L'ETUDIANT INFIRMIER ET L'AGIR COMPETENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'ETUDIANT INFIRMIER ET L'AGIR COMPETENT"

Transcription

1 1 GAVALET Maryse Travail de fin d'études L'ETUDIANT INFIRMIER ET L'AGIR COMPETENT UE 3.4.S6 Initiation à la démarche de recherche UE 5.6.S6 Analyse de la qualité et traitement de données scientifiques et professionnelles Date de restitution: mardi 29 mai 2012 Date soutenance orale: mardi 19 juin 2012 IFSI Le Blanc Promotion 2009/2012

2 2 Il s agit d un travail personnel effectué dans le cadre d une scolarité à l IFSI du Blanc et il ne peut faire l objet d une publication en tout ou partie sans l accord de son auteur et de l IFSI. «J'atteste sur l'honneur que la rédaction de ce travail de fin d'études, réalisé en vue de l'obtention du diplôme d'état d'infirmier(e), est uniquement la transcription de mes réflexions et de mon travail personnel. Et, si pour mon argumentation, je copie, j'emprunte un extrait, une partie ou la totalité de pages d'un texte, je certifie avoir précisé les sources bibliographiques.»

3 3 Remerciements Je tiens tout d abord à remercier ma famille et mes amis qui m ont soutenue tout au long de ma formation. Je tiens aussi à exprimer ma gratitude à ma tante, Mme Magalie Costes, qui a été très présente, qui m'a soutenue et aidée durant la réalisation de ce travail. Je remercie également l équipe pédagogique de l Institut de Formation en Soins Infirmiers du Blanc ainsi que les équipes soignantes qui m ont accueillie au cours de mes stages.

4 4 Sommaire I) Introduction... 5 II) Situation de départ ) Démarche de questionnement... 7 III) La situation d'apprentissage ) Définition générale du concept ) Composition d'une situation ) La situation simulée ) La situation réelle IV) Le processus d'apprentissage ) Définition générale du concept ) But et conséquence de l'apprentissage ) Connaissances et savoirs théoriques ) Rôle de la situation dans le processus d'apprentissage ) Analyse de la pratique professionnelle V) La compétence ) Définition générale du concept ) Composition d'une compétence ) La compétence: finalité de l'apprentissage ) L'analyse des pratiques dans la compétence VI ) Conclusion VII) Démarche de recherche Bibliographie Annexes... 37

5 5 I) Introduction La formation infirmière prépare les étudiants à devenir des professionnels responsables, prêts à réagir dans des situations difficiles et assumer des décisions qui peuvent être vitales pour le patient. De plus, l'infirmière est amenée à travailler de plus en plus en interdisciplinarité et ses responsabilités vont augmenter.. Il est donc important que l'élève en formation acquiert les connaissances, l'expérience et surtout les compétences nécessaires qui feront de lui un professionnel. J'ai décidé de me concentrer sur les situations d'apprentissage car «l activité infirmière c est essentiellement et fondamentalement une pratique». 1 Ici, nous allons nous intéresser à l'action et à la pratique qui permettent à l'étudiant de se retrouver face à des situations concrètes, réelles et responsabilisantes car elles le confrontent à la pratique professionnelle, que se soit en stage ou à l'institut de formation. J'appellerai ces situations des «situations d'apprentissage particulières». Pour introduire mon travail, je décrirai une situation que j'ai vécue, puis la démarche de questionnement qui en découle pour aboutir à ma question de départ. Le cadre conceptuel de ce travail est la situation, ensuite en découle un apprentissage avec des savoirs et des connaissances, et enfin, la compétence. Le concept de compétence sera abordé à la fin car il faut d'abord définir tout le processus antérieur qui permet son acquisition. Ma démarche de recherche portera sur le retour réflexif de situation vécues en stage et si les étudiants peuvent approfondir leurs compétences grâce à ces échanges. 1 SAVOYANT La professionnalisation des personnels infirmiers. p.3

6 6 II) Situation de départ La situation se déroule en service de long séjour. Je suis alors en début de deuxième année. Il s'agit de la première urgence à laquelle je suis confrontée. Mme Marie 2, une résidente, est atteinte de la maladie d'alzheimer et oxygéno dépendante. Vers 12H30, Mme Marie fait un arrêt respiratoire. Je m'en aperçois et alerte l'infirmière. Je ne sais pas comment agir. Elle appelle le médecin qui me demande d'aller chercher de suite le chariot d'urgence. Je me rend compte que je n'ai jamais pris connaissance du chariot: je ne sais pas ce qu'il contient ni comment il faut s'en servir. De plus, savoir que la vie de Mme Marie est en danger me met une pression importante. Je cours chercher le chariot d'urgence et réfléchis à ce que je pourrais faire en revenant dans la chambre. Je n'ai que des notions de premiers gestes d'urgence appris lors de sessions de secourisme, mais je me rend compte que je n'ai pas de réflexes lors d'une situation réelle. Je ne sais pas comment gérer cela. De plus, même l'infirmière semblait ne pas savoir comment agir car en service de long séjour, les urgences de ce type ne sont pas courantes. Afin de ne pas me sentir inutile, j'aide l'infirmière à chercher le matériel nécessaire dans le chariot, mais problème, celui-ci n'est pas assemblé, des pièces à usages uniques ont été remises dans le chariot ce qui rend la tâche encore plus difficile. Je décide alors d'aider le médecin en maintenant la tête de Mme Marie afin que ses voies respiratoires restent ouvertes. Puis quelques minutes plus tard, le SAMU arrive et prend totalement en charge Mme Marie. Je reste dans la chambre jusqu'à l'évacuation de la résidente, afin de voir toute la prise en soin. J'étais stressée mais soulagée que le SAMU soit présent pour prodiguer des soins de qualité à Mme Marie. Je ne me sens pas bien. J'aurai aimé faire plus. Je ne me sens pas soignante: Mme Marie avait besoin de soins d'urgence mais ni moi, ni l'infirmière n'étions préparées. Le médecin m'a alors remerciée pour l'aide que je lui ai apporté. 2 Dont le nom a été déontologiquement modifié

7 7 1) Démarche de questionnement A la suite de cette situation, mon premier questionnement était principalement d'ordre technique ou émotionnel: Comment gérer son stress, sa culpabilité et son émotion face à une urgence? Peut-on gérer son stress lors d'une première urgence? Même si Mme Marie est rétablie, est ce que cette prise en charge est un échec? Pourquoi n'ai je pas eu le réflexe de regarder le chariot d'urgence et de prendre connaissance de la procédure? Est ce que, par la mauvaise connaissance des procédures d'urgence du service, nous avons mis la vie de Mme Marie en danger? Comment ne pas se sentir coupable ou inefficace après une urgence? Pourquoi l'infirmière ne connaissait pas le chariot d'urgence? L équipe soignante est-elle formée à ce type de prise en charge? Les situations d urgence sont-elles rares dans ce service? Après réflexion, ce n'est pas le principal problème. En effet, ce qui ressort le plus est mon manque d'expérience. Puis en l'écrivant et en prenant du recul, je me suis demandée «est ce que j'ai les connaissances et l'expérience nécessaire pour réagir à une première situation d'urgence?». En début de deuxième année je ne suis pas capable de gérer une urgence. Je n'ai pas été confronté assez de fois à ce genre de situation, de plus, je n'ai pas assez de connaissances théoriques sur le sujet. La question qui ressort est la suivante : le fait d'être confrontée à des situations d'apprentissages particulières permet-il de développer un agir compétent? J'ai alors concentré mes recherches sur les concepts de situation d'apprentissage, de connaissance, d'apprentissage, de compétence. Je me suis rendu compte que, grâce à cette urgence vécue, j'ai pu commencer un apprentissage, car si je suis confrontée à une autre situation comme celle ci, je saurais mieux réagir, gérer mon stress et prendre plus d'initiatives pertinentes même s'il me reste encore beaucoup à apprendre. De plus, développer ce concept d'apprentissage permet de faire prendre conscience que l'apprentissage d'un métier est toujours complexe, qu'il faut passer par certaines étapes difficiles, d'erreurs afin de se construire des connaissances et d'être compétent dans le milieu professionnel.

8 8 II) La situation d'apprentissage 1) Définition générale du concept Selon Patrick Mayen (chercheur en sciences de l'éducation), une situation c'est «l'environnement, le monde ou la société qui partagent une action avec moi» 3. Autour de l'individu, différents acteurs et facteurs interagissent afin de créer une action. Une situation évolue, est en mouvement et se modifie car il s'agit d'une pratique, d'une activité ou d'une action. L'individu agit sur l'environnement, le remanie, le corrige, l'améliore afin d'atteindre son but. «Du point de vue de la personne, une situation lui apparaît telle qu'elle l'appréhende, la perçoit, la comprend, la problématise en vue d'y faire quelque chose ou d'en faire quelque chose ( ) Une situation est fonction des possibilités, des actions et des intentions de la personne étant donné les circonstances (moment, lieu, conjonctures,...) dans lesquelles elle se trouve et des ressources internes et externes dont elle dispose» 4 Une situation est donc vue différemment selon les individus, chacun agira en fonction de plusieurs facteurs. Une situation permet des interactions et aura un but final. 2) Composition d'une situation Selon Patrick Mayen 5, une situation est composée de plusieurs ensembles: -un lieu institutionnel, une structure : cadre spatial délimité. Par exemple: la chambre d'un résident en maison de retraite. -un espace organisationnel et relationnel: il s'inscrit dans le processus de travail. C'est l'ensemble des tâches et des relations avec les autres (professionnels, patients, familles) qui permettront d'arriver au service final. Je n'agis pas seul. Par exemple, dans une situation de prise en soin d'un patient diabétique, d'autres professionnels agissent: la diététicienne, le médecin, l'aide soignante, un membre 3 MAYEN Situation de travail-de formation et d'évaluation. [Vidéo conférence] 4 DOMENICO-FIDEL Développer un agir compétent. p63 5 MAYEN Situation de travail-de formation et d'évaluation. [Vidéo conférence]

9 9 de la famille. Chacun a une tâche/un rôle différent bien défini et organisé dans la journée. -une dimension temporelle: l'heure ou un moment particulier de la journée. Cela peut aussi être une durée. Par exemple: au moment de la toilette d'un patient. -une procédure: comment faire pour arriver au but, au service demandé. Par exemple: un protocole de service. -un but: ce que l'on doit atteindre: le service final. Par exemple: ablation d'une lame selon le protocole. Avant d'expliquer quel est le rôle concret des situations dans le processus d'apprentissage, il faut d'abord comprendre et décrire ces situations d'apprentissage. Dans la pratique professionnelle, c'est «un ensemble de conditions et de circonstances susceptibles d'amener une personne à construire des connaissances» 6. Une situation d'apprentissage induirait donc des connaissances, permettrait de construire une démarche de réflexion. Dans la formation infirmière, il est possible de distinguer deux sortes de situations: 3) La situation simulée Suite aux connaissances théoriques, l'étudiant peut être confronté à un début de pratique (que ce soit par l'action en salle de pratique, ou par narration, comme une étude de cas, par exemple). Dans ce cas là, c'est le formateur qui «organise» la situation. «Le formateur a conçu la situation de telle sorte que l apprenant soit amené à mobiliser, parmi ses ressources, des savoirs qui permettent de traiter le problème et ainsi d assimiler le savoir qui a permis de le résoudre». 7 «La réussite de l action ne peut plus être le principal critère ; il faut démontrer la pertinence de la solution adoptée» 8 6 FAEBERT Caractérisation des situations d'apprentissage en groupe. p3 7 PASTRE-MAYEN-VERGNAUD La didactique professionnelle. p43 8 PASTRE-MAYEN-VERGNAUD La didactique professionnelle. p44

10 10 Le but d'une situation simulée est de faire les liens entre les savoirs utilisés et la réponse apportée avec les formateurs, mais surtout de pouvoir expliquer les liens, les pourquoi de telle ou telle action. L'intérêt d'une situation simulée est le temps. En effet, lors d'une simulation, il est toujours possible de stopper, de rectifier une erreur, de faire un point sur telle pratique, de compléter l'action, d'aider l'étudiant dans un geste, poser des questions... Les situations simulées permettent un apprentissage plus accessible car il y a une certaine souplesse: «Il (l'étudiant) ne peut traiter que les situations qu il rencontre, dans les conditions qui lui sont imposées et avec les seuls moyens à sa disposition. La simulation permet d apporter des degrés de liberté par rapport à cette soumission au réel». 9 Dans la situation simulée, la responsabilité de l'étudiant est minime (juste celle de bien réussir la pratique). De plus, il n'y a pas d'autres contraintes qui viennent interagir avec l'action demandée (exemple: pas de sollicitations de soignants, de patients, d'autres soins à effectuer...). Selon Marguerite Altet, durant ces simulations, l'étudiant: «recherche, tâtonne, explore, pose une question spontanément, propose spontanément une solution, apporte des idées, a des initiatives, résout des problèmes, confronte, échange avec d'autres élèves, demande de l'aide, donne son opinion, fait une hypothèse, argumente, juge, évalue» 10 «Utiliser la simulation comme démarche didactique pose nécessairement le problème de la relation entre la situation professionnelle de référence et la situation simulée. Étant donné que le but est d apprendre une activité, il faut bien que l apprentissage effectué dans la simulation aboutisse à la maîtrise de l activité portant sur la situation professionnelle de référence» 11 Dans la formation infirmière, il n'est pas possible d'utiliser uniquement des situations simulées comme pédagogie car l'étudiant ne serait alors, jamais confronté à des situations réelles, donc au monde professionnel. Les situations simulées permettent de préparer au réel. C'est lors du stage, lors de la confrontation avec des situations réelles que les compétences seront évaluées. 9 PASTRE-MAYEN-VIGNAUD La didactique professionnelle. p RIEUNIER-RAYNAL Pédagogie, dictionnaire des concepts clés. p PASTRE-MAYEN-VIGNAUD La didactique professionnelle. p.43

11 11 4) La situation réelle On peut aussi appeler ces situations : «situations professionnelles ou de travail». «La situation de travail, comme séquence en milieu professionnel, intervient comme une situation qui va servir de référence à toutes les autres situations d apprentissage» 12. «La situation professionnelle comme la production d un sujet «centre du monde» immergé dans un champ de rapports dialectiques entre, «l'ici et maintenant», et «les différents cercles contextuels» (établissement, entreprise, réseaux locaux ou régionaux, institution, etc.) qui marquent de leur empreinte les conditions d'expression du sens pratique et qui relèvent d'une hybridation entre habitus individuel, habitus de classe et habitus professionnel.» 13 C'est l'étudiant en stage qui découvre le monde professionnel. Il semble donc important de définir ce qu'est un stage: «Un stage est une période de formation pratique en entreprise, complémentaire aux études théoriques» 14. Donc en plus de l'école et de la théorie: c'est la pratique. «Le stage constitue une période d'observation et de formation pratique. Il s'inscrit dans le cadre d'un cursus de formation initiale scolaire ou universitaire qu'il a vocation à compléter et qui a pour objet principal la familiarisation avec le milieu professionnel. Il doit permettre à l'étudiant de faire le lien entre les connaissances acquises pendant la scolarité et leur application dans le futur métier dans lequel il se prépare» 15 «Le but est d acquérir des compétences pratiques, de confirmer ou d infirmer l'orientation vers une filière ou un métier, et d'habituer progressivement au monde du travail» 16. C'est durant le stage que l'étudiant acquiert ou améliore ses compétences. La situation réelle confronte l'étudiant à des situations non simulées: il agit en coopération avec des professionnels de santé, dispose de ressources propres 12 PASTRE-MAYEN-VIGNAUD La didactique professionnelle. p MARCEL-TUPI La situation professionnelle contribution des sciences de l'éducation à l'élaboration d'un objet scientifique. p qu'est ce qu'un stage? [internet] 15circulaire du 23 juillet qu'est ce qu'un stage? [internet]

12 12 au lieu de stage, mais surtout, il s'occupe de personnes malades, souffrant de telle ou telle pathologie, en demande d'écoute, de soins et de guérison... C'est la responsabilité et l'incidence des actions de l'étudiant sur la personne. Certaines situations sont programmées (exemple: éducation alimentaire d'un diabétique), en revanche, d'autres seront aléatoires ou imprévues (exemple: prise en charge d'une chute d'un patient dans le couloir d'un service, ou un arrêt cardiorespiratoire). L'étudiant se voit confier des responsabilités, une organisation de service et des actions concrètes sur la santé des patients durant son stage car ce dernier est inscrit dans le processus d'apprentissage. Chaque acte durant ce stage peut donc être considéré comme situation d'apprentissage réelle. Mais quel est l'objectif du stage vis à vis des situations professionnelles que l'étudiant va rencontrer? «L objectif essentiel est que ce dernier maîtrise le plus rapidement possible la situation spécifique dans laquelle il est engagé en tant que stagiaire et en tant que producteur» 17. De plus, dans le port folio de l'étudiant en soins infirmiers, il est précisé qu'un de ses rôles est de «s'impliquer dans la résolution des situations». Durant ces périodes, l'étudiant sera donc confronté à ces situations réelles, mais toujours dans un objectif d'apprentissage. Ces situations réelles sont en interactions avec les simulations et les cours théoriques de l'école. «Pour agir en situation, la personne devrait faire appel aux bonnes ressources, les combiner de manière efficace et les utiliser à bon escient» 18 Les situations d'apprentissage sont donc inscrites dans un cadre de «compétences». Mais avant d'être compétent, il faut apprendre. Pour devenir professionnel, l'étudiant devra savoir gérer et comprendre les situations auxquelles il sera confronté. Pour cela, un processus d'apprentissage est nécessaire. 17 PASTRE-MAYEN-VIGNAUD La didactique professionnelle. p COUDRAY-GAY Le défi des compétence. p.42

13 13 II) L'apprentissage 1) Définition générale du concept Selon le petit Robert 2006, se sont des modifications durables du comportement d'un sujet grâces à des expériences répétées. Malcuit définit l'apprentissage comme «le processus ou l'ensemble des processus qui sous-entendent les modifications de comportement survenant à la suite de l'expérience ou du contact avec l'environnement» 19 C'est aussi une «période durant laquelle quelqu'un apprend un savoir-faire nouveau et le processus par lequel ce savoir nouveau s'acquiert» 20 «Modification de la capacité d'un individu à réaliser une activité sous l 'effet des interactions avec son environnement. ( ) Il est généralement entendu que la modification consiste en un progrès» 21 On peut associer plusieurs termes à apprentissage: processus, changement, cheminement, évolution, modification... L'apprentissage est une démarche temporelle, plus ou moins étendue dans le temps. Il s'agit d'une transformation. Ce cheminement peut parfois être difficile car apprendre passe par l'assimilation de savoirs théoriques, des expériences, mais aussi par des erreurs, ou des essais infructueux. 2) But et conséquence de l'apprentissage Quel est la conséquence et le but de l'apprentissage? Selon Lieberman:«l'apprentissage se traduit par un changement relativement permanent de notre capacité à effectuer, changement dû à des types particuliers d'expérience» 22 Apprendre induirait donc la modification du comportement de l'individu. 19 CLEMENT Apprentissage et conditionnement. p FORMARIER-JOVIC Les concepts en sciences infirmières. p BLAY Dictionnaire des concepts philosophiques. p CLEMENT Apprentissage et conditionnement p.11

14 14 «L activité infirmière est une pratique d abord en ce qu elle est en partie une activité d application de procédures, de protocoles et de prescriptions, dont l ensemble définit bien la dimension technique de l activité. Comme dans toute situation de ce type, la stricte application de ces procédures ne signifie pas leur mise en œuvre aveugle. Le point essentiel ici est la compréhension de la procédure, de tout ce qui la justifie et la rend nécessaire (le problème auquel elle répond et toutes les caractéristiques de la situation qui en déterminent le contenu)» 23 Apprendre, ce n'est pas seulement faire, mais aussi comprendre. «Apprendre, selon Claparède, ne consiste pas pour l'élève à accumuler des connaissances mais à exercer son intelligence et à acquérir des méthodes de pensée» 24 Pour illustrer le concept d'apprentissage, se reporter à l'annexe 1 qui reprend ses différentes caractéristiques. Quand j'apprends, qu'est ce que je transforme? «Les objets d'apprentissage renvoient à tout ce qu'un individu peut apprendre: langage, attitudes, concepts, comportement, faits, informations, gestes, méthodes,...» 25 La confrontation avec des situations réelles (en stage par exemple) ou simulées (par les formateurs) a une très grande importance dans l'apprentissage. «Mais l analyse du travail a aussi une autre fonction : elle est un instrument puissant pour les apprentissages. Car il ne nous a pas échappé qu on apprend aussi en travaillant : l activité s accompagne toujours d apprentissage». 26 Le but de l'apprentissage infirmier est donc la compétence professionnelle. 3) Savoirs théoriques Tout d'abord, il faut savoir qu'être infirmière implique de nombreuses responsabilités du fait que la santé d'individus en dépend. Le professionnel et l'étudiant sont confrontés tous les jours à des situations à risque, il n'est donc pas concevable que l'apprentissage pratique se fasse immédiatement «sur le tas». 23 SAVOYANT La professionnalisation des personnels infirmiers. p.4 24 ALTET Les pédagogies de l'apprentissage. p REUNIER-RAYNAL Pédagogie, dictionnaire des concepts clés. p PASTRE-MAYEN-VIGNAUD La didactique professionnelle. p.43

15 15 De plus, il n'y a aucun bénéfice si l'élève ne comprend pas les actes qu'il exécute. En effet, est-il possible de comprendre les fondements d'un soin, si je ne connais pas le concept de soin, ou de pudeur, de douleur, de soignant? Ou comment soigner si j'exécute un soin sans savoir pourquoi, ou quelle est la surveillance nécessaire. Des savoirs théoriques sont nécessaires avant d'être confronté à la réalité d'une situation. «La théorie est un excellent outil pour expliquer et prévoir» 27 D'après Le Quillet, le savoir est «avoir connaissance de..., être instruit de ou dans..., être capable de...c'est aussi la somme de ce que l'on a appris» 28. Les connaissances théoriques sont reliées aux connaissances déclaratives (sur les objets), c'est à dire qu'elles «concernent les faits, ce sont des savoirs: elles portent sur les propriétés des objets et leurs relations» 29 Le savoir est «largement utilisé comme synonyme de connaissance. Mais peut aussi prendre le sens de science, information, compétence, croyance, contenu, représentation,...» 30 Tous ces savoirs ne sont pas valables uniquement en début de première année, mais tout au long des trois années de formation. «Le savoir théorique répond au besoin de comprendre en établissant des relations de cause à effet. Il permet ainsi d'accéder à une vision panoramique de la réalité qui conduit l'individu à prendre du recul par rapport à son expérience. En organisant ainsi le savoir d'expérience, le savoir théorique permet d'en corriger les distorsions, de répondre à certaines des questions qu'il a suscité, de mettre à jour le contenu de certaines intuitions qu'il véhicule.» 31 La connaissance théorique permet de connaître des faits et non des actions: c'est le «savoir comment» et «savoir que». Dans la formation infirmière, ce sont les cours magistraux par exemple. Exemple: savoir comment fonctionne le système cardio-pulmonaire pour ensuite 27 BENNER De novice à expert. p8 28 WALTER Le savoir infirmier. p REUNIER-RAYNAL Pédagogie, dictionnaire des concepts clés. p REUNIER-RAYNAL Pédagogie, dictionnaire des concepts clés. p ARTAUD Savoirs d'expérience et savoirs théoriques. p.6

16 16 mobiliser ses connaissances dans une situation ou un patient serait en insuffisance cardiaque. Le savoir théorique peut aussi se dégager par l'étude de situations, comme une démarche de soin sur le dossier d'un patient, ou par le récit d'une expérience vécue. «S'il arrive à l'enseignement magistral de faire appel à l'expérience subjective de l'apprenant, c'est dans une intention bien précise : celle d'assurer une meilleure efficacité de la transmission des contenus en suscitant le désir d'apprendre ou de parvenir à une meilleure compréhension des notions théoriques en se référant à des exemples et à des situations de la vie courante» 32. La connaissance et les savoirs théoriques font partis de la première étape «comprendre» :«l'étudiant acquiert les savoirs nécessaires à la compréhension de la situation et du résultat attendu» 33 Ces savoirs seront aussi en interaction avec les situations vécues. Certes, avant le premier stage, il est nécessaire de connaître les grands fondamentaux, comme les grands systèmes du corps humain, les concepts,... Mais tout au long de sa formation, l'étudiant aura toujours des apports théoriques afin de faire les liens avec sa pratique et les situations professionnelles rencontrées. «Un étudiant peut déjà découvrir des situations du métier au premier semestre, appréhender des premiers éléments du raisonnement clinique, comprendre, connaître et reconnaître les «cycles de la vie» tout en développant des premiers acquis sur les soins de confort et de bien-être» 34 Tous les savoirs théoriques sont complémentaires de l'action. Il seront sans cesse mobilisés au travers des situations rencontrées «Il leur (les étudiants) ai demandé de mobiliser leurs savoirs, de décrire leurs actions et d'essayer de les expliquer» 35 «Le choix opéré dans la formation est de permettre l'acquisition des savoirs liés à la santé et aux pathologies non par accumulation et empilage d'une liste de connaissances des disciplines médicales, mais par leur mobilisation tout au long de la formation» ARTAUD Savoirs d'expérience et savoirs théoriques. p.6 33 COUDRAY-GAY Le défi des compétences. p COUDRAY-GAY Le défi des compétences. p COUDRAY-GAY Le défi des compétences. p COUDRAY-GAY Le défi des compétences. p.77

17 17 Les savoirs et connaissances théoriques ont donc une grande place dans la compétence. Guy le Boterf distingue plusieurs types de compétences, dont celles des savoirs théoriques: savoir comprendre, savoir interpréter. Les savoirs théoriques vont se compléter avec les savoirs d'actions. 4) Rôle de la situation dans le processus d'apprentissage «Pour permettre l'acquisition des compétences, la construction pédagogique s'articule autour de situations professionnelles clés. En effet, l'étudiant doit, à la fin de sa formation, être capable d'agir dans des situations professionnelles données (au niveau débutant dans le métier). Il s'agit donc de lui permettre, au cours de sa formation, de mobiliser ses différents savoirs dans des situations professionnelles (réelles ou simulées) différentes, avec une progression dans la mise en œuvre» 37 Pour permettre ce processus d'acquisition de compétence, l'étudiant est confronté à des situations réelles en stage. Il va apprendre par l'expérience, par la résolution de problèmes, mais aussi par les essais et erreurs, par l'observation des pratiques... Précédemment, nous avons vu en détail ce que sont, les connaissances, les savoirs, les situations en général, les situations d'apprentissage simulées ou réelles. Maintenant, comment les situations d'apprentissage jouent-elle dans le processus d'apprentissage? Comment assimile t-on des connaissances,des savoirs par l'action? Comme il a été dit précédemment, une situation peut être simulée par des formateurs (exemple: apprendre à faire le massage cardiaque) mais aussi réelles en milieu de stage (exemple: gérer une urgence vitale d'un patient en arrêt cardiorespiratoire). Ces deux genres de situations sont sources d'apprentissage. Selon Chevalier (2004), il est possible de distinguer trois buts dans l'apprentissage: -Apprendre que (savoirs) «acquérir de nouvelles informations, puis les organiser et les associer à des connaissances antérieures» -Apprendre à (savoir-faire) «acquérir de nouvelles compétences, techniques ou habiletés» 37 COUDRAY-GAY Le défi des compétences. p.42

18 18 -Apprendre comment «acquérir les stratégies de compréhension, de résolution de tâches ou de problème» 38. C'est, d'une certaine façon, le savoir-être. Ce dernier concerne principalement le caractère et le comportement de l'individu. Ce sont des «qualités» ou des capacités comme l'empathie, la motivation, le respect, bon esprit d'analyse... «Capacité à sélectionner et à globaliser de façon pertinente l'information disponible pour parvenir à un diagnostic fiable et/ou une solution adaptée» 39. Selon Skinner «nous n'apprenons que ce que nous faisons. Nous apprenons par l'expérience. Nous apprenons par essais et erreurs». Il y a différents «types» d'apprentissage: par problème, par projet, expérientiel, social, coopératif, par essais et erreurs... Certains de ces types d'apprentissages permettent à l'apprenant d'être actif. Les savoirs acquis par l'étudiant vont être mobilisés, transformés, approfondis. «On désigne par savoir la capacité qu'un individu a acquis de désigner, de discriminer, de décrire des objets extérieurs à lui et par connaissance l'appropriation des savoirs. L'apprentissage ne peut plus être assimilé à un stockage de savoirs transmis. Le processus d'apprentissage commence quand ces savoirs sont incarnés, quand le sujet ou plutôt la personne est capable d'agir sur et avec ce savoir, dès que la personne, par son projet, les habite. L'apprentissage est alors appropriation,c'est à dire transformation du savoir et de la personne qui sait». 40 Après les savoirs théoriques, l'élève va être confronté à une situation pratique pour acquérir des savoirs professionnels. Afin de bien visualiser comment se fait le processus d'apprentissage, il faut d'abord comprendre le mécanisme des différentes étapes. Chaque étape sera décrite, analysée et expliquée par des citations de théoriciens ou chercheurs, par des expériences vécues ou par des exemples dans la pratique infirmière. 38 CHEVALIER Apprentissage moteur et processus d'apprentissage.p.9 39 Le savoir-être.2003 [ internet] 40 DONNADIEU-GENTHON Les théories de l'apprentissage. p.25 et 26

19 19 «Au départ de tout apprentissage, il y a une action globale au projet. Cette action provoque un déséquilibre dans un milieu. Il y a un effet. L'individu perçoit cet effet et, de ce fait, cela va le renseigner sur la validité de son projet, il va s'accommoder plus ou moins de son action. Ces informations qu'il va recevoir vont être pour lui un temps où il va se réorganiser. Il va se relancer dans une action menée plus surement grâce à une énergie et une motivation plus importante dans la mesure où le renvoi de son action lui a permis de percevoir des éléments positifs (dans le sens où il s'est passé quelque chose à cause d'un acte). Ce nouvel acte provoque également une ré-exploration du milieu des variables. Mais cette fois ci plus réfléchie. La nouvelle réponse, la réaction plus juste donne une régularité. Il y a cheminement intellectuel et, au bout d'un certain nombre d'actions, il y aura une réflexion à un niveau plus élevé et une approche de la théorisation des concepts. Associé à cela il y a découverte d'un pouvoir. Pouvoir sur la matière, pouvoir d'agir, pouvoir sur les gens, pouvoir sur le social» 41 Ce texte résume les différentes étapes de l'apprentissage par l'action. Ce processus est donc une suite d'étapes qui s'enchainent, un cheminement qui «tourne» autour des mêmes actions et analyses. Pour illustrer ces propos, se reporter aux annexes 2 et 3. Voici l'exemple du livre le défi des compétences, qui décrit le processus d'apprentissage selon trois paliers: comprendre-faire-transposer. -comprendre: «l'étudiant acquiert les savoirs nécessaire à la compréhension de la situation et du résultat attendu» 42 C'est l'activité de réflexion. C'est se situer par rapport à l'action. C'est le moment où l'apprenant réfléchi à son action, commence à mettre en lien son savoir à la situation pratique. «Le savoir théorique répond au besoin de comprendre en établissant des relations de cause à effet» 43 Dans l'étape comprendre, se trouve aussi le discernement, de la part de l'étudiant, de toutes les ressources qu'il dispose avant d'être confronté à la situation. 41 ALTET Les pédagogies de l'apprentissage. P COUDRAY-GAY Le défi des compétences. p44 43 ARTAUD Savoirs d'expérience et savoirs théoriques.p.6

20 20 «Une personne qui cherche à améliorer une situation s'appuie sur un ensemble de ressources» 44. Prenons l'exemple d'un étudiant, en service de chirurgie, qui veut effectuer une toilette complète au lit d'un patient opéré pour une pose d'une prothèse totale de la hanche. Selon le livre «Développer un agir compétent», on retrouve cinq ressources différentes: cognitives (savoirs théoriques, par exemple, connaissances de la procédure d'une toilette, sur ce qu'est une prothèse totale de hanche, les précautions à prendre,...). Corporelles (position du patient de façon à ne pas luxer la prothèse, de l'étudiant pour ne pas se faire au mal au dos,...). Conatives (qualités qui permettent d'effectuer le travail comme la confiance en soi, la patience, la motivation,...). Matérielles (lit médicalisé, adaptable, bassin,...). Humaines (patient, aides soignantes, infirmières, chirurgiens...). Comprendre la situation c'est donc identifier toutes les ressources, tous les composants qui la constitue afin de pouvoir agir et répondre au besoin car «l'action implique toujours le déploiement articulé d'un ensemble de ressources» 45. Si je ne sais pas de quoi je dispose autour de moi, comment pourrai-je faire une prise en soin de qualité? Il doit y avoir un travail de réflexion avant toute action. L'étudiant ayant identifié et compris la situation, il va ensuite effectuer le geste. -faire: «l'étudiant mobilise ses savoirs en situation et acquiert la capacité à agir et à apprécier le résultat de son action» 46 «C'est dans et par l'action en situation et tout ce qui intervient dans la mise en action d'une situation qu'une personne construit, entre autres, les ressources cognitives et qu'elle développe son agir compétent» 47 C'est se positionner et transformer la situation. Il s'agit d'une activité réflexive. Le fait d'être confronté à des situations professionnelles, l'étudiant va se former de l'expérience et des savoirs d'action. Le seul fait d'avoir été confronté même une seule foi à une situation particulière, constitue une expérience. Selon Barbier, l'expérience c'est «l'exercice par un sujet d'une activité». 44 DOMENICO-FIDEL développer un agir compétent.p DOMENICO-FIDEL développer un agir compétent.p COUDRAY-GAY Le défi des compétences. p44 47 DOMENICO-FIDEL développer un agir compétent.p.71

21 21 Les situations d'apprentissage vont permettre l'acquisition de trois sortes de savoirs: «Le savoir d action qui guide le processus de l activité (savoir de positionnement (identitaire), de process, de communication, le savoir d expérience qui peut-être issu d une expérience vécue et qui a interrogé le sujet, le savoir lié à l expérience au sens du développement d une expertise». 48 John Dewey développe une méthode «apprendre en agissant, qui est fondée sur les activités de l'élève et sur sa formation cognitive à partir des expériences qu'il effectue. Dewey défend l'apprentissage signifiant qui permet l'intégration progressive des savoirs par l'interaction avec le milieu, l'enseignant et les pairs: c'est la continuité et l'interaction de l'expérience qui, par leur active union, fournissent l'exacte mesure de la signification éducative et la valeur de l'expérience. Activité, expérience, situation, interaction et sens du projet sont des éléments clés de la pédagogie Deweyenne» 49 Skinner aussi décrit la place important qu'a l'expérience et l'activité dans l'apprentissage. Selon lui «l'apprentissage par l'action place l'accent sur la réponse. L'apprentissage par l'expérience sur l'occasion dans laquelle la réponse survient; l'apprentissage par essais et erreurs sur les conséquences de la réponse» 50 Où encore pour Piaget et Kolb, nous apprenons par l'expérience et l'action. Prenons un exemple d'apprentissage par erreur. Le médecin prescrit une injection d'antibiotique car un patient est atteint d'une infection urinaire. L'étudiant se rappelle qu'à son arrivé, une infirmière avait fait cette injection en intra musculaire à une patiente. Mais il n'a pas demandé les antécédents de la patiente, ni le pourquoi de la prescription. Il demande donc à pratiquer l'injection (en ayant précédemment fait le lien de cette prescription avec l'infection). Il la prépare et l'effectue en intramusculaire. Dans la soirée, le patient se plaint de douleurs au niveau du point de ponction de l'injection. De plus, un énorme hématome c'est formé. L'étudiant n'a pas tenu compte de son traitement actuel (le patient est sous AVK) mais uniquement de son infection urinaire. 48 CHOCAT Le savoir d'expérience. p.4 49 ALTET Les pédagogies de l'apprentissage. p ALTET Les pédagogies de l'apprentissage. p.28

22 22 Le patient aurait pu faire une hémorragie ou un hématome plus profond. Suite à cette erreur, l'étudiant retirera aussi des connaissances de cette situation. «Le problème crée un déséquilibre, une prise de conscience et son énoncé contribue à un retour d équilibre dans la mesure où le contexte favorise cette dynamique». 51 «Dans une situation problème, les contraintes et les ressources sont organisées pour que l'étudiant rencontre un obstacle et acquiert les connaissances spécifiques et des compétences pour le résoudre. Les apprenants sont plus autonomes, développent leur esprit critique et stabilisent leurs connaissances» 52 L'annexe 4 illustre ce processus d'apprentissage par les situations concrètes. -transposer: «l'étudiant transpose ses acquis dans de nouvelles situations, ce qui lui permet de conceptualiser et d'acquérir la capacité à s'adapter à d'autres situations encore inconnues» 53 L'étape de la transposition est le résultat de toutes les autres. Elle résulte de l'action et de l'analyse qui en suit. Il existe plusieurs synonymes de transposer: déplacer, modifier, permuter... C'est reporter les savoirs professionnels dans une autre situation. «Chaque situation d'apprentissage doit proposer des concepts clés pour structurer le savoir recherché de même que diverses stratégies cognitives dynamiques. Les mécanismes de réalisation des apprentissages proposés doivent aussi se situer dans une progression de la difficulté qui donne à l'étudiante l'occasion de développer peu à peu ses connaissances, son jugement clinique, ses habilités et son autonomie». 54 Plus on est confronté à une action, plus on peut la maitriser, la gérer et transposer nos différents savoirs, mais uniquement en suivant un processus précis. Prenons un exemple concret. Dans un établissement scolaire, je fais un premier entretien d'écoute avec un élève en difficulté. Durant cet entretien, j'ai fais quelques erreurs, des oublis, ou j'ai du mal à trouver mes mots. J'analyse pourquoi, qu'est ce 51 CHOCAT Le savoir d'expérience. p.7 52 FORMARIER-JOVIC Les concepts en sciences infirmières. p COUDRAY-GAY Le défi des compétences. p PHANEUF Le concept de compétence comme structurant du programme de formation infirmier. p.4

23 23 que j'aurai du faire de mieux? Je refais le même type d'entretien plus tard (avec un autre élève), je me rappelle de mon expérience antérieure, donc j'essaye de ne pas refaire les mêmes erreurs et oublis: j'améliore ma performance. Suite à ce deuxième entretien, je refais une analyse de ma pratique, les liens avec mes différents savoirs... ainsi de suite. Au bout d'un certain temps, et d'une certaine expérience, j'aurai acquis la maitrise de ce type d'entretien. Avant de transposer les différents savoirs (théoriques, d'actions,...), il est nécessaire d'avoir un retour réflexif qui correspond au «feed-back». C'est l'analyse de la pratique, du résultat de la procédure utilisée pour répondre à la situation. 5) Analyse de la pratique professionnelle Sans l'analyse de la pratique, le rôle des situations dans le processus d'apprentissage ne serait pas complet. En effet, c'est l'analyse qui permet de comprendre les situations d'apprentissage et de transposer les savoirs acquis. Le geste technique, ne demande pas de réflexion préalable, sauf le respect du protocole et une certaine dextérité qui permet de faire le soin. Alors que l'analyse permet la compréhension de la situation et du geste, elle est omniprésente dans le processus. Dans le métier infirmier, il serait extrêmement dangereux d'effectuer des soins dans l'ignorance, sans savoir pourquoi. Une erreur peut être fatale pour le patient. Les étudiants sont formés pour être des professionnels réflexifs et responsables dans les choix qu'ils devront prendre. L'analyse est complémentaire à la pratique mais aussi aux cours théoriques. C'est pour cela qu'il m'a semblé très important d'expliquer le rôle de l'analyse de situation car elle est présente dans tous les paliers de l'apprentissage. «Dans le cadre du développement de capacités : en y associant une approche inductive et/ou réflexive à partir de situations vécues, une certaine posture de la part de l étudiant (de questionnement, d implication, de réflexion, de prise de distance), du formateur, une référence à des cadres théoriques explicatifs (ex : psycho dynamique du travail ), une interactivité, on peut travailler et développer :

24 24 -d'ordre cognitif : l analyse de situation, l observation, la conceptualisation, la capacité à transférer des savoirs, à les extraire, à nommer, à décrire, à établir des liens avec des cadres théoriques de référence, à donner du sens : «Ces savoirs professionnels sont des piliers à la réflexion soignante». -d'ordre affectif : travail sur les ressentis, les émotions. Ce savoir d expérience «génère de l émotion et cette émotion facilite l apprentissage et la mise en mémoire». -d'ordre identitaire : dynamique de construction d une identité professionnelle et notamment par le biais de ce décalage théorie pratique» 55 Il est vrai que la notion des émotions n'a pas été abordée. Mais il faut savoir que dans le milieu infirmier, la gestion des émotions est aussi un apprentissage. En effet, un étudiant peut avoir du mal à gérer son angoisse par rapport à une situation d'urgence, son impatience face à une difficulté, ou la tristesse face à un décès. Avec la pratique et l'expérience, il apprendra aussi à gérer cela, ce qui lui permettra de garder une attitude soignante quand aux émotions. Chaque personne est singulière, cet apprentissage n'a donc pas le même avancement pour tous les étudiants. Certains prendront des situations beaucoup plus à cœur et d'autres seront moins stressés. Durant la formation les retours réflexifs et l'analyse des situations professionnelles sont omniprésents: durant le stage, en salle de pratique, initiation aux démarches de soins, études de cas concrets, récits de situations de stage en groupe puis partage entre les étudiants, durant les cours magistraux, dans le port folio et durant les suivis pédagogiques du stage avec un formateur. L'analyse n'est pas uniquement relater une situation, «à ce moment là, j'ai fais ça... j'ai entendu une infirmière dire cela...», mais c'est surtout faire ressortir du vécu ce que l'on apprend et ressent. «Le retour sur l expérience vécue en situation dans un dispositif de formation par alternance, ne peut pas être un simple retour sur l action de celui qui apprend, mais c est forcément aussi un retour sur son activité de compréhension, d interprétation des situations, de l activité des autres plus expérimentés» CHOCAT Le savoir d'expérience. p.2 56 PASTRE-MAYEN-VIGNAUD La didactique professionnelle. p.48

25 25 V) La compétence Alors que les savoirs théoriques sont validés à l'école, les compétences sont évaluées en stage. C'est durant cette période de stage que l'étudiant sera confronté aux situations réelles, et par la suite, les professionnels l'évalueront en remplissant le bilan de stage. La formation infirmière est un programme structuré à partir de compétences. Ce programme «met l'accent sur le processus d'apprentissage et peut conduire à une meilleure intégration des savoirs et des conduites, à une plus grande autonomie du jeune gradué en facilitant son adaptation à des situations complexes et permet ainsi un meilleur transfert des connaissances acquises au collège vers les situations de travail» 57 «Le référentiel de compétences positionne d'emblée l'infirmier dans une pratique réflexive basée sur le raisonnement clinique : de quelles informations ai-je besoin pour agir? Quels signes, quels symptômes sont observés? Quelles sont les ressources, les attentes, les besoins de la personne? Quelle est mon analyse de la situation et comment cela oriente-t-il mon action? Comment adapter les soins, les réajuster en fonction de l'évolution de la situation? Comment évaluer mon action?» 58 Pour que les compétences soient acquises, l'étudiant doit passer par une démarche réflexive nécessaire afin que les professionnels puissent l'évaluer. Nous allons donc voir ce qu'est une compétence, de quoi elle est composée, son rôle dans la formation infirmière ainsi que sa place. 1) Définition générale du concept Le concept de compétence est très large et du fait très difficile à définir. Il existe de nombreuses définitions et toutes se complètent: «la compétence est la maitrise d'un savoir faire opérationnel relatif aux activités d'une situation déterminée, requérant des connaissances et des comportements. Elle est inséparable de l'action et ne peut être appréhendée qu'au travers de l'activité» PHANEUF Le concept de compétence comme structurant du programme de formation infirmier. p.3 58 COUDRAY-GAY Le défi des compétences. p COUDRAY-GAY Le défi des compétences. p.41

26 26 Pour Le Boterf, la compétence se situe plutôt au carrefour de la formation professionnelle, de la situation de travail et des expériences de vie du sujet. Selon lui, le degré de maitrise des contenus (savoirs), capacités et attitudes (savoir-être) assure une maitrise plus ou moins importante de la compétence. Pour P.Perrenaud «une compétence est une capacité d'action efficace face à une famille de situations, qu'on arrive à maitriser parce qu'on dispose à la fois des connaissances nécessaires et de la capacité de les mobiliser à bon escient, en temps opportun, pour identifier et résoudre de vrais problèmes» 60 «C'est la combinaison savamment réalisée de savoirs, de capacités et d'attitudes à réunir dans un contexte donné pour résoudre un problème identifié. Une compétence n'est jamais atteinte d'une manière définitive, elle l'est à un moment donné, dans un contexte donné, elle doit par contre être entretenue et adapté pour durer» 61 Dans toutes ces définitions, il y a toujours la notion d'action ou de situations. Il y a aussi les mots: maitrise, efficace, opérationnel, combinaison savamment réalisée. Tous ces mots ont un rapport avec «qualité». Il est donc possible de parler de compétence lorsque l'individu réagi de manière efficace et de qualité dans une situation donnée. C'est atteindre le but dans les règles de bonnes pratiques. Selon Jonnaert «la situation est le critère de la compétence». Selon lui, il est possible de parler de compétence lorsque que l'individu arrive à trouver une solution aux situations rencontrées. «C'est le fait que la personne arrive à solutionner la situation avec succès qui est le critère de la compétence. La perspective est alors celle de la compétence située-l'agir compétent situé» 62 Ce concept est en lien avec professionnel, car avoir un agir compétent, c'est être professionnel. «ce qui détermine la compétence ce n'est pas seulement la capacité à effectuer un type d'action, mais aussi la reconnaissance par les autres de cette capacité» FORMARIER-JOVIC Les concepts en sciences infirmières. p LE CLAINCHE Approche du concept compétence. p.1 62 DOMENICO-FIDEL Développer un agir compétent. p REY. L'approche par compétence. p.3

27 27 2) Composition d'une compétence La compétence comporte plusieurs caractéristiques: «-elle fait appel à différentes ressources: savoirs théoriques, pratiques, méthodologique, relationnels et sociaux (comportements), etc...; -la compétence est liée aux situations dans lesquelles elle s'exerce; -les connaissances (savoirs théoriques, méthodologiques, pratiques) sont associées à la compétence. Elles représentent une ressource dans la mesure où la personne est en capacité de les mobiliser» 64 Comme nous l'avons vu, la compétence s'articule autour de nombreuses ressources. Pour illustrer tout cela, se reporter à l'annexe 5. Le niveau de maitrise d'une compétence s'entretient sinon il régresse. Une compétence s'acquiert, s'évalue et évolue. Pourquoi une compétence doit-elle s'entretenir? Parce que la pratique infirmière évolue. L'infirmière n'est plus seulement une exécutante, qui applique la prescription aveuglément. Elle est maintenant de plus en plus amenée à travailler en interdisciplinarité, à analyser ses soins, faire des liens entre les symptômes et la pathologie par exemple. Une grande place est accordée pour les compétences de travail en équipe. «Les titulaires du diplôme doivent être en capacité d'établir tous les liens nécessaires entre les interventions des différents acteurs de la santé, du social, de l'aide à domicile, de transmettre les informations et d'assurer une réelle continuité des soins dans des parcours plus complexes» 65 «La maitrise d'une compétence doit être continuellement adaptée à l'évolution du contexte dans laquelle elle s'exerce: intégration de nouvelles connaissances, mise en œuvre de nouvelles capacités, adoption de nouvelles attitudes» 66 Quand un étudiant obtient son diplôme, il est supposé être compétent pour travailler en autonomie dans un service par exemple. Mais pour cela, il faut: «Qu'il maitrise des savoirs, comme la connaissance des pathologies, du fonctionnement des différents systèmes du corps humain, les procédures des 64 COUDRAY-GAY Le défi des compétences. p COUDRAY-GAY Le défi des compétences. p LE CLAINCHE Approche du concept de compétence. p.5

28 28 soins,...» «Qu'il maitrise des capacités: observer, comparer, identifier, repérer, apprécier, évaluer, analyser,...» «Qu'il adopte les bonnes attitudes: rigueur, autonomie, responsabilité, initiative, dextérité, sang-froid,...» 67 Un jeune diplômé est donc difficilement compétent dans beaucoup de domaines car l'expérience est encore faible. C'est la pratique répétitive dans un lieu de travail qui le rendra compétent. 3) Compétence: finalité de l'apprentissage «L étudiante démontre l appropriation d une compétence en : - manifestant sa capacité de faire face adéquatement à une situation problème semblable à ce à quoi elle devra faire face en milieu de travail, c est-à-dire une situation où les attitudes, les valeurs, les comportements, les habiletés, les techniques organisationnelles, relationnelles et les conduites propres à cette compétence sont mises à contribution dans une synergie d action. - en mettant en place, face à ces situations, les actions appropriées et efficaces qui caractérisent un haut niveau de qualité de soins. Afin d y parvenir, chaque situation d apprentissage doit proposer des concepts-clés pour structurer le savoir recherché de même que diverses stratégies cognitives dynamiques. Les mécanismes de réalisation des apprentissages proposés doivent aussi se situer dans une progression de la difficulté qui donne à l étudiante l occasion de développer peu à peu ses connaissances, son jugement clinique, ses habiletés et son autonomie». 68 Qu'est ce qu'un agir compétent? Comme nous l'avons vu précédemment, par les définitions, agir de manière compétente c'est être professionnel. C'est avoir les bons réflexes, les bons gestes, mobiliser ses savoirs de manière pertinente, travailler en équipe pour résoudre les problèmes... Beaucoup de termes définissent l'agir compétent. 67 LE CLAINCHE Approche du concept de compétence. p.3 68 PHANEUF Le concept de compétence comme structurant du programme de formation en soins infirmiers. p.4

29 29 Il est possible de prendre la définition du professionnel infirmier pour définir ce qu'est être compétent dans ce domaine. C'est: «évaluer l'état de santé d'une personne et analyser les situations de soins; concevoir et définir des projets de soins personnalisés ; planifier des soins, les prodiguer et les évaluer ; mettre en œuvre des traitements» 69 Se reporter à l'annexe 6 qui résume ce qu'est l'agir compétent. Pour résumer: «Dans le cadre scolaire, cela nous amène à dire que: -Les compétences validées auprès des élèves le sont à un moment donné, dans un contexte donné et avec un niveau d'exigence identifié. -Une compétence n'est pas atteinte de façon définitive. -On peut progresser dans le niveau de maitrise d'une compétence. -Pour garantir la maitrise d'une compétence dans le temps, il faudra l'entretenir par une mise en œuvre régulière (l'entrainement apporte de l'expérience). -L'élève devra s'adapter en cernant les évolutions du contexte de mise en œuvre de la compétence et en intégrant les nouveaux savoirs qui peuvent lui être associés. -La remise en cause de la maitrise d'une compétence un moment validé est donc une possibilité à envisager. -Le transfert et la répétition d'une «situation problème» sont indispensables pour s'assurer d'un minimum d'autonomie de l'élève pour résoudre le problème» 70. 4) L'analyse des pratiques dans la compétence Nous avons vu la compétence par rapport à l'action, mais elle a aussi un grand rôle par rapport à l'analyse de situation et par le récit d'expérience: «En lien avec le référentiel d activités et de formation, l approche par compétences et la pratique réflexive, le travail d analyse du récit d expérience permet : - D expliciter et prendre conscience d'une stratégie cognitive, travailler sur les représentations, apprécier la cohérence entre la pensée et l'action, comparer cette stratégie avec les autres membres du groupe, en apprécier son efficacité, développer son sentiment d'auto-efficacité. 69 COUDRAY-GAY le défi des compétences. p LE CLAINCHE L'approche du concept de compétence. p.5

30 30 - A partir d'une situation vécue en stage : répondre à une problématique posée, proposer un cadre explicatif et des actions, faciliter le transfert de connaissances théoriques en établissant des liens, travailler sur l'identité professionnelle, prendre conscience du déroulement d'une pratique lors d'une évaluation, développer une dynamique d'analyse de situations. - Expliciter une procédure professionnelle, le sens d'une pratique en situation, les déterminants de sa réalisation en contexte, la modifier et la faire évoluer. - Lors d'une démarche de recherche : préciser une question de recherche, orienter la problématique, intégrer la méthodologie de recherche. - Lors d'un bilan de compétences : permettre de faire émerger les compétences acquises et les situations où elles s'expriment.». 71 L'étudiant approfondi et analyse (que se soit seul, avec un groupe d'étudiants, des formateurs ou des professionnels de santé) ce qu'il a vécu. De ce fait, il fait ressortir des savoirs, des émotions, ce qu'il aimerait améliorer dans sa pratique ou au contraire ce qu'il a acquis. C'est un approfondissement du vécu qui permet à l'étudiant d'évoluer dans sa pratique.. Cela a donc un grand rôle dans les compétences, car comme nous l'avons vu précédemment, ces dernières ne pourront être acquises que si l'étudiant passe par une activité de réflexion. 71 CHOCAT Le savoir d'expérience. p.10

31 31 VI) Conclusion En conclusion, nous pouvons donc affirmer que former des infirmiers et infirmières compétents c'est faire en sorte «qu'ils soient capables, par eux-mêmes, de choisir ce qu'il est pertinent de faire dans une situation relevant de leur champ de compétence, même quand cette situation n'a pas fait l'objet d'un entrainement spécifique» 72 Mais avant d'être compétent, il est nécessaire de passer par un processus d'apprentissage afin d'acquérir les savoirs nécessaires qui feront de l'étudiant un professionnel. L'élève doit passer par la pratique mais aussi par l'analyse de celle-ci. A l'institut de Formation en Soins Infirmiers, des temps de retour réflexif sont dédiés aux étudiants afin que ces derniers prennent du recul et puissent retirer des savoirs de leur pratique. Ma démarche de recherche portera donc sur l'analyse des pratiques et son rôle dans l'approfondissement de la compétence. 72 REY. L'approche par compétence. p.5

32 32 VII) Démarche de recherche Question de recherche: Le retour réflexif de situation permet-il à l'étudiant d'approfondir ses compétences? Le but de cette question est d'analyser le vécu des étudiants lors des analyses de pratiques professionnelles en groupe (environ douze étudiants). Durant ces moments, l'étudiant narre une situation qu'il a expérimenté en stage, qui l'a interpellé ou qui lui a posé problème. Suite au récit, les autres étudiants du groupe et les formateurs partagent sur la situation et posent des questions à l'étudiant afin que celui-ci approfondisse son analyse. Je souhaiterai construire un questionnaire à destination des étudiants (1ère, 2ème et 3ème années) afin de connaître leur point de vue sur ces moments réflexifs mais aussi établir les connaissances qu'ils retirent de ces échanges et si certaines compétences sont approfondies. Ce questionnaire serait à distribué après un premier retour réflexif des 1ères années afin que ces derniers puissent aussi répondre aux questions. Pour connaître l'avancement dans les études, il faudrait savoir en quelle année se trouve l'étudiant car son niveau définira les différents savoirs acquis. Un élève de 1ère année ne réagira pas de la même façon qu'un autre de 3ème année car le niveau de connaissance sera différent. De plus, certains auront déjà eu des retours réflexifs, ou auront effectué plus de stages, de ce fait, les étudiants ne retirerons pas les mêmes bénéfices de ces échanges en fonction de leur niveau d'étude. Ce questionnaire permettrait aussi de savoir s'il sont à l'aise, ou s'ils ont des difficultés à s'exprimer devant un groupe. En effet, ce genre de rencontre peut être difficile pour certains (timidité, lors d'une 1ère rencontre, peur du jugement...), du fait que dans ces situations, l'étudiant a pu être en difficulté, ou ressentir des émotions fortes (stress, découragement, culpabilité,...). De plus, cela peut empêcher un étudiant de bien communiquer son expérience car il passera sommairement sur ses ressentis, n'insistera pas sur une erreur ou quelque chose qu'il n'aura pas compris.

33 33 Il est aussi important de connaître le type de situation que l'étudiant choisi de présenter. Dans cette situation, il peut être acteur ou observateur, avoir rencontré des difficultés ou non, etc... Le type de situation choisie n'est pas anodine. Soit l'étudiant veut des réponses à un problème qu'il a rencontré, soit du soutien de la part de ses pairs et des formateurs, soit partager une expérience positive et faire participer les autres à cette expérience... De plus, les savoirs et les contenus exprimés seront différents selon le type de situation. Il serait aussi possible de savoir ce qu'il attend de ces retours en demandant pourquoi il choisi ce type de situation. Puis, il est important de connaître le bénéfice que l'étudiant a retiré de ces échanges. Comme par exemple, s'il a eu des réponses pour sa situation, si l'expérience des autres lui a été bénéfique, s'il a pu développer des objectifs de stage... Concernant les objectifs de stage, il me semble important de demander lesquelles car c'est par l'aboutissement des objectifs que l'étudiant a formulé que des compétences vont être acquises. Ce questionnaire permettrait de connaître quels savoirs et quelle(s) compétence(s) l'étudiant peut approfondir grâce à ces échanges: des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être. Est ce que ces retours réflexifs permettent aux étudiants de les aider dans leur acquisition de compétence en stage et s'ils peuvent faire progresser leurs connaissances (théoriques ou pratiques).

34 34 Références bibliographiques Ouvrages: ALTET Marguerite Les pédagogies de l'apprentissage. Paris : presses universitaires de France, 128 p. BENNER Patricia De novice à expert. Paris: Masson, 253 p. BLAY Michel dictionnaire des concepts philosophiques. Paris: Larousse, 879 p. CLEMENT Céline Apprentissage et conditionnement. Paris : Dunod, 125 p. COUDRAY Marie-Ange, GAY Catherine Le défi des compétences. Issy-les- Moulineaux: Elsevier Masson, 191 p. DOMENICO Masciotra, FIDELE Medzo Développer un agir compétent. Bruxelles : De Boeck, 96 p. DONNADIEU Bernard, GENTHON Michèle, VIAL Michel Les théories de l'apprentissage: quel usage pour les cadres de santé? Paris :Masson, 128p FORMARIER Monique, JOVIC Ljiljana Les concepts en sciences infirmières. Lyon : Mallet, 291 p. RIEUNIER Alain, RAYNAL Françoise Pédagogie, dictionnaire des concepts clés: apprentissage, formation, psychologie cognitive. Paris: ESF éditeur, 508 p. WALTER Béatrice Le savoir infirmier. Paris: Lamarre, 261p.

35 35 Texte législatif: Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique et de la réforme de l'état. Circulaire du 23 juillet 2009 relatives aux modalités d'accueil des étudiants de l'enseignement supérieur en stage. Article de revue: ALBERO Brigitte, NAGELS Marc La compétence en formation: entre instrumentalisation de la notion et instrumentalisation de l'activité. Éducation et formation. 2011, N 296, 19p ARTAUD Gérard «Savoir d expérience et savoir théorique : pour une méthodologie de l enseignement basée sur l ouverture à l expérience» Revue des sciences de l'éducation. Vol. 7, n 1, 1981, p FAEBERT Richard Caractérisation des situations d'apprentissage en groupe. Sciences et technologies de l'information et de la communication pour l'éducation et la formation. Vol. 2, 2004, 28 p. LE BOTERF Guy De quel concept de compétence avons nous besoin? SDINS Cadres, n 41, 02/202, p20 à 22. PASTRE Pierre, MAYEN Patrick, VERGNAUD Gérard La didactique professionnelle. Revue française de pédagogie, janvier-mars 2006, N 154, 55 p. SAVOYANT Alain La professionnalisation des personnels infirmiers. Document Céreq. Juin N 4/5, 25 p. Congrès, colloques: MARCEL Jean-François, TUPI Frédéric La situation professionnelle contributions des sciences de l'éducation à l'élaboration d'un objet scientifique. Actes du congrès de l Actualité de la recherche en éducation et en formation (AREF), Université de Genève.

36 36 Symposium proposé par : F. Bréant, P. Hébrard, P. Prévost, P. Vallet Modèle de la compétence, VAE : faut-il repenser la formation professionnelle? Colloque COMPÉTENCES ET SOCIALISATION organisé par Le CERFEE et Le LIRDEF avec le concours de Montpellier SupAgro. Sites internet : CHEVALIER Nicole Apprentissage moteur et processus d'apprentissage. Université de Québec à Montréal (UQAM). [En ligne], consulté le 12/04/2012 CHOCAT Jean Le savoir d'expérience: une mise en récit à explorer entre pratique réflexive et didactique professionnelle. [en ligne], consulté le 24/03:2012 : LE CLAINCHE Emmanuel Approche du concept compétence. [en ligne], consulté le 20/03/ PHANEUF Margot Le concept de compétence comme structurant du programme de formation en soins infirmiers. [en ligne] consulté le05/04/ Qu'est ce qu'un stage? [en ligne], consulté le 01/05/ La compagnie des DRH Le savoir être. [en ligne], consulté le 10/05/2012. http//:compagniedrh.com Cours: REY Bernard. L'approche par compétence. Université libre de Bruxelles. Vidéo conférence: MAYEN Patrick Situation de travail, situation de formation et d'évaluation. Le 24 mai 2011, dans le cadre des journées de professionnalisation organisées par Eduter Ingénieurie. [en ligne], consulté le 24/03/2012.

37 37 ANNEXES

38 38 Annexe 1 Qu'est ce que l'apprentissage? CHEVALIER Apprentissage moteur et processus d'apprentissage. p.10

39 39 Annexe 2 Le processus d'apprentissage 74 schéma 3 Le processus d'apprentissage [en ligne] 75 ALTET Les pédagogies de l'apprentissage. p.7

40 40 Annexe 4 COUDRAY-GAY Le défi des compétences. p.44

41 41 Annexe 5 COUDRAY-GAY Le défi des compétences. p.42

42 42 Annexe 6 Agir en compétences LE CLAINCHE Approche du concept de compétence. p.4

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

Formation des formateurs en entreprise

Formation des formateurs en entreprise en entreprise Le (CQFA) du Cégep de Chicoutimi et le Service de formation continue de l'université du Québec à Chicoutimi (UQAC) unissent leurs efforts et leur expertise respective pour offrir aux organisations

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2 Centre Universitaire de Formation des Enseignants & des Formateurs Laboratoire Interuniversitaire de Sciences de l Education et de la Communication Université de Haute Alsace Domaine Sciences Humaines

Plus en détail

Documents de la HE Vinci à remplir pour l ARES

Documents de la HE Vinci à remplir pour l ARES Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement... 5 a) Introduction... 5 b) Liens avec la profession... 5 c) Acquis d apprentissage terminaux...

Plus en détail

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Prospection commerciale Contexte de formation 2 Objectifs de formation

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

Aperçu et raison d être du programme d études

Aperçu et raison d être du programme d études Section I Section I - Aperçu et raison d être du programme Aperçu et raison d être du programme d études Contexte Le cours Carrière et vie 2231 s inspire, du point de vue conceptuel, philosophique et pratique,

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION Titre de notre projet : L'estime de soi la clé de la réussite de nos jeunes (adultes en devenir). L'école Assomption se familiarise avec le concept de l'estime de soi.

Plus en détail

- savoir communiquer en anglais par oral et écrit dans un contexte international.

- savoir communiquer en anglais par oral et écrit dans un contexte international. LA FORMATION HUMAINE La forêt et les milieux naturels sont l'enjeu de plus en plus d'attentes diverses de la part de la société et de la filière. Placé au cœur de ces attentes souvent contradictoires,

Plus en détail

Méthodes d apprentissage

Méthodes d apprentissage UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ MATHEMATISCH-NATURWISSENSCHAFTLICHE FAKULTÄT Annexe au plan d études du BMed en médecine humaine Méthodes d apprentissage

Plus en détail

Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences spécifiques liées à l'activité. Objectifs

Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences spécifiques liées à l'activité. Objectifs 1 Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2 -- s'opposer individuellement avec les jeux d'oppositions duelles Compétences spécifiques liées à l'activité -- rencontrer un partenaire

Plus en détail

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACCUEIL

Plus en détail

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2 Périgueux, le 23 septembre 2013 L Inspecteur de l Education nationale, à Mesdames et Messieurs les Directeurs d école et Mesdames et Messieurs les enseignants de la circonscription de Périgueux II COMMUNICATION

Plus en détail

SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229

SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229 SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229 Le Diplôme d études professionnelles D.E.P. en soutien informatique a une durée totale de 1800 heures à temps plein. Le programme permet de développer les compétences nécessaires

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Référentiel de compétences

Référentiel de compétences Version du 13 Mars 2006 Page 1 Titre de Formateur-Responsable d'actions de formation (DUFRES) (Inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelle - niveau II) Référentiel de compétences

Plus en détail

Master en Kinésithérapie

Master en Kinésithérapie Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2015-2016 Master en Kinésithérapie Catégorie Paramédicale HELHa Montignies-sur-Sambre 134 Rue Trieu Kaisin 6061 MONTIGNIES-SUR-SAMBRE Tél :

Plus en détail

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel Master 2 : Didactique des disciplines Spécialité Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 M2 : Didactique des disciplines Spécialité : Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 PRESENTATION

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE

L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE N 198 PETREIN Olivier L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE Introduction L'emploi des Nouvelles Technologies de l'information et de la Communication

Plus en détail

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934)

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) 3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) Psychologue russe contemporain de Piaget, a également élaboré une théorie interactionniste de l'apprentissage, sage, mais qui insiste sur tout sur la

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE

LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE CETTE RECHERCHE A ETE FINANCEE PAR Le Ministère des Affaires Sociales et de l'emploi, Direction Générale de la Santé,Sous- Direction

Plus en détail

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Audit qualité Programme de formation Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme

Plus en détail

Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur

Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur Déroulement des deux journées Mardi 26 Matin : Intervention des IEN Jeudi 29 Matin : Production en binôme. Après-midi

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique Scénario pédagogique APPRENDRE À ENSEIGNER AUTREMENT Description générale du scénario Titre Les bases de données relationnelles Résumé Dans le cadre d'un cours à distance, la visioconférence est une REA

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier Annexe VI Portfolio de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : Institut de formation en soins : Date d entrée dans la formation : Nom et prénom

Plus en détail

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17 Management Responsabilité Management Responsabilité 2012 17 L'entretien annuel d'évaluation Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier

Plus en détail

Premier degré FORMATION CONTINUE. édité le 26 juin 2015

Premier degré FORMATION CONTINUE. édité le 26 juin 2015 FORMATION CONTINUE Premier degré 20/stage/CAP-Pe édité le 26 juin 2015 L'offre évolue, rendez-vous sur le site internet www.afarecidf.com pour obtenir les informations les plus récentes. EDITO Toute l'équipe

Plus en détail

TUTORAT. U Guelma. Guide du Tuteur FMISM

TUTORAT. U Guelma. Guide du Tuteur FMISM TUTORAT Guide du Tuteur Définition. Le tutorat est une mission de suivi et d'accompagnement permanents de l'étudiant afin de faciliter son intégration dans la vie universitaire et son accès aux informations

Plus en détail

Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins?

Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins? Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins? Laurent QUENEC HDU Descriptif : Le métier de cadre de santé est en constante évolution : le cadre est aujourd

Plus en détail

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse CONSTRUCTION IDENTITAIRE DES ENSEIGNANTS EN FORMATION INTIALE : ENTRE REPRESENTATIONS PARTAGEES ET ELEMENTS DE DIFFERENCIATION DANS LE RAPPORT AU METIER 1. Problématique L étude

Plus en détail

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE La profession de conseiller en économie sociale familiale a fait l objet d investigations importantes en terme d inscription professionnelle,

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

COACHING COACHING. L humain est le capital le plus précieux de votre entreprise FORMATION

COACHING COACHING. L humain est le capital le plus précieux de votre entreprise FORMATION L humain est le capital le plus précieux de votre entreprise FORMATION LE EFFICACE DES COMMERCIAUX Déterminer les compétences clés génératrices de résultats. Identifier les progrès individuels et collectifs

Plus en détail

Note de Service spéciale "Les modalités d'inspection des enseignants" Année 2014-2015. Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement

Note de Service spéciale Les modalités d'inspection des enseignants Année 2014-2015. Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement Note de Service spéciale "Les modalités d'inspection des enseignants" Année 2014-2015 Tableau d'émargement Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement 1 8 2 9 3 10 4 11 5 12 6 13 7 14 Je demande

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle Management des organisations Spécialité Management opérationnel des entreprises Autorité

Plus en détail

AIDE À DOMICILE. Le métier abordé dans ce film est celui d aide à domicile qui relève du secteur social.

AIDE À DOMICILE. Le métier abordé dans ce film est celui d aide à domicile qui relève du secteur social. JE SUIS... Santé - Social - Soins esthétiques AIDE À DOMICILE Réalisation : Luc Millet Production exécutive : CRIPT Sylvestre Audiovisuel Production : Educagri éditions, DRAF SRFD Pays de la Loire, ONISEP

Plus en détail

Intitulé de la formation

Intitulé de la formation Intitulé de la formation La fonction managériale dans les structures du spectacle vivant : parcours de formation comprenant 4 modules. Module 1 Construire et porter une vision de structure : y faire adhérer

Plus en détail

LES BASES DU COACHING SPORTIF

LES BASES DU COACHING SPORTIF LES BASES DU COACHING SPORTIF Module N 1 Motivation, concentration, confiance, communication Module N 2 L apprentissage : «Apprendre à apprendre» LES BASES DU COACHING SPORTIF APPRENTISSAGE PLAISIR PERFORMANCE

Plus en détail

LIVRET DE PRESENTATION DE LA FORMATION

LIVRET DE PRESENTATION DE LA FORMATION Règlement du diplôme Livret de présentation de la formation Livret de suivi de formation LIVRET DE PRESENTATION DE LA FORMATION ACCOMPAGNATEUR - ANIMATEUR MONITEUR Fédération Française de Vol Libre 2014

Plus en détail

MATHÉMATIQUES. Les préalables pour l algèbre MAT-P020-1 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

MATHÉMATIQUES. Les préalables pour l algèbre MAT-P020-1 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MATHÉMATIQUES Les préalables pour l algèbre MAT-P020-1 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN Mars 2001 MATHÉMATIQUES Les préalables pour l algèbre MAT-P020-1 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN Mars 2001 Direction

Plus en détail

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques Plan de cours Techniques de l informatique 420.AC DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques 420-691-MA Stage en entreprise Site du stage en entreprise : http://stages.cmaisonneuve.qc.ca/evaluation/1748/

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

Conférence - Débat. «Notes ou pas notes?» «Quelle évaluation pour les élèves?» vendredi 29 mai 2015 Montauban FCPE 82

Conférence - Débat. «Notes ou pas notes?» «Quelle évaluation pour les élèves?» vendredi 29 mai 2015 Montauban FCPE 82 Conférence - Débat «Notes ou pas notes?» «Quelle évaluation pour les élèves?» vendredi 29 mai 2015 Montauban FCPE 82 1/50 Brève présentation 2/50 Thomas CRESPIN 3/50 professeur de mathématiques en collège

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA Mention : Information et communication Spécialité : Images et multimédia : Conception, production écriture audiovisuelle et multimedia Contacts

Plus en détail

Comment parler de sa pratique pour la faire partager?

Comment parler de sa pratique pour la faire partager? pour la faire partager? 1. Profiter de l expérience des autres 2. Comment raconter son expérience? 2.1. Théoriser sous forme de récit 2.2. Les ingrédients de la théorisation de pratique 3. Élargir le récit

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Actualisation 07/2009 PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Partie 1 : LE CADRE GENERAL I. OBJECTIFS DE L INSTITUTION DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE Participer à l effort

Plus en détail

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA Mention : Information et communication Spécialité : Images et multimédia : Conception, production écriture audiovisuelle et multimedia skin.:program_main_bloc_presentation_label

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE FICHE MEDIAS N 1 REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE A l'attention des enseignants des cycles II et III Initiative de sensibilisation au handicap mental l'écolensemble Objectifs pédagogiques

Plus en détail

Formation certifiante au métier de coach scolaire

Formation certifiante au métier de coach scolaire Formation certifiante au métier de coach scolaire 1 Préambule CoachingMaestro est un portail de formations dédié à toute personne intéressée dans l accompagnement des jeunes. Préambule Ses missions sont

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES. Intervenants Enseignant de la classe, Assistante d Education CÔTÉ SCIENCES

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES. Intervenants Enseignant de la classe, Assistante d Education CÔTÉ SCIENCES PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES Objet Module scolaire, CÔTÉ SCIENCES Intervenants Enseignant de la classe, Assistante d Education CÔTÉ SCIENCES Public scolaire visé CE2-CM1-CM2 Durée du

Plus en détail

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 Les 4 tableaux format A4 suivants (l EPS 4 à 4!) sont le résultat d une tentative personnelle de présentation synthétique d utiles connaissances et considérations

Plus en détail

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007 Institut de Formation en Soins Infirmiers IFSI Institut de Formation d Aides Soignants IFAS Dans l de Montpellier 1146 Avenue du Père Soulas 34295 MONTPELLIER cédex 5 Tél. 04 67 33 88 44 - Fax 04 67 33

Plus en détail

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles S3CP Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles Référentiel Le présent socle décrit un ensemble de connaissances et compétences devant être apprécié dans un contexte professionnel.

Plus en détail

Contenu disciplinaire (CK)

Contenu disciplinaire (CK) Compilation des suggestions apportées par les participants aux ateliers du Rendez-vous des conseillers pédagogiques Colloque de l AQPC 2013 Application technologique Trouver les causes, la biologie derrière

Plus en détail

MASTER 2 PROFESSIONNEL

MASTER 2 PROFESSIONNEL UNIVERSITE DE NICE - SOPHIA ANTIPOLIS Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines Département «SCIENCES DE LA COMMUNICATION» MASTER 2 PROFESSIONNEL Ingénierie de la Création Multimédia et Direction

Plus en détail

Un métier en évolution.

Un métier en évolution. Intégré à une équipe de soins, l'aide-soignant assiste l'infirmier dans les activités quotidiennes de soins. Il contribue au bien-être des malades, en les accompagnant dans tous les gestes de la vie quotidienne

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Problématique / Problématiser / Problématisation / Problème

Problématique / Problématiser / Problématisation / Problème Problématique / Problématiser / Problématisation / PROBLÉMATIQUE : UN GROUPEMENT DE DÉFINITIONS. «Art, science de poser les problèmes. Voir questionnement. Ensemble de problèmes dont les éléments sont

Plus en détail

Synthèse «Le Plus Grand Produit»

Synthèse «Le Plus Grand Produit» Introduction et Objectifs Synthèse «Le Plus Grand Produit» Le document suivant est extrait d un ensemble de ressources plus vastes construites par un groupe de recherche INRP-IREM-IUFM-LEPS. La problématique

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

I. Compte-rendu groupe 1 II. Compte-rendu groupe 2 III. Compte-rendu groupe 4

I. Compte-rendu groupe 1 II. Compte-rendu groupe 2 III. Compte-rendu groupe 4 JOURNEE D'ANIMATION SUR LA LIAISON BAC PRO/BTS DANS LE SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL MME GANDON IEN-ET SBSSA MME CAPRA IA-IPR SMS BSE MERCREDI 19 FEVRIER 2014 LYCEE VOLTAIRE ORLEANS LIAISON BAC PRO ASSP/BTS

Plus en détail

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 Origine : Services pédagogiques Autorité : Résolution 02-06-26-12 Référence(s) : Loi sur l instruction publique, (L.R.Q., c.1-13.3); Régime pédagogique (L.R.Q. c.1-13.3,

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Simulation en santé. Outil de gestion des risques. Avril 2014. Dr MC Moll 1

Simulation en santé. Outil de gestion des risques. Avril 2014. Dr MC Moll 1 C E N T R E H O S P I T A L I E R U N I V E R S I T A I R E D ' A N G E R S Simulation en santé Outil de gestion des risques 1 La Simulation : définition 2 Le terme «simulation en santé» correspond à l

Plus en détail

Guide du stagiaire CUFR Champollion. Année universitaire 2014 2015

Guide du stagiaire CUFR Champollion. Année universitaire 2014 2015 Guide du stagiaire CUFR Champollion Année universitaire 2014 2015 16/01/2015 P a g e 2 Sommaire PREAMBULE ET CONTACTS PRINCIPES GENERAUX...4 Les garanties introduites par la Charte Les engagements de l

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

ASH-63. Livret d accueil. année scolaire 2011-2012

ASH-63. Livret d accueil. année scolaire 2011-2012 ASH-63 Livret d accueil de l auxiliaire de vie scolaire année scolaire 2011-2012 Inspection académique du Puy-de-Dôme Cité Administrative - rue Pélissier Circonscription ASH Bâtiment P - 5 ème étage -

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE PROFESSIONNALISATION

LIVRET DE SUIVI DE PROFESSIONNALISATION LIVRET DE SUIVI DE PROFESSIONNALISATION 1 MASTER 2 MEEF en ALTERNANCE PRESENTATION GENERALE 2 La professionnalisation en alternance que vous allez vivre cette année vous permettra d entrer dans le métier

Plus en détail

LISTE DE COMPETENCES BACHELIER EN COMPTABILITE - ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ECONOMIQUE DE TYPE COURT

LISTE DE COMPETENCES BACHELIER EN COMPTABILITE - ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ECONOMIQUE DE TYPE COURT LISTE DE COMPETENCES BACHELIER EN COMPTABILITE - ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ECONOMIQUE DE TYPE COURT A. Compétences à démontrer en fin de formation DESCRIPTION ANALYTIQUE DU PROFIL PROFESSIONNEL EPREUVE INTEGREE

Plus en détail

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS ACTIVITE PROFESSIONNELLE N 8 : LE CADRE GERE LES RISQUES CONCERNANT LES PRESTATIONS, LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS,

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

Objectifs de la formation et référentiel de compétences relatifs à la formation des enseignantes et enseignants du secondaire I et II1

Objectifs de la formation et référentiel de compétences relatifs à la formation des enseignantes et enseignants du secondaire I et II1 Objectifs de la formation et référentiel de compétences relatifs à la formation des enseignantes et enseignants du secondaire I et II1 Ce document, présenté comme un tout, se décline en réalité selon deux

Plus en détail