Un tsunami économique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un tsunami économique"

Transcription

1 Un tsunami économique le coût du diabète au Canada Décembre 2009

2 Table des matières Sommaire... 2 Introduction... 5 Qu est-ce que le diabète?... 5 Modèle canadien des coûts du diabète... 8 Présentation du rapport Le diabète au Canada : des raisons de s alarmer Le fardeau économique du diabète Pour contrer le diabète : une once de prévention Le Modèle canadien des coûts du diabète et son potentiel La nécessité d agir Références Ce rapport a été produit la demande de l Association canadienne du diabète afin de fournir pour la première fois une explication des coûts économiques véridiques du diabète en utilisant les données canadiennes. Cette initiative est devenue une priorité pour l Association devant la hausse alarmante de la prévalence du diabète au Canada et ailleurs dans le monde. L Association est une autorité reconnue dans le domaine du diabète sur la scène canadienne et internationale. Elle s est bâti une réputation d excellence et de leadership, et c est ses cofondateurs, les docteurs Charles Best et Frederick Banting, que l on attribue le mérite de la découverte de l insuline. L Association offre des programmes et des services aux personnes avec le diabète, finance des travaux de recherche de pointe et publie des lignes directrices de pratique clinique en matière de diabète, qui sont mondialement reconnues. Grâce son réseau national de bénévoles, d employés, de professionnels de la santé, de chercheurs, de partenaires et d amis, l Association œuvre au sein des collectivités du pays promouvoir la santé des personnes avec le diabète et réduire les complications associées cette maladie. L Association canadienne du diabète cherche déterminer l impact économique actuel et venir du diabète sur la société canadienne. À cette fin, la société Informetrica Limited a élaboré pour l Association un modèle prévisionnel, le Modèle canadien des coûts du diabète, qui permet d évaluer les coûts associés au diabète. Le Modèle établit en outre une projection jusqu en 2025 de l incidence et de la prévalence de cette maladie et de plusieurs comorbidités clés touchant les personnes aux prises avec le diabète. Informetrica est l un des pionniers de la prévision économique au Canada. La société fournit des prévisions et analyses industrielles et géographiques une grande variété de clients des secteurs gouvernemental et privé. Le rapport final a été rédigé par Robin Somerville, du Centre for Spatial Economics (C4SE). Les scénarios de l Association canadienne du diabète analysés dans le rapport ont été élaborés en utilisant le Modèle. Le C4SE surveille, analyse et prévoit les changements économiques et démographiques pratiquement tous les niveaux géographiques au Canada. La société prépare également des études personnalisées sur les impacts économiques, industriels et communautaires de divers changements aux politiques, notamment au plan fiscal, et il élabore des modèles personnalisés d impact et de projections destinés l usage interne de ses clients. Cette initiative a été rendue possible grâce une subvention sans restriction de Nous tenons remercier Novo Nordisk Canada Inc. pour son engagement soutenu l égard du diabète au Canada. 2 Un tsunami économique : le coût du diabète au Canada 1

3 Sommaire Ce rapport met en lumière l augmentation phénoménale de la prévalence du diabète au Canada au cours de la dernière décennie et brosse un portrait qui porte réflexion pour la prochaine décennie. Le diabète est une maladie chronique qui non seulement affecte lourdement la santé physique de la personne qui vit avec cette maladie, mais qui aussi représente un fardeau financier direct et indirect important pour l ensemble de la société. Les coûts associés au diabète ont connu une hausse vertigineuse ces dix dernières années, et cette tendance devrait se maintenir, du moins dans un avenir prévisible. Ce rapport met en lumière l augmentation phénoménale de la prévalence du diabète au Canada au cours de la dernière décennie et brosse un portrait qui porte réflexion pour la prochaine décennie. Le diabète est une maladie chronique qui non seulement affecte lourdement la santé physique de la personne qui vit avec cette maladie, mais qui aussi représente un fardeau financier direct et indirect important pour l ensemble de la société. Les coûts associés au diabète ont connu une hausse vertigineuse ces dix dernières années, et cette tendance devrait se maintenir, du moins dans un avenir prévisible. Prévalence Les études indiquent que le nombre de Canadiens et Canadiennes diagnostiqués avec le diabète aura doublé entre 2000 et 2010, passant de 1,3 million environ 2,5 millions de personnes. À chaque heure qui s écoule, plus de vingt personnes reçoivent un diagnostic de diabète. Le nombre de personnes se sachant avec le diabète au Canada est très élevé, mais on estime que quelque personnes de plus vivraient avec la maladie, mais l ignoreraient toujours. Le fardeau économique Le diabète est une situation de crise pour la personne qui vit avec la maladie et pour ses proches. Mais le diabète est aussi une situation de crise financière pour le système de santé. Cette maladie monopolise une part de plus en plus grande des budgets provinciaux et térritoriaux en matière de soins de santé et contribuera l augmentation des dépenses prévues. Le fardeau économique du diabète au Canada devrait atteindre environ 12,2 milliards de dollars en 2010, montant calculé en dollars de 2005 en tenant compte de l indice du coût de la vie. Il s agit d une hausse de 5,9 milliards, soit près du double du montant en Les coûts de la maladie devraient connaître une autre hausse de 4,7 milliards de dollars additionnels en Le coût direct du diabète représente actuellement environ 3,5 % des dépenses du Canada en matière de soins de santé publique. Cette proportion devrait continuer de s accroître si l on se fonde sur l augmentation prévue du nombre de personnes avec le diabète au Canada. Le Modèle canadien des coûts du diabète : son potentiel et les prochaines étapes Le Modèle fournit le premier tableau exhaustif de l impact économique des diabètes de types 1 et 2 sur la société canadienne. Il permet aussi de générer des modèles de coûts provinciaux et des évaluations de la rentabilité des stratégies de prévention et d intervention relatives au diabète. L Association canadienne du diabète explorera ces possibilités, et plus encore, du Modèle pour déterminer comment l Association et les gouvernements pourraient l utiliser pour élaborer des politiques et stratégies efficaces en matière de diabète. En attendant, l Association demande aux gouvernements d intervenir immédiatement dans certains secteurs primordiaux, notamment l amélioration de la Stratégie canadienne du diabète et le renouvellement de l Initiative sur le diabète chez les Autochtones, l amélioration des stratégies fiscales l endroit des personnes avec le diabète et davantage d investissement dans la recherche sur le diabète. On estime qu entre 2010 et 2020, 1,2 million de nouveaux cas de diabète devraient être diagnostiqués, portant près de 3,7 millions le nombre de personnes avec atteintes de cette maladie. Selon ces projections, la partie de la population qui vit avec le diabète passerait de 4,2 % en ,3 % en 2010, pour finalement atteindre 9,9 % en L obésité de plus en plus répandue, la hausse de la sédentarité et le vieillissement de la population, de même que l évolution de la diversité ethnique liée l immigration, sont autant de facteurs qui contribuent et continueront de contribuer la progression du diabète au Canada. [ À chaque heure qui s écoule, vingt personnes reçoivent un diagnostic de diabète. ] 2 Un tsunami économique : le coût du diabète au Canada 3

4 Introduction L analyse présentée dans ce rapport a été effectuée au moyen du Modèle canadien des coûts du diabète, conçu par la société Informetrica Limited 1. Il s agit du premier modèle qui a utilisé le Système national de surveillance du diabète (SNSD) et l approche proposée dans le document Le fardeau économique de la maladie au Canada (FEMC) pour calculer l impact économique actuel et futur des diabètes de types 1 et 2 sur la société canadienne. Le Modèle peut : Qu est-ce que le diabète? établir une projection des coûts, de l incidence et de la prévalence du diabète ainsi que des comorbidités fréquentes chez les personnes avec cette maladie; Le diabète est une maladie chronique, souvent débilitante et parfois mortelle, qui se caractérise par une incapacité de l organisme produire de l insuline ou utiliser adéquatement l insuline produite. Ceci se traduit par une augmentation de la glycémie qui peut son tour entraîner des lésions aux organes, aux vaisseaux sanguins et aux nerfs. L insuline permet l organisme d utiliser le glucose comme source d énergie. déterminer, partir de données d efficacité, la rentabilité financière des initiatives mises de l avant pour retarder, voire prévenir, l apparition du diabète de type 2 et pour diminuer l occurrence et la gravité des complications associées la maladie; et être élargi de façon fournir de l information propre chaque province cela permettra des applications encore plus vastes pour évaluer la rentabilité des interventions, programmes et services potentiels qui pourraient aider les gouvernements dans l élaboration de ses futures stratégies en matière de diabète. Le Modèle est un outil important de lutte contre le diabète au Canada. D autres améliorations permettraient d agrandir la variété d analyses possibles. [ Le Modèle des coûts du diabète de l Association canadienne du diabète est un outil important de lutte contre le diabète au Canada. ] 4 1. Informetrica Limited. «Economic Cost of Diabetes in Canada: An Overview», Toronto, Ontario, Association canadienne du diabète, Association canadienne du diabète. «Diabetes Dictionary». Accessible : www. diabetes.ca/about-diabetes/what/dictionary/. Il existe trois types de diabète 2 : Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune qui survient lorsque le pancréas ne produit plus ou presque plus d insuline. Ce type de diabète, qui est incurable, se développe habituellement durant l enfance ou l adolescence et représente environ 10 % des cas. Les personnes avec cette maladie doivent recevoir des injections d insuline durant toute leur vie et porter une attention particulière leur alimentation et l activité physique. Le diabète de type 1 était anciennement appelé «diabète insulino-dépendant» ou «diabète juvénile». Le diabète de type 2 survient lorsque le pancréas ne produit pas assez d insuline pour répondre aux besoins de l organisme ou lorsque l organisme ne répond pas adéquatement l action de l insuline (insulinorésistance). Ce type de diabète se développe normalement un âge plus avancé (même s il peut tout de même toucher les personnes plus jeunes) et représente environ 90 % des cas. Il est également incurable. Le traitement consiste en une modification des habitudes de vie sur le plan alimentaire et de l activité physique et comprend également l emploi d antidiabétiques oraux ou l injection d insuline. Le diabète de type 2 était anciennement appelé «diabète non insulinodépendant» ou «diabète de l adulte». Un tsunami économique : le coût du diabète au Canada 5

5 Le diabète gestationnel est un type de diabète qui est diagnostiqué ou qui se manifeste pour la première fois pendant la grossesse. Il touche 2 4 % des femmes enceintes. En général, la glycémie revient la normale après l accouchement. La mère et l enfant présentent tous deux un risque plus élevé de développer un diabète de type 2 plus tard dans leur vie 3. On parle de prédiabète lorsque la glycémie est plus élevée que la normale, mais demeure sous le seuil du diagnostic de diabète de type 2 (c.-.-d. une glycémie plasmatique jeun égale ou supérieure 7,0 mmol/l). On estime près de 6 millions le nombre de Canadiens ayant reçu un diagnostic de prédiabète. Même si ce n est pas toujours le cas, un grand nombre de ces personnes (environ 50 %) développeront un diabète de type 2. Des recherches ont démontré que certaines complications long terme associées au diabète telles qu une maladie du cœur ou une atteinte nerveuse pourraient survenir durant la période de prédiabète 4. [ Une prise en charge efficace du diabète de type 2 se caractérise par trois facteurs importants, soit une saine alimentation, une activité physique régulière et le maintien d un poids santé. ] Environ 90 % de tous les cas de diabète sont des diabètes de type 2. Celui-ci est normalement diagnostiqué chez les personnes de 40 ans et plus, mais on le retrouve de plus en plus chez les enfants et les adolescents. Le nombre de personnes avec le diabète de type 2 augmente de façon alarmante en raison notamment des facteurs suivants 5 : Le vieillissement de la population le risque de développer un diabète de type 2 augmente avec l âge; L accroissement du taux d obésité l obésité augmente considérablement la probabilité de développer un diabète de type 2; Notre mode de vie de plus en plus sédentaire contribue accroître le taux d obésité, particulièrement chez les jeunes Canadiens; or, l obésité est un facteur de risque du diabète de type 2; Chez les Autochtones, le risque de développer un diabète de type 2 est de 3 5 fois plus élevé que dans la population générale; et Près de 80 % des nouveaux citoyens canadiens proviennent de populations dont le risque de développer un diabète de type 2 est plus élevé. Il s agit notamment de personnes d origine hispanique, asiatique, sud-asiatique ou africaine. 3. Association canadienne du diabète, Comité d experts des lignes directrices de pratique clinique. «Canadian Diabetes Association 2008 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada», Canadian Journal of Diabetes, 32(suppl. 1), 2008, p. S1-S Agence de la santé publique du Canada. «Fiches nationales de renseignements sur le diabète Canada 2007» ; Association canadienne du diabète. «Prediabetes: A chance to change the future». Accessible : prediabetes/. 5. Association canadienne du diabète. «Prévalence et coûts du diabète». Accessible : Le diabète peut entraîner de graves complications ainsi qu une mort précoce. 80 % des Canadiens avec le diabète meurent d une crise cardiaque ou d un accident vasculaire cérébral 6A ; 42 % des nouveaux patients ayant nécessité une dialyse rénale en 2004 avaient le diabète 6B ; Le diabète est la principale cause de cécité au Canada 6C ; Sur 10 amputations non traumatiques des membres, 7 résultent de complications liées au diabète 6D ; 25 % des personnes diabétiques souffrent de dépression 6E ; L espérance de vie des personnes avec le diabète de type 1 peut être réduite de façon importante, soit jusqu 15 ans 6F ; et L espérance de vie des personnes avec le diabète de type 2 peut être réduite de 5 10 ans 6F. 6A. Les maladies du cœur : (http://www.diabetes.ca/diabetes-and-you/what/prevalence/): Source : Association canadienne du diabète 2003, Lignes directrices de pratique clinique, p B. Les maladies rénales : (ICIS) : (http://secure.cihi.ca/cihiweb/disppage.jsp?cw_ page=media_07feb2007_f): Source : Rapports RCITO - Traitement du stade terminal de l insuffisance organique au Canada, (Rapport annuel 2006). Date de publication: le 7 février C. La cécité : Source: Association canadienne du diabète 2008, Lignes directrices de pratique clinique, p. S2. 6D. Les amputations : (http://www.ices.on.ca/webpage.cfm?site_id=1&org_id=67&morg_ id=0&gsec_id=0&item_id=1312&type=atlas); Sources : ICES, «Ontario Diabetes Atlas» E. La dépression : (http://www.diabetes.ca/files/cpg2008/cpg-2008.pdf); Source : Association canadienne du diabète 2008, Lignes directrices de pratique clinique, p. S2. 6F. Espérance de vie : (Association canadienne du diabète) prevalence-and-costs.pdf. 7. Agence de la santé publique du Canada. «Le diabète au Canada Fait et chiffres», Fiches nationales de renseignements sur le diabète Canada Accessible : 8. Association canadienne du diabète. «Prévalence et coûts du diabète». Accessible : Les personnes âgées au Canada sont plus susceptibles de vivre avec le diabète : en , 22 % des gens âgés de ans (environ 1 personne sur 5) ont reçu un diagnostic de diabète. Cette proportion est près de 10 fois plus élevée que celle enregistrée chez les Canadiens âgés de ans. Chez ce groupe d âge, la prévalence était de 2,3 %, soit une personne sur Le traitement dépend du type de diabète et consiste en une modification du mode de vie jumelée ou non la prise de médicaments, incluant l insuline. Une prise en charge efficace du diabète de type 2 se caractérise par trois facteurs importants, soit une saine alimentation, une activité physique régulière et le maintien d un poids santé. Il est également nécessaire de maîtriser la glycémie, la pression artérielle et la cholestérolémie pour réduire les complications liées au diabète. L autogestion de la maladie constitue un aspect essentiel de la prise en charge. Un dépistage régulier et un traitement précoce peuvent également réduire ou retarder jusqu 50 % des complications 8. 6 Un tsunami économique : le coût du diabète au Canada 7

6 Modèle canadien des coûts du diabète L analyse présentée dans ce rapport a été effectuée au moyen du Modèle canadien des coûts du diabète. Ce modèle, conçu par la société Informetrica Limited, fournit le premier tableau exhaustif de l impact économique actuel et futur des diabètes de types 1 et 2 sur la société canadienne. Il établit également une projection des coûts, de l incidence et de la prévalence du diabète ainsi que des comorbidités fréquentes chez les personnes avec le diabète. Projection de la prévalence du diabète Le Modèle estime la prévalence du diabète au sein de la population en se fondant sur les estimations nationales du taux de nouveaux cas et du taux de mortalité toutes causes confondues chez les personnes qui vivent avec le diabète, estimations (2005) tirées du Système national de surveillance du diabète (SNSD). Cette information est jumelée aux projections de population moyennes de Statistique Canada pour estimer le nombre total de cas de diabète diagnostiqués au fil du temps. Projection de l utilisation du système de santé Le SNSD donne une estimation de l utilisation du système de santé, toutes causes confondues, par des personnes diabétiques et non diabétiques. L écart entre les risques que présentent les deux groupes est exprimé sous forme d un taux net. Ce dernier, qui définit le risque additionnel attribuable au diabète, permet de projeter des mesures nettes ou additionnelles de l utilisation du système de santé, comme : les hospitalisations toutes causes confondues en jours; les visites chez les omnipraticiens; les visites chez les spécialistes; les hospitalisations pour des maladies cardiovasculaires; et les hospitalisations pour amputation. Projection des coûts Les frais afférents aux traitements et aux services sont calculés en multipliant la fréquence ou le nombre d utilisations par le nombre de personnes diabétiques, par âge et par sexe, au fil du temps. Les données sur les coûts de ces traitements et services sont tirées du rapport de Santé Canada intitulé Le fardeau économique de la maladie au Canada (FEMC) 9 et sont en dollars de 2005 (indexés). Les dépenses de santé peuvent être subdivisées en deux catégories : directes et indirectes. Les premières, qui représentent le coût des soins de santé, comprennent : les coûts directs d hospitalisation (y compris l amputation, la dialyse, etc.); les coûts nets d hospitalisation (additionnels) liés aux maladies cardiovasculaires; les coûts nets (additionnels) des visites l omnipraticien; les coûts nets (additionnels) des visites au spécialiste; et le coût des médicaments contre le diabète. L estimation des éléments nets spécifiques correspond l écart entre les coûts engendrés par les personnes diabétiques et les coûts engendrés par les non-diabétiques; il s agit donc des coûts additionnels attribuables au diabète. Quant aux coûts indirects, ils correspondent aux coûts économiques du diabète générés l extérieur du système de santé. Ils représentent la perte de l extrant économique découlant de la maladie (coûts liés la morbidité) ou du décès prématuré de la personne (coûts liés la mortalité) attribuable au diabète. Il est important de remarquer que plusieurs autres coûts, non utilisés dans ce modèle, peuvent également être associés au diabète : coût des soins de longue durée, dépenses pour la santé publique et dépenses en capital du secteur des soins de santé, coûts directs associés au soutien par des tiers tels que les aidants membres de la famille ou les bénévoles du secteur des soins de santé. Résumé des principales hypothèses La prévalence et les coûts du diabète mentionnés dans ce rapport sont fondés sur les hypothèses suivantes : Projections de population moyennes de Statistique Canada; Les taux d incidence chez les hommes et chez les femmes, pour tous les groupes d âge jusqu 69 ans, sont présumés, d après l Association canadienne du diabète dans le scénario de référence, atteindre 0,75 % par année ce qui est bien en deç de l augmentation annuelle nationale moyenne de 1,8 % observée entre 1998 et Cette prévision pourrait mieux refléter les développements futurs que l hypothèse du taux d incidence constant par âge et par sexe formulée par le SNSD et dans d autres prévisions standards; Les taux de mortalité par âge et par sexe correspondent la moyenne des trois dernières années des données disponibles du SNSD; La fréquence et l utilisation hospitalisations, consultations médicales, médicaments, etc. sont présumées être inchangées depuis la dernière observation; et Le coût unitaire de ces traitements et services est présumé être inchangé par rapport aux valeurs du FEMC indexées en dollars de 2005 l aide des coefficients de pondération appropriés des coûts des soins, obtenus de Statistique Canada et figurant dans le Modèle. Tous les coûts utilisés dans le Modèle sont en dollars de Il se peut que ces hypothèses soient très conservatrices et fassent en sorte que le Modèle sous-estime, au lieu de les surestimer, la prévalence et le coût du diabète dans l avenir. Analyse de sensibilité et du scénario Le Modèle permet l analyse de la sensibilité de la prévalence et de l estimation des coûts aux fluctuations des données démographiques nationales, des taux d incidence et de mortalité par âge et par sexe et du nombre annuel moyen de visites nettes aux omnipraticiens et aux spécialistes par les personnes diabétiques. D éventuelles améliorations pourraient élargir la gamme d analyses possibles avec ce modèle. Plus précisément, ce dernier pourrait servir déterminer, partir de données d efficacité, la rentabilité des initiatives destinées retarder ou prévenir l apparition du diabète de type 2 et réduire l occurrence et la gravité des complications de la maladie. Domaines de recherche et de développement futurs Pour demeurer pertinent, le Modèle doit être mis jour avec les révisions apportées aux données du SNSD et autres. Il doit également être en mesure de tenir compte des améliorations et révisions méthodologiques prévues aux données du rapport FEMC. Enfin, le développement de modèles provinciaux particuliers permettrait des applications encore plus larges pour l évaluation du rapport coût-efficacité des interventions potentielles, des programmes et des services, applications susceptibles d aider les gouvernements développer de nouvelles stratégies face au diabète. Ces modèles intégreraient probablement une combinaison de données nationales et provinciales, étant donné les limites des données au niveau provincial. 9. Santé Canada. «Le fardeau économique de la maladie au Canada, 1998», Ottawa, Ontario, Santé Canada, Accessible : 8 Un tsunami économique : le coût du diabète au Canada 9

7 Le diabète au Canada : des raisons de s alarmer Le diabète est pandémique l échelle mondiale. Alors que 30 millions de personnes vivaient avec cette maladie en 1980, on prévoit que plus de 400 millions de gens en seront diagnostiqués dans le monde en Selon le Modèle canadien des coûts du diabète, le nombre de personnes avec le diabète au Canada devrait presque doubler entre 2000 et 2010, passant de 1,3 million 2,5 millions de personnes. À chaque heure qui s écoule, plus de vingt personnes reçoivent un diagnostic de diabète. Et même si le nombre de Canadiens ayant reçu ce diagnostic est élevé, on estime que quelque personnes de plus vivraient avec la maladie, mais l ignoreraient toujours 9. [ À chaque heure qui s écoule, vingt personnes reçoivent un diagnostic de diabète. ] On s attend ce que le nombre de personnes avec le diabète augmente encore de 1,2 million entre 2010 et 2020, pour un total de 3,7 millions de personnes. Selon ces projections, la partie de la population qui vit avec le diabète passerait de 4,2 % en ,3 % en 2010, pour finalement atteindre 9,9 % en 2020 (voir Figure). Figure 1 Millions de patients 3,0 1,0 Diabète au Canada : Diabétiques (axe de gauche) 1 % 10. Fédération internationale du diabète. «Atlas du diabète de la FID» (4e éd.), Bruxelles, Belgique, Fédération internationale du diabète, Accessible : www. diabetesatlas.org. 11. Le Conference Board of Canada. «How Canada Performs: A Report Card on Canada (Health)». Accessible : 12. Agence de la santé publique du Canada. «Le diabète au Canada Faits et chiffres», Fiches nationales de renseignements sur le diabète, Canada Accessible : 8,0 % 6,0 % % % Proportion de la population (axe de droite) Taux de prévalence La prévalence accrue du diabète est frappante. Le Canada affiche le troisième plus haut taux de mortalité liée au diabète parmi les pays comparables, et ce taux de mortalité augmente régulièrement depuis les années Mais quelles sont les forces démographiques l origine de cette hausse? Tout d abord, comme il faut s y attendre, l augmentation de la population au cours de cette période en est en partie responsable. Les projections de population moyenne de Statistique Canada pour cette période prévoient une hausse de 8 %, ce qui expliquerait l augmentation de 9 % du nombre de personnes qui deviendront diabétiques au cours de la prochaine décennie. Deuxièmement, le vieillissement de la population canadienne se poursuivra tout au long de cette période. Puisque l incidence du diabète augmente avec l âge (voir Figure 2), ce facteur contribuera pour 13 % l augmentation du nombre de diabétiques au cours de la prochaine FIG 2 décennie. Figure 2 Taux par millier Taux d incidence chez les hommes et les femmes en Hommes Femmes > = 85 Figure 3 FIG 3 Facteurs d augmentation de la prévalence de Structure démographique actuelle 68 % Taux d incidence en hausse 10 % Augmentation de la population 9 % Vieillissement de la population 13 % Augmentation prévue du nombre de gens vivant avec le diabète : 1,2 million (hausse de 48 %) Troisièmement, le risque de développer un diabète a nettement augmenté depuis quelques années (jusqu 1 % par année pour presque tous les groupes d âge jusqu 70 ans, chez les deux sexes) 12. Les taux d obésité en hausse, le style de vie sédentaire et l évolution de la composition ethnique des nouveaux immigrants expliquent cette augmentation du risque. Ces facteurs ne disparaîtront pas et devraient même s intensifier entre 2010 et Ce rapport prévoit pour la prochaine décennie une augmentation annuelle de 0,75 % du taux d incidence chez les hommes et chez les femmes, dans tous les groupes d âge jusqu 70 ans (une hypothèse conservatrice), de même que des taux de mortalité constants dans tous les groupes d âge. La hausse des taux d incidence comptera pour environ 10 % de l augmentation du nombre de personnes avec le diabète au cours de la prochaine décennie (voir Figure 3). 10 Un tsunami économique : le coût du diabète au Canada 11

8 Le fardeau économique du diabète Le diabète représente pour les personnes avec cette maladie des frais médicaux trois fois plus élevés que ceux imputables aux personnes non atteintes. Pour la personne qui vit avec le diabète, les coûts directs liés aux médicaments et aux fournitures peuvent varier entre $ et $ par année 13. Afin de déterminer le coût global du diabète pour la société, Santé Canada a publié divers rapports sur le fardeau économique de la maladie au Canada. Ces rapports sont fondés la fois sur les coûts directs et les coûts indirects de la maladie. Les coûts directs comprennent tous les coûts pour lesquels des paiements ont été faits et les ressources utilisées dans le cadre du traitement, des soins et de la réadaptation nécessités par une maladie ou une blessure. Ces coûts incluent les soins l hôpital ou dans un établissement de soins, les soins primaires (généraux et spécialisés) et les médicaments. Les coûts indirects comprennent la valeur de la perte économique attribuable une absence du travail pour raison de maladie ou de blessure, ou un décès prématuré. Le Modèle canadien des coûts du diabète utilise la même méthode pour déterminer le fardeau économique actuel et futur du diabète au Canada. FIG 4 Figure 4 Milliards de dollars (2005) Coût du diabète au Canada : ,2 $ 1,1 $ 2000 Coûts directs 10,1 $ 2,1 $ Coûts indirects 13,8 $ 3,1 $ La figure 4 montre que le fardeau économique du diabète au Canada devrait atteindre environ 12,2 milliards de dollars en 2010 (montant calculé en dollars de 2005). Il s agit d une augmentation de 5,9 milliards de dollars, soit près du double, par rapport Le coût de la maladie devrait connaître une nouvelle hausse de 4,7 milliards de dollars d ici Les coûts directs du diabète représentent actuellement environ 3,5 % des dépenses du Canada en matière de soins de santé publique. Cette proportion devrait continuer de s accroître si l on se fonde sur l augmentation prévue du nombre de personnes avec le diabète au Canada. Les coûts directs estimés par le Modèle canadien des coûts du diabète comprennent 14,15 : les coûts directs d hospitalisation (y compris l amputation, la dialyse, etc.); les coûts nets d hospitalisation liés aux maladies cardiovasculaires; les coûts nets des visites l omnipraticien; les coûts nets des visites au spécialiste; et le coût des médicaments contre le diabète. Les coûts indirects estimés par le Modèle représentent la perte économique attribuable l impact du diabète sur la société et incluent 14,15 : les coûts de mortalité : la valeur, en termes de perte de production, du décès prématuré occasionné par les diabètes de types 1 et 2; et 13. Association canadienne du diabète. «Prévalence et coûts du diabète». Accessible : les coûts de l invalidité de longue durée : la valeur, en termes de perte de production, de la productivité réduite et de la période d absentéisme, pouvant être attribuée au diabète. 12 Un tsunami économique : le coût du diabète au Canada 13 Figure 5 FIG 5 Coût économique du diabète au Canada par source en 2010 Mortalité nette 67 % Médicaments contre le diabète 4 % Invalidité de longue durée 16 % Coût total prévu en 2010 : 12,2 milliards en dollars de 2005 Coûts nets d hospitalisation liés aux MCV 1 % Coûts nets des visites au médecin : Omnipraticien 2 % Coûts nets des visites au médecin : Spécialiste 2 % La figure 5 montre la distribution des coûts directs et indirects du fardeau économique du diabète. Le coût associé au décès prématuré représente environ les deux tiers du coût total prévu pour Les coûts directs représentent environ 17 % du total; les coûts d hospitalisation comptant pour plus de la moitié de cette tranche. Les forces démographiques favorables un accroissement du nombre de personnes avec le diabète entre 2010 et 2020 devraient mener une distribution similaire pour chaque facteur. L accroissement de la population compte pour 11 % de l augmentation des coûts, le vieillissement de la population pour 8 % et la hausse des taux d incidence pour 14 %, alors que la structure démographique actuelle compte pour 67 % (voir Figure 6). 14. Harris, S.B., Eko,é J.M., Zdanowicz, Y. et coll. «Glycemic control and morbidity in the Canadian primary care setting (results of the diabetes in Canada evaluation study)», Diabetes Research and Clinical Practice, 70(1), 2005, p Agence de la santé publique du Canada. «Le diabète au Canada Faits et chiffres», Fiches nationales de renseignements sur le diabète Canada Accessible : Figure 6 FIG 6 Facteurs d augmentation du coût du diabète de Structure démographique actuelle 67 % Taux d incidence en hausse 14 % Augmentation de la population 11 % Vieillissement de la population 8 % Figure 7 Augmentation prévue du coût : 4,7 milliards en dollars de 2005 (hausse de 39 %) Croissance annuelle moyenne, rajustée en fonction de l inflation, du coût du diabète au Canada entre 2010 et 2020 Total Invalidité de longue durée Mortalité nette Médicaments contre le diabète Coûts nets des visites au médecin : Spécialiste Coûts nets des visites au médecin : Omnipraticien Coûts nets d hospitalisation liés aux MCV Coûts directs d hospitalisation FIG 7 % 0,5 % 1,0 % 1,5 % % 2,5 % 3,0 % 3,5 % % 4,5 % Le coût moyen, rajusté en fonction de l inflation, du diabète au Canada devrait augmenter de 3,3 % par année entre 2010 et 2020 (voir Figure 7). Les coûts directs tels que l hospitalisation liée aux MCV et les soins primaires devraient connaître la hausse la plus rapide, soit de 4,3 % et 3,9 %, respectivement. Ces augmentations de coûts frapperont durement le système de santé au cours de la prochaine décennie.

9 Pour contrer le diabète : une once de prévention Cet accroissement des dépenses liées la santé résulte d augmentations sensibles des séjours l hôpital, des visites aux médecins et des interventions médicales telles que les amputations. En 2005, une admission sur dix était due au diabète et ses complications 16. D après la figure 8, le nombre de jours passés l hôpital en raison du diabète devrait passer de 1,9 million en ,6 millions en 2010 et 5,4 millions en Figure 8 Millions de jours Volume net des hospitalisations en jours : ,0 5,0 3,0 1,0 Les visites l omnipraticien passeront de 5 millions en 2000 plus de 14 millions en 2020, alors que les visites au spécialiste passeront de 3,2 millions en ,1 millions en En outre, le nombre d amputations devrait passer de en en Ces activités nécessiteront une augmentation sensible de la capacité d accueil du système de santé canadien, ce qui entraînera une hausse des coûts pour les gouvernements et les contribuables. Millions de visites 1 8,0 6,0 Visites nettes au spécialiste : Le diabète est une situation de crise pour la personne qui vit avec la maladie et pour ses proches. Mais le diabète est aussi une situation de crise financière pour le système de santé. Le traitement de la maladie et de ses complications monopolise une part de plus en plus grande du budget des soins de santé et entraînera bientôt une hausse vertigineuse des dépenses ce chapitre. Des changements s imposent tant au plan personnel qu au plan des politiques. À l heure actuelle, il n y a pas de moyen connu de prévenir le diabète de type 1. Par conséquent, il est nécessaire d investir dans l accès aux services de santé, l éducation, la recherche, ainsi que les fournitures et l équipement qui aideront la personne avec le diabète de type 1 gérer efficacement la maladie. Bien qu il existe une prédisposition génétique au diabète, plus de la moitié des cas de diabète de type 2 pourraient voir leur apparition retardée voire évitée par une saine alimentation et de l activité physique 17. Par exemple, une perte de poids de 5 % 10 % du poids corporel initial soit de 4,5 9,0 kg pour une personne de 90 kg s est avérée efficace pour réduire sensiblement le risque de diabète 18. Millions de visites 16, ,0 6, Visites nettes l omnipraticien : Millions d interventions 0,70 0,60 0,50 0,40 0,30 0,20 0, Nombre net de diabétiques hospitalisés pour une amputation : Hux, J.E., Booth, G.L., Slaughter, P.M. et coll., éd. «Diabetes in Ontario. An ICES Practice Atlas», Toronto, Ontario, Institute for Clinical Evaluative Sciences, Association canadienne du diabète, Comité d experts des lignes directrices de pratique clinique. «Canadian Diabetes Association 2008 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada», Canadian Journal of Diabetes, 32(suppl. 1), 2008, p. S1-S Agence de la santé publique du Canada. «Rapport du Système national de surveillance du diabète : le diabète au Canada, 2008». Accessible : 19. Gaede, P., Lund-Andersen, H., Parving, H.H., Pedersen, O. «Effect of a multifactorial intervention on mortality in type 2 diabetes», N Engl J Med., 358(6), 7 février 2008, p Association canadienne du diabète, Comité d experts des lignes directrices de pratique clinique. «Canadian Diabetes Association 2008 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada», Canadian Journal of Diabetes, 32(suppl. 1), 2008, p. S1-S Ékoé, J., Aras, M., Markon, P. et coll. «Insight Into Canadians Living With Type 2 Diabetes: A Survey Of Patients And Physicians», présentation la réunion annuelle de 2008 de la Société canadienne de cardiologie, Montréal, Québec. 22. Diabetes Task Force. «Report to the Ministry of Health and Long-Term Care», Toronto, Ontario, L atteinte des objectifs fixés par l Association canadienne du diabète dans ses lignes directrices de pratique clinique de 2008 pour la glycémie, le cholestérol et la tension artérielle aidera les personnes avec le diabète retarder, voire éviter, les complications de leur maladie. Chez les personnes avec le diabète de type 2, un traitement multifactoriel énergique visant améliorer la tension artérielle, le taux de cholestérol et la glycémie permet de réduire les événements cardiovasculaires et le taux de mortalité de 60 % et de 56 %, respectivement 19. De plus, une diminution de poids de 5 % 10 % peut améliorer sensiblement la réponse l insuline, la glycémie, la tension artérielle et le taux de cholestérol 20. Malheureusement, moins de la moitié des Canadiens avec le diabète de type 2 ont atteint la cible recommandée pour le taux d HbA1c et plus de la moitié ne savent pas quel est leur taux idéal d HbA1c 21. Moins de la moitié font vérifier régulièrement leur taux d HbA1c, leur tension artérielle et leur cholestérol, ou leur fonction rénale. Les sondages révèlent que les personnes qui vivent avec le diabète reçoivent trop peu d information et de soutien Un tsunami économique : le coût du diabète au Canada 15

10 La diminution de la prévalence du diabète au Canada se fera très progressivement. Elle requiert un changement individuel et social fondamental. Le Modèle canadien des coûts du diabète a été utilisé pour évaluer l impact d une campagne efficace menée dans le but de : (i) réduire le nombre de personnes qui développeront du diabète au cours de la prochaine décennie; (ii) réduire le nombre de complications attribuables la maladie de même que le nombre de visites au médecin de famille ou au spécialiste. Figure 9 Millions de personnes 3,5 3,0 2,5 1,5 1,0 0,5 Impact de la prévention du diabète Diabétiques en 2020 Statu Quo FIG (16 %) patients diabétiques de moins au cours de la prochaine décennie Stratégie de prévention $3.1 Augmentation nette du nombre de diabétiques de Figure 10 Nombre de diabétiques par personnes Impact de la prévention du diabète sur les taux de prévalence en 2020 Statu quo FIG 10 Stratégie de prévention Dans cette projection, l incidence des nouveaux cas chuterait de 2 % par année par rapport l incidence utilisée la section précédente. En outre, signe d une meilleure santé, le nombre annuel de visites par patient un médecin de famille ou un spécialiste baisserait de 0,5 % par année. Bien que ces hypothèses soient arbitraires, elles démontrent l efficacité d une action positive robuste pour réduire le fardeau individuel et sociétal du diabète. Une action positive axée sur la réduction du nombre de complications aurait des retombées sur les taux d hospitalisation, le nombre d amputations, l utilisation de médicaments, etc. Le Modèle canadien des coûts du diabète n est pas en mesure, dans sa version actuelle, de simuler les changements directs en termes de demande de services et de traitements, mais la prochaine version devrait offrir cette possibilité. Figure 11 Milliards de dollars (2005) Impact de la prévention du diabète sur les coûts en , ,0 6,0 Statu Quo FIG 11 Baisse des coûts directs de 0,3 milliard en 2020 (9 %) Baisse des coûts indirects de 1,0 milliard en 2020 (7 %) 3,1 $ 2,8 $ 13,8 $ Coûts directs en 2020 Coûts indirects en 2020 Stratégie de prévention Figure 12 Millions de visites 16, ,0 6,0 Impact de la prévention du diabète sur les visites au médecin en 2020 Statu Quo FIG 12 Visites nettes l omnipraticien en 2020 Stratégie de prévention 12,9 $ Baisse de 2,7 millions des visites l omnipraticien en 2020 (19 %) Baisse de 1,6 million des visites au spécialiste en 2020 (18 %) $3.1 Visites nettes au spécialiste en 2020 La Figure 9 montre l impact de ce programme : il réduit le nombre de personnes avec le diabète en ,5 millions par rapport 3,7 millions selon les prévisions actuelles. Malgré une chute de 16 % du nombre de nouveaux cas de diabète au cours de la décennie, dans l ensemble, le nombre de personnes qui vivent avec le diabète augmentera quand même d environ 1,0 million de personnes. La prévalence de la maladie passe de plus de 99 cas par environ 94 cas par en Ces chiffres sont encore considérablement plus élevés que les 73 par cas prévus en 2010 (voir Figure 10). Il n existe pas de solution rapide. La diminution du nombre de personnes avec le diabète au Canada requiert une planification et une action long terme. Bien que l absence de progrès marquants dans les efforts déployés pour éradiquer la maladie puisse être décourageante, ces efforts réussissent faire une différence dans le coût du diabète. Les coûts directs en 2020 seront de 9 % inférieurs ce qu ils seraient en l absence d une action pour contrer le diabète (voir Figure 11). Cette réduction aidera les gouvernements veiller ce que les dépenses liées la santé suivent l augmentation de la demande. La baisse plus importante des coûts directs par rapport aux coûts indirects tient de l hypothèse qu une éducation accrue des patients et une meilleure gestion des soins de santé pourraient diminuer le nombre annuel de visites un médecin de famille ou un spécialiste (c.--d. qu une meilleure gestion favorise une diminution du nombre de crises médicales). La Figure 12 montre que les visites un médecin de famille et un spécialiste baissent de 19 % et 18 %, respectivement, d ici Un tsunami économique : le coût du diabète au Canada 17

11 Prochaines étapes Le Modèle canadien des coûts du diabète et son potentiel Le Modèle est fondé sur les données disponibles au moment de son élaboration. Pour demeurer pertinent, ce modèle doit être régulièrement revu en fonction des nouvelles données ou des données mises jour et d autres facteurs, notamment : Le mode de prévision de la prévalence du diabète est généralement similaire la méthodologie adoptée par le SNSD au niveau national. Les révisions et les mises jour initiales du Modèle seront centrées sur l inclusion des données révisées du SNSD; Les coûts économiques sont extrapolés partir des données du rapport FEMC 2000, qui sont présentement en révision. Certains éléments ont été ajoutés l approche FEMC standard : la reconnaissance des comorbidités comme les maladies cardiovasculaires; et l utilisation des taux de mortalité toutes causes pour mettre en relief les risques accrus de décès lié aux comorbidités chez les diabétiques. Il sera nécessaire, l an prochain, d intégrer les améliorations et révisions méthodologiques prévues aux données du rapport FEMC, de même que le changement de l année de référence, soit 2000, par une année plus récente; et Les projections démographiques révisées fondées sur les estimations les plus récentes du recensement seront bientôt disponibles. Elles devraient cependant avoir un impact modeste sur la structure démographique. Ce rapport démontre le fardeau important que constitue le diabète au Canada et dont le poids ne se limite pas ceux qui sont directement touchés par la maladie. Tous les Canadiens en paieront le prix du fait de ses coûts directs et indirects. Le Modèle donne un portrait plus global de l impact économique de cette maladie sur la société canadienne : mais il pourrait faire beaucoup plus. Son potentiel comprend notamment ce qui suit : Des estimations de coûts précises du fardeau que représente le diabète au niveau des communautés, des régions et des provinces; Des études d impact plus raffinées comprenant des hypothèses détaillées issues de modèles épidémiologiques en vue d évaluer le rapport coût-efficacité des stratégies d intervention et de prévention; et Un traitement détaillé des comorbidités et des impacts connexes sur l état de santé, avec différents liens sur les coûts. L Association canadienne du diabète explorera ces possibilités, et plus encore, du Modèle pour déterminer comment l Association et les gouvernements pourraient l utiliser pour élaborer des politiques et stratégies efficaces en matière de diabète. Cependant, l exploration des autres usages possibles de ce modèle ne devrait pas empêcher les gouvernements de poser des gestes dès maintenant. L Association canadienne du diabète travaille déj au problème du fardeau économique que représente cette maladie au Canada. Pour ce faire, elle : concentre ses efforts et ses ressources sur les besoins des personnes diabétiques ou prédiabétiques; offre du matériel éducatif et des services aux diabétiques et aux professionnels de la santé; défend les droits des personnes diabétiques; appuie la recherche sur le diabète; et transpose les résultats de la recherche en applications pratiques l intention des fournisseurs de soins de santé et des personnes diabétiques. La nécessité d agir L Association canadienne du diabète dirige la lutte contre le diabète en aidant ceux qui vivent avec la maladie vivre sainement d ici ce qu on trouve un traitement : mais elle ne peut y parvenir seule. Les gouvernements doivent reconnaître l ampleur grandissante de ce fardeau et agir immédiatement. Leurs interventions pourraient notamment comprendre ce qui suit : 1. Stratégie canadienne du diabète et Initiative sur le diabète chez les Autochtones La Stratégie canadienne du diabète doit être améliorée de manière importante. Quant l Initiative sur le diabète chez les Autochtones, elle viendra échéance en Le gouvernement fédéral doit donc renouveler et améliorer considérablement ces deux stratégies en mettant l accent sur les points suivants : Accroître les investissements consentis pour la Stratégie canadienne du diabète et l Initiative sur le diabète chez les Autochtones; Mettre sur pied un organisme partenaire indépendant ayant des objectifs annuels et pluriannuels précis dans un nombre bien identifié de domaines; Mettre en place des programmes et des services pour les diabétiques et les prédiabétiques; Transposer les résultats de la recherche en applications pratiques pour la gestion du diabète, l intention des professionnels de la santé et des personnes qui vivent avec le diabète; et Répondre aux besoins particuliers et culturels des populations risque. 2. Une stratégie fiscale améliorée pour les Canadiens qui vivent avec le diabète Les dépenses courantes associées au diabète sont perçues par les personnes qui vivent avec la maladie comme un obstacle majeur la gestion efficace de la maladie. En fait, 57 % des Canadiens qui vivent avec le diabète affirment qu ils ne respectent pas le traitement prescrit du fait des coûts et du manque d accès aux médicaments, aux appareils et aux fournisseurs de soins de santé. Il en résulte des taux d hospitalisation supérieurs, des coûts plus élevés pour le système de santé et même des comorbidités et des complications plus graves. Il faut agir pour faire en sorte que les personnes avec le diabète puissent gérer leur maladie. Le gouvernement fédéral doit rapidement prendre des mesures pour régler les problèmes de coûts et d accès aux médicaments, aux appareils et aux fournitures par le biais de crédits d impôt bonifiés, de déductions pour frais médicaux plus généreuses et d autres formes de soutien du revenu. 18 Un tsunami économique : le coût du diabète au Canada 19

12 Références 3. Investissement accru dans la recherche de haute qualité orientée par les investigateurs L insuline a été découverte au Canada et l Association canadienne du diabète, par son financement, continue de faire en sorte que les chercheurs canadiens se maintiennent l avant-scène des percées dans le domaine de la lutte contre le diabète. Depuis 1975, l Association a investi plus de 95 millions de dollars pour soutenir l excellence dans la recherche sur le diabète menée dans les universités, les centres de recherche et les hôpitaux. Les États-Unis ont récemment investi 21,5 milliards de dollars dans la recherche et le développement. Le Canada a besoin d un engagement comparable l égard de la recherche afin de préserver et d alimenter le fruit des investissements précédents. Association canadienne du diabète. «Diabetes Dictionary». Accessible : Santé Canada. «Le fardeau économique de la maladie au Canada, 1998», Ottawa, Ontario, Santé Canada, Accessible : Association canadienne du diabète. «Prebiabetes: A chance to change the future». Accessible : L investissement public dans la prévention du diabète réduira la fois les coûts directs de la santé et le fardeau économique lié une production réduite. Un rapport récent a établi que la réception long terme, par les patients avec le diabète de type 2, d interventions cliniques appropriées peut permettre une économie de 4 dollars en soins actifs pour chaque dollar lié au médecin. Association canadienne du diabète. «Prévalence et coûts du diabète». Accessible : Hux, J.E., Booth, G.L., Slaughter, P.M. et coll., éd. «Diabetes in Ontario. An ICES Practice Atlas», Toronto, Ontario, Institute for Clinical Evaluative Sciences, Agence de la santé publique du Canada. «Fiches nationales de renseignements sur le diabète Canada 2007». Association canadienne du diabète, Comité d experts des lignes directrices de pratique clinique. «Canadian Diabetes Association 2008 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada», Canadian Journal of Diabetes, 32(suppl. 1), 2008, p. S1-S201. Conference Board of Canada. «How Canada Performs: A Report Card on Canada (Health)». Accessible : Health/mortality-diabetes.aspx#rates. Diabetes Task Force. «Report to the Ministry of Health and Long-Term Care», Toronto, Ontario, Ékoé, J., Aras, M., Markon, P. et coll. «Insight Into Canadians Living With Type 2 Diabetes: A Survey Of Patients And Physicians», présentation la réunion annuelle de 2008 de la Société canadienne de cardiologie, Montréal, Québec. [ L Association canadienne du diabète travaille déj Harris, S.B., Ekoé, J.M., Zdanowicz, Y. et coll. «Glycemic control and morbidity in the Canadian primary care setting (results of the diabetes in Canada evaluation study)», Diabetes Research and Clinical Practice, 70(1), 2005, p au problème du fardeau économique que représente cette maladie au Canada. ] Informetrica Limited. «Economic Cost of Diabetes in Canada: An Overview», Toronto, Ontario, Association canadienne du diabète, Fédération internationale du diabète. «Atlas du diabète de la FID» (4e éd.). Accessible : Krueger, H. «The Benefits of Investing in Appropriate Diabetes Care», Saarbrücken, Allemagne, VDM Verlag, Les maladies du cœur : (http://www.diabetes.ca/diabetes-and-you/what/ prevalence/): Source : Association canadienne du diabète 2003, Lignes directrices de pratique clinique, p. 58. Les maladies rénales : (ICIS) : (http://secure.cihi.ca/cihiweb/disppage. jsp?cw_page=media_07feb2007_f): Source : Rapports RCITO - Traitement du stade terminal de l insuffisance organique au Canada, (Rapport annuel 2006). Date de publication: le 7 février La cécité : Source: Association canadienne du diabète 2008, Lignes directrices de pratique clinique, p. S2. Les amputations : (http://www.ices.on.ca/webpage.cfm?site_id=1&org_ id=67&morg_id=0&gsec_id=0&item_id=1312&type=atlas); Sources : ICES, «Ontario Diabetes Atlas» La dépression : (http://www.diabetes.ca/files/cpg2008/cpg-2008.pdf); Source : Association canadienne du diabète 2008, Lignes directrices de pratique clinique, p. S2. Espérance de vie : (Association canadienne du diabète) ca/files/prevalence-and-costs.pdf. Agence de la santé publique du Canada. «Le visage du diabète au Canada». Accessible : Agence de la santé publique du Canada. «Rapport du Système national de surveillance du diabète au Canada, 2008». Accessible : gc.ca. 23. Krueger, H. «The Benefits of Investing in Appropriate Diabetes Care», Saarbrücken, Allemagne, VDM Verlag, Gaede, P., Lund-Andersen, H., Parving, H.H., Pedersen, O. «Effect of a multifactorial intervention on mortality in type 2 diabetes», N Engl J Med., 358(6), 7 février 2008, p

13 Un tsunami économique le coût du diabète au Canada Décembre 2009 À propos de l Association canadienne du diabète Dans tout le pays, l Association canadienne du diabète mène la lutte contre le diabète en aidant les gens vivant avec le diabète vivre des vies saines, pendant que nous poursuivons nos recherches qui, nous l espérons, nous mèneront la découverte d un remède. Nos efforts reçoivent l appui d un réseau communautaire de bénévoles, d employés, de professionnels dans le domaine des soins de santé, de chercheurs et de partenaires. En offrant de l éducation et des services, en défendant les droits des gens qui vivent avec le diabète, en soutenant la recherche, et en traduisant la recherche en applications pratiques - nous tenons la promesse de notre mission BANTING ( ) diabetes.ca Cette initiative a été rendue possible grâce une subvention sans restriction de Nous tenons remercier Novo Nordisk Canada Inc. pour son engagement soutenu l égard du diabète au Canada. 22 Un tsunami économique : le coût du diabète au Canada 23

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES

LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES PREVENTION SOMMAIRE EPIDEMIOLOGIE La prévalence du diabète traité est estimée en 2009 à 4,4 % de la population résidant en France soit 3 millions

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Province de la Nouvelle-Écosse. Financement de la pompe à insuline. Trousse d information

Province de la Nouvelle-Écosse. Financement de la pompe à insuline. Trousse d information Province de la Nouvelle-Écosse Financement de la pompe à insuline Trousse d information Avril 2012 1 Avantages de la thérapie par pompe à insuline Des études ont démontré que les personnes atteintes de

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Kaaren Neufeld, présidente de l Association des infirmières et infirmiers du Canada Ottawa

Plus en détail

Province de l Alberta Financement de la pompe à insuline Trousse d information

Province de l Alberta Financement de la pompe à insuline Trousse d information Province de l Alberta Financement de la pompe à insuline Trousse d information Avril 2012 1 Avantages de la thérapie par pompe à insuline Des études ont démontré que les personnes atteintes de diabète

Plus en détail

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015 Université d Ottawa Cadre de référence Budget 2014-2015 L Université d Ottawa souhaite communiquer à la communauté universitaire les priorités, les enjeux et les défis auxquels elle fera face pour la préparation

Plus en détail

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Mai 2014 Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Comme nous l avons annoncé dans notre bulletin du 15 avril, l ICIS prévoit lancer son nouveau site Web interactif sur les données

Plus en détail

Travaillons ensemble pour atteindre des poids santé : Contrer le tsunami du diabète

Travaillons ensemble pour atteindre des poids santé : Contrer le tsunami du diabète Travaillons ensemble pour atteindre des poids santé : Contrer le tsunami du diabète Recommandations de l Association canadienne du diabète présentées au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Plus en détail

DROITS ET RESPONSABILITÉS

DROITS ET RESPONSABILITÉS CHARTE INTERNATIONALE DES DROITS ET RESPONSABILITÉS DES PERSONNES ATTEINTES DU DIABÈTE CHARTE INTERNATIONALE DES DROITS ET RESPONSABILITÉS DES PERSONNES ATTEINTES DU DIABÈTE - 1 Introduction Le diabète

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Ce mémoire est présenté par : Association canadienne des hygiénistes dentaires (ACHD) Sommaire La santé buccodentaire

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure Un énoncé de position de l AFIC Résumé L infrastructure est un investissement pas une dépense. C est un investissement dans la prospérité économique,

Plus en détail

On peut également avoir accès à ce rapport sur le site Web de Agence de santé publique du Canada à l adresse suivante : http://www.phac-aspc.gc.

On peut également avoir accès à ce rapport sur le site Web de Agence de santé publique du Canada à l adresse suivante : http://www.phac-aspc.gc. Notre mission consiste à promouvoir et protéger la santé des Canadiens et des Canadiennes par le leadership, le partenariat, l innovation et l action en santé publique. Agence de santé publique du Canada

Plus en détail

Mémoire de l Association canadienne du diabète. au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Mémoire de l Association canadienne du diabète. au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire de l Association canadienne du diabète au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre du processus prébudgétaire 2015 Août 2014 L Association canadienne du diabète (l

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada FONDATION DES MALADIES DU CŒUR ET DE L AVC La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada Mémoire à l intention

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

le Canada à l heure de la remise en question

le Canada à l heure de la remise en question Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Tracer une nouvelle voie Enjeu : malgré les réponses que nous tentons d apporter au problème du diabète, le Canada risque aujourd hui de basculer

Plus en détail

Hausse immédiate du taux : pourquoi il est grand temps de hausser la taxe d accise sur le tabac

Hausse immédiate du taux : pourquoi il est grand temps de hausser la taxe d accise sur le tabac Hausse immédiate du taux : pourquoi il est grand temps de hausser la taxe d accise sur le tabac Association médicale canadienne Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire Fiche d information sur les services de garde Les familles se sont rendu compte qu un accès insuffisant à des services de garde abordables et de qualité constituait un obstacle pour : trouver et garder

Plus en détail

CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES

CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES CANADIAN ALLIANCE OF STUDENT ASSOCIATIONS ALLIANCE CANADIENNE DES ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES Document d information Le coût élevé des études retarde l accès des étudiants à l autonomie financière Compte tenu

Plus en détail

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Quel est l enjeu «Les maladies chroniques constituent le principal problème de morbidité à l échelle mondiale et un obstacle majeur au

Plus en détail

Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu

Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu Présentation dans le cadre des consultations prébudgétaires du ministre des Finances du Québec portant sur le budget 2004-2005

Plus en détail

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Préparé par l Association canadienne pour l intégration communautaire

Plus en détail

Un centre sur les neurosciences

Un centre sur les neurosciences Sommaire Un centre sur les neurosciences Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Le 6 août 2014 Centre des sciences de la santé Sunnybrook L incidence des maladies du système

Plus en détail

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles J'ai le plaisir de vous faire parvenir votre énoncé de la politique de placement pour la Série Portefeuilles de revenu. Celui-ci vous servira

Plus en détail

Selon ce sondage en ligne mené à l échelle nationale du 10 au 23 septembre 2014 :

Selon ce sondage en ligne mené à l échelle nationale du 10 au 23 septembre 2014 : SOMMAIRE À LA DIRECTION Dans un nouveau sondage mené à l échelle nationale auprès de 3 000 Canadiens par Greenberg Quinlan Rosner Canada pour le compte de l Institut Broadbent, on a posé des questions

Plus en détail

LA GARANTIE DES FONDS ASTRA

LA GARANTIE DES FONDS ASTRA LA GARANTIE DES FONDS ASTRA Pour les régimes individuels En vigueur à compter du 26 novembre 2012 TABLE DES MATIÈRES Résumé des options de garantie...2 Comment choisir une option de garantie?...2 Garantie

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

Le diabète : une véritable épidémie

Le diabète : une véritable épidémie Le diabète : une véritable épidémie Le diabète frappe 150 millions de gens dans le monde. Deux millions sont canadiens. Ils seront deux fois plus nombreux dans 20 ans. Ceux qui en souffrent voient leur

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations prébudgétaires provinciales 2008-2009 Conseil du patronat

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL Novembre 2006 Collecte, analyse des données et rédaction Nicaise Dovonou, agent de recherche en santé au travail, Direction de santé publique, Agence de la santé et des

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

OBÉSITÉ AU CANADA. Aperçu

OBÉSITÉ AU CANADA. Aperçu OBÉSITÉ AU CANADA Aperçu Promouvoir et protéger la santé des Canadiens grâce au leadership, aux partenariats, à l innovation et aux interventions en matière de santé publique Agence de la santé publique

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

Le diabète et vous : Gérez votre mode de vie. Réduisez vos risques. fmcoeur.ca

Le diabète et vous : Gérez votre mode de vie. Réduisez vos risques. fmcoeur.ca Le diabète et vous : Gérez votre mode de vie. Réduisez vos risques. fmcoeur.ca Le saviez-vous? Le diabète est un facteur de risque associé aux maladies du cœur et aux AVC. Environ 1,8 million de Canadiens

Plus en détail

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada F É D É R A T I O N D E L H A B I T A T I O N C O O P É R A T I V E D U C A N A D A Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada Rapport produit par Will Dunning Inc. pour la Fédération de l habitation

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

Objectifs d'insertion en emploi 2006-2017 Population autochtone, région du Québec Notes de lecture, calculs et résultats

Objectifs d'insertion en emploi 2006-2017 Population autochtone, région du Québec Notes de lecture, calculs et résultats Commission de développement des ressources humaines des Premières Nations du Québec (EDRHA de l'apnql) Collectif des services d'emploi et de formation de 29 communautés de Premières nations et de 4 centres

Plus en détail

Etat de la connaissance sur la santé des immigrants au Canada

Etat de la connaissance sur la santé des immigrants au Canada Etat de la connaissance sur la santé des immigrants au Canada Marie Hélène Chomienne PLRS 2011 Université d Ottawa IRHM 4E COLLOQUE INTERNATIONAL DES PROGRAMMES LOCAUX ET RÉGIONAUX DE LA SANTÉ (PLRS) 27

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

La dette de consommation au Québec et au Canada

La dette de consommation au Québec et au Canada La dette de consommation au Québec et au Canada par : James O Connor Direction des statistiques sur les industries INTRODUCTION La croissance de l endettement à la consommation au Québec et au Canada entre

Plus en détail

Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes. Consultation pré-budgétaire 2010

Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes. Consultation pré-budgétaire 2010 Consultation pré-budgétaire 2010 Introduction L (AFIC) est heureuse de l occasion de faire cette présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes alors que le Comité entreprend

Plus en détail

www.ekos.com Préparé par :

www.ekos.com Préparé par : SOMMAIRE Préparé par : EKOS RESEARCH ASSOCIATES Ottawa 359, rue Kent, bureau 300 Ottawa (Ontario) K2P 0R6 Tél. : 613-235-7215 Téléc. : 613-235-8498 Courriel : pobox@ekos.com Toronto 181, avenue Harbord

Plus en détail

Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le

Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le Comité consultatif sur le Test du capital minimal Page

Plus en détail

Rapport de recommandations

Rapport de recommandations Comment s assurer que les personnes souffrant d ostéo-arthrite et d arthrite rhumatoïde reçoivent des soins optimaux de par l Europe: recommandations EUMUSC.NET En partenariat avec EULAR et 22 centres

Plus en détail

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Amélioration des soins de santé pour les Canadiens

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Amélioration des soins de santé pour les Canadiens LE BUDGET DE 1999 Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur Amélioration des soins de santé pour les Canadiens février 1999 L engagement : l assurance-santé «Nous avons déjà promis de consacrer davantage

Plus en détail

Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac

Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac Table des matières INTRODUCTION... 2 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR LA LOI SUR LA RÉGLEMENTATION DE

Plus en détail

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public ENQUÊTE NATIONALE SUR LA POPULATION CANADIENNE Document destiné à l Association canadienne du diabète Préparé par Environics

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

JOURNÉE INTERNATIONALE DE L ALPHABÉTISATION 2008 L alphabétisation, le meilleur remède

JOURNÉE INTERNATIONALE DE L ALPHABÉTISATION 2008 L alphabétisation, le meilleur remède JOURNÉE INTERNATIONALE DE L ALPHABÉTISATION 2008 L alphabétisation, le meilleur remède Cette année, la Journée internationale de l alphabétisation mettra l accent sur les liens existant entre l alphabétisation

Plus en détail

Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux

Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux Bureau du surintendant des institutions financières Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial Institutions Des régimes de retraite mieux financés dans un système équilibré

Plus en détail

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes 1. Introduction Condition féminine Canada est l organisme fédéral

Plus en détail

Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013

Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013 Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction par intérim Premier vice-président et chef de la direction

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Plan d action pour les services de santé non assurés

Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action national des Premières Nations pour les services de santé non assurés (SSNA) Avec la participation et l orientation du Comité des Chefs

Plus en détail

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu :

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : un contexte difficile pour faire face au choc du vieillissement de la population 39 e Congrès de l ASDEQ Ottawa 15 mai 2014 François

Plus en détail

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Stratégie de gestion financière Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Communication des résultats / 1 La Stratégie de gestion financière annuelle de la Province du Manitoba

Plus en détail

ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC

ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC Pierre-Carl Michaud, ESG UQAM, CIRPÉE, CIRANO et Chaire de recherche Industrielle Alliance sur les enjeux

Plus en détail

Le Canada rural, ça compte

Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte 1 Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte Les régions rurales du Canada sont importantes pour la santé et la prospérité du pays. Malheureusement, les habitants

Plus en détail

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Association médicale canadienne Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Plus en détail

Les chutes des personnes âgées : un enjeu majeur de santé publique

Les chutes des personnes âgées : un enjeu majeur de santé publique Accidents de la vie quotidienne : surveillance et prévention Les chutes des personnes âgées : un enjeu majeur de santé publique Gaëlle PÉDRONO Chargée d études scientifiques Julie BODARD, Laure CARCAILLON,

Plus en détail

La surveillance utile : un guide pour vous. De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie

La surveillance utile : un guide pour vous. De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie La surveillance utile : un guide pour vous De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie Surveillance de la glycémie La vérification du taux de glucose (glycémie)

Plus en détail

Bâtir. Protéger. Prospérer. Façonnez votre avenir financier avec VU Manuvie

Bâtir. Protéger. Prospérer. Façonnez votre avenir financier avec VU Manuvie Bâtir. Protéger. Prospérer. Façonnez votre avenir financier avec VU Manuvie Un produit simple et commode, qui réunit protection d assurance vie et placements fiscalement avantageux Assurance vie universelle

Plus en détail

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé primaires) Définition Pourcentage des patients âgés de 18 ans et plus qui sont atteints d hypertension et qui ont subi tous les tests suivants

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013 10 défis pour le médecin de famille Divulgation de conflits d intérêt potentiel Modérateur / conférencier / comité aviseur

Plus en détail

La santé des Canadiens

La santé des Canadiens La santé des Canadiens La santé d une personne est influencée par toute une série de facteurs, allant de sa composition génétique, à ses conditions de vie et de travail, et à la qualité et la disponibilité

Plus en détail

Annexe technique à la Note Économique

Annexe technique à la Note Économique Annexe technique à la Note Économique «Les effets pervers des taxes sur le tabac, l alcool et le jeu» publiée par l Institut économique de Montréal le 22 janvier 2014 Dans le cadre de la publication d

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS Quel était l objet du sondage? Le gouvernement de l Île-du-Prince-Édouard entend modifier sa loi actuelle sur les services en français de façon qu elle réponde aux

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Le diabète et ses complications

Le diabète et ses complications Le diabète et ses complications Toujours plus de diabétiques De quoi s agit-il? On est diabétique lorsqu on a trop de sucre dans le sang. Normalement, notre taux de sucre dans le sang (glycémie) à jeûn

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance

Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance Compte rendu de l examen par le BSIF des coefficients du risque d assurance Le présent document précise encore davantage les données et la méthodologie utilisées par le BSIF pour calculer les marges pour

Plus en détail

LA POLITIQUE CANADIENNE DU SPORT PRIORITÉS DES GOUVERNEMENTS FÉDÉRAL, PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX POUR UNE ACTION CONCERTÉE DANS LE DOMAINE DU SPORT

LA POLITIQUE CANADIENNE DU SPORT PRIORITÉS DES GOUVERNEMENTS FÉDÉRAL, PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX POUR UNE ACTION CONCERTÉE DANS LE DOMAINE DU SPORT 1142 Fre-OFC.qxd 9/10/07 8:59 AM Page 1 LA POLITIQUE CANADIENNE DU SPORT PRIORITÉS DES GOUVERNEMENTS FÉDÉRAL, PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX POUR UNE ACTION CONCERTÉE DANS LE DOMAINE DU SPORT 2007-2012 TABLE

Plus en détail

ANALYSE DE L INVESTISSEMENT DE LA SCC DANS LA RÉDUCTION DES FACTEURS DE RISQUE DE CANCER

ANALYSE DE L INVESTISSEMENT DE LA SCC DANS LA RÉDUCTION DES FACTEURS DE RISQUE DE CANCER ANALYSE DE L INVESTISSEMENT DE LA SCC DANS LA RÉDUCTION DES FACTEURS DE RISQUE DE CANCER ET LA PRÉVENTION DU CANCER POUR LA PÉRIODE DE 2006-2011 PRÉPARÉ PAR : RUDY VALENTIM DIRECTEUR, ÉVALUATION, INSTITUT

Plus en détail

RAPPORT-SYNTHÈSE SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC ÉTUDE SUR LES IMPACTS SOCIAUX DES ACTIVITÉS DE LA SOCIÉTÉ

RAPPORT-SYNTHÈSE SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC ÉTUDE SUR LES IMPACTS SOCIAUX DES ACTIVITÉS DE LA SOCIÉTÉ SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC SUPPLÉMENT ÉTUDE SUR LES IMPACTS SOCIAUX DES ACTIVITÉS DE LA SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC RAPPORT-SYNTHÈSE LE LOGEMENT SOCIAL ET COMMUNAUTAIRE : DES INTERVENTIONS PAYANTES

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Travailleurs Résultats tirés

Plus en détail

Liste des recommandations

Liste des recommandations RECOMMANDATIONS À TOUS LES MINISTÈRES ET ORGANISMES L EXERCICE DES POUVOIRS DISCRÉTIONNAIRES DE L ADMINISTRATION: Que lorsque, dans l exercice de ses pouvoirs discrétionnaires, l Administration prend une

Plus en détail

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1 Quel rôle peuvent jouer les régimes d assurance maladie pour amener l individu à avoir une gestion active de son capital santé : l exemple du Parcours Prévention au RSI Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe

Plus en détail

Prévenir... le risque cardiovasculaire

Prévenir... le risque cardiovasculaire Prévenir... le risque cardiovasculaire 10 Les facteurs de risque favorisant les maladies cardiovasculaires Les facteurs que l on ne choisit pas... L âge : le vieillissement contribue à augmenter le risque

Plus en détail

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique LE BUDGET DE 1999 Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur Maintien d une saine gestion financière et économique février 1999 «la dernière année se caractérise par un incroyable climat d incertitude économique,

Plus en détail

Instituts de recherche en santé du Canada. Rapport financier trimestriel Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2011

Instituts de recherche en santé du Canada. Rapport financier trimestriel Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2011 Rapport financier trimestriel Pour le terminé le 31 décembre 2011 1. Introduction Le présent rapport financier devrait être lu de concert avec le Budget principal des dépenses, le Budget supplémentaire

Plus en détail

VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN

VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN Mémoire présenté aux fins du budget de 2016 29 janvier 2016 Présenté par : Peter Kondos, Ph. D. Président

Plus en détail