CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONTEXTE ET JUSTIFICATION"

Transcription

1 CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le tabagisme est l une des plus grandes menaces actuelles pour la santé mondiale. Il crée une forte dépendance chez les consommateurs habituels qu il finit par tuer, et présente une grande nocivité pour les non fumeurs. Il est propagé par une industrie mondiale qui sape depuis longtemps les efforts de santé publique. Selon l OMS, la consommation de tabac est la première cause de décès évitables. Avec 5millions de morts par an, aucun produit n est plus dangereux ni ne tue autant. Si les tendances actuelles restent inchangées, à partir de 2020, 10millions de personnes mourront annuellement du fait du tabac, dont 70% dans les pays en développement. L épidémie du tabagisme gagne de plus en plus les populations les plus pauvres et les moins scolarisées et fait subir à l économie mondiale des pertes que les institutions de Brettons Wood estiment à 200 milliards $ US dont la moitié dans les pays en développement. En recul dans les pays riches qui se protégent par des réglementations de plus en plus restrictives, l industrie du tabac progresse dans les pays en développement, où elle rencontre peu ou pas de résistance à l introduction de ses produits et dispose d un énorme nouveau marché potentiel, particulièrement chez les jeunes et les femmes. Traînant déjà un lourd fardeau lié au traitement des maladies transmissibles et invalidantes, l Afrique, qui représente un marché de 700 millions de consommateurs potentiels, constitué pour moitié de jeunes de moins de 20 ans, sera incapable de faire face à la prise en charge d une population souffrant des méfaits du tabagisme. Les pays Africains paieront le plus lourd tribut dans cette hécatombe si des choix politiques hardis ne sont pas opérés pour, entre autres, ériger des barrières juridiques et tarifaires afin de protéger la santé des générations actuelles et à venir. En effet, selon le professeur Prabhat Jha de l université de Toronto «un accroissement de 70% du prix des cigarettes dans le monde combiné à d autres mesures réglementaires pourrait permettre d éviter 46 à 114 millions de décès liés au tabac dans les cinq prochaines décennies. Une augmentation plus modeste de 33% pourrait épargner jusqu à 66 millions de vies dans la même période.» C est dans ce cadre que a Direction de la Prévention Médicale désire mettre en place une méthodologie fiable pour le suivi des indicateurs sur la lutte anti-tabac. Le choix a porté sur la méthode LQAS, qui trouve sont origine dans le contrôle de qualité industriel. En effet, compte tenu des différents avantages qu elle présente, nous pensons qu elle pourra répondre aux besoins de ce service. 1

2 Ce document propose la méthode dans le processus de suivi évaluation des activités pour la lutte contre le Tabac. Elle présente plusieurs avantages parmi lesquels : La possibilité de mesurer et de classer performances des districts pour un ou plusieurs indicateurs, Cette méthode offre un meilleur niveau de précision, Elle est facile dans sa mise en œuvre pratique aussi bien au niveau local qu au niveau national, Enfin sa réalisation pratique requiert peu de moyen. 2

3 Méthodologie ; Pour une meilleure implémentation de la méthode dans le domaine de la santé, nous nous baserons sur les unités organisationnelles du Ministère de la Santé en termes d activités. Nous prendrons donc les districts sanitaires comme univers statistique. Unité d observation L objectif de l étude est de collecter des informations sur un certain nombre de cibles qui seront choisies dans des ménages échantillons. Donc l unité statistique d observation sera le ménage. Pour les besoins d un recoupement, nous ferons appel aux boutiques comme autre unité d observation Outils de collecte : Questionnaire A notre cible nous allons associer un questionnaire spécifique qui sera administré aux individus ayant 10 ans ou plus dans les ménages enquêtés. Taille de l échantillon Conformément à la méthodologie, nous nous fixerons une taille de 19 ménages dans chaque district. Et puisque le pays compte 63 districts nous aurons un échantillon total de 19 X 63 = 1197 ménages pour notre questionnaire. Rappelons que le principe de base de la méthode recommande un minimum de cinq districts, ce qui aboutit à un échantillon de 95 ménages. Cette taille garantit une précision inférieure à 10% sur les intervalles de confiance pour chaque indicateur (voir détails technique). Plan de sondage L univers statistique étant le district, le sondage se fera dans cet univers en deux étapes : Etape 1 : Sélection des villages ou quartier échantillon dans le district (unités primaires) Dans un premier temps, les unités primaires que sont les villages ou quartiers polarisés par le district seront tirées. Pour cela, il faudra disposer d une base de sondage qui donnera la liste des districts sanitaires avec le nombre de quartiers et villages polarisés et ensuite de disposer de la liste des quartiers et village dans chaque district selon qu on se situe en milieu rural ou urbain; 3

4 Pour chaque village ou quartier les informations suivantes : Le numéro du village ou quartier Le nom du village ou quartier Le nombre de ménages dans le village ou quartier, La population totale pour chaque village ou quartier. Ainsi, le tirage des 19 villages ou quartiers (unités primaires) se fera suivant un sondage aléatoire proportionnel à la taille de cette unité (logiciel de tirage développé par SOFT SOLUTION SARL). Etape 2: Sélection des ménages dans les unité primaires tirées Pour chaque unité primaire tirée, un ou plusieurs ménage(s) échantillons sera (seront) tiré(s). Ce tirage se fera suivant un sondage aléatoire simple. Pour cela, il est utile de disposer de la liste des ménages dans l unité primaire, ce qui nécessite un dénombrement initial. Ainsi lorsqu un ménage est tiré, il faudra se renseigner si, au moins, un membre de ce ménage est éligible pour les questionnaires ; par exemple selon notre exemple, si nous y trouvons: Soit un ancien fumeur, Soit un fumeur de 10 ans ou plus, Si aucun membre n est éligible, alors il faudra passer au ménage voisin suivant. Le tirage des unités primaire peut être effectuée au niveau central par l équipe de projet. Formation La formation se fera en deux étapes et elle sera supervisée par l équipe de projet; Une première formation qui visera les formateurs qui durera cinq jours ouvrables avec les travaux pratiques. Durant cette formation, toutes les étapes seront passées en revue ainsi que la détermination des niveaux de précision pour les taux de couverture associés aux indicateurs étudiés, Une seconde qui ciblera les médecins chefs de district qui prendra environs cinq jours ; elle se fera sous forme d ateliers pratiques. 4

5 Collecte des données et supervision En dehors de la formation des enquêteurs, la collecte de données pour chaque questionnaire ne doit excéder 10 à 15 minutes en moyenne. Ainsi chaque médecin chef de district doit finir sa collecte en deux ou trois jours. La collecte se fera avec l appui d un enquêteur dans chaque district cela prendra au maximum 19 jours. Un tableau de bord tenu par l équipe de projet permettra de suivre l évolution de la collecte au niveau des différents districts. L objectif sera d assurer l exhaustivité de la collecte afin de garantir les niveaux de précision visés. District Nombre de Nombre de Nombre de Date limite pour la questionnaires questionnaires questionnaires collecte de données remplis restants traités Analyse des données L analyse manuelle peut se faire pour chaque district en une demi-journée. Cependant les données doivent être saisies afin de pouvoir remonter les données au niveau national au SNIS pour une utilisation ultérieure. Les règles de décision de référence pour les taux de couverture «objectifs» ou benchmark seront déterminées par le niveau central pour chaque indicateur et elles peuvent varier d une année à une autre. Détermination des indicateurs L équipe de projet devra, après avoir agrégé les données, déterminer des indicateurs en fonction du programme ou de l activité à évaluer. Il est important de souligner que la liste des indicateurs doit être très réduite afin de rendre l opération souple et facile à déployer. Nous pouvons, en exemple dresser une liste de quelques indicateurs : Le pourcentage de fumeurs de 10 ans ou plus, Le pourcentage de fumeurs de sexe féminin de 10 ans ou plus. Ainsi, pour chaque indicateur estimé, le niveau de précision sera déterminer en définissant l intervalle de confiance à 95% (soit pour un risque d erreur de 5%). Nous pourrons vérifier ainsi que conformément à la 5

6 méthodologie, tous les intervalles de confiance centrés sur les taux de couverture possèdent un rayon de moins de 10%. Partage de l information et définition des benchmarks Après l analyse des données au niveau de chaque district, les MCD doivent se concerter au niveau national dans un atelier organisé par le comité de pilotage. Le comité pourra déterminera les taux de couverture au niveau national pour les différents indicateurs ciblés. De plus ces rencontres doivent se faire de façon périodique ; ce qui permettra, à terme, au service de fixer des objectifs ou benchmark pour les différents indicateurs. 6

Quatre stratégies principales ont été définies pour maintenir une réduction de la mortalité liée à la rougeole

Quatre stratégies principales ont été définies pour maintenir une réduction de la mortalité liée à la rougeole Termes de Reference Recrutement d un bureau d étude ou une institution pour l Enquête de Couverture Vaccinale (ECV) post campagne Rougeole en Mauritanie 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Lors de l assemblée

Plus en détail

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE A.1 INTRODUCTION La Deuxième Enquête Démographique et de Santé au Cameroun (EDSC-II) a prévu un échantillon d environ 6 000 femmes âgées de 15 à 49 ans

Plus en détail

PRESENTATION DE L ECAM4

PRESENTATION DE L ECAM4 ATELIER DE RESTITUTION DES RESULTATS DE L APPROCHE MODELISATION POUR INFORMER SUR L ETABLISSEMENT DES STRATEGIES ET POLITIQUES REDD+ AU CAMEROUN Yaoundé, Falaise Hôtel 21 et 22 mai 2015 PRESENTATION DE

Plus en détail

STA108 Enquêtes et sondages. Sondages àplusieurs degrés et par grappes

STA108 Enquêtes et sondages. Sondages àplusieurs degrés et par grappes STA108 Enquêtes et sondages Sondages àplusieurs degrés et par grappes Philippe Périé, novembre 2011 Sondages àplusieurs degrés et par grappes Introduction Sondages à plusieurs degrés Tirage des unités

Plus en détail

TECHNIQUES D ENQUETE

TECHNIQUES D ENQUETE TECHNIQUES D ENQUETE Le Système d Information Marketing L étude de marché Les différentes sources d informations Méthodologie d enquête BENSGHIR AFAF ESTO 1 Plan d'apprentissage du cours " Méthodologie

Plus en détail

TABAC ET PAUVRETE EN AFRIQUE

TABAC ET PAUVRETE EN AFRIQUE TABAC ET PAUVRETE EN AFRIQUE Mr DAOUDA ELHADJ ADAM Secretaire general Association pour la Defense des Droits des Consommateurs du Tchad (ADC) Coordonnateur Projet d implementation de la CCLAT en Afrique

Plus en détail

Les consommateurs de somnifères

Les consommateurs de somnifères ARgSES Arguments socio-économiques pour la santé Andrée MIZRAHI 1 et Arié MIZRAHI 1 Les consommateurs de somnifères Les somnifères ou hypnotiques, médicaments psychotropes destinés à lutter contre les

Plus en détail

Présenté par : Monsieur: ABDELKADER JDIA Directeur Régional du HCP, Meknès.

Présenté par : Monsieur: ABDELKADER JDIA Directeur Régional du HCP, Meknès. DIRECTION REGIONALE DE MEKNES Présenté par : Monsieur: ABDELKADER JDIA Directeur Régional du HCP, Meknès. 1 Introduction Présentation Acteurs du système d information statistique régional du HCP Sources

Plus en détail

Collecte de données. Laurent Dorey

Collecte de données. Laurent Dorey Laurent Dorey Mercredi 16 Décembre 2014 Programme : Recensement & Echantillonnage Étapes pour sélectionner un échantillon La population observée La base de sondage Les unités d enquête La taille de l échantillon

Plus en détail

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE 14 TÉTANOS ET LA ROUGEOLE 14.1 INTRODUCTION Soumaïla MARIKO Comme on l a déjà précisé au chapitre 1, des tests de dépistage de l immunité contre le tétanos et

Plus en détail

1) L Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, discontinuée),

1) L Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, discontinuée), Survol des indicateurs du taux de tabagisme au Québec (Mis à jour en octobre 2014) 1) L Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, discontinuée), 2) l Enquête

Plus en détail

Croissance, emploi et protection sociale

Croissance, emploi et protection sociale Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Croissance, emploi et protection sociale Juillet 1998 Document de travail n 32 La problématique croissance, emploi et protection sociale

Plus en détail

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens INTRODUCTION Un statut actuel un peu flou Ce n est pas un médicament

Plus en détail

1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée)

1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée) Survol des indicateurs du taux de tabagisme au Québec (Mis à jour en octobre 2013) 1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée) 2)

Plus en détail

ANALYSE TYPOLOGIQUE DES FUMEURS LANAUDOIS RÉSUMÉE EN UN TABLEAU

ANALYSE TYPOLOGIQUE DES FUMEURS LANAUDOIS RÉSUMÉE EN UN TABLEAU ANALYSE TYPOLOGIQUE DES FUMEURS LANAUDOIS RÉSUMÉE EN UN TABLEAU Josée Payette Élizabeth Cadieux Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique et d évaluation Octobre 2011

Plus en détail

METHODOLOGIE DE COLLECTE DE DONNEES dans le cadre de l enquête «Prévision et Estimation des Récoltes» (EPER)

METHODOLOGIE DE COLLECTE DE DONNEES dans le cadre de l enquête «Prévision et Estimation des Récoltes» (EPER) REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE METHODOLOGIE DE COLLECTE DE DONNEES dans le cadre de l enquête «Prévision et Estimation des Récoltes» (EPER) 2 I/ ENQUETE PREVISION ET ESTIMATION

Plus en détail

Module de Formation N 4 NOTIONS COMPLÉMENTAIRES : LES INDICES

Module de Formation N 4 NOTIONS COMPLÉMENTAIRES : LES INDICES Module de Formation N 4 NOTIONS COMPLÉMENTAIRES : LES INDICES INTRODUCTION Cette présentation est consacrée aux indices statistiques. Elle s adresse à des non statisticiens travaillant dans les services

Plus en détail

Fiche qualité SRCV 2009. Carte d identité de l enquête

Fiche qualité SRCV 2009. Carte d identité de l enquête Fiche qualité SRCV 2009 Nom Carte d identité de Enquête Statistique sur les ressources et les conditions de vie Année de Les données de sont relatives à 2009 La première enquête SRCV a démarré en 2004.

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission «Services publics et services aux publics» Réunion du 4 juin 2014 Demandes d accès à des sources administratives au titre de l article 7bis de la loi de 1951 Formulée par l Insee : Données individuelles

Plus en détail

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Résultats du Baromètre santé Inpes 2014 CONTACTS PRESSE Inpes : Vanessa Lemoine Tél : 01 49 33 22 42 Email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr

Plus en détail

Perceptions et opinions des Canadiens à l égard de la consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes

Perceptions et opinions des Canadiens à l égard de la consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes La consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes au Canada CENTRE D EXCELLENCE POUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS RAPPORT D ÉTUDE OMNIBUS Perceptions et opinions des Canadiens à l égard

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE : OUTIL D ANALYSE & DE REPRESENTATION STATISTIQUE Présentation lors des portes ouvertes du 21-22-23 Octobre 2015 «MEILLEURES STATISTIQUES

Plus en détail

Lot Quality Assurance Sampling. Elise Naoufal EVARISQ 15 septembre 2011

Lot Quality Assurance Sampling. Elise Naoufal EVARISQ 15 septembre 2011 Lot Quality Assurance Sampling LQAS Elise Naoufal EVARISQ 15 septembre 2011 1 LQAS Une question d efficacité? LQAS et santé Méthode et Fondements théoriques Détermination du couple (n,d n,d) Conclusion

Plus en détail

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Etude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises Résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Méthodologie Deux enquêtes téléphoniques auprès

Plus en détail

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Annexe À l occasion du 50 ème anniversaire de l assurance soins de santé et indemnités, la MC a mené une enquête

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104

DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104 CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104 ÉLABORÉ PAR RICHARD ROUSSEAU, ENSEIGNANT EN MATHÉMATIQUES, CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES L ESCALE COMMISSION SCOLAIRE DE L AMIANTE MAI 005

Plus en détail

La survie nette actuelle à long terme Qualités de sept méthodes d estimation

La survie nette actuelle à long terme Qualités de sept méthodes d estimation La survie nette actuelle à long terme Qualités de sept méthodes d estimation PAR Alireza MOGHADDAM TUTEUR : Guy HÉDELIN Laboratoire d Épidémiologie et de Santé publique, EA 80 Faculté de Médecine de Strasbourg

Plus en détail

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Enquête sur l industrie des ser vices de taxi et de services limousine Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Concepts Énoncé de la qualité des données Enquête unifiée

Plus en détail

METHODOLOGIE DE MISE EN ŒUVRE D'UN INDICATEUR DE SUIVI DE l EMPLOI AU SENEGAL

METHODOLOGIE DE MISE EN ŒUVRE D'UN INDICATEUR DE SUIVI DE l EMPLOI AU SENEGAL République du Sénégal ------------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------ DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES METHODOLOGIE DE MISE EN ŒUVRE D'UN INDICATEUR DE SUIVI DE l EMPLOI

Plus en détail

Problématique de la qualité des données statistiques

Problématique de la qualité des données statistiques Revue du Schéma directeur de la Statistique du Mali Problématique de la qualité des données statistiques La qualité : «l ensemble des propriétés et caractéristiques d un produit ou d un service qui lui

Plus en détail

Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac

Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac Table des matières INTRODUCTION... 2 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR LA LOI SUR LA RÉGLEMENTATION DE

Plus en détail

Activité n 8.2.5 du PAA 2014

Activité n 8.2.5 du PAA 2014 République du Niger Fraternité Travail Progrès MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE Secrétariat Général DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PROGRAMMATION DIVISION DES ETUDES, RECHERCHES Termes de références pour la

Plus en détail

Réalisation d une étude épidémiologique

Réalisation d une étude épidémiologique Réalisation d une étude épidémiologique Dr A.TIBICHE, Médecin Epidémiologiste, Service d Epidémiologie et de Médecine Préventive, CHU de Tizi-Ouzou. Introduction La réalisation d une étude épidémiologique

Plus en détail

Comment Randomiser (II)

Comment Randomiser (II) Comment Randomiser (II) William Parienté J-PAL povertyactionlab.org Plan du cours Méthodes de randomisation (récapitulatif) Unités de randomisation et d observation Stratification Comment randomiser en

Plus en détail

8 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-10) Geneva, Switzerland, 24-26 November 2010

8 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-10) Geneva, Switzerland, 24-26 November 2010 8 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-10) Geneva, Switzerland, 24-26 November 2010 Information document Document INF/5-F 15 November 2010 French SOURCE: TITLE: Ministère de la Communication

Plus en détail

Les Français et la Presse sociale

Les Français et la Presse sociale Les Français et la Presse sociale Enquête CSA / Syndicat de la Presse Sociale Septembre 2006 CSA 2, rue du Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 40 00 Fax. (33) 01 44 94 40 01 www.csa-fr.com

Plus en détail

LE TABAGISME AU LUXEMBOURG EN 2013

LE TABAGISME AU LUXEMBOURG EN 2013 LE TABAGISME AU LUXEMBOURG EN 2013 Enquête TNS ILRES/ Fondation Cancer 2013 www.cancer.lu Enquête sur le tabagisme au Luxembourg en 2013 Résultats de la dernière enquête annuelle TNS ILRES commanditée

Plus en détail

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr La participation de votre enfant à l étude Esteban www.esteban.invs.sante.fr Esteban est une nouvelle étude nationale qui porte sur plusieurs aspects de la santé : l exposition à certaines substances de

Plus en détail

Internet est-il l avenir des enquêtes Génération?

Internet est-il l avenir des enquêtes Génération? Établissement public sous double tutelle des ministères de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la Recherche du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA POPULATION INSTITUT NATIONAL DE SANTE PUBLIQUE SONDAGE SOCIALE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA POPULATION INSTITUT NATIONAL DE SANTE PUBLIQUE SONDAGE SOCIALE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA POPULATION INSTITUT NATIONAL DE SANTE PUBLIQUE SONDAGE ORGANISATION MONDIALE SOCIALE DE LA SANTE CELLULE DE COMMUNICATION

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE Octobre 2012 En collaboration avec 2 Les comportements d achat des Québécois - 2012 1 2 3 4 5 Perception de la situation économique Intentions

Plus en détail

Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012

Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012 Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012 Résumé des résultats mai 2013 Depuis 2009, le CIPRET Fribourg

Plus en détail

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015 LesFurets.com Etude réalisée par pour Publiée le 13 octobre 2015 Levée d embargo immédiate Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 10 et 11

Plus en détail

Le commerce illicite en Afrique du Sud : la lutte antitabac est-elle sapée?

Le commerce illicite en Afrique du Sud : la lutte antitabac est-elle sapée? Le commerce illicite en Afrique du Sud : la lutte antitabac est-elle sapée? De nouvelles études démontrent l ampleur du commerce illicite de cigarettes en Afrique du Sud. «Petit ou gros fléau : le commerce

Plus en détail

Les Français et le Grand Age

Les Français et le Grand Age Les Français et le Grand Age Fédération Hospitalière de France / TNS Sofres Mai 2013 En préambule Le vieillissement de la population et la prise en charge du grand âge : un enjeu crucial dans l agenda

Plus en détail

Rapport d un sondage omnibus sur l opinion des Québécois à l égard de la privatisation du commerce de l alcool

Rapport d un sondage omnibus sur l opinion des Québécois à l égard de la privatisation du commerce de l alcool Institut économique de Montréal Les Québécois et la privatisation du commerce de l alcool -Résultats d un sondage Omnibus- -Rapport d analyse- Rapport d un sondage omnibus sur l opinion des Québécois à

Plus en détail

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface C O F A C E 9 novembre 2000 Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface Le commerce interentreprise s est considérablement développé

Plus en détail

Annexe technique à la Note Économique

Annexe technique à la Note Économique Annexe technique à la Note Économique «Les effets pervers des taxes sur le tabac, l alcool et le jeu» publiée par l Institut économique de Montréal le 22 janvier 2014 Dans le cadre de la publication d

Plus en détail

Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique

Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique Romain Guignard, Jean-Louis Wilquin, Jean-Baptiste Richard,

Plus en détail

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009 Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 ET PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 Les appellations employées dans ce document et la présentation des données

Plus en détail

Tableau récapitulatif 1. Projet de budget programme par objectif stratégique

Tableau récapitulatif 1. Projet de budget programme par objectif stratégique 66 Tableau récapitulatif 1. Projet de budget programme par objectif stratégique US $ millions Afrique Amériques Asie du Sud-Est aux maladies transmissibles 624,9 37,2 212,4 2. Combattre le VIH/sida, la

Plus en détail

Note de cours de Méthodes Quantitatives 360-300-RE. Éric Brunelle et Josée Riverin

Note de cours de Méthodes Quantitatives 360-300-RE. Éric Brunelle et Josée Riverin Note de cours de Méthodes Quantitatives 360-300-RE Éric Brunelle et Josée Riverin Table des matières Chapitre 1. Méthodes scientifiques en sciences humaines 1 1. Introduction 1 2. La méthode scientifique

Plus en détail

L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution?

L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution? L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution? 5 décembre 2013 Sommaire L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : Quels enjeux? Bureau

Plus en détail

CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10. Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97).

CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10. Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97). CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10 Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97). 1. Reconstituez le projet d étude établi au préalable en mentionnant : l objectif, les informations recherchées, la taille

Plus en détail

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction.

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Etudes et traitements statistiques des données : le cas illustratif de la démarche par sondage INTRODUCTION

Plus en détail

République Islamique de Mauritanie. Honneur Fraternité Justice BANQUE MONDIALE

République Islamique de Mauritanie. Honneur Fraternité Justice BANQUE MONDIALE République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité Justice BANQUE MONDIALE Enquête de diagnostic de la gouvernance dans les secteurs des transports, du bâtiment et des travaux publics (BTP) et de la

Plus en détail

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Aurélie Lermenier Mai 2014 Enquête ETINCEL-OFDT : premiers éléments sur l usage de la cigarette électronique en France w w w. o

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête Fiche qualité relative à Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Nom Années de Périodicité Panel (suivi d échantillon) Services concepteurs Service réalisant Sujets principaux traités dans Carte d

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université de Montréal Contexte

Plus en détail

Atelier régional des Nations Unies sur le traitement des données du recensement (3-7 novembre 2008, Bamako/Mali)

Atelier régional des Nations Unies sur le traitement des données du recensement (3-7 novembre 2008, Bamako/Mali) INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE Société d Etat Décret n 96-975 du 18 décembre 1996 01 BP V 55 Abidjan Siège social : Cité Adm. Tour C 2 ème étage Tél : 20 21 05 38 Fax (225) 20 21 63 27 DEPARTEMENT

Plus en détail

15es Journées annuelles de santé publique 1

15es Journées annuelles de santé publique 1 L analyse économique comme instrument d aide à la prise de décision : comment réconcilier la théorie et la pratique? Dépenses de santé publique 6,3% des dépenses de santé au Canada en 2009, 11,4 milliards

Plus en détail

Examen 2013. Etude de marché

Examen 2013. Etude de marché Berufsprüfung für Marketingfachleute mit eidg. Fachausweis Examen prof. pour spécialistes en marketing avec brevet fédéral Esame per l attestato professionale federale di specialista in marketing Examen

Plus en détail

Problématique de la qualité des données statistiques Alexandre BIAOU, DG/INSAE

Problématique de la qualité des données statistiques Alexandre BIAOU, DG/INSAE Problématique de la qualité des données statistiques Alexandre BIAOU, DG/INSAE La qualité : «ensemble des propriétés et caractéristiques d un produit ou d un service qui lui confèrent l aptitude à satisfaire

Plus en détail

Résultats pour la Communauté Française Analyse Vaccination (chez les adultes) Enquête Santé, Belgique, 1997

Résultats pour la Communauté Française Analyse Vaccination (chez les adultes) Enquête Santé, Belgique, 1997 6.4.1. Introduction L importance des programmes de vaccination a été largement démontrée. Les questions n ont été posée qu aux personnes âgées de 15 ans et plus parce que la couverture vaccinale chez les

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES CORRIGE TYPE DE L EXAMEN

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES CORRIGE TYPE DE L EXAMEN ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Niveau : 1 ème année Master TC Groupes : 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7 Date : 21/05/2012 Module : Recherche Marketing Durée : 2h CORRIGE TYPE DE L EXAMEN Correction 1 ère Partie

Plus en détail

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE Bruxelles, juillet 2014 La nouvelle enquête de la concernant le comportement des fumeurs montre que la cigarette électronique n a pas connu

Plus en détail

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 Réflexions méthodologiques Depuis des années,

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

CA marché international des études: 24,6 milliards d euros en 2006

CA marché international des études: 24,6 milliards d euros en 2006 CA marché international des études: 24,6 milliards d euros en 2006 +5% en Europe ( 43% du marché total) +6,6% aux USA (36%) Hausse importante dans les pays émergents( presque +10% dans les pays du BRIC,

Plus en détail

Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement

Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78

Plus en détail

JE SUIS UN MÉDECIN ASSURÉ PAR SOGEMEC

JE SUIS UN MÉDECIN ASSURÉ PAR SOGEMEC JE SUIS UN MÉDECIN ASSURÉ PAR SOGEMEC CONTACTEZ-NOUS : 1 800 361-5303 information@sogemec.qc.ca RÉSUMÉ DU RÉGIME D ASSURANCE Une offre de services couvrant tous vos besoins UNE GAMME DE PROTECTIONS QUI

Plus en détail

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance)

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) Pour plus d'informations, veuillez visiter le site: http://www.mop.gov.eg/vision/egyptvision.aspx La culture La stratégie

Plus en détail

Déterminants de la demande de soins dans un contexte de subvention à Pikine, Sénégal

Déterminants de la demande de soins dans un contexte de subvention à Pikine, Sénégal 9éme Congrès Internationale Francophone de la Société de Pathologie Exotique Dakar, le 12 13 et 14 novembre 2013 Déterminants de la demande de soins dans un contexte de subvention à Pikine, Sénégal Moussa

Plus en détail

Sondage stratifié. Myriam Maumy-Bertrand. Master 2ème Année 12-10-2011. Strasbourg, France

Sondage stratifié. Myriam Maumy-Bertrand. Master 2ème Année 12-10-2011. Strasbourg, France 1 1 IRMA, Université de Strasbourg Strasbourg, France Master 2ème Année 12-10-2011 Ce chapitre s appuie essentiellement sur deux ouvrages : «Les sondages : Principes et méthodes» de Anne-Marie Dussaix

Plus en détail

Enquête. sur la prévalence tabagique chez les adolescents en province de Luxembourg. Cahier de bord n 2

Enquête. sur la prévalence tabagique chez les adolescents en province de Luxembourg. Cahier de bord n 2 Cahier de bord n 2 Enquête sur la prévalence tabagique chez les adolescents en province de Luxembourg Service Prévention-Santé Observatoire de la Santé de la Province de Luxembourg SOMMAIRE 1. CONTEXTE

Plus en détail

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques La santé dans toutes les politiques, de quoi s agit-il? La santé dans toutes les politiques est une approche intersectorielle des politiques

Plus en détail

ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011. Étude réalisée par le bureau d étude :

ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011. Étude réalisée par le bureau d étude : ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011 Étude réalisée par le bureau d étude : 1 SOMMAIRE Introduction A. CARACTERISTIQUES ET ATTENTES DE LA POPULATION DU MICROCREDIT B. COMMERCIALISATION DES PRETS

Plus en détail

Les Français et l ostéopathie

Les Français et l ostéopathie Les Français et l ostéopathie Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 4 et 5 septembre 2015 Echantillon Echantillon

Plus en détail

31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC. Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité.

31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC. Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité. 31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité.

Plus en détail

Calcul des probabilités d inclusion dans les enquêtes par sondage probabiliste issues de bases de numéro de téléphone fixe et mobile

Calcul des probabilités d inclusion dans les enquêtes par sondage probabiliste issues de bases de numéro de téléphone fixe et mobile Calcul des probabilités d inclusion dans les enquêtes par sondage probabiliste issues de bases de numéro de téléphone fixe et mobile Retour d expérience de l enquête KABP VIH/SIDA 2010 C Sommen, J Warszawski,

Plus en détail

LES CONSEQUENCES DE L ANI

LES CONSEQUENCES DE L ANI LES CONSEQUENCES DE L ANI Chantier : connaissance des conséquences de l ANI sur les mutuelles Les conséquences de l ANI sur chaque mutuelle seront différentes selon son marché ou son positionnement. Il

Plus en détail

L initiative Des filles adolescentes: Une alliance pour l autonomisation économique

L initiative Des filles adolescentes: Une alliance pour l autonomisation économique L initiative Des filles adolescentes: Une alliance pour l autonomisation économique Slvia Muzi HDNSP 26 mai 26 2010 Aperçu : Introduction à l IFA Conception de l évaluation d impact Questions de recherche/collecte

Plus en détail

Mutuelle de santé Objectives, enjeux et perspectives. Atelier de travail, Commune de Ziniaré 10 Octobre 2013

Mutuelle de santé Objectives, enjeux et perspectives. Atelier de travail, Commune de Ziniaré 10 Octobre 2013 Mutuelle de santé Objectives, enjeux et perspectives Atelier de travail, Commune de Ziniaré 10 Octobre 2013 1 Programme Présentation du contexte dans lequel s insère le projet Présentation de la mutuelle

Plus en détail

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 0 1 5 RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 Le premier rapport sur la confiance des investisseurs (fondé sur un sondage mené auprès de 1 502 Canadiens ayant au

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

1. Recommandations de l AFSSAPS

1. Recommandations de l AFSSAPS E08-1 E08 Hypolipémiants Depuis une dizaine d années de nombreux résultats se sont accumulés pour prouver l intérêt de l abaissement du LDL-cholestérol en prévention primaire et secondaire des évènements

Plus en détail

Comment assurer une éducation de qualité pour tous?

Comment assurer une éducation de qualité pour tous? Comment assurer une éducation de qualité pour tous? BILAN ET PERSPECTIVES EN AFRIQUE FRANCOPHONE Conférence le 10 juillet 2014, à Ouagadougou, Burkina Faso ACCÈS ET PARTICIPATION DES ÉLÈVES Présentation

Plus en détail

COLLABORATION SUD-SUD ET DÉVELOPPEMENT DES CAPACITÉS DANS LA LUTTE INTERNATIONALE CONTRE LE TABAGISME. Saouna Inoussa President de SOS Tabagisme-Niger

COLLABORATION SUD-SUD ET DÉVELOPPEMENT DES CAPACITÉS DANS LA LUTTE INTERNATIONALE CONTRE LE TABAGISME. Saouna Inoussa President de SOS Tabagisme-Niger COLLABORATION SUD-SUD ET DÉVELOPPEMENT DES CAPACITÉS DANS LA LUTTE INTERNATIONALE CONTRE LE TABAGISME Saouna Inoussa President de SOS Tabagisme-Niger Situation générale dans les pays du sud Cible privilégiés

Plus en détail

BILAN REGIONAL DE LA CAMPAGNE NATIONALE DE CONTROLE 2010

BILAN REGIONAL DE LA CAMPAGNE NATIONALE DE CONTROLE 2010 BILAN REGIONAL DE LA CAMPAGNE NATIONALE DE CONTROLE 2010 RELATIVE A LA RADIOPROTECTION 1. Renseignements d ordre général La campagne de contrôle, organisée du 3 mai au 15 septembre 2010 par le ministère

Plus en détail

La nouvelle planification de l échantillonnage

La nouvelle planification de l échantillonnage La nouvelle planification de l échantillonnage Pierre-Arnaud Pendoli Division Sondages Plan de la présentation Rappel sur le Recensement de la population (RP) en continu Description de la base de sondage

Plus en détail

L ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE

L ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE L ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L'enquête par questionnaire est un outil d observation qui permet de quantifier et comparer l information. Cette information est

Plus en détail

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Texte allemand : EQM/Misereor, janvier 2012 Traduction : Service des langues de MISEROR, mars 2012 Ce document

Plus en détail

Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie

Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie SAVANOVITCH C. (1) SAUVANT-ROCHAT M.P. (1) Clermont Université, Université d Auvergne, Faculté Pharmacie, EA 4681-PEPRADE,

Plus en détail

Hausse immédiate du taux : pourquoi il est grand temps de hausser la taxe d accise sur le tabac

Hausse immédiate du taux : pourquoi il est grand temps de hausser la taxe d accise sur le tabac Hausse immédiate du taux : pourquoi il est grand temps de hausser la taxe d accise sur le tabac Association médicale canadienne Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce

Plus en détail

L évolution des modes de communication, comment adapter les enquêtes en population générale? L expérience de l enquête KABP VIH/sida 2010

L évolution des modes de communication, comment adapter les enquêtes en population générale? L expérience de l enquête KABP VIH/sida 2010 L évolution des modes de communication, comment adapter les enquêtes en population générale? L expérience de l enquête KABP VIH/sida 2010 Session 2 : Méthodes Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France Et le

Plus en détail

GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM

GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM Questions sur le tabagisme à utiliser dans les enquêtes Sous-ensemble de questions essentielles tirées de l enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes (GATS)

Plus en détail

Méthodes d investigation

Méthodes d investigation Méthodes d investigation 1 LE QUESTIONNAIRE LE questionnaire 1. l économie générale du questionnaire : 2. L avant questionnaire 3. la construction du questionnaire 4. Le choix de l échantillon 2 1. Le

Plus en détail

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE www.ekos.com POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE [Ottawa 22 mai 2013] Selon un nouveau sondage commandé par la Coalition canadienne de la santé (CCS) et la Fédération

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail