Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = u / Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1"

Transcription

1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a doc 5x y = Motros que 5x + y + = Or 5x + y + = 5( 7 3 x + 3 y +) ( 3 x y + 5) = 5x y = Aisi pour tout etier aturel, 5x y = c est à dire y = 5x oc les poits M de coordoées (x ; y ) sot sur la droite dot ue équatio est 5x y = O a doc x + = 7 3 x + 3 y + = 7 3 x + 3 (5x ) += 4x + / émotros par récurrece que x est u etier aturel pour tout etier aturel x = est u etier aturel Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a doc x est u etier aturel Motros que x + est u etier aturel Or x + = 4x + de plus 4, et x sot des etiers aturels doc x + est u etier aturel La propriété est doc démotrée O sait que y = 5x avec x u etier aturel, doc y est aussi u etier aturel 3 a/ y = 5x Si 3 divise x alors 3 divise y = 5x Réciproquemet si 3 divise y alors 3 divise 5x = y 3 Or 3 et 5 sot premiers etre eux doc d après le théorème de Gauss 3 divise x Coclusio: x est divisible par 3 ssi y est divisible par 3 b/ Soit d = PGC(x ;y ), d divise x et y doc d divise y 5x = 3 Aisi d= ou d=3 Si l o suppose que x et y e sot pas divisibles par 3 alors d=, doc ils sot premiers etre eux 4 a/ émotros par récurrece que x = 3 (4 5 ) pour tout etier aturel O a bie x = 3 (4 5 ) = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a doc x = 3 (4 5 ) Motros que x + = 3 (4 + 5 ) O a doc x + = 4x + = 4 3 (4 5 ) + = 3 ( ) = 3 (4+ 5 ) La propriété est doc démotrée b/ O a doc 3x = 4 5, avec x u etier, doc 3 divise 4 5 pour tout etier aturel Exercice I ( o spé ) / u = u = 4 9 = = = / Soit P la propriété : u > pour P est vraie au rag car u = 3 4 Supposos P vraie jusqu au rag aisi u > et motros que P est vraie au rag + c est à dire u + > O a u + = u u or u > doc u > et u > d où u + > P est doc vraie au rag +, P est toujours vraie 3/ a) pour tout aturel, u + = u u = u u 4 = u, de plus u > doc u u u + a le sige de u Par récurrece immédiate, u + a le sige de u or u = < doc pour tout aturel, u < c est à dire u < b) pour tout aturel, u + u = u + 3 u u = u u 4u = u u = (u )(u ) ` u u u or < u < doc u + u > c est à dire u + > u La suite (u ) est doc croissate c) La suite (u ) est croissate et majorée par, elle est doc covergete u 4/ a) pour tout aturel, v + = u + u + = u u = u u 5u +5 = 5 u u = 5 v b) La suite (v ) est doc géométrique de raiso et de premier terme v 5 = 3 c) O a alors pour tout aturel, v = 5 3 (v ) est géométrique de raiso 5 et < < doc (v 5 ) a pour limite d) (v ) a pour limite et v = u u doc (u ) a pour limite

2 Exercice II / p(r) =,85 p() =, p R () =, / O a l arbre suivat :,85 R R, a) p(r ) = p(r) p R () =,85, =, b) p(r ) = p(r) p R () =,85,88 =,748 c) O a p(r ) + p(r ) = p() car R et R formet ue partitio doc p(r ) = p() p(r ) =,, =,98 d) e même p(r ) = p(r ) p(r ) =,5,98 =,5 p(r ) e) p (R) = =, p(), = = 5 =,5 3/ Soit V l évèemet le dossier traité correspod à u excès de vitesse a),6,4 V Exercice III / z A' = (+ i)( + i) + = + i i + = O a z A = (+ i)z B + d où + i = (+ i)z B i ( 4 + i)( i) 4 i + i + soit z B = = = = i + i / a) ω vérifie ω = (+ i)ω + soit iω = c est à dire ω = i il existe doc u uique poit ivariat et so affixe vaut i b) pour tout ombre complexe z ω, z z (+ i)z + z = = iz + i(z i) = = i ω z i z i z i z z z O a z z = i = or ω z ω z = z z ω z = M M MΩ d où M M = MΩ e plus, ( MΩ, M M ) = arg z z (π) or arg( i) = π (π) ω z doc ( MΩ, M M ) = π (π) O a M M = MΩ doc M appartiet au cercle de cetre M et de rayo MΩ et ( MΩ, M M ) = π (π) doc le triagle MΩ M est rectagle e M et le poit M appartiet doc à la perpediculaire à la droite (MΩ) passat par M puis respect de l agle orieté 3/ a) o a z + i = ssi z ( + i) = ssi z z A = ssi AM = Γ est doc le cercle de cetre A et de rayo AB = i ( + i) = + i = b) pour tout ombre complexe z, z + = (+ i)z + + = z + iz et (+ i)(z + i) = z + i + iz + i + = z + iz o a doc z + = (+ i)(z + i) Si M Γ, z + i =, de plus + i = o a alors z + = soit A M = l image par F de tout poit de Γ appartiet doc au cercle Γ de cetre A et de rayo V b) p(v ) =,4,6 =,4 Cosidéros l évèemet cotraire : aucu des ciq dossiers e correspod à u excès de vitesse et ( ) 5 =,76 5 etraîe des frais de dommages corporels, o a p = p(v ) la probabilité cherchée est doc,76 5 soit eviro,746

3 Exercice IV / Pour tout x réel, g (x) = e x + (x )e x = 4 xe x de plus, pour tout x réel, 4e x >, aisi - si x >, g (x) > et g est croissate sur [ ;[ - si x <, g (x) < et g est décroissate sur ] ;[ x g (x) - + g le miimum est doc pour tout réel x, g(x) / a) g(x) ssi (x )e x or pour tout réel x, e x > doc g(x) ssi (x ) ssi x ssi x O a S = ; b) I = ( g(x))dx = ( x)e x dx u(x) = x u (x) = o cosidère : alors v (x) = e x v(x) = ex et alors I = x ( x)e + e x dx = + ex = + e = e c) O a g(x) sur ; doc I représete l aire du domaie délimité par la courbe représetative de g, la droite d équatio y = et les droites d équatio x = et x = Partie B f (x) = O cosidère la foctio f défiie par : ex x x O admettra que la foctio f est f () = cotiue e / a) lim f (x) = car f (x) = ex (e x e x ) et lim ex x x = ; lim (e x e x ) = lim f (x) = car lim e x = et lim (e x ) = b) La courbe représetative de f admet doc ue asymptote d équatio y = / Pour tout x réel o ul, f (x) = ex x (e x ) = (x )ex + x x sige de g(x) d où le tableau de variatio suivat : x f (x) + + f = g(x) O a aisi x la cotiuité de f e permet aisi de dire que f est strictemet croissate sur IR 3/ Soit C la courbe représetative de la foctio f das le repère orthogoal (O; r i, r j ) (uités : 4 cm sur l axe des abscisses et cm sur l axe des ordoées ) a) x - -,5 - -,5 -, -, -,5,5,,,5 f(x),49,63,86,6,65,8,9,,,46 3,44 b) f (x) du 4/ La foctio f est défiie et cotiue sur IR O peut détermier graphiquemet ue valeur approchée du ombre dérivé f () e lisat le coefficiet directeur de la tagete ( voir graphique ), celui-ci semble valoir O peut doc cojecturer que lim f (x) f () x = c est à dire lim f (x) x x = x 6,39

4 Exercice V : QCM / L image das le pla complexe du ombre complexe z = (+ i) 5 appartiet à : l axe réel l axe des imagiaires purs la droite d équatio y = x la droite d équatio y = x / Soiet z, z, z 3 les solutios complexes de l équatio (z 3)(z (6 + 3)z ) = O cosidère M, M, M 3 les images respectives das le pla complexe de z, z, z 3 Le triagle M M 3 est : rectagle o isocèle isocèle o équilatéral équilatéral autre 3/ Pour toutes foctios f et g dérivables sur IR telles que f = g sur [ ; ] f = g sur [ ; ] f (x)dx = g(x)dx autre f (x)dx = g(x)dx, o a : 4/ Soit F la foctio défiie pour tout réel x par F(x) = f (t)dt avec pour tout réel t f (t) = t cos(t + π 3 ), o a : F π = 6 3π pour tout réel x, F (x) = 4si(x + π 3 ) x M Exercice VI Pour tout etier aturel, soiet (u ) et (v ) deux suites satisfaisat les coditios suivates: - u = et v = 7 - (u ) est croissate - (v ) est décroissate - lim ( v u ) = / Pour tout etier aturel, w + w = v + u + (v u ) = v + v (u + u ) or (v ) est décroissate doc v + v et (u ) est croissate doc u + u o a aisi w + w la suite (w ) est doc décroissate o a égalemet lim ( v u ) = soit lim w = e coclusio pour tout etier aturel, w c est à dire u v / O a pour tout aturel, u u v v (u ) est covergete car (u ) est croissate et majorée par v = 7 (v ) est covergete car (v ) est décroissate et miorée par u = e plus, lim ( v u ) = doc (u ) et (v ) ot même limite pour tout réel x, F(x) = x cos(x + π 3 ) pour tout réel x, F (x) = f (x)

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Séries etières Eercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable Eercice

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Exo7 Topologie Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable Exercice **

Plus en détail

Suites et séries de fonctions

Suites et séries de fonctions [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 3 avril 5 Eocés Suites et séries de foctios Propriétés de la limite d ue suite de foctios Eercice [ 868 ] [correctio] Etablir que la limite simple d ue suite de

Plus en détail

Séries réelles ou complexes

Séries réelles ou complexes 6 Séries réelles ou complexes Comme pour le chapitre 3, les suites cosidérées sot a priori complexes et les résultats classiques sur les foctios cotiues ou dérivables d ue variable réelle sot supposés

Plus en détail

4 Approximation des fonctions

4 Approximation des fonctions 4 Approximatio des foctios Ue foctio f arbitraire défiie sur u itervalle I et à valeur das IR peut être représetée par so graphe, ou de maière équivalete par la doée de l esemble de ses valeurs f(t) pour

Plus en détail

Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche

Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche Termiale S Exercices. Rappels et exercices de base 3.. QCM (P. Egel) 3.. QCM, Atilles 005 4. 3. QCM, Liba 009, 3 poits 4. 4. QCM, C. étragers 007. 5. QCM, Frace 007 5 6. 6. QCM, N. Calédoie 007 7. 7. QCM

Plus en détail

Exponentielle exercices corrigés

Exponentielle exercices corrigés Trmial S Foctio potill Ercics corrigés Fsic 996, rcic Fsic 996, rcic 3 3 Fsic 996, rcic 4 4 Fsic, rcic 6 3 5 Fsic, rcic 4 3 6 Baqu 4 4 7 Epo + air, Amériqu du Nord 5 5 8 Basiqu, N Calédoi, ov 4 7 9 Basiqus

Plus en détail

Petit recueil d'énigmes

Petit recueil d'énigmes Petit recueil d'éigmes Patxi RITTER (*) facile (**) mois facile (***) pas facile (****) il faudra de l aide Solutios e rouge. 1) Cryptarithme (**) Trouvez la valeur de A, B et C satisfaisat l équatio suivate.

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

16.1 Convergence simple et convergence uniforme. une suite de fonctions de I dans R ou C.

16.1 Convergence simple et convergence uniforme. une suite de fonctions de I dans R ou C. 16 Suites de foctios Suf précisio cotrire, I est u itervlle réel o réduit à u poit et les foctios cosidérées sot défiies sur I à vleurs réelles ou complexes. 16.1 Covergece simple et covergece uiforme

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats)

EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) EXERCICE 4 (7 points ) (Commun à tous les candidats) On cherche à modéliser de deux façons différentes l évolution du nombre, exprimé en millions, de foyers français possédant un téléviseur à écran plat

Plus en détail

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b I Définition d une fonction affine Faire l activité 1 «une nouvelle fonction» 1. définition générale a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

En général, il n y a pas d algorithme fini pour trouver une solution. On est donc obligé d utiliser

En général, il n y a pas d algorithme fini pour trouver une solution. On est donc obligé d utiliser Chapitre VI Méthodes Itératives Equatios o Liéaires E pratique, o est souvet coroté à la résolutio d u système d équatios o liéaires. C estàdire pour ue octio tel que doée, o cherche u poit (0.1) E gééral,

Plus en détail

Mais comment on fait pour...

Mais comment on fait pour... Mais comment on fait pour... Toutes les méthodes fondamentales en Maths Term.S Édition Salutπaths Table des matières 1) GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS...13 1.Comment déterminer l'ensemble de définition

Plus en détail

Tests non paramétriques de spécification pour densité conditionnelle : application à des modèles de choix discret

Tests non paramétriques de spécification pour densité conditionnelle : application à des modèles de choix discret Tests o paramétriques de spécificatio pour desité coditioelle : applicatio à des modèles de choix discret Mémoire Koami Dzigbodi AMEGBLE Maîtrise e écoomique Maître ès arts (M.A.) Québec, Caada Koami Dzigbodi

Plus en détail

C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une

C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une TLES1 DEVOIR A LA MAISON N 7 La courbe C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une fonction f définie et dérivable sur R. On note f ' la fonction dérivée de f. La tangente T à la courbe

Plus en détail

Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES. 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2.

Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES. 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2. Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES PLAN DU CHAPITRE 2 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2.1 Pla de sodage 2.2.2 Probabilités d iclusio 2.3 SONDAGE

Plus en détail

Quelques contrôle de Première S

Quelques contrôle de Première S Quelques contrôle de Première S Gilles Auriol auriolg@free.fr http ://auriolg.free.fr Voici l énoncé de 7 devoirs de Première S, intégralement corrigés. Malgré tout les devoirs et 5 nécessitent l usage

Plus en détail

Résolution numérique des équations aux dérivées partielles (PDE)

Résolution numérique des équations aux dérivées partielles (PDE) Résolutio umérique des équatios au dérivées partielles (PDE Sébastie Charoz & Adria Daerr iversité Paris 7 Deis Diderot CEA Saclay Référeces : Numerical Recipes i Fortra, Press. Et al. Cambridge iversity

Plus en détail

Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque

Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque Universités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Analyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque 1 Fonctions intégrables Définition 1 Soit I R un intervalle et soit f : I R + une fonction

Plus en détail

Equations cartésiennes d une droite

Equations cartésiennes d une droite Equations cartésiennes d une droite I) Vecteur directeur d une droite : 1) Définition Soit (d) une droite du plan. Un vecteur directeur d une droite (d) est un vecteur non nul la même direction que la

Plus en détail

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé CCP PSI - 00 Mathématiques : un corrigé Première partie. Définition d une structure euclidienne sur R n [X]... B est clairement symétrique et linéaire par rapport à sa seconde variable. De plus B(P, P

Plus en détail

Fonctions linéaires et affines. 1 Fonctions linéaires. 1.1 Vocabulaire. 1.2 Représentation graphique. 3eme

Fonctions linéaires et affines. 1 Fonctions linéaires. 1.1 Vocabulaire. 1.2 Représentation graphique. 3eme Fonctions linéaires et affines 3eme 1 Fonctions linéaires 1.1 Vocabulaire Définition 1 Soit a un nombre quelconque «fixe». Une fonction linéaire associe à un nombre x quelconque le nombre a x. a s appelle

Plus en détail