur fabricahon ont été mis sous vide une ou plusieurs fois. Que l'on parle d'ordinateurs, de téléphones, de l'acier de nos voitures, de leurs pare- brise ou de leurs réflecteurs de phares. Que l'on évoque des produits maintenant aussi courants que les CD, les emballages alimentaires ou aussi sophishqués que les appareils d'analyse ou les grands équipements de physique. Tous ces produits qui font parhe de notre vie n'existeraient pas ou seraient moins performants sans la technique du Zffoto - Fotolia.com vide. 4 Olaru Radian - Fotolia.com

5 On conçoit aisément que si les applicahons du vide sont nombreuses et variées, les moyens de le produire et de l'uhliser ne le sont pas moins. La Technique du Vide offre toute une palefe de débouchés dans tous les domaines et à tous les niveaux. Beaucoup sont méconnus du grand public ; la vocahon de la Société Française du Vide est de mieux les faire connaître. C'est pourquoi nous serons parhculièrement heureux de contribuer, au sein de la F2S, à la promohon des méhers de la physique. retour au sommaire Jacques CHÂLES Secrétaire Général de la SFV 5

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4)

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4) PHYSIQUE-CHIMIE 4 ème TRIMESTRE 1 PROGRAMME 2008 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Les Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

La pression. 1. Trois personnes qui ont le même poids, marchent sur une couche de neige fraîchement tombée

La pression. 1. Trois personnes qui ont le même poids, marchent sur une couche de neige fraîchement tombée Unité 3 LA PREION Un corps peut se déformer s il est soumis à une force pressante, c est-à-dire, une action de contact répartie sur sa surface. Ainsi, si on fixe une affiche sur un mur à l aide d une punaise,

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

application de la psychrométrie par thermocouple en pédologie et en phytologie

application de la psychrométrie par thermocouple en pédologie et en phytologie application de la psychrométrie par thermocouple en pédologie et en phytologie La mesure de 1* état énergétique de 1* eau contenue dans le sol et les tissus végétaux complète celle de la teneur en eau

Plus en détail

1) Explications (Expert) :

1) Explications (Expert) : 1) Explications (Expert) : Mesures expérimentales : Dans nos conditions d expérience, nous avons obtenu les résultats suivants : Les dimensions des récipients sont : 1) bocal vide : épaisseur de verre

Plus en détail

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche La gravure Après avoir réalisé l étape de masquage par lithographie, il est alors possible d effectuer l étape de gravure. L étape de gravure consiste à éliminer toutes les zones non protégées par la résine

Plus en détail

Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique.

Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique. Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique. Laboratoire Electronique Méthodologie. Jamart Jean-François. - 1 - La fabrication d un circuit imprimé. SOMMAIRE Introduction

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

Mario Geiger octobre 08 ÉVAPORATION SOUS VIDE

Mario Geiger octobre 08 ÉVAPORATION SOUS VIDE ÉVAPORATION SOUS VIDE 1 I SOMMAIRE I Sommaire... 2 II Évaporation sous vide... 3 III Description de l installation... 5 IV Travail pratique... 6 But du travail... 6 Principe... 6 Matériel... 6 Méthodes...

Plus en détail

Etudier le diagramme température-pression, en particulier le point triple de l azote.

Etudier le diagramme température-pression, en particulier le point triple de l azote. K4. Point triple de l azote I. BUT DE LA MANIPULATION Etudier le diagramme température-pression, en particulier le point triple de l azote. II. BASES THEORIQUES Etats de la matière La matière est constituée

Plus en détail

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août La vie des étoiles La vie des étoiles Mardi 7 août A l échelle d une ou plusieurs vies humaines, les étoiles, que l on retrouve toujours à la même place dans le ciel, au fil des saisons ; nous paraissent

Plus en détail

Chapitre 6 : les groupements d'étoiles et l'espace interstellaire

Chapitre 6 : les groupements d'étoiles et l'espace interstellaire Chapitre 6 : les groupements d'étoiles et l'espace interstellaire - Notre Galaxie - Amas stellaires - Milieu interstellaire - Où sommes-nous? - Types de galaxies - Interactions entre galaxies Notre Galaxie

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

3 Les périphériques: les disques

3 Les périphériques: les disques 3 Les périphériques: les disques Tu dois devenir capable de : Savoir 1. Comparer un disque d'ordinateur et une cassette audio ou vidéo en montrant les ressemblances et les différences ; 2. Expliquer ce

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE Séminaire de Xavier GARBET pour le FIP 06/01/2009 Anthony Perret Michel Woné «La production d'énergie par fusion thermonucléaire contrôlée est un des grands défis scientifiques

Plus en détail

LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL?

LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL? Document professeur Niveau : Seconde LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL? Compétences mises en œuvre : S approprier : extraire l information utile. Communiquer. Principe de l activité : La question posée à la classe

Plus en détail

La langue uhlisée par notre bureau est l allemand et le français.

La langue uhlisée par notre bureau est l allemand et le français. REGLES DE CONDUITE ASSURMiFID Dans le cadre du respect de la loi du 30 juillet 2013 et de ses arrêtés royaux d exécuhon1, notre bureau vous communique les informahons suivantes : 1. INFORMATIONS SUR NOTRE

Plus en détail

P ô l e C N F M d e T O U L O U S E

P ô l e C N F M d e T O U L O U S E INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE LABORATOIRE D'ANALYSE ET D'ARCHITECTURE DES SYSTEMES UNIVERSITE PAUL SABATIER A T E L I E R I N T E R U

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir?

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir? COURS-RESSOURCES Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que Objectifs : / 1 A. Les besoins en eau chaude sanitaire La production d'eau chaude est consommatrice en énergie. Dans les pays occidentaux,

Plus en détail

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE Page 1 / 6 LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE 1) Qu est-ce qu un sensor de pression? Tout type de sensor est composé de 2 éléments distincts : Un corps d épreuve soumit au Paramètre Physique φ à mesurer

Plus en détail

P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine

P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine Caractéristiques Modèle de démonstration d un système à vapeur représentatif d un Système d Alimentation Industriel Appareil

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. confort = équilibre entre l'homme et l'ambiance

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. confort = équilibre entre l'homme et l'ambiance TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships.

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships. les pneus sont sécuritaires LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Réutiliser un vieux pneu dans un Earthship, où il devient une ressource utile et passe le reste de son temps dans

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT 1. Le moteur vulcain C. Expliquer le principe d action réaction aussi appelé le principe des actions réciproques qui s applique dans le moteur Vulcain. Vous pouvez-vous aider du schéma ci-dessous. A. Quels

Plus en détail

8/10/10. Les réactions nucléaires

8/10/10. Les réactions nucléaires Les réactions nucléaires En 1900, à Montréal, Rutherford observa un effet curieux, lors de mesures de l'intensité du rayonnement d'une source de thorium [...]. L'intensité n'était pas la même selon que

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA FACULTE DES SCIENCES APPLIQUÉES Département de Génie des Procédés Phénomènes de transferts Travaux pratiques de mécanique des fluides CHAOUCH Noura et SAIFI Nadia 2013

Plus en détail

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Objectifs : Citer les traitements thermiques et de conservation, leurs caractéristiques et leurs effets sur la flore microbienne Justifier les modes de

Plus en détail

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES A 99 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

LA VOITURE ELECTRIQUE

LA VOITURE ELECTRIQUE LA VOITURE ELECTRIQUE Question 1 On cherche reconstituer le circuit d'alimentation d'une voiture électrique. Ce circuit comporte : - un moteur électrique - deux phares avant - deux phares arrière. Le circuit

Plus en détail

Détection de fuite hélium Aspect Mesure

Détection de fuite hélium Aspect Mesure Détection de fuite hélium Aspect Mesure Préparé par : F.Rouveyre Date : 24 Octobre 2012 La détection de fuite La détection de fuite par spectrométrie de masse à gaz traceur a plus de 50 ans. Même si cette

Plus en détail

Dossier table tactile - 11/04/2010

Dossier table tactile - 11/04/2010 Dossier table tactile - 11/04/2010 Intro Je vais brièvement exposer dans ce document: Ce que j'ai fait, comment je l'ai fait, combien ça m'a couté, et combien de temps j'ai mis à fabriquer, dans le cadre

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis EPFL SB-ISIC laborantin en chimie laboratoire-école appren tis info Description de la profession La chimie est une science très ancienne qui fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Les secteurs

Plus en détail

Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie

Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Des clients très majoritairement propriétaires

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE Abscisse : dans un graphique, l abscisse est l axe parallèle au bord inférieur de la feuille ou au horizontal au tableau. On représente généralement le temps sur l abscisse. Air : l air est un mélange

Plus en détail

+ Engineering Equation Solver

+ Engineering Equation Solver + Engineering Equation Solver EES V. 15/10/12 Partie 2 Master 2 GSI Maitrise de l Energie Julien Réveillon, Prof. Université de Rouen Julien.Reveillon@coria.fr http://www.cfdandco.com + 2/ Exercice Cycle

Plus en détail

Qu est ce qu un gaz comprimé?

Qu est ce qu un gaz comprimé? Qu est ce qu un gaz comprimé? Il existe plusieurs produits à base de gaz ou de mélanges de gaz sous pression conservés dans des bouteilles 1. La plupart de ces gaz sont classés dans la catégorie des «gaz

Plus en détail

Réservoir d'accumulation SOLAREKS -

Réservoir d'accumulation SOLAREKS - Réservoir d'accumulation - BOILER Réservoirs d'accumulation Pour l'eau d'usage - BOILER Les réservoirs d'accumulation d'eau d'usage servent à garder l'eau chaude prête pour l'usage sans perdre sa chaleur.

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

PERFORMANCES D UNE POMPE TURBOMOLECULAIRE

PERFORMANCES D UNE POMPE TURBOMOLECULAIRE EUROPEAN LABORATORY FOR NUCLEAR RESEARCH CERN - LHC DIVISION LHC-VAC/KW Vacuum Technical Note 00-09 May 2000 PERFORMANCES D UNE POMPE TURBOMOLECULAIRE K. Weiss Performances d une pompe turbomoléculaire

Plus en détail

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile?

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? LA PUISSANCE DES MOTEURS Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? Chaque modèle y est décliné en plusieurs versions, les différences portant essentiellement sur la puissance

Plus en détail

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING Guide du monteur Contenu Page Comment monter son installation?...3 Procédé...3 Planification...3 Positionnement des

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Chapitre 1: Facteurs d'échelle

Chapitre 1: Facteurs d'échelle Chapitre 1: Facteurs d'échelle Des considérations générales sur la taille des objets ou des êtres vivants et leur influence sur différents paramètres, permettent d'établir simplement quelques lois ou tendances,

Plus en détail

L'INTERPRÉTATION DE L'ATTESTATION DE CONTRÔLE D'UNE CHAUDIÈRE

L'INTERPRÉTATION DE L'ATTESTATION DE CONTRÔLE D'UNE CHAUDIÈRE L'INTERPRÉTATION DE L'ATTESTATION DE CONTRÔLE D'UNE CHAUDIÈRE Dernière révision du document : janvier 2013 CONTEXTE En Wallonie, une nouvelle réglementation est d application depuis le 29 mai 2009 1 et

Plus en détail

Comment produit on industriellement de la vapeur d eau?.

Comment produit on industriellement de la vapeur d eau?. Comment produit on industriellement de la vapeur d eau?. combustion_chaudiere.html Schéma de principe d une chaudière de production de vapeur Plan Ti d une boucle vapeur 1/9 La vapeur d eau est généralement

Plus en détail

DETECTEUR DE FILM D'HUILE TYPE OFD 901 ALIMENTATION 24 VDC MONTAGE ET MISE EN SERVICE

DETECTEUR DE FILM D'HUILE TYPE OFD 901 ALIMENTATION 24 VDC MONTAGE ET MISE EN SERVICE Au service de l'eau F 57600 FORBACH Fax 03 87 88 18 59 E-Mail : contact@isma.fr DETECTEUR DE FILM D'HUILE TYPE OFD 901 ALIMENTATION 24 VDC MONTAGE ET MISE EN SERVICE www.isma.fr SOMMAIRE Pages 1. GÉNÉRALITÉS...

Plus en détail

LA MESURE DE LA TEMPERATURE

LA MESURE DE LA TEMPERATURE LA MESURE DE LA TEMPERATURE s effectue à l aide d un thermomètre ou plus exactement d une sonde thermométrique. Il s agit d un instrument permettant de repérer la température du milieu avec lequel il doit

Plus en détail

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE)

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) N : Date : 20 juin 2013 Nom : CORRECTION Classe :2L. EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) NOTE : /40 S. I. Définis les termes suivants : série A I. molécule : la plus petite partie d un corps qui en possède

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LES MÉLANGES HOMOGÈNES ET LES CORPS PURS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LES MÉLANGES HOMOGÈNES ET LES CORPS PURS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. 5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LS MÉLANGS HOMOGÈNS T LS CORPS PURS CORRCTION DS XRCICS Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : xercice 1 p 40 a L'apparence homogène d'une substance ne

Plus en détail

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Notre partenaire constructeur Créez votre configuration technique en ligne et recevez automatiquement votre devis! SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Configuration

Plus en détail

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre?

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Qu est-ce que la condensation? L air contient de la vapeur d eau en suspension. Des études spécialisées démontrent

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf:

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf: RECUPERATION D'ENERGIE I. PRINCIPE La réglementation sanitaire impose l introduction d un minimum d air neuf dans les locaux ce qui implique le rejet d air se trouvant proche des conditions de l ambiance

Plus en détail

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document présenté à la Conférence sur la sécurité et la fiabilité

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

Procédés plasmas à faisceau d ions. P.Y. Tessier

Procédés plasmas à faisceau d ions. P.Y. Tessier Procédés plasmas à faisceau d ions P.Y. Tessier Institut des Matériaux Jean Rouxel, CNRS Groupe des plasmas et des couches minces Université de Nantes Plan Introduction Gravure par faisceau d ions Dépôt

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie plancher chauffant basse température Solution plancher sec : L alternative pour les besoins du neuf et de la rénovation La solution plancher sec REHAU est dotée de toutes les caractéristiques du plancher

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE?

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? Fiches ressources Dossier n 2 Activités 1 à 4 SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? 4. DES ATOUTS POUR L'ENVIRONNEMENT APPLICATIONS

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ PMC-X CHAUDIÈRE MURALE GAZ À CONDENSATION MICRO-ACCUMULÉE PROJECT L essentiel de la condensation >> Compacte et légère >> Installation rapide et simple

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

Notions physiques Niveau 2

Notions physiques Niveau 2 14 novembre 2011 Contenu 1. Les pressions Les différentes pressions 2. La loi de Mariotte (Autonomie en air) 2.1. Principes 2.2. Applications à la plongée 3. Le théorème d Archimède (Flottabilité) 3.1.

Plus en détail

TESTEUR DE BRASABILITE MENISCO ST78

TESTEUR DE BRASABILITE MENISCO ST78 4 / 6 avenue Eiffel 78420 Carrieres sur seine Tél : 01 30 15 20 00 Fax : 01 30 15 20 01 www.metronelec.com TESTEUR DE BRASABILITE MENISCO ST78 Utilisable avec tous types d alliage (avec ou sans plomb)

Plus en détail

FUITE OU PROBLÈME CONDUITE D'EAU PROBLÈME D'ÉLECTRICITÉ. Que fait le réparateur?

FUITE OU PROBLÈME CONDUITE D'EAU PROBLÈME D'ÉLECTRICITÉ. Que fait le réparateur? FUITE OU 4 DE GAZ 5 6 AUTRES S DÉGÂTS À VOTRE TOIT le Chute de tuiles Un événement soudain générant une infiltration d'eau dans votre toit ou une situation dangereuse fixer une bâche remettre les tuiles

Plus en détail

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI Initiation à la Mécanique des Fluides Mr. Zoubir HAMIDI Chapitre I : Introduction à la mécanique des fluides 1 Introduction La mécanique des fluides(mdf) a pour objet l étude du comportement des fluides

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

FACTEURS INFLUENÇANT LA QUALITÉ DU CAFÉ-BOISSON 1 - CAFÉ 2 - TORRÉFACTION 3 - CONSERVATION 4 - EAU 5 - MOUTURE 6 - DOSAGE 7 - TYPE DE PRÉPARATION

FACTEURS INFLUENÇANT LA QUALITÉ DU CAFÉ-BOISSON 1 - CAFÉ 2 - TORRÉFACTION 3 - CONSERVATION 4 - EAU 5 - MOUTURE 6 - DOSAGE 7 - TYPE DE PRÉPARATION FACTEURS INFLUENÇANT LA QUALITÉ DU CAFÉ-BOISSON 1 - CAFÉ 2 - TORRÉFACTION 3 - CONSERVATION 4 - EAU 5 - MOUTURE 6 - DOSAGE 7 - TYPE DE PRÉPARATION 1 1. CAFÉ La qualité du café vert dépend : De l espèce

Plus en détail

Guide du monteur Thermostats

Guide du monteur Thermostats Refrigeration and Air Conditioning Controls Guide du monteur R E F R I G E R A T I O N A N D A I R C O N D I T I O N I N G Contenu Page Montage... 3 Thermostat KP avec sonde d ambiance... 4 Thermostat

Plus en détail

Olympiades de physique 2014-2015 22ème édition. Peut-on recharger un téléphone portable avec une flamme?

Olympiades de physique 2014-2015 22ème édition. Peut-on recharger un téléphone portable avec une flamme? Olympiades de physique 2014-2015 22ème édition Peut-on recharger un téléphone portable avec une flamme? Elèves participants: FLOUQUET Hugo DECAUCHY Antoine DESREUMAUX Maxime Jacques Lycée Saint- Sommaire

Plus en détail

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I L École nationale des pompiers du Québec Dans le cadre de son programme de formation Pompier I QUATRIÈME ÉDITION MANUEL DE LUTTE CONTRE L INCENDIE EXPOSÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES POMPIER 1 SUJET 4 Énergie

Plus en détail

Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton

Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton Basé sur l expérience, piloté par l innovation L activation du noyau de béton : un système bien conçu, économe et durable. Construire selon ce principe,

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

Propriétés thermodynamiques du mélange. Eau-Ammoniac-Hélium

Propriétés thermodynamiques du mélange. Eau-Ammoniac-Hélium International Renewable Energy Congress November 5-7, 2010 Sousse, Tunisia Propriétés thermodynamiques du mélange Eau-Ammoniac-Hélium Chatti Monia 1, Bellagi Ahmed 2 1,2 U.R. Thermique et Thermodynamique

Plus en détail

GAINE IMPREGNEE SPECIFICATIONS DE MISE EN OEUVRE

GAINE IMPREGNEE SPECIFICATIONS DE MISE EN OEUVRE 1/5 STOCKAGE ET MANUTENTION Le transport et le stockage des gaines doivent être réalisés à 10 C afin de respecter la chaîne du froid. A cette température, nous garantissons une durée de vie de 4 semaines

Plus en détail

documentation c a l f e u t r e m e n t s

documentation c a l f e u t r e m e n t s documentation c a l f e u t r e m e n t s Notre département calfeutrement vous propose sur toute la France, le rebouchement de vos passages de câbles ou tuyauteries afin de reconstituer le degré coupe-feu

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a)

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a) CODE DU TRAVAIL Art. R. 235-4.- Les dispositions de la présente section s'appliquent aux établissements mentionnés à l'article R. 232-12. Les bâtiments et les locaux régis par la présente section doivent

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

FX-70 Réparation structurelle inerte résistant à la corrosion et système de protection

FX-70 Réparation structurelle inerte résistant à la corrosion et système de protection Dans les spécifications Sur place À votre service FX-70 Réparation structurelle inerte résistant à la corrosion et système de protection (800) 999-5099 www.strongtie.com Des solutions innovantes et polyvalentes

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

Mesure de la pression différentielle et différentielle bidirectionnelle expliquée à l'aide du capteur

Mesure de la pression différentielle et différentielle bidirectionnelle expliquée à l'aide du capteur Dans la technique de mesure de pression, on distingue les méthodes de mesure en fonction des tâches à réaliser. Au rang de ces méthodes figurent la mesure de la pression absolue, la mesure de la pression

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

Comment créer votre propre lampes LED

Comment créer votre propre lampes LED Comment créer votre propre lampes LED Intro Un tutorial pour faire fabriqué des ampoules LED comme à l usine. Après de nombreuses tentatives pour faire toutes sortes de conversions LED, j ai enfin trouvé

Plus en détail

Transferts de Chaleur

Transferts de Chaleur Transferts de Chaleur EXERCICES de REFERENCE - 107 EXERCICES de REFERENCE RAYONNEMENT : Problème introductif... - 109 FACTEUR DE FORME... - 110 ESTIMATION D'UN FACTEUR DE FORME...- 110 FACTEUR DE FORME

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail