CONVENTION «NÉGOCIATIONS FONCIÈRES»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONVENTION «NÉGOCIATIONS FONCIÈRES»"

Transcription

1

2 PROGRAMME PLURIANNUEL D'INTERVENTION DOCUMENT DE TRAVAIL CONVENTION «NÉGOCIATIONS FONCIÈRES» MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION-CADRE SIGNÉE LE 03 DÉCEMBRE 2009 Modalités de négociation, d acquisition, de portage et de gestion de biens ruraux 1

3 ENTRE L ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE POITOU CHARENTES, établissement public de l'état à caractère industriel et commercial, dont le siège est à Immeuble le Connétable, Boulevard Jeanne d'arc, POITIERS représenté par Monsieur Alain TOUBOL, son directeur général, nommé par arrêté ministériel du 22 septembre 2008 et agissant en vertu de la délibération du conseil d'administration n.. en date du, ET Ci-après dénommé l «EPF PC», d'une part, La SOCIÉTÉ D AMÉNAGEMENT FONCIER ET D ÉTABLISSEMENT RURAL POITOU CHARENTES, Société Anonyme au capital de , agréée conformément aux dispositions de l'article 15 de la loi d'orientation agricole du 5 août 1960 par arrêté interministériel du 12 juillet 1962 paru au JO du 3 août 1962, immatriculée au Registre du Commerce de Niort - SIRET , code APE 701 C - dont le siège social est 347, Avenue de Limoges BP NIORT CEDEX représentée par Monsieur Patrice COUTIN, Président Directeur Général, Ci-après dénommée la «SAFER», d'autre part. PRÉAMBULE Parmi ses missions, la SAFER peut apporter son concours aux collectivités territoriales et aux établissements publics qui leur sont rattachés pour la mise en œuvre d'opérations foncières (art. L et R du C.R.), notamment par la constitution de réserves favorisant les objectifs généraux d'aménagement agricole ou d'une manière plus générale, pour favoriser le développement rural ainsi que la protection des espaces naturels et de l'environnement. L EPF PC a pour mission d'intervenir en amont des projets des collectivités et de leurs groupements, en anticipant les acquisitions foncières nécessaires à leur réalisation. Soucieux de pouvoir collaborer ensemble, au service des projets des collectivités et de leurs groupements, l EPF PC et la SAFER ont signé le 03 décembre 2009 une convention-cadre définissant les objectifs généraux et les principes de leur partenariat pour ce qui est des actions et des projets à conduire ensemble sur le territoire d'intervention de la SAFER : l agriculture et l espace rural participent de la politique du développement durable conduite par les collectivités locales et de leurs groupements. Aussi, l EPF PC et la SAFER portent un regard convergent sur la nécessité de créer ou de maintenir, à travers une politique foncière efficace, les conditions d un aménagement de l espace rural et périurbain, qui permettent une agriculture économiquement forte, socialement viable et vivable, et écologiquement responsable ; dans un contexte global où, la valorisation et la pérennisation d une agriculture durable constituent un enjeu majeur, l EPF PC et la SAFER partagent l objectif de mettre en place ce partenariat permettant à travers les politiques d aménagement des collectivités et de leurs groupements, le développement de l'habitat, des activités économiques agricoles ou non, la protection des espaces naturels et des paysages et la réalisation d'équipements structurants ; l EPF PC et la SAFER vont œuvrer pour mettre en cohérence leurs démarches opérationnelles au regard des attentes et des besoins des collectivités territoriales et de leurs groupements dans l exercice de leurs compétences respectives. CECI EXPOSÉ, IL EST CONVENU ET ARRETÉ CE QUI SUIT : 2

4 ARTICLE 1. OBJET DE LA CONVENTION La présente convention «Négociations Foncières» a pour objet de préciser les conditions générales d'intervention de la SAFER dans l'un ou l'autre des processus proposés et de fixer les modalités de négociation, d'acquisition, de gestion par la SAFER et les conditions de rémunération correspondantes. Sa signature n altère pas la nécessité pour l'epf PC, en application du règlement des marchés de l EPF PC approuvé par délibération n CA du 2 février 2009, de soumettre certaines opérations rentrant dans son champ d application à appel d'offres ou à consultation. Il est convenu que la présente convention vaut proposition de la SAFER pour toutes les situations où l application des règles du code des marchés publics permettra de saisir directement la SAFER et plafond pour toutes les situations où la SAFER répondra à une consultation engagée par l EPF PC. Elle s articule autour de trois actions : la prestation de négociation foncière et de recueil de promesse de vente pour le compte de l EPF PC ; l'acquisition et le portage par la SAFER de réserves foncières pour le compte de l EPF PC ; la mise en gestion de biens agricoles portés par l'epf PC. Cette collaboration entre la SAFER et l EPF PC vise à permettre, lors de la négociation et de l'acquisition des emprises nécessaires aux projets portés par les collectivités et leurs groupements, de trouver et de proposer des solutions de compensation foncière. En œuvrant pour limiter l'impact foncier des aménagements, notamment sur les exploitations agricoles, ce partenariat contribuera au maintien de l'activité agricole et favorisera la constitution du portefeuille de foncier nécessaire au développement des collectivités et de leurs groupements dans les domaines : de l habitat, notamment du logement social ; du développement économique ; de la protection des espaces naturels et des paysages ; des équipements structurants. ARTICLE 2. CHAMP D APPLICATION La présente convention pourra s appliquer à tout bien rural, bâti ou non, situé sur l ensemble du territoire régional et dans le champ d'intervention de la SAFER. ARTICLE 3. PRINCIPES PRÉSIDANT À LA MISE EN ŒUVRE DES INTERVENTIONS DE LA SAFER ARTICLE 3.1. LA LETTRE DE COMMANDE Pour faire appel à la SAFER sur un projet, soit à l issue d une mise en concurrence, soit directement, l EPF PC adressera à la SAFER une lettre de commande précisant : la désignation du périmètre concerné (plan, désignation cadastrale, zonage PLU/POS, ) ; la nature de la prestation demandée (prestation de négociation et recueil de promesse de vente pour le compte de l'epf PC ; acquisition avec ou sans mise en réserves foncières) ; les délais d intervention de la SAFER ; le coût estimé du projet ;... À cet effet, L EPF PC fournira prioritairement sous forme numérisée tous les documents techniques dont il dispose et qui permettront à la SAFER d'avoir une meilleure approche des problèmes tels que les supports cadastraux, documents d urbanisme, études, planning d affectation des parcelles à un nouvel usage, estimation de France-Domaine si elle est connue, etc... 3

5 ARTICLE 3.2. LES ENGAGEMENTS DES PARTENAIRES Dès la signature et l'acceptation de la présente, la SAFER et l'epf PC s'obligent à une information réciproque et constante de tout élément ou toute démarche verbale et/ou écrite de la part de l'une ou l'autre des parties ou d un tiers, et ayant un rapport avec les opérations définies ci-dessus. Ils s'obligent en outre à tenir confidentiels les informations recueillies et les termes des négociations engagées auprès des propriétaires. Ils s'engagent également à maintenir en permanence les mentions de propriété et de droits d auteur figurant sur les fichiers et à respecter les obligations de discrétion, confidentialité et sécurité à l égard des informations qu ils contiennent. Dans le cadre de sa mission, la SAFER tiendra régulièrement informé l EPF PC et recueillera son avis chaque fois que nécessaire. Ainsi, préalablement à la signature par les propriétaires de toute promesse de vente pour le compte de l EPF PC et pour certaines promesses de vente SAFER pour nourrir une éventuelle réserve spécifique, la SAFER recueillera l accord écrit de l EPF PC (courrier, fax ou courriel) notamment, sur les conditions particulières et sur le prix (article 4.2 de la présente). L EPF PC informera chaque année la SAFER des conventions opérationnelles passées avec les collectivités ou leurs groupements et à lui fournir les périmètres d intervention correspondants. De façon réciproque, la SAFER communiquera à l EPF PC la liste des conventions de veille et d intervention foncières passées avec les collectivités de la région ou leurs groupements. ARTICLE 3.3. FIN D UN PROJET Chaque projet engagé ayant donné lieu à une lettre de commande, prendra fin : lorsque les missions confiées à la SAFER pour ce projet seront terminées ou que les biens mis en réserve pour ledit projet seront revendus par la SAFER ; et lorsque les comptes financiers afférents seront apurés conformément aux dispositions des présentes. ARTICLE 3.4. RENONCIATION À UN PROJET En cas d impossibilité technique ou administrative ou autre, dûment constatée par l une ou l autre des parties, il pourra être mis fin au projet, à charge pour la partie qui souhaite y mettre fin, de prévenir l autre de l arrêt des acquisitions, par courrier recommandé, trois mois à l avance. Il est alors procédé immédiatement à un constat contradictoire des prestations effectuées par la SAFER. Ce constat fait l objet de l'établissement d un procès-verbal, indiquant notamment le délai dans lequel elle doit remettre à l EPF PC, l'ensemble des pièces du dossier, dont il est dressé un inventaire. Le bilan financier de la mission confiée à la SAFER est également réalisé. ARTICLE 4. PRESTATION DE NÉGOCIATION FONCIÈRE ET DE RECUEIL DE PROMESSE DE VENTE POUR LE COMPTE DE L EPF PC ARTICLE 4.1. LA LETTRE DE COMMANDE L EPF PC peut confier par lettre de commande à la SAFER, les missions suivantes : négocier auprès des propriétaires les conditions de vente à l'epf PC de leurs biens situés dans le périmètre retenu ; conseiller l EPF PC sur le prix d achat qui peut être proposé et sur l indemnité éventuellement due aux locataires notamment au regard des protocoles établis par les chambres d agriculture ; recueillir, au nom de l EPF PC les promesses de vente, aux prix et conditions validés par l EPF PC et France-Domaine ; obtenir des fermiers ou autres occupants les engagements de libération des lieux dans des conditions et des délais compatibles avec les nécessités des aménagements ; 4

6 rechercher et proposer dans la mesure du possible, aux propriétaires et aux fermiers qui le souhaitent, des possibilités de compensation foncière ou de réinstallation ; transmettre à l EPF PC, les promesses de vente et autres engagements recueillis ; assister l EPF PC jusqu à la signature de l acte authentique afin de prévenir toute difficulté provenant des propriétaires ou des occupants. Il est rappelé qu'en application des dispositions figurant dans le décret du 14 mars 1986, les acquisitions effectuées par l EPF PC sont obligatoirement réalisées à un prix inférieur ou égal à celui estimé par France-Domaine ou le cas échéant, fixé par le juge de l expropriation. La SAFER veillera donc lors des négociations à s'assurer du respect de cette obligation quant aux montants proposés. ARTICLE 4.2. PROCÉDURE DE VALIDATION Pour toute validation d un projet d acquisition amiable d un bien par l EPF PC, la SAFER lui adressera un projet de promesse de vente, précisant notamment : la désignation cadastrale, la superficie et la nature réelle et détaillée du sol et du bâti vendus ; les servitudes éventuelles grevant le bien ; la décomposition du prix de vente et des frais (prix principal, indemnités éventuelles, honoraires SAFER, et tout autre frais, ) ; les dispositions particulières prévues ; Dés réception, l EPF PC disposera d un délai maximum d un mois pour indiquer par courrier, fax ou courriel à la SAFER sa décision quant à la validation de ladite promesse de vente. ARTICLE 4.3. PROCÉDURE DE SIGNATURE DE L ACTE AUTHENTIQUE Dès accord de l EPF PC sur les conditions de vente, la SAFER fait procéder à la signature de la promesse par les propriétaires. La SAFER transmet alors la promesse à l'epf PC pour acceptation et enregistrement, après s'être assurée que la date prévisionnelle de signature de l acte authentique est postérieure d au moins 2 mois à la date de cet envoi. L'EPF PC procède à la levée d option et adresse les pièces au notaire chargé de la rédaction de l acte authentique. L EPF PC et la SAFER lorsqu elle souhaite intervenir sur le projet d acte, s attachent à ce que toute observation sur ledit projet d acte, qu elle qu en soit la nature, soit adressée au notaire rédacteur, au plus tard deux semaines avant la date de signature de l acte authentique. ARTICLE 4.4. PROCÉDURE DE PAIEMENT DU PRIX Il est précisé, qu'en raison des règles comptables, l EPF PC n est pas autorisé à verser le prix lors de la signature de l acte authentique. L EPF PC se libèrera entre les mains du notaire de l'ensemble des sommes dues dans un délai maximum de 10 jours à compter de : la date de délivrance par le notaire rédacteur d une copie sur libre dudit acte accompagnée d une attestation signée par lui, disposant qu il s engage sous sa responsabilité à la purge de tous privilèges, hypothèques ou saisies pouvant grever l immeuble (articles L du code général de la propriété des personnes publiques et L 10 du code du domaine de l État ; ou de la date de notification par le notaire à l EPF PC du retour des hypothèques. La SAFER informera donc les vendeurs de ces règles comptables et qu un délai minimum d un mois est nécessaire entre le jour de la signature de l acte et le versement en la comptabilité du notaire rédacteur, du prix de la transaction. En conséquence, la SAFER ne prendra aucun engagement de limite de paiement auprès des vendeurs et n infligera pas de ce fait d intérêts de retard à l EPF PC. 5

7 ARTICLE 4.5. RÉMUNÉRATION DE LA SAFER ET MODALITÉS DE PAIEMENT Prestation de négociation foncière En rémunération de la prestation de négociation foncière, l EPF PC versera à la SAFER des frais d'intervention calculés sur le total des sommes dues aux propriétaires (prix, indemnités principales et accessoires, de remploi, etc...) et aux fermiers ou occupants pour l'appropriation des immeubles et leur libération. Ces frais s'appliqueront selon le barème suivant : - 6,5 % Hors taxes pour la tranche de 0 à ; - 5,5 % Hors taxes pour la tranche de à ; - 4,5 % Hors taxes pour la tranche de à ; - 3,5 % Hors taxes pour la tranche supérieure à La rémunération concernant un même acte authentique ne pourra pas être inférieure à un seuil fixé à 500 Hors Taxes. Chaque signature d un acte authentique fera l'objet d'une facturation distincte. Les honoraires de la SAFER sont exigibles dès la signature de l acte authentique sur facturation. Le délai maximum de règlement est fixé à trente jours à compter de la date de réception de la facture par l EPF PC. Dans le cas où la libération des biens n interviendrait pas dans les conditions prévues par la promesse de vente négociée par la SAFER et ayant par la suite donné lieu à acte de vente rémunéré comme ci-dessus, la SAFER reprendra sans surcoût les négociations dans l objectif d obtenir cette libération. Dans le cas où l issue apparaîtrait impossible hors la voie judiciaire, la SAFER conseillera l EPF PC pour la mise en œuvre de cette procédure conduite par ce dernier Cas particulier de biens acquis par la SAFER permettant de réaliser des compensations foncières Dans le cas particulier de l'acquisition d'un bien, stocké par la SAFER et qui permet de réaliser une compensation foncière au profit d un propriétaire ou d un exploitant cédant des parcelles à l 'EPF PC, ce dernier s'engage à prendre à sa charge et sur justificatifs le montant TTC des coûts : de portage au taux de 7,2 % annuel calculés par jour plein, du jour de l'acquisition de l'immeuble au jour de la revente sur la base de la valeur en principal de la quote-part du lot constitutif de la compensation foncière ; d'intervention de la SAFER PC sur la base de 10 % (acquisition amiable) ou 15 % (acquisition par préemption) de la valeur en principal de la quote-part du lot constitutif de la compensation foncière. Les honoraires de la SAFER sont exigibles dès la signature de l acte authentique sur facturation. Le délai maximum de règlement est fixé à trente jours à compter de la date de réception de la facture par l EPF PC Cas spécifique des procédures d expropriation Dans le cas où les négociations amiables de la SAFER s'avèreraient infructueuses, l EPF PC peut proposer à la collectivité d engager une procédure d'expropriation. Dans ce cas, la SAFER fournira les éléments nécessaires à la constitution du dossier d expropriation (courriers, références de prix, plans...). La rémunération de la SAFER sera alors de 200,00 HT par compte de propriété. Ce montant correspond à la fourniture par la SAFER des éléments développés dans les négociations préalables à la procédure d expropriation. La SAFER transmettra alors à l EPF les offres faites, les prétentions des intéressés et les motifs de leur refus 6

8 Dans ce cas, l EPF PC règlera cette rémunération à la SAFER, sur présentation de factures établies par la SAFER, dès le dépôt du dossier de DUP en préfecture. Le délai maximum de règlement est fixé à trente jours à compter de la date de réception de la facture par l EPF PC. ARTICLE 5. ACQUISITION PAR LA SAFER POUR LE COMPTE DE L'EPF PC Dans certains cas particuliers, notamment lors de préemption ou très exceptionnellement à l'amiable, l'epf PC pourra demander à la SAFER d'acquérir et éventuellement de mettre en réserve des biens pour son compte, dans le respect des procédures propres à la SAFER. ARTICLE 5.1. MODALITÉS D'ACQUISITION Cas des acquisitions amiables Pour toute mise en réserve pour le compte de l EPF PC de biens immobiliers au titre de la présente convention, la SAFER doit obtenir l'accord préalable de l EPF PC au moyen d une décision écrite (courrier, fax ou courriel), spécialement sur le prix d acquisition et les dispositions particulières. La mise en réserve est constatée au jour de la signature de l acte d acquisition par la SAFER. Lors de l'acquisition, la SAFER devra impérativement s'assurer que la date à laquelle le bien sera libre de toute location ou occupation est compatible avec le projet poursuivi par l EPF PC. Par ailleurs, la SAFER privilégiera pour réaliser l'opération de se substituer l'epf PC, conformément dispositions de l'article L du Code Rural Cas des acquisitions par préemption de la SAFER Pour tout projet de vente notifié à la SAFER situé dans un périmètre d'intervention identifié et objet d'une lettre de commande, celle-ci le transmet à l'epf PC immédiatement après réception. L EPF PC étudiera alors l intérêt d une demande de préemption à la SAFER au regard notamment du projet poursuivi par la collectivité et des possibilités de motivation offertes à la SAFER. Dans les 15 jours maximum suivant la réception de l information, l EPF PC fera savoir à la SAFER s il entend la solliciter pour une enquête en vue d une intervention par préemption. Au-delà de ce délai, la SAFER considéra que l EPF PC ne demande pas une intervention par préemption. Lors de sa demande à la SAFER, l EPF PC précise alors s il s agit d une préemption simple ou s il sollicite une préemption assortie d une demande de révision de prix. Cette disposition est possible lorsque l estimation effectuée par France-Domaine permet de soutenir que le prix proposé est exagéré. Dans l hypothèse d une préemption avec révision de prix n ayant pas fait l objet d un retrait de vente de la part du vendeur, l EPF PC s engage à réaliser l acquisition sur la base : du prix indiqué dans l acte de préemption, ou du prix fixé par le juge du TGI en cas de recours du vendeur. Dans l hypothèse d une préemption au prix notifié, l EPF PC s engage au rachat du bien sur la base du calcul du prix de revient de la SAFER défini à l article 5.5 de la présente. En tout état de cause, l EPF PC motivera sa demande d intervention par préemption et s assurera de proposer à la SAFER un projet conforme à l un ou plusieurs objectifs définis par la Loi d Orientation Agricole du 9 juillet 1999 (article L du Code Rural), rappelés ciaprès : 1. l installation, la réinstallation ou le maintien des agriculteurs 2. l agrandissement et l amélioration de la répartition parcellaire des exploitations existantes conformément à l article L du C.R.; 7

9 3. la préservation de l équilibre des exploitations lorsqu il est compromis par l emprise de travaux d intérêt public ; 4. la sauvegarde du caractère familial de l exploitation ; 5. la lutte contre la spéculation foncière ; 6. la conservation d exploitations viables existantes lorsqu elle est compromise par la cession séparée des terres et de bâtiments d habitation ou d exploitation ; 7. la mise en valeur et la protection de la forêt ainsi que l amélioration des structures sylvicoles dans le cadre des conventions passées avec l'état en application de l article L du Code Forestier ; 8. la réalisation des projets de mise en valeur des paysages et de protection de l environnement approuvés par l'état ou les collectivités locales et leurs établissements publics (avec l accord préalable de la DIREN) ; 9. dans les conditions prévues par le chapitre III du titre IV du livre Ier du Code de l'urbanisme, la protection et la mise en valeur des espaces agricoles et naturels périurbains (périmètres non encore définis dans la Région Poitou-Charentes). La décision de préemption ne sera définitive qu après l avis favorable des instances consultatives de la SAFER et l accord des deux commissaires du gouvernement représentant le Ministère de l Agriculture et le Ministère des Finances. Dès réception de la décision de non préemption ou du retrait de vente, la SAFER établit une facture conformément aux dispositions prévues à l article Le délai maximum de règlement est fixé à trente jours à compter de la date de réception de la facture par EPF PC. ARTICLE 5.2. DURÉE DU PORTAGE PAR LA SAFER De manière générale, la SAFER n'a pas à assurer le portage de biens pour le compte de l'epf PC. Sauf exceptions et cas particuliers indépendants de sa volonté, la SAFER s attachera à ce que la revente à l'epf PC des biens acquis intervienne dans la mesure du possible dans le mois suivant l'acte d'acquisition par elle même. En tout état de cause, le délai de détention par la SAFER sera inférieur à cinq ans en application de l article L du Code Rural. ARTICLE 5.3. GESTION TEMPORAIRE DES PROPRIÉTÉS ACQUISES PAR LA SAFER POUR LE COMPTE DE L'EPF PC Compte tenu du choix de privilégier la procédure de substitution et de limiter le portage par la SAFER, le recours à cette disposition sera exceptionnel et fera au préalable l'objet d'une validation écrite (courrier, fax ou courriel) de l'epf PC. Dans ce cas, et uniquement pour ces biens préalablement identifiés, la SAFER s'engage à maintenir les réserves foncières en bon état d'entretien et perçoit les éventuels produits d'exploitation. Elle s acquitte des impôts fonciers, taxes et cotisations foncières diverses. Elle est autorisée à consentir à cet effet les conventions d occupation précaire et provisoire nécessaires, lesquelles ne sont pas soumises aux règles résultant du statut des baux ruraux en ce qui concerne la durée, le renouvellement et le droit de préemption (article L du Code Rural). Elle s assurera que les biens seront libres de toute occupation ou location lors de la revente à l'epf PC. Préalablement à tous travaux et dépenses d entretien exceptionnels ou particuliers concernant les biens mis en réserve, notamment les biens bâtis, la SAFER devra obtenir l accord écrit de l EPF PC. ARTICLE 5.4. REVENTE DES BIENS ACQUIS PAR LA SAFER Il est rappelé que la SAFER s attachera à ce que la revente à l'epf PC des biens acquis intervienne dans la mesure du possible dans le mois suivant l'acte d'acquisition par elle même. 8

10 L'EPF PC indique par ailleurs que, bien que l'intervention de la SAFER s'inscrive dans le cadre d'un partenariat privilégié, toute candidature de l'epf PC sera examinée dans le respect du cadre légal et réglementaire qui s applique à toutes les attributions des «SAFER» : publicité légale ; avis des instances consultatives de la SAFER ; Accord des commissaires du gouvernement. ARTICLE 5.5. CALCUL DES HONORAIRES ET DU PRIX DE RÉTROCESSION Il est rappelé qu'en application des dispositions des articles 3 et 9 du décret du 14 mars 1986, les acquisitions effectuées par l EPF PC sont obligatoirement réalisées à un prix du principal inférieur ou égal à l'estimation réalisée par France-Domaine ou le cas échéant, par le juge de l expropriation. En tout état de cause, le prix de revente par la SAFER devra respecter cette obligation. Par ailleurs, de manière générale, dans un souci de limiter la hausse artificielle des prix de référence, le montant de la revente figurant dans l acte distinguera : le prix principal d acquisition du bien ; les autres éléments majorant le prix Cas général : acquisition avec substitution de l'epf PC Lorsque la SAFER se substitue l'epf PC pour réaliser la cession de tout ou partie d un bien rural dont elle a négocié l acquisition, elle facture une rémunération pour sa prestation, appelée «charges accessoires», qui s élève à 10 % HT (sans pouvoir être inférieur à 500,00 HT) du montant total des sommes dues aux propriétaires (prix, indemnités principales et accessoires, de remploi, etc...). L'EPF PC s'engage à régler cette rémunération à la SAFER, dans les trente jours maximum à compter du jour de la date de signature de l acte authentique Cas particulier des acquisitions amiables réalisées par la SAFER Le prix de rétrocession de chaque bien acquis à l'amiable par la SAFER ainsi mis en réserve, est égal au total des éléments ci-après présentés : A. Prix principal d'acquisition (PPA), B. Frais d'acquisition (FA) comprenant les frais d'actes notariés sur la base du barème «Langloÿs», publication, géomètre, cadastre, etc. ; C. Frais d'intervention de la SAFER dus au titre des prestations d acquisitions réalisées dans le cadre de la présente convention correspondent à un taux de 10 % HT appliqués au total des valeurs A et B ci-dessus, (avec un minimum de 500,00 HT par acte) pour les acquisitions amiables et les échanges ; D. Frais financiers de stockage engagés par la SAFER : 7,2 % l an En cas de préfinancement total ou partiel par l EPF PC, les sommes versées viendront en déduction au prorata temporis, de la base supportant des frais financiers de stockage ; Cas des acquisitions par préemption Le prix de revient de chaque bien acquis par préemption par la SAFER ainsi mis en réserve, est égal au total des éléments ci-après présentés : A. Prix principal d'acquisition (PPA), B. Frais d'acquisition (FA) comprenant les frais d'actes notariés base du barème «Langloÿs», publication, géomètre, cadastre, etc.... ; C. Frais d'intervention de la SAFER dus au titre des prestations d acquisitions réalisées dans le cadre de la présente convention correspondent à un taux de 15 % 9

11 HT appliqués au total des valeurs A et B ci-dessus, avec un minimum de 500,00 HT par acte ; D. Frais financiers de stockage engagés par la SAFER : 7,2 % l an En cas de préfinancement total ou partiel par l EPF PC, les sommes versées viendront en déduction au prorata temporis, de la base supportant des frais financiers de stockage ; Demandes d intervention par préemption Pour toute enquête préalable à une demande d intervention par préemption ne se traduisant pas effectivement par une préemption (non accord des instances de la SAFER ou des Commissaires du Gouvernement ; ou retrait de vente), la SAFER perçoit des frais de constitution du dossier, fixés à : 318,53 HT pour les dossiers de préemption simple ; 513,33 HT pour les dossiers de préemption avec demande de révision du prix Négociation de conventions d indemnisation En rémunération d'éventuelles prestations de négociation d'indemnisation de quelque nature qu'elles soient, avec les propriétaires et/ou les exploitants, l'epf PC versera à la SAFER des honoraires de négociation calculés sur le total des sommes dues selon le barème établi à l'article de la présente convention. ARTICLE 5.6 PROCÉDURE DE PAIEMENT DES HONORAIRES ET DU PRIX Paiement des honoraires L EPF PC règle à la SAFER les sommes dues (honoraires dans les cas de prestations ou charges accessoires dans les cas de substitution), dans un délai maximum de 30 jours, dès enregistrement et publication de l'acte opérant transfert de propriété et, sur présentation des factures. À défaut de règlement dans ce délai, les sommes dues porteraient intérêt au taux des intérêts moratoires référent au taux BCE (taux marginal de la BCE + 7 %). Les règlements seront effectués par virement au compte bancaire de la SAFER Poitou- Charentes, ouvert à la Caisse Régionale du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres au n Paiement du prix au notaire Il est rappelé, qu'en raison des règles comptables, l EPF PC n est pas autorisé à verser le prix lors de la signature de l acte authentique. L EPF PC se libèrera entre les mains du notaire de l'ensemble des sommes dues dans délai maximum de 10 jours à compter de : la date de délivrance par le notaire rédacteur de la copie de l'acte authentique et de l attestation notarié mentionnée ci-dessus ; ou de la date de notification par le notaire à l EPF PC du retour des hypothèques. La SAFER est informée de l existence de ce délai entre le jour de la signature de l acte et le versement en la comptabilité du notaire rédacteur, du prix de la transaction. En conséquence, la SAFER ne prendra aucun engagement de limite de paiement et n infligera pas de ce fait d intérêts de retard à l EPF PC. ARTICLE 5.7. GARANTIE DE BONNE FIN Pour tous les biens mis en réserve par la SAFER pour le compte et avec l accord de l'epf PC, ce dernier s'engage à les acquérir selon l'échéancier prévu à l'article 5.2. et selon les dispositions financières prévues à l'article 5.5. de la présente. 10

12 En tout état de cause, un an avant l'expiration du délai maximum de 5 ans de détention prévu à l article L du Code, la SAFER informera par lettre recommandée avec accusé de réception l EPF PC de l urgence de la revente des biens. L EPF PC s engage alors à proposer à la SAFER une solution de revente dans les trois mois garantissant à la SAFER le paiement du prix de revient. À défaut de proposition de l EPF PC la SAFER procédera, sans l'accord de l EPF PC à l attribution des biens à toute personne physique ou morale choisie selon sa procédure réglementaire. Dans ce cas, l EPF PC s oblige à garantir à la SAFER le prix de rétrocession dans les conditions fixées aux articles et de cette convention, par le versement, si nécessaire, d une indemnité compensatrice couvrant l écart entre le prix effectif de revente et le prix de rétrocession tel que défini à l article 5-5. ARTICLE 6. PRESTATION DE GESTION DES RÉSERVES FONCIÈRES DE L EPF PC L'EPF PC peut confier à la SAFER la gestion des biens acquis et mis en réserve. La Convention de Mise à Disposition (CMD), régie par les articles L et L du Code Rural, précisera les modalités techniques de gestion. La SAFER restituera à l EPF 70 % du montant des fermages perçus. ARTICLE 7. SUIVI-ÉVALUATION DU PARTENARIAT Conformément aux dispositions prévues à l'article 7 de la convention-cadre signée par l'epf PC et la SAFER, le comité de suivi du partenariat qui se réunira au moins une fois par an s'attachera notamment à : évaluer l'état d'avancement de la présente convention ; évaluer le respect par les opérations proposées, des objectifs et des principes énoncés dans la convention ; améliorer la coordination des différents acteurs concernés ; proposer les évolutions souhaitables du contenu des missions ; proposer la poursuite ou non de la présente convention par avenant à l'issue de chacune des phases d'intervention de l'epf PC. ARTICLE 8. INDEXATION DES RÉMUNÉRATIONS Les rémunérations forfaitaires visées aux articles et feront l objet d une révision au premier janvier de chaque année, en fonction de l indice INSEE national des prix des «autres services», la référence de base étant l indice au 01/01/2010 qui est de 132,14 (indice 100 en 1998) la première révision étant fixée au premier janvier 2011 en fonction du nouvel indice. Les autres rémunérations ne pourront être modifiées que dans le cadre d un avenant à la présente. ARTICLE 9. ENTRÉE EN VIGUEUR ET DURÉE DE LA CONVENTION La présente convention est établie pour une durée de quatre ans et prendra fin le 31/12/2013. Elle entrera en application après signature par les parties, dès son approbation par les Commissaires du Gouvernement de la SAFER. 11

13 ARTICLE 10. DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES Conformément au paragraphe II 2ème et 3ème paragraphes de l'article R du Code Rural, la SAFER a justifié auprès de l EPF PC avoir souscrit : une garantie financière forfaitaire d'un montant de résultant d'un engagement de caution fourni par la Caisse Régionale de Crédit Agricole de Charente-Maritime Deux-Sèvres à échéance du 31 juillet 2010 et renouvelable annuellement. une assurance contre les conséquences pécuniaires de sa responsabilité civile professionnelle suivant le contrat N à effet à compter du 1er janvier 2000, souscrite auprès de la Société GROUPAMA. ARTICLE 11. DÉNONCIATION DE LA PRÉSENTE CONVENTION Dans l'hypothèse d une demande de résiliation, il est procédé immédiatement à un constat contradictoire des prestations effectuées par la SAFER. Ce constat fait l objet de l'établissement d un procès-verbal reprenant pour chacune des opérations en cours, l'ensemble des actions qui ont été conduites, un bilan financier et un échéancier des actions devant être menées. ARTICLE 12. MODIFICATION DE LA CONVENTION Toute modification de la présente convention sera réalisée par voie d avenant, et préalablement soumis à l approbation des conseils d administration de la SAFER et de l EPF PC. ARTICLE 13. DIFFICULTÉS D'APPLICATION CONTENTIEUX Toute difficulté d'application de la présente convention fera l'objet d'un examen entre les parties. A l occasion de toute contestation ou tout litige relatif à l'interprétation ou à l application de la présente convention, les parties s engagent à rechercher un accord amiable. Si un tel accord ne peut être trouvé, le litige sera porté devant la juridiction compétente. FAIT EN QUATRE EXEMPLAIRES à., le La SAFER de Poitou-Charentes L'Établissement Public Foncier de Poitou-Charentes Patrice COUTIN Président Directeur Général Alain TOUBOL Directeur Général Avis préalable favorable du Contrôleur Général Économique et Financier, Jacques CLAUDÉ N.. en date du... 12

CONVENTION RELATIVE à la CONSTITUTION DE RESERVE FONCIERE pour la réalisation de la 2 e tranche de la DEVIATION de MELLE

CONVENTION RELATIVE à la CONSTITUTION DE RESERVE FONCIERE pour la réalisation de la 2 e tranche de la DEVIATION de MELLE CONVENTION RELATIVE à la CONSTITUTION DE RESERVE FONCIERE pour la réalisation de la 2 e tranche de la DEVIATION de MELLE ANNEXE 1 PROJET ENTRE : Le DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES, dont le siège social est

Plus en détail

Approbation de la convention tripartite à conclure avec la commune de Nueil Les Aubiers et la SAFER Poitou-Charentes

Approbation de la convention tripartite à conclure avec la commune de Nueil Les Aubiers et la SAFER Poitou-Charentes Établissement Public Foncier de Poitou-Charentes Conseil d administration Séance du mardi 1 er octobre 2013 Délibération n CA-2013-28 Approbation de la convention-projet relative à la maîtrise du foncier

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER CONVENTION DE PORTAGE FONCIER ---------------------------- Entre LE CONSEIL GENERAL DES D YVELINES, ayant son siège à l Hôtel du Département 2 Place André Mignot 78012 VERSAILLES CEDEX Représenté par son

Plus en détail

Il a été convenu une convention opérationnelle d intervention foncière. Préambule

Il a été convenu une convention opérationnelle d intervention foncière. Préambule CONVENTION D INTERVENTION ET DE PORTAGE FONCIER Commune de Opération Axe : Durée : ans - Remboursement : Convention pré-opérationnelle de maîtrise foncière Dossier ENTRE : ET : L Etablissement Public Foncier

Plus en détail

PROGRAMME PLURIANNUEL D'INTERVENTION 2009-2013 PROJET

PROGRAMME PLURIANNUEL D'INTERVENTION 2009-2013 PROJET PROGRAMME PLURIANNUEL D'INTERVENTION 2009-2013 PROJET CONVENTION DE PROJET EN APPLICATION DE LA CONVENTION CADRE N CC 17-09 - 001 «ZAC MULTI SITES DE LA GARE» COMMUNE DE DOMPIERRE- SUR- MER ENTRE LA COMMUNAUTÉ

Plus en détail

IL EST EXPOSE CE QUI SUIT :

IL EST EXPOSE CE QUI SUIT : CONVENTION POUR PORTAGE FONCIER ENTRE : L Etablissement Public Foncier du Bas-Rhin (SIRET 507 679 033 00013), Représenté par son Directeur, M. Benoît GAUGLER, dûment habilité à cet effet par délibération

Plus en détail

ZAC DU MOULIN BOISSEAU COMMUNE DE CARQUEFOU. Annexe 5 : Clauses anti-spéculatives

ZAC DU MOULIN BOISSEAU COMMUNE DE CARQUEFOU. Annexe 5 : Clauses anti-spéculatives ZAC DU MOULIN BOISSEAU COMMUNE DE CARQUEFOU Annexe 5 : Clauses anti-spéculatives 1 VENTE FONCIERE EN ZAC POUR UN PROGRAMME ABORDABLE EN P ROMOTION Clause anti-spéculative À insérer dans les CCCT, compromis

Plus en détail

1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE

1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE 1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE Références juridiques : La promotion immobilière est régie par la loi n 90-17 du 26 février 1990, portant refonte de la législation

Plus en détail

MODE D EMPLOI ACHAT IMMOBILIER. Conseils aux acquéreurs : Faciliter l acquisition de votre bien immobilier

MODE D EMPLOI ACHAT IMMOBILIER. Conseils aux acquéreurs : Faciliter l acquisition de votre bien immobilier MODE D EMPLOI ACHAT IMMOBILIER Conseils aux acquéreurs : Faciliter l acquisition de votre bien immobilier Quels sont mes interlocuteurs? L agent immobilier La profession est réglementée. Elle nécessite

Plus en détail

PROJET. Entre : Ci-après désigné «L EPF» ou «L EPF du Val d Oise» d une part,

PROJET. Entre : Ci-après désigné «L EPF» ou «L EPF du Val d Oise» d une part, PROJET CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPF DU VAL D OISE EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES Entre : L Etablissement Public Foncier

Plus en détail

PROGRAMME PLURIANNUEL D'INTERVENTION 2009-2013 CONVENTION PROJET MAÎTRISE FONCIÈRE DE LA FRICHE «MATHÉ» N CP 79-12 -...

PROGRAMME PLURIANNUEL D'INTERVENTION 2009-2013 CONVENTION PROJET MAÎTRISE FONCIÈRE DE LA FRICHE «MATHÉ» N CP 79-12 -... PROGRAMME PLURIANNUEL D'INTERVENTION 2009-2013 DOCUMENT DE TRAVAIL CONVENTION PROJET MAÎTRISE FONCIÈRE DE LA FRICHE «MATHÉ» N CP 79-12 -... ENTRE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE NIORT ET L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Achat immobilier Mode d emploi

Achat immobilier Mode d emploi Achat immobilier Mode d emploi Acheter un bien immobilier relève souvent du parcours du combattant. Quelles précautions prendre? Rencontrez votre notaire en amont de votre projet et surtout, ne signez

Plus en détail

CLAUSES GÉNÉRALES PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE DE VILLE ARTICLE 1 - ACQUISITIONS. 1.1 - Cadre de l intervention de l EPF Normandie

CLAUSES GÉNÉRALES PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE DE VILLE ARTICLE 1 - ACQUISITIONS. 1.1 - Cadre de l intervention de l EPF Normandie PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE DE VILLE CLAUSES GÉNÉRALES ARTICLE 1 - ACQUISITIONS 1.1 - Cadre de l intervention de l EPF Normandie Dans le cadre du Programme d Action Foncière, l'établissement Public Foncier

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL COMMUNE DE... Textes législatifs CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l article L5211-4-2

Plus en détail

Actualités. Les taux immobiliers à leur plus bas historique. Le droit de préemption des S.A.F.E.R.

Actualités. Les taux immobiliers à leur plus bas historique. Le droit de préemption des S.A.F.E.R. Actualités Les taux immobiliers à leur plus bas historique Le droit de préemption des S.A.F.E.R. Bail d habitation : Si vous ne chauffez pas vos locataires, il vous en coûtera Les taux immobiliers à leur

Plus en détail

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00 MISE EN ŒUVRE D UN DISPOSITIF REGIONAL D AIDE AU PORTAGE FONCIER ET IMMOBILIER DESTINÉ À DES OPERATIONS DE LOGEMENT SOCIAL EN POITOU-CHARENTES CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER AGENCE FONCIÈRE DE LOIRE-ATLANTIQUE COMMUNE / EPCI DE.

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER AGENCE FONCIÈRE DE LOIRE-ATLANTIQUE COMMUNE / EPCI DE. CONVENTION DE PORTAGE FONCIER AGENCE FONCIÈRE DE LOIRE-ATLANTIQUE COMMUNE / EPCI DE. 1 / 10 ENTRE : L AGENCE FONCIERE DE LOIRE-ATLANTIQUE, Etablissement Public à caractère industriel et commercial dont

Plus en détail

Vente immobilière Mode d emploi

Vente immobilière Mode d emploi Vente immobilière Mode d emploi Quels documents dois-je fournir? Dès qu un accord est trouvé avec l acquéreur, je remets au notaire Les documents portant sur ma situation personnelle Si je suis un particulier

Plus en détail

PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE

PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE Inscrit au Registre des Mandats de location sous le numéro : PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE Au Profit de : L'AGENCE IMMOBILIERE «OPEN IMMOBILIER» Carte professionnelle N 2010 140 G délivrée

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L ISERE REGLEMENT DE CONSULTATION CONCERNANT LA VENTE D UN BIEN IMMOBILIER SITUE 4-16 RUE LEON ET JOANNY TARDY - 38 500 VOIRON

DEPARTEMENT DE L ISERE REGLEMENT DE CONSULTATION CONCERNANT LA VENTE D UN BIEN IMMOBILIER SITUE 4-16 RUE LEON ET JOANNY TARDY - 38 500 VOIRON DIM/BDE/2015/09 DEPARTEMENT DE L ISERE REGLEMENT DE CONSULTATION CONCERNANT LA VENTE D UN BIEN IMMOBILIER SITUE 4-16 RUE LEON ET JOANNY TARDY - 38 500 VOIRON Consultation organisée par : Le Département

Plus en détail

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement ZAC et Lotissement - Version 1 - Juin 2012 Zone d Aménagement Concerté et Lotissement Définition générale : Il existe deux procédures différentes permettant de réaliser une opération d aménagement : la

Plus en détail

Marché public. Représentant légal du Département :Monsieur le président du Conseil général. Comptable assignataire : Monsieur le payeur départemental

Marché public. Représentant légal du Département :Monsieur le président du Conseil général. Comptable assignataire : Monsieur le payeur départemental Marché public Représentant légal du Département :Monsieur le président du Conseil général Comptable assignataire : Monsieur le payeur départemental Code nomenclature : 67.05 Marché n 08 MPA. ENTRE: Le

Plus en détail

L agriculture. Le développement rural. L environnement et les paysages

L agriculture. Le développement rural. L environnement et les paysages Les 3 missions des Safer article L 141-1 du code Rural L agriculture Le développement rural L environnement et les paysages 1 La mise en œuvre des stratégies foncières Les outils de la SAFER au service

Plus en détail

CENTRE SOCIAL CONVENTION FINANCIERE 1 er TRIMESTRE 2005 TITRE I OBLIGATIONS DE LA COMMUNE TITRE II OBLIGATIONS DU CENTRE SOCIAL

CENTRE SOCIAL CONVENTION FINANCIERE 1 er TRIMESTRE 2005 TITRE I OBLIGATIONS DE LA COMMUNE TITRE II OBLIGATIONS DU CENTRE SOCIAL CENTRE SOCIAL CONVENTION FINANCIERE 1 er TRIMESTRE 2005 PREAMBULE TITRE I OBLIGATIONS DE LA COMMUNE TITRE II OBLIGATIONS DU CENTRE SOCIAL TITRE III DISPOSITIONS DIVERSES 1/9 ENTRE LES SOUSSIGNES - La Ville

Plus en détail

Effectif de la Société à la date de dépôt du dossier complet de demande d aide :

Effectif de la Société à la date de dépôt du dossier complet de demande d aide : AIDE A L INVESTISSEMENT DES PME CONVENTION ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES YVELINES ET LA SOCIETE XXX EN APPLICATION DE L ARTICLE L1511-5 DU CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Date de réception

Plus en détail

RESIDENCE. La Passerelle MANDAT DE GESTION

RESIDENCE. La Passerelle MANDAT DE GESTION RESIDENCE La Passerelle MANDAT DE GESTION MANDAT DE GÉRANCE N (Articles 1984 et suivants du Code civil, loi n 70-9 du 2 janvier 1970 et décret d'application n 72-678 du 20 juillet 1972) ENTRE LES SOUSSIGNÉS,

Plus en détail

Article 4. - Garantie concernant la régularité des documents et actes sociaux

Article 4. - Garantie concernant la régularité des documents et actes sociaux CONVENTION DE VENTE D'ACTIONS ENTRE LES SOUSSIGNES 1.* Ci-après dénommé*s invariablement : «le cédant ou le vendeur». 2.* Ci-après dénommé*s invariablement : «le cessionnaire ou l'acquéreur». IL EST CONVENU

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 14 DECEMBRE 2012.

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 14 DECEMBRE 2012. COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 14 DECEMBRE 2012. I DEMANDE D ADHESION A L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DU BAS-RHIN POUR LA COMMUNE DE LA WALCK 1.Présentation de l Établissement Public

Plus en détail

CONVENTION DE SUBVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE, GRENOBLE-ALPES METROPOLE

CONVENTION DE SUBVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE, GRENOBLE-ALPES METROPOLE CONVENTION DE SUBVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE, GRENOBLE-ALPES METROPOLE ET L ASSOCIATION POUR UN CONSERVATOIRE DE L INFORMATIQUE ET DE LA TELEMATIQUE (ACONIT) ENTRE Le DÉPARTEMENT DE L ISÈRE

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH ENTRE LES SOUSSIGNES La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), 19 rue Georges Braque

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER VILLE DE SAINT-BRIEUC / SAINT-BRIEUC AGGLOMERATION OPERATION RUE DU GOELO NOTE DE SYNTHESE. Mesdames, Messieurs,

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER VILLE DE SAINT-BRIEUC / SAINT-BRIEUC AGGLOMERATION OPERATION RUE DU GOELO NOTE DE SYNTHESE. Mesdames, Messieurs, Ville de SAINT-BRIEUC ------------------------------- Conseil Municipal ---------------------- Séance du 29 septembre 2009 ----------------- Rapporteur : Mme DIOURON ----------------- N 10 CONVENTION DE

Plus en détail

PROTOCOLE D'EVICTION AMIABLE

PROTOCOLE D'EVICTION AMIABLE PROTOCOLE D'EVICTION AMIABLE ENTRE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CERGY PONTOISE ENERGIE OUEST, dont le siège est en l'hôtel d'agglomération - Parvis de la Préfecture, BP 80309-95027 CERGY PONTOISE CEDEX.

Plus en détail

Article 3 : Demeurent en dehors du champ d'application de la présente loi :

Article 3 : Demeurent en dehors du champ d'application de la présente loi : Location-accession à la propriété immobilière (Leasing) Dahir n 1-03-202 du 16 ramadan 1424 portant promul gation de la loi n 51-00 relatif à la location -accession à la propriété immobilière (B.O. du

Plus en détail

MANDAT DE GESTION LOCATION ET GERANCE

MANDAT DE GESTION LOCATION ET GERANCE MANDAT DE GESTION (Articles 1984 et suivants du Code Civil loi n 70-9 du 2 Janvier 1970 et décret d application n 72-678 du 20 Juillet 1972) LOCATION ET GERANCE N ENTRE LES SOUSSIGNES, M..... demeurant..........

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES. Objet du marché n 2015-06

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES. Objet du marché n 2015-06 CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Objet du marché n 2015-06 Contrat Groupe assurance complémentaire santé (Article 40 du Code des marchés publics) MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric

Plus en détail

Exemple de lettre de mission «Projet de contrat d externalisation de la fonction comptable»

Exemple de lettre de mission «Projet de contrat d externalisation de la fonction comptable» Exemple de lettre de mission «Projet de contrat d externalisation de la fonction comptable» Atelier «offrir une mission globale!» Pôle LES MISSIONS DE DEMAIN www.experts comptables.fr/65 La présente lettre

Plus en détail

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi?

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? Conférence débat Jeudi 5 juin 2014 IMMOBILIER ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? La vente d un bien immobilier doit être constatée par acte authentique. L intervention d un notaire est donc obligatoire.

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 NOVEMBRE 2009 DELIBERATION N CR-09/08.486 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale pour la viticulture Programme régional

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER AGENCE FONCIÈRE DE LOIRE-ATLANTIQUE COMMUNE / EPCI DE.

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER AGENCE FONCIÈRE DE LOIRE-ATLANTIQUE COMMUNE / EPCI DE. CONVENTION DE PORTAGE FONCIER AGENCE FONCIÈRE DE LOIRE-ATLANTIQUE COMMUNE / EPCI DE. 1 / 12 ENTRE : L AGENCE FONCIERE DE LOIRE-ATLANTIQUE, Etablissement Public à caractère industriel et commercial dont

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

Projet d avenant relatif au lot E 05.11.2015

Projet d avenant relatif au lot E 05.11.2015 Projet d avenant relatif au lot E 05.11.2015 AVENANT AU COMPROMIS DE VENTE ENTRE : La Ville de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, représentée par Monsieur Emmanuel LAMY, Officier de la Légion d'honneur, Chevalier

Plus en détail

C O N V E N T I O N (a) ******************

C O N V E N T I O N (a) ****************** C O N V E N T I O N (a) ****************** ENTRE LES SOUSSIGNES : - Monsieur le Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, agissant au nom et pour le compte du Département en vertu de la délibération

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICE

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICE N DU MARCHE : 2015 MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICE OBJET DU MARCHE : Sélection pour faire partie de la liste des ARCHITECTES CONSEIL, pouvant être mis à la disposition d une commune adhérente, au titre

Plus en détail

Représentée par Monsieur Frédéric BABIN, Gérant, dûment habilité aux présentes en vertu des pouvoirs conférés par les statuts,

Représentée par Monsieur Frédéric BABIN, Gérant, dûment habilité aux présentes en vertu des pouvoirs conférés par les statuts, Entre les soussignés : La RESIDENCE DU RELAIS BRENNER Société à responsabilité limitée au capital de 1 000, ayant son siège à RENNES, inscrite au RCS RENNES sous le numéro 501 608 343 Représentée par Monsieur

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES. Objet du marché n 2015-08. Traitement du courrier «Arrivée» (Article 40 du Code des marchés publics)

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES. Objet du marché n 2015-08. Traitement du courrier «Arrivée» (Article 40 du Code des marchés publics) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Objet du marché n 2015-08 Traitement du courrier «Arrivée» (Article 40 du Code des marchés publics) MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric CHOPIN 26000

Plus en détail

Le mandant donne pouvoir au mandataire de gérer tant activement que passivement les biens et droits immobiliers lui appartenant et situés :

Le mandant donne pouvoir au mandataire de gérer tant activement que passivement les biens et droits immobiliers lui appartenant et situés : MANDAT DE GERANCE PERSONNE PHYSIQUE N Articles 1984 et suivants du Code civil loi n 70-9 du 2 janvier 1970 et décret d application n 72-678 du 20 juillet 1972 ENTRE LES SOUSSIGNES, ci-après dénommés «LE

Plus en détail

MANDAT DE GESTION LOCATIVE

MANDAT DE GESTION LOCATIVE MANDAT DE GESTION LOCATIVE LE MANDAT EST OBLIGATOIRE Mandat établi conformément à : La Loi n 70-9 du 2 janvier 1970 La Loi n 89-462 du 6 juillet 1989 et au Décret n 72-678 du 20 juillet 1972. Carte Professionnelle

Plus en détail

Délégation de Mandat de vente

Délégation de Mandat de vente Délégation de Mandat de vente résidence de tourisme LES PORTES DU SANCY, lieudit les Moneaux, CHAMBON DES NEIGES, 63790 CHAMBON SUR LAC. ENTRE LES SOUSSIGNES La SAS AIP dénommée AUVERGNE INVESTISSEMENTS

Plus en détail

Au nom du peuple, La Chambre des Députés ayant adopté, Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Au nom du peuple, La Chambre des Députés ayant adopté, Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : Loi n 90-17 du 26 Février 1990, portant Refonte de la Législation Relative à La Promotion Immobilière modifiée et complétée par: Loi n 91-76 du 2 Août 1991 Loi n 91-98 du 31 Décembre 1991 portant Loi de

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art.

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art. CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678 du 20-7-1972, art. 64, 66 et 67) Numéro du registre : Numéro de l immeuble : OBJET du MANDAT : Des

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE - DÉPARTEMENT DU NORD VILLE DE ROUBAIX PROJET DE RENOVATION URBAINE (PRU) QUARTIER DES TROIS PONTS MISSION GLOBALE DE GEOMETRE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE - DÉPARTEMENT DU NORD VILLE DE ROUBAIX PROJET DE RENOVATION URBAINE (PRU) QUARTIER DES TROIS PONTS MISSION GLOBALE DE GEOMETRE MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS DE SERVICES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE - DÉPARTEMENT DU NORD VILLE DE ROUBAIX PROJET DE RENOVATION URBAINE (PRU) QUARTIER DES TROIS PONTS MISSION GLOBALE DE GEOMETRE CONVENTION

Plus en détail

Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot.

Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot. Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot. La Commission, Considérant que les articles 19 et 20 de la loi n 65-557 du 10 juillet

Plus en détail

Saisie immobilière - cahier des conditions de vente N TABLEAU II DES PRINCIPALES FORMALITES

Saisie immobilière - cahier des conditions de vente N TABLEAU II DES PRINCIPALES FORMALITES Saisie immobilière cahier des conditions de vente N Créancier poursuivant c/ parties saisies En présence des créanciers inscrits Ordonnance du 26 avril 2006 Décret du 27 juillet 2006 TABLEAU II DES PRINCIPALES

Plus en détail

Délais d application des dispositions de la loi ALUR qui n entrent pas en vigueur immédiatement

Délais d application des dispositions de la loi ALUR qui n entrent pas en vigueur immédiatement ARC 04 2014 www.unarc.asso.fr Délais d application des dispositions de la loi ALUR qui n entrent pas en vigueur immédiatement La loi ALUR a été signée par le Président de la République le 24 mars 2014

Plus en détail

Recoveris.com Conditions Générales de Service

Recoveris.com Conditions Générales de Service Recoveris.com Conditions Générales de Service Préambule Recoveris.com (le «Site») est un site édité par Demander Justice (le «Mandataire»), société par actions simplifiée au capital de 228.005 euros, immatriculée

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION A. LE CADRE REGLEMENTAIRE B. LA NATURE DES INTERVENTIONS LES TROIS PHASES D UNE POLITIQUE FONCIERE LES TROIS TYPES D INTERVENTION C. UN PARTENARIAT

Plus en détail

RESIDENCE. Coco MANDAT DE GESTION GARANTIES LOCATIVES

RESIDENCE. Coco MANDAT DE GESTION GARANTIES LOCATIVES RESIDENCE Coco MANDAT DE GESTION GARANTIES LOCATIVES Inscrit au Registre des Mandats de location sous le numéro : PROCURATION ET MANDAT DE GESTION LOCATIVE Au Profit de : L'AGENCE IMMOBILIERE «OPEN IMMOBILIER»

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments scolaires de la Communauté de communes Charente-Boëme-Charraud

Rénovation énergétique des bâtiments scolaires de la Communauté de communes Charente-Boëme-Charraud Maître d ouvrage : Communauté de communes CHARENTE-BOEME-CHARRAUD Mairie de Sireuil, 16 440 SIREUIL Tel : 05 45 92 65 11 Fax : 05 45 93 10 64 charente.boemecharraud@wanadoo.fr Opération : Rénovation énergétique

Plus en détail

CONTRAT DE CESSION D ŒUVRE ORIGINALE

CONTRAT DE CESSION D ŒUVRE ORIGINALE CONTRAT DE CESSION D ŒUVRE ORIGINALE Entre les soussignés, Et (Nom, prénom), demeurant (adresse), Dénommé(e) ci-après «l Artiste» VOZ IMAGE située 4, avenue du Maréchal Juin 92100 Boulogne-Billancourt,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES C.C.A.P

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES C.C.A.P CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES C.C.A.P Hotel de Ville 4 Place de la Mairie 33 770 Salles Tel : 05 57 71 98 60 Fax : 05 56 88 43 95 Courriel : contact@ville-de-salles.com ACQUISITION D

Plus en détail

(Articles 1984 et suivants du Code civil, loi n 70-9 du 2 janvier 1970 et décret d'application n 72-678 du 20 juillet 1972)

(Articles 1984 et suivants du Code civil, loi n 70-9 du 2 janvier 1970 et décret d'application n 72-678 du 20 juillet 1972) MANDAT DE GÉRANCE N (Articles 1984 et suivants du Code civil, loi n 70-9 du 2 janvier 1970 et décret d'application n 72-678 du 20 juillet 1972) ENTRE LES SOUSSIGNÉS, ci-après dénommés «LE MANDANT» et «LE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES DEPARTEMENT DE LA SOMME DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI 54, RUE SAINT FUSCIEN - 80000 AMIENS. 03 22 71.83.58 : 03 22 71 81 79 Objet de

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE CONTRAT DE TRAVAUX

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE CONTRAT DE TRAVAUX 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE CONTRAT DE TRAVAUX Contrat régi par la réglementation générale applicable aux Marchés d'etat et notamment le Cahier des Clauses Administratives Générales

Plus en détail

CONVENTION PLURIANNUELLE-TYPE DE PATURAGE EN ALPAGE

CONVENTION PLURIANNUELLE-TYPE DE PATURAGE EN ALPAGE Annexe 3 CONVENTION PLURIANNUELLE-TYPE DE PATURAGE EN ALPAGE LES SOUSSIGNES : d une part agissant en qualité de propriétaire, et, d autre part agissant en qualité de locataire, A été arrêté d un commun

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX DE REPARTITION DE CHARGES ET DE COMPETENCES Vu le Code Général de la Propriété des Personnes Publiques (CG3P), Vu l article L.2122-22 5 du Code Général des Collectivités

Plus en détail

CAHIER DES CONDITIONS DE VENTE

CAHIER DES CONDITIONS DE VENTE SCP ROUDET BOISSEAU LEROY - DEVAINE AVOCATS Siège : 87 avenue Gambetta 17100 SAINTES Tél : 05.46.74.23.40 - Fax : 05.46.74.23.50 roudet.boisseau@wanadoo.fr 2130838 - PB/EB CAHIER DES CONDITIONS DE VENTE

Plus en détail

MANDAT DE GESTION n. NOVAXIA 11 rue du Chevalier Saint-Georges, 75008 13 rue d Uzes, 75002 PARIS

MANDAT DE GESTION n. NOVAXIA 11 rue du Chevalier Saint-Georges, 75008 13 rue d Uzes, 75002 PARIS MANDAT DE GESTION n Entre les soussignés : Coordonnées / Civilités : Date de naissance : Domicile : N de téléphone : Ci-après désigné «LE MANDANT», Et Raison sociale : Siège social : Siège administratif

Plus en détail

MODELE D'ACTE D'ACCEPTATION. [Sur papier en-tête de la Personne Publique]

MODELE D'ACTE D'ACCEPTATION. [Sur papier en-tête de la Personne Publique] MODELE D'ACTE D'ACCEPTATION [Sur papier en-tête de la Personne Publique] Acte d acceptation de la cession ou du nantissement d une créance professionnelle (soumis aux dispositions de l article L. 313-29

Plus en détail

«OPERATION D AMENAGEMENT D UNE ZONE A VOCATION D HABITAT SUR LE SECTEUR DE LA TRESORERIE A RESSONS LE LONG» CONCESSION D AMENAGEMENT.

«OPERATION D AMENAGEMENT D UNE ZONE A VOCATION D HABITAT SUR LE SECTEUR DE LA TRESORERIE A RESSONS LE LONG» CONCESSION D AMENAGEMENT. Commune de Ressong-le-Long Société d Equipement du Département de l Aisne «OPERATION D AMENAGEMENT D UNE ZONE A VOCATION D HABITAT SUR LE SECTEUR DE LA TRESORERIE A RESSONS LE LONG» CONCESSION D AMENAGEMENT

Plus en détail

Aide départementale à la rénovation urbaine (convention ANRU/CG) :

Aide départementale à la rénovation urbaine (convention ANRU/CG) : Objet de l intervention Bénéficiaires Nature des dépenses éligibles Orientation n 2 Objectif 2.1 Fiche action 2.1.1 1- Stimuler la production de logements 2 - Renforcer l attractivité du parc existant

Plus en détail

Résidence pour Personnes Âgées de 76 logements-foyers collectifs à ROUEN «rue de la Maladrerie»

Résidence pour Personnes Âgées de 76 logements-foyers collectifs à ROUEN «rue de la Maladrerie» Résidence pour Personnes Âgées de 76 logements-foyers collectifs à ROUEN «rue de la Maladrerie» C O N V E N T I O N D E L O C A T I O N Entre les soussignés : Le Centre Communal d Action Sociale (ci-après

Plus en détail

CONTRAT DE PRÊT. Ci après dénommé(e), «Le PRETEUR», D une part, ET :

CONTRAT DE PRÊT. Ci après dénommé(e), «Le PRETEUR», D une part, ET : CONTRAT DE PRÊT ENTRE LES SOUSSIGNES : Monsieur/Madame [user_first_name] [user_last_name] [user_address] agissant soit en son nom propre soit en tant que mandataire Ci après dénommé(e), «Le PRETEUR», D

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DES DONNÉES NUMERISÉES PORTANT SUR LE DOCUMENT D'URBANISME Primo-numérisation assurée par la Collectivité

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DES DONNÉES NUMERISÉES PORTANT SUR LE DOCUMENT D'URBANISME Primo-numérisation assurée par la Collectivité CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DES DONNÉES NUMERISÉES PORTANT SUR LE DOCUMENT D'URBANISME Primo-numérisation assurée par la Collectivité Les commentaires facilitant la compréhension ou l'aide à la rédaction

Plus en détail

CONVENTION D OCCUPATION PRIVATIVE DU DOMAINE PUBLIC COMMUNAL OCCUPATION D EMPLACEMENTS DE STATIONNEMENT - PARKING CHARAIRE

CONVENTION D OCCUPATION PRIVATIVE DU DOMAINE PUBLIC COMMUNAL OCCUPATION D EMPLACEMENTS DE STATIONNEMENT - PARKING CHARAIRE CONVENTION D OCCUPATION PRIVATIVE DU DOMAINE PUBLIC COMMUNAL OCCUPATION D EMPLACEMENTS DE STATIONNEMENT - PARKING CHARAIRE Entre les soussignés : La commune de SCEAUX, sise 122 rue Houdan, 92331 SCEAUX

Plus en détail

La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008)

La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008) La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008) Objet Article Dispositions Taux Principe 52-I Règle générale Hôtels Bureaux

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS JURIDIQUES : CONSEIL, ASSISTANCE ET REPRESENTATION. Cahier des clauses particulières

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS JURIDIQUES : CONSEIL, ASSISTANCE ET REPRESENTATION. Cahier des clauses particulières MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS JURIDIQUES : CONSEIL, ASSISTANCE ET REPRESENTATION Cahier des clauses particulières SOMMAIRE ARTICLE 1 : OBJET DU CONTRAT ARTICLE 2 : CARACTERISTIQUES DES PRESTATIONS ARTICLE

Plus en détail

Décision du Directeur Général n 2011/29 Décision de préemption

Décision du Directeur Général n 2011/29 Décision de préemption ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE BRETAGNE Décision du Directeur Général n 2011/29 Décision de préemption LE DIRECTEUR GENERAL DE L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE BRETAGNE Vu le Code de l Urbanisme et notamment

Plus en détail

Propriété immobilière - Locationaccession

Propriété immobilière - Locationaccession Propriété immobilière - Locationaccession Version consolidée en date du 26 octobre 2011 La loi n 51-00 relatif à la location-accession à la propriété immobilière 1 Telle qu elle a été modifiée par: Dahir

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REGION LANGUEDOC - ROUSSILLON DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Réunion du 21 décembre 2006 N 01.29 DISPOSITIF D'INTERVENTION MANIFESTATIONS A CARACTERE EVENEMENTIEL Vu le Code Général des Collectivités

Plus en détail

Objet de la consultation. Mise à disposition de bennes pour le stockage et le transport de divers déchets, hors déchets toxiques.

Objet de la consultation. Mise à disposition de bennes pour le stockage et le transport de divers déchets, hors déchets toxiques. AVIS D APPEL PUBLIC À LA CONCURRENCE VALANT RÈGLEMENT DE CONSULTATION et CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES Objet de la consultation Mise à disposition de bennes pour le stockage et le transport

Plus en détail

MARCHE DE CREATION, D IMPRESSION ET REGIE PUBLICITAIRE D UN PLAN TOURISTIQUE POUR L ANNEE 2012

MARCHE DE CREATION, D IMPRESSION ET REGIE PUBLICITAIRE D UN PLAN TOURISTIQUE POUR L ANNEE 2012 Marchés publics de services ou de fournitures OFFICE DE TOURISME DE LOURDES Place Peyramale 65100 LOURDES Tél. : 05 62 42 77 40 Fax : 05 62 94 60 95 E-mail : @lourdes-infotourisme.com.lourdes-infotourisme.com

Plus en détail

NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX AVANTAGES ACCORDES AUX PROMOTEURS IMMOBILIERS POUR LA REALISATION DES LOGEMENTS SOCIAUX

NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX AVANTAGES ACCORDES AUX PROMOTEURS IMMOBILIERS POUR LA REALISATION DES LOGEMENTS SOCIAUX NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX AVANTAGES ACCORDES AUX PROMOTEURS IMMOBILIERS POUR LA REALISATION DES LOGEMENTS SOCIAUX CONVENTION établie dans le cadre des articles 92 (I- 28

Plus en détail

LE LOGEMENT EST VENDU : QUE DEVIENT LE BAIL?

LE LOGEMENT EST VENDU : QUE DEVIENT LE BAIL? 0 LE LOGEMENT EST VENDU : QUE DEVIENT LE BAIL? Rien n interdit au propriétaire de mettre en vente le bien loué pendant la durée de la location. En soi, la vente du bien loué ne met pas fin au bail, mais

Plus en détail

PREMIER MINISTRE LE HAUT COMMISSAIRE À LA JEUNESSE ANNEXE 2 : MODELE DE CONVENTION (PLURI)ANNUELLE D OBJECTIFS

PREMIER MINISTRE LE HAUT COMMISSAIRE À LA JEUNESSE ANNEXE 2 : MODELE DE CONVENTION (PLURI)ANNUELLE D OBJECTIFS PREMIER MINISTRE LE HAUT COMMISSAIRE À LA JEUNESSE ANNEXE 2 : MODELE DE CONVENTION (PLURI)ANNUELLE D OBJECTIFS Le modèle de convention annexé à la circulaire du Premier ministre n 5193/SG du 16 janvier

Plus en détail

Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents. Juin 2013 1/5

Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents. Juin 2013 1/5 LES CONDITIONS PARTICULIERES Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents Juin 2013 1/5 2/5 L objet de la convention Elle encadre les modalités d intervention et de versement de la prestation

Plus en détail

CONVENTION DE FINANCEMENT DE TRAVAUX D'INVESTISSEMENT IMMOBILIER DU GROUPE ESSEC PAR LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CERGY-PONTOISE

CONVENTION DE FINANCEMENT DE TRAVAUX D'INVESTISSEMENT IMMOBILIER DU GROUPE ESSEC PAR LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CERGY-PONTOISE CONVENTION DE FINANCEMENT DE TRAVAUX D'INVESTISSEMENT IMMOBILIER DU GROUPE ESSEC PAR LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CERGY-PONTOISE ENTRE La Communaulé d'agglomération de Cergy-Pontoise, sise Hôtel d'agglomération

Plus en détail

Mandat de Gestion ISF

Mandat de Gestion ISF Mandat de Gestion ISF AVENANT AU MANDAT DE GESTION ISF 2010 Pièces à joindre impérativement au dossier de souscription : o Le mandat de gestion en double exemplaires ; o Le chèque des commissions initiales

Plus en détail

MOTS CLES : ACTION SOCIALE / ACTION IMMOBILIERE / FINANCEMENT CONSTRUCTION /

MOTS CLES : ACTION SOCIALE / ACTION IMMOBILIERE / FINANCEMENT CONSTRUCTION / Direction nationale de l action sociale Département Développement et Pilotage de l action sociale direction-nationale-action-sociale@cnav.fr Document consultable dans la base commune retraite de DORIS.

Plus en détail

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS. MAISON DE L EMPLOI DE (Nom )

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS. MAISON DE L EMPLOI DE (Nom ) Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement République française CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS MAISON DE L EMPLOI DE (Nom ) Président : Adresse : N de convention : Date de signature

Plus en détail

Chapitre 2 : L'impôt sur les plus-values des particuliers (Version 2006)

Chapitre 2 : L'impôt sur les plus-values des particuliers (Version 2006) Chapitre 2 : L'impôt sur les plus-values des particuliers (Version 2006) L imposition des plus-values des particuliers fait l objet d un traitement séparé qui la distingue de l imposition des autres revenus

Plus en détail

MANDAT D'ADMINISTRATION DE BIENS

MANDAT D'ADMINISTRATION DE BIENS MANDAT D'ADMINISTRATION DE BIENS Inscrit sur le Registre de la Société Xavier de COINTET & Associés sous le n Conformément aux dispositions du décret n 72-678 du 20 Juillet 1972 fixant les conditions d'application

Plus en détail

Convention de référencement n

Convention de référencement n Convention de référencement n Entre : La société SAGE, SAS au capital de 500 000 Domiciliée au 10, rue Fructidor 75017 PARIS Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro

Plus en détail

Offre d achat propriété résidentielle*

Offre d achat propriété résidentielle* Offre d achat propriété résidentielle* (unifamiliale, copropriété ou terrain) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : Téléphone (jour) : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Téléphone (jour): Téléphone (jour):

Plus en détail

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Le premier ministre, Sur le rapport du ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie, Vu le code de l énergie,

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA VENDEE VENTE D UN IMMEUBLE CAHIER DES CHARGES

DEPARTEMENT DE LA VENDEE VENTE D UN IMMEUBLE CAHIER DES CHARGES DEPARTEMENT DE LA VENDEE VENTE D UN IMMEUBLE CAHIER DES CHARGES 1 SOMMAIRE I OBJET II INFORMATIONS PRATIQUES II-1 Renseignements II-2 Visites II-3 Consultation du dossier III L IMMEUBLE III-1 Désignation

Plus en détail