.ü,c-- ~ ',1"" Iè "'. ~.-. \ \. t[~~;~~,~ /J?" name="description"> .ü,c-- ~ ',1"" Iè "'. ~.-. \ \. t[~~;~~,~ /J?">

r:~\>.ü,c-- ~ ',1"" Iè "'. ~.-. \ \. t[~~;~~,~ /J? "'-j

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "r:~\>.ü,c-- ~ ',1"" Iè "'. ~.-. \ \. t[~~;~~,~ /J? "'-j"

Transcription

1 DELEGATION DE L iitalie._ :.-:-,,:,=:-.:-:~JFï'&::=S!S~ '''0 L ',OTAN ('.. ~._- -~-- '.--- :..:: - c 0 \.,... " " ;-.., ~C(Ç-:; J0\;" e».' ' <_:3S;)D r:~\>.ü,c-- ~ ',1"" Iè "'. ~.-. \ \. t[~~;~~,~ /J? "'-j ME~bRANDUM Ri~LATIF A1J'L M8SURES DZCID':::ZS PAR LE GOUVERNEiVBNT ITALIEN A ne L:6S COMi:ŒNTAIRES SE RAPPORTANT AUX POINTS FORlIUL;~S DANS LE DOmmŒNT SHAPE 167/61. A RlVIEE D ~ TE RRE " '-'"~J \î99i;, L-.. ~",,,--.';.\ c::; /1 ~?)(;) "":..:..-" ',"~ 9 ~ v: 1 0 ) Pe rs onnel.: '~ ~'~:(, ::... ~.r a) Dans le but d'élever, d'ici le 1er janvier'1'962, è-.}-"''<-:; les niveaux de force des Grandes Unité~ de jour M, ij a été décidé de rappeler sous les drapeaux,à la date du 15 octobre 1961, environ réservistes (officiers, sous-officiers, troupe) destinés ~ ~tre mobilisés pour les unités (M-Day) pour une période que l'on prévoit, en ce moment, de 60 jours. Cette mesure permettra d'élever les niveaux des Grandes Unités de jour M, dans la période du 15 octobre au 15 décembre, c'est-à-dire jusqu'au moment où les conscrits, qui s 'entraînent actuell~ment aux CA.R;.. ~: c;:''';~' " "r-'. < "...," ~""'>'\<I/'; permettront de porter les niveaux du personnel à. 85%.'/'/0 environ. Cette mesure permet,2n outre, d'amorcer la mise en oeuvre de ce qui est mentionné ~ l'alinéa III, paragraphec) " <, '.,..'~ /:" -. (" /...,/,,-'.';":.':.Jt/....1

2 2 La disponibilité imm.édiate des autres uni tés qu'il faudra mobiliser pour amener les unités de jour Id à 100%, com~ne il est prévu à l'alinéa III, paragraphe a), est assurée par 13s dispositions déj~ en application. b) Pour élever de façon perman3nt8 18s niveaux de force des Gr8nd~s Unités et des supports de jour M et de 1er échelon, dans la mesure recluise, le Gouvernement i tc:ùien a décidé d' app21er sous 13S drapeaux un contingent de racrues supérieur da unités environ à celui qui 3xiste actuellement pour chaque classe. La mesure sera mise en appj ication le 1er novembre 1961 avec l'appel du 1er échelon de la classe 1940 et se poursuivra per lbs appe}s d3s échelons successifs, de sorte que l'a ugï:} émta ti on prévu::.; t:h::l.'d complètement ohtonue avant la fin de En m~me temps, la partie des militairas de métier sera augmentée en vue d'améliorer la situation des spécialistes. Les mesures ci-dessus permettront de porter les niveaux de force des Granc:'3s Unités de jour M à 90%, les supports de jour 1\1 à 80%, unités et supports de 1er échelon à 60% et de réduir::~ 18 déficit du personnel cl0s transmissions, ainsi qulil est rscluis par la mesure III - b). c) En ce qui concerna la point III c) les mesures réalisables dans la c.ontin-.::ence actu811e sont en cours d'étude. Pour l'instant il a été décidé de faire accomplir aux. /.

3 conscrits enti~rement 3 la service militaire de 18 mois et de combler éventuellein8nt 18s fluctuations négatives en retenant du pjrsonnel sous les drapeaux ou en,en rappelant pour une période d'entraînement comme il sera précisé ci-dessous. d) La aesure III e) sera mise en application le 15 octobre 1961 par le rappel, déjà d8cidé, de unités. nans le courant de 1962 le nécessaire sera fait en vue de rap 'pels ultérieurs, déjà prévus annuellement. Le niveau de ces rappels sera élevé a.ux nécessités réelles. 2 ) Logistique. Un plan d'approvisionnement de matériel a déjà été mis pljr!lied ct les incl.ustri3s ont été invi tées à commencer 18 production au plus tôt et h accélérer les livraisons. Ce plan prévoit l'acquisition, dans la pr8mi~r8 phase, de : munitions, moy'jns de transport, armes pour l'infanterie, mines et outillage du génie, matériel ABC et des transmissions. En ce Qui concerne la ~esure II cl, il est nécessaire de faire remarquer que des difficultés d'ordre varié subsistent afin d'atteindr.j les niveaux prévus de 30 journées de stocks. Quant à l'approvisionnement de matériel plus important, mentionné dans las mesures II b) et II dl, l'assistance et la collaboration des Etats-Unis sont nécessaires.

4 4 MARINB. 1 0 ) Fars,.onnel. Las nécessit~s prévues pourront tr~ satisfaites. Par ailleurs, la collaboration cl2s,~tots-uni3 sera nécessaire en CJ qui conc3rne l'antra!naffient des pilotas an relation avec l'augmentgtion des avions M.P. 2 ) Préparation das unit~s. - On ti,andra compt3 d.:; la d3lj.ande d'accélérer l'antraînement d02 uni t~s dj 'Tlissiles sur le Goribaldi, de façon à 10 transférer G.8ns la cat~gorie A. Cet'te d amande sera satisfa::' ~e ~ L',mtréc 8n service des trois DIl/DE (type :Bergamini) est suborèonnée :" l' aoquisi tion des équiljcments de sonar et de radar, dé jà décidé;3 cll C o,""p te HlIAP. - La dem8nde des augmentations des avions maritimos est subordonn~e à l'acquisition da 8 S2F1 dans 13 courant do 1961 G'C d3 12 autr3s o.ans 13 coursnt do Ceux-ci, qui ont 2t(~ déjà. ~i3;~'.3nd~s en compta MDAP, n'ont pas été obtenus. Il an est d3 C8 qui COnC8rnJ 133 h~licoptères n~c9s3aires (9~, 60nt J seul2 T 1SDt pou:-cront êtrj 3chet~s au moyen de fonds nationaux, gt 3n C~ qui concorne les ~cr.. üpernents électrcmiquos dont l' approvisionne ï :1cnt Cl été amorcé avec djs fonds nationaux. 3 ) Logistiqu2. - L~ s d8mand.38 rela ti vos au.x stocks pourront otr:; 7 en principe, satisfaites.

5 5 ;...;3:n C2 qui COnC8rnJ les pétroliêrs~ le nécessaire Sêra fait en VU2 da leur réquisition, en les équipant aup3- ravant pour 12 ravitaillement en mer. AIr,mE J).;. L'AIR. 1 ) Personnel. L~s besoins da I)'~rsonnel pour les unités de vol et pour les unités du réseau d'identification et de contrôle seront satisfaits intégralement avant 18 fin da 1962, en ayant rècours à l'augmentation du contingent de conscrits et à de s concours supplémenta ire s p our officiers 2t hc:rj.it1.e s d2 troupe spécialistes. 2 ) Préparation des unités D~ns le courant da 1961 ~) 38 ovions G.91, et non 40 comme il est r8quis, pourror~ être mis en ligne; b) 18 pourcenta[;8 dl avi ons actuellement prêts ou collldat (~s'û dj 63%, mais il S3ra difficile, fauta de pi~ces ds rechange, d'att:;;indre 13 70%, cor.me il est requis. L8!JO\)T.. centag2 des équipages prêt~ S8ra ultérieurement augmenté; au combat est dg 80% et c) il n'est pas possibl,.; de porter les FE do 107: , fauta de pi~ces de rechange; ils seront portés ~ 110 avant le ; d) l'augmentation des F 86 K da 39 à 42 Sêra sntisfaito en ~artie; la ligne sera portée à 41;

6 .'3 0 ) 6 e) le ligne des C.119 a ~t~ d~j~ établi2 ~ 32 comme il est clemandé; f) 13 situation actuelle des Jupiter est do::; 30 IRBM; le\}_r remplacement ou réparations éventuels rentrent dan~ raspons8bilité des 8tats-Unis. La r~8lisotion de certaines das mgsures sus-mentionn~es po~rro Gtra eff3ctu~3 dans la courant d8 l'année TIans 10 couran~ do 1962 : - La mise en ligne ds 34 F.1 04, reqi.üs'c; par SHAPI~, deill.<3ure subordo:r.:née à la data d'" :Livraison des avions qui sont 811 voie de co-production 2urop~enne Logisti.que. a; JJo lenteur du programme I.H.AH est en resali té due au L~[lIlClu 3 des pièces d:; rechange qui d2vaient, en pélrti2 1 fé.:rv<,mir en compte IJTIAP. Quoi q\}_'il en soit, l'approvi- ~:i.)}j.:]ement èo.s pièc::::s c~:; rec:hange a été effectué au moyen de fonds nationaux (10 rr.illiards au cours de l'année , ~t plus de 12 milliards au cours dl l'année ), ce qui a parmi2 d3 faire face k la crise crête pa r la C2 SGO] ti on de S qui conc:::rne 1,:\,, '... ".) 0 ide s Nl'J)AP. sera satisfaits en grande partie. stocks d::; bcmbes, la deelandc La demande de stocks de réservoirs additionnels.d3 la :pourrg pas Jtre satisfait;;, soit parc3 qu'elle comportcr::üt d~s d~p8nsos trop lourd3s, soit parce qu'on lui a attribué un8 priorité secondaire.

7 7 c) L8 ralentissement d2 l'8rriv~e des pi~ces de rechange en compte MDAP cr~ora cl3s entrav0s au fonctionnement p2rnanent du réseau d0 contr613 et d'id~nttfic8tion. L'approvisionnement dos pièces de rechange - au moyen da fonds nationaux - comporta un délai do hui t mois à un an. En cons~quenc3, il n'est pas possïb12 d;; donner dos Dssul~3nc3s,pour des qu3stions d'ordre technique, au sujat ~u fonctionnement, 24 heuroa SQr 24 heur3s, du r~s3au da contrôla st d'idantific3tion. faris, le 4 Septsmbre (page no 7 de 7 pages)

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines Dossier technique du CRTA Dossier n 1 Les performances de vos machines CRTA Avignon 2003 Table des matières Mesurer le rendement des machines...3 1. Taux de rendement...3 2. Méthode de calcul...3 3. Taux

Plus en détail

Modèle commercial 2015 de la FOAP DCA 33 Annexe 1 à l ordre de la FOAP DCA 33 de 2015

Modèle commercial 2015 de la FOAP DCA 33 Annexe 1 à l ordre de la FOAP DCA 33 de 2015 Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Armée suisse Forces aériennes Formation d application de la défense contre avions 33 Marcel Amstutz 30.09.2014 Modèle

Plus en détail

Charte. Qualité et Service VOTRE SATISFACTION 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : Recherche et Information. Développement de Clientèle

Charte. Qualité et Service VOTRE SATISFACTION 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : Recherche et Information. Développement de Clientèle Charte Qualité et Service 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : VOTRE SATISFACTION TOUTES VOS SOLUTIONS D INFORMATION ET DE GESTION Recherche et Information Solution de Gestion Métier Gestion du Risque Développement

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Documents de contrôle de la durée du travail nécessaires au bénéfice de la loi «TEPA»

Documents de contrôle de la durée du travail nécessaires au bénéfice de la loi «TEPA» SYNTHESE Social Textes et références Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 (JO 22 août) : article 1 Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 (JO 25 septembre) : article D. 241-25 CSS Articles D. 212-18 à 24 du

Plus en détail

Question Hugo Raemy No 570.02 concernant l intégration des technologies de l information et de la communication dans l enseignement

Question Hugo Raemy No 570.02 concernant l intégration des technologies de l information et de la communication dans l enseignement Question Hugo Raemy No 570.02 concernant l intégration des technologies de l information et de la communication dans l enseignement Question Le Grand Conseil a adopté une conception générale de l intégration

Plus en détail

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : ÉCONOMIE

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : ÉCONOMIE PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : ÉCONOMIE Version du 06/10/2015 à 09:57:55 PROGRAMME 343 : PLAN 'FRANCE TRÈS HAUT DÉBIT' MINISTRE CONCERNÉ : EMMANUEL MACRON, MINISTRE DE L ÉCONOMIE,

Plus en détail

Les possibilités de carrière des cadres militaires

Les possibilités de carrière des cadres militaires Les possibilités de carrière des cadres militaires Modèles d instruction Service d avancement en un seul bloc Le modèle d instruction actuel offre aux jeunes militaires la possibilité de devenir sous-officiers

Plus en détail

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE Capitaine de vaisseau Ndome Faye, Conseiller Militaire à la Mission Permanente du Sénégal auprès des Nations unies à New York Dans certains

Plus en détail

Suivi de la vérification interne : Contrat de maintenance de l Airbus

Suivi de la vérification interne : Contrat de maintenance de l Airbus Revu par le CS Ex conformément à la Loi sur l accès à l information (LAI). Renseignements NON CLASSIFIÉS. Contrat de maintenance de l Airbus Décembre 2008 7053-64-2 (CS Ex) Chef Service d examen PROTÉGÉ

Plus en détail

Ordonnance du DDPS régissant l évaluation des fonctions particulières du DDPS

Ordonnance du DDPS régissant l évaluation des fonctions particulières du DDPS Ordonnance du DDPS régissant l évaluation des fonctions particulières du DDPS (Ordonnance sur l évaluation des fonctions du DDPS) Modification du 13 décembre 2006 Le Département fédéral de la défense,

Plus en détail

Contrat de réactivité

Contrat de réactivité Contrat de réactivité Notre énergie à votre service Contrat de réactivité Ce contrat s adresse aux clients ayant une forte criticité vis-à-vis de l énergie électrique et des contraintes de continuité de

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 20 du 7 mai 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 3

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 20 du 7 mai 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 3 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 20 du 7 mai 2015 PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 3 INSTRUCTION N 6050/DEF/DCSEA/SD-RH/GDC/PM/RFR relative aux langues étrangères

Plus en détail

RÉFORME DE LA CATÉGORIE B 7 ème PARTIE. CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX Date d effet : 1 er août 2012

RÉFORME DE LA CATÉGORIE B 7 ème PARTIE. CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX Date d effet : 1 er août 2012 RÉFORME DE LA CATÉGORIE B 7 ème PARTIE CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX Date d effet : 1 er août 2012 La réforme de la catégorie B de la fonction publique territoriale a initié un nouvel espace

Plus en détail

La logistique. Contenu

La logistique. Contenu La logistique La logistique est définie comme la planification, l'organisation, le contrôle et la gestion du matériel et des flux de produits et des services avec le flux d'informations associées. La logistique

Plus en détail

- 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen, Gestion des stocks en quantité et en valeur.

- 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen, Gestion des stocks en quantité et en valeur. - 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS Objectif(s) : o o Pré requis : o o Cadence d'approvisionnement, Optimisation de la gestion des stocks. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen,

Plus en détail

Leçon 3. Les principaux outils de gestion des stocks

Leçon 3. Les principaux outils de gestion des stocks CANEGE Leçon 3 Les principaux outils de gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier à la pratique des outils fondamentaux de gestion des stocks : de

Plus en détail

Annexe 1 : TABLEAUX DES FONCTIONS ETAM

Annexe 1 : TABLEAUX DES FONCTIONS ETAM Annexe 1 : TABLEAUX DES FONCTIONS ETAM FONCTION D EXECUTION POSITION 1..1 et 1.. L exercice de la fonction consiste, à partir d instructions définissant les séquences successives des travaux à accomplir,

Plus en détail

Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 2

Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 2 Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle Introduction 2 La démarche prévisionnelle : Prépare l entreprise à exploiter les atouts et affronter les difficultés qu elle rencontrera dans l avenir. Comporte

Plus en détail

Formations 2 013. Livret des. Nos actions de formation peuvent faire l objet d une adaptation au plus proche de vos attentes

Formations 2 013. Livret des. Nos actions de formation peuvent faire l objet d une adaptation au plus proche de vos attentes Les Formations RH Conseil 71 N Déclaration d activité 26. 71. 01551.71 auprès de la Préfecture de la Région Bourgogne Livret des Formations 2 013 Nos actions de formation peuvent faire l objet d une adaptation

Plus en détail

Chapitre. Défense nationale L entraînement en vol de l OTAN au Canada

Chapitre. Défense nationale L entraînement en vol de l OTAN au Canada Chapitre Défense nationale L entraînement en vol de l OTAN au Canada Tous les travaux de vérification dont traite le présent chapitre ont été menés conformément aux normes pour les missions de certification

Plus en détail

Heures supplémentaires et heures complémentaires

Heures supplémentaires et heures complémentaires INSTRUCTION n 2015-4 du 8 janvier 2015 Heures supplémentaires et heures complémentaires Emetteur : Direction des ressources humaines et des relations sociales - Direction gestion administrative du personnel

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Arrêté du

Plus en détail

Le programme d armement 2015 ogramme 15 Pr

Le programme d armement 2015 ogramme 15 Pr Programme 15 Le programme d armement 2015 1 Vue d ensemble 4 Le programme d armement 2015 Conduite 6 Système de drones de reconnaissance 15 250 mio. fr. (ADS 15) Efficacité à l engagement 8 Simulateur

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS POLITIQUE N o 11 POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS Adoptée le 14 juin 2005 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration : 14 juin 2005 (CA-05-06-14-19) Cégep de Drummondville 960,

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL REVISION DU CHAPITRE 5 DU GUIDE D ÉLABORATION D UN PROGRAMME D ACCÈS À L ÉGALITÉ COMMISSION DES DROITS DE LA PERSONNE

DOCUMENT DE TRAVAIL REVISION DU CHAPITRE 5 DU GUIDE D ÉLABORATION D UN PROGRAMME D ACCÈS À L ÉGALITÉ COMMISSION DES DROITS DE LA PERSONNE DOCUMENT DE TRAVAIL REVISION DU CHAPITRE 5 DU GUIDE D ÉLABORATION D UN PROGRAMME D ACCÈS À L ÉGALITÉ COMMISSION DES DROITS DE LA PERSONNE ET DES DROITS DE LA JEUNESSE (CDPDJ) OCTOBRE 2005 LLee ppr réésseennt

Plus en détail

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions)

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions) Le ce rcl e de lecture ( ) 1 Le principe : C est un temps d échanges entre des élèves ayant lu le même livre qui se déroule de la manière la plus autonome possible. Afin de rendre ce temps d échanges riche,

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

Gestion des stocks 1

Gestion des stocks 1 Gestion des stocks 1 1. Introduction Le mot «stock» peut être défini comme étant un produit que l on garde en vue d une utilisation ultérieure. Le fait de maintenir une quantité considérable de stocks

Plus en détail

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT, DE CONTRATS DE

POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT, DE CONTRATS DE POLITIQUE D APPROVISIONNEMENT, DE CONTRATS DE SERVICE ET DE CONTRATS DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION DU COMITÉ DE GESTION DE LA TAXE SCOLAIRE DE L ÎLE DE MONTRÉAL (Adoptée le 15 avril 2010 par la résolution

Plus en détail

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel Guide d utilisation du - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock Support entretien professionnel L entretien professionnel, une occasion pour l entreprise et le salarié de porter un regard sur

Plus en détail

Catalogue. des formations initiales ÉCOLE DE L AIR SALON-DE-PROVENCE

Catalogue. des formations initiales ÉCOLE DE L AIR SALON-DE-PROVENCE Catalogue ÉCOLE DE L AIR SALON-DE-PROVENCE des formations initiales 2015-2016 SOMMAIRE Présentation...3 Formation du chef et du combattant...5 Formation aéronautique...6 Formation académique aux sciences

Plus en détail

L activité de Thales au 1 er trimestre 2007 :

L activité de Thales au 1 er trimestre 2007 : L activité de Thales au 1 er trimestre 2007 : Neuilly-sur-Seine, le 14 mai 2007 des revenus en croissance de 7% à 2,2 milliards o intégrant les activités Transport et Sécurité apportées par Alcatel-Lucent,

Plus en détail

La NSPA en un coup d œil

La NSPA en un coup d œil La NSPA en un coup d œil Gouvernance Principaux lieux d implantation Direction des achats 1 La NSPA en un coup d'œil Champ des activités 2012 Opérations logistiques Valeur des services (opérations logistiques)

Plus en détail

Hélène CHEUTIN. Master 2 ISMAG 2005-2006

Hélène CHEUTIN. Master 2 ISMAG 2005-2006 Hélène CHEUTIN Master 2 ISMAG 2005-2006 SRM ((Supplliierr Rellattiionshiip Managementt)) INTRODUCTII ION Les entreprises cherchent sans cesse à améliorer leurs performances et notamment à réaliser des

Plus en détail

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service

Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service Performance de la planification > Optimisation des stocks, des prévisions et de la qualité de service OPTIMISATION DES STOCKS, DES PRÉVISIONS ET DE LA QUALITÉ DE SERVICE Objectifs : Augmenter les performances

Plus en détail

Génération automatique de modèle de simulation récursive

Génération automatique de modèle de simulation récursive TP SdF N 32 Génération automatique de modèle de simulation récursive Ce TP a pour objet de présenter un outil de génération automatique de modèles de simulation récursive à travers un exemple succinct

Plus en détail

Un événement organisé par. Quand la Relation Client ouvre ses portes. La participation des entreprises

Un événement organisé par. Quand la Relation Client ouvre ses portes. La participation des entreprises Un événement organisé par Quand la Relation Client ouvre ses portes La participation des entreprises Introduction Ce document s adresse aux Centres de Relation Client de quelque nature qu ils soient et

Plus en détail

INDEMNISATION DES FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE

INDEMNISATION DES FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE INDEMNISATION DES FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE Extrait du guide prime 2008 de la gazette des Communes Décret n 2001-654 du 19 juillet 2001 (JO du 21 juillet 2001) ; décret n 90-437 du 28 mai 1990,

Plus en détail

Leçon 5. Systèmes de gestion à recomplétement périodique et stock de sécurité

Leçon 5. Systèmes de gestion à recomplétement périodique et stock de sécurité CANEGE Leçon 5 Systèmes de gestion à recomplétement périodique et stock Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable : dans le cadre des calendriers d approvisionnement à recomplètement

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

INSTRUCTION. N 05-003-M0 du 24 janvier 2005 NOR : BUD R 05 00003 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 05-003-M0 du 24 janvier 2005 NOR : BUD R 05 00003 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 05-003-M0 du 24 janvier 2005 NOR : BUD R 05 00003 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique PAIEMENT À LA COMMANDE PAR LES COLLECTIVITÉS LOCALES ET LEURS ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

GESTION DU PROCESSUS INFORMATIONS GÉNÉRALES. Quand? Pourquoi? Qui? Comment?

GESTION DU PROCESSUS INFORMATIONS GÉNÉRALES. Quand? Pourquoi? Qui? Comment? 3-32 GESTION DU PROCESSUS INFORMATIONS GÉNÉRALES La planification est indispensable pour atteindre les objectifs escomptés. Ce diagramme (figure 5) illustre quelques points clés relatifs à la gestion du

Plus en détail

A votre disposition. 24 h/24. Le support technique KUKA.

A votre disposition. 24 h/24. Le support technique KUKA. A votre disposition. 24 h/24. Le support technique KUKA. Le support technique KUKA. Une disponibilite totale, quand vous voulez, où vous voulez. La disponibilité continue de vos installations ne laisse

Plus en détail

Conditions Générales de Vente et de Livraison des outils spéciaux et/ou équipements de Volkswagen Group France aux opérateurs indépendants

Conditions Générales de Vente et de Livraison des outils spéciaux et/ou équipements de Volkswagen Group France aux opérateurs indépendants Conditions Générales de Vente et de Livraison des outils spéciaux et/ou équipements de Volkswagen Group France aux opérateurs indépendants Date de mise à jour : Novembre 2014 1 - Généralités Les présentes

Plus en détail

Statut des chargés de cours des Ecoles européennes recrutés après le 31 août 2011

Statut des chargés de cours des Ecoles européennes recrutés après le 31 août 2011 Schola Europaea Bureau du Secrétaire général Secrétariat Général Réf. : 2011-04-D-13-fr-2 Orig. : FR Version : FR Statut des chargés de cours des Ecoles européennes recrutés après le 31 août 2011 Approuvé

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2014-044604 Espace dentaire FOCH 2 bis avenue Foch 94160 ST MANDE

N/Réf. : CODEP-PRS-2014-044604 Espace dentaire FOCH 2 bis avenue Foch 94160 ST MANDE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 30 septembre 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-044604 Espace dentaire FOCH 2 bis avenue Foch 94160 ST MANDE Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection

Plus en détail

MODELES DE CAHIERS DES CHARGES

MODELES DE CAHIERS DES CHARGES Département de la formation et de la sécurité Service de la sécurité civile et militaire Office cantonal de la protection de la population Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für zivile

Plus en détail

Chapitre 3 - Itinéraires de boîtes aux lettres publiques et d'armoires de relais

Chapitre 3 - Itinéraires de boîtes aux lettres publiques et d'armoires de relais Chapitre 3 - Page 1 de 9 Chapitre 3 - Itinéraires de boîtes aux lettres publiques et d'armoires de relais Fondements de l'organisation Il est prévu d'établir chaque itinéraire de boîte aux lettres publique

Plus en détail

Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec

Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec DANS LA PROPOSITION D APPROVISIONNEMENTS-MONTRÉAL DE MODIFIER LE MODÈLE ACTUEL D APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS MÉDICAUX ET CHIRURGICAUX

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL DE L ENTRETIEN D EVALUATION réalisé le au titre de l année 20...

COMPTE RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL DE L ENTRETIEN D EVALUATION réalisé le au titre de l année 20... Ministère XXX Direction des Ressources Humaines COMPTE RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL DE L ENTRETIEN D EVALUATION réalisé le au titre de l année 20... (document à remettre à l agent au moins huit jours

Plus en détail

Rapport d activité des écoles de devoirs. Mode d emploi pour remplir le questionnaire

Rapport d activité des écoles de devoirs. Mode d emploi pour remplir le questionnaire Rapport d activité des écoles de devoirs Mode d emploi pour remplir le questionnaire 1 Mode d emploi à destination des écoles de devoirs en vue de la rédaction de leur rapport d activité via un formulaire

Plus en détail

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : ÉCONOMIE

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : ÉCONOMIE PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : ÉCONOMIE Version du 07/10/2014 à 08:40:44 PROGRAMME 343 : PLAN FRANCE TRÈS HAUT DÉBIT MINISTRE CONCERNÉ : EMMANUEL MACRON, MINISTRE DE L ÉCONOMIE,

Plus en détail

Journées Régionales de Formation Continue destinées aux Professeurs de Français Langue Étrangère (FLE)

Journées Régionales de Formation Continue destinées aux Professeurs de Français Langue Étrangère (FLE) Asociación Profesores Francés Chile P R O J E T d e F o r m a t i o n C o n t i n u e - A n n é e s 2 0 1 4-2 0 1 5 Journées Régionales Formation Continue stinées aux Français Langue Étrangère (FLE) Responsabilités

Plus en détail

Direction du Service de l informatique

Direction du Service de l informatique Plan de travail 2007-2008 Direction du Service de l informatique Document rédigé par : Richard Lacombe Directeur du Service de l informatique Septembre 2007 Illustration de la page fronticipice: Imagezoo.com

Plus en détail

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ SOMMAIRE Chapitre - Introduction 4. A qui s adresse cet ouvrage? 4.2 Dans quelle situation utiliser cet ouvrage? 4.3 Comment utiliser cet ouvrage? 4 Chapitre 2 - Kaizen et Démarche qualité 5 2. Dans quel

Plus en détail

La directrice des ressources humaines

La directrice des ressources humaines Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Ministère des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et

Plus en détail

Plus de détails Fils certifiés

Plus de détails Fils certifiés Choisissez votre fil en fonction de vos besoins. Plus de détails Plus de vitesse Plus abordable Rayon mini à usiner (Ø fil) Etat de surface final Priorité d usinage Plus de qualité Plus de productivité

Plus en détail

LA NOUVELLE STRUCTURE DE DG HR >>> HR NEW

LA NOUVELLE STRUCTURE DE DG HR >>> HR NEW LA NOUVELLE STRUCTURE DE DG HR >>> HR NEW Texte adapté par le Cdt Hre Henniquiau Serge Vice-Président Nous vous proposons ici une large synthèse de la note de DG HR Management (HRM-MITS : 11-00678575 du

Plus en détail

LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C

LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C Décrets n 2005-1344, n 2005-1345 et n 2005-1346 du 28 octobre 2005 I REGLES DE CLASSEMENT PRINCIPE : Jusqu' à présent, les fonctionnaires stagiaires

Plus en détail

Estimant opportun de fixer les règles et les méthodes à suivre en vue de l'application de l'article 102 de la Charte des Nations Unies, ainsi conçu:

Estimant opportun de fixer les règles et les méthodes à suivre en vue de l'application de l'article 102 de la Charte des Nations Unies, ainsi conçu: ENREGISTREMENT ET PUBLICATION DES TRAITÉS ET ACCORDS INTERNATIONAUX. RÈGLEMENT DESTINÉ À METTRE EN APPLICATION L'ARTICLE 102 DE LA CHARTE DES NATIONS UNIES Adopté par l'assemblée générale le 14 décembre

Plus en détail

AUPALYA VOS LOISIRS A LA CARTE E.U.R.L. AUPALYA Capital : 15244,90 uros Siret : 424 748 101 00013 APE : 633 Z Licence de voyage : LC 034030004

AUPALYA VOS LOISIRS A LA CARTE E.U.R.L. AUPALYA Capital : 15244,90 uros Siret : 424 748 101 00013 APE : 633 Z Licence de voyage : LC 034030004 1 AUPALYA avec le circuit Kartix organisent le Samedi 25 Avril 2009 à partir de 14H, une épreuve loisir d'endurance Karting de 3 heures Non Stop!!! Avec 30 minutes d essais libres Réveillez le pilote qui

Plus en détail

Achat/Vente de Crédits Carbone : Risques et Précautions Juridiques. Sophie Hagège Associée, Jones Day Paris

Achat/Vente de Crédits Carbone : Risques et Précautions Juridiques. Sophie Hagège Associée, Jones Day Paris Achat/Vente de Crédits Carbone : Risques et Précautions Juridiques Sophie Hagège Associée, Jones Day Paris Résumé I. Rappel du Cadre Juridique Général II. Principaux Risques Juridiques Liés aux Ventes

Plus en détail

Food and Agriculture Organization of the United Nations. Cent trente-huitième session. Rome, 21-25 mars 2011

Food and Agriculture Organization of the United Nations. Cent trente-huitième session. Rome, 21-25 mars 2011 Mars 2011 联 合 国 粮 食 及 农 业 组 织 Food and Agriculture Organization of the United Nations Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture Organización de las Naciones Unidas para la Agricultura

Plus en détail

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME Par le Pôle Economie de Terra Nova Le 6 mars 2012 Le quinquennat a opéré des redistributions budgétaires importantes de la puissance publique (Etat et sécurité sociale)

Plus en détail

SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE

SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE DOCTRINE D EMPLOI APPROUVEE PAR LE C.N.O.S. DU 13 NOVEMBRE 2014 Principes : Le fonds de soutien créé par la loi de finances initiale pour

Plus en détail

ALLER PLUS LOIN D ANS L ELABORATION DE VOTRE PROJET

ALLER PLUS LOIN D ANS L ELABORATION DE VOTRE PROJET ALLER PLUS LOIN D ANS L ELABORATION DE VOTRE PROJET 1 Vous ressentez le besoin de faire un point, pour mieux cerner votre situation et envisager une évolution de votre carrière professionnelle. Pour vous

Plus en détail

MAINTENANCE DES CHAUDIERES GAZ DU CH MONTPERRIN

MAINTENANCE DES CHAUDIERES GAZ DU CH MONTPERRIN Marchés Publics de Services Centre Hospitalier Montperrin Cellule Marchés Publics 109, avenue du Petit Barthelémy 13617 Aix en Provence Cedex 01 MAINTENANCE DES CHAUDIERES GAZ DU CH MONTPERRIN (RC) Date

Plus en détail

Guide pratique du Recrutement

Guide pratique du Recrutement Guide pratique du Recrutement Réussir vos s en 6 étapes Janvier 2015 Avant-propos... 2 Comment utiliser ce guide méthodologique du?... 2 Etape 1 - Identification en... 3 1. Définir les besoins spécifiques

Plus en détail

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE Contexte : l objectif pédagogique de la visite est de mettre en évidence les différentes activités dans l organisation concernée. Chaque élève ou groupe d

Plus en détail

Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif. Présentation du 7 mars 2012

Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif. Présentation du 7 mars 2012 Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif Présentation du 7 mars 2012 Rappel de la méthodologie Nous avons réalisé : 5 groupes de 3 heures (7-10 personnes)

Plus en détail

Procédure de remise des pavillons. aux participants officiels

Procédure de remise des pavillons. aux participants officiels DIRECTIVES DE L'EXPO 2005 A L'INTENTION DES PARTICIPANTS OFFICIELS GL2-3 Procédure de remise des pavillons aux participants officiels (septembre 2004) Association japonaise pour l'exposition Internationale

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION Classe de terminale technologique hôtellerie L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 1/3 l amortissement linéaire OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN

Plus en détail

GT 14 personnels d orientation

GT 14 personnels d orientation GT 14 personnels d orientation Fiche 4 Recrutement et formation des psychologues de l éducation nationale Les deux catégories de professionnels chargés, chacun en ce qui les concerne, de mobiliser leur

Plus en détail

Leçon 9. Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires

Leçon 9. Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires CANEGE Leçon 9 Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : comprendre le fonctionnement d une organisation dépôt central

Plus en détail

Demande de participation au financement d un projet réussite éducative (P.R.E.)

Demande de participation au financement d un projet réussite éducative (P.R.E.) Délégation à l animation Direction de l éducation, De la Jeunesse, Et du Sport Hôtel du Département 14, boulevard GeorgesChauvin CS72101 27021 Evreux cedex Tél : 02 32 31 95 70 Fax : 02 32 39 91 69 Internet

Plus en détail

3-1- Les ratios de maintenance

3-1- Les ratios de maintenance 3-1- Les ratios de maintenance 3-1-1- Définitions Définition du ratio et utilisation en maintenance. Un ratio est un rapport de deux données Il sert : - à mesurer une réalité avec clarté - à contrôler

Plus en détail

RENOUVELLEMENT IMPRIMANTES CEEN 15.037

RENOUVELLEMENT IMPRIMANTES CEEN 15.037 RENOUVELLEMENT IMPRIMANTES CEEN 15.037 Rapport du Conseil d'etat au Grand Conseil à l'appui d'un projet de décret portant octroi d'un crédit urgent d'engagement de 1.504.500 francs pour le renouvellement

Plus en détail

Analyse de la réforme de la pension des enseignants

Analyse de la réforme de la pension des enseignants Les Analyses du Centre Jean Gol Analyse de la réforme de la pension des enseignants Octobre 2014 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique : Corentin

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique. PARTIE PERMANENTE Armée de l'air

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique. PARTIE PERMANENTE Armée de l'air BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES Edition Chronologique PARTIE PERMANENTE Armée de l'air INSTRUCTION N 162/DEF/DPMAA/SDPO/BDO/GO/AVT modifiant l'instruction n 2340/DEF/DPMAA/SDPO/BDO/GO du 11 mars 2003 (BOC,

Plus en détail

La clôture de l action est une phase très importante qui doit être gérée soigneusement.

La clôture de l action est une phase très importante qui doit être gérée soigneusement. 11. CLOTURE DE L'ACTION La clôture de l action est une phase très importante qui doit être gérée soigneusement. L action doit être achevée à la date de fin de la période de mise en œuvre précisée dans

Plus en détail

Processus d assistance et de HELPDESK au démarrage Du SI-PCE

Processus d assistance et de HELPDESK au démarrage Du SI-PCE Processus d assistance et de HELPDESK au démarrage Du SI-PCE 1. les instances d assistance : En vue d assurer le démarrage du nouveau Système d information de la comptabilité dans de bonnes conditions,

Plus en détail

CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS D EMPRUNT SUPPORTES A RAISON DE L ACQUISITION OU DE LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE. Questions / Réponses

CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS D EMPRUNT SUPPORTES A RAISON DE L ACQUISITION OU DE LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE. Questions / Réponses CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS D EMPRUNT SUPPORTES A RAISON DE L ACQUISITION OU DE LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE Questions / Réponses Qui peut bénéficier du crédit d impôt? Faut-il remplir

Plus en détail

Documentation produit SAP Business ByDesign Mai 2014. Achats

Documentation produit SAP Business ByDesign Mai 2014. Achats Documentation produit PUBLIC Achats Table des matières 1 Achats.... 6 2 Contexte de gestion... 8 2.1 Gestion de la relation fournisseurs... 8 2.2 Approvisionnement opérationnel... 16 2.3 Acquisition d'immobilisations

Plus en détail

La gestion de la performance. au cœur de la réussite. Présentation générale

La gestion de la performance. au cœur de la réussite. Présentation générale La gestion de la performance au cœur de la réussite. Présentation générale La gestion de la performance au cœur de la réussite. Au sein de Watson, nous savons que la réussite mondiale de notre entreprise

Plus en détail

Présentation de la Solution SAP SAP Business Suite SAP Sourcing OnDemand. Sourcing OnDemand : approvisionnements. réduits avec une solution cloud

Présentation de la Solution SAP SAP Business Suite SAP Sourcing OnDemand. Sourcing OnDemand : approvisionnements. réduits avec une solution cloud Présentation de la SAP SAP Business Suite SAP Sourcing OnDemand Objectifs Sourcing OnDemand : approvisionnements efficaces et coûts réduits avec une solution cloud Atteindre l excellence dans les approvisionnements

Plus en détail

SERVICE DU COMMISSARIAT DES ARMEES. 7 avril 2014. 2 juin 2014

SERVICE DU COMMISSARIAT DES ARMEES. 7 avril 2014. 2 juin 2014 SERVICE DU COMMISSARIAT DES ARMEES Corps concerné École Dates des épreuves épreuves, dossier d'inscription, etc.) Commissaires des armées (recrutement sur épreuves) Commissaires de l armée de terre (recrutement

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES

ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES Ministère délégué à l'industrie ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES Signature et cachet de l'entreprise Vu l'avis favorable du Conseil national de l'information statistique, cette enquête, reconnue

Plus en détail

Demande d'approbation du Plan d'approvisionnement 2008-2017 du Distributeur (R-3648-2007)

Demande d'approbation du Plan d'approvisionnement 2008-2017 du Distributeur (R-3648-2007) Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Avocats Agents de brevets et de marques de commerce Tour de la Bourse Bureau 3400, C.P. 242 800, Place Victoria Montréal (Québec) Canada H4Z 1E9 514 397 7400

Plus en détail

CAHIER DES SPECIFICITES MANGUE MISE A JOUR DES TABLES DE NOMENCLATURES

CAHIER DES SPECIFICITES MANGUE MISE A JOUR DES TABLES DE NOMENCLATURES CAHIER DES SPECIFICITES MANGUE MISE A JOUR DES TABLES DE NOMENCLATURES Université Bordeaux Segalen Rédacteurs : DRH/CAPSI Mai 2011 Page 1 sur 11 SOMMAIRE... 2 Chapitre 1 : Préambule... 3 Chapitre 2 : Les

Plus en détail

v Les ressources affectées :

v Les ressources affectées : v Les ressources affectées : Parmi les principes fondamentaux du droit budgétaire figure le principe d universalité du budget qui comporte comme importante conséquence l interdiction d affecter certaines

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L INTERIEUR. Le Ministre de l Intérieur

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L INTERIEUR. Le Ministre de l Intérieur MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L INTERIEUR Le Ministre de l Intérieur La Ministre des Affaires Sociales et de la Santé à Messieurs les Préfets de zone de défense et de sécurité

Plus en détail

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPÈCES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACÉES D'EXTINCTION

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPÈCES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACÉES D'EXTINCTION CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPÈCES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACÉES D'EXTINCTION SC61 Doc. 24 1) Soixante et unième session du Comité permanent Genève (Suisse), 15 19 août 2011

Plus en détail

PACK NUMERIQUE EDUCATION GUIDE UTILISATEUR

PACK NUMERIQUE EDUCATION GUIDE UTILISATEUR PACK NUMERIQUE EDUCATION GUIDE UTILISATEUR Table des matières 1. Présentation...4 Pré- requis techniques...4 Connexion à la plateforme Vocable...5 ENT...5 Adresse IP...5 Nom de Domaine...5 2. Accès aux

Plus en détail

CHAPITRE 2 COMMENT OBTENIR L'ACCÈS À MON INFORMATION POUR EXTRAIRE LA VALEUR MAXIMALE?

CHAPITRE 2 COMMENT OBTENIR L'ACCÈS À MON INFORMATION POUR EXTRAIRE LA VALEUR MAXIMALE? CHAPITRE 2 COMMENT OBTENIR L'ACCÈS À MON INFORMATION POUR EXTRAIRE LA VALEUR MAXIMALE? LA NÉCESSITÉ DE DÉMATÉRIALISER LES PROCESSUS GUIDE ÉLECTRONIQUE DE L'ÉCONOMIE DE L'INFORMATION POURQUOI VOUS DEVEZ

Plus en détail

DOSSIER D APPEL A CANDIDATURES N : COI/AC/2013/009

DOSSIER D APPEL A CANDIDATURES N : COI/AC/2013/009 DOSSIER D APPEL A CANDIDATURES N : COI/AC/2013/009 Intitulé du poste : Niveau : Supervision : Lieu d affectation : Poste financé par : Responsable administratif et logistique Catégorie 3 cadre intermédiaire

Plus en détail

MediData Service Level Agreement (MediData SLA)

MediData Service Level Agreement (MediData SLA) MediData Service Level Agreement (MediData SLA) EXPLOITATION/EXÉCUTION: CONTRAT Les dispositions du MediData Service Level Agreement (MediData SLA) font partie intégrante des conventions conclues entre

Plus en détail

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Vous souhaitez commencer à mettre en œuvre une formation en CE, mais vous

Plus en détail

SLA (Service Level Agrement) Conditions générales

SLA (Service Level Agrement) Conditions générales Route du Grand-Lancy 87 bis 1212 Grand-Lancy / Genève / Suisse Tél. +41 22 596 44 80 Fax +41 22 596 44 89 www.sdpsys.ch SLA (Service Level Agrement) Conditions générales ORGANISATION 1 INTRODUCTION....2

Plus en détail