l e p a n o r a m a d u s e c t e u r m é d i c a l Technologies & instrumentation médicales ARD-thematic collection

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "l e p a n o r a m a d u s e c t e u r m é d i c a l Technologies & instrumentation médicales ARD-thematic collection"

Transcription

1 l e p a n o r a m a d u s e c t e u r m é d i c a l Technologies & instrumentation médicales ARD-thematic collection

2 Stockholm Oslo NORVEGE SUEDE D A N E M A R KCopenhague Dublin IRLANDE POLOGNE Berlin Amsterdam Londres N Varsovie PAY S - B A S Hanovre R O YA U M E - U N I Cologne ALLEMAGNE Bruxelles BELGIQUE Rouen Paris Lille Francfort Luxembourg Strasbourg FrancheComté Dijon Nantes Bordeaux Lyon Bratislava Vienne AUTRICHE Bâle Euroairport SUISSE Ljubljana Genève St-Exupéry 23 m HONGRIE Budapest SLOVENIE Berne km nts 200 'habita sd n o illi S L O VA Q U I E Munich Zurich Besançon FRANCE Prague REPUBLIQUE TCHEQUE C R O AT I E Milan Turin I TA L I E Toulouse Marseille 100 km ants 400 d'habit s illion m Rome s Madrid Barcelone 165 km ant 600 'habit d ons milli E S PA G N E 227 km ants 800 d'habit ons li il m La Franche-Comté naturellement européenne : Grands axes européens et lignes grande vitesse Euroairport Berne Aéroports internationaux Capitales européennes Strasbourg Villes principales

3 SOMMAIRE Instrumentation et dispositifs médicaux 5 Prospective 7 Technologies médicales, repères 9 FRANCHE-COMTÉ, repères santé 11 FRANCHE-COMTÉ, atouts 13 Produits et marchés 15 Pôles de compétitivité 19 Recherche 23 Transfert & innovation 31 Formation 35 Success stories 39 S'implanter 45 Histoire 47 Technologies & instrumentation médicales «L invention scientifique réside dans la création d une hypothèse heureuse et féconde»

4 X-Nov : plus de 15 ans d expérience en matière de Recherche et Développement de prothèses orthopédiques implantables et de leurs ancillaires.

5 FRANCHE-COMTÉ : instrumentation & dispositifs médicaux Instrumentation et dispositifs médicaux «Les dispositifs médicaux représentent un secteur stratégique dans le système de santé et jouent un rôle prépondérant dans la prévention et la détection de maladies ainsi que dans la facilitation du traitement.» Code de la santé publique CSP article L et directive 90/385/CEE du 20 juin 1990 «On entend par dispositif médical tout instrument, appareil, équipement, matière ou autre article utilisé seul ou en association, y compris les accessoires ou logiciels intervenant dans le bon fonctionnement de celui-ci, destiné par le fabricant à être utilisé chez l homme à des fins : de diagnostic, de prévention, contrôle, traitement ou atténuation d une maladie ou d une blessure ; d étude ou de remplacement ou modification de l anatomie ou d un processus physiologique ; de maîtrise de la conception ; et dont l action principale voulue n est pas obtenue par des moyens pharmacologiques chimiques ou immunologiques ni par métabolisme, mais dont la fonction peut être assistée par de tels moyens. Un dispositif médical peut ainsi être un thermomètre, une seringue, un scanner, des pansements, des lunettes, des implants allant du consommable le plus banal à l équipement de très haute technologie et utilisé dans la pratique médicale préventive, diagnostique, thérapeutique ou de suppléance. Les dispositifs médicaux regroupent aussi plus de produits se répartissant en 12 catégories.» Technologies et dispositifs médicaux? Le tissu industriel français se compose de 80 % de TPE et PME maîtrisant des technologies pointues telles que la mécanique, les microtechniques, l optique ou encore les matériaux avec des investissements importants en R&D souvent supérieurs à 15 % du CA. Cette industrie, certainement l une des plus innovantes du monde, se caractérise par de grandes avancées technologiques provenant d'une R&D de haut niveau au sein des entreprises en coopération avec les centres hospitaliers et les utilisateurs. Le secteur connaît une croissance constante depuis de nombreuses années. Une croissance qui devrait se poursuivre notamment en raison des évolutions démographiques et socio-économiques. Les attentes des patients tout aussi bien que du corps médical convergent vers des soins de qualité, moins invasifs et toujours plus sécurisés. Investissements matériels, main d œuvre R&D hautement qualifiée, capacités d innovation, compétences règlementaires et marketing sont donc les atouts nécessaires aux entreprises pour profiter des nombreuses opportunités de ce secteur particulièrement exigeant. Loin de se développer en autarcie, l innovation médicale procède des nombreuses interactions entre les activités R&D et les systèmes de santé qui donnent le rythme aux progrès médicaux. Le marché de la santé est aujourd hui considéré comme l un des plus importants au monde. «Le champ couvert est si vaste qu une cartographie exhaustive relève de l impossible. De l amélioration des dispositifs existants au développement de véritables laboratoires d analyse sur puces, en passant par l analyse des propriétés mécaniques des tissus biologiques, le drug delivery ou la conception de systèmes d information, de nombreuses disciplines sont sollicitées. Toutes ces technologies ont néanmoins deux points communs : elles nécessitent une pluridisciplinarité et une interface primordiale entre les sciences pour l ingénieur et la médecine ou la biologie et elles doivent répondre à des exigences draconiennes, de par leurs champs d application mêmes.» ARD-thematic collection 5

6 FEMTO-ST Département AS2M : micro-pince de micromanipulation.

7 FRANCHE-COMTÉ : instrumentation & dispositifs médicaux Prospective Numérisation et miniaturisation des systèmes pour l exploration in vivo, nanotechnologies, microsystèmes, biopuces, robotique et automatisation pour l exploration in vitro mais aussi règlementation de mise sur le marché des produits, traçabilité, maîtrise de l environnement et maîtrise des procédés telles sont les tendances qui déterminent le secteur des technologies et de l instrumentation médicales. Ces nouvelles technologies permettent d apporter une réponse aux besoins nés de l évolution démographique et de l étonnante progression de l espérance de vie. Vivre plus longtemps entraîne des changements dans les modes de vie. Vivre plus longtemps en bonne santé est la quête unanime de l humanité. Cet idéal incite les praticiens, les chercheurs à une recherche permanente d amélioration des prestations médicales qui trouve un écho au sein des équipes de R&D des entreprises. Toutes les techniques et les technologies sont convoquées par les acteurs du monde médical pour le développement de systèmes innovants, pour des interventions chirurgicales non invasives, pour la prévention, le diagnostic in vitro précoce. La miniaturisation extrême illustre ainsi à travers de nombreux exemples la capacité d innovation de ce secteur et sa place croissante dans le système de soins. Les données démographiques des Nations Unies indiquent, qu en 2050, au Japon, en Europe, en Russie et en Chine, la proportion de la population de plus de 60 ans dépassera les 30 % Grâce aux microsystèmes il sera possible d intervenir en micro-chirurgie, de voir dans le corps humain, d injecter des médicaments sans douleur, d équiper les patients de capteurs pour suivre toute une panoplie de paramètres physiologiques. Micro-injection plastique et micro-usinage apportent des solutions techniques pour réaliser des implants neurologiques. Nanomatériaux, nano-capteurs en phase d émergence, nano-médecine sont au centre des programmes de recherche et font travailler ensemble des spécialistes de différentes disciplines pour réaliser de nouveaux outils de diagnostic et méthodes d investigation in vivo. Mais la démographie et la sociologie ne sont pas tout. L économie régit également ce marché. Selon les enquêtes réalisées par les spécialistes, la technique médicale moderne et les innovations qui en sont issues, tant en termes de produits que de processus, pourraient permettre aux systèmes de santé de réaliser des économies considérables. L utilisation de technologies créatives peut permettre des économies de coût directes et indirectes considérables, allant dans le sens de la «cure entrepreneuriale» qui est imposée aux établissements de santé, modifiant profondément les rapports de force entre les fabricants et leurs principaux clients. Utilisation de produits et d instruments mieux adaptés, développement de soins moins coûteux et mieux acceptés par les patients, modification des protocoles médicaux mais également dépistage plus rapide des maladies au stade où elles peuvent être traitées plus facilement, amélioration de la prévention, partage des informations médicales toutes ces pistes sont synonymes d innovations. ARD-thematic collection 7

8 SOPHYSA : conception et fabrication de dispositifs médicaux implantables pour le traitement chirurgical de l hydrocéphalie.

9 FRANCHE-COMTÉ : instrumentation & dispositifs médicaux Technologies médicales, repères* Le marché mondial L association américaine, Advamed, représentant les industries des technologies médicales et Eucomed, le syndicat européen du secteur, s accordent pour estimer le marché mondial du dispositif médical à environ 200 milliards d Euros. Amériques : 49,6 % Europe de l Ouest : 31,8 % Asie / Pacifique : 15,4 % Reste du monde : 3,2 % Le marché français L'industrie française des dispositifs médicaux emploie salariés aux profils variés et hautement qualifiés. La France compte environ 300 sociétés fabriquant des équipements et dispositifs médicaux dont 250 ayant un effectif d une cinquantaine de salariés. 200 entreprises françaises (hors filiales de grands groupes internationaux) se positionnent sur des niches technologiques ou géographiques. Dispositifs médicaux et biotechnologies ont connu une croissance de 18 % entre 2006 et Ils constituent le 1 er secteur d investissement du capital risque français. 64 % des entreprises ont moins de 20 salariés. Les dispositifs médicaux à usage individuel 75,8 % - 5,26 Mds Le marché européen Allemagne : 22,5 % France : 14,4 % Royaume-Uni : 12,3 % Italie : 10 % Espagne : 4,8 % Autres pays : 55,1 % Les dépenses moyennes en technologies médicales dans les pays européens représentent 6,3 % des dépenses de santé contre 5,5 % aux États-Unis. Consommables (pansements, perfusions) : 2604 M Orthopédie (prothèses implantables) : 938 M Aides techniques (véhicules pour handicapés) : 778 M Cardiovasculaire (défribrillateurs cardiaques) : 715 M Divers (contention, pompes à insuline ) : 230 M Les dispositifs médicaux dits d équipements 24,2 % - 1,68 Mds Imagerie (équipements, films, maintenant ) : 828 M Divers (radiothérapie, dialyse, endoscopie) : 579 M Anesthésie, Réanimation, Bloc opératoire : 269 M * Chiffres 2006/2007 ARD-thematic collection 9

10 Hôpital Jean Minjoz Centre Hospitalier Universitaire de Besançon. Bibliothèque de la Faculté de Médecine, sur TEMIS Santé.

11 FRANCHE-COMTÉ : instrumentation & dispositifs médicaux FRANCHE-COMTÉ, repères santé Démographie La FRANCHE-COMTÉ une région plutôt jeune En France, la FRANCHE-COMTÉ est la 8 e région de province «la moins âgée» : les personnes âgées de 60 ans et plus représentaient 21 % de la population franc-comtoise en la part des moins de 20 ans atteint 25,1 % en FRANCHE-COMTÉ contre 24,6 % en France. Prospective 2020, Francs-Comtois* Prévisions : 27,2% : part des 60 ans et plus, dans la population 23,6% : part des moins de 18 ans État de santé ** entrées hospitalières de journées d hospitalisation complète venues en hospitalisation partielle ou en chirurgie ambulatoire séances de cures ambulatoires consultations externes admissions en affections de longues durées Répartition des dépenses de soins de ville pour le risque maladie en FRANCHE-COMTÉ La cancérologie en FRANCHE-COMTÉ Si la situation en FRANCHE-COMTÉ est plus favorable qu en France métropolitaine, le cancer reste la première cause de décès masculin et la seconde chez les femmes après les maladies de l appareil circulatoire nouveaux cas chaque année dont 58 % chez les hommes. Offre de santé en FRANCHE-COMTÉ, pour habitants Densité moyenne de médecins : 110 généralistes (France : 115) Densité de médecins spécialistes : 56 (France : 86) Densité des professions paramédicales : - 66 infirmiers libéraux (France : 86) - 43 masseurs kinésithérapeutes (France : 71) Offre hospitalière lits et places installés dans des établissements de santé Plateaux techniques - 11 scanners - 6 IRM - 60 salles d imagerie salles d interventions chirurgicales 54 % prescriptions : médicaments, auxiliaires médicaux, biologie 30 % honoraires privés 11 % indemnités journalières 5 % autres prestations * en supposant le maintien des tendances démographiques observées sur la période par l INSEE. ** Chiffres 2005 Le CHU de Besançon est impliqué dans 8 réseaux : cancérologie douleur troubles du langage et épilepsie hémophilie mucoviscidose périnatalité allergologie aides au diagnostic et aux soins d urgence neurologiques ARD-thematic collection 11

12 SILMACH : spécialisée dans la micromécanique MEMS sur silicium pour la conception et le développement de microcapteurs mécaniques sans énergie, micromoteurs et microsystèmes électrostatiques pour l'instrumentation scientifique.

13 FRANCHE-COMTÉ : instrumentation & dispositifs médicaux FRANCHE-COMTÉ, atouts La FRANCHE-COMTÉ Le tissu industriel franc-comtois est composé de centaines d entreprises aux compétences microtechniques maîtrisant les technologies essentielles pour la réalisation des dispositifs médicaux du futur. Au nord du territoire, la spécialisation des entreprises dans les domaines de la mécanique et de la micromécanique constitue un atout essentiel pour le sourcing des grands donneurs d ordre du secteur. À coté de ces ressources, des entreprises industrielles fabriquent des matériels de dentisterie, de laboratoire, de chirurgie, de thérapie, d imagerie ultrasons, des lunettes spéciales ; des prothèses osseuses, dentaires, ou de peau ; des valves neurologiques ; des anticorps monoclonaux Mécanique - Découpage & emboutissage Former, usiner, et assembler sur un poste de travail unique matériaux utilisés en milieux extrêmes, matériaux composites usinage de formes complexes avec une grande précision, les entreprises franccomtoises ont adopté des stratégies de développement technologique et de partenariat qui leur permettent de s impliquer depuis l étude jusqu à la réalisation de produits complets en proposant de nouvelles fonctions. Micromécanique et microtechniques Les relations entre la micro mécanique et les technologies type silicium sont de plus en plus fréquentes tant ces technologies se complètent et s interfacent pour réaliser des dispositifs médicaux intelligents et communicants. Microfabrication Le développement de nouvelles techniques avancées permet de pousser les frontières de la microfabrication au-delà de la micro-électronique pour miniaturiser et intégrer des composantes opto-électro-mécaniques sans précédent. MEMS et MOEMS MEMS ou Micro Electro Mechanical Components et MOEMS ou Micro Opto-Electro Mechanical Components, ces technologies sont en phase de croissance. Elles permettent de répondre au besoin de miniaturisation, d amélioration de la durée de vie et d augmentation de la fiabilité, de conditionnement ou d encapsulation des composants pour une utilisation dans des conditions particulières, et la création ou l intégration de fonctions hétérogènes. Nanomatériaux et nanotechnolgies À l échelle nanométrique, la matière acquiert des propriétés radicalement nouvelles. Les nanotechnologies sont l une des clés du développement industriel et de l activité économique du XXI e siècle. Les bénéfices attendus notamment en matière de santé et de protection de l environnement pourraient être très importants. Traitement de surface La FRANCHE-COMTÉ dispose dans ses laboratoires universitaires d un large spectre de compétences permettant de faire progresser les connaissances fondamentales qu elle met au service des préoccupations du tissu industriel. Les caractérisations morphologiques, physico-chimiques, structurales, mécaniques, électrochimiques et thermiques les caractérisations fonctionnelles, sensorielles, thermiques, électriques, anticorrosion, anti-usure, frottement, mouillabilité, adhérence sont étudiées pour améliorer la performance des matériaux. Polissage Étape complémentaire, en amont ou en aval du traitement de surface, le polissage requiert des savoir faire spécifiques. Plus de professionnels développent une technicité et une productivité qui leur permettent de proposer des produits d une qualité irréprochable. Plasturgie de micro-plasturgie Porteuse d innovations technologiques, la microplasturgie prend une place croissante dans le secteur médical demandeur en pièces très techniques. Grâce aux caractéristiques particulièrement performantes des matières et à l innovation permanente en matière de process, la micro plasturgie apporte de nombreuses réponses pour la réalisation de microsystèmes complexes. ARD-thematic collection 13

14 IMASONIC, implantée en Haute-Saône, reconnue internationalement dans la conception et la production de transducteurs ultrasonores pour des applications innovantes ou sur mesures liées à la santé : imagerie, biométrie, HIFU.

15 FRANCHE-COMTÉ : instrumentation & dispositifs médicaux P ro d u i t s e t m a rc h é s Les sciences du vivant sont porteuses de certains des plus forts potentiels de marchés industriels des années à venir. La médecine à l heure du micro-diagnostic Un micro-robot, muni d une minuscule caméra capable d avancer et de s arrêter dans le système digestif mis au point par des chercheurs italiens en 2006 semble sonner la fin des endoscopies désagréables. Il pourrait être opérationnel chez l homme d ici 4 ou 5 ans. Dotés de pattes motorisées, de pinces microscopiques, de capteurs, de calculateurs en médecine ou en biologie mais aussi en mécanique, les robots continuent de se miniaturiser, cherchant à manipuler ou assembler des objets invisibles à l œil nu. Technologies clés 2010 : technologies du vivant Transgénèse Thérapie cellulaire Protéomique Thérapie génique Génomique fonctionnelle à grande échelle Techniques de criblage et de synthèse haut débit Vectorisation : pour améliorer l efficacité des médicaments et/ou à faciliter leur administration, est un axe de recherche stratégique. Ingénierie des anticorps monoclonaux Vaccins recombinants Alimentation pour le bien-être et la santé Contrôle des allergies alimentaires imagerie et instrumentation associées aux sciences du vivant Ingénierie médicale : des robots et des hommes Les techniques de la robotique reçoivent un intérêt grandissant pour les importantes perspectives qu elles offrent, dans le domaine médical, en développant des systèmes innovants pour des interventions chirurgicales non invasives, la suppléance fonctionnelle, la rééducation, les aides pour diverses formes de handicap moteur et cognitif ou simplement les personnes âgées. L imagerie médicale et la radiologie Les techniques d imagerie sont des outils d analyse privilégiés dans les sciences du vivant. Elles font appel à un grand nombre de technologies différentes, créant les images obtenues par des moyens physiques très variés : la microscopie optique ou électronique, les techniques de tomographie, la radiographie, l imagerie infra rouge. Le coût élevé des techniques telles que l imagerie par résonance magnétique IRM -, la tomographie à émission de positons PET - et celle couplée au scanner - PET SCAN - perturbent le développement de ce secteur. Imagerie au service du diagnostic Images 3D pour caractériser et suivre les lésions notamment en oncologie, imagerie optique et ultrasonore pour une exploration moins invasive de certains organes l imagerie médicale permet aux médecins de prendre des décisions stratégiques. Les industriels concentrent leurs efforts sur la mise au point d équipements et d accessoires pour diagnostiquer, dépister et soigner. ARD-thematic collection 15

16 STATICE SANTÉ : implants en silicone. DETEC : conception et réalisation de machines spéciales de dosage, de mesure ou de conditionnement.

17 FRANCHE-COMTÉ : instrumentation & dispositifs médicaux P ro d u i t s e t m a rc h é s Instruments médicaux et de chirurgie On classe dans cette famille de technologies l instrumentation associée aux sciences du vivant et à la médecine, notamment la chirurgie assistée par ordinateur, la chirurgie laser, la chirurgie mini invasive et le diagnostic. Ces technologies regroupent non seulement les matériels dédiés aux activités médicales et chirurgicales mais également les technologies logicielles permettant l assistance aux actes chirurgicaux, l archivage des données. Textiles techniques : les matériaux textiles dans le médical et la santé Au sein des pays développés, 15 % du volume mondial des textiles techniques sont employés dans le médical et la santé. Matériaux textiles sous forme de fils, bandes, prothèses, pansements à faible, moyenne, haute valeur ajoutée, linge hospitalier, bio textiles Ce secteur évolue en permanence. Les évolutions les plus spectaculaires sont issues des innovations en matière de tissus bio-communicants incorporant des capteurs pouvant être utilisés pour la télétransmission de paramètres médicaux ou en télésurveillance mais également des tissus hybrides et des tissus implantables comme des prothèses vasculaires. La téléassistance et l assistance à domicile La physionomie du marché de l assistance à domicile évolue à la faveur des changements politico-règlementaires et des progrès des technologies médicales. Regroupant divers modes de prise en charge, le marché de l assistance à domicile bénéficie de fondamentaux de croissance solides liés notamment au vieillissement de la population, à la chronicisation des traitements des pathologies lourdes et à la solvabilisation de la demande. Le marché de la téléassistance est particulièrement dynamique affichant une croissance de 16 % en Les TIC et la télémédecine L article 32 de la Loi n du 13 août 2004, définit la télémédecine comme permettant d effectuer des actes médicaux à distance, sous le contrôle et la responsabilité d un médecin en contact avec le patient par des moyens de communication appropriés à la réalisation de l acte médical : téléconsultations, téléexpertises, téléassistance, télésurveillance, télédiagnostic, téléchirurgie. Au plan technologique, la demande s oriente vers de nouveaux équipements et systèmes d information. Editeurs de logiciels, industriels de l imagerie médicale, fabricants de dispositifs médicaux implantés actifs, électroniciens, opérateurs de télécommunications et intégrateurs spécialisés ou généralistes sont concernés par cette nouvelle pratique de la médecine. Les capteurs : omniprésents et indispensables Analyses biochimiques en milieu hospitalier, manipulation d objets de plus en plus petits, bio-surveillance des milieux naturels, biocapteurs Les laboratoires et centres de transfert francs-comtois participent au développement des capteurs de demain, soit en association avec les entreprises, soit en développant de nouveaux concepts. Miniaturisés à l extrême, ils trouvent de nombreuses applications dans le milieu médical. Les capteurs du futur naissent au cœur de la pluridisciplinarité : opticiens, bactériologistes et ingénieurs, physiciens et informaticiens partagent leurs connaissances pour proposer des solutions. Capteur & génétique et reproduction Un capteur à flottaison passive est actuellement en cours d études. Il permettra de constituer une plateforme qui sera utilisée par l équipe génétique et reproduction du CHU de Besançon, afin de caractériser l élasticité des membranes d un ovule. ARD-thematic collection 17

18 SARSTEDT : implanté en Haute-Saône, le groupe allemand SARSTEDT assure la conception, la fabrication et la vente d'appareils et de matériel destinés au secteur médical et scientifique.

19 FRANCHE-COMTÉ : instrumentation & dispositifs médicaux Pôles de compétitivité Zoom sur deux projets PLASTIPOLIS dans le domaine du médical : COMIPOL BAC : COuches MInces POLymères, anti-bactériennes Objectifs : Éviter l adhésion des bactéries Prévenir le développement et la prolifération des bactéries sur une surface Réduire les risques de contamination bactérienne d une surface par le dépôt d une couche mince antibactérienne «Oxyde-métal» Partenaires projet : GERFLOR, CIAT, R&D Industrie, NOSOCOTECH, CIRIMAT et le CEA de Grenoble. Projet d innovation sur la sécurisation des injections Concept «Pic» : Développement d un concept innovant de dispositif de sécurisation automatique des aiguilles d injection médicale. Objectif : Concevoir un modèle d atelier pilote de 1 m² reproductible industriellement dans la région de la mécanique de précision avec le concours actif de l École Nationale Supérieure de Mécanique et de Microtechniques de sorte à fournir à chaque licencié du «Pic» un outil à placer en bout de ligne de production pour capuchonner les aiguilles standards marchand avec un dispositif de sécurité «SpringCap» ou «SpringLok» approvisionné par nos partenaires industriels de premier rang. Partenaires projet : BIOFRONT, ENSMM, SAINT-GOBAIN PPL France. Plastiques et technologies médicales Les plastiques jouent un rôle clé dans le secteur médical. Ils garantissent la sécurité, l hygiène et la compatibilité avec le corps humain. Faciles à utiliser dans le matériel médical, les plastiques et composites possèdent une vaste gamme de propriétés très utiles dans le domaine médical : amélioration des qualités mécaniques, miniaturisation, effet barrière, antibactérien, biodégradabilité, recyclabilité. Les laboratoires du monde entier explorent les applications médicales des microsystèmes et des nano technologies issues des plastiques, l utilisation de nano- polymères pour acheminer des principes actifs directement jusqu aux cellules endommagées, celle des polymères biocompatibles pour reconstruire des tendons lésés, Les matières plastiques gagnent de plus en plus de terrain. Elles sont utilisées à environ 50 % dans la technique médicale. À l échelle mondiale, plus de 1,8 millions de tonnes de matières plastiques seraient actuellement transformés en produits de technique médicale : 1 % du total plastique mais avec une croissance proportionnellement élevée. PLASTIPOLIS Unique pôle de compétitivité dans le domaine de la plasturgie en France. Il fédère les acteurs de la filière des régions FRANCHE-COMTÉ et Rhône-Alpes. Il représente 30 % de la plasturgie nationale. Les axes R&D de PLASTIPOLIS PLASTIPOLIS a mis en place six axes de R&D pour créer des vecteurs de nouveaux projets d innovation : matériaux et compound : maîtrise des matériaux et des interactions entre matériaux et procédés outillage et procédés : réduction des temps de conception, des délais de réalisation, des coûts associés et recherche de produits plus riches en fonctionnalités composites : développement des matériaux composites sur différents marchés en croissance micro-nano structuration : développement des produits ayant de nouvelles fonctionnalités dans le champ de la micro-plasturgie eco plasturgie : intégration de la démarche de développement global dans la conception, la fabrication et l exploitation des produits. Produits intelligents : extension de la filière plasturgie vers le monde de l électronique pour apporter de nouvelles fonctions aux produits. ARD-thematic collection 19

20 STATICE SANTÉ, société de services, spécialisée en conception, développement, fabrication d'implants, d instruments et d équipements de laboratoire selon les spécifications de ses clients.

21 FRANCHE-COMTÉ : instrumentation & dispositifs médicaux Pôles de compétitivité Microtechniques La FRANCHE-COMTÉ possède le savoir faire pour appréhender des problèmes complexes sur de petits mécanismes, la maîtrise d une diversité de technologies, la capacité à croiser les technologies. Ces atouts lui permettent de se positionner comme un pôle européen majeur pour réaliser les mutations indispensables et anticiper les besoins des marchés : couches à effet barrière, nano-polissage, nano-outils, nano-métrologie, micro-caractérisation des matériaux, micro-fabrication en salle blanche. Le Pôle des Microtechniques 20 % des projets labellisés par le Pôle des Microtechniques portent sur une thématique médicale. Micromécaniciens, plasturgistes, polisseurs et spécialistes du traitement de surfaces, outilleurs et prototypistes sont associés au sein de la commission médicale du Pôle aux côtés des scientifiques, des chercheurs et des utilisateurs. L objectif est clairement de poursuivre les efforts de recherche et d innovations dans le domaine médical mais également de développer la faculté de proposer une offre technologique pluridisciplinaire globale en réponse aux besoins des acteurs internationaux leaders. La commission médicale Composée d industriels, de chercheurs, de représentants d organismes actifs au service des entreprises et des laboratoires de la région, elle a pour objectif d aider les entreprises microtechniques à aborder le marché médical ou à y développer leurs activités. Le Pôle en chiffres* 400 entreprises 450 chercheurs en recherche publique 550 chercheurs en recherche privée 73 projets labellisés 54 Me mobilisés * 2008 Les projets médicaux Ultrasur Les partenaires : Imasonic C&K components FEMTO-ST. Objectif : développer des sources d ultrasons focalisés de puissance destinées aux systèmes de traitement des tumeurs. Des applications industrielles sont actuellement en cours d expérimentation. Medicalip Les partenaires : Statice Santé Alcis - FEMTO-ST CHU de Besançon CHU de Dijon Inserm Toulouse. Objectif : fabrication et performances d un système de diagnostic rapide par microsystème embarqué du cytomegalovirus chez les nouveaux nés. TROD Les partenaires : Statice Santé Alcis - Trod Médical FEMTO-ST Stockert Gmbh Hôpital Erasme de Bruxelles Long Island Jewish Medical Center aux USA. Objectif : développer un dispositif chirurgical microtechnique pour traiter le cancer de la prostate par radio fréquence. Ce dispositif a été mis sur le marché aux États-Unis en juin BRAIN TEP Les partenaires : CHU de Besançon UFC. Objectif : développer un tomographe par émission de positons hautes performances dédié à l exploration fonctionnelle du cerveau. Contrultime Les partenaires : CHU de Besançon FEMTO-ST Établissement Français du Sang. Objectif : développer un «transfuseur intelligent» pour sécuriser le contrôle ultime pré-transfusionnel au lit du patient. Valvelec Les partenaires : Sophysa Le CEA Sensirion Pi - Silmach. Objectif : concevoir un nouveau type de valve implantable dans le corps humain pour traiter l hydroencéphalie. ARD-thematic collection 21

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

DISPOSITIFS MEDICAUX CHIFFRES CLEFS. Pr J LAMSAOURI PLAN

DISPOSITIFS MEDICAUX CHIFFRES CLEFS. Pr J LAMSAOURI PLAN DISPOSITIFS MEDICAUX CHIFFRES CLEFS 28/01/201 11 Pr J LAMSAOURI 1 PLAN 1. généralités 2. Place du secteur dans l économie mondiale et européenne 3. qu en est-il au Maroc? 4. conclusion 2 1 Introduction:

Plus en détail

Experts & partenaires pour une offre globale haute performance

Experts & partenaires pour une offre globale haute performance Experts & partenaires pour une offre globale haute performance MONT-BLANC MEDICAL INDUSTRIES MÉTIERS & COMPÉTENCES DES ENTREPRISES EXPERTES RÉUNIES POUR UNE OFFRE GLOBALE DÉDIÉE AUX FABRICANTS DE DISPOSITIFS

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables!

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables! Profession ingénieur Les stages : des expériences inoubliables! Le Service des stages et emplois a pour mandat d assurer le lien entre les entreprises et les étudiants. Il vise à favoriser l intégration

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics France Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans

Plus en détail

INJECTEUR D INNOVATIONS POUR LA SANTÉ

INJECTEUR D INNOVATIONS POUR LA SANTÉ INJECTEUR D INNOVATIONS POUR LA SANTÉ Dispositifs Médicaux Articles de conditionnement Délivrance de principes actifs ARaymondlife s appuie sur ses expertises technologiques pour le développement et fabrique

Plus en détail

Votre projet trouve ici sa place

Votre projet trouve ici sa place Votre projet trouve ici sa place Ingénierie de progrès Un environnement scientifique et médical stimulant Au cœur du campus universitaire et médical du Mans, à côté du CTTM et d Emergence, vous bénéficierez

Plus en détail

GLOBAL CARE Initiative : un lancement international réussi lors de BIO-Europe 2013

GLOBAL CARE Initiative : un lancement international réussi lors de BIO-Europe 2013 dvvxcvcxvdfvcs GLOBAL CARE Initiative : un lancement international réussi lors de BIO-Europe 2013 Le projet GLOBAL CARE Initiative (The Global Partnering Research Initiative of the Carnot Human Health

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse

Le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse Le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse Le CHU de Toulouse assure 4 missions : le Soin, la Prévention, l Enseignement, la Recherche 4 ème CHU de France!180 000 patients hospitalisés!500 000 consultants!118

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Constats et perspectives des industries et technologies de santé en France

Constats et perspectives des industries et technologies de santé en France Constats et perspectives des industries et technologies de santé en France Daniel VASMANT Praticien attaché à l hôpital d enfant Armand Trousseau (PARIS) Responsable de programme à l Agence Nationale pour

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

Présentation formations SPI/EEA

Présentation formations SPI/EEA ISIFC Présentation formations SPI/EEA Université de Franche-Comté U.F.R. Sciences et Techniques ISIFC Besançon UFR Sciences et Techniques Licence: icence Bac+3 années d étude Licence professionnelle (1

Plus en détail

Cellules souches et Médecine régénératrice

Cellules souches et Médecine régénératrice DIPLOME D'UNIVERSITE 2015 / 2016 Cellules souches et Médecine régénératrice Ce Diplôme Universitaire est ouvert aux étudiants des écoles doctorales des Universités Paris / Paris-Saclay, aux cliniciens

Plus en détail

UNE RÉFÉRENCE INTERNATIONALE POUR L INDUSTRIE MÉDICALE. Orthopédie Rachis Trauma Extrémités Cranomaxillofacial Dentaire Instruments Implants

UNE RÉFÉRENCE INTERNATIONALE POUR L INDUSTRIE MÉDICALE. Orthopédie Rachis Trauma Extrémités Cranomaxillofacial Dentaire Instruments Implants UNE RÉFÉRENCE INTERNATIONALE POUR L INDUSTRIE MÉDICALE Orthopédie Rachis Trauma Extrémités Cranomaxillofacial Dentaire Instruments Implants DE LA MATIÈRE PREMIÈRE AUX COMPOSANTS STÉRILES LISI MEDICAL propose

Plus en détail

MASTER (LMD) - BIOLOGIE SANTÉ

MASTER (LMD) - BIOLOGIE SANTÉ MASTER (LMD) - BIOLOGIE SANTÉ RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé OBJECTIFS Le Master Biologie Santé est une formation qui s adresse

Plus en détail

Formations habilités en catégorie A DEUST Systèmes d'information, numérique et électronique

Formations habilités en catégorie A DEUST Systèmes d'information, numérique et électronique Formations habilités en catégorie A DEUST Systèmes d'information, numérique et électronique Licence Électronique, énergie électrique, automatique Licence Informatique Licence Mathématiques Licence Mécanique

Plus en détail

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 -

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - REGROUPEMENT DE LA CLINIQUE ADASSA ET DE LA CLINIQUE DU DIACONAT DE STRASBOURG --- NAISSANCE DE LA CLINIQUE ADASSA - DIACONAT --- Strasbourg (Bas-Rhin), le 06 janvier 2011 la clinique Adassa et la clinique

Plus en détail

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE LE CANCER EN QUELQUES CHIFFRES Problème majeur de santé publique avec près de 355 000 nouveaux cas estimés chaque année, le cancer est la première

Plus en détail

La Fédération des Les Industries Mécaniques

La Fédération des Les Industries Mécaniques La Fédération des Industries Mécaniques Les Industries Mécaniques Chi fres clés 2010 et enjeux Les Industries Mécaniques en chiffres 11 000 Entreprises* 101,2 milliards d euros de Chiffre d affaires 6

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 3, Hors-Série 1, 11 (2004) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bib-j3ea:2004611 EDP Sciences, 2004 Formation

Plus en détail

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION DOSSIER DE PRESSE VENDREDI 2 OCTOBRE 2009 SOMMAIRE L INAUGURATION DU 2 OCTOBRE 2009 p 4 La nouvelle Maison des Consultations L extension du bloc opératoire L HÔPITAL

Plus en détail

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace S3 - Contexte Une demande de la Commission Européenne avec les entreprises au cœur de la réflexion pour renforcer leur compétitivité via l innovation

Plus en détail

Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron. à Saint-Louis

Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron. à Saint-Louis Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron à Saint-Louis Cancers & imagerie médicale Un progrès majeur pour une meilleure prise en charge des patients. Accroitre les possibilités

Plus en détail

Devenir acteur de santé

Devenir acteur de santé de cadres de santé d ambulanciers d auxiliaires de puériculture école d infirmiers de bloc opératoire des aides-soignants école d infirmiers anesthésistes Les écoles et instituts de formation aux professions

Plus en détail

Organisation de la recherche clinique. Dr E. DEVILLIERS Novembre 2011

Organisation de la recherche clinique. Dr E. DEVILLIERS Novembre 2011 Organisation de la recherche clinique Dr E. DEVILLIERS Novembre 2011 Rappel : la recherche clinique : «recherche appliquée àl homme dont la finalité est le progrès des techniques de soins» (Bourdillon

Plus en détail

eduscol Santé et social Enseignement d'exploration

eduscol Santé et social Enseignement d'exploration eduscol Consultation nationale sur les programmes Projets de programmes de la classe de seconde générale et technologique Santé et social Enseignement d'exploration L'organisation de la consultation des

Plus en détail

IRMA 25207 / CREST / FEMTO-ST UMR 6174 CNRS

IRMA 25207 / CREST / FEMTO-ST UMR 6174 CNRS 1 The Montbéliard Radiation Protection Pilot Project: a global approach of radiation protection adressing occupational, public and patient exposures at the level of a large urban community I. NETILLARD

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

UNE RÉFÉRENCE INTERNATIONALE POUR L INDUSTRIE MÉDICALE. Orthopédie Rachis Trauma Extrémités Cranomaxillofacial Dentaire Instruments Implants

UNE RÉFÉRENCE INTERNATIONALE POUR L INDUSTRIE MÉDICALE. Orthopédie Rachis Trauma Extrémités Cranomaxillofacial Dentaire Instruments Implants UNE RÉFÉRENCE INTERNATIONALE POUR L INDUSTRIE MÉDICALE Orthopédie Rachis Trauma Extrémités Cranomaxillofacial Dentaire Instruments Implants DE LA MATIÈRE PREMIÈRE AUX COMPOSANTS STÉRILES LISI MEDICAL propose

Plus en détail

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé»

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Evolution prospective des métiers et recommandations en matière de ressources humaines Version du 17 janvier BPI 37, rue du Rocher 75008 Paris France Tel:

Plus en détail

Le cancer cet ennemi commun

Le cancer cet ennemi commun Le cancer cet ennemi commun En France, 360 000 nouveaux cas par an. 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 touchés au cours de leur vie. en Languedoc-Roussillon, ICI il tue 20 personnes par jour. www.icm.unicancer.fr

Plus en détail

créateur de progrès énergétique

créateur de progrès énergétique ANTÉ H DALKIA, créateur de progrès énergétique Partenaire historique des acteurs de la santé, Dalkia propose une large gamme de services pour améliorer la sécurité et la fiabilité des installations techniques

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans une perspective de développement

Plus en détail

Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du

Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du cancer : enjeux et opportunités Début de cartographie des enjeux cliniques et technologiques gq Jean-François MENUDET, Cluster I-Care Cartographie

Plus en détail

Centre d Investigation Clinique Innovation Technologique de Lille Biocapteurs & e-santé : innovation & usages

Centre d Investigation Clinique Innovation Technologique de Lille Biocapteurs & e-santé : innovation & usages Développement et évaluation des dispositifs médicaux. De l idée au marché : Quelle place pour les structures hospitalo-universitaires? Centre d Investigation Clinique Innovation Technologique de Lille

Plus en détail

MECATRONIC Connection 2009

MECATRONIC Connection 2009 MECATRONIC Connection 2009 2 ème édition des journées d affaires de la Mécatronique. 25 et 26 novembre 2009 AIX LES BAINS (Casino Grand Cercle) Extrait des demandes exprimées par les donneurs d ordres

Plus en détail

Actions menées sur la thématique santé et autonomie

Actions menées sur la thématique santé et autonomie Actions menées sur la thématique santé et autonomie Mireille Campana, Sous-directrice des réseaux et des usages des technologies de l information et de la communication 1. L intérêt de la DGCIS pour la

Plus en détail

CONSTRUCTION DE LA VISION 2025. COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010

CONSTRUCTION DE LA VISION 2025. COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010 CONSTRUCTION DE LA VISION 2025 COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010 LA VISION 2025 EST AU CARREFOUR DE TROIS DYNAMIQUES Industrie Sociétés savantes Flux de découvertes scientifiques et développement

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 janvier 2009 Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat Le groupe Malakoff Médéric et la Caisse

Plus en détail

Lab s Dating 56 Rencontre Entreprises et Laboratoires de l Université de Bretagne-Sud 17 octobre 2014

Lab s Dating 56 Rencontre Entreprises et Laboratoires de l Université de Bretagne-Sud 17 octobre 2014 Organisé par Lab s Dating 56 Rencontre Entreprises et Laboratoires de l Université de Bretagne-Sud 17 octobre 2014 Pascal Berruet Vice Président Relations Socio Economiques et industrielles L Université

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

L innovation médicale au service du bien-être

L innovation médicale au service du bien-être L innovation médicale au service du bien-être INTERMED, ACTEUR MAJEUR DE LA SOLUTION MÉDICALE DEPUIS PLUS DE 30 ANS INTERMED est depuis 1979 un leader incontournable sur le marché de la santé en Nouvelle-Calédonie

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

Définition de l activité de radiothérapie

Définition de l activité de radiothérapie Equipe médicale : Dr Claudine BEAUMONT-RAYMOND : 03 25 49 48 87 (secrétariat) Dr Dominique EYCHENNE : 03 25 49 47 56 (secrétariat) Dr Ulrich NIEWOEHNER : 03 25 49 47 82 (secrétariat) Définition de l activité

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

SYNTHÈSE RAPPORT ANNUEL 2014

SYNTHÈSE RAPPORT ANNUEL 2014 SYNTHÈSE RAPPORT ANNUEL 2014 RÉ-ACCRÉDITATION INTERNATIONALE DU REGISTRE FRANCE GREFFE DE MOELLE Le 13 octobre 2014, le registre France Greffe de Moelle a été accrédité par la World Marrow Donor Association

Plus en détail

MASTER BIOLOGIE-SANTE PARCOURS MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE

MASTER BIOLOGIE-SANTE PARCOURS MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE MASTER BIOLOGIE-SANTE PARCOURS MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : Biologie

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

INJECTEUR D INNOVATIONS POUR LA SANTÉ

INJECTEUR D INNOVATIONS POUR LA SANTÉ INJECTEUR D INNOVATIONS POUR LA SANTÉ Dispositifs Médicaux Articles de conditionnement Délivrance de principes actifs ARaymondlife s appuie sur ses expertises technologiques pour le développement et fabrique

Plus en détail

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération PLAN CANCER 2003-2007 Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération consolidant le plateau technique du Centre Hospitalier Sud Francilien dédié à la cancérologie Mercredi 19 décembre

Plus en détail

BTS SYSTÈMES PHOTONIQUES

BTS SYSTÈMES PHOTONIQUES BTS SYSTÈMES PHOTONIQUES La lumière dans tous ses états La photonique est le domaine industriel et scientifique qui s appuie sur les phénomènes physiques et savoirs technologiques associés à la lumière.

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

MANUEL QUALITÉ. Plate-forme Biopuces Toulouse. selon la norme ISO 9001 version 2008

MANUEL QUALITÉ. Plate-forme Biopuces Toulouse. selon la norme ISO 9001 version 2008 1 MANUEL QUALITÉ Plate-forme Biopuces Toulouse selon la norme ISO 9001 version 2008 135, avenue de Rangueil - 31077 TOULOUSE CEDEX 4 Tél. 05 61 55 96 87 - fax 05 61 55 94 00 http://biopuce.insa-toulouse.fr

Plus en détail

Le CNRS : une grande diversité de métiers

Le CNRS : une grande diversité de métiers - Septembre 2004 Le CNRS : une grande diversité de métiers Une grande variété de métiers sont exercés dans les unités de recherche et de services du CNRS. Le CNRS compte 25 283 agents : 11 349 chercheurs,

Plus en détail

Eurobiomed, pôle de compétitivité santé PACA/LR

Eurobiomed, pôle de compétitivité santé PACA/LR Eurobiomed, pôle de compétitivité santé PACA/LR Journée Biodev Montpellier, 20 novembre 2014 Eurobiomed: Pôle de compétitivité? Qu est ce qu un pôle de compétitivité? Une initiative du gouvernement français

Plus en détail

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre Fondation PremUp Mieux naître pour mieux vivre Une fondation de coopération scientifique initiée par les pouvoirs publics en 2007 6 membres fondateurs : L Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, l Inserm,

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

MASTER MENTION BIOLOGIE SANTÉ SPÉCIALITÉ BIOMINÉRALISATION, MORPHOGENÈSE ET PATHOLOGIES INFLAMMATOIRES

MASTER MENTION BIOLOGIE SANTÉ SPÉCIALITÉ BIOMINÉRALISATION, MORPHOGENÈSE ET PATHOLOGIES INFLAMMATOIRES MASTER MENTION BIOLOGIE SANTÉ SPÉCIALITÉ BIOMINÉRALISATION, MORPHOGENÈSE ET PATHOLOGIES INFLAMMATOIRES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

Une salle plus adaptée pour les équipes

Une salle plus adaptée pour les équipes Depuis quelques semaines, le service de chirurgie vasculaire et cardiaque de la Clinique du Tonkin de Villeurbanne pratique ses interventions dans une toute nouvelle salle, pourvue d un équipement d imagerie

Plus en détail

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Préambule Aujourd hui à travers l activité de «Recherche-Développement» l application technologique des acquis de la science est devenue non seulement l équivalent d une

Plus en détail

CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires

CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires Pierre-Noël Lirsac Président de CellforCure 30/01/13 INNOVER POUR LA MÉDECINE DE DEMAIN 1 Les bases de la «médecine

Plus en détail

LES MISSIONS DE BIOASTER

LES MISSIONS DE BIOASTER Unique IRT sélectionné dans le domaine de la santé par le Commissariat Général à l'investissement, BIOASTER est un institut de recherche technologique indépendant dédié à l infectiologie et à la microbiologie,

Plus en détail

Pierre-Yves GUIAVARCH Biomnis Daniel VALENT TSE Express Médical

Pierre-Yves GUIAVARCH Biomnis Daniel VALENT TSE Express Médical Les collaborations entre établissements de santé et laboratoires de biologie médicale de seconde intention : quelle logistique pour le transport des échantillons? Pierre-Yves GUIAVARCH Biomnis Daniel VALENT

Plus en détail

Appels à projets recherche 2006 : Les lauréats reçus à l Hôtel de Région

Appels à projets recherche 2006 : Les lauréats reçus à l Hôtel de Région Appels à projets recherche 2006 : Les lauréats reçus à l Hôtel de Région Hôtel de Région des Pays de la Loire Mercredi 20 décembre 2006 Relations presse Conseil Régional des Pays de la Loire Sophie Le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Normand Serre, un outil au profit de l essor des sciences végétales et agronomiques en région Haute-Normandie

DOSSIER DE PRESSE. Normand Serre, un outil au profit de l essor des sciences végétales et agronomiques en région Haute-Normandie DOSSIER DE PRESSE Normand Serre, un outil au profit de l essor des sciences végétales et agronomiques en région Haute-Normandie Normand Serre, un outil au profit de l essor des sciences végétales et agronomiques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011

DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011 DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011 EQUIPEX à Perpignan et Font Romeu : un impact scientifique international - L'appel à projet "équipements d'excellence" - Le Laboratoire PROMES-CNRS - SOCRATE :

Plus en détail

Alice ROUYER REHAL, 10 juillet 2014. Alice ROUYER LISST Université Toulouse II Le Mirail/ Jean Jaurès

Alice ROUYER REHAL, 10 juillet 2014. Alice ROUYER LISST Université Toulouse II Le Mirail/ Jean Jaurès Alice ROUYER REHAL, 10 juillet 2014 L habitat intelligent : pourquoi? Quel contexte? Deux processus congruents : le vieillissement démographique la prolifération des dispositifs intelligents dans notre

Plus en détail

Information PACES 20 Septembre 2012. Les métiers en lien avec le choix Manipulateur d Electroradiologie Médicale «MEM» Monsieur Daniel LAMI

Information PACES 20 Septembre 2012. Les métiers en lien avec le choix Manipulateur d Electroradiologie Médicale «MEM» Monsieur Daniel LAMI Information PACES 20 Septembre 2012 Les métiers en lien avec le choix Manipulateur d Electroradiologie Médicale «MEM» Monsieur Daniel LAMI 1 Institut de Formation de Manipulateurs d Electroradiologie Médicale

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Les études de pharmacie : système actuel, futur système (L1 santé) et débouchés

Les études de pharmacie : système actuel, futur système (L1 santé) et débouchés Les études de pharmacie : système actuel, futur système (L1 santé) et débouchés Les études de pharmacie Si échec mais moyenne >8, passerelle L2 1 2 3 4 CONCOURS Formation commune de base (FCB) Officine

Plus en détail

Audits de certification qualité dans différentes structures de santé: principes et retour d expérience

Audits de certification qualité dans différentes structures de santé: principes et retour d expérience Rencontre des métiers de la santé: management de la qualité et gestion des risques 28 et 29 mai 2009 - Strasbourg Audits de certification qualité dans différentes structures de santé: principes et retour

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

environnementaux (SPRE)

environnementaux (SPRE) Spécificités du Mastère spécialisé (MS) «Santé environnement : enjeux pour le territoire et l entreprise», de la formation d Ingénieur de l EHESP spécialité génie sanitaire (IGS) et du Master 2 santé publique

Plus en détail

de la gestion des lits à l ordonnancement

de la gestion des lits à l ordonnancement de la gestion des lits à l ordonnancement Mardi 24 janvier 2012 Dr. Yvon Goarin membre du Directoire Mme Nadia Antignac responsable de l ordonnancement Agenda Présentation de l établissement Les enjeux

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

Advancing food sciences, IMPROVING HEALTH

Advancing food sciences, IMPROVING HEALTH Advancing food sciences, IMPROVING HEALTH De la sécurité alimentaire à la nutrition et la santé La sécurité alimentaire et la nutrition présentent des enjeux majeurs de santé publique et font aujourd hui

Plus en détail

Cnim Systèmes Industriels. La performance technologique au coeur de notre savoir-faire industriel

Cnim Systèmes Industriels. La performance technologique au coeur de notre savoir-faire industriel Cnim Systèmes Industriels La performance technologique au coeur de notre savoir-faire industriel le groupe CNIM Le Groupe CNIM développe et réalise des ensembles industriels clés en main à fort contenu

Plus en détail

Construction du Nouveau CHU d Amiens

Construction du Nouveau CHU d Amiens Construction du Nouveau CHU d Amiens Historique et particularités du projet Thierry VELEINE ingénieur général - coordinateur du Pôle Investissements et Logistique Hopitech Amiens - 05 octobre 2012 - historique

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

Système de Management par la Qualité

Système de Management par la Qualité Système de Management par la Qualité Rapport Technique Référence Rédigé par MAN-01 Jérémie Dhennin Nombre de pages 9 Le 23 juillet 2015 Diffusion non restreinte ELEMCA SAS / RCS Toulouse 790 447 866 425,

Plus en détail

État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux

État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux Leem Direction des Affaires scientifiques pharmaceutiques et médicales 11 décembre 2008 Le plan d études du Leem Les segments

Plus en détail

Département Énergie et Environnement

Département Énergie et Environnement Département Énergie et Environnement David Bouquain -27 mars 2012 Formation d ingénieurs en énergie Présentation UTBM CS du 14 Avril 1 Le réseau des Universités de Technologie Les Universités de Technologie

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

LexisNexis Compliance Assurance

LexisNexis Compliance Assurance LexisNexis Compliance Assurance La nouvelle solution opérationnelle pour piloter et sécuriser votre gestion de la conformité Exhaustivité des normes assurance Diagnostic et aide à la décision Tableaux

Plus en détail

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières Conférence de l IUFRS Université de Lausanne 18 décembre 2012 Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières C.Debout,, Inf, PhD Département des Sciences

Plus en détail

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION MISSIONS ESSENTIELLES : Le cadre de santé des filières infirmière, de rééducation et médico-techniques, exerce l ensemble de ses missions sous l

Plus en détail

Genopole Siège Campus 1 - Bâtiment Genavenir 8 5, rue Henri Desbruères F-91030 Evry cedex T. +33 1 60 87 83 00 - F.

Genopole Siège Campus 1 - Bâtiment Genavenir 8 5, rue Henri Desbruères F-91030 Evry cedex T. +33 1 60 87 83 00 - F. Annuaire Genopole Mars 2007 G opole Genopole Siège Campus 1 - Bâtiment Genavenir 8, rue Henri Desbruères F-91030 Evry cedex T. +33 1 60 87 83 00 - F. +33 1 60 87 83 01 prénom.nom@genopole.fr 2 Réussir

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

PRESENTATION DE L INTEGRALITE DE L OFFRE D UE LIBRES (UL classées par ORIENTATION, puis par disciplines)

PRESENTATION DE L INTEGRALITE DE L OFFRE D UE LIBRES (UL classées par ORIENTATION, puis par disciplines) OFFRE UL 2015 / 2016 16 JUIN 2015 PRESENTATION DE L INTEGRALITE DE L OFFRE D UE LIBRES (UL classées par ORIENTATION, puis par disciplines) Le tableau ci-dessous rassemble l intégralité de l offre d UL

Plus en détail

Etudes / Développement / Application. Développer notre vision d avance

Etudes / Développement / Application. Développer notre vision d avance Développer notre vision d avance 1 - Ingénieur application système de freinage ESP 2 - Ingénieur développement système contrôle moteur 3 - Ingénieur essai moteur 4 - Ingénieur développement logiciel 5

Plus en détail

MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS :

MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS : MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS : Le présent document remplace intégralement le volet préexistant. XI. PRISE EN CHARGE DES CANCERS 1. Rappel des objectifs

Plus en détail

Environnements Sensibles

Environnements Sensibles Salles Propres salles propres Environnements Sensibles Air Climat en quelques mots Air Climat est un groupe indépendant, qui privilégie des valeurs essentielles : compétences des hommes, innovation et

Plus en détail

GL BIOCONTROL Le Mas Bas CIDEX 1040 30 250 ASPERES GSM : +33 (0)6 81 71 31 83 - Fax : +33 (0)9 55 25 40 31 Email : contact@gl-biocontrol.

GL BIOCONTROL Le Mas Bas CIDEX 1040 30 250 ASPERES GSM : +33 (0)6 81 71 31 83 - Fax : +33 (0)9 55 25 40 31 Email : contact@gl-biocontrol. PRESENTATION DE LA SOCIETE GL BIOCONTROL GL BIOCONTROL Le Mas Bas CIDEX 1040 30 250 ASPERES GSM : +33 (0)6 81 71 31 83 - Fax : +33 (0)9 55 25 40 31 Email : contact@gl-biocontrol.com - Web : www.gl-biocontrol.com

Plus en détail