INFLUENCE OP DIFFERENT AERATION SYSTEMS ON THE CLIMATE AND THE FRUITSET OF A MUSKMELON UNLER PE GREENHOUSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INFLUENCE OP DIFFERENT AERATION SYSTEMS ON THE CLIMATE AND THE FRUITSET OF A MUSKMELON UNLER PE GREENHOUSE"

Transcription

1 INFLUENCE OP DIFFERENT AERATION SYSTEMS ON THE CLIMATE AND THE FRUITSET OF A MUSKMELON UNLER PE GREENHOUSE H. Verlodt J. Triki N. Ennabli Projet de Cooperation Belge Laboratoire de Génie Rural Institut National Agronomique de Tunisie 43, Avenue Charles Nicolle 1002 Tunis-Belvédère Tunisie Abstract Four different aeration systems were compared concerning their influence on the bioclimate under PE greenhouse. The lowest maximum air and soil tenperatures and relative humidity were obtained under PE greenhouse covered by alternating 6 m large PE sheets with movable 2 m large PE sheets. The highest temperatures and humidity were registrated under the control greenhouse where the aeration was realised by lateral and manual pushing aside of the PE sheets. Combination of lateral and ridge aeration in the greenhouse gives better results than the control, and the climate amelioration was even better than with use of an extractor or ventilator in each gable. Fruitset in the top of the muskmelon plants was significantly ameliorated under the greenhouse with movable PE sheets. 1. Introduction Le microclimat scus serre est la résultante d'un ensemble d'échanges énergétiques assez complexes, dans un système qui réagit continuellement aux conditions variables de l'environnement qui lui sont imposées. Si dans certaines périodes l'utilisateur cherche à maintenir de la chaleur dans la serre, il faut dans d'autres moments évacuer l'excès de calories. Le refroidissement ou l'aération des serres est ainsi apparu rapidanent comme un des problèmes les plus importants à résoudre dans les régions caractérisées par un climat chaud et sec. C'est ainsi qu'en Tunisie, s'il y a un problène de chauffage durant 2 à 3 mois par an (en hiver), l'aération correcte et le refroidissement des serres posent un réel problène durant presque 9 mois. C'est dans ce contexte que ce travail se propose d'apporter quelques éléments de réponse. En Tunisie l'utilisation de certains films plastiques, en outre l'eva, permettent de diminuer les tanpératures maximales (Driss-Bécheur, 1984, Driss-Becheur et Touayi, 1984; Knani H., 1984) tout en assurant une augmentation de la température maximale en plein hiver. Ces résultats encourageants sont loin de satisfaire complètement les producteurs tunisiens, puisqu'ils sont insuffisants. 2. Matériel et méthode Nous avons équipé 4 serres (64 m de long sur 8 m de large), exposées dans la direction NE-SO selon leur grand axe, avec 4 différents systèmes d'aération. La lière serre a été aérée de la Êçon classique par écartement latéral des laizes et ceci au moyen de planches d'une longueur de 50 cm. Acta Horticulturae 154, 1984 Plastics in Mediterranean countries 281

2 La deuxième serre a été équipée de 3 dispositifs comprenant un treuil et une poulie de rappel permettant l'écarterrent des laizes si bien des deux cstés latéraux (à 1.2 m de hauteur) que dans le faîtage. Les bouts des laizes ont été prises en sandwich entre 2 bouts de tuyaux emmanché l'un dans l'autre, et fixés ainsi sur le cable, de telle sorte que le déplacement du cable permet d'écarter rapidement les laizes chevauchantes. Ce système permet donc l'évacuation de l'air chaud dans la partie haute de la serre. La 3ième serre a été couverte en alternant des laizes en PE longue durée de 6.5 m de largeur avec des laizes en PE annuel de 2 m de largeur. Les laizes de PE longue durée étaient enterrées des 2 côtés alors que les laizes de PE annuel étaient enterrées seulement du côté SE et étaient mobiles du côté Cette mobilité était assurée par la présence d'une lisière dans laquelle un bâton a été introduit permettant de fixer le film dans des encoches fixées dans le sol par des pattes à scellement. Durant la période début mars-fin mai l'aération é- tait assurée par l'ouverture progressive de fenêtres latérales par enroulement avec une largeur de 1.5 m et une hauteur maximale de 2 m, jusqu'au niveau des entretoises. Le maintien de l'ouverture était assuré par un système de cordes liant le bâton à 1'entretoise inférieure (au niveau du sol). Quand le climat était au beau fixe nous avons retiré complètement les laizes en PE annuel, dans notre cas le 30 mai. La 4ième serre a été équipée de deux extracteurs d'air, un au-dessus de chaque porte d'entrée. Ces extracteurs avaient un diamètre de 50 cm, une puissance de 550 W et un régime de,l 420 tours/minute permettant d'atteindre un débit horaire de 2.4 m /s et assurant un taux de renouvellement de 6.5 par ventilateur. Les serres étaient plantées avec urje culture de melon cv et ceci à une densité de 2 plantes par m (1 m sur 0.50 m) conduite verticalement à 2 bras par l'utilisation de la taille 202. Lg. culture a reçu avant l'installation une fumure organique de 8 kg/m de fumier bien décomposé et une fumure minérale de 150 unités de P-,0,- et de 100 unités de K? 0. A partir de la plantation, qui a eu lieu'debut février, et jusqu'à aébut juin, chaque 15 jours un épandage de fuirure minérale a eu lieu, se composant de 30 unités d'azote et de 25 unités de potasse. Nos observations ont porté sur le climat et sur la culture. Les mesures climatiques, faites au milieu de la serre, sont les suivantes : - température maximale de l'air à 1.5 m de hauteur par lecture sur un thermomètre mini-maxi, - température moyenne diurne de l'air à + 20 cm de hauteur au moyen d'un thermographe, la température moyenne a été obtenue par planimétrie de la surface entre 8h le matin et l8h le soir, - température maximale du sol à - 10 cm par lecture sur un géothermomètre maxi, - l'humidité relative à 1.5 m de hauteur par une lecture ponctuelle à loh du matin avec un psychonètre selon Assman. Ces observations ont été faites début mars et mi-juin, sauf pour l'hygrométrie qui ont été effectuées entre la fin mai et la mi-juin. Les observations sur la culture du melon portaient sur la hauteur, l'épaisseur de la tige entre la 12e et la 13e feuille et entre la 19e et la 20e feuille, la position du 1er fruit et le nombre de fruits noués dans la partie supérieure de la plante (dernier 60 cm). Ces 282

3 observations ont été faites sur 30 plantes choisies au hasard darls une serre et en respectant la même position de ces plantes dans toutes les serres. 3. Résultats 3.1. Tenpérat^e_maximale Les résultats présentés dans le tableau 1 nous indiquent que la température maximale moyenne sur une période de 73 jours d'observations est la plus basse sous la serre avec les laizes amovibles en PE annuel. La différence moyenne avec la température extérieure est de 2.9 C. La température la plus élevée a été obtenue sous serre témoin dont la température maximale moyenne est supérieure de 6.8 C par rapport au témoin. La serre équipée avec l'écartement des laizes par treuil, en outre dans le faîtage, donne une température maximale moyenne légèrement supérieure à celle obtenue sous la serre avec les laizes amovibles en PE annuel. Nous constatons également que le coefficient de variation est le plus élevé à l'extérieur, ce qui montre l'effet tampon dans les serres. Ce coefficient est le plus faible sous les serres mal aérées comme la serre témoin. Le faible coefficient de variation sous la serre équipée d'extracteurs met en relief le trop faible taux de renouvellement. L'analyse de Friedman montre l'existence d'une différence très hautement significative avec une valeur de contre un X = Le test de Gibbons ne matre pas de différences significatives en ce qui concerne le rang moyen entre la serre couverte avec des laizes en PE annuel amovibles et celle avec l'écartement mécanique des laizes dans le faîtage. Le rang moyen de ces deux serres est significa tivement plus faible que celui de la serre avec les 2 extracteurs, ce qui démontre leur meilleure aération, alors que la serre témoin présente le rang moyen le plus élevé. La figure 1 présentant l'évolution de la température maximale de l'air à 1.5 m de hauteur montre que la serre témoin a donné toujours la température maximale la plus élevée, alors qu'en début de la période d'observation nous avons eu toujours la température maximale la plus faible sous la serre avec les laizes amovibles. Par contre avec l'approche de la saison chaude et le changement du régime des vents (vent chaud du Sud) nous constatons que les différences avec la serre à écartement mécanique des laizes dans le faîtage sont devenues minimes (pentades 9, 10, 11 et 12), alors que dès qu'on a enlevé complètement les laizes amovibles (pentade 13 et 14) nous obtenons de nouveau les températures maximales les plus basses sous cette serre. La figure 2 présentant la régression linéaire des températures maximales nous montre très bien l'influence de la végétation. Sous serre avec une culture faiblement développée, les écarts avec la température extérieure sont considérables, et les écarts entre les différents systèmes entre eux sont aussi assez importants. Avec le développement de la végétation les écarts avec l'extérieur diminuent et ceci par suite de l'effet combiné de l'augmentation de l'ombrage et de l'humidité relative Températi^e_moyenne_diurne à + 20 cm Les résultats de 60 jours d'observations montrent que les différences en température moyenne diurne à + 20 cm sont plus faible que 283

4 pour la température maximale de l'air à m (tableau 1). Le classement soit par température moyenne, soit par rang moyen, reste le même que pour la température maximale de l'air, mais les différences entre les rangs sont moins prononçées et mdns significatives. Ceci est surtout dû à l'effet de la température du sol sur la température dans les couches d'air proches du sol et à l'effet tampon du sol sur la fluctuation de la température. Notons aussi que le plus faible coefficient de variation a été obtenu sous la serre aérée par écartement des laizes, ce qui est probablement dû à un montage assez haut des treuils agissant 1'écartement latéral (1.2 m), de telle sorte que cette aération engendre peu de variation dans la zone basse de la serre. La figure 3, présentant l'évolution dans le temps de la température moyenne diurne de l'air à + 20 cm, montre que les 3 systèmes utilisées permettent une réduction importante de cette température moyenne par rapport au témoin. Notons aussi qu'en début des observations la serre avec les laizes amovibles permet d'obtenir les meilleurs résultats, mais plus tard les 3 serres donnent des résultats très rapprochés et ceci pou - les mêmes raisons que déjà citées pour la température maximale Températ^e maximale duj3ol_à_-_1 ^ Le tableau 1 nous pernet de constater que la température maximale moyenne du sol à - 10 cm la plus élevée a été obtenue sous la serre équipée avec l'écartement mécanique des laizes par treuil (25 C). Cette température est surtout liée au fait que par l'écartement des laizes un rayonnement direct permet de chauffer le sol davantage que dans le cas où un film PE de couverture laisse passer seulement 70% du rayonnement. Nous notons aussi que la température maximale moyenne du sol la plus basse a été obtenue sous la serre avec l'aération par laizes amovibles (23.3 C). Ceci s'explique par le fait d'une très bonne aération par]es grandes fenêtres latérales permettant une circulation importante de l'air à l'intérieur de la serre et résultant dans un échange important entre le sol et les couches d'air avoisinantes. Notons ici aussi que les coefficients de variatîms sont en général plus faibles que pour les températures de l'air, ce qui montre l'effet tampon du sol sur les élévations de la température. D'autre part la variation de la température est la plus élevée sous serre avec les laizes amovibles et la plus faible dans la serre témoin. L'analyse de Friedman et le test de Gibson démontrent très clairement les différences importantes en rang moyen entre les différentes serres. Notons surtout les différences importantes entre la serre à laizes amovibles et les autres serres, alors que la serre avec écartement des laizes, en outre dans le faîtage, est de loin la plus chaude à ce point. La figure 4- présentant l'évolution dans le temps de la température maximale du sol permet de constater l'importante élévation de la température obtenue par l'enlèvement des laizes amovibles durant les pentades 13 et 14, alors que dans les périodes précédentes la température y est de loin la plus faible Humidité relative de l'air La figure 5 présentant l'évolution de l'humidité relative durant 17 journées d'observations entre fin mai et mi juin permet de juger l'assèchement plus ou moins rapide de l'atmosphère en fonction des dif- 284

5 férents systèmes d'aération utilisés, permettant ainsi de mieux juguler certaines maladies comme le mildiou du melon. La diminution la plus importante a été obtenue sous la serre avec les laizes amovibles. Les différences minimales par rapport au témoin sont de l'ordre de 4-.5% mais très souvent elles atteignent des valeurs de l'ordre de 15%. La serre équipée avec l'écartement des laizes par treuil se classe en 2ième position et les différences moyennes avec le système des laizes amovibles se situent entre 2 et d'augmentation de l'humidité relative. Nous constatons que les améliorations sont d'autant plus prononcées que l'humidité relative à l'extérieur est faible et que la vitesse du vent est faible, ce qui explique en outre les écarts importants obtenus la 2e et 10e journée d'observation Résultats agronomiques Les résultats de nos observations sont présentés dans le tableau 2. Nous avons pu noter le développement le plus important sous les serres avec les laizes amovibles et les extracteurs et c'est sous ces mêmes serres que nous avons obtenu des entrenoeuds légèrement plus longs. Par contre l'épaisseur de la tige a été la plus faible sous la serre la plus chaude, ce qui provoque en effet un certain étiolement. La position la plus basse du premier fruit noué a été obtenue sous serre avec les laizes amovibles et sous la serre avec les extracteurs, alors que la nouaison en haut de la plante était de loin la plus importante sous la serre avec les laizes amovibles, permettant d'obtenir un fruit supplémentaire. 4. Conclusion Les résultats démontrent que l'utilisation de 2 extracteurs par serre de 64 m de long donne des résultats trop faibles sur la réduction de la température et même l'utilisation temporaire de 4 extracteurs se montrait insuffisant. L'utilisation de la ventilation forcée coûtera donc probablement trop cher en installation et en fonctionnement pour envisager leur emploi en Tunisie. Par contre l'utilisation de treuils pour l'écartement des laizes a permis des résultats intéressants surtout par la combinaison de l'écartement latéral avec l'écartement dans le faîtage. Les meilleurs résultats ont été obtenus par la couverture de la serre en alternant des laizes de PE longue durée de lageur normale avec des laizes amovibles de PE de 2 m large. Le système permet une ouverture progressive des fenêtres et même un enlèvement total de la laize en période chaude. Le système utilisé a néanmoins certains défauts, en outre l'ouverture unilatérale des fenêtres et serait donc susceptible d'amélioration. 5. Bibliographie Driss-Becheur, Z., Influence des matériaux de couverture sur le bioclimat sous serre. Acta Horticulturae, 154, sous presse. Driss-Becheur, Z. et Touayi, M., Influence de différents films plastiques en lière année d'utilisation sur le microclimat et sur une culture de tomate sous abri-serre. Acta Horticulturae, 154, sous presse. Knani, H., Influence de différents films de couverture sur le microclimat et le comportement d'une culture de piment sous abrisserres. Acta Horticulturae, 154, sous presse. 285

6 FIE I.. EVOLUTION DE LR TEMPERATURE MRXIMALE DE L'RIR R +I/S M TOBI* VEMTILHTEUR a» TREUIL ---» P.Ï.K.» * DTOHEUR ««PENTRDE FIGURE 2! REGRESSION LINERI RE DE5 TEMPERHTURE5 MHXIMHLE5 H + T/S M PENTADE 286

7 FIE 3 EVOLUTION DE LR TEMPERATURE MOYENNE DIURNE DE L'AIR H +2B CM PENTRDE FIS H..EVOLUTION DE LR TEMPERATURE MRXIMRLE DU 50L H -20 CM 287

8 288 FIE SiEVDLUT IDN DE L'HUMIDITE RELHT I VE A 1,5 M

9 Tableau 1 - Influence des différents systèmes d'aération sur le climat sous serre. T maximale de l'air à T moyenne diurne de l'air à T maximale du sol à + 1.5n 20 cm - 10 cm Serre T moyenne ( C) Coefficient de variation Rang moyen T moyenne ( C) Coefficient de variation Rang moyen T moyenne ( C) Coefficient de variation Rang moyen Témoin d c c Treuil b bc d Laizes amovibles b b b Extracteurs c b cd Extérieur a a a Analyse de Friedman Test de Gibbons Tableau 2 - Influence des différents systèmes d'aération sur la culture du melon. Hauteur de Nombre de Longueur Epaisseur Epaisseur Position du Nombre de la plante feuilles moyenne des de la tige de la tige 1er fruit fruits noués après entrenoeuds entre la entre la (entrenoeud) dans les 120 jours (en cm) 12e et 13e 19e et 20e derniers (en cm) feuille feuille 60 cm Témoin 243 c 29.3 b b 6.9 b 9.5 b 0.4 b Treuil 262 b 30.9 a a 8.1 a 9.2 b 0.7 b Laizes amovibles 297 a 31.1 a ab 7.9 a 6.5 a 1.5 a Extracteurs 283 a 29.3 b ab 7.8 a 6.1 a 0.6 b p.p.d.s. 5%

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre?

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Qu est-ce que la condensation? L air contient de la vapeur d eau en suspension. Des études spécialisées démontrent

Plus en détail

I-1 Introduction : I-2.Etude bibliographique :

I-1 Introduction : I-2.Etude bibliographique : I-1 Introduction : La production de l énergie thermique à partir de l énergie solaire par les capteurs plans connait de nos jours de nombreuses applications vue leurs innombrables intérêts économiques

Plus en détail

UF600 UF600. Rideau d'air avec soufflage par le sol pour passages industriels de grandes dimensions. Pour portes jusqu'à (h x l) : 6 x 12 m

UF600 UF600. Rideau d'air avec soufflage par le sol pour passages industriels de grandes dimensions. Pour portes jusqu'à (h x l) : 6 x 12 m UF00 Rideau d'air avec soufflage par le sol pour passages industriels de grandes dimensions. Pour portes jusqu'à (h x l) : x m Montage vertical Application L'UF00 crée une barrière d'air très efficace

Plus en détail

La chaleur du bien être à tarif réduit

La chaleur du bien être à tarif réduit La chaleur du bien être à tarif réduit Appareils de chauffage électrique à accumulation de chaleur Description Utilisation Installation Modèles: 3700, 4700, 5700, 6700 3800, 4800, 5800 3600, 4600, 5600,

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

Herrebout-Vermander N.V. S.A.

Herrebout-Vermander N.V. S.A. Pag. 1/5 Herrebout-Vermander N.V. S.A. Kuurne, mai 2002 rev. Janvier 2005 Le parquetteur est parti, et qu'est-ce qu'on fait maintenant Félicitations avec votre nouveau Le parquet est un revêtement de sol

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE G U I D E VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE SICAE Une réduction d'impôts peut être obtenue (sous certaines conditions) lors du remplacement de votre chauffe-eau électrique. Renseignez-vous auprès du Centre des

Plus en détail

QFA31... Sondes d'ambiance. Building Technologies HVAC Products. Symaro. pour température et humidité relative

QFA31... Sondes d'ambiance. Building Technologies HVAC Products. Symaro. pour température et humidité relative 1 858 1858P01 1858P02 Symaro Sondes d'ambiance pour température et humidité relative QFA31... Alimentation 24 V~ ou 13,5...3 Signal de sortie 0...10 V / 4 20 ma pour humidité relative et température Très

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Cardok Sàrl CP37 CH-1295 Tannay Switzerland Tél: 0041 22 77 66 051 info@cardok.com

Cardok Sàrl CP37 CH-1295 Tannay Switzerland Tél: 0041 22 77 66 051 info@cardok.com CARDOK MULTI Doubler votre espace de parking Rapide, Silencieux, Discret, Inviolable, Design, High-Tech Installation pour maison privée, immeuble, hôtel, bureau, CARDOK MULTI - FICHE TECHNIQUE Différents

Plus en détail

SOMMAIRE. III.2.2 ) LE FILTRE A SABLE VERTICAL NON DRAINE III.2.2.1 ) Dimensionnement III.2.2.2 ) Installation

SOMMAIRE. III.2.2 ) LE FILTRE A SABLE VERTICAL NON DRAINE III.2.2.1 ) Dimensionnement III.2.2.2 ) Installation SOMMAIRE I ) L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF I.1 ) Généralités I.2 ) Le SPANC II ) PRETRAITEMENT II.1 ) Principe II.2 ) Dimensionnement II.3 ) Installation II.4 ) Entretien III ) TRAITEMENT III.1 ) L'EPANDAGE

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air Edition mai 2003

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air Edition mai 2003 CONFERENCE DES SERVICES CANTONAUX DE L'ENERGIE KONFERENZ KANTONALER ENERGIEFACHSTELLEN Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air 1. Contexte Une série d'aides

Plus en détail

Préchauffage et réchauffage

Préchauffage et réchauffage Accessoires Préchauffage et réchauffage Page 6 Préchauffage et réchauffage Batterie hors-gel FSH 00 00 500 Ø 60 0 e boîtier du filtre de l'air extérieur FSH (FSH = batterie hors gel) sert à protéger l'échangeur

Plus en détail

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? Découvrez la gamme Aquarea de Panasonic Pompe à chaleur Source Air CONÇUE POUR LES MAISONS Une pompe à chaleur Aquarea avec Source

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK Guide de mise en œuvre Liant ProKalK Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Dosage et conseil d utilisation Isolation du sol en béton de chanvre ProKalK Isolation pour

Plus en détail

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Notre partenaire constructeur Créez votre configuration technique en ligne et recevez automatiquement votre devis! SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Configuration

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

4.4. Ventilateurs à filtre. Les atouts. Montage rapide. Polyvalence et fonctionnalité

4.4. Ventilateurs à filtre. Les atouts. Montage rapide. Polyvalence et fonctionnalité Les atouts L'utilisation de ventilateurs à filtre est une méthode extrêmement économique pour évacuer d'importantes quantités de chaleur en dehors des armoires électriques. Deux conditions fondamentales

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009 Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant la part maximale

Plus en détail

Contrôle final de Thermique,

Contrôle final de Thermique, Contrôle final de Thermique, GM3C mars 08 2heures, tous documents autorisés Calculatrices autorisées Problèmes de refroidissement d un ordinateur On se donne un ordinateur qui dissipe une certaine puissance,

Plus en détail

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS?

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? Par Philippe et Marie-Noëlle LENOIR Un couple du Volontaires du Progrès qui travaille à GALIM Département des Bamboutos, Province de l Ouest, nous adresse cette fiche

Plus en détail

LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES

LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES ET LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES ET CONTRAINTES SOMMAIRE Caractéristiques des Triples vitrages p.3 Comparatif entre Doubles et Triples vitrages p.4 Bilan p.5 Conclusion p.6 Annexe 1 p.7 Méthodes Industrielles

Plus en détail

Zehnder ComfoFond-L Echangeur géothermique avec circuit fermé à eau glycolée

Zehnder ComfoFond-L Echangeur géothermique avec circuit fermé à eau glycolée Avantages Echangeur géothermique à utiliser en combinaison avec une unité de ventilation à récupération de chaleur (type ComfoD 350, 450 et 550 Luxe) Extrait l'énergie du sol au moyen d'un circuit enfoui

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

des combles aménageables

des combles aménageables MA.10 MATÉRIAUX J isole des combles aménageables AVEC LES CONSEILS 1 Le choix d un isolant En avant-projet, il est recommandé de prendre en considération plusieurs critères, afin de choisir la solution

Plus en détail

Europâisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets. Numéro de publication: 0 036 058 A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

Europâisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets. Numéro de publication: 0 036 058 A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN ê Europâisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication: 0 036 058 A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 80420035.0 Int. Cl.3: B 60 J 1/20 Date de dépôt:

Plus en détail

7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex.

7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex. 7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex.com NOTICE DB-30 Ce manuel de montage contient les éléments

Plus en détail

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne.

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Formation à la promotion des énergies renouvelables à CEFIDEC Vatra Dornei Dănuţ

Plus en détail

Mode d'installation Recoh-tray-V2 sous la dalle

Mode d'installation Recoh-tray-V2 sous la dalle Mode d'installation -V2 ss la dalle Ns vs félicitons avec votre achat du Recoh -Tray. Du point de vue économique le Recoh -Tray est un des appareils le plus intéressants. Le temps de récupération est crt!

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Réussir l'isolation des combles non aménagés

Réussir l'isolation des combles non aménagés Réussir l'isolation des combles non aménagés DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Le choix d un isolant En avant-projet, il est recommandé de prendre en considération plusieurs critères, afin de choisir

Plus en détail

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol :

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Page : 1 de 6 Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Référence article 058.01.250: VX18 Référence article 058.01.251: VX20 Référence article 058.01.252: VX30 Chaudière spéciale à gazéification

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE Séminaire de Xavier GARBET pour le FIP 06/01/2009 Anthony Perret Michel Woné «La production d'énergie par fusion thermonucléaire contrôlée est un des grands défis scientifiques

Plus en détail

L'INTERPRÉTATION DE L'ATTESTATION DE CONTRÔLE D'UNE CHAUDIÈRE

L'INTERPRÉTATION DE L'ATTESTATION DE CONTRÔLE D'UNE CHAUDIÈRE L'INTERPRÉTATION DE L'ATTESTATION DE CONTRÔLE D'UNE CHAUDIÈRE Dernière révision du document : janvier 2013 CONTEXTE En Wallonie, une nouvelle réglementation est d application depuis le 29 mai 2009 1 et

Plus en détail

Notice de montage. 1 Une tôle doublée plate qui va réellement fermer votre conduit de cheminée, nous l appellerons le volet

Notice de montage. 1 Une tôle doublée plate qui va réellement fermer votre conduit de cheminée, nous l appellerons le volet Notice de montage Vous avez choisi Eurotrappe, pour isoler votre sortie de cheminé à foyer ouvert, et nous vous en félicitons! Consignes de sécurité : Monter sur un toit n est pas anodin!!, cela comporte

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE

FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE FICHE TECHNIQUE SUR LA FERTILISATION DE LA PASTEQUE 2 I- JUSTIFICATION La consommation de la pastèque est en nette expansion en réponse à une forte demande nationale et régionale ; Cependant la production

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

Zone Région de Bruxelles Capitale

Zone Région de Bruxelles Capitale Objet Zone Au Fédéral Région Wallonne Région de Bruxelles Capitale Région Flamande Audit énergétique Thermographie infrarouge Pour audit énergétique (auditeur agréé PAE1 ou 2) dans habitation existante,

Plus en détail

AIDE MÉMOIRE POUR LA CONSTRUCTION D UNE CHAMBRE DE GERMINATION

AIDE MÉMOIRE POUR LA CONSTRUCTION D UNE CHAMBRE DE GERMINATION AIDE MÉMOIRE POUR LA CONSTRUCTION D UNE CHAMBRE DE GERMINATION Michel Senécal, agr. Centre de services horticoles du MAPAQ Laval Octobre 2006 Le semis des fleurs annuelles est une opération délicate où

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

Fiche Technique. sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre. (Solanum tuberosum L.) au Cameroon

Fiche Technique. sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre. (Solanum tuberosum L.) au Cameroon Fiche Technique sur l itinéraire de fertilization de la Pomme de terre (Solanum tuberosum L.) au Cameroon I. JUSTIFICATION La pomme de terre est une culture importante qui participe à la sécurité alimentaire

Plus en détail

Aqua-TraXX PBX GAINES ET GOUTTEURS INTÉGRÉS. Aqua-TraXX PBX est l'innovante gaine qui. Gamme. Caractéristiques principales

Aqua-TraXX PBX GAINES ET GOUTTEURS INTÉGRÉS. Aqua-TraXX PBX est l'innovante gaine qui. Gamme. Caractéristiques principales Gamme La technologie PBX permet à Aqua-TraXX d'offrir au marché la plus large et la plus complète gamme de solutions : 16 mm (5/8 ) - Épaisseur de la paroi 5/6/7/8/10/12 et 15 mil 22 mm (7/8 ) - Épaisseur

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION COFFNTEA

MANUEL D UTILISATION COFFNTEA MANUEL D UTILISATION COFFNTEA UD 888 Lisez attentivement ce mode d'emploi avant d'utiliser l'appareil et conservezle pour un usage ultérieur POUR USAGE DOMESTIQUE UNIQUEMENT Description générale 1. TOUCHE

Plus en détail

Que nous enseigne la base de données PAE?

Que nous enseigne la base de données PAE? Que nous enseigne la base de données PAE? Séminaire auditeurs PAE 8 juin 2009 Nicolas Heijmans, ir Division Energie et Climat CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 00/00/2006 Contenu

Plus en détail

METEOROLOGIE CAEA 1990

METEOROLOGIE CAEA 1990 METEOROLOGIE CAEA 1990 1) Les météorologistes mesurent et prévoient le vent en attitude à des niveaux exprimés en pressions atmosphériques. Entre le niveau de la mer et 6000 m d'altitude, quels sont les

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

Principe de fonctionnement de la façade active Lucido. K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido.

Principe de fonctionnement de la façade active Lucido. K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido. Principe de fonctionnement de la façade active Lucido K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido.doc 0. Préambule Le présent document est élaboré dans le but

Plus en détail

Bien ventiler votre logement. Guide de bonne gestion en 8 questions

Bien ventiler votre logement. Guide de bonne gestion en 8 questions Bien ventiler votre logement Guide de bonne gestion en 8 questions Mai 2015 PREAMBULE BIEN VENTILER SON LOGEMENT EST PRIMORDIAL AFIN DE GARANTIR UN LOGEMENT SAIN! Dans près de 95% des cas, les problèmes

Plus en détail

Copropriété: 31, rue des Abondances 92100 Boulogne-Billancourt

Copropriété: 31, rue des Abondances 92100 Boulogne-Billancourt Eléments utilisés: Copropriété: 31, rue des Abondances 92100 Boulogne-Billancourt Notice explicative sur la ventilation de la facture EDF annuelle entre les différents postes de consommation à répartir

Plus en détail

Du Thermostat à l ordinateur climatique. Vincent Aubret Hortimax

Du Thermostat à l ordinateur climatique. Vincent Aubret Hortimax Du Thermostat à l ordinateur climatique Vincent Aubret Hortimax 1 Introduction 2 Régulateurs de type thermostat Applications : Idéal pour la régulation simplifiée de type Tunnels, Hall Alarme haute et

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

RÉGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB POUR LES IMMEUBLES À APPARTEMENTS.

RÉGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB POUR LES IMMEUBLES À APPARTEMENTS. RÉGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB POUR LES IMMEUBLES À APPARTEMENTS. Problèmes régulièrement rencontrés sur le terrain, quelles sont les soluhons? 07 10-2014 BASES RÉGLEMENTAIRES RELATIVES AUX INSTALLATIONS

Plus en détail

Vous allez construire? Protégez-vous contre le radon!

Vous allez construire? Protégez-vous contre le radon! Vous allez construire? Protégez-vous contre le radon! FICHES D INFORMATION SUR LA PRÉVENTION RADON Avant de construire, renseignez-vous sur le taux de radon dans votre région Le radon est un gaz présent

Plus en détail

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires La combinaison naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Informations préliminaires 2 Le futur c'est maintenant 3 et le futur est plus respectueux de l'environnement,

Plus en détail

Bâtiment résidentiel existant

Bâtiment résidentiel existant E Certificat de Performance Energetique () N : 20131120026710 Etabli le: 20/11/2013 g., Ah" CP : 7100 Localité : Trivières Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d'urbanisme/unique obtenu

Plus en détail

Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie. Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils

Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie. Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils Un pari architectural et une rénovation HQE - La mise

Plus en détail

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique PAGE 1 DE 10 SOUS / Objectif Énoncer les différents procédés de chauffage (direct et indirect). Énoncer les principes de fonctionnement. Identifier les éléments constitutifs. Savoir technologique visé

Plus en détail

Super chauffage. MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la!

Super chauffage. MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la! Console Hyper Heating Super chauffage 1 MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la! 1 Performance énergétique La pompe à chaleur Air/Air MFZ-KJ est constituée d un groupe extérieur et

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

2.1 Détermination de la puissance du générateur de chaleur

2.1 Détermination de la puissance du générateur de chaleur Détermination de la puissance du générateur de chaleur 1 Marche à suivre Un dimensionnement correct des installations de chauffage est essentiel pour l utilisation rationnelle de l énergie dans les bâtiments.

Plus en détail

Instructions d'utilisation

Instructions d'utilisation U22 K 7208 5500 0/2003 FR (FR) Pour l'opérateur Instructions d'utilisation Chaudière à condensation à gaz Logamax plus GB22-24/24K Prière de lire ces instructions avec soin avant l'utilisation Avant-propos

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 14/IMO/0338 Valable jusqu au :... 15/10/2024 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. Avant 1948 Surface habitable :... environ 124.57 m² Adresse :...

Plus en détail

Pourquoi isoler? Réduire l'usage d'énergie Economiser les frais de chauffage Protéger l'environnement Augmenter la valeur des bâtiments

Pourquoi isoler? Réduire l'usage d'énergie Economiser les frais de chauffage Protéger l'environnement Augmenter la valeur des bâtiments Thème Pourquoi isoler? Pourquoi isoler? Réduire l'usage d'énergie Economiser les frais de chauffage Protéger l'environnement Augmenter la valeur des bâtiments Les indications, illustrations, informations

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

Adhésif structural pour le collage de renforts

Adhésif structural pour le collage de renforts Notice Produit Edition 18/07/2014 Numéro 3022 Version N 2014-253 N identification : 020206040010000001 Adhésif structural pour le collage de renforts Description est une colle structurale thixotrope à

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

Groupe Thermique BERLIN

Groupe Thermique BERLIN 60 INSTANTANÉE CHAUDIÈRES A FIOUL Groupe Thermique BERLIN Principales caractéristiques Corps en acier; Haut rendement, supérieur à 93%; Grande efficacité énergétique grâce à la conception des corps de

Plus en détail

Les caractéristiques d'une bonne cave à vin

Les caractéristiques d'une bonne cave à vin L'aération Une bonne cave est une cave aérée. Pour éviter un taux d'humidité trop important et le développement de champignons un léger courant d'air suffit, mais trop d'aération peut aussi nuire à la

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture

Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture Préparer le bâtiment à l horizon 2010 Journées Thématiques 2004 Enveloppe du Bâtiment 1 Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture Hélène DESMALES Yves JAUTARD 11 mars 2004 Du site isolé

Plus en détail

LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07)

LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07) LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07) Comment régler son installation pour réduire de manière optimale sa consommation d énergie? 1. LE REGLAGE D UNE INSTALLATION DE CHAUFFAGE

Plus en détail

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX Fosse toutes eaux 1F O S S E Une fosse toutes eaux est un appareil destiné à la collecte, à la liquéfaction partielle des m a t i è res polluantes contenues dans les eaux usées et à la rétention des matières

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. confort = équilibre entre l'homme et l'ambiance

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. confort = équilibre entre l'homme et l'ambiance TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

INSTALLATION DE MOQUETTES ET STANDS

INSTALLATION DE MOQUETTES ET STANDS Les besoins en produits adhésifs dans l'industrie du montage de moquettes et de stands d'exposition sont variées. Nous avons une solution adhésive pour l'application dont vous avez besoin: fixation de

Plus en détail

In and Out Air Strategies. From Climate Change to Microclimate. Library, Archives and Museum Preservation Issues

In and Out Air Strategies. From Climate Change to Microclimate. Library, Archives and Museum Preservation Issues In and Out Air Strategies. From Climate Change to Microclimate. Library, Archives and Museum Preservation Issues 5-6 March 2009 Bibliothèque nationale de France http://www.ifla.org/vi/4/pac.htm Bibliothèques,

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

TRANSFERT DE CHALEUR ETUDE D'UN ECHANGEUR A PLAQUES ET JOINTS

TRANSFERT DE CHALEUR ETUDE D'UN ECHANGEUR A PLAQUES ET JOINTS TRANSFERT DE CHALEUR ETUDE D'UN ECHANGEUR A PLAQUES ET JOINTS Manip n 9 Avril 2014 J. ALBET P. de CARO C. SAUDEJAUD 2 ème Année ATELIER INTER UNIVERSITAIRE DE GENIE DES PROCEDES Objectifs de la manipulation

Plus en détail

Electrique / eau chaude. Discret. Rideaux d air ventilation seule. Simple - intelligent. Confortable - innovant

Electrique / eau chaude. Discret. Rideaux d air ventilation seule. Simple - intelligent. Confortable - innovant PW/PE en applique Electrique / eau chaude Esthétique soignée Commande intégrée ou à distance Barrière thermique de 1 m, 1,5 m et 2 m Confort intérieur ou appoint chauffage Hauteur de montage 2 à 3,5 m

Plus en détail

1 Le chauffage des serres agricoles

1 Le chauffage des serres agricoles 1 Le chauffage des serres agricoles 1.1 Introduction Les serres offrent aux maraîchers et aux horticulteurs la possibilité de maîtriser le climat (température, humidité et lumière) et de produire, au moment

Plus en détail

Efficacité énergétique des logements à haute performance énergétique, HPE : Application au site de Béchar

Efficacité énergétique des logements à haute performance énergétique, HPE : Application au site de Béchar Revue des Energies Renouvelables Vol. 15 N 2 (2012) 357-364 Efficacité énergétique des logements à haute performance énergétique, HPE : Application au site de Béchar S. Sami-Mécheri 1*, D. Semmar 2 et

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

Département Energie Santé Environnement. DESE/Santé N 2012-086R Mai 2012. Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs

Département Energie Santé Environnement. DESE/Santé N 2012-086R Mai 2012. Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs Département Energie Santé Environnement Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs DESE/Santé N 0-086R Mai 0 GUIDE D APPLICATION POUR LA SURVEILLANCE DU CONFINEMENT DE L AIR DANS LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Thermographie sur les vitrages

Thermographie sur les vitrages Thermographie sur les vitrages Par Martin Veillette, ing. 28 décembre 2011 J ai été mandaté par Solution Thermos pour faire des essais sur plusieurs types de vitrages : double, triple, faible émissivité

Plus en détail

L efficience énergétique...

L efficience énergétique... ......Une technique intelligente de régulation au service Edgar Mayer Product Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH 02 I 2009 Grâce aux techniques de régulation intelligentes d aujourd hui, il est possible

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE GOULOTTE D EXTRACTION DEPO

NOTICE DE MONTAGE GOULOTTE D EXTRACTION DEPO NOTICE DE MONTAGE GOULOTTE D EXTRACTION DEPO Composants N No de réf. Désignation 1. 1498 Spirale Depo D53 Plastifiée 2. 8143 Vis T6SS M6 x 20 3. 1433 Adaptateur tourillon d arbre Depo 4. 1365 Tourillon

Plus en détail

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Tranchées d éd épandage en terrain pentu. Ce document reprend la

Plus en détail

TOPACHAT.COM. Config Matic. Guide de montage PC PORTABLE

TOPACHAT.COM. Config Matic. Guide de montage PC PORTABLE TOPACHAT.COM Config Matic Guide de montage PC PORTABLE Config'O'Matic pour PC Portable TopAchat.com 2007 Précautions à prendre Tout d'abord, les précautions de base à prendre avant de monter son PC portable

Plus en détail

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI Aquacondens Chaudières murales à condensation AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ 2 MODÈLES MODULANT DE 6 À 25

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?»

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Bruxelles Environnement VENTILATION: DIAGNOSTICS ET DISPOSITIFS POUR GARANTIR LA QUALITÉ DE L AIR DANS LES ÉCOLES Catherine MASSART

Plus en détail

Foyer 1100 Double ouverture

Foyer 1100 Double ouverture Foyer 1100 Double ouverture Référence 6811 44 LC 27/01/2010 page 1/6 580 949 1158 Foyer 1100 DO AD681144 Notice particulière d utilisation et d installation Consulter attentivement ce complément notice

Plus en détail

Smatrix. Le système de réglage intelligent de chauffage et de refroidissement sol Plus de confort avec moins d'énergie

Smatrix. Le système de réglage intelligent de chauffage et de refroidissement sol Plus de confort avec moins d'énergie Smatrix Le système de réglage intelligent de chauffage et de refroidissement sol Plus de confort avec moins d'énergie 02 l Uponor Smatrix Uponor Smatrix : optimise la climatisation intérieure, la gestion

Plus en détail