Les Autorités Locales, des acteurs émergents dans la coopération au développement. Le soutien de la Commission européenne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Autorités Locales, des acteurs émergents dans la coopération au développement. Le soutien de la Commission européenne"

Transcription

1 Les Autorités Locales, des acteurs émergents dans la coopération au développement. Le soutien de la Commission européenne Antonio Márquez Camacho Unité «Société Civile et Autorités Locales» Direction générale Développement et Coopération Gand, le 19 octobre 2011

2 Index 1. Rôle clé des Autorités locales dans le Développement 2. Soutien de l UE aux Autorités locales via les Instruments européens d aide au développement. 3. Le programme thématique «Acteurs non-étatiques et Autorités locales dans le développement» ( ) 4. Comment mieux travailler ensemble? Le Dialogue Structuré avec la Société civile et les Autorités locales

3 Reconnaissance par l UE du rôle des autorités locales dans le développement «Consensus Européen pour le Développement»: déclaration conjointe du Conseil et des Représentants des Gouvernements des États Membres, du Parlement Européen et de la Commission sur la politique de développement de l Union Européenne (2006). Communication de la Commission (8 octobre 2008) «Les Autorités Locales : acteurs en faveur du développement»: o Reconnaissance de l importance du rôle des collectivités territoriales pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement Le terme «autorités locales» comprend tous les niveaux sousnationaux de l État: municipalités, communautés, districts, comtés, provinces, régions, etc.). 3

4 Le rôle des Autorités locales dans le développement Penser globalement, agir localement : Les engagements au niveau mondial ne peuvent être atteints que si l action au niveau locale est efficace. L engagement des autorités locales tant à l UE que dans les pays partenaires est nécessaire dans la lutte contre la pauvreté. Les Autorités locales doivent être intégrées plus efficacement dans la politique européenne de développement, tout en préservant leur droit d initiative pour développer et mettre en œuvre leur propres objectifs de développement. 4

5 Comment peuvent les Autorités locales contribuer au développement? Les autorités locales peuvent avoir une contribution directe à la promotion de l une croissance inclusive: o En promouvant des activités productives générant des emplois. o En encourageant la dissémination d idées innovatrices et de la connaissance. o En fournissant efficacement des services tels que la santé et l éducation, aussi bien que l état civil. Néanmoins, des obstacles réglementaires, de financement et de capacité rendent plus difficile cette contribution, surtout dans les pays les moins développés. 5

6 Comment peut l Union européenne travailler ensemble avec les Autorités locales pour améliorer leur contribution au développement? L Union européenne soutient décidemment la valeur ajoutée des Autorités locales dans le processus de développement. La Commission européenne en particulier soutient une approche territoriale du développement : le processus de développement de chaque territoire doit aller d en bas en haut, et doit être basé sur ses propres aspirations et ressources. Construire un futur commun pour un territoire implique la participation de tous les acteurs dans le processus de définition d une politique de développement, que la Commission souhaite soutenir à travers un dialogue régulier avec les Autorités locales. 6

7 Quel soutien concret de la Commission européenne pour les Autorités locales? La Commission soutient les pays partenaires (financièrement et au niveau des politiques) dans leurs processus de réforme de l État et de décentralisation: Transfert de pouvoirs, responsabilités et ressources des gouvernements nationaux vers des autorités élues au niveau local. La Commission fournit aussi un soutien financier direct aux Autorités locales via différents programmes européens. 7

8 L aide de l UE et la CE au développement L Union Européenne est le plus grand donateur d aide au développement: o o 27 Pays donateurs + la CE représentent 60% de toute l aide au développement mondiale Les Etats-Unis représentent seulement 22% du total La Commission Européenne à elle seule est: o Deuxième donateur mondial d aide humanitaire o Troisième donateur pour l aide au développement (11% du total, après USA et Allemagne) o Présente dans près de 150 pays et régions 8

9 Instruments de financement CE en Trois instruments principaux de l Union européenne dans le domaine des relations extérieures et de la coopération au développement, gérés par la Commission: FED (Fonds européen de Développement) IEPV (Instrument européen de Partenariat et de Voisinage) ICD (Instrument de financement de la coopération au développement) 9

10 D autres instruments européens de coopération Instrument de Préadhésion (pour les 7 pays candidats et pré-candidats à l adhésion à l UE) Droits humains et démocratie Stabilité, post-crise Sécurité nucléaire Aide humanitaire d émergence (ECHO) Facilité alimentaire 10

11 Le FED Le Fonds européen du Développement est basé sur l Accord de Cotonou, pierre angulaire de la coopération de l Union européenne avec les pays d Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Il permet l acheminement de l aide aux 79 pays ACP partenaires de l Union et aux pays et territoires d outre-mer des États membres de l Union. Le 10e FED est entré en vigueur en janvier 2008 (jusqu en 2013). Le FED finance dans les pays ACP une coopération par pays, régional ou sectorielle. 11

12 Le IEPV L Instrument européen de Partenariat et de Voisinage fournit de l aide aux pays d Europe de l Est, du sud Caucase et du sud de la Méditerranée: l Algérie, l Arménie, l Azerbaïdjan, la Biélorussie, l Egypte, la Géorgie, Israël, la Jordanie, le Liban, la Lybie, la Moldavie, le Maroc, l Autorité palestinienne, la Russie, la Syrie, la Tunisie et l Ukraine. L'assistance de la CE sous l'iepv se fait à travers o o o Les Programmes nationaux de chaque pays partenaire. Trois Programmes régionaux: un pour l'est, un pour le Sud et un transrégional pour l'est et le Sud. Des Programmes de Coopération transfrontalière. 12

13 Le ICD L Instrument de financement de la Coopération au Développement soutient en particulier: o o Les programmes géographiques dans 47 pays d Amérique latine, d Asie et d Asie centrale, dans la région du Golfe (Iran, Iraq et Yémen) et en Afrique du Sud. Les programmes thématiques bénéficiant tous les pays en développement (y compris ceux qui sont couverts par l IEVP et le FED) dans les domaines suivants: l investissement dans les ressources humaines; l environnement et la gestion durable des ressources naturelles dont l énergie; la sécurité alimentaire; les migrations et l asile; les acteurs non étatiques et les autorités locales (i.e. programme ANE-AL) 13

14 Accès des Autorités Locales aux Programmes européens de Développement COOPÉRATION BILATÉRALE COOPÉRATION RÉGIONALE COOPÉRATION INTERRÉGIONALE COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE PROGRAMMES THÉMATIQUES Dans le cadre de la mise en œuvre des programmes nationaux, régionaux et thématiques des différents instruments (FED, IEPV, ICD), les autorités locales sont éligibles aux marchés de services (appels d offres) et aux subventions (appels à propositions), si cela est spécifié dans les lignes directrices des appels. 14

15 Le programme thématique «Acteurs non-étatiques et Autorités locales dans le développement» Complémentaire aux programmes géographiques Soutien direct à la Société Civile et aux processus de décentralisation (seul soutien européen là où il n est pas possible ou opportun de transiter par les Autorités du pays bénéficiaire) Rôle prépondérant des acteurs de la Société Civile et des Autorités Locales Droit d initiative de ces partenaires Promotion de partenariats multi-acteurs (valeur ajoutée & avantage comparatif de chaque acteur) Portée géographique mondiale (i.e. tous les pays en développement) 15

16 Objectifs et financement du programme thématique «Acteurs non-étatiques et Autorités locales dans le développement» Objectif général: Soutenir des initiatives de petites dimension initiées par des ANE et des AL de l UE et des Pays partenaires Objectif spécifique : Renforcer la capacité d intervention des acteurs non étatiques et des autorités locales dans le processus d élaboration des politiques. Financement: M sur En 2011: M dont +/ M ciblés sur les Autorités Locales Actions : OBJECTIFS 1, 2, 3. 16

17 Objectifs 1 a) et 1 b) ACTIONS DE DÉVELOPPEMENT Mise en œuvre par ANE et AL en coopération étroite avec les communautés locales et les groupes désavantagés. Améliorer les conditions de vie (accès aux services de base) Améliorer la participation aux processus politiques Augmenter les capacités ANE/AL Actions dans un seul pays (objectif 1 a) ou «multi-pays» (objectif 1 b) Développement économique Santé Éducation Formation de capacité Support institutionnel Montant des projets 1 a): Entre et 1 million Montant des projets 1 b): Entre et 4 million Cofinancement: ANE/AL (Pays partenaires) 90% ANE/AL (UE) 75% Développement rural 17

18 Objectif 2 ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT Actions au sein de l UE et pays candidats à l adhésion à l UE, en vue d améliorer la sensibilité et la connaissance des problématiques de développement. Mobiliser le public européen sur des actions de lutte contre la pauvreté (OMD) Promouvoir des relations plus équilibrées entre Nord et Sud (migration, commerce, commerce équitable, droits de l homme, dimension sociale de la globalisation, environnement, sida., media et développement). Subvention possible entre et 1 M Cofinancement: 75% du total 18

19 Objectif 3 COORDINATION, COOPÉRATION ET MISE EN RÉSEAU Soutenir le développement et consolider le dialogue entre les organisations Européennes d ANE et AL et avec les institutions communautaires Subventions entre et 1 M Cofinancement: 75% Réseaux d information et d échange de bonnes pratiques entre membres Dialogue et échange d expérience entre réseaux Interaction entre les organisations, les réseaux et les institutions Communautaires 19

20 Mécanisme de gestion du programme ANE-AL: les appels à propositions Les appels à propositions peuvent cibler ensemble des ANE et des AL, ou bien être ouverts seulement à l un ou l autre type d acteur. o Cependant, une AL peut participer comme partenaire dans un projet présenté par une ANE (i.e. une ONG), et vice-versa. Les appels «locaux» sous l objectif 1 a) (actions dans un seul pays en développement) sont en principe lancés et gérés par la Délégation de l Union européenne au pays. Les appels «globaux» sous l objectif 1 b) (actions «multipays» ayant lieu dans plusieurs pays en développement) et sous les objectifs 2 et 3 sont lancés et gérés par la DG de Développement et Coopération de la Commission européenne. 20

21 Un nouveau appel à propositions «global» destiné aux Autorités locales sera publié bientôt RAPPEL: les projets dans un seul pays partenaire sont présentés aux appels «locaux» Cet appel sera «global» et publié dans le site web d le 1er novembre 2011 Dotation totale de c. 16,2 M réservée aux Autorités Locales pour les objectifs 1 b) et 2 Ouvert aux Autorités locales des pays en développement (objectif 1b «multi-pays») et des pays de l UE (objectif 1b et 2). o L inscription dans la base de données «PADOR» ("Potential Applicant Data Online Registration") est nécessaire pour postuler à des subventions européennes d aide externe. La sélection des propositions se fera en deux étapes: Soumission d une «note succincte» le 1er février Soumission d une «proposition complète» dans une date ultérieure (seulement par les propositions ayant été sélectionnées pour passer à la deuxième phase). Grand intérêt attendu des AL et haut niveau de compétitivité (dans les appels précédents seulement 1 proposition sur 10 a pu être sélectionnée). 21

22 Un nouveau programme thématique pour la Société civile et les Autorités locales dans le développement ( ) La Commission a présenté en juin 2011 sa proposition pour le nouveau cadre financier entre 2014 et 2020, y compris les instruments de coopération au développement. Un programme thématique appelé «Société civile et les Autorités locales dans le développement» succédera en principe le programme ANE-AL en Le nouveau programme SC-AL continuerait à soutenir la société civile et les autorités locales de l UE et ses pays partenaires dans leur droit d initiative pour participer aux stratégies de développement. Le programme devrait faciliter le dialogue stratégique de la Commission européenne avec les acteurs SC et AL, comme proposé dans le récent Dialogue Structuré. 22

23 Le Dialogue Structuré Le Dialogue Structuré (DS) a été une initiative lancée par la Commission en pour discuter l implication des organisations de la Société Civile et les Autorités locales dans la coopération au développement. Ce processus a rassemblé la Commission, le Parlement européen, les États membres de l UE, et les organisations de la Société civile et les Autorités locales de l UE et de ses pays partenaires, en provenance de 65 pays au total. Des séminaires régionaux ont eu lieu dans les différentes régions du monde (à Bamako, Asunción, New Delhi et Baku), et une conférence de clôture a eu lieu à Budapest en mai

24 Conclusions et suivi du Dialogue Structuré La Conférence de Budapest a conclu qu il faut: o o o Activer le potentiel pour un meilleur partenariat entre les organisations de la Société civile et les Autorités locales Impliquer ces acteurs d une façon plus stratégique dans la coopération de l UE tout en respectant leur liberté pour déterminer leur propre agenda de développement. Identifier des mécanismes alternatives d aide répondant mieux à leurs besoins spécifiques Un suivi sera organisé avec l intention de maintenir le dialogue entre la Commission et les OSC et les AL. 24

25 Un rôle accru dans l avenir pour les Autorités Locales dans la politique de développement de l Union européenne La Commission a adopté le 13 octobre dernier la Communication «Accroître l impact de la politique de développement de l UE: un programme pour le changement». Ce texte souligne le rôle clé des AL dans l émergence aux pays partenaires de sociétés civiles avec une capacité d observateur critique et d acteur dans le dialogue avec les pouvoirs nationaux. La Commission maintiendra son propre dialogue avec ces acteurs et donnera un soutien renforcé aux OSC et les AL dans les pays ne respectant pas le droits de l homme. Elle contribuera également au développement des capacités des AL par les réseaux d excellence ou les instruments de jumelage. 25

26 Plus d information? DG Développement et Coopération - Communication «Un programme pour le changement» Appels à Propositions : Foire aux questions sur les appels à propositions: Potential Applicant Database On Registration (PADOR) : Unité «Société Civile, Autorités Locales» 26

27 Merci 27

internationale et instruments thématiques

internationale et instruments thématiques UN SOUTIEN AU CHANGEMENT DANS LE VOISINAGE Instrumentsnts de coopération internationale et instruments thématiques Cette publication ne représente pas l opinion officielle de la CE ou les institutions

Plus en détail

Proposition conjointe de DÉCISION DU CONSEIL

Proposition conjointe de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE LA HAUTE REPRÉSENTANTE DE L'UNION POUR LES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ Bruxelles, le 15.2.2017 JOIN(2017) 7 final 2017/0031 (NLE) Proposition conjointe de DÉCISION

Plus en détail

Financement des actions extérieures décidées par l Union Européenne.

Financement des actions extérieures décidées par l Union Européenne. CICDE / RED 11/02/2014 Financement des actions extérieures décidées par l Union Européenne. L action de l Union Européenne sur la scène internationale vise à promouvoir des valeurs fondamentales 1. Dans

Plus en détail

La nouvelle période de programmation de l Union européenne

La nouvelle période de programmation de l Union européenne La nouvelle période de programmation de l Union européenne 2007-2013 «De nouveaux enjeux» I- La réforme de l aide extérieure Un nouvel instrument de pré-adhésion II- La réforme de la politique régionale

Plus en détail

Proposition conjointe de DÉCISION DU CONSEIL

Proposition conjointe de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE LA HAUTE REPRÉSENTANTE DE L'UNION POUR LES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ Bruxelles, le 19.9.2016 JOIN(2016) 41 final 2016/0289 (NLE) Proposition conjointe de DÉCISION

Plus en détail

Initiative de l OCDE sur la Gouvernance de l Eau

Initiative de l OCDE sur la Gouvernance de l Eau Initiative de l OCDE sur la Gouvernance de l Eau Termes de référence * * * Préambule Cette note vise à définir le cadre, les objectifs, et les contributions attendues de l Initiative de l OCDE 1 sur la

Plus en détail

L avenir de l accord de Cotonou Le rôle de la société civile dans le futur partenariat ACP-UE

L avenir de l accord de Cotonou Le rôle de la société civile dans le futur partenariat ACP-UE L avenir de l accord de Cotonou Le rôle de la société civile dans le futur partenariat ACP-UE La société civile est spécifiquement reconnue en tant qu acteur dans l accord de partenariat de Cotonou (APC).

Plus en détail

Les Stratégies de Développement Urbain en Méditerranée

Les Stratégies de Développement Urbain en Méditerranée Les Stratégies de Développement Urbain en Méditerranée Participation des Citoyens dans la Planification Urbaine Tunis les 11 et 12 mars 2013 Maryse Gautier CDC/CMI Sommaire Quels sont les avantages pour

Plus en détail

Coopération de l Union européenne

Coopération de l Union européenne Coopération de l Union européenne TABLEAU A1 Aide officielle en faveur des pays méditerranéens, financée par le budget de la Commission européenne et par le Fonds européen de développement (FED) en 2008

Plus en détail

Partenariat Euroméditerranéen: Potentiel et

Partenariat Euroméditerranéen: Potentiel et Partenariat Euroméditerranéen: Potentiel et occasions d affaires Bernard Colas, LL.D. Droit du commerce international et des douanes Association Canado-Tunisienne, 26 octobre 2007 Plan Tunisie Processus

Plus en détail

FÖRDERGELDER. Programmation des fonds européens Séance d information : 10 février 2015

FÖRDERGELDER. Programmation des fonds européens Séance d information : 10 février 2015 FÖRDERGELDER Programmation des fonds européens 2014-2020 Séance d information : 10 février 2015 Le cadre financier européen Nouvelles opportunités de financement Programme 2014-2020 L Union européenne

Plus en détail

Action de l UpM pour le climat

Action de l UpM pour le climat Action de l UpM pour le climat Améliorer l action pour le climat à travers la coopération régionale dans la région méditerranéenne 12 projets et initiatives qui représentent plus de 2,6 milliards d euros

Plus en détail

Arc Latin Gouvernements Locaux Intermédiaires. Déclaration Politique

Arc Latin Gouvernements Locaux Intermédiaires. Déclaration Politique Arc Latin Gouvernements Locaux Intermédiaires Déclaration Politique Arc Latin www.arcolatino.org - mail: secretariat@arcolatino.org - tel: 0034 934022677 Twitter @arcolatino DÉCLARATION POLITIQUE DE L

Plus en détail

PROGRAMME EUROPEEN JEUNESSE EN ACTION ( )

PROGRAMME EUROPEEN JEUNESSE EN ACTION ( ) PROGRAMME EUROPEEN JEUNESSE EN ACTION (PEJA) (2007-2013) P R E S E N T A T I O N Direction Générale «Education et Culture» de la commission européenne Agences nationales : structures établies par les autorités

Plus en détail

Manifeste des droits de l enfant

Manifeste des droits de l enfant Manifeste des droits de l enfant Les enfants représentent la moitié de la population des pays en voie de développement. Environ 100 millions d enfants vivent dans l Union européenne. La vie des enfants

Plus en détail

APERÇU GÉNÉRAL DE LA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT

APERÇU GÉNÉRAL DE LA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT APERÇU GÉNÉRAL DE LA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT La politique de développement se trouve au cœur des politiques extérieures de l Union européenne. Initialement centrée sur les États d Afrique, des Caraïbes

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel. Fonds d affectation spéciale pour les énergies renouvelables

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel. Fonds d affectation spéciale pour les énergies renouvelables - Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 mai 2012 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarantième session Vienne, 20-22 novembre 2012

Plus en détail

Jordanie Priorités de coopération avec le voisinage Rapport intérimaire de mise en œuvre

Jordanie Priorités de coopération avec le voisinage Rapport intérimaire de mise en œuvre ODGPROG/Inf(2013)11 20 juin 2013 Jordanie Priorités de coopération avec le voisinage Rapport intérimaire de mise en œuvre Document établi par le Secrétariat du Conseil de l Europe Table des matières I.

Plus en détail

PARTENAIRES POUR LES DROITS DE L HOMME ET LA DÉMOCRATIE LE CONSEIL DE L EUROPE ET L UNION EUROPÉENNE

PARTENAIRES POUR LES DROITS DE L HOMME ET LA DÉMOCRATIE LE CONSEIL DE L EUROPE ET L UNION EUROPÉENNE PARTENAIRES POUR LES DROITS DE L HOMME ET LA DÉMOCRATIE LE CONSEIL DE L EUROPE ET L UNION EUROPÉENNE Ile sf éro é État non membre du Conseil de l Europe (Belarus) Membres du Conseil de l Europe L e Conseil

Plus en détail

U N I O N P A R L E M E N T A I R E A F R I C A I N E U P A

U N I O N P A R L E M E N T A I R E A F R I C A I N E U P A U N I O N P A R L E M E N T A I R E A F R I C A I N E U P A 35 ème CONFERENCE R.133/35/12 Kigali, 29 et 30 Novembre 2012 RESOLUTION sur «Le rôle des Parlements dans la mise en oeuvre des stratégies de

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 23 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Politique régionale européenne Solidarité et cohésion

Politique régionale européenne Solidarité et cohésion Politique régionale européenne Solidarité et cohésion Atelier Quelles mesures sociales d urgence pour une transition réussie en Tunisie? Réflexions à partir des expériences internationales Nabil Ben Nacef

Plus en détail

L OCDE : UN PARTENAIRE POUR UN GOUVERNEMENT OUVERT

L OCDE : UN PARTENAIRE POUR UN GOUVERNEMENT OUVERT L OCDE : UN PARTENAIRE POUR UN GOUVERNEMENT OUVERT L ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES L Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) est un forum unique

Plus en détail

Contributions du CESE à la politique européenne du tourisme. Comité économique et social européen

Contributions du CESE à la politique européenne du tourisme. Comité économique et social européen Contributions du CESE à la politique européenne du tourisme Comité économique et social européen Introduction à la notion de tourisme Selon la définition établie par l Organisation mondiale du tourisme,

Plus en détail

APPUI A LA REPUBLIQUE DU BURUNDI FICHE D ACTION MIGRATION ET DEVELOPPEMENT

APPUI A LA REPUBLIQUE DU BURUNDI FICHE D ACTION MIGRATION ET DEVELOPPEMENT APPUI A LA REPUBLIQUE DU BURUNDI FICHE D ACTION MIGRATION ET DEVELOPPEMENT 1. Objectifs L objectif global de cette action est de faciliter le dialogue entre le gouvernement du Burundi et sa Diaspora afin

Plus en détail

APPEL A PROJETS AUDOIS DE COOPERATION INTERNATIONALE. -Edition 2015-

APPEL A PROJETS AUDOIS DE COOPERATION INTERNATIONALE. -Edition 2015- APPEL A PROJETS AUDOIS DE COOPERATION INTERNATIONALE -Edition 2015- Contexte Depuis 2013, le Département de l Aude a fait le choix de développer une Politique de coopération internationale au service des

Plus en détail

COTISATIONS ANNUELLES AUX RÉSEAUX ET ASSOCIATIONS DONT LA RÉGION ÎLE- DE-FRANCE EST MEMBRE. Rapport pour la commission permanente du conseil régional

COTISATIONS ANNUELLES AUX RÉSEAUX ET ASSOCIATIONS DONT LA RÉGION ÎLE- DE-FRANCE EST MEMBRE. Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional MAI 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france COTISATIONS ANNUELLES AUX RÉSEAUX ET ASSOCIATIONS

Plus en détail

Réponse du CCRE à la Consultation sur le réexamen du budget de l UE

Réponse du CCRE à la Consultation sur le réexamen du budget de l UE COUNCIL OF EUROPEAN MUNICIPALITIES AND REGIONS CONSEIL DES COMMUNES ET REGIONS D EUROPE Inscrit au registre des représentants d intérêts de la Commission européenne. Numéro d inscription : 81142561702-61

Plus en détail

FINANCEMENT DURABLE DE LA PROTECTION SOCIALE

FINANCEMENT DURABLE DE LA PROTECTION SOCIALE FINANCEMENT DURABLE DE LA PROTECTION SOCIALE QUELLES OPTIONS POUR LE BENIN? Journée Nationale d information et de sensibilisation sur les filets sociaux Joachim Boko Spécialiste en protection sociale Groupe

Plus en détail

Contribution au Dialogue Structuré

Contribution au Dialogue Structuré Contribution au Dialogue Structuré Note de réflexion pour plus d efficacité du système de financement des programmes thématiques de l Instrument de coopération au développement de la Commission européenne

Plus en détail

«LIVRE BLEU SUR LA CONSTRUCTION DE SECTEURS FINANCIERS ACCESSIBLES A TOUS POUR LE DEVELOPPEMENT» UN PROCESSUS DE CONSULTATION MULTI-PARTENAIRES

«LIVRE BLEU SUR LA CONSTRUCTION DE SECTEURS FINANCIERS ACCESSIBLES A TOUS POUR LE DEVELOPPEMENT» UN PROCESSUS DE CONSULTATION MULTI-PARTENAIRES «LIVRE BLEU SUR LA CONSTRUCTION DE SECTEURS FINANCIERS ACCESSIBLES A TOUS POUR LE DEVELOPPEMENT» UN PROCESSUS DE CONSULTATION MULTI-PARTENAIRES Note de présentation A travers le monde une grande majorité

Plus en détail

Fonds Aswatona pour le développement des medias. Lignes directrices (Version 3.0)

Fonds Aswatona pour le développement des medias. Lignes directrices (Version 3.0) Ce projet est cofinancé par l Union européene Introduction Fonds Aswatona pour le développement des medias Lignes directrices (Version 3.0) Le Fonds Aswatona pour le développement des médias est une initiative

Plus en détail

Procédures de travail 1

Procédures de travail 1 Collective Consultation of NGOs ON EDUCATION 2030 Consultation collective des ONG SUR L ÉDUCATION 2030 Consultación Colectiva de las ONG EN EDUCACIÓN 2030 Procédures de travail 1 1. Introduction Depuis

Plus en détail

82ème RÉUNION EXTRAORDINAIRE DU BUREAU DU COMITÉ DES RÉGIONS - 21 OCTOBRE POINT 7 STRATÉGIE DES RELATIONS EXTÉRIEURES DU CDR POUR DÉCISION

82ème RÉUNION EXTRAORDINAIRE DU BUREAU DU COMITÉ DES RÉGIONS - 21 OCTOBRE POINT 7 STRATÉGIE DES RELATIONS EXTÉRIEURES DU CDR POUR DÉCISION Bruxelles, le 1 er octobre 2004 82ème RÉUNION EXTRAORDINAIRE DU BUREAU DU COMITÉ DES RÉGIONS - 21 OCTOBRE 2004 - Soumis par le Secrétaire général POINT 7 STRATÉGIE DES RELATIONS EXTÉRIEURES DU CDR POUR

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME COMUN

PRESENTATION DU PROGRAMME COMUN L urbanisation au Urbanisation Défis et enjeux PRESENTATION DU PROGRAMME COMUN Réalisé par la GIZ pour le compte du Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) A l

Plus en détail

Création d une plateforme d échange. participative pour la jeunesse

Création d une plateforme d échange. participative pour la jeunesse Création d une plateforme d échange de pratiques de démocratie participative pour la jeunesse Un projet visant à s enrichir mutuellement des pratiques et des outils du partenaire pour favoriser l implication

Plus en détail

Quelle aide peuvent apporter les associations et les réseaux de collectivités territoriales?

Quelle aide peuvent apporter les associations et les réseaux de collectivités territoriales? Quelle aide peuvent apporter les associations et les réseaux de collectivités territoriales? L objectif de cette note est d encadrer le débat sur la façon dont les associations de collectivités locales

Plus en détail

BUREAU DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES (ODGP)

BUREAU DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES (ODGP) BUREAU DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES (ODGP) Thorbjørn Jagland, le Secrétaire Général du Conseil de l Europe et Johannes Hahn, le Commissaire de l Union européenne à l élargissement et à la politique

Plus en détail

«Les financements européens»

«Les financements européens» Carrefour des Associations Parisiennes «Les financements européens» Anne Houtman Chef de la Représentation en France de la Commission européenne 15 juin 2011 1. Comment obtenir une subvention? Définition

Plus en détail

Commerce Equitable : Diagnostic, expérience et position de l AFD Jean-René CUZON (PSP/APR)

Commerce Equitable : Diagnostic, expérience et position de l AFD Jean-René CUZON (PSP/APR) Commerce Equitable : Diagnostic, expérience et position de l AFD Jean-René CUZON (PSP/APR) Conférence FERDI «Commerce Equitable et Développement : Qu avons-nous appris pour les politiques futures?» 21

Plus en détail

Rôle de la fédération nationale des villes tunisiennes dans l élaboration des stratégies de développement des villes tunisiennes

Rôle de la fédération nationale des villes tunisiennes dans l élaboration des stratégies de développement des villes tunisiennes Rôle de la fédération nationale des villes tunisiennes dans l élaboration des stratégies de développement des villes tunisiennes Séminaire de dissémination des stratégies de développement urbain durable

Plus en détail

DECENNIE DE L AGRICULTURE FAMILIALE Nourrir le monde, soigner la planète RÉSUMÉ NOTE CONCEPTUELLE

DECENNIE DE L AGRICULTURE FAMILIALE Nourrir le monde, soigner la planète RÉSUMÉ NOTE CONCEPTUELLE DECENNIE DE L AGRICULTURE FAMILIALE Nourrir le monde, soigner la planète RÉSUMÉ NOTE CONCEPTUELLE NOTE CONCEPTUELLE DECENNIE DE L AGRICULTURE FAMILIALE 1. INTRODUCTION ET ANTECEDENTS L Agriculture Familiale

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social E/ESCAP/RES/70/5 Distr. limitée 13 août 2014 Français Original: anglais Commission économique et sociale pour l Asie et le Pacifique Soixante-dixième session

Plus en détail

PCD PROGRAMME COMMUNAUTAIRE DE DEVELOPPEMENT DE LA CEDEOA COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST

PCD PROGRAMME COMMUNAUTAIRE DE DEVELOPPEMENT DE LA CEDEOA COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST PROGRAMME COMMUNAUTAIRE DE DEVELOPPEMENT DE LA CEDEOA PCD Un levier pour operationaliser la vision 2020 de la CEDEAO Contexte de la création du PCD

Plus en détail

Intervention du Secrétaire-General de l Union pour la Méditerranée, Fathallah Sijilmassi à la 17ème Réunion du Bureau (Élargie) d ARLEM

Intervention du Secrétaire-General de l Union pour la Méditerranée, Fathallah Sijilmassi à la 17ème Réunion du Bureau (Élargie) d ARLEM Intervention du Secrétaire-General de l Union pour la Méditerranée, Fathallah Sijilmassi à la 17ème Réunion du Bureau (Élargie) d ARLEM Murcia, 3 Mai 2016 M. le Président de la Région de Murcia, M. le

Plus en détail

Stratégie Nationale de Développement Durable Revue par les Pairs du Bénin

Stratégie Nationale de Développement Durable Revue par les Pairs du Bénin Stratégie Nationale de Développement Durable Revue par les Pairs du Bénin Marie d Huart CAP conseil Cotonou 22 juillet 2010 A l ordre du jour.. Exposé du processus de revue par les pairs et méthodologie

Plus en détail

La BEI en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique : Résultats pour 2015

La BEI en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique : Résultats pour 2015 La BEI en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique : Résultats pour 2015 2 Les priorités de la BEI La BEI s est engagée à soutenir les politiques européennes de développement en dehors de l Union européenne.

Plus en détail

Programme «L Europe pour les citoyens» Perspectives

Programme «L Europe pour les citoyens» Perspectives Programme «L Europe pour les citoyens» Perspectives 2014-2020 Attention! Le programme n ayant pas encore été définitivement adopté, les informations données dans cette présentation sont pour le moment

Plus en détail

Présentation des Programmes Opérationnels 2007 / de Coopération transnationale Europe du Nord Ouest ( espace ENO ) : INTERREG IVB

Présentation des Programmes Opérationnels 2007 / de Coopération transnationale Europe du Nord Ouest ( espace ENO ) : INTERREG IVB Présentation des Programmes Opérationnels 2007 / 2013 de Coopération transnationale Europe du Nord Ouest ( espace ENO ) : INTERREG IVB de Coopération interrégionale : INTERREG IVC Région Ile-de-France

Plus en détail

Dispositif. Méditerranée. la Région.

Dispositif. Méditerranée. la Région. Dispositif Méditerranée la Région www.iledefrance.fr 1 Le dispositif «Méditerranée» : pour qui, pour quoi, comment? Un an après le début des «printemps arabes», la Région Île-de-France a adopté, le 17

Plus en détail

MINISTERE DU COMMERCE (0) BILAN DU PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION

MINISTERE DU COMMERCE (0) BILAN DU PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION MINISTERE DU COMMERCE -------- (0) --------- BILAN DU PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Point de presse du 08 Avril 2012 I- Rappel du Contexte : Qu est ce que le P3A? Géré

Plus en détail

1. LA GENESE DE L ACCORD

1. LA GENESE DE L ACCORD PROJET DE LOI portant approbation de l accord d association entre l Union européenne et la communauté européenne de l énergie atomique et leurs Etats membres, d une part, et la Géorgie, d autre part, signé

Plus en détail

U P A LA PROMOTION DE LA DEMOCRATIE ET DE L ETAT DE DROIT EN VUE D ASSURER LA PAIX ET LE DEVELOPPEMENT DANS LES PAYS AFRICAINS

U P A LA PROMOTION DE LA DEMOCRATIE ET DE L ETAT DE DROIT EN VUE D ASSURER LA PAIX ET LE DEVELOPPEMENT DANS LES PAYS AFRICAINS U N I O N P A R L E M E N T A I R E A F R I C A I N E U P A LA PROMOTION DE LA DEMOCRATIE ET DE L ETAT DE DROIT EN VUE D ASSURER LA PAIX ET LE DEVELOPPEMENT DANS LES PAYS AFRICAINS Résolution adoptée par

Plus en détail

Quels sont les domaines d activités soutenus par la DG

Quels sont les domaines d activités soutenus par la DG Connaissez-vous les appels de la DG SANCO? Mars - Avril 2009 Par Emilie Dubreuil La Direction Générale de la santé et des consommateurs (DG SANCO) assiste la Commission européenne (CE) dans la mise en

Plus en détail

L entreprise citoyenne dans l économie mondiale. Le Pacte mondial. des Nations Unies

L entreprise citoyenne dans l économie mondiale. Le Pacte mondial. des Nations Unies L entreprise citoyenne dans l économie mondiale Le Pacte mondial des Nations Unies Qu est-ce que le Pacte mondial des Nations Unies? Il n y a jamais eu, dans l histoire de l humanité, une telle convergence

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DÉMOCRATIQUE EN MÉDITERRANÉE

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DÉMOCRATIQUE EN MÉDITERRANÉE OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DÉMOCRATIQUE EN MÉDITERRANÉE REPUBLIQUE DE CROATIE 2015 La République de Croatie se définit comme un Etat indivisible et social. La langue officielle est le croate et l alphabet

Plus en détail

COP22 : la COP de l action

COP22 : la COP de l action COP22 : la COP de l action Le sommet de Marrakech sur le changement climatique : Les Communes et les régions, catalyseurs d actions efficaces Octobre 2016 Conseil des Communes et Régions d Europe Inscrit

Plus en détail

Non-papier Action de l Union européenne en direction du voisinage Sud

Non-papier Action de l Union européenne en direction du voisinage Sud 14.02.2011 Non-papier Action de l Union européenne en direction du voisinage Sud Au regard des évolutions en cours dans le voisinage Sud, le Conseil européen a marqué, dans ses conclusions du 4 février

Plus en détail

LA DÉCENTRALISATION EN TUNISIE : ETAT, PERSPECTIVES & RÔLE DU C.G.D.R

LA DÉCENTRALISATION EN TUNISIE : ETAT, PERSPECTIVES & RÔLE DU C.G.D.R LA DÉCENTRALISATION EN TUNISIE : ETAT, PERSPECTIVES & RÔLE DU C.G.D.R «Les Mercredi du Partage» Session 13 : Mercredi, 26/03/2014 (CGDR, Tunis) Intervenants : Zeidi M., Amara F. & Mahmoud Ab. Contexte

Plus en détail

Les opportunités de la coopération territoriale européenne dans le cadre d INTERREG V (période )

Les opportunités de la coopération territoriale européenne dans le cadre d INTERREG V (période ) Les opportunités de la coopération territoriale européenne dans le cadre d INTERREG V (période 2014-2020) Alain COLARD Wallonie-Bruxelles International 1 Stratégie 2020 = Mis en œuvre à travers: Politique

Plus en détail

Le programme INTERREG V vise à harmoniser les disparités économiques, sociales et territoriales actuelles entre les différentes régions européennes.

Le programme INTERREG V vise à harmoniser les disparités économiques, sociales et territoriales actuelles entre les différentes régions européennes. Introduction Introduction Coopération transfrontalière France Manche Angleterre Nouveautés Règles de participation Le programme INTERREG V vise à harmoniser les disparités économiques, sociales et territoriales

Plus en détail

PARTENARIAT ORIENTAL ELEMENTS DE LANGAGE

PARTENARIAT ORIENTAL ELEMENTS DE LANGAGE Discours du DG E.Landaburu COSAC Prague, 10 février 2009 PARTENARIAT ORIENTAL ELEMENTS DE LANGAGE Les pays du Voisinage Est ont tous à l'exception du Belarus à ce stade fait un clair choix politique pour

Plus en détail

TUNISIE. Un projet mis en œuvre par L`Organisation internationale pour les migrations (OIM) Ce projet est financé par L`Union Européenne

TUNISIE. Un projet mis en œuvre par L`Organisation internationale pour les migrations (OIM) Ce projet est financé par L`Union Européenne Stabilisation des communautés à risque et renforcement de la gestion des migrations afin d accompagner les transitions en Égypte, Tunisie et Libye TUNISIE Ce projet est financé par L`Union Européenne Un

Plus en détail

la Conférence mondiale des Nations Unies sur le logement et le développement durable

la Conférence mondiale des Nations Unies sur le logement et le développement durable HABITAT I il y a 40 ans les chefs d Etat et de gouvernement se sont réunis à Vancouver pour première conférence internationale consacrée aux villes (Habitat I). A l époque, ils ont tiré une sonnette d

Plus en détail

ACTIONS MARIE CURIE 1. PRESENTATION

ACTIONS MARIE CURIE 1. PRESENTATION ACTIONS MARIE CURIE 1. PRESENTATION Les actions Marie Curie, mises en œuvre par la Commission européenne, ont pour objectif principal d améliorer la formation, la mobilité et la carrière des chercheurs

Plus en détail

Mobilisation-Plaidoyer-Plan d action-stratégie. Rencontre de Ouagadougou-Burkina Faso. Du 29 au 30 avril 2010

Mobilisation-Plaidoyer-Plan d action-stratégie. Rencontre de Ouagadougou-Burkina Faso. Du 29 au 30 avril 2010 Campagne «Traduire les objectifs du millénaire pour le développement en une loi-type visant la réduction de la pauvreté» Mobilisation-Plaidoyer-Plan d action-stratégie Rencontre de Ouagadougou-Burkina

Plus en détail

Education, Formation, Emploi : la jeunesse au cœur du développement. AFD Cadre d intervention sectoriel 2013/2015

Education, Formation, Emploi : la jeunesse au cœur du développement. AFD Cadre d intervention sectoriel 2013/2015 Education, Formation, Emploi : la jeunesse au cœur du développement AFD Cadre d intervention sectoriel 2013/2015 «Education, Formation, Emploi : La jeunesse au cœur du développement» Contexte : Quoi de

Plus en détail

, DECHETS D EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES

, DECHETS D EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES , DECHETS D EQUIPEMENTS,, ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES, 1 2 3 Règlementations Les règlementations européennes classifient et catégorisent les DEEE, responsabilisent les producteurs, imposent la dépollution

Plus en détail

L ACTION DE L ADEME EN AFRIQUE

L ACTION DE L ADEME EN AFRIQUE L ACTION DE L ADEME EN AFRIQUE Septembre 2014 Sommaire Faits marquants... 1 1. Enjeux et objectifs : de l énergie durable pour tous... 1 2. Un cadre politique et des initiatives convergentes... 2 3. Historique

Plus en détail

Principal bailleur de fonds

Principal bailleur de fonds Principal bailleur de fonds L UE est le principal bailleur de fonds à destination du voisinage. La plus grande partie de ce soutien régional est canalisée par le biais de l Office de coopération EuropeAid

Plus en détail

PLATE-FORME DES ACTEURS NON ETATIQUES POUR LE SUIVI DE L ACCORD DE COTONOU AU SENEGAL STATUTS 1/1

PLATE-FORME DES ACTEURS NON ETATIQUES POUR LE SUIVI DE L ACCORD DE COTONOU AU SENEGAL STATUTS 1/1 PLATE-FORME DES ACTEURS NON ETATIQUES POUR LE SUIVI DE L ACCORD DE COTONOU AU SENEGAL. STATUTS 1/1 Préambule L une des innovations majeures de l Accord de Cotonou réside dans le rôle qui est dévolu aux

Plus en détail

QUESTIONS INTERNATIONALES

QUESTIONS INTERNATIONALES QUESTIONS INTERNATIONALES Professeur : Raphaël Dang Année universitaire 2015/2016 : Semestre de printemps OBJECTIFS DU COURS Le cours de questions internationales permet de développer, d approfondir et

Plus en détail

Le Processus de Rabat Un Dialogue original et opérationnel sur les enjeux migratoires et le développement

Le Processus de Rabat Un Dialogue original et opérationnel sur les enjeux migratoires et le développement Le Processus de Rabat Un Dialogue original et opérationnel sur les enjeux migratoires et le développement Le Processus de Rabat En 2006, le Dialogue Euro-Africain sur la Migration et le Développement (Processus

Plus en détail

Fonds social européen. Le PON «Emploi-inclusion»

Fonds social européen. Le PON «Emploi-inclusion» Fonds social européen Le PON 2014-2020 «Emploi-inclusion» 16/07/2014 1 Le Fonds Social Européen PROGRAMMATION 2014-2020 Une stratégie générale d intervention dans le cadre d Europe 2020 pour une croissance

Plus en détail

INTERREG Programme MED

INTERREG Programme MED INTERREG Programme MED 2014-2020 Résumé du Programme de Coopération MED à l intention des citoyens Priorités de la période de programmation 2014-2020 Le Programme MED est l'un des instruments de la mise

Plus en détail

Atelier de participation citoyenne et gestion de projets de partenariat

Atelier de participation citoyenne et gestion de projets de partenariat Atelier de participation citoyenne et gestion de projets de partenariat Rapport de synthèse et conclusions Plate-forme Local Med Chefchaouen, 27 novembre 2015 Contexte et présentation Une des priorités

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DU TOURISME

PROGRAMME RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DU TOURISME Intitulé du programme Période de mise en oeuvre de 2016 à 2020 Structure responsable de la mise en œuvre La Direction de l Artisanat et du Tourisme (DAT) au sein du Département du Développement de l Entreprise,

Plus en détail

Les partenaires techniques et financiers

Les partenaires techniques et financiers Les partenaires techniques et financiers La Région Picardie conduit ses différents programmes de coopération décentralisée grâce à l appui de nombreux partenaires financiers, techniques et institutionnels,

Plus en détail

Association Nationale des Communes du Bénin. Présentation de l ANCB: son évolution, ses partenaires et projets, ses finances.

Association Nationale des Communes du Bénin. Présentation de l ANCB: son évolution, ses partenaires et projets, ses finances. Association Nationale des Communes du Bénin Présentation de l ANCB: son évolution, ses partenaires et projets, ses finances. Création de l ANCB But et Missions Stratégies Vision Structures de l ANCB Les

Plus en détail

INSTITUT DE LA GESTION DÉLÉGUÉE

INSTITUT DE LA GESTION DÉLÉGUÉE INSTITUT DE LA GESTION DÉLÉGUÉE Le cadre international proposé par ONU-Habitat pour la gestion des services essentiels Par Laure Lagasse, Chargée de mission Institut de la Gestion Déléguée 4 ème assises

Plus en détail

PROGRAMME EUROPEEN JEUNESSE EN ACTION ( )

PROGRAMME EUROPEEN JEUNESSE EN ACTION ( ) PROGRAMME EUROPEEN JEUNESSE EN ACTION FFMJC FICHE n 1 Promouvoir la citoyenneté active des jeunes et leur citoyenneté européenne en particulier Développer la solidarité des jeunes, notamment afin de renforcer

Plus en détail

REGLEMENT 3 ÈME APPEL A PETITS PROJETS POUR LES AMP DE MEDITERRANEE

REGLEMENT 3 ÈME APPEL A PETITS PROJETS POUR LES AMP DE MEDITERRANEE REGLEMENT 3 ÈME APPEL A PETITS PROJETS POUR LES AMP DE MEDITERRANEE ASSOCIATION MEDPAN - 2013 Mercredi 13 février 2013 REGLEMENT 3 EME Appel à petits projets pour les AMP de Méditerranée SOMMAIRE 1 Présentation

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION CONFÉRENCE DES NATIONS-UNIES SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE/ RIO+20 RIO DE JANEIRO DU 13 AU 22 JUIN 2012

RAPPORT DE MISSION CONFÉRENCE DES NATIONS-UNIES SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE/ RIO+20 RIO DE JANEIRO DU 13 AU 22 JUIN 2012 RAPPORT DE MISSION CONFÉRENCE DES NATIONS-UNIES SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE/ RIO+20 RIO DE JANEIRO DU 13 AU 22 JUIN 2012 par Fatimata DIA Touré Directrice RAPPORT DE MISSION CONFÉRENCE DES NATIONS-UNIES

Plus en détail

Ministère du Développement social et de la Lutte contre la Faim. Coopération internationale avec les pays d Afrique

Ministère du Développement social et de la Lutte contre la Faim. Coopération internationale avec les pays d Afrique Ministère du Développement social et de la Lutte contre la Faim Coopération internationale avec les pays d Afrique Junho/2012 Directives de la politique extérieure brésilienne 1. Sont fondées sur des valeurs

Plus en détail

REPUBLIQUE DU NIGER Fraternité-Travail-Progrès

REPUBLIQUE DU NIGER Fraternité-Travail-Progrès REPUBLIQUE DU NIGER Fraternité-Travail-Progrès ------------------------------- ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR ISSOUFOU MAHAMADOU, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU NIGER A L OCCASION DU SOMMET DES DIRIGEANTS

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D EXECUTION PROGRAMME INTERREG V A FRANCE ITALIE ANNEE 2015 PRESENTE EN 2016 RESUME A L ATTENTION DES CITOYENS

RAPPORT ANNUEL D EXECUTION PROGRAMME INTERREG V A FRANCE ITALIE ANNEE 2015 PRESENTE EN 2016 RESUME A L ATTENTION DES CITOYENS RAPPORT ANNUEL D EXECUTION PROGRAMME INTERREG V A FRANCE ITALIE 2014-2020 ANNEE 2015 PRESENTE EN 2016 RESUME A L ATTENTION DES CITOYENS Conformément à l article 50 du règlement (UE) n 1303/2013 du Parlement

Plus en détail

PPI-OSCAN. Programme de Petites Initiatives pour les Organisations de la Société Civile d Afrique du Nord

PPI-OSCAN. Programme de Petites Initiatives pour les Organisations de la Société Civile d Afrique du Nord PPI-OSCAN Programme de Petites Initiatives pour les Organisations de la Société Civile d Afrique du Nord Financé conjointement par le FFEM et la Fondation MAVA, le PPI-OSCAN sera mis en œuvre par le Centre

Plus en détail

6 ème réunion des ministres de l Agriculture. des pays membres du CIHEAM

6 ème réunion des ministres de l Agriculture. des pays membres du CIHEAM 6 ème réunion des ministres de l Agriculture des pays membres du CIHEAM RECOMMANDATIONS Les ministres de l Agriculture des 13 pays membres du CIHEAM réunis au Caire le 2 décembre 2006 sous les auspices

Plus en détail

Groupe Thématique Migrations. Cadre stratégique

Groupe Thématique Migrations. Cadre stratégique Groupe Thématique Migrations Cadre stratégique Le Maroc, désormais pays de départ, de transit et d accueil de migrants et de réfugiés, se trouve confronté à une situation complexe et doit relever aujourd

Plus en détail

L ACTION EXTÉRIEURE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES. Bertrand Fort Délégué pour l action extérieure des collectivités territoriales

L ACTION EXTÉRIEURE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES. Bertrand Fort Délégué pour l action extérieure des collectivités territoriales L ACTION EXTÉRIEURE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Bertrand Fort Délégué pour l action extérieure des collectivités territoriales PANORAMA GLOBAL DE L ACTION EXTÉRIEURE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Plus en détail

Association des Jeunes Engagés pour l Action Humanitaire «ONG AJEAH»

Association des Jeunes Engagés pour l Action Humanitaire «ONG AJEAH» Organisation Non Gouvernementale ayant statut consultatif spécial à l ECOSOC aux Nations Unies Pacte Mondial des Nations Unies Communication sur l Engagement 2014-2016 Association des Jeunes Engagés pour

Plus en détail

COHÉSION. Elle se décline autour de trois grands objectifs :

COHÉSION. Elle se décline autour de trois grands objectifs : COHÉSION La politique de cohésion est une politique de solidarité qui vise à assurer une prospérité partagée sur l ensemble du territoire de l Union par une action structurelle ciblée sur les objectifs

Plus en détail

Les initiatives européennes de soutien aux PME et le réseau ENTERPRISE EUROPE NETWORK

Les initiatives européennes de soutien aux PME et le réseau ENTERPRISE EUROPE NETWORK Les initiatives européennes de soutien aux PME et le réseau ENTERPRISE EUROPE NETWORK Luxembourg, le 9 février 2009 Yannis Tsilibaris Chef d unité adjoint Coopération des entreprises et Réseau de soutien

Plus en détail

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 15.5.2012 COM(2012) 214 final 2012/0108 (NLE) Proposition de DÉCISION DU CONSEIL relative à la conclusion d'un protocole à l'accord euro-méditerranéen établissant une

Plus en détail

SÉMINAIRE DU MAGHREB TRESMED3

SÉMINAIRE DU MAGHREB TRESMED3 Conseil économique et social C/ Huertas, 73 28014 Madrid tresmed3@ces.es www.ces.es SÉMINAIRE DU MAGHREB TRESMED3 LA CONTRIBUTION DES AGENTS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX AU RENFORCEMENT DU DIALOGUE SOCIAL ET

Plus en détail

VERS UNE STRATÉGIE DE LA BANQUE MONDIALE SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL. Dakar, 9 juillet 2010

VERS UNE STRATÉGIE DE LA BANQUE MONDIALE SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL. Dakar, 9 juillet 2010 VERS UNE STRATÉGIE DE LA BANQUE MONDIALE SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL Dakar, 9 juillet 2010 Sommaire 1 Contexte La Banque Mondiale et le Commerce International Leçons Retenues Approche Proposée Calendrier:

Plus en détail

RAPPORT DE LA REUNION DU RSCD, NOVEMBRE 2010

RAPPORT DE LA REUNION DU RSCD, NOVEMBRE 2010 RAPPORT DE LA REUNION DU RSCD, 15-18 NOVEMBRE 2010 *Tous les documents mentionnés, envoyés préalablement à la réunion et présentés durant celle-ci, figurent sur le site web du RSCD, ainsi que dans la lettre

Plus en détail

La Banque européenne d investissement en bref

La Banque européenne d investissement en bref En tant que banque de l UE, la BEI apporte ses financements à long terme à l appui de projets d investissement solides et durables, soutenant ainsi la réalisation des objectifs stratégiques de l UE en

Plus en détail

Abréviations 9. Recommandations 76

Abréviations 9. Recommandations 76 Sommaire Sommaire Introduction Quelques mots sur ce rapport 1 Abréviations 9 Résumé 13 Première partie : les raisons 19 Recommandations 76 Deuxième partie : l analyse et les faits 93 1 Vue d ensemble :

Plus en détail

Les principes du dialogue social: tripartisme et bipartisme

Les principes du dialogue social: tripartisme et bipartisme A1-06030 Renforcement des capacités des syndicats en matière de négociation collective Turin, Italie du 02 au 13 décembre 2013 Les principes du dialogue social: tripartisme et bipartisme Par: Arezki MEZHOUD

Plus en détail