SESSAD PAI (Paris Autisme Intégration)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SESSAD PAI (Paris Autisme Intégration)"

Transcription

1 SESSAD PAI (Paris Autisme Intégration) André Masin afg-web.fr 1

2 Le SESSAD PAI s inscrit dans le réseau r d AFG AFG (Association Française aise de Gestion de services et établissements pour personnes autistes) gère g aujourd hui : - 6 SESSAD ( ) - 2 IME (75-06) Plus de 200 enfants accueillis ou suivis 140 salariés (environ 100 ETP) Projets en cours Cf site internet afg-web web.fr afg-web.fr 2

3 Le SESSAD PAI un COMPLEMENT et un SUPPORT à la SCOLARISATION et à l INTEGRATION SOCIALE afg-web.fr 3

4 LA MISSION DU SESSAD Une prise en charge précoce Un soutien à la scolarisation et à l acquisition de l autonomie L intervention de professionnels dans les différents lieux de vie de l enfant Un partenariat étroit avec les services de soins et de prévention afg-web.fr 4

5 MOYENS DU SESSAD PAI Des psychologues Une équipe médicale m et paramédicale (médecins, orthophonistes, psychomotriciens, ergothérapeuthe rapeuthe, ) Des éducateurs Une équipe administrative afg-web.fr 5

6 EDUCATION ET SCOLARISATION DES ENFANTS AUTISTES La circulaire Veil de 1995 puis la loi «Chossy» du 11 décembre 1996 reconnaissait l autisme comme un handicap La loi du 11 février 2005 et la circulaire 124 du 8 mars 2005 marquent une deuxième étape afg-web.fr 6

7 LE SERVICE RENDU PAR LE SESSAD PAI (suite) Une équipe pluridisciplinaire fédérée autour du principe de la discrimination positive (compenser la différence) L identification et la reconnaissance des besoins spécifiques des enfants autistes Une approche éducative structurée afg-web.fr 7

8 LE SERVICE RENDU PAR LE SESSAD PAI (suite) Les axes du projet d éd établissement : - accompagner 30 (=>35) enfants de 3 à 16 ans dans tous les lieux de vie - informer, former, soutenir les familles (accompagnement à domicile) - participer à la recherche appliquée afg-web.fr 8

9 LES ACTEURS L enfant ou l adolescentl La famille Les professionnels afg-web.fr 9

10 LES PARTENAIRES RECTORAT DE PARIS SCOLARISATION MDPH PROJET DE VIE DDASS DE PARIS CRAMIF TUTELLE ETABLISSEMENT SCOLAIRE PROJET PERSONNALISE DE SCOLARITE ORIENTATION ENFANTS ET LEURS REPRESENTANTS SESSAD PAI PROJET INDIVIDUALISE DE PRISES EN CHARGE CENTRE RESSOURCES AUTIME ILE DE FRANCE INFORMATION, RECHERCHE, SOUTIEN afg-web.fr 10

11 L ORGANISATION DES PRISES EN CHARGE Le projet éducatif et thérapeutique d intd intégration individualisé (monté avec la famille et les différents partenaires à partir des bilans et visite à domicile) Dans les lieux d intd intégration ou au SESSAD En partenariat avec l él école publique / privée afg-web.fr 11

12 L ACCOMPAGNEMENT SUR LES LIEUX DE SCOLARISATION Sur demande de l école Aider l enseignant à mettre en place une pédagogie différenciée : interaction avec les pairs et pédagogie de l imitation Adapter le matériel et les supports propres aux stratégies éducatives structurées afg-web.fr 12

13 L ACCOMPAGNEMENT SUR LES LIEUX DE SCOLARISATION (suite) Permettre la scolarisation dans les classes ordinaires ou dans les CLIS et UPI (accompagnement scolaire et non AVS) Favoriser le tutorat Préparer l avenir professionnel (accompagnement au travail) afg-web.fr 13

14 L ACCOMPAGNEMENT DANS LES ACTIVITES EXTRA-SCOLAIRES Mise en place d activités favorisant la structuration corporelle la capacité relationnelle le développement de la dimension artistique afg-web.fr 14

15 L ACCOMPAGNEMENT DANS LES ACTIVITES EXTRA-SCOLAIRES (suite) le développement culturel l ouverture sur l environnement le développement de l autonomie au quotidien le soutien à l intégration en milieu sportif ou dans les centres de loisirs afg-web.fr 15

16 LES PRISES EN CHARGES Individuelles Par petits groupes afg-web.fr 16

17 EVALUATION ET OBJECTIFS L évaluation du niveau de l enfant et de ses difficultés => émergences L amélioration des comportements socio-éducatifs Le soutien au développement de la personne et le soutien aux familles La facilitation des apprentissages préscolaires et scolaires afg-web.fr 17

18 METHODES, APPROCHES, OUTILS TEACCH - éducation structurée (1965) Structurer, rendre clair, organiser l environnement et les activités Participation de tout l entourage supports visuels (étapes, emplois du temps) : meilleure compréhension => diminution des troubles du comportement ++ L approche ABA ABA (le renforçateur positif) (LOVAAS (1970) qui a évolué (1980/90) vers IBI ou ABA) analyse appliquée du comportement (Education) enseigner à apprendre en développant : attention, imitation, langage, antécédent <=> comportement <=> réponse => diminution des troubles du comportement +++ afg-web.fr 18

19 METHODES, APPROCHES, OUTILS (suite) PECSPECS (et MAKATON) : très complémentaire de TEACCH Distinguer langage et communication, Initier une interaction communicative spontanée, Système de communication par échange d image (+ geste pour MAKATON) Six phases (PECS) conduisant à une communication concrète et efficiente But : développement de la communication => diminution des troubles du comportement ++ Floor-Time Basé sur le niveau de fonctionnement de l enfant et liée au développement de la spontanéité dans le jeu semi-structuré et les jeux moteurs/sensoriels Objectif : développement émotionnel, vise les interactions personnelles Dynamique positive, Thérapie par le jeu => diminution des troubles du comportement + afg-web.fr 19

20 CONCLUSION «L autisme n est pas seulement un problème d éducation, c est également une question de politique. La compréhension des stratégies éducatives est importante, mais la mise en pratique de celles-ci exige des moyens adaptés.» Théo Peeters L autisme afg-web.fr 20

21 Des questions afg-web web.fr afg-web.fr 21

Dispositif de scolarisation de jeunes élèves avec Troubles Envahissants du Développement (TED) dans une école de droit commun

Dispositif de scolarisation de jeunes élèves avec Troubles Envahissants du Développement (TED) dans une école de droit commun Dispositif de scolarisation de jeunes élèves avec Troubles Envahissants du Développement (TED) dans une école de droit commun 2 établissements publics pour qui la mission est de répondre aux besoins de

Plus en détail

Thèmes de formations à destination des personnels OGEC

Thèmes de formations à destination des personnels OGEC Thèmes de formations à destination des personnels OGEC Public visé : ASEM, AVS, EVS et tout salarié OGEC AVS / EVS / ASEM : Positionnement et adaptation au poste (programme détaillé en pages suivantes)

Plus en détail

SESSAD (Service d éducation spéciale et de soins à domicile)

SESSAD (Service d éducation spéciale et de soins à domicile) 29 mai 2013 Lycée Louis Barthou Collectif inter-sessad et CAMSP du Béarn. Les rencontres ont débuté en 2007. L Objectif était d avoir une meilleure connaissance des services, des différents dispositifs

Plus en détail

BERTHERAT ALEXIE. Psychologue clinicienne et de la santé. Spécialisée dans les troubles neuro-développementaux et la prévention des inadaptations

BERTHERAT ALEXIE. Psychologue clinicienne et de la santé. Spécialisée dans les troubles neuro-développementaux et la prévention des inadaptations BERTHERAT ALEXIE Psychologue clinicienne et de la santé Spécialisée dans les troubles neuro-développementaux et la prévention des inadaptations M2 professionnel à l université Toulouse 2 le Mirail sous

Plus en détail

Orientation vers les structures de soin

Orientation vers les structures de soin Orientation vers les structures de soin Anne CZEKAJEWSKI Médecin scolaire Michèle OCCELLI Médecin conseiller technique Inspection Académique Hautes-Pyrénées Mars 2010 Soins individuels*, ambulatoires.

Plus en détail

Scolariser les élèves autistes ou présentant des troubles envahissants du développement

Scolariser les élèves autistes ou présentant des troubles envahissants du développement Scolariser les élèves autistes ou présentant des troubles envahissants du développement Armande Perrier Enseignante spécialisée MPEA Peyre-Plantade Montpellier Janvier 2011 Depuis la loi du 11 février

Plus en détail

Livret d accueil. Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins. 10 Rue Gellibert SAINT PAUL LES DAX

Livret d accueil. Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins. 10 Rue Gellibert SAINT PAUL LES DAX Livret d accueil Service d Éducation Spéciale Et de Soins A Domicile Landes Sud Océan 10 Rue Gellibert Le mot du directeur Vous avez entre les mains le livret d'accueil du SESSAD Landes Sud Océan Vous

Plus en détail

La prise en charge orthophonique auprès des personnes avec autisme

La prise en charge orthophonique auprès des personnes avec autisme La prise en charge orthophonique auprès des personnes avec autisme Sophie Lemarié Qui suis-je? 80 % en libéral / 20% à la fondation des amis de l atelier dans 2 unités d enseignement en Seine et Marne

Plus en détail

Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins

Service. Spéciale. A Domicile. Landes Sud Océan. d Éducation. Et de Soins Livret d accueil Service d Éducation Spéciale Et de Soins A Domicile Landes Sud Océan L association départementales des PEP 40 Où nous trouver? Le SESSAD vous accueille dans ses antennes : De 9.00 à 17.00

Plus en détail

L aide humaine aux élèves handicapés Nouvelles dispositions. Samedi 26 janvier 2013

L aide humaine aux élèves handicapés Nouvelles dispositions. Samedi 26 janvier 2013 L aide humaine aux élèves handicapés Nouvelles dispositions Samedi 26 janvier 2013 Programme 1. Le décret du 23 juillet 2012 2. Définitions : l ESS, le PPS, le PAI, 3. Le guide d évaluation : le GEVA Sco

Plus en détail

20 ème journée médicale de Pomponiana Olbia Vendredi 17 juin La scolarisation des enfants handicapés

20 ème journée médicale de Pomponiana Olbia Vendredi 17 juin La scolarisation des enfants handicapés 20 ème journée médicale de Pomponiana Olbia Vendredi 17 juin 2011 La scolarisation des enfants handicapés 1 La loi du 11 février 2005 «pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

trouble complexe du développement. Parmi ces méthodes nous trouvons : l ABA (Analyse

trouble complexe du développement. Parmi ces méthodes nous trouvons : l ABA (Analyse Edith CARLIN Psychologue Diplôme Universitaire de Lille 3 Analyse du Comportement Appliquée aux Troubles du Développement et du Comportement - Structurer l environnement - Evaluer par des tests adaptés

Plus en détail

LE PROJET PERSONNALISÉ DE SCOLARISATION. Le P.P.S Réalisation et mise en oeuvre La place et le rôle des acteurs

LE PROJET PERSONNALISÉ DE SCOLARISATION. Le P.P.S Réalisation et mise en oeuvre La place et le rôle des acteurs LE PROJET PERSONNALISÉ DE SCOLARISATION Le P.P.S Réalisation et mise en oeuvre La place et le rôle des acteurs 1 La loi du 11 février 2005 "Constitue un handicap au sens de la loi toute limitation d activité

Plus en détail

Présentation de l Unité d Enseignement Maternelle pour enfants autistes Ecole maternelle de Navarre (Evreux) HOME PASCALE

Présentation de l Unité d Enseignement Maternelle pour enfants autistes Ecole maternelle de Navarre (Evreux) HOME PASCALE Présentation de l Unité d Enseignement Maternelle pour enfants autistes Ecole maternelle de Navarre (Evreux) HOME PASCALE I Contexte législatif II Une U.E.M pour quels enfants? III Une U.E.M pour quels

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations Lise Lemoine A destination des professionnels travaillant auprès de personnes porteuses de handicap (déficience intellectuelle) Lise Lemoine LemoineLisegmailcom SIRET : 524 435

Plus en détail

Résidence Albert 1 er 31 Allée du Luxembourg BOURG EN BRESSE Tel : Fax :

Résidence Albert 1 er 31 Allée du Luxembourg BOURG EN BRESSE Tel : Fax : ASSOCIATION POUR ADULTES ET JEUNES HANDICAPES COMITE DE L AIN SERVICE D EDUCATION SPECIALE ET DE SOINS A DOMICILE (S.E.S.S.A.D.) DE L APAJH COMITE DE L AIN ADRESSES SESSAD : APAJH : Résidence Albert 1

Plus en détail

Synthèse des travaux du groupe n 3 : «formation de s professionnels et des aidants naturels»

Synthèse des travaux du groupe n 3 : «formation de s professionnels et des aidants naturels» Synthèse des travaux du groupe n 3 : «de s professionnels et des aidants naturels» Rappel des axes de travail proposés au CTRA du 20 juin pour ce groupe de travail: - Inventaire de l offre de qualifiante

Plus en détail

CONNAISSANCE DES DIFFERENTES STRUCTURES. Présentation par Laetitia Lauvergeat, Enseignante spécialisée SESSAD Moulins

CONNAISSANCE DES DIFFERENTES STRUCTURES. Présentation par Laetitia Lauvergeat, Enseignante spécialisée SESSAD Moulins CONNAISSANCE DES DIFFERENTES STRUCTURES Présentation par Laetitia Lauvergeat, Enseignante spécialisée SESSAD Moulins Au programme : 1/ Bassins d éducation 2/ Dispositifs de l éducation Nationale 3/ Dispositifs

Plus en détail

ORTHOPHONISTE au SESSAD Autisme

ORTHOPHONISTE au SESSAD Autisme Famille : Soins Sous-famille : soins de rééducation Métier : cf. fiche métier- à renseigner obligatoirement Code Métier : 05I20 Code GESFORM GPMC : réservé DRH 1- Définition Etablir, dans le cadre de la

Plus en détail

La loi du 11 fév PPS et PPI Partenaires Etat des lieux Recommandations de la HAS

La loi du 11 fév PPS et PPI Partenaires Etat des lieux Recommandations de la HAS La loi du 11 fév. 2005 PPS et PPI Partenaires Etat des lieux Recommandations de la HAS La loi du 11 février 2005 Une évolution en matière de de scolarisation des élèves handicapés L école de secteur est

Plus en détail

PARCOURS de SCOLARISATION. DE L ELEVE en SITUATION de HANDICAP

PARCOURS de SCOLARISATION. DE L ELEVE en SITUATION de HANDICAP PARCOURS de SCOLARISATION DE L ELEVE en SITUATION de HANDICAP PETIT GUIDE PRATIQUE UN PRINCIPE DE BASE «Tout enfant ou adolescent soumis à l'obligation scolaire et présentant un handicap ou un trouble

Plus en détail

Intérêt de l'apprentissage aux habiletés sociales chez l'enfant avec troubles du spectre autistique (avec ou sans retard mental)

Intérêt de l'apprentissage aux habiletés sociales chez l'enfant avec troubles du spectre autistique (avec ou sans retard mental) Intérêt de l'apprentissage aux habiletés sociales chez l'enfant avec troubles du spectre autistique (avec ou sans retard mental) Mehdi LIRATNI Docteur en Psychologie Chercheur Associé : Université Lyon

Plus en détail

= 2 services. Dispositif expérimental d annonce du diagnostic d autisme et autres TSA. Equipe associée du Centre de Ressources Autisme de Bretagne

= 2 services. Dispositif expérimental d annonce du diagnostic d autisme et autres TSA. Equipe associée du Centre de Ressources Autisme de Bretagne = 2 services Dispositif expérimental d annonce du diagnostic d autisme et autres TSA DADTSA Equipe associée du Centre de Ressources Autisme de Bretagne EA - CRA 1 L Espace «Autisme et autres TSA» Existe

Plus en détail

Présentation illustrée du SESSAD Autisme 74 & de l UEM Autisme 74

Présentation illustrée du SESSAD Autisme 74 & de l UEM Autisme 74 Présentation illustrée du SESSAD Autisme 74 & de l UEM Autisme 74 Le samedi 1 octobre 2016 1 Première partie : Présentation du SESSAD par Christophe PORTEMER, directeur Seconde partie : Présentation de

Plus en détail

- REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

- REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT - REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Références : Article L.311-7 du code de l Action Sociale et des Familles Décret n 2003-1095 du 14 novembre 2003 Articles 1 et suivants de la Charte des Droits et libertés

Plus en détail

MAKATON Association Avenir Dysphasie. UN PROGRAMME de communication d éducation au langage Parole Signe Pictogramme

MAKATON Association Avenir Dysphasie. UN PROGRAMME de communication d éducation au langage Parole Signe Pictogramme MAKATON Association Avenir Dysphasie UN PROGRAMME de communication d éducation au langage Parole Signe Pictogramme Makaton- AAD Les systèmes de communication Il existe différents systèmes de communication:

Plus en détail

Le foyer d accueil médicalisé «

Le foyer d accueil médicalisé « Le foyer d accueil médicalisé «l envolée» va ouvrir en novembre 2010 à l Isle d Abeau. Il est crée par Envol Isère Autisme. Ce foyer va accueillir des adultes avec autisme, et sera géré par le groupement

Plus en détail

Les différentes modalités de scolarisation des élèves handicapés 2013 ASH 06 1

Les différentes modalités de scolarisation des élèves handicapés 2013 ASH 06 1 Les différentes modalités de scolarisation des élèves handicapés 2013 ASH 06 1 Le principe de l établissement de référence a. Extrait de la loi du 11 février2005 «Tout enfant, tout adolescent présentant

Plus en détail

Formation Auxiliaires de Vie Scolaire J E U D I 2 0 O C T O B R E L Y C É E K L É B E R - S T R A S B O U R G I N S P E C T I O N A S H 6 7

Formation Auxiliaires de Vie Scolaire J E U D I 2 0 O C T O B R E L Y C É E K L É B E R - S T R A S B O U R G I N S P E C T I O N A S H 6 7 Formation Auxiliaires de Vie Scolaire J E U D I 2 0 O C T O B R E 2 0 1 6 L Y C É E K L É B E R - S T R A S B O U R G I N S P E C T I O N A S H 6 7 OUVERTURE MME RAUSCHER, IEN ASH PLAN 1. Frais de déplacement

Plus en détail

DEFINITION. - Atteinte qualitative importante et précoce du developpement des interactions sociales et de la communication verbale et de l'adaptation;

DEFINITION. - Atteinte qualitative importante et précoce du developpement des interactions sociales et de la communication verbale et de l'adaptation; AUTISME Dr Monique.Baltazar Conseiller technique IA du Lot Monique.Baltazar@ac-toulouse.fr Dr Sylvie Coumes Médecin Education nationale Sylvie.Coumes@ac-toulouse.fr DEFINITION - Atteinte qualitative importante

Plus en détail

Sco. Scolarisation. Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations.

Sco. Scolarisation. Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations. Cachet MDPH Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations renouvellement Date de dépôt du dossier à la MDPH : / /20 Pour l année scolaire 20 /20

Plus en détail

NB : N oubliez pas de donner les photocopies des bilans réalisés et de bien garder les originaux!

NB : N oubliez pas de donner les photocopies des bilans réalisés et de bien garder les originaux! Quefaireaprèsêtrevenuàl associationcoridys? Tout ce qui concerne le handicap est modifié depuis le 1er janvier 2006 (application de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, pour

Plus en détail

INTRODUCTION. Programme de la journée. Un objectif visé : la qualité de vie de l enfant et de son entourage. Communication. Autonomie.

INTRODUCTION. Programme de la journée. Un objectif visé : la qualité de vie de l enfant et de son entourage. Communication. Autonomie. INTRODUCTION Programme de la journée Communication Autonomie Socialisation Loisirs Apprentissages Un objectif visé : la qualité de vie de l enfant et de son entourage INTRODUCTION Répétition d un thème

Plus en détail

Le projet personnalisé de scolarisation

Le projet personnalisé de scolarisation Le projet personnalisé de scolarisation Présentation d un outil d aide à l élaboration du PPS Commission régionale Handicap & Scolarité 13 mai 2011 CREAI Rhône-Alpes 2011 Le PPS : mode d emploi Présentation

Plus en détail

Accueil et scolarisation des enfants «DYS» dans l Académie de Caen 4 juin 2014

Accueil et scolarisation des enfants «DYS» dans l Académie de Caen 4 juin 2014 Accueil et scolarisation des enfants «DYS» dans l Académie de Caen 4 juin 2014 Thierry Potdevin Conseiller du Recteur pour l ASH Repérer, accompagner, contribuer à la réussite scolaire 1. Du repérage au

Plus en détail

Une CLIS est une classe d inclusion scolaire. Il existe différentes CLIS :

Une CLIS est une classe d inclusion scolaire. Il existe différentes CLIS : Conseil d école de l école élémentaire la Tilleulière Mardi 27 mars 2012 18h-20h Présentation des personnes présentes : - Mr Denat Inspecteur Rezé Sud Loire - Mr Claverie Inspecteur ASH - Parents d élèves

Plus en détail

La scolarisation des enfants handicapés. Loi du 11 février 2005 Parcours de scolarisation

La scolarisation des enfants handicapés. Loi du 11 février 2005 Parcours de scolarisation La scolarisation des enfants handicapés Loi du 11 février 2005 Parcours de scolarisation AVANT : Loi de 1975 Loi en faveur des personnes handicapées Maintenant : Loi n 2005-102 du 11 février 2005 L'égalité

Plus en détail

L Education structurée des enfants autistes Principes et théorie. Présentation par Cécile BOUYER Psychologue

L Education structurée des enfants autistes Principes et théorie. Présentation par Cécile BOUYER Psychologue L Education structurée des enfants autistes Principes et théorie Présentation par Cécile BOUYER Psychologue Les SESSAD autisme 22 mars 2012 L autisme et l éducation structurée L autisme est un handicap

Plus en détail

SCOLARISATION DES ENFANTS A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS Rôle de la médecine scolaire. Dr Jaya BENOIT Médecin de l Education nationale

SCOLARISATION DES ENFANTS A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS Rôle de la médecine scolaire. Dr Jaya BENOIT Médecin de l Education nationale SCOLARISATION DES ENFANTS A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS Rôle de la médecine scolaire Dr Jaya BENOIT Médecin de l Education nationale Réseaux de périnatalité IdF.9/10/2015 2 QUI SONT LES MEDECINS DE

Plus en détail

Les MDPH en Rhône-Alpes Réseaux et Partenariats. CREAI Rhône-Alpes Séminaire R4P des 23 et 24 avril 2009 Lyon

Les MDPH en Rhône-Alpes Réseaux et Partenariats. CREAI Rhône-Alpes Séminaire R4P des 23 et 24 avril 2009 Lyon Les MDPH en Rhône-Alpes Réseaux et Partenariats 1 La Maison Départementale D des Personnes Handicapées 2 Le dispositif MDPH CNSA MDPH Département État ( DRASS, DDASS,DDTEFP) assurance maladie CAF Équipe

Plus en détail

un dispositif administratif encore complexe et mal organisé

un dispositif administratif encore complexe et mal organisé Scolarisation des élèves en situation de handicap moteur et aides humaines Constats et revendication de l APF La loi du 11 février 2005 a renforcé l obligation de scolarisation des élèves en situation

Plus en détail

PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE

PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE HDJ Michel ANGE Objet Domaine d application Ce document a pour objet de définir les fonctions de l orthophoniste en pédopsychiatrie. Poste d orthophoniste à 100% Ou : deux

Plus en détail

UN ÉLEVE PRÉSENTE DES BESOINS QUE L ÉCOLE NE PEUT SATISFAIRE 1. Il ne bénéficie pas d un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS)

UN ÉLEVE PRÉSENTE DES BESOINS QUE L ÉCOLE NE PEUT SATISFAIRE 1. Il ne bénéficie pas d un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) UN ÉLEVE PRÉSENTE DES BESOINS QUE L ÉCOLE NE PEUT SATISFAIRE 1. Il ne bénéficie pas d un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) TOUT a déjà été essayé dans la classe et dans l école pour essayer de

Plus en détail

Dossier de presse. Première Unité d Enseignement en maternelle pour enfants autistes en Lorraine. Contacts presse :

Dossier de presse. Première Unité d Enseignement en maternelle pour enfants autistes en Lorraine. Contacts presse : Dossier de presse Première Unité d Enseignement en maternelle pour enfants autistes en Lorraine Contacts presse : ARS Lorraine : Marie RÉAUX responsable communication 03 83 39 79 02 marie.reaux@ars.sante.fr

Plus en détail

Présentation. IMS Charles ISAUTIER

Présentation. IMS Charles ISAUTIER FONDATION PÈRE FAVRON IMS Charles ISAUTIER Présentation IMS Charles ISAUTIER Présentation IMS Charles ISAUTIER juin 2013 1 L institut Médico Social Charles ISAUTIER, regroupe plusieurs établissements pour

Plus en détail

Autisme et TED. Dans la majorité des cas, le syndrome autistique apparait avant l âge de 3 ans et s accompagne dans 40% des cas, d un retard mental.

Autisme et TED. Dans la majorité des cas, le syndrome autistique apparait avant l âge de 3 ans et s accompagne dans 40% des cas, d un retard mental. Autisme et TED Définition L autisme fait partie de la famille des Troubles Envahissants du Développement, qui se traduit par des anomalies qui se situent dans les domaines suivants : Sur le plan de la

Plus en détail

Collège Diderot Tourlaville Présentation de la classe Ulis

Collège Diderot Tourlaville Présentation de la classe Ulis Collège Diderot Tourlaville Présentation de la classe Ulis 1. La classe Ulis La classe Ulis - Unité localisée pour l intégration scolaire - est le dispositif qui a pour mission d accueillir, au collège

Plus en détail

Bonnes pratiques pour le diagnostic. Marie-Hélène Prud homme, psychologue Coordonnatrice clinique, CRA/CEA Limousin

Bonnes pratiques pour le diagnostic. Marie-Hélène Prud homme, psychologue Coordonnatrice clinique, CRA/CEA Limousin Bonnes pratiques pour le diagnostic Marie-Hélène Prud homme, psychologue Coordonnatrice clinique, CRA/CEA Limousin Les bonnes pratiques pour le diagnostic En 2012, la HAS publie une revue des bonnes pratiques

Plus en détail

CONTENUS POUR LA FORMATION 2 CA-SH Certificat Complémentaire pour les Enseignements Adaptés et la Scolarisation des Elèves en Situation de Handicap

CONTENUS POUR LA FORMATION 2 CA-SH Certificat Complémentaire pour les Enseignements Adaptés et la Scolarisation des Elèves en Situation de Handicap CONTENUS POUR LA FORMATION 2 CA-SH Certificat Complémentaire pour les Enseignements Adaptés et la Scolarisation des Elèves en Situation de Handicap UF 1 100 heures Pratiques pédagogiques différenciées

Plus en détail

c a m s p centre d action médico-sociale précoce

c a m s p centre d action médico-sociale précoce c a m s p centre d action médico-sociale précoce 135, rue du président coty bp 619 59208 tourcoing cedex 03 20 69 46 48 03 20 69 46 49 camsp@ch-tourcoing.fr 2 mes notes & mes rendez-vous plan & accès 3

Plus en détail

OUVERTURE D UNE ULIS TED MATERNELLE

OUVERTURE D UNE ULIS TED MATERNELLE OUVERTURE D UNE ULIS TED MATERNELLE DITE «CLASSE SOLEIL» L autisme touche aujourd hui environ 40 000 enfants en France (beaucoup plus de garçons que de filles, 1 pour 5). Ce handicap se manifeste par des

Plus en détail

LES DROITS et PRESTATIONS MDPH. en faveur des enfants en situation de Handicap

LES DROITS et PRESTATIONS MDPH. en faveur des enfants en situation de Handicap LES DROITS et PRESTATIONS MDPH en faveur des enfants en situation de Handicap Les droits et prestations en faveur des enfants en situation de Handicap La commission se prononce «sur l orientation propre

Plus en détail

Auxiliaire de Vie Scolaire en contrat aidé

Auxiliaire de Vie Scolaire en contrat aidé Auxiliaire de Vie Scolaire en contrat aidé Livret d accueil Mai 2011-1 - 1 - Place de l auxiliaire de vie scolaire L auxiliaire de vie scolaire fait partie intégrante de l équipe éducative et, à ce titre,

Plus en détail

DEAES : Spécialité «Accompagnement à l éducation inclusive et à la vie ordinaire»

DEAES : Spécialité «Accompagnement à l éducation inclusive et à la vie ordinaire» DEAES : Spécialité «Accompagnement à l éducation inclusive et à la vie ordinaire» Formation théorique : 525 h dont 378h communes à toutes les spécialités et 147h de spécialité DF1 : Se positionner comme

Plus en détail

Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique ALES CEVENNES

Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique ALES CEVENNES ITEP ALES CEVENNES Esplanade de Clavières 30100 ALES 04 66 56 26 10 itepales@adpep30.org Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique ALES CEVENNES Les PEP 30, Une association connue et reconnue dans

Plus en détail

Véronique JUNG CPC ASH Angers - septembre 2015

Véronique JUNG CPC ASH Angers - septembre 2015 DE L INSTRUCTION OBLIGATOIRE À L ECOLE POUR TOUS Partie 2 Formation d'adaptation à l emploi des Auxiliaires de Vie Scolaire Véronique JUNG CPC ASH Angers - septembre 2015 DE L INSTRUCTION OBLIGATOIRE À

Plus en détail

DEMANDE D AUXILIAIRE DE VIE SCOLAIRE

DEMANDE D AUXILIAIRE DE VIE SCOLAIRE DEMANDE D AUXILIAIRE DE VIE SCOLAIRE L attribution d un auxiliaire de vie scolaire n étant valable qu une année scolaire, il faut renouveler la demande en remplissant les imprimés ci-joints. L octroi d

Plus en détail

Juliette Da Costa DGESCO. Les dispositifs mis en place à l école et au lycée

Juliette Da Costa DGESCO. Les dispositifs mis en place à l école et au lycée Juliette Da Costa DGESCO Les dispositifs mis en place à l école et au lycée La scolarisation des élèves à besoin éducatifs particuliers 10 ème journée des «dys» Samedi 15 octobre 2016 2 Quel projet pour

Plus en détail

Études de cas. Atelier 11 «Scolarisation d enfants ou adolescents présentant un handicap mental ou psychique»,

Études de cas. Atelier 11 «Scolarisation d enfants ou adolescents présentant un handicap mental ou psychique», Études de cas Atelier 11 «Scolarisation d enfants ou adolescents présentant un handicap mental ou psychique», Jeune garçon de 6 ans Présentant un retard mental global et des troubles du comportement Carences

Plus en détail

TROUBLES DES APPRENTISSAGES OBJECTIF PRENDRE EN COMPTE LES BESOINS SPECIFIQUES POUR UNE OPTIMISATION DE LA SCOLARITE PLAN LES RESSOURCES HUMAINES

TROUBLES DES APPRENTISSAGES OBJECTIF PRENDRE EN COMPTE LES BESOINS SPECIFIQUES POUR UNE OPTIMISATION DE LA SCOLARITE PLAN LES RESSOURCES HUMAINES TROUBLES DES APPRENTISSAGES Mais que fait l Education Nationale? Dr Jaya BENOIT MCTD 91 OBJECTIF PRENDRE EN COMPTE LES BESOINS SPECIFIQUES POUR UNE OPTIMISATION DE LA SCOLARITE Repérage -diagnostic suivi

Plus en détail

CONSTRUIRE LA SCOLARISATION des ELEVES HANDICAPES Famille Ecole / Collège / Lycée MDPH

CONSTRUIRE LA SCOLARISATION des ELEVES HANDICAPES Famille Ecole / Collège / Lycée MDPH CONSTRUIRE LA SCOLARISATION des ELEVES HANDICAPES Famille Ecole / Collège / Lycée MDPH scolarisation PAI observation Équipe Éducative non demande à la famille de saisir la MDPH handicap léger oui PAI MDPH

Plus en détail

Développement du Jeu. chez les enfants avec Troubles du Spectre Autistique

Développement du Jeu. chez les enfants avec Troubles du Spectre Autistique 1 Développement du Jeu chez les enfants avec Troubles du Spectre Autistique Une approche comportementale et développementale 3 jours, 19h30 heures 20, 21 et 22 mai 2015 2 Orientations générales L Analyse

Plus en détail

Association Régionale «L Aide aux Handicapés Moteurs» reconnue d utilité publique

Association Régionale «L Aide aux Handicapés Moteurs» reconnue d utilité publique Association Régionale «L Aide aux Handicapés Moteurs» reconnue d utilité publique Qui sommes nous? Page 4 Que faisons nous? Page 6 Pour les adultes Page 14 Votre enfant a de 4 à 18 ans Page 11 Votre enfant

Plus en détail

Le suivi de la scolarisation

Le suivi de la scolarisation Le suivi de la scolarisation des élèves présentant un handicap* : les instances, les acteurs et les outils prévus par la loi du 11 février 2005 «pour l égalité des droits et des chances, la participation

Plus en détail

mise à disposition d un auxiliaire de vie scolaire pour un élève handicapé de renouvellement

mise à disposition d un auxiliaire de vie scolaire pour un élève handicapé de renouvellement Demande mise à disposition d un auxiliaire de vie scolaire pour un élève handicapé de renouvellement d arrêt Cir. MEN 2003.093 du 11.06.2003 et 2004.117 du 15.07.04 Protocole d utilisation : I Ce document

Plus en détail

La ville de Lyon fait partie des 15 villes de France ayant un service de santé scolaire (pris en charge habituellement par l Education nationale).

La ville de Lyon fait partie des 15 villes de France ayant un service de santé scolaire (pris en charge habituellement par l Education nationale). Mise à jour en octobre 2010 GUIDE DE PRESENTATION DU SERVICE MEDICO-SOCIAL SCOLAIRE DIRECTION DE L EDUCATION VILLE DE LYON DELEGATION AUX AFFAIRES SOCIALES, EDUCATION, PETITE ENFANCE La ville de Lyon fait

Plus en détail

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention Le moniteur-éducateur participe

Plus en détail

Les modalités de scolarisation des élèves TED au Québec

Les modalités de scolarisation des élèves TED au Québec Les modalités de scolarisation des élèves TED au Québec Les services éducatifs et l approche éducative en milieu scolaire Vauvert, France 28 mai 2009 Joanne Camirand Personne ressource de soutien et d

Plus en détail

Claire Goulet - CPC ASH - avril 2011 ETABLISSEMENTS ET STRUCTURES DE L ASH 67

Claire Goulet - CPC ASH - avril 2011 ETABLISSEMENTS ET STRUCTURES DE L ASH 67 ETABLISSEMENTS ET STRUCTURES DE L ASH 67 Avril 2011 Champ de l adaptation scolaire Circonscriptions ordinaires Circonscription ASH Les RASED : sont des structures spécialisées, intégrées dans les écoles

Plus en détail

Les compétences de l AVS

Les compétences de l AVS Les compétences de l AVS Quelques rappels L attribution d un AVS à un élève peut être envisagée quelle que soit la nature du handicap et quel que soit le niveau d enseignement. L'élève doit être reconnu

Plus en détail

Atelier 1 : Aménagements pour des élèves ayant un syndrome d Asperger scolarisés dans des classes ordinaires du primaire Objectifs Contenus

Atelier 1 : Aménagements pour des élèves ayant un syndrome d Asperger scolarisés dans des classes ordinaires du primaire Objectifs Contenus Atelier 1 : Aménagements pour des élèves ayant un syndrome d Asperger scolarisés dans des classes ordinaires du primaire Marie-Claude Volper, enseignante spécialisée et formatrice en autisme, Etat de Vaud

Plus en détail

La clis ted. ouverture en septembre 2009

La clis ted. ouverture en septembre 2009 La clis ted ouverture en septembre 2009 Sommaire Présentation de la CLIS TED Le dispositif CLIS-SESSAD Structuration de l espace: notre classe Structuration du temps Langage et compréhension Langage et

Plus en détail

Plan de Formation AESH 2015/2016 SESSION 3

Plan de Formation AESH 2015/2016 SESSION 3 Plan de Formation AESH 2015/2016 SESSION 3 THEORIE EREA-LEA «Paul VINCENSINI» (RNE : 0840096Y) 84270 VEDENE Mardi 01 mars 2016 de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 o Module I2 : Cadre de l emploi des AESH Ethique

Plus en détail

Nora Ramdani, assistante sociale Réseau de santé «Vivre avec une Anomalie du Développement en Languedoc Roussillon»

Nora Ramdani, assistante sociale Réseau de santé «Vivre avec une Anomalie du Développement en Languedoc Roussillon» Nora Ramdani, assistante sociale Réseau de santé «Vivre avec une Anomalie du Développement en Languedoc Roussillon» La loi du 11 février 2005 est une «loi pour l égalité des droits et des chances, la participation

Plus en détail

UE4 / EC2 (La diversité au sein du groupe classe.) TD4 Scolariser un élève à besoins éducatifs particuliers. Enseigner à des élèves handicapés.

UE4 / EC2 (La diversité au sein du groupe classe.) TD4 Scolariser un élève à besoins éducatifs particuliers. Enseigner à des élèves handicapés. G. Serre / UE4 / EC2 (La diversité au sein du groupe classe.) TD4 Scolariser un élève à besoins éducatifs particuliers. Enseigner à des élèves handicapés. M. Vinais Responsable pédagogique des formations

Plus en détail

LA PREMIERE SEANCE DANS LE CADRE DES TROUBLES ALIMENTAIRES. Dr BRUNO DUBOS, Médecin psychiatre, thérapeute familial RENNES 2016

LA PREMIERE SEANCE DANS LE CADRE DES TROUBLES ALIMENTAIRES. Dr BRUNO DUBOS, Médecin psychiatre, thérapeute familial RENNES 2016 LA PREMIERE SEANCE DANS LE CADRE DES TROUBLES ALIMENTAIRES Dr BRUNO DUBOS, Médecin psychiatre, thérapeute familial RENNES 2016!1 1. OBJECTIFS Comme dans toute thérapie, la première séance conditionne une

Plus en détail

Formations et interventions de Sensibilisation Pour l accueil de la différence. Année 2016

Formations et interventions de Sensibilisation Pour l accueil de la différence. Année 2016 Association MERLINPINPIN Siège social : 7 bld du roi Arthur, 35740 PACE Siège administratif : 12 quater avenue de Pologne, 35200 Rennes 06.8000.51.93 ou 02.23.35.40.12 contact@merlinpinpin.com www.merlinpinpin.com

Plus en détail

l autisme Dr Marie-Maude Geoffray CH le Vinatier Pôle de pédopsychiatrie, ITTAC 2014

l autisme Dr Marie-Maude Geoffray CH le Vinatier Pôle de pédopsychiatrie, ITTAC 2014 l autisme Dr Marie-Maude Geoffray CH le Vinatier Pôle de pédopsychiatrie, ITTAC 2014 L autisme et les troubles envahissants du développement Evaluation pluridisciplinaire Les signes cliniques Les bilans

Plus en détail

Stratégies éducatives

Stratégies éducatives La scolarisation des enfants et adolescents porteurs de TED Stratégies éducatives Problématique soulevée par la prise en charge d enfants porteurs de TED Quelles sont les erreurs à éviter face à des comportements

Plus en détail

Maison Départementale des Personnes Handicapées. Département du Calvados

Maison Départementale des Personnes Handicapées. Département du Calvados Maison Départementale des Personnes Handicapées Département du Calvados 12/12/2013 La loi sur le handicap du 11 février 2005. Disparition des COTOREP CDES et création des MDPH : un guichet unique pour

Plus en détail

Pôle de Valenciennes 21, rue de la Citadelle Valenciennes Tél Fax :

Pôle de Valenciennes 21, rue de la Citadelle Valenciennes Tél Fax : Pôle de Valenciennes 21, rue de la Citadelle - 59300 Valenciennes Tél. 03.27.28.97.11-06.77.22.62.12 - Fax : 03.27.28.97.11 irpavalenciennes@epdsae.fr L Institut de Réhabilitation de la Parole et de l

Plus en détail

Document- ressource mis à jour le 20 septembre 2014, Sources : ESENESR et INS- HEA

Document- ressource mis à jour le 20 septembre 2014, Sources : ESENESR et INS- HEA Textes généraux à propos de la difficulté ou du handicap en milieu scolaire à l attention des personnels de l Education nationale et des usagers du Gers. Les textes fondateurs Loi ordinaire n 2005-102

Plus en détail

Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants Annexe 3 Référentiel de Formation

Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants Annexe 3 Référentiel de Formation Domaine de Formation DF1 : 400 h ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DU JEUNE ENFANT ET DE SA FAMILLE 1- CONNAISSANCE DU JEUNE ENFANT ET DE SON ENVIRONNEMENT - Développement de la personne tout au long de la vie

Plus en détail

Enseigner en SESSAD.

Enseigner en SESSAD. Enseigner en SESSAD. M. Vinais Chargé de mission ASH au Conseil de Direction IUFM Centre Val de Loire Responsable de la filière ASH Site IUFM de Tours-Fondettes michel.vinais@univ-orleans.fr Diaporama

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME Annexe 1 de l arrêté du 20 juin 2007, Journal Officiel n 168 du 7 juillet 2007. Contexte de l intervention Le moniteur-éducateur

Plus en détail

des élèves en situation de handicap Des exemples de mise en oeuvre des documents du suivi du parcours de l élève en situation de handicap

des élèves en situation de handicap Des exemples de mise en oeuvre des documents du suivi du parcours de l élève en situation de handicap La scolarisation des élèves en situation de handicap Etude de cas Des exemples de mise en oeuvre des documents du suivi du parcours de l élève en situation de handicap Pour construire un parcours d'apprentissage

Plus en détail

Les enfants en situation de handicap

Les enfants en situation de handicap Les enfants en situation de handicap Plan Les principes de la Loi du 11 février 2005 L architecture institutionnelle Les conséquences de la loi sur la scolarisation des élèves handicapés Plan Les principes

Plus en détail

Les parties prenantes

Les parties prenantes : "$ % %" %&'%# ()*++,+-./.+/--+ %,"()0 1234 ETUDE pour l élaboration d un PROJET PERSONNALISE DE SCOLARISATION d un enfant ou d un adolescent présentant un handicap de la loi 2005-102 du 11 février 2005

Plus en détail

PROJET CLASSE D INCLUSION SCOLAIRE Année 2011/2012

PROJET CLASSE D INCLUSION SCOLAIRE Année 2011/2012 ETABLISSEMENT CATHOLIQUE D ENSEIGNEMENT sous contrat d Association avec l Etat PROJET CLASSE D INCLUSION SCOLAIRE Année 2011/2012 Page 1 SOMMAIRE A. DEFINITION DU CADRE INSTITUTIONNEL 1. Une nouvelle loi,

Plus en détail

Comité Technique Régional de l Autisme (CTRA)

Comité Technique Régional de l Autisme (CTRA) Comité Technique Régional de l Autisme (CTRA) Séance du 19 juin 2013 I- Etat des lieux de l offre médico-sociale en faveur des personnes autistes II- Présentation du 3ème Plan Autisme et modalités de mise

Plus en détail

Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP

Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP Cette fiche propose des exemples de questions qui sont adaptables et modifiables par chaque équipe dans sa démarche d auto-évaluation.

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL UNITE D ENSEIGNEMENT LES AUVERGNATS. Rattachée au SESSAD de l Association des. Papillons Blancs de la Région de Reims

LIVRET D ACCUEIL UNITE D ENSEIGNEMENT LES AUVERGNATS. Rattachée au SESSAD de l Association des. Papillons Blancs de la Région de Reims LIVRET D ACCUEIL UNITE D ENSEIGNEMENT LES AUVERGNATS Rattachée au SESSAD de l Association des Papillons Blancs de la Région de Reims 7, rue des AUVERGNATS 51100 Reims Tel : 06 46 27 36 27 Mail : p.bergamelli@papillonsblancs-reims.org

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLOME D'ÉTAT DE MONITEUR-ÉDUCATEUR

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLOME D'ÉTAT DE MONITEUR-ÉDUCATEUR Institut du Travail Social Tours RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLOME D'ÉTAT DE MONITEUR-ÉDUCATEUR Annexe 1 de l arrêté du 20 juin 2007, Journal Officiel n 168 du 7 juillet 2007. Contexte de l intervention

Plus en détail

CONTENU DEAES. DC1 : Se positionner comme professionnel dans le champ de l action sociale -140h-

CONTENU DEAES. DC1 : Se positionner comme professionnel dans le champ de l action sociale -140h- CONTENU DEAES DC1 : Se positionner comme professionnel dans le champ de l action sociale -140h- Contenu du socle commun (126h) : Les bases des politiques publiques et des lois régissant le secteur social

Plus en détail

une scolarité adaptée à mes besoins

une scolarité adaptée à mes besoins Suivre une scolarité adaptée à mes besoins Tout enfant a droit au savoir et à la connaissance. Cela se traduit par le droit à l inscription dans l établissement scolaire de secteur, qu on appelle «établissement

Plus en détail

Elèves à besoins éducatifs particuliers

Elèves à besoins éducatifs particuliers Elèves à besoins éducatifs particuliers Isabelle Picault, Service Pédagogique de l Agence pour l Enseignement Français à l Etranger Intervention du 14 mars 2016 auprès de la commission des affaires sociales

Plus en détail

COMMENT RENSEIGNER LES DIFFERENTS SUPPORTS DU DOSSIER «SCOLARISER UN ELEVE HANDICAPE»

COMMENT RENSEIGNER LES DIFFERENTS SUPPORTS DU DOSSIER «SCOLARISER UN ELEVE HANDICAPE» COMMENT RENSEIGNER LES DIFFERENTS SUPPORTS DU DOSSIER «SCOLARISER UN ELEVE HANDICAPE» «Le Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) définit les modalités de déroulement de la scolarité d un élève handicapé,

Plus en détail

Histoire et Handicap. Formation des auxiliaires de vie scolaire Laure TURI, Conseillère pédagogique ASH

Histoire et Handicap. Formation des auxiliaires de vie scolaire Laure TURI, Conseillère pédagogique ASH Histoire et Handicap Formation des auxiliaires de vie scolaire 2013-2014 Laure TURI, Conseillère pédagogique ASH Historique de la notion de handicap Evolution de la notion de «handicap» Origine anglaise

Plus en détail

Inauguration de la maison départementale des personnes handicapées de Meurthe-et-Moselle

Inauguration de la maison départementale des personnes handicapées de Meurthe-et-Moselle Nancy, le vendredi 22 juin 2012 DOSSIER DE PRESSE Inauguration de la maison départementale des personnes handicapées de Meurthe-et-Moselle Elle a lieu à Laxou le vendredi 22 juin à 17 h, en présence de

Plus en détail

Présentation du «guide Dys» Dir. Compensation

Présentation du «guide Dys» Dir. Compensation Présentation du «guide Dys» Dir. Compensation Rappel de quelques fondamentaux p.2 Le droit à compensation Article L 114 1-1 du CASF : La personne handicapée a droit à la compensation des conséquences de

Plus en détail