Le Conseil général de l Isère lance

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Conseil général de l Isère lance"

Transcription

1 Dossier de presse Le Conseil général de l Isère lance Une première en France Contact Presse : Loubna Bouhrizi Attachée de Presse Conseil général de l Isère Hôtel du Département - 7, rue Fantin Latour GRENOBLE Tél : Mail : 1

2 SOMMAIRE 1. L é-covoiturage : un concept nouveau l auto-collective L é-covoiturage : comment ça marche? 4 3. Trois objectifs pour l é-covoiturage Présentation de l expérimentation Les objectifs de l expérimentation Le département de l Isère, pionnier des nouvelles mobilités.. 6 2

3 Du 16 septembre au 26 novembre 2010, le Département de l Isère expérimente une nouvelle forme de déplacement inédite en France entre le plateau du Vercors et l agglomération grenobloise : l écovoiturage. 1. L é-covoiturage : un concept nouveau l auto collective Un constat La voiture a atteint, aujourd hui, ses limites écologiques : énergie, pollution, embouteillages. Elle représente aussi le deuxième budget des ménages, juste après le loyer. Alors qu elle reste 95 % du temps dans le garage. Le transport collectif a aussi ses limites : il ne peut répondre à toutes des les demandes de déplacements et il est financé pour l essentiel par le contribuable (85 % du financement public). Le Conseil général qui dispose de la compétence transport sur l ensemble du département administre le réseau Transisère et y consacre une part importante de son budget (150 millions d euros en 2010). C est pourquoi, le Conseil général de l Isère souhaite explorer une 3 ème voie : l é-covoiturage. Le concept fondateur est simple : alors que des milliers de voitures se déplacent sans cesse dans tous les sens, pourquoi ne pas profiter de ce potentiel de places assises pour assurer le déplacement de tout le monde? Une évolution rendue possible par : - l évolution technologique la géo-localisation l internet mobile 3

4 - l évolution de la société la prise de conscience environnementale les difficultés de déplacements la crise économique 2. L é-covoiturage : comment ça marche? Le Conseil général expérimente l é-covoiturage, un service innovant de mise en relation, avec un téléphone mobile, d un passager et d un conducteur sur un même trajet. 1- Un conducteur qui monte dans sa voiture se déclare disponible via son équipement mobile, précisant ainsi qu il est prêt à prendre un passager en charge sur son trajet. 2- Un passager fait une demande de trajet sur son mobile en étant géolocalisé soit directement via son équipement mobile, soit en se rendant à un point d arrêt Transisère géolocalisé. 3- La demande est transmise à tous les conducteurs qui se sont déclarés disponibles. La mise en relation est effectuée avec celui qui est le premier a accepté la demande et qui fait un trajet adapté au demandeur. 4- Ce conducteur passe alors au point d arrêt de rendez-vous où il retrouve et prend en charge son passager. Il sera repérable grâce au macaron qui sera apposé sur son pare-brise. 5- Le trajet s effectue en commun et le lieu de dépose final est décidé entre les covoitureurs. Comment participer? Toute personne âgée de plus de 18 ans peut participer à l expérimentation. Pour être un passager, il faut disposer d un téléphone mobile simple et pour être un conducteur, d un téléphone Smartphone équipé d une fonction GPS. Préalablement, il faut simplement s inscrire sur le site du Conseil général de l Isère : 4

5 Un partenaire technique : COVIVO Le Conseil général fait appel à un prestataire spécialiste du covoiturage, COVIVO dont les missions sont : - développer les applications mobiles - assurer le suivi du bon déroulement de l opération 3. Trois objectifs pour l é-covoiturage améliorer les déplacements (entre le plateau du Vercors et l agglomération pour l expérimentation). diminuer le nombre de véhicules en circulation : 2 routes desservent le plateau du Vercors depuis Grenoble avec un trafic important. Près de véhicules personnels circulent par jour. Et chaque voiture ne transporte que 1,4 passager. combler les limites des transports collectifs : les horaires des transports collectifs ne sont pas flexibles aux besoins de tous les usagers. Et leur développement est limité dans un contexte de difficultés budgétaires pour les collectivités territoriales ( 85 % de financement public). 4. Présentation de l expérimentation Pourquoi le Vercors? seules 2 routes ( RD 531 par Sassenage et RD 106 par Saint-Nizier) desservent le plateau du Vercors depuis Grenoble : facilité de mise en place de l expérimentation trafic important presque trajets par jour sur les 2 axes soit allers et retours deux lignes de bus Transisère 5100 et 5110 (possibilité de rabattement) population dynamique et ouverte à l innovation 5

6 élus locaux intéressés et motivés Principes généraux de l expérimentation Durée : du 16 septembre ( dans le cadre de la semaine de la mobilité) au 26 novembre Périmètre : liaisons entre le plateau du Vercors et Grenoble. Public visé : tout candidat à l expérimentation à condition qu il soit majeur et qu il procède à son inscription au préalable. Prix du trajet : afin d éviter tout transfert d argent, le Conseil général propose d indemniser les conducteurs à la fin de l expérimentation avec des bons d achat. 5. Les objectifs de l expérimentation vérifier l acceptabilité de cette nouvelle forme de déplacement. vérifier l efficacité des moyens techniques mise en œuvre par l expérimentation et améliorer leurs performances. préparer le terrain pour une éventuelle généralisation d un système similaire sur tout le département. 6. Le Conseil général de l Isère, pionnier des nouvelles mobilités L Isère consacre 250 millions d euros aux déplacements dont 100 millions pour les routes départementales et 150 millions pour les transports collectifs. Il est, par ailleurs, le Département en France qui consacre le plus d argent aux transports collectifs. Pionnier des nouvelles mobilités, le Conseil général de l Isère va expérimenter de nouvelles formes de déplacements : 6

7 1- L é-covoiturage 2- Le voiture en libre service Sur le modèle du Vélib, la voiture en libre service permettra de louer un véhicule pour un trajet simple, en le prenant sur une place de parking dédié et en laissant sur une autre place. Dans un premier temps, la voiture en libre service sera expérimentée au sein d un club d entreprises qui accepteront de basculer une partie de leur parc de véhicules d entreprises dans cette formule, et de mettre à disposition une partie de leurs places privées de stationnement. 3- Les véhicules du futur Les nouvelles technologies des communications, de l énergie et de la construction automobile permettent d envisager de nouvelles motorisations (véhicules électriques), de nouveaux véhicules individuels, utilitaires, minibus et transports en commun (bus électrique à guidage optique ) 4- L offre globale de mobilité Grâce aux technologies de communication, il sera, à terme, possible d offrir aux usagers un abonnement donnant accès aux différentes formes de mobilité en lui permettant d effectuer son choix en dernière minute. Le Département développera progressivement cette offre globale, en nouant des partenariats avec les acteurs publics et privés concernés et en partant du dispositif intermodal «Itinisère». Le Département mènera d autres recherches et expériences en matière de mobilité, pour que les nouveaux véhicules et les équipements d infrastructures soient adaptés aux futurs services de mobilité. Le Conseil général testera aussi une flotte de véhicules électriques de nouvelle génération destinée aux usagers de ses propres services. 7

SE DEPLACER AUTREMENT, C EST POSSIBLE!

SE DEPLACER AUTREMENT, C EST POSSIBLE! SE DEPLACER AUTREMENT, C EST POSSIBLE! Exposé des actions entreprises au CG91 en matière de covoiturage Votre contact : Gilles Besnard Direction des Déplacements au CG91 gbesnard@cg91.fr ou 01 60 91 96

Plus en détail

Innover pour bien vieillir dans le Mortainais

Innover pour bien vieillir dans le Mortainais Innover pour bien vieillir dans le Mortainais Démarche de co-conception et de créativité pour augmenter les mobilités des personnes âgées du Mortainais LE13 OCTOBRE 2011 TRANSPORT Fiche d identité Constats

Plus en détail

Développez le covoiturage sur votre territoire

Développez le covoiturage sur votre territoire Développez le covoiturage sur votre territoire Sommaire L association Covoiturage Auvergne...p.3 Nos partenaires...p.4 Les avantages du covoiturage...p.5 Notre partenariat...p.6 La Charte de Covoiturage

Plus en détail

Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France

Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France Etude sur les déplacements Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France 18 Septembre 2014 ixxi-mobility.com 2 Transformer le temps de transport en temps utile Le temps

Plus en détail

Semaine du développement durable

Semaine du développement durable j e u d i 5 a v r i l 2 0 0 7 dossier de presse Semaine du développement durable Avec 0, prenez le car et faites un geste pour l environnement! Promouvoir les transports collectifs : 2 Moins utiliser sa

Plus en détail

Système en ligne de gestion des demandes de rendez-vous et des dossiers pour visas et de la file d attente des candidats SOFT GFA VISA

Système en ligne de gestion des demandes de rendez-vous et des dossiers pour visas et de la file d attente des candidats SOFT GFA VISA Système en ligne de gestion des demandes de rendez-vous et des dossiers pour visas et de la file d attente des candidats SOFT GFA VISA SOFT GFA VISA est un système en ligne qui permet de gérer les demandes

Plus en détail

Observatoire de la Mobilité 2015

Observatoire de la Mobilité 2015 Observatoire de la Mobilité 2015 Septembre 2015 Contexte, objectifs et méthodologie de l étude Ce document présente les principaux résultats de l Observatoire de la Mobilité 2015 réalisée par l IFOP pour

Plus en détail

Formation Continue Les cycles de compétences. Présentation générale

Formation Continue Les cycles de compétences. Présentation générale Formation Continue Les cycles de compétences Présentation générale Les cycles de compétences : Introduction Les cycles proposés Dans le but de développer et de promouvoir de façon systématique un certain

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

Objectifs et méthodologie d enquête. Les pôles d échanges et parcs relais Journée technique du 12 avril 2011

Objectifs et méthodologie d enquête. Les pôles d échanges et parcs relais Journée technique du 12 avril 2011 Objectifs Les pôles d échanges et parcs relais Journée technique du 12 avril 2011 Retour d expérience sur l aire sur l A43 et politique de parcs relais et covoiturage sur la CAPI Objectifs 1. Présentation

Plus en détail

b) Réalisez les activités suivantes: Nr. Items Score 1 Répondez à la question : Que signifie le covoiturage?

b) Réalisez les activités suivantes: Nr. Items Score 1 Répondez à la question : Que signifie le covoiturage? EPREUVE I. Evaluation de la compétence communicative ( points) a) Lisez le texte : Qu est-ce que le covoiturage? Le covoiturage consiste à partager son véhicule avec d autres usagers pour effectuer un

Plus en détail

Expérimentation Covoiturage spontané

Expérimentation Covoiturage spontané Expérimentation Covoiturage spontané Un trajet à plusieurs en covoiturage spontané : A partir de septembre 2015 De nouveaux moyens de transport pour rejoindre les zones d activité Aéroport Brest Bretagne?

Plus en détail

Stationnement connecté. Vendredi 30 octobre 2015

Stationnement connecté. Vendredi 30 octobre 2015 Vendredi 30 octobre 2015 La Ville de Troyes s équipe d un nouveau dispositif d aide au stationnement. Le Stationnement connecté se révèle un véritable outil au service de l automobiliste. Facilitant le

Plus en détail

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE)

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) Préambule La loi de Modernisation sociale du 17 janvier 2002 permet à tout individu disposant

Plus en détail

La plate-forme de covoiturage du Grand Montauban CONTEXTE POUR QUELLES UTILISATIONS? COMMENT FAIRE?

La plate-forme de covoiturage du Grand Montauban CONTEXTE POUR QUELLES UTILISATIONS? COMMENT FAIRE? La plate-forme de covoiturage du Grand Montauban CONTEXTE De nos jours, la mobilité constitue un enjeu de taille : D une part, du fait de l augmentation des prix des carburants qui fait peser un poids

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité

Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité Quels enseignements tirer de l appel à manifestation d'intérêt (AMI) «mobilité quotidienne et acheminement final des marchandises»? Mathieu.chassignet@ademe.fr

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

Des questions pour poursuivre la réfl exion

Des questions pour poursuivre la réfl exion Des questions pour poursuivre la réfl exion EXPLICATIONS PRÉALABLES En complément du diaporama sur les résultats de l étude sur les CHSCT et selon à qui s adresse cette présentation, il est proposé une

Plus en détail

Mise en place d un véhicule électrique en autopartage au siège du Grand Avignon

Mise en place d un véhicule électrique en autopartage au siège du Grand Avignon 11 JUILLET 2013 Mise en place d un véhicule électrique en autopartage 1 LE GRAND AVIGNON S ENGAGE DANS L AUTOPARTAGE quotidiens de chacun. Autorité organisatrice des transports publics de l agglomération,

Plus en détail

Retours d expérience en covoiturage d entreprise. Les exemples de Nestlé, Disneyland, Motorola, Institut Gustave Roussy

Retours d expérience en covoiturage d entreprise. Les exemples de Nestlé, Disneyland, Motorola, Institut Gustave Roussy Retours d expérience en covoiturage d entreprise Les exemples de Nestlé, Disneyland, Motorola, Institut Gustave Roussy Covoiturage le plein d avantage Salariés Employeur Collectivité Economique Réduction

Plus en détail

Signature «Contrat Objectif Territorial»

Signature «Contrat Objectif Territorial» Dossier de presse 19 novembre 2015 Signature «Contrat Objectif Territorial» Limoges Métropole s engage avec l ADEME CONTACTS PRESSE Hélène VALLEIX Communauté d agglomération Limoges Métropole helene_valleix@agglo-limoges.fr

Plus en détail

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES conférence de presse lundi 23 avril 2007 I. La revalorisation de l enseignement

Plus en détail

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous Catalyse Des achats plus simples, plus performants pour tous Avec Catalyse, la Direction des Achats de Biens et Services de l EPFL met ses compétences et son savoir faire à la disposition de l ensemble

Plus en détail

Dossier de presse. Le petit bus qui change tout! Contacts presse

Dossier de presse. Le petit bus qui change tout! Contacts presse Dossier de presse Le petit bus qui change tout! Contacts presse Conseil général du Calvados Keolis Calvados Marianne Fresnais Emmanuel Jacquemin 02 31 57 11 20 02 31 35 59 03 marianne.fresnais@calvados.fr

Plus en détail

OBJET : Modernisation de la voirie communale 2015 : résultat de la consultation

OBJET : Modernisation de la voirie communale 2015 : résultat de la consultation N 2015-019 OBJET : Modernisation de la voirie communale 2015 : résultat de la consultation Par délibération du 20 janvier 2015, il a été décidé de lancer une consultation d entreprises pour la modernisation

Plus en détail

marche Un petit pas pour moi, un grand pas pour la qualité de l air Se déplacer autrement...

marche Un petit pas pour moi, un grand pas pour la qualité de l air Se déplacer autrement... 1 marche Un petit pas pour moi, un grand pas pour la qualité de l air En ville, près d 1 trajet sur 2 pourrait se faire à pieds! Les petits trajets motorisés sont les plus polluants, car réalisés avec

Plus en détail

Les particuliers : ils téléphonent autant la journée que le soir, envoient quelques SMS, leur consommation peut varier entre 1 h et 15 h environ

Les particuliers : ils téléphonent autant la journée que le soir, envoient quelques SMS, leur consommation peut varier entre 1 h et 15 h environ Les particuliers : ils téléphonent autant la journée que le soir, envoient quelques SMS, leur consommation peut varier entre 1 h et 15 h environ Les jeunes ou étudiants : ils ont un budget limité, ils

Plus en détail

OBJECTIFS et PROGRAMME. Formation Animateur/Coordinateur Qualité, Sécurité, Environnement. Contrat de Professionnalisation

OBJECTIFS et PROGRAMME. Formation Animateur/Coordinateur Qualité, Sécurité, Environnement. Contrat de Professionnalisation OBJECTIFS et PROGRAMME Formation Animateur/Coordinateur Qualité, Sécurité, Environnement Titre de niveau III enregistré au RNCP - arrêté publié au JO du 22/08/2012 497 heures Contrat de Professionnalisation

Plus en détail

application mobile pour les usagers des transports en commun

application mobile pour les usagers des transports en commun Dossier de presse Evidence, une nouvelle application mobile pour les usagers des transports en commun Lundi 7 mars 2016 à 11h, Salle Henri-Martin, Mairie - Cahors www.grandcahors.fr SOMMAIRE Cahors, une

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers véhicules en libre-service en Pays Viennois

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers véhicules en libre-service en Pays Viennois Grenoble, le 15/01/2015 DOSSIER DE PRESSE Les premiers véhicules en libre-service en Pays Viennois 1. L autopartage : un mode de déplacement économique, pratique, et écologique... 2 Le concept... 2 Comment

Plus en détail

LE DOUBLEMENT DU TUNNEL CHATELET GARE DU NORD : UN PROJET A SAUVER

LE DOUBLEMENT DU TUNNEL CHATELET GARE DU NORD : UN PROJET A SAUVER LE DOUBLEMENT DU TUNNEL CHATELET GARE DU NORD : UN PROJET A SAUVER C est en 1995, avec le percement du tunnel du RER D entre Gare de Lyon et Châtelet Les Halles, que le tronçon Châtelet Les Halles - Gare

Plus en détail

Contact presse : Christine Amella Patricia Goldman Communication presse@lecab.fr Tel. 01 47 53 65 73

Contact presse : Christine Amella Patricia Goldman Communication presse@lecab.fr Tel. 01 47 53 65 73 Contact presse : Christine Amella Patricia Goldman Communication presse@lecab.fr Tel. 01 47 53 65 73 1 Laissez-vous transporter LeCab est le chaînon manquant entre la voiture individuelle, le vélo, les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 30 MAI 2012 MONTPELLIER. www.veoliaeau.fr

DOSSIER DE PRESSE 30 MAI 2012 MONTPELLIER. www.veoliaeau.fr DOSSIER DE PRESSE 30 MAI 2012 MONTPELLIER www.veoliaeau.fr Sommaire 1. La nouvelle relation client de Veolia Eau page 3 2. Les étapes clés de la relation clientèle en France page 6 3. Les outils de la

Plus en détail

www.tackwin.fr TackWin Lancement de la 1 ère plateforme web d achat mutualisé de formations professionnelles

www.tackwin.fr TackWin Lancement de la 1 ère plateforme web d achat mutualisé de formations professionnelles TackWin Dossier de Presse septembre 2012 Lancement de la 1 ère plateforme web d achat mutualisé de s professionnelles TackWin est la 1ère plateforme WEB d achat mutualisé de s professionnelles. Grâce à

Plus en détail

dossier DE PRESSE Une Métropole exemplaire en matière d électromobilité Une inauguration qui lance un plan de déploiement ambitieux

dossier DE PRESSE Une Métropole exemplaire en matière d électromobilité Une inauguration qui lance un plan de déploiement ambitieux Samedi 20 Septembre 2014 Une Métropole exemplaire en matière d électromobilité Depuis 2010, la Métropole Rouen Normandie développe une politique ambitieuse de promotion du véhicule électrique sur son territoire.

Plus en détail

La gestion de la mobilité dans les entreprises

La gestion de la mobilité dans les entreprises La gestion de la mobilité dans les entreprises Le plan de mobilité Giorgio Giovannini Mobilidée Associé - Directeur Pierrick Desuzinges Johnson & Johnson Neuchâtel Environmental, Health & Safety Supervisor

Plus en détail

ÉDITO ANNE HIDALGO MAIRE DE PARIS

ÉDITO ANNE HIDALGO MAIRE DE PARIS ÉDITO ANNE HIDALGO MAIRE DE PARIS Il y a trois ans, Paris lançait le premier service au monde de véhicules électriques en partage. En quelques années, cette petite révolution en matière de mobilités urbaines

Plus en détail

10 conseils efficaces pour tout rater

10 conseils efficaces pour tout rater Les Essentiels du Management IDENTITÉ VISUELLE 10 conseils efficaces pour tout rater Tilt-M.Houet-dr L identité visuelle de votre entreprise ou de votre organisation est ringarde? Vous voulez en changer?

Plus en détail

Mardi 14 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE. Avril 2015 TOUT TRANSPOLE EN TEMPS REEL DANS SA POCHE

Mardi 14 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE. Avril 2015 TOUT TRANSPOLE EN TEMPS REEL DANS SA POCHE ! Mardi 14 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE Avril 2015 NOUVELLE APPLICATION TOUT TRANSPOLE EN TEMPS REEL DANS SA POCHE Contacts presse : Annabelle Huriez 03 20 63 82 52 - Léa Vanden Casteele - 03 28 52 03

Plus en détail

Vos gares TER Bretagne se modernisent

Vos gares TER Bretagne se modernisent Vos gares TER Bretagne se modernisent Un programme indispensable au développement du TER Bretagne La Région Bretagne s engage dans un programme de modernisation de son réseau TER afin de favoriser résolument

Plus en détail

Safire: Système d information pour l animation de la formation interministérielle régionale. Guide de l utilisateur

Safire: Système d information pour l animation de la formation interministérielle régionale. Guide de l utilisateur Safire: Système d information pour l animation de la formation interministérielle régionale Guide de l utilisateur Sommaire I. Présentation de l outil II. Comment s inscrire: les étapes pour effectuer

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT D UNE POLITIQUE PARTENARIALE VISANT À FAVORISER LA PRATIQUE DU COVOITURAGE

CONVENTION RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT D UNE POLITIQUE PARTENARIALE VISANT À FAVORISER LA PRATIQUE DU COVOITURAGE CONVENTION RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT D UNE POLITIQUE PARTENARIALE VISANT À FAVORISER LA PRATIQUE DU COVOITURAGE CONVENTION RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT D UNE POLITIQUE PARTENARIALE VISANT À FAVORISER LA PRATIQUE

Plus en détail

Les employés de la station pratiquent le covoiturage, des mesures d incitation sont en place

Les employés de la station pratiquent le covoiturage, des mesures d incitation sont en place Covoiturage en interne Les employés de la station pratiquent le covoiturage, des mesures d incitation sont en place Pour vos déplacements professionnels, le covoiturage aussi est un moyen efficace pour

Plus en détail

ORGANISER LES DÉPLACEMENTS PENDULAIRES ET PROFESSIONNELS DE VOTRE ENTREPRISE

ORGANISER LES DÉPLACEMENTS PENDULAIRES ET PROFESSIONNELS DE VOTRE ENTREPRISE ORGANISER LES DÉPLACEMENTS PENDULAIRES ET PROFESSIONNELS DE VOTRE ENTREPRISE QU'EST-CE QU UN PLAN DE MOBILITÉ D'ENTREPRISE? Un plan de mobilité d entreprise offre aux employés un éventail de solutions

Plus en détail

Haut débit en Gironde :

Haut débit en Gironde : Haut débit en Gironde : Signature du contrat de partenariat public-privé pour la couverture des zones d ombre et la construction d un réseau haut débit départemental entre Gironde numérique et France Télécom-Orange

Plus en détail

«Les Français & l automobile»

«Les Français & l automobile» Conférence de Presse 6 juin 2012 3 ème édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé Qui sommes-nous? Un positionnement unique : > Le premier distributeur automobile

Plus en détail

- 25 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi tendant à promouvoir l autopartage CHAPITRE 1 ER.

- 25 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi tendant à promouvoir l autopartage CHAPITRE 1 ER. - 25 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi tendant à promouvoir l autopartage Proposition de loi tendant à promouvoir l autopartage CHAPITRE 1 ER TITRE I ER DÉFINITION DE L AUTOPARTAGE DÉFINITION DE

Plus en détail

LES AVANTAGES EN NATURE

LES AVANTAGES EN NATURE LES AVANTAGES EN NATURE QU EST CE QUE L AVANTAGE EN NATURE? QUE SONT LES AVANTAGES EN NATURE? Lorsque les dirigeants ou les collaborateurs d une entreprise disposent d une «voiture de fonction» il est

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur?

Quelle est la Mobilité du Futur? Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan, Mai 2015 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain Les émissions

Plus en détail

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel Programme d accueil et d intégration Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima La progression des salaires des emplois autres qu artistiques prévue par la Convention collective nationale des entreprises artistiques et culturelles - CCNEAC - La progression des salaires, dans la convention

Plus en détail

ENGAGEMENTS DES FOURNISSEURS D ELECTRICITE

ENGAGEMENTS DES FOURNISSEURS D ELECTRICITE ENGAGEMENTS DES FOURNISSEURS D ELECTRICITE Septembre 2011 ENGAGEMENTS DES Une Des (y compris tarifs réglementés), notamment : HOROSAISONNALITÉ AU PLUS PRÈS DU PROFIL DE CHAQUE CLIENT FAVORISANT LA MAÎTRISE

Plus en détail

L information digitale accessible pour tous les réseaux

L information digitale accessible pour tous les réseaux L information digitale accessible pour tous les réseaux L information digitale sur Internet et sur mobile est un service plébiscité par le public et constitue incontestablement un atout pour la promotion

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication

février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication Les stages représentent un enjeu majeur pour les étudiants, en même temps qu ils témoignent de l engagement des entreprises

Plus en détail

AVEC MOBIGREEN, FAITES LE PLEIN D ÉCONOMIES

AVEC MOBIGREEN, FAITES LE PLEIN D ÉCONOMIES AVEC MOBIGREEN, FAITES LE PLEIN D ÉCONOMIES AVEC MOBIPERF, MAÎTRISEZ ET PILOTEZ VOTRE TCO * de carburant d accidents d entretien * Total Cost Ownership (Coût total de possession) OPTIMISEZ VOTRE TCO* ET

Plus en détail

1 - Stratégie de développement du territoire et présentation des axes stratégiques sur la période 2008-2013

1 - Stratégie de développement du territoire et présentation des axes stratégiques sur la période 2008-2013 1 - Stratégie de développement du territoire et présentation des axes stratégiques sur la période 2008-2013 Les axes et les mesures Structuré en axes qui sont les objectifs stratégiques poursuivis, la

Plus en détail

BILAN TRIMESTRIEL DE LA STRATEGIE DE PROTECTION DE LA MARQUE PEFC 31 décembre 2014

BILAN TRIMESTRIEL DE LA STRATEGIE DE PROTECTION DE LA MARQUE PEFC 31 décembre 2014 10-1-1 BILAN TRIMESTRIEL DE LA STRATEGIE DE PROTECTION DE LA MARQUE PEFC 31 décembre 2014 CONTEXTE ET ENJEUX Avec plus de 3100 entreprises certifiées en France, la marque PEFC continue à gagner en visibilité

Plus en détail

Lancement du nouveau système billettique sur le réseau TIL du Conseil général

Lancement du nouveau système billettique sur le réseau TIL du Conseil général L u n d i 2 5 j a n v i e r 2 0 1 3 dossier de presse Lancement du nouveau système billettique sur le réseau TIL du Conseil général par Hervé REYNAUD, vice-président du Conseil général chargé des transports

Plus en détail

CREATION D UN LIVRE NUMERIQUE ET D UNE APPLICATION

CREATION D UN LIVRE NUMERIQUE ET D UNE APPLICATION Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE CREATION D UN LIVRE NUMERIQUE ET D UNE APPLICATION DE VALORISATION ET D AIDE A L ORGANISATION

Plus en détail

Vélodrome : le chantier avance

Vélodrome : le chantier avance Dossier de presse Dimanche 6 septembre 2015 Vélodrome : le chantier avance CONTACT COMMUNAUTE D AGGLOMERATION LIMOGES METROPOLE Hélène VALLEIX - Service presse 64 avenue Georges Dumas - CS 10 001 87031

Plus en détail

P a g e 1 P a g e 2 P a g e 3 - - - - P a g e 4 P a g e 5 P a g e 6 P a g e 7 P a g e 8 P a g e 9 P a g e 10 - - - P a g e 11 - P a g e 12 P a g e 13 P a g e 14 P a g e 15 P a g e 16 P a g e 17 P a g e

Plus en détail

Loi sur la formation professionnelle, l emploi et la démocratie social 05 mars 2014

Loi sur la formation professionnelle, l emploi et la démocratie social 05 mars 2014 Loi sur la formation professionnelle, l emploi et la démocratie social 05 mars 2014 Entretien professionnel Suppression de l obligation de réaliser certains entretiens La loi du 5 mars 2014 rend l entretien

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION. Exposé des motifs

PROJET DE DELIBERATION. Exposé des motifs DIRECTION DE LA VOIRIE ET DES DEPLACEMENTS 2015 DVD 168 Développement des services de véhicules partagés à Paris. Conventions d occupation du domaine public pour l attribution des stations en voirie PROJET

Plus en détail

Dossier de Presse. Du vendredi 4 juin 2010. Les 24 Heures du Mans 2010

Dossier de Presse. Du vendredi 4 juin 2010. Les 24 Heures du Mans 2010 Dossier de Presse Du vendredi 4 juin 2010 Les 24 Heures du Mans 2010 Les points forts 2010 Durant toute la semaine des 24 Heures du Mans la SETRAM propose un dispositif adapté, pour permettre aux nombreux

Plus en détail

Des centrales villageoises photovoltaïques dans les Parcs Naturels Régionaux

Des centrales villageoises photovoltaïques dans les Parcs Naturels Régionaux Des centrales villageoises photovoltaïques dans les Parcs Naturels Régionaux Comité de Pilotage n 1-26 octobre 2010 Dominique JACQUES RAEE L expérimentation Objectifs: Mettre en place une démarche reproductible

Plus en détail

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT durable de l agglom. agglomération Boulonnaise

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT durable de l agglom. agglomération Boulonnaise Comité Départemental de Tourisme CONSEIL DE DEVELOPPEMENT durable de l agglom l agglomération Boulonnaise Réunion plénière du 20 décembre 2006 Propositions du groupe de travail Aménagement du Territoire

Plus en détail

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES La présente convention est conclue entre : AMILOR Association des Missions Locales de Lorraine 10 rue Mazagran BP 10676 54063 Nancy Cedex Représentée par Gilles DEVRET

Plus en détail

LE HUB DE LA FINANCE GUIDE UTILISATEUR DE LA PLATEFORME FONDS PROPRES POUR LES EXPERTS COMPTABLES

LE HUB DE LA FINANCE GUIDE UTILISATEUR DE LA PLATEFORME FONDS PROPRES POUR LES EXPERTS COMPTABLES LE HUB DE LA FINANCE GUIDE UTILISATEUR DE LA PLATEFORME FONDS PROPRES POUR LES EXPERTS COMPTABLES 1 1) LA CREATION D UN POLE D ORIENTATION FINANCIERE EN RHONE-ALPES LA GENESE La création de ce pôle de

Plus en détail

Partie I : Dispositions communes

Partie I : Dispositions communes Instruction n 2012-78 du 17 avril 2012 Les aides spécifiques en faveur des jeunes de moins de 26 ans Partie I : Dispositions communes La délibération du Conseil d administration de Pôle emploi du 22 mars

Plus en détail

La Consommation et la Production Durables en un clic

La Consommation et la Production Durables en un clic PORTAIL MONDIAL DE LA CPD Consommation et Production Durables www.start.scpclearinghouse.org La Consommation et la Production Durables en un clic Animé par Action Mondiale pour la Consommation et la Production

Plus en détail

LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES TOUT AU LONG DU PROJET : SOUTIEN DES ACTEURS DE L ENTREPRISE, PRÉPARATION ET SOUTIEN DES ÉLÈVES 42 Pour mettre en application des programmes d études

Plus en détail

de la part des membres de la holding afin que l intégration des sociétés entrantes se déroule pour le mieux et concrétise les synergies.

de la part des membres de la holding afin que l intégration des sociétés entrantes se déroule pour le mieux et concrétise les synergies. Chapitre 2 LA HOLDING : COHÉSION ET SYNERGIE La trentaine de membres s organisent autour de pôles de compétences nommés directions fonctionnelles du Groupe : Direction financière, Direction commerciale,

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

Projet 1 : QCM en ligne

Projet 1 : QCM en ligne Chaque groupe choisit un projet parmi ceux proposés ci-après. Il ne peut y avoir deux groupes sur le même projet. Les projets proposés peuvent paraître de complexité et de taille différentes, il en sera

Plus en détail

Note d information : Débardage et Transport des Bois

Note d information : Débardage et Transport des Bois Note d information : Débardage et Transport des Bois I ) Constat Avec une surface boisée très importante de près de 15 millions d hectares et un déficit de la balance commerciale de la filière bois de

Plus en détail

Nouvelle organisation du stationnement dans la ville de Marrakech

Nouvelle organisation du stationnement dans la ville de Marrakech Nouvelle organisation du stationnement dans la ville de Marrakech DOSSIER DE PRESSE 22 NOV 2010 SOMMAIRE 4 6 COMMUNIQUE DE PRESSE LE DISPOSITIF DE STATIONNEMENT HORAIRES & TARIFICATION VERBALISATION ABONNEMENTS

Plus en détail

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise :

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise : FICHE MÉTIER CHEF D ENTERPRISE Il définit et pilote l activité de l entreprise sur le plan technique, économique, commercial et financier. Il manage le personnel de l entreprise. En fonction de la taille

Plus en détail

PLATEFORME DE SUPERVISION

PLATEFORME DE SUPERVISION PLATEFORME DE SUPERVISION ACCOR SOLUTIONS - Page 1/10 - PRESENTATION GENERALE SMART VE est une plateforme de supervision développée par Accor, spécifiquement dédiée aux infrastructures de recharge pour

Plus en détail

Dans le BTP, accord national du 29 juin 2010 relatif à la création de l OPCA dela

Dans le BTP, accord national du 29 juin 2010 relatif à la création de l OPCA dela 9 octobre 2012 1 Dans le BTP, accord national du 29 juin 2010 relatif à la création de l OPCA dela CONSTRUCTION L OPCA de la Construction est agréé gréé, par arrêté du 9 novembre 2011 (JO du 04/12/2011),

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. C'EST QUOI TTdom?... 3

TABLE DES MATIÈRES. C'EST QUOI TTdom?... 3 Au service de la proximité AU SERVICE DE LA PROXIMITÉ Page 2 / 5 TABLE DES MATIÈRES C'EST QUOI TTdom?... 3 CONCEPTS... 3 COMMENT ÇA MARCHE... 3 INSCRIPTION... 3 QU EST CE QU ON Y GAGNE?... 4 COMMENT AUGMENTER

Plus en détail

Règlement Trophée Kiwi Le goût de l entrepreneuriat social Édition 2014

Règlement Trophée Kiwi Le goût de l entrepreneuriat social Édition 2014 Règlement Trophée Kiwi Le goût de l entrepreneuriat social Édition 2014 Introduction L association GEM Entreprendre de Grenoble Ecole de Management (GEM), la Fondation d entreprise Simply et Grenoble Ecole

Plus en détail

Temps fort départemental. Géographie CYCLE 3

Temps fort départemental. Géographie CYCLE 3 Temps fort départemental Géographie CYCLE 3 Déroulement: 14h-17h 1. Chaque groupe assiste à un même atelier «construction d une séquence» durant 1h30 2. Intervention de l IEN Pause émargement 3. Apports

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Présentation de l application I Pad Saône en partenariat avec le Grand Chalon

Présentation de l application I Pad Saône en partenariat avec le Grand Chalon Présentation de l application I Pad de la ville de ChalonChalon-sursur-Saône Saône en partenariat avec le Grand Chalon Dossier de Presse Contact presse Pauline Blazy - AnneAnne-Camille Giumelli 03 85 90

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Mission d évaluation de la performance énergétique. sur le territoire de la COBAS

Mission d évaluation de la performance énergétique. sur le territoire de la COBAS Conférence de Presse jeudi 22 septembre Mission d évaluation de la performance énergétique sur le territoire de la COBAS Dans le cadre de sa compétence d aménagement du territoire, la Communauté d agglomération

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES «L IMAGE PROFESSIONNELLE DANS LA RECHERCHE D EMPLOI»

CAHIER DES CHARGES «L IMAGE PROFESSIONNELLE DANS LA RECHERCHE D EMPLOI» CAHIER DES CHARGES «L IMAGE PROFESSIONNELLE DANS LA RECHERCHE D EMPLOI» CONTEXTE Alors que les contrats en alternance constituent un bon moyen pour entrer et évoluer sur le marché de l emploi en suivant

Plus en détail

dossier de presse ******************************************************************************+ ( #

dossier de presse ******************************************************************************+ ( # v e n d r e d i 1 9 j a n v i e r 2 0 0 7 dossier de presse en présence de!"#$%&, vice-président du conseil général '( ) ******************************************************************************+

Plus en détail

dossier de presse Dernier-né de l Information Voyageurs : Un outil pour les non-voyants Mardi 19 avril 2011

dossier de presse Dernier-né de l Information Voyageurs : Un outil pour les non-voyants Mardi 19 avril 2011 dossier de presse Dernier-né de l Information Voyageurs : Un outil pour les non-voyants Mardi 19 avril 2011 Contact Presse : Cécile Richel Tél. 04 26 68 57 38 / 06 71 73 57 72 richel@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

APPROVISIONNEMENT EN CARBURANTS DES VEHICULES MUNICIPAUX. De la Ville de LA CHAPELLE ST MESMIN. Cahier des Clauses Techniques Particulières

APPROVISIONNEMENT EN CARBURANTS DES VEHICULES MUNICIPAUX. De la Ville de LA CHAPELLE ST MESMIN. Cahier des Clauses Techniques Particulières Ville de LA CHAPELLE SAINT MESMIN APPROVISIONNEMENT EN CARBURANTS DES VEHICULES MUNICIPAUX De la Ville de LA CHAPELLE ST MESMIN Marché à procédure adaptée de fournitures courantes et de services N 14/107

Plus en détail

Charte. Qualité et Service VOTRE SATISFACTION 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : Recherche et Information. Développement de Clientèle

Charte. Qualité et Service VOTRE SATISFACTION 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : Recherche et Information. Développement de Clientèle Charte Qualité et Service 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : VOTRE SATISFACTION TOUTES VOS SOLUTIONS D INFORMATION ET DE GESTION Recherche et Information Solution de Gestion Métier Gestion du Risque Développement

Plus en détail

ANNEXE I. Modalités de mise en place de l entretien professionnel pour les agents relevant de la fonction publique territoriale

ANNEXE I. Modalités de mise en place de l entretien professionnel pour les agents relevant de la fonction publique territoriale ANNEXE I Modalités de mise en place de l entretien professionnel pour les agents relevant de la fonction publique territoriale Le Département des Hauts-de-Seine substitue, à titre expérimental, au titre

Plus en détail

STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI

STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI Introduction L Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA) s associe

Plus en détail

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Dossier de presse Avril 2010 Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Lancement de TesterTout.com Agence Marketing Editrice du 1 er programme gratuit d envoi de cadeaux pour tous Contact Aurélien Deschodt

Plus en détail

Cahier des charges pour un appel à proposition de formation

Cahier des charges pour un appel à proposition de formation Cahier des charges pour un appel à proposition de formation INTITULE DE LA FORMATION : «Formation-action d acteur prévention PRAP (Prévention des Risques liés à l Activité Physique)» Région : NORD / PAS

Plus en détail

AtlantACT : Guichet unique / Plateforme d accompagnement

AtlantACT : Guichet unique / Plateforme d accompagnement Commission Arc Atlantique La plateforme de mise en œuvre de la Stratégie Atlantique: un InterACT + Atlantique «AtlantACT» Système: partir sur la base du programme européen «INTERACT» 1 et élargir à toutes

Plus en détail