SV-221 TP-Biochimie Structurale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SV-221 TP-Biochimie Structurale"

Transcription

1 SV-221 TP-Biochimie Structurale Fascicule de Travaux Pratiques Institut Supérieur de l Education et de la Formation Continue Radhouane Chakroun 1

2 Sommaire SV221 - TP N 1 - Glucides... 3 Dosage de l amidon total de l amylose et de l amylopectine... 3 SV221 - TP N 2 - Glucides... 8 Pouvoir Réducteur des Glucides

3 SV221 - TP N 1 - Glucides Dosage de l amidon total de l amylose et de l amylopectine Généralités L amidon est un polysaccharide de réserve chez les végétaux. C est une macromolécule constituée, en pourcentage variable, de deux polymères du D-Glucose : L'amylose et l'amylopectine. L amylose est constitué essentiellement d unités de D-glucoses unies entre elles par des liaisons de type α(1 4). L amylopectine consiste essentiellement en unités α(1 4)-D-glucosidiques linéaires mais branchée, par des liaisons de type α(1 6)-D-glucosidiques à tous les unités de glucose (Figure 1). L amylopectine contient plus de 106 résidus de D-glucose, la rendant ainsi la macromolécule biologique la plus volumineuse qui existe. La structure primaire de l amylopectine est semblable à celle du glycogène (polysaccharide de réserve chez les animaux) mais le nombre de résidus de D-glucose dans les ramifications est de l ordre de 8 à 12 dans le glycogène. En d autres termes le glycogène est plus ramifié que l amylopectine. Figure 1 - Structures de l amylose et de l amylopectine Principe L iode (I2) interagit avec l amylose et l amylopectine pour donner une coloration respectivement bleue et brune. Les spectres des complexes I 2 -amylose et I 2 -amylopectine sont différents. De ce fait ces complexes ont des longueurs d ondes maximales pour l amylose (λ max = 630 nm) et l amylopectine (λ max = 548 nm) qui sont différentes. En plus l amylose absorbe dans le proche visible tandis que l amylopectine n y absorbe pas (Figure 2). On peut donc utiliser cette différence spectrale pour doser simultanément l amidon total, l amylose et l amylopectine dans un matériel biologique. Dans cette 3

4 manipulation on considérera que l absorbance à 580 nm est liée à la fois à l amylose et à l amylopectine, par contre l absorbance à 720 nm est liée essentiellement à l amylose. Figure 2 - Absorbances de l amidon, de l amylose et de l amylopectine (Jarvis, 1993) Matériel et réactifs Spectrophotomètre UV-Vis Centrifugeuse Bain-marie à 100 C Plaques chauffantes Tubes à centrifuger Tubes à essais 20 ml gradués Fioles jaugées de classe A, capacité 100 ml Becher 250 ml Entonnoir Micropipettes Pipettes graduées Papier ph Eau distillée Réactif de l iode : 0,2g de I 2 dissous dans 100 ml de KI à 2% (m/v) dans HCl 0,1N Solution 1N de KOH Solution 1N de HCl 4

5 Mode opératoire Etalonnage : Dans un bécher 250 ml, disperser 0,5g d amidon dans 20 ml d eau distillée. Y ajouter 80 ml d eau distillée bouillante. Agiter légèrement le mélange et continuer l ébullition pendant 5 min sur une plaque chauffante pour obtenir une solution d amidon limpide. Refroidir le mélange, le transférer dans une fiole jaugée 100 ml et le compléter au trait de jauge avec l eau distillée. Ceci constitue une solution mère d amidon à 5 mg/ml. La courbe d étalonnage est établie selon le tableau cidessous (faire 3 mesures de l absorbance pour chaque tube) : N Tube Solution mère d amidon 5 mg /ml (ml) 0 0,01 0,02 0,03 0,04 0,05 0,06 0,07 0,08 0,09 0,1 H 2 O (ml) 4,90 4,89 4,88 4,87 4,86 4,85 4,84 4,83 4,82 4,81 4,80 Réactif I 2 /KI (ml) 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 Calculer la concentration d amidon en mg/ml DO 1 à 580 nm (3 mesures) DO 2 à 720 nm (3 mesures) Incubation pendant 10 minutes Moyenne DO 1 Moyenne DO 2 Préparation de l échantillon à analyser : Prendre 0.1 g de farine de matériel biologique bien broyé (Ø= 0.5 mm) et y ajouter 5 ml de 1 N KOH. Bien homogénéiser la solution à la température ambiante et la neutraliser ensuite avec 5 ml de 1 N HCl. Bien s assurer que la solution est neutre à l aide d un papier ph. Mettre ensuite le mélange en ébullition au bain-marie pendant 15 min. Réajuster le volume du mélange à 10 ml. Centrifuger le mélange et prendre le surnageant. Filtrer au besoin le surnageant et l utiliser pour le dosage de l amidon. 5

6 Dosage de l amidon dans l échantillon: Préparer les tubes «blanc» et «échantillon» conformément au tableau ci-dessous (faire 3 mesures de l absorbance pour chaque tube) : Réactif / Echantillon BLANC Echantillon : Echantillon : Echantillon (ml) 0 0,05 0,05 H 2 O (ml) 4,90 4,85 4,85 Réactif I 2 /KI(ml) 0,1 0,1 0,1 Incubation pendant 10 minutes Moyenne DO (580 nm) Moyenne DO (720 nm) Résultats : A l aide des mesures réalisées, calculer les proportions d amidon total, d amylose et d amylopectine dans les échantillons. Donner une conclusion. 6

7 7

8 SV221 - TP N 2 - Glucides Pouvoir Réducteur des Glucides Généralités Les glucides ou hydrates de carbone C n (H 2 O) n, sont des composés comportant de nombreux groupements hydroxyles (-OH) responsables de leur caractère très hydrophile. La présence de groupement carbonyle (-C = O), aldéhyde ou cétonique leur confère un caractère réducteur. Dans les formes cycliques des oses, ce sont les fonctions cétalique et hémiacétalique qui confèrent le caractère réducteur à ces glucides. Principe En milieu alcalin et à chaud, les oses et dans certaines conditions les polyholosides peuvent s oxyder et en même temps réduire des substances telles que les sels métalliques. On parle alors de pouvoir réducteur des sucres. Cette propriété, qui est due à la présence de fonction hémiacétalique libre, peut être mise en évidence par exemple grâce au réactif de Fehling qui est une solution alcaline d ions cuivreux de coloration bleue (les ions Cu +2 sont maintenus en solutions grâce au double 8

9 tartrate de Na + et K + ). Si la réaction est positive, on obtient un précipité rouge brique dont la quantité est proportionnelle à celle du sucre réducteur présent. La réaction en milieu basique se passe selon le schéma suivant : Si le sucre n est pas réducteur, la coloration reste bleue. Matériel et réactifs Bain-marie bouillant Agitateur VORTEX Tubes à essais Pipettes propipettes papier indicateur de ph Solution de soude à 10% Acide sulfurique concentré Solutions de glucose, fructose, ribose, saccharose et maltose à 1% Liqueur de Fehling : La liqueur de Fehling est obtenue en mélangeant deux solutions A et B (V:V) dont la composition est la suivante : Solution A : 35 g CuSO 4.5H 2 O + 5 ml H 2 SO 4 concentré + H 2 O compléter à 1L. Solution B : 150 g tartrate de K et Na ml NaOH + H2O compléter à 1L Mode opératoire Préparer 6 tubes à essai : mettez dans chaque tube 1 ml de la solution A puis 1 ml de la solution B. (A+B forment la liqueur de Fehling). Ajoutez au premier tube 2 ml d une solution de glucose, au deuxième 2 ml de la solution de ribose, au troisième 2 ml de la solution de fructose, au quatrième 2 ml de la solution de saccharose, au cinquième 2 ml de solution de maltose et au sixième 2 ml d eau distillée. Agiter pour bien mélanger le contenu des tubes Porter les tubes à ébullition pendant 3 min Observer et noter le résultat obtenu. 9

10 Pouvoir réducteur du produit d hydrolyse chimique du saccharose Mode opératoire Mettre 5 ml de saccharose dans un tube à essai. Ajouter 3 gouttes de H2SO4 concentré (sous la hotte). Agiter et porter à ébullition pendant 2 min. Le saccharose est ainsi hydrolysé. Ajouter 5 gouttes d une solution de soude à 10% jusqu à réaction nettement alcaline (utiliser papier indicateur de ph). Réaliser alors le test suivant : prendre deux tubes et les marquer 1 et 2. Dans le tube 1 mettre 2 ml de la solution de saccharose hydrolysé. Dans le tube 2 mettre 2 ml de la solution de saccharose non hydrolysé. Dans les deux tubes 1 et 2 ajouter 1 ml de la solution A + 1 ml de la solution B. Agiter et porter les deux tubes au bain marie bouillant pendant 3 min. Résultats Observer la coloration obtenue dans chaque tube. Comparer et justifier la différence des résultats obtenus avec les tubes 1, 2, 3, 4, 5 et 6 dans la manip précédente. Comparer et justifier les résultats obtenus avant et après l hydrolyse chimique du saccharose. 10

SV-221 TP-Biochimie Structurale

SV-221 TP-Biochimie Structurale SV-221 TP-Biochimie Structurale Fascicule de Travaux Pratiques 2014-2015 Institut Supérieur de l Education et de la Formation Continue Radhouane Chakroun 1 Sommaire SV221 - TP N 1 - Glucides... 3 Dosage

Plus en détail

LE LAIT MISE EN EVIDENCE DES CONSTITUANTS D UN LAIT

LE LAIT MISE EN EVIDENCE DES CONSTITUANTS D UN LAIT Nom :.. Prénom : LE LAIT MISE EN EVIDENCE DES CONSTITUANTS D UN LAIT 1 1- COMPOSITION CHIMIQUE DU LAIT Le lait est une boisson de couleur blanchâtre produit par les mammifères femelles. Une fonction première

Plus en détail

2. Biomolécules : GLUCIDES 1. PRESENTATION 11. FORMATION DES GLUCIDES 12. IMPORTANCE EN BIOLOGIE. Cours

2. Biomolécules : GLUCIDES 1. PRESENTATION 11. FORMATION DES GLUCIDES 12. IMPORTANCE EN BIOLOGIE. Cours 11. FORMATION DES GLUCIDES 1. PRESENTATION Les glucides sont des composés polyhydroxylés comportant une fonction aldéhyde ou cétone. énergie solaire Origine = photosynthèse : x CO 2 + y H 2 O C x ( H 2

Plus en détail

Identification des Fonctions Organiques

Identification des Fonctions Organiques Identification des Fonctions Organiques I. INTRODUCTION Pour identifier les groupes fonctionnels : alcool, acide carboxylique, aldéhyde, cétone, alcène, amine, halogène, contenues dans une molécule, on

Plus en détail

1èreS DS de physique 19/11/12

1èreS DS de physique 19/11/12 1èreS DS de physique 19/11/12 Durée : 2h Calculatrice autorisée Exercice n 1 COLORANTS ALIMENTAIRES ( points) L étiquette d un sirop de menthe d un sirop de menthe indique qu il contient deux colorants

Plus en détail

Contrôle de la stabilité d un sirop anti-inflammatoire

Contrôle de la stabilité d un sirop anti-inflammatoire Contrôle de la stabilité d un sirop anti-inflammatoire 1 / 6 L'instabilité des solutions aqueuses médicamenteuses représente un problème pour leur stockage et leur administration. Des temps de conservation

Plus en détail

TP 3 : La spécificité des enzymes digestives.

TP 3 : La spécificité des enzymes digestives. TP 3 : La spécificité des enzymes digestives. Mise en situation et recherche à mener Nous consommons différents glucides, tels que l'amidon, le glycogène ou le saccharose. Ces différentes macromolécules

Plus en détail

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Dosage du glucose dans une boisson énergisante méthode par comparaison

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Dosage du glucose dans une boisson énergisante méthode par comparaison Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS Sujet : Dosage du glucose dans une boisson énergisante méthode par comparaison * Dans ce sujet on se propose d évaluer de la teneur massique en glucose

Plus en détail

TP 2 : La spécificité des enzymes digestives.

TP 2 : La spécificité des enzymes digestives. TP 2 : La spécificité des enzymes digestives. Mise en situation et recherche à mener Nous consommons différents glucides, tels que l'amidon, le glycogène ou le saccharose. Ces différentes macromolécules

Plus en détail

CHAPITRE I : LES GLUCIDES

CHAPITRE I : LES GLUCIDES CHAPITRE I : LES GLUCIDES Pourquoi étudier ce chapitre? Ils constituent la première source d'énergie de l'organisme. Ils sont le carburant idéal de nos efforts. Quel sont les pré-requis? Notions basiques

Plus en détail

TP Spectrophotométrie

TP Spectrophotométrie TP Spectrophotométrie dosage par étalonnage Suivi cinétique d une réaction d oxydoreduction 1. Objectifs Se familiariser avec l utilisation d un spectrophotomètre Retrouver la loi de Beer. Utiliser la

Plus en détail

On se propose dans cette séance de manipulation de procéder à la détermination de la concentration en phénol d une solution par deux méthodes.

On se propose dans cette séance de manipulation de procéder à la détermination de la concentration en phénol d une solution par deux méthodes. On se propose dans cette séance de manipulation de procéder à la détermination de la concentration en phénol d une solution par deux méthodes. TITRAGE DU PHEOL I- Mode opératoire 1. Etalonnage d une solution

Plus en détail

SurTec 675 Passivation Transparente sur dépôts de Zinc et alliages de Zinc- Nickel

SurTec 675 Passivation Transparente sur dépôts de Zinc et alliages de Zinc- Nickel Protection upgraded SurTec 675 Passivation Transparente sur dépôts de Zinc et alliages de Zinc- Nickel Présentation Passivation trivalente exempte de cobalt pour alliages de zinc et zinc-nickel Produit

Plus en détail

Page 0/4. Liste du matériel Enseignant : Vanessa CLASSE :première S Nombre de groupes : DATE : mercredi 18/11 Salle :116 Horaires :14h-18h

Page 0/4. Liste du matériel Enseignant : Vanessa CLASSE :première S Nombre de groupes : DATE : mercredi 18/11 Salle :116 Horaires :14h-18h Liste du matériel Enseignant : Vanessa CLASSE :première S Nombre de groupes : DATE : mercredi 18/11 Salle :116 Horaires :14h-18h Titre du TP : influence paramètres sur la couleur d une solution Au bureau

Plus en détail

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Corrigé

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Corrigé Exercice 1 : Solution commerciale d acide chlorhydrique Le but de cet exercice est de vérifier l indication de l étiquette d une bouteille d acide chlorhydrique commercial et d identifier une base faible

Plus en détail

S-III-8.2V3 DÉTERMINATION DU CARBONE ORGANIQUE PAR OXYDATION SULFOCHROMIQUE

S-III-8.2V3 DÉTERMINATION DU CARBONE ORGANIQUE PAR OXYDATION SULFOCHROMIQUE S-III-8.2V3 DÉTERMINATION DU CARBONE ORGANIQUE PAR OXYDATION SULFOCHROMIQUE 1. Objet Dosage du carbone organique par oxydation sulfochromique. 2. Domaine d application La présente méthode décrit la détermination

Plus en détail

DÉTERMINATION DE L ACTIVITÉ GALACTANASE DANS LES PRÉPARATIONS ENZYMATIQUES (EC CAS n ) (OIV-Oeno , OIV-Oeno )

DÉTERMINATION DE L ACTIVITÉ GALACTANASE DANS LES PRÉPARATIONS ENZYMATIQUES (EC CAS n ) (OIV-Oeno , OIV-Oeno ) DÉTERMINATION DE L ACTIVITÉ GALACTANASE DANS LES PRÉPARATIONS ENZYMATIQUES (EC 3.2.1.89 CAS n 58182-40-4) (OIV-Oeno 313-2009, OIV-Oeno 490-2012) Spécifications générales Ces enzymes sont généralement présentes

Plus en détail

Collège des Saints-Cœurs Examen-1 décembre 2011 Classes : TSM, TSV Durée : 90 min.

Collège des Saints-Cœurs Examen-1 décembre 2011 Classes : TSM, TSV Durée : 90 min. Collège des Saints-Cœurs Examen-1 décembre 2011 Sioufi Classes : TSM, TSV Durée : 90 min. Chimie Attention! L usage d une calculatrice NON PROGRAMMABLE est autorisé La présentation est de rigueur La composition

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

Indice de Folin-Ciocalteu

Indice de Folin-Ciocalteu Méthode OIV-MA-F1-13 Méthode type II (Résolution Oeno 419D/2015) Indice de Folin-Ciocalteu 1. DÉFINITION L'indice de Folin-Ciocalteu (IFC) est le résultat obtenu par application de la méthode décrite ci-dessous.

Plus en détail

Dosage des ions nitrite dans un jambon

Dosage des ions nitrite dans un jambon Dosage des ions nitrite dans un jambon Ces manipulations sont réalisables en 2 h. Ce TP a été testé et rédigé par B.Discamps (Lycée Bel Orme, Bordeaux ) et F.Rivoal (Lycée Saint Louis, Bordeaux) et proposé

Plus en détail

transformation lente et rapide : Activités Qu est ce qu une réaction d oxydoréduction?

transformation lente et rapide : Activités Qu est ce qu une réaction d oxydoréduction? transformation lente et rapide : Activités Qu est ce qu une réaction d oxydoréduction? Activité 1 : Les ions argents Ag + réagissent sur le métal cuivre pour donner des arborescences d argent métallique

Plus en détail

LES SUCRES. Exemple : Représentation du glycéraldéhyde (2, 3 dihydroxypropanal)

LES SUCRES. Exemple : Représentation du glycéraldéhyde (2, 3 dihydroxypropanal) LES SUCRES I ) Compléments de Stéréochimie 1) Représentation de Fischer Pour les sucres et les acides aminés, on utilise une autre représentation des molécules dans l'espace : la représentation de Fischer.

Plus en détail

REACTIONS CARACTERISTIQUES DE GLUCIDES

REACTIONS CARACTERISTIQUES DE GLUCIDES REACTINS CARACTERISTIQUES DE GLUCIDES Durant ce TP vous allez utiliser des produits dangereux comme des acides purs ou des réactifs tels que le Lugol. Les acides chlorhydrique (12 N) et sulfurique (23

Plus en détail

Sciences physiques - Bac Pro

Sciences physiques - Bac Pro Activité OBJECTIFS Connaître la formule chimique de quelques glucides Replacer ces glucides dans une classification Mettre en évidence quelques glucides par des tests colorés 1- Principaux glucides Exemple

Plus en détail

SEANCES SUR LES BIOMOLECULES. Visionnage du diaporama sur les tests caractéristiques des biomolécules.

SEANCES SUR LES BIOMOLECULES. Visionnage du diaporama sur les tests caractéristiques des biomolécules. SEANCES SUR LES BIOMOLECULES 1 ère séance : 1h Observation de quelques étiquettes d aliments. Visionnage du diaporama sur les tests caractéristiques des biomolécules. Recherche des composés sur quelques

Plus en détail

TP Chimie Constante d acidité d un couple acide- base TS

TP Chimie Constante d acidité d un couple acide- base TS I. Le BBT un indicateur coloré acido- basiques Une solution contenant un indicateur coloré prend une couleur différente selon le ph du milieu dans lequel est introduite. Le bleu de bromothymol (BBT) est

Plus en détail

Olympiades Les glucides : le carburant du sportif

Olympiades Les glucides : le carburant du sportif Olympiades 2013 Les glucides : le carburant du sportif Lors d une activité physique, nos muscles se contractent en utilisant l énergie chimique produite lors de la respiration cellulaire, pour la convertir

Plus en détail

Jeudi 14/11/2013 DEVOIR SURVEILLE N 2 1 ère S /1 /8 /5 /1 /15 /20

Jeudi 14/11/2013 DEVOIR SURVEILLE N 2 1 ère S /1 /8 /5 /1 /15 /20 Jeudi 4//203 DEVOIR SURVEILLE N 2 ère S Chaque réponse devra être rédigée. On déterminera d'abord les relations littérales et on fera ensuite les applications numériques (aucun point ne sera attribué pour

Plus en détail

Chapitre 5, TP : «Le cuivre dans tous ses états»

Chapitre 5, TP : «Le cuivre dans tous ses états» Chapitre 5, TP : «Le cuivre dans tous ses états» Objectifs Mettre en évidence qu un élément chimique (ici le Cuivre) peut être présent sous plusieurs formes (plusieurs états). Mettre en évidence la conservation

Plus en détail

Travaux pratiques de biochimie (30h)

Travaux pratiques de biochimie (30h) Travaux pratiques de biochimie (30h) Enseignant : Guillaume Caulier (Prof. Ruddy Wattiez) Fonction : Assistant en biologie Contact : guillaume.caulier@umons.ac.be Introduction : les travaux pratiques de

Plus en détail

Travaux Pratiques de M 1201 Bases de chimie générale et organique. Protocoles des manipulations

Travaux Pratiques de M 1201 Bases de chimie générale et organique. Protocoles des manipulations 1 Travaux Pratiques de M 1201 Bases de chimie générale et organique Protocoles des manipulations 1. Préparation et étalonnage d une solution d hydroxyde de sodium... 2 2. ph-métrie... 4 3. Oxydoréductions

Plus en détail

Reformulons donc la question : De quels sucres s agit-il?

Reformulons donc la question : De quels sucres s agit-il? TP : ETUDE D UNE BOISSON POUR LE SPORT : une boisson riche en glucides La nutrition du sportif : Avoir une bonne nutrition contribue non seulement à améliorer les performances mais cela permet aussi de

Plus en détail

DETERMINATION DE LA VITESSE INITIALE D'UNE REACTION ENZYMATIQUE. COURBE [P] = f (t)

DETERMINATION DE LA VITESSE INITIALE D'UNE REACTION ENZYMATIQUE. COURBE [P] = f (t) DETERMINATION DE LA VITESSE INITIALE D'UNE REACTION ENZYMATIQUE I. PAR METHODE CINETIQUE COURBE [P] = f (t) L'enzyme étudiée est la phosphatase alcaline qui catalyse l'hydrolyse des liaisons esters lorsque

Plus en détail

Le TP se déroule en 4 étapes. Documents fournis

Le TP se déroule en 4 étapes. Documents fournis Olympiades de la chimie Détermination de la teneur en ions nitrate dans de l eau. page 1/9 La législation interdit de consommer une eau lorsque la teneur en ion nitrate y est supérieure à 50 mg.l -1. Les

Plus en détail

Etude des fraises Tagada Haribo. Protocole

Etude des fraises Tagada Haribo. Protocole TP SUR LES SUCRES Etude des fraises Tagada Haribo Composition des fraises ( figurant sur le paquet ) : glucose, saccharose, gélatine, acidifiant, colorants rouges. But du TP : vérifier la présence de certains

Plus en détail

RAPPORT CM12 MANIPULATION IV. Détermination de la dureté de l eau PARTIE I. Par ANDRE Delvine SEFFAR Mohamed Le 22 septembre 2010

RAPPORT CM12 MANIPULATION IV. Détermination de la dureté de l eau PARTIE I. Par ANDRE Delvine SEFFAR Mohamed Le 22 septembre 2010 RAPPORT CM12 MANIPULATION IV Détermination de la dureté de l eau PARTIE I Par ANDRE Delvine SEFFAR Mohamed Le 22 septembre 2010 Objectifs de la manipulation : - Détermination de la dureté totale de l eau

Plus en détail

MAGNÉSIUM MÉTHODE PAR SPECTROMÉTRIE D ABSORPTION ATOMIQUE

MAGNÉSIUM MÉTHODE PAR SPECTROMÉTRIE D ABSORPTION ATOMIQUE APY-350-00 ÉDITION DE JUIN 1998 GROUPE D ÉTUDE DES MODES OPÉ RATOIRES MAGNÉSIUM MÉTHODE PAR SPECTROMÉTRIE Analyse Le présent document décrit une méthode qui permet de déterminer le taux de magnésium dans

Plus en détail

Les Glucides : Biochimie structurale

Les Glucides : Biochimie structurale Les Glucides : Biochimie structurale Comprendre les sucres, leur structure, et leur représentation spatiale I- Généralités A. Définition Les sucres peuvent être nommés de plusieurs manières, ce sont des

Plus en détail

BTS CHIMISTE Session EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - Durée : 6 heures Coef. : 7

BTS CHIMISTE Session EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - Durée : 6 heures Coef. : 7 BTS CHIMISTE Session 2011 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - Durée : 6 heures Coef. : 7 SUJET N 2 FICHE DE CHOIX (à rendre) LISTE DE MATERIEL ET DE PRODUITS NECESSAIRES A LA MISE

Plus en détail

TP O2: SPECTROPHOTOMETRIE ECHELLE DE TEINTES SUIVI CINETIQUE D UNE REACTION D OXYDOREDUCTION

TP O2: SPECTROPHOTOMETRIE ECHELLE DE TEINTES SUIVI CINETIQUE D UNE REACTION D OXYDOREDUCTION Terminale S / Chimie A. La transformation d un système chimique est-elle toujours rapide? TP O2: SPECTROPHOTOMETRIE ECHELLE DE TEINTES SUIVI CINETIQUE D UNE REACTION D OXYDOREDUCTION OBJECTIF : Déterminer

Plus en détail

Olympiades Nationales de la Chimie

Olympiades Nationales de la Chimie Olympiades Nationales de la Chimie 00 Questionnaire : Corrigé Page 4 Page 3 6 Page 4 7 Page 5 4 Page 6 8 Page 7 5 Page 8 Page 9 Page 0 9 Page 8 Total 33 Dans le barème, l astérisque signifie «attribuer

Plus en détail

A- Documents mis à disposition. Matériel mis à disposition : Rappel : B- Travail demandé

A- Documents mis à disposition. Matériel mis à disposition : Rappel : B- Travail demandé 4- Couleur et quantité de matière TP : Loi de Beer-Lambert Dosage spectrophotométrique Objectif : Utiliser la lumière pour déterminer la concentration d'une solution colorée. A- Documents mis à disposition

Plus en détail

A. Détermination de la concentration en saccharose d un sirop de canne par hydrolyse, puis dosage du glucose :

A. Détermination de la concentration en saccharose d un sirop de canne par hydrolyse, puis dosage du glucose : XXV èmes OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE EPREUVES REGIONALES DE L ACADEMIE DE GRENOBLE EPREUVE PRATIQUE Mercredi 04 mars 2009 Durée : 2h00 Au cours de cette épreuve, vous serez jugé(e) sur : - votre

Plus en détail

EXTRACTIONS, ANALYSE et CONTROLE DE QUALITE LES BONBONS SCHTROUMPFS

EXTRACTIONS, ANALYSE et CONTROLE DE QUALITE LES BONBONS SCHTROUMPFS EXTRACTIONS, ANALYSE et CONTROLE DE QUALITE LES BONBONS SCHTROUMPFS But : extraire, analyser, identifier des composés chimiques présents et analyser leur toxicité dans les bonbons schtroumfs Document 1

Plus en détail

OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE EPREUVES REGIONALES - ACADEMIE DE VERSAILLES

OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE EPREUVES REGIONALES - ACADEMIE DE VERSAILLES OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE EPREUVES REGIONALES - ACADEMIE DE VERSAILLES 25 Janvier 2012 EPREUVE EXPERIMENTALE Durée : 2h30 L'épreuve comporte une manipulation et la rédaction d'un compte-rendu.

Plus en détail

Quel est le % en cuivre d un fil de laiton? Monoxyde d azote, NO (g), gaz incolore

Quel est le % en cuivre d un fil de laiton? Monoxyde d azote, NO (g), gaz incolore LE CUIVRE ET SES ALLIAGES DANS L HABITAT. ÉTUDE D UN PROTOCOLE EXPERIMENTAL Le cuivre a des propriétés remarquables extrêmement nombreuses, il a donc était utilisé dans l habitat de tout temps. Ses 2 propriétés

Plus en détail

TS Chimie Spectrophotométrie Cinétique

TS Chimie Spectrophotométrie Cinétique Page 1 sur 5 TS Chimie Cinétique Enoncé On veut étudier la cinétique de l oxydation des ions iodure I par le peroxyde d hydrogène (eau oxygénée) H 2 O 2. Cette réaction est lente et totale. A. Etude de

Plus en détail

Chimie n 2 : Traitement d'un effluent industriel

Chimie n 2 : Traitement d'un effluent industriel Nom-Prénom : Chimie n 2 : Traitement d'un effluent industriel CONTEXTE DU SUJET De nombreux secteurs industriels tels que l automobile, la fabrication d outillages, la réalisation de circuits imprimés,

Plus en détail

Dosage des acides aminés par spectrophotométrie différentielle

Dosage des acides aminés par spectrophotométrie différentielle Dosage des acides aminés par spectrophotométrie différentielle H N Ac-Tyr-NH 2 (120 µm) H NH 2 N-acétyl-tyrosinamide ph 7 Ac-Trp-NH 2 (20 µm) NH NH 2 H N N-acétyl-tryptophanamide 73 Ac-Trp-NH 2 ph 7 rdre

Plus en détail

DETERMINATION DE L'ACTIVITE β -GLUCANASE (β 1-3, β 1-6) DES PREPARATIONS ENZYMA- TIQUES

DETERMINATION DE L'ACTIVITE β -GLUCANASE (β 1-3, β 1-6) DES PREPARATIONS ENZYMA- TIQUES RESOLUTION OIV/OENO 340/2010 DETERMINATION DE L'ACTIVITE β -GLUCANASE (β 1-3, β 1-6) DES PREPARATIONS ENZYMA- TIQUES L'ASSEMBLEE GENERALE Vu l'article 2 paragraphe 2 iv de l'accord du 3 avril 2001 portant

Plus en détail

EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - Durée : 6 heures Coef. : 7

EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - Durée : 6 heures Coef. : 7 BTS CHIMISTE Session 2005 Code sujet : CHEXP-P03 NOM du candidat :... Prénom :... N d'inscription :... EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - Durée : 6 heures Coef. : 7 SUJET N 3 DETERMINATION

Plus en détail

Expérience 2. Préparation au laboratoire

Expérience 2. Préparation au laboratoire Expérience 2 Les titrages acide-base A. Le vinaigre Nous utiliserons les dosages acide-base pour étudier quelques propriétés des deux constituants principaux d'une vinaigrette soit le vinaigre et l'huile.

Plus en détail

Spécialité. Données. La casse ferrique. Principe. A. Première partie : le dosage colorimétrique. - Sujet - Page 1 sur 5

Spécialité. Données. La casse ferrique. Principe. A. Première partie : le dosage colorimétrique. - Sujet - Page 1 sur 5 Page 1 sur 5 TS Chimie Spécialité Dosage de l élément fer dans un vin blanc Exercice résolu - Sujet - Données Masse molaire de l alun de fer (III) et d ammonium : 964 g.mol -1 Masse molaire du thiocyanate

Plus en détail

TP N 6 Le bonbon Schtroumpf respecte-t-il les normes européennes? TS

TP N 6 Le bonbon Schtroumpf respecte-t-il les normes européennes? TS TP N 6 Le bonbon Schtroumpf respecte-t-il les normes européennes? TS But du TP : Mettre en oeuvre un protocole expérimental pour caractériser une espèce colorée. Exploiter des spectres UV-visible. Doser

Plus en détail

Sciences physiques CH13 Les solutions. II- Concentration d une solution. 2)- Concentration molaire. 5)- Calcul d une concentration. IV- Applications.

Sciences physiques CH13 Les solutions. II- Concentration d une solution. 2)- Concentration molaire. 5)- Calcul d une concentration. IV- Applications. CH 13 Les Solutions. I- Dissolution d une espèce chimique. 1)- Définitions. 2)- Exemple. 3)- Solution saturée. 4)- Propriétés des solutions. II- Concentration d une solution. 1)- Concentration massique

Plus en détail

La nature du vivant, constitution chimique des êtres vivants

La nature du vivant, constitution chimique des êtres vivants Thème : La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant : une planète habitée. La nature du vivant, constitution chimique des êtres vivants 1- On cherche à déterminer les caractéristiques des

Plus en détail

CLASSIFICATION DES GLUCIDES ETAPE 1

CLASSIFICATION DES GLUCIDES ETAPE 1 CLASSIFICATION DES Pré-requis : les tests caractéristiques des différentes familles Passer 5 minutes à revoir les tests ainsi que les fonctions caractérisées. ETAPE 1 Les manipulations de l étape 1 doivent

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E8 SCIENCES DE LA MATIÈRE SUJET

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E8 SCIENCES DE LA MATIÈRE SUJET SESSION 2015 Métropole Antilles Guyane Réunion Série : STAV BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E8 SCIENCES DE LA MATIÈRE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice Le sujet comporte

Plus en détail

DÉTERMINATION DE LA COMPOSITION EN GLUCIDES D'UNE CANNETTE DE SPRITE PAR SPECTROPHOTOMÉTRIE

DÉTERMINATION DE LA COMPOSITION EN GLUCIDES D'UNE CANNETTE DE SPRITE PAR SPECTROPHOTOMÉTRIE 1 DÉTERMINATIN DE LA CMPSITIN EN GLUCIDES D'UNE CANNETTE DE SPRITE PAR SPECTRPTMÉTRIE I) INTRDUCTIN TÉRIQUE Les objets de la vie courante paraissent colorés du fait qu'ils absorbent une partie des ondes

Plus en détail

TP : Dosage des constituants d un fil en laiton

TP : Dosage des constituants d un fil en laiton TP : Dosage des constituants d un fil en laiton Préparer les questions Q1, Q2, Q3, Q4, Q11, Q12 et Q14. Le laiton est un alliage de zinc et de cuivre. On cherche dans cette manipulation à déterminer la

Plus en détail

Dosage spectrophotométrique de protéines. Méthode de Bradford

Dosage spectrophotométrique de protéines. Méthode de Bradford UE 2-2 ième année S3-1 - Apprentissage des techniques et gestes de base Dosage spectrophotométrique de protéines Méthode de Bradford Cécile Batandier Objectifs : Ce TP met en œuvre la mesure colorimétrique

Plus en détail

Travaux dirigés de Biochimie Les glucides

Travaux dirigés de Biochimie Les glucides Travaux dirigés de Biochimie Les glucides 1- A propos des glucides : A. Physiologiquement, on retrouve 5g de glucose par litre de sang. B. Les glucides constituent la spécificité des protéines qui leur

Plus en détail

Oxyde cuivreux ou Oxyde de Cuivre I soit Cu 2 O

Oxyde cuivreux ou Oxyde de Cuivre I soit Cu 2 O Oxyde cuivreux ou Oxyde de Cuivre I soit Cu 2 O Cu S B O Na masse molaire atomique (g.mol 1 ) 63,5 32 10,8 16 23,1 Principe A l état naturel, l oxyde de cuivre (I) constitue le minerai appelé cuprite.

Plus en détail

Séance du 6 octobre 2010 Hydratation Sécurité : Des gants et des lunettes sont obligatoires pendant toutes les manipulations.

Séance du 6 octobre 2010 Hydratation Sécurité : Des gants et des lunettes sont obligatoires pendant toutes les manipulations. Séance du 6 octobre 2010 Hydratation Cette séance de TP comporte deux parties : - une partie de chimie organique qui porte sur l hydratation d un alcène, - une partie de chimie inorganique portant sur

Plus en détail

CONCOURS DES OLYMPIADES DE LA CHIMIE Epreuve de Travaux Pratiques

CONCOURS DES OLYMPIADES DE LA CHIMIE Epreuve de Travaux Pratiques CONCOURS DES OLYMPIADES DE LA CHIMIE 2007 Epreuve de Travaux Pratiques Dans l usine de fabrication de gâteaux Basque, ce matin, Jean-Paul est mal réveillé. Alors qu il s apprête à introduire l arôme d

Plus en détail

Biochimie. Pré-rentrée

Biochimie. Pré-rentrée Biochimie Pré-rentrée Groupes caractéristiques Stéréoisomérie Carbone asymétrique : Un carbone est asymétrique s il possède quatre substituants différents. Stéréoisomères : Deux molécules sont stéréoisomères

Plus en détail

OLYMPIADES RÉGIONALES DE CHIMIE 2009/2010 FRANCHE-COMTE Epreuve expérimentale 1/5 N d anonymat

OLYMPIADES RÉGIONALES DE CHIMIE 2009/2010 FRANCHE-COMTE Epreuve expérimentale 1/5 N d anonymat 1/5 N d anonymat Introduction L utilisation non alimentaire des produits agricoles est une activité en plein développement. Parmi les agroressources valorisables, le saccharose est en partie utilisé dans

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.P. 16 Manipulations de base en chimie

Lycée Viette TSI 1. T.P. 16 Manipulations de base en chimie T.P. 16 Manipulations de base en chimie Le but de ce TP est de se familiariser avec la verrerie usuelle utilisée en TP de chimie et de réaliser quelques manipulations de base. I. Découverte de la verrerie

Plus en détail

Examen Chimie Classe : SV Durée : 2h Cette épreuve est composée de trois exercices séparés. Exercice I : Dosage acide fort-base Forte (5.

Examen Chimie Classe : SV Durée : 2h Cette épreuve est composée de trois exercices séparés. Exercice I : Dosage acide fort-base Forte (5. Examen Chimie Classe : SV Durée : 2h Cette épreuve est composée de trois exercices séparés. Exercice I : Dosage acide fort-base Forte (5.5points) Pour doser une solution (S ) d hydroxyde de Sodium, on

Plus en détail

ÉPREUVE PONCTUELLE N 7

ÉPREUVE PONCTUELLE N 7 ÉPREUVE PONCTUELLE N 7 (Coefficient : 4 - Durée : 3 heures 30) (Coefficient : 6 pour les candidats n ayant pas subi le contrôle en cours de formation) Lire attentivement l'ensemble du sujet et la totalité

Plus en détail

PARTIE EXPERIMENTALE...

PARTIE EXPERIMENTALE... Pharmacie 1 ere année 22-23 Cinétique chimique PARTIE THEORIQUE... 1 1 - MECANISME DE REACTION... 1 2 - CINETIQUE CHIMIQUE... 2 2.1 - Effet de la concentration... 2 2.2 - Influence de la température...

Plus en détail

L'avant-dernier groupement hydroxyle définit la chiralité du sucre. Dans la nature on rencontre presque exclusivement des isomères D.

L'avant-dernier groupement hydroxyle définit la chiralité du sucre. Dans la nature on rencontre presque exclusivement des isomères D. Les sucres I_ Structure Un sucre ( ou glucide ou ose ou saccharose ) est une molécule contenant des groupements alcools et un carbonyle en bout de chaîne ou non (aldose ou cétose). A. Chiralité L'avant-dernier

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation. Certification intermédiaire BEP (ou CAP) :. SESSION :.. Sciences physiques Situation d'évaluation n

Contrôle en Cours de Formation. Certification intermédiaire BEP (ou CAP) :. SESSION :.. Sciences physiques Situation d'évaluation n Contrôle en Cours de Formation Certification intermédiaire BEP (ou CAP) :. SESSION :.. Établissement : Sciences physiques Situation d'évaluation n Date : Nom :.. Prénom :.. Note : /10 Page 1 / 5 Contrôle

Plus en détail

Retour à la page précédente

Retour à la page précédente Retour à la page précédente On a observé de nombreux être vivants, et des cellules, qui les composent. On a remarqué qu ils avaient le même plan d organisation, mais qu il n était pas de la même espèce.

Plus en détail

Haute Ecole Léonard de Vinci Institut Paul Lambin Associé à l Université Catholique de Louvain

Haute Ecole Léonard de Vinci Institut Paul Lambin Associé à l Université Catholique de Louvain Haute Ecole Léonard de Vinci Institut Paul Lambin Associé à l Université Catholique de Louvain Travaux pratiques de chimie à l attention des élèves de l enseignement secondaire général de transition. Haute

Plus en détail

TS Partie 2 : comprendre. Chapitre 5 chimie. Temps et évolution chimique

TS Partie 2 : comprendre. Chapitre 5 chimie. Temps et évolution chimique Chapitre 5 chimie Temps et évolution chimique Pré requis : 4 ème et 1 ère S réactif, produit, réactif limitant, avancement Compétences : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour suivre dans le temps

Plus en détail

Méthode d analyse Détermination des tannins et lignines : méthode colorimétrique

Méthode d analyse Détermination des tannins et lignines : méthode colorimétrique Centre d expertise en analyse environnementale du Québec MA. 304 T.L. 1.0 Édition : 2003-06-06 Révision : 2005-01-25 (2) Méthode d analyse Détermination des tannins et lignines : méthode colorimétrique

Plus en détail

IMPURETÉS DU MAGNESIUM PAR SPECTROPHOTOMÉTRIE D'ABSORPTION ATOMIQUE

IMPURETÉS DU MAGNESIUM PAR SPECTROPHOTOMÉTRIE D'ABSORPTION ATOMIQUE ACH-601-00 ÉDITION DE FÉVRIER 2009 GROUPE D ÉTUDE DES MODES OPÉRATOIRES IMPURETÉS DU MAGNESIUM D'ABSORPTION ATOMIQUE MAGNESIUM IMPURITIES BY ATOMIC ABSORPTION SPECTROPHOTOMETRY Analyse Le présent document

Plus en détail

Prérequis - Compétences attendues en début de formation. Quantité de matière, concentration, étalonnage

Prérequis - Compétences attendues en début de formation. Quantité de matière, concentration, étalonnage Prérequis - Compétences attendues en début de formation Quantité de matière, concentration, étalonnage Etablir une équation bilan connaissant les réactifs et les produits formés. A partir de l équation

Plus en détail

Définition et interprétation de la DBO

Définition et interprétation de la DBO D après le site : http://pedagogie.ac-montpellier.fr/disciplines/svt/dbo/index.htm Évaluation de la qualité d'une eau par mesure de sa DBO La DBO, demande biologique en dioxygène, définit la charge polluante

Plus en détail

EXEMPLES D ELECTROLYSE

EXEMPLES D ELECTROLYSE Eau et énergie Séances 1et 2 EXEMPLES D ELECTROLYSE Séance1 : Affinage du cuivre par électrolyse : La plupart des métaux, obtenus à partir de minerais, sont trop impurs pour certains usages. Il faut donc

Plus en détail

No 6 - PRATIQUE. *TOUS les volumes seront mesurés à l aide d une éprouvette graduée en présence de l examinateur.

No 6 - PRATIQUE. *TOUS les volumes seront mesurés à l aide d une éprouvette graduée en présence de l examinateur. SUJET No 6 - PRATIQUE 1- BIOCHIMIE I-l- Exnériences sur le plasma *TOUS les volumes seront mesurés à l aide d une éprouvette graduée en présence de l examinateur. Vous disposez d un flacon contenant du

Plus en détail

Evaluation n 4 / 36 pts Chapitre 05 et 06 : Peut-on encore avoir de l eau potable?

Evaluation n 4 / 36 pts Chapitre 05 et 06 : Peut-on encore avoir de l eau potable? Un petit verre de nitrates? Que l on soit adepte de l eau du robinet ou fidèle à son eau embouteillée, des résidus chimiques sont présents dans l eau que nous buvons En analysant l eau du robinet, on a

Plus en détail

Expériences portant sur les réactions d estérification, d hydrolyse et de saponification des esters

Expériences portant sur les réactions d estérification, d hydrolyse et de saponification des esters Sébastien Bourdreux Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand Expériences portant sur les réactions d estérification, d hydrolyse et de saponification des esters Octobre 2002 1 Les esters sont des composés

Plus en détail

+ Méthodes d analyses des molécules organiques P /2017 S.IMBART

+ Méthodes d analyses des molécules organiques P /2017 S.IMBART + Méthodes d analyses des molécules organiques P107 2016/2017 S.IMBART 1 + Sommaire 2! I les acides aminés! II les protéines! III les glucides! IV les lipides! V - spectrophotométrie + I Les acides aminés

Plus en détail

Concours d entrée Chimie Durée : 1 heure

Concours d entrée Chimie Durée : 1 heure Concours d entrée 00-00 Chimie Durée : heure L usage d une calculatrice non programmable est autorisé Traiter les deux questions suivantes I. Dosage de l acide ascorbique dans un comprimé de vitamine C

Plus en détail

HYDROMETALLURGIE DU ZINC (PARTIE2)

HYDROMETALLURGIE DU ZINC (PARTIE2) T.P-cours de Chimie n 10 HYDROMETALLURGIE DU ZINC (PARTIE2) 1 L élaboration du zinc (rappel et compléments de la première séance) L hydrométallurgie est une des méthodes de préparation d un métal. Elle

Plus en détail

Concours Externe IT Epreuve technique d admission CONCOURS N 303. Corps : Technicien de la recherche BAP : B. Emploi-type : Technicien en chimie

Concours Externe IT Epreuve technique d admission CONCOURS N 303. Corps : Technicien de la recherche BAP : B. Emploi-type : Technicien en chimie Concours Externe IT 2011 Epreuve technique d admission Durée : 1h30 Coefficient : 2 CONCOURS N 303 Corps : Technicien de la recherche BAP : B Emploi-type : Technicien en chimie Délégation organisatrice

Plus en détail

Comment déterminer la concentration d une solution colorée? Situation déclenchante Ces quatre solutions ont- elles la même concentration? Verdict!

Comment déterminer la concentration d une solution colorée? Situation déclenchante Ces quatre solutions ont- elles la même concentration? Verdict! Comment déterminer la concentration d une solution colorée? NOTIONS ET CONTENUS Dosage de solutions colorées par étalonnage. Loi de Beer- Lambert. COMPETENCES ATTENDUES Pratiquer une démarche expérimentale

Plus en détail

اهتحانات الشهادة الثانىية العاهة فرع العلىمالعاهة هسابقة في هادة الكيوياء الودة: ساعتاى

اهتحانات الشهادة الثانىية العاهة فرع العلىمالعاهة هسابقة في هادة الكيوياء الودة: ساعتاى وزارة التربية والتعلين العالي الوديرية العاهة للتربية دائرة االهتحانات اهتحانات الشهادة الثانىية العاهة فرع العلىمالعاهة هسابقة في هادة الكيوياء الودة: ساعتاى االسن: الرقن: دورة سنة 009 العادية Cette épreuve

Plus en détail

TP C1 : Spectrophotométrie Loi de Beer-Lambert

TP C1 : Spectrophotométrie Loi de Beer-Lambert TP C1 : Spectrophotométrie Loi de Beer-Lambert Gabriel Scherer, TS3 22 septembre 2005 Résumé Le but de ce TP est de (re)découvrir expérimentalement la loi de Beer- Lambert, qui établit une relation entre

Plus en détail

Détermination de la formule d un complexe Spectrophotométrie, Potentiométrie, Conductimétrie

Détermination de la formule d un complexe Spectrophotométrie, Potentiométrie, Conductimétrie TP Géné 2 Détermination de la formule d un complexe Spectrophotométrie, Potentiométrie, Conductimétrie La blouse et les lunettes de protection seront portées pendant toute la durée de la séance. 1. Problématique

Plus en détail

Analyse : définitions

Analyse : définitions Analyse : définitions Analyse qualitative -Détermination de la nature des composés présents Analyse quantitative détermination de la concentration des différents composés recherchés dosage Les méthodes

Plus en détail

Lycéen passionné par la chimie, Mickaël se pose beaucoup de questions.

Lycéen passionné par la chimie, Mickaël se pose beaucoup de questions. 052/2014 TS2 Devoir surveillé : Physique chimie La qualité de rédaction et de présentation sera prise en compte dans l'évaluation. Une attention particulière doit être portée sur l'écriture des résultats

Plus en détail

Dosage de la carboxymethylcellulose (gomme de cellulose, CMC) dans les vins blancs

Dosage de la carboxymethylcellulose (gomme de cellulose, CMC) dans les vins blancs Méthode OIV- -MA-AS315-22 Type de méthode : IV Dosage de la carboxymethylcellulose (gomme de cellulose, CMC) dans les vins blancs (OIV-Oeno 404-2010) 1. Introduction La carboxyméthylcellulose (CMC, gomme

Plus en détail

S 5 F I) Introduction : 1) Exemples d acides et de bases :

S 5 F I) Introduction : 1) Exemples d acides et de bases : I) Introduction : 1) Exemples d acides et de bases : Exemple : exemples d'acides : acide chlorhydrique (HCl) ; acide sulfurique (H 2 SO 4 ) ; acide nitrique (HNO 3 ) ; acide bromhydrique (HBr) ; acide

Plus en détail

Chap 2 : Suivi temporel d une réaction chimique - Exercices

Chap 2 : Suivi temporel d une réaction chimique - Exercices Terminale S Chimie Chapitre 2 : Suivi temporel d une réaction chimique Ex. Page 1 sur 8 Chap 2 : Suivi temporel d une réaction chimique - Exercices Exercice n 2 p59 1. Pour réaliser un dosage il faut se

Plus en détail

Méthode d analyse Détermination du bore soluble à l'eau chaude dans les sols agricoles : méthode carmine

Méthode d analyse Détermination du bore soluble à l'eau chaude dans les sols agricoles : méthode carmine Centre d expertise en analyse environnementale du Québec MA. 1010 BC 1.0 Édition : 2003-03-27 Méthode d analyse Détermination du bore soluble à l'eau chaude dans les sols agricoles : méthode carmine Exemple

Plus en détail

CHIMIE Chapitre 1 Correction des exercices du manuel

CHIMIE Chapitre 1 Correction des exercices du manuel CHIMIE du manuel Exercice p. 8. équivalence de ce titrage se déft comme l instant où les réactifs sont introduits dans les proportions stoechiométriques, c est-à-dire n HO n H O éq, versé. Dans le cas

Plus en détail