Année 2016 GESTION DES DECHETS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Année 2016 GESTION DES DECHETS"

Transcription

1 Année 2016 GESTION DES DECHETS

2 Contexte et périmètre d action UN TERRITOIRE COHERENT ET INNOVANT CC Pays de Thann RI : 2010 CC Cernay et Environs RI : communes, habitants typologie mixte à dominante urbaine RI au volume DMA : 523 kg/hab (gravats et DV) valorisation matière s élève à environ 65 % dont 1/3 liée aux biodéchets et déchets verts CC Vallée Doller et du Soultzbach RI : 2011 Gestion de deux déchèteries (1991) Collecte sélective (1999) PAP - extension des consignes (2012) Collecte des ordures ménagères résiduelles et des biodéchets en PAP (2010) SM4 139 communes hab. PLP PM : fusion CCPT et CCCE en 2013 = CC Thann Cernay 2

3 Tarification et collecte HISTORIQUE DU TERRITOIRE Mode de recouvrement : CCCE (avant 2007) : REOM au foyer (270 / foyer) CCPT (avant 2010) : TEOM (C1 : 10,72% et C2 : 13,56%) CCVDS (avant 2011) : REOM à l habitant (1 part par personne) Mode de collecte : C1 ou C2, en vrac 3

4 Tarification et collecte LE CHOIX DE LA REDEVANCE Objectif : Baisse des tonnages d OMR Pourquoi : coût de traitement des OMR élevé (190 ), y compris transfert (50 ) Pas d incitation à la réduction et à la prévention avec la TEOM Opportunité : les biodéchets Gisement 30% Réduction des OMR (gisement plus sec) Coût de traitement plus faible, soit 65 /t facturé* Aide CG68 (en 2010) Traitement sur place (pas de transfert) * coût réel environ 100 /t, mais choix d un effet incitatif 4

5 Redevance incitative CHANGEMENTS MAJEURS, L EXEMPLE D UN TERRITOIRE (CCTP) Avant 2010 Financement Service de collecte TEOM Régie Modalités de collecte Fréquence Vrac, sacs ou bacs C1 et C2 Depuis le 1 er janvier 2010 Financement Redevance Incitative au volume Service de collecte Prestation de service Modalités de collecte Conteneurisation OMR + Biodéchets Fréquence C0,5* (OMR) + C1 (Bio) * Habitat collectif et hypercentres C1 5

6 Redevance Incitative MISE EN PLACE SUR L EX-CCTP Décembre 2008 délibération de la CC + lancement de AO marché de conteneurisation (attribué au printemps 2009) Septembre Novembre 2009 enquêtes et recensement de emplacements (10 enquêteurs sur 3 mois) Septembre 2009 AO marché de collecte 2 CC (attribué en novembre) Octobre - Décembre 2009 distribution des bacs (OMR et biodéchets) + réunions publiques 4 janvier 2010 démarrage des nouvelles modalités de collecte (C0,5 OMr + C1 bio) 6

7 Nouveau dispositif de collecte EVOLUTION DU DISPOSITIF A PARTIR DE 2010 Ordures Ménagères Résiduelles Biodéchets (restes de repas, poissons, viandes, coquilles d oeufs, crustacés, épluchures, cartons souillés, boites de pizza, mouchoirs en papier, essuietout, déchets verts en petite quantité, ) Collecte sélective (recyclables) Collecte = C0,5 (hors hyper-centre + immeubles) en C1 PM : en 2009 collecte OMR C1 ou C2 Collecte = C1, 100% Pavillonnaire + Habitat vertical Sacs jaunes = C0,5 Déchèteries 7

8 Aspects pratiques LA FACTURATION en interne Choix primordial du logiciel : PROFLUX (Tradim) 2 entités de facturation CCTC ( x2) CCVDS (1 560 x2) foyers dont logements en habitat vertical 1,5 équivalent temps plein (CCVDS + CCTC) Édition par le CC et envoi par le Trésor Public Recouvrement : impayés < 2% Parc de bacs : OMR bio Estimation de collecte de bacs / semaine 8

9 Aspects pratiques LES RESULTATS GLOBAUX Tonnages collectés 249 kg / hab en 2009 (1 flux OMR y compris bio) 158,2 kg / hab en 2014 : 94,4 kg OMR + 63,8 kg bio 36 % de baisse répartis : Augmentation de la collecte sélective (28 % entre 2009 et 2015) Augmentation des apports en déchèterie (+ de 20 filières en constante évolution) Plan de prévention Effet de la crise Nomadisme des déchets (estimé à 10 kg/hab) Coût par habitant, lissé = 106 depuis

10 Aspects pratiques LES INDICATEURS FINANCIERS Prestation de service Collecte sélective : Collecte + tri + refus : soit 25,51 /hab Achat sacs de tri : ( sacs), soit 1,92 /hab Gestion des déchèteries : soit 26,71 /hab Collecte OMR + bio : soit 34,24 /hab Achat sacs compostables : : ( sacs), soit 1,78 /hab Achats bacs OMR (amort. 6 ans) : soit 1,27 /hab Traitement OMR + bio : soit 26,35 /hab Collecte verre : soit 2,00 /hab Aides d Eco-Emballages : soit 15,53 /hab Valorisation matière : soit 5,71 /hab (Valorplast, Coved Négoce, Verre ) Budget 2015 :

11 Refus (%) kg/hab La collecte EVOLUTION DES QUANTITES COLLECTEES , , ,6 67, ,56 58,06 52,98 55, ,5 13,98 13,06 9,69 11,66 9,8 10, ,06 6,18 7, Sacs Jaunes Refus 2007 : augmentation du tri liée à la mise en place de la RI sur l ex-ccce 2010 : augmentation du tri liée à la mise en place de la RI sur l ex-cctp 2012 : extension des consignes de tri à tous les plastiques 11

12 La collecte sélective L EXTENSION DES CONSIGNES DE TRI À TOUS LES PLASTIQUES Intérêt : Orientation vers des filières très différentes (matières premières secondaires, CSR : combustibles solides de récupération) Création d'emplois dans la mise en place de nouvelles filières de traitement Economie des ressources issues du pétrole, meilleure gestion des matières plastiques Extension des consignes : Opportunité de recycler + Simplifier le geste du tri Diminuer les refus Valoriser des nouvelles résines plastiques Toute nouvelle consignes = augmentation des tonnages de toutes les autres filières Les résultats (emballages triés) Les films et sacs d emballages (1,60 kg/hab) Les pots et barquettes (1,49 kg/hab) Bouteilles et flaconnages (6,70 kg/hab) 12

13 Les performances globales DMA DEPUIS 2009 (Y COMPRIS GRAVATS) OMR BIO CS Verre Déchèteries kg/hab DMA dont en déchèteries CS avec verre 119 kg/hab/an DV 47, , Gravats Encombrants La valorisation matière s élève à environ 65 % : 1/3 liée aux biodéchets, déchets verts, CSR (3%) et évaporation L incinération 18 %, enfouissement 17 % Taux de refus bio < 2 % 13

14 Les déchèteries TONNAGES COLLECTES (TONNES ET KG/HAB) Aspach-le-Haut * Total 6962 t (182 kg) 8625 t (226 kg) 9667 t (230 kg) dont Gravats 1867 (49) 2336 (61) 2062 (51) Encombrants 2691 (70) 3193 (84) 2895 (69) Métaux 518 (13,5) 597 (15,6) 361 (8,6) Papiers-cartons 213 (5,6) 348 (9) 389 (9,3) Bois / / 1140 (27) Déchets verts 927 (24) 1748 (46) 1839 (44) *Environ passages/an - Badges 36 passages/an Accès payant professionnels (quantités limitées) Willer-sur-Thur (1905 hab., 2015) Total / 382 t (204 kg) 686 t (360 kg) dont Gravats / 91 (48) 228 (120) Encombrants / 209 (111) 207 (107) Métaux / 45 (24) 30 (15,8) Papiers-cartons / 32 (17) 31 (16,3) Déchets verts / / 175 (92) 14

15 tonnes Les déchèteries EVOLUTION DES TONNAGES : mise en place du contrôle d accès Gravats Encombrants Métaux Papiers-cartons Bois Déchets verts REP DEEE REP Meubles REP DDS Autres 15

16 Les déchèteries DEEE EN DECHETERIES Eco-organisme : Prestataire : Mise en place : ECOLOGIC COVED juin 2007 (127 t, soit 3,3 kg) Ecrans 59 t 1,4 kg Gros Electroménager Froid 52 t 1,2 kg Gros Electroménager Hors Froid 78 t 1,8 kg PAM (Petits Appareils en Mélange) 145 t 3,5 kg Total 334 t 7,9 kg Ces chiffres doivent être complétés par ceux des autres collecteurs (revendeurs, grandes surfaces, professionnels du métier, Emmaüs ) 16

17 La redevance incitative TARIFICATION % des foyers à moins de 270 C0,5 OMR + C1 BIO C1 OMR + C1 BIO 60 l 80 l 120 l 140 l 180 l 240 l 340 l 360 l 660 l 200,20 223,08 269,36 292,76 339,04 408,72 524,68 547,56 895,44 269,84 316,16 408,72 455,00 547,56 686,92 918,32 965, ,36 Part fixe = 130,52 (comprise dans les tarifs) Tarifs stables depuis mise en place en

18 Collecte des biodéchets QUELLES MOTIVATIONS? Complémentaire au compostage individuel En fonction du type de biodéchets (restes de repas, déchets carnés, mouchoirs en papier ) Selon l habitat (vertical ou pavillonnaire) Valorisation matière, un retour à la terre Compostage sur biodéchets = Ecolabel, vente à l agriculture Maîtrise des coûts Incinération = coût élevé (2016 : 190 /t OMR pour 65 /t bio) Alternative au projet de construction d un incinérateur = remise à plat de la politique départementale en matière de gestion des déchets Réduction des fréquences de collecte des OMR 18

19 Collecte des biodéchets LE MATERIEL DE PRE-COLLECTE ET DE COLLECTE Démarrage en 2010, dotation en bacs à couvercle brun Dotation des foyers (opération pilote du CD68) bacs : bac 80 l (à revoir, volume plus petit) et 240 l (habitat collectif) bioseau 12 l (à réduire et ventilé) sacs compostables 12 l (amidon ou fécule) Dotation des gros producteurs (150 bacs) : bac 240 l forfait annuel de 260 housses compostables (amidon ou fécule) petits professionnels sont aussi équipés de 80l bio (340 bacs ) La collecte BOM classiques - pas d adaptations spécifiques Les consignes : -20% de déchets verts tolérés 64 kg/hab (71 kg/hab si matériel imposé, 40 kg/hab au choix des foyers) 19

20 Collecte des biodéchets LES CONSIGNES Restes de repas Papiers souillés Arêtes Sauces, crustacés, viandes Essuie-tout, mouchoirs en papier usagés Cartons sales papiers gras Pain Os Végétaux Fleurs fanées Fruits abîmés Épluchures Sachet thé Marc de café Divers Coquille d oeuf Croûtes de fromage Cendres froides Sciures et copeaux de bois 20

21 Quelques chiffres LES PERFORMANCES Biodéchets : 64 kg/hab/an 22,00 /hab OMR : SMTC SM4 BIO Ratio moyen : 69 kg / hab /an ( 11 % / 2013) OMR ratio moyen : 122 kg/ hab / an 94 kg/hab/an 38,48 /hab BIO 2010* Tonnes Kg/hab 45, * Tout le territoire n était pas desservi 21

22 Le SM4 EVOLUTION ENTRE 2013 ET COLLECTIVITES Nombre de communes Habitants (pop. 2013) Tonnage ratio kg/hab (pop.2013) Nombre de communes Habitants (pop. 2014) Tonnage ratio kg/hab (pop.2014) SMTC CC Pays de Rouffach, Vignobles et Châteaux CC Région de Guebwiller CC Vallée St Amarin (biodéchets- quelques points d AV tests) M2A (Commune de Wittelsheim) CC de la Largue CC Trois Frontières (client du SM4) CC du Secteur d Illfurth (client du SM4) Clients privés divers 2.78 TOTAL BIODECHETS % 22

23 Le SM4 BILAN MATIÈRE : SITES DE TRAITEMENT D ASPACH-LE-HAUT Tonnage Biodéchets : T (+11% par rapport à 2013) Broyage T Usine de Compostage Centre de Transfert UIOM de Colmar et de Sausheim T Entrées : T DIB T OMR T Encombrants 603 T (-31% par rapport à 2013) Fermentation accélérée T Pertes par évaporation : T T Centre de stockage de Retzwiller Affinage T Refus : t filière putrescibles dont t réintégrées en fermentation T dont T de déchets industriels banals hors champ de compétence du SM4 Compost T produit en fin de process Total refus de compostage évacués sur l UIOM de Colmar : 81 T 23

24 Indicateurs financiers COUTS DES BIODECHETS - OMR Coûts aidés du Service Public de Gestion des Déchets (matrice coûts) HT / hab 91,12 107,07 98,46 105,60 HT / tonne 186,76 210,66 192,38 211,27 BIO et OMR (collecte et traitement) sans charges de structure ht / hab OMR 33,63 35,39 37,18 37,86 Biodéchets 17,86 17,75 17,86 18,98 PM en 2009, sans bio : OMR : 64 ht / hab 24

25 La collecte des biodéchets QUELS CRITERES POUR SA REUSSITE Implication de la collectivité volonté politique forte ne pas craindre le changement! Implication de tous les acteurs collecteur et équipiers de collecte personnel des collectivités élus Suivis de terrain étiquettes de refus si non respect des consignes interventions des ambassadeurs du tri Communication importante réunions publiques tout message = effet positif sur le tri (bio, sélectif ) 25

26 Collecte des biodéchets QUELLE EVOLUTION DU SERVICE? Poursuite de la communication travail sur les points noirs (habitat vertical) sensibilisation au PAP avec brigade «Seniors» Réflexion sur de nouveaux modes de tri dans les quartiers : points de regroupements changement des volumes en place (80l vs 240l) Revoir le matériel de pré-collecte bioseaux ventilés Actions dans le cadre de TZDZG gaspillage alimentaire au sein des ménages 26

27 Redevance incitative GESTION EN HABITAT VERTICAL Facturation par locataire : Basée sur déclaratif (après enquête de terrain), à partir d une grille tarifaire / hab.) Volume minimum 60l (C1 ou C0,5) Bacs 660 l OMR l biodéchets + tri (bacs ou sacs jaunes) Problème : équité de la facturation, encombrement, hygiène 27

28 Redevance incitative CONTRÔLE D ACCES Conteneurs enterrés ou semi-enterrés Contrôle d accès avec double tambour sur les OMR, opercule basique sur le tri Tambour volume utile 40l ( sac de 30l), facturation par ouverture Minimum : 104 ouvertures facturées, éq. 60l en C1 (équité) + facturation par ouverture supplémentaire Gestion des biodéchets différenciée (point de regroupement distant des PAV enterrés) 28

29 Le nouveau dispositif de collecte LES POINTS Baisse des tonnages (hors déchèterie) Augmentation du tri Conditions de collecte améliorées (hygiène, salubrité) Plus d équité/teom Baisse du prix pour plus de 85% des foyers Faire facturation à blanc (n-1) Caler les réunions publiques avant les enquêtes Maîtriser les dépôts sauvages Sensibilisation des professionnels du territoire 29

30 Redevance incitative LES ÉVOLUTIONS DU DISPOSITIF Mise en œuvre de conteneurs enterrés avec contrôle d accès sur OMR Réduction de fréquences des collectes OMR dans les centre-villes. Optimisation + sécurité : marche-arrières, travaux, déneigement Guidage forcé des véhicules de collecte (GPS) Réduction des fréquences des collectes bio en hiver (mais gain financier peu attractif) Evolution vers des bioseaux ventilés (décomposition moins rapide du sac chez l usager) Présence sur le terrain d ambassadeurs du tri, communication, relation avec les bailleurs sociaux / privés, les communes. 30

31 Le SMTC SPECIFICITES ET ACTUALITES Expérimentation de l extension des consignes de tri (avril 2012) Lauréat du territoire «Zéro Gaspillage Zéro Déchets (Ademe, décembre 2014) Recrutement d une «brigade d ambassadeurs Seniors» (7 mois, 6 personnes), prolongation de 4 séniors sur 2 voire 5 ans. 31

32 Merci de votre attention

1 er janvier 2011 : du changement dans la collecte de nos déchets. et dans la facturation (redevance au volume)

1 er janvier 2011 : du changement dans la collecte de nos déchets. et dans la facturation (redevance au volume) 1 er janvier 2011 : du changement dans la collecte de nos déchets et dans la facturation (redevance au volume) Problématique nationale Evolution de nos modes de vie et des comportements En France, un habitant

Plus en détail

Agence Départementale pour la Maîtrise des Déchets. Bilan 2013 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin

Agence Départementale pour la Maîtrise des Déchets. Bilan 2013 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin Bilan 2013 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin Réunion ADMD 8 Juillet 2015 Synoptique («Déchets ménagers») Ordures ménagères Ordures Ménagères Résiduelles («OMR») Ordures ménagères résiduelles

Plus en détail

Agence Départementale pour la Maîtrise des Déchets. Bilan 2012 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin

Agence Départementale pour la Maîtrise des Déchets. Bilan 2012 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin Bilan 2012 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin Synoptique («Déchets ménagers») Ordures ménagères Ordures Ménagères Résiduelles («OMR») Ordures ménagères résiduelles (y compris les Déchets

Plus en détail

Agence Départementale pour la Maîtrise des Déchets. Bilan 2014 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin

Agence Départementale pour la Maîtrise des Déchets. Bilan 2014 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin Bilan 2014 de la gestion des déchets ménagers dans le Haut-Rhin Synoptique («Déchets ménagers») Ordures ménagères Ordures Ménagères Résiduelles («OMR») Ordures ménagères résiduelles (y compris les Déchets

Plus en détail

Le rapport sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets. 14 communes adhérentes

Le rapport sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets. 14 communes adhérentes Le rapport sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets 2014 EN 6 PAGES 1 - Identité de la collectivité Communauté d'agglomération Pau-Pyrénées > Collecte des déchets ménagers et

Plus en détail

Journée régionale ADEME. Améliorer la valorisation des déchets organiques

Journée régionale ADEME. Améliorer la valorisation des déchets organiques Journée régionale ADEME Améliorer la valorisation des déchets organiques Châteauneuf sur Loire le 5 mai 2011 ORDRE DU JOUR CONTEXTE 1 PROPOSITIONS DE L ETUDE REALISATIONS BILAN 2 3 4 CONTEXTE Dreux agglomération

Plus en détail

portée par : Une alternative citoyenne Zéro déchet Présentation GT Syctom 17 mars 2016

portée par : Une alternative citoyenne Zéro déchet Présentation GT Syctom 17 mars 2016 portée par : Une alternative citoyenne Zéro déchet Présentation GT Syctom 17 mars 2016 Syctom 2014 : Gisements et destinations 2,4 millions de tonnes de déchets collectés sur le territoire dont 114 000

Plus en détail

Réflexions pour l application sur l Eco-quartier

Réflexions pour l application sur l Eco-quartier Présentation du SIETREM La réduction et le tri des déchets Réflexions pour l application sur l Eco-quartier Présentation du SIETREM COMPETENCES La collecte : Conteneurs, déchets résiduels, Emballages-journaux

Plus en détail

Les éco-technologies pour le TRI et la VALORISATION des déchets. Réduction des déchets ultimes par le tri à la source

Les éco-technologies pour le TRI et la VALORISATION des déchets. Réduction des déchets ultimes par le tri à la source Les éco-technologies pour le TRI et la VALORISATION des déchets Réduction des déchets ultimes par le tri à la source Sommaire La prévention permet de réduire sensiblement la production d ordures ménagères

Plus en détail

Programme d optimisation de la gestion des déchets sur le territoire de la CCLA. Propositions de la commission Déchets

Programme d optimisation de la gestion des déchets sur le territoire de la CCLA. Propositions de la commission Déchets Programme d optimisation de la gestion des déchets sur le Propositions de la commission Déchets Conseil communautaire du 14 mai 2009 Rappels de l état des lieux : quelques données de cadrage Tonnes OMR

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC 2016

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC 2016 Direction Gestion des Déchets Logo CARENE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC 2016 Commission Consultative des Services Publics Locaux du 6 juin 2017 1 - IDENTITE DE LA CARENE Compétence

Plus en détail

Rapport annuel 2014 sur la qualité et le prix du service public d élimination des déchets

Rapport annuel 2014 sur la qualité et le prix du service public d élimination des déchets Rapport annuel 2014 sur la qualité et le prix du service public d élimination des déchets La redevance incitative en 2014 Ø 1 er janvier 2014 : 3 ème facturation de la redevance incitative (partie fixe

Plus en détail

des déchets Mon guide redevance incitative tri sélectif ordures ménagères bio-déchets compostage déchetterie verre Tri & déchets

des déchets Mon guide redevance incitative tri sélectif ordures ménagères bio-déchets compostage déchetterie verre Tri & déchets Mon guide des déchets redevance incitative tri sélectif ordures ménagères bio-déchets compostage déchetterie verre Tri & déchets www.cc-secteurdillfurth.fr rubrique déchets Edito du Président Afin d encourager

Plus en détail

MISE EN PLACE DE LA REDEVANCE INCITATIVE. Réunion publique

MISE EN PLACE DE LA REDEVANCE INCITATIVE. Réunion publique MISE EN PLACE DE LA REDEVANCE INCITATIVE Réunion publique Présentation de la collectivité La collectivité a pour compétence : Collecte des déchets ménagers (ordures ménagères, tri sélectif, verre) Gestion

Plus en détail

Implication des relais dans la collecte sélective

Implication des relais dans la collecte sélective Implication des relais dans la collecte sélective Sommaire Pourquoi cette info? Optimisation de la gestion des déchets Harmoniser les pratiques Favoriser le déploiement de l information Favoriser l engagement

Plus en détail

- 2 - Présentation de la redevance incitative Xavier GARCIA Personne ressource sur la redevance incitative au sein d INDDIGO

- 2 - Présentation de la redevance incitative Xavier GARCIA Personne ressource sur la redevance incitative au sein d INDDIGO REDEVANCE INCITATIVE 4emes rencontres techniques de l Observatoire Déchets de la Saône et Loire 22 octobre 2009 A Mâcon - 1 - - 2 - Présentation de la redevance incitative Xavier GARCIA Personne ressource

Plus en détail

L extension des consignes de tri dans les bacs jaunes sur le territoire du SBA

L extension des consignes de tri dans les bacs jaunes sur le territoire du SBA Riom, le 14 janvier 2016 L extension des consignes de tri dans les bacs jaunes sur le territoire du SBA Communiqué Depuis le 1er octobre 2013, le Syndicat du Bois de l Aumône étend ses consignes de tri

Plus en détail

1/5. Caractérisation des ordures ménagères

1/5. Caractérisation des ordures ménagères Mardi 4 juillet 2017 Caractérisation des ordures ménagères La caractérisation des ordures ménagères a pour objectif d identifier les différentes catégories de déchets les composant : déchets recyclables,

Plus en détail

PRESENTATION DU SCHEMA DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES DECHETS MENAGERS

PRESENTATION DU SCHEMA DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES DECHETS MENAGERS PRESENTATION DU SCHEMA DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES DECHETS MENAGERS Institut Français de Bulgarie SOFIA 19 avril 2016 Olivier CATALOGNE Directeur général adjoint Pôle Ingénierie et Gestion Techniques

Plus en détail

RÉDUCTION DE FRÉQUENCE ET CHANGEMENT DE DISPOSITIF POUR UNE OPTIMISATION DE LA COLLECTE TÉMOIGNAGES DE COLLECTIVITÉS

RÉDUCTION DE FRÉQUENCE ET CHANGEMENT DE DISPOSITIF POUR UNE OPTIMISATION DE LA COLLECTE TÉMOIGNAGES DE COLLECTIVITÉS RÉDUCTION DE FRÉQUENCE ET CHANGEMENT DE DISPOSITIF POUR UNE OPTIMISATION DE LA COLLECTE TÉMOIGNAGES DE COLLECTIVITÉS CC LEZE ARIEGE : réduction de fréquence Marie-Pierre BONABESSE Responsable service collecte

Plus en détail

Collecte des déchets des ménages en Rhône-Alpes

Collecte des déchets des ménages en Rhône-Alpes ENQUÊTE 2015 DONNÉES 2014 Collecte des déchets des ménages en Rhône-Alpes Toutes les données ci-dessous concernent l'ensemble des déchets pris en charge par les collectivités ; il s'agit donc des déchets

Plus en détail

Communication pour la mise en place de la redevance incitative

Communication pour la mise en place de la redevance incitative Communication pour la mise en place de la redevance incitative Cadre de restitution de l'action : Programme Local de Prévention Consulter la fiche Programme Local de Prévention de l'acteur : Programme

Plus en détail

Présentation de la Communauté d Agglomération de Colmar. La Communauté d Agglomération de Colmar :

Présentation de la Communauté d Agglomération de Colmar. La Communauté d Agglomération de Colmar : REUNION DU CLUB «DEVELOPPEMENT DURABLE» LA COLLECTE SELECTIVE Mardi 15 avril 2014 1 Présentation de la Communauté d Agglomération de Colmar La Communauté d Agglomération de Colmar : Population 101 884

Plus en détail

Modernisation du service déchets : Point d étape. Réunions publiques septembre 2017

Modernisation du service déchets : Point d étape. Réunions publiques septembre 2017 Modernisation du service déchets : Point d étape Réunions publiques septembre 2017 1 Budget et tarifs redevance incitative Réunions publiques septembre 2017 2 La protection de l environnement Le calendrier

Plus en détail

Intervention SYMEED. Ateliers thématiques La tarification incitative Jeudi 15 décembre 2011

Intervention SYMEED. Ateliers thématiques La tarification incitative Jeudi 15 décembre 2011 Intervention SYMEED Ateliers thématiques La tarification incitative Jeudi 15 décembre 2011 1 Présentation du service 11 équipes 36 agents de collecte 55 tournées hebdomadaires renfort en saison estivale

Plus en détail

La gestion des déchets en Meuse quelques indicateurs de suivi depuis 2009

La gestion des déchets en Meuse quelques indicateurs de suivi depuis 2009 1 La gestion des déchets en Meuse quelques indicateurs de suivi depuis 29 Dans le cadre du suivi du plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux (PPGDND), le Département recueille, auprès

Plus en détail

La connaissance des coûts en Rhône-Alpes en 2012

La connaissance des coûts en Rhône-Alpes en 2012 La connaissance des coûts en Rhône-Alpes en 2012 Depuis 2005, l ADEME conduit au niveau national une démarche pour donner aux collectivités des outils et des méthodes visant à améliorer la connaissance

Plus en détail

Communauté de Communes du Seignelois RÉUNION PUBLIQUE THÈME : LES DÉCHETS EN GÉNÉRAL

Communauté de Communes du Seignelois RÉUNION PUBLIQUE THÈME : LES DÉCHETS EN GÉNÉRAL Communauté de Communes du Seignelois RÉUNION PUBLIQUE THÈME : LES DÉCHETS EN GÉNÉRAL Les compétences de la CCS L une des compétences de la CCS est la collecte et le traitement des déchets ménagers. Elle

Plus en détail

NOUVELLE ORGANISATION DE LA COLLECTE DES ORDURES MENAGERES

NOUVELLE ORGANISATION DE LA COLLECTE DES ORDURES MENAGERES NOUVELLE ORGANISATION DE LA COLLECTE DES ORDURES MENAGERES Test sur les communes de Saint-Divy et Loperhet à partir de juin 2011 Mise en place de la nouvelle organisation à partir de janvier 2012 sur l

Plus en détail

guide du tri canton de nolay

guide du tri canton de nolay Je mets dans le bac jaune en vrac Collecte en porte-à-porte une fois par semaine Bac jaune Journaux, prospectus et magazines Bouteilles et flacons en plastique 97 tonnes de papier et journaux en 2007 Tous

Plus en détail

du service public de collecte des déchets Témoignage QualiTri

du service public de collecte des déchets Témoignage QualiTri Labellisation du service public de collecte des déchets Témoignage QualiTri QualiTri Roland RAIBAUDI Conseiller Communautaire Elodie POTHERAT Responsable Service Collecte et Traitement de Déchets Labellisation

Plus en détail

Guide pratique. du tri multiflux. des déchets ménagers. Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle-Est

Guide pratique. du tri multiflux. des déchets ménagers. Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle-Est Guide pratique du tri multiflux des déchets ménagers www.sydeme.fr Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle-Est trions.multiflux@sydeme.fr De la collecte au traitement

Plus en détail

Evolution globale en Auvergne-Rhône-Alpes. 1.1 Evolution des tonnages collectés de 2010 à 2015

Evolution globale en Auvergne-Rhône-Alpes. 1.1 Evolution des tonnages collectés de 2010 à 2015 ENQUÊTE 2016 DONNÉES 2015 Collecte des déchets des ménages en Auvergne-Rhône Rhône-Alpes AuRA Evolution globale en Auvergne-Rhône-Alpes 1.1 Evolution des tonnages collectés de 2010 à 2015 * Collecte sélective

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets ménagers et assimilés.

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets ménagers et assimilés. Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets ménagers et assimilés. Année 2014 Rapport à la disposition du public à la Mairie de Neuilly-Plaisance. Rapport établi

Plus en détail

RCC Aura 9/10 mars 2017 Ambert. La collecte des biodéchets au Pays Voironnais

RCC Aura 9/10 mars 2017 Ambert. La collecte des biodéchets au Pays Voironnais RCC Aura 9/10 mars 2017 Ambert La collecte des biodéchets au Pays Voironnais Présentation du territoire Communauté d Agglomération du Pays Voironnais Auvergne Rhône-Alpes Isère Nombre d habitants 92 000

Plus en détail

Mise en place d'une tarification incitative et d'une collecte sélective en porte à porte sur le territoire du SICTOM de GRAY

Mise en place d'une tarification incitative et d'une collecte sélective en porte à porte sur le territoire du SICTOM de GRAY Mise en place d'une tarification incitative et d'une collecte sélective en porte à porte sur le territoire du SICTOM de GRAY Présentation du SICTOM : Le SICTOM est un syndicat intercommunal de collecte

Plus en détail

Les déchets #11 LA VILLE ET L ENVIRONNEMENT

Les déchets #11 LA VILLE ET L ENVIRONNEMENT La production annuelle d ordures ménagères de chaque Français a doublé en 40 ans. La gestion des déchets est devenue une problématique majeure de nos sociétés, d autant plus que les collectivités chargées

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES LOUE LISON

COMMUNAUTE DE COMMUNES LOUE LISON COMMUNAUTE DE COMMUNES LOUE LISON Rapport 2016 Prix & Qualité Du service public D élimination des déchets ménagers Territoire ex amancey Loue Lison PREAMBULE La Loi Barnier (Loi n 95-101 du 2/02/1995),

Plus en détail

La redevance incitative. 4 février Baziege

La redevance incitative. 4 février Baziege La redevance incitative 4 février 2016 - Baziege Depuis sa prise de compétence déchets en 2001, le Sicoval développe une politique de prévention et de gestion des déchets visant à : maîtriser les dépenses

Plus en détail

Rapport Annuel 2014 sur le prix et la qualité du service public de collecte des déchets

Rapport Annuel 2014 sur le prix et la qualité du service public de collecte des déchets Rapport Annuel 2014 sur le prix et la qualité du service public de collecte des déchets 1 Sommaire 1- Présentation de la Direction des Déchets (DD) 2- La collecte 3- Les déchèteries 4- Les bilans de la

Plus en détail

SICTOM SUD-GRÉSIVAUDAN RICHARD VERNEY - DIRECTEUR

SICTOM SUD-GRÉSIVAUDAN RICHARD VERNEY - DIRECTEUR SICTOM SUD-GRÉSIVAUDAN RICHARD VERNEY - DIRECTEUR Nous remercions vivement les collectivités qui ont témoignées à cette journée. Un colloque écoresponsable, c est possible mais pas sans vous! N imprimez

Plus en détail

Bientôt la Redevance Incitative!

Bientôt la Redevance Incitative! Bientôt la Redevance Incitative! Nous contribuons, tous ensemble, à la préservation des ressources naturelles de notre planète, mais aussi à la maîtrise des coûts de collecte et de traitement. Pour y parvenir,

Plus en détail

Projet compostage. Lotissement les Vachères

Projet compostage. Lotissement les Vachères Projet compostage Lotissement les Vachères Sommaire -La Communauté d agglomération Loire Forez et les déchets -L Association pour la Sauvegarde de l Environnement et de la Nature (ASSEN) -Le fonctionnement

Plus en détail

Situation de la gestion des déchets charentais et perspectives

Situation de la gestion des déchets charentais et perspectives Situation de la gestion des déchets charentais et perspectives Contexte réglementaire : Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte Titre IV Lutter contre les gaspillages et promouvoir

Plus en détail

le SIERS en 2012 : un service public un syndicat à la carte : voirie, déchets, assainissement Le périmètre déchets : habitants 83 communes

le SIERS en 2012 : un service public un syndicat à la carte : voirie, déchets, assainissement Le périmètre déchets : habitants 83 communes le SIERS en 2012 : un service public un syndicat à la carte : voirie, déchets, assainissement Le périmètre déchets : 60 000 habitants 83 communes L activité déchets : 65 agents permanents 11 BOM 8 déchèteries

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets ménagers et assimilés.

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets ménagers et assimilés. Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination des déchets ménagers et assimilés. Année 2015 Rapport à la disposition du public à la Mairie de Neuilly-Plaisance Rapport établi

Plus en détail

EVOLUTION DE LA GESTION DES DECHETS : LE POINT DE VUE DES COLLECTIVITES VALORAISNE 31 Janvier 2011 P.1

EVOLUTION DE LA GESTION DES DECHETS : LE POINT DE VUE DES COLLECTIVITES VALORAISNE 31 Janvier 2011 P.1 EVOLUTION DE LA GESTION DES DECHETS : LE POINT DE VUE DES COLLECTIVITES VALORAISNE 31 Janvier 2011 P.1 APRES LE GRENELLE : UNE CHAINE DE RESPONSABILITE Producteurs de biens de consommations Distributeurs

Plus en détail

Sommaire. Une politique de gestion des déchets active p. 2. La politique de prévention des déchets initiée par Angers Loire Métropole p.

Sommaire. Une politique de gestion des déchets active p. 2. La politique de prévention des déchets initiée par Angers Loire Métropole p. w DOSSIER PRESSE 20 novembre 2008 Sommaire Une politique de gestion des déchets active p. 2 La politique de prévention des déchets initiée par Angers Loire Métropole p. 4 > Les actions menées depuis 2005

Plus en détail

Comité de Pilotage N Schéma Directeur Déchets

Comité de Pilotage N Schéma Directeur Déchets 08/09/2016 Comité de Pilotage N 2 --- Schéma Directeur Déchets GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE restitution des résultats 02/28 ENJEUX Connaissance fine des gisements de déchets, dans le cadre du schéma directeur

Plus en détail

Communauté de communes Yonne Nord 52 Faubourg de Villeperrot Pont-sur-yonne

Communauté de communes Yonne Nord 52 Faubourg de Villeperrot Pont-sur-yonne RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS ANNEE 2015 Communauté de communes Yonne Nord 52 Faubourg de Villeperrot 89140 Pont-sur-yonne Téléphone 03 86

Plus en détail

Pour économiser l énergie - préserver les ressources naturelles. Pour limiter les coûts - bénéficier de subventions

Pour économiser l énergie - préserver les ressources naturelles. Pour limiter les coûts - bénéficier de subventions LE TRI DES DECHETS Pourquoi trier? Pour l environnement - limiter le volume de déchets enfouis et incinérés - 1 tonne de verre recyclé = économie de 500 kg de CO 2 Pour économiser l énergie - préserver

Plus en détail

Qu est-ce que le SMIRGEOMES? Le territoire. Syndicat à la carte

Qu est-ce que le SMIRGEOMES? Le territoire. Syndicat à la carte 2014 Qu est-ce que le SMIRGEOMES? Créé en 1981, le SMIRGEOMES est le Syndicat MIxte de Réalisation et de Gestion pour l Elimination des Ordures Ménagères du secteur Est de la Sarthe. C est la collectivité

Plus en détail

Une société du groupe Schroll

Une société du groupe Schroll www.recybio.fr Une société du groupe Schroll La collecte séparée des biodéchets ménagers au service de la population Plus de 30% des ordures ménagères résiduelles sont composés de déchets fermentescibles

Plus en détail

La gestion des Déchets Ménagers et Assimilés (DMA) dans les Yvelines en 2012

La gestion des Déchets Ménagers et Assimilés (DMA) dans les Yvelines en 2012 La gestion des Déchets Ménagers et Assimilés (DMA) dans les Yvelines en 22 Sommaire. Organisation institutionnelle de la compétence déchets 2. Quantités de DMA collectées en 22 3. Focus sur les OMA collectées

Plus en détail

d Urbanisme Révision générale du Plan Local Le Perray-en-Yvelines Traitement des déchets ménagers Notice de présentation

d Urbanisme Révision générale du Plan Local Le Perray-en-Yvelines Traitement des déchets ménagers Notice de présentation Révision générale du Plan Local d Urbanisme Le Perray-en-Yvelines 2013 Traitement des déchets ménagers Notice de présentation Traitement des déchets Page 2 La gestion des déchets La compétence de gestion

Plus en détail

SICTOM DE VILLERSEXEL CHRISTIAN PICHOIR - PRÉSIDENT ÉMILIE GALMICHE - CHARGÉE DE MISSION

SICTOM DE VILLERSEXEL CHRISTIAN PICHOIR - PRÉSIDENT ÉMILIE GALMICHE - CHARGÉE DE MISSION SICTOM DE VILLERSEXEL CHRISTIAN PICHOIR - PRÉSIDENT ÉMILIE GALMICHE - CHARGÉE DE MISSION Nous remercions vivement les collectivités qui ont témoignées à cette journée. Un colloque écoresponsable, c est

Plus en détail

Gestion et prévention des déchets ménagers en Bourgogne

Gestion et prévention des déchets ménagers en Bourgogne Données & analyse Gestion et prévention des déchets ménagers en Bourgogne É D i TI O N 2 0 1 6 Grandes tendances Données 2014 Collecte La collecte des déchets ménagers et assimilés (DMA) en Bourgogne en

Plus en détail

Fiscalité incitative Redevance Incitative : RI

Fiscalité incitative Redevance Incitative : RI Fiscalité incitative Redevance Incitative : RI 7/22/14 1 REOM Incitative Collectif Déchets Girondin Redevance incitative : RI Le Collectif déchets Girondin, présentation Rappel : état des lieux Le grenelle

Plus en détail

Collecte sélective des biodéchets des professionnels Colin Thomas Chargé de mission biodéchets Communauté d'agglomération Pau- Pyrénées (CDAPP)

Collecte sélective des biodéchets des professionnels Colin Thomas Chargé de mission biodéchets Communauté d'agglomération Pau- Pyrénées (CDAPP) Collecte sélective des biodéchets des professionnels Colin Thomas Chargé de mission biodéchets Communauté d'agglomération Pau- Pyrénées (CDAPP) PARIS 1 Présentation de la CDAPP et SMTD CDAPP 14 communes

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Rezé Plan Local d Urbanisme 7 - Annexes 7.4 Elimination des déchets et termites 7.4.1 Elimination des déchets Notice Pôle Loire et Sèvre Approbation du 9 mars 2007 PLU Notice sur la gestion des déchets

Plus en détail

Programme Local de Prévention des Déchets

Programme Local de Prévention des Déchets Programme Local de Prévention des Déchets Isabelle PASKIEWICZ Animatrice du Programme Carte du Territoire 5 CC = 87 communes 27 395 habitants Qu est-ce que la Prévention des Déchets? article 541-1 du Code

Plus en détail

Réunion des acteurs locaux Le 15 avril Tarification incitative

Réunion des acteurs locaux Le 15 avril Tarification incitative Réunion des acteurs locaux Le 15 avril 2016 Tarification incitative 1 Sommaire 1. Les mode de financement du service public de gestion des déchets 2. La tarification incitative : principes et modalités

Plus en détail

La mise en place de la Redevance Incitative à la Communauté de Communes du Pays de Ribeauvillé

La mise en place de la Redevance Incitative à la Communauté de Communes du Pays de Ribeauvillé La mise en place de la Redevance Incitative à la Communauté de Communes du Pays de Ribeauvillé > EPCI Fiche de référence n 27 Localisation : Communauté de Communes du Pays de Ribeauvillé 1 rue Pierre de

Plus en détail

Trions. recycler. Le saviezvous? pour > GUIDE. Pourquoi ne recycle-t-on pas les sacs et les suremballages en plastique?

Trions. recycler. Le saviezvous? pour > GUIDE. Pourquoi ne recycle-t-on pas les sacs et les suremballages en plastique? Le saviezvous? Pourquoi ne recycle-t-on pas les sacs et les suremballages en plastique? Les sacs et les suremballages sont fabriqués avec des plastiques trop fins, que l on ne peut recycler. Les emballages

Plus en détail

Les Déchets Non Dangereux en Auvergne-Rhône. Rhône-Alpes AuRA ENQUÊTE 2016 DONNÉES Les chiffres clés Collecte

Les Déchets Non Dangereux en Auvergne-Rhône. Rhône-Alpes AuRA ENQUÊTE 2016 DONNÉES Les chiffres clés Collecte ENQUÊTE 2016 DONNÉES 2015 Les Déchets Non Dangereux en Auvergne-Rhône Rhône-Alpes AuRA Les chiffres clés 2015 1.1 Collecte Loi Transition Energétique pour la croissance verte DMA Déchets Ménagers et Assimilées

Plus en détail

Réunion de la Commission consultative de suivi du PEDMA de l Orne. Réunion du 8 décembre 2011

Réunion de la Commission consultative de suivi du PEDMA de l Orne. Réunion du 8 décembre 2011 Réunion de la Commission consultative de suivi du PEDMA de l Orne Réunion du 8 décembre 2011 1 Réglementation : Directive cadre européenne sur les déchets du 19/11/2008 Prévention des déchets Recyclage

Plus en détail

COMPTE RENDU 05/02/2014

COMPTE RENDU 05/02/2014 COMPTE RENDU 05/02/2014 COMMISSION ENVIRONNEMENT 28 janvier 2014 ORDRE DU JOUR 1/Redevance incitative : Impact tonnage 2012/2013 Facture à blanc Tarifs définitifs Loire Habitat = convention 2014 2/Compostage

Plus en détail

22 octobre 2009 Macon. LA REDEVANCE INCITATIVE et LA PESEE EMBARQUEE

22 octobre 2009 Macon. LA REDEVANCE INCITATIVE et LA PESEE EMBARQUEE 22 octobre 2009 Macon LA REDEVANCE INCITATIVE et LA PESEE EMBARQUEE La redevance incitative : les usagers acteurs de la gestion des déchets Communauté de Communes du Pays d'alésia et de la Seine Avenue

Plus en détail

Guide du. Nouveau. d infos sur tél Réduisons nos déchets, on a tous à y gagner! s engage avec

Guide du. Nouveau. d infos sur  tél Réduisons nos déchets, on a tous à y gagner! s engage avec Guide du Nouveau TRI ESMA + d infos sur www.trilogicinfo.fr tél. 02 43 09 55 88 Réduisons nos déchets, on a tous à y gagner! AVEC TRILOGIC, TOUS LES EMBALLAGES SE TRIENT Trier, c est pas compliqué! Boîtes

Plus en détail

Premiers bilans de la prévention des déchets en Picardie. Réseau d échanges techniques «Développement durable des territoires» -14/06/12

Premiers bilans de la prévention des déchets en Picardie. Réseau d échanges techniques «Développement durable des territoires» -14/06/12 Premiers bilans de la prévention des déchets en Picardie Réseau d échanges techniques «Développement durable des territoires» -14/06/12 Qu est ce que la prévention des déchets C est diminuer la quantité

Plus en détail

Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle-Est

Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle-Est Guide du tri multiflux des déchets ménagers Nos déchets ont de la ressource! www.sydeme.fr Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle-Est trions.multiflux@sydeme.fr De

Plus en détail

Très engagée en faveur de l environnement, la Communauté met en place de nouveaux dispositifs pour la collecte des déchets à domicile et en

Très engagée en faveur de l environnement, la Communauté met en place de nouveaux dispositifs pour la collecte des déchets à domicile et en Très engagée en faveur de l environnement, la Communauté met en place de nouveaux dispositifs pour la collecte des déchets à domicile et en déchetteries. L objectif est de simplifier le geste du tri, d

Plus en détail

Schéma Directeur Déchets (SDD)

Schéma Directeur Déchets (SDD) 23/09/2016 Schéma Directeur Déchets (SDD) (GAM) Groupe de travail prévention des déchets 21 septembre 2016 SOCODIT ICOM AVRIL 2014 1 Georges OUDJAOUDI Vice Président en charge de la prévention, de la collecte

Plus en détail

BILAN DES COLLECTIVITÉS EN TARIFICATION INCITATIVE AU 1 ER JANVIER 2014

BILAN DES COLLECTIVITÉS EN TARIFICATION INCITATIVE AU 1 ER JANVIER 2014 BILAN DES COLLECTIVITÉS EN TARIFICATION INCITATIVE AU 1 ER JANVIER 2014 CARACTÉRISATION DES COLLECTIVITÉS ET ANALYSE DE L IMPACT DU CHOIX DES STRUCTURES TARIFAIRES SUR LES FLUX DE DÉCHETS Novembre 2014

Plus en détail

La gestion des déchets

La gestion des déchets La gestion des déchets Mélanie JEANNOT, responsable de la division de propreté du 18 e arrondissement Henri Bonnefont, responsable de l information et de la sensibilisation des usagers de la division de

Plus en détail

Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux de la Lozère

Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux de la Lozère Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux de la Lozère Ateliers thématiques Session 1 Thème Déchets d Activités Economiques (DAE) 18 février 2013 QUI EST RESPONSABLE DE QUOI EN MATIÈRE

Plus en détail

BILAN TERRITOIRE ZÉRO DÉCHET ZÉRO GASPILLAGE

BILAN TERRITOIRE ZÉRO DÉCHET ZÉRO GASPILLAGE ANNÉE 1 2015 BILAN TERRITOIRE ZÉRO DÉCHET ZÉRO GASPILLAGE -4 KG D ORDURES MÉNAGÈRES PAR HABITANT de 194 à 190 kg/hab/an LA MISE EN ŒUVRE DE LA COLLECTE INCITATIVE (2015-2016) Changement fondamental dans

Plus en détail

État des lieux de la gestion et de la prévention des déchets ménagers en Bourgogne Données Sources et remerciements... 3

État des lieux de la gestion et de la prévention des déchets ménagers en Bourgogne Données Sources et remerciements... 3 Sommaire Sources et remerciements... 3 La collecte des déchets ménagers et assimilés (DMA)... 4 La collecte des emballages et journaux-magazines... 7 La collecte de déchets organiques (biodéchets ou déchets

Plus en détail

Réduisons nos déchets. Réunion de lancement du site pilote de Pont de Veyle mercredi 25 mai 2016

Réduisons nos déchets. Réunion de lancement du site pilote de Pont de Veyle mercredi 25 mai 2016 Réduisons nos déchets Réunion de lancement du site pilote de Pont de Veyle mercredi 25 mai 2016 1 Pourquoi un site pilote? Tarification incitative en place au 1 janvier 2016. Le Smidom souhaite aider les

Plus en détail

Quel avenir pour le traitement des déchets des ménages dans le sud de la Loire?

Quel avenir pour le traitement des déchets des ménages dans le sud de la Loire? SYndicat mixte d étude pour le traitement des DÉchets MÉnagers et assimilés Résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Quel avenir pour le traitement des déchets des ménages dans le sud de la Loire?

Plus en détail

Syndicat Mixte interdépartemental de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères du Guiers. COLLECTE DES DÉCHETS Réunions publiques

Syndicat Mixte interdépartemental de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères du Guiers. COLLECTE DES DÉCHETS Réunions publiques Syndicat Mixte interdépartemental de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères du Guiers COLLECTE DES DÉCHETS Réunions publiques Le SICTOM du GUIERS L intercommunalité: 220 communes SITOM Nord Isère

Plus en détail

La connaissance des coûts en Rhône-Alpes

La connaissance des coûts en Rhône-Alpes La connaissance des coûts en Rhône-Alpes Depuis 2005, l ADEME conduit au niveau une démarche pour donner aux collectivités des outils et des méthodes visant à améliorer la connaissance et la maîtrise des

Plus en détail

Guide du tri. A Gardanne, avec Tritou, je jette utile. Charte pour l environnement

Guide du tri. A Gardanne, avec Tritou, je jette utile. Charte pour l environnement Guide du tri A Gardanne, avec Tritou, je jette utile Charte pour l environnement Guide pratique Tritou 2008:Guide pratique Tritou ok 18/08/09 9:02 Page 2 Pourquoi recycler? A Gardanne, la poubelle bleue

Plus en détail

TRI ET RECYCLAGE : QUELS ENJEUX POUR VOTRE MANDAT?

TRI ET RECYCLAGE : QUELS ENJEUX POUR VOTRE MANDAT? SYVEDAC TRI ET RECYCLAGE : QUELS ENJEUX POUR VOTRE MANDAT? MERCREDI 1 ER OCTOBRE 2014 Module de sensibilisation des élus 1 Eco-Emballages : le tri des emballages ménagers Les emballages en carton, en métal

Plus en détail

La gestion globale des déchets au service des collectivités

La gestion globale des déchets au service des collectivités Les prestations complémentaires Le traitement et la valorisation Les déchèteries La collecte Brangeon Environnement La gestion globale des déchets au service des collectivités La gestion globale des déchets

Plus en détail

reduire,, reutiliser, recycler!

reduire,, reutiliser, recycler! , Dechets :, reduire,, reutiliser, recycler! Vous êtes le premier maillon! Jours de collecte : Réduire ses déchets Sur le territoire du Pays de Romans, chaque habitant produit en moyenne 1,4 kg de déchets

Plus en détail

NOUVEAUX HABITANTS DESSERVIS PAR LE BAC JAUNE DEPUIS LE 4 OCTOBRE 2010

NOUVEAUX HABITANTS DESSERVIS PAR LE BAC JAUNE DEPUIS LE 4 OCTOBRE 2010 45 000 NOUVEAUX HABITANTS DESSERVIS PAR LE BAC JAUNE DEPUIS LE 4 OCTOBRE 2010 Brest métropole océane assure la compétence en matière de collecte et d élimination des déchets ménagers sur l ensemble de

Plus en détail

Gestion innovante des déchets à l échelle de la métropole parisienne. Sofia

Gestion innovante des déchets à l échelle de la métropole parisienne. Sofia Gestion innovante des déchets à l échelle de la métropole parisienne Sofia yctom, l agence métropolitaine des déchets ménagers - 84 communes - 5,5 millions d habitants - Un service public écologie urbaine

Plus en détail

Sydevom 205x195 27/07/05 12:20 Page 1. Pour la Haute Provence, je trie, je composte

Sydevom 205x195 27/07/05 12:20 Page 1. Pour la Haute Provence, je trie, je composte Sydevom 205x195 27/07/05 12:20 Page 1 Pour la Haute Provence, je trie, je composte Sydevom 205x195 27/07/05 12:20 Page 2 La gestion des déchets est un enjeu majeur pour notre avenir. Aujourd hui le traitement

Plus en détail

de la reom à la redevance incitative

de la reom à la redevance incitative de la reom à la redevance incitative Comment est calculée cette redevance? 1 La part foyer Elle est identique pour tous les foyers quelle que soit la taille du bac. Elle correspond aux frais fixes générés

Plus en détail

LE COMPOSTAGE INDIVIDUEL

LE COMPOSTAGE INDIVIDUEL LE COMPOSTAGE INDIVIDUEL Vendredi 12 janvier 2007 ASCOMADE I Généralités 2. Le contexte réglementaire Loi du 13 juillet 1992 relative à l élimination des déchets Circulaire ministérielle du 28 avril 1998

Plus en détail

Les Déchèteries en Rhône-Alpes

Les Déchèteries en Rhône-Alpes ENQUÊTE 2015 DONNÉES 2014 Les Déchèteries en Rhône-Alpes Situation géographique des déchèteries et densité de la population par communes En 2014, 99,9 % de la population de Rhône-Alpes est desservie par

Plus en détail

Le Compostage. un geste fertile

Le Compostage. un geste fertile Le Compostage. 1 un geste fertile 2 Ordre du jour 1 Présentation générale du service 1-1 Organisation du service 1-2 Consignes de tri 1-3 Chiffres clés des déchets sur le territoire de la Communauté de

Plus en détail

CONSEILS GENERAUX DE LA DROME ET DE L ARDECHE

CONSEILS GENERAUX DE LA DROME ET DE L ARDECHE CONSEILS GENERAUX DE LA DROME ET DE L ARDECHE Élaboration du Plan interdépartemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (appelé Plan déchets Drôme - Ardèche) CICES du 28 juin 2013 :

Plus en détail

Vers la réduction des déchets

Vers la réduction des déchets ADEME Vers la réduction des déchets Le compostage > Pourquoi composter dans les collèges? La mise en place du compostage dans les collèges est une expérience très intéressante du point de vue pédagogique.

Plus en détail

Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères Incitative (TEOMi)

Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères Incitative (TEOMi) Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères Incitative (TEOMi) Guide pratique ORDURES MENAGERES Algrange - Fameck - Florange - Hayange - Knutange - Neufchef - Nilvange - Ranguevaux - Serémange-Erzange - Uckange

Plus en détail

Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères Incitative (TEOMi)

Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères Incitative (TEOMi) Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères Incitative (TEOMi) Guide pratique ORDURES MENAGERES Algrange - Fameck - Florange - Hayange - Knutange - Neufchef - Nilvange - Ranguevaux - Serémange-Erzange - Uckange

Plus en détail

Ensemble, pour un meilleur respect de l environnement. Guide des déchets et du tri

Ensemble, pour un meilleur respect de l environnement. Guide des déchets et du tri Ensemble, pour un meilleur respect de l environnement Guide des déchets et du tri Ils vous aident à trier Le sac jaune A votre disposition dans votre mairie ou dans les locaux de la Communauté de communes

Plus en détail

Référentiel Rhône-Alpes des coûts de la gestion des déchets 2014

Référentiel Rhône-Alpes des coûts de la gestion des déchets 2014 Référentiel Rhône-Alpes des coûts de la gestion des déchets 2014 1 Table des matières 1. La méthode... 4 2. Collectivités concernées... 6 2.1. Nombre de collectivités... 6 2.2. Répartition des collectivités

Plus en détail