Tendances du diabète et différences selon le sexe. Résumé de la surveillance du diabète au Manitoba

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tendances du diabète et différences selon le sexe. Résumé de la surveillance du diabète au Manitoba"

Transcription

1 Tendances du diabète et différences selon le sexe Résumé de la surveillance du diabète au Manitoba Mai 2009

2 Tendances du diabète et différences selon le sexe au Manitoba Méthodes utilisées Ce rapport repose sur le Système national de surveillance du diabète (SNSD), subventionné par l Agence de la santé publique du Canada. Ce système offre des informations de haute qualité sur le diabète aux décideurs, chercheurs, professionnels de la santé et membres du grand public afin de les aider à prendre de meilleures décisions, qu elles soient d ordre public ou personnel. Introduction L un des buts de la stratégie manitobaine contre le diabète de et du cadre de travail du Programme régional sur le diabète du Manitoba de était de mettre en place un système de surveillance du diabète afin d examiner et d évaluer la prévention et le traitement du diabète dans la province du Manitoba, ainsi que l éducation, la recherche et le soutien connexes. Ce résumé, qui repose sur le premier rapport de surveillance complet, présente certains des résultats se rapportant au diabète et aux répercussions de ce dernier au Manitoba de 1989 à Objectifs de la surveillance La surveillance, définie comme l analyse, l interprétation et l explication continues des données, vise à révéler les tendances, notamment quels individus présentent le risque le plus élevé de diabète, quelles régions de la province sont associées aux taux les plus élevés de diabète et quels sont les taux de complications liées au diabète et les types de soins de santé utilisés par les diabétiques du Manitoba. La surveillance aide la société, les individus, les professionnels de la santé, les gestionnaires de soins de santé, les décideurs, les chercheurs et le système entier de soins de santé à mener les actions appropriées. Le système national met en commun diverses données provenant de toutes les provinces et territoires du Canada, entre autres les bases de données de registres d assurance-maladie, les factures des médecins et les données sur l hospitalisation en relation avec le diabète. Il utilise ces données pour déterminer le nombre de diabétiques au Manitoba. Les personnes ayant reçu un diagnostic de diabète qui avaient été hospitalisées au moins une fois ou qui avaient consulté leur médecin au moins deux fois ont été incluses dans l analyse. Les femmes atteintes de diabète gestationnel n ont pas été incluses. Cas de diabète et décès Personnes diabétiques Le nombre de personnes diabétiques âgées d un an et plus a plus que doublé de 1989 à En effet, en 1989, Manitobains (1 sur 36) étaient diabétiques, comparativement à en 2006 (1 sur 16) (voir la figure 1). Le pourcentage d hommes diabétiques était constamment plus élevé que le pourcentage de femmes diabétiques. Ainsi, la différence entre le nombre d hommes et de femmes diabétiques a plus que doublée de 1989 à Diabetes: A Manitoba Strategy (www.gov.mb.ca/health/diabetes/documents/strategy/diabetes_strategy.pdf) en anglais seulement 2 Regional Diabetes Program Framework (www.gov.mb.ca/health/diabetes/documents/rdpf.pdf) en anglais seulement

3 Figure 1 Nombre de Manitobains diabétiques âgées d un an et plus, de 1988/89 à 2005/ Cas prévalent Femmes Hommes Personnes venant de recevoir un diagnostic de diabète Le nombre de nouveaux cas de diabète diagnostiqués chaque année était relativement constant de 1989 à 1997, c est-à-dire environ nouveaux cas par année (3,5 nouveaux cas pour Manitobains). Toutefois, ce nombre a soudainement augmenté à partir de 1998, passant à une moyenne d environ nouveaux cas par an (5,7 nouveaux cas pour Manitobains) entre 2002 et Cette augmentation est en partie attribuable à de nouveaux critères de dépistage et de diagnostic du diabète mis en circulation par l Association canadienne du diabète en Tout comme le pourcentage de cas diagnostiqués, le taux annuel de nouveaux cas de diabète chez les hommes était supérieur à celui rapporté chez les femmes. En effet, la différence de taux de nouveaux cas de diabète entre les hommes et les femmes a doublé entre 1989 et Mortalité associée au diabète Le nombre moyen de décès survenus chaque année chez les personnes diabétiques est passé de 1 579, pendant la période de 1989 à 1993, à 2 540, pendant celle allant de 2002 à Tandis que le nombre de décès et de nouveaux cas de diabète a augmenté, le taux annuel de mortalité a 3

4 Tendances du diabète et différences selon le sexe au Manitoba quant à lui baissé en raison des améliorations apportées à la prise en charge du diabète et aux soins de santé en général. Le taux de mortalité est passé d environ 17 décès pour cas de diabète, pendant la période de 1989 à 1993, à environ 15 décès pour cas de diabète, pendant celle allant de 2002 à Ces taux ont été ajustés pour tenir compte de l augmentation de la longévité et du vieillissement de la population chaque année. Au cours des deux dernières décennies, le taux global de mortalité chez les diabétiques était de plus de deux fois supérieur à celui des non-diabétiques. Ces données mettent en lumière les répercussions importantes du diabète sur la mortalité globale des Manitobains. Les taux de mortalité liée au diabète chez les hommes (17 décès pour cas de diabète) étaient plus élevés par rapport à ceux rapportés chaque année chez les femmes (13 décès pour cas de diabète). Toutefois, lorsque l on compare les taux de mortalité des diabétiques à ceux des personnes qui ne le sont pas, le risque de mortalité était 2,4 fois plus élevé chez les femmes et 2,0 fois plus élevé chez les hommes (voir la figure 2). Ces données montrent que le diabète augmente le risque de mortalité de façon plus importante chez les femmes que chez les hommes, même si ce risque reste globalement plus élevé chez les hommes. Cas prévus de diabète Ce que nous réserve l avenir Le nombre annuel de diabétiques augmente avec le nombre de nouveaux cas de diabète diagnostiqués chaque année et, parallèlement, décroît avec le nombre de décès liés au diabète. Il est possible d estimer le nombre futur de Manitobains diabétiques en fonction du nombre actuel de cas, du taux de nouveaux cas de diabète par année, du taux de décès liés au diabète et des projections démographiques. Si les efforts actuels de prévention et de traitement du diabète et les taux d obésité se maintiennent, et si les taux courants demeurent constants, nous estimons à le nombre de Manitobains diabétiques en Ce chiffre représente 8,5 % de la population totale du Manitoba, soit une augmentation de 45 % par rapport à l année 2006 ( Manitobains). Toutefois, si le taux de nouveaux cas de diabète chez les Manitobains âgés de moins de 50 ans continue à augmenter, comme ce fut le cas dans les années 90, le nombre de Manitobains diabétiques en 2016 s élèvera à environ , soit à peu près à 9 % de la population. Le diabète réduit l espérance de vie, peu importe l âge. Par exemple, de 2002 à 2006, les hommes et les femmes âgés de 20 à 29 ans ayant reçu un diagnostic de diabète risquaient une réduction de leur espérance de vie de plus de 10 ans. Quant aux hommes et aux femmes âgés de plus de 75 ans, ils risquaient une réduction de moins de 4 ans. 4

5 Conséquences associées au diabète : complications et utilisation des soins de santé Conséquences associées au diabète Le diabète augmente considérablement le risque d autres troubles médicaux et augmente l utilisation des ressources de soins de santé. Ce rapport fait état des visites à l hôpital aux fins d amputation d un membre inférieur ou en raison d une néphropathie chronique, d une maladie cardiaque ou d un accident vasculaire cérébral, de même que de la durée des séjours à l hôpital et du nombre de visites au médecin. Un résumé des conséquences associées au diabète est présenté ci-dessous, lequel compare les personnes diabétiques à celles qui ne le sont pas (voir la figure 2). Amputation d un membre inférieur Jusqu en 1996, le taux de diabétiques hospitalisés pour une amputation d un membre inférieur était de deux à trois personnes pour cas de diabète par année. Une réduction graduelle des taux d amputation a été notée depuis De 2000 à Figure 2 Complications associées au diabète et utilisation des ressources de santé connexes au Manitoba 35 Ratio des taux des diabétiques par rapport aux non-diabétiques Hommes Femmes Personnes non diabétiques 0 Décès Amputation d un membre inférieur Néphropathie chronique Maladie cardiaque ou accident vasculaire cérébral Jours d hospitalisation Visites au médecin 5

6 Tendances du diabète et différences selon le sexe au Manitoba 2004, les amputations d un membre inférieur étaient presque deux fois plus fréquentes chez les hommes (2,8 pour cas de diabète) que chez les femmes (1,5 pour cas de diabète). Au Manitoba, le risque d amputation d un membre inférieur était presque 30 fois plus élevé chez les diabétiques que chez les non-diabétiques. Néphropathie chronique Pour les hospitalisations liées à une néphropathie chronique, aucune tendance à la hausse ou à la baisse n a été notée chez les diabétiques entre 1994 et Le nombre annuel de diagnostics hospitaliers de néphropathie chronique atteignait 8 à 9 cas pour cas de diabète. Les diabétiques présentaient un risque d hospitalisation liée à une néphropathie chronique environ 10 fois plus élevé que les non-diabétiques. Entre 2000 et 2004, le taux de néphropathie chronique liée au diabète était environ 16 % plus élevé chez les hommes (8,7 pour cas de diabète) que chez les femmes (7,5 pour cas de diabète). Toutefois, par rapport aux non-diabétiques, le risque d hospitalisation liée à une néphropathie chronique était nettement plus élevé chez les femmes diabétiques (11,9 fois le taux des femmes non diabétiques) que chez les hommes diabétiques (7,2 fois le taux des hommes non diabétiques) (voir la figure 2). Ce dernier fait laisse présumer que le diabète augmente davantage le risque d hospitalisation liée à une néphropathie chronique chez les femmes, même si ce risque reste globalement plus élevé chez les hommes. Maladie cardiaque ou accident vasculaire cérébral Les taux d hospitalisation en raison d une maladie cardiaque ou d un accident vasculaire cérébral chez les diabétiques ont connu une réduction constante au cours des années (entre 1989 et 2004 les taux d hospitalisation moyens sont passés de 68 à 58 pour cas de diabète). Cette réduction s inscrit dans le cadre de la baisse générale des hospitalisations liées à une maladie cardiaque ou à un accident vasculaire cérébral notée chez tous les Manitobains durant cette période. Tout comme le taux de mortalité, d amputation d un membre inférieur et de néphropathie chronique, le taux d hospitalisation en raison d une maladie cardiaque ou d un accident vasculaire cérébral des diabétiques était plus élevé chez les hommes que chez les femmes. Toutefois, entre 2000 et 2004, par rapport aux non-diabétiques, le taux d hospitalisation liée à une maladie cardiaque ou à un accident vasculaire cérébral était nettement plus élevé chez les femmes (3,7 fois le taux des femmes non diabétiques) que chez les hommes (3,1 fois le taux des hommes non diabétiques) (voir la figure 2). Il est à noter que le risque relatif plus élevée d'hospitalisation chez les femmes diabétiques était de 4,2 en 1989 et qu il a donc connu une réduction entre 1989 à 1993, alors que chez les hommes diabétiques, le risque relatif d'hospitalisation liée à une maladie cardiaque ou à un accident vasculaire cérébral est demeuré stable (3,1). Ces dernières données laissent présumer que, même si le risque de maladie cardiaque ou d accident vasculaire cérébral est beaucoup plus élevé chez les hommes, le diabète augmente davantage ce risque chez les femmes que chez les hommes. L amélioration des soins liés au diabète a contribué à réduire cet écart durant la dernière décennie. 6

7 Jours d hospitalisation Au cours des deux dernières décennies, le nombre total de jours d hospitalisation a nettement baissé pour les Manitobains (réduction d environ 46 % pour les non-diabétiques et de 40 % pour les diabétiques). Toutefois, comparé aux non-diabétiques, l utilisation des services hospitaliers par les diabétiques a augmenté, passant d un peu moins de 3 fois plus de journées à l hôpital (2,8), pour la période allant de 1989 à 1993, à 3,5 fois de plus, pour celle allant de 2002 à Les femmes ont un nombre de jours d hospitalisation à leur actif nettement plus élevé que celui des hommes, et ce, pour tous les exercices financiers. Lorsque l on a comparé les personnes diabétiques à celles qui ne l étaient pas, le nombre de jours d hospitalisation liée au diabète était nettement plus élevé chez les femmes manitobaines que chez les hommes (voir la figure 2). Visites au médecin Le nombre de visites au médecin des diabétiques est demeuré stable, à environ 10 visites par année. De 1989 à 2006, les Manitobains diabétiques ont consulté leur médecin 2,2 fois plus souvent que ceux qui ne l étaient pas (voir la figure 2). Au total, les femmes ont consulté un médecin plus souvent que les hommes, principalement durant la période de procréation. Toutefois, lorsque l on compare les personnes diabétiques à celles qui ne le sont pas, le nombre accru de visites au médecin pour des raisons réliées au diabète était significativement plus élevé chez les hommes que chez les femmes. Conclusion Le fardeau accru du diabète et les répercussions qu il entraîne au Manitoba représentent un défi pour la société, les individus, les professionnels de la santé, les gestionnaires de soins de santé, les décideurs, les chercheurs et le système de soins de santé. La prise en charge du diabète consiste à prévenir l apparition du diabète et à ralentir son évolution et les complications qui y sont liées. Les politiques de Santé et Vie saine Manitoba ont pour but d améliorer la qualité du système de santé et l accès à celui-ci ainsi que la reddition de comptes. Les données présentées font état de différences importantes quant à l utilisation des soins de santé par les hommes et les femmes diabétiques, mais n expliquent pas les causes des différences quant l état de santé des hommes et des femmes. Ces différences peuvent comprendre : des facteurs génétiques; des facteurs de risque (notamment, un surplus de poids, des habitudes alimentaires malsaines et le manque d exercice); des modes de vie et des facteurs socioéconomiques; des facteurs communautaires et des conditions de logement; d autres facteurs ayant une influence sur la santé. Plus d études doivent être menées sur les aspects de la maladie liés au sexe, aussi bien en matière de réduction des facteurs de risque et d utilisation du système de soins de santé que des liens qui existent entre ces aspects et les lignes directrices pour le traitement du diabète ou encore des répercussions de ces aspects sur les complications associées au diabète. 7

8 Tendances du diabète et différences selon le sexe au Manitoba Selon les prévisions, la stabilisation du taux de nouveaux cas de diabète chez les personnes de moins de 50 ans peut réduire le nombre prévu de cas de diabète de personnes en 10 ans. Une telle stabilisation, obtenue grâce à une stratégie de prévention du diabète, contribuera à réduire le déploiement de stratégies de prise en charge du diabète plus dispendieuses à long terme. Il est nécessaire d aller de l avant et de faire des efforts de manière concertée, ce qui sous-entend la participation d une communauté élargie de partenaires pour la prévention du diabète. La formation de tels partenariats améliora la capacité, dans l ensemble de la province, à s attaquer au problème du diabète, l une des affections chroniques majeures qui a des répercussions importantes sur la santé des Manitobains. 8

Tendances temporelles de la prévalence et de l incidence du diabète, et mortalité chez les diabétiques au Québec, de à

Tendances temporelles de la prévalence et de l incidence du diabète, et mortalité chez les diabétiques au Québec, de à institut NAtioNAL DE SANté publique DU québec SURVEILLANCE DES Numéro 5 Tendances temporelles de la prévalence et de l incidence du diabète, et mortalité chez les diabétiques au Québec, de 2000-2001 à

Plus en détail

Le diabète au Canada: Faits saillants du. Système national de surveillance du diabéte

Le diabète au Canada: Faits saillants du. Système national de surveillance du diabéte Le diabète au Canada: Faits saillants du Système national de surveillance du diabéte 2004 2005 Promouvoir et protéger la santé des Canadiens grâce au leadership, aux partenariats, à l innovation et aux

Plus en détail

considérablement la qualité de vie et augmente les probabilités de décès prématuré (de 3 à 8 ans).

considérablement la qualité de vie et augmente les probabilités de décès prématuré (de 3 à 8 ans). Comité sénatorial des affaires sociales, de la science et de la technologie Étude sur l incidence croissante de l obésité au Canada : ses causes, ses conséquences et les solutions d avenir Mémoire de la

Plus en détail

Etude sur les personnes en affection de longue durée : Quelles évolutions en 2007?

Etude sur les personnes en affection de longue durée : Quelles évolutions en 2007? Point d information 4 décembre 2008 Etude sur les personnes en affection de longue durée : Quelles évolutions en 2007? A fin 2007, près de 10 millions de personnes en France étaient atteintes d une affection

Plus en détail

1. Hospitalisation en population générale 1.1. File active de patients diabétiques

1. Hospitalisation en population générale 1.1. File active de patients diabétiques Version 2/12/213 DIABÈTE EN DRÔME-ARDÈCHE Les données exploitées dans ce chapitre sont issues des données PMSI MCO (médecine, chirurgie, obstétrique) de 24 à 21. Le PMSI, Programme de Médicalisation des

Plus en détail

Portrait des troubles mentaux sur le territoire de Sherbrooke : prévalence, mortalité et utilisation des services

Portrait des troubles mentaux sur le territoire de Sherbrooke : prévalence, mortalité et utilisation des services Août 2015 Portrait des troubles mentaux sur le territoire de Sherbrooke : prévalence, mortalité et utilisation des services Introduction «Les troubles mentaux sont caractérisés par des altérations de la

Plus en détail

aux de prévalence de l hypertension artérielle ÉTAT DE SANTÉ SANTÉ PHYSIQUE ( ) Mise à jour Août 2015 DÉFINITION

aux de prévalence de l hypertension artérielle ÉTAT DE SANTÉ SANTÉ PHYSIQUE ( ) Mise à jour Août 2015 DÉFINITION ÉTAT DE SANTÉ SANTÉ PHYSIQUE T aux de prévalence de l hypertension artérielle (12-13) DÉFINITION Mise à jour Août 1 L hypertension artérielle est une condition chronique qui survient lorsque la tension

Plus en détail

aux d incidence de l hypertension artérielle ÉTAT DE SANTÉ SANTÉ PHYSIQUE ( ) Nouveau Août 2015

aux d incidence de l hypertension artérielle ÉTAT DE SANTÉ SANTÉ PHYSIQUE ( ) Nouveau Août 2015 ÉTAT DE SANTÉ SANTÉ PHYSIQUE T aux d incidence de l hypertension artérielle (212-213) Nouveau Août 21 DÉFINITION L hypertension artérielle est une condition chronique qui survient lorsque la tension artérielle

Plus en détail

EN CONSTANTE PROGRESSION

EN CONSTANTE PROGRESSION UNE PUBLICATION DE L ÉQUIPE SURVEILLANCE DE L ÉTAT DE SANTÉ DE LA POPULATION Horizon Santé DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE SEPTEMBRE 2017 LA MALADIE D ALZHEIMER : LE NOMBRE DE PERSONNES ATTEINTES

Plus en détail

MALADIES DE L APPAREIL CIRCULATOIRE HOSPITALISATION ET MORTALITÉ par Helen Johansen, Satha Thillaiampalam, Denis Nguyen, et Christie Sambell

MALADIES DE L APPAREIL CIRCULATOIRE HOSPITALISATION ET MORTALITÉ par Helen Johansen, Satha Thillaiampalam, Denis Nguyen, et Christie Sambell Maladies de l appareil 51 MALADIES DE L APPAREIL CIRCULATOIRE HOSPITALISATION ET MORTALITÉ par Helen Johansen, Satha Thillaiampalam, Denis Nguyen, et Christie Sambell Les maladies de l appareil sont la

Plus en détail

L état de santé de la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec : Un portrait sociosanitaire sommaire 2006

L état de santé de la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec : Un portrait sociosanitaire sommaire 2006 L état de santé de la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec : Un portrait sociosanitaire sommaire 2006 Préparé par : Louis Rousseau En collaboration avec : Catherine Hallé Sylvie Bernier Yves

Plus en détail

Le diabète au Canada :

Le diabète au Canada : Le diabète au Canada : Rapport du Système national de surveillance du diabète, 28 Promouvoir et protéger la santé des Canadiens grâce au leadership, aux partenariats, à l innovation et aux interventions

Plus en détail

Points saillants sur certains indicateurs de relatifs à l accouchement au Canada

Points saillants sur certains indicateurs de relatifs à l accouchement au Canada Le 21 juin 2012 Points saillants sur certains indicateurs de 2010-2011 relatifs à l accouchement au Canada Contexte Le présent document résume les principales données sur certains indicateurs de 2010-2011

Plus en détail

Incidence du cancer au Bas-Saint-Laurent, et

Incidence du cancer au Bas-Saint-Laurent, et , 994-995 et 2004-2005 Depuis le tournant des années 2000, le cancer est devenu la première cause de décès au Québec, surclassant ainsi les maladies de l appareil circulatoire. Bon an mal an, ce sont près

Plus en détail

Dossier de presse. Paris, le 27 Mai 2013

Dossier de presse. Paris, le 27 Mai 2013 Dossier de presse Paris, le 27 Mai 2013 Rapport européen sur la santé périnatale : la France dans une position moyenne, mais avec le taux de mortinatalité* le plus élevé d Europe * naissances d enfants

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION LAVALLOISE

LE VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION LAVALLOISE NOVEMBRE 2016 Volume 12, no 8 ÉDITION SPÉCIALE LE VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION LAVALLOISE QUELLES SONT LES PRINCIPALES TENDANCES? Le vieillissement est un sujet très vaste. Dans cette édition spéciale

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES FACULTE DE MEDECINE DE CONSTANTINE ANNEE UNIVERSITAIRE : 2014-2015 EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES Dr S. AMAROUCHE Maitre assistante en Epidémiologie Université 3 de Constantine 1 I. INTRODUCTION

Plus en détail

Bulletin épidémiologique hebdomadaire Journée mondiale du diabète, 10 Novembre 2015

Bulletin épidémiologique hebdomadaire Journée mondiale du diabète, 10 Novembre 2015 Bulletin épidémiologique hebdomadaire Journée mondiale du diabète, 10 Novembre 2015 Coordination scientifique : Sandrine Fosse Edorh Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France Suivi du diabète

Plus en détail

spérance de vie à la naissance ÉTAT DE SANTÉ (2009 à 2011) ÉTAT DE SANTÉ GLOBAL Mise à jour Septembre 2014 DÉFINITION

spérance de vie à la naissance ÉTAT DE SANTÉ (2009 à 2011) ÉTAT DE SANTÉ GLOBAL Mise à jour Septembre 2014 DÉFINITION ÉTAT DE SANTÉ ÉTAT DE SANTÉ GLOBAL E spérance de vie à la naissance (2009 à ) DÉFINITION Mise à jour Septembre 2014 L espérance de vie à la naissance permet de bien comprendre la situation globale de la

Plus en détail

Santé et soins aux aînés en Nicole Ouellet, Ph. D., professeure Sciences infirmières, UQAR

Santé et soins aux aînés en Nicole Ouellet, Ph. D., professeure Sciences infirmières, UQAR Santé et soins aux aînés en 2030 Nicole Ouellet, Ph. D., professeure Sciences infirmières, UQAR Constat «La diversité observée à un âge avancé n est pas le fruit du hasard. Elle tient en grande partie

Plus en détail

Les maladies cardiovasculaires en Aquitaine

Les maladies cardiovasculaires en Aquitaine Les maladies cardiovasculaires en Juillet 2011 Un document réalisé avec le soutien financier de l Agence régionale de la santé d Sommaire Avant propos 5 Contexte national 7 L ensemble des maladies cardiovasculaires

Plus en détail

Introduction à la santé publique

Introduction à la santé publique Introduction à la santé publique Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique Santé publique : définition - OMS 1952 «La science et l art de prévenir les maladies, de prolonger la vie et d améliorer

Plus en détail

Approche globale de gestion des maladies chroniques. Diabète

Approche globale de gestion des maladies chroniques. Diabète Approche globale de gestion des maladies chroniques Diabète Martine Gagnon, inf.bsc Chargée de projet Approche globale de gestion des maladies chroniques CSSS de Gatineau 18 février 2011 1 Objectif de

Plus en détail

La sclérose en plaques et la réadaptation : un portrait des services pour patients hospitalisés

La sclérose en plaques et la réadaptation : un portrait des services pour patients hospitalisés Août 25 La sclérose en plaques et la réadaptation : un portrait des services pour patients hospitalisés Introduction La sclérose en plaques (SEP) est la maladie neurologique la plus répandue parmi les

Plus en détail

La santé des Québécois et des Québécoises: état des lieux

La santé des Québécois et des Québécoises: état des lieux La santé des Québécois et des Québécoises: état des lieux Prudence!! L état des lieux : y a-t-il péril en la demeure? Espérance de vie à la naissance selon le sexe, Québec, 1981 à 2012 Sources : MSSS,

Plus en détail

État de la situation du cancer en Chaudière-Appalaches

État de la situation du cancer en Chaudière-Appalaches État de la situation du cancer en Chaudière-Appalaches Octobre 2013 Près de la moitié des Canadiens, soit 41 % des femmes et 46 % des hommes, seront atteints d un cancer au cours de leur vie et plus de

Plus en détail

LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA

LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA 15 ème Journée nationale de prévention du suicide Le vendredi 4 février 211 à 9h3 à l Observatoire régional de la santé Provence-Alpes-Côte d'azur INVITATION PRESSE

Plus en détail

Points saillants sur certains indicateurs de relatifs à l accouchement au Canada

Points saillants sur certains indicateurs de relatifs à l accouchement au Canada Le 4 juillet 2013 Points saillants sur certains indicateurs de 2011-2012 relatifs à l accouchement au Canada Contexte Le présent résumé contient de l information clé sur certains indicateurs d accouchement

Plus en détail

Statistiques canadiennes sur le cancer 2008 Le cancer au Canada : les faits en bref

Statistiques canadiennes sur le cancer 2008 Le cancer au Canada : les faits en bref 1 Statistiques canadiennes sur le cancer 2008 Le cancer au Canada : les faits en bref Le livret des Statistiques canadiennes sur le cancer 2008 a été dévoilé le 9 avril 2008 par la Société canadienne du

Plus en détail

Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN

Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN 2011-2012 Dr S. BENBEKHTI Epidémiologiste Service de Prévention Générale Direction de Santé et Population Wilaya de TLEMCEN E-mail: samira_med2010@hotmail.fr

Plus en détail

La MRC de Joliette Portrait populationnel et projections de population

La MRC de Joliette Portrait populationnel et projections de population La MRC de Joliette Portrait populationnel et projections de population Journée d information et d échanges en aménagement du territoire avec la MRC de Joliette, 13 octobre 2015 André Guillemette avec la

Plus en détail

Le DIABÈTE : une préoccupation qui demeure

Le DIABÈTE : une préoccupation qui demeure Le DIABÈTE : une préoccupation qui demeure en Abitibi-Témiscamingue Avril 2016 Janvier 2012 Sommaire Le diabète, en quelques mots... 3 Les sources de données utilisées... 4 La situation en Abitibi-Témiscamingue...

Plus en détail

ÉTUDE SUR LA QUESTION DE LA DÉMENCE DANS NOTRE SOCIÉTÉ

ÉTUDE SUR LA QUESTION DE LA DÉMENCE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ÉTUDE SUR LA QUESTION DE LA DÉMENCE DANS NOTRE SOCIÉTÉ Notes d allocution pour le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie Par: Dr William E. Reichman, Président

Plus en détail

spérance de vie à la naissance ÉTAT DE SANTÉ (2008 à 2012) ÉTAT DE SANTÉ GLOBAL Mise à jour Novembre 2016 DÉFINITION

spérance de vie à la naissance ÉTAT DE SANTÉ (2008 à 2012) ÉTAT DE SANTÉ GLOBAL Mise à jour Novembre 2016 DÉFINITION ÉTAT DE SANTÉ ÉTAT DE SANTÉ GLOBAL E spérance de vie à la naissance (2008 à 2012) DÉFINITION Mise à jour Novembre 2016 L espérance de vie à la naissance permet de bien comprendre la situation globale de

Plus en détail

Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité

Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité Identifier des conséquences à la présence de comorbidités

Plus en détail

Hospitalisations pour brûlures à partir des données du Programme de médicalisation des systèmes d information, France métropolitaine, 2008

Hospitalisations pour brûlures à partir des données du Programme de médicalisation des systèmes d information, France métropolitaine, 2008 Décembre 1 Maladies chroniques et traumatismes Maladies chroniques et traumatismes Hospitalisations pour brûlures à partir des données du Programme de médicalisation des systèmes d information, France

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES Dr. Lakehal I. INTRODUCTION : la transition épidémiologique est une réalité dans beaucoup de régions dans le monde (particulièrement pays en développement).

Plus en détail

Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est. 150 Afrique du Nord Amérique latine Asie de l Ouest

Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est. 150 Afrique du Nord Amérique latine Asie de l Ouest Objectif 5 Améliorer la santé maternelle CIBLE Réduire de trois quarts, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité maternelle La mortalité maternelle a été presque réduite de moitié depuis 1990, mais les

Plus en détail

NOTRE MANDAT SUR QUOI DEVRIONS NOUS NOUS PENCHER?

NOTRE MANDAT SUR QUOI DEVRIONS NOUS NOUS PENCHER? NOTRE MANDAT C est essentiellement pour recevoir un traitement contre leur maladie du cœur que les patients se présentent à l Institut de cardiologie de l Université d Ottawa (ICUO). Mais la mission de

Plus en détail

Enseignante : Pr Belkadi. Khaloua.Mounia (Maitre de Conférences «A» )

Enseignante : Pr Belkadi. Khaloua.Mounia (Maitre de Conférences «A» ) Canevas Intitulé du cours : les indicateurs de santé Enseignante : Pr Belkadi. Khaloua.Mounia (Maitre de Conférences «A» ) Introduction En épidémiologie, la possibilité de quantifier la fréquence de la

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Faculté de Médecine de Constantine Département de Pharmacie EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES Dr LAKEHAL Abdelhak Maître

Plus en détail

ESPÉRANCE DE VIE. Espérance de vie 45. par Julie St-Arnaud, Marie P. Beaudet et Patricia Tully

ESPÉRANCE DE VIE. Espérance de vie 45. par Julie St-Arnaud, Marie P. Beaudet et Patricia Tully Espérance de vie 45 ESPÉRANCE DE VIE par Julie St-Arnaud, Marie P. Beaudet et Patricia Tully L espérance de vie est une estimation du nombre d années qu une personne peut espérer vivre. Elle se fonde sur

Plus en détail

Profil démographique des régions du Québec : âge et sexe

Profil démographique des régions du Québec : âge et sexe Profil démographique des régions du Québec : âge et sexe Henri-Claude Joseph Direction des statistiques économiques et sociales INTRODUCTION Se situant dans le processus de mise à jour de l information

Plus en détail

LE DIABETE EN ABITIBI-TEMISCAMINGUE : UN APERÇU DE LA SITUATION EN

LE DIABETE EN ABITIBI-TEMISCAMINGUE : UN APERÇU DE LA SITUATION EN LE DIABETE EN ABITIBITEMISCAMINGUE : UN APERÇU DE LA SITUATION EN 19992000 VERSION CORRIGÉE Juin 2003 Les données analysées ici ont été compilées par l Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Plus en détail

Tableau des indicateurs sur les adultes (18-64 ans) CSSS de Thérèse-De Blainville

Tableau des indicateurs sur les adultes (18-64 ans) CSSS de Thérèse-De Blainville Tableau des indicateurs sur les adultes () CSSS de Thérèse-De Blainville INDICATEURS (UNITÉS) Profil démographique et socioéconomique Répartition de la population selon l âge (%) (MSSS, Projections de

Plus en détail

Activité physique et sédentarité : besoin de bouger davantage

Activité physique et sédentarité : besoin de bouger davantage L Observatoire de la Santé du Hainaut a édité "Le Tableau de bord de la santé 2013". En 160 pages, il dresse un bilan de santé exhaustif pour le Hainaut. Les enjeux majeurs de santé publique y sont décrits

Plus en détail

Epidémiologie des infections à Clostridium difficile en Belgique Rapport Résumé

Epidémiologie des infections à Clostridium difficile en Belgique Rapport Résumé Epidémiologie des infections à Clostridium difficile en Belgique Rapport 2015 - Résumé Données de surveillance 2007-2014 Résumés Hospitaliers Minima 1999-2012 Registres des décès 1998-2012 Fiona Neely,

Plus en détail

1.0 Aperçu. 1.1 Total des dépenses de santé et perspectives pour 2012 et 2013

1.0 Aperçu. 1.1 Total des dépenses de santé et perspectives pour 2012 et 2013 1.0 Aperçu 1.1 Total des dépenses de santé 2011 et perspectives pour 2012 et 2013 Le total des dépenses de santé au Canada s est élevé à 200,1 milliards de dollars en 2011. On évalue les dépenses de santé

Plus en détail

PROJECTIONS DES MALADIES CHRONIQUES DANS LANAUDIÈRE. Septembre 2017

PROJECTIONS DES MALADIES CHRONIQUES DANS LANAUDIÈRE. Septembre 2017 PROJECTIONS DES MALADIES CHRONIQUES DANS LANAUDIÈRE Patrick Bellehumeur Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière

Plus en détail

Document de référence. L obésité

Document de référence. L obésité Document de référence L obésité Table des matières Introduction 2 Définition 2 Diagnostiquer l obésité 2 Les facteurs favorisant l obésité 3 Les conséquences 3 La prévention 3 Les traitements 4 Conclusion

Plus en détail

Sommaire PLAN DES SERVICES CLINIQUES PHASE 1 : DÉVELOPPEMENT DES SERVICES DE SANTÉ PRIMAIRES. PHASE 1 : développement des services de santé primaires

Sommaire PLAN DES SERVICES CLINIQUES PHASE 1 : DÉVELOPPEMENT DES SERVICES DE SANTÉ PRIMAIRES. PHASE 1 : développement des services de santé primaires Sommaire PLAN DES SERVICES CLINIQUES PHASE 1 : DÉVELOPPEMENT DES SERVICES DE SANTÉ PRIMAIRES PHASE 1 : des services LE 14 DÉCEMBRE 2015 Sommaire Depuis plusieurs années déjà, le Réseau de santé Vitalité

Plus en détail

Points saillants sur certains indicateurs de relatifs à l accouchement au Canada

Points saillants sur certains indicateurs de relatifs à l accouchement au Canada 12 Mai 2011 Points saillants sur certains indicateurs de 2009-2010 relatifs à l accouchement au Canada Contexte Le présent document résume les principales données sur certains indicateurs de 2009-2010

Plus en détail

Statistiques sur la situation du diabète au Bas-Saint-Laurent

Statistiques sur la situation du diabète au Bas-Saint-Laurent Méthodologie La méthodologie utilisée pour faire la surveillance du diabète repose sur le jumelage des fichiers médico-administratifs suivants : le fichier d inscription des personnes assurées (RAMQ),

Plus en détail

Environ 10,6 millions de personnes résidant en

Environ 10,6 millions de personnes résidant en L évolution des motifs de recours à l hospitalisation de court séjour entre 1993 et 2010 en France métropolitaine Environ 10,6 millions de personnes résidant en France métropolitaine, soit une personne

Plus en détail

RÉSUMÉ : ESTIMATIONS DE LA PRÉVALENCE ET DE L INCIDENCE DU VIH AU CANADA, 2011

RÉSUMÉ : ESTIMATIONS DE LA PRÉVALENCE ET DE L INCIDENCE DU VIH AU CANADA, 2011 PRÉVENTION ET CONTRÔLE DES MALADIES INFECTIEUSES RÉSUMÉ : ESTIMATIONS DE LA PRÉVALENCE ET DE L INCIDENCE DU VIH AU CANADA, 2011 PROTÉGER LES CANADIENS CONTRE LES MALADIES PROMOUVOIR ET PROTÉGER LA SANTÉ

Plus en détail

Horizon Santé DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE MAI 2017

Horizon Santé DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE MAI 2017 UNE PUBLICATION DE L ÉQUIPE SURVEILLANCE DE L ÉTAT DE SANTÉ DE LA POPULATION Horizon Santé DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE MAI 2017 BILAN DES DÉCÈS EN MONTÉRÉGIE FAITS SAILLANTS La Montérégie

Plus en détail

La santé observée. Bilan de santé DANS LA HAUTE GARONNE. Décembre Dossier réalisé par : Observatoire Régional de la Santé de Midi Pyrénées

La santé observée. Bilan de santé DANS LA HAUTE GARONNE. Décembre Dossier réalisé par : Observatoire Régional de la Santé de Midi Pyrénées Lasantéobservée enmidipyrénées Bilandesanté DANSLAHAUTEGARONNE Décembre2009 Dossierréalisépar: ObservatoireRégionaldelaSantédeMidiPyrénées Le bilan de santé est réalisé à partir du suivi et des indicateurs

Plus en détail

Fiche thématique. 17. Mortalité prématurée. Marc Ferland ÉTAT DE SANTÉ GLOBALE. - Taux d'années potentielles de vie perdues selon la cause CONTENU

Fiche thématique. 17. Mortalité prématurée. Marc Ferland ÉTAT DE SANTÉ GLOBALE. - Taux d'années potentielles de vie perdues selon la cause CONTENU Fiche thématique eisscapitalenationale.gouv.qc.ca 17. Mortalité prématurée - Taux d'années potentielles de vie perdues selon la cause VERSION CONTENU Faits saillants Données Indicateur Marc Ferland Équipe

Plus en détail

Observation de la santé des Nazairiens

Observation de la santé des Nazairiens Observation de la santé des Nazairiens SYNTHESE Novembre 2013 Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire Agence pour le développement durable de la région nazairienne Cette synthèse présente

Plus en détail

Des dépenses de santé sans précédent OCDE

Des dépenses de santé sans précédent OCDE <http://www.oecd.org/fr/document/0,,fr-document no no-,00.html> Des dépenses de santé sans précédent OCDE 23/06/2003 - Les pays de l'ocde ont dépensé des sommes record en soins de santé,

Plus en détail

Fiche thématique. 38. Hypertension. Marc Ferland MALADIES CHRONIQUES

Fiche thématique. 38. Hypertension. Marc Ferland MALADIES CHRONIQUES Fiche thématique eisscapitalenationale.gouv.qc.ca 38. Hypertension - Proportion de la population ayant fait prendre sa tension artérielle - Proportion de la population ayant un problème d'hypertension

Plus en détail

Que se passerait-il si nous élargissions la portée de l initiative à l ensemble du pays?

Que se passerait-il si nous élargissions la portée de l initiative à l ensemble du pays? Document d information : La réduction des antipsychotiques prescrits de façon inappropriée chez les résidents d établissements de soins de longue durée peut améliorer la qualité de vie et entraîner des

Plus en détail

Statistique de mortalité de l OFSP pour l année 2013

Statistique de mortalité de l OFSP pour l année 2013 Rapport 1 qualité Hôpital du Valais 2015 Statistique de mortalité de l OFSP pour l année 2013 L OFSP publie chaque année des statistiques de mortalité en rapport avec diverses maladies et opérations. Ces

Plus en détail

BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2012 SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 75,3 %. Il y a eu 436 décès sur les routes en 2012, soit 50 de moins qu en 2011, ce

Plus en détail

L inégalité dans la répartition du revenu fait

L inégalité dans la répartition du revenu fait Inégalité du revenu dans les provinces Dimitri Sanga L inégalité dans la répartition du revenu fait l objet de débats continus. Le Canada, à l instar d autres pays, n échappe pas à cette réalité, qu elle

Plus en détail

L évolution de la mortalité...

L évolution de la mortalité... MINISTERE DE L EMPLOI, DE LA COHESION SOCIALE ET DU LOGEMENT MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES Préfectures de, et DIRECTIONS DE LA SANTE Service Études & Statistiques Antilles ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Maladies endocriniennes et diabète Un «coût» élevé pour la population réunionnaise

Maladies endocriniennes et diabète Un «coût» élevé pour la population réunionnaise Maladies s et diabète Un «coût» élevé pour la population réunionnaise Une prévalence qui augmente surtout avec l âge A la Réunion, comme dans d autres régions tropicales, les taux de prévalence du diabète

Plus en détail

2 / Direction de santé publique. Le comité aviseur remercie les Montérégiens qui ont participé à l enquête

2 / Direction de santé publique. Le comité aviseur remercie les Montérégiens qui ont participé à l enquête - RLS La Pommeraie Le comité aviseur remercie les Montérégiens qui ont participé à l enquête Le comité aviseur de l enquête était composé des personnes suivantes de la Direction de santé publique de l

Plus en détail

Chapitre 4 Transplantation cardiaque

Chapitre 4 Transplantation cardiaque Chapitre 4 Transplantation cardiaque Chapitre 4 Transplantation cardiaque 4 Transplantation cardiaque La transplantation cardiaque est le dernier traitement auquel ont recours les patients atteints d

Plus en détail

PREVALENCE DE LA DENUTRITION CHEZ LES PATIENTS HOSPITALISES EN PEDIATRIE EN HIVER 2016

PREVALENCE DE LA DENUTRITION CHEZ LES PATIENTS HOSPITALISES EN PEDIATRIE EN HIVER 2016 PREVALENCE DE LA DENUTRITION CHEZ LES PATIENTS HOSPITALISES EN PEDIATRIE EN HIVER 2016 Dr A.Ghouzlaoui Service de pédiatrie 2 Chu ibn rochd Casablanca J. de Printemps ACPP/1ères Rencontres Africaines INTRODUCTION

Plus en détail

Rapport sommaire de l activité grippale au Nouveau-Brunswick : saison (données recueillies du 30 août 2015 au 4 juin 2016)

Rapport sommaire de l activité grippale au Nouveau-Brunswick : saison (données recueillies du 30 août 2015 au 4 juin 2016) Rapport sommaire de l activité grippale au Nouveau-Brunswick : saison 2015- (données recueillies du 30 août 2015 au 4 juin ) Faits saillants de la saison grippale 2015- : L activité grippale s est développée

Plus en détail

1.1. Nombre et taux de décès par suicide selon le département de résidence

1.1. Nombre et taux de décès par suicide selon le département de résidence Corse 1. Décès par suicide en 212 En 212, 34 décès par suicide de personnes résidant en Corse ont été rapportés au CépiDc. Ces décès concernent 25 hommes et 9 femmes, soit un sex-ratio de 2,8 hommes pour

Plus en détail

Le Pays du Périgord Noir

Le Pays du Périgord Noir Le Pays du Périgord Noir 78 018 La désertification médicale et paramédicale provoque une perte d attractivité des territoires. Il est nécessaire de conforter la présence des professionnels de santé en

Plus en détail

Coûts indirects du diabète dans le canton de Vaud Journée mondiale du diabète et campagne de prévention 2013

Coûts indirects du diabète dans le canton de Vaud Journée mondiale du diabète et campagne de prévention 2013 Coûts indirects du diabète dans le canton de Vaud Journée mondiale du diabète et campagne de prévention 2013 Conférence de presse du 13 novembre 2013 Intervenants Patrick Beetschen Chef de la division

Plus en détail

THEME APPROCHE ANALYTIQUE DES DONNEES SUR LA MORBIDITE ET LA MORTALITE INFANTILE AU BENIN. Par

THEME APPROCHE ANALYTIQUE DES DONNEES SUR LA MORBIDITE ET LA MORTALITE INFANTILE AU BENIN. Par ARTICLE SCIENTIFIQUE THEME APPROCHE ANALYTIQUE DES DONNEES SUR LA MORBIDITE ET LA MORTALITE INFANTILE AU BENIN Par DEMATE S. Espérance, Ingénieur Statisticien Démographe Chercheur à GEReDeS-BENIN Tél.

Plus en détail

FGA Assogba, F. Penfornis, B. Detournay, P. Lecomte, I. Bourdel-Marchasson, C. Druet, A. Fagot-Campagna, S. Fosse

FGA Assogba, F. Penfornis, B. Detournay, P. Lecomte, I. Bourdel-Marchasson, C. Druet, A. Fagot-Campagna, S. Fosse Intérêt de l utilisation des données du programme de médicalisation des systèmes d information (PMSI) pour la surveillance des complications du diabète de l adulte en France, Entred 2007 FGA Assogba, F.

Plus en détail

Graphique 1 Répartition du nombre de décès par suicide chez les personnes résidant en Guadeloupe selon le sexe et la classe d âges, en

Graphique 1 Répartition du nombre de décès par suicide chez les personnes résidant en Guadeloupe selon le sexe et la classe d âges, en Guadeloupe 1. Décès par suicide en 212 En 212, 4 décès par suicide de personnes résidant en Guadeloupe ont été rapportés au CépiDc. Ces décès concernent 28 hommes et 12 femmes, soit un sexratio de 2,3

Plus en détail

agglomération côte basque adour éléments de cadrage complémentaires réalisés dans le cadre du contrat local de santé DÉMOGRAPHIE - ÉTAT DE SANTÉ

agglomération côte basque adour éléments de cadrage complémentaires réalisés dans le cadre du contrat local de santé DÉMOGRAPHIE - ÉTAT DE SANTÉ agglomération côte basque adour éléments de cadrage complémentaires réalisés dans le cadre du contrat local de santé DÉMOGRAPHIE - ÉTAT DE SANTÉ L'Agence régionale de santé (ARS) d'aquitaine et l'agglomération

Plus en détail

LA MORTALITE à La Réunion

LA MORTALITE à La Réunion LA SANTE OBSERVEE à la LA MORTALITE à La CONTEXTE NATIONAL En 1995, l espérance de vie à la naissance s élève en France à 74,7 ans pour les hommes et 82,3 ans pour les femmes. Les femmes françaises ont

Plus en détail

Regard sur l état de santé mentale des Bas-Laurentiens

Regard sur l état de santé mentale des Bas-Laurentiens Regard sur l état de santé mentale des Bas-Laurentiens Par Nathalie Bérubé Équipe Surveillance & infocentre Direction de santé publique Agence de la santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent 25

Plus en détail

Mise à jour: Le 8 août, 2016 Page 1

Mise à jour: Le 8 août, 2016 Page 1 Rapport sommaire de l activité grippale au Nouveau-Brunswick : saison 2015-2016 (données recueillies du 30 août 2015 au 4 juin 2016) Faits saillants de la saison grippale 2015-2016 : L activité grippale

Plus en détail

C (16-04) BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

C (16-04) BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC C-6216-2 (16-04) BILAN ROUTIER 2 BILAN ROUTIER 2015 SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Il y a eu 361 décès sur les routes en 2015, soit 39 de plus qu en 2014, ce qui représente une augmentation

Plus en détail

AUTISME ET VIEILLESEMENT

AUTISME ET VIEILLESEMENT AUTISME ET VIEILLESEMENT 1 - Autisme et vieillissement Vers une meilleure qualité de vie Au long de la dernière décennie, plusieurs conférences et séminaires ont été consacrés aux problèmes des personnes

Plus en détail

La santé observée. Bilan de santé DANS LE TARN ET GARONNE. Décembre Dossier réalisé par : Observatoire Régional de la Santé de Midi Pyrénées

La santé observée. Bilan de santé DANS LE TARN ET GARONNE. Décembre Dossier réalisé par : Observatoire Régional de la Santé de Midi Pyrénées Lasantéobservée enmidipyrénées Bilandesanté DANSLETARNETGARONNE Décembre2009 Dossierréalisépar: ObservatoireRégionaldelaSantédeMidiPyrénées Le bilan de santé est réalisé à partir du suivi et des indicateurs

Plus en détail

L effectif de la fonction publique du Québec Analyse comparative des cinq dernières années

L effectif de la fonction publique du Québec Analyse comparative des cinq dernières années L effectif de la fonction publique du Québec 2007-2008 Analyse comparative des cinq dernières années Ce document est produit par le Sous-secrétariat au personnel de la fonction publique Secrétariat du

Plus en détail

LES ACCIDENTS CARDIOVASCULAIRES A LA REUNION

LES ACCIDENTS CARDIOVASCULAIRES A LA REUNION LES ACCIDENTS CARDIOVASCULAIRES A LA REUNION Christine CATTEAU, DRASS, Juin 2003 La population de la Réunion est jeune (37% de moins de 20 ans contre 25% en métropole), féconde, et en forte expansion (augmentation

Plus en détail

Artères sous haute pression : Un portrait de l hypertension artérielle en Abitibi-Témiscamingue

Artères sous haute pression : Un portrait de l hypertension artérielle en Abitibi-Témiscamingue A g e n c e d e l a s a n t é e t d e s s e r v i c e s s o c i a u x d e l A b i t i b i - T é m i s c a m i n g u e 1 Un portrait de l hypertension artérielle en Abitibi-Témiscamingue Mai 2013 Sommaire

Plus en détail

SÉJOURS POUR PNEUMOPATHIE À STREPTOCOCCUS PNEUMONIAE ENTRE 2004 ET 2008 EN RÉGION CENTRE

SÉJOURS POUR PNEUMOPATHIE À STREPTOCOCCUS PNEUMONIAE ENTRE 2004 ET 2008 EN RÉGION CENTRE SÉJOURS POUR PNEUMOPATHIE À STREPTOCOCCUS PNEUMONIAE ENTRE 2004 ET 2008 EN RÉGION CENTRE Leslie Grammatico-Guillon Réunion de Santé Publique Tours, 5 novembre 2009 1 Introduction INTRODUCTION S. pneumoniae

Plus en détail

Les indicateurs de santé La mesure de la santé

Les indicateurs de santé La mesure de la santé Les indicateurs de santé La mesure de la santé Dr. L. ZEMOUR Site Web : www.semepehuo.com Email : semepehuo@gmail.com OBJECTIFS DU COURS Comprendre la définition et l intêret de chaque indicateur de santé.

Plus en détail

1. L insuffisance rénale terminale en Belgique : état des lieux depuis 2003

1. L insuffisance rénale terminale en Belgique : état des lieux depuis 2003 RAPPORT COMMUN DU GNFB ET DU NBVN POUR LE COLLEGE DE NEPHROLOGIE ET DES CENTRES DE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE RAPPORT DE L ANNEE 2011 1. L insuffisance rénale terminale en Belgique :

Plus en détail

MORTALITÉ ET HOSPITALISATIONS

MORTALITÉ ET HOSPITALISATIONS des maladies chroniques (22-212) MORTALITÉ ET HOSPITALISATIONS pour maladies de l appareil circulatoire, cancer du poumon, maladies pulmonaires obstructives chroniques et diabète sucré RÉGION DE QUÉBEC

Plus en détail

Statistique Canada, Recensement 2006 (Taux d institutionnalisation et d incapacité).

Statistique Canada, Recensement 2006 (Taux d institutionnalisation et d incapacité). ÉTAT DE SANTÉ ÉTAT DE SANTÉ GLOBAL E spérance de vie en bonne santé (2006) DÉFINITION Mise à jour Juillet 2013 Nombre moyen d années à vivre en bonne santé (sans incapacité) à partir de la naissance, dans

Plus en détail

Chercheure principale Eva Libman, Hôpital Général Juif et Université McGill. Cochercheur(s)

Chercheure principale Eva Libman, Hôpital Général Juif et Université McGill. Cochercheur(s) Devrait-on cibler tous les individus souffrant d'apnée du sommeil comme étant des conducteurs à risque élevé : Un profil de risque comportemental et psychologique Chercheure principale Eva Libman, Hôpital

Plus en détail

Nom : Exercice 1 : La pyramide des âges Qu est-ce que c est?

Nom : Exercice 1 : La pyramide des âges Qu est-ce que c est? Nom : Exercice 1 : La pyramide des âges Qu est-ce que c est? Les graphiques à barres constituent un excellent moyen de représentation des nombres. Prenons un exemple : si nous avions à illustrer le nombre

Plus en détail

Qu arriverait-il si le projet était mis en œuvre à l échelle du pays?

Qu arriverait-il si le projet était mis en œuvre à l échelle du pays? Fiche d information sur l Ouest canadien : Le soutien à domicile des patients atteints de MPOC permet d optimiser les ressources hospitalières et de réduire les dépenses de santé Au Canada, les patients

Plus en détail

Sommaire PLAN DES SERVICES CLINIQUES

Sommaire PLAN DES SERVICES CLINIQUES Sommaire PLAN DES SERVICES CLINIQUES Note au lecteur Ce rapport sur le plan des services cliniques vise à consolider les services francophones offerts et à offrir à la population desservie par le Réseau

Plus en détail

Le diabète au. Prévalence, incidence, mortalité et comorbidités sélectionnées du diabète à

Le diabète au. Prévalence, incidence, mortalité et comorbidités sélectionnées du diabète à Le diabète au Nouveau-Brunswick Prévalence, incidence, mortalité et comorbidités sélectionnées du diabète 1997-1998 à 21-22 Système national de surveillance du diabète Rapport technique 25 REMERCIEMENTS

Plus en détail

PROJECTIONS DES MALADIES CHRONIQUES DANS LANAUDIÈRE. Octobre 2015

PROJECTIONS DES MALADIES CHRONIQUES DANS LANAUDIÈRE. Octobre 2015 PROJECTIONS DES MALADIES CHRONIQUES DANS LANAUDIÈRE Patrick Bellehumeur Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière

Plus en détail

La santé observée. Bilan de santé DANS L ARIÈGE. Décembre Dossier réalisé par : Observatoire Régional de la Santé de Midi Pyrénées

La santé observée. Bilan de santé DANS L ARIÈGE. Décembre Dossier réalisé par : Observatoire Régional de la Santé de Midi Pyrénées Lasantéobservée enmidipyrénées Bilandesanté DANSL ARIÈGE Décembre2009 Dossierréalisépar: ObservatoireRégionaldelaSantédeMidiPyrénées Le bilan de santé est réalisé à partir du suivi et des indicateurs de

Plus en détail

Achat de médicaments et contrôle des stocks

Achat de médicaments et contrôle des stocks Achat de médicaments et contrôle des stocks Nancy Roberts Coûts de médicaments Dans son rapport annuel sur les dépenses en médicaments, l Institut canadien d information sur la santé (ICIS) dit que, dans

Plus en détail