DOSSIER DE PRESSE UN PARTENARIAT POUR PRESERVER LA BIODIVERSITE DES ILES EPARSES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE UN PARTENARIAT POUR PRESERVER LA BIODIVERSITE DES ILES EPARSES"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE UN PARTENARIAT POUR PRESERVER LA BIODIVERSITE DES ILES EPARSES Plage de l île Juan de Nova Taaf CONTACTS PRESSE TAAF Contact presse Océan Indien : Amandine George, Contact presse nationale : Noémie Grignon, Fondation Veolia Environnement Dominique Boizeau,

2 SOMMAIRE Le partenariat entre les Taaf et la Fondation Veolia Environnement p. 3 Protéger les récifs coralliens des îles Eparses p.4 Préserver la biodiversité sur Juan de Nova en gérant les déchets p.4 Annexes : Annexe 1 : Les Taaf, un réservoir de biodiversité à préserver p.6 Annexe 2 : La Fondation Veolia Environnement s engage pour préserver la biodiversité p.8

3 Le partenariat entre les Taaf et la Fondation Veolia Environnement La collectivité des Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) est formée par l archipel Crozet, l archipel Kerguelen, les îles Saint Paul et Amsterdam pour la partie subantarctique, la terre Adélie en Antarctique, et les îles Éparses, situées dans le canal du Mozambique pour Les Glorieuses, Juan de Nova, Bassas da India et Europa, et au nord de la Réunion pour Tromelin. La variété des milieux, l abondance et la spécificité de la faune et de la flore font des Taaf des sanctuaires de la biodiversité, ayant peu d équivalents à l échelle planétaire. Le patrimoine biologique encore presque intact de ces territoires est d une richesse et d une importance considérable dont la France a la responsabilité devant de la communauté internationale. La Fondation Veolia Environnement soutient, en France et à l étranger, des projets d intérêt général concourant au développement durable. Ses domaines d intervention prioritaires sont la solidarité, l insertion professionnelle et l environnement. Son originalité est de faire accompagner chaque projet par un parrain, collaborateur du Groupe, et d encourager le mécénat de compétences, apportant ainsi à ses partenaires, associations et institutions, les savoir faire de collaborateurs volontaires. Depuis sa création en 2004, la Fondation Veolia Environnement a soutenu plus de 900 projets, dont près d un tiers en faveur de l environnement. La Fondation Veolia Environnement a fait de la biodiversité une thématique prioritaire. Elle a adopté une approche opérationnelle : la Fondation Veolia Environnement travaille en concertation étroite avec tous ses partenaires, porteurs de projets, pour soutenir des actions concrètes en vue de restaurer des écosystèmes dégradés et de sensibiliser et informer le grand public, tout en favorisant une participation active des salariés du Groupe sous forme de mécénat de compétences. Les Taaf ont décidé de faire appel aux compétences et à l expertise de la Fondation Veolia Environnement pour leurs programmes de protection de la biodiversité des îles Éparses, qui représentent la composante tropicale des Taaf. Ce partenariat, novateur et ambitieux, entre une administration publique et une fondation d entreprise porte sur deux axes stratégiques de protection de la biodiversité : la protection des récifs coralliens des îles Eparses, la préservation de la biodiversité terrestre et marine de l île Juan de Nova. 3

4 Protéger les récifs coralliens des îles Éparses Les îles Éparses, au même titre que l est de l Afrique, Madagascar, Mayotte, les Comores et les Seychelles, ont souffert du blanchissement massif des coraux de 1998, dû à un phénomène d El Niño particulièrement fort. Europa, située à l entrée Sud du canal du Mozambique, a été un des premiers endroits touchés par le réchauffement des eaux dans la région. Il semblerait cependant, selon les études scientifiques, que les récifs coralliens des îles Récif corallien à Europa Taaf Éparses aient commencé un très lent processus de rétablissement ; lenteur qui a des répercussions sur les espèces dont le développement et la survie dépendent de l état de santé du corail. Il est important de poursuivre les études sur les récifs coralliens afin de mieux comprendre les schémas de recrutement, de résistance et de résilience de ces écosystèmes à de tels phénomènes. Parce qu il n y a pas de conservation sans science, la Fondation Veolia Environnement s engage à soutenir le développement d un programme de recherche sur les récifs coralliens dans les îles Éparses. Ce travail permettra d avoir régulièrement un état des lieux précis des différents lagons (Europa, Juan de Nova, Glorieuses) et de suivre l évolution de ces zones extrêmement sensibles. Préserver la biodiversité sur l île Juan de Nova en gérant les déchets Dans le cadre de ce partenariat, la Fondation Veolia Environnement a décidé d agir en priorité sur l île Juan de Nova, en mobilisant les compétences de collaborateurs du Groupe. Située dans le canal du Mozambique, Juan de Nova abrite une faune exceptionnelle, notamment plus de 2 millions de couples de sternes fuligineuses, soit la plus grande colonie d oiseaux marins de l océan Indien. Cependant cette île a une histoire. Au fil du temps, plusieurs tentatives d occupation et d exploitation ont mis en danger sa biodiversité : exploitation artisanale de récolte et de transformation du guano (excréments d oiseaux marins servant d engrais) dans les années puis de 1960 à 1975, différentes missions sur les îles... Cette histoire a laissé des traces et particulièrement des déchets. En 2009, les Taaf ont mené une rotation exceptionnelle de leur bateau, le Marion Dufresne, afin de nettoyer l ensemble des îles. Cette intervention s est soldée par la collecte, l évacuation et le retraitement de centaines de tonnes de déchets métalliques et de certains déchets, classés «4

5 industriels dangereux» (batterie, etc.). A l issue de cette opération, il subsistait cependant (notamment sur l île Juan de Nova) des déchets réclamant un traitement spécifique : principalement une série de fûts hydrocarbonés dont la nature exacte était inconnue. Ceux ci, résidus de la construction d une piste d aviation, ont été entreposés il y a des années, et sont aujourd hui à demi enfouis en bordure de plage. L érosion aidant, ils se désagrègent et risquent de répandre leur contenu sur la plage, zone de ponte des tortues marines et des sternes fuligineuses et huppées de l île. En mars 2010, la Fondation Veolia Environnement a envoyé sur l île Juan de Nova deux experts en gestion des déchets afin d effectuer un diagnostic de la pollution du site. Les analyses ont montré qu il s agissait de déchets classés industriels dangereux (DID), devant être traités dans des filières agréées. L expertise effectuée a également permis de mettre en place un plan d action en concertation avec les Taaf pour évacuer et traiter ces déchets. Le début des opérations d évacuation est prévu avant l automne 2010, afin d éviter la saison cyclonique. Le sable pollué et les fûts seront isolés dans des contenants hermétiques par une équipe d experts. Compte tenu de l isolement de l île, cette opération nécessite une logistique complexe pour acheminer le matériel : contenants étanches, outillage, pelle sur chenilles... Soit plus de 70 m³, qui va être envoyé avec l aide des Taaf et des Fazsoi (Forces armées de la zone sud de l océan Indien). Comme l île ne dispose pas d installations portuaires permettant le transfert de charges lourdes sur un bateau, ces déchets seront stockés puis récupérés par le navire des Taaf, le Marion Dufresne, équipé des moyens nécessaires (hélicoptère, grue, annexe maritime) pour effectuer ces opérations. La Réunion ne possédant pas de filière agréée, les déchets seront ensuite évacués vers la métropole, où ils seront éliminés dans une filière d incinération Veolia Propreté, à Marseille ou Limay (78). Les Terres australes et antarctiques françaises ont déjà eu l occasion de faire appel aux compétences du groupe Veolia Environnement. En février 2008, les Taaf, l IPEV 1 et Veolia Propreté ont signé un contrat de partenariat pour assurer le financement de la remise en état de la plate forme du Lion, construction abandonnée de la piste aérienne en terre Adélie. Veolia Propreté s est engagée à assurer le financement et la démolition des structures et des équipements, le conditionnement et le tri des éléments à évacuer, ainsi que le déplacement de l ensemble des déchets hors du continent antarctique. Cette opération vient d être achevée. Ce projet a été réalisé en partenariat avec l IPEV dans le cadre de l année polaire internationale. 1 Institut polaire français Paul Emile Victor 5

6 Annexe 1 : Les Taaf, un réservoir de biodiversité à préserver Des Tropiques au cœur du continent Antarctique, un patrimoine naturel inestimable Les Taaf, dispersées des tropiques au cœur du continent Antarctique, constituent un écrin unique renfermant un trésor biologique des plus précieux ayant peu d équivalents à l échelle planétaire. Les îles subantarctiques, des milieux naturels quasi intacts Les îles subantarctiques françaises constituent des milieux terrestres encore quasiment intacts. Plantes et animaux présentent des adaptations originales développées au cours de plusieurs millions d années d évolution dans un isolement total, au sein de l océan Austral, à des milliers de kilomètres de tout continent et de toute pollution. Les archipels Crozet et Kerguelen abritent les communautés d oiseaux marins les plus riches et diversifiées au monde. Situées à proximité du front Albatros d Amsterdam Cédric Marteau, Taaf polaire et de la convergence subtropicale, les eaux sont particulièrement riches en crustacés, calamars et poissons qui alimentent eux mêmes oiseaux de mer, éléphants de mer, otaries de Kerguelen et d Amsterdam. De nombreux cétacés sont également présents. Les îles Éparses, des écosystèmes tropicaux uniques Les îles Éparses, la composante tropicale des Taaf, abritent treize espèces d oiseaux marins parmi les 24 qui nichent dans l océan Indien occidental et trois des sept millions de couples de cette vaste région. Ces îles représentent donc un sanctuaire d intérêt international pour les oiseaux marins tropicaux. Par ailleurs, deux espèces de tortues marines se reproduisent dans les îles Éparses. L île d Europa est recouverte en quasi totalité Tortues vertes Serge d une végétation indigène intacte, dont une mangrove. Les récifs coralliens sont potentiellement très riches : une soixantaine d espèces de coraux ont été recensées à Europa et plus de cent cinquante à Juan de Nova. La Terre Adélie, un «oasis glacé» La terre Adélie est, de la même manière, marquée par une forte concentration d espèces protégées d oiseaux, de mammifères marins et de cétacés: pétrels, manchots, phoques, orques, rorquals, etc. Le manchot empereur est aujourd hui une des espèces les plus emblématiques des régions froides. Manchot royal et son bébé Taaf 6

7 Les menaces qui pèsent sur cette biodiversité Espèces invasives et changement climatique Comme l ensemble des milieux insulaires, les Taaf doivent être considérées comme des écosystèmes fragiles où la faune et la flore terrestre n ont développé aucun mécanisme de défense contre la colonisation par de nouvelles espèces. Les espèces introduites par l homme sur ces îles (bovins, moutons, rennes, chats, rats, souris, chèvres, pissenlits, sisal, Olivier Hubert etc.), que ce soit de manière volontaire ou involontaire, représentent une menace pour la biodiversité autochtone. La limitation de l impact de ces espèces fait partie des priorités des Taaf. Ces actions visent à maintenir un écosystème fonctionnel et autonome. Les modifications des conditions climatiques dues aux changements globaux (réchauffement climatique) favorisent aujourd hui l introduction de nouvelles espèces qui trouvent les conditions de température et d humidité adaptées à leur développement. Les déchets historiques L installation des bases permanentes dans les îles australes dans les années 50 s est également traduite par une perturbation importante du milieu. Outre les espèces invasives associées à ces implantations, la quantité de déchets «historiques» encore présents sur les différentes îles témoigne de cette époque. La dépollution des sites est une priorité des Taaf qui, depuis 2001, tentent de mettre en place une politique exemplaire de tri des déchets sur les îles subantarctiques. Actuellement, des opérations spécifiques sont organisées pour évacuer les déchets «historiques» qui constituent des volumes importants et souvent très onéreux en raison des coûts de rapatriement et de traitement. Les outils de protection de l environnement La volonté de protéger ces territoires est forte et ancienne : dès 1938, les Terres australes françaises sont classées parc national par décret ; l arrêt de la chasse aux éléphants de mer ou encore la création de zone réservée à la science avaient également été mis en place. En 1995, le Comité de l environnement polaire souligne le caractère unique du patrimoine naturel des îles subantarctiques françaises et recommande la mise en protection par une réserve naturelle nationale terrestre et marine des trois archipels subantarctiques. Ce sera chose faite en 2006 avec la création de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises. Il s agit de la plus grande réserve naturelle de France, qui s étend sur ha terrestres et ha maritimes dont la gestion est confiée à l administration des Taaf. Les îles Éparses bénéficient quant à elles d une protection de 7

8 l environnement fondée sur un arrêté préfectoral de Une étude sur la faisabilité d Aires Marines Protégées et/ou de réserves naturelles visant à renforcer la protection de ces sites terrestres et marins est actuellement en cours. Pour cela, une convention entre les Taaf et l agence des Aires Marines Protégées a été signée en janvier Dans le cadre des conclusions du Grenelle de la Mer, les Taaf ont proposé de classer l île d Europa ainsi que ses eaux territoriales en réserve naturelle nationale. Le classement devrait être prononcé en Concernant l Antarctique, au delà du classement au titre du Traité de Washington et du protocole de Madrid, la terre Adélie abrite plusieurs zones spécialement protégées au niveau international qui vise à conserver la biodiversité polaire (colonie de manchots empereurs, phoques de Weddell ). Au delà du statut de protection de ces îles, les Taaf gèrent ces territoires en conciliant le maintien des activités humaines indispensables à la recherche scientifique avec la préservation de ces écosystèmes. Dans cette optique, et dans le cadre des plans d actions locaux d outre mer qui mettent en application la Stratégie Nationale de la Biodiversité, les Taaf ont élaboré leur plan d action biodiversité qui vise à mener des actions concrètes permettant de freiner la perte de la biodiversité. Ce plan prévoit notamment le maintien de la diversité spécifique (lutte contre les espèces invasives), le maintien des habitats (limiter le piétinement), l amélioration de la trame écologique (dépollution, gestion des déchets, utilisation de produits 100% biodégradables), etc. 8

9 Annexe 2 : La Fondation Veolia Environnement s engage pour protéger la biodiversité Une fondation d entreprise au service du développement durable La Fondation Veolia Environnement soutient, en France et à l étranger, des projets d intérêt général concourant au développement durable. Ses domaines d intervention prioritaires sont la solidarité, l insertion professionnelle et l environnement. Depuis sa création en 2004, la Fondation Veolia Environnement a soutenu plus de 900 projets, dont près d un tiers en faveur de l environnement. La Fondation a fait de la biodiversité une thématique prioritaire : Elle a adopté une approche opérationnelle : la Fondation travaille en concertation étroite avec tous ses partenaires, apporteurs de projets, pour soutenir des actions concrètes en vue de la restauration des écosystèmes dégradés et de la sensibilisation et information du grand public, tout en favorisant une participation active des salariés du Groupe sous forme de mécénat de compétences. Elle a choisi comme cadre d intervention les «hotspots» 2 ou zones prioritaires, définis par Conservation International pour une action urgente en faveur de la biodiversité mondiale. Elle participe activement aux principaux réseaux et groupes de travail liés à la biodiversité : réseau des Fondations pour la Méditerranée, lancé en mai 2009 à l initiative de la Fondation Prince Albert II de Monaco, Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), Conservation International (CI) et le Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM). Elle soutient déjà plusieurs programmes «phares» : Un vaste programme de protection et de restauration de l environnement conduit par l ONG Sky Island Alliance, dans l archipel terrestre de Madrean (frontière du Mexique et de l Arizona), répertorié par Conservation International comme un haut lieu de la biodiversité mondiale, pour développer les connaissances scientifiques, mener des actions de restauration et sensibiliser la population et les acteurs locaux. 2 «Conservation International», Organisation Non Gouvernementale leader en matière de préservation de la biodiversité définit un «hotspot» selon les caractéristiques suivantes : - zone contenant au moins 0,5 % des espèces végétales de la planète ; - zone ayant perdu au minimum 70% de sa surface végétale originale. Les 34 zones définies comme «Hotspots» couvraient, à l origine, 15,7% de la surface planétaire. 86% de leur végétation aurait été détruite. Ainsi, ces zones d action prioritaire ne représentent aujourd hui plus que 2,3% de la surface de la terre. Ces zones ont une influence majeure sur la conservation de la biodiversité. La priorité d action doit donc y être donnée en faveur de la préservation de leurs écosystèmes uniques. 9

10 L expédition scientifique inédite Tara Oceans, qui parcourt en trois ans toutes les mers du Globe et mobilise près de 500 chercheurs partout dans le monde, pour mieux comprendre les écosystèmes marins et leur réaction aux variations atmosphériques, et créer une nouvelle filière d indicateurs permettant à terme de définir le «bon état écologique» d une masse d eau. Aux côtés de Conservation International, un programme de préservation de la biodiversité exceptionnelle de la Nouvelle Calédonie, avec la création d une base de données des espèces rares menacées, l identification de sites clés, puis la définition d une stratégie de conservation. Ce partenariat se poursuit au Brésil, pour conserver le récif corallien des Abrolhos, récemment découvert. Au coeur du Parc naturel régional de Camargue, deux projets essentiels au maintien et au développement de la biodiversité de son territoire : le suivi et la sécurisation de la reproduction des flamants roses ainsi que la création d une réserve marine dans le golfe de Beauduc, très riche en espèces de poissons et d invertébrés dont plusieurs sont protégées. La Fondation Veolia Environnement soutient également des projets de sensibilisation et d éducation du grand public : Le Prix du Livre Environnement, initiative destinée à soutenir et encourager les écrivains et les maisons d édition qui concourent à la sensibilisation du grand public aux enjeux environnementaux. L édition 2006 a récompensé Un Eléphant dans un jeu de quilles, de Robert Barbault (éditions du Seuil), l édition 2007 a récompensé Effondrement, de Jared Diamond (éditions Gallimard), et l édition 2009 a récompensé L économie verte, Comment sauver notre planète? de Philippe Jurgensen (éditions Odile Jacob). La création de la Galerie des Enfants avec le Muséum national d Histoire Naturelle à Paris pour sensibiliser le jeune public à la biodiversité, dont l ouverture est prévue en juin

Monsieur le Préfet des Terres australes et antarctiques françaises, Mesdames et messieurs les (chers compatriotes) saint-pierrois,

Monsieur le Préfet des Terres australes et antarctiques françaises, Mesdames et messieurs les (chers compatriotes) saint-pierrois, MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES MINISTÈRE CHARGÉ DE L OUTRE-MER Monsieur le Maire de Saint-Pierre, Mesdames et messieurs les élus, Monsieur le Préfet des Terres

Plus en détail

Présentation. Exposition «Oiseaux de légende des mers australes»

Présentation. Exposition «Oiseaux de légende des mers australes» Présentation Exposition «Oiseaux de légende des mers australes» Exposition présentée sur le front de mer de Saint-Pierre en juin 2010 Préambule L assemblée générale de l ONU a désigné l année 2010 Année

Plus en détail

TAAF SONT PRÉSENTS. Croquis - Damien Grougi

TAAF SONT PRÉSENTS. Croquis - Damien Grougi LES HOMMES SONT PRÉSENTS Installation de balises émettrices sur un éléphant de mer des îles subantarctiques. Les balises permettront de suivre le parcours de l animal dans les mers australes. Croquis -

Plus en détail

Note de présentaon pour l extension de la pare marine de la réserve naturelle naonale des Terres australes françaises

Note de présentaon pour l extension de la pare marine de la réserve naturelle naonale des Terres australes françaises Note de présentaon pour l extension de la pare marine de la réserve naturelle naonale des Terres australes françaises I- Contexte : Les Terres australes françaises, composées des archipels de Crozet, Kerguelen,

Plus en détail

Crozet - Kerguelen - Amsterdam St Paul - Terre Adélie - Iles éparses.

Crozet - Kerguelen - Amsterdam St Paul - Terre Adélie - Iles éparses. 1- Que signifie le sigle TAAF? Terres Australes et Antarctiques Françaises. 2- Quels sont les noms des 5 districts des TAAF? Crozet - Kerguelen - Amsterdam St Paul - Terre Adélie - Iles éparses. 3- Que

Plus en détail

Dossier de presse. Calendrier. Partenariat entre les Terres australes et antarctiques françaises et le Lycée Professionnel de Saint-Pierre

Dossier de presse. Calendrier. Partenariat entre les Terres australes et antarctiques françaises et le Lycée Professionnel de Saint-Pierre Dossier de presse Calendrier 2012 Partenariat entre les Terres australes et antarctiques françaises et le Lycée Professionnel de Saint-Pierre COMMUNIQUÉ DE PRESSE Saint-Pierre, le 24 janvier 2012 Remise

Plus en détail

exposition TAAF Escale au bout du monde corrigé "Pour aller plus loin " niveau 1

exposition TAAF Escale au bout du monde corrigé Pour aller plus loin  niveau 1 exposition TAAF Escale au bout du monde corrigé "Pour aller plus loin " niveau 1 1. Retrouve le nom des îles composant chaque district : îles Éparses Les Glorieuses Bassas da India Juan de Nova Tromelin

Plus en détail

exposition TAAF " Escale au bout du monde "

exposition TAAF  Escale au bout du monde exposition TAAF " Escale au bout du monde " corrigé CP 1. Retrouve le nom des animaux en t'aidant du panneau "Biodiversité exceptionnelle" et colorie : en bleu les mots «tortue», en vert les mots «pétrel»,

Plus en détail

Réserve Naturelle BAIE DE SAINT-BRIEUC. Les Réserves

Réserve Naturelle BAIE DE SAINT-BRIEUC. Les Réserves Réserve Naturelle BAIE DE SAINT-BRIEUC Les Réserves Naturelles Marines et Littorales 1 ère partie Que ce soit en milieu terrestre ou marin, les réserves naturelles ont pour mission principale la préservation

Plus en détail

À Crozet, Kerguelen, Amsterdam et en terre Adélie, il y a une base qui ressemble à un

À Crozet, Kerguelen, Amsterdam et en terre Adélie, il y a une base qui ressemble à un Les Terres australes et antarctiques françaises sont une collectivité d outre-mer. Les Taaf sont chargées d administrer des îles situées dans l océan Indien et dans l océan Austral ainsi qu une portion

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 6 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE 6 juillet 2016 Service Communication DOSSIER DE PRESSE 6 juillet 2016 8 ans de protection des lagons de Nouvelle- Calédonie inscrits au patrimoine mondial de l humanité Contact presse : Marie-Noëlle Lopez, directrice

Plus en détail

Dossier de presse. Adoption du plan de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses par le conseil de gestion du 26 janvier 2015

Dossier de presse. Adoption du plan de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses par le conseil de gestion du 26 janvier 2015 A Saint-Pierre, le 26/01/2015 Dossier de presse Adoption du plan de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses par le conseil de gestion du 26 janvier 2015 Serge Gélabert Contacts Presse : A la Réunion

Plus en détail

Stratégie d intervention du Conservatoire du littoral pour le maintien de la biodiversité littorale en Outre mer

Stratégie d intervention du Conservatoire du littoral pour le maintien de la biodiversité littorale en Outre mer Stratégie d intervention du Conservatoire du littoral pour le maintien de la biodiversité littorale en Outre mer Coordination Magali Cerles Juin 2007 Avec le concours du Ministère de l outre mer et de

Plus en détail

Deux départements d Outre-mer, La Réunion, Mayotte,

Deux départements d Outre-mer, La Réunion, Mayotte, 12 13 La Réunion : française depuis 1638, département français d Outremer depuis 1946, région ultra-périphérique pour l Europe Introduction La Réunion compte 833 000 habitants, population multiéthnique,

Plus en détail

Un patrimoine naturel exceptionnel en partage

Un patrimoine naturel exceptionnel en partage 3 Un patrimoine naturel exceptionnel en partage 52 53 Paysages marins prioritaires et sites d intérêt majeur 15 Les Outre-mers dotent la France de l un des domaines maritimes les plus étendus du globe,

Plus en détail

Revue de presse Biodiversité Du 25 au 31 juillet 2015

Revue de presse Biodiversité Du 25 au 31 juillet 2015 Revue de presse Biodiversité Du 25 au 31 juillet 2015 Les articles contenus dans ce document n engagent que les auteurs et les sources dont ils émanent. Ils ne reflètent en aucun cas une position officielle

Plus en détail

CNRS INEE, Paris, 12 décembre Les Iles Eparses, observatoire de la biodiversité dans l'océan Indien tropical

CNRS INEE, Paris, 12 décembre Les Iles Eparses, observatoire de la biodiversité dans l'océan Indien tropical Les Iles Eparses, observatoire de la biodiversité dans l'océan Indien tropical Les changements globaux dans l océan Indien tropical - Réchauffement climatique - Pêche industrielle - Mondialisation des

Plus en détail

îles...était une fois les TAAF

îles...était une fois les TAAF îles...était une fois les TAAF Nelly ROY Circonscription de St Louis Terres Australes et Antarctiques Françaises Académie de la Réunion 1. LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANCAISE deux genres littéraires : -

Plus en détail

ODD 14- CONFERENCE THE OCEAN JUIN

ODD 14- CONFERENCE THE OCEAN JUIN ODD 14- CONFERENCE THE OCEAN JUIN Contribution de la France aux dialogues de partenariat La France souhaite que soient inclus dans les notes de cadrage et traités dans les dialogues de partenariat les

Plus en détail

Thème 2 Pourquoi et comment aménager le territoire?

Thème 2 Pourquoi et comment aménager le territoire? Thème 2 Pourquoi et comment aménager le territoire? Les différentes séquences composant ce thème : Aménager pour répondre aux inégalités croissantes entre territoires français, à toutes les échelles. Les

Plus en détail

L inscription du récif corallien de Nouvelle-Calédonie au Patrimoine Mondial de l UNESCO

L inscription du récif corallien de Nouvelle-Calédonie au Patrimoine Mondial de l UNESCO L inscription du récif corallien de Nouvelle-Calédonie au Patrimoine Mondial de l UNESCO Les critères de l inscription La Valeur Universelle Exceptionnelle (vii) : Phénomènes naturels remarquables ou beauté

Plus en détail

Changements climatiques et biodiversité polaire : le cas des régions antarctique et subantarctique

Changements climatiques et biodiversité polaire : le cas des régions antarctique et subantarctique Changements climatiques et biodiversité polaire : le cas des régions antarctique et subantarctique Yves Frenot Directeur de recherche au CNRS Directeur-adjoint de l IPEV Photo TAAF Collège de France 15

Plus en détail

Les îles Éparses. A bord du navire océanographique Marion Dufresne. du 16 avril au 15 mai 2009

Les îles Éparses. A bord du navire océanographique Marion Dufresne. du 16 avril au 15 mai 2009 Les îles Éparses A bord du navire océanographique Marion Dufresne du 16 avril au 15 mai 2009 Mer et Voyages 9 rue notre Dame des Victoire 75002 Paris T : 01 49 26 93 33 F : 01 42 96 29 39 info@mer-et-voyages.com

Plus en détail

Face aux défis de la Biodiversité

Face aux défis de la Biodiversité La Convention de Barcelone pour la Protection du milieu marin et du Littoral de la Méditerranée Face aux défis de la Biodiversité Abederrahmen GANNOUN Directeur du CAR/ASP 1 La Convention de Barcelone

Plus en détail

EXPOSITION TROMELIN L apparition et le développement de la vie sur un îlot isolé

EXPOSITION TROMELIN L apparition et le développement de la vie sur un îlot isolé N 4 P. 1/5 COLLÈGE FICHE ÉLÈVE L apparition et le développement de la vie sur un îlot isolé POSIT EX NS L DA ION Question problème : C omment expliquer la survie des animaux et des végétaux sur un îlot

Plus en détail

PPI-OSCAN. Programme de Petites Initiatives pour les Organisations de la Société Civile d Afrique du Nord

PPI-OSCAN. Programme de Petites Initiatives pour les Organisations de la Société Civile d Afrique du Nord PPI-OSCAN Programme de Petites Initiatives pour les Organisations de la Société Civile d Afrique du Nord Financé conjointement par le FFEM et la Fondation MAVA, le PPI-OSCAN sera mis en œuvre par le Centre

Plus en détail

QU EST-CE QU UN PLAN DE CONSERVATION ZICO?

QU EST-CE QU UN PLAN DE CONSERVATION ZICO? QU EST-CE QU UN PLAN DE CONSERVATION ZICO? Document d information à l intention des stagiaires, partenaires ZICO et intervenants locaux DÉFINITION D UN PLAN DE CONSERVATION Un plan de conservation d un

Plus en détail

Plan d action biodiversité des Terres Australes et Antarctiques Françaises

Plan d action biodiversité des Terres Australes et Antarctiques Françaises Plan d action biodiversité des Terres Australes et Antarctiques Françaises Décembre 2008 TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES 1 er Plan d Action Biodiversité des Terres Australes et Antarctique

Plus en détail

Gestion forestière, changement climatique et préservation de la biodiversité: les besoins et priorités. Vision de l Administration forestière

Gestion forestière, changement climatique et préservation de la biodiversité: les besoins et priorités. Vision de l Administration forestière Gestion forestière, changement climatique et préservation de la biodiversité: les besoins et priorités. Vision de l Administration forestière Donatien N ZALA Directeur Général de l économie forestière

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF DE CORSE

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF DE CORSE COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE République Française RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF DE CORSE OBJET : Approbation de l Analyse Stratégique Régionale pour le renforcement et la création d Aires

Plus en détail

PROGRAMME PALMIERS ET CONIFÈRES

PROGRAMME PALMIERS ET CONIFÈRES SAUVEGARDER DES ESPÈCES MENACÉES Forêt humide de Nouvelle-Calédonie M.Rossi PROGRAMME PALMIERS ET CONIFÈRES DE NOUVELLE-CALEDONIE Sauvegarder les espèces menacées de palmiers et conifères et leurs milieux

Plus en détail

LA NORMANDIE, RÉGION DURABLE

LA NORMANDIE, RÉGION DURABLE LA NORMANDIE, RÉGION DURABLE www.normandie.fr LA NORMANDIE, RÉGION DURABLE Le développement durable répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.

Plus en détail

Stratégies de gestion des Parcs nationaux et Réserves de Côte d Ivoire

Stratégies de gestion des Parcs nationaux et Réserves de Côte d Ivoire Table Ronde - Initiative Cacao et Forêts Stratégies de gestion des Parcs nationaux et Réserves de Côte d Ivoire Col. TONDOSSAMA Adama, Directeur Général de l OIPR 13 Juin 2017 1 Plan de présentation 1.

Plus en détail

N 9 - AIRES MARINES PROTÉGÉES

N 9 - AIRES MARINES PROTÉGÉES N 9 - AIRES MARINES PROTÉGÉES INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Dès 1980, lors des premières conférences internationales sur le développement durable, la protection de la biodiversité est mentionnée comme un

Plus en détail

UNION DES COMORES

UNION DES COMORES UNION DES COMORES Unité Solidarité Développement --------------- Ministère de l Agriculture, l de la Pêche, et de l Environnementl Direction Nationale de l Environnement l et des Forêts ----------------------

Plus en détail

Déploiement du réseau Natura 2000 Mer en Corse

Déploiement du réseau Natura 2000 Mer en Corse Préfecture de Corse Préfecture de la Corse du Sud Magali Cannac - Office de l Environnement de la Corse Magali Orssaud - Direction Régionale de l'environnement, Aménagement et Logement de Corse Séminaire

Plus en détail

INDICATEURS DES RESSOURCES MARINES ET CÔTIÈRES EN AFRIQUE CENTRALE

INDICATEURS DES RESSOURCES MARINES ET CÔTIÈRES EN AFRIQUE CENTRALE INDICATEURS DES RESSOURCES MARINES ET CÔTIÈRES EN AFRIQUE CENTRALE Atelier sur les statistiques environnementales Yaoundé, 5-9 décembre 2011 Belmond DJOMO Responsable TIC UICN PROGRAMME CAMEROUN INTERNATIONAL

Plus en détail

La Philatélie des TAAF

La Philatélie des TAAF La Philatélie des TAAF Depuis 1955, les Taaf émettent leur timbres spécifiques. A ce jour plus de 800 timbres et 7 carnets de voyages ont été émis illustrant les îles australes, l Antarctique et, depuis

Plus en détail

FORUM INTERPARLEMENTAIRE ASIE-PACIFIQUE (FPAP) RÉSOLUTION FPAP24/RÉS.03 PRÉSERVER ET GÉRER NOTRE OCÉAN COMMUN DE FAÇON DURABLE

FORUM INTERPARLEMENTAIRE ASIE-PACIFIQUE (FPAP) RÉSOLUTION FPAP24/RÉS.03 PRÉSERVER ET GÉRER NOTRE OCÉAN COMMUN DE FAÇON DURABLE FORUM INTERPARLEMENTAIRE ASIE-PACIFIQUE (FPAP) 24 E RÉUNION ANNUELLE RÉSOLUTION FPAP24/RÉS.03 PRÉSERVER ET GÉRER NOTRE OCÉAN COMMUN DE FAÇON DURABLE (parrainée par le Canada) À sa 24 e Réunion annuelle,

Plus en détail

L'Union Européenne et l'outre-mer

L'Union Européenne et l'outre-mer L'Union Européenne et l'outre-mer Stratégies face au changement climatique et à la perte de biodiversité Ile de La Réunion, 07-11 juillet 2008 Evènement officiel de la Présidence française de l Union Européenne

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE LE CHU DE BREST ACTEUR DE LA 7 ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT DURABLE Engagé depuis 2007 dans une démarche de développement durable, le CHU de Brest sensibilise, autour d'un comité de

Plus en détail

15h30-16h00 : Vers une gestion intégrée de l espace maritime breton Stéphane Pennanguer, région Bretagne, Chef du projet littoral et gestion intégrée

15h30-16h00 : Vers une gestion intégrée de l espace maritime breton Stéphane Pennanguer, région Bretagne, Chef du projet littoral et gestion intégrée 15h30-16h00 : Vers une gestion intégrée de l espace maritime breton Stéphane Pennanguer, région Bretagne, Chef du projet littoral et gestion intégrée La charte des espaces côtiers bretons Pour une gestion

Plus en détail

Edition Février 2015

Edition Février 2015 10 Edition Février 2015 Edition Février 2015 Les activités scolaires classées par thèmes Activité 62 : Découvrir l océan et la chaîne alimentaire Activité 63 : Etude et gestion des grands animaux du large

Plus en détail

La biodiversité des récifs coralliens - Statut actuel et enjeux pour le futur Joachim Claudet

La biodiversité des récifs coralliens - Statut actuel et enjeux pour le futur Joachim Claudet La biodiversité des récifs coralliens - Statut actuel et enjeux pour le futur Joachim Claudet http://joachim.claudet.free.fr/ CRIOBE USR 3278 CNRS-EPHE http://www.criobe.pf/ Recherches CNRS en outre-mer

Plus en détail

PLAN NATIONAL DU TOURISME ET AIRES PROTEGEES MADAGASCAR

PLAN NATIONAL DU TOURISME ET AIRES PROTEGEES MADAGASCAR PLAN NATIONAL DU TOURISME ET AIRES PROTEGEES MADAGASCAR Présenté par : Marcel RAKOTOSEHENO Economiste Planificateur Rappel : MADAGASCAR INTRODUCTION Située à 400km de la côte est de l Afrique; Séparée

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 2EME SESSION ORDINAIRE DE 2012 REUNION DES 27 ET 28 SEPTEMBRE RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 2EME SESSION ORDINAIRE DE 2012 REUNION DES 27 ET 28 SEPTEMBRE RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2012/O2/140 ASSEMBLEE DE CORSE 2EME SESSION ORDINAIRE DE 2012 REUNION DES 27 ET 28 SEPTEMBRE RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF CONSULTATION

Plus en détail

«Paysages et Nature en Poitou-Charentes»

«Paysages et Nature en Poitou-Charentes» Fritillaire-pintade m-wagner Le 17 juin 2015 Exposition photographique «Paysages et Nature en Poitou-Charentes» Du 23 juin au 28 août - Maison de la Région à Poitiers Vernissage mardi 30 juin à 17 h Salle

Plus en détail

LISTE DES TABLEAUX. Tableau 25.1 Espèces à statut particulier du milieu marin

LISTE DES TABLEAUX. Tableau 25.1 Espèces à statut particulier du milieu marin LISTE DES TABLEAUX Tableau 25.1 Espèces à statut particulier du milieu marin...25-3 Tableau 25.2 Espèces faisant l objet d une protection particulière selon la délibération n o 85-2001/BPN de la Province

Plus en détail

Allocution de Marie-Luce Penchard, secrétaire d Etat à l outre-mer. Colloque «Iles Eparses, Terres d avenir» Sénat. 5 octobre 2009

Allocution de Marie-Luce Penchard, secrétaire d Etat à l outre-mer. Colloque «Iles Eparses, Terres d avenir» Sénat. 5 octobre 2009 Allocution de Marie-Luce Penchard, secrétaire d Etat à l outre-mer Colloque «Iles Eparses, Terres d avenir» Sénat 5 octobre 2009 Mesdames et Messieurs les parlementaires, Mesdames, Messieurs, Chers amis,

Plus en détail

CHAMSSIDINE Houlam Président de Mayotte Nature Environnement

CHAMSSIDINE Houlam Président de Mayotte Nature Environnement CHAMSSIDINE Houlam Président de Mayotte Nature Environnement 1 Les enjeux liés Titre à la santé 1 environnementale à Mayotte Quelles actions collectives? 2 Plan 1. Présentation de la fédération M.N.E-

Plus en détail

Le volet territorial du FEAMP en Bretagne. 12 janvier La Richardais

Le volet territorial du FEAMP en Bretagne. 12 janvier La Richardais Le volet territorial du FEAMP en Bretagne 12 janvier 2016 - La Richardais Les enjeux Mer et Littoral en Bretagne 1. Valoriser pleinement les atouts maritimes de la Bretagne en développant une économie

Plus en détail

Sciences : des milieux proches ou lointains et l influence de l homme. 1. Autour d un chêne dans la forêt du Neuhof, un milieu proche.

Sciences : des milieux proches ou lointains et l influence de l homme. 1. Autour d un chêne dans la forêt du Neuhof, un milieu proche. Sciences : des milieux proches ou lointains et l influence de l homme. 1. Autour d un chêne dans la forêt du, un milieu proche. a) La récolte. La forêt du n est plus complètement «sauvage». Les hommes

Plus en détail

Les stagiaires peuvent choisir parmi les 5 modules pour élaborer à leur convenance leur parcours de formation qui se déroulera sur plusieurs jours.

Les stagiaires peuvent choisir parmi les 5 modules pour élaborer à leur convenance leur parcours de formation qui se déroulera sur plusieurs jours. Formation professionnelle : Connaissance du milieu marin tropical «Les récifs coralliens et leur biodiversité, les tortues, oiseaux marins, cétacés et poissons de la Réunion» Eléments de contexte : Le

Plus en détail

La Philatélie des TAAF

La Philatélie des TAAF La Philatélie des TAAF Depuis 1955, les TAAF émettent leurs timbres spécifiques. A ce jour plus de 800 timbres et 7 carnets de voyages ont été émis, illustrant les îles australes, l Antarctique et, depuis

Plus en détail

CHARTE SENTIER SOUS-MARIN

CHARTE SENTIER SOUS-MARIN CHARTE SENTIER SOUS-MARIN PREAMBULE Considérant, que le littoral méditerranéen dispose d un patrimoine naturel et paysager exceptionnel, riche d une faune et d une flore sous marine caractéristiques, et

Plus en détail

MEMORANDUM D ENTENTE POUR LA CONSERVATION DES CETACES ET DE LEURS HABITATS DANS LA REGION DES ILES DU PACIFIQUE

MEMORANDUM D ENTENTE POUR LA CONSERVATION DES CETACES ET DE LEURS HABITATS DANS LA REGION DES ILES DU PACIFIQUE MEMORANDUM D ENTENTE POUR LA CONSERVATION DES CETACES ET DE LEURS HABITATS DANS LA REGION DES ILES DU PACIFIQUE conclu sous les auspices de la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant

Plus en détail

LE SCHÉMA DIRECTEUR DU PATRIMOINE NATUREL. Dunkerque-port

LE SCHÉMA DIRECTEUR DU PATRIMOINE NATUREL. Dunkerque-port LE SCHÉMA DIRECTEUR DU PATRIMOINE NATUREL Christine DOBRONIAK, Dép. Management de l environnement Dunkerque-port 17 Km 7500 HA - 3000 HA DE TERRE DISPONIBLE CIRCONSCRIPTION MARITIME : 38 000 HA. 170 industries

Plus en détail

dossier de presse par, vice-président du conseil général j e u d i 1 3 j u i l l e t contact presse :

dossier de presse par, vice-président du conseil général j e u d i 1 3 j u i l l e t contact presse : j e u d i 1 3 j u i l l e t 2 0 0 6 dossier de presse par, vice-président du conseil général!"# Les opérations d aménagement de rivières : 2 Une cellule d assistance et de suivi technique à l entretien

Plus en détail

BIODIVERSITE MALGACHE: Levier pour le développement ou un trésor tabou? Nouvelle vision!!!!!

BIODIVERSITE MALGACHE: Levier pour le développement ou un trésor tabou? Nouvelle vision!!!!! BIODIVERSITE MALGACHE: Levier pour le développement ou un trésor tabou? Nouvelle vision!!!!! CCI Ivato le 7 octobre 2015 Achille P. RASELIMANANA, Docteur, HDR 1 PERCEPTION COMMUNE DE LA BIODIVERSITE Survie:

Plus en détail

1 Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) : une clarification à poursuivre

1 Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) : une clarification à poursuivre 1 Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) : une clarification à poursuivre PRÉSENTATION La, dans son rapport public annuel de 2006, avait présenté plusieurs observations et recommandations

Plus en détail

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE

REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail Union - Discipline - Travail La gestion du Parc National de Taï - Site de Patrimoine Mondial - MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT,

Plus en détail

Dossier de presse. Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président. Crédits photos : V.

Dossier de presse. Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président. Crédits photos : V. Le 22 février 2013 à Saint-Pierre, Dossier de presse Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président Crédits photos : V.Lamarre / SHOM Contact Presse :

Plus en détail

Centre de la vie sauvage Réserve écologique. Colombie

Centre de la vie sauvage Réserve écologique. Colombie Centre de la vie sauvage Réserve écologique Colombie Un lieu unique et emblématique Sierra Nevada de Santa Marta La Colombie détient 10% du capital de la biodiversité mondiale 1815 espèces d oiseaux, 735

Plus en détail

SAINES PRATIQUES POUR UNE RÉCOLTE DURABLE DE LA BIOMASSE FORESTIÈRE

SAINES PRATIQUES POUR UNE RÉCOLTE DURABLE DE LA BIOMASSE FORESTIÈRE SAINES PRATIQUES POUR UNE RÉCOLTE DURABLE DE LA BIOMASSE FORESTIÈRE FPInnovations EN QUOI CONSISTE LA RÉCOLTE DE BIOMASSE FORESTIÈRE? La biomasse forestière est constituée de tous les végétaux de la forêt.

Plus en détail

Montpellier et la Biodiversité. «Approcher la diversité avec étonnement» Extrait du manifeste pour le tiers paysage, Gilles Clément

Montpellier et la Biodiversité. «Approcher la diversité avec étonnement» Extrait du manifeste pour le tiers paysage, Gilles Clément Montpellier et la Biodiversité «Approcher la diversité avec étonnement» Extrait du manifeste pour le tiers paysage, Gilles Clément Montpellier reconnue par les plus hautes instances internationales. Convention

Plus en détail

Trame verte et bleue Les suites du Grenelle de l environnement

Trame verte et bleue Les suites du Grenelle de l environnement Trame verte et bleue Les suites du Grenelle de l environnement Vers l identification du réseau écologique PACA Quelles implications pour les projets d aménagement? Les travaux du Comité opérationnel 11

Plus en détail

Quelle prise en compte du sol en droit français? Soil in french law

Quelle prise en compte du sol en droit français? Soil in french law Quelle prise en compte du sol en droit français? Soil in french law Marie-Laure Lambert-Habib, MCF HDR CEJU - Centre d Etudes Juridiques de l urbanisme Faculté de droit Université Paul Cézanne, Aix-Marseille

Plus en détail

QU EST-CE-QUE LA BIODIVERSITE?

QU EST-CE-QUE LA BIODIVERSITE? QU EST-CE-QUE LA BIODIVERSITE? BIOLOGIQUE «BIOS» «VIE» «DIVERSITE» C est la diversité du vivant Ce mot a été créé en 1992 lors du sommet de la terre à Rio de Janeiro UNE DIVERSITE DES ECOSYSTEMES UN CHAMP

Plus en détail

ACTIVITÉS A N S

ACTIVITÉS A N S ÉCHOS D ESCALE L A M A L L E À SOU V EN IRS DE TA R A L IE U D E L E S C A L E ANTARCTIQUE T YPE AGE ACTIVITÉS 11-15 A N S L O B J E T D E L E S C A L E M O R C E A U D IC E B E R G L A P R O B L É M AT

Plus en détail

LES CONSERVATOIRES BOTANIQUES NATIONAUX EN FRANCE : NOUVEAUX MODÈLES POUR LA MÉDITERRANÉE?

LES CONSERVATOIRES BOTANIQUES NATIONAUX EN FRANCE : NOUVEAUX MODÈLES POUR LA MÉDITERRANÉE? Brest Porquerolles Bailleul NEWS MODELS FOR MEDITERRANEAN : THE EXEMPLE OF THE CONSERVATOIRES BOTANIQUES NATIONAUX IN FRANCE Alpin Mascarin Massif-Central Bassin Parisien Franche-Comté Pyrénées Midi-Pyrénées

Plus en détail

Feedback from MedCOP Climat 2016 et COP22 Principales conclusions / recommandations

Feedback from MedCOP Climat 2016 et COP22 Principales conclusions / recommandations Feedback from MedCOP Climat 2016 et COP22 Principales conclusions / recommandations GP GP SR Mohammed RIBI / HCEFLCD - Maroc MedCOP Climat 2016 Principaux résultats (1) La MedCOP Climat Tanger 2016 a adopté

Plus en détail

Situation des espèces exotiques envahissantes en Nouvelle-Calédonie

Situation des espèces exotiques envahissantes en Nouvelle-Calédonie Situation des espèces exotiques envahissantes en Nouvelle-Calédonie Atelier de travail EEE sur les espèces envahissantes dans les collectivités françaises du pacifique - UICN Anne-Claire Goarant, service

Plus en détail

Première mission réussie pour l équipe du Parc des Glorieuses

Première mission réussie pour l équipe du Parc des Glorieuses Communiqué de presse Dzaoudzi, 15 octobre 2015 Première mission réussie pour l équipe du Parc des Glorieuses Alexandra Gigou/Agence des aires marines protégées Créé en 2012 dans la continuité du Parc naturel

Plus en détail

AU CŒUR DES OCÉANS (BLUE PLANET) Du lundi 20 au vendredi 24 octobre 2008 puis du lundi 27 au mercredi 29 octobre à 20.15

AU CŒUR DES OCÉANS (BLUE PLANET) Du lundi 20 au vendredi 24 octobre 2008 puis du lundi 27 au mercredi 29 octobre à 20.15 5 ans de tournage dans 40 pays, 700 heures de rushes, des scènes jusqu alors jamais filmées. Le plus gros budget de la BBC pour une série documentaire d Histoire naturelle. Après le succès de Planète Terre

Plus en détail

Lignes directrices pour les sites terrestres visites par des touristes ILE CUVERVILLE

Lignes directrices pour les sites terrestres visites par des touristes ILE CUVERVILLE Lignes directrices pour les sites terrestres visites par des touristes ILE CUVERVILLE Latitude sud 64 41 et longitude ouest 62 38 Ile située dans la partie septentrionale du canal Errera Vulnérabilité:

Plus en détail

RESTAURER LA BIODIVERSITE

RESTAURER LA BIODIVERSITE RESTAURER LA BIODIVERSITE La biodiversité continue à subir une érosion soutenue. Concilier développement économique et respect de la nature est désormais un enjeu majeur de nos sociétés. C est pourquoi

Plus en détail

Connaître Protéger Gérer Valoriser le patrimoine naturel haut-normand

Connaître Protéger Gérer Valoriser le patrimoine naturel haut-normand Connaître Protéger Gérer Valoriser le patrimoine naturel haut-normand Le Conservatoire d Espaces Naturels de Haute-Normandie pour une gestion cohérente et responsable du patrimoine naturel Association

Plus en détail

Baie de Seine occidentale * Diagnostic du patrimoine naturel

Baie de Seine occidentale * Diagnostic du patrimoine naturel Baie de Seine occidentale * Diagnostic du patrimoine naturel Plan de situation 2 1 Les conditions physiques Modélisation PRÉVIMER d une tempête le 12/11/2010 Vitesse maximale du courant de marée en viveeau

Plus en détail

Premier symposium régional sur la pêche artisanale durable en Méditerranée et en mer Noire novembre 2013, St.

Premier symposium régional sur la pêche artisanale durable en Méditerranée et en mer Noire novembre 2013, St. Premier symposium régional sur la pêche artisanale durable en Méditerranée et en mer Noire 27 30 novembre 2013, St. Julian s, Malte Session thématique III Intégrer la pêche artisanale dans les aires marines

Plus en détail

35 ème JOURNEE INTERNATIONALE DE L ENVIRONNEMENT

35 ème JOURNEE INTERNATIONALE DE L ENVIRONNEMENT LIGUE CAMEROUNAISE DES DROITS HUMAINS CAMEROON LEAGUE FOR HUMAN RIGHT (LCDH) BP : 2753 Douala Cameroun Tél. : (+237) 33 00 22 75 / 77 78 87 53 E-mail : geremy_tchinda@yahoo.fr ou lcd_humains@yahoo.fr 35

Plus en détail

Lignes directrices pour les sites terrestres visites par des touristes. ILE DES PENGOUINS (Îles Shetland du Sud)

Lignes directrices pour les sites terrestres visites par des touristes. ILE DES PENGOUINS (Îles Shetland du Sud) Lignes directrices pour les sites terrestres visites par des touristes ILE DES PENGOUINS (Îles Shetland du Sud) Latitude sud 62 06 et longitude ouest 57 54 Ile située à l extrémité sud-est de l île du

Plus en détail

doss er Une plongée dans les lagons

doss er Une plongée dans les lagons Fiche pédagogique Wapiti 292/juillet 2011 doss er Une plongée dans les lagons Les lagons, ça fait rêver! Leurs eaux chaudes et turquoise sont remplies d une faune et flore aux milles couleurs Attrape ton

Plus en détail

ATELIER. «Comment assurer une gestion durable des ressources naturelles renouvelables, adaptée à des milieux exceptionnels?»

ATELIER. «Comment assurer une gestion durable des ressources naturelles renouvelables, adaptée à des milieux exceptionnels?» ATELIER «Comment assurer une gestion durable des ressources naturelles renouvelables, adaptée à des milieux exceptionnels?» après midi > 14 mars > jour 1 126 Atelier COMMENT ASSURER UNE GESTION DURABLE

Plus en détail

ATELIER PROJET. Quelle Métropole pour demain? UN ENVIRONNEMENT DE QUALITÉ. Rouen - Mercredi 30 novembre 2016

ATELIER PROJET. Quelle Métropole pour demain? UN ENVIRONNEMENT DE QUALITÉ. Rouen - Mercredi 30 novembre 2016 ATELIER PROJET Quelle Métropole pour demain? UN ENVIRONNEMENT DE QUALITÉ Rouen - Mercredi 30 novembre 2016 1 ACCUEIL Françoise Guillotin Vice-Présidente de la Métropole en charge de l urbanisme 2 DÉROULÉ

Plus en détail

CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES

CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES CMS CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES Distribution : Générale UNEP/CMS/COP12/Doc.24.4.8 7 juin 2017 Français Original : Anglais 12 ème SESSION DE LA CONFÉRENCE DES PARTIES Manille, Philippines, 23-28

Plus en détail

Dossier de presse PROJET INITIATIVES OCEANES Le CDJ Gers en partenariat avec Surfrider Foundation Europe

Dossier de presse PROJET INITIATIVES OCEANES Le CDJ Gers en partenariat avec Surfrider Foundation Europe Dossier de presse PROJET INITIATIVES OCEANES 2016 Le CDJ Gers en partenariat avec Surfrider Foundation Europe L ENGAGEMENT CONTINUE SOMMAIRE FOCUS SUR SURFRIDER FOUNDATION EUROPE LES INITIATIVES OCÉANES

Plus en détail

LE TOURISME DANS LES ZONES HUMIDES, UNE EXPÉRIENCE UNIQUE.

LE TOURISME DANS LES ZONES HUMIDES, UNE EXPÉRIENCE UNIQUE. LE TOURISME DANS LES ZONES HUMIDES, UNE EXPÉRIENCE UNIQUE. ÉDITO Depuis plusieurs années, la LPO, Ramsar et evian se sont associés pour faire connaître l importance des zones humides dans l écologie mondiale

Plus en détail

Pétrel géant. Pétrel géant

Pétrel géant. Pétrel géant Léopard de mer Léopard de mer Baleine à bosse Baleine à bosse Pétrel géant Pétrel géant Phoque de Weddell Phoque de Weddell Manchot empereur Manchot empereur Manchot Adélie Manchot Adélie Orque Orque Pétrel

Plus en détail

Isula Verde et le CPIE A Rinascita s engagent pour la sensibilisation du jeune public

Isula Verde et le CPIE A Rinascita s engagent pour la sensibilisation du jeune public Isula Verde et le CPIE A Rinascita s engagent pour la sensibilisation du jeune public Marie-Noëlle Leonelli, Directrice générale de TOTAL Corse - fondatrice d Isula Verde et Antoine Feracci, Président

Plus en détail

I.1. ETABLIR DES PLANS DE PRESERVATION DE LA BIODIVERSITE PRESENTE DANS LES TERRITOIRES PORTUAIRES Au fil du temps le développement des implantations

I.1. ETABLIR DES PLANS DE PRESERVATION DE LA BIODIVERSITE PRESENTE DANS LES TERRITOIRES PORTUAIRES Au fil du temps le développement des implantations I. I.1. ETABLIR DES PLANS DE PRESERVATION DE LA BIODIVERSITE PRESENTE DANS LES TERRITOIRES PORTUAIRES I.2. ADAPTER LES EQUIPEMENTS OU CREER DES AMENAGEMENTS POUR PROTEGER LES ECOSYSTEMES DES NUISANCES

Plus en détail

Projet de Réserve Naturelle Régionale ConfluenceS Garonne-Ariège

Projet de Réserve Naturelle Régionale ConfluenceS Garonne-Ariège Projet de Réserve Naturelle Régionale ConfluenceS Garonne-Ariège Situé au sud de l agglomération toulousaine, le territoire de la confluence Garonne-Ariège, s étend sur un linéaire d une vingtaine de kilomètres

Plus en détail

Etude et conservation de la population de Grands Dauphins dans le secteur des îles de Marseille Novembre 2016 Novembre 2018

Etude et conservation de la population de Grands Dauphins dans le secteur des îles de Marseille Novembre 2016 Novembre 2018 Etude et conservation de la population de Grands Dauphins dans le secteur des îles de Marseille Novembre 2016 Novembre 2018 Frank Dhermain Partenaires financiers Partenaires scien,fiques Contexte Le Grand

Plus en détail

PRESENTATION DU CLIMAT AUX COMORES FARID HASSANE

PRESENTATION DU CLIMAT AUX COMORES FARID HASSANE PRESENTATION DU CLIMAT AUX COMORES FARID HASSANE AGENCE NATIONAL DE L AVIATION CIVILE ET DE LA METEOROLOGIE Direction de la Météorologie UNION DES COMORES Situation générale de l Union des Comores Situé

Plus en détail

Monsieur le ministre de l Environnement et du développement durable de la République de Maurice, Honorable Deva Virahsawmy,

Monsieur le ministre de l Environnement et du développement durable de la République de Maurice, Honorable Deva Virahsawmy, Journée mondiale de l environnement Signature de la Convention de financement du projet «Energies renouvelables» Discours de Jean Claude de l Estrac, Secrétaire général de la COI Ebène, 5 juin 2013 Monsieur

Plus en détail

Charte du mécénat d entreprise de L Initiative française

Charte du mécénat d entreprise de L Initiative française Charte du mécénat d entreprise de L Initiative française pour les récifs coralliens Franck Mazéas - Nouvelle Calédonie www.ifrecor.com partenariats@ifrecor.com Franck Mazéas - Fakarava Charte du mécénat

Plus en détail

DIRECTIVES OPERATIONNELLES DE LA BOAD

DIRECTIVES OPERATIONNELLES DE LA BOAD Milieux humides Définition On qualifie de milieu humide tout territoire dont le biotope et la répartition des êtres vivants sont caractérisés principalement par la présence d eau, quelque soit son degré

Plus en détail

Intégration de la «trame verte et bleue» dans un SCOT cas du SCOT du Bassin d'arcachon Val de L'Eyre

Intégration de la «trame verte et bleue» dans un SCOT cas du SCOT du Bassin d'arcachon Val de L'Eyre Intégration de la «trame verte et bleue» dans un SCOT cas du SCOT du Bassin d'arcachon Val de L'Eyre présentation méthodologique - A. Guéguen 12 mars 2009 CETE SO atelier géomatique «environnement» document

Plus en détail

N 8 - QUEL AVENIR POUR LA PÊCHE?

N 8 - QUEL AVENIR POUR LA PÊCHE? N 8 - QUEL AVENIR POUR LA PÊCHE? INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES La pêche et l aquaculture en Outre-mer La pêche a un fort potentiel de développement dans les territoires d Outre-mer : - d une part, les territoires

Plus en détail

Ministère de la culture, de l environnement, de l artisanat et de l énergie, en charge de la promotion des langues et de la communication

Ministère de la culture, de l environnement, de l artisanat et de l énergie, en charge de la promotion des langues et de la communication Ministère de la culture, de l environnement, de l artisanat et de l énergie, en charge de la promotion des langues et de la communication La gestion des ressources naturelles de la Polynésie française

Plus en détail

OPÉRATION NATIONALE FRÉQUENCE GRENOUILLE

OPÉRATION NATIONALE FRÉQUENCE GRENOUILLE Pour retrouver toutes les animations de Fréquence Grenouille www.reseau-cen.org OPÉRATION NATIONALE FRÉQUENCE GRENOUILLE CONTACTS PRESSE RAINETT THOMAS MARKO & ASSOCIÉS Stéphanie TAILLIBERT - T. 01 44

Plus en détail