Interactions fondamentales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Interactions fondamentales"

Transcription

1 Chapitre 1 1 Interactions fondamentales I- Introduction La physique (du grec φυσικη) est étymologiquement la science de la Nature. Son champ est néanmoins plus restreint : elle décrit de façon à la fois quantitative et conceptuelle les composants fondamentaux de l'univers, les forces qui s'y exercent et leurs effets. Elle développe des théories en utilisant l'outil des mathématiques pour décrire et prévoir l'évolution d'un système. Cette science n'accepte comme résultat que ce qui est mesurable et reproductible par expérience. Celle-ci permet de valider ou d'infirmer une théorie donnée. II- Les particules élémentaires 1- Caractéristiques des particules élémentaires La diversité de la matière : noyaux, atomes et molécules, phases condensées ou gazeuses, organismes vivants, systèmes astronomiques, résulte de l arrangement de trois «briques» de base, protons, neutrons et électrons, considérées comme particules élémentaires (cette notion est évidemment liée à l'état des connaissances actuelles). Particule Masse (kg) Charge (unité : Coulomb; symbole C) électron m e = 9, q e = - e = -1, proton m p = 1, q p = e = 1, neutron m n = 1, Les charges électriques de l'électron et du proton ont même valeur e. Cette valeur e commune est appelée charge électrique élémentaire. 2- L'atome et le noyau L'atome est constitué d'un noyau de nucléons et d'un nuage d'électrons. Le noyau est donc chargé positivement et le nuage électronique chargé négativement. L atome est électriquement neutre (ou de charge nulle) car il possède autant de protons que d'électrons. La masse du noyau représente la quasi totalité de la masse de l atome : masse d' un nucléon masse de l'électron 1800 L'espace occupé par un atome peut être assimilé une sphère. Le diamètre de cette sphère est d'environ m. Le noyau peut lui aussi être assimilé une sphère placée au centre de la précédente le diamètre du noyau est d'environ m. retenir l ordre de grandeur du rapport des masses du nucléon et de l électron. L ordre de grandeur du diamètre d un atome et d un noyau.

2 III- Mise en évidence des différents types d interaction 1- Répartition de la matière dans l univers 2 Simulation informatique du système solaire. Le calcul précis des trajectoires des planètes autour du soleil a montré la puissance de la théorie de Newton. Les neuf planètes du système solaire se déplacent sur des trajectoires elliptiques (proches de cercles). Toutes ces ellipses sont pratiquement dans le même plan, à l exception de celle de Pluton, la planète la plus éloignée du soleil. CNRS Photothèque quelle type d interaction sont soumises ces planètes? Soumises à l interaction gravitationnelle vec quel astre interagissent-elles? Le Soleil 2- Cohésion dans la matière Exemple 1 : molécules d eau et de méthane Décrire chacune des molécules ; à partir de ces descriptions donner une définition d une molécule. L eau est composée de 2 atomes d hydrogène et d un atome d oxygène. Pour le méthane on a 4 atomes d hydrogène et atome de carbone. Une molécule est un assemblage d'atomes Quel type d interaction intervient dans la cohésion des atomes au sein d une molécule? Interaction de type coulombienne (électrostatique) Exemple 2 : Le calcite (carbonate de calcium CaCO 3 ) De quels types d ions est formé le cristal? Ion calcium Ca 2+ et l ion carbonate CO 3 2- Comment ces cristaux sont-ils organisés au sein de la matière? Ils sont alternés Quel type d interaction assure cette cohésion? Interaction de type électrostatique (ou ionique) Dégager de l étude ci-dessus une définition d un cristal ionique. Un solide ionique est un solide composé d'ions dans un solide ionique cristallin (cristal ionique), les anions et les cations sont disposés de façon ordonnée dans l'espace. Exemple 3 : Lévitation d'une statuette, du sculpteur Tanguy Cette statue contient des aimants permanents au dessus d'un lit de supraconducteurs, refroidis à la température de l'azote liquide (-196 C). Un aimant placé au voisinage d un supraconducteur induit des courants à la surface du supraconducteur. Ces courants induisent (créent) eux-mêmes un champ magnétique opposé au premier d où ce phénomène de lévitation (effet Meissner). Quel type d interaction est ici mise en évidence? Interaction électromagnétique D après le texte, quelle est l origine des phénomènes magnétiques? Justifier le terme d interaction électromagnétique? des courants induits ; l interaction électromagnétique signifie l'étude des phénomènes électriques et magnétiques

3 3- Cohésion de la matière dans les noyaux des atomes 3 Cette image stéréoscopique montre les interactions entre quarks, anti-quarks et gluons et les fluctuations quantiques du vide. CNRS Photothèque Les composants du noyau de l atome, protons et neutrons, ne sont pas des particules élémentaires. Les nucléons sont constitués de quarks, soumis à l interaction forte par l intermédiaire des gluons. L interaction forte permet la cohésion des noyaux atomiques en liant les protons et les neutrons entre eux au sein de ce noyau. Si cette interaction n'existait pas, les noyaux ne pourraient pas être stables et seraient dissociés sous l'effet de la répulsion électrostatique des protons entre eux. IV- Comparaison des différentes interactions : Document Nostalgie de la lumière, Michel Cassé, 1987 : Les forces, en apparence, sont au nombre de quatre : forte, faible, électromagnétique et gravitationnelle. L intensité d une interaction donnée peut être caractérisée par un nombre, une constante universelle qui mesure le taux auquel procèdent les transformations induites par ladite interaction. Les quatre forces sont spécifiques, hiérarchisées en portée et en intensité, mais non exclusives. L interaction forte domine en intensité toutes les autres, dont l interaction électromagnétique (d où son nom), laquelle surpasse l interaction faible, qui elle-même laisse très loin derrière la minuscule force de gravitation. Pourtant, il ne faut pas s y méprendre, cette hiérarchie microscopique ne reflète en rien l influence des forces à grande échelle. La gravitation est sans conteste la force dominante à l échelle cosmique, parce qu elle n est contrebalancée par aucune antigravitation, et que son intensité, bien que déclinante, s exerce sans limite de distance. Les interactions forte et faible, de par leur portée minuscule, se sont fait un royaume du noyau de l atome. Quant à l interaction électromagnétique, bien que de portée illimitée, elle ne saurait gouverner le vaste Cosmos car les grandes structures sont inactives du point de vue de l électricité. En effet, les charges électriques plus et moins, en nombre égal, partout se neutralisent. Ce n est pas pour autant une entité négligeable : la force électromagnétique a pris possession du vaste domaine laissé vacant entre l atome et l étoile, qui inclut le minéral, l animal, le végétal et l homme. Questions : a. Compléter le tableau en utilisant les informations du texte. Interaction Portée Intensité Effet Champ d action forte m 1 attractif Noyau - atome électromagnétique infinie 10-2 ttractif ou répulsif entre l atome et notre échelle gravitationnelle infinie attractif Cosmos b. quoi sert la 2 ème colonne du tableau? Expliquer l attribution des valeurs y figurant? savoir quand une interaction peut être négligée devant une autre, à connaître son champ d action. c. Expliquer pourquoi deux protons d un même noyau ne se repoussent pas. On rappelle que la taille du noyau d un atome est de l ordre de grandeur de m? Car ils sont maintenus par l interaction forte. d. Deux seulement de ces interactions fondamentales interviennent à notre échelle : pourquoi? Car elles onts une protée infinie. L interaction forte étant inexistant à notre échelle. Pourquoi une seule nous est-elle vraiment familière? Car on la «subie» tous les jours.

4 La cohésion de la matière est assurée par : - l interaction gravitationnelle à l échelle astronomique, - l interaction électromagnétique à l échelle des atomes, des molécules et de la matière à notre échelle, - l interaction forte à l échelle du noyau. 4 V- Comment modéliser une interaction? Document (suite) : Dans la conception contemporaine, il faut entendre par force non seulement ce qui pousse, qui tire ou modifie le mouvement, mais aussi tout ce qui incite au changement, à la métamorphose. La force, ou mieux l interaction, dans l acception physicienne, se définit donc comme l agent unique de la transformation. Questions : a. Extraire du texte une définition de la notion de force. Quel outil mathématique peut-on utiliser pour modéliser une force? Vecteur b. Combien de forces interviennent dans l interaction entre deux objets et? Que pensez-vous de ces forces? 2, elles sont opposées, de même nature En utilisant les forces (à définir ; qui agit sur qui?), faire les schémas correspondant à une interaction de type attractive entre et une intercation de type répulsive entre et

5 VI- Interactions électrostatiques et gravitationnelles : 5 Interaction gravitationnelle L interaction électrostatique : La masse : Charge électrique : La masse d un corps traduit la quantité de matière que contient ce corps. On peut aussi la définir comme un coefficient, caractéristique de chaque particule, qui détermine le comportement de la particule quand elle interagit avec d autres particules La masse se mesure en kilogramme (kg) La charge électrique est un coefficient caractéristique de chaque particule, qui détermine l intensité de ses interactions électrostatiques avec les autres particules. Il existe deux types de charges électriques définis par rapport au type d interaction: les charges positives et les charges négatives. Il y a répulsion entre deux charges de même signe et attraction entre deux charges de signes opposés. La charge se mesure en Coulomb (C). La charge élémentaire e est la plus petite charge électrique que puisse porter une particule. Sa valeur est e=+/-1, C. Toute autre charge électrique est un multiple de la charge élémentaire. Loi de la gravitation : Dans le vide, deux corps et, séparées par une distance r = et de masses respectives m et m, sont soumises à deux forces directement opposées, dont l intensité est proportionnelle au produit des masses et inversement proportionnelle au carré de la distance qui sépare ces masses. Loi de Coulomb : Dans le vide, deux particules et, séparées par une distance r = et portant respectivement les charges q et q, sont soumises à deux forces directement opposées, dont l intensité est proportionnelle au produit des charges et inversement proportionnelle au carré de la distance qui sépare ces charges. Si q et q de signes opposés : F F F F Si q et q de même signe : Expression de l intensité des forces : F F F = F = G m. m r 2 avec G = 6, SI. Expression de l intensité des forces : F = F = K q r. q 2 avec K= m.f -1.

6 pplications : 1. Comparaison : a. Calculer l interaction gravitationnelle entre le Soleil (M S =1, kg) et Jupiter (M J =1, kg) sachant que la distance qui les sépare est en moyenne d=815, km. b. On considère que le Soleil et Jupiter portent deux charges opposées de même valeur absolue. Quelle devrait être cette charge pour obtenir une interaction électrique de même valeur que l interaction gravitationnelle précédente? c. Combien d électrons aurait-il fallu arracher ou déposer pour créer cette charge? Comparer ce nombre aux nombres d atomes de la Terre, évalué à Cohésion d une molécule : La molécule de bromure d hydrogène (Hr) est polarisée. L atome de brome attirant plus fortement les électrons de valence que l atome d hydrogène, tout se passe comme si l atome de brome possédait une charge - δ centrée sur son noyau et l atome d hydrogène une charge +δ centrée sur son noyau. On sait mesurer la distance entre les deux noyaux ainsi que la force qui lie les deux atomes l un à l autre : pour cette molécule d=110pm et F=4, N. a. Calculer la valeur de δ. Comparer à la valeur de e (1, C). Le résultat est-il possible? Comment peut-on l expliquer? b. Calculer la valeur de la force d interaction gravitationnelle entre les deux atomes (on donne : m H =1, kg et m r =1, kg) La comparer à la valeur de la force électrique. Conclure. c. Quelles sont les différentes interactions existant entre les nucléons? Le rayon de l atome de brome étant de 5,7fm, calculer la valeur de l interaction électrique entre deux protons séparés de cette distance. Donner l ordre de grandeur de l interaction forte qui est responsable de la cohésion du noyau. 6 VII- L interaction électrostatique et l électrisation L électrisation consiste à faire apparaître sur un corps : un excès d'électrons, le corps se charge négativement un défaut d'électrons, le corps se charge positivement Exemple Exemple Exemple On peut électriser deux corps par frottement. Le PVC arrache des électrons de la laine. Le PVC se charge négativement et la laine se charge positivement. Le frottement fait passer des électrons d un corps à l autre. On peut électriser un corps par contact. Le PVC électrisé précédemment touche une boule d aluminium. Lors du contact des électrons passent sur la boule. On peut électriser un corps par déplacement interne de charges. Le PVC électrisé précédemment s approche, sans la toucher, d une boule d aluminium. La boule est attirée. La distribution des charges dans le métal est localement distordue ρ F PVC boule ρ F boule PVC zone frottée Dans un conducteur, des porteurs de charge(s) (des électrons dans les métaux, des ions dans les solutions) peuvent se déplacer dans tout l échantillon alors que dans un isolant leurs déplacements sont inférieurs à la taille atomique.

7 7 VIII- Interaction forte Tous les atomes d un même élément sont-ils identiques? Non! Nous savons aujourd hui qu il existe en fait plusieurs types d atomes de chaque élément. Un type d atome est défini grâce à la composition de son noyau caractérisé par son numéro atomique Z et son nombre de masse (nombre de nucléons). Un couple identique de valeurs (Z, ) correspond à un seul nucléide. Deux nucléides qui possèdent le même numéro atomique Z, mais des nombres de nucléons différents, sont isotopes. On connaît environ 1500 nucléides différents. Parmi ces nucléides, 280 sont stables, c est à dire qu ils perdurent indéfiniment. Les autres nucléides ne sont pas stables : ils se désintègrent en émettant des particules, souvent très dangereuses pour les êtres vivants (phénomènes de radioactivité). Le diagramme ci-contre, représentant N=f(Z) et faisant apparaître «la vallée de stabilité», montre que les éléments stables dont le numéro atomique est inférieur à 30 sont groupés autour de la droite d équation N=Z. Ces noyaux contiennent donc autant de neutrons que de protons. Pour les noyaux plus massifs, le nombre de neutrons dépasse le nombre de protons. Dans les très gros noyaux stables, il y a jusqu à trois fois plus de neutrons que de protons. Lorsque le numéro atomique devient important, (à partir de Z=92), la répulsion électromagnétique finit par l emporter sur l interaction forte. insi, le tableau périodique des éléments naturels s arrête à l uranium. 1. Où les noyaux instables sont-ils situés dans le diagramme? 2. Quelles sont, aux vues du diagramme, les causes de non-stabilité de ces noyaux? 3. Comment les noyaux instables peuvent-ils évoluer pour se rapprocher de la vallée de la stabilité 4. Ces évolutions sont à la base de la radioactivité naturelle. Rechercher les trois principaux types de radioactivité naturelle.

1. Phénomène d'électrisation

1. Phénomène d'électrisation Les interactions fondamentales SOMMAIRE Introduction: Les interactions fondamentales. ---------------------------- 2 -I- Regarder «loin» c est regarder «tôt». (Voir texte) ---------------- 2 -II- Echelle

Plus en détail

Chapitre 1- Interactions et cohésion de la matière

Chapitre 1- Interactions et cohésion de la matière Chapitre 1- Interactions et cohésion de la matière I. Constituants de la matière 1. La matière à différentes échelles Les résultats de collisions entre particules dans les accélérateurs de particules ont

Plus en détail

Chapitre 1 : Les interactions fondamentales. I. Les constituants de l atome. 1. De l Univers à la matière. 2. Caractéristiques. 3. Charge élémentaire.

Chapitre 1 : Les interactions fondamentales. I. Les constituants de l atome. 1. De l Univers à la matière. 2. Caractéristiques. 3. Charge élémentaire. Chapitre 1 : Les interactions fondamentales. En classe de seconde, vous avez vu que l on pouvait réaliser une échelle des longueurs qui allait du domaine du nucléaire, jusqu au domaine astronomique en

Plus en détail

Chapitre 1P : PARTICULES ELEMENTAIRES ET INTERACTIONS FONDAMENTALES

Chapitre 1P : PARTICULES ELEMENTAIRES ET INTERACTIONS FONDAMENTALES Chapitre 1P : PARTICULES ELEMENTAIRES ET INTERACTIONS FONDAMENTALES De l échelle microscopique à l échelle astronomique, tout est construit à partir des particules élémentaires. Cet ensemble doit sa cohésion

Plus en détail

Particules Fondamentales

Particules Fondamentales Sciences Physiques : 1S 2011-12 SZayyani Unité : Interaction Fondamentales Chapitre: 1 - Interactions Fondamentales Fiche de Cours Particules Fondamentales Rappels On se rappelle que la matière se constitue

Plus en détail

Frédéric Tenailleau PHYSIQUE. Première S Cours et exercices corrigés É DITIONS C HEMINS DE T VERSE

Frédéric Tenailleau PHYSIQUE. Première S Cours et exercices corrigés É DITIONS C HEMINS DE T VERSE Frédéric Tenailleau PHYSIQUE Première S Cours et exercices corrigés É DITIONS C HEMINS DE T R @ VERSE 2 Physique Première S Chapitre 1 : Interactions fondamentales CHAPITRE 1 INTERACTIONS FONDAMENTALES

Plus en détail

Chapitre 1 : les interactions fondamentales

Chapitre 1 : les interactions fondamentales Introduction : Chapitre 1 : les interactions fondamentales En classe de seconde, vous avez vu que l on pouvait réaliser une échelle des longueurs qui allait du domaine du nucléaire, jusqu au domaine astronomique

Plus en détail

A/ Quels sont les plus petits constituants de la matière?

A/ Quels sont les plus petits constituants de la matière? COMP1 Cohésion de la matière 1S La matière qui compose notre univers est très diversifiée. Comment admettre que des particules de matière, puissent coexister malgré des caractéristiques physiques différentes?

Plus en détail

Chapitre 7 De l atome à l univers

Chapitre 7 De l atome à l univers Chapitre 7 De l atome à l univers Du plus petit au plus grand Ordre de grandeur L ordre de grandeur d une longueur est la puissance de 10 la plus proche de sa valeur. Activité 1 : Complétez la ligne des

Plus en détail

CH09 Cohésion de la matière

CH09 Cohésion de la matière CH09 Cohésion de la matière 1. La matière à différentes échelles Les édifices organisés présents dans l Univers ont des dimensions très différentes. Les ordres de grandeur (puissance de 10 la plus proche)

Plus en détail

Chapitre 1P : PARTICULES ELEMENTAIRES ET INTERACTIONS FONDAMENTALES

Chapitre 1P : PARTICULES ELEMENTAIRES ET INTERACTIONS FONDAMENTALES Chapitre 1P : PARTICULES ELEMENTAIRES ET INTERACTIONS FONDAMENTALES De l échelle microscopique à l échelle astronomique, tout est construit à partir de 3 particules élémentaires. Cet ensemble doit sa cohésion

Plus en détail

Chapitre 13 : Interactions dans les édifices chimiques

Chapitre 13 : Interactions dans les édifices chimiques Chapitre 13 : Interactions dans les édifices chimiques 1. Les interactions électriques (Voir TP n 14) Définitions : - L électrisation est un transfert d électrons entre deux corps ; - Les corps qui ne

Plus en détail

Chapitre 10 - Interactions fondamentales

Chapitre 10 - Interactions fondamentales Choix pédagogiques Chapitre 10 - Interactions fondamentales Manuel pages 164 à 179 Ce chapitre doit présenter les quatre interactions fondamentales ; les élèves connaissent, depuis le collège, l interaction

Plus en détail

Chapitre 04 L atome. I- Existence des atomes. III- L élément chimique. 1)- Les isotopes. 2)- Les ions. 3)- L élément chimique.

Chapitre 04 L atome. I- Existence des atomes. III- L élément chimique. 1)- Les isotopes. 2)- Les ions. 3)- L élément chimique. Chapitre 04 L atome I- Existence des atomes. III- L élément chimique. 1)- Les isotopes. 2)- Les ions. 3)- L élément chimique. II- Structure de l atome. 1)- Structure. 2)- Les électrons. 3)- Grandeurs caractéristiques

Plus en détail

Physique-Chimie Deuxième partie Cohésion de la matière chapitre 10 Radioactivité naturelle et artificielle Séance 1. 1 La radioactivité

Physique-Chimie Deuxième partie Cohésion de la matière chapitre 10 Radioactivité naturelle et artificielle Séance 1. 1 La radioactivité Physique-Chimie Deuxième partie Cohésion de la matière chapitre 10 Radioactivité naturelle et artificielle Séance 1 1 La radioactivité 1.istorique succinct 1896 : Becquerel et les «rayons uraniques» émis

Plus en détail

Interactions fondamentales

Interactions fondamentales Interactions fondamentales I. Les particules élémentaires de la matière L ensemble de la matière qui nous entoure est composée uniquement à partir de trois types de particules, on les appelle particules

Plus en détail

Chapitre 9 Cohésion des solides

Chapitre 9 Cohésion des solides Chapitre 9 Cohésion des solides Polarité d une molécule Électronégativité d un élément chimique Dans une liaison de covalence, entre deux atomes identiques, les électrons formant la liaison sont équitablement

Plus en détail

Interactions fondamentales

Interactions fondamentales Interactions fondamentales I. Les particules élémentaires de la matière L ensemble de la matière qui nous entoure est composée uniquement à partir de trois types de particules, on les appelle particules

Plus en détail

1 Les interactions fondamentales

1 Les interactions fondamentales 1 Les interactions fondamentales 1. LA STRUCTURE DE LA MATIERE 1.1. Les particules élémentaires La matière est constituée au niveau microscopique par des atomes, des ions et des molécules. Ces édifices

Plus en détail

L ATOME. En 1897, le physicien John Joseph THOMSON découvre l un des composants de l atome : l électron, particule chargée négativement

L ATOME. En 1897, le physicien John Joseph THOMSON découvre l un des composants de l atome : l électron, particule chargée négativement L ATOME I-Model de l atome : En 1897, le physicien John Joseph THOMSON découvre l un des composants de l atome : l électron, particule chargée négativement En 1904, il propose un modèle dans lequel les

Plus en détail

CHAMP ÉLECTROSTATIQUE

CHAMP ÉLECTROSTATIQUE Forces s ÉLECTRO Chapitre 6 Groupe scolaire La Sagesse Lycée qualifiante 16 février 2016 1 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire Forces s 1 2 3 4 Forces s 5 6 7 2 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire Forces s 1

Plus en détail

Les interactions fondamentales

Les interactions fondamentales Les interactions fonamentales Ce ocument ne constitue pas le cours mais repren seulement quelques points importants à connaître. 1. L interaction gravitationnelle 1.1. Loi e Newton Deux objets e masse

Plus en détail

2) par contact On peut électriser un objet neutre en le touchant avec un autre objet électrisé.

2) par contact On peut électriser un objet neutre en le touchant avec un autre objet électrisé. 14 Électrostatique Physique passerelle hiver 2016 1. Électrisation Il existe trois façons d électriser un corps : 1) par frottement On peut électriser (+) une baguette en verre en la frottant avec un chiffon

Plus en détail

MODÈLES DU NOYAU. 0 A, avec R 0 = 1, m (rayon de Fermi), à

MODÈLES DU NOYAU. 0 A, avec R 0 = 1, m (rayon de Fermi), à 1. Constitution et dimensions du noyau. A Z X MODÈLES DU NOYAU Un nucléide est caractérisé par son nombre de masse A (nombre de nucléons) et par son numéro atomique Z (nombre de protons). Le numéro atomique

Plus en détail

Correction des exercices Chapitre La cohésion de la matiere

Correction des exercices Chapitre La cohésion de la matiere Correction des exercices Chapitre La cohésion de la matiere 5 minutes chrono! 1. Mots manquants a. 10-15 m b. un électron c. de neutrons d. la charge élémentaire e e. chargées f. du noyau atomique Exercices

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 10. Interactions fondamentales. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 10. Interactions fondamentales. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants a. 10-15 m b. un électron c. de neutrons d. la charge élémentaire e e. chargées f. du noyau atomique 2. QCM a. 10 7 m. b. 10-27 kg.

Plus en détail

Leur quantité de matière peut être déterminée mol.l -1 mol L à partir de l équation de dissolution.

Leur quantité de matière peut être déterminée mol.l -1 mol L à partir de l équation de dissolution. Matière et interaction Accompagnement 1 ère S Chapitre 9 I Polarité de molécules 1) Électronégativité d un élément chimique L électronégativité d un corps caractérise son aptitude à attirer vers lui les

Plus en détail

Chapitre 9 : Cohésion de la matière à l état solide (p. 151)

Chapitre 9 : Cohésion de la matière à l état solide (p. 151) PARTIE 2 - COMPRENDRE : LOIS ET MODÈLES Chapitre 9 : Cohésion de la matière à l état solide (p. 151) Savoir-faire : Interpréter la cohésion des solides ioniques et moléculaires. Réaliser et interpréter

Plus en détail

La matière est constituée à partir d atomes.

La matière est constituée à partir d atomes. La matière est constituée à partir d atomes. Généralités Un atome est formé d un noyau central chargé positivement et de Z électrons de charge négative qui sont en mouvement incessant et désordonné autour

Plus en détail

Chapitre 7 : Atomes et molécules

Chapitre 7 : Atomes et molécules Chapitre 7 : Atomes et molécules I) Atome A) Composition Un atome est électriquement neutre. Il est composé : d un noyau : contient des protons (particules de charge électrique positive) et des neutrons

Plus en détail

I Particules élémentaires et noyaux atomiques

I Particules élémentaires et noyaux atomiques 4 ème Partie : évolution temporelle des noyaux chapitre : Décroissance radioactive I Particules élémentaires et noyaux atomiques 1) Des particules élémentaires connues Le proton, le neutron et l électron

Plus en détail

Extrait de Voyage au cœur de la matière. David Calvet, IN2P3

Extrait de Voyage au cœur de la matière. David Calvet, IN2P3 Extrait de Voyage au cœur de la matière David Calvet, IN2P3 Plan Dimensions des constituants élémentaires de la matière: neutron Chapitre 1: la matière De quoi est faite la matière? Si on prend un morceau

Plus en détail

Chapitre 2 - Des atomes aux ions -

Chapitre 2 - Des atomes aux ions - Chapitre 2 - Des atomes aux ions - I) Le modèle actuel de l'atome: 1. Le modèle de l atome à travers le temps Pistes de réflexion 1. Trouver les années de naissance des quatre personnages, en effectuant

Plus en détail

Cohésion de la matière à l état solide

Cohésion de la matière à l état solide COMPRENDRE Cohésion de la matière à l état solide Introduction L interaction électrostatique explique la structure des atomes et molécules. Regardons en détail comment est assurée la cohésion de tels édifices,

Plus en détail

Cours n 11 : Radioactivité et nucléaire

Cours n 11 : Radioactivité et nucléaire Cours n 11 : Radioactivité et nucléaire 1) Le noyau atomique 1.1) Structure 1.1.1) Structure de la matière La matière est constituée de molécules ou d atomes pour les corps simples. Ces molécules sont

Plus en détail

Chapitres 9 et 9b Cohésion des solides Dissolution

Chapitres 9 et 9b Cohésion des solides Dissolution Chapitres 9 et 9b Cohésion des solides Dissolution Polarité d une molécule Électronégativité d un élément chimique Dans une liaison de covalence, entre deux atomes identiques, les électrons formant la

Plus en détail

1 DES ATOMES AUX MÉTAUX POLYCRISTALLINS. 1.1 Les atomes

1 DES ATOMES AUX MÉTAUX POLYCRISTALLINS. 1.1 Les atomes 1 DES ATOMES AUX MÉTAUX POLYCRISTALLINS Dunod La photocopie non autorisée est un délit. Si les termes «atome», «liaison métallique», «structure des métaux» et «défauts cristallins» vous sont familiers

Plus en détail

Chapitre 2 : Le modèle de l atome

Chapitre 2 : Le modèle de l atome Chapitre 2 : Le modèle de l atome 1. Historique Définition : Un modèle est une représentation théorique d'une réalité restreinte de la nature qui n'est pas accessible par les sens. Il a pour utilité de

Plus en détail

Réaliser et interpréter des expériences simples d électrisation. LE DEFI ENERGETIQUE

Réaliser et interpréter des expériences simples d électrisation. LE DEFI ENERGETIQUE Thème LE DEFI ENERGETIQUE B.O. Compétences à assimiler 1 er Sous thème : La matière aux différentes échelles Dossier 15 : Interactions fondamentales et cohésion de la matière La matière à différentes échelles

Plus en détail

Les interactions fondamentales, des ques e t s ions s o uver e t r es e, s, et quelques co c mp m lém é e m n e ts s de e Maths

Les interactions fondamentales, des ques e t s ions s o uver e t r es e, s, et quelques co c mp m lém é e m n e ts s de e Maths Les interactions fondamentales, des questions ouvertes, et quelques compléments de Maths Dans le manuel Essentiel page 146 148 Exercice 21 page 147 Faire les trois activités documentaires pages 136 137

Plus en détail

Champ électrostatique

Champ électrostatique Situation déclenchante Champ électrostatique Cohésion des solides ioniques cristallins Bilan : Dans un solide ionique, il existe entre les ions des forces d interactions ; dites interactions électrostatiques

Plus en détail

Cours n 14 : Champ électrique

Cours n 14 : Champ électrique Cours n 14 : Champ électrique 1) Charge électrique 1.1) Définition et porteurs de charge La matière est formée de corpuscules dont certains ont la propriété de s attirer ou de se repousser mutuellement.

Plus en détail

2 Le mouvement des astres

2 Le mouvement des astres 2 Le mouvement des astres Nous allons faire un saut gigantesque dans les ordres de grandeur en taille et nous intéresser maintenant au système solaire. Comme nous l avons vu dans le premier chapitre, le

Plus en détail

Chap cours. La radioactivité. Les acquis : Structure de l atome Structure du noyau Propriétés des nucléons Interaction forte Ordres de grandeur

Chap cours. La radioactivité. Les acquis : Structure de l atome Structure du noyau Propriétés des nucléons Interaction forte Ordres de grandeur Chap. 2.1 - cours Les acquis : La radioactivité Structure de l atome Structure du noyau Propriétés des nucléons Interaction forte Ordres de grandeur 1 - Découverte de la radioactivité 1.1 - Aperçu historique

Plus en détail

Chap. 8 Le noyau et les transformations nucléaires. X est le symbole chimique de l'élément Z est nombre de charge ou nombre de protons du noyau Z

Chap. 8 Le noyau et les transformations nucléaires. X est le symbole chimique de l'élément Z est nombre de charge ou nombre de protons du noyau Z Chap. 8 Le noyau et les transformations nucléaires I- Le noyau - Représentation On représente un noyau atomique par X est le symbole chimique de l'élément est nombre de charge ou nombre de protons du noyau

Plus en détail

2) Une nouvelle particule élémentaire Le positon est une nouvelle particule élémentaire qui a la masse de l électron mais une charge opposée.

2) Une nouvelle particule élémentaire Le positon est une nouvelle particule élémentaire qui a la masse de l électron mais une charge opposée. Chapitre 4 Transformations nucléaires Introduction Lire les deux pages web suivantes (le site entier est très bien fait) : http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/decouvertedunoyau.htm http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/lexperiencederutherford.htm

Plus en détail

Santé Chimie. 1 ère leçon De l atome à l élément chimique. I - Modèle de l atome

Santé Chimie. 1 ère leçon De l atome à l élément chimique. I - Modèle de l atome Santé Chimie 1 ère leçon De l atome à l élément chimique L atome est le constituant fondamental de la matière, c est la «brique» de base de la matière solide, liquide ou gazeuse. A partir d atomes, peuvent

Plus en détail

Chapitre 1 : Des atomes aux ions

Chapitre 1 : Des atomes aux ions 2 nde Thème Santé Chapitre 1 : Des atomes aux ions Chapitre 1 On sait depuis le collège que la matière est constituée de molécules, elles mêmes constituées d'un assemblage d'atomes. Déterminons la composition

Plus en détail

Chapitre 1 Structure et propriétés de l atome - Classification périodique des éléments

Chapitre 1 Structure et propriétés de l atome - Classification périodique des éléments Chapitre 1 Structure et propriétés de l atome - Classification périodique des éléments Résumé du cours Structures nucléaire et atomique L atome est formé d un noyau et d un cortège d électrons. Le noyau

Plus en détail

La Gravitation universelle

La Gravitation universelle La Gravitation universelle I- La gravitation universelle : 1- Introduction : -Dans un référentielle géocentrique la trajectoire de la Lune est pratiquement un cercle. -Tournant autour de la terre, on peut

Plus en détail

La physique électrique

La physique électrique Introduction La physique décrit les phénomènes naturels observables dans tous les milieux, que ce soit mécanique, nucléaire, thermique, cosmique, électriques, ou autre. Des relations mathématiques permettent

Plus en détail

L ATOME : CLASSIFICATION PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS REPRÉSENTATION ET CONFIGURATION ÉLECTRONIQUE

L ATOME : CLASSIFICATION PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS REPRÉSENTATION ET CONFIGURATION ÉLECTRONIQUE L ATOME : CLASSIFICATION PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS REPRÉSENTATION ET CONFIGURATION ÉLECTRONIQUE STRUCTURE DU NOYAU I. Constituants de la matière - Cristaux et molécules (dimensions variables ; énergie dissociation

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de 2nd GT

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de 2nd GT NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de 2nd GT ① UN MODÈLE POUR L ATOME ② RÉPARTITION EN COUCHES DES ELECTRONS ③ LES ENTITÉS CHIMIQUES ④ CLASSIFICATION PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS

Plus en détail

CH 3 : Les éléments chimiques

CH 3 : Les éléments chimiques CH 3 : Les éléments chimiques I. Les particules de la matière C'est Isaac Newton qui, le premier, a compris vers 1667 que si la Terre tourne autour du Soleil, c'est parce que la matière attire la matière.

Plus en détail

Points essentiels. Historique. Manifestation de l électricité (suite) Manifestation de l électricité. Un peu d histoire

Points essentiels. Historique. Manifestation de l électricité (suite) Manifestation de l électricité. Un peu d histoire Points essentiels Historique; Manifestation de l électricité; La charge électrique; Modèle atomique (introduction); La loi de Coulomb; Conducteurs et isolants; Électrisation; Le champ électrique Historique

Plus en détail

Exercices. Sirius 2 de - Livre du professeur. Chapitre10. Un modèle de l'atome. Nathan Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 2 de - Livre du professeur. Chapitre10. Un modèle de l'atome. Nathan Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants a. nucléons. b. Z ; protons c. noyau ; couches électroniques d. neutre e. noyau f. vide ; lacunaire g. couche externe 2. QCM a. Doit

Plus en détail

Lois de la chimie des solutions aqueuses

Lois de la chimie des solutions aqueuses Lois de la chimie des solutions aqueuses 1. LA MATIERE - Rappels - M51 1 Définition La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont

Plus en détail

"La chimie forge la clé qui ouvre la porte aux merveilles"

La chimie forge la clé qui ouvre la porte aux merveilles "La chimie est à la biologie ce que le solfège est à la musique" "La chimie forge la clé qui ouvre la porte aux merveilles" "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" 1 " On ne fait jamais

Plus en détail

2) Quelle évolution de la représentation d un atome s est faite grâce à leurs expériences?

2) Quelle évolution de la représentation d un atome s est faite grâce à leurs expériences? Chapitre 4 Transformations nucléaires Introduction Relire «l évolution des idées en physique» p240 et 241 et les deux pages web suivantes (le site entier est très bien fait) : http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/decouvertedunoyau.htm

Plus en détail

CHAPITRE 1 ATOMISTIQUE

CHAPITRE 1 ATOMISTIQUE CHAPITRE 1 ATOMISTIQUE A - Structure nucléaire & atomique [1] Quelle(s) est (sont) la (les) proposition(s) exacte(s) parmi les suivantes? A- Le nombre de masse d un atome représente son nombre de protons

Plus en détail

Nom :.. Prénom :.. Classe :. Connaître la composition d un atome. OBJECTIFS Calculer la masse d un atome à partir de ses nucléons. Définir un isotope

Nom :.. Prénom :.. Classe :. Connaître la composition d un atome. OBJECTIFS Calculer la masse d un atome à partir de ses nucléons. Définir un isotope Nom :.. Prénom :.. Classe :. Activité ⑨ Connaître la composition d un atome. OBJECTIFS Calculer la masse d un atome à partir de ses nucléons. Définir un isotope 1- Les constituants de l atome Un atome

Plus en détail

Chapitre 1 : La gravitation universelle

Chapitre 1 : La gravitation universelle Chapitre 1 : La gravitation universelle Situation-problème : Pourquoi une pomme tombe-t-elle d un arbre vers le bas? Pourquoi la lune tourne-t-elle autour de la terre? Objectifs : - Savoir classer des

Plus en détail

Voyage vers l infiniment petit

Voyage vers l infiniment petit séquence 2 Voyage vers l infiniment petit D4-1.1 : Extraire infos PHYS 4.4 : Forme de langage scientifique à une autre PHYS 7.1 : Histoire des sciences PHYS 7.2 : Echelles de structuration de l Univers

Plus en détail

LES PARTICULES ELEMENTAIRES DU MODELE STANDARD

LES PARTICULES ELEMENTAIRES DU MODELE STANDARD LES PARTICULES ELEMENTAIRES DU MODELE STANDARD 1) Introduction - Les particules élémentaires Les particules élémentaires sont des constituants fondamentaux de l univers. Elles constituent la matière dite

Plus en détail

2) Quelle évolution de la représentation d un atome s est faite grâce à leurs expériences?

2) Quelle évolution de la représentation d un atome s est faite grâce à leurs expériences? Chapitre 4 Transformations nucléaires Introduction Relire «l évolution des idées en physique» p240 et 241 et les deux pages web suivantes (le site entier est très bien fait) : http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/decouvertedunoyau.htm

Plus en détail

ACTIVITES / TRAVAUX PRATIQUES / DEMARCHES D'INVESTIGATION / DOCUMENTS / AUTRES RESSOURCES ATTENDUES

ACTIVITES / TRAVAUX PRATIQUES / DEMARCHES D'INVESTIGATION / DOCUMENTS / AUTRES RESSOURCES ATTENDUES Melle Cousin - Lycée Ste Marie (59). Physique-Chimie - Version aménagée du programme de Seconde: ma progression en 2015-2016 établie le 01/9/2015 - Page 1/10 0 Les chiffres significatifs 1 Description

Plus en détail

UE CMP Concepts et Méthodes de la Physique

UE CMP Concepts et Méthodes de la Physique UE CMP Concepts et Méthodes de la Physique Cours 1 chapitres 1 et 2, grandeurs physiques, dimensions et unités A. Introduction et questionnaire B. Programme de ce cours et description du poly. C. Le chapitre

Plus en détail

Cohésion de la matière à l état solide

Cohésion de la matière à l état solide Chapitre 9 Cohésion de la matière à l état solide 9.1 Interaction électrostatique 9.1.1 Loi de Coulomb Deux objets ponctuels portent chacun une charge électrique q A et q B exprimée en Coulomb (C). Ils

Plus en détail

منتديات علوم الحياة و الأرض بأصيلة

منتديات علوم الحياة و الأرض بأصيلة Exercice 1 : Atome Déterminer les particules qui constituent les atomes suivants : 59 35 23 1-17Cl ; 11Na ; Co 2- Carbone 14 (Z=6) ; Uranium 238 (Z=92) 1-L atome de chlore Cl a pour numéro atomique atomique

Plus en détail

CH10 Cohésion des solides

CH10 Cohésion des solides CH10 Cohésion des solides 1. Cohésion des solides ioniques 1.1. Etats de la matière Rappel des propriétés des états physique de la matière L état gazeux est caractérisé par des molécules ou ions qui sont

Plus en détail

L atome, constituant de la matière

L atome, constituant de la matière Chap. 2 L atome, constituant de la matière Objectifs : - Connaître les constituants d un atome : proton, neutron et électron - Savoir que la matière a une structure lacunaire - Associer leur symbole aux

Plus en détail

Chapitre 1. Atomistique. 1. Structure de l atome

Chapitre 1. Atomistique. 1. Structure de l atome Chapitre 1 Atomistique 1. Structure de l atome La notion élémentaire dont on a besoin, lorsqu on étudie la constitution de la matière, est celle de l atome ; cette notion est née sur les bords de la mer

Plus en détail

Physique quantique. , d étant la distance entre les deux masses. , d étant la distance entre les deux masses.

Physique quantique. , d étant la distance entre les deux masses. , d étant la distance entre les deux masses. Physique quantique 15 CHAPITRE Jusqu'au début du XX ème siècle, la physique s'est développée dans le cadre de la mécanique créée par Newton. Connaître, à un instant donné, la position du corps et toutes

Plus en détail

Fiche de Cours. Un exemple classique d un cristal ionique le chlorure de Sodium,

Fiche de Cours. Un exemple classique d un cristal ionique le chlorure de Sodium, Sciences Physiques Unité : Interactions fondamentales Chapitre: Chapitre 3 - Solutions électrolytiques Fiche de Cours S. Zayyani En 2 nde on a abordé le sujet de la formation des structures moléculaires

Plus en détail

Chapitre Mars 3EIP.1 : Partir pour Mars

Chapitre Mars 3EIP.1 : Partir pour Mars A) Ca fuse Expliquez ce qui fait décoller la fusée. Compléter le schéma pour le représenter. Faut-il introduire les forces par leur effet C est l air qui fait pression sur la bouteille et la pousse vers

Plus en détail

Chapitre SA5: Que sont les atomes, les isotopes et les ions?

Chapitre SA5: Que sont les atomes, les isotopes et les ions? Chapitre SA5: Que sont les atomes, les isotopes et les ions? Intro: Une courte histoire de l atome -> Visualisez les 2 animations «modèles de l atome» et «expérience de Rutherford» afin de compléter le

Plus en détail

MODÈLES DU NOYAU. La masse d'un noyau s'exprime en u.m.a, par définition égale (exactement) à 1/12 ème de la masse d'un 12

MODÈLES DU NOYAU. La masse d'un noyau s'exprime en u.m.a, par définition égale (exactement) à 1/12 ème de la masse d'un 12 1. Constitution et dimensions du noyau. A Z X MODÈLES DU NOYAU Un nucléide est caractérisé par son nombre de masse A (nombre de nucléons) et par son numéro atomique Z (nombre de protons). Le numéro atomique

Plus en détail

Evaluation n 5 Chapitre 07 & 08

Evaluation n 5 Chapitre 07 & 08 DS 5 : Les interactions qui gouvernent le monde / 33 pts Les données : Masse de la Terre : M T = 5,9736 10 21 tonnes, Rayon de la Terre à Paris : R T = 6373 km, Constante universelle de gravitation : 6,67

Plus en détail

T.P. PHYSIQUE n 12 : Radioactivité, décroissance radioactive

T.P. PHYSIQUE n 12 : Radioactivité, décroissance radioactive T.P. PHYSIQUE n : Radioactivité, décroissance radioactive. Stabilité et instabilité des noyaux atomiques : Un atome est constitué par un noyau (très petit, dimension de l ordre du Femto mètre fm=0 5 m)

Plus en détail

Notions de base LA MATIÈRE NUCLÉAIRE

Notions de base LA MATIÈRE NUCLÉAIRE Notions de base LA MATIÈRE NUCLÉAIRE Atome et noyau Un atome est formé d un noyau dont le rayon est de quelques femtomètres (1 fm = 10-15 m) et d un cortège électronique dont les dimensions sont celles

Plus en détail

I. Comment expliquer la cohésion d un solide ionique? 1. Magique ou physique?

I. Comment expliquer la cohésion d un solide ionique? 1. Magique ou physique? Chap. VIII 1. Magique ou physique? 2. Interaction électrostatique 2. Interaction électrostatique Deux corps A et B de charges respectives q A et q B, dont les centres sont distants de d AB, exercent l

Plus en détail

Champs. Prérequis : Objectifs : Les applications dans la vie de tous les jours : Monsieur Fontaine Page 1 sur 5 Cours

Champs. Prérequis : Objectifs : Les applications dans la vie de tous les jours : Monsieur Fontaine Page 1 sur 5 Cours Champs " Le champ du voisin paraît toujours plus beau. " Proverbe québécois (très apprécié par M. Dupré) Prérequis : Une grandeur physique se mesure et s exprime en faisant généralement référence à une

Plus en détail

Cours 3 Atome et Molécule

Cours 3 Atome et Molécule Cours 3 Atome et Molécule Objectifs : Différencier les particules subatomiques Comprendre le modèle atomique et l appliquer lors de la configuration électronique Savoir lire le tableau périodique Décrire

Plus en détail

La matière est faite surtout de vide

La matière est faite surtout de vide 1 La matière est faite surtout de vide Pourquoi cette idée? Le noyau de l atome est extrêmement petit, les électrons ont une taille infi me, la matière, qui est faite d atomes, contient donc surtout du

Plus en détail

Ec1 : NOTIONS DE BASE EN ELECTROCINETIQUE

Ec1 : NOTIONS DE BASE EN ELECTROCINETIQUE Ec1 : NOTIONS DE BASE EN ELECTROCINETIQUE L électrocinétique traite................................................................................................. Une étude à l échelle microscopique

Plus en détail

Réactions nucléaires spontanées : la radioactivité

Réactions nucléaires spontanées : la radioactivité I. Les noyaux atomiques : Réactions nucléaires spontanées : la radioactivité L atome est formé d un noyau et d électrons qui gravitent autour. Le noyau est chargé positivement, les électrons négativement.

Plus en détail

Exercices sur le modèle de l atome Classification périodique des éléments

Exercices sur le modèle de l atome Classification périodique des éléments Exercices sur le modèle de l atome Classification périodique des éléments Exercice 1 : Le noyau d un atome porte une charge de 6, 4. 10 19 C. La masse de cet atome est de 1, 494. 10 26 Kg. 1- Quel est

Plus en détail

l état solide 1 Interaction électrostatique 1.1 Loi de Coulomb

l état solide 1 Interaction électrostatique 1.1 Loi de Coulomb 9. Cohésion de la matière à l état solide 1 Interaction électrostatique 1.1 Loi de Coulomb Deux objets ponctuels portent chacun une charge électrique q A et q B exprimée en Coulomb (C). Ils sont séparés

Plus en détail

Particules et Interactions. Nikola Makovec LAL/IN2P3/CNRS Université Paris XI

Particules et Interactions. Nikola Makovec LAL/IN2P3/CNRS Université Paris XI Particules et Interactions Nikola Makovec LAL/IN2P3/CNRS Université Paris XI Particules élémentaires : blocs fondamentaux qui constituent l'ensemble de la matière de l'univers 2 L atome 3 Taille d un atome:

Plus en détail

STRUCTURE DE L ATOME

STRUCTURE DE L ATOME I) Constitution de l atome : 1) Dimensions de l atome : a) Diamètre de l atome : En première approximation, on peut représenter un atome par une très petite sphère (boule) dont le diamètre est de l ordre

Plus en détail

I. Les atomes A. DEFINITION. Par définition, un atome est toujours neutre. C est à dire qu il possède autant de charges positives que négatives.

I. Les atomes A. DEFINITION. Par définition, un atome est toujours neutre. C est à dire qu il possède autant de charges positives que négatives. BPREA agri/viti UCG2 : BIOLOGIE RAPPEL DE CHIMIE I. Les atomes A. DEFINITION La matière se présente sous des formes très diverses. Quoi de plus dissemblable, à première vue, qu'un diamant, un lingot d'or

Plus en détail

1. LA MATIERE. particule charge masse. neutron 0 1, kg

1. LA MATIERE. particule charge masse. neutron 0 1, kg 1. LA MATIERE 11. LES CONSTITUANTS DE LA MATIERE La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état

Plus en détail

Révision. Épreuves communes

Révision. Épreuves communes Révision Épreuves communes Chapitre 1 Propagation de la lumière Comment se propage la lumière dans le vide ou dans l air? Dans un milieu transparent et homogène, la lumière se propage en ligne droite.

Plus en détail

Nom :.. Prénom :.. Classe :.

Nom :.. Prénom :.. Classe :. ① OBJECTIFS Connaître la composition d un noyau. Définir un isotope 1- Les constituants de l atome Un atome est constitué d une partie centrale (le noyau), de charge positive, autour duquel gravitent des

Plus en détail